LOWAN&BINKY– I don't want to hold your gaze, I'm scared what I might see there

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 51
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

LOWAN&BINKY– I don't want to hold your gaze, I'm scared what I might see there ✻ ( Mar 25 Juil - 17:39 )


I don't want to hold your gaze, I'm scared what I might see there
feat. Binky

 
La veille, Natheo avait demandé à Lowan de se rendre chez lui. Evidemment, c’était presque tous les jours la même rengaine. Pratiquement tous les jours l’allemand recevait un texto de son « pote » en lui certifiant avoir un nouveau plan. Ce qui était rassurant, c’était que justement, ce nouveau « pote » ne se doutait absolument de rien et continuait à lui faire confiance comme s’ils étaient les dix doigts de la main. C’était une opportunité pour le policier de récolter plus d’infos et d’avoir une longueur d’avance à envoyer à ses collègues. Malgré tout, il devait faire preuve de self contrôle bien des fois. Rien que de voir comment il aimait infiltrer sa sœur dans ses petits plans pourris avait le don d’énerver Lowan et s’il avait certifié à cette dernière que son frère lui demandait de garder un œil sur elle discretos, il n’en était rien. Pourtant, Lowan essayait mieux que jamais de détourner la jolie brune de ces plans foireux afin de lui éviter les ennuis qui attendaient son frère. Autant il jubilerait le jour où il pourrait foutre ce type en taule ainsi que toute sa petite bande, autant il essayait du mieux qu’il pouvait d’éviter cet endroit à Jewel. Cette fille avait beau avoir du répondant et de l’acharnement pour les conneries de son frère, elle n’avait pas un si mauvais fond que lui. Elle avait vécu bien des merdes dans sa vie ce qui au fond faisait d’elle une fille sensible, mais également une proie facile. Tout ça, il évite de le lui dire, préférant plutôt porter l’étiquette du pote chiant de son frère plutôt que le justicier de ces dames.

La nouvelle idée de ce très cher Natheo ne ressemblait en rien à ce qu’il l’avait déjà habitué auparavant. Si Lowan avait déjà trempé dans des embrouilles de deal, de vol de voitures ou bien d’autres choses encore et tout ça, grâce à ce type, sa nouvelle idée n’était autre que de se rendre dans une soirée chic, à Los Angeles pour y retrouver un type friqué et parler « affaire » avec. Mieux encore, pour faire plus vrai, ce con avait opté pour des escort girls non pas dans le seul but de se faire escorter, mais aussi et surtout parce qu’il comptait bien proposer leurs services à ce vieux pervers. Un service qu’il compte payer de sa poche, ou du moins avec l’argent sale qu’il garde dans ses poches et tout ça contre des tableaux volés que ce type détenait apparemment. Lowan avait trouvé que trois escort girl pour un seul vieux pervers c’était beaucoup, mais Nathéo n’avait pas seulement pensé à ce vieux porc, mais aussi à eux. A vrai dire, c’était pas tellement la came de Lowan, mais n’avait rien dit. Nathéo avait voulu les plus canons, il ne cessait de le chanter à tue-tête et s’il ne cessait de les décrire à Lowan tel un puceau, ce dernier n’en avait que faire. Natheo s’occupait des escort girl, Lowan lui s’occupait d’avoir les bonnes infos concernant cette soirée. Tout ça, ça s’annonçait encore haut en couleurs.

Le jour J, ou plutôt le soir même, Lowan et Natheo se rendirent sur le lieu de rendez-vous habillé de circonstance : un costard noir ce qui le changeait de son style plus décontracté ordinaire. Natheo était là lui aussi, il en manquait plus que deux autres censés revenir avec les escort girls que Natheo avait envoyé chercher à l’aéroport. Dehors, un peu plus loin que l’entrée pour ne pas risquer d’éveiller tout soupçons, les deux gars commençaient réellement à s’impatienter. Ou du moins, surtout Natheo. Il semblait déjà imaginer son plan foirer en beauté et tout ça parce que ses deux autres abrutis ne semblaient pas se ramener assez vite à son goût, en même temps LA n’étant pas Los Angeles, il avait pu tout aussi trouver de nanas d’ici pour son super plan. Lowan, lui, restait appuyer contre une porte en bois légèrement renfoncée, le téléphone portable dans une main et une clope se consumant doucement dans l’autre. Lorsque les deux autres se ramenèrent enfin avec les filles, Natheo sembla soulagé alors que l’allemand n’avait pas encore relevé le nez vers ces charmantes jeunes femmes. Il termina de répondre à un de ses textos quand son regard se posa sur une brune, mais aussi sur sa sœur. Non, ça il ne l’avait pas imaginé, c’était un coup de massue qu’il se prenait clairement. Il la fixa d’un regard glacial alors que son sang ne faisait qu’un tour dans ses veines. Non, il ne comptait pas laisser faire ça. Jamais. « J’prends la blonde moi » lança fièrement Natheo, alors qu’il s’apprêta à glisser ses mains le long de la taille de Binky, Lowan tourna le visage vers lui « Non, j’crois pas non. » et bougea plus loin emmenant sa sœur avec lui « T’as trois secondes pour m’expliquer si tu ne veux pas que je te foute dans le premier avion pour l’Allemagne. Et sois convaincante »






 
♡ ♡ ♡
 MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 02/06/2016
›› Commérages : 56
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : GIGI SEXUAL HADID
›› Schizophrénie : ysaline la jolie brunasse ,Jewel la bimbo, Olina la maman qui travail et Yara
›› more about me

Re: LOWAN&BINKY– I don't want to hold your gaze, I'm scared what I might see there ✻ ( Mar 8 Aoû - 22:35 )

i don't want to hold your gaze, i'm scared what i might see there.
Lowany #1
LUCKYRED
Je me déteste. Je déteste sans doute plus le fait que Lenny soit au courant de mes petites affaires. De suite il a imaginé le pire, moi vendant mon corps. Mais je ne vais pas jusque-là, j’escorte juste. Oui, ce n’est pas mieux, mais c’est de l’argent à envoyer. De l’argent pour aider. Je ne suis pas pauvre, mais je sais que maman refuse que je cherche à savoir qui sont mes parents biologique. Par simple peur pour ma personne, je ne la connais pas égoïste. Je le sais, elle serait incapable d’être égoïste et me rendre malheureuse. Mais, j’ai besoin de savoir. Mes parents n’auraient pas voulu, mais j’ai besoin de savoir et surtout de le faire par moi-même, ma façon de le faire n’est pas forcément la plus intelligente. Je le sais, mais quand on n’a pas le choix on fait avec. C’était ça ou des films X alors autant dire que je préférais me pomponner pour des vieux pervers qui n’avaient pas droit de me toucher sans ma permission. Enfin, pour le moment je n’ai pas recroisé Lenny depuis la soirée où il m’a payé pour faire ça, il espérait tomber sur moi, chose faite. Bravo. Je me suis sentie sale, plus qu’à l’accoutumé en faisant cela. Mais ce soir j’ai une grosse soirée, on est trois. Je connais Bianca et Salomé. Moi mon prénom pour l’endroit est Lola. Banal, mais connu. J’avais sorti le premier prénom sortant de ma tête, autant dire que trouver un nom pour sa propre personne n’était pas forcément très facile.
Los Angeles. Je venais d’arriver et avec les filles on allait dans la chambre réservé pour nous. Une grande chambre luxueuse, mais je ne m’y plaisais pas forcément. Je n’y restais que pour me changer, autant le dire. Je me voyais que très mal rester ici, profiter de leur argent, même si je le faisais vu comment il me payait. Enfin. Je venais d’enfiler ma robe verte, très sexy et moulante. Je me maquillais comme je le faisais que très rarement surtout de cette façon. Un maquillage bien appuyé faisant femme fatale .C’était loin d’être mon style. J’étais plus naturelle, mais là je ne le faisais pas pour moi, mais pour les hommes nous accompagnant ce soir. Les filles se chicanaient à côté. On pouvait s’entendre, mais parfois avoir des clients réguliers aidaient à être mieux payer, mais pour le coup, autant dire que ça se tirait dans les pattes. Des femmes en sommes. On avait souvent du mal à être heureuse pour les autres dans la vie de tous les jours quand pour nous ça n’allait pas, enfin heureusement qu’avec les vraies amies et tout ce n’était pas comme ça, sinon on finirait vite chauve à force de s’arracher les cheveux violemment en se débattant pour avoir raison sur des sujets plus que banale. Une fois prête, je m’étais mise sur le balcon, profitant de l’air frais venant caresser mon visage. C’est jouissif et j’adorais clairement cette sensation de frais sur mon visage. Fermant les yeux, je laissais un sourire venir parcourir mon visage, laissant mes poumons se remplir petit à petit avant de tout relâcher, alors qu’on frappait à la porte. C’était l’heure.
Fallait descendre en bas. Alors on suivait ses deux hommes pour aller dans une voiture. On n’avait pas un hôtel juste à côté et ces mecs avaient l’air stressée, car relativement stressée. Je glissais ma main dans ma chevelure bouclé pour l’occasion et libre comme l’air. Alors qu’une fenêtre de la berling était ouverte, je fermais les yeux en sentant le courant d’air me caresser le visage, le corps. Plus rien ne comptait, je tentais de faire le vide dans ma tête. Surtout que la voiture venait de s’arrêter, assez longuement pour présumer qu’on venait d’arriver. Le moteur s’éteignant aida à confirmer la chose. La porte s’ouvrit et on sorti ensemble, s’aidant et se donnant la main avant d’être présenté rapidement après avoir  monté des marches. Mais ce fût un drame une fois en haut. Je me sentais mal. Mon propre frère était devant moi, demandant à m’avoir, comme un morceau de viande, chose que j’étais à ce moment précis, mais venant de mon frère c’était complétement horrible. C’était un cauchemar ? Oui, surement. Je me pince, mais je ne me réveille pas. Lowan finissait par m’emmener avec lui à l’écart. Je le regardais, sa question me brisa le cœur sans aucune raison. «   Et toi tu fais quoi là ? » Oui, j’allais jouer la carte du je pose une question à chaque question, pas de réponse. Mais, il  a toujours était fort à se satanait jeu. «   On devrait les rejoindre ! » Je crois que je m’enfonce bêtement, mais surement en direction de ma tombe.   «   Puis tu peux pas m’envoyer à un avion pour aller en Allemagne.. MA-JEUR ! » Que je lui dis, je crois que j’aggrave mon cas, mais au moins je suis sûre qu’il me lâchera et que j’aurais le cœur brisé d’avoir déçu le héros qu’est mon frère à mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas

LOWAN&BINKY– I don't want to hold your gaze, I'm scared what I might see there

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération