Stuck in the middle [Alec]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 101
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Chris Evans)
›› more about me

Stuck in the middle [Alec] ✻ ( Mer 26 Juil - 10:29 )











« Yoko, c'est l'heure de la promenade » Je descendais joyeusement les escaliers à la recherche de ma chienne, malheureusement pour moi en arrivant en bas, je tombais sur les chaussures d'Asher, qui, tout comme leur propriétaire, étaient des êtres machiavélique et sans la rampe d'escalier, je finissais ma gueule à terre. « Putain Asher, un jour je vais te faire bouffer tes baskets, je t'ai déjà dit un nombre incalculable de fois de pas les laisser traîner partout. En plus c'est pas des pieds que t'as, c'est des palmes. » Un jour cet homme allait me tuer, littéralement. « Commence pas à me faire chier la gueuse. » Non, mais il était sérieux ? Bientôt il allait m'accuser de pas faire attention. « Tu me brises les ovaires » Oui pour l'instant je n'avais rien trouver de mieux à dire. Comme à mon habitude, j'aurai la réplique à dire dans 3 jours. « Un jour, je vais tomber à cause de tes baskets, je vais me cogner contre la table basse et plus de Sarah, tu auras ma mort sur la conscience » Ce qui soyons honnête était possible. « Ou sinon tu vas te tuer toute seule comme une grande parce que t'es trop maladroite » J'avais le droit de le tuer ou pas ? Je pourrais facilement faire passer ça pour un accident. Oui mais il était un peu trop grand. Bon tant pis, je vais me contenter de promener le chien. « Je vais promener le chien » Je sortais en claquant la porte. En 5 minutes il avaient réussi l'exploit de m'énerver. Heureusement l'air du dehors et le soleil suffisait à  m'apaiser. « Allez ma grande, on va se défouler les jambes au parc » En ce moment la plus heureuse était sûrement Yoko. Le mot promenade avait un effet magique sur elle.

Le temps d'arriver au parc, j'avais tenu Yoko en laisse, mais maintenant qu'on y était et qu'il n'y avait pratiquement rien à craindre, je le lui avais enlevé pour qu'elle puisse vagabonder au gré de ses envies. Est ce que j'avais peur qu'elle parte et qu'elle m'abandonne ? Non absolument pas, dès qu'elle ne me voyait plus, c'était ma chienne la plus inquiète de nous deux. Pendant qu'elle s'amusait à courir derrière les oiseaux, j'avais réussi à trouver un banc où je pouvais tranquillement penser au sens profond de la vie. Et étonnamment ce sens profond de la vie m'amenait à Asher et puis à Alec et à James aussi. Tout se mélangeait un peu trop à mon goût.
Depuis ma nouvelle colocation James me disait souvent que j'étais à cran et que je devrais soit partir, soit virer Asher. Oui c'était peut-être la solution, mais en même temps vivre avec Asher m'apporter la distraction dont j'avais besoin. Avec lui j'étais sûre de ne pas m'ennuyer une seule seconde. La preuve étant que régulièrement je devais jouer le rôle de sa copine auprès de ses parents. Honnêtement je n'avais toujours pas compris pourquoi il se donnait autant de peine, mais l'avantage c'était qu'après je pouvais lui demander tout qu'est ce que je voulais. Une chose était sûre, je ne pouvais pas nier qu'après ma rupture avec Alec, j'avais eu besoin d'un vent de fraîcheur. D'abord en partant plusieurs mois loin de Cap Harbor et après en cohabitant avec Asher. Même s'il me tapait sur les nerfs, je ne regrettais pas ce choix. Alors évidemment à mon âge j'aurai préférée être mariée, pourquoi pas être enceinte, mais de toute évidence la vie ne voulait pas de mon bonheur alors je m'étais faite à cette idée.
J'en étais à ce genre de considération, quand les aboiements de Yoko me ramenaient à la réalité. Mon bouquin sur les genoux, j'essayais de comprendre ce qu'il se passait. Elle n'avait pas l'air en danger et pourtant rien ne pouvait l'arrêter d'aboyer. L'avantage c'était que je pouvais me repérer facilement, ce qui ne m'empêchait pas pour autant de l’appeler. « Yoko ma grande t'es où ? Vient voir maman » Je la retrouvais au détour d'un arbre en train de faire la fête à un parfait inconnu. Du moins de dos, cela me semblait être un inconnu et j'étais prête à m'excuser du comportement de mon chien quand le dit inconnu c'était retourné. Sur le moment je n'avais rien trouvé de mieux que de me cacher derrière un arbre, ce qui était complètement stupide. Vu comment Yoko était heureuse de revoir Alec, je ne pourrais pas faire autrement que d'aller le voir pour la récupérer. Pourquoi je ne m'étais pas cassé la gueule sur les baskets d'Asher ? Ce gars n'était vraiment utile en aucune façon… Ou alors je pouvais essayer de la jouer discrètement et attendre que ce soit Alec qui parte.. Seulement s'il avait reconnu le chien et qu'il se mettait en tête de ne pas partir avant de me voir apparaître ça pourrait être compliqué. Il ne me restait donc plus beaucoup de choix. Je soufflais un bon coup avant de prendre mon courage à deux mains pour me montrer devant lui. Si je voulais le faire avec toute la dignité qu'il me restait, l'arbre qui me servait de cachette en avait décidé autrement et je ses racines avaient décidé que d'atterrir à plat ventre devant mon ex c'était bien mieux. « Aiie !! » C'était plus par habitude que par douleur que je disais cela. Pour autant Yoko avait fini par se désintéresser d'Alec. « C'est bon Yoko je vais bien » Je me relevais en époussetant l'herbe qui avait pu rester sur moi et enfin j'osais poser mon regard sur Alec. Après autant de temps sans le voir, c'était vraiment bizarre. « Urhm salut » J'avais l'impression d'avoir complètement perdu la capacité de parler. Il fallait que je trouve quelque chose d'intelligent à dire. « Je suis désolé que Yoko soit venue te déranger » Ouais bon ce n'était pas super intelligent, mais au moins j'avais dit le principal. Est ce que je partais comme une voleuse pour oublier tout ça ? Est ce qu'on allait parler comme si rien ne c'était passé ? Je n'aurai jamais pensé que parler avec Alec puisse être aussi bizarre.



lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

Stuck in the middle [Alec]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération