I want something just like that [Eliza]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/08/2017
›› Commérages : 56
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Elodie Yung
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ☼ Sarah Miller (Zooey Deschanel)
›› more about me

I want something just like that [Eliza] ✻ ( Mer 4 Oct - 20:39 )












En arrivant ce matin je m'attendais à passer une journée tout à fait banal. J'avais des dossiers à terminer, et une nouvelle course contre la montre s'était déclenchée avec un laboratoire concurrent. Je devais absolument finaliser le voyage de mon directeur. C'était la tête pleine de tout ce que je devais faire durant la journée que j'avais découvert la secrétaire de mon directeur pleurer les larmes de son corps devant son bureau. Parce que voir pleurer les gens n'avait pas le pouvoir de m'émouvoir, je passais devant elle sans dire un mot et sans esquisser le moindre geste de réconfort. « Vous êtes vraiment un monstre sans coeur ! » Oh ? Alors parce que je n'étais pas là pour lui tendre un mouchoir elle déversait sa colère sur moi ? La pauvre, elle avait mal choisie sa cible. « Si ça vous fait plaisir de le dire, j'aurai tendance à dire que j'ai plus de caractère et que je ne me mets pas à pleurer parce que je me suis cassée un ongle ou parce que je ne sais quelle star a trompé sa copine » Ce n'était quand même pas une petite assistante de bas étage qui allait m'emmerder, j'avais d'autre chose à faire que d'entendre ses jérémiades. Au moment où elle allait me répondre, le grand patron arrivait à son tour. « Helena vous êtes là. Très bien. » Un peu comme tout les jours depuis de nombreuses années. « J'ai le regret de vous annoncer la mort de Monsieur Rickman » Alors ça, je ne m'y attendais absolument pas. Je comprenais mieux les pleurs de la secrétaire maintenant. Malgré le choc, j'essayais de ne rien laisser paraître. « Je suis navrée de l'apprendre, il a été un véritable mentor pour moi » Si j'en étais là aujourd'hui, c'était quand même grâce à lui et c'était pour cela qu'il pouvait se reposer sur moi plus qu'il ne le faudrait. « Allons discuter dans mon bureau » Je le suivais, avec un dernier regard pour la secrétaire. Elle me faisait vraiment pitié. Dans le bureau, je prenais place dans un fauteuil en face du big boss. « Le poste de directrice vous revient de droit. Vous avez travaillé pour et de toute façon Rickman voulait le laisser dans l'année à suivre » Au moins une bonne nouvelle dans cette matinée. « Je vous remercie de votre confiance et je ferais en sorte que la mort de Monsieur Rickman ne vienne pas troubler nos affaires » Dire cela alors qu'il venait de mourir pouvait être compliqué, mais la terre ne s'arrêtait pas de tourner pour autant et justement nos concurrents allaient profiter de ce trou d'air pour essayer de nous abattre. « Je n'en attendais pas moins de votre part. Il n'y a qu'un bémol, les parts de la société ne vous sont pas encore acquises. Rickman s'était fait approché par un certain McAndrews et il semblait prêt à lui céder. A vous de trouver un arrangement avec cet homme » Une bonne nouvelle était toujours associée à une mauvaise nouvelle et je n'aimais pas ça du tout. Cela ne me faisait par peur, j'étais prête à me battre pour ses parts. « Très bien, je vous remercie de m'avoir tenue au courant. » Il n'y avait plus de place à la discussion, c'était maintenant à moi de faire en sorte que ce McAndrews n'obtienne rien de ce groupe.

De retour à mon bureau, je me tournais de sorte à faire face à la vue de Cap Harbor. Je me sentais triste de la mort de Monsieur Rickman, mais la plus grande partie de moi, se sentait très fière, je ne pouvais m'empêcher d'avoir un petit sourire de victoire. J'avais fait le plus gros en accédant à cette place, le reste se fera très naturellement. Pour que tout cela soit aussi vrai que possible, il fallait que je le partage avec Eliza. Sans perdre de temps je lui envoyé un message. « Ce soir, on se retrouve au bar habituel, c'est moi qui invite. On a quelque chose à fêter » Sa réponse ne faisait par tarder et j'avais déjà hâte de la retrouver.
Le reste de la journée fut d'une jouissance absolue. En apprenant que j'avais eu le poste de directrice la secrétaire était venue me voir pour s'assurer qu'elle conserver son poste. Je fus heureuse de pouvoir lui dire que malheureusement elle ne convenait pas à mes « exigences. Évidemment, cela ne lui avait pas vraiment plu et elle avait dû quitter mon bureau escorter par la sécurité tout en continuant à m'insulter de garce, de salope, et tutti quanti. Je poussais le vice en lui faisant un signe de la main. Oui j'étais vraiment une garce, mais au moins j'avais le courage de l'assumer et non que son amant soit mort n'avait aucune importance pour moi. Ce n'était pas de ma faute si elle était nulle dans son boulot. Par contre je savais exactement qui je voulais comme secrétaire et j'allais moi même chercher cette jeune femme deux étages plus bas et je n'ai eu aucun de mal à la convaincre de bosser pour moi.
Le plus ennuyant, fut de répondre aux nombreux appels de nos clients à propos de la mort de Monsieur Rickman, et je me trouvais des trésors de patience pour leur faire comprendre que rien n'allait changer, que c'était moi qui prenait sa suite et qu'ils avaient l'habitude de faire affaire avec moi.

La journée était enfin terminée, en tout cas j'avais décidé qu'il était temps pour moi de quitter le bureau. Dehors je croisais une nouvelle fois la secrétaire qui m'annonçais que j'allais le regretter et blablabla. J'en tremblais d'avance. Je passais rapidement chez moi pour me rafraîchir et mettre une tenue un peu plus décontractée bien que toujours aussi chic. Si ma mère m'avait vu, elle m'aurait fait de nombreuses remontrance pour accorder si peu d'importance à la mort d'un homme et surtout de n'éprouver aucune honte à faire ce que j'avais fait. J'attendrais certainement quelques jours avant de lui annoncer et je passerais sous silence certains détails.
J'étais arrivais en avance au bar et faisant rapidement le tour de la salle, je voyais qu'Eliza n'était pas encore arrivée. J'en profitais pour m'installer à une table et commander les cocktails. Il ne manquait plus que sa présence pour compléter cette journée déjà parfaite.




lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas

I want something just like that [Eliza]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération