Grabuge [Meganax]

 :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 749
›› Pseudo : Criquette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha+ Drav + Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Grabuge [Meganax] ✻ ( Dim 25 Juin - 21:38 )

Suite de ce rp-ci - I'm gonna love you like nobody's loved you





Megan + Axel
« Grabuge. »
Étendu sur le dos, la sensation du carrelage froid a au moins le mérite d'apporter un peu de fraicheur vu la chaleur de ces derniers jours ainsi que celle qui règne dans cette baraque. Je suis affairé sous un évier de salle de bain chez une cliente qui semble se plaire à me reluquer, assise sur le rebord de sa baignoire un peu plus loin. Et le fait que je ne la calcule pas et me montre peu causant malgré ses tentatives minables de conversation et qui plus est de drague, ne semblent pourtant pas suffisant à lui faire comprendre que je reste insensible à son petit jeu. Bon sang ... je me passerais d'avoir à faire à ce genre de pouffiasse qui se croit obligée de sortir le grand jeu dès qu'un plombier ou je ne sais quel foutu autre ouvrier du genre vient se présenter chez elles. Des clientes comme ça, on en trouve à la pelle. Moi ça me fait rire. Les pétasses dans son genre qui sautent sur tout ce qui porte un uniforme ou un foutu bleu de travail, ça me laisse indifférent. Trop vulgaires et bien souvent à la limite de vous recevoir carrément en nuisette ... . Certaines simulent même de pseudos problèmes de plomberie ou autre pour faire intervenir des gars chez elles dès qu'ils ont une belle gueule. Un coup c'est arrivé avec Mike et on a simplement fait demi tour en voyant la maitresse de maison en robe de chambre de soie dévoilant une nuisette alors qu'il était pratiquement midi. Et à celle-là, on a refilé un ancien collègue qui s'est pointée chez elle quelques minutes après notre passage. Bizarrement, elle s'est interrogée sur notre départ à Mike et moi et quand elle a vu le gars, elle a eu tôt fait de renfiler un vieux jean's et un pull.

Quoi qu'il en soit, présentement, j'éprouve un certain agacement alors que cette femme âgée d'une quarantaine d'années ne semble pas prête de me lâcher la grappe. Envoyer chier le client, ça ne se fait pas, aussi, je dois prendre sur moi et restant un minimum poli lorsqu'elle m'adresse la parole. Elle semble chercher à en savoir plus sur moi et je ne fais que lâcher des réponses évasives ponctuées de oui ou de non.

- Vous semblez gêné, ne soyez pas timide, me lâche cette greluche blonde après un instant.

Je ne peux me retenir de lâcher un profond soupir malgré moi.

- Je ne le suis pas, j'aimerais juste faire mon boulot. J'ai un autre client qui m'attend, arguais-je sur un ton qui tend à prouver que je commence franchement à être excédé par son comportement.

Finalement, j'en termine et je plie le matériel après une ou deux dernières vérifications. Elle semble s'offusquer que je ne lui consacre pas une seule once d'attention jusqu'à ce qu'elle me règle par chèque alors que je fais mine de joindre mon patron au téléphone, commençant déjà à me diriger vers la sortie.
J'ai envie de crier "liberté !!"  quand je sors enfin de chez cette sangsue. Grimpant à bord du véhicule, je démarre et prend la direction du centre-ville. J'ai menti, je n'ai aucun client qui m'attend après. Juste une pause déjeuner qui me conduit dans un petit resto qui fait des plats rapides et pas chers pour les ouvriers qui n'ont que peu de temps entre midi et deux.
Tournant à un carrefour, je prends la rue où se situe l'établissement en question. Je m'apprête à entrer sur le parking lorsqu'on me percute soudain à l'arrière. Pas très fort mais assez pour secouer et laisser quelques traces sur la carrosserie. Je me retourne pour voir ce qui se passe et reconnait alors le conducteur. Putain de merde ! Ça va chier sévère ! Je donne un coup d'accélérateur pour aller me garer illico sur une place vide en faisant légèrement crisser les pneus, sachant que l'autre me suivra certainement, aussi prêt à en découdre que je ne le suis moi-même !
Descendant furibond et plus que contrarié du véhicule, je me lance d'une démarche vive en direction du père de Megan qui vient à son tour de descendre de sa bagnole, un air aussi furibond que le mien.

- Bordel, c'est quoi ton problème pour m'aborder de la sorte ?! Tu commences souvent comme ça pour aborder les gens après qui t'en as ??!! dis-je en sachant très bien la raison qui l'a poussé à commettre pareil acte.

Je ne remarque Megan qu'après quelques secondes qui fait le tour du véhicule de son père pour se rapprocher.

- Bébé, écarte-toi !

- "Bébé" ... siffle ton père comme s'il dégueulait proprement ce mot, limite dégoûté que j'ose m'adresser à toi.
© 2981 12289 0

_________________
'Cause there's nothing like your love.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2017
›› Commérages : 394
›› Pseudo : Croquette (Pour chats)
›› Célébrité : Bryden Jenkins
›› Schizophrénie : Arabella DiVaio
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Sam 1 Juil - 19:28 )

Grabuge × ft. Meganax
 Ces derniers jours il fait tellement chaud, que même toi qui as l'habitude d'être un glaçon ambulant as l'impression de fondre sur le bitume. Malheureusement, le petit diner dans lequel tu bosses n'a pas d'air climatisé, alors avec les cuisines tu te sens comme un poulet dans le four. Les journées te semblent passer plus lentement avec cette chaleur accablante qui s'est égoïstement accaparée de Cap Harbor. Heureusement celle-ci se dissipera dans les jours à venir, ce qui laissera une petite pause aux habitants qui n'en peuvent plus de vivre avec un mercure de plus de 35 degrés. 

Tes cheveux sont attachés en un chignon serré, question de dégager ton visage et ta nuque pour ainsi avoir plus froid, mais tu n'en vois pas grand différence. Heureusement que ton uniforme de travail n'est pas trop épais parce que là ce serait l'enfer sur terre. Vers 17 heures, tu termines ta journée de boulot qui semble s'être éternisée, tu aimes ton job, mais avec cette chaleur chaque minute te semble être une heure. 

De retour à la maison, tu t’aperçois que tu dois aller faire les courses, et étrangement ton père se porte volontaire pour t'aider à aller faire celles-ci, peu-être pour profiter de l'air climatisé du marché ? Aux premiers abords cela te semble étrange, mais tu n'y réfléchis pas plus que ça, et tu es bien loin de te douter de ce qui va suivre. 

Il insiste pour prendre sa voiture comme il n'apprécie pas du tout le cadeau qu'Axel t'a fait en t'offrant la camaro. En fait, lorsque tu as débarqué avec cette voiture à la maison, il t'a complètement ignoré et le lendemain matin tout était redevenu complètement normal, mais depuis ce temps-là, il te semble vraiment plus distant avec toi. 



POV Valter
 

Depuis le départ de Claire, il te semble que ta joie de vivre t'a quitté. Comment a-t-elle pu te quitter de la sorte en abandonnant Megan par le fait même ? Encore plus de vingt ans plus tard, t'as des questions qui tournent en bourrique dans ta tête. Depuis ce jour fatidique, tu n'as plus été le même, t'as voulu protéger ta fille de toute souffrance possible. Encore aujourd'hui, alors qu'elle a presque 30 ans, tu sens un besoin pressant de la protéger de tout et de n'importe qui et surtout d'Axel. Lorsqu'elle a quitté les USA pour le Canada, il t'a semblé revivre le jour du départ de Claire, et tu t'es promis que l'histoire ne se répéterait pas. Il t'arrive un peu trop souvent d'être impulsif, de ne pas réfléchir avant de faire quelque chose, et encore plus lorsqu'il s'agit de ta fille, de ton ange. 

Tu te trouves donc dans ta voiture avec Megan, en direction du marché afin de remplir le frigo, et là il te semble voir la voiture d'Axel, et aussitôt, toute l'impulsivité en toi prend possession de ton corps. Tu appuie d'avantage sur le champignon et rapidement, le par choc avant de ta voiture se retrouve coincée sous le par-choc arrière du camion que conduit Axel. Tu ne vois qu'Axel emporter ta fille loin de toi et ton sang ne fait qu'un tour dans tes veines avant que tu ne bondisses du siège conducteur pour te diriger vers ton ''gendre''. 

- Bordel, c'est quoi ton problème pour m'aborder de la sorte ?! Tu commences souvent comme ça pour aborder les gens après qui t'en as ??!!

D'une manière bien sarcastique, tu commences à rire tout en levant les yeux au ciel pendant que tu secoues ta tête de gauche à droite. 


- Non, seulement après celui qui a tenté de m'enlever ma fille en l'emmenant à l'autre bout du monde, pour qu'elle revienne en cloque et complètement terrifiée !!! 

Lorsqu'il prononce le mot ''bébé'' envers ta fille, ton sang ne fait qu'un nouveau tour dans ton corps. Tu ne peux pas t'empêcher de le répéter avec un tel dégoût que tu en as presque toi-même mal au cœur.  

- En plus t'essaies de la ramener dans tes griffes en lui offrant une voiture alors que tu sais bien qu'on a pas les moyens de te donner un seul sou pour te la rembourser et tu mets tout ça en ta faveur en utilisant notre situation financière difficile ! Franchement j'en ai vu des hommes dégoûtants, mais toi, c'est la toute première fois que je vois quelqu'un avec autant de culot ! 

 

POV Megan
 

Lorsque la voiture de ton père heurte un camion devant vous, tu sursautes vivement, toi qui étais complètement plongée dans tes pensées à regarder le paysage pendant la route jusqu'au marché, tu te retrouves complètement figée. Ton père est vraiment en train de devenir fou et en plus il ne sait plus comment conduire ? Une visite chez le médecin s'impose. Au moment où Axel surgit du camion, tu écarquilles les yeux pendant que ton père bondit du siège conducteur. Oh non ! Cette confrontation devait arriver un jour où l'autre afin qu'Axel puisse remettre les idées en place à ton pauvre père, mais pas au beau milieu d'un parking ! Tu peux comprendre qu'il ai peur que tu repartes comme ta mère, mais il ne semble pas réaliser que tu n'es pas comme elle, n'est-ce pas ? Tu appuies ta tête sur l'appuie-tête question de te donner un peu de courage, et finalement tu sors à ton tour de la voiture afin d'inspecter les dégâts, mais alors que tu t'approches d'eux, la conversation semble déjà bien entamée, trop entamée même et surtout à deux doigts de dégénérer. Tu n'es pas le genre de femme à crier pour résoudre tes soucis, tu t'installes tranquillement et tu discutes avec la personne concernée, mais là ça est trop de trop. Pour la première fois depuis ton adolescence, il te semble sentir cette colère monter en toi, et les paroles de ton père n'aident pas du tout.  Malgré ton petit ange sur ton épaule qui te supplie de les laisser résoudre leur différent comme deux hommes, tu n'en peux plus de ce bordel invivable. Axel ne peut même plus venir te visiter parce que ton père ne le laisse pas entrer, et à chaque fois que tu dors chez ton homme, tu dois trouver une excuse pour camoufler le tout. T'as bien passé l'âge de l'adolescence, et maintenant, ça suffit ! Tu réussis à te contrôler, mais tu sens que tu vas exploser dans très peu de temps si ça continue comme ça. Tu fais les cent pas tout en frottant ton visage en entier pour tenter de te calmer, mais rien n'y fait et rien ne semble calmer ton père et Axel non plus. Tu peux totalement comprendre Axel, mais ton père par contre c'est une tout autre histoire, à croire qu'il a jeté son dévolu sur toi depuis que maman est partie, mais il ne réalise pas que le temps passe, et que tu es totalement en droit de vivre ta propre vie et être heureuse avec l'homme que tu aimes, et ça, ce devrait être assez pour le rendre heureux.



code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
You are my sunshine.
Every day that passes by, makes my love for you even stronger. I love you now and I'll love you even more tomorrow. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 749
›› Pseudo : Criquette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha+ Drav + Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Mar 4 Juil - 15:52 )




Megan + Axel
« Grabuge. »
- Bordel, c'est quoi ton problème pour m'aborder de la sorte ?! Tu commences souvent comme ça pour aborder les gens après qui t'en as ??!! dis-je en constatant les dégâts sur le pick-up. Minimes certes même si très légèrement enfoncé avec quelques éraflures.

Valter laisse échapper un rire sarcastique, l'air de pleinement jubiler de sa manœuvre.

- Non, seulement après celui qui a tenté de m'enlever ma fille en l'emmenant à l'autre bout du monde, pour qu'elle revienne en cloque et complètement terrifiée !!!

- L'exagération même ! Parle pas de ce que tu ne sais pas. Putain, on était au Canada ! Tu parles comme si on avait coupé les ponts à cette période-là. C'est ta fille, pas ta chose ! Le but d'un parent c'est s'accaparer son môme ou désirer son bonheur ?!

Entre temps, je te vois descendre du véhicule pour nous rejoindre et je t'invite à reculer au cas où ça viendrait à vraiment dégénérer.
La façon de Valter de répéter avec dégoût la façon dont je t'ai surnommé, m’écœurerait presque moi-même de dégoût à le voir prêt à régurgiter ce mot de la sorte. Bon sang, il fut une époque où l'on s'entendait bien. Comment en est-il arrivé à ce point ? Du moins, il ne semblait pas manifester une telle animosité envers moi ou alors il jouait bien la comédie.

- En plus t'essaies de la ramener dans tes griffes en lui offrant une voiture alors que tu sais bien qu'on a pas les moyens de te donner un seul sou pour te la rembourser et tu mets tout ça en ta faveur en utilisant notre situation financière difficile ! Franchement j'en ai vu des hommes dégoûtants, mais toi, c'est la toute première fois que je vois quelqu'un avec autant de culot !

- Ferme-la Valter ! Ravales tes putains de théories à la con parce que tu argues là est complètement à l'opposé de mon attention. dis-je en m'emportant par de grands gestes.

Mon visage fermé ne laisse entrevoir que la colère que je ressens à entendre de telles balivernes et d'en voir toute l'étendue. Certes, je ne mets pas de gants avec lui. Je m'emporte là où je devrais sans doute mesurer mes paroles ou ma façon de m'exprimer sauf que je sais que c'est inutile avec lui. Aussi, je balance tout de but en blanc sans me poser de questions. Directe, comme toujours. Sans doute trop.

- L'imagination ça a du bon mais pas quand ça tourne au grand n'importe quoi. Ta fille et moi on a vécu des évènements assez difficiles pour que tu ne viennes, en particulier à elle, lui en re-balancer une nouvelle couche. Si t'étais moins con, tu réfléchirais au lieu de t'interposer entre nous. NOUS, Valter. Il y a bien un "Nous" ! Quoi que tu fasses, ta fille est l'unique chose qui m'importe dans la vie. Il n'y a jamais eu qu'elle, tu le sais pertinemment. Ravale ta hargne et ne te mets pas entre nous, c'est votre relation à vous deux que tu finiras assurément par gâcher, pas la nôtre, dis-je en nous désignant Megan et moi.

© 2981 12289 0


_________________
'Cause there's nothing like your love.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2017
›› Commérages : 394
›› Pseudo : Croquette (Pour chats)
›› Célébrité : Bryden Jenkins
›› Schizophrénie : Arabella DiVaio
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Mer 5 Juil - 17:05 )

Grabuge × ft. Meganax
 
POV Valter 

Perdre Megan comme tu as perdu Claire est ta plus grande crainte, et au départ de celle-ci pour Vancouver, tu n'as plus dormi pendant des jours, l'idée qu'il arrive quelque chose à ta fille, ce que tu as de plus précieux au monde, t'as du mal à le supporter. Inconsciemment t'es jaloux de la proximité qu'elle a avec Axel, tu voudrais pouvoir la comprendre aussi bien que lui, et malheureusement ce n'est pas le cas. Megan à tendance à s'enfermer dans sa chambre et y passer des heures sans en ressortir et tu sais qu'elle est du type solitaire. À son retour de Vancouver, tu t'es retenu de ne pas y retourner pour régler le problème d'Axel toi-même. Megan ne t'a presque rien raconté à ce sujet à part pour l'avortement, mais t'as pu faire tes propres conclusions, ce n'est pas la bonne personne pour elle. Axel est trop impulsif pour ta petite fille chérie, qu’est-ce qui ne te dit pas qu'un jour, ce sera après elle qu'il en voudra ? Tu ne le supporterais pas, déjà que ta mère s'est fait battre par ton père. Quelque part, peu-être que l'impulsivité d'Axel te fait souvenir celle de ton père, t'y a vraiment jamais réfléchis parce que t'es tout aussi impulsif que ton père. 


- L'exagération même ! Parle pas de ce que tu ne sais pas. Putain, on était au Canada ! Tu parles comme si on avait coupé les ponts à cette période-là. C'est ta fille, pas ta chose ! Le but d'un parent c'est s'accaparer son môme ou désirer son bonheur ?!
 
Les dires d'Axel te font serrer les poings fortement et tu fermes donc les yeux quelques secondes tout en secouant la tête de manière positive aux paroles de ton ''gendre''.

- L'exagération ? Donc pour toi, plus de 3700 kilomètres c'est une exagération hein ? Regardes-toi, on dirait que tu parles à un miroir ! C'est toi qui ai voulu te l’accaparer en l'emmenant aussi loin que possible pour pouvoir en faire ce que tu veux, et regardes où ça vous a mené ! Rien de bon n'est découlé de tout ça ! 
 
Une main sur ton visage tu secoues la tête de manière vive en soupirant fortement, et à ce moment-là tu te retiens pour ne pas écraser tes poings sur le visage d'Axel, mais ça tu sais que Megan ne te le pardonnerais pas ? Ah, et quelle importance ça a, elle te déteste déjà de toute manière. 
 
- Ferme-la Valter ! Ravales tes putains de théories à la con parce que tu argues là est complètement à l'opposé de mon attention. L'imagination ça a du bon, mais pas quand ça tourne au grand n'importe quoi. Ta fille et moi on a vécu des évènements assez difficiles pour que tu ne viennes, en particulier à elle, lui en re-balancer une nouvelle couche. Si t'étais moins con, tu réfléchirais au lieu de t'interposer entre nous. NOUS, Valter. Il y a bien un "Nous" ! Quoi que tu fasses, ta fille est l'unique chose qui m'importe dans la vie. Il n'y a jamais eu qu'elle, tu le sais pertinemment. Ravale ta hargne et ne te mets pas entre nous, c'est votre relation à vous deux que tu finiras assurément par gâcher, pas la nôtre.
 
Tu n'écoutes même pas en entier les paroles qui sortent de la bouche d'Axel que tu te lances à sa poursuite verbalement. Tu ne retiens que quelques brèches parce qu'autour de toi, tu ne vois plus rien, seulement Megan qui pourrait repartir au loin avec cet Axel. Dire qu'au tout début tu l'aimais bien, finalement tu préfères son copain d'avant, lui au moins était plus respectueux. 

- Évidemment que c'est la seule chose qui t'importe dans ta vie, tu peux la manipuler et en faire ce que tu veux puisqu'elle est follement amoureuse de toi ! Je sais ce que c'est être follement amoureux, et ça ne fait rien de bon, que de la pure merde. Le jour où tu décideras à partir, tu la laisseras complètement détruite comme sa mère m'a laissée ! Crois-moi, je ne laisserai pas ça arrivé parce que ma fille est foutrement trop bien pour toi ! Alors c'est moi qui suis con maintenant ? Regarde tout le mal que tu lui as fait jusqu'à maintenant ! 

POV Megan
 

Au final, dans cette situation, c'est toi qui es le plus fâchée, pourtant t'es pas le genre de femme qui s'emporte pour n'importe quoi et qui crie à tue-tête pour presque rien, pas comme l'autre Italienne que t'as pu apercevoir à ce marché, pauvre mec. Mais là, c'est la goutte qui fait déborder le vase, cette situation t'exaspère et surtout le fait que ton père ne prenne Axel pour ta mère te répugne encore plus. T'es toujours à faire les cent pas devant le camion d'Axel en te tirant pratiquement les cheveux. Tu les écoutes et t'es tout près d'eux, mais dans ta tête t'es loin, très loin. Tout le monde vous regarde vous chamailler, mais tu n’en as rien à faire, si c'est ici que ton père a décidé de passer ses vieux chiffons, alors c'est ici que ça se passera. 

D'un seul coup, tu te poses devant ton père en fronçant fortement les sourcils avant d'ouvrir la bouche et dire d'un ton énervé : 

- Non, mais t'as fini de comparer Axel à maman ? Tu penses vraiment que j'ai encore 15 ans et que je fréquente encore ce mec qui me prenait pour un putain de trophée ? Évidemment tu le préférais lui à Axel parce que lui il avait de cette manière de me traiter de la manière la plus respectueuse du monde ! *Sarcasme* En m'exhibant comme un objet que l'on pose sur une table et qu'il peut reprendre quand il veut ! Tu vas devoir refaire ta vie sans maman, ça fait presque 20 ans bordel tu vas finir par passer à autre chose ? Je voudrais être capable de vivre ma vie sans avoir à payer une fois de plus les conséquences de son départ, je vais avoir 30 ans BORDEL ! Tu vas encore me montrer comment vivre ma vie à 30 ans ou tu vas pouvoir me laisser respirer et me laisser souffrir si je dois souffrir ? Si tu me protèges de tout et de rien je n'apprendrai rien, et surtout en me protégeant des gens qui me veulent du bien ! Alors trouve-toi une copine si t'as besoin d'une relation à gérer, mais n'oses pas venir te mêler de la mienne, et ne viens encore moins juger ce qui s'est passé alors que t'es même pas au courant de la moitié des événements ! Axel a pas tord, c'est notre relation que t'es en train de détruire, alors si tu veux vraiment avoir une relation saine avec moi, arrête de te mêler de tout ce qui ne te regarde par et cesse de me traiter comme une adolescente ! Peu-être que j'ai l'air d'en être une, mais en cas d'oubli tu peux toujours consulter mon certificat de naissance ! Tu veux que je te l'imprime sur le front peu-être ? Alors mêle-toi de tes affaires à l'avenir et laisse-moi gérer ma relation avec Axel ! J'aurais cru que mes dix ans de relation avec lui aurait été une preuve suffisante, mais il semblerait que non, alors ça aussi je peux te l'imprimer sur le front si tu veux !
 

T'as déballé tout ça d'une manière rapide et totalement imprévue, mais bon sang ce que ça te fait du bien ! Tu demeures là, devant ton père à le fixer du regard tandis qu'il se retrouve complètement bouche bée, ce qui n'est pas étonnant. Tu ne déballes jamais ce que tu penses en entier, t'es assez mutine parfois, et surtout avec ton père. T'as été proche de lui étant enfant, mais dès que ton premier petit-ami a débarqué, tout à changé. Et là, il déballe tout sur ton pauvre Axel. 
 
POV Valter
 
Tu écoutes les moindres paroles de ta fille, et ces mots qu'elle te crache au visage te font réagir. Jamais elle ne s'exprime de la sorte, alors si maintenant elle le fait, ce doit être pour une excellente raison, et surtout pour cette raison qui semble lui tenir énormément à cœur. Tu restes complètement bouche bée, s'agit-il toujours de ta fille ou si une inconnue à pu prendre possession de son corps entre temps. Ses mots suffisent à te faire comprendre beaucoup de choses, et surtout te démontrent que tu dois vraiment réfléchir sur ta manière d'agir avec elle. Tu te revois encore discuter avec son premier petit-ami, le pauvre s'est sauvé avant même que Megan ne termine de se préparer pour son premier rancart, mais ça, elle n'est pas au courant. Tu dois avoir une sérieuse discussion avec ta fille question de tout éclaircir tout ça, parce que la situation ne peut pas rester ainsi. Si votre relation restait ainsi, elle pourrait avoir une excellente raison de partir loin de toi, parce qu’en tant que père t'as encore énormément à apprendre. Tu baisses le regard sur le bitume comme un enfant que l'on vient de gronder. 

- Tu sais quoi ? T'as raison, je crois qu'une discussion sérieuse s'impose entre toi et moi... seuls ! 


code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
You are my sunshine.
Every day that passes by, makes my love for you even stronger. I love you now and I'll love you even more tomorrow. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 749
›› Pseudo : Criquette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha+ Drav + Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Jeu 6 Juil - 12:05 )




Megan + Axel
« Grabuge. »
- Évidemment que c'est la seule chose qui t'importe dans ta vie, tu peux la manipuler et en faire ce que tu veux puisqu'elle est follement amoureuse de toi ! Je sais ce que c'est être follement amoureux, et ça ne fait rien de bon, que de la pure merde. Le jour où tu décideras à partir, tu la laisseras complètement détruite comme sa mère m'a laissée ! Crois-moi, je ne laisserai pas ça arrivé parce que ma fille est foutrement trop bien pour toi ! Alors c'est moi qui suis con maintenant ? Regarde tout le mal que tu lui as fait jusqu'à maintenant ! me beugle Valter.

- Pures inepties ... soupirais-je. Tu es décidément à côté de la plaque.

J'en reviens pas qu'il puisse ainsi tisser pareilles théories et avancer que je manipule et m'amuse avec sa fille. Que répondre face à un tel lot d'absurdités ? Ce n'est ni le lieu pour parler posément, ni l'instant car Valter n'est pas prêt à discuter et éclaircir les choses calmement. Mais il y a quelqu'un qui n'est pas en reste pour soudain s'enflammer, visiblement excédée de voir son père ainsi déblatérer de la sorte. Mon cœur se serre à te voir ainsi t'emporter mon ange. Pour que tu réagisses en explosant de la sorte, c'est vraiment que la limite a été franchie. Je m'attends d'ailleurs à sans doute subir moi aussi quelques remontrances à mon tour, craignant d'avoir dépassé moi aussi les bornes en manquant à ce point de respect à ton père par ma façon de jurer et l'insulter, mais il n’en est rien et la force de tes mots semble avoir de l'impact sur ton père qui finit par déclarer après un instant de réflexion que vous devriez parler tous les deux en privé.

J'esquisse un geste en l'air pour dire, c'est bon je vous laisse et m'éloigne sans un mot pour gagner l'intérieur du restaurant. J'ai déjà perdu du temps sur mon planning de l'après-midi et serais sans doute légèrement en retard pour mon premier client de la seconde partie de journée. Rien de bien grave. Quant au pick-up, je m'en occuperais ce soir. Mike risque de tirer une drôle de tronche.
En déjeunant à l'intérieur, je songe à toi et à ta réaction. J'aurais aimé pouvoir échanger quelques mots avec toi avant de vous quitter pour te rassurer mais il était clair que t'adresser la parole ou le moindre geste aurait suffit à briser le frêle équilibre entre la raison qu'avait retrouvé ton père un instant et le calme qu'il l'habitait de nouveau. Et alors que je déjeune présentement en me contentant d'un steak-frites que j'avale rapidement, je me retiens de t'envoyer un message. Valter se douterait immédiatement qu'il s'agit de moi et ça risquerait à nouveau de le mettre sur les nerfs. Aussi, je m'en abstiendrais au moins jusqu'à ce soir.

Ainsi la journée passe sous un soleil de plomb. Les clients se succèdent. J'ai parfois la chance de bosser à l'intérieur dans des baraques bénéficiant de la clim. D’autres sont de véritables étuves. Après un tour en fin de journée chez Mike, je finis par regagner la maison. Il n'a trop rien dit pour le pick-up, il sait que je ne sus pas responsable et le soucis sera rapidement arrangé. Après tout, ce n'est qu’un peu de tôle froissée.
Rejoignant le salon après avoir récupéré Rollo qui a passé la journée avec Charlie au ranch auprès des chevaux, je m'écroule sur le canapé du salon avec une bière en main.  Temptation de Vast - clic clic par ici joue depuis la chaine-hifi que j’ai démarré en entrant. Je chante à tue-tête puis reprend le refrain "you're my temptation, you're my temptation!!" en braillant de plus en plus fort, calant ma nuque en arrière contre le haut du canapé.
Les oreilles de Rollo se redressent soudain et il se redresse pour diriger son museau près de la porte. Il émet un jappement. Je baisse le volume de la musique et ouvre alors la porte derrière laquelle on cogne. Surpris en découvrant l'identité de mon visiteur, je hausse un sourcil mi-étonné, mi interrogatif.

- Valter ?

Je n’ai pas le temps d'ajouter un mot qu'il me signifie la raison de sa présence et je me décale alors pour l'inviter à entrer, un air à la fois calme et neutre que je m'efforce de laisser ainsi demeurer vide de toute tension sur mes traits.

- Une bière ? proposais-je après l'avoir invité à s'installer au salon.

Rollo s'installe face à mon visiteur comme pour le surveiller mais il ne témoigne d'aucune animosité pour autant.

© 2981 12289 0

_________________
'Cause there's nothing like your love.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2017
›› Commérages : 394
›› Pseudo : Croquette (Pour chats)
›› Célébrité : Bryden Jenkins
›› Schizophrénie : Arabella DiVaio
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Sam 8 Juil - 18:21 )

Grabuge × ft. Meganax
 
POV Valter 
 
Il est évident que Megan retient son caractère de toi, et quelque part tu en es fier, tu es fier de l'avoir élevé tout seul et tu es fier de la femme extraordinaire qu'elle est devenue. Parfois voir ses enfants grandir c'est difficile, surtout dans les moments où ils s'éloignent un peu trop et où l'instinct paternel prend le dessus. T'as eu la chance d'avoir la discussion avec ta fille, la discussion que vous auriez dû avoir il y a de cela quelques mois déjà, mais ni toi ni elle n'étiez prêt à discuter de tout ça. La voir grandir et la voir vieillir n'est pas facile, parce que toi aussi tu vieillis, et tu te rends compte que l'oiseau doit quitter le nid à un moment où à un autre, mais ta fille c'est tout ce que tu as, c'est ce que tu as de plus précieux, et tu ne laisserais rien ni personne abîmer ce joli diamant. 

Cette discussion avec ta fille t'a fait réaliser que tu es beaucoup trop présent dans les moments où tu ne dois pas l'être et pas assez dans les moments où tu dois l'être. Tu dois la laisser vivre sa vie, et malheureusement Axel s'en est pris plein la gueule alors qu'en fait il n'a rien à voir dans tout ça. Tu t'en veux horriblement, mais il n'est pas trop tard pour rattraper la relation que tu as avec ta fille, et rebâtir ce qui a été endommagé par le temps et les événements. Tu dois des excuses à Axel, et tu comptes apprendre à connaître cet homme que ta fille aime tant. Alors quelle meilleure idée que de se présenter chez lui et discuter tranquillement ? 

Il est environ 20h lorsque tu te gares dans l'entrée de terre qui mène à la maison qu'occupe Axel, d'ailleurs celle-ci est très jolie ! Tu dois prendre ton courage à deux mains et donner un coup de pied au cul à cette fierté qui t'as empêché de faire tant de choses dans ta vie. Quelques minutes plus tard, tu te retrouves devant la porte de la demeure d'Axel et tu y cognes deux bons coups en soupirant fortement pour te donner un peu de courage. Lorsque la porte s'ouvre sur ton gendre, tu peux y lire l'étonnement, et aussitôt tu te contentes de lui sourire afin de lui démontrer ta bonne volonté. 


- Valter ? 

- Je suis désolé d'arriver aussi tard, j'ai jugé bon d'avoir une discussion avec toi pour m'excuser et... mettre quelques points au clair ! 
 
T'as beaucoup de mal à avouer que tu es là pour t'excuser, mais une fois chose faite, tu te sens déjà là beaucoup plus léger. Il te fait donc pénétrer chez lui avec beaucoup de calme vu la situation de plus tôt dans la journée. Tu espères qu'il saura te comprendre un peu au moins et surtout qu'il acceptera de ne pas t'en tenir rigueur. 

- Une bière ?

- Pourquoi pas ? 

Tu ne peux t'empêcher de regarder autour de toi et ainsi prendre connaissance des lieux dans lesquels ta fille passe de plus en plus de temps. Lorsque le chien se pose devant toi, tu souris à celui-ci d'une manière neutre tout en lui tendant la main afin qu'il puisse renifler celle-ci et ainsi faire connaissance d'une manière respectueuse et calme. Axel revient donc vers toi avec deux bières en main, tu attrapes donc l'une d'elle et ne tarde pas à en prendre une bonne gorgée. Aller, courage Valter !  


- En fait, je venais pour m'excuser pour tout à l'heure, j'ai agi comme un con... et j'ai agi sur un coup de tête en te mêlant à une situation qui ne te regardait pas réellement. J'avais besoin de discuter avec Meg' et maintenant que c'est chose faite, je tenais à venir m'excuser. J'ai jeté mon dévolu sur toi comme si tout était de ta faute, mais en réalité c'est ma faute... j'ai voulu la protéger comme lorsqu'elle était enfant, mais c'est une adulte depuis presque 12 ans maintenant... bon sang ce que ça passe vite... 

Tu secoues la tête de droite à gauche en soupirant tandis que ton regard se pose sur ta bière qui repose dans ta main gauche. D'ailleurs, tu en prends une nouvelle gorgée puis soupires fortement en luttant afin que les larmes ne prennent pas possession de tes yeux, pleurer dans une telle situation serait ridicule ! 

- Elle est dingue de toi, comme je le suis de sa mère... vous avez plus de dix ans d'histoire ensemble et j'aurais dû prendre ça en considération avant de me jeter sur les conclusions directement. 
 
Tu soupires de nouveau tout en remontant ton regard sur le petit-ami de ta fille, en espérant y voir une certaine réaction face à tes paroles que tu as prononcées sur un ton très calme. 

code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
You are my sunshine.
Every day that passes by, makes my love for you even stronger. I love you now and I'll love you even more tomorrow. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 749
›› Pseudo : Criquette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha+ Drav + Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Lun 17 Juil - 12:40 )





Megan + Axel
« Grabuge. »
Lorsqu'on cogne à la porte, je baisse le volume de la musique et vais voir de qui il s'agit.

- Valter ? déclarais-je surpris de la visite de ce dernier.

- Je suis désolé d'arriver aussi tard, j'ai jugé bon d'avoir une discussion avec toi pour m'excuser et... mettre quelques points au clair !

Je note l'effort qui te pousse à venir ainsi me présenter des excuses et je dois dire que moi-même en ai à te présenter pour mon comportement un peu plus tôt dans la journée. Je t'invite à entrer et te propose une bière en t'incitant à t'installer au salon. J'espère seulement que la conversation restera posée et que ça ne s'envenime pas de nouveau, aussi va-t-il falloir mesurer nos mots, surtout les miens j'imagine.
De retour dans le salon, je remarque que Rollo est venu renifler ta paume et il s'installe désormais près de moi alors que je prends place sur le fauteuil en face, après t'avoir tendu une bière et coupé définitivement la musique.

- En fait, je venais pour m'excuser pour tout à l'heure, j'ai agi comme un con... et j'ai agi sur un coup de tête en te mêlant à une situation qui ne te regardait pas réellement. J'avais besoin de discuter avec Meg' et maintenant que c'est chose faite, je tenais à venir m'excuser. J'ai jeté mon dévolu sur toi comme si tout était de ta faute, mais en réalité c'est ma faute... j'ai voulu la protéger comme lorsqu'elle était enfant, mais c'est une adulte depuis presque 12 ans maintenant... bon sang ce que ça passe vite...

- Je t'arrête tout de suite, t'es pas le seul à devoir s'excuser. Je me suis moi même emporté et j'avais pas à t"insulter de la sorte. Vraiment désolé pour la façon dont j’ai réagi. Bref, t'en fais pas pour ça, c'est oublié. Et si je ne sais pas ce qu'un père peut bien éprouver, je cerne toutefois pourquoi tu la protèges ainsi, c'est normal, enfin du moins, dans notre cas car il me semble que tu n'avais pas tous les éléments en main pour comprendre.

J’ai le sentiment que l'émotion t’habite lorsque tu évoques Megan. Je t'observe alors que tu poses ton regard partout sauf sur moi. Me penchant un peu plus en avant en posant mes bras sur mes genoux, je t'écoute ainsi poursuivre.

- Elle est dingue de toi, comme je le suis de sa mère... vous avez plus de dix ans d'histoire ensemble et j'aurais dû prendre ça en considération avant de me jeter sur les conclusions directement.

Mon esprit percute sur le temps que tu as employé en évoquant la mère de Megan. Et je comprends alors que cette histoire est toujours douloureuse pour toi. Je percute alors plus sur ceci que sur le reste en lâchant :

- Je sais ce que ça fait d'être séparé de la seule femme qu'on aime. Je ne sais pas si tu sais réellement ce qui a poussé Megan à partir mais il n'y a eu aucune prise de tête entre nous. Elle est juste partie du jour au lendemain. Et j’ai bien cru que j'allais en crever. J’ai tout lâché pour venir la retrouver ici, à la base, je ne savais même pas où elle s'était enfuit. Je me suis dit que quitte à arpenter le pays, autant commencer par là. La suite tu la connais. Je suis venu chez vous et Megan m'a rejeté fermement. J’ai été tellement anéanti que je me suis complètement refermé sur moi à ce moment là. J’ai perdu ... on a perdu notre enfant dans cette histoire, Valter. Et je n’ai jamais désiré ça. Megan a eu peur et je suis certain que tu sais à peu près pourquoi si tu réfléchis bien, dis-je telle une allusion par rapport à la mère de Megan et les répercutions que son départ ont eu sur sa fille lorsqu'elle était plus jeune.


© 2981 12289 0



_________________
'Cause there's nothing like your love.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2017
›› Commérages : 394
›› Pseudo : Croquette (Pour chats)
›› Célébrité : Bryden Jenkins
›› Schizophrénie : Arabella DiVaio
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Lun 24 Juil - 6:24 )

Grabuge × ft. Meganax
 
POV Valter 
 
Faire un deuil c'est difficile, mais ce l'est encore plus lorsque la personne est toujours vivante, et quand tu sais qu'elle est toujours présente quelque part au pays ou ailleurs. Quand on aime, il faut laisser partir, mais laisser partir est fort probablement la chose la plus difficile à faire, celle qui nous arrache le cœur. Pour toi, tomber amoureux d'une autre femme serait comme la tromper, malgré toutes ces années passées à espérer son retour prochain, tu t'interdis d'être heureux. Si elle est partie c'est que tu n'étais pas assez bon pour elle, parce que si tu le sais pas rendre ta Claire heureuse, alors qui réussiras-tu à rendre heureux ? Personne ! T'aurais voulu qu'elle reste, et qu'elle affronte ses problèmes avec toi, mais non, elle s'est trouvé un autre homme qui la rendra plus heureuse que toi. Au moins, Megan elle ne risque pas de partir. T'es pas un père parfait, mais t'as su l'aider à devenir la femme qu'elle est aujourd'hui, t'as su lui apprendre à être indépendante. T'es fier d'avoir su l'élever seul, ça n'a pas été facile, mais t'y es arrivé, et personne d'autre que toi ne peut avoir autant de fierté que toi. Sans Megan, tu ne sais pas ce que tu serais devenu, tu l'as aidé, mais elle t'as aidé aussi à devenir l'homme que tu es aujourd'hui. D'ailleurs, elle t'aide toujours à évoluer en tant que père et en tant qu'homme. 

T'as pu prendre place sur le fauteuil qui siège dans la demeure d'Axel, les jambes légèrement écartées, tes avant-bras reposent sur tes genoux dans ta bière demeure dans ta main droite. De temps à autre, tu passes une main contre ton front, mais tu écoutes attentivement les paroles de ton gendre tout en hochant momentanément la tête de manière positive. 


- Je t'arrête tout de suite, t'es pas le seul à devoir s'excuser. Je me suis moi même emporté et j'avais pas à t"insulter de la sorte. Vraiment désolé pour la façon dont j’ai réagi. Bref, t'en fais pas pour ça, c'est oublié. Et si je ne sais pas ce qu'un père peut bien éprouver, je cerne toutefois pourquoi tu la protèges ainsi, c'est normal, enfin du moins, dans notre cas car il me semble que tu n'avais pas tous les éléments en main pour comprendre.

Tu hausses les épaules tout simplement avant de secouer la tête de manière négative tout en souriant légèrement. 



- Tu as raison sur certains points, mais cela n'explique pas ma manière d'agir. De mon côté tout est oublié aussi, t'as pas à t'en faire pour ça, juste, contente-toi de rendre Megan heureuse, tu fais une sacrée différence dans sa vie, et donc dans la mienne aussi ! 

Tu remontes ton regard afin de poser celui-ci sur Axel et lui sourire doucement, tu ne mens pas, t'es heureux de voir que Megan a trouvé quelqu'un d'aussi bien, et surtout content de voir qu'ils sont ensemble depuis aussi longtemps. Bon, il est vrai qu'au début t'étais sceptique, leur manière de se mettre ensemble t'as semblé étrange, mais les années se sont accumulées et leur couple a fait ses preuves. 

- Je sais ce que ça fait d'être séparé de la seule femme qu'on aime. Je ne sais pas si tu sais réellement ce qui a poussé Megan à partir, mais il n'y a eu aucune prise de tête entre nous. Elle est juste partie du jour au lendemain. Et j’ai bien cru que j'allais en crever. J’ai tout lâché pour venir la retrouver ici, à la base, je ne savais même pas où elle s'était enfuie. Je me suis dit que quitte à arpenter le pays, autant commencer par là. La suite tu la connais. Je suis venu chez vous et Megan m'a rejeté fermement. J’ai été tellement anéanti que je me suis complètement refermé sur moi à ce moment-là. J’ai perdu ... on a perdu notre enfant dans cette histoire, Valter. Et je n’ai jamais désiré ça. Megan a eu peur et je suis certain que tu sais à peu près pourquoi si tu réfléchis bien.

Une fois de plus, tu hoches la tête en terminant ta bière, tu ne pourrais pas être plus d'accords avec lui, qui sait peu-être qu'une sortie pêche serait pas mal un jour ? Ou regarder un match de foot ? Qui sait ! Mais ça te fait d'ailleurs réaliser que tu ne connais pas grand-chose à son propos. 

- Honnêtement c'est Megan qui m'a poussé à continuer, à me surpasser pour toujours être un meilleur père, elle le mérite plus que quiconque ! En tout cas je suis content que tout soit réglé. 

Tu jettes un coup d’œil à ta montre, et tu écarquilles les yeux avant de te lever d'un bond du fauteuil dans lequel tu t'es installé quelques dizaines de minutes auparavant.

- Je ferais mieux d'y aller, je me lève tôt demain pour le boulot et j'imagine que tu dois en faire pareil alors je vais cesser de t'embêter avec mes âneries de père qui ne comprend rien...


Évidemment tu échappes ta dernière phrase sur un ton d'amusement. Maintenant que t'es debout, tu te permets de poser une main sur l'épaule d'Axel et regarder celui-ci en souriant. 

- Oh, et merci pour les réparations ça m'a filé un sacré coup de main, tu t'as besoin d'un coup de main pour quoi que ce soit à ton tour, je suis dispo... c'est comme ça que vous vous exprimez les jeunes non ? Arf. 


Ce sourire toujours présent sur tes lèvres, tu t'approches de la porte et tu te prépares à ouvrir celle-ci avant de glisser : « Merci de rendre Megan heureuse, la voir heureuse me rend heureux. Bonne soirée ! ». Tu refermes la porte derrière toi et pousses un long soupir de soulagement avant de regagner ta voiture afin de rentrer chez toi.


 
code by lizzou × gifs by tumblr

_________________
You are my sunshine.
Every day that passes by, makes my love for you even stronger. I love you now and I'll love you even more tomorrow. 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2016
›› Commérages : 749
›› Pseudo : Criquette
›› Célébrité : Jensen Ackles
›› Schizophrénie : Sasha+ Drav + Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( Lun 24 Juil - 9:14 )





Megan + Axel
« Grabuge. »
Tu sembles préférer ne pas trop t'attarder sur la question de la mère de Megan et je le comprends parfaitement. Néanmoins, tu acquiesces face à mes propos comme pour confirmer. S'en suivent quelques révélations de ta part, pour ainsi dire.

- Honnêtement c'est Megan qui m'a poussé à continuer, à me surpasser pour toujours être un meilleur père, elle le mérite plus que quiconque ! En tout cas je suis content que tout soit réglé.

- Pareillement, confirmais-je. Ça aurait été dommage de rester sur des tensions surtout pour des quiproquo.

Alors que tu jettes un coup d’œil sur ta montre, tu as un déclic en remarquant qu'il est déjà tard.

- Je ferais mieux d'y aller, je me lève tôt demain pour le boulot et j'imagine que tu dois faire pareil alors je vais cesser de t'embêter avec mes âneries de père qui ne comprend rien...

- Je trouve que tu t'en sors pas mal en ce qui concerne cette fin de journée, soulignais-je en rebondissant sur ce que tu traduis par "des âneries de père qui ne comprend rien". Et en effet, je le pense parce que c'est un grand pas sur la fierté et le reste d'être venu jusqu'ici par toi-même pour me trouver et éclaircir les choses.

Mon sourire s'élargit alors que tu poses une main amicale sur mon épaule. Je suis vraiment soulagé que tout tende à nouveau à s'améliorer. Tu me glisses d'ailleurs dans la foulée combien tu es reconnaissant du travail que j'ai entrepris sur la toiture de ta maison il y a quelques temps.

- Inutile de me remercier. J'ai toujours aimé m'occuper en rendant service, tu sais bien, dis-je pour minimiser le geste.

Je te suis jusqu'à la porte à quelques petits mètres de distance tandis que tu me remercies pour le bonheur que tu vois à nouveau rayonner sur le visage de ta fille depuis que l'on s'est remis ensemble. Que répondre à ce ci si ce n'est par un sourire.

- C'est elle qui me rend pareillement fou de bonheur ... déclarais-je d’une voix basse comme une pensée qui m'aurait échappée.

Je te souhaite à mon tour une bonne soirée, glissant que ce sera avec plaisir que je te reverrais la prochaine fois. Nous nous offrons une poignée de main ferme et nous quittons ainsi sur un sentiment d'apaisement. Je t'observe descendre les escaliers, appuyé contre le chambranle de la porte, terminant ma bière et te faisant un dernier signe alors que tu grimpes en voiture. Sans aucun doute, des jours meilleurs à venir nous soulagerons désormais de cette vieille tension qui me rongeait autant elle que moi.

© 2981 12289 0


_________________
'Cause there's nothing like your love.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Grabuge [Meganax] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Grabuge [Meganax]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Nora's Cafe & Restaurant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération