you running through my veins. (sana)

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/05/2016
›› Commérages : 199
›› Pseudo : joplin.
›› Célébrité : serinda swan.
›› Schizophrénie : nop.
›› more about me

you running through my veins. (sana) ✻ ( Mar 27 Juin - 13:47 )

ils vecurent heureux et eurent beaucoup d'emmerdes.
ALMA & NINO'S WEDDING -   « c'est parfait, t'as eu ce que tu voulais, comme d'habitude. t'es vraiment qu'un con, gio. » lance-t-elle, fixant un instant son frère et quittant l'assistance qui ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe. Alors qu'elle se précipite à l'extérieur afin de rattraper Sasha, la voiture avec laquelle il est venu s'est volatilisée. « fais chier. » grommelle-t-elle, avant de pousser un soupir, restant un instant immobile. Alors qu'elle s'apprête à faire chemin arrière, son regard se perd sur la carte de l'hôtel qu'elle tient encore dans sa main. Elle ne pouvait pas le laisser filer, pas cette fois. Pas après l'avoir fait encore et encore. Il est temps d'être heureux, ensemble, plutôt que d'être malheureux loin de l'autre. Alors elle tâte dans la poche de son manteau pour en sortir les clés de voiture de son frère. Ce n'est clairement pas correct de faire ça, mais c'est pour la bonne cause. Et vue dans l'état dans lequel il est en ce moment, il ne devrait même pas s'en rendre compte. Après avoir roulé un petit moment, avoir pesté pour s'être perdue alors qu'elle connaît normalement la ville comme sa poche, elle finit par atterrir devant l'hôtel où Sasha séjourne. Après avoir demandé le numéro de chambre de celui-ci à l'accueil, elle finit par monter les escaliers avant de finir complètement essoufflée face à sa porte -merci la grossesse-. Elle frappe à la porte, se tenant à l'encadrement pour reprendre son souffle. Sasha finit par ouvrir, l'air mi-surpris de la voir débouler aussi rapidement, l'air mi-content. « on s'en fou. » dit-elle dans un premier temps. « on s'en fou de ce que gio peut penser, de ce que les gens peuvent bien penser, que ce soit une bonne ou une mauvaise décision, peut importe.   » continue-t-elle, reprenant petit à petit sa respiration. « je t'aime et je veux juste qu'on soit heureux tout les trois, l'avis des autres m'importent peu. j'veux qu'on construise notre famille, comme on l'a toujours voulu, qu'on mette tout ça derrière nous. » finit-elle, alors qu'elle s'avance doucement vers lui. Sa main glisse lentement sur sa mâchoire et son pouce la caresse.  « je veux faire ma vie avec personne d'autre que toi Sasha... »

~

TODAY - Assise du côté du hublot, le regard voguant vers les nuages, Gina s'apprête à rentrer à la maison après six longs mois passé en Italie. Six mois à se terrer, à ne pas affronter la vérité, à ne pas profiter de ce que la vie lui a offerte. Comme chaque jour depuis quelques temps maintenant, elle repense à l'année qui s'est écoulée. La découverte de l'infidélité de Sasha, d'abord, après des années de mariage. Une infidélité qui les a poussé au divorce, sans retour en arrière possible. Le reste n'a été qu'une pente glissante, un trou dans lequel elle est tombé sans possibilité de se rattraper. Le coeur qui la brûlait un peu plus tout les jours, ce fardeau que l'on appelle boulimie revenant au galop, ce flot continue de pensées noires. Cette même chaleur qui se baladait dans la totalité de son corps au simple contact de son ex-mari. C'est comme si elle s'empoisonnait à son contact, littéralement. Au point de la rendre folle et de perdre totalement la raison et d'aller à l'encontre de ses principes. Car ce qui est bien plus fort que ses valeurs, c'est bien l'alchimie qui est présente entre l'ex-couple marié. C'est bien cela qui l'a poussé à retomber dans ses bras et à en être là aujourd’hui.
Et tout ces événements, toute cette rancune et cette tristesse qu'elle éprouvait à l'égard de Sasha, tout s'est évanoui par un simple regard. La vue de Sasha lors de ce mariage, en Italie. Car au bout du compte, la seule chose qui n'a pas changé en un an, c'est l'amour qu'elle lui porte et qui perdure entre eux.
Le trajet passe assez rapidement. La main sur la poignet de sa valise, elle arpente l'aéroport. Sans surprise, personne n'est venu la chercher. A vrai dire, ce n'était pas vraiment prévu qu'elle rentre aujourd'hui. Attendant son taxi, elle songe à ses retrouvailles avec Sasha. Sera-t-il heureux de la revoir? Nul doute. Elle se surprend à avoir hâte de démarrer leur nouvelle vie, bientôt à trois. A partager le même bonheur, avec leur fils qui pointera bientôt le bout de son nez. Au fur et à mesure que le taxi dévore les kilomètres, une boule se forme au creux de son ventre. Ca y est, elle fait le grand saut dans l'inconnu, prête à entamer un nouveau chapitre. Elle se retrouve enfin devant la maison qu'elle ne connait que trop bien. Le chauffeur l'aide à sortir ses valises, puis redémarre pour disparaître. Elle s'avance, timidement, dans l'allée. Elle a l'impression d'être une adolescente lors de son premier rendez-vous. Merci les hormones. Déambulant sur l'herbe, elle aperçoit la silhouette du jeune homme, dans son garage, en train de faire quelques réparations sur sa moto. Torse nu qui plus est. Elle se mord la lèvre puis sourit, attendant quelques instant, avant de se manifester.  « tu sais que c'est dangereux de se promener torse nu devant une femme enceinte débordant d'hormones? » lance-t-elle, penchant légèrement la tête. Alors qu'il se retourne, son sourire s'élargit. « surprise. » continue-t-elle, entrant un peu plus dans le garage. Il lui a manqué, énormément. Elle s'en rend encore plus compte maintenant qu'il est devant elle. « je ne pouvais pas attendre. tu me manquais trop. » affirme-t-elle.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Life sucks without you

❝ Family don't end with blood ❞
Life sucks without you
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1234
›› Pseudo : Clairinette
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Drav-Ax-Hyde
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: you running through my veins. (sana) ✻ ( Mar 4 Juil - 16:59 )

Ce RP se déroule en Mai 2017 (quelques temps après le mariage en Italie de leurs amis Alma et Nino qui a eu lieu approximativement en Mars-Avril)
Il s'agit de La suite de ce rp-là - I'll find a way for you and me.




Gina + Sasha  
« You running through my veins. »

La longueur infini des jours qui passent et s'égrainent trop lentement à mon goût ne sont que comblés par tes mots plein de promesses le fameux soir où tu es venue me retrouver à mon hôtel après l'esclandre qui a manqué d'éclater entre Gio et moi au mariage d'Alma et Nino. Quitter l'Italie sans toi s'est avéré très difficile mais ces promesses m'ont accompagnées durant tout le trajet, durant toutes ces semaines. Il n'y a que toi. Toi seule capable de combler mon esprit, mon corps, mon cœur de cette façon si bouleversante et démesurément intense. Tout ce pour quoi je me battrais toujours. Tout ce pour quoi je n'aimerais à jamais que toi.

Je passe les jours comme je peux en attendant, occupant chaque journée de libre pour mieux faire défiler le temps et apaiser mon manque de toi et mon impatience à te revoir. J'ai tellement hâte de retrouver ma vie avec toi. Tellement hâte d'être à nouveau heureux tous les deux. Plus encore toi que moi parce que par-dessus tout, c'est ton bonheur à toi que je veux m'employer à combler chaque jour pour que tu n'aies ainsi plus jamais le moindre doute sur ta décision. Chose facile quand on sait que ton bonheur est égale au mien. Et bientôt au notre à tous les trois.

Affairé à quelques réparations sur la moto, un genoux par terre, je finis par me débarrasser de mon t-shirt sous la chaleur accablante. Bosser dans le garage ouvert depuis la fin de matinée permettait de profiter du frais ambiant de la pièce mais la chaleur s'accentuant au fil des heures n'a pas tardé de réchauffer l'ensemble en un rien de temps. J'ai le sentiment qu'il y a une présence plus loin dans l'allée qui passe derrière la maison, où se situe le garage. Sans doute madame Palmer qui déambule lentement dans le lotissement en guise de promenade journalière. C'est vrai que le quartier est joli, entouré de bois, bordé de pelouses et de barrières blanches. On se croirait bien loin de la ville, surtout de ce côté-ci plus tranquille que celui côté rue.

Relevant un instant les yeux alors que je me frotte les mains dans un chiffon, je passe une main sur mon front pour en éponger la sueur, et remarque un papillon qui s'agite autour de moi avec insistance. Le suivant des yeux, intrigué et émerveillé par le spectacle de ses couleurs chatoyantes, je le vois s'éloigner en direction de l'allée, voleter autour de ... de toi.  Bon sang, mon cœur loupe un battement puis s'affole en à peine une seconde. Le papillon semble m'avoir indiqué le chemin jusqu'à toi. Je crois halluciner !

« Tu sais que c'est dangereux de se promener torse nu devant une femme enceinte débordant d'hormones? » déclares-tu en penchant légèrement la tête sur le côté tandis que je me tourne alors complètement vers toi, m'apprêtant à m'élancer dans ta direction en terminant de m'essuyer les mains dans le chiffon.

- Dangereux tu dis ? Je me demande quelle est la vision entre nous deux qui est la plus susceptible de rendre complètement fou, dis-je en me redressant avec un calme apparent pour mieux m'empêcher de me précipiter en courant vers toi d'une démarche un peu trop empressée. Démarche qui tellement lourde et sûre témoigne à elle seule de toute ma détermination et de ce besoin urgent de te rejoindre.
Mon regard dévore ce sourire qui m'a tant manqué tandis que je réduis la distance entre nous avec un sourire plus grand encore alors que je t'indique le papillon qui s'éloigne désormais légèrement comme pour nous offrir à l'intensité de nos retrouvailles ainsi qu'un semblant d'intimité après sa manœuvre assurément réussie.

- Celui-là ne s'est pas gâché le plaisir de m'indiquer ta présence, te confiais-je à l'oreille en glissant mes bras autour de toi.

« Je ne pouvais pas attendre. Tu me manquais trop. »

Mon front s'appuie contre le tien pour rapprocher doucement nos lèvres avant que je ne cède à y poser une multitudes de baisers comme si j'avais peur que ta vision s'évapore soudain. Mes mains se posent en coupe autour de ton visage.

- Ô combien tu m'as manqué aussi, confirmais-je. Je te soulève doucement entre mes bras pour te faire tournoyer en prenant soin de faire attention au bébé et ne pas trop te secouer. Puis de nouveau sur tes pieds, je glisse à genoux à hauteur de ton ventre tout rond.

- Bonjour deuxième petit amour de ma vie. Tu m'as manqué toi aussi, chuchotais-je en caressant ton ventre et en y déposant un instant un baiser avant d'y appuyer la joue.

Les oiseaux semblent chanter rien que pour nous un instant. Le papillon de tout-à-l'heure ne se tient pas très loin, il se plait à tournoyer près de quelques fleurs sur un par-terre tout proche.

- Je suis tellement fou de bonheur, déclarais-je en restant agenouillé encore un instant, mes bras autour de tes hanches tandis que je relève la tête dans ta direction.
Un dernier baiser sur ton petit ventre et c'est à toi que reviennent les suivants tandis que je me redresse.

- Bon retour à la maison mon amour ... te soufflais-je avant de glisser ma main dans la tienne pour te guider jusqu'à l'intérieur, laissant en plan tout le reste et m'emparant de ton sac dans le même temps.J'ai quelque chose de très spécial à te montrer.

Je te propose de boire quelque chose avant que nous montions à l'étage vu la chaleur qui règne et que tu as sans doute du subir durant le trajet. L'intérieur de la maison demeure au frais étant donné que je ferme généralement les volets à cet effet. Inutile de faire tourner la climatisation pour l'instant, tout du moins, que c'est encore supportable.

- Le voyage de retour s'est bien déroulé ? te demandais-je en venant me caler dans ton dos, t'entourant de mes bras qui ne savent renoncer à ton contact.


© 2981 12289 0

_________________
Touching you makes me feel alive.
© okinnel.
Revenir en haut Aller en bas

you running through my veins. (sana)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération