It was almost love [Ophélia]

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 398
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

It was almost love [Ophélia] ✻ ( Lun 7 Aoû 2017 - 15:32 )












Ce soir n'était pas un soir spécial, mais j'avais préparé un dîner romantique pour Charlotte. Alors non je n'allais pas la demander en mariage, ni lui dire que je voulais des enfants avec elle, mais j'avais juste envie de lui faire plaisir. En plus j'avais répéter mon repas de ce soir avec Ophelia il y a deux jours alors j'étais plus que prêt. Il ne manquait plus que la principale intéressée, qui venait justement de faire son apparition. Si j'étais heureux de la voir, à sa tête je devinais que quelque chose n'allait pas. « Tout va bien ma douce ? T'as l'air contrariée par quelque chose » Je n'étais pas un pro pour deviner ce genre de chose, mais en tout cas à sa tête ça se voyait que tout n'allait pas comme sur des roulettes. « Non ça va pas. Il faut qu'on parle Paul » Ce genre de phrase ne me plaisait absolument pas, pour autant je ne voulais pas m'inquiéter. Peut-être que ce n'était rien. « On mange et après tu m'en parlera? » Prendre un apéro, manger tranquillement et après discuter des choses qui fassent me semblaient être un bon plan. « Je vais pas rester manger. En fait je ne viendrais plus du tout ici » Qu'est ce qu'elle essayait de me dire ? Je ne comprenais plus bien là. « Je suis censé comprendre quoi ? » Notre tentative de cohabitation ne lui avait pas plu et elle ne voulait pas renouveler l'expérience ou elle parlait de quelque chose de beaucoup plus définitif ? Dans tout les cas je n'aimais pas la tournure que prenait cette conversation. « Revoir Matthew m'a chamboulé plus que je ne le pensais et je me suis rendue compte de certaines choses » Bien sûr, j'aurai du me douter que son ex serait derrière tout ça. Quand Charlotte m'avait dit qu'il était en ville je ne m'étais pas méfié, je lui faisais confiance, mais au final je n'aurai pas du. « Tu t'es rendu compte que tu l'aimais toujours et que moi je n'étais qu'un passe-temps » Ca faisait mal. Très mal. « C'est faux Paul, je croyais vraiment en notre relation, mais avec Matthew c'est différent » Qu'est ce que je pouvais répondre à ça. Je regardais Charlotte en secouant la tête en espérant que ce ne soit qu'un cauchemars, mais non c'était bien réel. Je la voyais faire un pas vers moi, mais instinctivement je reculais. « Je suis vraiment désolé Paul » Alors ça c'était la meilleure. « Ne me sort pas ce genre de connerie Charlotte. Tu ne l'es pas du tout. Tu es juste la plus heureuse à l'idée de vivre ton histoire parfaite avec ton ex. Soyez heureux, faites ce que vous voulez, mais ne reviens surtout pas me voir » Elle voulait mettre un terme à notre histoire ? Très bien, moi je mettais un terme à son existence. Si les choses pouvaient être aussi simple que ça, cela m'arrangerait grandement, mais ce n'était pas le cas. « Ne t'inquiète pas pour tes affaires, je ferais un carton que je ramènerais au lycée » Hors de question qu'elle remette un pied chez moi. « Hurm.. En fait, je quitte les États-Unis. » De mieux en mieux… Charlotte devait lire la consternation et le débit sur mon visage parce qu'elle baissait les yeux et jouait avec ses cheveux. C'était sa manière a elle d'exprimer son stress. J'avais toujours trouvé ça adorable et encore aujourd'hui j'avais envie de la rassurer, lui dire que tout se passerait bien, mais ce n'était plus mon rôle, notre histoire était terminé et là tout de suite j'avais besoin d'un verre. « Mon père viendra récupérer ce que j'ai laissé ici. » Elle avait déjà tout prévu…. « Très bien » Je n'avais pas envie de me battre, sa décision était prise de toute façon. « Paul, vraiment rien n'était prévu et la dernière chose que je voulais c'était te blesser » Malgré toute ma rancœur et ma peine je la croyais quand elle disait ça. Ce n'était pas dans son caractère de faire du mal aux autres. Charlotte était trop altruiste pour ça. « Je sais. Au revoir Charlotte » Discuter pendant 10 ans ne servirait à rien, elle avait pris sa décision et je n'avais pas envie de m'attarder sur ça. Elle avait essayé de faire un nouveau pas vers moi pour m'embrasser sur la joue, mais une nouvelle fois je reculais. Je n'avais pas besoin de sa pitié ni de sa compassion. Il me faudrait un peu de temps pour encaisser tout ça, mais avec le temps ça viendra.

Maintenant que Charlotte était parti, je me sentais fort dépourvu. J'avais prévu toute la soirée, le repas était prêt, le vin blanc au frais et pourtant rien de tout ça ne serait consommé. C'était dommage de gâcher tout ça. Dans l'idéal, j'aurai téléphoner à Joan pour lui raconter, mais en ce moment notre relation n'était pas au beau fixe et je n'avais pas envie de l'embêter. Je pouvais téléphoner à Mark, mais je n'avais pas envie t'entendre son grand discours sur le fait que j'allais finir par trouver la femme de ma vie, qu'il fallait que je sois patient et blablabla. Mark devait faire un enfant à Emily, alors je lui raconterais que je me suis fait larguer un autre jour. Puis au final, je savais exactement avec qui je voulais passer la soirée. C'était l'évidence même. Après tout Ophelia m'avait aidé à préparer le repas, m'avait aidé à choisir le vin. Après peut-être qu'elle avait déjà autre chose de prévu, mais je pouvais toujours tenter le coup. Mais pour pas la déranger, je préférais lui envoyer un message. « Si tu es libre ce soir, ça te tente de venir passer la soirée avec moi ? Le repas qu'on a testé ensemble y'a deux jours n'attend que toi » Techniquement Ophélia savait que je devais passer la soirée avec Charlotte donc elle se doutera que quelque chose a mal tourné, mais se sont les aléas de la vie. En attendant sa réponse où qu'elle sonne directement à la maison, je m'ouvrais une bière. J'étais peut-être célibataire, mais ce n'était pas une raison pour se morfondre. Pas totalement en tout cas.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Jeu 14 Sep 2017 - 22:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: It was almost love [Ophélia] ✻ ( Dim 27 Aoû 2017 - 16:47 )



it was almost love.
ophelia rhodes & paul mcmahon ※ ophelia & paul

“ A true friend leaves paw prints on your heart. ” ― IDK

Ophelia aime sa sœur, elle ne niera jamais le contraire. Seulement depuis qu'elle a rompu avec Shane, sa sœur s'est mise en tête de la faire sortir continuellement. Et comment dire ? Ophelia ça commence à lui courir sur le haricot à force à force. Mais comment peut-elle dire non à la jolie bouille de sa sœur ? La brune l'ignore donc à la place de trouver une excuse rationnelle, la plus jeune des Rhodes préfère passer le moins de son temps chez elle. C'est dans ces moments là qu'elle se dit qu'il serait peut-être intéressant un jour qu'elle prenne son indépendance. Quand on y pense, à l'université, elle vivait bien loin du domicile familial. Mais Ophelia ne semble pas être encore prête à franchir le pas. Si Shane n'avait pas été aussi con, peut-être qu'elle l'aurait enfin fait. Le fait est que ce soir, Ophelia doit se trouver une activité pour échapper à la énième tentative de sa grande sœur. Elle devait initialement rejoindre Joan, mais cette dernière avait décommandé à la dernière minute pour passer une soirée avec sa moitié, ce que Ophelia pouvait tout à fait comprendre. D'autant plus que Joan lui avait affirmé qu'ils avaient prévu de mettre un bébé en route. Ophelia n'avait pas besoin d'en entendre plus. Certes elle aimait sa meilleure amie mais l'imaginer dans des positions assez acrobatiques digne des jeux olympiques en compagnie de Peter ce n'était pas son vœu le plus cher. Ça lui rappellerait même qu'en ce moment sa vie sexuelle est synonyme de néant. Ophelia aurait pu également passer la soirée avec Paul, mais elle savait très bien que ce dernier serait avec sa petite amie ce soir. Ophelia l'avait même aider il y a quelques jours à tester un nouveau menu et lui aussi jouerait certainement aux jeux olympique ce soir en compagnie de Charlotte. Jeremy, lui n'était pas disponible. Quant à Jesse et Julian, ils répondraient certainement à son message d'ici demain matin quand ils l'auront vu. Puisqu'elle tenait toujours autant à éviter Grace, Ophelia avait finalement choisit d'aller travailler ce soir au Silverlake Bar. Une paire de main en plus n'est jamais de refus. Sauf qu'elle venait à peine de saluer Jackson, de même que Bird et même Jaxson qu'elle sentie sa fesse arrière droite vibrer. Ce n'était qu'un message de Paul ? Ophelia était assez surprise par le nom du destinataire et elle le fut encore plus en voyant le contenu du message. Elle qui s'attendait à ce qui l'informe que Charlotte adorait le repas du soir, elle comprit que quelque chose clochait dans l'histoire. « Euh ... Finalement je ne reste pas., j'ai une affaire à régler. » Vu le regard de Jaxson, elle se sent obligée de se justifier. « Personne n'est mort, t'en fais pas. » Enfin, elle espère. La brune embrasse la joue du policier avant de monter dans sa voiture. Une fois dans celle-ci, elle s'empresse de répondre au message de Paul. Un simple : « J'arrive. » Première en marche, Ophelia ne tarde pas à rejoindre le domicile du jeune McMahon. Une fois devant sa demeure, Ophelia frappe trois petits coups sur la porte d'entrée, avant de pénétrer dans les lieux. Elle fait comme chez elle. « Paul ? C'est moi. » Ophelia de toute évidence. La brune s'avance dans la villa à la recherche de son meilleur ami, qu'elle trouve quelque seconde plus tard dans la pièce à vivre, une bière à la main. Comme à son habitude, elle l'étreint avant de déposer un baiser sur sa joue. « Charlotte n'est pas là ? » Ophelia ne l'avait pas croisé et n'avait ni vu sa voiture dans l'allée. « Elle a annulé à la dernière minute ? » C'est la seule explication rationnelle qu'elle a pu trouver à son message. « Tu sais quoi ? Tant pis pour elle, moi je vais me régaler à sa place. » Ophelia avait déjà goûter le menu il y a deux jours donc celui-ci ne pouvait être plus que meilleur, non ? Sauf que pour une raison qu'elle ignore, elle sent que quelque chose ne va pas chez Paul et ça, ça ne lui plait absolument pas. « J'ai dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? » Ophelia n'est pas la reine des gaffes, mais elle sent que ce n'est pas pour cette raison que Charlotte a annulé. « Qu'est qu'il s'est passé Paul ? » Elle est en droit de savoir non ?Sinon pourquoi l'aurait-il réellement appeler ?



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 398
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Re: It was almost love [Ophélia] ✻ ( Jeu 14 Sep 2017 - 22:48 )












Ce soir j'avais tout prévu pour que ce soit une soirée parfaite. D'accord, j'avais oublié les bougies, mais je voulais pas mettre le feu à la maison et surtout j'avais quand même fait l'effort d'une répétition de repas avec Ophelia. Charlotte et moi n'avions rien de particulier à fêter, mais aujourd'hui elle avait bossé et pas moi et donc j'avais juste envie que ce soir elle se sente bien, qu'elle n'ai rien à faire et qu'elle profite. Quand j'avais parlé de cette soirée à Ophelia, elle était persuadé que je voulais demander Charlotte en mariage, pourtant non, je n'avais vraiment aucune idée derrière la tête et après m'avoir cuisiné pendant des heures, la jeune femme avait du se rendre à l'évidence, ce n'était pas encore maintenant que j'allais me marier. Je ne disais pas que je ne le voulais pas, seulement avec Charlotte on avait encore le temps. Et heureusement que ce n'était pas une soirée de demande en mariage vu comment la soirée avait commencé et c'était terminé.
Dès qu'elle avait franchis la porte de la maison, j'avais vu à sa tête que quelque chose n'allait pas. Au début j'avais mis tout cela sur le dos du lycée. Les gens n'avaient pas conscience à quel point ça pouvait être du mentalement de s'occuper d'autant d'adolescent. J'aurai largement préféré que ce soit ça, mais à la place elle m'avait simplement annoncé qu'elle me quittait. Aussi simplement qu'elle aurait pu changer de robe ou se mettre en pyjama.
Sur le moment je devais avouer que je n'avais pas tout très bien compris. Même une caméra caché aurait fait moins mal. Je l'aurai certes mal pris, mais on aurait fini par en rire en voyant ma gueule. Malheureusement ce n'était pas ça. Charlotte me quittait réellement et ce n'était même pas pour une obscure raison, non c'était juste que son ex était en ville et que depuis qu'elle l'avait revu plusieurs fois elle s'était rendu compte qu'elle était toujours amoureuse de lui. S'il avait été en face de moi, j'aurai certainement frappé le gars. Le pire ? C'était que depuis plusieurs semaines Charlotte me disait que je n'avais aucune raison de m'inquiéter. Elle m'aimait, je l'aimais et selon elle c'était ce qu'il y avait de plus important. Avec sa décision, j'en ai déduis que son amour pour moi n'était pas si évident que ça. J'aurai pu faire quelque chose pour la retenir, j'aurai pu la supplier de ne pas faire ça, de rester avec moi, que c'était la même chose à faire, mais en voyant la pitié dans son regard je savais que j'avais tout perdu. Avec son copain ils avaient même tout prévu parce qu'ils prenaient l'avion le lendemain pour je ne savais plus qu'elle destination et les affaires qui lui restait ici je n'avais qu'à les donner à son père qui passerait les chercher. Charlotte avait eu des nuits et des nuits dans les bras de son copain pour réfléchir à tout ce plan. Pourtant quand elle disait qu'elle ne m'avait pas trompé, j'arrivais à la croire sans peine. J'étais sûrement le premier des imbéciles, mais pour ça, oui je la croyais réellement.

Après le départ de Charlotte, je n'avais pas vraiment envie d'être seul et mon premier réflexe avait été d'envoyer un message à Ophelia pour lui demander si elle voulait partager mon repas une nouvelle fois. Sa réponse ne s'était pas faite attendre et elle devait arriver d'une minute à l'autre. En l'attendant, je m'étais installé dans le canapé avec une bière à la main. Sans vraiment le remarquer, je fixais le vide jusqu'à entendre la voix d'Ophelia qui venait d'arriver. C'était l'avantage de connaître les gens depuis un long moment, ils n'avaient pas besoin de faire attention et faisaient comme à la maison. J'aimais ça. « Charlotte n'est pas là ? » Je l'avais rapidement embrassé sur la joue aussi et avant de hocher négativement de la tête. Non elle n'était pas là et elle n'allait plus l'être. « Elle a annulé à la dernière minute ? » Sans quitter ce point dans le vide que je fixais, j'arrivais à répondre à Ophelia. « On peut dire ça comme ça oui » Techniquement c'était ce qu'il c'était passé. Après si on allait plus loin, elle avait annulé aussi le futur qu'on aurait pu construire. « Tu sais quoi ? Tant pis pour elle, moi je vais me régaler à sa place. » Je la regarde en esquissant un pâle sourire. J'étais contente qu'elle soit là. « Au moins j'aurai fait plaisir à quelqu'un ce soir » Il fallait bien que j'essaye de voir le positif là dedans. « J'ai dis quelque chose qu'il ne fallait pas ? » Ophelia n'avait rien dit de mal, au contraire. C'était juste moi qui n'était pas réceptif ce soir. « Qu'est qu'il s'est passé Paul ? » Je ne pouvais pas le cacher plus longtemps. Je savais qu'elle n'aurai pas mis longtemps à savoir qu'il se passait quelque chose. Puis si je lui ai envoyé un message c'était parce que j'avais envie d'en parler non ? Peut-être pas en parler, mais au moins ne pas être seul quand j'allais réellement réaliser tout ce que cela impliquait. « Elle m'a quitté Ophelia. » C'était la vérité aussi dure soit-elle à accepter pour moi. Ce n'était même pas une question d'égo, c'était juste que vraiment je pensais avoir trouvé la bonne personne. « Quand elle est arrivée j'ai vu que quelque chose n'allait pas. J'ai pensé que c'était la journée et les élèves, mais non elle savait juste pas comment me dire qu'elle me quittait pour son ex » A sa place je n'aurai pas trouvé les bons mots non plus. Je tournais mon visage vers Ophelia « Et la meilleure c'est qu'elle quitte le pays et même le continent demain » Aucune rechute possible, aucune grosse dispute possible, rien de tout ça. Comme si Charlotte n'avait jamais été là. « On a plus qu'à fêter mon célibat » Je levais ma bière avant d'en boire plusieurs gorgée. Cette rupture me restait en travers de la gorge.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.


Dernière édition par Paul McMahon le Jeu 12 Oct 2017 - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1643
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: It was almost love [Ophélia] ✻ ( Sam 7 Oct 2017 - 17:46 )



it was almost love.
ophelia rhodes & paul mcmahon ※ ophelia & paul

“ A true friend leaves paw prints on your heart. ” ― IDK

Ophelia n'avait absolument pas prévue de passer sa soirée avec Paul. Pour elle, dans son esprit, il devait passer une soirée en amoureux avec Charlotte. Elle le savait très bien puisqu'il y a quelques jours en arrière, elle était venue chez lui tester l'une de ses nouvelles recettes. C'était une habitude chez eux. Ophelia était toujours le cobaye de ses nouvelles expériences et à chaque fois, elle pouvait dire que c'était réussit haut la main. D'ailleurs à chaque fois, elle n'avait que de bon retour de la part de son ami signifiant que Charlotte avait autant apprécier qu'elle le repas qu'il avait généreusement concocter. Heureusement que Thermonix est là. Alors quand Ophelia a reçue un message de son meilleur ami lui indiquant qu'elle pouvait le rejoindre pour la soirée, la brune a immédiatement comprit que quelque chose clochait. Quoi ? Elle l'ignore encore mais elle est bien déterminée à obtenir une réponse. Enfin dans son esprit, Ophelia ne pense pas une seule seconde que Charlotte a pu le quitter. A ses yeux, ils forment un joli petit couple. Certes ils ont des hauts et des bas, mais jamais il ne lui viendrait à l'esprit qu'elle le quitte. Ophelia est certaine que la douce salope Charlotte a simplement eut un empêchement au travail. C'est la seule explication rationnelle qu'elle trouve quand elle ne la trouve pas sur les lieux. « On peut dire ça comme ça oui. » Pourquoi Ophelia est pas rassurée par le ton qu'emploi Paul ? Il ne ressemble pas à son Paul d'habitude et ça ne lui plait absolument pas ... Mais encore une fois, si Charlotte n'est pas ici c'est qu'elle avait une raison non ? Puis tant pis pour elle, Ophelia se régalera à sa place et son ventre lui enverra même un petit SMS à la fin du repas. « Au moins j'aurai fait plaisir à quelqu'un ce soir. » Okay ! Il y a vraiment quelque chose qui ne va pas ... Ophelia n'aime vraiment pas ça ... La brune a besoin de savoir ce qui se passe dans cette villa et encore plus dans la tête de Paul. « Elle m'a quitté Ophelia. » Ophelia reste bouche-bée face à cette annonce. Elle cligne même plusieurs fois des yeux essayant du mieux qu'elle peut d'emmagasiner cette information. « Nooon ? Elle t'a quittée ? » La brune en rajoute une couche, mais elle est obligée de le dire à voix haute pour en prendre conscience. Mais pourquoi ? Pourquoi douce Charlotte aurait fait ça ? Pourquoi ? Ophelia n'a même pas le temps de demander le pourquoi du comment que Paul semble lire en elle comme dans un livre. « Quand elle est arrivée j'ai vu que quelque chose n'allait pas. J'ai pensé que c'était la journée et les élèves, mais non elle savait juste pas comment me dire qu'elle me quittait pour son ex. » Pour son ex en plus ? Mais c'est une blague ? « Tu ne m'avais pas pourtant qu'il n'y avait rien entre son ex et elle ? » C'est ce que Ophelia avait comprit. « Et la meilleure c'est qu'elle quitte le pays et même le continent demain. » Elle rêve !? « Mais quelle salope ! Désolé pour le terme mais c'est tout ce qu'elle est actuellement ! » La meuf elle vivait une belle histoire d'amour avec un homme formidable et elle avait préférer se remettre avec son ex ? C'est à n'y rien comprendre cette histoire. « Non mais j'y crois pas. » Ophelia essaye de réaliser ce que Paul vient de lui avouer, mais ça dépasser toute son imagination. « J'étais persuadée que ça allait vraiment bien entre vous deux. » Et elle est déçue de s'être tromper sur toute la ligne ... « On a plus qu'à fêter mon célibat. » Sauf que c'est un peu trop triste tout ça et que Ophelia est obligée de prendre Paul dans ses bras, même si ce n'est que l'instant de quelques secondes. « Tu mérites beaucoup mieux que Charlotte. Elle n'était pas la femme de ta vie. » La réponse à cette question c'est Joan, mais ça Ophelia ne le sait pas encore. « Si tu as envie d'en parler je suis là, autant que je suis présente pour boire une bière. » Ophelia n'avait point envie de voir Paul déprimer, puis elle est ici dans le but de lui remonter le moral non ? C'est pour cette raison qu'il lui avait envoyer un message. « Je te rassure le célibat c'est cool. Puis comme on dit : vaut mieux être seul que mal accompagné ! » Au moins maintenant ils faisaient la paire. Il était célibataire et elle également. Et non, ils ne coucheront pas ensemble ! « Tu sais quoi ? Ce soir je te fais des cocktails et tu dois trouver ce que j'ai mis dedans. » Même à la bière et ils vont essayer de ne pas vomir partout ! Ophelia fait comme chez elle, fouille dans les placards à la recherche de verres, puis de bouteilles. Finalement elle commencera light avec juste une bière qu'elle mélange à du Jäger, en ordonnant à Paul de tourner le dos pour ne pas voir ce qu'elle peut mettre dedans. « Celui-ci on va l’appeler le ? Le Paul ! » Ophelia n'est pas douée dans le mix des prénoms donc elle ne préfère pas s'aventurer là-dedans. « A toi de découvrir ce que cache le Paul ! » dit-elle toute souriante. Elle savait qu'elle ne faisait pas grand chose mais si elle parvenait à obtenir un sourire de Paul, elle serait la femme la plus heureuse au monde.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 398
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Re: It was almost love [Ophélia] ✻ ( Jeu 12 Oct 2017 - 22:01 )












En me faisant quitter de la sorte, il y avait plein de possibilité qui s'offrait à moi. J'aurai pu aller chez mon frère et il m'aurait offert une bière pendant qu'Emily me remontait le moral. J'aurai aussi pu téléphone à Joan, c'était même ma première idée, mais pourtant notre relation un peu trop froide du moment m'empêchait de le faire. J'avais pas envie qu'on se réconcilie parce que j'étais triste dans ma vie. Il y avait aussi les potes. Julian et Jeremy. Seulement je n'étais pas encore prêt pour sortir dans tout les bars de la ville pour me saouler. De toute façon faire cela ne me ressemblait absolument pas. Parler à ma mère ? Absolument pas envisageable, elle aurait été capable de mener une campagne pour que j'aille récupérer Charlotte. Parmi tout ce chaos, toutes ces propositions, la meilleure selon moi était de prévenir Ophelia. Elle m'avait aidé à faire ce fameux repas, et ouais lui envoyer un message pour lui demander de venir était la chose la plus naturelle du monde. Je ne lui demandais pas de faire des miracles, de me dire que tout irait bien et blabla, non je voulais juste la présence d'une amie.
Amie qui avait répondu présente puisqu'elle était déjà à mes côtés dans le canapé à se réjouir d'avance pour le repas de ce soir. Comme je lui disais, au moins ce soir j'aurais fait une heureuse et honnêtement c'est tout ce qui comptait. Je n'arrivais toujours pas à comprendre comment tout avait pu m'échapper de la sorte. Et forcément ma tête, le ton que j'employais, les phrases que je sortais n'avait pas échappé à Ophélia. Tout comme l'absence de Charlotte. La mort dans l'âme, j'avais du lui avouer qu'elle m'avait quitté. « Nooon ? Elle t'a quittée ? » Aussi vrai que deux et deux font quatre. Parce que je n'avais pas le courage de répéter une deuxième fois cette phrase, je hochais la tête pour confirmer. Oui, elle m'avait quitté. Ce n'était pas une farce, ni une mauvaise blague, juste la triste réalité. Du coup, je lui expliquais dans les grandes lignes. En arrivant Charlotte n'était pas comme d'habitude et puis elle avait fini par me dire qu'elle aimait toujours son ex. Ce petit con arrogant qui était soit disant acteur et chanteur. ET MON CUL C'ETAIT DU POULET AUSSI ? « Tu ne m'avais pas pourtant qu'il n'y avait rien entre son ex et elle ? » Okay ça me rassurait, je n'avais pas inventé cette phrase, Charlotte me l'avait dit et j'avais du la défendre un vendredi face à tout le monde quand ils avaient su que son ex était en ville. J'aurai mieux fait d eme casser une jambe ce jour là « Si, elle m'avait dit la même chose et franchement je n'avais aucune raison de douter. J'avais une confiance aveugle en elle » Pourtant j'aurai du me douter, avoir son ex dans les parages, ça n'était jamais bon. « J'aurai du aller voir ce gars » Je ne sais pas ce que j'aurai fait, mais j'aurai du aller le voir. Au moins pour lui faire comprendre qu'il perdait son temps.
Pour autant je n'avais pas encore raconter la meilleure à Ophelia. Et en lui disant que Charlotte quittait le pays, je n'étais pas vraiment déçue de sa réaction. « Mais quelle salope ! Désolé pour le terme mais c'est tout ce qu'elle est actuellement ! » Comment pourrais-je lui en vouloir alors que je pensais exactement la même chose ? Voire pire. « Oh non tu peux, je suis en train de penser la même chose » Plus le temps passait, et plus j'avais eu le temps de ruminer dans mon coin. La colère était en train de prendre le pas sur tout le reste. « J'étais persuadée que ça allait vraiment bien entre vous deux. » Elle n'était pas la seule, je m'étais fait berner sur toute la ligne. « Honnêtement ? Je n'ai rien vu venir. Pour moi tout allait bien aussi. On était peut-être pas un modèle d'amour, on y arrivait petit à petit, mais oui tout allait bien. » Et pourtant, voilà où j'en étais ce soir. A boire une bière dans mon canapé en train d'être réconforter par une amie proche. « Je me suis fait avoir comme un con. Ou alors j'ai loupé quelque chose. Je n'étais sûrement pas assez bien pour elle » Je n'avais pas d'autre conclusion à tirer de toute façon. « Tu mérites beaucoup mieux que Charlotte. Elle n'était pas la femme de ta vie. » Je savais qu'Ophelia avait raison, et pourtant… [color=steelblue] « J'avais envie d'y croire » [color] Maintenant qu'elle m'avait demandé de donner ses affaires à son père, je n'avais plus envie d'y croire, mais quand même. « Si tu as envie d'en parler je suis là, autant que je suis présente pour boire une bière. » Parce qu'Ophelia était adorable, je me penchais pour la prendre dans mes bras. « Je crois que pour le moment j'ai juste envie de boire et de profiter d'un repas en ta compagnie » Rien que ça, suffirait à ne pas me faire penser à Charlotte. Le reste j'aviserai en temps voulu. « Je te rassure le célibat c'est cool. Puis comme on dit : vaut mieux être seul que mal accompagné ! » Ce n'était pas le célibat en lui même qui m'inquiétait vraiment, plus la manière dont allait réagir ma mère. « Dans ce cas, tu veux pas prévenir ma mère ? Je suis sûre elle te fera des tas de bonnes choses à manger pour connaître tout les détails et tu pourras même remplir ton congélateur pour un bon moment » D'ailleurs mon congélateur était plein de la cuisine de ma mère et c'était très réconfortant, surtout quand on connaissait mon niveau de cuisine. « Tu sais quoi ? Ce soir je te fais des cocktails et tu dois trouver ce que j'ai mis dedans. » Est ce que ce n'était pas une activité trop dangereuse après une rupture ? Oh après tout, je n'avais pas besoin de faire attention. « Okay je suis carrément partant. Laisse moi finir ma bière » Je prenais ma bouteille pour la finir en quelque gorgée avant de la reposer lourdement sur la table « Maintenant c'est bon je suis prêt » Tout comme Ophelia qui était déjà en train de concocter le premier cocktail. « Celui-ci on va l’appeler le ? Le Paul ! » Perso, cela me convenait très bien. « Dans ce cas, le prochain sera l'Ophelia. Par contre le Charlotte est bannie de cette maison. » Sauf s'il était celui qui nous faisait vomir. Mais c'était encore une autre histoire tout ça. « A toi de découvrir ce que cache le Paul ! » Je prenais le verre qu'elle me tendait et buvait à sa santé. Déjà à la première gorgée il n'était pas si mauvaise. « Il y a de la bière c'est sur » Pour me convaincre, je goûtais un peu plus jusqu'à finir le verre. « C'est bon je sais. Du Jäger !! » J'avais eu beaucoup de mal à le reconnaître, mais en voyant son sourire triomphant, je savais que j'avais gagné. Ma soif de compétition ne s'éteignait jamais et je levais le poing en signe de victoire. « A mon tour de te faire deviner ce que l'Ophelia va contenir » Je ne savais pas trop ce que je faisais, je mélangeais juste les alcools qui me passaient sous la main. J'avais mis du rhum, de la grenadine et puis de la tequila. Ca me semblait pas mal. Peut-être fort mais sympa. Je lui tendais le verre en souriant, en attendant ses réponses. « Merci d'être venue et d'avoir annulé tes plans pour moi » Peut-être qu'elle avait prévu la soirée de ces rêves et à cause de moi elle se retrouvait coincé ici. « Ca me fait du bien que tu sois là » Genre vraiment. Avoir le soutien d'une amie dans cette situation c'était important.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: It was almost love [Ophélia] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

It was almost love [Ophélia]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération