The eyes those silent tongues of love - Alec

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 122
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : Jaimie Alexander
›› Schizophrénie : Il se pourrait que je commence à avoir quelques symptômes de schizophrénie légère. Vous la connaissez tous, la petite blonde chiante qui adore embêter Cameron, Blaze et Zoé. Sans oublier un certain journaliste accro au courrier du coeur et qui travaille au ravenheart. Je parle bien sûr du très sexy Noah
›› more about me

The eyes those silent tongues of love - Alec ✻ ( Dim 23 Juil - 22:58 )

The eyes those silent tongues of love
parce que j'ai pas de meilleures idées de titre =zbaff=
Micha
L’irlandaise jeta un coup d’œil à son téléphone. James lui avait envoyé plusieurs messages, mais depuis l’épisode de la plage, Avalon était en plein doute. Elle avait l’impression de se mentir à elle-même, comme si elle cherchait à nage à contre courant en sachant pertinemment que ça ne servait à rien, mais elle le faisait quand même, parce que ça lui faisait moins peur que de revenir sur la berge et d’affronter Alec entre deux yeux. Peut-être aurait-elle du parler de ce petit moment lors de leur sortie « famille ». Mais l’irlandaise ne savait pas trop comment lancer le sujet. Alec ne l’avait pas non plus remis sur le tapis. Tout était redevenu exacte-ment comme avant, si bien qu’elle se demandait si elle n’avait tout simplement pas rêvé. Ce qu’elle avait res-senti, cette connexion n’était peut-être que pure imagination de son esprit… Elle avait toujours eu une imagina-tion débordante, ceci expliquait donc peut-être cela. En tout cas, ils avaient passé une bonne journée et malgré ses réticences évidentes à vouloir agir comme une famille normale, la jeune femme avait bien envahi de re-commencer, mais ça, une fois de plus elle le gardait pour elle. Un jour, peut-être, devrait-elle apprendre à être plus ouverte à la communication. Son téléphone vibra une nouvelle fois et cette fois-ci, la jeune femme laissa glisser ses doigts sur l’écran pour répondre. Un simple « bonne nuit » tout en précisant son impatience de le retrouver. En toute logique, elle aurait dû prendre plaisir à répondre à ce texto, mais ce n’était pas le cas, pire, elle avait une espèce de boule au ventre, ressemblant fort à un début de cafard. La jeune femme soupira avant de reprendre sa lecture… Elle tenta de se concentrer pour finir son chapitre, mais rien à faire, elle n’avait pas la tête à ça. Après un long soupire, Avalon décida de sortir à l’extérieur. Si elle était à moitié endormi, ce n’était pas le cas des deux chiens qui l’accompagnaient. Silver et Placebo s’en donnaient à cœur joie dans le jardin, visiblement le fait qu’il soit tard de les ne déranger pas. L’irlandaise posa ses bras sur la rambarde et pendant quelques longues minutes, elle figea le ciel du regard. A l’hôpital, une des infirmières étaient fana d’astronomie. Selon elle, une pluie d’étoiles filantes devait avoir lieu cette nuit, ou demain soir, la brune n’était plus vraiment certaine. Ou peut-être que cela s’étalait sur plusieurs jours. Pas de chance pour Avalon, la nuit n’était pas claire et de nombreux nuages parsemaient le ciel, l’empêchant de voir ses petites météorites traver-sant l’atmosphère terrestre. Après une heure d’observation, Avalon dut bien se rendre à l’évidence, elle ne verrait pas d’étoiles ce soir. Elle commençait à avoir froid et les chiens avaient abandonné leur folle course poursuite. Ils dormaient à ses pieds, visiblement, ils trouvaient beaucoup plus facilement le sommeil que la belle irlandaise. Ava regagna l’intérieur de la maison, elle était glacée, mais c’était finalement agréable après des journées de soleil brûlant. Le silence enveloppait la maison si bruyante en journée. Sam savait donner de la voix, il était actif, les moments de calme en sa compagnie étaient assez rares, alors quand il dormait, Avalon pouvait en profiter. Ils avaient passé une bonne soirée, un dîner tous les trois, Alec avait raconté une histoire à leur fils pendant qu’elle s’occupait de faire la vaisselle. Une fois Sam couché, Alec et Avalon en avaient profité pour regarder une émission télé avant de partir se coucher chacun dans leur chambre respective. La brune appréciait la présence du père de son fils, elle préférait le savoir à ses côtés, même distant, qu’à l’autre bout de la ville endormit sur son canapé, s’il s’autorisait à dormir. Finalement, Ava regagna ses draps, elle arriva à terminer son chapitre et s’endormit quelques minutes plus tard.

Elle se réveilla brutalement quelques minutes plus tard. Elle entendait des cris et comprit rapidement de quoi il s’agissait. Alec était en train de faire un cauchemar. Si Ava avait un sommeil profond, peut-être ne serait-elle pas réveillée, mais depuis l’Irak, Avalon dormait mal. D’une certaine façon, elle était toujours sur le qui-vive. Prête à fuir au cas où. La jeune femme poussa sur ses jambes et partit rapidement en direction de la chambre d’Alec. Elle pinça ses lèvres en refermant la porte derrière elle. Alec se tournait dans tous les sens, il était transpirant, vraisemblablement, ses cauchemars étaient encore assez violents. « Alec ? » Doucement, Ava prit place à côté de lui et passa une main dans ses cheveux, avant de descendre sur sa joue. « Alec, tu rêves, c’est qu’un cauchemar. » Il fallut plusieurs longues secondes et qu’elle le secoue un peu pour qu’il se réveille et sorte de ses tourments. « C’est bon Alec, ça va aller. » Délicatement, elle tira contre elle pour qu’il sache qu’il n’était pas seul. Elle finit tout de même par lui rendre sa liberté. « ça va ? Tu veux que j’aille te chercher un verre d’eau ? » Vu comme il avait transpiré, il était possible qu’il est soif. En posant son regard sur le visage fatigué du brun, Ava pensa à la propre tête qu’elle devait avoir. Elle était venue ici sans être passée par la case salle de bains, elle devait avoir une tête affreuse…

© Starseed
 
© Starseed

_________________

You know that the past is never dead
ava ⊹In the blink of an eye, something happens by chance - when you least expect it - sets you on a course that you never planned, into a future you never imagined.(by anaëlle)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/05/2016
›› Commérages : 491
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Luke Cutie Mitchell
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Joyce Hamilton (Selena Gomez), Ryan Oakley (Chris Wood) & Mia Smith (Ashley Benson), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: The eyes those silent tongues of love - Alec ✻ ( Ven 28 Juil - 18:47 )

The eyes those silent tongues of love
parce que j'ai pas de meilleures idées de titre =zbaff=
Micha
Alec avait respecté sa part du marché. Avalon lui avait demandé de rentrer le soir, de dormir dans son propre lit et non le canapé du bureau. Il le faisait. Voila au moins une semaine qu'il rentrait du boulot à dix-huit heure. Il retrouvait toujours Sam avec son costume de Robin des bois et Avalon, un bouquin en main dans la salon. Ça lui faisait du bien, mine de rien, d'avoir un semblant de vie social, de ne plus être seul chez lui.  Et, jusqu'ici, il avait toujours réussi à se réveiller avant que le cauchemar ne devienne insupportable. Avant qu'il ne finisse par vivre un réel enfer. C'est même étrange parce que ça commence toujours lentement et tendrement. Il se voit marcher dans le désert, habillé en militaire. Un treillis beige, une chemise courte blanche, le haut beige aussi. Il a ses insignes dessus, son badge. Alec regarde l'horizon. Rien. Puis il porte sa main à son cou. Sa plaque militaire est toujours là. Mais ce n'est pas la seule. C'est même loin d'être l'unique qui orne sa chaîne. Ça pèse lourd. Trop lourd. Il tombe sur le sol, enleve ce collier et se rends compte qu'il y a des dizaines et des dizaines d'autres plaques militaire autour de la sienne. Jason. Brent. Max. Bryan. Thomas ... Pourquoi est-ce que thomas se retrouve ici ? Le vent se lève, Alec est obligé de porter une main devant ses yeux pour éviter que le sable. Il entends des voix mais n'arrive pas à dire d'où elle provienne. Alors il se lève, hurle les noms de ses amis, de ses soldats, de ses coéquipiers de guerre. « Hey ! » Le militaire se met à marcher, difficilement. Le vent souffle, toujours plus vite, toujours plus fort. Et écran noir. Plus rien. Le blond est apaisé. Et il devrait se réveiller. C'est maintenant qu'il debrait ouvrir les yeux. Mais il n'y arrive pas. Alors, lentement, progressivement, il sent de la chaleur autour de lui. Ça lui fait du bien. Ça lui fait du mal. « Non ... » Ça brûle. Le feu lui brûle la peau. Il a du mal à respirer. Il suffoque. Et pourtant, il arrive à trouver le courage d'entrer dans ce bâtiment qui va finir en ruine, en cendre. « Non ! » Il hurle. Pourquoi ? Comment c'était possible ? Il avait fait attention à tout. Il a même pas de quoi arreter la souffrance de certaines personnes. Certains de ses soldats courts, en feu, littéralement, hurlant leur souffrance. D'autres sont noirs de cendre, au sol, mort. Et d'autres, sont en vie, et ces derniers ne cessent de lui rejeter la faute. « Arrêtez ! » Il veut les aider mais Alec n'y arrive juste pas. « STOP. » Ça devient trop violent. Trop difficile. Il arrive toujours pas à respirer. Il a soif. Son corps le lâche. Il tombe, une balle vient de le toucher à la jambe. Une arme est apparut dans sa main. Deuxième coup, c'est son epaule qui prends. Stop. C'est un véritable supplice. Troisieme coup, cette fois-ci, c'est lui qui vient de le faire.« Alec ? »  Une balle en pleine tête. Mais pas sur ces ennemis. Non. A lui-même. « Alec, tu rêves, c’est qu’un cauchemar. » Son corps se soulève, ses yeux s'ouvrent en grand. « Alec, tu rêves, c’est qu’un cauchemar. » Un cauchemar ... Mais ça paraissait tellement réel. « C’est bon Alec, ça va aller. » Non, ça va pas allez. Ses mains s'aggripent aux avant-bras d'Avalon pour la garder près de lui. « ça va ? Tu veux que j’aille te chercher un verre d’eau ? » Il ferme les yeux quelques secondes. « Je ... » qu'il murmure, encore à bout de souffle. « Non. Reste. » Il ne veux pas rester seul. « Reste ... » Alec se deplace et pose sa tête sur les cuisses de l'irlandaise. Il reprends peu à peu son souffle, ses esprits. « Je suis désolé .. » Sa voix est faible, rocailleuse. Ses mains sont comme liées à son t-shirt trempé. « Je voulais pas te réveiller. » Loin de là même. « C'était une mauvaise idée que je revienne dormir ici. » Il savait que c'etait une mauvaise décision. Il aurait dû rester au bureau. « J'aurais pas dû ... » Alec se redresse, prends en coupe le visage d'Avalon et colle son front. « Excuse-moi. »
© Starseed
 
© Starseed

_________________
our story was epic, y'know
My heart is gold and my hans are cold If the morning light don't steal our soul, we will walk away from empty gold. Dark as midnight sun, smoke as black as charcoal fills into our fragile lungs. Cause when our demons come, dancing in the shadows to a game that can't be won. Feel like we've been falling down like these autumn leaves. But baby don't let winter come, Don't let our hearts freeze.
Revenir en haut Aller en bas

The eyes those silent tongues of love - Alec

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération