CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Dim 13 Aoû - 18:25 )



     

Clyde Rashmi
&
Lola Fitzsimmons
I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?



Lola a le cœur un peu triste. Elle a l'impression qu'elle va devenir folle à tourner et squatter le canapé de Sasha n'arrange pas grand chose. Elle a plus l'impression de l'embêter qu'autre chose, alors elle se fait toute petite. Mais elle n'a pas envie de rentrer pour le moment. Mais elle le fera, ce soir sûrement. Pour le moment, elle fixe son écran d'ordinateur sans rien parvenir à faire, ni même écrire, son écran d'ordinateur reste ouvert sur une page blanche, elle n'arrive même pas à avancer sur son ultime dossier en tant que stagiaire. Son ultime et après, elle sera en vacances et surtout, elle sera diplômée. Est-ce qu'elle continuera de travailler dans cette entreprise ? Est-ce qu'elle continuera de travailler avec Clyde ? Ca lui fait quand même bizarre de se dire qu'elle peut croiser celui qui a été son premier amour à travers un couloir, qu'elle peut l'apercevoir après tant d'années de séparations. Elle a le cœur qui bat un peu inégalement et elle a l'impression qu'elle va étouffer à chaque moment qu'elle passe en le voyant, en l'apercevant. Mais elle sait qu'il ne se passera plus rien, elle s'en doute. C'est trop étrange. Au mariage du fils de la maire, ils se sont quittés en bon termes, ils se sont quittés simplement, une simple accolade et elle était resté contre lui un peu plus longtemps que prévu avant de rentrer chez elle, et en fermant la porte tout les souvenirs lui étaient remontés en mémoire, leur dernier baiser, leur dernières accolade, ses larmes de tristesse les jours qui ont suivis, les lettres, les larmes qui avaient coulés au fur et à mesure que le crayon griffonnait les pages blanches. Elle avait trop souvent eu envie de pleurer Lola. Mais la rancoeur avait disparue quand elle était passée à autre chose, elle s'était dit qu'il valait mieux arrêter d'aimer un spectre. Une histoire peut être belle même quand elle est terminée. Et c'est ce que Lola s'était dit, leur relation avait été belle mais elle était terminée. Alors qu'elle réunissait toute ses affaires parce que l'heure était venue -ou du moins, elle en avait décidé ainsi-, elle donnait une caresse au chien de Sasha et elle lui laissait un mot, le remerciant pour son hospitalité, et elle lui promettait une pizza, un jour, et un apéritif chez elle. Quand elle prenait sa voiture, elle serrait son volant, pour faire taire ses pensées. Et puis, prise d'une crise, elle faisait demi-tour, longeait la grande rue et s'arrêtait devant chez Clyde. Elle tentait de se souvenir l'étage, monter les escaliers quatre à quatre et elle toquait à la porte. Quand il ouvrait elle s'enfonçait dans l'appartement sans même le regarder et elle ne le regardait pas quand elle prononçait d'une voix rapide « Je comprends pas. Tu veux quoi Clyde ? Que je redécouvre la sensation que j'avais quand tu me manquais ? » Elle le regardait et soupirait « Je comprends rien. Y'a un mois, au mariage, on était bien. Tu m'as prit dans tes bras pour me dire au revoir ! Et là, c'est à peine si tu me regardes quand tu me croises au bureau. C'est à peine si tu oses me dire bonjour. Et ne me dit pas que c'est pour les collègues... Ne me dit pas ça parce que je ne te croirais pas ! » Elle tremble un peu en soupirant, passant une main dans ses cheveux « Je comprend plus rien, et c'est insupportable. Totalement insupportable Clyde, alors si tu  me détestes, dis le moi, si tu ne veux plus me voir, dis le moi aussi. De toutes façons, je ne sais même pas si je continuerais à bosser au bureau. » Elle hausse les épaules et elle se mord la lèvre en le regardant avant de sortir sur le balcon, elle a besoin d'air maintenant.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Sam 19 Aoû - 14:48 )

clyla ⊹ Voila plus d’un mois maintenant qu’il ne lui avait plus adressé la parole, n’avait pas croisé son regard. Il pensait que ce mariage avait signé leur retrouvailles mais finalement c’était tout le contraire. Il c’était senti pris au piège lorsqu’elle l’avait présenté à son ex-mari. Ayant la forte impression de n’avoir été que l’objet d’une vengeance ou d’une reconquête même. Bien sur le brun avait tenu à faire bonne figure durant le reste de la soirée si bien qu’il avait tenu sa langue dans sa poche. Néanmoins une fois leur chemin à nouveau séparés il décida que c’était peut-être mieux de les garder ainsi. Surement pas assez courageux pour oser lui demander la vérité. Oh non il avait bien trop peur de ce qu’elle pourrait lui dire. S’il ne lui posait pas de questions tout ceci ne resterait que des suppositions et il préférait vivre ainsi même si cela signifiait la garder à distance. Mais pour combien de temps ? On avait frappé à la porte tellement fort que Clyde sursauta sur sa chaise. Il se demandait si on venait le faire évacuer les lieux après une attaque terroriste tellement les coups sur la porte semblait impatient. Il ferma son ordinateur et se dirigea alors vers sa porte d’entrée. Puis sans vraiment qu’il comprenne quoi que ce soit Lola s’immisça dans son appartement tel un ouragan. Il y a vraiment une attaque dehors et elle vient se réfugier chez lui c’est ça ? Il referme la porte aussi rapidement qu’il l’a ouvert pour finalement se tourner vers une Lola qui parle bien trop rapidement. « Je comprends pas. Tu veux quoi Clyde ? Que je redécouvre la sensation que j'avais quand tu me manquais ? » Il ne comprend pas. Non il ne comprend rien. Pourquoi est-ce qu’elle débarque ainsi chez lui et ou est-ce qu’elle veut en venir avec ses paroles ? « Je comprends rien. Y'a un mois, au mariage, on était bien. Tu m'as prit dans tes bras pour me dire au revoir ! Et là, c'est à peine si tu me regardes quand tu me croises au bureau. C'est à peine si tu oses me dire bonjour. Et ne me dit pas que c'est pour les collègues... Ne me dit pas ça parce que je ne te croirais pas ! » C’est donc ça… Elle lui en veut parce qu’il l’évite ? Finalement ça tombe sous le sens et il s’étonne même de ne pas l’avoir deviné plus tôt. Il s’apprête à lui répondre mais lancée à la vitesse d’une fusée elle continue sur sa lancée, ne lui laissant même pas le temps d’ouvrir la bouche « Je comprend plus rien, et c'est insupportable. Totalement insupportable Clyde, alors si tu me détestes, dis le moi, si tu ne veux plus me voir, dis le moi aussi. De toutes façons, je ne sais même pas si je continuerais à bosser au bureau. » Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle semble drôlement remontée contre lui. Et alors qu’il vient à nouveau ouvrir la bouche aucun son ne sort puisque mademoiselle Fitzsimmons s’enfuit sur le balcon. Si elle ne veut même pas entendre sa réponse alors pourquoi avoir pris la peine de se déplacer jusque ici ? Clyde soupire et attrape une cigarette dans son paquet posé sur la table basse avant de la rejoindre sur le balcon. La il reste silencieux quelques secondes, allumant sa cigarette, inhalant la fumée qui emplit ses poumons. « C’est bon tu as fini ? Je peux en placer une ou pas ? » Il finit par souffler la fumée sur le côté avant de tourner à nouveau la tête vers elle. Comme elle reste silencieuse il décide que c’est le moment ou jamais pour prendre la parole avant qu’elle ne reparte dans un nouveau monologue. « Tu ne m’a pas dit que tu avais été marié Lola… » Mariée à un homme bien mieux que lui qui plus est. Un homme altruiste, souriant, généreux, un pompier. Un homme bien sous tous les angles. Finalement ce Jay ressemblait un peu au Clyde d’il y a quelques années. Comme quoi finalement on recherche toujours la même chose chez son partenaire. « Tu m’as pris la main en descendant de la voiture comme si l’espace d’un instant tu avais accepté de me pardonner et puis finalement tu m’as emmené droit devant ton ex-mari » Clyde c’était senti tellement idiot face à ce Jay, face à celui qui avait pris sa place dans le cœur de Lola. La place qu’il a délibérément laissé c’est vrai mais Clyde est égoïste et n’est pas du genre à prêter. « C’est moi qui ai une question Lola. Est-ce que ça a fonctionné ? Est-ce que ton ex mari est devenu jaloux en me voyant ? » Il la regarde, le regard vide de toutes émotions. Seule une pointe de déception perle tout au fond de ses prunelles « Tu veux savoir la vérité. Non, je ne te détestes pas Lola bien au contraire mais si c’est ton cas. Si toi tu me détestes dis le moi parce que je refuse que tu te serves de moi. Je refuse que tu te serves de ce qui c’est passé entre nous pour le rendre jaloux ou peu importe ce que tu as en tête » Il finit par éteindre sa cigarette en la frottant sur la barrière en fer forgé du balcon avant de laisser le mégot retomber sur le trottoir quelques mètres plus bas « Alors oui c’est vrai je t’ai pris dans mes bras à la fin de cette soirée mais seulement parce que je ne tenais pas à faire éclater une dispute au beau milieu de cette journée placé sous le signe de l’amour » C’est faux, il l’avait pris dans ses bras parce qu’il en avait envie. Parce que malgré la colère une partie de lui voulait profiter de cet instant à ces côtés encore quelques minutes. Mais à cet instant-là, trop agacé après elle il refusait de le lui avouer. Et puis c’est elle qui a commencé à lui hurler dessus il ne va tout de même pas se laisser faire. Bien trop fier pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Ven 1 Sep - 22:17 )



     

Clyde Rashmi
&
Lola Fitzsimmons
I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

Lola se souviendra toujours du moment où elle a rencontré Clyde et au moment où elle était tombé amoureuse de lui. Quand ils se sont embrassé pour la première fois, et quand elle lui a dit qu'elle l'aimait. Lola n'aime pas tout le monde, n'aime pas grand monde à part sa famille. Mais elle a aimé Clyde autant qu'elle a aimé Jay. Voir plus. Clyde était son premier amour, celui qui te donne envie de sourire tout le temps, de sortir en pleine nuit pour admirer les étoiles avec celui que tu aimes. Celui pour lequel Lola s'est fâchée avec sa mère pour la première fois. Madame Fitzsimmons n'aimait pas Clyde pour une raison que Lola ne connaissait pas. Et elle s'était disputée parce que Maman Fitzy ne voulait pas que a jeune fille voit son petit ami mais Lola l'avait fait quand même. Mais ce dont Lola se souviendra toute sa vie aussi, c'est la sensation qu'elle avait ressenti quand sa lettre était restée sans réponses quand elle guettait la venue du facteur et qu'à chaque fois, quand elle descendait pour regarder la pile de courrier, il n'y avait aucune lettre pour elle. Et son cœur se brisait petit à petit, morceaux par morceaux. Jusqu'à ce qu'elle oublie, que cette histoire se range dans un coin de sa tête et qu'elle rencontre Jay. C'était grâce à Jay qu'elle avait oublié Clyde, elle avait endormi cette sensation de manque. Mais quand elle l'avait revu, la blessure s'était rouverte, elle était aussi béante qu'avant, un peu moins douloureuse néanmoins. Mais ce qu'il lui faisait le plus mal c'était qu'il l'avait invité à venir à un mariage, que tout semblait se passer pour le mieux mais depuis, plus rien. Silence radio. Elle ne comprenait pas et Lola voulait comprendre, alors pour cela qu'elle était en face de lui et qu'elle lui crachait toute son incompréhension au visage. L'incompréhension, la pointe de haine et toutes ses interrogations. Mais elle ne voulait pas savoir la réponse. Elle ne voulait pas l'entendre trouver des excuses qu'elle pourrait qualifier de bidons. Mais évidemment, elle aurait dû se douter qu'il n'abandonnerait pas. Elle aurait mieux fait de sortir de l'appartement plutôt que d'aller sur le balcon.  « C’est bon tu as fini ? Je peux en placer une ou pas ? » Elle le regarde aurait presque envie de fondre en larmes, mais ne lui fera pas ce plaisir. Non. Ce serait des larmes de rage. « Fais toi plaisir. » qu'elle finit par cracher en soupirant, son regard se reportant sur l'horizon, son attention captant tout les bruits que la ville pouvait lui offrir.  « Tu ne m’a pas dit que tu avais été marié Lola… Tu m’as pris la main en descendant de la voiture comme si l’espace d’un instant tu avais accepté de me pardonner et puis finalement tu m’as emmené droit devant ton ex-mari » Elle le regardait du coin de l'oeil, emplissait ses poumons d'air pour rétorque mais lui non plus ne lui en laissait pas le temps. « C’est moi qui ai une question Lola. Est-ce que ça a fonctionné ? Est-ce que ton ex mari est devenu jaloux en me voyant ?Tu veux savoir la vérité. Non, je ne te détestes pas Lola bien au contraire mais si c’est ton cas. Si toi tu me détestes dis le moi parce que je refuse que tu te serves de moi. Je refuse que tu te serves de ce qui c’est passé entre nous pour le rendre jaloux ou peu importe ce que tu as en tête » Elle le regardait, son cœur qui s'emplissait de tristesse, d'envie de le prendre dans ses bras, de lui dire que le monde est beau avec lui. Que le monde est beaucoup plus beau depuis qu'il est dans sa vie, mais elle ne dit rien. Elle sait qu'il a encore des choses à dire, comme si, comme si elle le connaissait depuis tout le temps.« Alors oui c’est vrai je t’ai pris dans mes bras à la fin de cette soirée mais seulement parce que je ne tenais pas à faire éclater une dispute au beau milieu de cette journée placé sous le signe de l’amour »  Lola déglutissait et doucement, elle posait une main sur le poignet de Clyde avant de plonger son regard dans celui du jeune homme et puis elle ne peut s'empêcher de détourner le regard. Est-ce qu'ils allaient vraiment se livrer une bataille de paroles, celui qui fera le plus de mal à l'autre ? « Je ne voulais pas le rendre jaloux ! C'est faux. Il est passé à autre chose. Je suis passée à autre chose. Jay n'est certainement pas jaloux. Tu déraillles. » Oui, c'était une petite pique, mais elle ne s'excuserait pas. « Et si je te détestais vraiment, je ne serais pas là à essayer de comprendre ! A essayer de faire en sorte que les choses aillent mieux. » Elle soupire et passe une main dans ses cheveux pour se détendre. Mais elle a l'impression d'être une cocotte prête à exploser. « Et tu voulais que je t'annonce quand que j'avais été mariée ? Quand on s'est retrouvés ? Ce n'était pas le moment de te l'avouer et encore moins lors d'un mariage... Mais c'est du passé. » Et doucement, elle prenait le visage de Clyde entre ses mains froides, la peau chaude de Clyde contrastait toujours autant avec les mains froides de la jeune Fitzsimmons. « J'ai réussi à t'oublier avec Jay, mais quand je t'ai revu... Tout est revenu. » Elle souriait un peu les yeux emplis de larmes. « Nos moments à se retrouver en cachette, la première fois que je t'ai embrassé. La première fois où je t'ai dit que je t'aimais et que j'avais peur que tu me prennes pour une délurée. » Un soupir sortait de ses lèvres et elle retirait ses mains pour reporter son attention sur l'horizon. « J'ai été marié à un homme qui m'a fait oublier notre histoire. Mais depuis que tu es revenu dans ma vie, tu es tout le temps là. Fais ce que tu veux de cette information, mais j'aimerais qu'on se retrouve. Même si ça ne sera sûrement jamais comme avant, j'ai envie de croire qu'on pourrait se retrouver... » Elle humidifie alors ses lèvres avant de murmurer « Je quitterais même mon boulot si c'est ce qui pourrait déranger... »


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Dim 10 Sep - 15:29 )

clyla ⊹ Parce que la vie est faite d’un trop pleins de petit instants il est impossible de se rappeler de tous. Le cerveau fini par effacer automatiquement les plus inutiles, les plus futiles, les plus anciens. Pourtant il se souvient de ces moments qu’ils ont passés ensemble, cachés dans leur cabane à l’abris de leurs parents. Clyde n’a jamais su pourquoi leurs deux familles se détestaient autant. Une vieille querelle ? Certainement mais le jeune adolescent refusait d’y prendre part, au contraire il fit en sorte de continuer à voir Lola. En secret, sans que personne ne le sache parce qu’il était persuadé que leur amour était plus fort que ça. Etait plus fort que tout. Puis il disparut de l’autre côté du continent mais une fois de plus il pensa que leur amour serait plus fort que la distance. Et il l’était. Si Clyde avait mis un terme à tout ça ce n’était pas par manque d’amour pour elle c’était justement parce qu’il l’aimait bien trop et il refusait qu’elle voit ce qu’il était devenu. Il refusait qu’elle voit cet homme violent, sans cœur, ce robot éduqué pour se battre, pour frapper sans réfléchir. Il était devenu un autre homme et il était certain qu’elle n’aimerait pas cette nouvelle facette de lui. Alors il l’avait laissé s’échapper, il lui avait rendu sa liberté. Mais aujourd’hui le voila de retour, plus de 10 ans après. Il n’est pas sur d’être redevenu l’homme qu’il était mais ce qu’il sait c’est qu’il se sent à nouveau digne de pouvoir être aimé par quelqu’un bien qu’il ne s’en laisse pas l’opportunité. Cette violence dont il a fait preuve pendant des années fait toujours parti de lui, elle est là, juste derrière lui, comme son ombre. Elle attend qu’il fasse un faux pas pour ressurgir. Et la plaie en train de cicatriser au-dessus de son arcade prouve qu’il n’est pas à l’abris. Pourtant il sait qu’il a changé. Il ne sait pas vraiment pourquoi il l’a invité à ce mariage mais à ses côtés il s’était senti à nouveau vivant. Elle lui avait prit la main et même s’il ne savait pas vraiment à quoi tout ça rimé il avait accepté, se laissant guider par ces gestes. Puis lorsqu’elle l’emmena face à son ex-mari il lui sembla comprendre que tout ceci n’était qu’une belle mascarade. Un petit jeu destiné à rendre jaloux celui qu’elle avait épousé. Il se sentait stupide, stupide d’avoir cru un seul instant que… Que quoi d’ailleurs ? Qu’est ce qu’il pensait ? Qu’il recommencerait à zéro comme si ces 10 dernières années n’avaient pas existé ? Il n’y a qu’une chose qui puisse rendre Clyde aussi vulnérable. L’amour. Mais Clyde refuse d’être vulnérable, d’être faible, alors il commença à l’éviter pensant qu’ainsi tout redeviendrait comme avant mais c’était sans compter sur Lola qui venait de frapper à sa porte. Bien décidée à avoir des explications. Elle ne lui avait pas laissé une seule seconde pour répliquer et maintenant c’était à son tour. Elle voulait avoir des explications et bien elle allait en avoir. Il était froid, distant, il se refusait à éprouver toute autre émotion à cet instant-là. Lorsqu’elle pose alors sa main sur son poignet il relève ses yeux vers elle. Et fini par retirer sa main. Ne pas se sentir vulnérable. C’est son mot d’ordre. « Je ne voulais pas le rendre jaloux ! C'est faux. Il est passé à autre chose. Je suis passée à autre chose. Jay n'est certainement pas jaloux. Tu déraillles. » Il la regarde sans rien dire. Si elle pense que cela va suffire à le convaincre elle le connait mal. Clyde a tout d’abord émis l’hypothèse qu’elle voulait le rendre jaloux, puis au fil des jours il a fini par se convaincre lui-même de cette idée et n’est pas prêt à en démordre. « Et si je te détestais vraiment, je ne serais pas là à essayer de comprendre ! A essayer de faire en sorte que les choses aillent mieux. » Que les choses aillent mieux ? Mais que quoi aillent mieux exactement ? Et pourtant elle marque un point, si elle c’était servi de lui pourquoi venir jusqu’à lui aujourd’hui ? « Et tu voulais que je t'annonce quand que j'avais été mariée ? Quand on s'est retrouvés ? Ce n'était pas le moment de te l'avouer et encore moins lors d'un mariage... Mais c'est du passé. » Ok d’accord, second point marqué mais Clyde n’est pourtant pas prêt à laisser tomber. Il se sent prêt à attaquer à nouveau quand soudain elle pose ses mains de chaque côtés de son visage. Il reste immobile, surpris. Que fait-elle ? A quoi est-ce qu’elle joue encore ? « J'ai réussi à t'oublier avec Jay, mais quand je t'ai revu... Tout est revenu. » Quoi ? Clyde est comme figée, la bouche entrouverte comme s’il s’apprêtait à dire quelque chose mais aucun son ne veut sortir. « Nos moments à se retrouver en cachette, la première fois que je t'ai embrassé. La première fois où je t'ai dit que je t'aimais et que j'avais peur que tu me prennes pour une délurée. » Il l’écoute, et sans s’en rendre compte sa bouche s’étire en un mince sourire en se rappelant ce dernier souvenir. Pourtant il ne comprend pas ou elle veut en venir ,ou bien il refuse de comprendre. « J'ai été marié à un homme qui m'a fait oublier notre histoire. Mais depuis que tu es revenu dans ma vie, tu es tout le temps là. Fais ce que tu veux de cette information, mais j'aimerais qu'on se retrouve. Même si ça ne sera sûrement jamais comme avant, j'ai envie de croire qu'on pourrait se retrouver... » Il a du mal à assimiler le sens de chaque mot comme s’il découvrait une nouvelle langue, comme s’il redécouvrait une langue qu’il n’avait pas parlé depuis si longtemps. « Je quitterais même mon boulot si c'est ce qui pourrait déranger... » Il reste silencieux un moment. « Cette dernière lettre que je t’ai envoyé Lola, je disais dedans que j’avais trouvé quelqu’un d’autre. C’est faux. Je ne t’avais pas oublié, je n’avais pas cessé de t’aimer. Mais je refusais de te priver de ta vie dans l’attente qu’un jour peut-être je revienne » C’était la vérité, tout du moins une partie de celle-ci. La seule partie qu’il était prête à dévoiler. « Je t’ai observé pendant des mois depuis mon bureau, espérant que tu finirais par croiser mon regard, que tu finirais par me reconnaître. Finalement les retrouvailles ne se sont pas vraiment passé comme je l’espérais » Et pourtant entendre à nouveau le son de sa voix ce jour-là lui avait fait un bien fou. Il pose sa main sur la sienne afin de capter son attention et la regarde alors. « De toute ma vie Lola je n’ai jamais était aussi heureux que lorsque j’étais avec toi » Elle était son premier amour, celle pour qui il aurait tout donné. Il aurait même donné sa vie si elle le lui avait demandé. « Et crois-moi je donnerais tout pour te retrouver à nouveau, pour retrouver tout ça » Seulement Clyde a peur et ne se sent soudain plus à la hauteur « Mais je ne suis plus le garçon dont tu es tombée amoureuse. J’ai fait des choses qui te ferait me détester, j’ai fait des choses qui font que je me déteste. » Il sait qu’il en dit trop et pas assez à la fois. « Ce Jay, il a l’air tellement différent de moi. Il a l’air fait pour toi… Pas moi » 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Lun 25 Sep - 12:09 )



     

Clyde Rashmi
&
Lola Fitzsimmons
I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

Lola avait eu du mal à dormir les jours qui avaient suivis ses retrouvailles avec Clyde, elle avait tant de temps chercher cette boîte qui contenait toutes leurs photos et elle avait noté chaque souvenir qu'elle avait de ce moment gravé sur du papier glacé. Elle avait retrouvé une photo que Clyde avait prise d'elle, alors qu'elle était sur une balançoire et qu'elle était en colère contre lui. Elle se souvenait qu'elle lui avait fait une crise de jalousie pour une raison qu'elle ne parvenait pas à se souvenir, mais c'était une raison stupide, et il l'avait prise en photos avant de la développer et de lui offrir quelques jours plus tard. Il lui avait dit qu'elle était belle quand elle était en colère et qu'elle fronçait les sourcils, que sa ride de lion apparaissait. Elle avait noté tout cela derrière ce cliché avant d'en trouver un autre, leur dernier. Quand il s'était embrassé pour la dernière fois, quand il avait été obligé de partir et elle se souviendrait toujours de la sensationa qu'elle avait eu, qui lui avait brisé le cœur. Elle avait eu le cœur qui s'était brisé net en deux quand il avait claqué la porte, quand il s'était enfui. Lola n'avait jamais vraiment compris pourquoi il avait dû fuir, pourquoi sa mère lui avait hurlé dessus quand elle avait compris qu'elle fricotait avec le fils Rashmi. Elle n'avait jamais compris Lola, mais elle se souvenait des mots de sa mère quand Lola avait fini par lui présenter Jay « Lui je suis sûre que c'est enfin quelqu'un pour toi. » Et Jay n'avait pas compris, mais Lola n'avait pas voulu lui expliquer. Elle se doutait qu'elle parlait de Clyde et de leur relation. Sa mère n'avait jamais aimé Clyde, son père non plus. Il n'y avait que Sasha qui l'avait toléré. Et encore. Elle savait bien que c'était simplement pour lui faire plaisir, ses autres frères et sœurs, eux, n'en avait eu que faire. Alors Lola elle était passé à autre chose toute seule, comme une grande, quand elle avait compris que personne ne la soutiendrait dans sa tristesse et sa peine de penser qu'elle ne le reverrait jamais plus. Et voilà qu'elle est ici maintenant, à lui hurler dessus pour tenter de comprendre pourquoi. Pourquoi il s'amusait à jouer avec son cœur comme si c'était de la pâte à modeler, comme s'il pouvait le prendre, le déchirer, s'amuser avec. Pourquoi est-ce qu'il lui adressait la parole seulement quand il en avait besoin au bureau et pourquoi il ne répondait pas à ses sms. Elle avait sûrement fait quelque chose, mais elle ne pouvait pas comprendre s'il ne lui expliquait pas. Parce qu'elle n'était pas la seule à avoir les cartes en main, ils étaient deux. A jouer,à se chercher encore et encore. Et elle a l'impression qu'ils se livrent à une bataille de celui dira plus de mots que l'autre. Non, ça ne pouvait pas se passer comme ça. « Cette dernière lettre que je t’ai envoyé Lola, je disais dedans que j’avais trouvé quelqu’un d’autre. C’est faux. Je ne t’avais pas oublié, je n’avais pas cessé de t’aimer. Mais je refusais de te priver de ta vie dans l’attente qu’un jour peut-être je revienne » Elle déglutissait alors. Il lui avait menti et elle n'avait même pas eu cette lettre, et si sa mère avait finalement fait tout cela pour la protéger d'avoir le coeur brisé une seconde fois ?« Mais tu es revenu... » Oui,, parce qu'elle aurait été encore capable de lui dire qu'elle était jalouse, et qu'elle ne voulait pas que cette histoire se mette en travers de leur chemin. « Je t’ai observé pendant des mois depuis mon bureau, espérant que tu finirais par croiser mon regard, que tu finirais par me reconnaître. Finalement les retrouvailles ne se sont pas vraiment passé comme je l’espérais » Elle soupirait, rester à sa place en continuant de le fixer. Elle n'avait pas imaginé cela non plus mais elle se retenait de lui dire. « De toute ma vie Lola je n’ai jamais était aussi heureux que lorsque j’étais avec toi Et crois-moi je donnerais tout pour te retrouver à nouveau, pour retrouver tout ça » Elle ouvrait la bouche pour rajouter quelque chose, mais ça ne venait pas. Elle avait le souffle coupé. Comme si, rien n'était assez bien pour lui répondre, comme si les mots ne seraient que du vent. Rien de plus, comme si ça ne servait à rien de s'obstiner. « Mais je ne suis plus le garçon dont tu es tombée amoureuse. J’ai fait des choses qui te ferait me détester, j’ai fait des choses qui font que je me déteste. Ce Jay, il a l’air tellement différent de moi. Il a l’air fait pour toi… Pas moi » Elle déglutissait avant de le regarder, clignant plusieurs fois des yeux pour se remettre les idées en place. Elle retirait ses mains des joues de Clyde et reportait son attention sur la ville, sur les gens en bas qui marchent et qui semblent heureux. Sur la vie qui continue alors qu'elle, elle a énormément de mal à respirer et à trouver un rythme de respiration décent. « Je croyais que tu te battrais pour moi ? C'est pas ce que tu avais dit dans une de tes lettres ? Que tu ferais tout pour revenir et si jamais j'avais refait ma vie, tu ferais tout pour qu'on finisse ensemble. Parce qu'on était soi-disant complémentaires tu te souviens ? Parce que tu étais le seul qui pouvait me rendre heureux et que tu le voyais à travers mes yeux. » Elle se souvenait de cette lettre qui l'avait fait sourire. « Jay est différent de toi. Ca c'est sûr. Jay m'a trompé avec mon ancienne meilleure amie. Tu l'aurais fait toi ? Je ne pense pas. » Elle se retenait bien de lui dire qu'elle l'avait trompé en premier. « Ne dit pas que Jay est mieux que toi. Tu es l'une des meilleures choses de ma vie. Personne ne peut le nier. Alors maintenant, je te demanderais une chose Clyde une seule. » Elle savait qu'elle allait se faire briser le cœur, elle s'en doutait, mais elle ne pouvait pas garder ça pour elle. « Tu veux qu'on arrête de se voir ? Si c'est le cas, je te donnerais ma démission. Je ne travaillerais plus à l'agence. Je ne t'importunerais plus Clyde. Mais dis moi ce que tu veux. Je ne veux pas avoir l'impression que je cours un marathon pour pouvoir te rattraper et pour pouvoir espèrer qu'enfin on soit heureux tout les deux. » Elle le regardait et soupirait. « Et si par bonheur, tu voudrais qu'on continue de se voir, promet moi qu'on ne se cachera rien. Tu es, et tu resteras celui qui m'a fait vibrer le cœur de la plus belle des façons, celui que j'ai aimé, et que j'aimerais toujours, qu'importe ce qu'il se passe, qu'importe les chemins que nous prendront. Je sais que tu auras toujours cette place spéciale dans mon cœur.  »


CODE BY MAY
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 158
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Mer 4 Oct - 19:33 )

clyla ⊹  Ce jour-là, le jour de son départ il aurait pu partir comme un fugitif, sans laisser une trace, sans même un petit mot. Cela aurait été moins douloureux mais il en était incapable. Il devait la voir, une dernière fois ou du moins ce qu’il s’imaginait être la dernière fois avant plusieurs mois. Finalement leurs retrouvailles avait mis bien plus de temps à se faire que ce qu’il ne pensait à l’époque. Il l’avait quitté avec la conviction certaine qu’il la retrouverait à un moment ou à un autre. Quelqu’un aurait pu le prévenir que ce ne serait que dans une décennie. Et pourtant malgré les années, malgré tout ce temps ils avaient fini par se retrouver à nouveau dans la même ville, dans le même bâtiment puis finalement dans la même pièce, à quelques centimètres l’un de l’autre. Pourtant il y avait toujours ce vide entre leurs deux âmes, se vide autrefois comblé par l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre. Clyde avait peur de ce qu’il pouvait encore éprouver pour elle, pour celle qu’il avait tant aimé. La première qu’il avait aimé. Il y avait pensé un instant, et si après tout ce temps ses sentiments pour elle n’avaient pas changé, aurait-il le droit de lui demander pardon pour l’avoir déçu ? Aurait-il le droit de lui demander de l’aimer une nouvelle fois alors qu’il ne s’autorise pas à s’aimer lui-même. Serait-il capable de lui cacher la vérité ? Serait-il capable de la lui révéler ? Tant de questions que Clyde a préféré mettre en sourdine après le mariage il y a quelques semaines. Finalement il s’était peut-être fait ce film avec Jay parce que cela l’arrangeait. Parce qu’ainsi il ne pensait plus à un possible futur entre eux deux. Peut-être qu’il s’était convaincu lui-même que ce gentil pompier n’avait rien à voir avec lui et que c’était LA raison pour laquelle Lola et lui n’avait plus rien à faire ensemble. Elle pensait qu’il jouit avec son cœur alors qu’en vérité sans le vouloir c’était elle qui jouait avec le sien à cet instant. Si pendant toutes ces années il a tout fait pour lui faire croire qu’il l’avait oublié aujourd’hui il refuse de continuer à perpétrer ce mensonge. C’est bien cela non le début d’une véritable relation : l’honnêteté. « Mais tu es revenu... » Oui. Après trop d’années. « Avec quelques années de retard oui » Dit-il avec un sourire en coin pour essayer de dédramatiser la situation. Bon déjà elle n’est plus en train de crier, c’est un bon point. Après de brèves explications Lola lui expliqua qu’elle voulait le retrouver et cette information mis quelques temps à être assimilé par son cerveau.  Il veut lui dire oui et pourtant il hésite un instant. Il n’est plus celui qu’elle a connu mais pourrait-il le redevenir ? C’est ce qu’il exerce à faire depuis plus de deux ans maintenant. Il décide d’être franc sur la nature de ses sentiments mais également sur ses craintes parce qu’il se doit d’être honnête avec elle. En tout cas il veut essayer. « Je croyais que tu te battrais pour moi ? C'est pas ce que tu avais dit dans une de tes lettres ? Que tu ferais tout pour revenir et si jamais j'avais refait ma vie, tu ferais tout pour qu'on finisse ensemble. Parce qu'on était soi-disant complémentaires tu te souviens ? Parce que tu étais le seul qui pouvait me rendre heureux et que tu le voyais à travers mes yeux. » Clyde déglutit. Il se souvient avoir écrit ça, il se souvient qu’à l’époque il le pensait. Mais les choses ont changés, les années ont passés. Peut-elle lui en vouloir de ne plus être aussi sur de lui ? « J’étais qu’un adolescent Lola, je pensais que l’amour était quelque chose de simple de facile, je pensais pouvoir faire l’impossible mais on sait tous les deux maintenant que l’amour c’est plus compliqué que ça » Et leur rupture en était la preuve. Pourtant penser qu’il avait pu croire à quelque chose d’aussi utopique à l’époque le faisait sourire. Il se rappelait le garçon qu’il était, celui qui aurait fait n’importe quoi pour elle. Il avait envie d’être ce garçon à nouveau mais en était-il capable ? « Jay est différent de toi. Ca c'est sûr. Jay m'a trompé avec mon ancienne meilleure amie. Tu l'aurais fait toi ? Je ne pense pas. » Le brun fronce les sourcils. Finalement le pompier venait de baisser grandement dans son estime. Bien sur que non il ne l’aurait jamais fait. Il secoue simplement la tête en signe de réponse.  « Ne dit pas que Jay est mieux que toi. Tu es l'une des meilleures choses de ma vie. Personne ne peut le nier. Alors maintenant, je te demanderais une chose Clyde une seule. » Est-ce que tu veux m’épouser ? C’est ça qu’elle veut lui demander ? Non parce que c’est un peu prématurée non ? « Tu veux qu'on arrête de se voir ? Si c'est le cas, je te donnerais ma démission. Je ne travaillerais plus à l'agence. Je ne t'importunerais plus Clyde. Mais dis moi ce que tu veux. Je ne veux pas avoir l'impression que je cours un marathon pour pouvoir te rattraper et pour pouvoir espérer qu'enfin on soit heureux tout les deux. »  Non. Non il refuse de la perdre à nouveau. « Et si par bonheur, tu voudrais qu'on continue de se voir, promet moi qu'on ne se cachera rien. Tu es, et tu resteras celui qui m'a fait vibrer le cœur de la plus belle des façons, celui que j'ai aimé, et que j'aimerais toujours, qu'importe ce qu'il se passe, qu'importe les chemins que nous prendront. Je sais que tu auras toujours cette place spéciale dans mon cœur.  »  Clyde la regarde, sans rien dire. En vérité il a toujours été très nulle pur exprimer ce qu’il ressent -même si on dirait pas en le voyant aujourd’hui- alors il décide que les actes seront bien plus significatifs que des mots. Il pose une main sur sa taille et s’approche d’elle pour poser ses lèvres sur les siennes. Ce baiser il en a rêvé pendant tant d’années, ce baiser qui signifie tant de choses pour lui. A l’époque il s’était dit que le jour ou il pourrait l’embrasser à nouveau cela voudrait dire qu’il était devenu un homme indépendant, un homme qui serait libre de faire ce qu’il souhaite. C’était ce qu’il était aujourd’hui non ? Alors finalement ce baiser avait un sens même s’il aurait souhaité qu’il se passe beaucoup plus tôt. Après quelques secondes, trop peu à son goût Clyde se recule de quelques centimètres à peine. « Je refuse de te laisser une nouvelle fois Lola. J’ai mis tant d’années à retrouver mon chemin jusqu’ici. Mon chemin jusqu’à toi » Il passe doucement sa main sur sa joue, la regardant presque avec émerveillement. « Je veux qu’on soit heureux tel qu’on aurait du l’être la première fois »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Mer 11 Oct - 22:23 )



     

Clyde Rashmi
&
Lola Fitzsimmons
I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?
Lola détestait son passé, ou tout au moins, une part de son passé. Ne pas avoir compris ce qu’il s’était passé entre les familles Rashmi et Fitzsimmons, ne pas avoir chercher à défendre Clyde un peu plus lors de disputes avec sa mère, ne pas avoir tenté de le retrouver quand il en était encore temps, quand les cartons n’avaient pas été pliés et que le camion n’était pas parti. Peut-être regrettait-elle de ne pas l’avoir suivi finalement. Et si elle l’avait suivi, ou est-ce qu’ils en seraient désormais ? Est-ce qu’ils seraient mariés avec un enfant, voir deux, comme la plupart des couples normaux ? Est-ce qu’ils seraient mariés, avec un enfant, lui ne supportant plus l’ambiance pesante de la maison, restant très tard -Troip tard- au bureau, elle, trouvant réconfort dans les bras de son professeur de yoga ? Ou est-ce qu’ils ne se seraient pas mariés, ou même est-ce qu’ils auraient divorcés ? Lola n’en savait rien et elle ne voulait pas vraiment savoir. Parce qu’elle se disait que si la vie lui avait infligé tout cela, c’était qu’elle le méritait. Ou du moins, que cela devait se passer comme ça. Elle devait rencontrer Jay, tomber amoureuse de lui, finir dans les bras de Walter. Ça devait se passer comme ça. Et si la vie les avait remis sur le même chemin, c’était pour une raison qu’elle ne connaissait pas encore. Mais elle la découvrirait bien. Lola n’est pas superstitieuse mais pour le coup, elle croit au destin. Elle croit à ses retrouvailles avec Clyde. Et elle aimerait voir plus loin, savoir ce qu’il se passera dix minutes, dans dix jours, dans dix ans. Dans dix minutes, elle mettrait sa main à couper qu’ils allaient encore se hurler dessus, ou du moins, se contrôler pour ne pas le faire vraiment, prononçant des mots trop crus, trop secs. Elle ne pouvait s’empêcher de le mettre sur le fait accompli qu’il était la et que c’était sûrement pour une raison. « Les années de retard sont rattrapables. On ne peut pas vraiment les rattraper mais on peut écrire de nouvelles années..» Mais ol faudrait qu’ils se disent tout. Qu’ils se disent les mots inavoués, ce qu’ils se cachent, ce qu’ils n’aimeraient pas que l’autre sache. Ils faudraient qu’ils se disent tout. Et ils auraient tout le temps de le faire, elle en était persuadé. Bon, son avenir dans dix minutes allait sûrement changer de voie puisqu’elle avait décidé d’arrêter de crier. Elle ne voulait plus se déchirer avec lui, c’était impossible. Pas avec celui qu’elle a tant aimé. Elle tentait de lui ouvrir réellement son cœur pour ne pas avoir l’impression de lui mentir, le revoir avait refait monter en elle tout ce qu’elle s’était forcé d’oublier, le son de sa voix, sa façon de plisser les sourcils quand il était contrarié, sa façon de l’aimer. Et elle, elle n’avait cesser de l’aimer, c’était juste endormi. La, dans un coin. « Oui C’est plus compliqué que ça, surtout quand deux familles se déchirent et empêchent leurs enfants de s’aimer correctement. Surtout quand deux familles ne veulent pas admettre que leurs deux progénitures seront plus heureuses ensemble que séparément.» Lola n’en avait jamais voulu à sa mère mais au fond, elle ressentait quand même un peu de colère. Une pointe de haine qu’elle se retient de faire exploser au grand jour. 

Lola ne savait pas ce qu’elle faisait quand elle entamait son long monologue. Elle se disait que c’était n’importe quoi au fur et à mesure que les mots s’alignaient, qu’il allait encore une fois la prendre pour une folle et qu’il allait sûrement la mettre à la porte, mais elle ne pouvait s’empêcher de continuer, elle ne pouvait s’empêcher de parler, après tout c’était elle. Elle parlait toujours trop, souvent pour ne rien dire, mais la, elle avait besoin de mettre un mot -plusieurs- sur ce qu’elle ressentait et Clyde était le seul qui pourrait l’aider parce qu’il était celui qui était en quelques sortes l’investigateur de tout cela. C’était dans son agence qu’il avait fallu qu’elle tombe, c’était lui qui l’avait engagé sans même lui faire passer un rendez-vous et en vérité elle se demandait s’il ne l’avait pas fait exprès. Elle se demandait si ses mots n’étaient pas trop maladroits mais par chance, il lui laissait finir sa tirade. Elle sentait son coeur qui se serrait un peu quand le silence s’immisçait sur le petit balcon. Elle avait peur. Peur de la suite et pour cela ne lui ressemblait, il n’y avait que l’amour qui pouvait changer quelqu’un. Et ce n’est pas eux deux qui dirait le contraire. Sa conscience n’a pas le temps de trop réagir qu’elle sent les lèvres du jeune homme sur les siennes pendant que sa main s’est déposée sur sa taille et elle s’était sentie électrisée. Électrisée par lui, comme d’habitude. Le bonheur de le retrouver, de retrouver cette sensation qu’elle avait perdu. Ses lèvres prolongent le baiser et elle reste les yeux clos quand leurs lèvres se séparent. Elle sent un frisson qui la parcourt et elle lui sourit doucement. Sa main se dépose sur celle de Clyde alors qu’elle est hypnotisée par ses mots. « Je... » Lola c’est le moment de parler. Mais ce baiser l’avait définitivement chamboulé. « Alors Si C’est Que tu veux.. d’accord. Je veux qu’on ait heureux aussi, tu le sais. Si tu savais à quel point j’ai attendu ça. » Et doucement, elle brise la distance qui les sépare pour reposer ses lèvres sur celles de son premier amour, ses bras entourant doucement la nuque du jeune homme et elle lui offrait un baiser qu’elle n’avait offert à personne depuis longtemps, un baiser tendre, mêlant passion, désir et tout ce qu’elle n’arrivait pas à exprimer avec des mots. « ce sera toujours toi, toi contre le reste du monde, je.. je t’aime. » Et pourtant elle savait que se remettre avec son ex était une mauvaise idée coucou Jay mais là, elle voulait simplement le retrouver. 


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération