Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 701
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Jeu 20 Juil - 19:47 )



Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close
OPHELANE ☽ I know you know you’re scared. Your heart, your mind, your soul, your body they won’t be careful. But I guess that you don’t know me cause if I want you babe ain’t going backwards, won’t ask for space. Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close.


Boire. C'est devenu son échappatoire depuis quelques temps maintenant. Il a pris une décision qui allait lui coûter quelque conséquences. Il devait y faire face. Mais le brun était loin d'être suffisamment fort pour arriver à cela. Lui qui disait et proclamer de tout son être qu'aucune femme n'arriverait à le mettre mal-à-l'aise, à le rendre ivre d'amour, à le rendre faible ... Il en était loin  le Hollister. Loin de savoir qu'un jour, Cupidon lui enverrait une flèche en pleine poitrine pour pas dire dans les fesses. Il l'a même pas ressenti, de prime abord, cette nouvelle sorte de joie, de compassion, de sentiments. Il lui aura fallu briser entièrement un coeur et le reconstruire pour comprendre ce que son corps, ce que son coeur tentait de lui faire comprendre depuis des mois. Il est amoureux. Shane Hollister est amoureux. Désespérément amoureux. Et au moment même où il le comprends, au moment même où il a l'opportunité d'enfin tout avouer, de mettre un terme à cette souffrance qu'il s'offre à lui-même : il échoue. Lamentable. C'est ce qu'il est. Parce qu'il est absolument pas foutu d'avouer ce qu'il veut. Il a peur à la première difficulté. Il met fin à une relation qui le rendait, pour la première et unique fois : heureux. Tout ça pour quoi ? Parce qu'il a le malheur d'avoir des parents de merde, bien trop attaché à la porte monnaie et à leur réputation plutôt qu'à son bonheur. Parce qu'il a le malheur d'avoir une femme qui le veut, qui veut même devenir sa femme alors qu'il ne ressent que de la haine pour elle. Parce qu'on ne lui a jamais appris ce que c'était l'amour, dans le fond, et que quand il y fait face, c'est le parfait inconnu qu'il contemple. « Shane ... Eh oh ! SHANE HOLLISTER ! » L'avocat relève la tête vers la blonde qui est devant lui. « Un soucis ? » Elle vient de lui crever  un tympan. Well done Cohen. « Ca fait dix minutes que je te parle ! » Oui, et ? Il fait un signe de main pour qu'elle continue. « Tu n'as rien entendu de ce que j'ai dit. Tu mérites d'être privée des muffins de Rachel pendant au moins une semaine. » Oh. Il a peur. Ou pas. « Et bien ... J'étais dans mes pensées. Ça devait pas être très intéressant. » A tel point que le Hollister avait finit par presque s'endormir sur son bureau durant le long monologue. « Espèce de con ! Tu devrais arrêter de boire. T'es pathétique d'agir de la sorte. » Ok, Cohen. Il a pas demander de leçon de moral. « Dégage de mon bureau. » qu'il souffle avant de se lever et d'aller s'offrir un nouveau verre de scotch. Mais comme toujours, Arya n'en fait qu'à sa tête. Elle revient deux secondes après avoir quitter la pièce. « Quoi encore ? » En gage de réponse, elle lève avec fierté son majeur. « Tu m'étonnes qu'elle t'ai jetée, t'agis comme un lâche. » Ses doigts se resserrent autour de son verre en cristal. « Elle te rends heureux Shane, alors va lui dire au lieu de boire et ruminer. J'en ai marre de devoir aller te chercher des bouteilles ! » Sur ces mots, elle se retourne, lance ses cheveux en arrière et marche d'un pas décidé jusqu'à son bureau. Le brun pose son verre sur le buffet, prends sa veste entre les mains ainsi que ses clés et se dirige droit vers la sortie sans offrir un seul regard. Arya a raison pour une fois, il se doit d'être honnête avec Ophelia et il compte bien l'être. Il se souvient de ce moment qu'ils avaient eu, seuls, sur les balançoires de l'école. Elle lui avait dit qu'elle adorait pour ne pas dire aimer le Shane tout simple : sans argent, sans prétention, sans rien comme bagage. C'est ce qu'il allait lui offrir. Son poing tape sur la porte d'entrée. Il est limite tellement en stress qu'il est presque persuadé que des gouttes de sueur vont perler sur son front. Il est tout sauf glamour et élégant. Mais il ne veut pas qu'on le traite de lâche. « Urhm. Je viens voir Ophelia. » C'est sa soeur qui lui ouvre. Elle ne semble surprise de le voir, mais poliment, elle le laisse entrer et l'informe que la plus jeune des Rhodes est dans sa chambre. Parfait, il connait le chemin. « Je peux entrer ? » Il ne tape pas à la porte étant donné qu'elle est entre-ouverte. « Ophelia ... » Ce prénom sonne comme une gourmandise dont on ne peut se passer. « J'ai certaines choses à t'avouer. » Enfin, peut-être pas au pluriel finalement. « Bordel, qu'est-ce que tu fous ? » Il ne tient plus derrière cette porte, alors il la pousse. Il avait pas pensé que la brune serait entrain de s'habiller. Heureusement, cette vue ne le dérange pas. « Tu vas quelque part ? Tu ... T'es déjà passé à autre chose ? » Pourquoi porter une aussi belle robe autrement ? Pourquoi se faire aussi jolie ? Elle ne pouvait pas savoir sa visite. Il arrive trop tard ? Pitié, non.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1687
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Sam 29 Juil - 14:42 )



cause space is just a word made up by
someone who’s afraid to get too close.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ J'ai pas besoin de toi, pas besoin de tes bras ton image reflète ce que j'aime pas. ” ― Joyce Jonathan

Depuis qu'elle a quitté Shane, Ophelia tente de continuer à vivre en gardant le doux sourire sur ses lèvres, mais plus le temps passe plus elle se rend compte que la chose est difficile. Son cœur souffre encore une fois, à croire qu'il n'est bon qu'à ça. A force, il devrait être habituer à ce genre de sensation, les chagrins d'amours chez Ophelia Rhodes c'est courant, trop courant justement. Mais comme d'habitude, la brune essaye de se faire une raison et d'aller de l'avant. A quoi bon ressasser le passé et continuer à se faire mal ? Le prénom de Shane vient donc s'ajouter à la liste des ex de la brune. Un homme de plus. Il ne sera pas le dernier. Il n'était pas fait pour elle. Elle mérite mieux. Ils étaient trop différents. Tant de phrases types qu'elle n'arrêtait pas d'entendre depuis qu'elle avait annoncé sa rupture à ses proches. Dans un sens, ils n'ont certainement pas torts. Alors pourquoi ça fait aussi mal ? Pourquoi ? Ophelia essaye de comprendre, mais ne trouve pas une solution rationnelle à son problème. Qu'elle sache, Shane n'a jamais été amoureux d'elle. Après tout, il n'a jamais réussit à le lui avouer après plusieurs mois de relation. C'est donc que l'amour qu'elle lui portait n'était pas réciproque ? Sinon, il aurait eut le cran de le lui dire ? C'est l'idée qu'elle essaye de se faire rentrer dans la tête et qu'elle a du mal à digérer. La brune en est même venue à regretter l'épisode Shane de sa vie. Sans sa présence dans sa vie, elle serait à l'heure actuelle mariée et vivrait des jours heureux avec Julian. Soyons honnête, ils seraient encore fiancés et Ophelia n'y mettrait toujours pas du sien dans ce mariage. Pour éviter de penser à Shane, Ophelia s'occupe énormément. Quand elle n'est pas au SB, elle est à la salle de sport et quand elle n'est pas à la salle de sport, elle est avec son groupe d'ami. Elle a d'ailleurs passé les deux derniers après-midi chez Paul à l'admirer se servir de son Thermonix et a apprécier chaque gourmandise qui en est sortie. Quant au weekend dernier, elle avait regardé en compagnie de Joan, la dernière saison de Supernatural qu'elle avait de retard. Qu'on se le dise, Supernatural ça devient trop long. Trop de saisons, tue la saison. Si aujourd'hui, Ophelia pensait pouvoir passer une soirée tranquillement chez elle, c'était mal connaitre sa sœur. A peine avait-elle franchit le seuil de la porte qu'une Grace sauvage venait de lui tomber dessus, au sens figuré bien évidement. « Tu tombes bien, j'avais besoin de toi. Tu ne fais rien ce soir ? » Et le bonjour, il s'est perdu en cours de route ? « Baaaaah ... » Elle avait surtout prévu de se reposer et de se caler devant le film du soir ou peut-être d'aller rendre visite à Joan, elle ne sait pas encore. « Parfait ! Tu seras ma cavalière ! » Ah non, pas encore ! « Hors de question que j'aille encore avec toi dans un mariage. » Tout ça uniquement pour voir ce dont la concurrence est capable. « Ça tombe bien, il n'est pas question de mariage. Je ne savais pas ce que tu voudrais mettre donc je t'ai préparée trois tenues sur ton lit. » Evidemment qu'elle ne savait pas, elle n'avait pas prévue de bouger. « Je suis vraiment obligé ? » Et ça c'est la question qu'elle n'aurait pas du poser. Grace vient de rentrer dans un monologue interminable lui expliquant le pourquoi du comment pendant au moins cinq bonnes minutes. « Très bien, je vais prendre une douche et je me prépare. » Ah qu'est qu'elle ne ferait pas pour sa sœur ? La jeune Rhode s'exécute donc et plus d'une dizaine de minutes plus tard, elle regagne sa chambre afin de choisir sa tenue. Hum ? Elle n'arrive pas à se décider, peut-être qu'avec un peu de musique ça ira mieux. Une fois sa playlist sélectionner, Ophelia opte finalement pour la première chose qui lui passe sous la main, réfléchissant surtout à comment cela peut-il se mettre. Elle est si concentrée dans sa tâche qu'elle ne prête pas attention à la voix extérieure qui l'appelle. Elle sursaute même quand la porte de sa chambre s'ouvre et laisse apparaître : Shane ? Mais qu'est qu'il fout ici ? Gênée, elle est presque obligée de tenir sa robe avec ses mains, de peur qu'elle tombe au sol, ce qui est idiot vu qu'elle est attachée. « Tu vas quelque part ? Tu ... T'es déjà passé à autre chose ? » Il n'a pas le droit de débarquer chez elle et de l'agresser de questions, c'est elle qui doit les poser, pas l'inverse. « Qu'est que toi, tu fais là surtout ? » C'est la question à un million du jour dont Ophelia est curieuse de connaitre la réponse. « Tu venais récupérer quelque chose ? J'étais pourtant sûre que tu n'avais rien laissé ici. » Sinon pourquoi serait-il ici ? « Et pour répondre à ta question, je sors avec Grace. » Et elle ne sait toujours pas quoi mettre, de toute évidence ça ne sera pas cette robe. Absolument pas. « Je pensais que tu me connaissais assez pour savoir que ce n'est pas mon genre de passer aussi rapidement d'une histoire à l'autre. » Désolé, on ne s'appelle pas tous Shane Hollister. « Natasha va bien ? Je l'ai croisée la dernière fois en allant faire trois courses. » Désolé mais Ophelia a toujours cette histoire en travers de la gorge. Puis si elle l'a croisé à Cap Harbor, c'était certainement pour venir voir Shane, sinon que ferait une blonde dans cette ville ? Ophelia daigne enfin lever le regarde vers Shane et c'est atroce comme sensation, elle veut arracher le cœur de sa poitrine pour ne plus jamais ressentir ça. Elle a beau le nier, elle l'a toujours dans la peau. « Pourquoi tu rends ça encore plus difficile ? » Pourquoi ? « Je ne sais pas ce que tu es venu chercher ici, mais tu ne trouveras rien. »  Ses yeux se ferment un instant, avant qu'elle ne se retourne pour lui tourner le dos. « Pars, s'il te plait. » La brune l'implore presque. Elle en a marre, marre de souffrir inutilement de la sorte. Elle a d'autres choses à penser, premièrement à comment enlever cette robe ? Pourquoi, elle ne veut pas descendre ? Pourquoi ? Elle va se mettre à pleurer, c'est juste insupportable comme situation. Pourquoi diable est-il encore ici ?



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 701
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Jeu 24 Aoû - 15:45 )



Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close
OPHELANE ☽ I know you know you’re scared. Your heart, your mind, your soul, your body they won’t be careful. But I guess that you don’t know me cause if I want you babe ain’t going backwards, won’t ask for space. Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close.


Shane aurait aimé pouvoir s'anesthésier completement envers les sentiments en général. Il en avait quelque peu marre de se mettre en colere quand un couple de bourge sonnait à son cabinet pour remplir des papiers de mariage afin que, pour le divorce, tout se passe simplement. C'etait certain qu'il donnait l'affaire à la blonde pour qu'elle puisse s'eclater et s'exercer. C'est certain que le Hollister n'aurait pas hésiter à leur dire qu'ils commentaient une énorme erreur. Le mariage ne sert à rien qu'à dilapider de l'argent et faire croire au monde extérieur qu'ils s'assemblent à la perfection. Grossière erreur ! Shane avait vu passé assez d'anciens couples pour affirmer que l'amour dure un certain et qu'il disparaît bien plus vite qu'on ne le pense. Faut dire que l'avocat a eu la chance de voir ce que ça donne quand le divorce n'est pas envisagé mais que l'entente entre l'homme et la femme n'existe plus. Ses propre parents sont l'exemple même qu'aimer est impossible. On peut aimer le vin, les fromages français, les chaussures en cuir italiennes, les costumes coupés droits qui donnent une silouhette de rêve. Mais on ne peut aimer indéfiniment une personne. Il ne voit pas comment cela est possible. Et pourtant ! Diantre, si son ancien lui se verrait penser cela, il lui payerai un verre au bar et lui poserait carte sur table l'acte stupide qu'il s'appretait à faire. Pourquoi ? Parce qu'il continuerai d'avoir peur et que ceci ne lui est plus permis aujourd'hui. Rachel et Arya lui avaient bien ancré dans le crâne qu'il devait desormais vivre au présent. Le passé n'est plus d'actualité et son futur n'est qu'un brouillard épais dont personne ne pourra percer le mystère. Alors le voilà, là, debut, devant cette porte qu'il a deja quelque peu côtoyé. Il devait juste se lancer et pour ça, Shane ne devait pas penser ou réfléchir une seconde de plus. Il toque. Attendre. Epouseter sa chemise. Tenter d'offrir un sourire à la soeur qui ouvre. Monter les escaliers. Ouvrir cette deuxieme porte qui le sépare d'Ophelia. « Qu'est que toi, tu fais là surtout ? » Il a posé la question en premier ! C'est donc à la brune au dos exposé qui doit répondre. « Tu venais récupérer quelque chose ? J'étais pourtant sûre que tu n'avais rien laissé ici. » L'avocat regarde à droite, à gauche. Il n'a même pas réfléchit à cette probabilité. Est-ce qu'il a oublié quelque chose ? Il y a de forte chance pour que oui. « Maintenant que tu le dis, j'ai peut-être publié ma chemise en soie, blanche ... » Mais étant donné que les trois quarts de son dressing contiennent des chemises de la sorte, ça risque d'être compliqué de toutes les compter. « Et pour répondre à ta question, je sors avec Grace. » Il reste stoïque, perplexe. « Ah bon. » Dans cette tenue ? Il n'est pas certain que se soit la tenue adequate pour une sortie entre sœurs. La jalousie prend vite le dessus. Trop vite même. Il s'.imagine des milliers de scenarios. Ophelia l'a définitivement quitté, oublié, jeté à la poubelle. C'est la douche froide, voir meme glacée. Il ne pensait pas qu'elle serait allé voir ailleurs aussi vite. Ça fait mal. Bordel. « Je pensais que tu me connaissais assez pour savoir que ce n'est pas mon genre de passer aussi rapidement d'une histoire à l'autre. » Et donc ? « Dans cette tenue, tu ne risques pas de passer inaperçu. » Pas du tout, même. Les hommes, n'importe lesquels, tourneront la tête vers cette déesse de Rhodes. Ça lui faisait pété en cable intérieur. Il était hors de question que quelqu'un ose la mater. « Et c'est pas du tout ton style. » Shane, il aime bien la voir comme ceci. Ça l'exite même. Mais il préfère lui faire croire le contraire pour qu'elle l'enlève et mette quelque chose de plus simple. « Natasha va bien ? Je l'ai croisée la dernière fois en allant faire trois courses. » L'avocat lève les yeux vers le plafond. Pas cette dernière. Il ne veut pas en parler. Et puis, c'est quoi ce ton emplis de reproche ? « Probablement. Pourquoi tu lui a pas posé toi-même la question ? » Shane ne connait pas la réponse. Il ne veut même pas la connaitre. Elle avait tenté de l'amadouer au boulot, en prétextant avoir besoin de ses services. Quand elle avait ouvert son long manteau, il avait la désagréable surprise de la voir complètement nue. Urgh. Une horreur. C'est bien la première fois que le soldat de compétition qu'il avait à préféré déposer les armes plutôt que de les prendre. Il a un frisson qui le traverse rien qu'a revoir la scena, gravée à jamais dans sa mémoire. « Pourquoi tu rends ça encore plus difficile ? » Pardon ? « C'est toi qui a rendu tout ça difficile, à ce que je sache. » C'est pas lui qui a demandé à ce que les sentiments soient avoués. La relation qu'ils avaient lui convenait. « Je ne sais pas ce que tu es venu chercher ici, mais tu ne trouveras rien. » Si. Elle. « Pars, s'il te plait. » A ces ordres. Deux pas et le voilà desormais assis sur le lit de la Rhodes. « J'avais dis que j'avais besoin de temps pour réfléchir, et ensuite debriefer. » Il tenait parole. Ou plutôt Arya avait fait en sorte qu'il la tienne. « Viens t'asseoir. » Il tapote la place restante à côté de lui. Pas certain que la brune le rejoigne mais peu importe, il commence son monologue. « Pourquoi c'est important que je te dise ce que je ressens ? Tu le perçois, non ? » Ok. Ce regard, ça veut dire qu'elle a pas trop confiance. Il le connait. « Tu crois serieusement que je me suis tapé Natasha ? » Mais c'est qu'elle le pense vraiment. « Je pensais que tu me connaissais assez pour savoir que je suis un homme de parole. » Toujours pas ? « Bordel ... » Shane se lève, se masse les tempes puis se positionne face à Ophelia. « Ça se voit pas que je suis fou am ... Am ... » Urgh. Il y arrive pas. Il n'y arrive pas. Le mot se coince dans sa gorge et refuse de sortir. Desespéré, il se laisse tomber lamentablement sur le dos, position de l'etoile échouée. « Y'a pourtant rien de compliqué à dire que je t'aime, merde ... » Vraiment rien, dans le fond.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1687
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Sam 9 Sep - 1:16 )



cause space is just a word made up by
someone who’s afraid to get too close.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ J'ai pas besoin de toi, pas besoin de tes bras ton image reflète ce que j'aime pas. ” ― Joyce Jonathan

Ophelia Rhodes est abonnée aux histoires d'amours ainsi qu'aux histoires de fiançailles. Depuis le temps, elle aurait du comprendre que dès qu'il y a une bague en jeu, cela n'est pas bon présage. Mais pour une fois depuis longtemps, c'était elle qui avait mit fin à une relation. Ophelia a beau essayer d'exclure de son esprit chaque pensées qui se rattachent à Shane Hollister, elle a beau lutter, elle n'y arrive pas, il a toujours une place en elle. La brune n'aurait pas du s’attacher autant. Elle le savait depuis le début et pourtant elle avait été persuadée qu'elle arriverait à percer sa carapace afin de voir ce qu'il se trouvait de l'autre côté. Malheureusement, Ophelia n'a pas trouvé ce qu'elle désirait. La seule chose se trouvant derrière était juste un mur encore plus profond que le premier. Sachant très bien qu'elle n’obtiendrait jamais ce qu'elle voudrait de lui, Ophelia avait préférer mettre un terme à cette douce relation qu'ils avaient tissé ensemble. Ils étaient heureux c'est sûr, mais ça ne semblait toujours pas suffisant pour la sportive. Elle en est donc simplement venue à la conclusion que Shane n'était pas fait pour elle. Bien que son cœur le réclame, elle doit se faire une raison et simplement tourner la page. Ophelia se connait et sait très bien que ça ira mieux d'ici les mois à venir. Cela prendra du temps pour qu'elle panse son cœur mais cela est nécessaire. Alors, certes elle se plaint que sa sœur veuille constamment qu'elle sorte en sa compagnie mais elle est obligée d'admettre qu'à chaque fois ça fonctionne. Ophelia ignore encore où Grace veut se rendre ce soir, mais elle l'accompagnera et mettra même l'une des tenues qu'elle a choisit pour elle. Sauf qu'une fois devant son lit, elle ne sait pas où commencer. Ophelia prend finalement la première tenue à porté de main, sauf qu'après l'avoir enfiler une voix familière se fait entendre. Shane ? Mais qu'est qu'il fait ici ? Il a oublié quelque chose chez elle ? « Maintenant que tu le dis, j'ai peut-être publié ma chemise en soie, blanche ... » Donc c'est la raison pour laquelle il est présent ? Pour une vulgaire chemise en soie blanche ? Elle lui manque tant que ça ? Ophelia était certaine qu'il en avait un bon nombre ... « Peut-être, je n'ai pas fais attention. » En tout cas ça ne l'a pas marqué. « T'es juste venue pour une chemise ? » Non désolé mais elle ne le croit absolument pas, ce n'est pas crédible. Malgré tout, Ophelia cherchera plus tard afin de voir s'il y a effectivement une chemise dans sa chambre. Actuellement, elle est préoccupée par autre chose. « Ah bon. » Parce que ça le surprend ? « Oui. Je ne vois pas pourquoi ça te choque, ce n'est pas la première fois. » Et ça ne sera pas la dernière fois. Puis elle est libre de faire ce qu'elle veut non ? Même de draguer le mec du coin, sauf que ce n'est pas son genre. « Dans cette tenue, tu ne risques pas de passer inaperçu. » Celle là c'est la meilleure. « T'es jaloux ? » C'est certainement nerveux mais ça la fait rire. « Il n'y a pas d'hommes dans l'histoire si c'est ça que tu te demandes. » Encore une fois Ophelia se sent obligée de se justifier. Mais diable pourquoi ? Ils ne sont même plus ensemble. « Et c'est pas du tout ton style. » Ah ? Ophelia fait un demi-tour sur elle-même pour s'observer dans son miroir. Qu'est qui ne colle pas dans sa tenue ? Elle, elle la trouvait plutôt sympa. « Vraiment ? » Il a réussit à semer le doute dans son esprit et elle déteste ça. Mais très rapidement la venue d'une blonde dans son esprit change la donne. La Natasha, soit l'une des raisons pour laquelle Ophelia a rompue avec Shane. « Probablement. Pourquoi tu lui a pas posé toi-même la question ? » Ophelia l'a juste croisé, elle n'a jamais voulu entamer une conversation avec elle. « J'ai déjà assez donner pour ça. » La dernière fois elle avait accuser Ophelia de l'avoir frapper. Alors tant que Ophelia restera loin de cette blonde, mieux elle se portera. Comme elle se porterait mieux si Shane n'était pas dans cette pièce avec elle ... « C'est toi qui a rendu tout ça difficile, à ce que je sache. » Il marque un point. « Tu sais très bien pourquoi. » Surtout qu'elle est certaine que Shane ne s'ouvrira pas d'avantage à elle. Il va juste lui dire de jolis mots pour qu'elle retombe à nouveau dans ses bras. Point positif cette fois-ci, il avait comprit que ce n'était pas avec des cadeaux qu'il arriverait à conquérir Ophelia. Il avait bien retenu la leçon. Mais sa présence brûle son cœur et elle n'est plus capable de le supporter, c'est trop difficile. « J'avais dis que j'avais besoin de temps pour réfléchir, et ensuite débriefer. » Il s'est cru dans une réunion ? Il attend un compte-rendu également ? Quand Ophelia tourne la tête elle ne le voit plus dans l'encadrement de sa porte mais sagement assit sur son lit. Pourquoi ? « Viens t'asseoir. » Elle fait non de la tête. « Non, je suis bien debout. » Ophelia refuse de s'asseoir sur son propre lit, c'est exactement ce qui est en train de se passer. « Pourquoi c'est important que je te dise ce que je ressens ? Tu le perçois, non ? » Là n'est pas le problème. « Comment tu veux que je te fasses confiance si toi-même tu n'arrives pas à savoir ce que je représente à tes yeux ? » Désolé mais être seulement " Ophelia " ça n'est pas suffisant. La brune a besoin de plus, de le sentir et de le vivre également. « Je ne vais pas mentir, je le sens mais j'ai envie de plus Shane. J'avais envie que tu me le dises que tu me prouves que je n'étais pas qu'une vulgaire filles parmi tant d'autres, je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi. » Sauf que cela n'arrivera jamais. « Mais j'ai compris que ce n'était pas possible. » Puis Ophelia n'est pas assez bien pour lui d'après ses parents et il y a la Natasha qui lui court toujours après. « Tu crois sérieusement que je me suis tapé Natasha ? » Bien sûr. Pourquoi serait-elle autant attaché à lui sinon ? « Qui ne t'es-tu pas tapé en même temps Shane ? Combien de fois je t'ai vu au SB avec une femme différente ? » Trop de fois pour qu'elle puisse toutes les compter. Il est même possible que la Natasha fasse partie de ces demoiselles. « Je pensais que tu me connaissais assez pour savoir que je suis un homme de parole. » Elle l'a cru pendant un moment ... Mais là ... « Bordel ... » La brune sent son cœur battre plus fort chaque l'avocat casse le peu de distance qui existait entre eux. « Ça se voit pas que je suis fou am ... Am ... » Elle ferme les yeux en soufflant. Il n'y arrivera jamais, elle le sait. « Y'a pourtant rien de compliqué à dire que je t'aime, merde ... » Que vient-elle d'entendre ? Ce qu'elle pense réellement avoir attendue ? « Qu'est que tu viens de dire ? » Désolé elle est obligée de le faire répéter elle n'en croit pas ses oreilles. Ophelia s'avance vers le bord du lit et penche son buste en avant pour observer Shane. « Tu m'aimes ? » Même ses yeux n'arrivent pas à le croire. Ophelia se laisse même tomber à côté de Shane. « Je crois qu'il me faut un verre d'eau. » Voire une bouteille mais pas 10 L comme Laurine. Ophelia passe ses mains dans ses cheveux afin de finalement s’asseoir sur le bord du lit. « Tu dis ça sérieusement ? Tu le penses vraiment ? Tu es amoureux de moi ? » Et elle va se stopper parce qu'elle a l'impression de lui poser trois millions de questions. « Tu n'es pas réel, je suis en plein rêve et je vais me réveiller dans cinq minutes. » La brune se laisse tomber en arrière et ferme les yeux. Pourtant à chaque fois qu'elle les ouvre, Shane est toujours là à côté d'elle. Il semblerait qu'elle soit dans la vie réelle. Il va neiger demain. « Pourquoi, tu avais peur de me le dire ? » C'est ça qu'elle n'arrive toujours pas à comprendre. « On t'a déjà brisé le cœur ? » Il y avait peut-être eut une madame Hollister avant sans même que Ophelia soit au courant. Mais voilà que pour la première fois depuis son arrivée dans sa chambre, Ophelia se surprend à lui offrir un sourire quand leurs regards se croisent. « Je suis désolé. » Sincèrement désolé de l'avoir larguer aussi lâchement il y a quelques semaines en arrière. « On est censé faire quoi maintenant ? » Promis c'était la dernière question.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 701
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 27 Sep - 18:16 )



Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close
OPHELANE ☽ I know you know you’re scared. Your heart, your mind, your soul, your body they won’t be careful. But I guess that you don’t know me cause if I want you babe ain’t going backwards, won’t ask for space. Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close.


On ne pourra pas dire que le Hollister est indécis. Certes, il l'est les trois quart du temps, mais une fois qu'il a pris une décision, il s'y tient. Peut-être était-ce un point sur lequel il pouvait remercier ces parents. C'est tout de même grâce à ces derniers qu'il est ainsi. Pour le meilleur et pour le pire. Justement, il doit accepter qu'il agit régulièrement pour le pire. Toutes ces décisions sont en premier lieu régit par ses sentiments. Sentiments qu'il tente de dissiper au fin fond de son être. Sentiments qui, à ses yeux, n'existent pas. Mais il s'était trompé ! Vulgairement trompé, il devait bien l'avouer. Tout ceci lui ressemblait bien deux ans auparavant, avant sa rencontre avec Ophelia. Aurait-il pris conscience de toutes ces choses sans elle ? Il a de grands doutes. Mais au moins, maintenant, face à cette deuxième rupture toute aussi douloureuse que la première, il arrive enfin à mettre des mots sur ce qu'il ressent. Lui qui détestait les émotions, il se retrouve à les apprécier. Tout comme il apprécie le courage dont il fait preuve pour se pointer devant la Rhodes alors qu'elle se prépare à sortir. Finalement, il est possible qu'il l’empêche d'aller voir tout ce beau monde extérieur. Ça le boufferait presque de savoir qu'elle peut rencontrer d'autres hommes. Le prétexte de sa visite ? Une chemise soit-disante disparue. Peut-être qu'elle l'aurait avec elle ? Peut-être, qu'inconsciemment, il espère qu'elle la porte la nuit pour se souvenir de son odeur et de lui. « Peut-être, je n'ai pas fais attention. » Bien. D'accord. « T'es juste venue pour une chemise ? » Et pourquoi pas ? C'est bien son style après tout. Elle le connaît assez désormais pour savoir qu'il a toujours quelque chose entête. Il aime pas entrer directement dans le sujet. Pas encore. Pas quand Ophelia porte une de ses robes qui suffit à le rendre fou. Qu'est-ce qu'elle va faire de hors, vêtue de la sorte ? Qui va-t'elle voir ? « Oui. Je ne vois pas pourquoi ça te choque, ce n'est pas la première fois. » Il hausse les épaules, nonchalant. « Je t'ai jamais vu sortir avec elle, c'est tout. » Simple constatation. Grace est très gentille mais elle aussi a toujours une idée derriere la tête, surtout quand elle embarque Ophelia avec elle. Shane n'arrive pas encore à se decider si c'est une bonne idée qu'elle la suive ou non. Peut-être pourrait-il lui-même les cuivre et survemIller ce que font les Rhodes ? Il éviterai aux gars de s'approcher.  « T'es jaloux ? » Pardon ? « Bien-sûr que non. » qu'il lâche froidement, presque avec énervement. Pourquoi serait-il jaloux ? De quoi serait-il jaloux ? Certes, il l'est. Plus que de mesure. Mais la brunette n'a pas à le savoir. Elle ne le croirait pas de toute manière. Elle le lui a bien fait comprendre quand elle a préféré le laisser tomber aux Hamptons, plutôt que de savourer un long week-end ensemble en pleins New-York. Et son excuse ! Quelle excuse ! Elle ne peut pas accepter son amour particulier. Pourtant, il lui semble bien avoir évoluer vis à vis de tout ceci pour tenter de lui faire plaisir. Dire que ces efforts auront été réalisé en vain. « Il n'y a pas d'hommes dans l'histoire si c'est ça que tu te demandes. » Bien. Comment le sait-elle ? «Tu fais ce que tu veux ...  » Mais ça l'arrange bien de la savoir entre de bonnes mains. De la savoir loin d'hommes sanguinaires à la recherche de viande fraîche. Et malgré toutes informations, il ne peut s’empêcher de lui faire croire que cette robe, pourtant magnifique, ne lui convient pas. « Vraiment ? » Non. Mais il doit bien dire le contraire, au point où il en est. « Oui. » La faire douter, c'est ce qu'il y a de mieux pour lui donner envie de revêtir ses habits habituels. C'est mal. Fourbe. Mais c'est les seules cartes qu'il a encore à disposition. Tout comme celles d'Ophélia se trouvent être la présence de la pimbêche blonde dans la ville. Malheureusement, elle n'aura toujours pas obtenu ce qu'elle désire. « J'ai déjà assez donner pour ça. » Apparemment, la réponse qu'à donné l'avocat ne correspond pas aux attentes de la brune. Qu'est-ce qu'elle veut savoir ? Si son biscuit à trempé dans sa merde ? Non. C'est bien la dernière de ces envies. Même, il serait incapable de quoi que se soit avec cette si peu charmante dame devant lui. « Tu sais très bien pourquoi. » Oui. Mais il a peut-être besoin de l'entendre dire une seconde fois, histoire qu'elle finisse le boulot qu'elle a commencé plusieurs semaines auparavant. « Non, je suis bien debout. » Très bien ! Cette décision ne va pas l'empêcher de parler. Shane a plusieurs questions sur le bout des lèvres. Pourquoi doit-il dire ce qu'il ressent ? Ca lui suffisait pas, ce qu'ils vivaient à deux ? « Comment tu veux que je te fasses confiance si toi-même tu n'arrives pas à savoir ce que je représente à tes yeux ? » Confiance ? C'est de ça qu'il lui manque ? « Je sais très bien ce que tu représentes. » Il ne voit pas ce qu'il y a d'important à ce qu'il le dise à voix-haute. Surtout quand on sait que le dire ainsi risque de lui poser quelque soucis. « Je ne vais pas mentir, je le sens mais j'ai envie de plus Shane. J'avais envie que tu me le dises, que tu me prouves que je n'étais pas qu'une vulgaire filles parmi tant d'autres, je voulais que tu me prouves que tu tenais à moi. » Mais il l'a fait ! Il l'a fait ! « Si tu vois pas ce qui te différencie des autres Ophélia, je vais pas pouvoir t'aider. » Sait-elle à quel point il est accro à elle, à son corps, à ses courbes, à cette façon qu'elle a de sourire quand elle le voit entrer dans une pièce ? Est-ce qu'elle sait à quel point il a du prendre sur lui-même pour accepter le fait qu'il avait besoin d'elle dans sa vie, qu'elle avait une importance telle qu'il ne voyait plus son avenir sans qu'elle n'en fasse partie ? Si elle ne voyait pas tout ça, tous ses efforts, alors ... « Mais j'ai compris que ce n'était pas possible. » Alors, oui, ce n'est pas possible entre eux. Tout comme ce n'est pas possible entre lui et Natasha la poufiasse. « Qui ne t'es-tu pas tapé en même temps Shane ? Combien de fois je t'ai vu au SB avec une femme différente ? » Ca le fait grincer des dents toute cette histoire. « Je t'ai pas trompé ! » Et pour cela, elle pourrait montrer un peu plus de compassion. Il en a rien à foutre des femmes. Il en a rien à foutre de toutes ces nanas qui lui tournent autour. Et ceci, depuis un laps de temps tellement grand qu'il a arrêté de compter le nombre de fois où il a refusé une proposition indécente. Il n'avait plus qu'Ophelia dans la peau, mais aussi dans le coeur. Mais il est désolé pour elle qu'il n'arrive pas à dire ces trois mots pourtant si simple de base. Il est désolé de ne pas savoir ouvrir son coeur suffisamment à elle parce qu'il n'arrive plus à offrir sa confiance intégrale. C'est usant, fatiguant. Le je t'aime est pourtant au bout de sa langue. Il le sent. Il pourrait le dire et ça coince. Encore. Toujours. Mais il sait le dire. Il peut le faire. Peut-être pas de la façon dont il pensait. « Qu'est que tu viens de dire ? » Que ce lit n'est pas aussi confortable que le sien ? Va falloir qu'il lui en offre un nouveau, bientôt. « Oh, c'est bon. Laisse-moi tranquille. » Il est nul. Con. Débile. Il a pas réussi à dire ce pourquoi il a fait toute cette route. Néanmoins, quand il ouvre les yeux, le visage souriant et adorable d'Ophelia est juste au dessus du sien. Il rêve ? « Tu m'aimes ? » VOILA ! « C'est ce que j'essais de te dire depuis ... » Il fait un geste de la main pour faire comprendre que ça fait un bon moment. « Je crois qu'il me faut un verre d'eau. » Elle est sérieuse ? Elle pourrait ouvrir la bouteille de champagne !« Tu dis ça sérieusement ? Tu le penses vraiment ? Tu es amoureux de moi ? » Oh non. Il s'éclate à dire à toutes les femmes qu'il rencontre qu'il a eu le coup de foudre. Shane Hollister est loin d'être le genre de mec à dire ces trois mots. Vraiment loin. D'ailleurs, il vient de rompre sa promesse d'adolescent pré-pubère, c'est assez triste. « Oui. » Mais qu'elle croit pas non plus qu'il va le redire là, tout de suite, hein. D'ailleurs, il l'a vraiment dit ? « Tu n'es pas réel, je suis en plein rêve et je vais me réveiller dans cinq minutes. » OKAI. Stop. Le brun tente de bouger assez rapidement pour s'installer à côté d'Ophelia. Ses mains sur ces joues, il lui offre un petit sourire discret avant de succomber, comme toujours, à son charme. « Je ... » Il s'arrête. Son coeur bat la chamade. Il semble manquer d'air. Il a même l'impression que de l'eau est entrain de couler le long de ses tempes. « Je t'aime Ophélia. » Ce soir on fait la fête les gars ! HOLLISTER A DIT JE T'AIME ! « Pourquoi, tu avais peur de me le dire ? » Heu ... Long story. « On t'a déjà brisé le cœur ? » Le Hollister souffle. Il fallait bien qu'il passe part là. « La seule femme que j'ai aimé, ça été ma mère. » Oui, il l'a aimé. Vraiment. C'est pas un mensonge. « Je devais la prendre pour modèle quand j'étais petit, un truc du genre. » Comme tous les petits garçons qui se respectent. La première personne qu'ils aiment, c'est leur maman. « Je dirais pas qu'elle m'a brisé le coeur, mais elle a quelque peu joué un rôle dans ce que je suis devenu. » Le célibâtard qu'il était devenu. « Elle m'a déçue. » Beacuoup. Plus profondément qu'il ne le lui a montré. « Je voulais plus être déçu. » Alors sans sentiments, on peut pas s'attacher. Et sans attachement, on peut pas mettre de mot sur l'amour, ce sentiment qui l'aura effrayé comme jamais et qui continue de l’effrayer. « Je suis désolé. » Est-ce qu'il peut lui en vouloir ? Pas vraiment. D'un geste tendre, il lui replace une mèche de cheveux. « On est censé faire quoi maintenant ? » Elle arriverait presque à le faire rouler des yeux. « Et bien ... » Regard espiègle, rictus de bonheur sur les lèvres, il doit ressembler au parfait abruti amoureux des films romantiques. Il déteste ça. « Je pensais que t'allais me sauter dessus. » Mais apparemment, il n'aura pas ce droit. « Ou m'embrasser au moins. » Mais ça aussi, il n'y aura pas le droit. « Mais je me disais, surtout, que tu pourrais annuler ta sortie avec Grace et rester avec moi ? » Parce qu'il le mérite amplement comme cadeau. « Et il est possible que j'avais réserver un spa et un repas dans la ville voisine en cadeau ... » Et oui, il a fait cette réservation pendant qu'il conduisait. C'est mal.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1687
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Sam 7 Oct - 17:46 )



cause space is just a word made up by
someone who’s afraid to get too close.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ J'ai pas besoin de toi, pas besoin de tes bras ton image reflète ce que j'aime pas. ” ― Joyce Jonathan

Mettre fin à sa relation avec Shane n'a pas été une chose facile. Ophelia n'ira pas jusqu'à dire qu'elle regrette son geste. Elle regrette juste qu'il ne soit pas plus ouvert à elle. Ophelia en attendait certainement trop de lui. Après tout c'est Shane Hollister, elle connaissait sa réputation avant même de sortir avec lui, Joyce le lui avait répéter plus d'une fois, Ophelia aurait du l'écouter. Mais Ophelia a désormais comprit qu'on ne peut pas changer tout le monde, surtout quand ceux-ci ne le désirent pas. La brune souffre donc en silence de son absence qui se fait de plus en plus longue. Et sa sœur qui la connait par cœur, semble avoir comprit que la plus jeune Rhodes n'est pas dans son assiette depuis sa rupture avec Shane. Alors Grace ne trouve rien de mieux que de l'inciter à sortir avec elle, ENCORE ! Cette fois-ci Ophelia n'a plus d'excuse et monte dans sa chambre mettre une tenue sélectionner par sa sœur. Sauf qu'au moment où elle se regarde dans la glace, Shane vient d’apparaître devant sa porte. Que fait-il ici ? Pourquoi est-il toujours obligé de revenir vers elle ? Pourquoi rend t'il cette rupture encore plus douloureuse ? Tout ça pour une vulgaire chemise ? Elle n'y croit pas une seule seconde surtout quand elle sait qu'il en possède plus d'une centaine. Il ne va pas lui faire croire qu'elle a sa favorite quand même ? « Je t'ai jamais vu sortir avec elle, c'est tout. » C'est pas faux, la plupart du temps avec Grace, elles sont plus du genre à passer la soirée devant la télévision en train de regarder un film qu'à sortir. D'ailleurs, elle ne sait même pas où ce soir Grace veut l'amener. « Il y a une première fois à tout. » Vraiment elle n'avait pas su quoi lui répondre, puis en quoi cela devait-il être ses affaires ? Hormis s'il est jaloux et ça semble être le cas. « Bien-sûr que non. » Pourtant il semble totalement le nier. « Il y a aucune honte à être jaloux. Je l'ai toujours été et je le vis très bien. Mais si tu dis ne pas être jaloux, d'accord. » Ils ne vont pas débattre sur le sujet pendant dix ans. Malgré tout, Ophelia se sens obligée de le rassurer en lui affirmant qu'elle n'a personne en ce moment. « Tu fais ce que tu veux ... » Ce n'est juste pas son genre de passer d'un homme à un autre en une seule nuit. « Enfin je pourrais changer mes habitudes et rentrer avec quelqu'un ce soir ... » Cela ne sera absolument pas le cas, mais c'était un test, juste pour voir sa réaction. Ophelia est vicieuse aussi. Mais qu'est qu'à Shane avec sa tenue ? Ophelia trouvait cette robe très belle. Ce n'est pas son style ? ... Grace se serait donc trompée ? « Oui. » Oh ... Shane lui a toujours dit qu'elle était ravissante alors s'il dit le contraire, elle est obligée d'y croire. Ophelia changera donc de tenue quand l'avocat ne sera plus dans la même pièce qu'elle. Non, elle ne se déshabillera pas devant lui. Ophelia n'avait pas tort quand elle lui a annonçait qu'elle était jalouse. En voyant cette Natasha pouf dans CH, ça a éveiller en elle tant de rancœur et tant de doutes. Durant ce séjour aux Hamptons, la blonde lui a affirmait qu'elle couchait avec Shane et tant d'autres choses encore ... Qui dit vrai ? Qui dit faux ? Elle n'en a pas la moindre idée et ça lui ronge le cerveau. Mais Shane semble vouloir lui parler. De quoi ? D'eux ? Oh ... « Je sais très bien ce que tu représentes. » « Dit le moi alors. » C'est ce qu'elle peine de lui expliquer depuis la dernière fois. Elle ne lui demande pas une déclaration d'amour digne d'un film, juste de lui avouer ce qu'il ressent pour elle. Et s'il n'y parvient pas, ils seront encore au point mort. «  Si tu vois pas ce qui te différencie des autres Ophélia, je vais pas pouvoir t'aider. » Elle serait différente s'il lui avouait qu'il l'aimait. Là, elle comprendrait totalement et serait la femme la plus heureuse au monde. Mais la brune comprend que rien ne changera entre eux et ça la désespère, jusqu'à ce qu'elle l'entende lui dire ces trois mots. Elle n'y croit pas une seule seconde. « Oh, c'est bon. Laisse-moi tranquille. » Certainement pas maintenant ! « Mais tu viens de le dire ... » Ces trois petits mots comportant sept lettres. Elle n'en revient toujours pas, Ophelia est même obligée de lui demander confirmation. « C'est ce que j'essais de te dire depuis ... » Longtemps ? Ophelia n'en revient toujours pas. Ça parait irréel. Mais une fois encore Shane lui maintient qu'il l'aime et qu'il est amoureux d'elle. Elle n'y croit toujours pas ... Ophelia prend conscience de la chose qu'une fois quand elle sent les mains de Shane sur son visage et qu'il la regarde au plus profond d'elle-même. « Je ... » Continue ! Il n'a pas le droit de s'arrêter en si bon chemin maintenant ! Elle lui interdit ! « Je t'aime Ophélia. » Ses yeux s'illuminent de milles feux et son visage s'éblouit d'un sourire sans précédent. Elle meurt. Elle est littéralement sur un petit nuage. Seulement avant de lui prouver de tout son petit coeur qu'elle l'aime également, elle a besoin de savoir le pourquoi du comment ça ne voulait pas sortir avant. « La seule femme que j'ai aimé, ça été ma mère. » Genre la sorcière qu'elle avait vu la dernière fois ? « Je devais la prendre pour modèle quand j'étais petit, un truc du genre. » Ophelia hoche la tête. « C'est une réaction totalement humaine. Mon père c'est toujours l'homme de ma vie. » Mais elle se tait et le laisse continuer. « Je dirais pas qu'elle m'a brisé le cœur, mais elle a quelque peu joué un rôle dans ce que je suis devenu. Elle m'a déçue. Je voulais plus être déçu. » Oh le bébé chat. La main d'Ophelia se perd sur le visage du brun avant de remonter vers se cheveux. Elle compatit énormément. « Qu'est qui s'est passé entre vous pour que vous arrivez à ce stade ? » Enfin Ophelia semble avoir comprit, suffit de voir comment son ses parents mais faire en sorte que Shane en parle ça lui fera peut-être du bien. Maintenant, Ophelia regrette énormément d'avoir rompu avec Shane et de l'avoir fait souffrir autant qu'elle. Mais dans un sens sans cette rupture aurait-il réussit à s'ouvrir à elle ? Elle en doute. C'est un mal pour un bien. Et maintenant ils font quoi ? « Et bien ... » Oui ? Elle est toute ouïe. « Je pensais que t'allais me sauter dessus. Ou m'embrasser au moins. Mais je me disais, surtout, que tu pourrais annuler ta sortie avec Grace et rester avec moi ? » Mais où avait-elle la tête ? « Et il est possible que j'avais réserver un spa et un repas dans la ville voisine en cadeau ... » Il pense toujours à tout. « Deux minutes. » Ophelia le plante dans sa chambre avant de descendre comme à son habitude les escaliers à la quatrième vitesse. Une fois qu'elle trouve sa sœur, elle lui explique rapidement la situation et remonte quelques minutes plus tard dans sa chambre. Ophelia s'avance vers Shane qui s'est assit sur le bord de son lit. « Je t'aime. » Certes il le sait déjà mais elle se sent obligée de lui dire une fois encore. Ses mains se posent sur son visage et sans plus attendre, elle capture ses lèvres dans un baiser des plus passionnés. Cette vive sensation avait manqué à tout son être qu'elle sent désormais revivre. Ophelia fait en sorte de faire tomber Shane en arrière pour prendre place au dessus de lui. S'en suit une long échange de baisers et Ophelia peine à décoller ses lèvres de celle de Shane pourtant elle le fait. « Comment tu as su que je dirais oui ? » Dans le sens qu'elle accepte de retenter l'expérience avec lui et qu'elle soit d'accord pour sortir avec lui en dehors de la ville. « Je suppose qu'il va falloir que je me change alors ? » Il lui a dit à deux reprises qu'il n'aimait pas sa robe donc elle ne peut pas rester plus longtemps dans cette tenue. « Ou on peut rester chez moi ? Grace ne va pas tarder à sortir et mon père ne rentre pas avant demain matin. » C'était soirée pêche donc ils étaient tranquilles. « Je peux nous faire à manger et pour le côté spa, la baignoire n'est pas très grande mais on peut toujours se serrer dedans et j'ai de l'huile de massage. » Mais s'il préfère le luxe d'un quatre étoiles à celui de la maison de la Rhodes, Ophelia comprendra tout à fait. « Mais si tu ne veux pas, c'est pas grave. » La brune dépose rapidement un baiser sur ses lèvres avant de se relever et de lui tourner le dos. « Dans les deux cas, tu m'aides à enlever ma robe ? » Elle n'y arrive pas la fermeture éclair est trop capricieuse. Dès lors qu'elle sent son souffle chaud sur ses épaules, ses lèvres s'étirent. « Tu n'as vraiment jamais été amoureux avant moi ? » Ophelia sans ses questions, n'est pas Ophelia.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 701
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Dim 22 Oct - 13:58 )




Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close
OPHELANE ☽ I know you know you’re scared. Your heart, your mind, your soul, your body they won’t be careful. But I guess that you don’t know me cause if I want you babe ain’t going backwards, won’t ask for space. Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close.


L'avocat détestait ne plus être courtisé. Il y etait tellement habitué que le somple fait de se retrouver seul sans aucune femme à ses pieds, ça le tourmentait. Et pourtant, il ne voulait pas un haras de seins et de chatte. Il voulait juste Ophelia. Cette dernière se tenait devant lui, dans une robe haute couture qui la mettait en avant comme jamais. Il aimait pas. Il voulait pas qu'elle sorte et ceci, même si c'etait avec sa soeur. « Il y a une première fois à tout. » Oui, mais certaine première fois ne devrait pas être autorisée. Comme par exemple, le fait que ce soit elle qui réduise à néant leur relation, qu'elle parte avec sa soeur il-ne-sait-où ... Qu'elle n'ose même pas le regarder dans les yeux de peur que quelque chose ne passe par la suite. « Il y a aucune honte à être jaloux. Je l'ai toujours été et je le vis très bien. Mais si tu dis ne pas être jaloux, d'accord. » Il roule des yeux, pose son regard sur la tête de lit. Il ne peux pas l'affronter et lui mentir de la sorte. Oui, il est jaloux. Et alors ? Cette jalousie n'a plus aucun sens puisqu'elle n'a pas conscience de ce qu'il éprouve pour elle. Shane a pourtant fait de son mieux pour changer, pour être plus proche d'elle, pour arreter de pensée qu'a lui-même. Il avait même arrêté de dépenser des sommes d'argent énorme pour profiter de choses plus simples. « Enfin je pourrais changer mes habitudes et rentrer avec quelqu'un ce soir ... » Oh, la bitch. Shane serre les dents comme jamais, tente meme de sourire. Il n'allait pas se rabaisser à ce point la. « Si ça peux te faire plaisir ... » Mais qu'elle evite de lui ressortir quelque chose de ce genre. Il est deja au bout de sa vie, même si ça ne se voit pas forcément, il voudrait garder encore un minimum de fierté. Surtout qu'il ne comprends pas ce qui a fait que ce qu'ils partageaient ne convenait pas. D'accord, il ne savait pas s'y prendre dans l'expression oral de ses sentiments. C'était un point toujours compliqué pour lui. Il s'était construit une barrière et il devait y aller petit à petit pour la demolir. Il était entrain de commencer à le faire quand elle a décidé de mettre fin à tout. Shane avait fait de son mieux. Si sa bouche ne voulait pas le dire, son corps le faisait à sa place, non ? « Dit le moi alors. » Il aimerait. Vraiment. Il se force comme jamais. Mais mise à part un "je", le reste coince. Bordel. Il arrivait pourtant si bien à le dire face à un miroir. Qu'est-ce qui changé maintenant ? C'était juste Ophelia en face de lui, pas son propre visage. Rien de bien traumatisant. Mais ça ne fonctionne pas ... Ça ne fonctionne pas et ça le tue. Il n'y a rien de bien difficile à dire "je t'aime". « Mais tu viens de le dire ... » Quoi ? Non ... Il a juste dit qu'il n'arrivait pas à le dire. Néanmoins, le visage illuminé de sa dulcinée ne refait tomber sur terre quelques secondes. Pourquoi ne voulait-il plus en parler ? Ne plus montrer d'amour aux autres ? C'est une histoire plus ou moins simple. « C'est une réaction totalement humaine. Mon père c'est toujours l'homme de ma vie. » Sa mère ne l'est pas resté. Loin de là. Il ne veux plus en entendre parlé. Pourtant, ça avait plutôt bien commencé au départ. « Qu'est qui s'est passé entre vous pour que vous arrivez à ce stade ? » Beaucoup de choses. « Natasha est un des points. » Qu'elle idée qu'elle avait eu ! Le marier avec cette pimbèche alors qu'il n'avait que douze ans. « Et un jour, j'ai appris que mon père n'avait aucun principe. Il mentait pour obtenir du pouvoir. Il turait même. Je pensais que ma mère avait une meilleure conscience. Elle est pire. » La sanction à été radical. Le brun a pris la poudre d'estampette le plus rapidement possible et c'est promis de ne plus jamais avoir un pied dans le bol qu'on nomme amour. Puis, un jour, Ophélia a débarqué dans sa vie et il a dû se remettre en question. Elle n'est pas comme sa mère, ou même son père. C'est une belle personne. C'est la personne dont il a besoin à ses côtés et il ne veut pas la laisser filer. Il l'aime. Shane Hollister est amoureux d'Ophelia Rhodes. Et même s'il n'est pas sûr de vouloir passer le restant de sa vie auprès d'elle, il veut tout de même passer le plus de moment possible jusqu'a ce que cet amour s'évanouisse. Qui sait, peutetresera-t'il sans fin avec un peu d'espoir ? « Deux minutes. » Deux, pas plus. Il la regarde descendre les escaliers à toute vitesse. Il ne sait pas ce qu'elle fait, mais elle a l'air toute heureuse quand elle revient. « Je t'aime. » Il grimace, encore, un peu, mais ça se termine par un sourire coquin. « J'ai encore un peu de mal à m'y faire. » Il faut juste qu'il s'habitue. « Comment tu as su que je dirais oui ? » Il ne savait pas. « C'était ma botte secrète si tu me mettais à la porte ... » Elle aurait pu refuser et il serait repartie la queue entre les jambes. Bon, il l'avoue, ça l'aurait grave fait chier. « Je suppose qu'il va falloir que je me change alors ? » Quoi ? Pourquoi ? « Non ! » Il l'aggripe par la taille et la rapproche de lui. « Cette robe te va très bien quand elle est pour moi. » Pour les autres, c'est une autre réponse. « Ou on peut rester chez moi ? Grace ne va pas tarder à sortir et mon père ne rentre pas avant demain matin. » Intéressant. Il hausse un sourcil, se la jouant le gars surpris. « Est-ce une proposition indécente que vous me proposer Miss Rhodes ? » Elle sait qu'il est incapable de refuser, n'est-ce pas ? « Je peux nous faire à manger et pour le côté spa, la baignoire n'est pas très grande mais on peut toujours se serrer dedans et j'ai de l'huile de massage. » De plus en plus intéressant. « Mais si tu ne veux pas, c'est pas grave. » « J'ai rien dit encore. » Et bien-sûr que ça lui convient. « Je m'occupe du bain. » Avec un peu de chance, il arrivera à creer une ambiance zen et romantique. Dommage que Georgette soit pas là pour l'aider. Elle aurait su quoi faire et quoi commander. Oh, mais oui ! Il doit bien y avoir une application pour commander tout ça. Il aurait dû y penser avant. « Dans les deux cas, tu m'aides à enlever ma robe ? » Plutôt deux fois qu'une. « Dommage ... Elle te faisait un corps de déesse. » Mais c'est aussi un peu car avec ce dos décolleté de la sorte, cela signifiait qu'elle n'avait rien en-dessous. Il etait tout de même gagnant. Il se lève du lit, récupére son peignoir et descend la fermeture éclair de la robe de la princesse. Puis, il met le peignoir sur ces epaules, non sans avoir deposé un doux baiser sur son epaule auparavant. « Rappelle moi de t'inviter à un repas haut de gamme. Faut que tu remettes cette robe. » Se serait triste de l'avoir acheté pour rien. « Tu n'as vraiment jamais été amoureux avant moi ? » Il aurait dû se douter que cette question arriverait. « Jamais. » Et contrairement à beaucoup de personnes, c'etait la stricte vérité. Shane avait enchaîné les conquêtes mais n'avait jamais porté un seul intérêt aux personnes qui finissaient dans son lit. Il les baisait une fois, puis c'était fini. « J'ai peut-être porté un peu plus d'intérêts à certaines d'entre elles. Mais je coupais court à tout avant que quelque chose puisse s'installer. » Du coup, avant que les premiers sentiments puissent apparaître, il s'enfuyait en courant et passer à autre chose sans aucun soucis moral. « Un peu comme .. Tu sais, quand tu as dis ce que tu ressentais pour moi. » Il partait dans un autre monde, sortait des mots impardonnables et une fois la femme sorties de sa maison, il appelait un autre numero et recommençait son petit numéro. « Ne me demandes pas ce qui est différent avec toi parce que j'en ai aucune idée. » Son coeur à décidé de s'arreter sur elle et il doit maintenant faire avec. « Aiden a dû sentir que tu étais différente pour moi, avec son histoire de mariage tout pourri. » Ça lui reste toujours en travers de la gorge. Le mariage et les gosses, c'est pas un point sur lesquels il va changer de point de vue. « Allez femme, ba me faire à manger maintenant. » qu'il annonce, à moitié en riant et en tapant doucement les fesses d'Ophélia. « Je vais commencer une bouteille de champagne pour le dessert avec des macarons ! » Il a envie de macarons. Et c'est pas bons ! « Et préparez notre spa bas de gamme. » Parce qu'ils le valent bien.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1687
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Mar 21 Nov - 23:07 )



cause space is just a word made up by
someone who’s afraid to get too close.
ophelia rhodes & shane hollister ※ ophelane

“ J'ai pas besoin de toi, pas besoin de tes bras ton image reflète ce que j'aime pas. ” ― Joyce Jonathan

Shane, Shane, Shane. Ophelia n'a plus que ce prénom sur le bout de la langue depuis que ses lèvres à rejoint les siennes lors d'une soirée. Depuis qu'elle a rencontrée Shane, Ophelia a l'impression que son cœur est passé par trois millions d'émotions différentes. Mais Ophelia devrait être habituée, elle a toujours passer son temps à rompre et se remettre avec ses petits amis. Evan en est l'exemple même, ils ont du rompre un million de fois pour se rabibocher quelques jours après. Sauf qu'avec Shane actuellement, ça parait plus compliqué. Ophelia n'arrive pas à avancer dans une relation sans amour, sans dialogue. Elle a toujours ce besoin de savoir où elle va. Donc elle l'a quitté pour la deuxième fois et pour la deuxième fois, il vient sonner à sa porte pour se faire pardonner ? La dernière c'était compréhensible vu la façon dont il l'avait jeter comme une vieille chaussette, mais cette fois-ci ça aurait du être à elle de s'excuser auprès de lui, non ? C'est elle qui l'a abandonné comme une vieille chaussette sur un trottoir dans les Hamptons. Mais Ophelia ne va pas s'plaindre de voir Shane chez elle d'autant plus qu'il vient de lui lâcher une bombe : il vient de lui dire qu'il est amoureux d'elle, qu'il l'aime concrètement. Elle n'en croit pas ses oreilles et ça la fait fondre. Elle a presque envie d'informer la terre entière de cette nouvelle de la plus grosse importance ! Sauf qu'Ophelia n'est pas trop réseaux sociaux, donc à la place, elle sera égoïste et gardera cette nouvelle pour elle et son petit cœur. A la place de divulguer l'information, elle se la joue curieuse avec Shane et ses trois millions de questions. « Natasha est un des points. » Elle fronce légèrement ses sourcils. Ce prénom lui hérisse trop les poils, c'est sur elle ne pourra jamais se la voir. « Celle la, j'ai envie de lui crever les yeux. » Ou de lui mettre un coup de tête. Oui, Ophelia est jalouse et elle l'assume pleinement. « Mais elle n'est bonne qu'à empoissonner la vie des gens sur son passage. » Surtout si avant qu'elle n'arrive dans la vie de Shane, ses relations avec sa mère étaient au beau fixe. Ophelia crache son venin et elle le vit très bien.« Et un jour, j'ai appris que mon père n'avait aucun principe. Il mentait pour obtenir du pouvoir. Il tuerait même. Je pensais que ma mère avait une meilleure conscience. Elle est pire. » Oh tant que ça ? Savoir ce genre de chose, ça fait presque mal au coeur de la jeune femme plein de compassion. Ses doigts se perdent sur le visage de Shane, se transformant en douce caresse. « Tu n'as pas besoin d'eux, tu m'as moi. » Il parait que c'est amplement suffisant. Ophelia y croit en tout cas. La brune dépose ses lèvres sur celle de Shane avant de le quitter quelques minutes puis de revenir dans la pièce quelques instants plus tard après une brève conversation avec sa sœur. Une fois devant lui, elle lui avoue qu'elle l'aime. Ce n'était pas un secret, mais elle avait besoin de le lui dire. « J'ai encore un peu de mal à m'y faire. » Elle comprend totalement, c'est jamais évident la première fois. « Ça viendra. Rassure toi, je ne te demanderai jamais de le dire quinze fois par jour, c'est même lassant à force. » Faudrait pas qu'ils en fassent une overdose à force aussi. Ophelia, elle l'aime juste l'entendre après l'amour et avant de se coucher, comme Sonia. « C'était ma botte secrète si tu me mettais à la porte ... » Une joli botte secrète quand même sauf que ... « Tu sais que je suis plus du genre soirée à la belle étoile que tout ça quand même ? » Il faudra d'ailleurs qu'elle l'embarque faire du camping durant l'été prochain ! « Donc je ne sais pas trop si ton plan aurait eut un réel succès avec moi. » Mais elle aurait quand même acceptée parce Shane est si mignon qu'elle n'ose pas vraiment lui dire non. Pour sortir, il faut qu'elle se change avant vu qu'il déteste la robe qu'elle porte, c'est lui-même qui l'a dit que ce n'était pas son style. « Non ! » Quoi non ? Qu'est qui s'passe ? « Cette robe te va très bien quand elle est pour moi. » Là, Ophelia est obligée de se mettre à sourire en le regardant. « Je croyais que tu n'étais pas un homme jaloux ? » Il n'y a pas de mal à l'être, au contraire ça plait à la brune tant que ce n'est pas dans l'excès bien évidement. « Est-ce une proposition indécente que vous me proposer Miss Rhodes ? » Elle ? Jamais, elle n'oserait voyons ! Ophelia est pure et chaste ! LA BLAGUE ! « Non, ça aurait été indécent si j'étais en sous-vêtement, mais ça peut toujours se faire. » Ophelia se donne des idées malsaines à elle-même, c'est mal. Elle reprend un peu de son sérieux en lui proposant un programme de la soirée totalement différent de celui qu'avait prévu Shane, enfin c'est le même maison version low-cost, version Ophelia Rhodes quoi. « Je m'occupe du bain. » Oh il accepte ? Vraiment ? « T'es vraiment d'accord pour faire ça, chez moi ? » Elle est juste surprise que Shane Hollister accepte, elle n'en croit toujours pas ses oreilles, ni ses yeux d'ailleurs. « Dommage ... Elle te faisait un corps de déesse. » C'est le genre de compliment qui fait rougir ses pommettes. Et le genre de baiser qui fait frisonner tout son être. Elle est conquise. « Rappelle moi de t'inviter à un repas haut de gamme. Faut que tu remettes cette robe. » La jeune noue son peignoir avant de se retourner et d'embrasser les lèvres de son bien-aimé. « Pas besoin de ça pour que je la remette. » Bon faudra quand même une occasion particulière parce qu'elle ne va pas mettre cette robe pour aller au cinéma, ni au fast-food du coin. Ophelia ne serait pas Ophelia si elle ne posait pas 36 questions et elle a besoin de savoir si Shane a déjà été amoureux avant elle. « Jamais. » Ophelia trouve ça même triste. « J'ai peut-être porté un peu plus d'intérêts à certaines d'entre elles. Mais je coupais court à tout avant que quelque chose puisse s'installer. Un peu comme .. Tu sais, quand tu as dis ce que tu ressentais pour moi. » Oui Ophelia se souvient très bien de cet épisode et franchement elle ne souhaite à personne de vivre la même chose. « T'avais peur d'être déçu ? » Comme avec sa mère, elle suppose. « Ne me demandes pas ce qui est différent avec toi parce que j'en ai aucune idée. » Bah, elle allait justement lui demander mais d'accord, elle n'en fera pas la requête, même si elle pense avoir comprit pourquoi. « C'est parce que tu es amoureux. » murmure-t-elle dans le creux de son oreille avant de se mettre à sourire presque comme une idiote. « Aiden a dû sentir que tu étais différente pour moi, avec son histoire de mariage tout pourri. » D'ailleurs ce mariage, Ophelia s'en passerait bien. « Différente ou pas, il n'était pas obligé d'inventer cette histoire sans queue ni tête. » Bon Ophelia avait aimer se prêter au jeu, mais elle n'avait pas apprécier l'interrogatoire de la mère de Shane, ni de la pouffiasse blonde. « J'aurais le droit de récupérer la bague par contre ? » Quoi ? Ophelia et les bagues c'est une longue histoire d'amour, puis celle que Shane avait choisit été tellement belle que ça serait dommage si elle devait mourir dans un tiroir autant qu'elle la porte à son doigt. « Mais ça veut pas dire que j'veux me marier, je l'aimais juste à mon doigt. » Et ça évite qu'on la drague comme un porc au Silverlake, ça l'arrange souvent d'ailleurs. « Allez femme, va me faire à manger maintenant. » Meh ! « T'as envie de quelque chose en particulier ? » Ophelia ignore totalement ce qu'il y a dans le frigo, mais s'il avait un brin d'idées ça serait une bonne base pour débuter avec quelque chose. « A mon niveau bien sur, j'suis pas Georgette moi. » Ou Martine, elle ne souvient plus trop du prénom de la bonne à tout faire de Shane, mais elle est presque certaine que c'est Georgette. « Je vais commander une bouteille de champagne pour le dessert avec des macarons ! » Bonne idée ! « C'est plus sage en effet de les commander, hormis faire des pancakes, j'suis pas douée. » Mais s'il veut des pancakes, elle peut lui en préparer c'est sa spécialité. C'est pas pour rien que Grace l'appelle ainsi. « Et préparez notre spa bas de gamme. » Meh ! « Mais là au moins, je n'aurais pas de maillot. » C'est sur cette douce parole après un baiser sur sa joue, qu'elle l'abandonne dans sa chambre pendant qu'elle rejoint la cuisine à l'étage inférieur, pour finalement revenir sur ses pas quelques secondes plus tard. « Tu serais un amour, si tu pouvais sortir Joey. » Oui la boule de poil blanche qui la suit partout. « Sa laisse est dans l'entrée. » Il va râler, elle le sait mais elle s'éclipse avant qu'il n'est eut le temps de le faire. La brune se met en quête du repas du soir. Elle espère qu'il aime les endives et le poulet parce qu'hormis ça, il n'y a plus rien dans le frigo. C'est presque triste en fait. Finalement elle opte pour la facilité et commande chez un traiteur. La porte d'entrée s'ouvre quelque seconde plus tard, elle accoure vers Shane embrassant ses lèvres. Sauf qu'une fois qu'elle s'en décolle un détail l'intrigue. « Il est où Joey ? » Elle ne voit pas le beau samoyède à ses côtés d'autant plus qu'il devrait être présent, c'est l'heure des croquettes. « Comment ça, tu as perdu mon chien ? » Pardon ? Elle n'est pas certaine de réaliser ce qu'il vient de lui dire. « Comment on peut perdre un chien qui fait cette taille ? » Surtout blanc, on ne voit que lui dans la nuit. « Non, non j'attend pas demain pour aller le chercher. » Ophelia attrape la première veste qu'elle choppe dans l'entrée, l'enfile sur ses épaules et prend la main de Shane également. « Bon vous êtes aller de quel côté ? » Donc le spa bas de gamme de Shane attendra, il y a plus urgent : mission à la recherche de Joey !



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 701
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( Mer 6 Déc - 20:53 )



Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close
OPHELANE ☽ I know you know you’re scared. Your heart, your mind, your soul, your body they won’t be careful. But I guess that you don’t know me cause if I want you babe ain’t going backwards, won’t ask for space. Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close.


La relation qui unissait Ophelia a Shane avait connu pas mal de hauts et pas mal de bas. Difficile de trouver un juste équilibre quand, dans sa tête, on est pas encore prêt à faire tous les sacrifices possibles. Désormais, Shane a payer le prix fort : une rupture totalement débile parce qu'il n'assumait pas d'être amoureux de la Rhodes. Heureusement, avec un soupçon de lucidité et de clairvoyance, il avait réussi à sortir ces trois mots que le jeune femme attendait éperdument : je t'aime. Il espérait ne pas regretter sa décision. Il avait baissé toutes ces gardes. Si, par mépris, cela venait à mal se terminer, il redeviendrait probablement le jeune homme froid, sans coeur et avare qu'il était autrefois. En pire. Un peu comme était devenu Natasha, à force de trainer avec ses parents et de croire à tous ce qu'ils disaient. « Celle la, j'ai envie de lui crever les yeux. » Elle peux. « Préviens-moi à l'avance, que tu finisse pas derrière les barreaux pour ça. » Se serait assez bête. Triste, aussi. Shane ne voit mal se faire fouiller tous les jours pour venir voir la femme qu'il aime pendant trente minutes, juste parce qu'elle est en prison. « Mais elle n'est bonne qu'à empoissonner la vie des gens sur son passage. » Pas tout à fait. « La mienne en particulier. » Cela faisait déjà des années qu'elle joué de sa personnlité et de sa tigresse intérieure pour faire en sorte que le Hollister tombe dans ses draps et ses griffes. Dieu merci, il avait toujours eu la présence d'esprit de ne jamais craquer. Peut-être qu'il avait finalement un bon flaire en ce qui consiste les grosses pouffiasses bien chiantes. Shane n'était jamais attirées par elles. Natasha encore moins depuis qu'elle avait commencé ses diverses opérations : seins, ventre, hanches. Tous ou presque y étaient passés. Et le naturel dans tout ça ? Ophelia était sans chichi et sans complexe (à ses yeux) et tout ceci lui convenait à merveille. Sa maman devrait même prendre conseil sur le style de vie de la Rhodes. « Tu n'as pas besoin d'eux, tu m'as moi. » C'est pas faux. Mais Shane restait quand même le fils du gouverneur et ça impliquait certaines obligations. « Je t'ai toi. » qu'il murmure, sourire aux lèvres. Ca change du trop-dit : tu es à moi. Ca fait moins égoïste. Plus poétique. Plus eux. Néanmoins, chassez le naturel, il revient au galop. Le Hollister a beau avoir sauté un pas, il reste tout de même habitué à ses sentiments cachés. Il va encore avoir besoin de quelques jours pour s'y faire à ses je t'aime. « Ça viendra. Rassure toi, je ne te demanderai jamais de le dire quinze fois par jour, c'est même lassant à force. » OUF ! « Quinze, ça fait beaucoup. » Peut-être pouvait-il commencé avec un de temps en temps jusqu'à ce qu'ils ne se rendent même plus compte qu'ils le disent ? C'est un joli compromis à ses yeux et ça lui permet de pouvoir éviter de grimacer toutes les cinq secondes. « Tu sais que je suis plus du genre soirée à la belle étoile que tout ça quand même ? » Et bien ... Oui ! Bien-sûr que oui. « On voit pas les étoiles .. » Enfi, le ciel semblait quelques peu couvert, difficile de voir des constellations. « Donc je ne sais pas trop si ton plan aurait eut un réel succès avec moi. » En tout cas, il n'aurait pas eu de succès avec Shane, c'est certain. Etre dehors, avec cette chaleur inexistante ? Non ! Puis se coltiner les amis les moustiques et autres trucs de ce genre ? Urgh. Encore moins. Comment croyait-elle qu'il avait la peau si douce et si belle ? Il faisait en sorte de la protéger. « Un spa, c'est très bien. Je suis très persuasif quand il le faut. » Il n'était pas avocat pour rien. Il fallait bien persuader les gens que la personne à la barre n'était pas coupable. Ou inversement. Eh ! Par contre, elle peut garder la robe. Finalement, il n'a rien contre celle-ci quand elle lui est destinée. « Je croyais que tu n'étais pas un homme jaloux ? » Il ne l'était pas. « Qui a dit que je l'étais ? » Roulement des yeux vers le haut et ... Disparition ! Monsieur se retourne, fait genre de chercher un mini objets sur le bureau de la demoiselle et revient, l'air de rien, dans la conversation. Est-ce qu'elle lui proposerait quelque chose d'assez olé-olé ? « Non, ça aurait été indécent si j'étais en sous-vêtement, mais ça peut toujours se faire. » Intéressant. « En effet. Ça peut toujours se faire. » Son regard glisse sur les coubes de la demoiselle. Ca peut même se faire très rapidement. Il va aller préparer ce bain chaud avant que son pantalon ne le sert de trop. Le problème d'en avoir une grosse. #LOL #JSPSiCEstVrai « T'es vraiment d'accord pour faire ça, chez moi ? » Le bain ou le sexe ? « C'est si surprenant que ça ? » Il est possible que son envie d'elle prenne le dessus sur tout autre raisonnement. Il est certain, aussi, qu'il serait bien mieux au spa ou bien dans sa propre baignoire, mais Ophelia préférait rester ici alors autant tout faire au même endroit. Et puis, il devrait s'y faire, non ? Elle n'avait pas le même style de vie qu'elle alors il s'adapterait. De temps en temps. Faut pas abuser non plus. « Pas besoin de ça pour que je la remette. » Quand même. Il faut bien une utilité. « Non mais je connais un très bon restaurant, pas très loin d'ici. Ils servent de très bons plats français. » Après, par contre, il se fera une joie de le lui enlever. Mais avant, il doit répondre à quelques questions de la Rhodes. Sa curiosité à pris le dessus. Non, il n'a jamais vraiment été amoureux. A quoi bon quand l'exemple qu'il avait ne s'aimait pas, non plus. Pour lui, l'amour, ça représentait pas grand chose. C'était superficiel. Maintenant, il en donne une toute autre définition qui se résume en un mot : Ophélia. « T'avais peur d'être déçu ? » On peut dire ça. « Déçu. Utilisé. Tu serais surpris de savoir le nombre de filles qui ont couchés avec moi en pensant qu'elle pourrait ensuite avoir un chèque. » L'argent, ça a des avantages et des inconvénients. Sur le plan de l'amour, c'est surtout du négatif. « C'est parce que tu es amoureux. » Surement. « Je suis amoureux ... » Ca le surprends lui-même de se l'entendre dire. « Différente ou pas, il n'était pas obligé d'inventer cette histoire sans queue ni tête. » Shane rigole. Elle a raison. « Sans cette histoire sans queue, ni tête, on en serait peut-être pas là aujourd'hui. » Ce la n'empêche, ce dernier n'a pas intérêt à recommencer. Le brun le traînerait en justice sans aucun complexe. C'est sa vie privée et ça le regarde. Il n'a pas besoin que son frère vienne y mettre sa patte.« J'aurais le droit de récupérer la bague par contre ? » La bague ! Son coeur s'affole en quelques secondes et ses yeux vont presque sortir de leur orbites. « Mais ça veut pas dire que j'veux me marier, je l'aimais juste à mon doigt. » OH SA MÈRE. « Putain ... » qu'il soupire, passant ses mains sur son visage. Il avait eu un coup de chaud. « Je suis anti-mariage. Tu le sais ça ? » Il veut bien dire je t'aime, mais hors de question qu'il aille jusqu'à l'autel pour dire oui et se faire mettre un bague au doigt l’empêchant de pouvoir faire sa propre vie. « La bague est dans ma poche, je crois ... » Il l'avait laissé dans son manteau, quand elle le lui avait rendu aux Hamptons. Il fouille à droite, à gauche, et miracle, elle est là. « Tiens. Elle est à toi. » Pas besoin de la rendre, donc, si jamais les choses se passent mal. Il la dépose au creux de la main de la belle. Maintenant que tout est ok, Shane s'amuse à réclamer à manger. « T'as envie de quelque chose en particulier ? » Et bien ... Il a bien une petite envie soudaine « A mon niveau bien sur, j'suis pas Georgette moi. » Ah ! Sa change tout. « J'allais proposer vin, fromage et pain mais fait ce que tu veux. » Surtout qu'il est assez compliqué au niveau de ce breuvage rouge et qu'il n'a pas accès à sa source personnelle. Par contre, il s'occupe du dessert. « C'est plus sage en effet de les commander, hormis faire des pancakes, j'suis pas douée. » C'est bon aussi, des pancakes. « Tu m'en feras la prochaine fois. » Promis. Mais pour ce soir, se sera champagne et macarons. Low-cost mais quand même ! « Mais là au moins, je n'aurais pas de maillot. » Oui, bon, calme. Il faut pas non plus l'appater de la sorte. Il doit se canaliser un peu avant de pouvoir jouer avec ses attributs masculins. « Tu peux être nue aussi dans un spa privatisé. » Monsieur sait parfaitement faire les massages, qui plus est. Un baiser rapide et le voilà entrain de préparer la salle de bain. Il déverse quelques fleurs sur l'eau, vide pratiquement le gel douche pour avoir de la mousse et ajoute des huiles essentielles pour une odeur parfaite. Et voilà ! Manquez plus qu'Ophélia, toute nue.D'ailleurs, il la rejoint dans la cuisine. « Tu serais un amour, si tu pouvais sortir Joey. » Quoi ? « Mais ... » Il sait pas faire ça, lui. « Sa laisse est dans l'entrée. » Il râle un peu, trouve quand même la laisse et l'accroche autour du cou du chien non sans être écœuré par ses léchouilles intempestives. « T'as intérêt à faire caca et pipi rapidement ! » Le bout de laisse au bout des doigts, ils avancent, Joey et lui dans les rues calmes de Cap Harbor. Il soupire à chaque arrêt pipi, ce qui arrive tous les dix mètres, à peine. Puis, enfin, le chien se décide à faire caca. « Oh putain ! » C'est un endroit public. Il va devoir ramasser. HORS DE QUESTION. Shane se met à tirer sur la laisse pour emp^écher Joey de faire sa grosse commission. Ca ne fonctionne pas. Il joue au débile et se met à aboyer pour lui faire peur, ca ne fonctionne pas. Il voit le petit bout marron pointer son nez. AU SECOURS ! Il ne voit pas d'autres moyens que de hurler à la mort sa poisse. Il hurle, le visage vers le ciel. Qu'a-t'il fait pour mériter un tel cauchemar ? Il n'est pas ramasseur de crotte. Il a jamais fait ça de sa vie. Il ne fera jamais ça de sa vie. Enfin, il ne devait jamais le faire de sa vie. Quand sa crise existentielle est fini, il baisse les yeux vers Joey pour le remercier de ce magnifique et précieux cadeau. Sauf que Joey n'est plus là ! Il y a bien son caca. Mais plus de chien ! « Merde. » Ophelia va le tuer. Pendant une dizaine de minutes, il part à sa recherche mais rien. Alors, il est bien obligé de revenir vers la maison. Ophélia ne s'en rendra même pas compte de toute manière. « Il est où Joey ? » Oopsie. « Il est perdu. » qu'il avoue, avec un faible sourire d’excuse. « Comment ça, tu as perdu mon chien ? » Et bien ... « Il est possible qu'il est eu peur d'un oiseau. Et qu'il a pris la fuite. » Ou de lui, aussi. « Comment on peut perdre un chien qui fait cette taille ? » Bonne question. « Les gens arrivent bien à perdre leur bébé. Pourtant, c'est tout aussi gros. » Puis, c'est bon, il va revenir. Il connait la route de retour. « On ira le chercher demain. » Là, il a mérité son bain. « Non, non j'attend pas demain pour aller le chercher. » Pardon ? Et pourquoi ? « MAIS ! » Il se laisse happer la manche et sortir de la maison. « Bon vous êtes aller de quel côté ? » Il regarde à gauche, à droite. « Par-là ... Je crois. » Fait chier. Chien de merde. Encore une raison de plus pour qu'il est pas de chien. Il n'aime pas les animaux. Ca fou des poils partout. Ca demande des câlins et de l'attention. Shane, il veut l'attention pour lui. Les câlins, il s'en fou. « Il doit pas être loin. Puis il commence à faire bien nuit. On ferait mieux de rentrer. Il va revenir comme un grand. » Non ? Shane, il tente, mais Ophelia continue sa route sans même se soucier de lui. « Grr. » Il hait ce monde. « Ah ! C'est son caca, ça ! » Il pointe du doigt cette fameuse crotte. « C'est ici qu'il est partie. Mais je sais pas où. J'allais pas le regarder vers ses besoins. C'est intime. » Ou comment ne pas avouer qu'il a maudit le ciel et la terre entière lors de ce passage à l'action. « T'façon, c'est qu'un chien. Je t'en rachèterai un si tu veux. »



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Cause space is just a word made up by someone who’s afraid to get too close ✻ OPHELANE

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération