Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella.

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mer 14 Juin - 17:02 )

« Nous sommes sincèrement désolés. Notre équipe a tout essayé, mais en vain. Toutes nos plus sincères condoléances. » C'était la partie de son travail que Gabriella détestait le plus. Devoir annoncer la mort d'un enfant aux parents était terrible. Il s'agissait d'un enfant qui était atteint de leucémie. Son coeur s'était arrêté de battre, mais l'équipe qui prenait soin de lui n'avaient rien pu faire pour le réanimer. Il était parti. En tant que médecin, Gabriella essayait toujours de garder son sang-froid et de ne pas craquer devant les parents, mais aussi devant son équipe qui comptait sur elle, puisque c'était elle qui devait annoncer la terrible nouvelle. Parfois, cela fonctionnait. Elle ne pleurait pas et restait forte, mais, par moment, comme en cet instant, elle avait juste envie de pleurer à chaudes larmes et de se cacher dans un coin, se demandant pourquoi elle avait décidé de devenir pédiatre. Gabriella adorait son travail, mais il y avait des moments difficiles dans ce travail qui lui faisait demander pourquoi ce métier et pas un autre. Pourtant, elle désirait devenir pédiatre depuis son adolescence. Elle n'avait jamais eu de doute, jusqu'à ce qu'elle commence à exercer le métier. Malgré tout ces questionnements, il n'était pas question pour Gabriella d'abandonner. Elle faisait le métier de ses rêves et elle n'allait pas changer de métier pour devenir fleuriste ou même serveuse. Gabriella resta auprès des parents durant quelques minutes, avant de les laisser seuls, afin qu'ils puissent vivre leur deuil en toute tranquillité. Elle sortit de la salle dans laquelle les parents étaient assis depuis plusieurs heures et soupira légèrement, en voyant un collègue de son équipe venir vers elle. « J'ai fait ce que j'ai pu. Ce n'est jamais facile de l'annoncer aux parents qui comptent sur nous pour sauver la vie de leurs enfants. » Gabriella haussa les épaules et salua sa collègue, puisque sa journée était terminée. Il était vingt-deux heure et elle était épuisée. Pourtant, elle n'avait pas envie de retourner chez elle. Gabriella avait envie de se changer les idées et elle se disait qu'elle pourrait aller au Silverlake Bar, afin de boire un verre et de penser à autre chose, durant quelques heures. Gabriella retourna dans la salle des employés et enleva ses vêtements de travail et elle enfila un jean noir, ainsi qu'une camisole fleurie. Elle laissa ses cheveux attachés, n'ayant pas la force de jouer dedans pour qu'ils soient présentables. Enfilant ses chaussures à talons hauts et prenant sa sacoche, elle se regarda dans le miroir. Elle ne serait probablement pas la plus belle femme de la soirée, mais cela était assez pour aller dans un bar. Elle sortit de la salle des employés et salua quelques collègues, avant de sortir de l'hôpital. Elle était dans sa voiture et roulait depuis dix minutes, lorsqu'elle arriva au bar. Elle se stationna et entra, regardant autour d'elle. Gabriella constata qu'il y avait une bonne ambiance, ce qui était un bon signe pour elle. Elle alla donc s'asseoir au comptoir du bar. « Je vais prendre un whisky avec glace, s'il vous plaît. »


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Ven 23 Juin - 18:11 )

gabriella & clyde ⊹ Clyde repensait au mariage du fils de la maire quelques semaines plus tôt. Il avait demandé à Lola de l'y accompagner et se demandait encore si c'était une bonne idée. Est-ce qu'il doit réellement laisser sa carapace s'enlever aussi facilement ? A son contact il semble redevenir le petit garçon qu'il était il y a 15 ans de ça, l'adolescent fou amoureux. Pourtant il ne peut pas dire qu'aujourd'hui il est toujours amoureux d'elle et malgré tout il ne peut pas oublier ce sentiment lorsqu'elle a pris sa main dans la sienne. Ce goût amer lorsqu'il a découvert qu'elle était mariée il n'y a pas si longtemps que ça encore. Les douloureux souvenir du passé avait fini par le rappeler à l'ordre lui rappelant qu'il finirait par souffrir parce que de toute manière c'est toujours le cas. Il c'était donc remis au travail dès le lendemain, décidant d'oublier cette journée, de l'effacer complètement afin de se re centrer. Malgré tout même la tête plongé dans ses dossiers il l'apercevait à chaque coin de couloir, comme si elle le suivait. Ou peut-être est-ce lui qui la suit sans s'en rendre compte. Alors après avoir éteins les lumières et fermé la porte ce soir il décida d'aller boire un verre ou deux au Silverlake Bar. Il était presque sur qu'il ne la croiserait pas ici. Il finit par s'asseoir au comptoir, commanda un whisky et commença à le boire tranquillement, le regard figé sur le glaçon qu'il faisait remuer dans son verre. Ce garçon, l'ex-mari de Lola. Il avait l'air gentil et c'est peut-être ça qui lui donne encore plus la nausée. Si cela avait été un vrai salaud au moins il aurait eu une bonne raison de le détester et elle aussi. Quel est la raison de leur divorce d'ailleurs ? Cette pensée lui mettant à nouveau un goût amer en bouche il but une nouvelle gorgée. Clyde passa un moment ainsi, la tête baissé, persuadé qu'ainsi personne ne le reconnaîtrait et qu'on le laisserait tranquille. A sa droite deux tabourets vide, puis une jeune femme qui était arrivé il y a peu de temps. Alors qu'il releva la tête pour demander un second verre Clyde vit un homme s'installer à côté de la femme blonde. Perdu dans ses pensées il finit par être interpellé en entendant la conversation de ses deux voisins de comptoir. Lorsqu'il tourna la tête pour les regarder il le vit poser une main sur sa cuisse et la jeune femme apeurée semblait ne pas savoir quoi dire. Le métisse comprit rapidement que ce geste n'était en rien consentent. « Allez ma jolie laisse toi faire on va passer un bon moment tous les deux » Elle essayait tant bien que mal de le repousser quand Clyde se décida à intervenir. Il s'approcha doucement posa une main sur le bras de l'homme le faisant reculer de quelques centimètres. « Il me semble que la demoiselle t'as dit qu'elle n'était pas intéressé ! » Mais l'homme ne semblait pas du même avis et semblait très énervé de voir quelqu'un s'immiscer entre lui et sa proie. « T'es qui toi ? Dégage on t’a rien demandé » Clyde s'approcha un peu plus, plantant son regard dans le sien et le bouscula une nouvelle fois pour le faire reculer « Elle non plus elle ne t’a rien demandé ! » L'ours en face de lui commençait à bouillir il pouvait le sentir mais c'est lui asséna le premier coup lorsqu'il commença à revenir à la charge en le menaçant. Il était tombé sur le mauvais gars. Clyde c'est battu pendant des années et même si aujourd'hui cela fait partie de son passé ce n'est pas une de ses choses que l'on oublie. Son poing s'écrasa sur la joue de cet homme à plusieurs reprises avant que celui-ci ne l'attrape par les épaules et le jette derrière le comptoir. Ah oui j'avais oublié de préciser que cet homme faisait une tête de plus que Clyde et avait les épaules beaucoup plus large que lui mais il a déjà battu bien pire. Il se relève alors, des bouteilles se sont brisés et lui ont ouvert l'arcade mais il s'en fiche et repart à la charge quand soudain la sécurité arrive et les séparent. La jeune femme qui a assisté à toute la scène et qui semble ne pas avoir bougé depuis que cet homme l'a approché explique alors aux videurs que Clyde a juste voulu l'aider et elle leur demande de ne pas le virer. Lorsque tout semble revenu au calme le brun se regard un instant dans le reflet de son portable pour voir la plaie au-dessus de son œil puis se tourne vers la jeune femme lorsqu'il l'entend lui parler.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mer 28 Juin - 23:22 )

Il arrivait à Gabriella d'avoir des belles journées, mais il lui arrivait aussi d'avoir des mauvaises journées. Cette journée en était une. En devenant pédiatre, Gabriella savait à quoi s'attendre. Elle désirait sauver des vies, mais elle avait conscience qu'elle ne pouvait pas sauver la vie de tout les enfants. Gabriella adorait son travail, mais elle était une femme très émotive, alors, lorsqu'elle voyait des enfants combattre une maladie, comme le cancer, elle était à fleur de peau. Elle faisait tout pour qu'ils se sentent bien et qu'ils soient en meilleure forme, mais elle ne pouvait pas faire des miracles. Gabriella faisait du mieux qu'elle pouvait, mais, parfois, elle se disait que ce n'était pas assez. Pourtant, son patron lui avait à de nombreuses reprises qu'elle était une excellente pédiatre et que cela se voyait qu'elle adorait son métier. Gabriella était donc venue au bar, afin de se changer les idées en buvant quelques verres. Elle ne voulait pas être ivre, loin de là, mais elle avait envie de boire au moins trois verres. C'était très raisonnable aux yeux de la blonde. Elle remercia le barman, lorsqu'elle reçu son whisky. Elle but une gorgée, lorsqu'elle vit un homme s'asseoir à ses côtés. Il semblait être louche. Gabriella se retourna, ne voulant plus le regarder. Elle sentit alors une main de l'homme se poser sur sa cuisse. À cet instant, Gabriella se crispa. Elle était tellement fragile émotionnellement, qu'elle n'avait pas envie de se battre avec cet homme, mais elle décida de s'exprimer, afin qu'il comprenne qu'elle ne voulait rien savoir. « Lâche moi, s'il te plaît. » Gabriella semblait avoir été assez claire, mais l'homme ne voulait rien savoir, resserrant son emprise. Elle entendit alors la voix d'un autre homme. Cet homme était assis à quelques bancs de Gabriella. Elle l'avait vu, il y a quelques minutes. Il venait l'aider. Il était maintenant son héros et Gabriella était soulagée que quelqu'un lui vienne en aide. Gabriella regardait la scène entre les deux hommes et elle n'eut pas le temps de réagir, lorsqu'ils commencèrent à se battre. Gabriella était impuissante. Elle ne voulait pas se mettre entre les deux, ayant peur de se faire blesser. De plus, l'homme qui l'avait touché le méritait amplement. Elle vit les videurs arriver. Elle sut alors qu'ils voulaient virer les deux hommes dehors. Gabriella décida de parler aux videurs, afin de s'expliquer. « Ne le virez pas. Il est juste venu m'aider. L'autre homme me touchait et je ne voulais rien savoir. Il m'a entendu et il est venu à mon secours. » Les videurs décidèrent de laisser le sauveur de Gabriella tranquille, faisant juste sortir l'homme qui la touchait. « Monsieur? » Gabriella alla alors vers lui, souriant doucement. « Je vous en dois une. Merci de m'avoir aidé. J'aurais pu me débrouiller toute seule, mais j'ai eu une mauvaise journée et je n'avais pas la force de le faire. »


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Ven 7 Juil - 18:54 )

gabriella & clyde ⊹ S’il y a bien une chose que Clyde ne supporte pas c’est le non-respect des femmes. Alors lorsqu’il voit cette scène à quelques mètres de lui il ne peut s’empêcher de s’en mêler. Il peut lire sur le visage de cette femme qu’elle n’a aucune envie que cet homme la touche et elle semble ne pas savoir quoi faire pour se sortir de cette situation.  Si Clyde a appris à se battre pour de mauvaises raisons il n’est dit nulle part qu’il ne peut pas se servir de ses atouts pour une bonne cause aujourd’hui. Il ne lui faut pas longtemps pour comprendre que de simples paroles ne suffiront pas à faire partir cet ours et qu’il va devoir se servir de ses poings plus ou moins rapidement. Très rapidement en fait. Le brun a arrêté les combats il y a bien longtemps maintenant et pourtant c’est comme s’il ne s’était jamais arrêté. Il donne les coups les uns après les autres, sans réfléchir. Tout lui vient instinctivement comme s’il n’avait jamais cessé de combattre. Après plusieurs minutes on vient enfin les séparer et si l’un des videurs décide de les mettre tous les deux à la porte la jeune femme qu’il a secourue décide de lui éviter cette sanction. Clyde regarde l’ampleur des dégâts sur son visage et se dit qu’il sera plus prudent d’éviter Lola pendant quelques jours afin qu’elle ne le harcèle pas de questions. Oh et il va certainement devoir se rendre à l’hôpital également car il est presque certains d’avoir besoin d’un ou deux points de sutures. « Monsieur? » Il détourne son attention de son reflet pour poser son regard sur la jeune femme. « Je vous en dois une. Merci de m'avoir aidé. J'aurais pu me débrouiller toute seule, mais j'ai eu une mauvaise journée et je n'avais pas la force de le faire. » Il lui lance un sourire puis attrape une serviette sur le comptoir afin d’essuyer le sang au niveau de son arcade. « De toute manière a moins que vous ne vous soyez mise à hurler ou bien que vous soyez championne d’art martiaux je ne suis pas certain qu’il vous aurait laissé tranquille » C’est le genre d’homme qui ne prend pas de non comme réponse. Même si Clyde c’était fait un ennemi de plus ce soir il était content d’être venu en aide à cette jeune femme. « Je m’appelle Clyde » Dit-il finalement en lui tendant la main. Il a pris l’habitude de faire une poignée de main à chaque fois qu’il se présente ce qui le fait souvent passer pour un mec un peu rigide mais peu importe. Il attrape son verre à quelques places de là et le termine d’une traite. « Je serais bien restée avec vous pour repousser tous les malfrats de cette ville malheureusement il me semble que je vais devoir faire un petit aller retour à l’hôpital. » Durant ses nombreuses années de combats Clyde avait appris à recoudre lui-même certaines plaies. Son père s’occupait des autres seulement la plupart des cicatrices sont loin d’être belle et celle-ci en pleins au milieu du visage il aura du mal à la cacher alors autant la faire soigner par un professionnel. D’autant plus que cette fois-ci il n’y avait rien d’illégal sous cette histoire et donc aucune raison de ce cacher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Dim 9 Juil - 19:44 )

Gabriella n'aurait jamais pensé que la soirée allait se dérouler comme ça. La pédiatre avait envie de passer une belle soirée, après avoir eu une journée pourrie en buvant quelques verres, mais elle s'était fait draguer par un homme qui voulait plus que la draguer. Gabriella lui avait dit de la lâcher, mais il ne l'avait pas écouté. Gabriella aurait pu se défendre, mais elle en n'avait pas la force. Le fait d'avoir perdu un patient l'avait démoralisé et elle avait été blessée par le décès de cet enfant qui avait encore tellement de choses à vivre. Après la bagarre entre les deux hommes, Gabriella, elle avait tenu à remercier celui qui l'avait aidé, même si elle n'avait pas demandé d'aide. Il était venu de lui-même et c'était un geste apprécié par la blonde. « Oui, probablement, mais j'aurais quand même pu essayer. » Gabriella aimait dire qu'elle était une personne indépendante. Elle n'avait pas souvent besoin l'aide des autres pour s'en sortir, mais, parfois, un peu d'aide lui faisait le plus grand bien, surtout lorsqu'elle était fragile, comme en cet instant. « Enchantée, Clyde. Je m'appelle Gabriella. » Elle sourit doucement, passant une main dans ses cheveux. Elle voyait la blessure de Clyde et cela saignait beaucoup. Il lui fallait probablement des points de suture. Étant donné qu'il l'avait aidé, elle pouvait quand même le remercier en l'aidant en retour. Si, bien évidemment, il avait envie d'aide. « Oui, je crois que ça serait une bonne idée. Je peux vous emmener à l'hôpital, si vous voulez. » Gabriella espérait que Clyde allait accepter la proposition. « Je suis pédiatre, alors je pourrai vous faire des points de suture. Comme ça, vous n'allez pas attendre plusieurs heures aux urgences pour quatre petits points. » Gabriella aimait aider son prochain, alors elle s'était proposée. « C'est le moindre que je puisse faire. Vous m'avez aidé, alors j'ai envie de vous aider en retour. » Gabriella attendait la réponse de Clyde, le regardant toujours dans les yeux. Elle ne l'avait jamais vu auparavant. Pourtant, Cap Harbor était une petite ville et elle venait d'ici. Il fallait croire qu'elle ne connaissait pas tout le monde. Il y avait aussi le fait que Gabriella était une personne très occupée avec son travail. Étant pédiatre, elle faisait de longues heures.


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mar 11 Juil - 16:31 )

gabriella & clyde ⊹ La jeune femme avait fini par s’approcher de lui afin de le remercier. Il avait simplement ressenti le besoin de l’aider et ne demandait rien en retour. Malgré tout il décida de faire les présentations et elle se présenta à son tour. « Enchantée, Clyde. Je m'appelle Gabriella. » Quel charmant prénom pensa-t-il. « Enchanté également » Maintenant qu’il avait sauvé cette jeune femme en détresse il allait falloir qu’il aille se faire soigner car il était hors de question qu’il se retrouve défiguré. Pas à cause d’une vulgaire bagarre dans un bar pour une femme qu’il ne connait même pas en plus. Il appuya une serviette en papier sur sa plaie, bien que cela ne soit pas forcément la meilleure idée qui soit au moins ça avait le mérite de diminuer le saignement ou du moins de le cacher. « Oui, je crois que ça serait une bonne idée. Je peux vous emmener à l'hôpital, si vous voulez. » Il allait certainement avoir besoin de quelqu’un pour le conduire car une main sur la tempe et une main sur le volant sa allait être compliqué seulement il n’avait aucune envie de la priver de sa soirée. « Je ne veux pas vous embêter et puis vous n’avez même pas eu le temps de boire votre verre » Seulement la jeune femme qu’il avait aidé quelques minutes plus tôt semblait bien décidé à lui rendre la pareille. « Je suis pédiatre, alors je pourrai vous faire des points de suture. Comme ça, vous n'allez pas attendre plusieurs heures aux urgences pour quatre petits points. » Finalement cet aveu l’intrigue. Ne pas passer par la case urgence était une proposition intéressante il n’y avait pas à dire et il décida donc d’y réfléchir quelques secondes. « C'est le moindre que je puisse faire. Vous m'avez aidé, alors j'ai envie de vous aider en retour. » Elle a l’air d’avoir sincèrement envie de l’aider et Clyde ne peut pas nier qu’il apprécierait ne pas passer 4 heures à l’hôpital c’est pourquoi il décide d’accepter son offre « Bon très bien et bien allons-y alors » Il décida tout de même avant de quitter le bar d’avaler d’une traite ce qui lui restait dans son verre. Cela aurait peut-être le mérite de diminuer la migraine qu’il sent arrivé, surement un contrecoup de son coup sur la tête. Il passa finalement son bras derrière Gabriella pour l’emmener vers la sortie. Il la laissa marcher devant lui afin qu’elle le mène jusqu’à sa voiture. Ou jusqu’à l’hôpital d’ailleurs. Cap Harbor a beau être sa ville il a toujours eu du mal à se rendre compte des distances et ignore si l’hôpital serait si loin que ça à pied. « Donc tu es pédiatre c’est ça ? » Oui il avait décidé de stopper le vouvoiement, après tout cette fille à surement son âge à quelques années près et il a l’impression de faire trop sérieux quand il vouvoie les gens. Surtout lorsqu’il n’est pas dans le cadre du travail « Je préfère te tutoyer si ça ne te dérange pas, je vouvoie déjà bien assez de personnes dans la journée » Il met un point d’honneur au vouvoiement au travail, pour lui cela lui permet de montrer sa supériorité hiérarchique. Oui bon il ne demande pas à Lola de le vouvoyer mais c’est différent. « Cela doit être merveilleux comme métier. Tu passes tes journées à sauver la vie d’enfants » Clyde se sent admiratif devant certains métiers et notamment devant tout ce qui fait partie du corps médical. Lui qui n'est pourtant pas du'n naturel très causant avec les inconnus se sentait l'âme bavarde ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Sam 15 Juil - 1:33 )

Gabriella n'avait pas pu boire un verre, mais cela ne la dérangeait pas, parce qu'elle préférait aider Clyde, au lieu de boire pour se changer les idées, même si elle en aurait eu de besoin. L'homme venait de l'aider, alors elle avait aussi envie de l'aider. C'était la moindre des choses et elle était heureuse de pouvoir faire une bonne action, en faisant des points de suture à cet homme. Gabriella avait appris à en faire, lors de ses études universitaires. Elle avait appris le théorique, mais, lorsqu'elle devait en faire, alors qu'elle commençait son travail à l'hôpital, Gabriella avait eu peur de ne pas bien les faire, mais elle avait réussit et le stress était tombé rapidement. Gabriella avait beaucoup de stress, surtout au travail. À l'hôpital, elle ne pouvait jamais savoir ce qu'elle allait faire durant ses journées. Toutes les journées étaient différentes. Du moins, en quelque sorte. À tout les jours, elle allait voir les enfants, afin de savoir comment ils allaient, mais il arrivait souvent que de nouveaux enfants arrivent et qu'elle devait prendre soin d'eux. Gabriella adorait son travail. Pouvoir soigner les enfants la rendait heureuse, mais elle avait conscience qu'elle ne pouvait pas sauver tout les enfants et c'était arrivé, aujourd'hui. Gabriella avait perdu un patient qu'elle connaissait depuis plus d'un an. Il était adorable et il semblait avoir la vie devant lui, mais elle avait été arrêté par la maladie qui avait gagné le combat. Gabriella était une femme très émotive, alors elle avait essayé de ne pas pleurer devant les parents, mais ça l'a été très difficile, lorsqu'elle a vu les parents pleurer à chaudes larmes. Après tout, ils venaient de perdre la personne la plus importante à leurs yeux. Gabriella revint à la réalité, lorsque Clyde lui parla. « Ce n'est pas grave. J'aurai d'autres occasions pour venir boire un verre. » Elle sourit doucement, passant une main dans ses cheveux. Gabriella n'était pas une grande buveuse d'alcool, alors cela ne la dérangeait pas. « C'est parti. » Gabriella sortit du bar en présence de Clyde et l'emmena à sa voiture. Elle le laissa entrer du côté passager et elle s'assit devant le volant, démarrant alors la voiture. L'hôpital était à quelques minutes du bar, alors ça n'allait pas être long pour se rendre. « Oui, c'est ça. » Gabriella sourit, continua de regarder la route, afin de ne pas avoir un accident de voiture. Ça ne serait pas une bonne idée d'en avoir un, surtout que Gabriella voyait souvent des gens arriver à l'hôpital à cause d'accidents de la route. La pédiatre savait les ravages que cela pouvait avoir, alors elle faisait toujours attention pour ne pas en causer un ou pour ne pas être dans un accident de voiture. « Oh, ça ne me dérange pas. Je vais aussi te tutoyer. » Gabriella restait concentrée sur la route. « Il y a des bons côtés de ce métier, en effet. Il y a des enfants qui guérissent et qui rentrent chez eux avec leurs parents. C'est toujours une satisfaction de savoir que tu as sauvé la vie de l'enfant. » Elle soupira légèrement. « Mais il y a aussi des mauvais côtés. Malheureusement, nous ne pouvons pas sauver la vie de tout les enfants, alors ça arrive que certains d'entre eux décèdent et, dans ces moments-là, il faut essayer de ne pas être trop émotifs, parce que ça peut nuir à notre travail, mais ce n'est pas toujours évident. » Gabriella continua de conduire, arrivant bientôt à l'hôpital. « Sinon, tu fais quoi dans la vie? »


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mar 1 Aoû - 11:41 )

gabriella & clyde ⊹ Il avait prévu de passer sa soirée ici à boire pour oublier, boire pour se vider la tête et voila que sa tête, son front plus précisément se retrouvait maintenant plein de sang. Ce n’était pas vraiment l’idée qu’il s’était fait de sa soirée. Il avait désormais deux options possibles, soit essayer de se recoudre lui-même et ainsi devoir arborer par la suite une cicatrice très laide. Ou bien laisser les autres s’occuper de lui pour une fois en allant se faire recoudre à l’hôpital. Gabriella avait marqué des points en lui disant qu’il éviterait les urgences avec elle à ses côtés et il avait donc choisi la deuxième option. S’il pouvait éviter d’avoir une balafre immonde en plein milieu du visage il n’était pas contre. Les deux compagnons d’un soir sortirent alors du bar pour se diriger vers la voiture de la jeune femme. Clyde n’est pas du genre très bavard et n’est pas du genre à raconter sa vie à une presque inconnue cependant il sentait que les quelques minutes qu’ils allaient passer ensemble allaient être longue s’il ne se décidait pas à faire la conversation. Et puis le moins qu’il puisse faire pour la remercier de l’amener à l’hôpital c’est tout de même de ne pas la mettre mal à l’aise en laissant un silence pesant durant le trajet. Il décide alors de la questionner sur son travail, par vraiment pour en savoir plus sur elle mais surtout pour parler de quelque chose. N’importe quoi. « Il y a des bons côtés de ce métier, en effet. Il y a des enfants qui guérissent et qui rentrent chez eux avec leurs parents. C'est toujours une satisfaction de savoir que tu as sauvé la vie de l'enfant. » Ces quelques phrases lui firent rapidement comprendre ou elle voulait en venir. Ce genre de métier est fait de très bon et de très mauvais côtés et elle s’apprêtait à les lui dépeindre. « Mais il y a aussi des mauvais côtés. Malheureusement, nous ne pouvons pas sauver la vie de tous les enfants, alors ça arrive que certains d'entre eux décèdent et, dans ces moments-là, il faut essayer de ne pas être trop émotifs, parce que ça peut nuire à notre travail, mais ce n'est pas toujours évident. » Il commençait à comprendre que la remarque qu’il avait fait quelques minutes plus tôt en lui disant qu’elle faisait un beau métier était idiot. Les médecins ne sont malheureusement pas des dieux et ils ne peuvent pas sauver tout le monde. Clyde n’aurait jamais pu faire un tel métier, il n’aurait jamais accepté le fait de voir un de ses patients mourir. Il aurait voulu être un dieu, il aurait voulu sauver tout le monde. « C’est pour ça que tu étais là ce soir ? Que tu n’avais pas la force de te défendre ? Tu as perdu un patient ? » Une nouvelle fois il regrette immédiatement sa question. Si c’est vraiment la raison de sa venue dans ce bar comment a-t-il pu croire qu’elle souhaiterait lui en parler ? Sa journée a surement été bien assez difficile comme ça et elle ne veut surement pas ressasser ces souvenirs douloureux. « Je suis désolée, tu n’es pas obligée de répondre » Il reste silencieux quelques secondes avant de reprendre comme s’il souhaitait se faire pardonner son intrusion dans sa vie personnelle. « En tout cas émotif ou pas vous êtes tous des personnes très courageuses pour faire un tel métier. Accepter de côtoyer la mort aussi souvent… Il faut être courageux » Finalement elle le questionna sur son propre métier. « Sinon, tu fais quoi dans la vie? » Il y a bien longtemps qu’il a appris à répondre à cette question. Au début, il y a quelques années il ne savait pas vraiment comment l’expliquer. Les personnes autour de lui ne comprenaient pas comment cela pouvait fonctionner et ne comprenait pas l’intérêt. Alors il a fini par apprendre par cœur un petit speech simple qui définit ce qu’il fait, spécialement pour ce genre de moment ou on lui demande ce qu’il fait. « A la base je suis community manager, c’est-à-dire que je travaille pour certaines marques, je gère leurs réseaux sociaux, je crée des événements pour les faire connaître, des événements publicitaires, marketing. Ce sont les marques qui m’engageaient au début de ma carrière. Aujourd’hui j’ai créé ma propre entreprise et désormais c’est moi qui choisit les entreprises, les marques avec lesquelles je veux travailler » La voiture arrive finalement sur le parking et une fois le contact coupé les deux compagnons sortent de la voiture en direction de la grande bâtisse. Il suit Gabriella ne sachant pas vraiment par où elle compte le faire passer. Elle connait certainement cet hôpital bien mieux que lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mer 16 Aoû - 23:21 )

Gabriella était persuadée qu'elle aurait passé la soirée au bar à boire quelques verres, afin d'oublier, ne serait-ce que quelques heures, sa journée qui avait été pourrie. Perdre un patient n'était jamais facile, surtout lorsqu'il s'agissait d'un enfant. Gabriella adorait son emploi, mais il y avait des inconvénients et elle les avait tous vécus, malheureusement. Malgré tout, elle gardait la tête haute et elle continuait d'avancer. Si elle devait prendre un congé à chaque fois qu'elle perdait un patient ou qu'elle passait une mauvaise journée, elle ne travaillerait pas souvent. La belle blonde avait fini par se faire draguer par un homme louche et elle avait ensuite assisté à une bagarre. Gabriella avait conscience que Clyde lui était venu en aide. S'il n'aurait pas été là, à ce moment précis, elle aurait probablement été violée ou pire encore. Gabriella ne désirait pas y penser. C'était, sans aucun doute, mieux ainsi. La belle blonde était donc en route pour l'hôpital en présence de Clyde. Il avait besoin de points de suture et elle pouvait les faire. Il n'aurait pas à attendre plusieurs heures pour quelques points. Il l'avait aidé, alors c'était à son tour de l'aider. Gabriella conduisait et Clyde était sur le siège passager. Il saignait encore un peu, mais c'était moins grave qu'il y a cinq minutes. La pédiatre n'était pas affectée par la vue du sang. Elle était habituée d'en voir, étant médecin. Lorsqu'elle était petite, c'était elle qui mettait des pansements sur les blessures de ses pères, lorsqu'ils se blessaient. Ils avaient horreur du sang, mais pas elle. Gabriella était encore très proche de ses pères. Elle ne serait rien sans eux. Certaines personnes trouvaient cela étrange qu'elle ait deux pères et non une mère et un père, mais elle ne les écoutait pas. Pour elle, sa famille était parfaite comme elle était. Gabriella entendit alors les paroles de Clyde. Il avait eu tout bon. De toute manière, ce n'était probablement pas difficile à deviner. « Oui, c'était pour ça. Quand j'ai des journées pourries, je n'ai aucune force. » Gabriella soupira légèrement, continuant de regarder la route. « Oui... j'ai perdu un patient. » Gabriella continua de rouler, ne voulant pas trop penser à la journée qu'elle avait passée, mais c'était plus difficile que prévu. La pédiatre devait accepter le fait qu'elle allait vivre d'autres journées comme ça. Cela faisait parti de son métier et elle le savait depuis le début. « Ce n'est pas grave, ne t'inquiète pas. C'est juste difficile. Nous ne devons pas être trop émotifs et garder notre sang-froid, mais je craque souvent. » Ils étaient bientôt arrivés à l'hôpital. « Je ne suis pas vraiment courageuse. J'exerce le plus beau métier au monde. Du moins, à mes yeux, mais merci. Ça fait toujours du bien d'entendre ce genre de chose. » Gabriella avait demandé à Clyde ce qu'il faisait dans la vie. Elle ne le connaissait pas encore assez pour deviner ce qu'il faisait dans la vie. Elle pourrait essayer, mais elle en n'avait pas la force. « Oh, c'est bien! Ça fonctionne bien? » Gabriella était devenue curieuse. Elle voulait en apprendre plus. Ils finirent par arriver à l'hôpital. Gabriella se stationna et sortit de la voiture avec Clyde. « On va entrer par l'entrée principale et on va aller au service de pédiatrie. Ce n'est pas le service dans lequel tu te ferais faire faire des points de suture, mais c'est mieux que d'attendre longtemps. »


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Sam 2 Sep - 15:51 )

gabriella & clyde ⊹ Clyde n’avait levé la main sur personne depuis bien longtemps et pourtant ce soir mettre son poing dans la figure de cet homme lui avait fait un bien fou. Il avait fait passer toute sa colère sur lui, toute sa rage et si on ne les avait pas séparés il aurait pu continuer à le frapper jusqu’à ce que l’homme en face de lui perde connaissance. Et finalement ça sa lui fait peur. Cette part d’ombre en lui, cette part de méchanceté, de rage qui lui fait faire des choses inconcevables. Il pensait pourtant avoir oublié cette partie de sa vie, il pensait avoir mis tout ça derrière lui mais c’est faux. Il ne suffit que d’une chose, une toute petite chose, un élément déclencheur pour le faire à nouveau passer de l’autre côté de la barrière pendant quelques instants. C’est ce qui c’était passé ce soir. Autrefois pour un combat de la sorte il aurait eu le droit à un « C’est bien gamin et maintenant va me chercher une bouteille de Whisky » Aujourd’hui il avait eu le droit à des remerciements de la part d’une jeune femme apeurée. C’était ça la différence entre aujourd’hui et il y a 10 ans. Seulement aujourd’hui il tient une entreprise il ne peut pas se permettre d’arriver demain au travail en étant défiguré alors le petit tour à l’hôpital semble s’imposer de lui-même. Sur la route pour l’hôpital Clyde c’était montré curieux, surement trop même malgré tout Gabriella décida de lui répondre. « Oui, c'était pour ça. Quand j'ai des journées pourries, je n'ai aucune force. » Il laisse son regard figé sur elle malgré qu’elle ne le regarde pas. « Oui... j'ai perdu un patient. » Clyde regrette alors d’avoir posé la question. Il sait qu’il n’avait aucun droit de lui demander une chose pareille et que maintenant à cause de lui elle devait être en train de se repasser ses moments difficiles alors qu’elle avait tout fait jusqu’à maintenant pour ne pas y penser. « Ce n'est pas grave, ne t'inquiète pas. C'est juste difficile. Nous ne devons pas être trop émotifs et garder notre sang-froid, mais je craque souvent. » Il l’écoute avec attention, la tête toujours tourné vers elle pour ne pas perdre un mot de ce qu’elle dit. « Je ne suis pas vraiment courageuse. J'exerce le plus beau métier au monde. Du moins, à mes yeux, mais merci. Ça fait toujours du bien d'entendre ce genre de chose. » Il secoue alors la tête de gauche à droit n’étant pas d’accord avec elle. « C’est faux tu es forcément courageuse pour réussir à affronter de telles épreuves. Le fait que tu craques parfois montre juste que tu as un cœur pour moi. Il montre ton humanité » Il montre qu’elle est une belle personne tout simplement. Parler de ça lui rappelle finalement pourquoi lui-même se rend à l’hôpital chaque mois pour voir les enfants malades. D’ailleurs comment se fait-il qu’il ne l’ai jamais croisé ? « Je viens rendre visite aux enfants malades une fois par mois. Je leur amène des jeux, de la lecture, tout un tas de choses pour leur faire oublier quelques instants leur maladie. C’est marrant que l’on ne se soit jamais croisés » En tout cas maintenant il ouvrira l’œil. Finalement c’est à son tour de parler de lui, de son boulot. Ce n’est pas aussi valorisant que le sien, il ne sauve la vie de personne pourtant il est assez fier de dire qu’il a monté tout ça seule. Sans l’aide de personne. C’est ça sa fierté à lui. Avoir fait de sa vie ce qu’il souhaitait sans être sous la direction de quiconque. « Oh, c'est bien! Ça fonctionne bien? » C’est déjà un bon début elle ne lui as pas dit qu’elle n’avait absolument rien compris. Peut-être n’as-t-elle peut-être pas osé. Il ne se serait pourtant pas vexé, Clyde à l’habitude qu’on ne comprenne pas immédiatement son boulot. Même si depuis quelques années cela va de mieux en mieux. « Oui, très très bien » Une fois arrivée à l’hôpital il ne leur restait plus qu’à entrer à l’intérieur et se diriger vers un endroit calme pour que la jeune femme puisse le recoudre. « On va entrer par l'entrée principale et on va aller au service de pédiatrie. Ce n'est pas le service dans lequel tu te ferais faire faire des points de suture, mais c'est mieux que d'attendre longtemps. » Il acquiesça d’un signe de tête la suivant à l’intérieur du bâtiment. Finalement moins perdu que ce qu’il pensait puisque l’aile de pédiatrie est un secteur qu’il connait assez bien. Une fois arrivée au bon étage Gabriella l’entraîne dans une salle afin de pouvoir lui faire ses points de suture. Remarquant que le col de sa chemise est tâchée de sang à plusieurs endroit il décide de l’enlever se retrouvant alors torse nu. Laissant apparente et surtout à la vue de la jeune femme les nombreuses cicatrices qui marque son dos ainsi que son torse. Finalement afin de ne pas la mettre mal à l’aise plus longtemps il décide de remettre sa veste qui elle est propre. Il s’assoit et lui dit alors « Aller on y va, recoud moi avant que je ne continue à laisser une trace de mon passage partout comme le petit poucet » Il la regarde se préparer, ayant toujours trouvé la façon de faire des médecins et des infirmières passionnant. Lorsqu’il la voit sortir une pommade il comprend que c’est certainement un antalgique ou un anesthésiant afin qu’il est moins mal « Ne t’embêtes pas tu peux y aller directement, promis je ne bougerais pas et ne pleurerais pas » Il faut dire que la douleur il connait et il s’est recousu tant de fois lui-même qu’aujourd’hui ce genre de moment est devenu une promenade de santé pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Mar 12 Sep - 18:31 )

Gabriella adorait parler de son métier. Il avait une très grande place dans sa vie. Toutefois, il y avait une partie de son emploi dont elle n'aimait pas discuter. Lorsqu'elle perdait des patients, elle ne disait presque rien à son entourage. C'était un sujet très sensible et elle préférait ne rien dire, de peur d'exploser devant les autres et de pleurer à chaudes larmes. Elle était une femme sensible et les gens qui la connaissaient le savaient parfaitement, mais ils savaient aussi que Gabriella n'aimait pas pleurer devant les gens. Probablement parce qu'elle désirait être considérée comme une femme forte. Gabriella devait rester forte au travail, surtout devant les parents qui devaient faire un deuil, après le décès d'un enfant. Si Gabriella serait maman et qu'elle perdrait son enfant, elle ne sait pas comment elle agirait. Elle deviendrait probablement folle et ferait une dépression. Les parents ne devraient jamais enterrer un enfant. C'était tout simplement cruel. Gabriella était donc venue dans ce bar, espérant oublier sa journée pourrie, mais ça n'avait pas bien fonctionné, à son plus grand malheur. Elle venait de dire à Clyde qu'elle n'était pas très courageuse. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Elle exerçait le plus beau métier du monde, mais elle n'était pas pour autant une héroïne. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. « Merci, c'est gentil. Ce sont des paroles qui font du bien à l'âme, surtout après la journée que j'ai eue. » Gabriella sourit doucement à l'homme. Elle était heureuse de constater qu'il y avait encore des bonnes personnes dans ce monde et Clyde en faisant parti. Elle en était convaincue, même si elle ne le connaissait pas très bien. « Je suis heureuse de savoir qu'il y a encore des bonnes personnes comme toi. Ça les aide énormément. Oui, c'est marrant qu'on ne soit jamais croisé. Il faut dire que je suis très occupée, alors. » Elle sourit à nouveau. Gabriella venait de demander à Clyde si son métier marchait bien. Il semblait être passionné et, aux yeux de la pédiatre, c'était le plus important. « C'est cool alors. » Ils étaient désormais arrivés à l'hôpital. Elle s'était donc stationné à sa place habituelle, sortant ensuite de la voiture avec Clyde. Ils allèrent ensuite dans le département de pédiatrie, puisque c'était là qu'elle travaillait. Elle croisa quelques collègues, les saluant rapidement. Ils finirent par entrer dans une salle. « Oui, je vais te recoudre. Il faudra que le concierge nettoie tout cela. » Gabriella vit effectivement le sang de Clyde sur le sol. Ce n'était pas très grave, puisque c'était déjà arrivé à de nombreuses reprises. « D'accord, je vais commencer bientôt. » Elle prépara le matériel nécessaire pour recoudre Clyde et, une fois prête, elle commença à le faire, se concentrant sur sa tâche.


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Jeu 28 Sep - 17:50 )

gabriella & clyde ⊹ Clyde pense sincèrement que n’importe qui ne peut pas faire n’importe quel métier. Pour lui chacun doit trouver ce dans quoi il est bon, ce dans quoi il prend du plaisir sous peine de ne pas effectuer un bon travail dans le cas contraire. Une infirmière qui n’aime pas les gens sera certainement une mauvaise infirmière tout comme un comptable qui déteste les maths sera un médiocre comptable. Tout le monde est bon dans quelque chose il suffit juste de trouver quoi et de s’y accrocher. Pour Clyde il est évident que Gabriella à trouvé sa voie et il se permet de penser ça malgré le peu de connaissances qu’il a sur elle tout simplement parce qu’il le sent. Elle aime profondément les gens et veut les aider et si elle se sent affecté par les décès de ses patients alors c’est qu’elle est d’autant plus fait pour ça. Elle semble si douce, si gentille, elle semble être faite pour travailler avec les enfants. Gabriella pensait ne pas être courageuse mais le brun n’en croyait pas un mot. Comment pouvait-elle ne pas être courageuse alors qu’elle affronte la mort chaque jour ? « Merci, c'est gentil. Ce sont des paroles qui font du bien à l'âme, surtout après la journée que j'ai eue. » Il lui répondit par un simple sourire content d’avoir pu lui apporter un peu de réconfort dans cette journée qui semble avoir été très éprouvante. « Je suis heureuse de savoir qu'il y a encore des bonnes personnes comme toi. Ça les aide énormément. Oui, c'est marrant qu'on ne soit jamais croisé. Il faut dire que je suis très occupée, alors. » Si seulement elle savait qu’il est tout sauf une bonne personne. Du moins pas autant qu’il le souhaiterait. Il a fait des choses, des actes qu’il ne pourra jamais effacer et si un jour il vient à être jugé par je ne sais quel dieu alors soyez en sur il ne sera certainement pas pardonné pour tout ce qu’il a fait. « Je ferais attention la prochaine fois que je viens pour voir si je t’aperçois alors » Dit-il en souriant. En espérant que la prochaine fois il n’est pas à la sauver à nouveau des griffes d’un homme mal attentionné mais dans le service où elle travaille il y a tout de même moins de chance que dans un bar. Une fois arrivé à l’hôpital ils se dirigèrent tous deux vers une salle ou semblait se trouver tous le nécessaire pour recoudre cet abruti qui n’avait rien trouvé de mieux que de frapper ce malpropre. C’est Lola qui va lui poser tout un tas de questions quand elle le verra avec ses points de suture en plein sur l’arcade. « Oui, je vais te recoudre. Il faudra que le concierge nettoie tout cela. » Tant pis pour la chemise de Clyde elle était bonne pour aller à la poubelle. Ce n’est pas comme s’il n’en avait pas des dizaines et des dizaines dans son dressing. Une de plus ou de moins. « D'accord, je vais commencer bientôt. » Clyde attend alors patiemment, assis sur la table d’auscultation. Lorsqu’elle commence son soin le brun reste silencieux et immobile ne voulant pas la déstabiliser même s’il se doute qu’elle a déjà eu des patients plus agités. Surtout lorsque l’on sait qu’elle soigne des enfants. Il la remercie intérieurement de ne pas poser de questions sur les nombreuses cicatrices qui ornent son buste. Après quelques minutes à peine elle lui indique qu’elle a fini. Clyde se lève alors pour aller voir le résultat dans le miroir. Oui oui comme si c’était une nouvelle coupe de cheveux. « Bon et bien sa en fera juste une de plus » Une de plus parmi la multitude de cicatrice déjà présente sur lui. « Tu sais que tu viens de sauver ma carrière de mannequin avec ces points de suture là » Lui dit-il en la regardant avant de se mettre à rire. Heureusement il n’avait pas pour projet de se lancer dans le mannequinat. « Et quand est-ce que je pourrais faire enlever ces points docteur ? Ou bien sont-ce des fils résorbables peut-être ? » Il l’espérait car il n’avait aucune envie de devoir appeler une infirmière pour les lui enlever. Au pire il les enlèverait tout seul comme il l’a déjà fait à de nombreuses reprises.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/06/2017
›› Commérages : 328
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Candice Accola
›› Schizophrénie : Roman Lewandowski (ft. Daniel Sharman) ✰ Cecelia Ayling (ft. Merritt Patterson) ✰ Jackson Townsend (ft. Tyler Hoechlin) ✰ Elphie Lacroix (ft. Crystal Reed)
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Jeu 5 Oct - 20:33 )

Gabriella a toujours su qu'elle deviendrait pédiatre. Lorsqu'elle était enfant, elle l'avait dit à ses papas qu'elle deviendrait médecin, afin de travailler auprès des enfants. Ces derniers lui avaient dit qu'elle avait le temps de changer d'idée, sachant que les enfants pouvaient changer d'idée à n'importe quel moment. Dans une journée, un enfant pouvait dire qu'il désirait devenir médecin, pompier, enseignant, et même vétérinaire. Les enfants avaient une imagination débordante, ce que Gabriella aimait énormément chez eux. La blondinette adorait les enfants et, avec les années, ça n'avait pas changé. Elle désirait fonder une famille, mais elle était très occupée avec le travail, en plus d'être célibataire. Être mère célibataire n'était pas une idée envisageable pour elle. Gabriella serait sans aucun doute incapable de s'occuper d'un enfant seul. Gabriella se contentait donc de travailler auprès des enfants, ce qui faisait son bonheur. « Je ferai attention également. Il faut juste que ça ne soit pas pendant une journée pendant laquelle je ressemble à une poule pas de tête. » Travailler à l'hôpital avait certains avantages, mais il y avait également des désavantages, comme courir partout et ne pas avoir de temps pour prendre une pause dans la journée. Malgré tout, Gabriella ne se voyait pas faire autre chose. Elle a été destinée à devenir pédiatre et ça l'enchantait. Pendant qu'elle lui faisait des points de suture, elle constatait qu'il ne bougeait pas, ce qui surprenait Gabriella. Il fallait avouer que, habituellement, elle faisait des points de suture à des enfants, alors ils bougeaient plus que lui et ils pleuraient la plupart du temps. Dans ces moments-là, elle détestait son emploi, puisqu'elle faisait souffrir les enfants, mais c'était pour qu'ils se sentent mieux, par la suite. Par moment, elle aimait leur chanter une chanson ou discuter de belles choses que les enfants aimaient entendre. « J'ai fini. » Ça n'avait pas pris beaucoup de temps, heureusement. Ce n'était pas une grosse blessure, alors tout s'était bien passé. « J'en ai aussi quelques-unes, comme un peu tout le monde. » Elle n'allait pas lui demander pourquoi il avait plusieurs cicatrices. Il ne voulait probablement pas en parler et elle pouvait comprendre cela. « Je suis heureuse d'être ta sauveteuse de carrière. » Elle rit à son tour, enlevant ensuite ses gants. Elle alla ensuite se laver les mains. « Ce sont des fils résorbables, alors tu n'auras pas besoin de revenir. » Gabriella sourit, sachant que c'était ce que les gens préféraient. Il fallait avouer qu'elle préférait également cette option.


    believer
    Strong is the new pretty. △ Do not let your fire go out, spark by irreplaceable spark in the hopeless swamps of the not-quite, the not-yet, and the not-at-all. Do not let the hero in your soul perish in lonely frustration for the life you deserved and have never been able to reach. The world you desire can be won. It exists.. it is real.. it is possible.. it's yours.©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( Ven 13 Oct - 17:03 )

gabriella & clyde ⊹ Clyde c’était étonné d’apprendre qu’elle était pédiatre car il ne l’avait jamais croisé lors de ses visites à l’hôpital. Mais les médecins sont souvent bien trop pris pour avoir le temps de s’arrêter quelques minutes, surement était-elle déjà passé à côté de lui sans le voir et sans que lui ne la voit non plus. En coup de vent. Désormais il saurait quel visage chercher. « Je ferai attention également. Il faut juste que ça ne soit pas pendant une journée pendant laquelle je ressemble à une poule pas de tête. » Il se mit à rire à sa réponse « Ce serait mieux sinon je risque de ne pas te reconnaître » Bien sur il n’était pas sérieux, il faudrait certainement qu’elle porte un masque sur le visage pour qu’il ne la reconnaisse pas. Clyde est très physionomiste, demain il est capable de reconnaître dans la rue un homme contre qui il a combattu il y a 15 ans. « Je t’amènerais même un café pour que tu puisses t’hydrater un peu » Il sait combien ce métier est fatiguant, ou du moins il se l’imagine alors elle ne dira certainement pas non à un petit remontant. Gabriella s’attela finalement à sa tâche, celle-ci étant de recoudre Monsieur Rashmi qui c’était bien amoché pendant cette bataille. Une partie de lui commençait à se dire qu’il aurait mieux fait d’appeler la sécurité du bar pour faire sortir ce type ainsi il ne serait pas affublé de ses points de sutures mais l’autre partie de lui à bien trop aimé se battre à nouveau et ressentir maintenant cette douleur irradiant dans son crâne. Les vieux démons sont toujours cachés juste derrière lui. Clyde resta immobile pendant que Gabriella travaillait sur lui, il ressentait la douleur mais n’y réagissait plus comme une personne normale y réagirait. « J'ai fini. » Parfait il allait désormais pouvoir rentrer chez lui et passer une bonne nuit de sommeil en réfléchissant à comment demain matin il essayerait de cacher au mieux sa plaie. « J'en ai aussi quelques-unes, comme un peu tout le monde. » Certainement oui. Après tout toute personne qui vient au monde en a déjà une mais les siennes sont bien trop présente à son goût, bien trop nombreuses. Elle lui rappelle sans cesse ses vieux démons, elle lui rappelle ce qu’il était capable de faire à cette époque. Et lui font ainsi ressentir un mélange de dégoût et de satisfaction « Comme tout le monde oui » Plus ou moins. Finalement Clyde sort de ses pensées sombre et décide de faire un trait d’humour. « Je suis heureuse d'être ta sauveteuse de carrière. » Il lui sourit et lui demande alors s’il va devoir revenir à l’hôpital pour un autre soin.  « Ce sont des fils résorbables, alors tu n'auras pas besoin de revenir. » Parfait, il n’en est que ravie davantage « Parfait et bien merci beaucoup » Désormais il ne souhaitait plus qu’une chose, rentrer chez lui et oublier cette soirée. Oublier la raison de sa mauvaise humeur ce soir, oublier pourquoi il c’est réellement mis en colère, au-delà du fait que ce type était un pervers. « Et bien je te remercie en tout cas, je vais rentrer, je pense que tu devrais en faire de même, tu passes certainement déjà bien trop de temps ici » Ouais parce que il l’avait quand même fait revenir sur son lieu de travail alors que c’était justement la qu’elle a passé une si mauvaise journée « Demain sera une journée meilleure »  Il lui fit un dernier sourire, récupéra sa veste et se dirigea vers la sortie afin de rentrer chez lui.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella. ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Une rencontre autour d'un verre. - Clyde & Gabriella.

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération