I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}}

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 59
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}} ✻ ( Jeu 3 Aoû - 13:41 )


I'm breaking free from these memories
feat. Aymeric

 
Lowan avait une journée pour remettre en ordre toutes les infos. Pour se poser et se faire un debriefing de ce qu’il avait déjà récoltés, mais de ce qu’il devait encore découvrir de son opération policière. Parfois, revenir dans un endroit plus calme où il pouvait faire tomber le masque lui faisait un bien fou, laissant de côté Natheo, ses conneries, mais aussi sa sœur. Jewel était différente et même si son frère avait tendance à l’entrainer dans ses conneries, il avait vu en elle une femme sensible et brisée par son passé. Elle pouvait jouer la fille forte qui n’a pas besoin d’aide, elle ne l’est pas tant que ça au final et c’est sans doute le côté le plus compliqué de cette mission : arriver à tenir cette brunette en dehors de toutes ses conneries. Natheo avait déjà les deux pieds en prison, Jewel pouvait encore l’éviter. Ce matin-là, Lowan avait passé deux heures de son temps à s’entrainer, mais aussi à se vider la tête au stand de tir d’une ville voisine. Aucun risque d’être pris, mais aussi une façon de se vider un peu la tête et de se défouler, d’une façon comme une autre. Il était un homme d’action et mener ce genre d’enquête avait tendance à le tenir à pied un peu trop longtemps, ressentir l’adrénaline que procuraient les armes une fois qu’on appuyait sur la gâchette était une façon comme une autre de se défouler.

De retour au poste de police où on lui avait aménagé un bureau, Lowan s’affala dans son siège en quête de silence, mais aussi et surtout en quête de réponses. Il checka ses mails et lança l’impression des dossiers et documents qu’on lui avait envoyés concernant sa mission actuelle. Encore des infos sur ce groupe qu’il essayait de faire tomber de l’intérieur, mais avec Natheo dans les parages qui visiblement avait du mal à vivre sans lui, c’était assez compliqué. Lowan en profita pour checker des infos concernant ce que Jewel lui avait dit à son sujet. Cette fille avait été adoptée, revendue. Un vrai trafic humain en sorte. En voyant l’heure s’écouler, le policier se leva de sa chaise pour aller récupérer ses documents, ne levant même pas le nez de son dossier, il entendit à peine le policier de l’accueil l’interpeler « Mackintosh, pas si vite j’ai du taff pour toi » Lowan finit par relever le nez de son dossier, soupirant « Mec, j’suis pas payé pour faire ta paperasse. J’ai bossé dur pour être à la GSG alors tes papiers, tu les refourgues à quelqu’un d’autres. Y’a pas un petit bleu quelque part qui peut faire ça ? » s’avança-t-il sans vraiment savoir ce que lui voulait le policier. En effet, Lowan avait vraiment tout fait pour se retrouver dans les unités spéciales allemandes, il avait bien autre chose à faire que des photocopies ou encore apporter le café « Jt’ai pas parlé de paperasse. Y’a un p’tit jeune qui veut te voir. Il dit que tu peux l’aider et qu’il ne veut parler qu’à toi » Lowan haussa les sourcils « Et il me veut quoi ? » Le policier qui finissait son sandwich prit le temps de mâcher avant de répondre « j’en sais rien moi, j’viens de te dire qu’il ne voulait parler qu’à toi donc fais ton job et va le voir. J’lui ai dit d’attendre dans la salle d’attente là-bas. Tu le reconnaitras, c’est le seul jeune » Lowan baissa les yeux sur ses dossiers, puis jeta un œil sur sa montre. D’ici une heure, il devait justement retrouver Natheo. Il aurait voulu potasser sur ce qu’on venait de lui envoyer, mais prit finalement la direction de la salle d’attente. Il balaya l’endroit du regard alors qu’il restait sur l’antre de la porte et puis, comme le lui avait signalé son collègue, posa ses yeux sur le seul jeune de la salle.  Lowan s’en approcha, tenant toujours le dossier sous le bras «  Salut. J’suis Lowan Mackintosh, il parait que tu veux me voir »  attendant la réaction du jeune homme, Lowan reprit « Viens, on va aller se poser dans mon bureau, on sera plus tranquilles pour parler. »  finit-il par lui dire, l’emmenant dans le lieu-dit. C’était pas le bureau le plus grand, mais Lowan n’en avait pas vraiment besoin à la base, même si ça lui servait bien maintenant qu’il était en Amérique. Il l’invita à s’asseoir et en fit autant « Alors, qu’est-ce que j’peux faire pour toi ? »





 
♡ ♡ ♡
 MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 27/06/2017
›› Commérages : 15
›› Pseudo : Petit_Biscuit (Cléo)
›› Célébrité : Tom Holland
›› Schizophrénie : pas du touuuut voyons (uc)
›› more about me

Re: I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}} ✻ ( Sam 14 Oct - 19:48 )


I'm breaking free from these memories
feat. Aymeric

 
Aujourd’hui c’est le grand jour, Aymeric a décidé d’aller voir son demi-frère inconnu au travail pour lui dire qui il est. Ça aurait sans doute été plus facile s’il travaillait dans un magasin et non pas dans les autorités. Plus il avance et plus Aymeric se demande dans quelle galère il a pu se foutre. S’il est venu en Amérique ce n’est pas pour rien. Il est venu pour rencontrer son frère, ce frère dont il ignorait totalement l’existence durant toute sa vie. Il est aussi venu avec l’espoir que ce dernier puisse le sauver mais ce n’est que secondaire. Le rencontrer est d’abord capital, à la fois pour lui demander de l’aide parce qu’il a besoin d’un rein mais parce que depuis qu’on lui a appris que sa mère avait eu un enfant avant lui, il ne peut s’enlever cette information de l’esprit. Il n’a pas beaucoup connu sa mère, il n’a pas non plus vécu avec un manque puisqu’il était habitué mais savoir qu’il partage ses gènes avec quelqu’un d’autre… forcément ça lui reste à l’esprit. Ça lui offre un lien avec cette femme qu’il n’a presque pas connu. Si l’idée de le rencontrer le rend assez nerveux, le faire dans des locaux de la police est encore pire. Bon ok, il n’a vraiment rien à se reprocher, il n’a pas non plus de peur à avoir parce que son casier judiciaire est vide et ses papiers pour venir aux usa sont à jour. Mais bon, ce n’est pas évident. Il aurait dû choisir un lieu plus neutre. Il n’a pas peur d’une réaction violente de cet inconnu, pourtant malgré lui il a choisi un lieu qui n’a rien de personnel. On lui a bien dit, il ne sait pas combien de temps va mettre ce Lowan en question pour venir mais bon, il a fait tout le chemin pour ça, il ne va pas faire marche arrière bien que cela est assez tentant à vrai dire. Baissant le regard, se montant tout un plan dans sa tête pour lui faire l’annonce du siècle sur leurs codes génétique, il semble tout oublier en voyant celui qui est censé être son frère venir le voir de manière officielle. « Salut ! » fut son seul mot. C’est une façon assez familière de parler, sans doute même trop étant donné l’endroit mais bon, d’un autre coté il est son demi-frère alors il ne va pas chercher ses mots pour le saluer. Lui dire la vérité peut-être, mais le saluer c’est tout autre chose. Aymeric se tut pendant un moment, le suivant alors dans son bureau où ils seront plus au calme pour parler. Merde, c’est normal que ça le fasse encore plus stresser ? Déjà qu’il n’est pas bien et qu’on dirait à sa tête qu’il va faire un malaise, c’est pas bien malin. S’asseyant devant lui, il essaye de garder la tête haute mais il se demande sans cesse si c’est une bonne idée qu’il soit là. « Et bien… » Il cherche ses mots. C’est déjà compliqué de le faire en français mais puisque son frère parle anglais, il va devoir redoubler d’effort. « Je suis désolé je ne parle pas très bien anglais » Ça doit s’entendre, il n’a pas l’accent anglophone du tout mais bon, il sait un peu de vocabulaire et c’était entrainé en anglais. Ça devrait le faire. Ou pas. « A vrai dire je me suis renseigné sur toi, je sais où tu habites mais je me suis dit qu’il valait mieux que je vienne ici ! » C’est sûr que parler de la sorte, ce n’est pas du tout suspect. Il ne vient absolument pas de dire qu’il sait des informations personnelles sur lui. Mais bon, il est maladroit, il ne faut pas trop lui en vouloir. « Je suis Aymeric » dit-il simplement en regardant son demi-frère dans les yeux, il sait pourtant que son prénom ne doit rien lui évoquer, il ne doit pas savoir qui il est. Il ne sait même pas si les parents de son demi-frère lui ont confié comment s’est déroulé sa naissance, c’est-à-dire à travers une mère porteuse française. Aymeric espère qu’il le sait déjà car s’est pas le plus facile à dire à quelqu’un qu’on avait jamais vu il y a à peine quelques minutes. Aymeric est mal à l’aise, maladroit, que ce massacre se termine maintenant mais il n’arrive pas à lui dire la vérité d’un coup de sec.



 
♡ ♡ ♡
 MACFLY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 59
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}} ✻ ( Lun 27 Nov - 15:31 )


I'm breaking free from these memories
feat. Aymeric

 
Si Lowan semblait pris dans son travail, mais surtout dans ses recherches, il ne s’était pas attendu à ce qu’on l’arrête en vol pour lui annoncer qu’on l’attendait dans une salle, mais surtout qu’on ne désirait lui parler qu’à lui. Il n’était pas vraiment connu comme policier, en fait, il ne l’était pas du tout puisque tout ça, il le faisait en catimini. Ici, il était plutôt connu comme barman pour ceux qui avaient l’habitude de fréquenter le bar où il travaillait. Non, vraiment il ne voyait pas qui était désireux de le voir et autant dire qu’après réflexion, il restait sceptique à cette entrevue. Cette personne savait qu’il faisait partie des forces de l’ordre, encore moins des unités spéciales allemandes. Autant dire qu’ici, ce n’était pas censé se savoir et pourtant, ce garçon semblait être au courant vu qu’il n’avait rien trouvé de mieux que de venir le chercher dans ce commissariat.

En l’entrainant dans son pseudo bureau, Lowan s’exposait à un risque et pourtant, il l’avait pris, ce risque. Ce bureau n’était pas vraiment le sien, ou plutôt c’était une pièce qu’on lui avait refourguée pour lui permettre de travailler sur les informations et serveurs qu’avait la police, mais autant dire que ses vrais dossiers, eux, étaient bien planqués chez lui. En l’observant alors qu’il s’était installer en face de lui, Lowan remarquait facilement le malaise qui prenait le dessus sur tout le reste chez ce garçon. Certes, il était dans un bureau de police, mais c’était lui qui était venu de son plein gré, il devait donc avoir une bonne raison. S’appuyant dans le fond de son siège, Lowan pince ses lèvres avec ses doigts en essayant de découvrir le pourquoi ce garçon voulait lui parler.  « Tu parles quelle autre langue ? » Peut-être qu’il parlait allemand ? auquel cas Lowan pourrait le mettre à l’aise, mais à part l’anglais et l’allemand, autant dire que le policier ne parlait aucune autre langue qui pourrait faciliter cette entrevue.

Ce que lui annonça le jeune homme laissa Lowan perplexe, pour ne pas dire totalement sur le cul. Comment un garçon si jeune pouvait en arriver à faire des recherches à son propos ? Qu’avait-il bien pu faire pour le pousser à agir de la sorte ?  « Ben… Vu que t’es aussi blanc qu’un linge, je me dis que ce n’est peut-être pas l’endroit qui te réussit le plus. » Lowan marqua une pause, légèrement exaspéré par la situation. Si lui passait son temps à prendre les infos sur les autres, il n’aimait pas vraiment qu’on fasse de même le concernant « Et je peux savoir pourquoi tu tiens tant que ça à me rencontrer au point de faire des recherches sur moi ? » finit-il par lui demander d’un ton détaché, ne cherchant pas pour autant à être rassurant. Quel genre d’énergumène avait-il en face de lui ? Un gars pas forcément à l’aise, visiblement « Aymeric. Super…  Mais on se connait ? Non parce que que tu ne peux pas te contenter de dire que tu t’appelles Aymeric alors que t’as fait des recherches sur moi. Tu dois m’en dire plus avant que je te prenne pour un vrai barge » au moins, il était franc, mais cette situation ne lui plaisait guère et Lowan aimait autant essayer de lui tirer les vers du nez. « Comment t’as appris que je travaillais dans la police en fait ? » Si c’était réellement une personne dans cette ville qui avait fini par lui dire, il était sans doute mal barré, parce que même sa sœur adoptive était dans la confidence et si Lowan faisait difficilement confiance, il avait au moins une confiance aveugle en Binky qui était de loin la personne la plus importante dans sa vie.




 
♡ ♡ ♡
 MACFLY


LOWAN MACKINTOSH

I pledge allegiance to the Flag of the Germany and to the Republic for which it stands: one Nation under God, indivisible, with Liberty and Justice for all."
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}} ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I'm breaking free from these memories {{Aymeric ♥︎}}

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération