Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie)

 :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/05/2017
›› Commérages : 20
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Kat Hotness Graham
›› Schizophrénie : YSALINA (Lindsey M.), BINKY (GIGI H.), OLINA (Vanessa H.), JEWEL (Camilla M.)
›› more about me

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Sam 3 Juin - 19:18 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara Je venais de passer la journée à courir à gauche à droite pour tenter de trouver un nouveau travail autre que le fait de nettoyer le sang et tout. Puis, l’odeur que je pouvais avoir sur moi me stressait à chaque fois. Je roulais regardant un peu partout, mais surtout mon téléphone. L’erreur. Sans nul doute c’était une bêtise à ne pas faire. Je venais de foncer bêtement dans le trottoir et ma tête avait heurté violemment le volant. La voiture n’avait rien, c’était même sûr, mais apparemment des personnes avaient trouvé bon de m’envoyer à l’hosto. Alors, l’ambulance arriva, j’avais une grosse bosse au niveau du front, que j’avais parfois peur que mon être allait tomber en avant tellement elle pesait son petit poids. Allongée sur le lit de cet hôpital, j’espère vraiment sortir au plus vite, mais personne ne serait me dire quand je pourrais sortir … surtout que j’allais aussi devoir m’expliquer avec la police à propos du téléphone, car les gens bienveillant m’avaient aussi dénoncé à la police avec le téléphone en main. Ce qui me préoccupait le plus ? C’était le fait que Jazz était à l’école et que cette dernière se terminait dans très peu de temps, donc c’était un peu cric-crac pour perdre du temps allongé sur ce lit. On tentait de me dire de me détendre, mais c’était trop demandé. « Dites je peux y aller ? » Que je commençais à lancer à l’une des infirmières, alors que je me redressais. Bon je me la joue, je vais bien, mais j’avoue que j’ai la tête qui tourne et que ce n’est pas forcément le top, là de suite pour prouver que je suis apte de partir que ce soit avec ou sans voiture. Forcément la réponse ne tarda pas. Un médecin ou chirurgien, je n’ai pas tout comprit comptait venir me voir, il allait arriver d’ici peu. Enfin, je mordais un peu l’intérieur de ma lèvre, car je n’oubliais pas que jazz était peut être seule pour la sortie de l’école. Je réussissais à me lever, alors que je marchais jusqu’à l’accueil, non je n’allais pas m’en aller, mais juste tenter de téléphone. Je demande le téléphone et compose le numéro d’une amie pour qu’elle récupère ma fille, alors que j’entends derrière moi mon nom de famille. « J’arrive, je suis là. » Le médecin était en train d’arrivée, alors on me remettait sur mon lit et j’attendais, puis quand je me retrouvais à entendre la voix de l’homme venant d’arriver, mon cœur s’arrêta net. La peur ? Peut-être je n’en étais pas sûre. Je reste muette, alors que mon regard croise celui de l’homme, d’Ozzie. Je finis par me redresser. « Je peux y aller ? » Dans ma tête faire semblant de pas le connaître était une bonne chose, la meilleure même.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/05/2017
›› Commérages : 16
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Stephen Amell
›› Schizophrénie : Tao, Lenny, Chayton
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Mar 6 Juin - 0:15 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara Ozzie a commencé à travailler dans cet hôpital il y a quelques jours à peine mais son professionnalisme fait qu’il a déjà pas mal de responsabilités. Il n’a pas besoin de faire ses preuves de toute manière, son dernier chef en chirurgie lui a fait quelques éloges quand ses nouveaux responsables lui ont téléphoné pour savoir comment est Ozzie en service. La seule chose qui semble ne pas être correct pour lui c’est le fait qu’il ne soit pas très proche des patients et de leur famille, ne voulant pas s’attacher. Ça ne l’empêche pas de faire son travail correctement et heureusement depuis qu’il est là il n’y a pas eu de problèmes. Ozzie a fait quelques opérations mais rien de très grave. Là où il était avant il était souvent appelé par les urgences mais là ça semble calme. Ça serait mentir que de dire qu’Ozzie ne s’ennuie pas, lui qui était tout le temps en action là où il était. Enfin, il ne va pas non plus se plaindre, c’est bon signe pour les habitants de la ville. Alors qu’un interne lui emmena le dossier d’une patiente qui a eu un léger accident de voiture mais qui pourrait avoir un traumatisme crânien, Ozzie lui conseilla d’aller faire des radios mais son regard flirta avec la feuille et s’arrêta pile sur le nom de la patiente. Son cœur s’arrêta net. Très rapidement, il répondit « laissez, j’vais m’occuper de cette patiente » D’habitude il laisse faire les internes s’en charger, ce sont des petites choses on n’a pas besoin de lui mais là, de savoir que Yara est ici… il est obligé d’aller voir si c’est bien vrai. Ca fait des années qu’ils ne se sont pas vus, depuis la crise qu’il lui avait faite. Il n’a jamais eu le temps de s’excuser puisqu’elle avait attrapé ses affaires avant de partir. « Mademoiselle Coleman » Dit-il alors qu’il la vit de dos. Il ne sait pas comment se comporter, ce n’est pas simple mais il doit quand même faire avec. Elle tente de s’enfuir mais il ne peut pas la laisser partir. Non pas parce qu’il a besoin de lui parler – même si c’est le cas – mais parce que ça pourrait être dangereux. « Non on doit savoir si tout va bien. Des vertiges, des maux de tête ? » Demande-t-il. Il ne peut pas faire comme s’il ne la connait pas, c’est trop lui demander alors qu’il fait son travail. « On va faire passer un scan pour voir si tu n’as pas un traumatisme crânien, si jamais tout va bien alors tu pourras y aller » Il reste professionnel, sans doute est-ce parce qu’il est trop surpris par tout ça. Il ne pensait pas la revoir un jour donc forcément, il n’a pas préparé le moindre discours. « Tu vas bien ? » Demande-t-il finalement, à la fois pour en général mais aussi pour cet accident qui, avec un peu de chance, n’a été pas grave pour elle.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/05/2017
›› Commérages : 20
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Kat Hotness Graham
›› Schizophrénie : YSALINA (Lindsey M.), BINKY (GIGI H.), OLINA (Vanessa H.), JEWEL (Camilla M.)
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Mar 6 Juin - 23:25 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara J’ai l’impression d’être le lapin d’Alice au pays des merveilles. Autant dire que j’ai du mal à ne pas penser à l’école d ma fille. Mais je suis coincée ici à cause de personne bienveillante qui m’avait envoyé ici et qui m’avait même dénoncé à la police. Merde quoi. J’avais envie de râler, car dans le fond, je me sens bien. Mais, je ne peux pas partir comme ça, si je risque quelques choses, déjà pour Jazz, mais aussi pour le fait de blesser d’autre personne que moi. Téléphoner à une amie pour qu’elle prenne en charge ma fille est une bonne chose, car j’ai l’impression que je ne vais pas rentrer ou partir très vite de cet hôpital. Finalement penché sur ma conversation au téléphone, j’entends qu’on parle de moi, alors j’accours pour rejoindre les personnes m’attendant au niveau de mon lit. J’aurais peut-être du songer à partir ailleurs histoire de pas me prendre la tête avec le médecin qui allait arriver. Sur mon lit, la voix que j’entends, me glace le sang. Je reste inerte, puis je me reprends, faisant mine de rien. Ozzie je le connais pas, ce mec je le connais pas, c’est juste un médecin. Mais que fait-il là ? J’ai un tas de question du style qui virevolte d’un coup dans ma tête, je tente de ne pas succomber à l’envie de me lever pour partir et courir à vif allure pour ne pas lui parler. Me faut savoir ce que j’ai, un léger, mal de tête à mon avis, mais les médecins quelques fois en font toutes une histoire. Je suis redressée, quémandant pour partir, mais sa réponse est négative, je souffle un peu, mon regard balayant l’endroit, il n’y a aucun danger dans cet endroit vu le monde. Mais, j’y pense dans mon dossier j’ai marqué un enfant, une petite fille, je n’ai pas précisé l’âge, enfin, il ne me posera pas de question là-dessus. Sa voix me fait ressortir de mes pensées. « Non rien de tout cela. Enfin un léger mal de tête … rien de bien grave ! » Non, je ne suis pas médecin, mais je ne veux pas rester ici, ou alors avec un autre médecin. Il me tutoie, je l’ai pas entendu ou capté ainsi, mais ça me stresse, je ne veux pas le connaître. « Si vous n’avez pas un traumatisme ! » Que je lui réplique en fronçant les sourcils. « Ça va me prendre combien de temps ? » Que je finissais par demander, m’alarmant toujours pour l’heure. « Oui je vais bien … on peut faire vite ? » Que je finis par demander rapidement. Je ne veux pas y dormir et pas parler, pourquoi parler après tout ? Je le quitte pas des yeux, mon être est tendu, moi aussi du coup, je ne sais pas si c’est le fait de le revoir ou la peur qui me rend ainsi. Je me pose un tas de question. « On peut le faire maintenant ? » Que je demande à une infirmière. « on peut vous monter, mais vous devrez attendre il y a du monde avant vous …. » Je souffle, car ça me gonfle. « Très bien ! Monsieur le médecin au revoir ! Allons-y madame ! » Que je pris à l’infirmière qu’on monte et du coup qu’on s’éloigne de Ozzie, espérant qu’il ne lui prenne pas l’envie de venir et de m’accompagner.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/05/2017
›› Commérages : 16
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Stephen Amell
›› Schizophrénie : Tao, Lenny, Chayton
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Jeu 8 Juin - 0:09 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara S’il est venu ici, c’est pour qu’Ozzie renoue avec une partie de son passé et pas des moindre : sa relation avec l’une de ses sœurs Ysaline. Il ne pensait pas en même temps renouer avec son autre passé, celui qu’il avait partagé avec Yara. En voyant son nom sur ce dossier il était obligé de se rendre. Il a besoin de la voir de ses propres yeux car il a l’impression que de voir son nom inscrit sur ce document n’est qu’une hallucination de sa part. Il a aussi besoin de savoir si elle va bien. Il ne fait pas partie des personnes à appeler en cas d’urgence, il ne fait plus parti de quoi que ce soit dans la vie de la gymnaste mais il veut savoir si elle va bien. La dernière fois qu’ils se sont vus, c’est assez trouble pour lui. Il était tellement fou de rage qu’il y a certains évènements qu’il a mis dans une case dans son cerveau car il ne veut plus y penser. Il y a certains éléments qu’on aimerait bien oublier mais malheureusement la plupart du temps c’est impossible, notre cerveau ne le permet pas. Alors, il veut lui faire face mais indirectement. Il est avant tout un médecin avant d’être un ex petit ami. Il est d’abord là pour s’assurer que tout va bien avant de lui faire face pour des questions plus personnelles. Il ne peut pas faire autrement que de la tutoyer par contre, c’est naturel quand ça sort de sa bouche et il ne se pose pas d’autres questions à ce propos. « On doit quand même s’assurer que ça ne cache rien de plus grave ! » Parfois c’est quand on s’y attend le moins. Combien de fois des patients ont fait des crises alors qu’on allait leur signer des papiers pour sortir ? Malheureusement beaucoup mais c’est toujours mieux quand ça arrive avant qu’ils ne franchissent la porte de l’hôpital. Voilà pourquoi ils ne prennent pas de risque, histoire d’éviter des accidents beaucoup plus grave. Elle le reprend pour qu’il la vouvoie. « Si vous le dites » dit-il simplement en regardant le dossier, ne faisant pas forcément attention pendant un temps qu’elle a rempli la case famille proche. Pourtant, qu’elle ait un enfant, ça devrait lui sauter aux yeux. « Le temps que ce soit votre tour ça sera le plus long à attendre, les résultats seront rapides » ils sont quasiment instantané, le temps de voir qu’il n’y a rien d’anormal. Il n’est pas tout à fait à l’aise même s’il montre le contraire. Sans doute que sa blouse de médecin montre une certaine assurance qu’au fond il n’a pas face à son ex. En même temps c’est assez délicat au vu de la manière dont ils se sont quittés ou du moins la dernière dispute avant qu’elle ne prendre la poudre d’escampette. D’habitude il aurait laissé l’infirmière s’en occuper et les internes lui rapporter les résultats avant qu’il ne donne un avis mais là c’est différent. « Non je vais m’en occuper, c’est ma patiente » dit-il à l’adresse de l’infirmière alors qu’il commence à pousser son siège. Même si elle peut marcher il ne vaut mieux pas prendre de risque. L’infirmière le regarde étonnée, sans doute parce qu’elle commence à connaitre ses habitudes quant aux scans. Le trajet se fait silencieux, il ne sait pas quoi lui dire et sans doute qu’elle ne veut pas le faire non plus mais une fois dans l’ascenseur pour monter à l’étage adéquat, il demande « Ça fait combien de temps que tu es en ville ? » Une question comme une autre, mais c’est vrai qu’il s’interroge sur la réponse.
LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/05/2017
›› Commérages : 20
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Kat Hotness Graham
›› Schizophrénie : YSALINA (Lindsey M.), BINKY (GIGI H.), OLINA (Vanessa H.), JEWEL (Camilla M.)
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Jeu 8 Juin - 12:40 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara Je veux partir plus que tout pour le coup. J’en oublierais presque le fait que je devais aller chercher Jazz à l’école pour l’emmener à la gym où je donnais cours. Je veux juste échapper à Ozzie. C’est peut être poussé cette peur que j’ai envers lui, mais je ne pense pas qu’à lui, cette colère que j’avais pu voir durant cette fameuse nuit où j’étais partie tel un courant d’air. Je sais que malgré tout je suis bloquée ici, avec lui, du moins je peux toujours tenter d’éviter monsieur le neurologue ! Après tout, le cas n’est pas censé l’intéresser ? Y a pas d’opération ? Je l’espère, je n’aime pas être endormie, j’ai l’impression de perdre le contrôle de ma vie, comme tout de suite. Quoi que j’aie encore mon libre arbitre et que je peux me casser rapidement, si je me sens vraiment en danger. Alors, tant pis, je peux sans doute pas partir, sauf si je veux risquer ma vie. On va le faire se fichue scanner. « D’accord ! » Que je lance alors que je n’ai qu’une hâte qu’Ozzie s’en aille. « Oui je le dis ! » Je ne veux pas qu’il me tutoie. Je ne suis pas son amie, je lui en veux bêtement et surtout cet homme n’est pas fait pour moi, je me suis laissée bercer par des choses plus jeune, maintenant, je suis plus âgée, plus mure, et je sais pleinement qu’il n’est pas fait pour moi Ozzie. C’était sauvage et électrique entre nous, jusqu’à ce que cette crise de jalousie vienne nous emboiter et que je décide de prendre la poudre d’escampette. « D’accord, j’attendrais le temps qu’il faut pour cela là, alors. » Annonçais-je. La seule hâte que j’avais là de suite était celle de pouvoir quitter les urgences et sans doute la présence d’Ozzie ? Oui, ça serait cool pour le coup. Mais, je ne me sens pas franchement forte dans le fait de pouvoir lui échapper. On dirait c’est un vrai tueur, ce n’est pas non plus comme ci il m’avait frappé, mais je n’irais pas attendre qu’il le fasse. Non. Il n’a pas fait ça. « Mais ce sont les infirmières qui se chargent de nous … vous n’avez pas des patients plus urgent, plus important à voir ? » Peu importe ce que je dis, mon fauteuil avance et je me retrouve à l’ascenseur. Les portes de l’ascenseur se referment sur nous et ça me stresse. Je ne veux pas être seule ici avec lui et encore moins devoir parler. Je pris pour qu’on ne doive pas parler, mais je rêve, car jusqu’à présent rien ne se déroule comme je le voudrais. « Cela ne vous regarde pas … » Je fronce le regard en lui jetant un regard noir. Je suis mauvaise, mais ce genre d’homme je les connais, autant dire que je ne veux pas de ce genre de personne pour moi, pour Jazz. Pourtant, je devrais avoir des remords de lui cacher le fait qu’il est un enfant, une petite fille. Mais, pas vraiment. Faut dire qu’il m’a fait peur par sa violence physique et ses mots. « Pourquoi vous m’emmenez vous-même à ce scanner ? » Que je demande, même si j’ai un soupçon de réponse avec ce qu’il a demandé juste avant. On échange quelques mots froid, du moins de mon côté quand les portes s’ouvrent à nouveau, je suis bien mieux, plus heureuse.

LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/05/2017
›› Commérages : 16
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Stephen Amell
›› Schizophrénie : Tao, Lenny, Chayton
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Mer 21 Juin - 16:54 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara Ozzie a toujours été assuré ou du moins depuis qu’il a pris son indépendance. Depuis qu’il sait ce qu’il veut faire de sa vie, à savoir neurochirurgien - ce qu’il est devenu brillamment -, son caractère qu’il a mis en place est celui d’un homme sûr de soi, qui sait qu’il peut y arriver. En même temps avec ce genre de travail, il faut avoir cette force, la vie de personne est quand même entre ses mains. Pourtant, alors que ça ne lui été pas arrivé depuis longtemps, il ne fait pas le malin. Se retrouver face à une personne de son passé, quand on n’a pas eu un passé très rose, ce n’est pas évident. Surtout que Yara n’est pas vraiment la personne avec qui il a gardé de supers liens au vu de la situation. Pourtant, au lieu de fuir ce passé, il s’y accroche, au point de rester et de provoquer une certaine confrontation entre les deux êtres qui n’a pas encore eu lieu. Il ne sait pas s’il a pris la meilleure des décisions. Pour le moment ce n’est pas simple, elle est froide et il l’a comprend mais ce n’est pas pour autant qu’il va laisser tomber et la refiler à une infirmière comme d’habitude. Il va devoir la vouvoyer mais ce n’est pas un problème, il utilise ce langage à longueur de journée alors il peut le faire avec elle. « Très bien ! » Dit-il simplement, restant malgré tout professionnel. « Si on a besoin de moi on me bipera, pour le moment mon job est de savoir si vous allez bien ! » dit-il simplement en entrant dans l’ascenseur qui étonnement est vide. D’habitude il faut limite se battre pour avoir une place mais cette fois non, ils sont seuls. Il finit par lever les yeux au ciel. Il voulait faire la conversation et il s’interroge aussi mais ce n’est pas tâche aisée étant donné qu’elle l’envoie sur les roses. Il y aurait des collègues, ils penseraient qu’elle n’est pas une patiente facile, ne se doutant pas du tout de la réalité. Quand elle lui demande encore une fois pourquoi c’est lui qui se charge de l’emmener faire son scanner, il met du temps à répondre, si bien que les portes de l’ascenseur s’ouvrent au préalable. « Vous savez très bien pourquoi » dit-il dans un premier temps avant de l’emmener dans la salle d’attente, restant debout contre le mur avant de répondre « Maintenant que vous êtes face à moi je ne vais pas vous laisser partir ! » se rendant compte de ce qu’il vient de dire, compte tenu de leur passé, il se reprend « Désolé je ne voulais pas dire ça » oui, il n’est pas un ex violent, il a fait un erreur et il ne veut alors, pas lui faire peur. « Je… je ne peux pas laisser quelqu’un d’autres s’assurer que tout va bien, je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose ! » fini-t-il par avouer, la voix assez trouble alors qu’il regarde au sol un instant. Avec ce genre de phrase, le tutoiement est revenu de lui-même. « Je suis désolé » Dit-il finalement d’une petite voix pour que seule son ex l’entende s’excuser. Depuis qu’il s’est passé ce qu’il s’est passé, il a toujours voulu s’excuser de la sorte mais il n’en a jamais la chance alors ne sachant pas s’ils vont se revoir, il doit prendre la chance et le faire de suite.

LUCKYRED
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/05/2017
›› Commérages : 20
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Kat Hotness Graham
›› Schizophrénie : YSALINA (Lindsey M.), BINKY (GIGI H.), OLINA (Vanessa H.), JEWEL (Camilla M.)
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( Hier à 23:02 )

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ...

Ozzie & Yara
Je crois que je me retrouve coincée avec mon ex, il est en train de m’ausculter, ce qui me paraît bien étrange pour le coup. J’ai jamais vu un neurochirurgien venir pour un cas si insignifiant que le mien, pourtant c’est bien le cas. Ozzie est là et je n’aime pas cette situation. Déjà je vais être en retard et me retrouver face à lui me laisse avec un tas de souvenir, pas forcément bon de mon enfance et de cette fameuse nuit où j’ai tout bonnement pris la fuite. Je ne comprends pas pourquoi il me tutoie, où a-t-il ce droit de me tutoyer pour le coup ? Je ne veux pas qu’il le fasse et je vais lui, ce que je fais, j’espère qu’il écoutera ma demande. « Merci ! » Je reste polie, mais dans le fond, je n’ai pas forcément envie de l’être, ma mère m’a bien élevée malgré les coups que j’avais pu prendre et tout. Alors, bon. Bref, je le regarde et souffle un peu. « Non, votre job est de s’occuper des personnes plus blessées que ma personne. Je vais bien, les infirmières peuvent s’occuper de moi ! » On dirait deux gosses en train de se disputer. Des réponses aussi bornées les unes que les autres, mais j’ai raison, punaise, je n’ai pas envie qu’il soit là et tout. Je me retrouve malgré tout enfermée avec lui dans un ascenseur, sérieusement ? Ça m’angoisse, ça me gonfle, ça m’énerve. Je ne sais pas trop quoi penser, dans le fond, mais je n’ai pas le choix, j’espère que le voyage, que ce maudit trajet soit pas trop long, sinon je vais réellement avoir envie de m’enfuir au plus loin. Mais, je ne le peux pas, je suis juste là, je bouillonne intérieurement et mon visage ne montre aucune sympathie, pas besoin d’en avoir avec lui dans les parages. Mais, ça me fait chier dans le fond, car je me souviens des bons moments et aussi des fois où je me suis jurée de ne pas tomber amoureuse. Mais, j’avais perdu, bêtement. [color=#C5556E] « Vous savez qu’avec cette petite phrase, vous pourriez passer pour un psychopathe violent ? Que je lui demande en lui offrant un sourire plus que narquois. S’il ne comprend pas où je veux en venir, c’est qu’il est crétin ou autre. Et au vu de son métier, ça m’étonnerait quand même ? Peut-être qu’il l’est au final ? J’en sais rien, complétement rien, je veux juste sortir de cet engin de malheur et aller récupérer Jazz. «[b] Ok, tu sais quoi, mon présent, mon futur ne te regarder pas, si je dois mourir dans une heure, au moins je sais que j’ai su fuir au bon moment ! Maintenant tu comptes me lâcher la grappe ? » Là, j’ai été clair, si ce n’est pas le cas, je ne sais pas du tout quoi en penser pour le coup. Je souffle et finis par ajouter. « Tu es désolée de quoi au juste ? » Les désolée du style, je les connais et ça m’intéresse pas, je m’en contrefiche, je veux juste qu’il me laisse tranquille et ça je n’ai pas l’impression que ce soit dans ses envies ou même dans ses projets. L’ascenseur finit par arriver à l’étage et autant dire que je me sens déjà bien mieux de pouvoir voir d’autre personne, même si je n’étais pas vraiment effrayé par la présence de mon ex.


LUCKYRED

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Puis d'un coup, le passé te frappe en pleine gueule ... (ozzie)

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Pacific medical center
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération