※ if you're ready, my heart is open. (diley)

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1652
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

※ if you're ready, my heart is open. (diley) ✻ ( Jeu 18 Mai - 17:39 )



if you're ready, my heart is open.
devon oakley & riley emerson ※ diley

“ Your heart knows things that your mind can't explain. ” ― unknow

Riley Emerson a déserté pour une courte durée de seulement quelques jours la douce ville de Cap Harbor. Elle a une nouvelle fois abandonné son cher et tendre bébé chien. Ryan en a la garde et la blonde espère réellement qu'il en prendra soin, sinon il aura à faire à elle. Celui qu'elle n'a cependant pas abandonné c'est Devon. Ce dernier fait aussi parti du voyage. Si au début, il n'était pas vraiment partant pour ce genre de sortie, il semblerait que Riley possède de nombreuses qualités dans un domaine très particulier pour parvenir à le faire craquer et donc à arriver à ses fins. On le sait tous que Riley Emerson n'est qu'un petit être diabolique. Ainsi ils s'étaient exiler à l'autre bout du pays, dans le Nevada et plus exactement à Las Vegas parce que la blonde tenait absolument à se rendre à l'une des conférences présentes en ville ce week-end là. En effet, le sujet de cette dernière intéressait fortement la blonde, puis c'était pour son boulot donc c'était important. Puis le séminaire s'étendait uniquement sur une journée, de quoi laisser au couple de meilleurs amis un beau quartier libre pour profiter pleinement de la ville comme il se doit. D'ailleurs en parlant de couple, ils en étaient où dans leur relation ? Très bonne question. La blonde squatte toujours l'appartement des garçons et notamment le lit de Devon, peut-être un peu moins depuis qu'elle avait retrouvée un semblant de relation avec son frère, mais la blonde était toujours présente. Ses lèvres de même que son corps ne cessent de s'allier nuits et jours au brun qu'elle porte dans son cœur. Riley est incapable de se le sortir de la tête. Il l’obsède. Elle l'aime. Cet arrangement qu'ils avaient trouvé ensemble, été parfait. Pour l'instant, ni l'un, ni l'autre ne semblait vouloir plus, ni mettre un nom sur cette relation et encore moins y mettre un terme. A quoi bon se prendre la tête quand tout se passe bien ? C'est du moins ce qu'essayait de se convaincre la blonde. Elle était certaine que les rares fois où elle ne passait pas ses nuits avec Devon, qu'il devait les passer ailleurs avec une autre femme qu'elle. Juste cette pensée avait le don de la rendre folle de rage. Mais encore une fois, pourquoi serait-elle jalouse ? Avait-elle le droit, surtout ? Il était Devon, elle était Riley et il n'avait jamais été question qu'ils forment un " nous " un jour, autrement qu'en amitié. Alors elle continue de s'accrocher à cette relation qui n'a pas lieu d'être, se persuadant qu'un jour quand elle s'en détachera son cœur ne partira pas avec. La blonde ne veut juste pas se prendre la tête. Elle est heureuse d'être ici avec lui. Puis, Riley n'avait jamais été à Vegas, Devon non plus donc c'était juste l'occasion parfaite. Quand sa réunion se termina, elle ne tarda pas à rejoindre le brun dans l'hôtel où ils logeaient. Devon l'avait rassurer en lui affirmant qu'il trouverait quoi faire durant son absence, d'autant plus quand un casino se trouve juste sous leurs pieds. Ne le trouvant pas dans leur chambre, la blonde l'informe par message qu'elle descend le retrouver juste après avoir prit une douche. C'est donc près d'une demi-heure plus tard, après s'être pomponner comme une princesse qu'elle le rejoint. Dans son dernier message il l'avait averti qu'il l'attendrait au bar, ce qui la fit automatiquement sourire. Ce qui ne la fit pas sourire par contre c'est la blonde avec laquelle il était en train de parler. Non mais elle rêve. Riley réajuste donc sa robe ainsi que sa coiffure et d'un pas plein d'assurance, elle s'avance vers eux. Sans prévenir, la blonde colle ses lèvres sur celles de Devon. S'ils n'ont pas l'habitude de s'afficher à Cap Harbor, ici personne ne les connait, donc ils peuvent en profiter. Oui ça sera son excuse, elle n'est en aucun cas jalouse et elle ne marque absolument pas son territoire. Non ! Quand elle parvient enfin à décoller ses lèvres des siennes, elle s’aperçoit que l'autre blonde n'est plus là. Voilà, elle est contente ! « Je t'ai cassé ton coup, c'est pas grave ? » Voilà que maintenant elle fait son innocente avec son regard et son petit sourire. « Le boulot te manque tellement que je suis obligée de te retrouver au comptoir d'un bar ? Tu n'as pas demandé s'ils recrutaient pour le week-end ? » D'ailleurs, il boit quoi ? Riley fait signe au barman de lui servir la même chose. « C'était pas trop long sans moi aujourd'hui ? Tu as fais quoi ? » Elle est curieuse, toujours trop curieuse. Si d'habitude elle occupe un siège, aujourd'hui elle a décidé qu'ils sont trop loin et donc que les genoux de Devon sont plus confortables. « Je me suis fait invité à une soirée ce soir, enfin qui devrait commencer d'ici quelques heures, je ne sais pas si ça t'intéresse ? Le mec était grave relou, mais il a parlé de cocktails aux fruits et de pleins de choses bonnes. » Donc si ça dit au brun, la blonde sera partante. « Au pire, on est pas obligé d'y rester toute la nuit non plus. » Riley récupère son verre et en boit quelques gorgées, avant de tourner sa tête vers le brun. « Merci d'être venu avec moi. » Pour accompagner ses paroles, elle embrasse sa joue. Vraiment, elle est heureuse qu'il soit là avec elle. « Moi je dis ça mérite une photo ! » Depuis que Riley était en ville, elle s'était prise pour une paparazzi junior à tout prendre en photo et Devon devait en avoir marre à force. SI ça continue, il va l'abandonner ici à la fin du séjour et elle ne lui manquera même pas.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/05/2016
›› Commérages : 134
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : sebastian sexy stan
›› Schizophrénie : luke ✻ l'agent de sécurité, au coeur brisé.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you're ready, my heart is open. (diley) ✻ ( Sam 20 Mai - 12:06 )


if you're ready, my heart is open
Sleep, leave it behind, lay all your burdens aside. For here, we have no time, so sleep and just leave it all behind. And all you have to do is call, and I'll come running to your side, I'll take the weight of your world from off your shoulders girl. Tomorrow's a new day, and yesterdays tales far away, all will be alright, so sleep and just leave it all behind. And all you have to do is call, and I'll come running to your side, I'll take the weight of your world from off your shoulders girl. Nothing can get you, you know i've got you, you're in my arms. Nothing can get me, I know you've got me I'm in your arms. And all you have to do is call, and I'll come running to your side, I'll take the weight of your world from off your shoulders girl.


Devon Oakley ne savait toujours pas ce qui lui avait prit d'accepter la proposition de sa meilleure amie, la belle blonde volcanique qu'était Riley Emerson, de se rendre avec elle à Las-Vegas. Ca faisait presque petite sortie de couple. Et ce n'était pas ce qu'ils étaient. N'est-ce pas ? Il ne savait plus trop. La seule chose qu'il savait, c'était que la dernière fois qu'il n'avait couché qu'avec une seule femme pendant une période aussi longue, il avait vraiment été en couple. Et cela commençait sérieusement à le perturber. Mais cela, il n'allait pas le dire à sa blonde, qu'il avait trop peur de voir disparaître du jour au lendemain. Mais bref, tout cela pour dire que le jeune homme s'était laissé convaincre de lâcher son club pendant quelques jours pour aller à Las-Vegas. En soit, ce n'était pas une si mauvaise idée, parce que le jeune homme n'avait pas prit de vacances depuis très longtemps. D'un autre côté, Las-Vegas n'aurait pas été son choix premier, puisque c'était le genre de ville qu'on visitait en célibataire et certainement pas en compagnie de sa meilleure-amie-plan-cul-monogame-officiel-dont-on-est-secrètement-amoureux. Mais voilà, désormais ils étaient là. Enfin, théoriquement, ils étaient là ensemble. Mais Riley était partie à sa conférence, son séminaire ou Dieu savait quoi (oui parce que Devon n'écoutait qu'à moitié quand il s'agissait du boulot de la jeune femme, c'était trop sérieux pour le pauvre petit barman qu'il était) et il avait un peu de temps à passer tout seul. Le jeune homme décida donc de partir à la conquête de l'espace de la ville et de visiter ces rues qu'il n'avait jamais foulées. C'était la première fois qu'il se rendait à Las-Vegas et il prenait un plaisir certain à faire le touriste, à prendre des photos et même à en envoyer quelques unes à Ryan qui était puni à la maison avec le paillasson sur pâtes de Riley.  Et comme si le sac à puces avait entendu ses pensées à des kilomètres de là et avait décidé de se venger, Devon senti s'enfoncer dans une matière visqueuse. Oui, dans sa malchance, le jeune homme venait de marcher dans une énorme crotte de chien.. « Putain de merde », bougonna-t-il avec mauvaise humeur, en grattant son pied contre le béton. Bien. Génial. Il était bon pour retourner à l'hôtel et pour nettoyer ça. Et c'est ce qu'il fit. Il avait l'air un peu con d'ailleurs, parce qu'en arrivant à l'hôtel, il eut la décence de retirer ses chaussures et de marcher en chaussettes. Vous avez déjà vu un homme marcher en chaussettes dans un hall d'hôtel plutôt classe ? Eh bien heureusement, Devon Oakley est là pour vous donner cette image. Il adressa un sourire éblouissant à l'hôtesse d'accueil, qui le regardait de façon étrange. Elle pouvait s’estimer heureuse qu'il n'ait pas collé de la crotte de chien partout sur le tapis de l'entrée au lieu de l'observer comme ça. De retour dans sa chambre, le jeune homme nettoya tant bien que mal ses chaussures, qu'il laissa sécher sur le radiateur, avant d'enfiler une autre paire. Bon. Il avait besoin d'un verre pour passer cette humiliation. Voir même de plusieurs carrément, pour l'oublier. Il s'installa donc et sa blonde lui envoya un message, auquel il répondit. Ils convinrent donc de se rejoindre au bar, lorsqu'elle aurait terminé de se préparer. En attendant le retour de Riley, le jeune homme commanda donc la spécialité du lieu, qui au passage, était délicieuse. Le brun interpella donc la barmaid. « Excusez-moi, qu'est-ce que c'est ? », demanda-t-il, plutôt curieux. Il n'allait peut-être pas lui préciser qu'il était barman et qu'il cherchait un nouveau cocktail à servir au Blue Lagoon, sinon elle allait sans aucun doute l'envoyer sur les roses. « C'est un cocktail à base de liqueur de pêche, de rhum et de whisky. Plutôt alcoolisé, mais qui plaît autant aux hommes qu'aux femmes », expliqua la blonde avec un sourire. Et Devon comprenait pourquoi. Le côté fruité pouvait facilement plaire aux femmes, mais le côté fortement alcoolisé avait un côté plus attirant pour les hommes. C'était le genre de cocktail parfait pour tout le monde. Il fallait qu'il réfléchisse à le rajouter au Blue Lagoon tient. « Ça vous gênerait de me montrer comment vous le préparez ? », questionna-t-il simplement, parce que la seule chose qui pourrait lui arriver, c'était d'essuyer un refus. Mais Riley choisi ce moment pour apparaître et sans qu'il n'ait eu le temps de respirer, de réfléchir ou quoi que ce soit d'autre, elle se jeta sur ses lèvres pour l'embrasser. Le jeune homme était plutôt surprit. A Cap Harbor, ils ne se montraient jamais aux yeux de tous. Et il n'aurait su dire s'il trouvait ça gênant, agaçant ou plaisant. Il faudrait qu'il y réfléchisse, après deux ou trois verres. Lorsque Riley le relâcha, la barmaid avait disparu. Bon, visiblement, il pouvait toujours rêver pour une démonstration. « C'était simplement la barmaid, qui allait gentiment m'expliquer comme préparer ce cocktail », répondit-il en tentant de cacher qu'en fait, il était un peu agacé, parce que maintenant la recette lui était passée sous le nez. Il poussa le verre vers Riley pour qu'elle puisse goûter. « Je pensais rajouter ça à la carte du Blue Lagoon, mais c'est un peu mort maintenant je crois », ajouta-t-il avec sérieux, pour la faire culpabiliser un peu. Elle l'avait laissé seul toute la journée, s'il avait voulu coucher avec une autre femme, il n'aurait pas attendu que sa conférence ne termine. « Mais si je ne te connaissais pas aussi bien, j'aurais dit que tu es jalouse », acheva-t-il en l'observant avec un regard inquisiteur. Et il n'aurait pas dû. Parce que bon sang, elle était belle. Elle était joliment coiffée, maquillée et habillée. Et son teint était rayonnant, parce que visiblement, les vacances lui réussissait bien. Merde. Il était incapable d'être fâché alors qu'elle était si belle et qu'il l'avait rien que pour lui. Le jeune homme récupéra finalement son verre et le vida d'une traite, faisant signe à la barmaid de lui remplir son verre, alors que Riley commandait la même chose. Le jeune homme sourit à sa remarque. « J'aurais peut-être dû demander à travailler ici ce week-end, j'aurais peut-être cette fichue recette de cocktail », répondit-il, amusé. Bon, il n'allait pas resté fâché trois ans non plus. Et puis, il avait les ingrédients de base, il pourrait toujours faire des tests jusqu'à ce qu'il trouve le goût qui ressemblait à ça. « Alors, comment s'est passé ton sémimachin truc là ? C'était intéressant ? », demanda-t-il pour s'intéresser à sa journée. Parce que ça l'intéressait. Du moins, de savoir comme cela s'était passé, beaucoup moins de savoir ce qui s'était dit. La blonde en profita pour le questionner sur sa journée. Bon, il n'allait pas lui dire que cela avait été long sans elle, quand même, ça lui ferait trop plaisir. « J'ai fais du tourisme. T'as vraiment manqué un truc sympa », répondit-il en haussant les épaules, se gardant de lui raconter le passage de la crotte de chien. Et son humiliation dans le hall de l'hôtel. Elle n'était pas obligée de tout savoir non plus. Tandis que Riley s'installe sur ses genoux heureusement que ce n'est pas une baleine du coup, le jeune homme caressait sa cuisse. Puisqu'elle le provoquait, il pouvait bien lui rendre la pareille. C'était de bonne guerre. « Si tu veux, on peut y aller. Bouffe et cocktails gratuits, je me dis qu'on ne peut rien demander de plus », répondit-il. Bon, il espérait quand même qu'ils ne resteraient pas trop tard. Si déjà la jeune femme était décidée à casser tous ses coups, il espérait qu'ils allaient occuper leur soirée un peu plus agréablement également. Mais lorsque la jeune femme proposa de faire une photo, le jeune homme leva les yeux au ciel. « Je vais finir par te laisser ici, comme ça, tu pourras te reconvertir en paparazzi », souffla-t-il, à la fois exaspéré et un brin amusé.


_________________
 
little bastard

⋆ baby, give me one more night


Try to tell you "no" but my body keeps on telling you "yes". Try to tell you "stop", but your lipstick got me so out of breath. I'll be waking up in the morning, probably hating myself. And I'll be waking up, feeling satisfied but guilty as hell.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE

❝ Family don't end with blood ❞
I DON'T WANNA LIVE WITHOUT YOUR LOVE
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/04/2015
›› Commérages : 1652
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Claire Godness Holt
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ ophelia rhodes ✻ lissa valentine ✻ liv burrows ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: ※ if you're ready, my heart is open. (diley) ✻ ( Dim 21 Mai - 18:22 )



if you're ready, my heart is open.
devon oakley & riley emerson ※ diley

“ Your heart knows things that your mind can't explain. ” ― unknow

D'habitude quand Riley Emerson prend des jours de congés, c'est dans l'unique but de traverser quelques états pour rendre visite à sa mère. Sauf que cette fois-ci, la blonde a eut l'idée folle d'aller jusqu'à Las Vegas afin d'assister à un séminaire dont le thème l'intéresse fortement. Comme toujours, elle déteste voyager seule et c'est naturellement qu'elle a demandé à Devon de l'accompagner. Puis si elle n'avait pas fait la demande auprès de Devon, vers qui aurait-elle pu se tourner pour venir avec elle ? Il avait été plus sage de ne pas proposer ce genre de destination à Ryan, son compte en banque n'aurait pas apprécier. Ni même à son frère, bien qu'elle adore sa nièce, elle ne se voyait pas avec deux enfants sur les bras. Il ne restait donc que Devon. Il n'avait pas été son choix par défaut, bien au contraire, il avait été la première personne à laquelle la blonde avait penser. Déjà que cet homme occupait continuellement ses pensées, depuis que leur relation avait légèrement été agrémenté par du plaisir charnel, la blonde avait l'impression de n'avoir plus que son prénom sur ses lèvres. Riley n'allait pas s'en plaindre, elle aimait littéralement ce qu'ils étaient en train de vivre et d'échanger l'un avec l'autre. Seulement une seule question prône dans son esprit : où cela allaient-ils les conduire ? Riley ne va en aucun cas se plaindre de ce qu'ils partagent, au contraire elle est toujours la première à en redemander plus. C'est juste qu'elle ne croit pas à la durabilité de cette relation. Elle-même s’éprend de jours en jours pour lui plus qu'elle ne le devrait et elle craint de tomber un jour de haut quand il lui annoncera vouloir y mettre fin. Mais au lieu de mettre des distances nécessaires, Riley ne cesse de vouloir partager des moments avec son meilleur ami. Il est son essentiel, son souffle, sa raison de vivre. Un monde sans Devon Oakley aux côtés de Riley Emerson, n'est absolument pas pensable ni même possible. Elle avait besoin de lui, plus qu'elle ne l'avouerait jamais à Devon. D'ailleurs c'est à lui qu'elle avait pensée dès lors que son séminaire avait prit fin. Comme une enfant de trois ans, elle était déjà toute excitée à l'idée de le retrouver, de l'avoir uniquement pour elle et de passer une agréable soirée dans cette ville qu'elle n'avait jamais eut l'occasion de découvrir jusqu'à présent. Elle espérait d'ailleurs que son brun avait eut le temps de découvrir les beautés et les secrets de cette ville pour ensuite les partager avec la blonde. Riley était donc très curieuse de savoir ce qu'il avait pu faire de son temps libre, espérant qu'il ne lui avoue pas avoir coucher avec une autre femme. Maintenant qu'elle y pense, pas une fois depuis qu'ils avaient convenu de leur petit arrangement, elle ne l'avait entendu s'être vanter de ses coups d'un soir. Tout du moins en sa présence. C'est la même chose pour Riley. Déjà que ça n'a jamais été son truc de coucher pour coucher, encore moins de s'investir dans une relation. Depuis que Devon occupait sans le savoir une place plus importante dans son cœur, la blonde n'arrivait plus à s'intéresser à la gente masculine. Ça ne la dérange pas de flirter, juste pour le plaisir mais elle est incapable d'aller plus loin. C'est idiot, mais elle aurait l'impression de tromper Devon ... Alors qu'il n'y a aucune exclusivité dans leur relation. Pire encore, ils ne sont pas en couple. Pourtant le geste qu'elle vient d'effectuer à l'instant prouve le contraire. Riley Emerson vient d'embrasser Devon Oakley sans même le prévenir à l'avance, pire encore en public. D'accord ce n'est en aucun cas un acte de terrorisme, ni de haute trahison mais ce n'est pas quelque chose qu'ils ont l'habitude de faire, du moins de cette façon. Si elle l'avait embrassé c'était uniquement parce qu'elle avait été jalouse de cette blonde dont elle ignorait le prénom, l'existence. Tout ce qu'elle voulait c'était que la blonde en question comprenne que Devon était hors limite, pas accessible, en bref déjà prit par elle. « C'était simplement la barmaid, qui allait gentiment m'expliquer comme préparer ce cocktail. » Comment dire ? La blonde se sent réellement blonde pour une fois. Elle a juger sans connaitre les faits. Riley aurait du pour une fois tourner sa langue sept fois dans sa bouche plutôt que dans celle de Devon. « Je pensais rajouter ça à la carte du Blue Lagoon, mais c'est un peu mort maintenant je crois. » A cause d'elle ? Il ne peut pas lui en vouloir. C'est Riley, elle est trop mignonne. C'est un argument recevable, si, si ! « Elle te dévorait des yeux, je suis sûre qu'elle aurait voulu que tu sois son dessert ce soir. Donc tu vois, l'un dans l'autre je t'ai sauvée d'un ennui mortel. » C'était pitoyable. Riley avait l'impression que c'était littéralement l'excuse la plus bidon qui avait pu sortir de sa bouche. Elle tentait de se justifier aussi bien que mal, mais encore une fois elle aurait du fermer sa bouche. « Puis le Blue Lagoon vaut mieux qu'une pâle copie d'un banal cocktail qu'on trouve certainement à tous les coins de rues de Las Vegas. » Riley avance ses paroles sans aucunes preuves, mais ce cocktail n'est pas si exceptionnel que ça, non ? Pour se faire une idée, elle décide d'y trempée ses lèvres aussi. Okay, c'est divin ! Elle le reconnait ... Il a raison. « Mais si je ne te connaissais pas aussi bien, j'aurais dit que tu es jalouse. » Riley manque de s'étouffer. Elle jalouse ? Non jamais, ô grand jamais ! Oh bien sûr que oui ! Elle est verte de jalousie. Elle ne cesse de le répéter, mais Devon Oakley est à elle. « Je ne suis pas jalouse. » Qui tente t'elle de convaincre ? Elle-même ou Devon ? Dans les deux cas, elle sait qu'elle n'y parvient absolument pas. « Ou peut-être que si ! Mais uniquement parce qu'on avait convenu de passer notre week-end ensemble et que j'ai juste envie d'être égoïste en te gardant pour moi. » Ce qui n'est pas tout à fait faux. Elle tient effectivement à passer le week-end uniquement avec lui comme ils l'avaient prévu. Mais si elle est jalouse c'est surtout parce qu'il occupe la première place dans son organe vital. Riley se trouve rapidement troublée quand elle sent le regard de Devon sur elle. Quelque que chose ne va pas ? « Ma tenue te plait pas ? Tu veux que j'aille me changer ? » C'était peut-être trop court, trop dénudé ? Et ça la faisait passer pour une professionnelle ? Pourtant ce n'était pas l'impression qu'elle avait eut en choisissant cette robe. Elle voulait juste lui plaire. « J'aurais peut-être dû demander à travailler ici ce week-end, j'aurais peut-être cette fichue recette de cocktail. » Mais ! Il ne va pas lui reprocher son baiser pendant des heures ? Le connaissant, elle va en entendre parler pendant longtemps, tout du moins suffisamment pendant la soirée. « Je peux me faire pardonner comment ? » Riley est toujours prête à tout pour ses proches et encore plus pour Devon. S'il lui demandait de lui décrocher la lune, la blonde trouverait le moyen de le faire qu'importe le temps. « Mais tu veux que je demande s'ils ont une place de libre pour toi ? » De cette façon il pourrait aller rejoindre la blonde, laissant l'unique blonde de sa blonde sur le carreau. C'est impossible, il n'a pas le droit de briser le cœur de bébé Riley ! « Alors, comment s'est passé ton sémimachin truc là ? C'était intéressant ? » Séminaire ! Neuf lettres ce n'est pourtant pas si compliqué à retenir. « Très bien c'était vraiment enrichissant. J'ai pris une tonne de notes, de dépliants mais ... je ne vais pas t'embêter plus longtemps avec ça puisque je doute que m’entendre parler durant des heures de soutien et d'accompagnement psychologique pour un enfant soit vraiment ton sujet de conversation favorit. » Qui sait ? Elle aurait pu avoir des surprises. Mais Riley n'a jamais été du genre à mettre en avant son boulot, comme elle n'avait jamais demandé des cours en mixologie à Devon. Chacun son rayon et c'est bien mieux ainsi. « J'ai fais du tourisme. T'as vraiment manqué un truc sympa. » Une légère moue s'installe sur le visage de la blonde pour finalement laisser apparaître un sourire. « Je suis certaine que tu vas me faire découvrir avec ton œil de maître désormais chaque secrets de cette ville. » Plus besoin d'un guide, elle avait un Devon c'était mieux. Plus économique aussi. Quoi qu'elle n'était pas sûr de ce dernier point. La blonde en vient donc à prendre place sur les genoux confortable du brun, en sentant quelques secondes une main sauvage prendre possession de sa cuisse. Elle baissa naturellement les yeux, avant de relever le regard avec fierté mais surtout satisfaction. « Si tu veux, on peut y aller. Bouffe et cocktails gratuits, je me dis qu'on ne peut rien demander de plus. » Vu de ce point de vue c'est sûr que ça ne peut pas être une bonne chose. Puis ça leur évitera aussi de dépenser une fortune dans l'un des restaurants de la ville, autant que dans les bars en ville. « D'accord, faudra juste checker l'adresse dans mon portable. » Et certainement demander à un taxi de les conduire jusqu'à la destination, mais sinon la soirée s'annonçait intéressante. C'est pour cette raison que Riley voulait prendre une photo, fallait bien une excuse comme les trois millions d'autres qu'elle avait prise depuis leur arrivé. « Je vais finir par te laisser ici, comme ça, tu pourras te reconvertir en paparazzi. » Riley prend un air outrée en le fixant. Il n'a pas le droit. Pour la peine, elle tape sa cuisse. Il l'a cherché. « Non. Tu n'as pas le droit de m'abandonner. Qui va s'occuper de Roy ? Qui va lui dire que sa maman est livré à elle même dans la nature ? Qui ? » Le bébé = Roy. « Puis ça ne me plairait pas d'épier la vie des gens. » Déjà qu'elle déteste quand on s'intéresse de trop à sa vie, alors suivre H 24 une personne uniquement pour vendre des photos au magazine le plus offrant, non merci. « Fait un joli sourire, on va l'envoyer à Ryan. Il sera jaloux ! » Ils ont bien le droit de se faire envier non ? La minute photo terminée, Riley échange son téléphone contre son verre. Prendre une photo ça donne soif  mais pas que ... « Devon, j'ai déjà faim ... » La blonde le regarde avec son air de chien battu, elle penche même la tête sur le côté pour être plus convaincante. « Même si j'adore ce cocktail, que je suis certaine que tu as une touche avec la barmaid, tu ne veux pas qu'on aille dehors ? » Prendre l'air et même aller à cette fichue fête que Riley ne semble absolument pas. Puisque le brun semble du même avis, Riley finit son verre d'une traite et tire Devon par la main jusqu'à l'extérieur. D'ailleurs quand elle se rend compte de son geste, Riley lâche subitement la main du jeune homme. « Bon monsieur le guide, où allons nous ? » Se marier.

_________________
some things we don't talk about better do without. just hold a smile, we're falling in and out of love. the same damn problem, together all the while, you can say never. when we don't know why time and time again. younger now then we were before. don't let me go ... ✻ riley and the oakley's.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: ※ if you're ready, my heart is open. (diley) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

※ if you're ready, my heart is open. (diley)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération