Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}}

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 52
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Lun 3 Juil - 23:36 )


Hide away my tears won't kill the pain
feat. Jewel

 
Depuis un ou deux jours, Lowan avait appris qu’il avait le même sang qu’un autre. Non pas par simple concours de circonstance, non cet autre est un autre lui, ou presque lui. Un demi-frère. Un garçon beaucoup plus jeune que lui. Sept ans plus jeune, pour être exact. Lorsqu’il l’a vu débarquer, il ne pensait jamais faire face à un garçon partageant la même mère. Une mère qu’il n’a jamais connue, une véritable étrangère et qui, malheureusement ne l’intéresse pas. Une mère décédée qui plus est et si le concernant, il n’est pas affecté par cette perte qui le touche de loin, il n’a pas manqué de compassion face à ce nouveau frère. Ou demi-frère. Sans doute que face à Aymeric, Lowan a paru froid et distant. Voir même inaccessible, parce que c’est un peu une facette qu’on ressent lorsqu’on ne le connait pas. C’est pas un sentiment qu’il a voulu renvoyer à ce nouveau frère, mais la révélation semblait bien trop grande et trop importante pour qu’il puisse faire comme si ça ne le touchait pas. Toujours rester inébranlable, c’est ce qu’on lui a appris à la GSG 9 C’est ce qui fait de lui un bon élément capable de se fondre dans des missions comme celle qu’il est en train d’effectuer. Jouer un petit dealer de merde, juste pour faire tomber un réseau. Voilà la véritable raison de sa venue à Cap Harbor. Aujourd’hui, il avait la vague impression que sa vie privée se mélangeait à sa vie professionnelle. C’était un risque en venant à Cap Harbor, en voulant garder ce contact avec sa sœur. C’était la seule condition qu’il avait exigée pour accepter cette mission : ne pas devoir cacher l’identité de sa sœur. Il avait voulu la mettre dans la confidence, un risque à prendre selon ses supérieurs, mais il avait une confiance aveugle en sa sœur. Et de toute façon, la première mission de sa vie est de protéger sa princesse, avant de protéger qui que ce soit d’autres. Etait-il vraiment prêt à accepter ce garçon dans sa vie ? Il était sans doute encore trop tôt pour le savoir. Lowan voulait prendre du recul, y repenser, souffler. Prendre un moment pour analyser la situation et enfin, réagir. Ou agir tout simplement. La première chose à faire selon lui était d’en parler avec ses parents, mais parler de ça au téléphone était une chose qu’il ne voulait pas faire. C’était pas ce genre de discussion que l’on pouvait avoir au téléphone, c’était bien trop sérieux. Il avait besoin de décolérer plutôt que de foncer dans le tas, à chaud, comme il pouvait le faire. Lowan n’en voulait pas à Aymeric, après tout il y était pour quoi, lui ? Non, mais ce besoin de digérer cette nouvelle lui était vital. Alors sans vraiment de réponse, ni même de réaction positive, il avait fini par tourner les talons. Une réaction qui pouvait déplaire, mais pour le coup, il n’avait pensé qu’à sa lui. C’est tout.

Le message que lui avait envoyé Nathéo avait eu le don de l’énerver. Ce gars n’est pas son pote. Il fait juste comme si. En réalité, Lowan éprouverait certainement une certaine satisfaction de le foutre en prison, sauf qu’il y avait Jewel. Toujours. Elle était tout le temps-là, ce qui rendait la mission plus compliquée. Cette petite chose si belle soit-elle pouvait être indomptable. Difficile de l’éloigner de son frère sans qu’elle ne se pose 300 000 questions. Parfois, Lowan perdait les pédales, son sang-froid tellement elle avait ce don de le faire démarrer au quart de tour. Quel droit avait-il sur elle pour le moment ? Rien. Aucun. Et cette fille n’était pas ce genre de princesse facile à écarter. Il le savait pertinemment, il le ressentait. Face au texto de Natheo, Lowan s’était rendu au domicile de ce gars. Il voulait discuter d’un nouveau coup. Si cette nouvelle information lui serait importante pour sa mission, Lowan avait juste envie de lui dire « pas ce soir, on voit ça demain ». La mission avant tout, malgré ses états d’âme, il avait fini par bouger son cul jusque chez Natheo. Il avait écouté tout ce qu’avait imaginé ce dernier en se montrant intéressé au point de donner ses idées lui aussi, jusqu’à ce que ce dernier se barre pour faire une course, laissant Lowan seul avec ce match de foot à la télévision. En vrai, entre Jewel qui plante sa caisse au beau milieu de nulle part et lui qui le plante chez lui, ils font une belle brochette à eux deux. Si le match de foot ne l’intéresse pas vraiment, le reste de l’endroit bien. Lowan en profite pour jeter un œil à droite à gauche, pour prendre des photos qu’il enregistre dans un fichier crypté de son téléphone. Jusqu’à ce que ce pourquoi il est en Amérique soit interrompu par un bruit de sonnette. L’allemand se dirige vers la porte et ouvre, un peu comme s’il était chez lui. Après tout, l’autre l’a lâché là, autant faire comme si. En ouvrant la porte, il ne s’attend pas à se trouver face à une Jewel en pleure. Cette fille qu’il connait comme forte de caractère, à qui il a parfois envie de foutre des baffes, mais qui fait de lui un homme plus vulnérable, non il ne la connait pas comme elle se montrait là. Debout dans l’antre de la porte, il garde ses yeux posés sur elle, pour finalement s’écarter et la laisser entrer sans rien dire. Il se doute que c’est pas lui qu’elle venait voir et malgré tout, il ne lui balance pas directement à la figure que son frère n’est pas là. Lowan ne la quitte pas du regard, non pas qu’il la regarde comme si c’était une bête curieuse, mais il essaie plutôt de mettre des pensées sur ce qu’il ressent actuellement « Fais un vœux » lui lache-t-il calmement. Non pas qu’il veut savoir quoi, mais c’est ce truc qu’il s’amusait à faire avec sa sœur parfois quand ils étaient plus jeunes. Finalement, en passant une main délicate sur sa joue pour faire partir le cil, il en profita pour essuyer une larme se perdant doucement sur cette même joue « C’est un truc tout con que je faisais avec ma sœur quand elle était petite. » Il lui adressa un fin sourire. Sa sœur était sans doute la personne la plus importante dans sa vie et les souvenirs qu’il avait avec elle lui étaient précieux « Tu veux dire ce qui te met dans cet état ? Ou bien tu veux mater le match devant lequel ton frère m’a lâchement abandonné ? »



 
♡ ♡ ♡
  MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 61
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Mar 4 Juil - 21:35 )

Lowan & Jewel



Hide away my tears won't kill the pain

Je dormais. Enfin en ce moment j’ai du mal à fermer les yeux. Je vis chez Nathéo généralement, mais je n’arrive pas à être face à lui. J’ai l’impression de lui mentir en lui cachant une nouvelle vérité récemment découverte. J’avais un frère, autre que lui. Pas le premier, vu que j’ai déjà un autre frère : Teddy. Et deux sœurs aussi Azaela et Alba. J’ai toujours du mal avec Azaela, je suis une étrangère pour elle, mais elle n’a pas conscience à quel point c’est ce que je ressens. Pour ça que je me sens si proche et redevable à mon grand-frère Nathéo qui n’est pour les autres qu’un intrus dans mon entourage familiale. Mais pour moi il est bien plus. C’est mon frère, ma vie et non celui dont je suis amoureux comme j’ai d’ores et déjà pu l’entendre de la part de Lowan. Enfin, je vais éviter de penser à lui, je ne l’ai pas revu depuis l’histoire de la voiture, enfin si vite fait à cette fête où j’avais rencontré ce fameux Tao. Bref, ce Tao est l’objet de mes pires cauchemars. Je l’ai déjà vécu. Quand on m’a embarqué une nuit pour me foutre dans la tronche que ma famille n’était pas ma famille, faut dire que depuis j’ai bien du mal avec les flics, pas de compassion rien, de but en blanc ils ont détruit ma vie en quelques secondes pour m’envoyer de Monaco à Cap Harbor. Pas le même délire. Bref, j’évite donc Nathéo, car je suis incapable de lui mentir et ça me démange de lui balancer ce que ce Tao, un soit disant frère à moi m’a raconté. Il est ami avec Lowan, c’est étrange, mais j’avoue que je n’y pense même pas, je ne pense qu’à cet aveu. Il est mon frère, un frère plus âgé, il est vrai qu’il me ressemble, mais je n’arrive pas à concevoir que ce soit possible. Personne ne m’a rien dit, je ne sais même pas si Azaela ou même Teddy sont au courant. J’hésite à en parler à mes frères et sœur biologique, je ne me sens pas asse confiance malgré les années passé, nathéo reste le frère le plus proche de moi, malgré le fait qu’on soit juste des frères et sœur adoptifs ou de cœur peu importe. Il est plus important à mes yeux que quiconque. C’est l’amour que je lui porte que je suis petite, alors que parfois il me faisait la misère, comme couper les têtes de mes poupées. Mais j’ai vécu énormément de chose avec lui, la perte des grands parents, les conneries, bref, je me suis forgée une vie, un caractère plus que malicieux à ses côtés. Il est ma vie, peut être que ça en devient un défaut, mais je me vois mal faire sans lui, voilà pourquoi je suis si attachée à lui et son approbation. J’en peux plus, je me lève de mon lit, et  je m’habille à nouveau. Rien de très extravagant, je sais où je vais. J’enfile donc un jogging et un débardeur avec une veste par-dessus pour me rendre chez nathéo.

J’ai pris le taxi pour y aller, comme ça, j’avais un peu plus de temps de me remémorer les mots et les dires de ce Tao, de ce soi-disant frère. J’aimerais qu’il m’aide, qu’il me dise qu’il a tort, que je n’ai pas encore le droit de subir ce genre de changement. J’ai presque trouvé un semblant de sérénité dans ma vie familiale, mais ça va voler en éclat, je le sens et j’ai horreur de cela. Le taxi se gare devant chez Nathéo, devant chez nous, j’y vis avec lui, j’ai la chambre ici tout comme chez mes parents biologique et adoptives. Bref, j’ai pas mal d’endroit où me poser, mais il est vrai que je préfère dire que je vis avec Nathéo, je me sens plus à mon aise. Ce qui rends malade Azaela comme toujours, dès qu’elle peut me rendre la vie un peu difficile elle le fait, je suis pour elle une petite princesse, elle s’entendrait bien avec le bras droit de mon frère, j’ai nommé Lowan. Je cherche dans mon sac une fois que je suis devant la porte mes clefs, mais je ne les trouve et je commence à m’agacer pour le coup. Je daigne alors sonner, pourtant, juste en appuyant sur cette satanait sonnette, je me sens mal, je sans les larmes prendre possession de mon visage ruisselant le long de mes joues. J’en peux plus, je suis à bout, la fatigue est trop présente dans mon être, tout comme les questions qui ne cessent d’affluer comme sur une autoroute. Je me sens mal à tel point que j’en ai la tête qui tourne, je frotte mes yeux, heureusement je n’ai pas de mascara, je suis au naturel, mais peu importe avec du mascara, j’aurais tout de même frotté mes yeux.  La porte s’ouvre, mais surprise, elle s’ouvre sur Lowan. Je manque de m’étouffer, mais je n’ai pas la force dans le fond, car je suis presque soulagée de le voir lui plutôt que mon frère et je ne serais l’expliquer pour le coup, d’être heureuse de ne pas le voir lui, Nathéo. Lowan se pousse, aucun pique, aucune remarque et je suis soulagée, car je n’ai pas la force et encore moins le courage de me battre ce soir. Je suis usée, de ma vie sans doute, de cette vie qui est compliqué, pourquoi je n’ai pas juste Nathéo dans ma vie, comme avant, comme avant le décès de mon amie et de la copine de Nathéo, pourquoi ? Car j’ai encore cette culpabilité en moi, ça me ronge et je n’en parle jamais même pas à mon frère.  J’ai pas l’impression d’être chez moi, puis je suis tellement perdue, que je ne remarque pas l’absence de Nathéo qui n’est pas venu me voir, à moins qu’il soit au toilette à faire la grosse commission. Bref, Lowan me demande de faire un vœu, je grimace un peu à cette demande alors que je tente de calmer mes larmes, pas que je veuille être forte face à ce mec, non, juste que mes yeux me piques tellement j’ai pleuré énormément en quelques jours, en me cachant toujours pour éviter les questions. Je lâche malgré tout. «    Que ma vie soit la même qu’il y a sept ans ! » Et je comprends finalement qu’il venait d’ôter un cil de l’une de mes joues complétement humide et qui accueillait à nouveau des larmes sur ces dernières. Il me parle de ta sœur. «    Je connais ça, Nathéo faisait pareil avec moi … » Je pleurs avant de finir ma phrase. «    Quand il cachait mes poupées. » L’anecdote me fait sourire et j’en pleurs un peu plus avec une petit sourie se formant sur mes lèvres. «    Tao et je préfère mater le match … y a de la glace ? » Je devrais sans doute le savoir, mais  non finalement c’est toujours nathéo qui fait les courses, faisant même attention de prendre ce que j’aime histoire de me gâter. Dans le fond, je suis une princesse et sans doute celle de mon frère. «    Il est où lui au fait ? » Que je demande tout en ôtant ma veste et la jetant sur le canapé essayant de calmer mes pleurs et mes larmes par la même occasion. Parler avec Lowan ? Pas le bon choix, pourtant il était si calme que c’en était apaisant.


LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 52
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Jeu 6 Juil - 10:53 )


Hide away my tears won't kill the pain
feat. Jewel

 
Lowan n’était même pas étonné de finir seul au final. C’est peut-être ce qui le blasait. S’il avait hésité à dire à son ‘pote’ qu’il viendrait le lendemain en lui sortant l’excuse d’être occupé, il se retrouvait quand même tout seul puisque Nathéo avait fini par quitter son propre domicile. Quelque part, c’était une marque de confiance que de le laisser là, tout seul. Une confiance que Lowan abusa en jetant un œil un peu partout. Il prenait soin de bien remettre les choses à sa place tout comme il s’appliquait à prendre en photo le plus de choses possibles pouvant l’aider à avancer dans son enquête. Lorsqu’il estima qu’il avait de quoi s’occuper les prochaines heures, il se réinstalla sur le canapé face au match. A plusieurs reprises, il avait eu envie de se barrer plutôt que de rester là à attendre. Il connaissait désormais assez Natheo pour savoir qu’il pouvait en avoir pour plusieurs heures et qu’une simple course, dans son langage, ne pouvait pas forcément dire charrette. Le résultat du match, il aurait très bien pu le voir chez lui. Il aurait pu bosser devant, il aurait pu même simplement rendre visite à Binky, en fait en y réfléchissant il aurait pu faire plein de choses d’autres que d’attendre là que monsieur daigne revenir.

Alors que le match commençait à devenir plus intéressant, Lowan porta son attention sur le bruit de la sonnette avant de se lever et de rejoindre l’entrée. Jamais il ne s’était dit que Jewel en arriverait à sonner à la porte alors que, normalement, elle était censée y vivre. Ne posant pas plus de question, il la laissa entrer en s’écartant. Lowan avait remarqué les joues humides de la jeune femme, mais n’avait pas mis le doigt dessus pour autant. Il commençait à connaitre la brunette, désormais. Ce petit jeu auquel il la faisait participer, c’était ce qu’il faisait avec Binky lorsqu’elle était petite. Le policier ne s’attendait pas à ce qu’elle dise tout haut ce qu’elle devait penser tout bas, ce à quoi il rétorqua « Faut pas le dire tout haut, il ne va pluss se réaliser. Dommage » et s’il ne le montrait pas réellement, Lowan avait gardé dans un coin de sa tête cette information qu’elle venait de lui servir sur un plateau sans même le savoir « Les frères sont tous pareils je vois » bien que lui et Binky, c’était selon lui encore un peu différent. Quant à son frère, ils avaient une relation de frères, rien de plus « Alors quand t’étais petite tu jouais aux poupées. C’est mignon. Ma sœur à moi elle préférait les ballons. Avec mon frère on voulait lui mettre la misère, mais elle assez douée, faut le reconnaitre » Lowan se rappela qu’il n’avait jamais parlé de son frère à Jewel. La dernière fois, il n’avait mentionné qu’une sœur alors qu’elle avait essayé d’en savoir plus sur lui.  Enfin, il comprit désormais ce qui bouleversait la jeune femme. Tao lui avait parlé de ce que Lowan lui avait donné comme information. En soi, c’était pas un problème si ce dernier n’avait pas mentionné de qui il avait cette infos. Mais Lowan lui faisait confiance, heureusement « Tao ? Qu’est-ce qu’il t’a fait ? » Concernant la glace, Lowan n’en avait aucune idée, il n’était pas chez lui et il n’était même pas amateur de glace, à vrai dire « J’sais pas moi s’il y a de la glace. C’est pas chez moi ici j’te signal. » lui répondit-il avec un sourire. Lowan se leva pour se diriger vers la cuisine, ou plutôt vers le réfrigérateur. Il en sorti un pot de ben & Jerry’s au cookies. Il prit soin de prendre une cuillère dans un tiroir après en avoir ouvert 2 avant afin de trouver le bon et en passant derrière le canapé, colla le pot de glace dans la nuque de Jewel. Ca aussi, il prenait plaisir à le faire avec sa sœur pour l’emmerder un peu « Tiens. » fit-il en lui tendant le pot, puis en s’installant à côté d’elle alors qu’elle réclamait son propre frère à sa façon « Bonne question. Tu connais ton frère, ses ‘courses’ peuvent parfois durer plus que de raison. Suffit qu’il croise un de ses potes, une nana et on le revoit quelques heures plus tard ». Lowan porta son regard sur l’écran de la télévision, mais le contenu ne l’intéressait plus vraiment « Tu as dit tout à l’heure que t’aimerais que ta vie redevienne comme il y a sept ans. Mais tu ne peux rien faire pour qu’elle s’en rapproche ?» lui demanda-t-il curieusement, mais subtilement. Il la regarda manger sa glace aux cookies « Bon alors, Tao qu'est-ce qu'il t'a fait ? C'est un mec bien pourtant » comparé à ton frère, pensa-t-il




 
♡ ♡ ♡
  MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 61
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Dim 9 Juil - 1:05 )

Lowan & Jewel



Hide away my tears won't kill the pain

Ça me turlupine. J’ai du mal. Je n’arrive pas à vivre avec cette nouvelle. Elle me ronge depuis quelques jours maintenant. Tao a foutu un bordel dans ma tête et ce n’était pas ce dont j’avais besoin pour continuer d’avancer. Ma vie était déjà une merde sans non alors pourquoi j’allais devoir subir cela encore ? J’avais déjà connu les abords d’une nouvelle famille et ça me brisait le cœur. Ma vie avait changé, elle avait été démolie comme ça, de but en blanc. « Pardon tu n’es pas Jewel, mais Maylie. On n’est pas désolée de gâcher ta vie, de t’enlever à ta vie, celle que t’affectionnait. » C’était presque ça, les mots du flic ayant découvert le poteau rose. Pas de gentillesse, aucune fioriture pour protéger mon cœur. On avait traité ma famille qui m’avait adopté comme des merdes, des méchants, alors qu’ils étaient que des victimes et surtout que mon frère venait de perdre quelqu’un, qu’on venait de perdre quelqu’un, c’est là que Nathéo avait changé. Comme moi, on était encore plus unis, plus présent malgré parfois la distance entre nous, on était là et prêt à tout. J’étais prête à tout pour lui et peu importe le prix à payer à vrai dire. J’en pouvais plus, chialer dans ma chambre, ce n’était pas mon truc, surtout que je n’étais pas à mon aise dans cette chambre, ce n’était pas celle de l’appartement que je partageais avec mon frère. Alors, voilà, j’étais arrivée bien vite à son immeuble. J’avais du mal à retenir les larmes, à ne pas penser à ce que ce jeune homme m’avait sorti. Ça tournait dans ma tête, laissant des questions bien trop chieuse à mon goût dans mon esprit. En sonnant, encore et encore sur la sonnette, car dans mon sac je n’avais pas trouvé mes clefs, je continuais de pleurer. Je pleurais et je ne cessais pas d’avoir des larmes sans pouvoir les contrôler et les expliquer. Avoir un frère ça pouvait être cool, mais ça allait encore gâcher la dynamique que j’avais dans ma vie et ça je ne pouvais le supporter.
C’est Lowan, pas Nathéo qui m’ouvre. Déjà c’est un premier choc, puis le second est sans doute le fait que je n’ai pas de remarque sur mon accoutrement ou encore mes pleurs. Non, il s’écarte juste me laisse passer. Je ne m’attends pas trop à ce qu’il se rapproche de moi, efflore ma joue, enfin la caresse même pour en retirer une larme, mais surtout un cil. Non, je ne m’étais pas imaginé cela et non plus rien de romantique, j’attendais, le pique qui me ferait sortir de mes gonds. Quoi que je sois tellement au fond du trou, que je ne serais pas dire si je serais réellement réagir. « Pff.. ça fonctionne pas ce genre de chose, sinon on serait tous heureux. » Je le lance comme ça. C’est vrai être heureux ce n’est pas toujours à portée de main, on caresse à peine le bonheur parfois et cela en devient déroutant de temps à autre. Ou alors on est heureux un petit moment avant que l’épée Damoclès ne vienne s’effondrer sur votre vie pour la gâcher. « Non, pas tous. » Je le sais. Teddy est différent, du moins je n’ai pas cette image-là du frère, je l’ai qu’avec Nathéo. Peut-être que c’est l’enfance qui fait tout ? Je ne saurais dire. Pinçant mes lèvres entres elles je souris un peu continuant à sentir des larmes couler le long de mes joues. « Je suis une princesse après tout … » Une petite remarque pas méchante, juste une phrase lancée comme ça, je ne veux pas forcément penser à mon enfance sans que mon frère soit là. « Alors elle te battait au foot ta sœur ? » Ce n’était pas tombé dans l’oreille d’une sourde malgré toute la peine présente sur mes épaules. Je grogne un peu à sa question sur Tao. Je n’ai pas envie d’en parler, pas de suite, pas maintenant. Je vais juste m’installer comme un phoque sur le canapé devant le foot, ça me passionne pas, je regarde que les gros trucs dans ce sport, je suis plus une fan de football américain à vrai dire. Mais bon. Un jeu vidéo serait pas mal, mais je suis pas d’humeur, avec les larmes qui coule encore et mon ventre qui quémande comme le réconfort de la douceur des glaces. « Moi si , mais je fais jamais les courses … Nathéo veut pas. » Il ne veut pas, car il a peur et je le sais. Il a peur que je préfère m’en aller. Il est du style à pas vouloir que je m’éloigne de lui, il a haïs ma famille, ma famille de sang, car il est ma famille. Nathéo c’est juste le gars blessé, le gars qui ne veut pas perdre ses repères. J’en fais partie et moi non plus je ne veux pas le perdre. Un coussin contre moi, je l’enroule de mes bras et je regarde les joueurs courir sur l’écran, les larmes commençant à cesser, même si Nathéo me manquait à cet instant. Putain. C’est froid. « Mais t’es dingue ! » Que je hurle presque. « Merci quand même ! » Que je lui dis alors qu’il se fout à côté de moi sur le canapé. « Superbe … » je bougonne, car je le sais, Lowan le sait pas, mais il est dur Nathéo, mais avec moi c’est une crème, peut être trop, je suis son talon d’Achille et beaucoup le savent. Je mange de glace et je finis par en proposer un peu à Lowan. « Tu veux une autre cuillère que la mienne ? » Je souffle à sa question. « Tu as une machine à remonter le temps ? » La réponse est non, je ne peux pas oublier ce qui a changé, je ne le peux pas. Pourtant ça serait faisable, maintenant je suis majeur, mais je ne me sentirais pas de faire ça « Il m’a dit un truc de merde… tu le connais d’où ce gars ? » Que je m’interroge, alors que je regarde le match, sans vraiment être captivé. « Il m’a sorti, qu’il était mon frère.. » Je lâche ça comme ça de but en blanc.



LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 52
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Dim 9 Juil - 18:15 )


Hide away my tears won't kill the pain
feat. Jewel

 
Lowan adressa un sourire à la brunette qu’il avait déjà connu plus souriante, ou plus chiante. Depuis le temps, il s’était fait à son caractère et même s’il envie de l’enfermer dans une voiture le temps d’aller faire une course était plus que tentant, il appréciait la demoiselle. Parfois, il avait l’impression d’être la babysitter de Jewel quand il entendait parler Natheo, mais d’un autre côté, c’était pas plus mal pour sa mission.  Le bonheur c’était quelque chose de difficile à avoir et pourtant Lowan continuait à essayer de l’être malgré ce qu’il avait appris. Non pas que son nouveau frère le dérangeait, mais c’était un peu trop brutal pour lui. Savoir que ses parents lui avaient menti le mettait hors de lui, pourtant, n’était-il pas lui aussi en train de mentir à la belle Jewel ? « Tu sais, le bonheur c’est un peu comme les palais des iles enchantées dont les dragons gardent les portes. Il faut le combattre pour le conquérir… » Les yeux fixés sur elle il prit une mèche de cheveux et joua avec entre ses doigts, avant de l’écarté du visage de la jeune femme. Il laissa son bras reposer sur son propre genou lorsqu’ils en vinrent à parler des grands-frères. Lowan avait la nette impression qu’ils étaient fait pour emmerder leur sœur, lui-même il lui arrivait encore d’emmerder sa propre sœur, bien qu’il gardait plus un œil sur elle qu’autre chose. Malheureusement son travail faisait qu’ils vivaient sur deux continents différents et lorsqu’il était là, il travaillait encore. La preuve, au lieu d’aller voir Binky, il se retrouvait encore chez Natheo. Pourquoi ? Dieu seul le savait, parce que lui il n’avait toujours pas compris pourquoi il l’avait fait venir. Lowan adressa un sourire à la jeune femme lorsqu’elle reprit l’étiquette que Lowan s’amusait à lui coller pour lui mettre un coup de chaud « c’est bien aussi d’être une princesse. Pour certaines filles, ça donne un peu de charme. Puis ça va, tu n’entre pas dans le stéréotype de la peste vêtue de rose de la tête aux pieds. Ca reste subtile chez toi… quoi que » fit-il pour tenter de la faire sourire un peu. Jusqu’à ce que Jewel en vienne à lui parler de sa sœur. Le regard dans le vide, Lowan se remémorait sa première rencontre avec sa sœur. Si Jewel avait horreur d’être comparée à une princesse, aux yeux de Lowan sa sœur était la sienne. Certes, à sa façon mais pour lui ça ne voulait pas forcément dire qu’elle était ce genre de femme blasante qu’on a envie de gifler. Non, c’était bien plus profond, bien plus affectueux « Ouais, elle était douée. Ca lui arrivait de me battre » Lowan pinça ses lèvres entre elles, puis reprit « Ma sœur a été adoptée en fait. J’avais douze ans et naïvement j’ai fait chier ma mère pour lui acheter une poupée. Je crois que la poupée elle ne l’a jamais regardée » en y repensant, il en rigolait « Je crois qu’un ballon lui aurait fait plus plaisir. Mais ça m’a pas empêché de jouer le rôle du frère protecteur malgré tout. Tu vois, moi aussi je protège ma sœur, sauf que la mienne je la tiens en dehors de mes affaires. Ton frère te protège aussi. C’est juste que parfois t’en sais rien. Pourquoi tu crois que la dernière fois j’ai dû te coller pour ta course ?» ça par contre, c’était un réel mensonge. Un coup de bluff, il espérait juste qu’elle n’irait pas vérifier. D’un autre côté, Natheo avait trop de fierté pour l’avouer à sa sœur si vraiment, c’était le cas.

En écoutant les dires de Jewel par rapport à son frère, Lowan ne pouvait s’empêcher que ce gars était un véritable crétin. Il avait peur de quoi ? Qu’on lui prenne sa sœur ? Pourtant il finira bien en prison dans un futur plus ou moins proche, et il en fera quoi de sa sœur ? Tout ça pour de la merde. Si Binky faisait le quart de ce que faisait Jewel, il la mettrait dans le premier avion pour l’Allemagne direction les parents avec un mot accroché au cou « à séquestrer ». Finalement il se leva pour aller chercher la glace de la demoiselle, non sans lui refroidir la nuque au passage. Il lui tendit le pot et la cuillère et retourna s’asseoir à côté. Ou plutôt s’avachir. Les yeux rivés sur l’écran, il tourna la tête, appuyée sur le dossier du canapé lorsqu’elle lui proposa de la glace. Il regarda la cuillère et puis la brunette « Non ça va, t’as pas la galle. Au pire je serais juste plus casse couille que d’habitude. » ajouta-t-il avec le sourire avant de prendre la cuillère. La glace c’était pas son kiff et celle aux cookies encore moins « Comment tu sais bouffer ça ? C’est pas bon » lança-t-il en grimaçant « pourquoi tu te concentre pas sur le présent ? C’est pas toujours facile, mais le passé est passé, garde le meilleur et avance. » avec une voix un peu moins audible, il fixa son regard sur elle « La vie prend des virages à 180 degrés, et quand ça arrive, c'est sur les chapeaux de roues qu'elle le fait…» Il n’était pas un de ces gars à prédire l’avenir, mais il pouvait au moins prédire une chose, c’est que ça allait changer. Le futur de Jewel allait être bouleversé et pour ça, elle devra être prête. Elle n’avait pas le choix, parce que si elle échapperait sans doute à la prison, son frère pas. Lowan fit mine de réfléchir à la question qu’elle venait de lui poser concernant Tao « On se connait depuis quelques années déjà. On s’est rencontré sur un terrain de foot ; on avait des potes en commun, on a fait un match, on a sympathisé, on s’est revus et avec le temps et voila. » Faux. Totalement Faux. En réalité, leur métier les avait mis sur le chemin l’un de l’autre. Ils n’avaient jamais vraiment échangé de balle avec Tao et il ne le connaissait pas depuis si longtemps que ça « Ton frère ? Donc il s’est ramené près de toi et il a dit "salut je suis ton frère ?". Sans preuve ni rien ? » Lowan avait malgré tout un moment de stress. Certes, il faisait confiance en Tao, mais quand même, il ne s’attendait pas à ce qu’il lui en parle aussi vite. « Tape la princesse, on est deux comme ça » lui lança-t-il en lui présentant la paume de sa main.




 
♡ ♡ ♡
  MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 61
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Lun 24 Juil - 12:48 )

Lowan & Jewel



Hide away my tears won't kill the pain

Je n’aurais sans doute pas parié sur le fait de parler avec Lowan. Non, surtout qu’on a plus tendance à se tirer dans les pattes et à gâcher la vie de l’autre, surtout lui. Bref, je l’écoute .le bonheur pour moi, c’est palpable sans vraiment l’être. On est heureux pendant quelques heures dans notre vie, on n’est pas vraiment heureux à longueur de temps. Enfin pour moi c’est impossible, mais peut être que d’autre ont de la chance et sont à l’instant même jalousé par ma personne. Je reste un peu stoïque à sa réplique. Les yeux se levant sur le plafond du salon, je mords l’intérieur de mes joues. « Ouai … alors je suis nulle depuis presque sept ans pour le combattre ces dragons de merde.. » Le dire à voix haute est bouleversant, je les sens les larmes aux yeux, mais je me retiens. À quoi bon encore craquer ? Elles avaient déjà assez coulés ces gouttelettes d’eau salée. Je le regarde, en même temps j’ai du mal à voir autre chose vu qu’il se joue d’une de mes mèches de cheveux retombé sur mon visage. Je l’observe et je reste silencieuse, tentant de me calmer, mais il était dur de contrôler cette douleur à l’intérieur de moi. Malheureusement. J’écarquille un peu les yeux en l’entendant me parler de stéréotype et compagnie. Ça me fait sourire plus qu’autre chose pour le coup. Je laisse donc un léger sourire venir prendre possession de mes lèvres alors que mon regard est dans le sien. « Si j’étais une princesse … je devrais être heureuse en famille, dans mon métier et en amour ? Enfin être positive à chaque instant de ma vie non ? Et pas de bol ma vie n’est pas conte de fée … c’est plus un remake de taken en réalité. » Que je finis par lui annoter, histoire qu’il comprenne pourquoi je ne suis pas une princesse, mais que ça pourrait être cool de l’être si ça rimait avec être heureux une bonne fois pour toute, sans plus aucune histoire de merde venant gâche le parcours de ma vie. Puis je me rappelai de son ‘quoi que’ … alors je le pinçai. « Tu pourrais presque avoir l’air du prince charmant depuis tout à l’heure …donc parle pas trop ! » Je lui lance un petit clin d’œil tout en souriant un peu plus, ça fait du bien de sourire malgré quelques larmes encore présente sur mes joues. Je rigole à la petite anecdote de Lowan sur sa petite sœur, il en est tout mignon, en vrai il est mignon pour le coup avec cette histoire et je l’imagine bien avec sa petite sœur que j’ai vu la dernière fois. « Les mecs qui pensent que les filles aiment que les poupées... Moi à mon adoption mon frère a réclamé un chaton pour que je ne sois pas la seule petite nouvelle de la famille ! » Je m’en rappelle de monsieur scoubidou... il n’avait pas trop cherché loin le prénom. « Personne aurait pu croire que j’étais juste une fille kidnappé et revendu, hein ! » Que je balance sans vraiment m’en rendre compte. Quand j’entends Lowan parler de protection avec sa sœur et qu’il sous entends presque que mon frère fait la même chose je souris. « Attend t’es en train de me dire que tu me colles pas par plaisir ? Juste car Nathéo te le demande ? » Je lève les yeux au ciel. « Il n’a pas besoin de me protéger, il devrait le savoir … mais maintenant plus besoin de me coller, je vais lui dire que je n’ai pas besoin d’un garde du corps moi ! » Que je finis par dire. J’ai horreur d’être collé et autant dire que la dernière fois Lowan avait pu s’en rendre compte au vu de comme je m’étais cassée en le laissant seul dans la voiture.
Je frissonne encore un peu de cette glace déposée dans ma nuque. Tout sourire aux lèvres je regarde le jeune homme tout en commençant à grignoter la glace. Le remède aux maux de bien des personnes. La nourriture ça aide toujours. « Crois-moi-tu l’est déjà bien assez ! » Que je lui disais tout en lui tendant le pot et la cuillère, même si j’aurais bien reprit une cuillère avant de lui filer ce dernier. Je le regarde et je fais des gros yeux. « Non, tu ne peux pas critiquer cette glace, sinon je te jure de te tuer de manière diabolique, on ne critique pas ce qui est bon … » Disais-je tout amusée en venant récupérer le pot pour en mange encore un peu tout en me délectant du goût de cette dernière. « Tu manges quoi toi, de la salade ? » Demandais-je amusée et un peu taquine sur les bords. Une machine à monter le temps, je voulais que ça et rien d’autre. « Mais sans mon passé je ne peux pas avancer … y a encore des parties d mon histoire que je ne connais pas … » Tao par exemple, ou encore pendant un an, que s’est-il passé dans ma vie après mon kidnapping ? On ne sait rien de tout cela et ce n’est pas forcément simple. « Ouai, ça retourne toute ta vie et ça rend juste la moitié de tes proches mal … et toi, tu es là à ne pas savoir comment les protéger oubliant juste … » Je souffle. « Juste de te protéger. » Par reflexe, ma tête se baisse et je pince mes lèvres entres elles. Parler avec Lowan fait du bien, étrangement c’est apaisant, je ne l’aurais jamais imaginé. « Ouai, donc le gars tu le connais pas quoi ? » Je conclus ça par ses mots, il ne le connait pas si bien que ça. « Ouai … c’est ça, il m’a aussi parlé de toi ! » je dis en souriant et faisant presque mine que je sais des choses, je ne sais pas grand-chose, j’ai juste questionné Tao sur lui, donc rien en somme. Je tape dans sa main, mais je suis surprise. « Comment ça on est deux, me dit pas que Tao aussi est ton frère, ça serait dommage d’avoir des liens de parenté. » Je préfère en sourire, mais ça me gonfle réellement toutes ces histoires pour le coup. « Je t’écoute, qu’arrive-t-il à mon chier préféré ? » Souriais-je en lui demandant tout en reprenant une cuillère de glace.



LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 52
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Lun 7 Aoû - 18:11 )


Hide away my tears won't kill the pain
feat. Jewel

 
Assis dans le canapé aux côtés de Jewel, un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu’elle semblait en vouloir à son passé. C’était pas simple et elle semblait avoir eu un passé plus compliqué que d’autres encore. Parfois c’était bien de se dire qu’on ne devait pas s’occuper de sa vie toute seule, qu’à certains moments de sa vie on pouvait demander de l’aide. Elle était courageuse et avait une certaine force de caractère, mais Lowan était du genre à se dire qu’il y avait toujours des solutions aux problèmes « T’es pas obligée de les combattre toute seule.» Il ne voulait pas se permettre de lui proposer son aide, après tout il ne la connaissait pas et puis elle avait son frère. Lowan savait pertinemment qu’elle le remballerait et puis malheureusement, il devait aussi faire son taff. Malgré tout il prenait le temps de l’écouter et de la conseiller un minimum « Pas forcément. Tu crois vraiment que les princesses sont si heureuses ? Regarde cendrillon, ou la belle au bois dormant. Elles n’ont pas eu une vie facile. » et il doutait fortement que les princesses dans la vie réelle soient si heureuses qu’on aimerait le prétendre. Rien que d’avoir des devoirs, des protocoles et compagnie ne devait pas donner envie à beaucoup de filles si seulement elles savaient. Le problème, c’est que Disney avait tendance à enfumer ces petites filles désireuses de devenir des princesses. C’est naïf et pourtant, Lowan avait jamais voulu être un prince charmant, lui « Je doute que la vie de princesse soit aussi cool que Disney aime le prétendre, en réalité. » Lowan adresse un sourire face à cette remarque. Justement, il ne cherchait pas à être prince. Ni charmant à vrai dire, bien qu’il ne voulait pas non plus être le gros bourru de service. Il devait aussi faire attention et arriver à gérer ce nouveau personnage qu’il interprétait depuis quelques mois maintenant et sa véritable personnalité. Des fois c’était plus compliqué qu’on ne pouvait l’imaginer, mais il avait l’impression qu’il s’en sortait pas trop mal pour le moment. Il fallait juste qu’il arrive à se remettre en question de temps en temps, mais surtout pas devenir le prince charmant de cette princesse au passé souillé et au destin brisé « Rassure-toi je suis loin d’être un prince charmant. La preuve, j’ai des plans pas forcément légaux avec ton frère. On va dire que j’suis un peu comme le mec de Raiponce » pour rester dans l’univers Disney … C’était cliché de dire que les filles aimaient le rose et les poupées et les garçons étaient représentés par la couleur bleu et aimait les voitures. En tout cas pour Lowan ça avait été le cas. Jamais il n’avait aimé jouer avec des poupées et jamais il n’avait vraiment aimé le rose. Sa sœur par contre n’entrait pas dans ces habitudes ce qui en étonnaient certains. Même lui ça l’avait étonné lorsqu’il avait compris qu’il aurait mieux fait de lui offrir un ballon plutôt qu’une poupée. Aujourd’hui, Binky n’en était pas moins une magnifique jeune femme qu’il essayait dans la limite du possible, de protéger. Parfois un océan les séparait, mais aujourd’hui ils étaient bien tous les deux sur le même continent, dans la même ville. Alors ouais, de temps en temps il essayait de garder un œil discret sur elle sans devenir le frère lourdingue « C’est mignon un chat. L’attention est sympa, j’y aurais jamais pensé. » Après pouvait-il vraiment comparer sa famille avec celle de Jewel ? Pas vraiment non. La sienne était relativement normale, pas trop recomposée sans trop de frères et sœur dans les quatre coins du monde. Néanmoins, il préfère ne pas réagir sur ces nouvelles révélations concernant l’enfance et l’adolescence de Jewel. Malgré tout, il les gardait dans un coin de sa tête. Cette fille pouvait s’ouvrir plus facilement qu’il ne l’aurait imaginé lorsqu’elle semblait plus « Je sais que c’est pas simple, mais essaie d’avancer. Avec un pied dans le passé tu vas finir par te cogner la tête dans le présent » finit-il par lui dire. Il se doutait que ce n’était pas simple, encore moins avec un passé aussi instable que le sien, mais à ses yeux ce n’était pas infaisable. En parlant de Natheo, Lowan se contenta de sourire face à la réaction de la petite sœur protégée par le pote du grand-frère « T’es canon, mais j’ai pas l’habitude d’être pot-de-colle avec une fille, aussi canon soit-elle, de mon propre gré. » Cette fille ne semblait pas mesurer les risques que son frère prenait. Les gars avec qui il avait des affaires quelconques n’étaient pas des petits dealers de ruelles. À tout moment, ils pouvaient se retourner contre Natheo et s’en prendre à la jolie brune s’ils en avaient décidé ainsi. « Laisse-moi deviner : tu sais te défendre toute seule ? t’es assez grande pour le faire etc ? » la taquina-t-il. Il s’accouda sur ses cuisses, jouant avec son paquet de clopes « Mais okay, j’te colle plus. Remarque ça me fera les pieds, j’ai un boulot qui m’attend. Autre que babysitter et mieux payé ». Pour le coup, il devrait sans doute trouver un système D. Les glaces c’est bien un truc de filles. Les hommes ne trouvent pas vraiment de réconfort dans la nourriture. Rarement du moins et Lowan n’entrait pas dans cette catégorie de mec. Il la regardait manger sa glace et lui proposer de goûter. Non, vraiment c’est pas son kiff « C’est trop sucré, comment tu peux manger ça ? » fit-il en grimaçant. « Non, mais pas de glace. J’suis pas un mec très… sucré. Le chocolat, les glaces et compagnie c’est pas mon kiff. Après tu crois que j’aurais ce corps d’apollon si j’bouffais des hamburgers tous les jours ? » Lui lança-t-il sur un air faussement narcissique. Jusqu’à ce qu’ils en retombent sur un sujet plus sérieux, mais aussi plus sensible. Le passé posait bien des problèmes lorsqu’il en avait décidé ainsi, mais Lowan était ce genre de gars à se dire qu’il fallait se forcer à avancer. C’était pas simple, mais se libérer de son passé était important pour avancer « T’as qu’une vie et elle est unique. Tu dois essayer de la vivre pleinement. Le vrai temps dans lequel tu dois vivre c’est celui que t’es en train de vivre, pas dans ton passé. Franchement, essaie de revenir dans le présent, parfois ça vaut le coup d’essayer. » Il lui adressa un fin sourire, l’écoutant toujours attentivement. On avançait, elle avait mis le doigt sur un des problèmes « Pourquoi tu penses pas un peu plus à toi ? Tu peux pas protéger tout le monde, t’es pas un superhéros. Tu vis pas pour les autres, tu vis pour toi. Et si je prends ton frère par exemple, il a pas besoin de toi pour se protéger, crois-moi il sait le faire tout seul comme un grand. Alors vis pour toi un peu et arrête de vouloir protéger tout le monde. Et s’il arrive quelque chose à un de tes proches c’est que ça devait arriver et tu ne dois pas te sentir coupable de ça, sinon tu vas pas survivre Jewel. Pense à toi et avance. » Lowan arqua un sourcil face à la réaction de Jewel concernant Tao. En réalité, il le connaissait bien plus qu’il ne laissait l’imaginer, mais autant éviter d’éveiller les soupçons « Je le connais assez pour savoir que c’est un mec bien et digne de confiance. J’crois que je pourrais même laisser la vie de ma sœur entre ses mains, pour te situer le niveau de confiance. Et Evidemment tu vas vouloir me faire croire que t’as appris des trucs sur moi que t’ignorais ? » Lowan ne put réprimer un rire en imaginant Tao comme frère commun « Mais non pas lui. J’ai aucun lien de parenté avec Tao. Fin j’espère. Mais y’a un jeune d’une vingtaine d’années qui s’est ramené au… » poste de police où j’suis basé pour ma mission.. « bar où je travaille en disant qu’il était mon frère. Fin mon demi-frère. On a la même mère en commun, sauf que ma mère actuelle, c’est pas ma mère. En résumé ça donne un peu ce bordel là. » A nouveau Lowan repensa à la réflexion de Jewel concernant leur lien de parenté et attrapa à nouveau une de ses mèches de cheveux « C’est parce que tu me trouves trop chiant comme frère éloigné ou bien tu trouverais ça dommage d’avoir un Apollon comme moi en guise de frère, que tu trouverais ça dommage ? » finit-il par ajouter avec une touche d’humour bien entendu





 
♡ ♡ ♡
  MACFLY
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 61
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( Jeu 10 Aoû - 14:34 )

Lowan & Jewel



Hide away my tears won't kill the pain

Je hausse un peu les sourcils en grimaçant à la réponse de Lowan. Pas obligé de les combattre toute seule ? Il voulait que je demande à qui de l’aide ? Parler de mes dragons à des personnes était comme donner de quoi me faire taper. Même ce dragon répondant au nom de Tao n’allait pas être facile à combattre sachant que j’étais déjà pas mal tiraillé par sa faute. J’aurais aimé ne rien savoir ou alors qu’il en parle à ms parents biologique et tout, mais pourquoi moi ? « Qui va m’aider à les combattre ? » Je ne sais pas, je pourrais parfois appeler Nathéo, comme je le fais de temps à autre et tout, mais pas forcément là de suite au sujet de Tao, il serait capable de faire une crise de jalousie ou de fusiller le gars qui tente encore de me voler à lui. Il me l’a déjà clairement dit, il ne veut plus d’autre famille, il l’avait sorti en rigolant, mais le connaissant. Étrangement je l’avais pris comme de vraies paroles et non juste une blague lancé comme ça. « Ouai, si tu veux, monsieur je connais les princesses par cœur ! » Que je lui lançais gentiment et sur un air taquin. Pas de prise de tête, façon vu mon état lamentable, je n’étais pas prête pour faire une bataille avec quiconque et encore moins Lowan, je serais de carrément me liquéfier dans des bras. Enfin, je n’étais pas bête à croire que les princesses soient tout le temps heureuse, c’était juste dans les contes, on nous vendait la fin heureuse que tous attendait. Finir heureux et avoir une dizaine de gosse. Ce n’est pas forcément ce que j’attends de la vie et pour ma vie. Je veux juste profiter, avoir une famille unis. Et sans doute que Nathéo soit dans le droit chemin, mais ça ce n’est pas gagné. « Non, elles doivent être misérable, jugé à longueur de temps, comme celle des stars en somme… ce ne doit pas être simple d’être exposé aux yeux de tous pour être jugé sur son poids, ses amants ect … » Mais c’est un choix fait pas certaines personnes désireuse d’être connue, sans se rendre compte que leur vie peut être carrément horrible. Moi je me contente de ma vie et c’est tout, mais si on pouvait enlever certains poids, problème, je serais la plus heureuse au monde. Ou alors pouvoir tout régler en un claquement de doigt, mais ça aussi ce n’est pas la peine d’y songer. Je ne peux pas vivre comme ça. Je ris un peu à sa remarque et mes yeux le fixe avant de pincer mes lèvres. « Méfies toi Flynn Rider est l’homme de ma vie ! » J’étais sérieuse du fait que ce personnage Disney me faisait amplement rêver, le genre de mec qui pourrait sans doute pouvoir m’avoir, mais avouons que je ne voyais pas encore ou je ne le voulais pas Lowan tel un Flynn. « Mais rassure-toi pour moi tu n’es pas Flynn dans les Disney, je ne sais pas qui tu es, mais je trouverais un jour ! » JE lui lance un clin d’œil amusé pour le coup. Lowan me fait sourire avec ses dires sur son passé avec sa petite sœur, cette petite blonde que j’ai déjà croisé. Je le regarde et je ris. « Jamais pensé au chat, pourtant un animal de compagnie c’est comme un meilleur ami … alors en débarquant là-bas, j’ai eu Nathéo et Monsieur Scoubidou ! » Je ne pouvais pas nier, je m’étais vite fait à ma nouvelle vie auprès de mes parents adoptifs et de ces deux-là. Scoubidou est encore vivant, mais bel et bien vieux … et ça me rend triste que d’imaginer mon chat mort. Mais, c’est malheureusement une chose qui pourrait arriver, surtout au vu de son âge. Il a dix-huit années, alors à force il n’est vraiment plus au plus haut de sa forme. Mais je m’en occupe comme mon bébé, non en fait c’est mon bébé, l’homme de ma vie en réalité, mais ça c’est secret ou tabou au choix. Pas simple. Il rigole, c’est même complexe d’avancer et de tout garder en autre dans sa vie. Pour ça que j’ai besoin de ces moments de détente, de virevolter avec l’adrénaline débordant de mon être, laissant place à rien d’autre et encore moins à mes problèmes jonchant ma vie depuis bien des années à présent. « On ne peut pas forcément avancer quand nos réponses du passés ne sont pas comprise ou n’ont pas de réponse … si tu as une solution pour oublier que ma fabuleuse vie n’était qu’un mirage jonché sur un gros événement, je t’en prie … dis-moi ? » Rien d’agressive, je suis juste curieuse de son avis, de son aide. Car je ne vois pas par moi-même une vulgaire solution pour me sortir le cul du passé. « Merci d’enfin avouer que je suis canon ! » Que je lui lance en lui faisant un clin d’œil. « Maintenant, je te veux plus sur mon dos, tu verras Nathéo cédera ! » Je sais y faire avec mon frère, je peux être une véritable peste avec lui quand il ne veut pas me lâcher. La vie me blesse alors pas besoin d’être défendu, le destin décidera sans doute de ce qui devra m’arriver. Je vois les choses ainsi. « Toute seule non, mais si un truc doit arriver, ça arrivera avec toi ou sans toi ! » Je lève les yeux au ciel, finissant par attirer mes jambes pour les mettre sur le canapé tout en le regardant jouer avec son paquet de clope, limite stressant. « Merci ! Puis tu étais payé pour me garder … non mais je rêve ! » Nathéo il dépense de l’argent pour rien si c’est le cas, non mais il va m’entendre râler lui, c’est clair. Je crois je vais lui faire regretter ça, à ma manière. La glace ça fait du bien, mais parler et légèrement vider mon sac avec Lowan aussi. « Tu sais pas ce qui est bon mon pauvre Lowan ! » Je fais la mine incompréhensive, comment il ne peut pas aimer ça, punaise c’est juste ma vie. M’enfin, chacun ses goûts comme on dit, mais certain mériterait pas d’avoir de goût pour ne pas aimer certaines choses ! « On peut mal manger et avoir un corps de déesse ! » je lui fais un petit clin d’œil tout en gardant le sourire. « Je suis dans mon présent, mais aussi dans mon passé ! Je le vis bien … juste pas quand un gars vient m’annoncer, je suis ton frère ! » JE souris. « Imagine tu es prêt à te marier et tout, et une meuf débarque en mode : je te présente ton fils ! » Je le regarde et j’attends une réaction. Je suis sûre qu’il peut le comprendre avec cet exemple. « Je pense à moi … je te jure. Mais c’est un besoin de protéger mes proches… puis Nathéo … est comme ça à cause de moi, alors je ne peux pas le laisser tomber ! » C’était parfois chiant, voulant faire mes études, même si parfois ne pas y être à fond m’arrangeait tellement c’était éprouvant. « Un tas de chose que j’ignorais sur toi … pas forcément plaisante à savoir ! » Non Tao a été une tombe, prouvant sans doute la confiance qu’on pouvait placer sur lui. « Si tu peux placer la vie d ta petite sœur entre ses mains, je pense que je peux lui faire confiance ! » Lâchais-je tout en soupirant. JE l’écoute parler de sa mère biologique et son demi-frère. Mes sourcils se fronce et je pose ma tête contre son épaule. « On n’a pas de chance avec les familles je crois … Tu en penses quoi de ton frère et de toute cette histoire ? » Je le regarde et je secoue la tête. « L’inceste pas trop mon truc … alors je n’aurais pas pu te chercher comme je peux le faire parfois ! » JE l’avoue et je l’assume, mais je n’allais jamais assez loin, un jour peut-être. « Tu aimerais m’avoir en sœur toi peut être ? » Que je finis par demander, tout en me concentrant finalement dans l’épisode qui vient de remplacer le match de foot.


LUCKYRED

_________________




true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}} ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Hide away my tears won't kill the pain {{Jewel ♥︎}}

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération