N°2235 ≡ I'l missed you

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 12/05/2017
›› Commérages : 309
›› Pseudo : lilith
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : le seul et unique Silas
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

N°2235 ≡ I'l missed you ✻ ( Mar 13 Juin - 16:56 )


❝ I missed you. ❞
- Rachel & Silas -
L'amitié est familière et veut sourire et s'égayer ; elle va aux visages épanouis, aux cœurs ouverts et se refuse aux âmes sombres et repliées
 Les idées viennent comme du jour au lendemain. Sans la moindre explication, et est-ce qu'il en fallait vraiment une ? Mais simplement être poussé par ces envies. En tout cas, Silas y croyait et il y tenait. Du moins, à exécuter dans sa petite vie. Il ne s'est pas exactement comment ce brin d'idée a gemmé dans sa tête. Comment lui est venu cette envie soudain. Un matin, en se réveillant, c'était presque une évidence. Là quand ces yeux, on observait ce qui l'entourait. Quand son lieu de vie n'était plus à son goût, qu'il avait certainement passé une étape. Cette étape où il avait envie tout simplement de changement. De voir qu'autres couleurs tapissait ces lieux. Qui le voulait pourtant qu'au moment d'aller se coucher. Mais ça en était déjà assez. De voir cette lumière s'infiltrait et ornait les murs, d'une pièce, sans vie. A part le blanc, cette couleur passe-partout, bien sûr lumineuse n'avait pourtant rien d'attrayant. Une pièce où on venait le soir, et qu'on quittait le matin, en général, le plus souvent. Alors oui, ce matin, Silas s'était levé avec un but précis. Partir direction, un magasin de peinture. Sans aucune idée en tête. En même temps, il n'était pas un pro de la décoration, il ne savait pas ce qu'il voulait à part quelque chose qui rend un peu plus accueillant sa chambre. Autant dire le client, chaint qui ne savait pas ce qu'il voulait et qu'on devait subir pendant des heures, a essayer de le convaincre, que cette couleur serait le mieux, si il voulait faire rentrer la lumière, ou celle là si il voulait donné un effet de profondeur à la pièce. Silas les regardait ces couleurs, mais pas avec la même perception que le vendeur. Une couleur était une couleur pour lui, il n'avait pas à comprendre les effets qu'elles pouvaient avoir. Et c'est parfois, un peu sur le ton de la moquerie qu'ils leur répondaient. Mais bon client, autant dire qu'ils n'allaient pas foutre dehors Silas.

Un temps peut-être un peu trop long, quelques minutes, qui se transformaient en heures. Silas n'avait pas exactement trouvé son bonheur. Mais au moins, il ressentait avec pas mal de pots, qui pouvaient le mettre dans de bonnes conditions. De faire sa joie, ou le pire… Il ne lui restait plus qu'à tester. Mais pour cela, il avait besoin d'un avis. D'un œil avisé, et expert. On pouvait dire que Silas n'avait pas un très bon goût question décoration, mais aussi ce qui se faisait en ce moment. Et puis, ça ne l'intéressait pas. A part sa cuisine, le goût et que cela rende agréable à la vue, c'est tout ce qui lui importait... Il allait peut-être regretter ce qu'il s 'apprêtait à faire, mais autant dire, que dans sa tête la seule chose, qui tournait en bouche, c'était: elle arrivera bien à me pardonner en voyant ma détresse. Oui parfois, il pouvait user de manipulation. Ce n'était pas sur l'aspect négatif, qu'il jouait. Et comme si personne le faisait. Son portable à peine sorti, il pianotait déjà son message. « Viens vite, j'ai un problème. C'est sérieux... Silas   » , C'était court, clair peut-être un poil alerte inquiétant. Mais il était sûr qu'elle allait venir, quitte à réveiller sa colère. Silas, n'aie pas besoin, de chercher le destinataire. C'était le premier sur la liste. Sa meilleure amie, celle qui le connaissait mieux que personne, à part sa famille, sa cousine Liv. Qui de meilleure conseille qu'elle. UN geste, une pression d'une pousse, et le message étaient déjà partis. Il ne lui restait plus qu'à attendre.

Un petit temps, à tuer ou à combler, qui lui laissait le temps de sortir tous les pots de la voiture. Pour les mettre dans sa chambre. Pour contempler les murs, et le travail qui avait à faire. Les mains sur les hanches. Parce que c'est toujours dans ces moments-là, qu'on se rend compte du travail qu'il avait à faire. Silas se donnait toutefois du courage, à ouvrir un pot, puis un autre, pencher devant ces couleurs qui ne lui inspiraient pas confiance. Peut-être qu'il s'était trompé. Puis un bruit entrainant un autre, allié à la surprise. Ou peut-être par une maladresse passagère et légendaire. Une perte d'équilibre, à tenter de se rattraper du mieux qu'il pouvait, dans un espace sans meuble. Un pas en arrière, puis un autre. Et c'était une catastrophe à prévoir, quand des pots au milieu du chemin était ouvert. C'était une évidence que Silas allait mettre un pied dedans. Une matière, à la fois visqueuse, et collante, trop liquide, mais pas assez, assez pour qu'elle colle à vos vêtements. Cela devait être le karma qui le rattrapait. En tout cas, il ne savait plus quoi faire. Le pied dégoulinent au-dessus du pot.  « On ne peut pas avoir plus la poisse ». Ces mots étaient pour lui-même loin de se douter que quelqu'un puisse le voir ainsi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas

N°2235 ≡ I'l missed you

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération