baby it's cold outside ✻ paul

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/10/2017
›› Commérages : 113
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Karla sexy Souza
›› Schizophrénie : devon oakley (sebastian stan) ✻ luke durbeyfield (tom austen) ✻ aurora callahan (jenna-louise coleman) ✻ julian finch (jake mcdorman) ✻ georgiana lewandowski (shelley hennig) ✻ evan pryce (patrick j. adams).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

baby it's cold outside ✻ paul ✻ ( Jeu 12 Oct 2017 - 19:10 )


baby it's cold outside
You and me we made a vow for better or for worse. I can't believe you let me down but the proof is in the way it hurts. For months on end I've had my doubts denying every tear. I wish this would be over now but I know that I still need you here. You say I'm crazy 'cause you don't think I know what you've done. But when you call me baby I know I'm not the only one.


Jocelyn était de très bonne humeur en cette belle journée ensoleillée. Et pourtant, ce n'était de base pas vraiment gagné. Quand elle s'était levée ce matin, avec la musique à fond comme à son habitude – oui, elle finirait par devenir sourde un jour – elle avait filé sous la douche pour se rendre compte que l'eau était froide. Ce n'était pas tant une surprise que ça, elle avait déjà constaté des problèmes de plomberie depuis qu'elle avait emménagé et elle avait posé un jour de congé fin de semaine pour accueillir un professionnel qui corrigerait le problème. Mais il avait fallut que la plomberie ne tienne pas le coup et qu'elle soit obligée de prendre une douche froide. L'avantage, c'était que la jeune femme était bien réveillé. Bon, elle ne s'était pas privée de prendre un café pour autant. Parce que même si elle était bien réveillée, la jeune femme était de mauvaise humeur. Par chance, la journée avait fini par tourner en sa faveur. Déjà, lorsqu'elle était arrivée au bureau, elle avait eu le plaisir de trouver dans sa boîte mail un message de son ex-mari, qui lui donnait des nouvelles. Ils ne se parlaient pas souvent, ayant instauré certaines règles pour ne pas trop interférer dans la vie de l'un ou de l'autre. Mais ils s'écrivaient quand même et se donnaient des nouvelles assez régulière. Connor venait de changer de travail et visiblement il se sentait bien dans son nouveau poste. Cela lui faisait plaisir. Le jeune homme semblait avoir réussi facilement à tourner la page sur leur mariage et grâce à cela, la jeune femme se sentait moins coupable pour leur histoire qu'elle avait gâchée. Il semblait heureux, ne semblait pas avoir renoncé à l'amour à cause d'elle et cela lui faisait plaisir. La jeune femme n'avait d'ailleurs pas tardé à répondre à son message pour le féliciter et l'encourager dans cette voix. Après quoi, elle avait enchaîné les rendez-vous toute la matinée. Rien de bien intéressant cependant, des affaires qu'elle pourrait régler les yeux fermés. Oui, la vie d'avocate n'était pas palpitante tous les jours, parfois elle se retrouvait avec des histoires banales, mais la jeune femme se plaisait quand même dans la peau de cette femme qui défendait les autres. Son après-midi avait été plus intéressante et c'était d'ailleurs grâce à cela que la jeune femme était de si bonne humeur. Elle s'était retrouvée à s'occuper d'une histoire d'héritage de biens immobiliers, devant être répartie entre les deux héritières, deux sœurs qui ne se parlaient plus. Si les deux jeunes femmes semblaient décidées à simplement faire du mal à l'autre, Jocelyn avait décidé de les convoquer toutes les deux en même temps, avec l'avocat de la sœur dont elle ne s'occupait pas, pour les obliger à se parler. Une fois que la glace avait été brisée, les deux jeunes femmes avaient réussi à communiquer. Elles avaient même réussi à se réconcilier avant de répartir les biens équitablement. La jeune femme était satisfaite. Non seulement elle avait réussi à clore son dossier avec rapidité, mais en plus, elle avait permis à deux sœurs de se rabibocher. Après avoir raccompagné ses clientes, la jeune femme n'avait pas manqué d'envoyer un SMS à son frère pour lui rappeler qu'elle l'aimait. Sa journée touchant à sa fin, la jeune femme était rentrée chez elle pour manger et se changer. C'était le soir et elle avait envie de fêter sa victoire du jour dans un bar, de boire un verre, de danser, de s'amuser. Vêtue d'une jolie robe noir accessoirisée de bijoux dorés, perchée sur des talons et joliment maquillée, elle avait quitté son appartement pour rejoindre le centre ville et plus précisément un club qu'elle avait l'habitude de fréquenter depuis qu'elle était à Cap Harbor : le Blue Lagoon. C'était une habituée des lieux et la jeune femme ne tarda pas à aller commander un mojito au comptoir, avant de se laisser guider par la musique. Elle se déhanchait sur la piste de danse, indifférente au fait d'être venue seule. Elle fut d'ailleurs rapidement rejoint par un jeune homme, qui commençait à se montrer un peu trop collant. Oh, la jeune femme n'avait rien contre le fait de danser avec des inconnus, sauf quand ils se montraient trop envahissant. D'autant plus que le jeune homme ne lui plaisait pas. Ce n'était pas parce que la jeune femme était un peu volage sur les bords que c'était une femme facile, sans ses petits critères concernant les personnes qu'elle raccompagnait pour la nuit. Prétextant avoir envie de boire quelque chose, elle faussa compagnie à l'envahisseur. La jeune femme se dirigea donc une nouvelle fois vers le comptoir du bar, pour demander un nouveau mojito. Et tandis que le charmant barman le lui préparait – d'ailleurs, elle n'avait pas couché avec ? Elle ne savait plus – elle regarda autour d'elle. A côté d'elle, un charmant jeune homme, buvait son verre tout seul. Elle ne savait pas s'il avait passé une bonne journée ou s'il venait se consoler de quelque chose à vrai dire. Mais elle voulait bien se porter volontaire pour le consoler, si jamais. « Bonsoir », souffla-t-elle avec un sourire. Elle s'installa sur le tabouret libre à côté de lui. Peut-être qu'elle pouvait se montrer envahissante elle aussi. Mais la jeune femme savait généralement ce qu'elle voulait et elle ne se faisait pas prier pour le montrer. « Que fait un si charmant jeune homme tout seul ici ? », demanda-t-elle. C'était une manière pour elle de s'assurer qu'il était bien tout seul. On ne savait jamais, pas que sa petite amie c'était simplement éclipsée pour se rendre aux toilettes. Elle n'aimait pas devoir gérer les petites amies jalouses, c'était épuisant selon elle. Le barman déposa son verre devant elle et elle lui sourit. Puis la jeune femme reporta son attention sur le beau brun qui se trouvait  ses côtés. « Je peux vous offrir un verre ? », demanda-t-elle, consciente d'être direct. En même temps, y avait-il vraiment une bonne façon de se comporter dans ce genre de situation ? Elle en doutait. Elle aurait pu faire pire après tout et lui dire de but en blanc qu'elle le trouvait canon et qu'elle aurait aimé le ramener chez elle.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/06/2017
›› Commérages : 398
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Robbie Amell
›› Schizophrénie : Sarah Miller (Zooey Deschanel) + Helena Lewandowski (Elodie Yung)
›› more about me

Re: baby it's cold outside ✻ paul ✻ ( Hier à 20:09 )












Bien malgré moi, ma mère c'était mise en tête que j'étais complètement déprimé depuis ma rupture avec Charlotte. Alors d'accord, je ne sautais pas de joie dès le réveil, mais je n'étais pas non plus au fond du trou, au contraire, je trouvais même que je commençais à passer à autre chose. D'avoir eu Joan et Ophélia à mes côtés m'avaient beaucoup aidé et surtout d'avoir les garçons. J'avais beau expliquer tout cela à ma mère, elle ne voulait rien y entendre et donc son rôle de Maman l'obligeait à passer chez moi chaque soir pour s'assurer que je mangeais correctement et que je n'avais pas des envies de suicides. Honnêtement, c'était ses visites quotidiennes qui me donnaient envie de m'enterrer. J'aimais ma mère plus que tout, mais elle était vraiment trop collante et protectrice. Ce n'était pas comme si c'était la première rupture de ma vie en plus. Alors elle venait et elle parlait. Beaucoup. Trop. Je ne pouvais même pas en placer une et du coup elle m'accusait de me renfermer sur moi même. C'était un cycle sans fin. Tout les soirs c'était la même chose. Sauf que si elle venait encore une fois, j'allais vraiment être méchant avec elle et je n'avais pas envie de ça. Alors j'envoyais un message à mon frère pour qu'on sorte ce soir. Il avait la chance d'avoir une Emily adorable et qui avait une confiance aveugle en lui. Du coup rendez-vous était donné, ce soir on sortait au Blue Lagoon. Je n'avais pas tellement l'habitude d'aller là bas, mais de toute façon cela ne pouvait pas me faire de mal.
Cette décision prise, je me dépêchais de téléphoner à ma tendre maman pour lui dire qu'elle n'avait pas besoin de se déplacer ce soir. Au son de sa voix je sentais la déception, mais quand je lui expliquait la raison tout de suite elle était beaucoup plus heureuse et elle m'encourageait même à renouveler l'expérience très souvent. Je rigolais en repensant à mon adolescence où elle essayait de me faire rester à la maison et maintenant c'était tout le contraire. Dans son esprit, j'y allais pour faire des nouvelles rencontres et vraiment tourner la page Charlotte. Pour moi c'était une soirée où j'allais pouvoir être tranquille et boire un verre tranquillement avec mon frère. Ouais finalement je sentais que ça allait être une très bonne soirée.

Avec Mark on s'était mis d'accord pour se retrouver directement sur place. C'était la chose la plus simple à faire et après avoir mangé un petit truc rapide, j'étais parti me préparer. Pendant 10 bonnes minutes je restais assis sur mon lit à regarder dans le vide. Je n'avais plus l'habitude de sortir et je ne savais pas ce que j'étais supposé mettre. Puis je finissais par y aller au plus simple, de toute façon je n'avais pas besoin de séduire mon frère.
En arrivant au Blue Lagoon, je me rendais compte que c'était une très mauvaise idée d'être venu ici. La plupart des gens étaient là pour danser, faire la fête et draguer tout ce qui bougeaient. Je ne me sentais pas très à mon aise dans cet endroit, mais maintenant que j'étais là, je ne pouvais plus faire machine arrière. Je regardais rapidement mon téléphone pour me rendre compte que j'étais en avance et que Mark n'allait pas arriver avant 20 bonnes minutes. Tant bien que mal j'arrivais à me faufiler jusqu'au bar et commander une bière. Par chance ou par miracle, je trouvais deux tabourets. Je profitais de ce petit moment pour téléphoner à Mark. « Frangin ramène tes fesses tout de suite » Je ne lui laissais pas vraiment le choix. « Désolé, je vais pas pouvoir venir, je suis retenu au boulot » Non mais c'était une blague ? Il allait pas me faire ça quand même. « Tu fais chier Mark, tu sais que c'est le genre d'endroit où j'ai pas mis les pieds depuis 10 ans. » Voire plus même. Il ne me restait plus qu'à finir ma bière le plus rapidement possible et rentrer chez moi. « Profite en pour faire des nouvelles rencontres, amuse toi Paul » Ah ouais ? Et j'allais m'amuser avec le reflet du miroir peut-être ? Faire des nouvelles rencontres ce n'était pas la chose la plus facile du monde. Par dépit et par rage je lui raccrochais au nez et remettais mon portable dans ma poche. Il allait me le payait. Tout ce qu'il avait gagné, c'était que maintenant j'allais le faire chier plus que jamais par rapport à un futur enfant.

Plus je regardais autour de moi et plus je me sentais mal à l'aise. Jamais je n'avais fini une bière aussi vite. « Bonsoir » Je venais à peine de reposer ma bouteille sur le comptoir quand cette voix m'était parvenue aux oreilles. Je regardais à droite et à gauche pour être sûre qu'elle s'adressait bien à moi. De toute évidence oui. « Bonsoir à vous » Je lui souriais à mon tour alors qu'elle prenait place sur le tabouret que j'avais pris pour mon frère. « Que fait un si charmant jeune homme tout seul ici ? » Okay, donc c'était une entrée en matière pour de la drague ? Mon dieu, j'étais si vieux que ça, pour ne plus savoir comment m'y prendre ? « Je ne sais pas si je suis charmant, par contre vous vous êtes assurément très belle » Il faudrait être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. En tout cas de nombreux regards se posaient sur sa silhouette. « Je peux vous offrir un verre ? » Qu'est ce que m'avait dit Mark avant que je ne lui raccroche au nez ? Ah oui de m'amuser. Pourquoi ne pas commencer par accepter la proposition de cette femme. « Je viens justement de finir ma bière, on peut dire que vous tomber à pic. » Je n'étais pas assez fou pour croire au destin. On était dans un bar « Et pour répondre à votre question, mon frère m'a lâchement abandonné. » Ce fils de chacal. « Je suis Paul et ravi de faire votre connaissance » Quand bien même elle me disait qu'elle se nommait Gunégonde, je serais ravi. Il faudrait être fou pour ne pas l'être. « Dites-moi, ça vous arrive souvent de d'offrir des verres comme ça à des étrangers ? » Personnellement je ne le faisais jamais, mais comme disait mon frère je ne vivais pas dans le risque. Il pouvait parler avec sa vie planplan. « Surtout que vous devez avoir de nombreuses sollicitation depuis votre arrivée dans cet endroit » Du coup je me sentais vachement flattée que ce soit vers moi qu'elle puisse avoir jeté son dévolu pour la soirée. « D'ailleurs, on peut se tutoyer. Qu'est ce que t'en penses ? » Si elle me disait non maintenant, ça donnerait la couleur pour le reste.




lumos maxima


Talking to the moon.
Dans chaque vieux, il y a un jeune qui se demande ce qui s'est passé. .@ ALASKA.
Revenir en haut Aller en bas

baby it's cold outside ✻ paul

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération