People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 59
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Mar 30 Mai - 19:52 )

people come and go, only true friends stay
EXORDIUM.
« Et voilà pour vous. » Un sourire se dessine sur les lèvres du vétérinaire. Délicatement, il attrape la boite que lui tend la femme du pâtissier. « Tarte aux fraises Vegan, comme vous nous l’avez demandé. » « C’est parfait, merci. » Adam règle la note avant de sortir de la pâtisserie. En temps normal, c’est le genre d’endroit où il adore se rendre, mais depuis quelque temps, il est d’humeur maussade. Depuis son petit moment avec Micky dans les écuries, le blond n’en menait pas large. D’un parce qu’il n'était pas ce genre de mec et de deux parce qu’il ne comprenait pas du tout ce que ça voulait dire. Elle était censée le détester, alors pourquoi l’avait-elle embrassé en retour ? Un paquet de questions lui était venu en tête, mais aucune réponse ne trouvait vraiment grâce. Parce qu’au fond, il savait ce qu’il voulait, il la voulait elle, la récupérer, mais pas comme ça, pas en s’envoyant en l’air comme deux personnes en manque. Et pourtant, malgré toute sa bonne volonté à essayer d’oublier ce moment assez gênant, il n’arrivait pas à faire taire sa frustration. Cette fille, il en était dingue. Miky arrivait à faire sauter chacun de ses principes. Lui qui s’était promis de rester loin d’elle pour n’être que des amis… Bravo la réussite. Maintenant, la seule chose à laquelle il pensait, c’était de terminer ce qu’il avait commencé. Peut-être que le fait que Miky lui en foute une bonne lui aurait remis les idées en place. En vérité, c’était ce qu’il avait cherché, une bonne baffe pour qu’il se rappelle de toute la souffrance qu’il lui avait fait subir, mais elle n’était jamais venue. À la place, elle avait répondu à ses lèvres et s’était montrée plus que compréhensive quant à la suite des évènements. Si Charlie n’était pas arrivée, ils ne se seraient jamais arrêtés. C’était sûrement mieux comme ça, avec la petite intervention de sa meilleure amie. Au point, elle les avait empêché de faire une grosse connerie, même s’il se serait bien passé de lui montrer des fesses. D’ailleurs, la dernière fois qu’il l’avait vu chez Cameron, il lui avait fallu 10 bonnes minutes pour pouvoir la regarder en face. A chaque fois qu’il voyait Charlie, il pensait à l’image qu’elle avait dû avoir devant ses yeux : un porno en direct ! Heureusement, elle semblait plus amusée par la situation qu’autre chose, mais heureusement que c’était tombé sur elle, ça aurait pu être n’importe qui.

La blonde avait encore eu une grande idée : Organiser une soirée barbecue et film. L’idée était sympa, le genre de soirée où en temps normal, il se rendait sans l’ombre d’une hésitation. Sauf que là, il y avait Miky et après ce leur dernière rencontre, la revoir n’était peut-être pas la meilleure idée du siècle. Il avait donc tenté de trouver une excuse bidon, mais bien évidemment Cameron n’avait pas du tout mordu. Du coup, pour sauver leur amitié et pour surtout ne pas le laisser en compagnie des filles, il avait accepté de passer une très mauvaise soirée. Il y avait 90% de chance que Miky tente de le castrer ou qu’elle ne lui accorde pas un seul regard de toute la soirée… Autant dire qu’il risquait d’y avoir de l’électricité dans l’air.

Très courageux, Adam avait décidé de ne surtout pas lui parler de leur petit moment dans les écuries. Non, il allait assumer et surtout faire comme si rien ne s’était passé. Et hors de question ne serait-ce qu’une petite seconde de laisser ses mains se promener sur Miky, histoire que la situation ne soit pas hors de son contrôle. C’est en tout cas avec cet objectif, qu’il arrive au ranch. Quand il sort de sa voiture, Mars le chien de Miky vient le renifler en compagnie de Smartie le chien de Charlie. « Vous n’aurez rien les morfales. » Oui, parce qu’en plus de la tarte, il a aussi la viande. Parce que ce n’est pas Charlie qui risque d’en acheter. En tout cas, ses bonnes tranches de steak, ses saucisses et ses côtelettes plaisent aux chiens.

Il est arrivé en avance, ou se sont les filles qui sont en retard. Il aperçoit Miky dans la carrière avec un petit groupe d’enfants. Charlie est-elle aussi entourée d’une multitude de têtes blondes et ça le fait grave marrer. Elle qui a toujours juré qu’elle n’en aurait jamais, semble bien se débrouiller parmi ses petits démons. « Adam ! On arrive ! Le barbecue t’attend ! » Lui crie Charlie avec sa sympathie légendaire. Ou c’est que c’était écrit qu’il était le serviteur pour la soirée ? Le blond soupire avant de hausser les épaules, direction la maison des filles qu’il connaît comme sa poche. Il met la tarte et la viande au frigo, ça sert à rien qu’il commence à faire à manger alors que personne n’est là. Par contre, il ne met pas bien longtemps à se jeter sur les biscuits apéro. Quand Cameron arrive, il a les pieds étendus sur une chaise. « Je crois qu’on a été désigné pour jouer les cuistos. » Et ça ne l'enchante pas plus que ça. « Tu sais comment ça se fait ? » dit-il en indiquant les légumes à griller. « Tu sais quoi, je vais nous faire des frites ! » Vu que la cuisine est ouverte sur la terrasse extérieure, il peut les faire sans trop s’éloigner de Cameron . « J’ai pas envie de mourir de faim… » Surtout qu’il crevait la dalle ! Puis fallait bien que Candice mange autre chose que des courgettes grillées. Et vu que les filles sont pas là, il rajoute. « En fait je crois qu'elle est prête... Charlie a voir des gosses !!! » Il préfère en parler tôt, histoire que Cameron ne l'oublie pas comme parrain!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4711
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Sam 10 Juin - 20:26 )



PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


« Monsieur Brown, si vous voulez bien me suivre. » que tu souffles, las. C'est pas que t'en as marre ou que tu es fatiguée, c'est juste ce patient que tu n'arrives toujours pas à comprendre. Il est muet. Bien. C'est quelque chose qui ne te dérange pas. Vous arrivez toujours à vous comprendre par des signes inter-changés. Par contre, ce que tu ne piges toujours pas, c'est pourquoi il vient chaque vendredi, à la même heure, alors qu'il n'a rien. T'as finit par croire qu'il aimé dépensé son argent dans le domaine médical. Ou que c'était un hypocondriaque. « Installez-vous sur le fauteuil, vous voulez bien. » Le patient s’exécute et ouvre sa chemise; Il est habitué du protocole. Tu palpes son torse, sort ton stéthoscope et écoute les battements de son coeur. Rien d'anormal. Comme toujours. « Monsieur Brown ... Il va falloir me dire pourquoi vous venez ici toutes les semaines depuis trois mois. » T'as déjà tenté de savoir où il avait mal, il secoue toujours la tête de droite à gauche pour dire nulle part. Tu désespères. « Vous savez que vous prenez la place d'une personne qui en a réellement besoin ? » Il acquiesce. Bien. Il a conscience des choses. « Alors dites-moi ce qui vous amène. Ok ? Je suis certain que je pourrais vous aider. » Tu souris tendrement et regarde son doigt qui pointe la porte. « Très bien, vous pouvez sortir. Je vous laisse aller tout seul au secrétariat, vous connaissez le chemin. » Tu laisses le grand-père se rhabiller, ouvre la porte et tu le vois se stopper net. Oui ? Un soucis ? « Qu'est-ce ... ? » Maladroitement, tu regardes par dessus son épaule pour voir une grand-mère, Madame Colement, lui sourire de l'autre côté du couloir. « Vous vous connaissez ? » C'est un non de la part de Monsieur Brown. « Bah ! Pourquoi vous êtes tout rouge comme ça ? » Il va pas faire une crise cardiaque, hein ? A l'aide de ses mains, il tente de faire comprendre quelque chose. Quand il fait un coeur et le fait bouger en direction de la grand-mère, ça fait tilt dans ta tête. Pour une fois. « Vous craquez pour elle ... » Et tu comprends mieux pourquoi il vient toujours à ces horaires-ci. Cette dame vient toujours faire sa chimiothérapie. « Vous savez ... Vous devriez aller lui parler. Je suis certain qu'elle vous appréciera. » Tu le pousses légèrement vers la direction voulu et le laisse gérer la suite. Ah ! Tu trouves cela très mignon.

Désormais libre de tes mouvements. Tu déposes tes derniers dossiers médicaux au secrétariat et rends ton badge. Voilà. T'as fini Tu vas pouvoir rentrer chez toi, prendre une bonne douche et ensuite aller chez Charlie. Ce soir, c'était soirée retrouvailles, enfin ... Pour la troisième fois maintenant. Une soirée à quatre. Comme avant. Comme au bon vieux temps. T'as acheté un peu de gâteaux apéros. T'es pas sûr que les deux jeunes femmes aient pensé à ceci alors t'as pris les devants. T'as pas pris d'alcool, non plus. Depuis que t'as pris une cuite gigantesque avec Adam, ça t'as quelque peu refroidi. T'étais déjà pas trop pour cela, mais là, c'est fini. T'as essayé. T'as vu ce que ça faisait. T'allais plus recommencer. Après avoir saluer de loin les filles, d'un petit signe de la main, tu entres dans la maison et laisse les chiens dehors. C'était bien mieux sans ses boules de poils dans les jambes. Au moins, t'étais libre de tes mouvements et y'avait aussi moins de risque pour que tu tombes sur le sol froid. Alors que tu commences à préparer quelque petits trucs, comme mettre des carottes dans un saladier pour l'apéro, des chips dans un autre, t'entends la porte s'ouvrir et un sourire surgit sur ton visage. « Je crois qu’on a été désigné pour jouer les cuistos. » Oh, vraiment ? « Je pense aussi ! » Mais ça te gêne pas tant que ça. T'es habitué à ça maintenant. C'est toi, souvent, qui prenait place derrière les fourneaux pour préparer les dîners à la maison. « Tu sais comment ça se fait ? » Heu ... Ca doit pas être très compliqué. « Ca doit pas être impossible à faire. Donne. » Tu récupères le sachets de légumes et manque de tout faire tomber sur le sol. « La vache, c'est lourd ! » Et c'est là que tu te dis qu'il faudrait sérieusement que tu commences la muscu. Il arrivera un jour, à avoir pleins de muscles. « Tu sais quoi, je vais nous faire des frites ! » Oh. C'est comme s'il venait de lui dire je t'aime. « Ca fait tellement longtemps que j'ai pas mangé ça .... » Finalement, les muscles attendront. « J'en peux plus des pâtes au lait que réclame H24 Candice. » Ou des pancakes. Pourtant, c'est bon. Mais c'est trop aussi.« J’ai pas envie de mourir de faim… » Ta main vient taper contre l'épaule de ton ami. « T'as raison ! » Parce que vu ce qui est prévu, c'est certains, ils auront faim. « Puis si les filles en veulent pas, tant mieux pour nous. » Tu te régales déjà d'avance. « En fait je crois qu'elle est prête... Charlie a voir des gosses !!! » Tu manques de t'étouffer. Charlie, prête ? « Proposes lui d'en avoir, vas-y. J'ai hâte de voir si tu vas rester sur tes positions. » Tu rigoles d'avance de voir la blonde le traiter de tous les noms pour avoir penser une chose pareille. D'ailleurs, voilà que les deux dames débarquent. « Mesdemoiselles. » Tu fais même la révérences avant de prendre Mila dans tes bras et de déposer un gentil baiser sur les lèvres de Charlie. Faut dire que vous avez pas trop gérer dernièrement, toi en particulier, au niveau de votre couple. T'espère que ce soir, se sera suffisant pour éliminer tout ce qui ne va pas trop entre vous Chaque couple à toujours des différents, vous n'échappez pas à la règle, ça sera le moyen de tout mettre sur le tapis, définitivement. « On passe à l'apéro tout de suite ou vous allez vous laver ? » Et tu ajoutes, juste pour taquiner les deux amies : « J'suis pas très fan du parfum : cheval. »


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 574
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Sam 10 Juin - 22:34 )



PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


Finalement, la blonde avait eu ce qu’elle voulait. L’école venait une fois par semaine, le mardi à 15h. Cela lui avait permis de fidéliser quelques élèves qui venaient monter en plus le samedi ou le mercredi. Tout doucement, elle commençait donc à avoir des clients et à rentrer de l’argent dans les caisses du ranch. Pour le moment, les deux filles n’arrivaient pas encore à en tirer deux salaires, mais elles arrivaient à manger à leur faim. Dans quelque temps, si tout continuait comme ça, elles pourraient enfin se payer. Ce qui ne serait pas de refus, parce que travailler à perte ce n’est bon pour personne. En tout cas, Charlie était assez fière d’elle, elle n’avait pas lâché l’affaire et après des excuses au directeur, il avait accepté de laisser venir les enfants une fois. Autant dire qu’elle avait eu la pression avec Miky, mais les deux jeunes filles s’en étaient tirées à la perfection. Les enfants avaient adoré et du coup, le directeur de l’établissement avait apposé sa signature en bas du contrat. Pour une année complète, elles étaient certaines d’avoir leur mardi après-midi de pris, par une vingtaine d’élèves. Un sacré avantage, surtout que 6 d’entre eux revenaient monter le week-end. Maintenant, elles n’avaient plus qu’à fidéliser tout ce beau monde.

Si en temps normal, elle n’était pas trop à l’aise avec les enfants. La donne était tout autre quand elle mélangeait, les enfants et les chevaux. Charlie aimait partager sa passion, elle adorait les voir s’épanouir au contact des poneys et encore plus les voir prendre confiance en eux. Du coup, tout cela lui plaisait plus que prévu, même si parfois, elle avait envie d’en envoyer quelqu'uns sur la lune. Sales gosses mal éduqués. Certains parents pensaient à tort que c’était aux personnes comme Charlie ou aux enseignants d’éduquer leur progéniture. Sauf que non, c’était leur rôle à eux. Heureusement en cette fin de journée, les seuls enfants qui l’entouraient, étaient tous bien éduqués. Elle venait de terminer de leur donner leurs cours. Miky n’allait pas tarder à finir le sien. Afin de leur donner un enseignement de meilleures qualités, les jeunes filles n’hésitaient pas à prendre que 4 cavaliers par groupe, histoire de bien pouvoir s’occuper de chacun, sans en délaisser certains. Et ça marchait assez bien. Peut-être qu’elles finiraient par changer leur manière de faire, mais pour le moment, ça roulait bien comme ça. Souvent, après qu’ils aient monté la blondinette leur apprenait deux à trois choses à savoir. Aujourd’hui, c’était un petit cours sur l’anatomie. Rien de bien compliquer, elle tentait de rendre ça ludique pour les intéresser, mais ils préféraient clairement monter à poney.

« Je suis lessivée… » Glissa-t-elle à sa meilleure amie quand le dernier petit cavalier disparut dans la voiture de ses parents. C’est bon, elles avaient enfin terminé leur journée. « J’ai trop faim… ». Autant dire que les deux amis ne tardèrent pas à partir en direction de la maison, bien décidée à profiter de leur soirée. « Ça va aller avec Adam ? Tu penses pouvoir gérer ? » Leur dernière rencontre avait été quelque peu… Énergique. Charlie les avait surpris en pleine tentative de rapprochement corporel, pour pas dire plus, et avait bien évidemment tout fait capoter.

« En fait, je crois qu'elle est prête... Charlie à avoir des gosses !!! » Sérieux ? C’est la première chose qu’elle entend en arrivant dans le jardin. Elle ne me pas longtemps à arriver derrière Adam pour lui donner une petite claque amicale dans le cou. « Arrête de dire des conneries ! » Non merci, les enfants, c’est pas pour tout de suite. « Et on va manger toutes vos frites. » Pour une fois qu’ils avaient une bonne idée, elle n’allait pas se plaindre. Tendrement, elle passe ses bras autour du cou de Cameron pour l’embrasser. Elle est encore en colère, mais ça va mieux. Disons qu’elle lui a pardonné, il faut juste que ça passe, mais il n’a pas intérêt à recommencer. « On passe à l'apéro tout de suite où vous allez vous laver ? » Ah qu’est-ce qu’il est prévenant comme garçon… il va pas tarder à leur dire qu’elles puent. « J'suis pas très fan du parfum : cheval. » Bha si en fait. « C’est bête en sortant avec une cavalière. » Il risquait de devoir s’habituer à l’odeur, mais bon, il avait de la chance, Charlie possédait quand même une certaine hygiène de vie. « Miky, je crois qu’on vient de nous dire, qu’on pue … » Relâchant son emprise sur son petit ami, elle l’abandonne pour monter à l’étage direction la douche.

« Hmmm je suis pas certaine que ça me corresponde… » Laisse-t-elle échapper en se regardant dans la glace. Miky lui a prêté une de ses robes, peut-être un peu trop sexy pour Charlie (Voir ava) . Mais bon, elle reste au ranch, donc ce n’est pas si grave. « J’en connais un qui va adorer tes jambes. » Précise-t-elle à sa meilleure amie. Faut dire que Miky elle a la chance d’avoir des jambes magnifiques et avec ce petit short, elle les a superbement mises en valeur. Si c’est sa manière de repousser Adam, elle est franchement mal barrée. « Allez, on y va, ça sent bon les frites ! »

Charlie ne met pas longtemps à descendre les escaliers. « C’est prêt ? » Ni une ni deux, elle bondit sur une chaise avant d’attraper quelques biscuits apéros. « Vous voulez boire quoi ? » Charlie se tourne vers Miky, puis vers les garçons. « Vous deux, c’est jus d’orange… » Ou tout ce qui ne contient pas de l’alcool. « Je ne veux pas refaire un remake du roi lion, une fois pas deux… » Elle avait eu envie de les tuer, mais en y repensant, c’était assez amusant.


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 89
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Sam 24 Juin - 21:38 )

« Au revoir Brownie. » Sur les lèvres de la belle brune, un sourire se dessine alors qu’elle observe avec tendresse les adieux d’une de ses élèves avec son poney. Parfois, elle a l’impression que cela n’était que hier où elle-même se trouvait dans la même position, luttant après chaque journée au centre équestre pour avoir ne serait-ce que quelques minutes de plus en compagnie de ce petit poney qu’elle adorait tant à l’époque. Pourtant, depuis l’eau a coulé sous le pont, et l’élève est devenue maîtresse : son rêve d’enfant de posséder ses propres écuries s’est récemment réalisé, et bien que les longues journées s’enchaînaient, et pourtant, elle est pourtant loin de regretter son choix. Le futur est peut-être incertain encore, mais Charlie et elle ne cesseront de se battre pour que cette entreprise soit un succès – et les cours donnés aux enfants de l’école locale promettent bien d’être un premier pas vers la réussite de leur projet. Car au final, en plus des quelques enfants qui reviennent monter le week-end, un tel arrangement permet surtout de faire parler de leur centre. Et pourtant, malgré tous les avantages que la venue des enfants de l’école peut avoir, Miky n’est pas mécontente lorsque le dernier d’entre eux disparait de leur cour -  et sur ce point, Charlie semble être du même avis si l’on en juge de par son long soupire de désespoir. « Je ne vois pas du tout pourquoi. » taquine-t-elle son amie, alors que son bras doucement s’enroule autour des épaules de cette dernière. « Et me voilà qui croyait que t’avais enfin fini par revenir sur ton principe ’ne pas avoir d’enfants’. » Peut-être que si les deux femmes sont aussi complices depuis tant d’années, cela est en partie dû au fait que leurs caractères diffèrent autant que leurs physiques : et pour cela, il suffisait de voir leur plans respectifs pour leurs vie future… car si elles sont parfaitement en accord pour ce qui concernait leurs écuries, cela est bien différent pour ce qui concerne leur vies privées. Miky, elle, rêve de sa propre petite famille : dans un futur pas trop lointain, elle veut un mari et deux enfants – idéalement une  fille puis un garçon. Mais cette vision quelque peu idyllique de la vie de famille est bien loin d’être partagée par sa meilleure amie qui, elle, ne cesse de proclamer haut et fort que jamais elle  ne voudrait d’enfants – et pourtant, la manière dont elle s’occupe de Candice ou même de ses élèves laisse bien penser le contraire… Sauf que si Miky prend un certain plaisir à taquiner Charlie en la taquinant sur ce point, le malice s’estompe bien rapidement de ses pupilles. Après toutes les années passées ensemble, elles se connaissent beaucoup trop bien, si bien qu’il n’est sans doute pas étonnant que rapidement Charlie trouve LE sujet qui a le pouvoir d’effacer toute envie de taquinerie de l’esprit de la belle brune : Adam. « Et pourquoi ça irait pas ? » Et si un air de défi accompagne ces paroles, il n’est pas difficile à deviner que cette assurance n’est que feinte : en revenant sur Cap Harbor, elle s’est promis de faire comme si rien n’était, de traiter Adam comme n’importe qui d’autre. Après tout, tant d’années se sont écoulées depuis leur rupture, et elle a reconstruit sa vie depuis – alors pourquoi ne pas passer l’éponge sur leur passé commun ? Ou du moins, c’est ce qu’elle a pensé à l’époque, mais comme bien souvent, la réalité, elle, s’est révélée être bien plus délicate – et ça, c’était sans même parler de leur dernière rencontre, car depuis, elle avait bien du mal à sortir le blond de son esprit : malgré toute la culpabilité et même honte qu’elle éprouve à y repenser, ces sentiments ne font pour autant pas ombre à cette frustration qu’est la sienne depuis ce jour-là. S’ils n’avaient pas été interrompus… non, en fait, heureusement qu’ils l’aient été – même si au fond, elle aurait préféré que Charlie ne soit pas témoin de ce moment de faiblesse dont elle a tant honte, car ce n’est certainement pas l’air compatissant qui se dessine sur le visage de la blonde à chaque fois que le simple nom d’Adam est évoqué qui va lui aider à oublier ce petit interlude aux écuries… « Et pourquoi je ne gérerais pas ? » finit-elle par ajouter, comme toujours sur la défensive lorsque ce sujet est évoqué. Puis après tout, cette soudaine compassion de la part de Charlie est un peu tardive, après tout, c’est justement cette dernière qui a organisé cette petite soirée ’entre amis’, sans en demander l’avis de Miky…

Heureusement pour la belle brune, leur discussion est bien rapidement coupée : elles viennent d’arriver à leur maison où Cam et Adam les attendent déjà. Et pour une fois, la jeune femme est presque heureuse de cette interruption, au moins de cette manière, elle n’a pas besoin de repenser à ce qui doit certainement être le moment le plus gênant de sa vie, où Charlie l’a surprise presque entièrement dévêtue dans les bras de son ex… Un souvenir qui fait monter le rouge à ses joues, mais ce petit moment de gêne n’est que trop rapidement interrompu par Cam qui la sert dans ses bras, lui donnant le temps de se ressaisir. « T’es devenue galant tout à coup… l’éducation de Charlie semble payer. » Comme bien souvent, la belle brune tente de cacher ses insécurités derrière des moqueries, et cette fois-ci, c’est Cam sa ‘cible’ – mais sur ce coup, il faut bien avouer qu’il y a de quoi le taquiner. Après tout, ils se connaissent depuis le bac à sable, et pourtant, cette galanterie est bien une découverte nouvelle ! « Hey ! Ça va ? » Pas d’accolade amicale pour Adam, pas après cette petite escapade dans les écuries qui hante de plus belle la jeune femme depuis que ses yeux se sont posés sur le grand blond. Non, pour lui, une salutation ‘amicale’ de loin va devoir finir – au moins, elle ne l’ignore pas, par effort pour ses meilleurs amis, car autant dire que sans ces derniers, il est hors de question qu’elle se trouve dans la même pièce d’Adam. « Oula, il semble que t’as encore du travail devant toi… » continue-t-elle ses taquineries, devant la remarque peu délicate de Cam : tout à coup, la galanterie passagère semble comme oubliée, alors qu’il met les pieds en plein dans le plat – comme à son habitude. « Miky, je crois qu’on vient de nous dire qu’on pue… » « Ouais, je crois aussi… allez viens, ce serait horrible de notre part d’importuner encore plus longtemps ces messieurs avec notre puanteur… » Une réponse accompagnée d’un magnifique roulement de yeux, et alors que la belle brune prépare une de ces sorties théâtrales qu’elle maîtrise si bien, elle ne peut s’empêcher de laisser échapper : « Et qui sait, peut-être qu’en revenant, ces frites seront prêtes… » Après tout, si leurs invités veulent se plaindre de l’odeur, alors autant qu’ils se rendent utiles, non ?

« Bon sang Charlie, tu peux pas toujours porter que des pantalons d’équitation ou des jeans ! » Un soupire échappe des lèvres de la jolie brune, alors qu’elle observe son amie d’un air désespéré. Nombreuses sont les femmes qui tueraient pour un corps tels que celui de Charlie, et pourtant, cette dernière semble systématiquement refuser de se mettre en valeur – heureusement pour elle, Miky est de retour pour lui aider question mode, car sans cette dernière,  Charlie est clairement perdue. « Franchement, tu devrais garder la robe, tu la portes bien mieux que moi. T’es magnifique. » Comme quoi, certaines choses ne changent pas au cours des années : aujourd’hui encore, des deux amies, c’est bien Charlie qui possède les plus belles courbes, et cette petite robe d’été les met sublimement en valeur. « Si en plus tu me laisserais m’occuper de ton maquillage… » Mais sur ce coup, c’est peut-être un peu trop en demander, car que trop rapidement, Charlie détourne leur conversation vers un sujet bien moins agréable. « J’en connais un qui va adorer tes jambes. » Quelques mots seulement, et pourtant, ces derniers suffisent pour estomper partiellement ce petit moment de complicité. « Parce que tu crois que je vais sortir ma combi de ski par un temps pareil ? » Un haussement de sourcil, combiné à un ton quelque peu sec ne tarde pas à couper court à toute conversation sur ce sujet. « Mais c’est vrai que ce short me fait de belles jambes… » Ok, peut-être que, parfois, elle est un poil narcissique. « Je vais me changer, t’as qu’à y aller. »

Quelques minutes plus tard, c’est vêtue d’une ample robe d’été blanche (voir avatar) descendant sagement jusqu’aux genoux que la jeune femme fait son entrée sur la terrasse. Et pas un instant trop tôt, visiblement, puisqu’il est question de boissons. « Un mojito pour moi. » Rien de tel qu’un petit cocktail en attendant que le repas prenne forme, surtout quand on a une préparation toute prête dans le frigo. Surtout qu'un peu d'alcool lui permettra certainement à mieux survivre cette soirée... « Un remake du Roi Lion ? C’est quoi cette histoire ? » Dans un effort de lancer une conversation, la belle brune  se laisse tomber sur une des chaises, avant de se jeter sur les noix de cajou. Depuis le petit-déjeuner, elle n’a pas eu le temps de réellement manger, si bien qu’elle commence à mourir de faim – et l’odeur de frites cuisant pas loin d’elle ne va certainement pas l’aider à contrôler son appétit. « Qu’est-ce que Timon et Pumba ont encore fait ? »


I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ©️ signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 59
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Dim 25 Juin - 20:32 )

people come and go, only true friends stay
EXORDIUM.
Cuisiner, ce n’était sûrement pas sa plus grande qualité, mais il pouvait se débrouiller. Enfin, si faire la cuisine se résumait à la cuisson de viande et à plonger des frites dans l’huile. Pour le reste, il devait encore prendre des cours et de l’expérience. Le plus souvent, il se contentait de mettre les pieds sous la table, c’était l’avantage de vivre encore chez sa mère. Mais ce soir, hors de question de se faire servir, il était bien décidé à montrer qu’il possédait quelques qualités, comme celle de faire les meilleures frites du monde…Ou presque. « La vache, c'est lourd ! » Cameron venait de saisir le sac de légume, à croire que les filles s’étaient amusées à y mettre des pierres… « Quand c’est que tu viens à la salle? » Si Cameron n’était pas le garçon, le plus sportif du monde, Adam, lui, se débrouillait. Depuis sa sortie de l’hôpital, le sport était devenu une sorte de thérapie, ça lui permettait d’évacuer son trop plein d’énergie, tester ses limites, sans oublier remettre en route un corps qui a passé de longues années dans une chambre d’hôpital. Adam essayait de rattraper tout ce qu’il n’avait pas pu faire, maintenant, il ne regardait plus le sport à la télévision, il le pratiquait, même s’il n’avait rien d’un grand athlète. Il se rendait souvent à la salle de sport, une à deux fois par semaine. Lors de ses jours de repos, il s’entraînait souvent à l’escalade avec son club ou partait seul à la découverte de nouveaux coins à explorer. Bref, tout ça pour dire que si Cameron cherchait un partenaire, il l’avait devant lui. « Viens avec moi la prochaine fois, si tu veux. » Encore fallait-il qu’il trouve le temps. Parce qu’entre Candice, ses études, l’hôpital et Charlie, il avait de quoi remplir une journée.

« J'en peux plus des pâtes au lait que réclame H24 Candice. » Beurk, il détestait ça, mais il n’était pas Candice, donc on s’en moquait un peu. « Vois ça comme un pré entrainement mon pote ! » Il allait falloir qu’il s’y fasse à toutes ses conneries. Parce qu’autour d’eux, c’était bon, les amis de lycées commençaient tous à pondre des gosses. De quoi laisser Adam sur la touche, parce que ce n’était pas du tout dans ses projets de vie, mais pour certains, ça semblait être l’étape à ne pas rater. « ça va mieux avec la blonde ? » S’il avait bien tout suivi, la dernière fois, ils s’étaient engueulés et depuis c’était un petit peu tendu. D’un côté avec Charlie comme petite amie, ce n’était pas étonnant. Elle était tellement chiante. Ce qui expliquait d’ailleurs qu’elle soit la meilleure amie de Mikayla. Elles devaient réussir à communiquer entre emmerdeuses, posséder le même langage, ce genre de connerie. D’un autre côté, c’était sûrement leur caractère qui avait réussi à séduire les deux garçons. Disons qu’elles étaient en fait des attachiantes

« Puis si les filles en veulent pas, tant mieux pour nous. » Il ouvre grand la bouche, nan vraiment ? « Tu sais ce que j’aime chez toi ? Ton espoir ! » Même dans les situations les plus dramatiques, Cameron continuait d’espérer. « Tu vas voir ce qu’elles vont manger en premier… » Ils étaient certains qu’elles allaient manger toutes leurs frites, raison de plus pour éplucher une tonne de pommes de terre, histoire que tout le quatuor puisse manger à sa faim. Bien décidé à titiller Cameron, il avait choisi le sujet le plus épineux quand on parlait de la blonde. Le truc c’est qu’il n’avait pas vraiment prévu qu’elle pointe le bout de son nez, pile à ce moment-là. Oups, il était dans la merde. « Tiens Charlie ! Comment tu vas ? » Il n’avait plus qu’espérer qu’elle ne l’ai pas entendu, peut-être qu’en plus d’être chiante, elle était aussi sourde ? « Aie ! » Visiblement non, vu que la main de la blonde venait de s’écraser derrière son cou. « Arrête de dire des conneries ! » Ce n’était même pas des conneries, il y pouvait rien si elle voulait pas l’avouer ! « Je dis toujours que la vérité, enfin presque. » Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres et son regard glissa sur Miky. « Salut… » Il savait que leur relation risquait de se compliquer depuis la dernière fois, ils arrivaient déjà à être dans une même pièce, c’était déjà bien.

« Franchement ? »[/color] Les filles viennent juste de partir pour se doucher. « T’es un vrai tombeur ! » Cameron, il sait comment draguer les filles, il sait comment les séduire et surtout ne pas les vexer. « Je te donne un petit conseil mon pote. Première règle quand tu sors avec une cavalière, ne jamais lui dire qu’elle put, parce que c’est un peu insulté leur cheval. Sauf que si elles doivent faire un choix, sois certains qu’elles choisiront doudou, chouchou ou mon amour, mais pas nous. » Triste réalité, mais c’était comme ça que ça fonctionnait le plus souvent dans leur monde. Elles pouvaient larguer leur mec, mais jamais leur cheval. Alors le mieux, c’était de prendre des précautions. « Sur ses sages paroles, je repars à mes frites ! » Cameron avait de la chance de l’avoir comme ami, au moins, il pouvait lui donner quelques conseils sur la meilleure manière de sortir avec une fille, par contre pour ce qui était de la garder, là, c’était plus compliqué, vu ses antécédents…

Il venait tout juste de déposer les frites dans un saladier entre eux papiers absorbants quand les filles firent de nouveau leur apparition. Il dut lutter pendant de longues secondes pour décrocher son regard de la brune. Bordel, cette robe lui allait a ravir, elle n'aurait pas pu mettre quelque chose d’autre, histoire de calmer ses hormones. Calme, il allait rester calme, ce qui c’était passé quelques jours plus tôt était une très grosse erreur. Hors de question que cela se reproduise. « Ouais, c’est bon, vous avez plus qu’à mettre les pieds sous la table. » Adam dépose le saladier de frites sur la table et se laisse tomber sur une chaise, la soirée va enfin pouvoir commencer. « Au fait Charlie, c’est quoi le film que tu veux qu’on se regarde ? » Oui parce que logiquement, c’était censé être une soirée film. « Vous deux, c’est jus d’orange… » C’était un film ? Nope… Mais il voyait très bien où elle voulait en venir. Oh Non, pitié, elle n'allait pas lui faire ça. Il lui lança un regard de chien battu, mais c’était peine perdu, elle était bien trop contente d’en parler. « Oh putain… » laisse t’il échapper en passant sa main dans ses cheveux. « Tu veux pas éviter de parler de ça… »Oui, il préférait éviter que cela s’ébruite. « Je vais me prendre un soda. » Avec ça, il allait rester sobre. « C’était rien. » Il n’avait pas vraiment envie que Miky soit au courant de son surnom. Sans oublier qu’ils avaient continué leur délire sur les poitrines des filles pendant que Charlie les ramenait à la maison. Ils étaient morts. « Tiens ! » Il servit rapidement un mojito à Miky avant de lancer un regard suppliant à Cameron. C’était sa copine qu’il fasse quelque chose bordel ! Il ne voulait sûrement pas que Mikayla apprenne sa déconvenue en slip ? Alors c’était le moment de réussir à faire taire une blonde.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4711
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Mer 5 Juil - 20:13 )



PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


Qu'est ce que tu avais hâte ! Quand Charlie t'avait annoncé cette soirée, tu avais presque, et tu insistes sur le presque, fait que de penser à cela. La dernière fois que vous vous étiez tous retrouvés, ça avait malheureusement tourné au fiasco. Prise d'otage, arme sur la tempe. Vous aviez vécut l'enfer et ça vous ferez le plus grand bien de vous revoir, de penser à autre chose. Vous alliez vous amuser et cela commençait par faire à manger pour les deux demoiselles qui travaillaient encore à l'heure actuelle. Par contre, le sac de course d'Adam a bien faillit finir sa course sur le sol. Meh ! Depuis quand ça pèse trois tonnes ces trucs ? « Quand c’est que tu viens à la salle? » Ça veut dire quoi ça ? Tu lances un petit regard vers Adam, perplexe. Puis, tu fais la même chose avec tes bras. Mhm. « Je sais pas. » C'est vraiment nécessaire ? « Viens avec moi la prochaine fois, si tu veux. » Cette phrase te donne la réponse. Oui, il est plus que nécessaire que tu t'y mettes. « Ouais. C'est quand déjà ? » histoire que tu le notes dans ton planning. Bon, au moins, ça aura peut-être le mérite de plaire à Charlie. « Vois ça comme un pré entrainement mon pote ! » Ah ... T'es dans la grosse merde. « On y va doucement. J'ai pas envie d'avoir de courbatures. » Mais tu te connais suffisamment pour savoir que tu en auras et que t'auras l'impression que ton corps est en mille morceaux. Finalement, c'est bien aussi de ne pas faire de sport. C'est sympa. Ca implique moins de galère et de bobos. « ça va mieux avec la blonde ? » Tu attrapes un légume et commence à l'eplucher. « Ouais. Ça va ... J'ai un peu merdé. C'tout. » Adam avait été l'un des premiers à recevoir un SMS d'alerte maximal lorsque tu avais fait une énorme crise de jalousie. Tu sais pas pourquoi t'avait été aussi loin. La peur de la perdre, probablement. Quoi qu'il en soit, tu devais te faire pardonner et jusqu'ici, Charlie ne l'avait pas fait à cent pour cent. Tu le voyais, ressentais. Et t'etais meme presque sûr qu'elle faisait exprès de dire quelques mots sur cela a Candice pour que la petite vienne te les redire plus tard. T'aurais pu continuer à parler de cela si l'odeur de la friture n'avait pas reveillé ton appetit. Miam. Des frites ! « Tu sais ce que j’aime chez toi ? Ton espoir ! » Beh quoi ? « Elles vont en manger ? » Ah non. T'étais pas d'accord. « Tu vas voir ce qu’elles vont manger en premier… » Tu souffles. La tristesse. « Je pensais qu'elle "devait faire attention à leur ligne pour entrer dans leur bikini". » C'est ce que t'avais sortie la blonde quand tu l'avais embêter jusqu'a minuit passé pour qu'elle mange un peu de princes. Et que tu n'as pas réussi à lui faire manger.

Pour une fois que tu as de la chance, tu en profites. C'est un sourire débile sur les levres et un petit rire de moquerie que tu regardes ta petite amie remettre en place Adam. « Arrête de dire des conneries ! » Tu l'avais dit qu'elle voulait pas d'enfant. C'etait pas faute d'avoir eu des discussions sur cela avec elle. « Et on va manger toutes vos frites. » Hanw ! T'as un petit cri de désespoir. « NON. » T'en veux aussi. Surtout que tu vas les faire. Tu le mérites. Adam, t'sais pas trop. Mikayla ... Ok, elle aura droit d'en avoir une petite portion parce qu'elle réponds à ton bonjour. « T’es devenue galant tout à coup… l’éducation de Charlie semble payer. » Pardon ? Tu fronces les sourcils. « D'où je suis pas galant ? » T'es le mec le plus galant du monde. « Et Charlie m'eduque pas. » que tu marmonnes en croisant les bras. Pourquoi fallait-il que les deux femmes se liguent contre toi ? T'es pas venu ici pour souffrir, euké? Puisque c'est ça, tu préfères rester qu'avec ton meilleur ami. Et pour cela, tu joues ta carte de la galanterie puisque tu sembles ne pas en avoir : elles puent le cheval. « C’est bête en sortant avec une cavalière. » Un peu, c'est vrai. « Miky, je crois qu’on vient de nous dire, qu’on pue … » Outch. Faut que tu te caches. Tu attrapes Adam pour le bras et le decale devant toi. « Ouais, je crois aussi… allez viens, ce serait horrible de notre part d’importuner encore plus longtemps ces messieurs avec notre puanteur… » Tu éclates de rire alors que les filles s'en vont. « Franchement ? » Quoi ? « Oh, allez ! C'était drôle. » Mais apparement, Adam n'était pas spécialement du même avis. « T’es un vrai tombeur ! » Tu le sais. « Eh ouais monsieur. Le meilleur tombeur du monde. » ou pas. Ou alors, tombeur dans l'eau. Ou sur le derriére. « Je te donne un petit conseil mon pote. Première règle quand tu sors avec une cavalière, ne jamais lui dire qu’elle pue, parce que c’est un peu insulte leur cheval. Sauf que si elles doivent faire un choix, sois certains qu’elles choisiront doudou, chouchou ou mon amour, mais pas nous. » Tu fais les gros yeux. « Tu mens. » Charlie te choisirait toi, n'est-ce pas ? T'avais un doute maintenant. « Sur ses sages paroles, je repars à mes frites ! » Et toi à tes légumes. « Cache-en dans un coin, au cas où. » Parce que les deux gazelles semblaient vraiment vouloir tout dévorer.

« C’est prêt ? » Non. Oui. Bientôt. « Ouais, c’est bon, vous avez plus qu’à mettre les pieds sous la table. » Tu te dépêches de poser le dernier couvert. CEY BOON ! « Madame. » que tu dis, en tirant la chaise de Milka. Puis, tu fais la même chose avec Charlie. « Au fait Charlie, c’est quoi le film que tu veux qu’on se regarde ? » Bonne question ! « Un film d'amour, elle à que ça dans ... » Tu te dépêches de porter tes deux mains a ta bouche pour t'eviter de continuer. Nope. Tu ne pouvais pas vendre que Milka t'avait montré la reserve de film de Charlie. Du coup, tu fais genre de rien et va t'asseoir. « Vous voulez boire quoi ? » Heu ... Pas de biere. Ça fait péter et c'est pas très glamour. « Un mojito pour moi. » Oh. Pas bête, ça te tente bien aussi. « Un mo- ... » « Vous deux, c’est jus d’orange… » Meh. Tu fais une petite tête troustinette. Pourquoi ? « Oh putain… » Quoi, quoi, quoi ? « LES METS ONT GAGNÉS ? » Que tu hurles, déja prêt à faire une danse de la joie. Mais non, Adam ne faisait absolument pas référence à ça. Ils ont perdus ? « Je ne veux pas refaire un remake du roi lion, une fois pas deux… » Eh. « Je te ferais dire que c'est le meilleur Disney du monde, d'abord. » Alors on critique pas. Puis c'est bon, çetait arrivé il y a au moins un mois. Ça pouvait arriver à tout le monde d'avoir abusé de l'alcool. « Tu veux pas éviter de parler de ça… » Tu acquiesces. T'es bien d'accord. « Ouais. Tu remets toujours ça sur le tapis. » C'est pas sympa. Vraiment. T'as l'impression d'avoir fait une énorme connerie alors que vous vous étiez juste amusé comme jamais. « Je vais me prendre un soda. » Tu souffles. « Moi aussi. » T'as pas vraiment le choix de toute façon. « Un remake du Roi Lion ? C’est quoi cette histoire ? » Merci Charlie ! Tu lui lancés un petit regard noir. « Qu’est-ce que Timon et Pumba ont encore fait ? » Tu pouffes de rire en entendant ces surnoms. « C’était rien. » Rien ? Non, c'était pas rien. « C'était la meilleure soirée du monde ! » Malheureusement, c'est top secret. « Mais on peut pas en parler. On s'est plus totalement dans quel ordre tout s'est passé. » Mais les quelques souvenirs que tu gardais resterai à jamais gravé dans ton esprit. « Mais vous avez bien dû faire un truc de ce genre vous deux, non ? » Ah, ça se moque mais dans le fond, c'est pas mieux. « Genre ... Un défilé de sous-vêtement ? » Ouais. Non, peut-être pas. Ça semble pas si amusant que ça. « Bon, je vais chercher les frites ! » Parce que ouais, mine de rien, t'as faim. « Même qu'on vous en a fait aux légumes, vous savez, pour vos hanches ! » Tu prends le plat et le pose au milieu de la table. « J'suis content qu'on se retrouve tous les quatre. » Genre, tellement content que tu vas pas vouloir quitter cette pièce. « Ouais, enfin six. » Tu penches la tête sur le côté en voyant les deux chiens courir après leurs queues. « J'ai l'impression de retomber en avance. » Avec vos petites sorties dans le parc, à parler pendant des heures et à faire de la balançoire. « sauf que vous êtes plus ensemble. » Bon, c'était pas un détail super joyeux, ça, par contre.


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 574
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Sam 8 Juil - 22:05 )

[quote="Charlie Edwards"]


PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


« T’es pas censée être ma meilleure amie ? » Miky méritait que Charlie la boude pendant des jours, mais elle avait de la chance, aujourd’hui la blonde était magnanime. « Y a quoi de mal à porter des jeans ! En plus, je mets des slims ! » Et toc, c’était quand même assez féminin. Bon d’accord, elle n’était pas l’exemple type de la fille féminine, mais parfois, elle pouvait y ressembler. Comme ce soir, avec cette jolie robe. Le seul souci, c’était que la blonde, n’en portait pas souvent, et du coup, elle n’était pas très à l’aise, surtout que pour le coup, celle-ci était assez courte. « Puis je ne vois pas pourquoi je me ferais jolie, vu que je pue ! » Ah Cameron… Il savait trouver les mots pour lui faire plaisir. Il était mal barré avec elle, parce qu’elle allait puer quasiment tous les jours, et même que parfois, elle traînait comme ça, en embaumant toute la maison ! « Je te jure, parfois, il me rend dingue, mais je l’aime quand même. » Et c’était cette dernière partie la plus importante. Se regardant dans la glace, la blonde posa ses mains sur ses hanches. « C’est vrai, qu’elle me va bien, je vais la garder alors ! »Ou comment piquer une robe à sa meilleure copine. « Même si je ne suis pas certaine qu’elle m’aille mieux. » Pas sûre du tout même, parce que Mikayla était sacrément bien foutue. Enfin bref, elles n’étaient pas là pour faire un concours de beauté, ce genre de rivalité n’existait pas entre elles. « Non merci, je passe » Laisse échapper la blonde, pas de maquillage pour ce soir, elle s’aime bien au naturel. Puis pour manger des frites et emmerder les garçons, elle en a pas besoin. Encore s’ils sortaient, pourquoi pas, mais là pour rester à la maison… Surtout que la blonde, elle a faim et qu’elle n’a pas spécialement envie d’attendre que Miky la maquille. Les frites étaient presque cuites, elle ne veut pas les manger froides. « Je te parle pas d’une combi de ski, mais j’ai comme l’impression qu’entre toi et Adam, y a un truc électrique… » Et c’était sûrement ce petit truc qui les avait poussé à se sauter dessus dans la grande. « Donc comme je sais que tu veux éviter que cela se reproduise, peut-être que tu devrais éviter de te promener devant lui, en dévoilant tes cuisses. » Adam était un mec, ce qui signifiait que même s’il voulait regarder autre part, il finirait par laisser son regard glissé sur les jambes de sa meilleure amie. Charlie le savait, il était encore raide dingue d’elle et avec ce qui c’était passé la dernière fois, peut-être que c’était mieux d’éviter de remuer le brasier, histoire de redémarrer le feu. « Tu lui plairais même habillée en bonne sœur. » Laisse-t-elle échapper amusée. « Le seul souci de la combi de ski c’est que c’est chiant à enlever ! » Et ça doit sûrement décourager certains. « On va toutes les manger, rien que pour voir leur tête ! » Oh que oui, c’est bien plus amusant comme ça.

« Super » Charlie, elle demande que ça, mettre les pieds sous la table et c’est ce qu’elle fait d’ailleurs. Elle a passé la journée debout, elle est crevée, sans parler que les enfants l’ont fatigué, qu’est-ce que ça parle. Ils sont mignons, mais quand ils ne comprennent rien, ça peut vite devenir fatiguant. Quoique non, les plus chiants, ce sont les mal éduqués, qu’elle a juste envie de claquer, mais elle se retient… Parce qu’elle est civilisée. Enfin quasiment. « Love Rosie, deux amis d’enfance qui s’aiment, mais qui arrivent pas à se le dire, ça vous rappelle rien . » Amusée, elle lance un regard à Cameron. « Dans le livre, ils finissent ensemble à cinquante ans ! » Ouais… Heureusement, elle n’avait pas eu à attendre jusqu’à la. Mais finalement, ce film pouvait être aussi un parallèle pour Adam et Miky. Qu’ils arrêtent de tourner autour du pot et qu’ils se remettent ensemble.

« La meilleure soirée du monde ? Parle pour toi. » Non, mais la blague. C’était qui? Qu’on avait réveillé à pas d’heure pour venir les chercher au poste. « Laisse moi raconter ! » Oui, c’était elle qui avait la main d’abord ! « Figure-toi que j’ai dû aller chercher Cameron et Adam au poste de police. Ça je te l’avais déjà dit. Mais ce que je n’ai pas eu le temps de dire, c’est que de un Cam était tellement bourré qu’il en a perdu son pantalon. » Il avait dû le perdre je ne sais où. « Adam se prenait pour Simba, Cameron était Timon, et toi, tu étais Nala. » Ouais… Manquait juste quelqu’un. « Moi, on m’a zappé ! » Il a une petite amie Timon ? Pas qu’elle se souvienne en tout cas. Quand Cameron parle de sous-vêtements, elle roule des yeux, mais bien rapidement un sourire taquin se dessine sur nos lèvres. « Vu qu’on parle de sous-vêtements… » C’était le moment de lâcher le meilleur morceau. « Figure-toi qu’ils cherchaient à savoir, laquelle d’entre nous a la plus grosse poitrine…. Et y avait aussi une histoire de mâle alpha… » N’importe quoi… « Alors les garçons, maintenant que vous nous avez en face, c’est qui ? Qui a la meilleure poitrine ? ON vous fait un défilé en bikini peut-être ? » Hors de question qu’elle le fasse, mais c’était juste histoire de bien faire chier son monde.

« Cam ! » Nan, mais ça va pas de parler de la relation de Miky et d’Adam. Elle lui balance un coup de pied par-dessous la table pour qu’il se taise. Il veut quoi ? Que la soirée se termine en bain de sang. « Qui veut des tomates cerises ? » Ou comment tenter de changer de conversation pour éviter que tout finisse par partir en cacahuète. « Je vais prendre un jus de goyave ! Avec plein de glaçons. » Parce qu’elle mourrait de chaud et qu’elle rêvait de fraîcheur ! « Mais sinon, c’est vrai, que ça fait du bien d’enfin se retrouver tous les 4 ! » Et ça faisait longtemps qu’elle attendait de pouvoir revivre ce genre de soirée. Pour Miky c’était plus difficile, mais elle savait qu’au fond d’elle, son amie appréciait ses retrouvailles. C’était juste compliqué… « Bon on mange ! Qui veux des frites ? » Elle est gentille, elle se propose même pour faire le service !


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/03/2017
›› Commérages : 89
›› Pseudo : indi
›› Célébrité : anna speckhart
›› more about me

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Mar 11 Juil - 19:03 )

« Noonnnn, pas du tout. » Si innocent est le regard que Miky de ses grands yeux lance à son ami d’enfance que, sans ce petit frémissement animant ses lèvres, il serait bien difficile de deviner qu’elle est en train de royalement se moquer de Cam – ou pas, car après tout, toutes les personnes présentes sur cette terrasse la connaissent, elle et son goût pour les petites moqueries en coin. Et puis, il faut avouer que Cam, en temps normal n’est certainement pas des plus galants – à moins que l’on considère comme galanterie cette faculté inégalée à mettre les pieds dans le plat... cette attitude tant dérangeante, et pourtant attachante au point qu’elle est venue à manquer à la jolie brune durant sa longue absence – enfin, du moins, jusqu’à ce qu’on ne lui reproche de puer. Pourtant, depuis qu’il sortait avec Charlie, Cam semble faire des efforts dans ce domaine – bien qu’en vue de sa remarque, la route à parcourir est encore longue. Bon, sans doute a-t-il raison en pensant qu’après une journée passée aux écuries, et les taches que cela impose, une douche n’est jamais de trop. Mais de là à le dire aussi ouvertement… non, décidemment, il a encore bien des choses à apprendre !

Quelque temps plus tard, une agréable odeur de parfum se répand dans la pièce, alors que les deux amies observent d’un œil critique le reflet de Charlie dans le miroir. Courte, simple et pourtant élégante, la robe que la blonde semble dans un premier temps trouver si horrible lui va pourtant parfaitement, mettant en valeur autant sa silhouette avantageuse que son teint de porcelaine. « C’est justement parce que je suis ta meilleure amie que je te le dis… regarde comme ça te va bien de porter une robe ! » Si l’amour pour les équidés a depuis toujours uni les deux jeunes femmes, il y a pourtant des domaines dans lesquels ces dernières s’opposent comme le jour et la nuit – à commencer par le choix de leur garde-robe. Et alors que Miky observe toujours le reflet de son amie dans le miroir, elle retient un soupire face aux paroles de Charlie. Par où devait-elle commencer son explication ? Car en soi, il n’y avait rien à redire sur les slims… seulement, leur effet dépend fortement des pièces avec lesquelles on les porte, et en ce domaine, la blonde laisse souvent à désirer – du moins aux yeux de Miky. « C’était pas toi qui disait l’autre jour qu’il fallait parfois se forcer à tester de nouvelles choses ? » Un sourire innocent se dessine sur ses lèvres, alors qu’elle bat la blonde avec ses propres paroles. Après tout, loin d’elle l’idée de toujours faire porter des robes à Charlie, elle n’est pas aussi utopiste – ou sexiste. Seulement, de temps à autre, une jolie robe peut faire des miracles sur sa confiance en soi – ou sur son petit ami. « Puis je ne vois pas pourquoi je me ferais jolie vu que je pue ! » Dans un geste exagéré, les yeux de la brune se lèvent au ciel. « Justement, fais lui regretter ce qu’il a dit alors. » Si la blonde se promène comme ça devant Cameron, tout en lui montrant la froide épaule, alors peut-être la prochaine fois réfléchira-t-il deux fois avant de dire une telle chose – quoique, c’est bien de Cam qu’on parle, lui qui parle plus vite que son ombre… quoique, finalement, c’est sans doute là une des raisons pour lesquelles ils sont amis depuis si longtemps, car peu importe aussi énervant cela peut parfois être, cela n’est pas moins attachant – et ce n’est certainement pas Charlie qui puisse dire le contraire, car peu importe à quel point elle peut parfois râler à cause de son Cam, depuis leur enfance, il n’y a finalement jamais eu de doutes que ces deux sont destinés à finir ensemble. Il a juste fallu de très, très longues années pour que les deux principaux concernés le comprennent. Et pourtant, le petit sourire malicieux animant le visage de la jolie brune bien rapidement s’estompa lorsque tout à coup, ce fut ‘leur’ autre ami d’enfance qui se trouva au centre de la discussion. Et alors que la blonde évoque un sujet que Miky espère tant arriver à rapidement oublier, un râle échappe des lèvres de cette dernière. « On a pas dit qu’on n’en parlerait plus ? » L’erreur qu’a été la sienne, elle a déjà eu assez de temps pour la regretter, ce n’est pas nécessaire que Charlie en rajoute une couche. Après tout, il ne suffit pas qu’elle ait failli retomber dans les bras d’un ex, alors qu’elle venait tout juste de s’en remettre de leur séparation passée, non, il faut en plus que la rongent culpabilité et mépris envers elle-même… alors sur ce coup, il n’y a pas besoin de remuer le couteau dans la plaie. Ce presque dérapage, aussi plaisant qu’il a pu être sur le moment, ne risque pas de se reproduire. « Tu lui plairais même habillée en bonne sœur. » « Ouais, enfin, jusqu’à ce qu’il s’ennuie une fois de plus. » Autant dire que les dernières paroles qu’Adam lui a adressées à l’époque pour justifier leur rupture sont à jamais gravées dans son esprit. Quant à ce qui s’est passé dans la grange, et bien, elle mettait ça sur le compte d’un homme en manque, tout simplement. Le problème, ça a été tout simplement que le grand blond a toujours été doué dans ce domaine, si bien que la résistance de la brune n’a que trop rapidement été brisée… mais autant dire que ça ne risque pas de se reproduire.

« Madame ?? Tu viens de me rajouter 10 ans, 10 kilos et au moins 2 enfants. » Une mine boudeuse dessinée sur le visage, la belle brune se laisse tomber sur la chaise que son ami lui tient, avant de saisir un bol de biscuit apéros. Après tout, si on lui ajoute déjà tant de kilos, alors à quoi bon que de faire attention à sa ligne ? Enfin, à cette question, elle en connait la réponse : For Fun, sa petite crack lui remerciera certainement de chaque kilo en moins qu’elle n’a pas besoin de porter d’un point du parcours de cross à l’autre… tant pis, elle peut toujours allonger son habituel tour de footing demain, car ce soir, elle ne compte pas faire attention aux calories. Et alors qu’elle s’enfile des biscuits apéros, les paroles de Charlie ramènent un sourire sur le visage de la belle brune. « Love Rosie ? Ah, c’est trop mignon ce film. Puis l’acteur principal… » La fin de sa phrase reste en suspend, mais l’expression dessinée sur son visage ne laisse que peu de doutes possibles sur ce qu’elle pense au sujet de cet éphèbe. Et bien qu’il y aurait certainement eu bien des choses à dire sur le sourire craquant de l’acteur principal, la discussion dérive bien rapidement du film pour revenir à un sujet bien plus terre-à-terre : « l’escapade » d’Adam et Cam, ou la raison pour laquelle Charlie ne cessait de leur lancer des petites piques à chaque fois que tous les trois étaient dans la même pièce. Un peu trop résumé à son goût, le récit de Charlie laisse place à bien des questions, comme par exemple celle-ci : « Comment peut-on perdre son pantalon ? » Combien Cam a-t-il du boire pour en arriver là ? Puis physiquement, ce n’est tout de même pas si facile de se défaire de son pantalon, surtout pas bourré… de son T-shirt, d’accord, mais du bas, sans tomber ? Impossible – ou du moins, c’est ce que Miky imagine. Et pourtant, bien rapidement, l’histoire du pantalon de Cam – bien qu’intrigante – tombe rapidement à l’oublie devant la suite du récit. Pendant un bref instant, le regard de Miky se pose sur Adam, visiblement gêné, avant de se porter de nouveau sur Charlie et Cam. « Je suppose que je dois être honorée d’être dans vos délires alcoolisés ? » réplique-t-elle sur un ton moqueur, alors que la véritable question devrait certainement être plus quelque chose du genre : c’est quoi cette histoire ? Pourquoi la compare-t-on à Nala, lorsqu’Adam est Simba ? C’est juste ridicule. « Je suis sûre qu’on doit pouvoir te trouver une place… Rafiki, ça t’irait bien, non ? T’aime autant distribuer des coups que lui. Ou une des hyènes dont j’ai zappé le nom, vous avez le même rire… » ajouta-t-elle d’un air amusé, avant de prendre ses distances de Charlie, car la connaissant, cette petite taquinerie n’allait certainement pas rester sans représailles. Enfin, sur ce coup, peut-être pas, car une fois de plus, les paroles de Cam allient les deux filles contre lui. « Ah… touché… c’est qu’on pensait que nos petites soirées bataille de coussins en sous-vêtement allaient rester secrètes… » ajoute-t-elle, la mine faussement déconfite, évoquant là un phantasme d’homme véhiculé dans tous les films pour adolescents. « N’empêche, maintenant qu’on a commencé, que le sujet a été lancé, continuez, on veut entendre votre jugement. » Ou pas, car à vrai dire, Miky s’enfiche un peu. « D’ailleurs, on pourrait aussi les comparer Charlie. » Une mine moqueuse se dessine sur le visage de la belle brune, alors qu’elle s’installe un peu plus confortablement sur sa chaise, croisant ses fines jambes tout en laissant vaguer son regard vers des zones situées bien en dessous du torse de ses deux amis, comme pour leur expliquer de quoi elle était en train de parler. Ou comment les faire goûter à leur propre médecine.

« Même qu’on vous en a fait aux légumes, vous savez, pour vos hanches. » Ses sourcils se contractent, alors qu’elle laisse son regard vaguer sur le corps de son ami. « Hmm… je te laisse ma portion si tu veux, tu sembles plus en avoir besoin. » Non mais, il ne croit tout de même qu’il puisse se permettre de la critiquer sans qu’elle retorque ! Elle, elle a toujours gardé une fine silhouette digne d’un mannequin, alors elle ne risque pas de réellement mal prendre de telles remarques – à voir si l’inverse va aussi être le cas. Mais avant qu’elle ne puisse réellement apprendre la réaction de Cam sur ce petit retour, ce dernier prépare une contre-attaque… et autant dire que cette fois, il a visé en plein dans le mille. Pour la deuxième fois dans la soirée, toute envie de jouer disparait de l’esprit de la belle brune. Pourquoi ne pouvait-on donc pas la laisser tranquille avec Adam ? Certes, ils sont sortis ensemble à une époque, mais c’est depuis longtemps fini - une situation que le blond et elle semblent avoir bien mieux accepté que leurs deux amis… « AIE ! » Sous la table, un pied vient violemment heurter sa jambe – sans doute l’œuvre de Charlie, tentant dans sa discrétion habituelle de faire taire Cam. Calme, elle doit rester calme… « Et vous avez enfin arrêté de vous voiler la face… c’est pas comme si ça faisait une vingtaine d’années qu’on voyait ça arriver, hein. » continua-t-elle sur un ton qu’elle voulait enjoué, avant de rebondir sur le fabuleux changement de sujet de la part de son amie. « Merci » Attrapant tomates cerises et mozzarella, la belle brune se recula une fois de plus dans sa chaise. Bon, point positif, c’était certainement que le sujet épineux de la soirée a déjà été évoqué, alors peut-être que maintenant vont-ils en être débarrassés… « Qui veut des frites ? » « Moi. » Au diable les bonnes manières qui veulent que l’on serve d’abord les invites. Elle a bien trop faim pour faire preuve de politesse, si bien que rapidement, une assiette de frites inondées de moutarde et ketchup trouve son chemin jusqu’à elle. « Si on mettait un peu de musique, vous en dites quoi ? » finit-elle par demander, avant d’ajouter d’un air plus malicieux : « On doit même avoir l’OST du Roi Lion… » Vu que les garçon semblent faire une si grande fixette sur ce film, cet argument doit sans doute les convaincre…



I'm selfish, impatient and a little insecure. I make mistakes, I am out of control and at times hard to handle. But if you can't handle me at my worst, then you sure as hell don't deserve me at my best. ©️ signature by anaëlle.
Be   yourself

Wanting to be someone else is a waste of who you are.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/03/2017
›› Commérages : 59
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Alex Pettyfer
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde vegan, Avalon la belle irlandaise et Noah qui tente de réparer vos cœurs meurtris
›› more about me

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Ven 21 Juil - 20:12 )

people come and go, only true friends stay
EXORDIUM.
Cette soirée était peut-être une mauvaise idée. Il aurait mieux fait de trouver une bonne excuse, un truc qui serait passé, sans que Cameron ne capte la vérité. À savoir qu’il n’avait pas le courage de faire face à Miky, après ce qui c’était quelques jours auparavant. Il faisait tout pour ne pas y penser, mais le truc, c’est qu’il ne faisait que ça. Il faisait tout pour ne pas y penser, mais le truc, c’est qu’il ne faisait que ça. Ce qui était clairement le cas, bien qu’il ne soit pas en manque de sexe, non, il était en manque de Miky. Elle lui avait manqué à en crever, et maintenant qu’elle était là, il ne pouvait que récolter la monnaie de sa pièce et acceptait la distance qu’elle mettait entre eux. Même en faisant cuire ses putains de frites, il n’arrivait pas à penser à autre chose. Heureusement, il y avait Cameron et ils pouvaient parler d’autre chose, comme de sa relation avec Charlie et de la petite boulette qu’il avait commise quelques jours plus tôt. « Elle sait que tu l’aimes t’inquiète pas. On connaît Charlie et sa capacité à faire la tête pour un rien. » Elle leur en avait souvent fait bavé et en sortant avec elle, Cameron risquait de signer un abonnement à vie. Surtout, que la blonde avait son petit caractère. « L’autre fois, alors que je soignais un cheval, elle te l’a renvoyé bouler, tu sais le prof. » Cameron ne devait pas être au courant, il ne l’avait pas vu depuis. « Il voulait l’inviter au resto. » Et avec sa délicatesse, elle lui a répondu « Qu’elle avait quelqu’un et que ça ne risquait pas de changer, donc qu’il pouvait arrêter d’essayer d’obtenir quelque chose d’elle. Il n'a rien trouvé à lui répondre. Ah et elle aussi dit que vous alliez vous marier! Surement pour qu'il la lâche. » Et lui, il s’était bien marré tout seul dans son box. « Je pense que tu devrais plus t’inquiéter pour les frites qu’elle va dévorer que pour le fait de te tromper. » Il se mit à rire avant de sortir les frites de la friteuse pour les mettre dans un saladier rempli de papier essuie tout, histoire de retenir l’huile et pas de s’en foutre partout. « Tu parles, leurs bikinis, elles y pensent que quand ça les arrange. Quand y à des frites en jeu, c’est même plus la peine ! »

Les filles arrivèrent à la vitesse de l’éclair, leurs ventres avaient dû les avertir que c’était le moment pour arriver. Tout était cuit, elles n’avaient plus qu’à mettre les pieds sous la table. « Je ne connais pas… » Et il n’a sérieusement pas envie de connaître. Vu que Miky semble être un peu à fond sur l’acteur principal. « On est obligé de regarder un film romantique sur le grand amour entre vous ? » Nan parce que s’il avait bien suivi toute l’histoire, c’était une histoire entre deux meilleurs amis qui mettaient tout le temps du monde à se l’avouer. « Parce que j’ai déjà suivi tout en direct et c’était bien chiant ! » Si le film durait aussi longtemps que Cameron avait mis pour dire à Charlie qu’il l’aimait, ils n’étaient pas dans la merde. Adam se serait bien passé de la suite de la conversation. « On était bourré, c’est tout… » Ils pouvaient parler d’autre chose ? Son seul espoir demeurait dans Cameron, mais son meilleur pote n’arriva pas à les sauver. « Non c’est bon, pas envie d’assister à vos soirées entre filles, je sens que ce n’est pas ma place. » Et surtout pas envie de parler de sous-vêtements. « C’était juste un délire… On était bourré, et c’est parti un peu en live… » Bon un peu c’était un euphémisme. « Je sais même plus pourquoi t’as perdu ton pantalon ? » Il posa un regard interrogateur sur son meilleur pote. « Je me souviens quand on a pissé sur la clôture électrique, la course avec le caddie, puis les flics…Et Charlie qui m’a traité d’abruti. » De ça par contre, il s’en souvenait très bien. « C’est bon, on peut passer à autre chose de plus intéressant ? » Oui, parce que cette conversation le dérangeait assez. « Puis si on veut savoir qui a la plus grosse poitrine, on a qu’à comparer votre taille de soutien-gorge. » Lui aussi, il pouvait emmerder les filles, parce qu’Adam avait une très bonne mémoire. « A part, si Miky a changé de taille, mais on ne dirait pas. » Et toc, un large sourire se dessina sur ses lèvres, mais celui-ci disparut à l’instant ou son meilleur pote lâcha la bourde du siècle. Sérieux ? Il voulait quoi ? Qu’ils finissent par s’entretuer ? Adam respira une grande bouffée d’air frais, mais ne put s’empêcher de poser son regard sur la brune qui lui faisait face. « Merci Cam, on n’était pas au courant. » C’était la pire période de sa vie et ça ne l'était encore, pas la peine que Cameron le remette sur le tapis. « Ouais, je veux bien des frites avant que vous finissiez le plat. !!! »

Un pot de glace à la main, Adam s’installa sur le canapé à côté de Micky. Impossible de s’asseoir autre part, sur l’autre canapé, Charlie était lovée contre Cameron… « T’en veux ? » dit-il en lui tendant le pot de glace pas encore terminé qu’il tenait dans la main. « Bon, alors on le regarde ce film, j’espère qu’il ne va pas durer 20 ans, parce que sinon on sera vieux avec que ça soit terminé et ça serait clairement dommage ! »
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Love is a mutual torture

❝ Family don't end with blood ❞
Love is a mutual torture
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 13/05/2015
›› Commérages : 4711
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Dylan Flawless O'Brien
›› Schizophrénie : Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Jeu 27 Juil - 16:58 )



PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


Vous aviez beau vous voir assez souvent, vous aviez toujours de quoi tenir des conversations de plusieurs de suite. C'était peut-être ça, qui faisait que chaque personne du groupe n'avait pas fini par partir. Vous vous entendiez tous plus ou moins et vous partagiez toujours des moments, peu importe si ces derniers ne pouvaient pas toujours être très long. Mais ce soir, vous aviez mis les petits plats dans les grands ! Vous alliez retomber en enfance et ça faisait le plus grand bien. « Elle sait que tu l’aimes t’inquiète pas. On connaît Charlie et sa capacité à faire la tête pour un rien. » Tu glousses. C'est pas faux. « C'est vrai qu'elle aime bien râler. » Faudrait que tu fasses un pari sur ça un jour. Elle ne va pas pouvoir râler pendant ... Trois heures. Ca risque d'être rigolo, même si tu le perds. « L’autre fois, alors que je soignais un cheval, elle te l’a renvoyé bouler, tu sais le prof. » Tu hausses un sourcil. Ah oui ? « Elle m'en a pas parlé ... Elle a dit quoi ? » Pourquoi ? Elle cachait quelque chose ? « Qu’elle avait quelqu’un et que ça ne risquait pas de changer, donc qu’il pouvait arrêter d’essayer d’obtenir quelque chose d’elle. Il n'a rien trouvé à lui répondre. Ah et elle a aussi dit que vous alliez vous marier! Surement pour qu'il la lâche. » Tu souris comme crétin. « Il a bon dos le mariage, dit donc ! » Mais à force d'entendre Candice en parler, peut-être allait-elle finir par apprécier cette idée de porter une jolie robe blanche et des talons juste pour une journée. « Je pense que tu devrais plus t’inquiéter pour les frites qu’elle va dévorer que pour le fait de te tromper. » Eh ! Tu lui tapes l'épaule. « Mais prout, toi ! » Même si Adam a plus que raison pour le coup. T'avais pas pu t'empêcher d'avoir peur. C'était ancré en toi. Mais ça allait disparaître, t'en ai certain. C'est juste parce que c'est le début. « Tu parles, leurs bikinis, elles y pensent que quand ça les arrange. Quand y à des frites en jeu, c’est même plus la peine ! » Sérieux ? « C'est la chose la plus triste que j'ai entendu ... » Ca te brise le coeur. Mais t'es bien obligé de te montrer fort. Avec un peu de chance, il restera plein de frite pour Adam et toi. D'ailleurs, tu vas jouer au gentleman avec les filles pour qu'elles n'aient plus vraiment envie de manger. Si Madame Twain veut bien prendre place. « Madame ?? Tu viens de me rajouter 10 ans, 10 kilos et au moins 2 enfants. » Whut ? « Dis toi que t'es plutôt bien conservé après tout ça. » Un petit clin d'oeil et un sourire taquin et te voilà entrain de faire la même chose pour Charlie. « Puis, mademoiselle, ça existe plus, je te ferais dire. » Donc t'es plus censé pouvoir l'utiliser. C'est d'ailleurs un peu nul parce que comme l'a souligné Milka, madame, ça fait vieux jeu. « Love Rosie, deux amis d’enfance qui s’aiment, mais qui arrivent pas à se le dire, ça vous rappelle rien . » Pourquoi Charlie te regarde ? « Heu ... Bah non. » Tu te gratte l'arrière de la tête. C'est censé rappeler qui au juste ? « Dans le livre, ils finissent ensemble à cinquante ans ! » La vache. C'est long ... « C'est définitivement pas nous. On aura mis moins que cinquante ans. » T'allais dire que c'était les deux personnes en face, mais heureusement, t'as la bonne idée de te retenir. Aujourd'hui, pas de boulette. Tu te l'es promis. « Love Rosie ? Ah, c’est trop mignon ce film. Puis l’acteur principal… » Tu fronces les sourcils, regarde Adam. Qu'est-ce qu'il a l'acteur principal ? « Je ne connais pas… » Pareil. « Y'a au moins une belle actrice pour nous ? » Si les filles bavent, toi aussi tu veux baver ! Si y'en a pour un, y'en a pour les autres. « On est obligé de regarder un film romantique sur le grand amour entre vous ? » Oulah. On va se calmer. « C'est pas sur nous ! J'ai pas cinquante piges , je te ferais dire. » Et t'as pas encore de cheveux blanc, t'as vérifié avec le miroir après avoir pris une douche. « Parce que j’ai déjà suivi tout en direct et c’était bien chiant ! » Tu croises les bras. « Même pas vrai. » Tu lèves les yeux au ciel. « C'était chiant Milka ? » Tu veux tout savoir. « Et vous avez enfin arrêté de vous voiler la face… c’est pas comme si ça faisait une vingtaine d’années qu’on voyait ça arriver, hein. » Voilà, maintenant tu roules des yeux. « Alors, je vais remettre tout à sa place : ça fait pas cingt ans que je suis amoureux de Charlie hein. Faut pas abusez non plus. » Même si elle était grave sexy quand tu l'as vu pour la première fois, avec son petit air fâché parce que t'avais eu le malheur de prendre sa pelle bleue avec des étoiles. « Oh, ca va ! » C'pas ta faute si tu sais pas mentir sur ça. « J'aurais pas survécut avant. » C'est que Madame, elle a besoin d'attention et qu'elle a beaucoup d'envie. Comment t'aurais réussi à tout faire si t'étais encore sous la garde de ton père ? T'aurais fini par fuir en pensant que tu l'as mettait en danger. Maintenant, tout est clair. Tout va mieux. Et tu peux profiter de la vie de la meilleure façon possible ... En buvant juste un peu plus que de mesure avec ton meilleur ami et finir dans une cellule de dégrisement. « On était bourré, c’est tout… » Tu acquiesces. « J'étais déjà bourré au premier verre. » C'est que t'es pas non plus un très grand buveur de base. « C’était juste un délire… On était bourré, et c’est parti un peu en live… » Exactement. C'est ce que t'allais dire. Ou pas. « La meilleure soirée du monde ? Parle pour toi. »  Justement. « Je parlas pas pour toi. Quoi que, tu t'es pas ennuyé il me semble. » Mise à part être réveillée en pleine nuit, après, elle a du rire de vos conneries. « Laisse moi raconter ! » Bon, d'accord. « Figure-toi que j’ai dû aller chercher Cameron et Adam au poste de police. Ça je te l’avais déjà dit. Mais ce que je n’ai pas eu le temps de dire, c’est que Cam était tellement bourré qu’il en a perdu son pantalon. » Heu ... Alors, y'a une explication à tout ceci. Tes joues se mettent à rougir d'elle-même. « Comment peut-on perdre son pantalon ? » Meh ! « Me regardez pas comme ça, ça me rends mal-à-l'aise. » Tu vas finir par te liquéfier et disparaître si ça continue. « Je sais même plus pourquoi t’as perdu ton pantalon ? » Tu hausses des épaules. « C'est pas important. » Tu offres un petit sourire mais les regards posaient sur toi te font perdre la raison.« Je me souviens quand on a pissé sur la clôture électrique, la course avec le caddie, puis les flics…Et Charlie qui m’a traité d’abruti. »  « Bon, ok, j'ai montré mon cul au policier et j'ai du le perdre en même temps ! » Tu finis par t'enfoncer dans ta chaise, le visage cramoisie de honte. « Eh ! C'est pas drôle. J'avais froid. » Et tout le monde à vu ton caleçon, c'est pas magnifique non plus. « Adam se prenait pour Simba, Cameron était Timon, et toi, tu étais Nala. » Tu glousses. « Ah ouais, j'avais oublié ça ! C'était parce que ... » Tu poses tes mains sur ta bouche. « Chétait pour rien. » que tu glisses, toujours les mains collées à ton visage.« Moi, on m’a zappé ! » Pas vraiment. « T'étais juste pas un personnage disney. » T'étais une féministe coupeuse d'organe reproductif masculin. pour pas dire couille. « Je suppose que je dois être honorée d’être dans vos délires alcoolisés  ? » Comme elle le sent. Vous obligiez personne à vous féliciter. « Bah. Nala est sympa, non ? » Non ? Okai, très bien. T'as rien dit. « Je suis sûre qu’on doit pouvoir te trouver une place… Rafiki, ça t’irait bien, non ? T’aime autant distribuer des coups que lui. Ou une des hyènes dont j’ai zappé le nom, vous avez le même rire… » OH LA VACHE ! Mais c'est trop vrai. Tu éclates de rire avant de t'arrêter en voyant le regard noir de la blonde. « J'vais te surnommer mon petit Rafiki maintenant. » Ou t'allais le dire à Candice pour qu'elle embête un peu Charlie plutôt que toi. Se serait un revirement de situation appréciable pour toi. « C’est bon, on peut passer à autre chose de plus intéressant ? » OUI ! Parce que le roi lion et tes fesses, c'est pas ce qu'il y a de plus drôle. Par contre, les soirées filles, c'est beaucoup plus distrayant. « Ah… touché… c’est qu’on pensait que nos petites soirées bataille de coussins en sous-vêtement allaient rester secrètes… » MAIS NAN ! « SERIEUX ?! » T'es tombé en plein dans le panneau. T'as les yeux grand ouvert. Toi qui pensait que c'était que dans les films. « J'vous regarderai plus jamais pareil maintenant ... » Ca veut dire que quand tu quittes cette maison et que les filles se retrouvent à deux ... Elles font une batailles de coussin en sous-vêtements ? « Vous faites pas ça devant Candice au moins ? » Elle est trop petite pour voir tout ça. Et tu veux pas te retrouver à devoir acheter des soutien-gorge pour elle. T'es pas prêt. « Vu qu’on parle de sous-vêtements… » Oui ? « Figure-toi qu’ils cherchaient à savoir, laquelle d’entre nous a la plus grosse poitrine…. Et y avait aussi une histoire de mâle alpha… » Ah ... « Oui. Non ... C'est pas ce que vous croyez. » Absolument pas. Ils avaient vraiment dit tout ça devant Charlie ? « N’empêche, maintenant qu’on a commencé, que le sujet a été lancé, continuez, on veut entendre votre jugement. » Heu ... Tu regardes Adam avec un regard implorant. Tu veux pas répondre à cette question. « Alors les garçons, maintenant que vous nous avez en face, c’est qui ? Qui a la meilleure poitrine ? ON vous fait un défilé en bikini peut-être ? » Tu caches ta tête dans tes mains. « C'trop la honte. » Tu veux te laisser mourir maintenant. « Non c’est bon, pas envie d’assister à vos soirées entre filles, je sens que ce n’est pas ma place. » Complètement pas d'accord ! « Ah si ! J'aimerai bien moi. Ça à l'air trop drôle ! » Oui. Enfin ... « Sans les sous-vêtements. » STOP. C'est pas ce que tu voulais dire. « Enfin, pas tout nu ! Je voulais dire habillé. » Ouais. Tu vas pas être mal-compris. « Puis si on veut savoir qui a la plus grosse poitrine, on a qu’à comparer votre taille de soutien-gorge. » Faut aller dans leur chambre en piquer un alors. « A part, si Miky a changé de taille, mais on ne dirait pas. » Eh ! Mais c'est que Monsieur il mate. « Il s'y connait. » que tu murmures à l'oreille de la blonde. « D’ailleurs, on pourrait aussi les comparer Charlie. » NO WAY. « Hors de question que je sorte ... Mon truc. » Oh. A moins que se soit pas sur ça qu'elle faisait référence ? BON. Et pourquoi on changerait pas de sujet ? Genre ... Parlez d'Adam et Mikayla. « Merci Cam, on n’était pas au courant. » Tu souffles. « Pardon. J'ai pas réfléchi. » Puis bon, t'avais évitez pas mal de boulette depuis le début, fallait bien que t'en fasse une à un moment donné. Allez ! Go les frites maintenant. « Hmm… je te laisse ma portion si tu veux, tu sembles plus en avoir besoin. » Tu sors un petit cri et te regarde de haut en bas. « T'as pas tort. » Et tu rigoles un peu. T'es pas le gars le plus musclé et le plus gros de la terre. « Ouais, je veux bien des frites avant que vous finissiez le plat. !!! »

Le repas a peine fini, en musique, vous finissez tous les quatre sur les canapés à regarder love rosie. Le début te plombe déjà un peu. Ça parait vraiment nul ... Heureusement que la blonde est à côté de toi. Tu vas pouvoir l'embêter de temps en temps. « J'en peux plus, je vais exploser ... » que tu finis par dire en laissant tomber la cuillère dans le pot de glace. T'avais voulu faire ton grand mangeur, maintenant, tu te rendais compte que t'avais un peu trop abusé. « C'est moi où Adam et Milka semble ... Je sais pas. Différent ? » Tu les regardes du coin de l’œil. Ils parlent. Ils échangent. Alors que de base, Milka ne voulait plus vraiment avoir affaire avec Adam. « J'espère qu'Adm arrivera à passer à autre, comme Milka. J'aime pas le voir souffrir ... Puis, mine de rien, ça se ressent dans l'ambiance leur malaise. » Tu déposes un baser sur la chevelure de blé de la jeune femme. « J'dois faire pipi ... » Tu bouges et va jusqu'au toilette pour libérer ta vessie. Tu fais vite. Et quand tu reviens, il ne reste plus que Charlie dans le salon. « Ils sont partie où ? »


Like a flower made of iron
Don't get too close, it's dark inside. It's where my demons hide i'm not afraid to take a stand, everybody, come take my hand, we'll walk this road together through the storm, whatever weather, cold or warm, just letting you know that you're not alone, holler if you feel like you've been down the same road.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/04/2016
›› Commérages : 574
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Britt Robertson, la sublime
›› Schizophrénie : Avalon la jolie brune et Noah le romancier a ses heures perdues & Adam, le veto sexy
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( Dim 27 Aoû - 19:21 )



PEOPLE COME AND GO,
ONLY TRUE FRIENDS STAY
Mikayla, Adam & Charlie ☽ bestfriends party


Charlie était en train de se régaler, même si elle préférerait ne pas voir Adam et Cameron s’empiffrer de viandes. Hélas, malgré toute sa bonne volonté, impossible de faire changer les garçons, la viande était indispensable pour leur survie. Il y a certaines batailles qu’on ne peut gagner, celle-ci en faisait partie. Si la blondinette souhaitait gagner en cette belle soirée, elle devait trouver un autre sujet, et elle en avait un en-tête. À savoir la petite soirée d’Adam et Cameron qui lui avait valu de se faire réveiller par la police, alors qu’elle venait tout juste de mettre un pied dans son lit. Et tout ça pourquoi ? Parce que ni l’un ni l’autre n’était capable de se gérer. Ils étaient pires que des lycéens, et quand ils étaient réunis, c’était simple, c’était encore pire. Heureusement, que Micky était là, parce que sinon Charlie risquait de devenir folles avec toutes leurs conneries. Au moins, quand elle parlait cinéma, sa meilleure amie la comprenait, parce que pour ce qui était des garçons, c’était comme si elle leur parlait chinois. « C’est Finnick dans Hunger Games, il joue aussi dans le chasseur avec celui qui joue Thor. » En gros un film rempli de mecs canons. D’ailleurs en parlant de film. « D’ailleurs Micky, y a Chris Evans qui va sortir un film dans pas longtemps. » Chris Evans ou le grand amour des deux amies qui voyaient en lui l’homme idéal. Surtout depuis qu’il avait doublé de volume pour rentrer dans la peau de Steve Rogers alias captain america. « Moi j’ai trouvé que ça avait duré des siècles ! » Ouais, si long, qu’elle avait même cru qu’ils n’y arriveraient jamais. « On peut pas dire que c’était super passionnant. » Vu qu’ils passaient la plupart de leur temps à se tirer dans les pattes. En tout cas, durant cette période, heureusement qu’elle avait eu sa meilleure amie, ça faisait toujours du bien de se sentir soutenue, même si la brune ne pensait pas toujours la même chose que Charlie. « Quoi ? » Comment ça, il ne l'aimait pas depuis leur enfance ? « Et depuis quand ? ça m’intéresse ! » Oui parce qu’elle, elle était amoureuse du brun depuis qui l’avait aidé à sortir sa tronche du sable ! Soit plus de vingt ans. « On dirait que je suis un monstre ! » Il avait décidé de l’énerver ce soir ou quoi ! « Bha le monstre se voir, il va pas t’embêter et toc ! » La blonde se colle contre sa meilleure amie avant de lui servir une grande portion de frites, bien décidée à les piquer aux garçons. « Tiens Micky, mangeuuh des frites !! » Elles avaient besoin de reprendre des forces ! Micky parce qu’il y avait Adam et Charlie pour ne pas faire une crise.


« T’as montré tes fesses aux flics ? »
Oh non ? Pourquoi elle a honte ? C’est pas elle qui a enlever sa culotte, pourtant l’idée que Cameron se soit promener à poils devant les forces de l’ordre, ça lui donne juste envie de partir se cacher très très loin. « Adam si je t’ai traité d’abruti, c’est parce que dans la voiture, tu pleurais le départ de Nala. Simba peut pas vivre sans Nala, mais je m’en fous de Simba moi, je voulais juste mon lit. En plus, il a fallu que je vous couche ! » En vérité, elle s’était contenté de les larguer sur le canapé pour se partir se coucher. Elle les avait retrouvé le matin , l’un sur l’autre, a moitié sur le canapé et à moitié par terre. Comble du bonheur, ils n’avaient pas vomi, son parquet était intact.
« Rafiki ? » Le vieux singe ? Charlie se met à réfléchir avant de sourire. Sachant que c’est le plus intelligent et le grand sage, je veux bien accepter le rôle. « Où est mon bâton ? » Que serait Rafiki sans cet élément indispensable. Pas le temps de partir à la recherche d’un bâton, qu’ils trouvent déjà un nouveau sujet de discussion : À savoir la poitrine des filles, un gros souci pour les deux meilleurs amis qui semblaient avoir assez de mal à se décider sur celle qui possédait la plus belle paire. « Ah mais si tout a fait Cameron, si on vous donne notre taille, on vous donne la nôtre, même si. » Un sourire taquin se dessine sur le visage de Charlie tandis qu’elle lance un regard complice à sa meilleure amie. « On sait déjà ce que vous avez entre les jambes, rien de vraiment exceptionnel… » Rien de quoi fouette un chat. « Bha oui, pourquoi on le ferait habiller ? C’est plus sympa en sous-vêtements ! Même que parfois, on prend nos bains ensemble. » Bon d’accord, ça c’était un mensonge, mais les garçons n’étaient pas obligés de le savoir.

Xxxx

Il n’y avait que Cameron pour partir aux toilettes alors que le film était lancé depuis quelques minutes, obligeant Charlie à le mettre sur pause. « Il m’énerve parfois… » Laisse t’elle échapper avant de se lever. « Bon pendant que Cameron va vider sa petite vessie, je vais nourrir les chiens, je m’occupe de Mars, j’espère qu’il ne se prendra pas le mur cette fois. » Abandonna les deux anciens amants, Charlie part en direction du garage ou les chiens attendent impatiemment leurs croquettes. Elle s’apprête à partir quand elle remarque sa meilleure amie qui traverse la cour en direction des écuries. Charlie ouvre la porte pour la rejoindre, mais bien rapidement son regard se pose sur Adam qui tente de rattraper la fuyarde. « D’accord. » La blonde pince ses lèvres avant de pouffer de rire. Bon ce soir, elle ne met pas un pied aux écuries. C’est tout sourire qu’elle revient dans le salon, assez fière d’elle. « Je vais marier Simba et Nala, j’en suis presque sûre, c’est mon devoir en tant que Rafiki ! et je serais la marraine de leur premier enfant! » laisse t’elle échapper avant de se laisser tomber à côté de Cameron qui est revenu de sa petite pause pipi. « Ils sont partis… » Et on se demande bien où. « Je crois qu’ils vont nous refaire le remake de la grande, mais cette fois-ci personne ne va les déranger. » En espérant qu’ils en profitent, même si Charlie est certaine que Miky risque d’en faire voir à Adam. Le seul problème c’est que sa meilleure amie est tout simplement incapable de résister à son premier amour. Même si Miky ne le dit pas, Charlie sait très bien qu’elle n’a jamais oublié Adam, comme elle ne pourrait jamais oublier le brun qui se trouve autour d’elle. Tendrement, la blonde se love contre Cameron. « Je crois qu’on nous a abandonnés. » Quel dommage, ils se retrouvaient que tous les deux….


Never Grow Up
⊹I cannot even imagine where I would be today were it not for that handful of friends who have given me a heart full of joy. Let's face it, friends make life a lot more fun.
(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

People come and go, Only true friends stay - Cam & Miky & Charlie

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération