The finish Line ○ ARABELLA

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/05/2017
›› Commérages : 25
›› Pseudo : Cookies
›› Célébrité : Sean O'pry
›› Schizophrénie : Dean Carmichael
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

The finish Line ○ ARABELLA ✻ ( Dim 11 Juin - 17:24 )


✻ ✻ ✻
Please say you'll be waiting. Together again. It would feel so good to be in your arms. Where all my journeys end. If you make a promise. If it's one that you can keep. I vow to come to you
If you wait for me. And say you'll hold. A place for me. In your heart.


 C'est une certitude, je hais les lendemains de soirée. Les notes stridentes de la sonnerie viennent torturer mon pauvre cerveau qui tente de survivre aux atrocités qu'il a subi la veille : l'alcool, la musique à fond, l'odeur acre du tabac, et les résultats d'une soirée encore trop arrosée. Et à en croire les gémissements qui résonnent à mes oreilles, mon lit deux places est squatté. Je tends la main vers ma table de chevet pour éteindre mon maudit portable. À tâtons, je fais tomber des objets qui n'avaient rien à foutre là et qui font un bruit sourd en atterrissant sur le sol, ne manquant pas de me réveiller un peu plus et d'alimenter ma future migraine post-cuite. Parce que, qui dit alcool, dit forcément cuite, l'un ne va pas sans l'autre, et je suis devenu le roi de la gueule de bois. Un corps totalement nu et féminin – heureusement, je crois que j'aurais vraiment touché le fond si jamais je me réveillais à côté d'un mec… n'ai-je pas déjà touché le fond ? – vient se frotter contre moi. Des mains fines et délicates décident de me montrer leur intérêt. Je les sens glisser le long de mon torse, s'approchant dangereusement de mon entrejambe. Je soupire. Je ne suis pas du matin, enfin je ne suis pas de ce matin, et la gueule de bois ne me donne pas envie d'user des bons soins de la miss que j'ai ramené dans ma chambre. Même si mon corps me dit le contraire ma queue, avec sa petite habitude du matin, ne dirait pas non à un coup vite fait bien fait. Sauf que la soirée est finie et mon devoir m'appelle. Si mes souvenirs sont bons, j'ai des choses à faire, comme aller au travail par exemple. Sans même regarder la demoiselle que j'ai baisé cette nuit, ouvrir les yeux me ferait comprendre que la journée est déjà bien entamée, je lance d'une voix endormie et rocailleuse : " La nuit est finie. Rentre chez toi, poupée."  Je sens un regard lourd sur moi, elle a cessé tout mouvement. Je crois qu'elle est surprise de m'entendre dire ça vu ma réputation, je ne suis pas censé repousser des avances aussi directes. J'ouvre les yeux pour la dévisager, histoire de bien lui faire comprendre que je ne blague pas. Redécouvrant par la même occasion mon coup d'un soir, une petite blonde aux yeux gris, les cheveux en pétard, son maquillage coulant. Elle est plutôt mignonne, dans la catégorie plus que baisable. L'expression qu'elle affiche sur son visage est franchement contrariée. Aïe. C'est sans appel qu'elle se lève, me claquant un ok digne d'une fille vexée, et qu'elle s'habille à vitesse grand V pour quitter ma villa... J'espère qu'elle trouvera la sortie. Allez Lachlan, debout.

Me voilà habillé, bien coiffé et prêt pour rejoindre mon bureau. Je me suis débarrassé des odeurs d'alcool et de sexe, pour me vêtir d'un parfum très agréable. C'est en moto que je décide de prendre la route, le soleil tape bien, et il me faut quelque chose de rapide pour me réveiller. Et pour me permettre d'être à l'heure surtout.
En quelques minutes, je suis là. Me tenant devant le bureau de Arya, la secrétaire. " Bonjour Lachlan, Shane ne va pas pouvoir venir ce matin, tu vas devoir t'occuper de son rendez vous. " Je laisse mes yeux blasés la fixer quelques secondes, et je soupire en faisant un oui de la tête. Elle me file le dossier, mon café et je pars m'enfermer dans mon bureau. Je retire ma veste que j'accroche avec soins et j'apporte le gobelet à ma bouche en jetant le dossier sur mon meuble. Non seulement je ne suis pas d'humeur, mais en plus de ça, je dois me coltiner les clients de mon collègue... Mais au lieu de lire le dossier pour m'informer de ce qui allait m'arriver, je préférais déguster ma dose d'énergie dans mon fauteuil. La sonnette qui lie mon bureau à l'accueil sonne, et la voix de Arya se fait entendre " Monsieur d'Aremberg, votre rendez vous est là " mon rendez vous, tu parles... J'appuie sur le bouton " Tu peux faire entrer. "

_________________
DUC D'AREMBERG

Le diable.
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas

The finish Line ○ ARABELLA

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération