JAXYA ✻ million reasons to stay

 :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 182
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

JAXYA ✻ million reasons to stay ✻ ( Dim 24 Sep - 19:35 )



     

Jaxson Hamilton
&
Anya Arsenault
million reasons to stay.

Anya soupire un peu quand elle enfile son manteau pour sortir du travail, elle ne veut pas vraiment y aller chaque matin mais il faut bien qu'elle paye ses factures ce mois-ci et ce n'est pas son père et sa mère qui l'aideront quand elle sait qu'il en veuille d'avoir selon leur dires dilapider leur argent dans un mariage qui n'a pas eu lieu, ou tout du moins, un mariage qui a été avorté c'est drole de marquer ça alors qu'elle est enceinte. Elle sait bien qu'ils lui en veuillent et encore, elle ne leur a pas encore annoncé pour sa grossesse, qu'elle a décidé de mener à son terme pour donner une chance à cet enfant, pour se donner une chance d'être heureuse au moins une fois dans sa vie. Elle avait retrouvé cette complicité avec Jaxson, ils se retrouvaient souvent, chez elle ou chez lui, pour regarder un film, pour boire un café, pour faire les choses qu'ils faisaient habituellement non pas du sexe, je vous vois venir.. Ce soir, ils devaient se retrouver au restaurant, mais elle veut lui faire la surprise d'aller le chercher au travail, parce qu'elle aimait aussi lui faire des surprises. Ce n'était pas la première fois qu'elle le ferait mais elle en mettrait sa main à couper qu'il ne s'attendrait pas à ce qu'elle vienne le chercher devant tout ses collègues. Parce qu'ils avaient dit qu'ils resteraient discrets, qu'ils ne s'exposeraient pas aux yeux du monde même si il ne se passait rien. Ils ne voulaient pas que les gens se mêlent de leur histoire, Anya ne voulait pas que ça arrive aux oreilles d'Aaron même si elle n'a aucun compte à lui rendre. Il ne savait même pas qu'elle était enceinte, et elle était persuadée que s'il le savait, il allait tout faire pour avoir un droit sur son enfant et même si elle éprouvait encore une immense affection pour lui, elle savait qu'il ferait surtout tout pour qu'elle n'est plus la garde, prétextant qu'elle est dépressive appuyant sur le fait qu'elle l'a quitté le jour de leur mariage sans aucune explications. Le poids des remords l'écraseraient, elle en était certaine. Même si elle semblait des plus heureuses, elle ne l'était pas vraiment, parce que parfois, elle se disait qu'elle faisait une erreur. Une terrible erreur, et qu'elle aurait été bien mieux avec Aaron, mais Jaxson lui prouve par pleins de petites attentions, qu'elle est là où elle doit être et sa tristesse, ses questions se calment. Jaxson est son médicament. Et ça ne changera pas. Il est son antidote, quoiqu'il fasse, quelque soit l'humeur du jour, il arrive toujours à la canaliser. Toujours. Alors qu'elle passe chez elle, elle prend rapidement une douche et arbore une robe trop large pour cacher son ventre qui commence à la trahir. Son patron le sait, ses collègues le savent, mais ils sont bien les seuls dans la confidence, et Mamie Sonia aussi. En même temps, Anya ne pouvait lui cacher, puisqu'elle avait vécu en colocation quelques semaines avec elle dans l'hôtel parisien de son père et elle ne pouvait pas cacher les nausées matinales, le fait qu'elle ne pouvait pas sentir ou manger de fromage sans avoir envie de vomir, et surtout, elle avait dû troquer son verre de vin blanc habituel contre un jus d'ananas. Alors elle voulait bien tenter de la duper mais sa grand-mère avait eu trois enfants, elle savait ce que c'était d'être enceinte, elle ne pouvait être trompée. Mais Anya avait réussi à lui faire promettre qu'elle ne dirait rien à sa mère, ni même à son père et elle savait qu'elle pouvait compter sur sa grand-mère.  Elle ne la trahira certainement jamais. Quand elle se met finalement en route, une bonne demie-heure avant que Jaxson ne termine son service, elle se presse, roule un peu trop vite avant de se rendre compte que ce n'est pas la peine de se prendre un pv ou même de se tuer sur la route pour un rendez-vous, ce n'était pas le dernier, elle pouvait lever le pied. Une fois arrivée devant l'hôtel de police, elle soufflait un peu. Elle avait toujours cette appréhension quand elle le voyait, est-ce qu'ils allaient passer un bon moment ? Ou est-ce qu'ils allaient se disputer encore ? Non. Elle ne voulait plus de dispute. Plus aucune. Que du bonheur. Elle s'annonçait à la demoiselle de l'accueil qui lui demandait un instant avant qu'elle ne puisse le rejoindre. Elle ne tenait plus en place, et elle souriait un peu quand la demoiselle annonçait à Jaxson que quelqu'un voulait le voir. « Vous pouvez y aller, deuxième étage, au fond du couloir à gauche. » Anya connaissait le chemin par cœur, elle y était là deux fois, une fois pour porter plainte et une fois parce qu'il lui avait demandé de venir pour une raison qu'elle ne parvenait à se rappeler. Elle s'avançait, un peu trop rapidement, saluer quelques collègues de Jaxson qu'elle connaissait de vue et elle se faisait arrêter par un brun qu'elle ne remettait pas vraiment. « Anya ! Tu vas bien ? » Elle haussait un sourcil, un peu interrogative « Oui, je vais bien merci. Mais vous êtes ? » Elle ne le remettait vraiment pas, et elle s'en voulait un peu sur le coup. « Lucas ! Et félicitations au fait ! J'espère que Jaxson sera moins chiant maintenant. » Elle allait le tuer. Est-ce qu'il avait vendu la mèche ? Est-ce qu'il avait dit à tout ses collègues qu'ils s'étaient retrouvés ? Qu'elle était enceinte ? Oh non, elle allait le tuer.Elle balbutiait quelques mots au jeune homme, et elle se pressait de s'enfoncer dans le bureau de son « petit ami, ami, ex, amour de sa vie »  « Je vais te tuer ! T'as vraiment dit à tes collègues qu'on était ensemble ? » Elle le regardait en fermant les stores pour que personne ne les voit si jamais ils se prennent la tête. Elle se rapproche de lui avant de l'embrasser rapidement et elle s'assoit en face du bureau pour le regarder, les bras croisés sur sa poitrine « On avait dit qu'on garderait le secret ! T'abuses ! Et si Aaron il est au courant ! Et si, roh bon sang de bonsoir !Tu me saoules Hamilton ! » Et elle lui souriait en lui tendant un thermos de café qu'elle avait glissé dans son sac avant de partir. S'il voulait la supporter, il allait devoir supporter une demoiselle enceinte de quatre mois qui a des sauts d'humeur et elle s'en voulait de lui piquer des crises de la sorte, mais elle n'aimait pas quand il la prenait pour un imbécile et qu'il ne tenait pas leurs promesses. La pauvre

CODE BY MAY


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
We keep this love in a photograph

❝ Family don't end with blood ❞
We keep this love in a photograph
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/06/2015
›› Commérages : 842
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jesse King Lee Hottie Soffer
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: JAXYA ✻ million reasons to stay ✻ ( Ven 6 Oct - 20:07 )





Jaxson Hamilton
&
Anya Arsenault
million reasons to stay.
Stylo a la bouche, Jaxson est concentré sur son dossier. les pieds sur le bureau, il ne fait attention à personne, pas même Lucas qui s'amuse à passer la main devant son visage pour tenter de le réveiller. « HAMILTON ! » Bordel. Il le gonfle. Le brun ferme les paupières quelques secondes pour calmer son envie de lui dire un gros mot et les rouvre en postant un sourire sur les lèvres. « Lucas, je bosse ... » Il comprends que ce dernier veuille faire quelques conneries et boutades mais le Hamilton est plus qu'en retard dans ses dossiers. La faute à qui ? A lui ! Il déteste faire ses papiers de merde qui ne serviront à rien qu'à remplir des boîtes en carton. Pourquoi le poste de police ne pouvait pas faire une petite mise à jour et passer au tout numérique ? Ca irait bien plus vite et ils perdraient tous moins de temps. « Qu'est-ce que tu veux ? » qu'il se force à demander face à la tête d'abruti que lui offre Lucas. « Je me disais que comme on est tout le deux pendant un petit moment ... Et bien, que tu m'aurais raconté ta soirée de la dernière fois là. » Jaxson fronce les sourcils. « La soirée de la dernière fois ... ? » Quézako, ça ? « Mais oui ! Tu sais, les filles qui ont appelés un soir et qui ont demandé expressément après toi ? T'avais presque fini ton service, tu les aurais maudites. » Possible. Non, c'est certain, tu leur aurais lancé un mauvais sort pour qu'elles soient maudites jusqu'à la fin des temps. Sauf que tu ne te souviens pas de cette fameuse soirée. « T'as du rêver. Maintenant, au boulot. T'as toujours pas fini ta première pile. » Il l'énerve. C'est décidé ! Il ne prends plus jamais de collègue masculin quand Sofia n'est pas là. « Quoi ?! » Son exaspération peut s'entendre à des années lumières du poste. « J'étais venu avec toi ! » Dans son rêve. Jaxson fait un signe de la main pour lui d'arrêter ses conneries; Il en a assez fait pour la journée. « J'suis pas un gosse, hein. J'ai vingt-cinq ans. Je peux t'entendre dire que tu t'es farci la future mariée. » Il manque de s'étrangler. « Par-don ? » Quelle future mariée ? Et pourquoi se l'aurait-il "farci" ? « Ok. Si t'as envie de faire le gros lourd, c'est ton choix. Mais t'avais l'air bien content quand elle t'a proposé de faire des choses dans la chambre du haut ! e pensais qu'on était pote, qu'on pouvait tout se dire. Mais je vois que tu t'en fou. » Il est sérieux ? Il va faire la tronche juste pour quelque chose qu'il invente ? C'est hallucinant et décevant de sa part. « Lucas ? » Ce dernier se retourne juste avant de franchir la porte de sortie du bureau. « C'était quand cette soirée ? » Il fait la moue, réfléchit un instant. « Je dirais bien deux mois. C'était lors de ta semaine de semaine supplémentaires. » Ah ... D'accord. Lucas sort de la pièce et referme la porte derrière lui, laissant le bureau seul à Jaxson. Bien ! Il rallume l'écran d'ordinateur et fait quelques recherches. Effectivement, il tombe bien sur un coup de fil ayant eu lieu en début de matinée, un dimanche. Il a de la chance, il est même encore enregistré. Il met un écouteur et le met en route. La voix semble lointaine au début. On entends plus la musique d'arrière fond que le reste. Puis, le son grésille un peu et les voix se font plus présentes, plus réelles. Oh, bordel ... Il vient d'en reconnaître une. Impossible ! « Je vais te tuer ! T'as vraiment dit à tes collègues qu'on était ensemble ? » Il appuie sur pause et sursaute. Eh ! Anya n'a pas appris à toquer avant d'entrer ? Il aurait pu être entrain de faire des bêtises ! « Non ... » Il a pas moucher un seul mot. Et c'est pas faute à Sofia d'avoir essayer tous les moyens pour qu'il balance l'informations. « On avait dit qu'on garderait le secret ! T'abuses ! Et si Aaron il est au courant ! Et si, roh bon sang de bonsoir !Tu me saoules Hamilton ! » Heu ... D'accord. « C'est encore tes hormones ? » Il le pense, sincèrement. Il se lève, s'approche d'elle et pose ses mains sur ses épaules. « J'ai rien dit, je te jure. Le collègue a juste deviner. Ou a tenter de savoir si c'était le cas, comme tu viens ici assez régulièrement. » Voilà. Tout est expliqué. Aura-t'il droit à un baiser maintenant ? « Mhm ... Dis-moi. Petite question par rapport à ta soirée d'enterrement de vie de jeune fille, vous aviez appelé les flics ? » Désormais, Lucas a réussi à émettre un doute en lui. De même que ce fichu enregistrement. Il est persuadé d'avoir entendu la voix d'Anya à la fin. Elle était bourrée, plus que bourrée, et elle hurlait son prénom. Il n'avait pratiquement aucun doute. Et le fait que Lucas lui dise qu'il y a mis un pied et qu'il ne s'en souvient pas, ça le turlupine un peu. « Faut que t'écoutes ça ... » Il enlève les écouteurs et relance l'appelle téléphonique. « C'est toi, non ? » Il n'est pas fou ?

CODE BY MAY


FIRE MEET GAZOLINE
i want to be with you. the only person in this world who believes i'm good. i've been down the same road for too long to stay, no i can't do this, i don't want this no more. about time the bird flies, about time that i try going my way, go my own way without you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/03/2017
›› Commérages : 182
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emmy cutiepie rossum
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), bird roth-spiegelman (k. scodelario), lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: JAXYA ✻ million reasons to stay ✻ ( Mer 11 Oct - 22:10 )



     

Jaxson Hamilton
&
Anya Arsenault
million reasons to stay.

Est-ce qu'Anya avouerait un jour qu'elle avait espéré grandement retrouver Jaxson même après toutes ces années de séparation ? Certainement pas. Non, elle avait été faible, trop faible, au point de vouloir intenter à sa vie. Alors elle n'avouera jamais que malgré tout, elle aurait voulu le retrouver pour pouvoir être de nouveau heureuse. Parce que malgré ce qu'elle disait, elle n'était pas pleinement heureuse avec Aaron, il y avait toujours ce trou béant dans sa poitrine qui faisait battre de manière irrégulière son cœur morcelé. Ce cœur qui avait été brisé par le même homme qui pourrait la rendre heureuse, qui pourrait lui faire voir la vie en rose. Mais elle y allait avec des pincettes, elle lui faisait confiance, lui offrait sa confiance sur un plateau d'argent mais elle tentait de ne pas montrer qu'elle avait peur aussi. Peur de l'avenir, du futur. Elle savait que si elle parlait de cette relation aux gens, il y aurait plusieurs sons de cloche, ceux qui seraient heureux, ceux qui seraient en colère et ceux qui s'en ficheraient. Elle ne savait même pas où placer ses propres parents. Sa mère serait en colère certainement, elle avait vu sa fille aller de plus en plus profondément dans les méandres de la dépression à cause de Jaxson, alors elle était persuadée qu'elle ne serait pas vraiment d'accord, mais qu'elle accepterait en voyant que sa fille est heureuse. Son père s'en ficherait certainement, prétextant qu'il ne veut que son bonheur. Et c'était ça son bonheur, se réveillait avec Jaxson, allait le voir même cinq minutes sur son lieu de travail, recevoir un sms juste comme ça parce qu'il lui dit qu'il l'aime. Des petites choses qui donnent des tas de raisons d'être heureuse. Et Anya l'est vraiment en ce moment, elle ne pouvait pas être plus heureuse que maintenant. Même si elle n'aimait pas vraiment le poste de police, elle aimait se retrouver dans le bureau de Jaxson, il y avait une odeur qu'elle aimait, une odeur d'agrumes qu'elle appréciait tout particulièrement. Mais elle ne lui avait jamais dit sinon il l'aurait certainement prise pour la dernière des folles. Enfin c'est ce qu'il risquait aussi de faire quand elle lui hurlerait dessus en lui demandant pourquoi il avait vendu la mèche. Parce que c'était ce qu'elle pensait la brune, qu'il avait vendu la mèche et qu'elle allait finir par être traitée comme une paria par Aaron si jamais il la croisait, elle avait même peur qu'il veuille avoir un droit sur l'enfant, et ça, elle ne lui permettrait jamais. Jamais, il ne toucherait à un cheveu de son fils ou de sa fille. Elle vivante, jamais. Elle n'avait pas vu qu'il était occupé quand elle rentrait et s'en voudrait presque de lui avoir fait peur. Mais elle était trop en colère pour ressentir une pointe de remords. Quand il lui dit qu'il n'a rien fait, elle fronce les sourcils et ne comprend pas vraiment. Alors qui est-ce qu'il l'a fait si ce n'est pas lui ? « C'est encore tes hormones ? »  Elle secoue positivement la lèvre en se pinçant les lèvres. Elle ne voulait pas s'emporter comme ça, heureusement pour elle, il était compréhensif. « Désolée. » Désolée de te hurler dessus, désolée d'être mauvaise quand ça me prend. Elle attrape alors doucement une de ses mains qu'il pose sur ses épaules et ferme un peu les yeux.  « J'ai rien dit, je te jure. Le collègue a juste deviner. Ou a tenter de savoir si c'était le cas, comme tu viens ici assez régulièrement. » Elle le regarde, un peu suspicieuse avant de l'embrasser timidement, un baiser du bout des lèvres, un baiser de réconfort, un baiser de pardon. « C'est vrai que ce n'est pas très malin de ma part. » Désormais elle viendrait que deux fois par semaine, au lieu de trois. C'est un jour de moins, ça peut peut-être arrêté les soupçons. Ou pas. Elle n'en savait trop rien. Enfin quoiqu'il en soit, elle allait arrêter de venir ici trop souvent. « Mhm ... Dis-moi. Petite question par rapport à ta soirée d'enterrement de vie de jeune fille, vous aviez appelé les flics ? » Elle hausse les épaules en le regardant un peu hébétée. Qu'est ce qu'il essayait d'insinuer ? Qu'elles avaient eu des ennuis avec la justice ? Qu'elle allait être juger pour quelque chose ? « Je ne sais plus, j'étais vraiment mal en point ce soir là je ne me souviens pas de grand chose » Il était vrai qu'elle avait un peu forcé sur le rhum et sur le champagne, elle se souvenait juste que le strip-teaseur était assez canon, qu'elle est rentrée à moitié déshabillée et qu'elle s'est endormie dans le canapé chez Aaron. Et le lendemain, elle avait dû aller travailler avec une gueule de bois du tonnerre. C'était tout ce dont elle se souvenait. « Faut que t'écoutes ça ... » Elle attrapait un écouteur qu'elle mettait dans son oreille, tentant de se concentrer sur le vacarme qui provenait du petit matériel auditif. « C'est toi, non ? »  Elle sentait son cœur qui se mettait à battre un peu trop rapidement. Oui, c'était elle, elle se reconnaît, reconnaît cette voix nasillarde qu'elle a quand elle est un peu trop saoule. Mais surtout, elle appelait Jaxson. Et ce que lui avait dit Shane lui revenait en mémoire. « T'as dit avoir vu un policier à ta soirée d'avant mariage, je sais pas quoi. Sait-on que c'etait lui. » Elle se mordait l'intérieur de la joue pour se retenir de crier et elle retirait l'oreillette avant de la laisser tomber sur le sol, perdue dans ses pensées. Quand elle réagissait, elle secouait la tête avant de regarder le policier « Shane m'a dit que je lui avais dit que j'avais vu un policier à ma soirée... » Elle fermait les yeux avant les rouvrir en soupirant « Mais ce n'était peut-être pas toi, tu n'es pas venu ce soir-là ? Si ? » Elle fronçait les sourcils « Pourquoi tu me fais écouter ça d'ailleurs ? Il y a un truc que je dois savoir ? » Oui parce que jusqu'à preuve du contraire, Jaxson ne lui avait pas demandé de venir pour lui faire écouter quelque chose. « C'était toi ce policier ? Jaxson, qu'est ce qu'on a fait ce soir là ? Tu es juste venu pour arrêter un gars n'est-ce pas ? » Elle attrapait doucement sa main pour la serrer parce qu'elle avait peur qu'il soit en état de choc, mais visiblement non, il réagissait encore. Et actuellement, elle aimerait qu'il réponde vraiment à ses questions parce que sinon,, elle risque sincèrement de devenir folle à lier

CODE BY MAY
[/quote]


    hopeless
    Baby, I'm dancing in the dark with you between my arms Baby, Barefoot on the grass, listening to our favorite song, △ Les attentions qu'ils avaient l'un pour l'autre, cette tendresse dans le regard, tout cela qu'elle avait pris pour une gentille amitié amoureuse, une dernière coquetterie du coeur, était un sentiment beaucoup plus profond. Ces deux-là s'aimaient comme on s'aime à vingt ans. ©️endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: JAXYA ✻ million reasons to stay ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

JAXYA ✻ million reasons to stay

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Police & Firefighter department cap harbor
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération