Shot guns ¥ ARABELLA

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 403
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Mer 31 Mai - 9:56 )



Shot guns
ARABELLA is in da place

Au téléphone, Matthias ne cesse de répéter des choses en boucle en italien. Cela va bientôt faire une heure qu'il fait ça, posant des dizaines de questions à plusieurs interlocuteurs. Néanmoins, aucun ne semble le satisfaire. Il grimace beaucoup, fait de grands signe. Tout ceci signifie que le Di Lazio ne trouve pas son bonheur et qu'il commence peu à peu à perdre espoir et même patience. A la fin de cet appel, il jette même son téléphone à travers sa chambre, hurlant des gros mots toujours dans sa langue maternelle. Il ne demandait pas la lune, pourtant. C’était que du bateau, dû stricte nécessaire, du déjà vu. Mais les hommes sous sa direction ne semblaient pas pouvoir se charger de cette petites commandes de rien du tout. Matthias souffle, se pince l'arrête du nez. Ok. Il lui reste une seule solution. Sa dernière carte. Il récupère son IPhone, qui par miracle, s'en sort sans aucune égratignure et il descendis pour aller jusqu'a sa voiture. En cours de route, il envoie un SMS à Arabella, sa partenaire de business pour lui donner rendez-vous dans cette imprimerie qu'il a acheté plusieurs années auparavant. C'est là que se fait le plus gros de son réseau. Quand il entre dans le bâtiment, il salut patiemment chaque personne orées te et s'enferme dans on bureau, attendant qu'une brune pointe le bout de son nez. En attendant, il fait un peu de nettoyage. Il jette à la poubelle les stylos qui ne fonctionnent plus, réponds à ses mails provenant de l’université. Manquerait plus qu’il oublie ses élèves … Se serait vraiment le pire. Matthias a même le temps de se changer et d’enfiler ses habits de sport. Ainsi, il pourrait aller faire un peu de musculation avant de rentrer à la maison. Apres ses dix minutes d’attente, Arabella arrive, toujours aussi sérieuse qu’a son habitude. « Ah. Arabella. » Il lui offre un sourire et lui fait la bise avant de l'inciter à s'asseoir sur un siège en cuir. « Tu vas bien ? » Il savait qu'il avait parfois tendance à abuser de certaines choses alors autant faire le gentil dès le début. « J'ai besoin de deux camions de TNT, et deux d'armes. T'es la dernière personne qui puissent m'aider. » Matthias, il y va cache, directe. De toute façon, avec Arabella, ils ont toujours réussi à se compléter dans leur petit boulot. « J'ai les plans de deux bâtiments pour pouvoir avoir la cargaison, dans deux états différents. » Il lui simplifie quelque peu les choses. « La seule contraintes, c'est que c'est pour dans trois jours. » Et ce délai est vraiment des plus cours. « Tu marches avec moi ou pas ? » Ils discuteront prix plus tard.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/05/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Croquette
›› Célébrité : Megan Fox
›› Schizophrénie : Megan Lindberg
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Mer 31 Mai - 19:10 )

Shot guns. × ft. Matthias & Arabella
Il est désormais difficile de le cacher, le décalage horaire entre Rome et Cap Harbor ne t'a pas quitté, en fait il te rentre dedans péniblement. T'as toujours aimé voyager, mais là le décalage est insupportable. T'es arrivé il y a une semaine et tout est installé dans la villa que tu as achetée, t'as même réussi à établir un petit business avec le marché noir du coin. À te regarder, n'importe qui pourrait penser que tu bosses derrière un ordinateur à taper des lettres toute la journée par peur de te casser un ongle. En vérité, un ongle ça repousse et de la boue ça se lave sous le jet d'une douche bien chaude, alors ce n'est pas ça qui va t'arrêter. Lorsque tu reçois le SMS de Matthias, tu termines justement les dernières retouches maquillage. Comme à ta fidèle habitude, tu réponds rapidement à son SMS avant d'attraper ton sac à main hors de prix et installer tes fesses dans ta voiture de luxe.


À peine 10 minutes de conduite rapide plus tard, tu gares ta voiture au bon endroit et tu t'empresses d'entrer dans l'imprimerie. « Ah. Arabella. » Lorsque Matthias t'accueille, tu lui rends évidemment la bise tout en lui souriant. « Tu vas bien ? » Tu te contentes de lui répondre brièvement : « Ça pourrait aller mieux». En fait, la raison de son appel à l'aide t'intrigue beaucoup trop et heureusement il se dépêche de passer aux choses sérieuses. « J'ai besoin de deux camions de TNT, et deux d'armes. T'es la dernière personne qui puisse m'aider. J'ai les plans de deux bâtiments pour pouvoir avoir la cargaison, dans deux états différents. La seule contrainte, c'est que c'est pour dans trois jours. Tu marches avec moi ou pas ? »


L'italien te défile tout ça à la vitesse de la lumière tandis que tu t'installes confortablement dans le fauteuil de cuir. Tu hausses un sourcil avant de t'exprimer : « Dio mio ! Deux camions de TNT ? Tu veux faire sauter une ville entière ? » Malgré tout tu ne peux pas t'empêcher de rire légèrement tout en réfléchissant quelques secondes avant de reprendre ton sérieux : « Deux camions d'armes, des armes automatiques, des armes de poing ? T'as besoin de quoi ? Ensuite, je veux devenir ton dealer d'armes principal et si tu me rends ce service, je te trouve de la clientèle pour ton matos. J'espère que t'es prêt à payer le plein prix, tu sais à dernière minute comme ça tu risque de payer la peau du cul, mais t'as de la chance parce que je suis là ! »


Un sourire fier aux lèvres, tu tires ton portable de ton sac à main et tu sélectionne un contact sur l'écran de ton iPhone avant de poser celui-ci contre ton oreille et te lever du fauteuil de cuir pour aller plus loin. Tu prononces un simple mot en Italien avant d'attendre quelques secondes à peine. Ensuite, une grande conversation en Italien débute et tu raccroches environ cinq minutes plus tard en souriant. Tu marches en direction de Matthias et te réinstalle sur le fauteuil : « Mon fournisseur peut t'envoyer tout ça, mais dû au court délai il y aura un extra, et ils ne fournissent pas les hommes pour faire le chemin de l'aéroport jusqu'à l'entrepôt... t'as de la main-d’œuvre ? »

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Darling I'm a nightmare dressed like a daydream.
You're the king baby I'm your queen, wait the worst is yet to come ; screaming, crying, perfect storm. Boys only want love if it's torture
don't say I didn't say I didn't warn you. So it's gonna be forever or it's gonna go down in flames.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 403
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Sam 17 Juin - 19:35 )



Shot guns
ARABELLA is in da place

Matthias est loin d'être à son top niveau. Il a tendance, en ce moment, à accumuler le boulot et à ne pas avoir suffisamment de courage pour le faire.Pourtant, premier jour de weekend, le voilà tout de même collé à son téléphone portable dernier cri, tentant de trouver des compromis avec ces acheteurs et vendeurs. Dieu merci, il a reçu une formation plus que satisfaisante de son grand-père, si bien qu'il manie tout ceci sans vraiment faire de faux pas. Enfin, jusqu'à ce qu'il tombe sur une teigne. Une livraison d'armes, des explosifs. L'italien ne sait pas ce que cet homme prépare. Il s'en fou pas mal à vrai dire. La seule chose qui le dérange ? Le temps qu'on lui donne. C'est trop peu. Il a besoin de plus. Et manuellement, la seule personne qui peut le sauver de cette embûche, c'est une autre italienne. Il ne prends pas la peine de préciser sa demande, il envoie un SMS, donne un rendez-vous. Il sait qu'elle sera là. C'est un peu leur code secret. Ils s'entre-aident à leur manière. Le temps de prendre possession de son bureau dans cette imprimerie refaite, et voilà que la brune fait son entrée. Le jeune homme salue Arabella et rentre directement dans le vif du sujet. Pourquoi perdre bêtement du temps quand celui-ci est dix fois trop court ? « Dio mio ! Deux camions de TNT ? Tu veux faire sauter une ville entière ? » Matthias hausse les épaules. « J'en sais rien ... » Et c'est la pure vérité. « J'pense que c'est pour envoyer aux troupes américaines, t'sais, dans les coins où la guerre n'est pas officielle. » Un moyen comme un autre de pouvoir donner de l'armement et des explosifs pour continuer à s'entre-tuer. A croire que les hommes ne sont bons qu'à cela. Triste monde. « Deux camions d'armes, des armes automatiques, des armes de poing ? T'as besoin de quoi ? » Matthias souffle pas parce qu'il en a marre, plus parce qu'il n'arrive plus à se souvenir de cette commande dans son intégralité. Alors, lentement, il sort son portable et entre un code pour avoir accès à ce qu'il a besoin. « Des automatiques. Mais il peut ajouter un bonus s'il y a des drones ! » Mais pour le coup, le brun n'a pas eu le temps de se focaliser là-dessus. peut-être qu'Arabella pourra lui fournir quelques informations. « Ensuite, je veux devenir ton dealer d'armes principal et si tu me rends ce service, je te trouve de la clientèle pour ton matos. J'espère que t'es prêt à payer le plein prix, tu sais à la dernière minute comme ça tu risque de payer la peau du cul, mais t'as de la chance parce que je suis là ! » Il laisse un sourire planer sur son visage presque angélique. « Tu l'étais pas encore ? » Assez surprenant. « Ce que je te propose, moi, c'est une collaboration. » Peut-être que ça sonnera encore plus intéressant à ses oreilles qu'un simple "dealer d'arme principal". « Je te passe ma clientèle au niveau des armes, tu fais de même avec celles de la drogue. Cinquante, cinquante. » Matthias, il a bien conscience que son affaire marche et fonctionne bien. Mais il n'est pas bête non plus. Il a besoin d'aide dans la gestion. La drogue, c'est son domaine, son dada. Les armes, c'est quelque chose de plus secondaire alors s'il peut mettre une professionnelle sur ce coup, c'est encore mieux. « Mon fournisseur peut t'envoyer tout ça, mais dû au court délai il y aura un extra, et ils ne fournissent pas les hommes pour faire le chemin de l'aéroport jusqu'à l'entrepôt... t'as de la main-d’œuvre ? » Matthias s'humidifie les lèvres, lance un regard à travers les vitres teintées pour voir quelques hommes, en bas, attendre ses ordres. « Combien l'extras ? » Parce qu'il ne peut pas non plus se permettre de perdre énormément d'argent. « J'ai quelques hommes ... Mais je me charge moi-même de cette affaire. J'ai quelques comptes à régler personnellement. » Et rien qu'au ton de sa voix, on peut percevoir ce souffle de rage parcourir tout son corps et ses veines. « Deux camions, deux personnes. On peut se faire des bénéfices directes si on le fait à deux. » Il propose, il tente ... A elle de voir si elle adhère ou non. « cinq cent milles dollars, ça se refuse pas. » qu'il mets toutes les chances de son côté et qu'il joues carte sur table l'argent qui pourra être mis sur leurs comptes en banque.

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/05/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Croquette
›› Célébrité : Megan Fox
›› Schizophrénie : Megan Lindberg
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Mar 27 Juin - 17:45 )

Shot guns. × ft. Matthias & Arabella
 S'il y a bien quelque chose que tu détestes, c'est te salir les mains, tu préfères refiler le boulot à des hommes de confiance plutôt que de tout faire toi-même. Ton arrivée récente aux États-Unis n'aide pas ta cause, tu n'as pas encore les hommes nécessaires afin d'effectuer ce boulot, alors pour une fois tu vas devoir tout faire toi-même. Les femmes dans le métier sont rares, quasiment inexistantes, alors ta présence dans ce domaine est très peu habituelle, par contre les hommes ne manquent pas à te remarquer ce qui te fait parfois soupirer. Avoir quelqu'un d'autre du métier dans ta vie ne t'intéresse pas, tu préférerais être capable de rentrer et mettre tout ça de côté, avoir une vie semi-normale. Un jour où l'autre, tu devras mettre Draven au courant, mais t'as peur que ceux qui t'en veulent ne s'attaquent à lui et ça tu ne te le pardonnerais jamais. 

« J'en sais rien ... J'pense que c'est pour envoyer aux troupes américaines, t'sais, dans les coins où la guerre n'est pas officielle. »
Toujours assise dans le fauteuil situé dans cette vieille imprimerie et les bras croisés sur ta poitrine, tu hausses les sourcils aux dires de Matthias avant de soupirer tout en secouant la tête. Tu livres les armes, alors en quelque sorte tu encourages ce genre de pratique, mais quelque part ce que font tes clients avec les armes ne te regarde pas. Tu finis par hausser la tête de manière positive pendant que tes neurones tournent à mille à l'heure. Tu dois te calmer et essayer de réfléchir à un rythme normal, sinon tu te retrouveras bien rapidement avec une migraine indésirable. « Des automatiques. Mais il peut ajouter un bonus s'il y a des drones ! ». Pour le moment, tu ne dis rien, tu te contentes de réfléchir à tout ça et trouver un moyen de recueillir les armes, par ton fournisseur principal n'aura pas toute cette quantité d'armes. « Chose certaine, les armes devront provenir de deux fournisseurs. La plupart des armes proviendront d'un et pour compléter la commande je ferai appel à un autre, c'est le seul moyen. Pour les drones j'ai un fournisseur de matériel informatique pour mon métier légal, alors on aura un bonus là qui pourra couvrir les frais de la commande tardive ! » 

Aux dires de Matthias, tu te contentes de lever les yeux au ciel d'une manière amusée tout en souriant de la même manière pendant que tu hoches la tête : « Entendu ! Je te file ma clientèle pour la drogue et tu en fais autant pour ta clientèle d'armes ! »  « Combien l'extra ? J'ai quelques hommes ... Mais je me charge moi-même de cette affaire. J'ai quelques comptes à régler personnellement. Deux camions, deux personnes. On peut se faire des bénéfices directs si on le fait à deux. Cinq cents milles dollars, ça se refuse pas. »



Toujours installée confortablement sur ce fauteuil, tu zieutes ton portable de temps à autre tout en soupirant aux dires de ton partenaire. Tu portes une main à ton front tout en secouant la tête de manière négative. « L'extra sera couvert par les drones alors aucun souci à se faire là-dessus, par contre pour les hommes on ne peut pas faire ça tout seul, le risque est trop grand pour si peu d'argent... je pense que ta vie vaut bien plus qu'un demi-million, n'est-ce pas ? Alors ce que je propose c'est que nous trouvions chacun de notre côté un homme armé qui nous accompagnera si les choses tournent mal, on les paie, disons... 50 000 $ ? Si un gang de rue entend cette affaire entre les branches et qu'ils nous volent la cargaison, au moins on aura de quoi se couvrir ! Pour ce qui est de tes affaires personnelles, je te suis pas, j'ai assez de mecs qui veulent mon cul, et pas dans le sens sexuel du terme ! »

Tu te lèves finalement de ce fauteuil et tu attrapes un bout de papier sur lequel tu écris le matériel que tu auras besoin pour effectuer cette livraison, une fois cette liste complétée, tu fourres celle-ci dans la poche du veston d'un des hommes de main de Matthias tout en lui souriant d'une manière charmeuse : « Tu t'occupes de cette liste chéri, et si t'es gentil je vais convaincre ton patron de te donner une augmentation ! » 

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Darling I'm a nightmare dressed like a daydream.
You're the king baby I'm your queen, wait the worst is yet to come ; screaming, crying, perfect storm. Boys only want love if it's torture
don't say I didn't say I didn't warn you. So it's gonna be forever or it's gonna go down in flames.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 403
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew cutie Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Lun 10 Juil - 20:41 )



Shot guns
ARABELLA is in da place

Matthias a un peu de mal à accepter l’aide mais aussi à en fournir. Arabella a beau avoir les mêmes origines, c’est tout de même un peu une intrus. Il doit néanmoins faire des concessions. La brunette à son propre marché, Matthias le sien. Il rait peut-être bénéfiques de mélanger les deux. « Chose certaine, les armes devront provenir de deux fournisseurs. La plupart des armes proviendront d'un et pour compléter la commande je ferai appel à un autre, c'est le seul moyen. Pour les drones j'ai un fournisseur de matériel informatique pour mon métier légal, alors on aura un bonus là qui pourra couvrir les frais de la commande tardive ! » L’italien acquiesce, réfléchi. C’est exactement ce qu’il avait en tête, ce qu’il avait tenté de mettre en place. Malheureusement, il n’avait aucun homme a mettre sur le coup et il ne faisait pas assez confiance à ceux de libre qui lui restaient. Par simple précaution, il s’était rabattu vers Arabella. C’était mieux ainsi. Au moins, elle savait ce qu’elle faisait. Un y avait moins de risque de se faire prendre. Matthias n’avait pas besoin de Ca actuellement. Il avait suffisamment de charge sous les bras. Il avait merdé suffisamment pour le reste de l’année, voir même de sa vie. « Entendu ! Je te file ma clientèle pour la drogue et tu en fais autant pour ta clientèle d'armes ! » Il serait bête de ne pas accepter. Il n’a pas de doute quand il opine de la tête afin de répondre positif à ce nouveau contrat. De toute façon, il n’a pas le choix. Il va falloir qu’il se débrouille comme un vrai professionnel. Il faudra qu’il prévienne Sofia aussi. Elle risque de lui taper sur les doigts. Elle a toujours détester qu’il aille chercher de l’aide ailleurs, qu’il ose quémander des conseils. « Conclu. » Il a fait le bon choix, il en est sûr. « L'extra sera couvert par les drones alors aucun souci à se faire là-dessus, par contre pour les hommes on ne peut pas faire ça tout seul, le risque est trop grand pour si peu d'argent... je pense que ta vie vaut bien plus qu'un demi-million, n'est-ce pas ? Alors ce que je propose c'est que nous trouvions chacun de notre côté un homme armé qui nous accompagnera si les choses tournent mal, on les paie, disons... 50 000 $ ? Si un gang de rue entend cette affaire entre les branches et qu'ils nous volent la cargaison, au moins on aura de quoi se couvrir ! Pour ce qui est de tes affaires personnelles, je te suis pas, j'ai assez de mecs qui veulent mon cul, et pas dans le sens sexuel du terme ! » Il souffle. Non. Il n’est pas prêt de concéder sur cette chose. « Je m’occupe de l’affaire. » qu’il dit, d’une voix ferme, les lèvres presque collées. « Tu t'occupes de cette liste chéri, et si t'es gentil je vais convaincre ton patron de te donner une augmentation ! » Elle rigole ? « Je t’ai dit, j’ai une histoire à régler avec quelqu’un sur cette commande. C’est toi, ton gars armé et moi. C’est tout ou rien. » Matthias ne se fera pas prendre au piège. « J’ai une tête à abattre. » qu’il avoue, le regard visé sur un dossier fermé, en plein sur son bureau. « On se retrouve demain midi, ici-même, pour élaborer le plan d’attaque ? »

_________________
KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/05/2017
›› Commérages : 83
›› Pseudo : Croquette
›› Célébrité : Megan Fox
›› Schizophrénie : Megan Lindberg
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( Ven 28 Juil - 18:59 )

Shot guns. × ft. Matthias & Arabella
 Malgré ta blessure, tu dois continuer à travailler, t'as des clients à satisfaire et surtout, t'as un nom à te faire aux États-Unis. Si besoin, t'as des fournisseurs Italiens et tout ce qui vient avec, mais tu veux te débrouiller seule, et prouver à papà que tu sais te débrouiller seule. Bon, avec cette balle que tu t'es prise dans la cuisse c'est pas chose facile, un contrat d'assassinat qui a mal tourné, le mec avait beaucoup plus d'hommes de main que ce à quoi tu t'attendais. Heureusement que tu calcules tout en situation de calme, parce que ta vie serait un véritable enfer dans le cas contraire. Tu commences peu à peu à te familiariser avec ta nouvelle demeure, la nourriture américaine te semble moins dégoûtante, mais il faut dire qu'un bel américain t'aide énormément à t'occuper l'esprit dans tes temps libres. 

C'est donc vêtue d'un tailleur que tu rejoins ton complice au même lieu que la veille. Mais cette fois, t'es accompagnée de ton homme de main, un grand Italien bien baraqué qui te sert à la fois d'homme de main que de protecteur. Ezio est un ancien militaire, que demander de mieux ? Évidemment tu n'aurais pas engagé d'Américain, pas que tu es raciste, au contraire, mais dans la mafia c'est ainsi que ça fonctionne. Des Italiens pour la mafia italienne, rien de plus, rien de moins. Ezio fait un peu moins de deux mètres et il est très baraqué, chose qui peut être très très utile en cas de besoin. Bref, suivie d'Ezio, tu entres à l'intérieur du bâtiment en regardant autour de toi tout en fronçant les sourcils. Il n'y a personne. Par réflexe, tu poses une main contre ton arme coincée contre le bas de ton dos pendant que tu regardes les environs. 

Personne n'est présent dans le bâtiment, et pourtant il est midi vingt... étrange ! Au moins voilà du temps supplémentaire pour installer le plan de match ainsi que les ordinateurs. Tu dégages une table et tu y installes une carte avant de pirater les caméras de surveillance des routes par lesquelles vous passerez question d'avoir une meilleure perspective du trajet et des endroits de cachette au cas où la livraison tournerait mal. Tu termines à peine de tout installer que tu entends une porte se refermer. 

- Matthias è che si ? (Matthias c'est toi ?)

Tu fronces fortement les sourcils en laissant ton regard océan posé sur la porte d'entrée de la salle. Tu espères fortement que rien de mal ne lui soit arrivé, il ne lui manquerait plus que cela. 



code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
Darling I'm a nightmare dressed like a daydream.
You're the king baby I'm your queen, wait the worst is yet to come ; screaming, crying, perfect storm. Boys only want love if it's torture
don't say I didn't say I didn't warn you. So it's gonna be forever or it's gonna go down in flames.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Shot guns ¥ ARABELLA ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Shot guns ¥ ARABELLA

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération