CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/03/2017
›› Commérages : 43
›› Pseudo : HARLEEN.
›› Célébrité : Emma cutie Watson
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), anya arsenault (e. rossum)
›› more about me

CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Dim 13 Aoû - 18:25 )



     

Clyde Rashmi
&
Lola Fitzsimmons
I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?



Lola a le cœur un peu triste. Elle a l'impression qu'elle va devenir folle à tourner et squatter le canapé de Sasha n'arrange pas grand chose. Elle a plus l'impression de l'embêter qu'autre chose, alors elle se fait toute petite. Mais elle n'a pas envie de rentrer pour le moment. Mais elle le fera, ce soir sûrement. Pour le moment, elle fixe son écran d'ordinateur sans rien parvenir à faire, ni même écrire, son écran d'ordinateur reste ouvert sur une page blanche, elle n'arrive même pas à avancer sur son ultime dossier en tant que stagiaire. Son ultime et après, elle sera en vacances et surtout, elle sera diplômée. Est-ce qu'elle continuera de travailler dans cette entreprise ? Est-ce qu'elle continuera de travailler avec Clyde ? Ca lui fait quand même bizarre de se dire qu'elle peut croiser celui qui a été son premier amour à travers un couloir, qu'elle peut l'apercevoir après tant d'années de séparations. Elle a le cœur qui bat un peu inégalement et elle a l'impression qu'elle va étouffer à chaque moment qu'elle passe en le voyant, en l'apercevant. Mais elle sait qu'il ne se passera plus rien, elle s'en doute. C'est trop étrange. Au mariage du fils de la maire, ils se sont quittés en bon termes, ils se sont quittés simplement, une simple accolade et elle était resté contre lui un peu plus longtemps que prévu avant de rentrer chez elle, et en fermant la porte tout les souvenirs lui étaient remontés en mémoire, leur dernier baiser, leur dernières accolade, ses larmes de tristesse les jours qui ont suivis, les lettres, les larmes qui avaient coulés au fur et à mesure que le crayon griffonnait les pages blanches. Elle avait trop souvent eu envie de pleurer Lola. Mais la rancoeur avait disparue quand elle était passée à autre chose, elle s'était dit qu'il valait mieux arrêter d'aimer un spectre. Une histoire peut être belle même quand elle est terminée. Et c'est ce que Lola s'était dit, leur relation avait été belle mais elle était terminée. Alors qu'elle réunissait toute ses affaires parce que l'heure était venue -ou du moins, elle en avait décidé ainsi-, elle donnait une caresse au chien de Sasha et elle lui laissait un mot, le remerciant pour son hospitalité, et elle lui promettait une pizza, un jour, et un apéritif chez elle. Quand elle prenait sa voiture, elle serrait son volant, pour faire taire ses pensées. Et puis, prise d'une crise, elle faisait demi-tour, longeait la grande rue et s'arrêtait devant chez Clyde. Elle tentait de se souvenir l'étage, monter les escaliers quatre à quatre et elle toquait à la porte. Quand il ouvrait elle s'enfonçait dans l'appartement sans même le regarder et elle ne le regardait pas quand elle prononçait d'une voix rapide « Je comprends pas. Tu veux quoi Clyde ? Que je redécouvre la sensation que j'avais quand tu me manquais ? » Elle le regardait et soupirait « Je comprends rien. Y'a un mois, au mariage, on était bien. Tu m'as prit dans tes bras pour me dire au revoir ! Et là, c'est à peine si tu me regardes quand tu me croises au bureau. C'est à peine si tu oses me dire bonjour. Et ne me dit pas que c'est pour les collègues... Ne me dit pas ça parce que je ne te croirais pas ! » Elle tremble un peu en soupirant, passant une main dans ses cheveux « Je comprend plus rien, et c'est insupportable. Totalement insupportable Clyde, alors si tu  me détestes, dis le moi, si tu ne veux plus me voir, dis le moi aussi. De toutes façons, je ne sais même pas si je continuerais à bosser au bureau. » Elle hausse les épaules et elle se mord la lèvre en le regardant avant de sortir sur le balcon, elle a besoin d'air maintenant.


CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/04/2017
›› Commérages : 110
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : rami malek
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, andrea reagan
›› more about me

Re: CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded? ✻ ( Hier à 14:48 )

clyla ⊹ Voila plus d’un mois maintenant qu’il ne lui avait plus adressé la parole, n’avait pas croisé son regard. Il pensait que ce mariage avait signé leur retrouvailles mais finalement c’était tout le contraire. Il c’était senti pris au piège lorsqu’elle l’avait présenté à son ex-mari. Ayant la forte impression de n’avoir été que l’objet d’une vengeance ou d’une reconquête même. Bien sur le brun avait tenu à faire bonne figure durant le reste de la soirée si bien qu’il avait tenu sa langue dans sa poche. Néanmoins une fois leur chemin à nouveau séparés il décida que c’était peut-être mieux de les garder ainsi. Surement pas assez courageux pour oser lui demander la vérité. Oh non il avait bien trop peur de ce qu’elle pourrait lui dire. S’il ne lui posait pas de questions tout ceci ne resterait que des suppositions et il préférait vivre ainsi même si cela signifiait la garder à distance. Mais pour combien de temps ? On avait frappé à la porte tellement fort que Clyde sursauta sur sa chaise. Il se demandait si on venait le faire évacuer les lieux après une attaque terroriste tellement les coups sur la porte semblait impatient. Il ferma son ordinateur et se dirigea alors vers sa porte d’entrée. Puis sans vraiment qu’il comprenne quoi que ce soit Lola s’immisça dans son appartement tel un ouragan. Il y a vraiment une attaque dehors et elle vient se réfugier chez lui c’est ça ? Il referme la porte aussi rapidement qu’il l’a ouvert pour finalement se tourner vers une Lola qui parle bien trop rapidement. « Je comprends pas. Tu veux quoi Clyde ? Que je redécouvre la sensation que j'avais quand tu me manquais ? » Il ne comprend pas. Non il ne comprend rien. Pourquoi est-ce qu’elle débarque ainsi chez lui et ou est-ce qu’elle veut en venir avec ses paroles ? « Je comprends rien. Y'a un mois, au mariage, on était bien. Tu m'as prit dans tes bras pour me dire au revoir ! Et là, c'est à peine si tu me regardes quand tu me croises au bureau. C'est à peine si tu oses me dire bonjour. Et ne me dit pas que c'est pour les collègues... Ne me dit pas ça parce que je ne te croirais pas ! » C’est donc ça… Elle lui en veut parce qu’il l’évite ? Finalement ça tombe sous le sens et il s’étonne même de ne pas l’avoir deviné plus tôt. Il s’apprête à lui répondre mais lancée à la vitesse d’une fusée elle continue sur sa lancée, ne lui laissant même pas le temps d’ouvrir la bouche « Je comprend plus rien, et c'est insupportable. Totalement insupportable Clyde, alors si tu me détestes, dis le moi, si tu ne veux plus me voir, dis le moi aussi. De toutes façons, je ne sais même pas si je continuerais à bosser au bureau. » Le moins que l’on puisse dire c’est qu’elle semble drôlement remontée contre lui. Et alors qu’il vient à nouveau ouvrir la bouche aucun son ne sort puisque mademoiselle Fitzsimmons s’enfuit sur le balcon. Si elle ne veut même pas entendre sa réponse alors pourquoi avoir pris la peine de se déplacer jusque ici ? Clyde soupire et attrape une cigarette dans son paquet posé sur la table basse avant de la rejoindre sur le balcon. La il reste silencieux quelques secondes, allumant sa cigarette, inhalant la fumée qui emplit ses poumons. « C’est bon tu as fini ? Je peux en placer une ou pas ? » Il finit par souffler la fumée sur le côté avant de tourner à nouveau la tête vers elle. Comme elle reste silencieuse il décide que c’est le moment ou jamais pour prendre la parole avant qu’elle ne reparte dans un nouveau monologue. « Tu ne m’a pas dit que tu avais été marié Lola… » Mariée à un homme bien mieux que lui qui plus est. Un homme altruiste, souriant, généreux, un pompier. Un homme bien sous tous les angles. Finalement ce Jay ressemblait un peu au Clyde d’il y a quelques années. Comme quoi finalement on recherche toujours la même chose chez son partenaire. « Tu m’as pris la main en descendant de la voiture comme si l’espace d’un instant tu avais accepté de me pardonner et puis finalement tu m’as emmené droit devant ton ex-mari » Clyde c’était senti tellement idiot face à ce Jay, face à celui qui avait pris sa place dans le cœur de Lola. La place qu’il a délibérément laissé c’est vrai mais Clyde est égoïste et n’est pas du genre à prêter. « C’est moi qui ai une question Lola. Est-ce que ça a fonctionné ? Est-ce que ton ex mari est devenu jaloux en me voyant ? » Il la regarde, le regard vide de toutes émotions. Seule une pointe de déception perle tout au fond de ses prunelles « Tu veux savoir la vérité. Non, je ne te détestes pas Lola bien au contraire mais si c’est ton cas. Si toi tu me détestes dis le moi parce que je refuse que tu te serves de moi. Je refuse que tu te serves de ce qui c’est passé entre nous pour le rendre jaloux ou peu importe ce que tu as en tête » Il finit par éteindre sa cigarette en la frottant sur la barrière en fer forgé du balcon avant de laisser le mégot retomber sur le trottoir quelques mètres plus bas « Alors oui c’est vrai je t’ai pris dans mes bras à la fin de cette soirée mais seulement parce que je ne tenais pas à faire éclater une dispute au beau milieu de cette journée placé sous le signe de l’amour » C’est faux, il l’avait pris dans ses bras parce qu’il en avait envie. Parce que malgré la colère une partie de lui voulait profiter de cet instant à ces côtés encore quelques minutes. Mais à cet instant-là, trop agacé après elle il refusait de le lui avouer. Et puis c’est elle qui a commencé à lui hurler dessus il ne va tout de même pas se laisser faire. Bien trop fier pour cela.

_________________
I LOOSE MYSELF

≈ J'avais tout, sauf l'essentiel. La vérité, c'est que je m'ennuyais dans la vie. Il me manquait quelqu'un avec qui partager ce succès. Une âme sœur, une complice, une partenaire.
Revenir en haut Aller en bas

CLYLA ✻ I've been sitting here for ages ripping out the pages how'd I get so faded?

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération