There is no master's degree ¤ Ryan

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 12/05/2017
›› Commérages : 332
›› Pseudo : lilith
›› Célébrité : Grant Gustin
›› Schizophrénie : le seul et unique Silas
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

There is no master's degree ¤ Ryan ✻ ( Dim 25 Juin - 22:02 )


There is no master's degree
Ryan & Silas


La journée avait pourtant bien commencé, ou pas... En tout cas, rien n'indiquait que Silas allait enchaîner les catastrophe. Pourtant, c'est exactement ce qu'il se passa... À peine, il avait mis les pieds au sol. Il avait malgré cela à ce dire que ça ira mieux demain. Qu'il en allait des jours catastrophes. Ou même des semaines. Que ces moments, il les fallait bien, qu'il pigmente son quotidien. Enfin à ce point-là, faut dire qu'il avait fait fort. « Je suis désolé monsieur ça va ? Vous n'avez rien de casser ? » Une petite voix se collait sur le corps d'une jeune femme, d'une quarantaine d'années, pas plus. Ou un petit corps d'enfant se collait après elle. Plus exactement, se cachant derrière elle. À la hauteur de ces genoux, un peu plus. Un regard fuyant, loin d'être innocent. Et ce n'était pas de la timidité. Mais plutôt ce moment ou tu sais que tu as fait une bêtise. Silas regardait la mère, puis l'enfant. À la fois, gêné par la situation, mais aussi, embêter, de ne pas savoir comment se comporter. Il éloignait d'un geste ces vêtements qui collaient son corps, un peu trop par rapport à d'habitude. Collant aussi certainement, ou du moins, il allait le devenir. Mauvais moment, mauvaise rue. Une seule décision, de changer de trottoir par exemple, et il n'aurait pas reçu, un sceau de soda, jeter par une fenêtre d'un étage, simplement parce qu'un gamin, s'ennuyait chez lui, et qu'il avait besoin de s'occuper. Visiblement, sa mère n'avait pas eu le temps de le stopper dans l'action. Un seau d'eau, Silas aurait compris... Le soda, pas vraiment. « Non c'est bon ça va aller... » « Vous êtes sûr, vous n'avez besoin de rien, une serviette ? Ne vous inquiétez pas, je vous payerais le pressing, ou des nouveaux vêtements... » Qu'est-ce que Silas pouvait répondre à ça ! Pas grand chose, à part qu'elle devait tenir son enfant, serait certainement la meilleure chose à faire. Mais il ne savait pas ce qui se passait dans cette famille. Il ne pouvait pas adopter une conclusion aussi, facile. En échange, il affichait seulement un sourire crispé, secouant la main et la tête vers la jeune femme. « Non, c'est bon, on va en rester là. Bonne journée » il ne la laissait pas continué. Le but étant de s'éloigner de cette famille au plus vite. Avant qu'il ne finisse dans le pire des cas, à l'hôpital. Seule chose, oublier et ne plus avoir affaire à cette famille.

Silas regardait successivement sa montre, accélérant le pas sans le vouloir. Toujours aussi collant, et trempé. Il lui resté un léger battement pour aller prendre une douche, et se changer, avant son rendez-vous. Bien sûr, important. C'est toujours le cas, dans ces conditions. Mais il lui resté peu de temps pour aller jusqu'à chez lui. Ce qui devenait assez problématique. Il n'y avait qu'une seule solution qui s'offrait à lui. Une personne qui était assez prête pour le dépanner. Et comme toujours le sortir des ennuis. Elle allait certainement encore rigoler de cette aventure, qui n'arrivait qu 'à Silas. Que cela en était devenu drôle. Il lui envoya un message, dont la réponse se fit aussi vite. Lui mentionnant qu'elle n'était pas là. Mais il savait où la clé se trouvait. Il ne savait plus comment remerciait Rachel, pour son aide. À vrai dire, les deux amis s'étaient bien trouvés. Il pressait le pas, presque une course contre la montre. Quelques minutes, ou il n'était pas vraiment loin de chez Rachel. Un geste, pour trouver la clé tant convoitée et ouvrir la porte. Pour se glisser dans la pénombre de la pièce et fermer la porte derrière lui.

La douce fût aussi rapide que le sceau qu'il avait reçu sur la tête. L'eau chaude et le savon avaient réussi à enlever le plus gros du sucre, pour ne pas dire totalement. Un soulagement, car ça lui évitait de ressembler à une vieille écrevisse, à force d'avoir frotté. Quelques gouttes perlaient encore sur ma peau, quand il entendait du bruit. La serviette à peine mise autour de la taille. Il se glissa en dehors de la salle de bain, déodorant en main. Même si c'était un déodorant de fille, une pulvérisation dans les yeux, on ne verrait pas la différence après tout. Lui, il voyait le résultat... Personne ne devait trainé ici, Rachel étant au boulot, comme une personne normale, des personnes de sa connaissance, sonnaient à la porte. N'ayant pas les clés. Il descendit les marches doucement sans faire de bruits, e déodorant d'une main, la serviette de l'autre, franchissant la porte qui séparait du couloir, au salon. Il découvrit sous ces yeux, une silhouette bien connue pour l'avoir vu sous, dans le passé, dans les parages auprès de Rachel. Ryan, bien sûr ! Qui d'autre. « Mais bordel qu'est-ce que tu fiches ici ! » Enfin, il pouvait se dire la même chose, sauf qu'à la différence. Silas n 'était pas une ancienne connaissance. Le déodorant comme arme et bien en évidence, ce qui donnait à la scène, un moment épic et drôle.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 426
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: There is no master's degree ¤ Ryan ✻ ( Mar 4 Juil - 14:17 )



There is no master's degree
SILAS is in da place

Hoer soir, le Blue Lagoon organisait une de ses plus grandes soirées. Un truc que les deux cousins avaient instaurés depuis quelques années maintenant et qui semblait plaire à la clientèle. Ça commençait à avoir une jolie succès. Faut dire qu'ils ont dû ouvrir leur porte-monnaie, faire quelques travaux, pour pouvoir accueillir tout le monde. Ça avait été démentiel ! Carrément démentiel. Ryan avait finit par poser son tablier de gérant des lieux et barman à huit heures au matin. Il n'avait pas arrêté une seule seconde entre le début du matin et cette nouvelle journée qui débutait. Il avait encore la tête dans la fête. Il revoyait les danseuses sur son bar, se déhanchant au gré des musiques. Des shots de plusieurs mètres de longs qu'il avait dû faire pour certains VIP. Des licornes ballons et personnes qui flottaient dans les airs, soulevés par les clients bourrés. Ahlala. Ca avait été parfait. Légèrement fatigué, il envoie un petit message à Rachel pour lui dire qu'il range tout ce bordel dans le bar et qu'il prendrait ensuite la route pour lui faire un petit coucou. Avec un peu de chance, peut-être qu'elle acceptera pour qu'il reste chez elle. C'est toujours mieux de dormir auprès de la brune que seul dans son lit. Ryan se sent plus rassuré. Ça lui évite aussi de se réveiller en sursaut et de croire que ce qui lui arrive en ce moment n'est pas réel. Mais ça l'est. Avec de la chance, il avait réussi à récupérer le cœur de la Campbell, à se faire pardonner. Le Oakley avait tout fait pour lui faire comprendre que son but principal n'avait pa sété de la faire souffrir. Il voulait juste l’empêcher de voir sa partie sombre, de voir ses hommes, de la voir finir dans un hôpital par sa faute. Elle l'avait compris, accepté. Il lui en serait éternellement reconnaissant. Il lui avait même promis de ne plus jamais faire de conneries de ce genre et il ferait en sorte de ne jamais rompre cette promesse.

Il finit de mettre dans une poubelle les dernières bouteilles et voilà ! Fini. A plusieurs, ils avaient réussi à remettre sur pied le Blue Lagoon. Certes, c’était loin d’être propre et nickel, mais au moins, tous ce qui traînés étaient maintenant à sa place. Les Oakley avaient fait appelle à un agence de nettoyage. Elle n'allait pas tarder. Devon était sur le coup, alors il fila prendre une bonne douche, manger plusieurs croissants et pains au chocolat et s'autorisa même un énorme café. Il prit les clés de son pick-up et se rendit jusque chez sa petite amie. Ça l'intimidait légèrement de se retrouver face à cette immense maison. Mais il se disait qu'un jour, il s'y ferait. Il sonne, patiente quelques instants. Il s'imagine Rachel, devant un miroir, entrain de remettre un peu d'ordre dans sa tenue et son maquillage. Ryan avait beau lui dire l'aimait comme elle était, elle n'arrivait pas à s'en empêcher. La porte s'ouvre. Il perds son sourire. « Silas ! » Qu'est-ce qu'il fait chez Rachel, une serviette autour des hanches ? « Mais bordel qu'est-ce que tu fiches ici ! » C'est plutôt à lui de poser cette question. « Je te fais l'honneur d'y répondre en premier. » Oui. Il est trop gentil aujourd'hui. Du bout des doigts, il pousse Silas sur le côté pour pouvoir entrer. « Tu devrais te mettre au sport. Tu ressembles à un Coton-Tige. » Le non-compliment remplis de délicatesse. Le Oakley n'allait pas changer, et il n'en avait pas envie. De toute façon, Silas et lui n’étaient plus amis. « J'viens voir Rachel, elle est là ? » Du coin de l'oeil, il envoie des éclairs vers le jeune homme. Ça fait à peine quelques minutes qu'ils sont là, et il a déjà cette envie folle de taper. S'il apprends que la brune le trompe avec ... Ça. Gosh. Il va commettre un meurtre.  « Oh, s'te plait, monte pas sur tes grands chevaux en faisant genre tu veux la protéger. » qu'il lance, le regard toujours aussi glacial. Ryan a posé une question, il exige une réponse.

_________________

✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas

There is no master's degree ¤ Ryan

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération