let me see the truth ✻ shane

 :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 165
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

let me see the truth ✻ shane ✻ ( Ven 6 Oct - 15:16 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


La journée d'Evan avait été longue. Trop longue. Cela n'avait rien de surprenant. L'un de ses collaborateur étant en vacances, il avait forcément plus de tâches à effectuer. Et quand on savait que le jeune homme devait également supporter la présence de la fille du sénateur toute la journée, on pouvait considérer qu'il usait autant ses nerfs tout seul que trois employés en tant normal. Le jeune homme aimait son travail cependant. Il se sentait bien dans son nouveau poste. Bien plus que par le passé. Quand il avait commencé dans la politique, le jeune homme n'était rien d'autre que le larbin d'un homme politique sans scrupule. Il en avait bavé, mais il avait espéré qu'avec le temps, il pourrait monter les échelons et gravir le sommet. Mais ça n'avait pas été le cas et le jeune homme avait fini par démissionner. Ce poste avait prit tout son temps pendant près de cinq ans, il lui avait coûté ses fiançailles avec la femme de sa vie et qu'est-ce qu'il en avait retiré en échange ? Rien du tout. Tout n'était que perte et tracas. Mais le jeune homme avait su rebondir en quittant la Caroline du Nord, pour se construire une vie loin de ses souvenirs. Il avait été bien à Atlanta et s'il exerçait encore une fois le métier d'assistant, il se sentait enfin utile et il avait vraiment l'impression que son poste lui servait à quelque chose. Et ça avait été le cas. Quand il avait prit la décision de revenir à Cap Harbor pour sa sœur, le jeune homme avait enfin pu obtenir un poste qui correspondait à ses capacités. Et il s'épanouissait parfaitement dans son nouvel emploi. Bien entendu, le jeune homme avait parfaitement conscience qu'il mettait beaucoup trop sa propre vie entre parenthèse pour faire bonne impression, il savait également qu'il travaillait beaucoup trop. Mais le jeune homme n'avait jamais eu pour rêve de fonder une famille, d'avoir une petite femme pour prendre soin de lui. Non, le jeune homme avait pour ambition de réussir sa vie professionnelle. Et son plus grand souhait, pour l'instant du moins, c'était de pouvoir accéder au poste de sénateur. Et pour cela, le jeune homme était prêt à tous les sacrifices, du moment où cela pouvait le mener quelque part. Du moment on ne le traitait pas avec autant de mépris que le gouverneur Hollister. Et en parlant des Hollister, ce n'était pas le père mais bel et bien le fils que le jeune homme avait croisé au début de la semaine. Leur relation avait toujours été plutôt mitigée à vrai dire. Shane l'avait mis en garde par le passé, concernant les magouilles de son père, mais Evan s'était accroché. Ils n'avaient jamais été vraiment proches. Mais lorsque Evan avait enfin quitté son ancien emploi, sa relation avec Shane Hollister était devenue beaucoup plus amicale. Certes, ils n'étaient pas devenus les meilleurs amis du monde, mais quand il était amené à le voir, Evan appréciait de discuter avec lui. Aussi, puisqu'il n'avait pas le temps de lui parler, il avait convenu avec lui d'un rendez-vous dans un bar, le vendredi soir. C'était un cadre bien plus appréciable pour discuter et rattraper le temps perdu. Parce que cela faisait un moment que le jeune homme n'avait pas vu son ami et qu'ils avaient sans doute beaucoup de choses à se dire. Et Evan se réjouissait de passer un vendredi soir à l'écart de son travail, pour profiter de sa soirée pour changer. Le jeune homme jeta rapidement un coup d’œil à sa montre. Il était 18 heures, largement l'heure de rentrer, s'il ne voulait pas être en retard. Il prit soin de ranger son bureau et d'empiler une pile de dossiers qu'il lirait chez lui pendant le week-end. Il salua ensuite les derniers employés encore présent dans le bureau, ce qui était rare puisque c'était plus souvent lui le dernier à partir. Il quitta le bureau et conduisit jusqu'à chez lui. Un café et une douche plus tard, il enfila des habits plus confortables et avala un repas rapide. Il ne savait pas cuisiner. Pas plus qu'il ne savait se nourrir convenablement. Le jeune homme se nourrissait essentiellement de plats tout fait. Enfin prêt, le jeune homme quitta son domicile, après avoir jeté un coup d’œil sur la montre de sa cuisine. Comme d'habitude, il était en retard. Le jeune homme conduisit donc plus rapidement et moins prudemment qu'à la normale, pour rattraper son retard. Finalement, lorsqu'il gara sa voiture à proximité du bar où ils s'étaient donné rendez-vous, il n'avait plus que dix minutes de retard – et un potentiel procès verbal pour excès de vitesse qui l'attendrait dans sa boîte aux lettres dans quelques jours. Le jeune homme poussa la porte du bar avec enthousiasme et chercha son ami dans la pièce. Il ne mit pas longtemps à le repérer, au comptoir du bar et le rejoignit pour s'installer sur un tabouret. « Salut », souffla-t-il en lui serrant la main. Était-ce vraiment une surprise de savoir Evan en retard ? Pas vraiment. C'était une habitude. Jamais dans ses rendez-vous professionnels, bien entendu, mais dans ses rendez-vous personnels en revanche. Souvent on lui reprochait de laisser son travail prendre le dessus sur le reste. Et généralement Evan se contentait d'ignorer ce genre de réflexion. « Désolé pour le retard, j'espère que ça ne fait pas trop longtemps que tu m'attends », s'excusa-t-il quand même, plus par respect et par politesse que parce qu'il était vraiment désolé. Le jeune homme interpella ensuite le barman et lui demanda un whisky. Lorsque sa boisson arriva, il le remercia et reporta son attention sur Shane. Il avait l'air en forme. Ou alors, peut-être qu'il cachait son jeu. Qu'est-ce qu'il pouvait en savoir ? Il ne le connaissait pas suffisamment bien pour savoir parfaitement les expressions de son visage. Le jeune homme se contenta donc de lui sourire. « Alors, comment tu vas depuis tout ce temps ? », demanda-t-il finalement, curieux de savoir ce qu'il s'était passé dans la vie de son ami depuis la dernière fois qu'il l'avait vu.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 714
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Sam 14 Oct - 19:51 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


« MAIS ! » Shane ouvre grand la bouche, prêt à partir sur sa lancée. Malheureusement, le doigt sauvage de sa cousine se plante devant ses lèvres. Eh ! Fais gaffe Campbell. « Je t'interdis de critiquer. » C'est injuste ! Pourquoi l'inviter à venir voir sa classe et les soit-disant chefs d'oeuvre de ses enfants s'il ne peut pas dire un mot ? « Très bien. » Il est déçu. Il est triste. Il prends une mine boudeuse à souhait et regarde les peintures des enfants tout en soufflant de mécontentement et d'ennuis. Pourquoi avait-il accepté déjà ? Ah oui ! Parce qu'Arya lui avait fait les yeux doux et lui avait supplié de prendre sa place parce qu'elle ne pouvait pas. Elle avait rendez-vous avec Eirik. Son cul, ouais ! Il était pas blond, le Hollister. Il avait eu son diplôme d'avocat et ce dernier inclue de faire quelques enquêtes intérieures. Miss Cohen n'avait pas rendez-vous avec Eirik ! Nope. Elle avait rendez-vous avec l'esthéticienne avant de voir son gars. C'est qu'une menteuse. Il a hâte de pouvoir en faire part à Rachel. Mais comme les deux meilleures amies se disent tout, absolument tout, peut-être était-elle au courant, Rachel ? « Tu aimes ce dessin là ? » Pardon ? Il hausse un sourcil, un air d'incompréhension sur le minois. « Tu es restais devant pendant un petit moment, alors j'en conclue que tu prends celui-ci ? » Il est vraiment obligé de sortir son porte-monnaie ? Blasé, il souffle avant de répondre. « Ouais, j'vais prendre lui. » Puis, dans le fond, il faisait une bonne action, avec l'argent qu'il allait donner, les gosses pourraient se faire un plus beau voyage scolaire et avoir plus de pinceaux et de gouaches pour leur art plastiques. C'est un mal pour un bien. Dire qu'il est à l'école et qu'il déteste cet endroit remplis de bambins en tout genre qui bavent et qui hurlent. Urgh ! Il faut qu'il parte avant que le troupeau ne débarque; OH ! D'ailleurs, voilà le premier dans sa ligne de mir à cent pas de lui. Vite ! « T'sais quoi ? Je signe le chèque, tu mets plusieurs zéros et tout le monde sera content, ok ? » Enfant en vue. ALERTE ! « CIIIIIIAAAO ! J'dois filer, une urgence ! » qui porte le doux nom d'Evan. Ou pas. Il préfère tout de même se dire qu'il y aura de l'alcool dans le bar où ils se sont donnés rendez-vous. C'est plus rigolo. Puis bon, il connait bien l'endroit, il appartient en partie à sa petite-amie. Gosh. Il vient de dire petite-amie. C'est officiel, le Hollister d'avant n'est plus là. RIP à lui. « Salut » Shane relève le nez de son verre de scotch et salue Evan qui fait son entrée avec du retard, comme toujours. « Salut. » Peut-il lui faire une remarque ? « Désolé pour le retard, j'espère que ça ne fait pas trop longtemps que tu m'attends » Il peux s'autoriser à lui faire une remarque. « Juste assez de temps pour que je puisse déjà être à mon deuxième verre. » Heureusement, le SB a de très bonnes bouteilles. « Je comprends toujours pas pourquoi tu t'obstine à faire de la politique alors que t'es pas capable d'être à l'heure. » Voilà. C'est dit. C'était sa petite pic d'antan. Il est content. Il peut désormais sourire et profiter du moment. « Alors, comment tu vas depuis tout ce temps ? » Bien ? Il semblerait. « Ça va, ça va. Comme toi, je présume ? » S'il a faux, c'est pas grave. Il aime pas s'apitoyer sur la vie des autres. La sienne est amplement suffisante pour qu'elle lui prenne tout ce temps là. « Ophelia ne travaille pas aujourd'hui. » que lui dit la serveuse. « Oh. Je sais. » Il lui a envoyé un message avant pour savoir. Il l'a rejoint d'ailleurs après cette soirée. « C'est ma petite-amie. » Impressionnant, non ? Lui qui avait pour habitude d’enchaîner les conquêtes, avait finalement jeté son dévolu sur cette brune. « Enfin ... Ouais. Petite-amie. » Non. Il n'était pas sur le point de revenir sur ses paroles. Quoi que ... Ca lui faisait toujours drôle de l'avouer devant les gens. Certains voulaient d'ailleurs l'emmener à l'hôpital pour qu'il passe des tests. Mais à vrai dire, depuis qu'il avait réussi à se libérer un peu de toutes ces émotions, il allait merveilleusement bien et profiter deux fois plus de la vie. Sauf quand il était en compagnie de Rachel Et Arya. Elles sont trop curieuses pour qu'il leur dise tout. « C'est une première ! » Du coup, ils peuvent porter un premier toast sur cette nouvelle ? « Toi ... Je paris que t'es toujours seul ? » Non, Shane n'aime absolument pas se vanter d'avoir plusieurs filles à ces pieds. C'est absolument pas son style. C'est faux.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 165
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Mer 18 Oct - 17:25 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Evan était un acharné de travail, c'était un fait que tout le monde connaissait. Mais le jeune homme en oubliait un peu trop souvent sa vie privée, familiale et sociale. Il passait son temps au bureau, arrivant tôt le matin, repartant tard le soir. Et quand il rentrait chez lui, c'était encore pour peaufiner des discours, préparer des conférences et répondre à des mails. Oui, il n'arrivait pas souvent qu'Evan Pryce s'autorise une soirée pour sortir et boire un verre. Et quand il le faisait, généralement, il était en retard. Cela n'empêchait pas que le jeune homme était content à l'idée de sortir ce soir. Boire un verre, discuter avec un ami, prendre de ses nouvelles, c'était ce que faisaient les gens normaux. Enfin, c'est ce qu'il croyait du moins. Et puis, il n'avait pas vu Shane depuis longtemps, ce n'était pas déplaisant de se retrouver avec lui dans un bar après tout ce temps. « Deux verres, déjà ? Soit je suis super en retard, soit t'as une super descente », fit remarquer Evan. Parce que le jeune homme n'avait pas eu l'impression d'avoir tant de retard que cela, mais peut-être qu'il avait tort. Pour vérifier, il regarda sa montre et finalement, il préféra ne pas faire de commentaire. C'était lui qui était en retard, il ferait peut-être bien de se la fermer. « Je suis en retard dans mes rendez-vous privés justement parce que mes rendez-vous professionnels grignotent mon temps », rétorqua-t-il, faignant l'innocence. Et ce n'était même pas un mensonge. Le jeune homme passait beaucoup trop de temps à travailler et pas assez à s'amuser. Et à boire du scotch. Ou de la bière. Et puis bon, les hommes importants savaient se faire désirer non ? Et Evan aimait bien se dire qu'il était un homme important. Ou du moins qu'il allait en devenir un. Enfin bref, il n'allait pas se justifier trois heures non plus. Il était venu dans le but de passer une bonne soirée, pas de parler politique. Même si la politique risquait sûrement d'arriver sur le tapis tôt ou tard. Bref. Le jeune homme avala une gorgée de son whisky. Heureusement que ce bar avait de bonnes bouteilles. Ils allaient passer une soirée alcoolisée à défaut de rattraper le temps perdu. « Ouais, ça va », répondit simplement Evan. Dans le fond, il se demandait si organiser cette soirée était une si bonne idée que cela. Shane et lui n'étaient pas les meilleurs amis du monde non plus. Evan ne savait même pas quoi lui raconter. Son boulot ? Pas passionnant. Enfin si, c'était passionnant, mais généralement ça ne passionnait pas les autres. Tout comme Evan n'aurait sans doute pas été fort passionné par les histoires d'avocat du jeune Hollister. A croire qu'Evan ne savait plus comment on faisait pour discuter avec des amis ou pour avoir une vie sociale. Les pensées du jeune homme furent cependant interrompues par une serveuse qui annonçait qu'Ophelia n'était pas là, à l'attention de Shane. Ophelia ? Evan connaissait Ophelia. Et il savait qu'elle travaillait dans un bar en ville. Se pourrait-il que ce soit cette Ophelia. La ville était-elle seulement assez grande pour qu'il y ait plusieurs Ophelia ? Evan haussa un sourcil. Shane. Une petite amie. Déjà c'était assez surprenant comme cela. Mais se pouvait-il que ce soit sa Ophelia ? Evan ne voulait pas mettre les pieds dans le plat. Mais il était plutôt curieux. Il allait savoir. Plus tard. En toute subtilité. « C'est une sacré nouvelle. J'aurais jamais pensé que ce serait possible. Je suppose que les félicitations sont de rigueur du coup », souffla-t-il en levant son verre en direction du jeune avocat. Et pourquoi pas de toute façon. Ophelia faisait bien ce qu'elle voulait, ils étaient séparés depuis longtemps et puis elle avait même été fiancée après lui. Et puis, Evan ne savait toujours pas si c'était sa Ophelia. Son ancienne Ophelia. Oh et puis merde, cette situation allait lui donner mal à la tête. « Ouais, toujours seul. En même temps, j'ai assez donné en relation de couple. Depuis la rupture de mes fiançailles, je préfère largement profiter », répondit-il. Alors quoi, parce que Shane était en couple, il voulait le taquiner parce que lui ne l'était pas ? Parce qu'Evan, il était bien plus heureux célibataire. Il profitait de son boulot et de quelques femmes de passage pour se détendre. Bref, pas besoin d'une femme dans sa vie. « D'ailleurs, mon ex-fiancée s'appelait Ophelia. Drôle de coïncidence hein ? », fit-il remarquer. Oui, il lançait un sujet délicat. Mais il était curieux et il voulait savoir, quitte à mettre les pieds dans le plat. Il n'avait pas la moindre idée de comment pourrait tourner cette conversation. Il n'était même pas certain de bien le prendre si Shane était vraiment le petit-ami de son ex. Mais il voulait quand même savoir.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 714
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Ven 3 Nov - 16:24 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Tout prendre à la légère. Montrer patte blanche. Lancer des pics dès qu'il en trouve l'occasion. C'est ce qui fait vivre Shane Hollister. C'est ce qui le rends chiant. Aux yeux de beaucoup d'habitants, il doit être détesté. C'est toujours le premier à crier au scandale, à user de son statut d'avocat pour un rien. Ce soir, il pouvait laisser pendant quelques heures laisser tomber le rideau. Il allait pouvoir se comporter plus normalement car en face de lui se tiendra une personne qu'il connait et qui le connait. Est-ce qu'ils sont amis ? Oui et non. Leur relation ont toujours été plus ou moins tendu et tout ceci reste quand même assez étrange entre eux. Mais Shane est bien content qu'Evan se soit enfui de Charlotte et des sbires de son père. Ce type est un malfrat imbu de sa personne, ne jurant que sur sa renommée et la peur qu'il peut infliger aux autres. Le Hollister se demande même s'il ne ferait pas mieux de changer de nom de famille, après tout. Il aime pas qu'on le rapproche à toutes ces bizarreries. Et en même temps, ce dernier lui rapporte quelques avantages, comme celui d'avoir une place privilégié au Silverlake Bar, ajouté à ses boissons gratuites. « Deux verres, déjà ? Soit je suis super en retard, soit t'as une super descente » Eh bien ... « Un peu des deux. » Il esquisse du mieux qu'il peut se sourire mi-farceur, mi-moqueur. A force de boire du whisky et du scotch chaque jour, il prenait un peu l'habitude. Un alcoolique ? Non. Loin de là. Il pouvait facilement s'en passer. Mais il appréciait la chaleur que lui procurait ce breuvage, ainsi que l'odeur qu'il dégageait. Ca le réconfortait, en quelque sorte. Et ça lui permettait d'avoir les idées plus claires. En tout cas, c'est cette impression qu'il avait. Combien de fois, la nuit, il bossait sur ces dossiers, la bouteille près de lui pour l'aider à tenir et qu'il trouvait, comme par miracle, la solution ? Tellement de fois qu'il misait toujours sur ce pari gagnant désormais quand les choses devenaient trop compliqué. « Je suis en retard dans mes rendez-vous privés justement parce que mes rendez-vous professionnels grignotent mon temps » Mouais. Shane se pince les lèvres, pas totalement séduit par cette perspective et cette excuse. Grand bien lui fasse ! Il va laissé tomber pour cette fois. Juste parce qu'il veut se montrer gentil après avoir fait sa petite bitch. « Je devrais sortir ça au repas de famille ... Ça passe plutôt bien. » Et il pourrait éviter comme il se doit sa chère mère et son bâtard de père. Quoi que, il devrait aussi dire bâtard pour sa mère, elle le mérite après tout. « Ouais, ça va » Good. C'est bien. Il fait genre d'être content de tout cela mais à vrai dire, il s'en fichait quelque peu. C'est pas son style de s'apitoyer. C'est lors d'un grand blanc que la serveuse montre le bout de son nez pour le prévenir de l'absence d'Ophelia. Il le sait. Il avait préféré demander avant. D'ailleurs, il profite de cela pour lui faire part de cette incroyable nouvelle : Shane Hollister es officiellement en couple. « C'est une sacré nouvelle. J'aurais jamais pensé que ce serait possible. Je suppose que les félicitations sont de rigueur du coup » Il hausse les épaules. « Je ne savais pas que se serait possible non plus. » Il n'y croyait pas encore toute à fait. C'était quelque chose de nouveau pour lui et il devait apprendre à fonctionner à deux et non que pour lui même. Son égoïsme allait en prendre un sacré coup mais se ne serait que du bénéfice pour les autres par la suite. Et Evan, ou en est-il de son côté ? Shane pari sur le célibataire endurci. « Ouais, toujours seul. En même temps, j'ai assez donné en relation de couple. Depuis la rupture de mes fiançailles, je préfère largement profiter » Le brun est totalement d'accord avec cette perspective. Il a été pendant tellement longtemps abonné à virevolter à droite et à gauche qu'il comprend parfaitement ce qu'il trouve d'addictif dans ce genre de pratique. Mais bon, il est certain qu'il a le plus grand nombre de nanas baisé. « T'as bien raison. » Mais trouve-t'il réellement le temps ? « Tu veux que je te file quelques numéros ? » Certes, toutes les nanas ne sont pas des proies faciles, mais certaines cherchent aussi la même chose : un plan cul d'un soir pour se divertir. Shane regorge de ce genre de numéros dans son portable. Dieu merci, Ophelia ne les a pas encore vu. « D'ailleurs, mon ex-fiancée s'appelait Ophelia. Drôle de coïncidence hein ? » Shane huasse un sourcil. « Drôle de coïncidence, ouais. » C'est même assez étrange. « Mais ça peut pas être la même. » Right ? Le monde est grand et regorge d'Ophelia en tout genre. Néanmoins, le doute persiste dans l'esprit de l'avocat. Et si ? Après tout, il savait qu'elle avait eu un fiancé et qu'elle l'avait jeté. Se pourrait-il que se soit Evan ? Non ... Il aurait été au courant. Il aurait fait le rapprochement. « C'est elle. » Le brun sort son portable de sa poche, le dernier Apple en date, et cherche à travers ces centaines de photos pour trouver la bonne. Puis, il tends l'appareil à son acolyte. « Tu vois. C'est pas la même Ophelia. »



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 165
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Mar 7 Nov - 18:04 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Evan Pryce passait plus de temps que de raison à travailler. A croire qu'il n'avait pas de vie. Et en même temps, quand le jeune homme commençait à avoir une vie, des fois il se demandait ce qu'il faisait. Comme ce soir par exemple. Il avait été content de sortir de chez lui, de quitter son bureau, pour passer une soirée en ville, avec un ami. Et maintenant, le jeune homme se demandait ce qu'il foutait ici. Shane et lui n'étaient pas vraiment amis. Leur relation n'avait pas toujours été au beau fixe. Ils avaient d'abord été amis, ayant le même âge, évoluant dans le même domaine. Et puis, Shane l'avait mis en garde contre son père et têtu comme il l'était, Evan n'avait pas voulu l'écouter. Et puis un jour, il avait claqué la porte. Mais même si leur relation avait été moins tendue par la suite, ils n'avaient jamais été proches. Evan aurait pu choisir de passer la soirée avec Gina par exemple, s'il voulait sortir un peu de chez lui et passer une soirée dans un bar. Parce qu'au final, Evan ne savait même pas ce qu'il allait bien pouvoir raconter à Shane toute la soirée. Peut-être qu'ils allaient picoler, tout simplement. Mais Shane avait déjà prit de l'avance, dans ce domaine. Il fallait dire que comme bien souvent, Evan était en retard. C'était incroyable, avec lui. Il mettait un point d'honneur à toujours être à l'heure à ses rendez-vous professionnels. Mais il laissait tellement son travail empiéter sur sa vie privée que ce n'était pas rare qu'il quitte son bureau trop tard pour rejoindre ses amis. Mais cette excuse à force ne passait plus vraiment. Il pouvait comprendre l'agacement de son entourage, lui-même détestait les gens en retard. Mais il n'allait certainement pas s'excuser d'aimer son travail. S'ils n'étaient pas content, ils n'avaient qu'à faire avec. « Je ne suis pas vraiment sûr que cette excuse passerait auprès de ton père », objecta le jeune homme. Et il avait suffisamment fréquenté papa Hollister pour le savoir. Des fois, il se demandait encore comment il avait pu travailler aussi longtemps pour un homme pareille – républicain en plus de cela. Mais d'un autre côté, c'était en travaillant avec les hommes les plus durs qu'il s'était forgé un CV qui impressionnait. Pas sûr cependant qu'il referait les choses de la même façon s'il en avait la possibilité. Parce que ce boulot, bien qu'il l'avait fait avancer dans sa carrière, lui avait surtout coûté la plus belle et la plus longue relation qu'il avait eu dans sa vie. Il lui arrivait parfois de se demander si Ophelia et lui seraient mariés aujourd'hui, s'il avait claqué la porte plus tôt. Mais c'était une question qui n'aurait jamais de réponse. Ce qui était plutôt surprenant aux yeux d'Evan en revanche, c'était d'apprendre que Shane Hollister était en couple. En couple. Ça lui faisait bizarre à Evan de savoir cela. Mais tant mieux pour Shane au final. Ils avaient fait le parcours inverse. Evan avait commencé par les relations de couple sérieuses et maintenant il se contentait de relations frivoles. Shane avait fait l'exact inverse. « Comme quoi tout le monde fini par changer », souffla-t-il en portant son verre à ses lèvres. Maintenant, il fallait aussi que ça marche. Mais ça, Evan ne pouvait pas le juger. Il ne connaissait pas suffisamment Shane pour pouvoir dire quoi que ce soit là-dessus. Puis si ça marchait entre lui et sa copine, tant mieux pour lui. Evan, lui, préférait s'amuser. De toute façon, tout le monde disait de lui qu'il était marié à son travail et ça lui convenait très bien. Par contre, avoir des numéros de Shane ? Sans façon. « C'est gentil, mais je crois que je vais m'abstenir de ramasser tes miettes », rétorqua-t-il. D'accord, ils n'étaient pas vraiment amis, donc le bro code ne s'appliquait pas vraiment à eux. Mais quand même. D'une, Evan était parfaitement séduire une femme tout seul, comme un grand. De deux, il n'était pas certain qu'ils avaient les mêmes goûts. Et pourtant, quelque chose tracassait Evan. Peut-être qu'au final, ils avaient d'avantage le même goût pour les femmes que ce qu'il pensait. Ophelia. Cap Harbor. Qui travaillait dans un bar. Il voulait bien croire aux coïncidences, mais ça faisait beaucoup quand même. Alors il glissa une petite remarque discrète, juste comme ça, pour en avoir le cœur net. « Ouais t'as raison, ça peut pas être la même », affirma Evan. Et pourtant. Le doute persistait. Lorsque Shane lui tendit son téléphone et qu'il vit la photo d'Ophelia sur l'écran, son sang se glaça. D'accord. Très bien. Donc le père du Hollister était en grande partie responsable de sa rupture avec la jeune femme et maintenant le fils se tapait son ex. Quant à Ophelia, elle qui lui avait reproché la fin de leurs fiançailles, elle avait jeté Julian et elle était maintenant avec Shane. Très bien. Evan rendit son téléphone à Shane et un rire nerveux lui échappa. « Le monde est petit », siffla-t-il entre ses dents. Que pouvait-il dire d'autre ? Il ne savait même pas pourquoi cette perspective l'énervait. Il avait rompu avec Ophelia depuis longtemps. C'était lui qui l'avait quitté. Mais il avait du mal à digérer pas mal de choses concernant la jeune femme. Plutôt que de parler, le jeune homme se contenta de vider son verre. « On est obligé de parler de ça ? », demanda-t-il finalement. Il se demandait sincèrement à quel moment cette conversation allait partir en couilles. Dans pas longtemps sans doute. Du coup, il commanda un autre verre, histoire de s'anesthésier le cerveau avec de l'alcool.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 714
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Dim 26 Nov - 18:30 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Evan avait toujours une excuse valable pour ses retards, Shane avait pratiquemment fini par s'y faire. La prochaine fois, il demanderait à ce que se soit calé dans ces rendez-vous professionnels. Ainsi, il pourrait avoir l'honneur de ne pas patienter au bar, et de boire deux verres d'alcool qui lui brûle encore l'œsophage. Il allait devoir faire en sorte qu'un décrets passe pour obliger tout le monde à acheter du whisky correct ! « Je ne suis pas vraiment sûr que cette excuse passerait auprès de ton père » Et pourquoi pas ? Le Hollister est tout ouï pour entendre les raisons de cette pensées mais il n'en a pas le droit. Dommage. « Je vois pas pourquoi. Il lui arrive aussi d'être en retard après tout. » Même que parfois, il en fait exprès. Par exemple, quand c'est une belle demoiselle qui attends. Il oblige tous son personnels à le laisser tranquille pendant plusieurs minutes afin qu'il puisse remettre en peinture sa canne. Façon de parler. Inutile ! Surtout avec le charisme qu'il a désormais. « Puis, il n'osera pas dire quelque chose à moi. » Du moins, c'est ce qu'il laisse penser. Papa Hollister est le premier à laisser sa langue de vipère sortir de sa cage. Il ne suffit pas d'aller chercher très loin pour en reconnaître quelque touche chez le premier fils. « Par contre à toi ... Se serait un scénario tout à fait différent. Se serait même drôle à voir ! » Isaac lui lancerait des tomates et des tartes à la chantilly en pleines tronches. C'est digne d'une pièce théâtre plus que mauvaise. Il faut absolument que Shane organise quelque chose de ce genre pour pouvoir raconter cette anecdotes aux prochaines copines qui croiseront le chemin du Pryce. « Comme quoi tout le monde fini par changer » Heu ... Oui. Non. « J'suis loin d'avoir changé. » Certes, il est avec quelqu'un depuis plusieurs mois, mais ça ne fait pas de lui un homme coincé. Il continue de mater quelques fesses et quelques paires de miches de temps en temps, principalement quand Ophelia n'est pas à ses côtés. Oh ! Et il n'a aucune gènes a essayer de draguer les femmes qui passent dans son bureau pour être certains qu'elles l’accepteront comme avocat. De toute façon, ce sont toutes des filles à papa qui se sont fait refaire le nez, le poitrine et la taille. Elles ne sont bonnes à rien, mise à part dilapider leur argent pour taire certaines rumeurs olé-olé et dans le botox. « T'as changé, toi ? » Yep. Il court après les minettes maintenant. « Bref, c'est différent. Tu vois ? » Non, il ne doit pas vraiment comprendre le raisonnement. « C'est pas parce que je suis pris que j'ai plus d'emprise sur les femmes. Puis ça veut pas dire non plus que je ferais ma vie avec elle ! » En gros, c'est toujours un casseur de couple, briseur de rêves et briseur de coeurs. Puis c'est pas parce qu'il a réussit à lui dire une fois "je t'aime" que ça changeait absolument tout de ce qu'il était avant. Il voudrait resté un bâtard toute sa vie. « C'est gentil, mais je crois que je vais m'abstenir de ramasser tes miettes » Mais ! C'est nul. « Pour une fois que je faisais une bonne action ... » Shane est déçu. Il aurait bien aimé lui filait certains numéros qui auraient pu lui mettre du piment certaines nuits. Une strip-teaseuse qui danse comme une déesse. Une russe qui chauffe l'engin grâce à son accent. Une blonde plastique qui pourrait se confondre avec une poupée gonflable. Shane devait désormais tirer un énorme trait sur ces anciennes aventures et ses anciennes expériences. Désormais, il devait montrer patte blanche et se dévouer corps et âme au bonheur d'Ophélia. D'ailleurs, pour être sûr qu'Evan ne parle pas de son Ophélia a lui, il lui montre une photo enregistré sur son portable. Alors, qui avait raison ? « Ouais t'as raison, ça peut pas être la même » Voilà ! Mais vaudrait mieux qu'il jette un coup d’œil tout de même. On est jamais trop prudent. « Le monde est petit » Pardon ? Shane sent son visage blêmir et les forces s'amenuiser. « T'es vraiment sûr ? Regarde bien ! » Il est prêt à lui foutre son appareil sous les yeux pour qu'il change ses paroles par un : Ah non, t'as raison, c'est pas elle. Mais ces dernières ne viennent jamais. « On est obligé de parler de ça ? » Non. Absolument pas. Mais il en a envie. « Oh. Je vois. Tu veux pas de mes miettes mais j'ai le droit aux tiennes. » Langue de vipère. Le brun lève légèrement la main et recommande une boisson pour la boire d'un seul trait. « Donc t'es un de ses exs. » Super ! Le dernier en date ? Il vaut mieux que non. Mais au point où ils en sont, ça va être pour lui qu'elle l'a quitté. « Finalement, vaut mieux qu'on en reste là. Je risquerai d'être méchant.» Et personne ne veut avoir affaire un Hollister méchant. Alors non, il ne se bat pas. Mais il hurle très fort et c'est être très blessant quand il le faut. « Je te laisse payer ta tournée ? J'ai besoin d'alcool là. Beaucoup d'alcool même. »



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/09/2017
›› Commérages : 165
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Patrick J. Adams
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Jocelyn-Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Lun 11 Déc - 17:00 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Evan avait parfaitement conscience d'être un emmerdeur, à force de tout le temps être en retard. Mais voilà, c'était un fait, avéré depuis très longtemps. Les gens avaient fini par s'y faire. Et si ce n'était pas le cas, eh bien tant pis pour eux. Evan faisait ce qu'il pouvait pour être à l'heure. Il n'avait jamais comprit comment c'était possible qu'il réussisse toujours à être à l'heure à ses rendez-vous professionnels et jamais dans ses rendez-vous privé, mais avec le temps, il avait fini par s'habituer à devoir trouver des excuses pour justifier ses retards. Si Shane n'était pas encore habitué, c'était qu'il ne le connaissait pas si bien. Enfin en même temps, ils ne se connaissaient effectivement pas bien, mais bon. Mais Evan en revanche connaissait bien le père de Shane, pour avoir travaillé pour lui pendant de trop nombreuses années. « Comme si ton père était du genre à accepter des autres ce qu'il fait lui même », constata Evan. Enfin, d'un autre coté, il s'en foutait un peu maintenant. Hollister père était son ex-employeur et le jeune homme avait pu tirer un trait sur lui le jour où il avait démissionné. Alors que c'était le père de Shane et que ce dernier serait confronté à lui toute sa vie. Le jeune homme était très heureux de ne plus avoir affaire à Hollister père oui, Cindy elle a oublié son nom. Maintenant, il pouvait travailler dans un climat beaucoup moins stressant alors même que ses responsabilités étaient bien plus importantes qu'elles ne l'avaient été quand il était un simple assistant. Si Evan était amené à recroiser son ancien patron désormais, il serait bien capable de changer de trottoir pour l'éviter. Evan haussa donc les épaules. « A vrai dire je m'en fiche. Par chance, je n'aurais plus à le voir par obligation et Dieu sait que je n'ai aucune raison de le voir volontairement, donc il y a peu de chance que je sois en retard pour une rencontre avec lui », ajouta-t-il. Et puis si papa Hollister n'était pas content, c'était pareille. Evan n'avait plus de comptes à lui rendre, Dieu merci. Avec le recul, Evan se disait qu'il aurait du écouter Shane plus tôt et quitter le bureau de son père plus rapidement. Çà, il ne l'avouerait jamais, bien entendu. Mais ce qui était certain en revanche, c'était que le gouverneur n'avait plus aucune influence sur sa vie. Le jeune homme préféra donc ne pas insister sur le sujet. Après tout, sa mère lui avait toujours dit que s'il n'avait rien de gentil à dire, c'était bien mieux qu'il ne dise rien. Et dans le cas présent, il n'avait rien de gentil à dire. Mais parler de sa vie sentimentale et de celle de Shane n'était pas forcément plus agréable. Pourquoi est-ce qu'il avait voulu le voir déjà ? Evan haussa les épaules. Est-ce qu'il avait changé ? Sûrement. « Sans doute. J'étais plein de rêves, persuadé que j'aurais une belle vie de famille. Maintenant, tout ce que je veux, c'est m'amuser et ne surtout pas laisser à une femme l'occasion de me mettre des bâtons dans les roues », expliqua-t-il en haussant un sourcil. Bref, pour résumer, Evan était devenu un petit con amer. « Enfin, j'suis redescendu sur terre », acheva-t-il. Il n'avait pas eu le choix. Il avait perdu la femme de sa vie. Alors forcément, il avait arrêté de rêver. Et ce n'était pas plus mal. Les rêves, c'était bien beau, mais vivre dans la vraie vie, c'était bien mieux. Evan gravissait les échelons sociaux, il se créait des contacts, il progressait dans sa carrière. A quoi pouvait bien lui servir l'amour ? A que dalle. « Ouais je vois. Peut-être que c'est passager, peut-être que ça durera. Vous êtes au début, tu sais pas encore », supposa-t-il. Il avait déjà vécu ça avec plusieurs femmes avant Ophelia. Mais quand il avait rencontré la jeune femme, ça avait été une évidence que c'était elle et que ce ne serait plus jamais quelqu'un d'autre. La preuve, entre le moment où elle lui avait plu et le moment où ils s'étaient mis ensemble, il avait enchaîné les jeunes femmes et ça n'avait jamais marché parce que dans le fond, il s'en foutait de ces femmes, il n'y avait qu'elle. « Je suis pas une œuvre de charité. Et puis, je suis pas aussi coincé que j'en ai l'air », rétorqua-t-il un peu vexé. Qu'est-ce qu'il croyait exactement Shane ? Que c'était le roi des beaux gosses, le roi de la drague, qu'il était capable de pécho n'importe quelle nana et que Evan galérait ? Eh bien non, Evan s'en sortait très bien. Ils n'avaient pas le même style de femmes et ça tombait bien parce qu'ils n'étaient pas non plus le même genre de mec. Bref, Evan gérait tout seul, merci quand même. Enfin … Avaient-ils vraiment des goûts différents pour les femmes ? Apparemment pas tant que ça, a en juger par la nouvelle copine de Shane. Ophelia ? OPHELIA ?! Le monde était beaucoup trop petit. Et Evan, ça le mettait en colère. De toutes les personnes avec qui la jeune femme pouvait sortir, c'était avec un Hollister qu'elle sortait ? Alors, Evan voulait bien reconnaître que des Hollister, en Caroline du Nord, il devait y en avoir plus d'un. Mais elle ne s'était pas rendue compte qu'elle sortait avec le fils de son ancien patron ? Elle se foutait toute de sa gueule, même des années après leur rupture. Et Evan, ça le gonflait. « Ca va, j'ai partagé la vie de cette femme pendant plusieurs années, j'ai pas besoin d'une loupe pour la reconnaître », s'agaça-t-il. Ou bien lui aussi avait décidé de le prendre pour un coup. Evan fronçait les sourcils. Il voulait se barrer. Mais comment faire, sans paraître impoli ? Ou sans passer pour un gros rageux ? Oh, il avait parfaitement conscience d'être un gros rageux, mais il n'avait pas envie de le montrer à Shane. « Ben ça, c'est avec elle que tu dois en parler », rétorqua-t-il. Si ça n'avait tenu qu'à lui, ils auraient été mariés et il n'y aurait jamais eu de Shane dans leur vie. Donc le bellâtre n'aurait pas eu à ramasser ses miettes. Oui, l'insulte était gratuite, Evan était très mauvais quand il rageait. « Ouais. Je suis même le premier. Celui qu'elle devait épouser. Ce qui n'est pas arrivé, parce qu'en plus du fait qu'elle est allé étudié à l'autre bout du pays, moi j'étais toujours sur les routes. Grâce à ton père d'ailleurs », expliqua-t-il. Est-ce qu'Evan était vraiment en train d'accuser papa Hollister d'être à l'origine de sa rupture avec Ophelia ? Totalement. En temps normal, Evan avait réussi à tourner la page et avait arrêté d'accuser son ancien patron d'être la cause de ses malheurs. Mais là, il était énervé. Et il voulait faire comprendre à Shane à quel point sa relation avec Ophelia avait été importante. Et d'ailleurs s'il pouvait lourdement insister sur le fait qu'il avait été les premiers, il le ferait. « Oh parce que tu crois que c'est toi qui a le plus de raisons d'être méchants ? », demanda-t-il. Alors là, c'était l'hôpital qui se foutait de la charité. Putain, est-ce que tous les Hollister de cette famille avaient décidé de faire de sa vie un enfer ? Apparemment. « Je crois plutôt que je ferais mieux d'y aller. Avant que ce soit moi qui dise quelque chose de méchant », souffla-t-il. Parce qu'Evan n'était pas quelqu'un de physique et qu'il ne se battait pas. Mais par contre, il avait depuis longtemps apprit que les mots pouvaient faire plus mal que les coups. Et devinez quoi ? Il avait fait des mots son métier. « Mais je te souhaite beaucoup de bonheur avec Ophelia », ajouta-t-il. Après tout, Shane n'y pouvait pas grand-chose. Il était là, il était la cible de sa colère. Mais Evan était conscient d'en vouloir à Ophelia et d'en vouloir à son père. « Avec un peu de chance, à toi elle te sera fidèle », acheva-t-il. D'accord, ça c'était de la provocation parfaitement gratuite. Mais je vous avais dis qu'Evan était un gros rageux ?

Revenir en haut Aller en bas
avatar
I'm a professional heartbreaker

❝ Family don't end with blood ❞
I'm a professional heartbreaker
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/06/2015
›› Commérages : 714
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Jack Awesome Falahee
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Ryan Oakley (Chris Wood), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( Dim 14 Jan - 14:14 )


i'll stand by you
You've got a friend in me. When the road looks rough ahead and you're miles and miles from your nice warm bed you just remember what your old pal said. Boy, you've got a friend in me. Yeah, you've got a friend in me. You've got a friend in me. You've got troubles, and I've got 'em too there isn't anything I wouldn't do for you. We stick together and can see it through 'cause you've got a friend in me. You've got a friend in me.


Shane avait toujours tout fait pour ne pas ressembler à sa famille. Il avait appris le piano en étant jeune et s'amusait à faire exprès de faire quelques fausses notes lors des galas de charité que ses parents organisés. Lorsqu'il fallait poser sur les photos, il ajouter toujours un petit truc qui faisait parler ensuite de lui pendant quelques jours. Il se devait et voulait être ce garçon rebelle qui ne ressemble en rien à sa famille. Pourtant, rien n'y faisait, il avait tout de même hérité de certains gênes. Le premier étant l’égoïsme pure et dure. Oh, et comment oublier cette façade qu'il édifie à chaque fois qu'il rencontre quelqu'un. Personne n'y échappe. Alors oui, de temps en temps, il aime bien trouver de nouvelles idées pour humilier ou mettre en rogne son père ou sa mère, voir les deux en même temps. Evan a de précieux conseils à ce sujet d'ailleurs. « Comme si ton père était du genre à accepter des autres ce qu'il fait lui même » Bien-sûr que non ! Il n'accepte rien si ce 'est de l'argent liquide ou des avis pour écrabouiller la concurrence. « Peut-être qu'il l'acceptera venant de moi. » Il a toujours été un brin plus laxiste, Dieu seul c'est pourquoi, avec Shane. Peut-être parce qu'il est son fils ? Peut-être parce qu'il a compris que quoi qu'il fasse, le mini-Hollister n'en fera qu'à sa tête ? Peut-être pour une toute autre raison bien plus secrète. « Puis franchement, il est mal placé pour me faire des remontrances. J'en ai un paquet à lui servir s'il daigne répliquer. » Il a du mal à accepter tout ce personnels qui le suit à la lettre et qui accepte sa façon de gérer l'état de Caroline du Nord. Parfois, il se demande s'il a fait le bon choix en refusant catégoriquement de faire de la politique. Qui sait, il aurait possiblement eu les couilles de changer les désastres de son paternel en quelque chose de meilleur ? Non ... A bien y penser, c'est impossible. il a fait bien trop de dégâts. Il a quand même été jusqu'à quémander le meurtre de certains journalistes ou habitants parce qu'ils en "savaient trop". Comment peut-on réparer une chose pareille ? Même l'argent ne résout pas tout et c'est Shane qui le dit lui-même, c'est pour dire ! « A vrai dire je m'en fiche. Par chance, je n'aurais plus à le voir par obligation et Dieu sait que je n'ai aucune raison de le voir volontairement, donc il y a peu de chance que je sois en retard pour une rencontre avec lui. » Vrai ! Par contre, il doit supporter le fils et c'est tout aussi difficile. Evan mériterait une récompense pour réussir à apprécier les Hollister quel qu'il soit. « Sans doute. J'étais plein de rêves, persuadé que j'aurais une belle vie de famille. Maintenant, tout ce que je veux, c'est m'amuser et ne surtout pas laisser à une femme l'occasion de me mettre des bâtons dans les roues » Pas mal, pas mal. Shane, il aime bien sa façon de penser. C'est comme la sienne. Malgré qu'il soit avec Ophelia et qu'il se sente bien à ses côté, il ne peux s'empêcher, dans un coin de sa tête, de se dire qu'un jour, ça se terminera. Peut-être sur une bonne note ou sur une mauvaise, il en sait pas encore grand chose pour le moment. Mais il garde le même état d'esprit que le Pryce. Il profite de la vie, de ses aléas et de son porte-monnaie bien remplie, sans se laisser amadouer par les femmes enfin une en particulier. Il a beau avoir sauté quelques étapes et dit certaines choses à la Rhodes, il reste néanmoins indépendant. Ca fait une grande différence. « Enfin, j'suis redescendu sur terre » Shane acquiesce, boit une gorgée de son breuvage ambrée. « Ouais, je vois le genre. » Qu'il profite de cette liberté. Il l'a bien mérité après tout ce qu'il a fait. « Ouais je vois. Peut-être que c'est passager, peut-être que ça durera. Vous êtes au début, tu sais pas encore » Exactement ! « T'as tout compris ! » qu'il lâche, un faible sourire sur les lèvres et sa main gauche allant taper avec entrain le dos de son pote. Ce gars, il comprends toujours où il veut en venir, même quand il arrive pas à l'exprimer. Il est devin ! Pour la peine, Shane veut bien sacrifier quelques numéros et quelques culs à Evan contre sa gentillesse. « Je suis pas une œuvre de charité. Et puis, je suis pas aussi coincé que j'en ai l'air » Eh beh ! Monsieur se prends pas pour n'importe qui ! « Calme. Je voulais juste aider. » Pas la peine d'en faire toute une histoire. « Je demande à voir par contre pour le "je ne suis pas coincé". » Mine de rien, il reste un peu sceptique. L'avocat ne l'a jamais vraiment vu dévergondé après tout. Qui sait ? Il serait probablement bien surpris ! Tout comme il a été surpris lorsqu'Evan lui annonce que la Ophelia qu'il fréquente était la Ophelia qu'il fréquentait aussi, avant. Au début, il pense à une blague. La terre ne peut pas être aussi petite et il ne peux pas se passer une chose aussi futile que celle là. Pourtant, le brun lui remet bien vite les idées en place. « Ca va, j'ai partagé la vie de cette femme pendant plusieurs années, j'ai pas besoin d'une loupe pour la reconnaître » Peut-être que si ? Shane, il a aps envie de récupérer après Evan. C'était pas dans son objectif. « Ben ça, c'est avec elle que tu dois en parler » Sauf que c'est Evan qui est en face de lui et que c'est à lui qu'il a posé sa question. « Ouais. » qu'il grogne. Cette histoire le rends de mauvaise humeur. « Ouais. Je suis même le premier. Celui qu'elle devait épouser. Ce qui n'est pas arrivé, parce qu'en plus du fait qu'elle est allé étudié à l'autre bout du pays, moi j'étais toujours sur les routes. Grâce à ton père d'ailleurs » Si c'est un moyen caché pour qu'il remercie son père, c'est mal fait. Déjà parce que Shane ne veut plus lui adresser la parole. Deuxièmement parce qu'il ne mérite pas un seul "merci". Et enfin, Evan tente de mettre sur le dos de sa famille son mariage raté alors que ce n'est aucunement sa faute. « Et ? T'es entrain de me jouer la carte du : on oublie jamais son premier amour ?  » Ca ne fonctionne pas. Quoi que ... Si. Il voit presque rouge et les premiers doutes s'installent. Et si c'était ça ? Qu'elle comblait le manque d'Evan par Shane parce qu'ils sont plus ou moins du même niveaux ? Il va falloir qu'il est une discussion sérieuses avec Ophelia. « Oh parce que tu crois que c'est toi qui a le plus de raisons d'être méchants ? » Bien-sûr que oui ! « A ce que je sache, c'est moi qui vient d'apprendre que tu étais son ex et que tu te l'as tapé ! » L'autre côté de l'histoire ne compte pas. Un Hollister, c'est égoïste. « Je crois plutôt que je ferais mieux d'y aller. Avant que ce soit moi qui dise quelque chose de méchant » Sérieusement ? « Tu voudrais pas te mettre la famille à dos ... » qu'il souffle, l'air de rien. C'est là que le nom de famille prends toute son importance et c'est dans ses rares moments que Shane profite de la notoriété de ce dernier. Avoir dans le collimateur un Hollister, ça implique beaucoup de soucis par la suite. « Mais je te souhaite beaucoup de bonheur avec Ophelia » Il doit dire merci, c'est ça ? Il se contente simplement de regarder ailleurs. « Avec un peu de chance, à toi elle te sera fidèle » Outch. Ça fait mal ça. « Espèce d'abruti ! » L'avocat récupère son nouveau verre servit et le balance sur Evan. Il déteste se battre, mais son amour propre vient de prendre un sacré coup. C'est lui l'amant, pas l'inverse. En tout cas, il n'a jamais été cocu et il ne souhaite jamais être dans cette position. « Je pense qu'il vaut mieux qu'on fasse comme avant. » Ils ne se parlent pas, ne se croisent pas et font comme si l'autres n'existaient pas. Dans le fond, ça rends triste le Hollister. Pour une fois, il commençait à bien s'entendre avec quelqu'un qui haïssait aussi profondément quelqu'un que lui son paternel. Toutes chances d'amitié venaient d'être anéanties durant cette simple soirée. Le brun récupère rapidement sa veste sur le tabouret, dépose un billet sur le bar et s'enfuie de ce maudit bar, Evan probablement sur ces talons.



✻ "True love hurts" they said
if i die young, bury me in satin, lay me down on a bed of roses, sink me in the river at dawn, send me away with the words of a love song.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: let me see the truth ✻ shane ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

let me see the truth ✻ shane

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Silverlake Bar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération