Trust me when I say you're amazing

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 334
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Trust me when I say you're amazing ✻ ( Jeu 13 Juil - 19:02 )












Cela faisait une demi heure que j’attendais Emina au parc. Depuis qu’on s’était rencontré au lycée, on avait fait connaissance et je l’aimais bien. C’était une femme adorable mais qui manquait cruellement de confiance en elle. C’était là où j’intervenait. En tant qu’ancien sportif j’avais la toute petite prétention de savoir quel exercice était bon pour elle et de fil en aiguille j’en étais devenu son coach personnel. Enfin quand nos horaires de travail le permettait. Si moi j’avais plus de disponibilité, Emina elle, était infirmière et c’était plus délicat de se voir chaque semaine au même jour. Pour autant on arriver très bien à combiner tout ça et il y a encore deux jours elle m’avait confirmé que je pouvais compter sur elle pour notre séance d’aujourd'hui.
Arriver en retard n’était pas dans ses habitudes alors je m’inquiétait un peu sans pour autant imaginer le pire. Soit elle était malade et elle n’avait pas eu le courage d’envoyer un message. Soit son réveil avait sonné, elle l’avait éteint et s’était rendormi. Soit elle faisait une nouvelle crise de confiance. Dans tous les cas, je lui laissais encore 10 minutes avant que je n’aille chez elle. En attendant je discutait joyeusement avec Jeremy.

Les 10 minutes que j’avais laissé à Emina étaient maintenant écoulées et elle n’était toujours pas en vu. Il ne me restais plus qu’une chose à faire, aller chez elle pour m’assurer que tout allait bien. Emina n’habitait pas trop loin du parc et en petite foulée cela ne m’avais pris que 10 minutes pour y arriver.
Si au début quand je venais vérifier chez elle qu’elle était toujours vivante, je frappait à la porte jusqu'à ce qu’elle vienne m’ouvrir. Une fois elle ne l’avait pas fait et après quelques recherches, j’avais trouvé un double de clé sous un pot de fleur. Maintenant je ne prenais plus la peine de toquer. Les clés étaient toujours au même endroit et je les utilisait pour entrer. ”Emina c’est Paul ! J’espère que t’as du café et une excellente journée pour m’avoir planté je parlais depuis le salon, parce que même si j’étais un peu intrusif dans sa maison, je ne l’étais pas au point de venir ouvrir chaque porte pour savoir où elle se cachait. Je guettais le moindre son pour savoir où elle pourrait être. En jetant un coup d’oeil dans la cuisine, je pouvais remarquer qu’elle n’y était pas, et pas d’odeur de café non plus pour me rassurer. Mauvaise pioche. J’essayais d’entendre l’eau de la douche qui coule, mais de ce côté rien non plus. De toute évidence il ne restait plus que les toilettes ou la chambre pour trouver Emina. Autant dire les deux derniers endroits où je n’irai pas sans son accord. Enfin surtout la chambre, parce que les toilettes c’était moins important. Je m’affalais dans le canapé et attendait qu’Emina daigne enfin se montrer à moi et qu’elle m’explique pourquoi elle m’avait lâchement abandonné aujourd'hui.





lumos maxima

_________________
Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Ven 28 Juil - 0:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/06/2017
›› Commérages : 77
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Tara Lynn
›› Schizophrénie : Yaël Devitto #MamieYaya
›› more about me

Re: Trust me when I say you're amazing ✻ ( Sam 22 Juil - 11:39 )


Trust me when I say you're amazingPaul & EminaMon lit douillet est une pure merveille, je pourrai y passer des lustres et surtout toute ma vie, un serveur à mon service pour me ramener à manger, surtout de la glace. Heureusement je ne passe pas ma vie dans mon lit, je sors travailler, aller chez le coiffeur, faire les boutiques, rejoindre mes amis et ma famille, tout ça quoi, les trucs du quotidien qui me donnent envie de vivre ma vie heureuse. Bien entendu, il y a des journées où mon lit ne me quitte plus. La cause ? J’ai peut-être un peu trop travaillé hier soir, je me suis occupée d’un patient qui me voulait comme infirmière, il disait que j’étais la plus compétente etc. J’étais bien sûr flattée mais ça m’a pris une très grande partie de ma nuit, il fallait que je reste à son chevet sinon il me faisait une crise. Cette homme était en plus très sympathique alors je n’allais pas le laisser là, tout seul, alors que je pouvais un peu rester. Je me suis donc couchée à 4heures du matin malgré moi. Je savais que dans quelques heures je devais aller rejoindre Paul au parc, mais je ne me souvient pas avoir mis un réveil. Il était 4heures du matin, il ne faut pas m’en tenir rigueur voyons.

J’entends quelqu’un qui ouvre ma porte tandis que je suis en étoile de mer dans mon lit. Mais qui ça peut bien être ? J’avoue j’ai pris un temps avant de me réveiller j’ai regardé l’heure : 10h45. Jusque là, aucune alerte, je ne me demande juste qui peut bien rentrer chez moi alors que je n’attendais personne et que je suis plutôt en train de somnoler. J’ai pensé à un cambrioleur, mais… je me suis dit qu’il serait sans doute un peu plus discret et il saurait que je suis là. Donc j’ai passé cette option à la trappe. C’est seulement quand j’entends la voix de quelqu’un s’appeler Paul que je me rends compte que je le connais. Je ne comprends pas la référence à l’avoir planté. « Paul ! Je suis dans ma chambre en train de dormir, qu’est-ce que tu fais là ? » C’est vrai je ne sais pas pourquoi il est là. « On avait entraînement aujourd’hui ? Parce que si c’est le cas, je crois bien que c’est foutu. » J’ai absolument pas la fois de me préparer pour aller faire je ne sais quoi qui nécessiterai à mon corps un quelconque effort. « J’ai passé une longue nuit, pose toi sur le canapé, il y a de la glace dans le frigo, moi je vais continuer à dormir. » Je vais quand même pas le renvoyer chez lui alors qu’il a pris la peine de venir me chercher. Seulement il va devoir faire autre chose que mon entraînement, parce que là… Je ne suis pas du tout apte. Je crois que mes cheveux ne ressemblent à rien et que j’ai des cernes sous les yeux. Une mine pas très joyeuse.
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 334
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Re: Trust me when I say you're amazing ✻ ( Ven 28 Juil - 0:23 )












En entrant comme ça chez Emina, je me faisais l'impression d'être un psychopathe ou un d'un voleur et j'avais l'impression que ses voisins étaient tous devant leur judas à regarder ce que j'étais en train de faire et téléphoner aux flics. Et j'avais beau me creuser la tête, mais de mémoire, je n'avais pas de contact dans la police. Évidemment rien de tout cela n'allait arriver, parce que j'étais quelqu'un de respectable et que je savais où trouver la clé et donc tout allait bien dans le meilleur des mondes.
En entrant je ne m'attendais pas à trouver une Emina fraîche et pimpante, mais je ne m'attendais pas non plus à trouver personne. Si elle n'était pas venu à notre rendez-vous sportif c'était qu'elle devait avoir une raison, voire même plusieurs raisons. Avec les femmes on ne savait jamais, mais pour autant je m'inquiétais quand même parce que d'habitude quand elle ne pouvait pas venir, elle m'envoyait au moins un message pour me prévenir, ce qui n'avait pas été le cas aujourd'hui.

Si entrer chez les gens ne me gênait pas, entrer dans la véritable intimité c'était tout autre chose et je préférais donc hurlais depuis le salon pour savoir si Emina était toujours en vie. Peut-être dans la nuit un véritable psychopathe était venu la tuer Ce que sincèrement je n'espérais pas. Je n'étais pas prêt pour ce genre de chose, ni prêt à perdre une amie surtout. Heureusement, après quelques minutes de silence, j'entendais sa voix au loin. « Paul ! Je suis dans ma chambre en train de dormir, qu’est-ce que tu fais là ? » Huum, ça me semblait plutôt évidement, mais okay je voulais bien lui donner des explications. « Déjà je suis rassuré que tu sois toujours vivante. Deux, on avait rendez-vous au parc. » Pour l'instant c'était un bon résumé de la situation. « Pourquoi tu dors encore ? » J'avais l'impression de faire face à Joan quand je lui demandais de m'accompagner courir. « On avait entraînement aujourd’hui ? Parce que si c’est le cas, je crois bien que c’est foutu. » Si elle n'y mettait du sien, oui il était clair que ça serait foutu, mais il n'était pas encore trop tard. « Si tu te lèves maintenant, que tu t'habilles en 5 minutes. T'as le temps de prendre un jus d'orange et on peut encore faire un peu de sport » J'étais optimiste, peut-être un peu trop même, je savais d'avance que mes fesses resterais dans ce canapé au lieu de se trémousser au rythme de la course. « J’ai passé une longue nuit, pose toi sur le canapé, il y a de la glace dans le frigo, moi je vais continuer à dormir. » Elle était sérieuse ? Je refusais de me laisser vaincre comme ça. « Qui peut bien manger de la glace à 10h du matin ? » Pour moi la glace c'était à partir du dessert à midi et après quand on voulait, mais pas avant. « On oublie l'entraînement pour aujourd'hui, mais si tu sors de ta chambre, je te fais du café. » Il fallait bien que je tente quelque chose pour la faire bouger. Je me levais du canapé pour aller dans la cuisine et je fouillais rapidement dans les placards pour trouver tout ce dont j'avais besoin pour le café. Ce qui était plutôt facile au final. « Tu sens cette bonne odeur. » En tout cas moi oui et ça donnait envie. « Ramène toi, sinon je vais être obligé de parler aux plantes et elles sont pas prêtes à entendre tout mes secrets » Pas que j'en avais beaucoup, mais les je me méfiais des plantes. Je n'étais pas complètement sûr qu'on puisse avoir confiance en elles.





lumos maxima

_________________
Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Jeu 24 Aoû - 12:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/06/2017
›› Commérages : 77
›› Pseudo : Dakota
›› Célébrité : Tara Lynn
›› Schizophrénie : Yaël Devitto #MamieYaya
›› more about me

Re: Trust me when I say you're amazing ✻ ( Mer 2 Aoû - 18:09 )


Trust me when I say you're amazingPaul & EminaJe m’attendais pas à ce qu’un jour, quelqu’un entre chez moi pour me demander pourquoi je ne suis pas venue à un rendez-vous. Qui plus est un collègue de travail, mon coach sportif et un ami. Déjà qui aurait cru que j’aurai un coach sportif ? Personne bien entendu. En même temps, Paul me l’a demandé si gentiment que je ne pouvais pas refuser son aide. J’avoue qu’il est tout doux avec moi et c’est ce que j’avais besoin, d’une personne sans jugement et assez patient pour pouvoir me supporter dans mes efforts qui sont plutôt … pas toujours de très grands efforts on va dire. Mais Paul est quand même là et je ne saurais comment le remercier, il faudra que j’y pense d’ailleurs. Un petit cadeau simple mais qui fait plaisir, des gâteaux c’est ce qui marche le mieux et c’est quand même original, je ferai mon agent secret pour trouver quel gâteau il préfère.

Enfin, Paul, le mystérieux cambrioleur qui n’en est pas du tout un, me dit qu’on avait entraînement. Hum… Mon lit a remplacé mon entraînement on dirait.  « Je suis vraiment désolée Paul, je me suis couchée beaucoup plus tard que prévu… Je ne tiens même plus les yeux ouverts... » Parler les yeux fermés va devenir une habitude, tu fais un effort pour parler mais pas pour ouvrir les yeux. Je suis en semi-repos limite. Bien sûr il me dit que c’est toujours possible que je m’entraîne, mais pour ma part c’est impossible. Je l’ai dit, mon corps refusent les efforts aujourd’hui, donc pas d’entraînement. J’allais pas le mettre à la porte alors je lui propose de la glace et sa réponse ne me laisse pas de marbre. «  La glace c’est tous les jours, à tout heure, n’importe quand, dès qu’on a faim, c’est l’amour de ma vie, mon mari, bientôt je m’appellerai Emina Carte D’or. » J’aime faire l’enfant et je pense très vite qu’un nom de famille comme celui que j’ai énoncé serait une bonne idée. En plus une part de Français là-dedans, c’est parfait.
C’est clair il essaie de me faire sortir de mon lit, il croit que l’appel du café va me faire venir, seulement je n’aime pas ça. Le thé, c’est le mieux, le meilleur et on fait beaucoup pipi. Côté enfantin de retour. Bien entendu, je me lève quand même, mes bonnes manières me rappellent à l’ordre. « J’arrive, j’arrive, mais je veux du thé, le café c’est horrible, si tu me fais un petit dej digne de ce nom peut-être, je dis bien peut-être, que j’irai faire ton entraînement. » En réalité, je ne vais pas du tout faire son entraînement, j’ai pas les jambes pour faire quoi que se soit. Je sors de mon lit, passe vite fait par la salle de bain pour me rendre un peu plus présentable, du déo parce que clairement je sens pas la rose. Il me dit de me dépêcher parce que sinon il allait parler aux plantes, quelle idée. J’en rigole toute seule. Au final j’accours avec un haut et un jean que j’ai vite fait enfilé. «  Ne parle jamais aux plantes, elle garde trop de secret à force elles vont tout raconter. Enfin, moi je veux bien entendre les secrets que tu as à dire si tu veux bien. » Je lui fais les yeux doux. J’aime bien écouter les petits ragots des gens, c’est pas méchant, c’est juste ma curiosité. « T’as attendu longtemps  au parc ? »  Je vais lui faire la bise, histoire de faire un peu plus poli. «  Ne t’occupe pas de ma tête horrible. Sinon, ne t’habitue pas à la clé que tu as trouvé. » Je le vois qui est en train de s’occuper de son petit café qu’il s’est préparé, heureusement que j’en garde tout le temps pour les invités. « Besoin d’aide peut-être ? » Je suis chez moi quand même.  
© YOU_COMPLETE_MESS
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 334
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Re: Trust me when I say you're amazing ✻ ( Jeu 24 Aoû - 12:51 )











Emina avait de la chance que je sois de bonne humeur, sinon je ne serais pas venu de bon matin chez elle pour savoir ce qu'il lui était arrivée. J'espérais que ce ne soit rien de grave pour qu'elle ait oublié notre rendez-vous et sa voix depuis le fin fond de sa chambre m'indiquait qu'il n'y avait absolument pas de quoi s'inquiéter. « Je suis vraiment désolée Paul, je me suis couchée beaucoup plus tard que prévu… Je ne tiens même plus les yeux ouverts... » Non, je n'accepterais pas cela aussi facilement, elle allait devoir me donner des explications beaucoup plus poussées que ça. « Il ne fallait pas faire des folies de ton corps toute la nuit » En tout cas, cela n'avait pas été mon cas, Charlotte et moi on s'était endormi dans le canapé devant un obscur film romantique auquel je n'avais pas compris grand-chose et ce matin on avait pas eu le temps de se croiser. Donc pour les folies, je repasserais.
Même si en entrant je prétendais très bien connaître les lieux, ce n'était absolument pas le cas et quand Emina me disait de manger de la glace en l'attendant, je n'étais pas très d'accord. J'adorais la glace, surtout celle à la pistache, mais il y avait un temps pour en manger et 10h du matin ce n'était absolument pas le bon moment. «  La glace c’est tous les jours, à tout heure, n’importe quand, dès qu’on a faim, c’est l’amour de ma vie, mon mari, bientôt je m’appellerai Emina Carte D’or. » Okay alors ça c'était très bizarre quand même, mais je lui pardonnai, elle était fatiguée. « Déjà les meilleures glaces c'est les Ben&Jerry's » Enfin ça l'était en parti, parce qu'il ne faisait pas de pot à la pistache et je trouvais que c'était une honte. Un crime contre l'humanité. Je n'était pas un grand fan de glace, mais si on me proposait de la glace à la pistache alors j'avais beaucoup de mal à résister.

Tant bien que mal, j'avais réussi à attirer Emina hors de son lit. J'avais essayé le technique du café, mais selon toute vraisemblance elle n'était pas une adepte. C'était dingue quand même. Comment on pouvait ne pas aimer le café ? Vraiment il y avait des choses que je ne pouvais pas comprendre dans ce monde.  « J’arrive, j’arrive, mais je veux du thé, le café c’est horrible, si tu me fais un petit dej digne de ce nom peut-être, je dis bien peut-être, que j’irai faire ton entraînement. » Thé ou café, dans tout les cas j'avais gagné le pari de la faire sortir du lit. Ou alors c'était peut-être la perspective que je fouille dans ses placards et fassent du grand n'importe quoi dans sa cuisine qui l'avait motivé. « Crois moi, tu ne veux absolument pas goûter au plat que je puisse faire » Du moins sans thermomix. A la maison, je pouvais vraiment passer pour un vrai chef de cuisine, ailleurs c'était trop compliqué. J'étais complètement perdu sans ma machine magique alors faire un petit déjeuner à Emina c'était complètement impossible.
Le fait de divulguer également tout mes secrets à ses plantes plutôt qu'à Emina avait réussi à la faire sortir du lit. J'étais vraiment trop fort. «  Ne parle jamais aux plantes, elle garde trop de secret à force elles vont tout raconter. Enfin, moi je veux bien entendre les secrets que tu as à dire si tu veux bien. » ENFIN EMINA ETAIT DEBOUT !! Et tout cela pour connaître les derniers ragots. C'était triste. « Les plantes sont vraiment comment tu le dis ? » Je ne pouvais pas dire, les malheureuses plantes qui avaient vécu avec moi étaient toute mortes. « Tu veux savoir quel genre de secret ? » Est ce que j'étais vraiment un homme ayant des secrets ? Je n'étais pas très sur en fait. « T’as attendu longtemps  au parc ? » Mademoiselle avait enfin daigné me dire bonjour. Maintenant j'étais content. « Non, après 30 minutes je t'ai donné 10 minutes pour arriver avant de débarquer chez toi » Autant dire que j'en avais vu passer du monde. «  Ne t’occupe pas de ma tête horrible. Sinon, ne t’habitue pas à la clé que tu as trouvé. » Et pourquoi je ne devrais pas m'habituer ? « Tu as une mine ravissante » C'était un petit mensonge, elle avait certes l'air très fatiguée, mais ce n'était pas non plus si horrible. Puis au pire là j'étais trop occupé à chercher de quoi faire un café et un thé. « Besoin d’aide peut-être ? » Non ça allait très bien. « A force de fouiller, je vais bien finir par trouver de toute façon » Malgré tout, c'était Emina qui me sauvait d'une fouille des placards. Cela m'arrangeait grandement et en femme incroyablement gentille, elle préparait tout elle même. C'était en même temps peut-être la meilleure des choses à faire si elle ne voulait pas retrouver sa cuisine dans un état lamentable. « Alors dit moi, qu'est ce qui s'est passé? Oui j'étais curieux. « Tu veux qu'on programme une autre séance tout de suite ? Ou tu veux que je te laisse finir ta nuit une fois que j'aurai bu mon café ? » Ou même les deux. Tout était possible.





lumos maxima

_________________
Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Trust me when I say you're amazing ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Trust me when I say you're amazing

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération