Love me Tender - Nia

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Love me Tender - Nia ✻ ( Dim 8 Oct - 21:53 )

l

Love me tender
NIA is in da place

Noah adorait sa mère, mais il y avait des limites à ne pas dépasser et clairement, elle était allée trop loin. Il aurait préféré que Mia n’assiste pas à ce genre de tension au sein de sa famille, mais finalement, si elle était amenée à en faire partie, le mieux était surement qu’elle sache à quoi s’en tenir. Sa mère était adorable, son plus gros défaut c’était de refuser que ses enfants grandissent. Dans son esprit, ils avaient toujours besoin d’elle, ce qui dans un sens était vrai, on ne remplace jamais une mère, sauf qu’elle ne savait pas mettre de limite. Et son idée d’organiser un mariage en était bien la preuve. Heureusement dans ce genre de situation, Noah savait la prendre, ce n’était jamais plaisant, mais il était obligé de passer par là. Son père jouait ensuite le rôle de tampon, calmant sa mère pour qu’elle comprenne ses erreurs. Sa présence auprès de celle-ci était d’ailleurs obligatoire, il ne voyait pas comment sa mère pourrait vivre sans son père et inversement. Tous les deux, étaient les deux faces d’une même pièce, différents mais indissociables. En tout cas, ce n’était clairement pas Noah qui allait se prendre du départ des parents Legrand. Pour lui, il s’agissait plutôt d’un soulagement. Enfin libre, et surtout ça voulait dire que Mia allait enfin pouvoir respirer de nouveau. Avec sa mère, il fallait se montrer sur de soi et parfois buté, parce que si on ne l’était pas, elle empiète sur vos plates-bandes. Sauf que sa jolie blonde, elle était plutôt du genre à laisser faire en espérant que ça passe, ce qui avait sa mère aggravait plus la situation. Mais bon, contrairement à Noah, elle n’avait pas eu le droit à 30 ans d’entrainement. Leur journée pouvait enfin commencer, ses parents ne risquaient plus de venir les déranger, ce qui permettrait enfin à Mia de se détendre.

« Ok pour Love Actually. Va t’installer, je commande. » Laissant la blonde partir en direction du salon, il saisit son téléphone portable pour appeler le livreur chinois qui se trouve à quelques pâtés de maisons. Faut dire qu’il a faim, comme d’habitude en fait, et il est bien décidé à recharger ses batteries, vidées par une maman un peu trop pesante. Le livreur lui assure qu’ils seront livrés dans environ une demie heure. Parfait, juste le temps d’avoir encore plus faim, pour ne pas en laisser une seule petite miette.

Quand Noah rejoint Mia, il regarde avec un sourire amusé l’image qui se trouve sur l’écran de sa télévision. « Love actually ? » Et oui il connait, non pas qu’il voue une passion à ce film, non, mais plutôt parce que Mia semble avoir quelques points communs avec sa mère et sa sœur. « Ma mère et ma sœur en sont fans, elles le regardent à chaque Noel. Je crois qu’elles sont surtout fan de Hugh Grant, surtout depuis coup de foudre à Notting Hill, mais il a pris un coup de vieux depuis. Ah oui et 4 mariages et un enterrement. » Le brun se laisse tomber sur le canapé, au côté de la blonde avant de la tirer avec tendresse vers lui. Elle peut l’utiliser comme cousin, il est bien moelleux là où faut. « D’ailleurs en parlant de Noel, tu aimerais venir le passer en France ? » Il ne lui en a pas encore parler, mais c’est le moment, s’ils veulent faire les réservations pour les billets d’avions, ils ne leur restent plus beaucoup de temps. « Si tu as rien d’autres de prévus. » Elle avait peut-être prévu quelque chose avec ses colocataires, Noah ne voulait pas lui briser ses plans. « Je promets de tenir ma mère, enfin d’essayer, mais logiquement avec toute la famille, elle sera beaucoup plus calme. Elle aura à faire avec mes neveux et nièces. » Ce qui en toute logique, lui fera oublier leur présence.  

Amusé Noah pose son regard sur la jolie blonde. « Je croyais que tu ne voulais pas te marier. » Il aime la taquiner, mais si elle sait très bien où elle veut en venir. « On lui dira juste quinze jours avant, comme ça, on sera tranquille. » Même si elle risquait de ne jamais s’en remettre, mais en y réfléchissant, il s’agissait de la meilleure solution. « On y est pas encore Mia, tu peux respirer. » L’idée d’un mariage avait l’air de la terrifier, maintenant, elle n’a plus qu’à reprendre ses activités normales, sans devoir passer sa vie dans les magasins en compagnie de madame Legrand. « Tu le lances ? » dit-il tout en déposant tendrement ses lèvres sur le front de la blonde. « Tu m’offres un peu de ton plaid ? » Histoire qu’ils soient bien collés et qu’ils se réchauffent. « Je suis un nounours frileux. » Comme quoi, même les nounours ont parfois besoin de chaleur.


You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 786
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley gorgeous Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Sam 14 Oct - 19:57 )



Love me tender
NIA is in da place

ENFIN ! Mia a envie de soupirer de soulagement mais se retient. Elle ne veux pas que Noah pense qu'elle ne supportait plus du tout la présence de ses parents. Certes, c'est légèrement vrai. Mais c'était principalement parce que sa maman la poussait à un mariage qu'elle ne désirait pas. Heureusement, ils prennent de prendre la route, retour vers la Californie, et surtout, loin de Noah et elle. Ca lui fait un bien fou de se sentir libérer de tous les fardeaux et de pouvoir passer du temps avec son petit-ami. Elle a l'impression que depuis qu'ils ont commencés à sortir ensemble, rien n'allait plus. Entre les parents du brun et elle qui voulait s'éloigner, ils n'ont profité de rien. Cette après-midi, ils comptent bien y remédier. « Ok pour Love Actually. Va t’installer, je commande. » OUI ! Elle court vers le divan, attrape le plaid au passage et se laisse tomber comme un sac à patate. Elle cherche l'application netflix sur la télévision du brun, entre son code et attends que le français arrive pour appuyer sur play. « Tu connais ? » Elle ne sait pas si c'est son genre de film. « Love actually ? » Elle acquiesce. « Ma mère et ma sœur en sont fans, elles le regardent à chaque Noel. Je crois qu’elles sont surtout fan de Hugh Grant, surtout depuis coup de foudre à Notting Hill, mais il a pris un coup de vieux depuis. Ah oui et 4 mariages et un enterrement. » Elles ont des points communs au moins. « C'est mon film quand je sais pas quoi faire, quand je suis triste, quand je suis contente. J'crois que c'est mon film préféré. » Elle y avait jamais vraiment réfléchi mais c'est vrai que Love Actually l'avait bercé plus d'une fois. D'ailleurs, Netflix devait en avoir marre qu'elle ne regarde pratiquement que cela. « Et je sais pas si c'est Hugh Grant qui me plait dedans ... C'est plutôt les petites histoires. Et l'amour ! » Le Love du titre n'y est pas pour rien et une Mia non-romantique ne serait pas une Mia. « Elle est pltôt sympa la tradition de ta maman et de ta soeur. Tu crois que je pourrais me joindre à elles ? » Mais si elle ne peut pas, elle comprendra parfaitement. C'est familiale et elle ne fait aps encore véritablement partie de la famille Legrand. Elle n'est qu'un OVNI parmi eux, la dernière arrivée qui voudrait se faire une place. En même temps, elle se dit que se sera un bon moyen de faire la paix avec la maman et de connaître davantage les autres membres de la famille Legrand. « D’ailleurs en parlant de Noel, tu aimerais venir le passer en France ? » Genre, en France - France ? « Tu me demandes si je voudrais passer les vacances de Noël avec toi et ta famille, en France ? » Elle ne dirait pas qu'elle est choquée. C'est même loin d'être le cas. Elle partirait plutôt sur le mot surprise. Elle s'attendait à ce qu'il le lui demande. Après tout, il lui avait répété à de nombreuses reprises qu'il voulait quelque chose de sérieux et qu'il ferait tout pour que ça fonctionne entre eux. Et, jusqu'ici, elle n'en doutait pas une seule fois. Par contre, elle était partie sur le fait qu'il le lui demanderait plus tard, comme si se serait son cadeau de noël en avance, quand à la fin de la dernière semaine de l'année, elle souhaiterait à tout le monde de profiter de ces deux semaines de fêtes et de bonheur. Puis, elle finirait par leur dire à l'année prochaine. Là, Noah la prenait de cours. Elle n'y avait pas encore vraiment réfléchit. « Si tu as rien d’autres de prévus. » Et bien ... « J'ai encore rien de prévu, mais ... » Avec tous ce qu'il vient de se passer, est-ce que c'était une bonne chose ? Et puis, la France, c'est loin de Jay, d'Olivia ... Qu'est-ce qu'ils feront sans elle ? Elle est indispensable à leurs vies. « Je promets de tenir ma mère, enfin d’essayer, mais logiquement avec toute la famille, elle sera beaucoup plus calme. Elle aura à faire avec mes neveux et nièces. » Ses lèvres s'étire doucement et tendrement alors qu'elle pose sa main sur la joue de son petit-ami. « Je ne sais pas Noah ... » Elle ne veux pas dire oui et se sentir coupable d'abandonner sa propre famille ici. Et elle ne veut pas dire non et tenter de trouver sa place parmi ce beau monde. « Est-ce que ... Est-ce que je peux y réfléchir ? » Elle est certaine qu'il s'attendait à cette réponse. Il la connait tellement bien. « J'aimerai vraiment beaucoup passer les fêtes avec toi. C'est juste que se sera peut-être les premières sans les autres ... » Mia, elle aime ses habitudes. Ça va la perturber de les changer. Elle le sait d'avance. « Si je viens avec toi en France ... Je pourrais revenir ici pour faire la nouvelle année avec ma famille ? » C'est un jolie compromis elle trouve. Elle donne de chaque côté sa présence à chacune des deux fêtes. Jay et Olivia pouvaient travailler lors de Noël mais elle savait qu'ils seraient libre pour la Saint Sylvestre. Elle pourrait être avec eux et profiter un peu d'eux durant ses vacances, tout en profitant aussi des Legrand.

« Je croyais que tu ne voulais pas te marier. » Elle a dit ça ? « Non. J'ai dit que je ne voulais pas me marier maintenant. » C'est une nuance totalement différente. « Mais je veux et vais me marier c'est certain. » Mia veut être princesse un jour et elle le sera. C'est l'un de ces vœux les plus importants. Par contre, elle préfère être maître de la situation. « On lui dira juste quinze jours avant, comme ça, on sera tranquille. » Elle glousse face à la remarque. « Oui. On fera comme ça. » S'ils se marient. Et ce point n'est pas encore sûr et certain. « On y est pas encore Mia, tu peux respirer. » Elle le sait. Mais quelque chose en elle la pousse à imaginer ce que pourrait être leur mariage, et ça lui plait. Finalement, c'est cette perspective des choses qui la rends aussi nerveuse. « Oui. On est qu'au début. » Au tout début. Ils n'ont même pas construits quelque chose pour l'instant. « Tu le lances ? » OUI ! « OUUUUUUUUUUUI ! » Elle est trop heureuse de pouvoir le regarder avec lui. « Tu m’offres un peu de ton plaid ? » Non ... Elle n'a pas envie. « Je suis un nounours frileux. » Ceci explique cela. « Tu pouvais juste dire que tu voulais un câlin. » Elle bouge de sorte à être complètement dans bras et mets le plaid autour d'eux. « T'as même pas froid. T'es un vrai four ! » qu'elle annonce quand elle sent ses bras autour de sa taille. Elle va mourir de chaud à cette allure. « J'suis vraiment désolée pour toute à l'heure .. De t'avoir trouvé dans la douche sans le vouloir. » Elle le jure, ce n'était en aucun cas voulu. « Et d'avoir refuser ton offre, aussi. » Mais il devait commencer à y être habitué maintenant. A chaque fois, quelqu'un ou quelque chose vient les mettre dans l'embarras. « Je veux pas que tu penses que j'en ai pas envie. » Parce qu'elle le veux.


Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Sam 21 Oct - 21:13 )



Love me tender
NIA is in da place

La vie était beaucoup plus paisible sans sa mère, cela lui rappelait la raison qui l’avait poussé à déménager et celle aussi qu’il le faisait résider à une distance raisonnable de sa très chère maman. Il avait beau l’adorer, elle dépassait bien trop souvent les bornes et s’impliquait un peu trop dans sa vie privée. Or cela ne regardait lui, et dans ce cas, Mia. Le brun espérait ne pas la revoir débarquer dans les minutes à venir, mais il faisait confiance à son père, avec le temps, il savait trouver les mots pour la faire ramener les pieds sur terre. Quand à se marier, et bien, l’idée ne lui était pas passée par la tête. Un jour peut-être, mais là, ça ne le tentait pas vraiment. Il s’agissait d’un des plus grand engagement d’une vie et il ne voulait pas le faire à l’aveuglette, ou précipiter les choses. Surtout en sachant que la jolie blonde qui se trouvait à ses côtés avait besoin de temps. Il n’avait pas fait preuve de patience pendant tout ce temps, pour se mettre à brûler les étapes. Madame Legrand allait devoir se faire une raison, Noah était décidé à laisser les choses se faire, sans les forcer. Bon au moins sa mère lui avait offert une certaine culture cinématographique, comme Love Actually, qu’il n’aurait surement jamais vu, si sa mère ne les forçait pas tous à regarder un film tous ensemble le soir de noël. « Disons que c’est une institution chez les Legrand, dommage que le choix des films soient uniquement réservés à la gent féminine. » Ni lui, ni son père, ni ses frères n’avaient jamais eu le droit de choisir le film. « Je pense qu’elles ont toujours voulu éviter qu’on passe Noel à faire un marathon star wars. » Dommage parce que ça valait clairement le coup. « Rien ne pourrait leur faire plus plaisir. » Tant qu’on lui autoriser à s’endormir en cas d’ennui, ça lui allait. Il n’était pas compliqué comme garçon, mais heureusement, il supportait assez bien ce genre de film, même si évidemment, il ne se risquerait pas à l’avouer. Fierté masculine, oblige. Et vu qu’on parle de Noel, il décide de se lancer de lui poser la question qui lui brûle les lèvres depuis quelques temps. A savoir si passer les fêtes de Noel en France lui plairait, le seul truc c’est qu’il ne sait pas vraiment, si elle acceptera de rencontrer sa famille aussi rapidement. « Oui bien sûr, réfléchis, et ne te sens pas obliger de dire oui… » Il la connaissait et elle était bien capable de le faire. Il avait juste envie de passer les fêtes avec elle, sauf que s’il ne les passait pas avec sa famille, ça serait un drame, sans oublier qu’il n’allait pas si souvent en France et qu’il ne pouvait nier cette petite nostalgie présente au creux de son petit cœur de bordelais. « C’est vrai que j’avais pas vraiment pensé à ça. » Au fait qu’elle veuille continuer à faire comme elle le faisait depuis des années. Lui, il arrivait et lui demandait de tout changer, pas facile. Surtout pour atterrir dans un autre pays et fêter Noel avec des étrangers. Parce que finalement a part sa mère et son père, elle ne connaissait pas le reste de la famille et il y avait du monde. « Oui, je vais pas te capturer pour toutes les fêtes de fin d’années. » Bien que cela ne le dérangeait pas, mais il fallait trouver un juste milieu et ce que proposait sa jolie blonde était un très bon compromis.

« Hmm, voila que j’en apprends un peu plus sur toi. Donc tu veux vraiment te marier. » C’était bon à savoir, il notait ça dans une petite partie de son cerveau. « C’est important pour toi le mariage ? » Noah n’avait jamais été pro mariage, ni anti, lui, il avait plutôt tendance à laisser la vivre suivre son cours, et voir les occasions qui se présentaient à lui. Il pouvait très bien vivre avec une femme sans être mariée, mais l’inverse était aussi vrai. « Oui, j’aurais pu, mais c’est moins amusant. » Laisse-t’il échapper en la laissant venir se blottir délicatement contre lui. Mia a dû le remarquer, mais Noah est un petit ami assez collant, ils sont à côté, alors il n’y a pas vraiment de raison pour que plusieurs centimètres les séparent. Et puis ce n’était pas comme si ça faisait une semaine qu’ils se voyaient quasiment qu’au boulot et ça réduisait considérablement leurs moments câlins.

Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres. « Je t’avoue que ça m’a pas vraiment dérangé. » C’était le contraire, mais il aurait surement beaucoup moins apprécié si l’homme en question dans la douche n’était pas lui. « Je ne pensais pas que ma mère te terrifiait autant. » Quand il y pensait, il imaginait sa blonde en petite souris toute mignonne qui fuyait l’énorme chat. D’ailleurs en parlant de félins, sûrement intéressé par le plaid, Copernic sauta sur le canapé et se coucha sur les jambes de Noah, bien décidé à profiter lui aussi du film. « T’es plus désolée pour quelle partie, le fait d’avoir fait irruption dans la douche, ou de m’avoir lâchement abandonné seul à mon désespoir ? » Bon d’accord, sur le coup, il en faisait trop et ça se voyait. « Voila qui me rassure, je commence sérieusement à douter de mon sexappeal. » Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres. Noah a toujours cette tendance à rendre les situations plus facile à gérer, surtout pour Mia, il ne veut pas qu’elle se sente forcer à quoi que ce soit et surtout pas pour ça. « Le moment était mal choisi. » Avec sa mère à côté et la jolie blonde terrifiait, il aurait peut-être mieux fait de calmer ses hormones, mais pas facile, quand on se trouve en face de la femme dont on est raide dingue. Avec tendresse, Noah laisse sa main se promener dans la chevelure de la jolie blonde. « Je sais… » Il avait bien vu la dernière fois qu’elle était aussi prête que lui a sauter le pas. Sauf que sa mère avait tout caché. « De toute façon dernièrement, on n’a pas vraiment eu de temps pour nous. » Ce qui était sûrement le plus dommage dans toute cette histoire. « Mais bon vu que tu ne vas finalement pas te marier, on devrait réussir à se voir plus souvent. » Y avait intérêt ou il deviendrait plus collant qu’un chewing-gum sous sa chaussure. « Je te l’ai déjà dit, je peux attendre et ça n’a pas changé. » Il était clair que si ça n’avait pas été la blonde, il aurait sûrement baissé les bras. Mais Mia, c’était assez inexplicable, il y avait ce truc au fond de lui qui lui disait que s’il la laissait partir, il le regretterait toute sa vie et ça ne lui avait jamais fait ça avec aucune autre femme et des histoires, il en avait plus d’une. « C’est bon tu commences à te réchauffer ? » Parce que la pauvre était encore un peu humide…mauvaise idée de rentrer dans une douche toute habillée.


You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 786
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley gorgeous Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Sam 4 Nov - 17:42 )



Love me tender
NIA is in da place

Le code netflix à peine validé, le blonde n'a pas besoin de chercher quatre heures ce qu'elle souhaite regarder. C'est son film fétiche. Celui qu'elle aime et qu'elle adore. Celui-là même qu'elle connait par coeur. Love Actually, c'est tout ce qu'il y a de plus beau et de plus romantique à souhait. Mia est donc plus que surprise d'apprendre que ce film a aussi un rôle spécial dans la famille Legrand. C'est bien. C'est sympa. Elle pourra discuter de tout ceci avec sa maman, la prochaine fois; Dans très longtemps. Elle l'espère. « Disons que c’est une institution chez les Legrand, dommage que le choix des films soient uniquement réservés à la gente féminine. » Les filles au pouvoir ! « GIRL POWER ! » Qu'elle s'écrit, enlevant le poing vers le plafond. « En même temps, les femmes sont plus nombreuses sur Terre, on devrait le diriger. Se ne serait que rose et paillette ! » La vie quoi. Adieu les guerres sans queues, ni tête. Adieu les armes à feu et adieu la haine; Avec les femmes, se sera l'amour au pouvoir. L'amour et la beauté. Un vrai défilé de mode à chaque conseils administratifs. « Se serait tellement chouette ... » Voilà que Mia se met à rêver d'un monde meilleur. Un monde, qui, elle le sait bien, ne sera jamais aussi doux et calme qu'elle aimerait qu'il soit. « Je pense qu’elles ont toujours voulu éviter qu’on passe Noel à faire un marathon star wars. » Elle grimace. « Star Wars, vraiment ? » Rha ... Les hommes ont vraiment des goûts de caca boudin. Pour pas dire de merde. « Y'a rien de mignon et de sympathique dans ces films. » Puis, comme elle l'avait dit : c'est des armes, une guerre et Dark Vador et sa voix horrible qui lui donne des frissons. « Rien ne pourrait leur faire plus plaisir. » Ca la soulage. Elle voudrait pas passer à côé d'une soirée fille et matage de Love Actually. Se serait grave triste et démoralisant à ses yeux. Mais voilà ! Avant de pouvoir le faire, elle devait être invité dans ce cercle un peu fermé. Noah ne tarde pas à le lui proposer bien qu'elle ne s'y attendait pas. C'était encore loin Noël ! Pourtant, il aimerait l'avoir auprès de lui lors des fêtes de fin d'année et la jeune journaliste se retrouve à lui demander du temps pour y réfléchir. C'est quand même une grande preuve d'amour qu'il lui demande : devoir quitter sa famille et Cap Harbor. « Oui bien sûr, réfléchis, et ne te sens pas obliger de dire oui… » « Merci ! » Même qu'elle dépose un baiser sur ses lèvres rosées, juste parce qu'avec cette tendresse dont il fait preuve, il mérite tout son amour. « C’est vrai que j’avais pas vraiment pensé à ça. » Aux autres ? Mia parle néanmoins tous le temps des autres, non ? « C'est pas grave. T'es mignon quand même. » Très, pour être franche. « Oui, je vais pas te capturer pour toutes les fêtes de fin d’années. » Elle rigole, comprenant facilement qu'il dit cela juste pour l'embêter. Au moins, ils sont sur la même longueur d'onde. Il veut bien accepter quelques demandes. C'est un compromis simple mais efficace.

« Hmm, voila que j’en apprends un peu plus sur toi. Donc tu veux vraiment te marier. » Bien-sûr qu'elle veut se marier. Enfin ! C'est une femme qu'il a devant lui, pas ... Pas une femme ordinaire. « Evidemment que je veux me marier. » Elle roulerait même des yeux si elle n'était pas aussi concentrée. « Je sais exactement la robe que j'aimerai : une grande, bouffante, qui fasse Princesse, avec des ... » Ok. DStop. Le mari n'est pas censé savoir tout ceci et Noah est potentiellement celui qui peut le devenir. Pas pour tout de suite, mais plus tard. « J'ai déjà tout prévu. De la salle, aux décorations, jusqu'a mon maquillage et mes chaussures. » D'où la petite crise de panique quand la maman de Noah avait pris les devants dans ce faux-mariage et que ce dernier ne ressemblait en rien à ce qu'elle avait imaginé. Il est où le champêtre dans ce qu'elle proposait ? Les orchidées et les lys qui venait donner une touche de tendresse dans les vases ? Oh, et elles étaient où ces magnifique escarpins à paillettes ? « C’est important pour toi le mariage ? » Elle acquiesce. La question ne se pose même pas. « Oui. C'est ce qui scelle l'amour entre deux personnes. » C'est une promesse faite devant Dieu et devant les invités. « Puis je sais pas ... Ca donne de l'espoir, non ? De la joie ! C'est une réunion familiale. C'est des centaines et des centaines de souvenirs. » Dommage que le divorce ajoute un point négatif à tout ceci. « C'est important, pour toi ? » A lui de donner son point de vue. Sauf qu'il réclame un câlin avant de façon contourné. Il pouvait pas aller droit au but ? « Oui, j’aurais pu, mais c’est moins amusant. » Ah Cet enfant. Il aura au moins ce qu'il désire, c'est pas mal.

« Je t’avoue que ça m’a pas vraiment dérangé. » Mais elle, si. Ces joues rosissent même légèrement quand elle se remémore la scène. « Qu'est-ce qui te dérange aussi ? » Elle sait ! « Je sais ! Que je me balade en maillot dans bain dans les couloirs d'un hôtel. » C'était désormais plus clair, ce petit moment piscine en Californie. « Je ne pensais pas que ma mère te terrifiait autant. » Et bien, si. « Je dirais pas terrifier. Disons qu'elle a envie de certaines choses qui me correspondent pas, et que j'ai du mal à me faire entendre dans tout ce truc. » Mais ouais, ça maman fait quand même un peu peur quand elle s'y met à fond. « T’es plus désolée pour quelle partie, le fait d’avoir fait irruption dans la douche, ou de m’avoir lâchement abandonné seul à mon désespoir ? » Heu ... Elle ouvre la bouche, cherchant quelque chose à répondre, mais elle finit par jouer la carte "joker" en souriant. Finalement, peut-être les deux. Elle a juste un peu de mal à avouer que le deuxième point pouvait bien être celui qui la désolait le plus. « Voila qui me rassure, je commence sérieusement à douter de mon sexappeal. » Noah, douter ? C'est pas son style. « Je te crois pas. » Il ne l'aura pas aussi facilement. « Tu sais exactement ce que tu vaux. » Il est loin d'être moche et loin d'avoir un corps horrible à regarder. Elle est certaine qu'il a bien remarqué l'effet qu'il pouvait avoir sur elle. C'était juste ... Un mauvais timing à chaque fois. « Le moment était mal choisi. » « Comme tu dis. » Ils ont la poisse jusqu'au bout des ongles. « Je sais… » Heureusement, parce qu'un autre petit-ami l'aurait surement mise à la porte bien plus vite. « De toute façon dernièrement, on n’a pas vraiment eu de temps pour nous. » La faute à qui ? « Ta maman est un petit peu envahissante. » Mais il le sait. « Je sais pas comment ton papa fait. » Bien qu'ils soient choux et adorables. « Mais bon vu que tu ne vas finalement pas te marier, on devrait réussir à se voir plus souvent. » C'est un bon point. « Tu penses à quoi ? » Pour combler le temps perdu et le récupérer. « Je te l’ai déjà dit, je peux attendre et ça n’a pas changé. » Oui, mais quand même. Mia ne retient pas son soupir. « Les autres auraient perdu espoir. » Il fallait juste qu'elle garde en tête que Noah était très loin d'être comme les autres. « C’est bon tu commences à te réchauffer ? » Ca va. Petit à petit. « Tu sais comment j'aurais plus chaud, encore ? » La blonde se redresse et s'accroupit sur le brun afin de l'embrasser délicatement. « Comme ça. » Elle lui offre un discret sourire avant de remettre le couvert. Le plaid sur ses épaules fini sa route sur le sol, alors que ses mains viennent caresser le torse du Français. « Y'a pas de raison pour que se soit un mauvais timing, là. On est d'accord ? » Noah attendait personne. La blonde n'avait peur de rien. Et Copernic dormait probablement dans son panier. Alors, autant profiter comme il se doit de ce temps libre. Hugh Grant n'aura qu'à patienter un petit moment. « J'ai fait une prise de sang il y deux semaines. Je n'ai pas le VIH. » Oui. C'était très important qu'il le sache, même si ça pouvait jeter un froid. Mais il valait mieux être prudent que ne pas l'être. « Et j'ai que des préservatif fluorescent dans le sac ... Parce que .. » Doit-elle vraiment expliquer pourquoi ? « On s'en fou. » qu'elle conclue, tout en soulevant le t-shirt du jeune homme.


Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Sam 25 Nov - 21:04 )



Love me tender
NIA is in da place


« Que rose et paillettes ? » Sérieux ? Bha lui, il en est pas si sûr. « On ne peut pas vous mettre plus de dix minutes ensemble, sans que ça finisse en crêpage de chignon. » Bon d’accord, il exagérait, mais il y avait tout de même un fond de réalité. Si les femmes écrasaient les hommes grâce à leur sensibilité et leur empathie, elles n’en restaient pas moins des tigresses qui pouvaient se montrer parfois particulièrement violentes. « Je suis plus pour de la mixité et pour des idées. » Ah Noah, quel homme, toujours à essayer de trouver le meilleur chez les gens qu’il rencontre, à ne pas essayer de se laisser aveugler par son premier ressenti. « Puis si c’est pour tout peindre en rose, vous risquez d’avoir une révolution sur le dos. » Même qu’il serait sûrement le premier à prendre les armes. « Hors de question que tu peignes Copernic en rose, Fuis Cop, vite ! » Mais le gros matou, préfère s’étaler un peu plus sur les jambes de Noah, visiblement peu inquiet par ce qu’il pourrait lui arriver dans les prochaines minutes. « Et en plus tu critiques Star Wars ! » Alors ça, c’était vil ! « Tu sais que c’est une raison de rupture ? » dit-il tout en plaisantant. Mia ne peut pas aimer les mêmes choses que lui et il faut bien avouer que Star Wars attire en général pour facilement un public masculin que féminin. « Je te préviens, si on se marie, je garde ma maquette du faucon millénium ! » Jamais de sa vie il ne s’en séparerait, il s’agissait d’un de ses biens le plus précieux, avec l’anneau, sans oublier la delorean de retour vers le futur. Bon d’accord, c’était une miniature, mais quand même. Mia ne le savait peut-être pas encore, mais Noah possédait un petit côté – bon d’accord – gros côté geek. Il était fana des années 80 ans, et il ne lui avait pas encore parler de ses figurines dragon ball. Mais il était clair, qu’elles avaient une place importante dans sa vie. D’ailleurs elles trônaient sous vitrine un peu loin dans le salon, une place de choix pour tout fan qui se respecte. Amusé le brun se rapproche de la jolie blonde et d’une voix grinçante. « Je suis ton père … » La révélation qui n’en était pas vraiment une, mais qui à l’époque avait tout de même fait son effet. « Ne t’inquiète pas, si tu viens, tu échapperas au marathon star Wars. » Qu’elle se rassure, il est d’accord pour passer sa soirée de Noel devant un film romantique et mielleux que les filles aiment tant.

En tout cas, si sa mère n’avait pas réussi à les marier, elle avait au moins réussi à amener le sujet sur la table, ce qui était assez amusant, vu qu’ils étaient au tout début de leur relation. L’idée d’un mariage se trouvait donc bien loin dans les pensées du jeune français, surtout qu’il n’y tenait pas vraiment en comparaison à d’autres, pour qui le mariage, s’avérait être une véritable institution. Et si Noah n’avait jamais vraiment réfléchi à se marier, pour la jolie blonde, c’était tout le contraire. Ah oui quand même, elle était allée dans les détails. « Toi ? Une robe princesse ? ça m’étonne… » En vérité pas du tout et cela s’entendait bien dans sa voix. Connaissant Mia, il ne la voyait pas dans une autre robe, qu’une à volant, avec une longue traine, voir un diadème, un peu comme à la cendrillon ou à la sissi l’impératrice. « Des paillettes ? Des strass ? » Il était sûr de ne pas être trop loin de la vérité. « Me dis pas que tu as choisi le menu du repas ? » Parce qu’elle semblait avoir déjà bien tout pense. Le brun prenait un malin plaisir à la taquiner, conscient, que cela le dépassait un peu. Peut-être parce que le mariage importait plus aux femmes qu’aux hommes ? Il n’en savait rien, il n’avait pas vraiment réfléchi à la question. Marier ou pas, tant qu’il était avec Mia, ça lui convenait. « J’y ai jamais vraiment réfléchi. Ça n’empêche pas les gens de se séparer, et ça coute cher pour une simple journée. » Ou comment Noah arrive à briser les espoirs de Mia en moins d’une demie seconde. « Mais oui, c’est souvent une journée mémorable et inoubliable. Enfin si tu ne finis pas par détester l’autre . » Ce qui arrivait aussi, comme ça avait été le cas pour l’un de ses meilleurs potes dont l’ennemi numéro était devenu son ex femme.

« C’est pas pareil ! » Elle peut se balader en maillot dans un hôtel qu’ils ont privatisé, y a pas de souci ! « Tout le monde peut te voir ! » Oui et il n’aime pas ça. Parce que sa Mia, elle est trop jolie pour que les mecs ne la remarquent pas et ça l’énerve quand un type pose ses yeux sur sa blonde… « Dans ma douche je préfère, y a un côté plus intimiste. Tu peux venir m’y rendre visite quand tu veux. » Oui, si l’idée la tente, elle peut toujours recommencer, en faisant bien attention cette fois que sa mère ne soit pas dans le coin. Un sourire amusé se dessine sur ses lèvres quand elle souligne qu’il sait très bien l’effet qu’il a sur elle et sur les femmes en général. Elle marque un point,  il n’a jamais vraiment douté de sa capacité à séduire, mais il doit bien avouer que Mia est bien la seule fille à avoir réussi à le rendre si patient… Heureusement, il sait parfaitement que le jeu en vaut la chandelle et quand on aime, on ne compte pas. Avec tendresse, il passe sa main dans ses boucles blondes, prenant contact avec son regard empli d’une douce tendresse. « Parce qu’ils sont des imbéciles. » Laisser partir une fille comme Mia, ne pas lui laisser le temps nécessaire, c’était une grosse erreur, une erreur que le brun ne commettrait pas. Il était toujours décidé à aller à son rythme, conscient qu’avant toute chose, elle devait apprendre à avoir confiance en lui et cela n’arriverait jamais s’il ne respectait pas ses envies. Et puis, c’était la base d’un couple, savoir écouter l’autre, et ne pas penser égoïstement qu’à son propre petit plaisir. D’ailleurs, il semblerait bien que la patience du brun paie enfin ses fruits, car cette fois-ci, ce n’est pas lui qui vient chercher la blonde et il doit bien avouer que ce renversement de situation est loin de lui déplaire. Il hausse un sourcil, tandis que son regard complice plonge dans celui de Mia. Ses mains se referment de chaque côté de ses hanches et il la rapproche un peu plus de son bassin. Voilà comme ça c’est mieux. « Le monde pourrait s’écrouler que je n’ouvrirai pas la porte. » Sa mère pouvait trouver toutes les excuses du monde, elle trouverait porte close. Quand à Copernic, il ne met pas longtemps à quitter le canapé pour aller s’écrouler dans son panier, sûrement conscient que s’il ne le faisait pas par lui-même, il finirait pas être déloger sans aucun scrupule. « J’aime quand t’es romantique. » Laisse t’il échapper avant de se rapprocher doucement d’elle. « Tais toi. » finit-il par dire en scellant ses lèvres contre celles de la blonde. Lui aussi il a des préservatifs en stock, il est prévoyant le garçon. Bon par contre ils ne sont pas fluo, mais ils verront surement tout aussi bien l’affaire. Laissant Mia partir à la découverte de son torse, Noah en fait de même. Ses mains se glissent sous le tee-shirt de la belle et il part explorer ses formes, laissant ses mains caresser celle-ci, remontant jusqu’à sa poitrine pour redescendre et lui retirer avec habilité cet habit de trop. Rapidement, ce ne sont plus ses mains qui partent à la découverte de son haut du corps, mais ses lèvres qui abandonnent celles de la blonde pour descendre dans son cou jusqu’à ses seins. Les bras du français se referment autour du corps de la blonde et il la soulève, la laissant enrouler ses jambes autour de sa taille. Il lui aurait bien fait l’amour sur le canapé, voir n’importe où, mais il ne sait pas où est le sac de la blonde, par contre, il sait très bien où se trouve la boite de préservatifs, dans sa chambre. Maintenant qu’ils sont enfin partis, hors de question qu’ils s’arrêtent pour partir à la recherche d’un bout de latex. Avec Mia qui lui a défait son pantalon, il arrive tout de même à ne pas les faire s’écraser par terre, après avoir marché sur celui-ci. Mais leur arrivée sur son lit, n’est pas très académique. Le brun éclate de rire, avant de retrouver les lèvres de la blonde, bien décidé à enfin profiter de ce moment rien qu’à eux.


You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/02/2016
›› Commérages : 786
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Ashley gorgeous Benson
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Ryan Oakley (Chris Wood), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Matthias Di Lazio (Matthew Daddario), Sebastian Pryce (Cole Sprouse)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Sam 16 Déc - 17:51 )



Love me tender
NIA is in da place

« Que rose et paillettes ? » C'estdeja pas mal non ? « J'aime aussi beaucoup le style champêtre si ça peut t'intéresser. » donc soit son mariage fait tres bling-bling, soit il fait simple et mignon. Dans les deux cas, ça lui correspond très bien et ça lui plait. « Ah ! Et je rêve pour l'entrée à l'eglise ou à la mairie, d'un immense arc fait de rose rouge. » Rien que d'y penser, elle a les yeux qui pétillent. Oui, son mariage était prévu de A à Z, mais pas pour aujourd'hui. Ni demain. Ni dans un avenir très proche. « On ne peut pas vous mettre plus de dix minutes ensemble, sans que ça finisse en crêpage de chignon. » Quoi ? N'importe quoi. « Je ne suis que douceur et tendresse. C'est pas du tout mon style. » Ce n'était pas un mensonge. C'était la pure réalité des choses. Néanmoins, elle devait bien avoué après avoir vu plusieurs télé-réalité que les femmes avaient tendance à se tirer les cheveux par pure jalousie ou par pure égoïsme. « Je suis plus pour de la mixité et pour des idées. » Et c'est tout aussi mieux. « Faudrait que j'arrive à faire pareil. » Mais une fois qu'elle avait une idée en tête, il était difficile d'y ajouter une autre touche. C'était comme ça et pas autrement. « Puis si c’est pour tout peindre en rose, vous risquez d’avoir une révolution sur le dos. » Mais non ! « Tout dépends du rose que l'on choisit. » Mia englobe toutes les teintes virant vers le rouge et le orangé. Elle apprécie aussi le mélange rosé/beige. Mais elle a tendance à avoir plus de mal avec le bleu, qui fait très hommes, et le marron. Un peu de joie de vivre dans les habits et sur les murs ne feront de mal à personne ! « Hors de question que tu peignes Copernic en rose, Fuis Cop, vite ! » Oh mais non ! Elle n'oserait pas. Pourtant, l'idée de voir ce chat en rose l'a fait rire au éclat. « T'es nul. C'était même pas drôle en plus. » Mais ça l'a quand même fait rire. « Et en plus tu critiques Star Wars ! » Oui. Mia, elle a osé parlé en mal de Star Wars et elle l'assume. Elle n'arrive pas à comprendre l'engouement autour de ça. C'est que des effets spéciaux. C'est pas réel. Ça casse pas des briques non plus. « Tu sais que c’est une raison de rupture ? » Noah parait bien trop calme et sérieux quand il fait cette remarque. Vraiment ? Juste pour ce détail, il pourrait lui demander de récupérer le peu d'affaires qu'elle a ici et de partir ? Elle ne risquerait pas de surmonter la peine. Elle serait tellement triste qu'elle s'effondrerait à peine la porte fermée. « Mais ... » C'est pas sa faute si elle aime pas. Il faut bien que certains n'apprécient pas tout cet univers. Ce ne serait pas drôle sinon. C'est comme avec Harry Potter. « Tu peux pas casser avec moi ... » qu'elle souffle dans le cou du brun, avant de déposer un baiser sur le coin de ses lèvres. Elle lui interdit de le faire. « Je te préviens, si on se marie, je garde ma maquette du faucon millénium ! » Son quoi ? Elle fronce les sourcils, hausse des épaules. « Garde ce que tu veux. Je garde mes choses aussi. » C'est-à-dire sa tonne de maquillage, d'habits et de touts objets qu'elle trouve mignon. « Je suis ton père … » Elle rigole. « Vaut mieux pas. » Se serait vraiment horrible d'avoir des sentiments tel qu'elle a, pour son père. « Je pourrais plus t'embrasser si c'est ça. » Et le monde serait bien triste. « Ne t’inquiète pas, si tu viens, tu échapperas au marathon star Wars. » Oh. Cool ! « Mais si tu aimes vraiment, je peux me sacrifier un peu pour les regarder avec toi. » Noah ne pourra pas dire que Mia n'est pas amoureuse de lui maintenant.

« Toi ? Une robe princesse ? ça m’étonne… » La plus belle robe du monde entier sera pour elle et elle seule. Elle se voit déjà, comme Cendrillon, entrée dans un palais et danser jusqu'au bout de la nuit, sans devoir se préoccuper de l'heure. Son carrosse ne se transformera pas en citrouille à minuit. « Des paillettes ? Des strass ? » Elle hoche la tête. Il a tout compris. « Sans trop exagérer non plus. » Pas des paillettes et des strass à foison. Non. Le stric nécessaire pour que ça rende classe et chic. « Me dis pas que tu as choisi le menu du repas ? » Peut-être que oui. Peut-être que non. « Non. J'ai pas été jusque là. Faut pas abusé non plus. » Mais elle y a plus ou moins pensé. Elle ne veux pas non plus que les gens déteste le repas. C'est important de laisser un bon souvenir. « J’y ai jamais vraiment réfléchi. Ça n’empêche pas les gens de se séparer, et ça coûte cher pour une simple journée. » La blonde soupire. Noah a définitivement pas tort. Ça la rends triste. « Pas faux. » Mais il y a derrière tout ça du positif à garder en tête. « Mais oui, c’est souvent une journée mémorable et inoubliable. Enfin si tu ne finis pas par détester l’autre. » Pourquoi toujours ajouter une pointe de négatif dans ce qu'il dit ? C'est pas possible ! « Tu as besoin que je te redonne espoir dans les mariages, toi. » Et pas qu'un peu. « Ceux qui divorcent se sont justes les personnes qui n'étaient absolument pas sûr d'eux lors de la cérémonie. Si tu dis oui à l'homme que tu aimes, tu dois êtres sûr que c'est celui de ta vie. Tu dois le ressentir. » Et pour le moment, Mia sent beaucoup de chose positif à l'encontre de Noah. De là à dire que c'est le Prince Charmant qu'elle attendait, il faut encore un peu de temps.

« C’est pas pareil ! » Et en quoi est-ce si différent ? Noah n'est pas toute nue quand elle porte un maillot de bain. Elle cache juste ce qu'il faut, laissant le reste de sa peau profiter du soleil ou de l'air ambiant. « Tout le monde peut te voir ! » Elle glousse un petit peu. « Tout le monde ... C'est un peu exagéré. » Et puis, une fois qu'elle est dans l'eau, plus personne ne la regarde. De toute manière, pas grand monde ne la regarde. « Je suis sûr que c'est ta jalousie qui parle. » Et c'est presque adorable. « Dans ma douche je préfère, y a un côté plus intimiste. Tu peux venir m’y rendre visite quand tu veux. » Oh. Bien-sûr. Ses joues rougissent légèrement. « C'est pas dans mes habitudes de faire ça. » Elle n'a jamais tenté à cet endroit et elle n'a pas si confiance que cela au sol. Et s'ils tombaient tous les deux pendant l'acte, qu'est-ce que ça donnerait ? « Parce qu’ils sont des imbéciles. » Mouais. « Ou tout simplement défaitistes ? » Ce qui est totalement possible. Dans tous les cas, l'attente n'aura pas été vaine. Mia a confiance en Noah et c'est bel et bien dans ses bras qu'elles se sent le plus à l'aise. D'ailleurs, ils ne sont qu'à deux, Copernic est dans son coin. Peut-être qu'ils pouvaient, enfin, passer un cap ? Enfin, à part si les parents du brun revenaient. « Le monde pourrait s’écrouler que je n’ouvrirai pas la porte. » Alors ils sont sauvés. « J’aime quand t’es romantique. » Elle lui sourit, profitant de ce moment pour lui sortir une petite citation d'un humoriste. « Faux ! Faux ! Complètement faux ! J'ai envie de te dire menteur ! » Ses doigts continuent néanmoins à parcourir le torse du jeune homme et ses lèvres reprennent posession pendant quelques secondes de celles du jeune homme. « Tais toi. » C'est un exploit de se taire quand on est une femme, Noah devrait le savoir. « Pas de violence, c'est les vacances ! » Message tout de fois bien reçu et compris. Elle va faire en sorte de laisser sa voix aux oubliettes. Mais pour cela, il faut qu'elle se concentre. Elle tire sur la ceinture du brun, se laisse transporter par ses caresses et ne remarque même pas que ce dernier la porte jusqu'à sa chambre. Alors voilà. Ils vont passer à l'acte ? Elle a presque envie de cacher sa tête parmi les coussins pour qu'il ne remarque pas le rouge qui lui monte aux joues. Les doutes l'envahissent quelque secondes et s'estompent au moment même où elle croise le regard du Français. Elle peut lui faire confiance. Ses mains attrapent son visage et elle le force rester dans la position actuelle. « Doucement, s'il-te-plait. » Ils s'étaient précipité au départ et voilà qu'elle voulait désormais profiter de leur contact, de leur étreinte effrénée. La jeune femme voulait se souvenir de ce moment si spécial. Elle voulait le graver à jamais dans sa mémoire.

« Noah ? » Elle herche le corps du brun, à tâtons dans le lit, les yeux toujours fermés. Personne. Elle se lève enroule le drap autour de son corps totalement dénudé. Elle a perdu la notion du temps. « Ah. T'es là. » Sourire sur le minois, elle court presque pour le rejoindre et l'enlacer. « Il est quelle heure ? » Est-ce qu'ils sont déjà au lendemain ? Ou la nuit va seulement tomber maintenant ? « J'ai faim. » Genre, vraiment très faim. Elle pourrait manger un hamburger entier tellement elle a faim. Sans les frites à côté par contre. « On va au restaurant ? » Ses yeux pétillent de joie rien qu'à cet idée. « On va au restaurant ! » Noah n'a pas le temps de donner de réponse qu'elle part déjà se préparer. Miracle, ses habits trempée de part la douche sont désormais sec. Elle peut donc être vêtue pour se rendre à ce dit restaurant. « J'ai tellement faim que je pourrais manger la lune. » C'est dire ! « Je vais me prendre une énooooorme gaufre avec de la chantilly. » Elle se régale d'avance. « Et toi ? »


Come to me, Ravenheart
Messenger of evil, what's the news ? ✻  i'd die to be where you are. i tried to be where you are. every night, i dream you still here. The ghost by my side, so perfect so clear. when i awake, you disappear.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/06/2016
›› Commérages : 91
›› Pseudo : iceshadow
›› Célébrité : ian somerhalder
›› Schizophrénie : Charlie la petite blonde énergique et Ava l'irlandaise qui adore les leprechauns
›› more about me

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( Mar 19 Déc - 21:06 )



Love me tender
NIA is in da place

Parler mariage alors qu’ils sont au tout début de leur relation peut paraitre surprenant, mais l’exercice est finalement assez amusant. Cela leur permet d’apprendre à se découvrir, d’aller sur un chemin qui n’ont pas encore foulé. Noah connait Mia, il sait qu’elle est romantique, très girly et il imagine que son mariage sera à son image. Tout en candeur et plein de vie, avec beaucoup de roses que ça soit la couleur ou les fleurs, vu qu’elle semble y tenir. De toute façon, avant de penser au mariage, il faut régler un problème de taille : la place du faucon millénium que Noah vénère comme s’il s’agissait d’une merveille du monde et ce n’est pas peu dire. On en fait plus des comme ça, et à l’époque quand il avait mis le grappin dessus dans une brocante, il s’agissait déjà d’un objet rare que tout bon collectionneur s’arrachait. Il avait eu de la chance, le vendeur souhaitait juste s’en débarrasser, sans vraiment connaitre sa valeur. Désormais, il trônait dans la chambre de Noah et ne risquait pas de le quitter, il y était sentimentalement attaché. « Arrête d’essayer de m’amadouer avec tes lèvres. » Oui parce que ça marche. Autant dire que Mia n’a pas besoin de faire grand-chose pour que Noah s’avoue vaincu, même si pour le coup, l’envie de quitter la jeune femme n’effleure pas du tout son esprit. « Tu sais très bien que ça marche et que je n’ai aucune envie de caser, même si tu adores le rose et que tu connais rien à Star Wars. » Pas grave, Noah, sa blonde, il la prend comme elle est ! « Allez dis moi, qu’est-ce que tu garderais, quelque chose dont tu n’as pas du tout envie de te séparer ? » Lui, il avait sa maquette, et pleins d’autres conneries, mais Mia… et bien il n’en savait rien, il ne la connaissait pas assez pour savoir les objets dont elle ne pouvait pas se passer. Noah était assez attaché aux choses, mais ce n’était peut-être pas le cas de la jolie blonde. Star Wars c’était tout son enfance, une histoire familiale et cela expliquait donc son attachement à cette série interstellaire. « Merci. » laisse t’il échapper avec tendresse avant de poser ses lèvres sur le front de la demoiselle. Mia c’est bien la seule fille qui a le courage de regarder Star Wars, rien que pour lui faire plaisir, mais ça ne l’étonne pas vraiment. Mia, c’est la bonne, il le sait depuis qu’il l’a rencontré lors de son entretien d’embauche. Maintenant, ils n’ont plus qu’à tracer leur route ensemble.

« C’est que j’en connais peu qui ont fonctionné, à part mes parents. » Ce qui semblait être un cas assez à part. Divorcer, était devenu un acte assez banal. Noah était séparé entre l’idée que ça soit une bonne ou une mauvaise chose. A une époque, les couples étaient obligés de vivre ensemble, alors même qu’ils ne pouvaient plus se supporter, il préférait ne pas imaginer ce que cela devait être. Néanmoins, il trouvait qu’aujourd’hui, les couples divorçaient parfois un peu trop facile. Mais Mia venait de marquer un point, et pas des moindre, elle avait raison sur toute la ligne. Quand on voyait les choses de cette façon, le mariage paraissait tout à coup plus symbolique. « Je suis d’accord. Se marier pour se marier non, mais se marier parce qu’on a trouvé la personne avec qui on veut partager le reste de sa vie, alors là, oui, bien sur.» Et c’est tant mieux, parce que c’est exactement ce qu’il ressent pour sa jolie blonde.

Le film se fait rapidement oublié et la simple présence de Mia sur ses genoux, suffit à court-circuiter l’esprit du français. Il faut dire que ce moment, il l’attend depuis pas mal de temps, si bien qu’il ne sait pas vraiment si le moment est vraiment venu ou si Mia a encore des craintes. Depuis le début, Noah fait tout pour ne pas brusquer Mia, il ne veut faire aucune erreur, aller à son rythme, c’est sa manière de lui prouver qu’elle peut lui faire confiance. Alors quand elle lui demande de prendre son temps, il lui sourit et retrouve avec tendresse le chemin de ses lèvres. Ils ont enfin trouvé le bon moment et le brun est bien décidé d’en profiter pendant un bon petit moment. Après tout, c’est censé être un moment inoubliable. Et pour le coup, Noah ne risque pas d’oublier ce premier moment intime avec Mia. Autant dire que l’attente valait le coup et qu’il ne sait jamais autant senti en osmose qu’avec la belle blonde. Une preuve de plus quand à ce qui les uni, un lien de plus en plus fort qui surprend toujours Noah. Ce genre d’histoire, il pensait ne jamais en vivre, et pourtant il doit bien avouer que Mia lui a complètement retourner le cœur.

« J’ai cru que tu étais partie pour la nuit. » Mia dort à poings fermés depuis plus d’une heure, Noah quant à lui s’est levé, il y a environ 30 minutes après en avoir passé quelques-unes à l’observer dormir. « Ouh là, on dirait un cri du cœur. » Mia semble véritablement affamée, très bien lui aussi. « Un peu plus de 19h. » L’heure parfaite pour sortir et se trouver un bon petit resto. « Je vois pas comment je pourrais te le refuser. » Surtout qu’il est affamé et qu’il a juste aucune envie de se mettre à faire la cuisine. Amusé, il la regarde partir dans la salle de bain, qu’est-ce qu’elle est trop mignonne. Il en fait de même, il ne va pas aller manger en jogging. Quelques minutes plus tard, le français est plus que présentable, on pourrait même dire qu’il est séduisant. Normal, il faut qu’il soit au niveau de la jeune femme qui l’accompagne. « Je t’ai déjà dit que t’étais magnifique ?! » Il pose ses lèvres dans son cou, avant de saisir sa veste et ses clés de voiture. « Un hamburger bien gras avec plein de frites et je veux bien la gaufre aussi. » Ou une crêpe, il est pas compliqué, tant que ça se mange ça lui convient. « Après vous mademoiselle ! » dit-il amusé en la laissant sortir. « Où veux-tu aller ? » Quel homme galant ce Noah, il laisse même Mia décider du restaurant, il aime être surpris et puis de toute manière, il ne connait pas beaucoup de resto à cap harbor.


You can't blame gravity for falling in love.
Love is friendship that has caught fire. It is quiet understanding, mutual confidence, sharing and forgiving. It is loyalty through good and bad times. It settles for less than perfection and makes allowances for human weaknesses. .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Love me Tender - Nia ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Love me Tender - Nia

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération