Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo.

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/09/2017
›› Commérages : 310
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : roman lewandowski (ft. daniel sharman) ✻ cecelia ayling (ft. merritt patterson) ✻ gabriella hepburn (ft. candice accola) ✻ jackson townsend (ft. tyler hoechlin)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Jeu 12 Oct - 20:03 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE.

Saël & Elphie

« S'il te plaît, Elphie! Ça va être amusant. » La brunette ne savait pas si c'était une excellente idée qu'elle sorte dans une boîte de nuit avec une de ses bonnes amies. Elle travaillait le lendemain et elle n'était pas d'humeur à sortir. Pourtant, son amie lui faisait les yeux doux, comme le chat botté. Évidemment, sa bonne amie savait parfaitement qu'Elphie ne pouvait pas résister à cette expression faciale tout simplement adorable. Elle soupira légèrement. « Bon, d'accord, mais je ne peux pas rester trop tard, je travaille demain. » Son amie était tellement excitée qu'elle ne semblait pas avoir entendu les dernières paroles de son amie. Elphie alla dans la douche et en sortie par la suite. Une fois séchée, elle enfila un jean, ainsi qu'une camisole légèrement décolletée. Elphie n'aimait pas réellement porter des vêtements trop sexy, mais il fallait quand même qu'elle fasse des efforts. Elle enfila ensuite sa veste de cuire qu'elle avait achetée, lors de son arrivée à Cap Harbor, il y a un an. Une fois maquillée, coiffée et chaussée, elle se regarda une dernière fois dans le miroir. Le résultat final n'était pas si mal en fin de compte. Depuis sa dernière relation amoureuse, Elphie n'avait plus autant confiance en elle qu'auparavant, mais ça revenait peu à peu à l'aide de ses amis et du psychologue qu'elle consultait à l'occasion. Elle sortit ensuite de son appartement en compagnie de son amie. Elles décidèrent de prendre le taxi, sachant qu'elles allaient probablement boire quelques verres, durant la soirée. Elphie décida de payer la course, une fois qu'elles furent arrivées à la boîte de nuit The Blue Lagoon. Elles entrèrent ensuite dans la boîte de nuit. Elphie n'eut pas le temps de demander à son amie si elle voulait boire qu'elle se rendait déjà au bar dans le fond de la boîte de nuit. La brunette alla la rejoindre, bousculant quelques personnes au passage. Par chance qu'elle n'était pas agoraphobe, sinon elle aurait fait une crise de panique. Arrivée au bar, elle se commanda un shot de Tequila qu'elle but d'une traite. L'alcool brûla sa gorge durant quelques secondes. Elphie déposa le petit verre et regarda la piste de danse. Le DJ commençait à faire jouer une chanson très sensuelle qui donnait le goût de danser à Elphie. Elle décida de se rendre sur la piste de danse, commençant à danser au rythme de la musique. En fin de compte, son amie avait eu raison de la convaincre. Cette soirée allait sans aucun doute faire du bien à la brunette qui n'était pas sortie depuis une éternité.


Broken heart

≈ She's broken because she believed.



Dernière édition par Elphie Lacroix le Mar 17 Oct - 16:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 10/10/2017
›› Commérages : 73
›› Pseudo : Sashamour
›› Célébrité : Jack Greystone
›› Schizophrénie : Sasha - Draven - Ax - Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Ven 13 Oct - 10:07 )




Saël + Elphie
« Au rythme de la musique.»

"Shadow" des Chromatics ➽ clic clic par ici pour écouter joue depuis le salon et me ramène doucement à la réalité, alors qu'installé sur la petite terrasse sur toit de mon appartement, je m'étais assoupi une partie de l'après-midi. J'ai découvert ce groupe avec la troisième saison de Twin Peaks, une série dont je suis fan depuis l'adolescence. Étendu sur le flanc gauche, complètement étalé sur la chaise longue que j'ai réinstallée depuis le début de semaine avec les températures douces qui reviennent en ce début octobre. Particulièrement aujourd'hui où l'après-midi a tourné autour de 21-23°c. On se croirait limite au printemps, c'est déroutant mais néanmoins agréable.
Mes cheveux reposent en cascade le long de mon épaule et sur le côté de mon visage, leurs mèches effleurent le coin de ma bouche tandis que j'ouvre doucement les yeux et me redresse en position assise, m'installant au bout sur la chaise longue. Le soleil de fin d'après-midi glisse sur ma peau au fur et à mesure qu'il rejoint la ligne d'horizon. Le soir va vite faire sa place. Je m'étire longuement, contemplant le paysage devant moi. J'aime bien cette partie à l'extrémité du quartier, non loin d'un coin de bois et de verdure.
Spoiler:
 

Je me redresse finalement après cinq bonnes minutes et enjambe le rebord du grand velux qui fait office de porte vitrée pour rejoindre le salon. La tête penchée pour voir où je pose les pieds, encore un peu dans le pâté de m'être ainsi endormi en pleine après-midi, quelques mèches retombent devant mes yeux et me gênent un instant la vue, manquant ainsi de me péter la gueule. Je retrouve néanmoins mon équilibre dans un mouvement souple alors que je rejoins la cuisine. Il est l'heure de dîner, je vais piocher au hasard des trucs dans le frigo, mangeant debout, à demi penché dans le frigo pour y récupérer ce qui me fait envie. Une tranche de jambon par-ci, un cornichon par là. Juste vêtu d'un jean's, pieds nus sur le carrelage frais de la cuisine, le courant d'air créé par les fenêtres grandes ouvertes ne tarde pas à me tirer un frisson.

Refermant le frigo en m'emparant de quelques trucs dans les bras, je vais m'installer sur la table de la cuisine, pieds posés sur une chaise toute proche. Mes yeux s'attardent sur un tract ventant une soirée à thème au Blue Lagoon. Je sortirais bien ce soir. J'ai envie d'aller danser au vu du style de musiques qu'ils vont passer, quelques groupes sont cités comme entre autre Nine inch Nails, Lacuna Coil, Static-X, Deftones et ce style de musique entre autres se rapprochant et plus mélodiques. Soirée à thème "Mystères, envoûtement et rock'n'roll" est ainsi inscrit sur le flyer aux imprimés d'inspiration rockabilly et gothique. Quoi qu'il en soit, pour une des rares fois qu'ils passent autre chose que de la techno ou style qui ne m'emballe guère, ça m'intéresse. Car avouons-le, je suis plus branché rock, metal et musiques de films que musiques actuelles de style pop ou électronique malgré quelques exceptions.

Un petit tour par la douche, le temps de me préparer tranquillement après avoir mangé et avoir trainé un moment devant un film, je passe un jean's noir brodé à l'arrière avec des motifs tribales représentant un dragon qui s'enroule sur les côtés au niveau des cuisses pour terminer sa course au niveau des hanches. Classe sans être trop tape à l’œil ni frôler le mauvais goût. Avec ça une chemise gris anthracite avec fines rayures, qui apporte toujours sa petite touche. Une touche de mon parfum du moment "Gaultier 2". Et c'est parti ! Il est 22h passées.
tenue:
 

Récupérant mon casque et mes clés sur la commode de l'entrée, je descends les marches deux à deux puis quitte l'appart. Je fais le trajet en moto. L'air se rafraichit en ce milieu de soirée mais reste à peu près doux. Les rues du centre ville semblent animées ce soir. Quelques terrasses de bar sont bondées. Je prends la direction du Blue Lagoon et me gare à quelques mètres.

Une fois la barrage des videurs passé, je m'introduis dans la boite. Il y a déjà foule à cette heure. La musique flotte dans l'air telle une mélodie hypnotique. Côté ambiance, ils assurent tel que le programme l'annonçait. Les corps ondulent, se collent, se frottent, l'ambiance est délicieusement survoltée, tout en langueur et sensualité comme l'inspire la musique qui passe alors que je me fraie un chemin à travers tout ce joli monde enfiévré, après être allé boire un coup rapide au bar. Sinuant jusqu'à un coin précis de la piste, je me laisse bien vite transporter par le rythme du morceau qui débute alors. "System" de Korn tiré de la BO de Queen of the Damned - clic clic ici pour l'ambiance
Mon corps répond tout seul à la mélodie hypnotique. Mes hanches ondulent doucement tandis que mon regard scrute la foule et repère rapidement une jeune femme qui attire mon attention. Une magnifique cascade de cheveux bruns, des courbes séduisantes et un déhanché qui inspirerait plus d'un. Elle se tient de dos et sa façon de bouger lascivement sur le rythme de la musique m'électrise aussitôt. Je réduis la distance entre nous et viens me coller dans son dos, laissant bientôt glisser mes mains au niveau de ses hanches pour souligner le mouvement avant de glisser mes bras autour de sa taille et lui glisser un "Délicieusement envoûtante ..." au creux de l'oreille alors que je penche mon visage dans le creux de son cou et y dépose un petit coup de langue.


©️ 2981 12289 0


People like me fuck people like you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/09/2017
›› Commérages : 310
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : roman lewandowski (ft. daniel sharman) ✻ cecelia ayling (ft. merritt patterson) ✻ gabriella hepburn (ft. candice accola) ✻ jackson townsend (ft. tyler hoechlin)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Ven 13 Oct - 18:06 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE.

Saël & Elphie

Cela faisait longtemps qu'Elphie n'était pas sortie dans une boîte de nuit, et même dans un bar. La brunette s'était renfermée sur elle-même, après sa rupture douloureuse avec son ancien petit-ami. Elle avait décidé de quitter Paris, ne désirant plus être en couple avec un homme violent. Elphie était heureuse de ne plus être en couple avec ce monstre, mais elle accordait rarement sa confiance aux hommes. Lorsqu'elle rencontrait un homme, ça lui prenait du temps, avant de savoir si cet homme était digne de confiance. Elle avait vécu des moments très difficiles, alors c'était compréhensible qu'elle agisse ainsi. Elphie dansait au rythme de la musique, se déhanchant comme jamais auparavant. Son amie avait bien fait de la convaincre de sortir. Étant institutrice, elle espérait sincèrement qu'elle n'allait pas croiser le parent d'un enfant dans sa classe. Elle ne désirait pas que les parents la voient danser comme ça. Elphie tenait trop à son emploi pour gâcher, alors elle faisait attention et restait discrète. Toutefois, il y avait tellement de personnes que ce n'était pas toujours évident de savoir qu'un parent d'un de ses élèves pouvaient être dans la boîte de nuit. Elphie continua de danser, heureuse comme jamais. Elle se sentait libre et ça lui faisait tellement de bien. Ça lui rappelait la sensation quand elle s'est assise dans l'avion et que celle-ci s'est envolée, direction Cap Harbor. Alors qu'elle dansait, les yeux fermés, elle sentit quelqu'un derrière elle. Elphie ne pouvait pas dire si c'était un homme ou une femme, mais elle avait l'impression que c'était un homme. Elle sentit alors les mains de cet inconnu au niveau de ses hanches, ce qui la figea sur place. Elphie ne pouvait plus danser. À cet instant, elle était terrifiée. Un parfait inconnu la touchait. Elle entendit alors les paroles de cet homme. Il avait une voix très grave et suave. En sentant la langue de cet homme sur son cou, Elphie dégluti légèrement, ouvrant ensuite les yeux. « Ne me touchez pas. » Elphie avait été sèche et froide avec cet homme. Il fallait quand même qu'elle se défende un peu. Elle n'était pas une femme facile, bien au contraire. Elle pensait que c'était un cauchemar, mais c'était la réalité. Un homme la touchait, sans son accord. Elle ne pensait pas qu'elle aurait à vivre cela un jour. Pourtant, ce jour était arrivé. Au début de la soirée, Elphie s'était dit qu'elle allait passer une belle soirée et qu'elle allait en profiter pour passer plus de temps avec son amie. Pourtant, la brunette cherchait son amie, mais elle ne la voyait pas. Elphie était donc désormais seule avec cet homme qui était très grand, mais surtout très musclé. Il était impossible qu'elle puisse ce défendre contre lui, mais elle allait tout de même essayer. « Qu'est-ce que vous voulez? J'ai l'air de ressembler à une femme facile qui n'attendait que vous? Non, je ne crois pas. » Décidément, elle ne mâchait pas ses mots. Elle n'avait plus envie d'être la femme fragile qu'elle a été, lorsqu'elle était en couple avec son fiancé violent. Il fallait qu'elle se défendre. « Je vais vous donner un petit conseil. Quand une femme ne veut pas se faire toucher par un homme, vous la respectez et vous allez voir ailleurs. »


Broken heart

≈ She's broken because she believed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 10/10/2017
›› Commérages : 73
›› Pseudo : Sashamour
›› Célébrité : Jack Greystone
›› Schizophrénie : Sasha - Draven - Ax - Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Sam 14 Oct - 11:59 )




Saël + Elphie
« Au rythme de la musique.»

Alors que je donne un petit coup de langue dans ton cou, sensuel, doux, ta réaction ne tarde pas à suivre. Tout ton corps semble habité par une tension palpable. Quoi de plus naturel comme une réaction, je ne peux t'en vouloir. N'importe qui aurait réagit de la sorte si ce n'est peut-être ces filles qui aiment se laisser charmer et sont quasi prêtes à tout. Avouons que celles-ci sont moins drôles même si le jeu certes différent et prévisible a lui aussi un certain charme.
Tu t'écartes ainsi de moi et m'adresse froidement :


« Ne me touchez pas. »

Un large sourire se dessine sur mes lèvres. Tu sembles un instant chercher quelqu'un du regard ou peut-être l'aide d'un quelconque témoin de la scène qui vient de se dérouler ? Peu importe me concernant. Je suis bien décidé à t'enquiquiner un peu. Et plus encore. Mes intentions ne cachent vraisemblablement pas que ça. Il faut savoir que je n’en ai jamais assez. J’en veux toujours plus et quiconque m'envoie balader même méchamment, ne suffit généralement pas à m'arrêter. Au contraire, ça attise plus encore mon envie de jouer et ce désir que j'éprouve à l'idée de pousser à la tentation, d'insuffler cette once de désir chez la personne en face. Le plus jubilatoire dans tout ça, c'est quand je parviens à faire céder une poulette qui quelques minutes plus tôt, était toute griffe dehors, jusqu'à ce que ses "coups de griffes" ne soient plus animées que par l’extase d'un instant auquel elle aura succombé, de ses ongles parcourant avec férocité et envie la peau de mon dos, animée par le désir et l'attraction irrésistible de nos corps enfiévrés.  Cette pensée m'électrise rien qu'en imaginant atteindre mon but.
Tu continues à t'offusquer de mon geste alors que je te détaille d'un regard pétillant de convoitise. T'es vraiment séduisante tu sais ... . Toutefois, ton blabla lui, l'est bien moins. J’ai tellement entendu ce genre de répliques toute trouvée.


« Qu'est-ce que vous voulez? J'ai l'air de ressembler à une femme facile qui n'attendait que vous? Non, je ne crois pas. »

- Mmmhh ... féroce avec ça ... .

Je laisse échapper un doux rire, discret, juste traduit dans un tendre soupir.

« Je vais vous donner un petit conseil. Quand une femme ne veut pas se faire toucher par un homme, vous la respectez et vous allez voir ailleurs. »

- Désolé chaton, mais le respect passe à la trappe pour l'occasion, dis-je en me rapprochant à nouveau de toi dans une démarche presque féline. On dirait presque que je glisse d'un mouvement accompagnant la musique, fluide, langoureux ... . Ce sont les surprises et l'originalité qui pimentent la vie ... te soufflais-je en me penchant sur toi, glissant deux doigts sous ton menton pour te forcer à relever la tête afin que tu me fixes droit dans les yeux. J'attrape dans le même temps ta main en glissant mes doigts que j'entrecroise avec les tiens.
Un geste dont tu risques sans doute aussitôt de te défaire mais peu importe. Je cherche présentement à capter pleinement ton regard, sans plus prononcer un mot, juste en laissant passer l'intensité du tien plongé dans le mien.


©️ 2981 12289 0


People like me fuck people like you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/09/2017
›› Commérages : 310
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : roman lewandowski (ft. daniel sharman) ✻ cecelia ayling (ft. merritt patterson) ✻ gabriella hepburn (ft. candice accola) ✻ jackson townsend (ft. tyler hoechlin)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Sam 14 Oct - 16:53 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE.

Saël & Elphie

Elphie n'arrivait pas à croire ce qui lui arrivait. Pour elle, c'était un véritable cauchemar duquel elle devait partir pour ne plus jamais revenir. Elphie repensait à son ancien fiancé qui avait été violent avec elle et qui lui avait fait perdre toute confiance envers les hommes. Elle ne pouvait plus supporter de se faire toucher de la sorte, surtout par un parfait inconnu qui se permettait de faire ce qu'il désirait. Elle pouvait comprendre que les hommes avaient des envies, mais, si une femme ne désirait pas faire ce que l'homme voulait faire, il fallait qu'il respecte cela. Pourtant, ce parfait inconnu ne désirait pas respecter les envies d'Elphie et ça la mettait en colère. Elle avait l'impression de se faire à nouveau menacer par un homme. Elle avait vécu cela une fois et elle n'avait pas envie que ça recommence. Cette soirée, qui devait être une belle soirée, ne l'était plus depuis quelques minutes. Elphie faisait face à cet homme, le regardant avec mépris et dégoût. Elle n'allait pas se laisser faire. « Vous voulez voir à quel point je suis féroce? » La brunette n'aurait jamais pensé dire cela un jour. Elle ne pensait pas qu'elle pouvait être aussi forte, aussi courageuse. Il fallait croire qu'elle se sous-estimait. Elle ne pouvait pas comprendre pourquoi les gens autour d'eux ne faisaient rien pour aider Elphie. Après tout, elle semblait être en danger. Du moins, à ses yeux. Elle ressemblait à un agneau qui faisait face à un lion en pleine chasse, prêt à tout pour attraper une proie. Elphie était ce pauvre petit agneau sans défense, tout comme elle l'avait été avec son ancien fiancé. La brunette ne pouvait plus se laisser faire. Il fallait qu'elle se défende. Si elle ne le faisait pas, il allait faire tout ce qu'il désirait avec elle. « Chaton, sérieux? » Elle fronça les sourcils, devenant de plus en plus en colère contre cet homme qui se croyait tout permis. « Vous me répugnez, vraiment. Je ne peux pas croire que votre petit jeu puisse fonctionner sur une femme. » Elphie avait envie de s'enfuir, mais, en même temps, elle désirait faire face à cet homme. Elle ne pouvait plus vivre dans la peur. Ce temps-là était révolu. « Certaines surprises ne sont pas acceptées par les autres. » Il était à nouveau près d'elle. Il la testait et elle détestait cela. Il glissa deux doigts sous le menton de la brunette, la forçant à relever la tête pour qu'elle le regardât droit dans les yeux. Elphie sentait son cœur battre rapidement. Ce n'était pas de l'excitation face à cette situation. C'était une peur qui allait finir par la rendre folle. Il attrapa ensuite sa main, entrecroisant ses doigts avec ceux de la brunette. À cet instant, elle comprit qu'elle n'allait pas s'en sortir toute seule. Même si elle se défendait avec ses mots, cet homme était trop musclé et trop grand pour qu'elle puisse le repousser. Pourtant, elle devait trouver une solution à tout prix.


Broken heart

≈ She's broken because she believed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 10/10/2017
›› Commérages : 73
›› Pseudo : Sashamour
›› Célébrité : Jack Greystone
›› Schizophrénie : Sasha - Draven - Ax - Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Lun 16 Oct - 9:41 )





Saël + Elphie
« Au rythme de la musique.»

Je suis amusé de voir que tu ne te démontes pas facilement. Et alors que tu me fais face, tu me rétorques avec un regard plein de mépris:

« Vous voulez voir à quel point je suis féroce? »

Je laisse échapper un doux rire, discret, juste traduit dans un tendre soupir. Tu me donnes un petit conseil à propos du respect que je suis censé te témoigner en tant que parfaits étrangers. Et j'argue alors que je me passe de cette notion à l'occasion pour pimenter les choses, mettant en avant que rien ne vaut la spontanéité. Je t'adresse ces mots alors que je réduis de nouveau la distance entre nous en t'approchant d'une démarche presque féline. Toutefois, le terme de chaton te faire réagir vivement et le sourire au coin de mes lèvres s'en accentue d'autant plus.

« Chaton, sérieux? »

Alors que tu fronces un instant les sourcils, je fais de même comme pour te dévisager à mon tour d'une façon presque grotesque.

« Vous me répugnez, vraiment. Je ne peux pas croire que votre petit jeu puisse fonctionner sur une femme. »

Décidément bien résolue à me faire face, tu te tiens là devant moi, mi tremblante tel que je le devine et mi sûre de toi ou du moins bine décidée à ne pas te laisser impressionner. Je glisse mes mains dans les poches arrières de mon jean's et me penche alors vers toi dans une attitude qui révèle une sorte d'interrogation ou de doute teinté d'amusement. Tu déclares que l'effet de surprise et la manière de s'y prendre en somme ne sont pas toujours tolérés, quelque soit le prétexte, plus encore dans mon cas comme le soulignent alors implicitement tes propos. Mais je ne t'écoute qu'à moitié et ne relève pas, glissant mes doigts sous ton menton pour te forcer à encrer ton regard dans le mien un instant.
Je ne saurais traduire exactement ce qui passe dans ton regard. Il y a de la crainte mais quelque chose de visiblement plus troublant encore. Est-ce pour autant que ça m'arrête ? Non. Je glisse mes doigts autour des tiens, les enlaçant avec ce qui ressemble à de la tendresse dans un geste doux. Le contact me provoque un doux frisson, mêlé à l’excitation née du jeu.

- Tu devrais t'écarter ... pourquoi tu ne le fais pas ? soulignais-je comme pour dire que quelque chose semble pourtant te retenir. J'approche mes lèvres des tiennes alors que dans un geste vif, je te choppe par la taille pour te plaquer contre moi, mon autre main raffermissant ma prise en se glissant dans ta nuque pour t'imposer ce baiser.

©️ 2981 12289 0



People like me fuck people like you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/09/2017
›› Commérages : 310
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : roman lewandowski (ft. daniel sharman) ✻ cecelia ayling (ft. merritt patterson) ✻ gabriella hepburn (ft. candice accola) ✻ jackson townsend (ft. tyler hoechlin)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Lun 16 Oct - 17:43 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE.

Saël & Elphie

Cet homme la terrifiait, mais elle ne devait pas le montrer. Elle ne voulait pas qu'il se rende compte que son plan fonctionnait. Elphie venait de dire à cet inconnu s'il voulait réellement voir à quel point elle était féroce. Au lieu d'avoir la réaction qu'elle pensait qu'il allait avoir, il se mit à rire, ce qui dégoûta encore plus la brunette. Décidément, il ne semblait pas comprendre qu'elle ne voulait rien savoir. Tout ce qu'elle désirait, c'était de passer une belle soirée dans une boîte de nuit, en compagnie de son amie. Par contre, elle ne trouvait plus son amie, ce qui lui fit encore plus peur. Elphie était seule face à cet homme qui était plus grand qu'elle et beaucoup plus fort. La brunette n'avait pas beaucoup de muscles, alors impossible de se défendre en le repoussant. Du moins, c'était ce qu'elle pensait. Décidément, il ne comptait pas abandonner. Il semblait désirer Elphie plus que tout, mais la brunette ne voulait rien savoir de cet homme dont elle ne connaissait pas le prénom. Elle devait trouver un moyen de s'enfuir, avant qu'il obtienne ce qu'il désirait. Elphie se retrouvait dans un cauchemar duquel elle devait sortir à tout prix. Elle pensait que, si elle fermait les yeux et les ouvraient à nouveau, elle allait se retrouver dans son lit et serait soulagée que ça ne soit qu'un simple cauchemar. Pourtant, elle savait parfaitement que c'était la réalité. Elphie était face à un homme qui allait tout faire pour la mettre dans son lit. La brunette ne désirait pas être sa prochaine victime. Elphie venait de dire tout ce qu'elle pensait à cet homme. Elle s'était montrée froide et hautaine avec lui, mais elle n'avait pas le choix. Cet homme devait comprendre qu'elle n'allait pas se laisser faire. Elphie ne comprenait toujours pas pourquoi les gens autour d'eux ne faisaient rien pour l'aider. Peut-être qu'ils pensaient qu'ils formaient un couple et que c'était une simple dispute. Pourtant, ce n'était pas la réalité. Elphie ne connaissait rien de cet homme. C'était la première fois qu'elle le voyait. Cet homme était désormais très près d'elle. Trop près aux yeux de la brunette. « Ne vous inquiétez pas, je ferai tout pour m'écarter. » Elle vit alors l'homme approcher ses lèvres des siennes. Sans pouvoir faire quoi que ce soit, il la choppe par la taille pour la plaquer contre lui et l'embrasse. La brunette ne répondit évidemment pas au baiser. Pendant qu'il en profitait, Elphie en profita pour le gifler de toutes ses forces. Lorsqu'il arrêta le baiser, Elphie prit son courage à deux mains et s'enfuit, décidant d'aller dehors. Elle espérait sincèrement qu'il n'allait pas venir la rejoindre. Elle était terrifiée qu'il lui arrive quelque chose de grave.


Broken heart

≈ She's broken because she believed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 10/10/2017
›› Commérages : 73
›› Pseudo : Sashamour
›› Célébrité : Jack Greystone
›› Schizophrénie : Sasha - Draven - Ax - Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Mar 17 Oct - 9:41 )




Saël + Elphie + Alejo
« Au rythme de la musique.»

- Tu devrais t'écarter ... pourquoi tu ne le fais pas ? soulignais-je comme pour dire que quelque chose semble pourtant te retenir.


« Ne vous inquiétez pas, je ferai tout pour m'écarter. »


- Fais-le alors ... qu'est-ce que t'attends ? dis-je l'air de souligner que tu n'as pas l'air d'avoir tant que ça la volonté de t'éloigner, comme si quelque chose parvenait malgré tout à opérer sur toi dans mon attitude. Mais ce n'est sans doute pas une question de charme. Je suis réaliste. Quoi que j’ai déjà pu constater que ce petit quelque chose parvenait à opérer malgré la crainte ou l'agacement que j'inspirais.
J'approche mes lèvres des tiennes alors que dans un geste vif, je te choppe par la taille pour te plaquer contre moi, mon autre main raffermissant ma prise en se glissant dans ta nuque pour t'imposer ce baiser. Un baiser auquel tu ne réponds pas, toutefois tu sembles un bref instant paralysée face à mon initiative. Le contact est si bref que ça ne dure à peine que quelques secondes et tu me surprends alors en m'infligeant une paire de claques d'une violence inouïe. On sent qu'elle contient à elle seule toute la frustration et toute la retenue dont tu as fait preuve jusqu'ici et qui se libère dans un écho si brutale qu'il semble résonner à travers la pièce comme si l'espace d'un instant, il était passé au-dessus de la musique et du brouhaha ambiant pour lui conférer un instant de silence propre à en redoubler l'intensité.

Dans l'élan que tu me donnes par cette gifle monumentale, mon visage effectue une rotation sur le côté qui me laisse un instant con. On m'a déjà filé des baffes mais encore jamais avec une telle animosité. Je vois rouge sur l'instant même si j'accuse quelques secondes de totale stupeur durant lesquelles tu en profites pour prendre la fuite. Et crois-moi, c'est un choix plus que judicieux vu l'ouragan qui prend forme en moi. Mâchoire crispée, je tourne lentement le visage dans ta direction, comme dans un ralentis imposé par la faible tentative de contrôler les pulsions violentes qui me possèdent sur l'instant. Mais je sais trop bien que je ne sais plus me gérer quand j'éprouve cette sorte de colère qui m'envahit aussi sûrement qu'une trainée de poudre qui s'enflamme. Je te vois plus loin, à bonne distance de moi. Ou du moins, je remarque une silhouette qui te ressemble, se faire un chemin pressée à travers la foule en prenant la direction de la sortie. Je penche la tête d'un côté puis de l'autre, le regard féroce, faisant craquer mon cou avant de foncer droit devant, fendant la foule tel un bulldozer.

Déboulant bientôt par la porte de sortie, l'air frais me saisi. Mes yeux scrutent les alentours à ta recherche, le regard furibond. Je te repère bientôt dans un coin, proche de l'arrière du bâtiment. Je ne réfléchis pas, le pas aussi lourd que vif, je creuse l'écart et te choppe immédiatement pour te coller un aller-retour digne de ce nom. Mes mains claquent sur tes joues aussi vivement que toi un instant plus tôt. Dans l'obscurité de la nuit à peine éclairée par des lampadaires plus loin côté rue, je ne remarque cependant pas la présence d'une autre personne.

- Tu pensais pas m'en coller une sans avoir de retour ? dis-je en te repoussant alors vivement.


©️ 2981 12289 0


People like me fuck people like you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://www.screw-destiny.com/t5830-alejo-it-started-when-i-looke Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/10/2017
›› Commérages : 40
›› Pseudo : BlueLondon
›› Célébrité : Marlon Teixeira
›› Schizophrénie : Pas pour le moment :)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Mar 17 Oct - 15:37 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE ✻

Saël & Elphie & Alejo


Une autre soirée, et un autre jour de boulot pour ma pomme. Mais cela ne me dérangeait pas, bien au contraire. J'aimais mon boulot et je ne changerais les choses pour rien au monde. Le monde de la nuit avait un peu perdu de sa magie et de ses paillettes, mais étant donné que j'étais un oiseau de nuit... Travailler en tant que DJ au Blue Lagoon me plaisait plutôt bien. J'avais peu à peu appris à connaître des habitués et les emmerdeurs. Parce que comme partout, il y en avait. Mo patron semblait assez content de moi et de mon boulot, ce qui était assez satisfaisant. Apprécier son boulot et être apprécié pour ce qu'on fait... On a beau dire, c'est très gratifiant. Même si mes parents auraient sans doute préféré que je fasse médecine. Mais avec mes problèmes de dyscalculie et mon manque de motivation pour ce qui concerne le domaine scientifique... C'était tout simplement impossible. Et puis je me plaisais bien et je gagnais honnêtement ma vie. On ne pouvait malheureusement pas dire la même chose de tout le monde.

Il était l'heure de ma pause, et je buvais tranquillement une canette de coca, appuyé contre le mur du Blue Lagoon.
Je ne savais pas exactement quelle heure il était, mais je n'avais clairement pas terminé mon service. En tout cas les clubbers semblaient demander de mes services encore avec une certaine forme d'avidité. J'avais mis une playlist en aléatoire en attendant mon retour, j'avais le droit à une demie-heure de pause par soirée et je n'allais pas m'en priver.
L'air frais faisait du bien après la moiteur de la salle. Je portais un simple t-shirt blanc décoré d'une tête de mort aux couleurs fluorescentes portant des écouteurs, accompagné d'un jeans à la mode. Ces fameux jeans déchirés de partout.
Mais il faisait quand même chaud. J'étais d'ailleurs en train de m'éventer avec un carton du programme de la soirée,
lorsque je vis une demoiselle se dépêcher de sortir de l'établissement. Mais je n'y fis pas plus attention que cela,
je ne comptais plus le nombre de personne qui se précipitaient vers la sortie pour répondre à un appel. Ce qui attira mon regard par contre, ce fut le fait qu'elle était suivie peu après par un homme qui avait l'air furieux.

Je gardai malgré moi un oeil sur la scène, on ne savait jamais ce qu'il pouvait se passer dans l'excitation de la nuit. Excitation, dans tous les sens du terme. Et je ne fus pas déçu de la suite de l'action, si c'était ce que j'avais voulu. Je manquai de laisser tomber mon téléphone portable sur le sol en voyant cet homme, massif, coller une paire de gifle à cette demoiselle qui avait l'air ma foi toute frêle. « Putain de merde » marmonnai-je en fonçant vers le duo sans trop réfléchir. Mon sang n'avait fait qu'un tour. S'il y avait bien une chose que je détestais, c'était la violence gratuite et surtout contre une femme. « Oh! » criai-je en éliminant rapidement la distance qu'il y avait entre nous, à la fois pour marquer ma présence et l'empêcher d'aller plus loin. Puis je repoussai violemment ce type, profitant malgré tout de l'effet de surprise. J'étais grand moi aussi, bien que sûrement un peu moins musclé que ce monsieur aux cheveux longs. « Ca ne va pas ou quoi? » m'exclamai-je sans masquer la fureur que je ressentais, que ce soit dans ma voix ou dans mes gestes. « T'es quel genre de mec pour frapper une femme? » Oui parce que de mon opinion, un mec qui osait lever la main sur une femme n'était pas mieux qu'un gros frustré machiste et profondément atteint. « Laisse-la tranquille ou j'appelle les flics » menaçai-je en me tournant vers la seule femme du trio, pour voir comment elle allait.



Howlin' for you
« Keep the wolves from the door. I hear them scratching like I don't know better. Won't you keep the wolves from the doorIt won't be long before I cave in and open up the door. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/09/2017
›› Commérages : 310
›› Pseudo : Mannie
›› Célébrité : Crystal Reed
›› Schizophrénie : roman lewandowski (ft. daniel sharman) ✻ cecelia ayling (ft. merritt patterson) ✻ gabriella hepburn (ft. candice accola) ✻ jackson townsend (ft. tyler hoechlin)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Mar 17 Oct - 17:08 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE.

Saël, Elphie & Alejo

Effrayée, insécure et hantée par ses démons, Elphie venait de gifler cet homme qui l'avait forcé à l'embrasser, lorsqu'ils étaient dans cette boîte de nuit. La soirée qui s'annonçait extraordinaire s'était transformée en un véritable cauchemar. La brunette revivait la même chose qu'elle avait subi avec son ancien fiancé. Elle revivait le cauchemar dans lequel elle a été durant plusieurs années. Elphie avait eu le courage de s'en sortir, en venant s'installer à Cap Harbor. En venant vivre ici, elle était convaincue que sa vie allait être meilleure que celle qu'elle avait vécu à Paris, en France. Toutefois, ce soir, elle revivait la même chose qu'elle avait vécu dans sa ville natale. Elphie était sortie de la boîte de nuit, terrifiée à l'idée que l'homme soit derrière elle. Évidemment, elle avait raison, puisque l'homme était près d'elle. Il la choppe immédiatement et ses mains claquent vivement sur les joues de la brunette. Elphie ressent toute la douleur des claques que cet homme venait de lui donner. La brunette était désormais à sa merci, sans défense. Après tout, la gifle qu'elle lui avait donnée, dans la boîte de nuit, l'avait elle-même surprise. Elle n'aurait jamais pensé qu'elle pouvait être aussi forte. Toutefois, elle était convaincue qu'elle ne pourrait pas le refaire, se sentant désormais impuissante. Un homme venait de la frapper. Elle connaissait très bien ce monde, l'ayant vécu avec son ancien fiancé. Elle avait l'impression qu'elle méritait cela. Comme si quelqu'un avait écrit sur son front que les hommes pouvaient la gifler sans aucune conséquence. Non, il n'était pas question que ça se passe comme ça. Il fallait qu'elle se fasse aider, mais par qui? Personne ne semblait être présent, dans l'obscurité de la nuit. Il n'y avait que les lampadaires qui éclaircissaient les rues de Cap Harbor. « Tu... tu me fais mal... » Alors qu'elle était convaincue que l'inconnu allait la tuer, elle entendit la voix d'un autre homme. La voix d'un ange qui venait l'aider, ce qui la soulagea. Elphie vit cet ange repoussé l'homme. La brunette était désormais loin de l'inconnu qui l'avait fait souffrir. Elle regardait la scène entre les deux hommes, impuissante. Elle pourrait s'enfuir en courant et ne plus jamais revenir dans cette boîte de nuit, mais elle restait là, complètement paralysée par la terreur. L'ange gardien venait de dire à l'inconnu de la laisser tranquille ou il allait appeler la police. Même si elle ne voyait pas très bien, la Française était convaincue que l'inconnu était très en colère et qui allait tout faire pour se défendre ou il allait tout simplement se sauver.


Broken heart

≈ She's broken because she believed.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 10/10/2017
›› Commérages : 73
›› Pseudo : Sashamour
›› Célébrité : Jack Greystone
›› Schizophrénie : Sasha - Draven - Ax - Sam
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Ven 20 Oct - 10:13 )




Saël + Elphie + Alejo
« Au rythme de la musique.»

Un « Oh! » qui résonne puissamment plus loin derrière nous, attire mon attention. Le mec qui déboule dans notre direction m'écarte brusquement de la fille en me repoussant. J'atterris au sol dans l'élan, le cul par terre. Tiens un peu d'action ! Ça me plait !

« Ça ne va pas ou quoi? » m'adresses-tu dans une attitude aussi furieuse que sidérée.

- T'es encore un de ces foutu pèquenaud adepte du sacro-saint "pas touche au sexe faible" ? dis-je alors que je reste assis sur le sol, dans une attitude cool et sereine, les bras balants en appui sur mes genoux légèrement relevés. Je choppe mon paquet de clopes en prenant appui un instant sur le côté pour pouvoir l'extirper de ma poche, puis glisse une clope à mes lèvres alors que tu me lances :

« T'es quel genre de mec pour frapper une femme? »

- Le genre à t'en coller une aussi si tu me cherches un peu trop, fis-je en allumant tranquillement ma cigarette sans te lâcher des yeux, l'air toujours aussi serein.

« Laisse-la tranquille ou j'appelle les flics »

- Fais ... ! te provoquais-je en écartant les bras dans le vide dans un geste ouvert comme une invitation.
Tu te tournes vers la miss pour t'enquérir de son état. Elle reste là, comme paralysée par la scène ou ce qui s'est passé un instant plus tôt.

- Tu fous quoi plantée comme une quiche ? T'as vu je t'ai trouvé un ticket ! Pas mal ton chevalier servant ? dis-je à la fille en me redressant, usant de cet humour détaché de tout.  Allez va, tu m'as giflé, t'as eu le retour. Ni plus ni moins. Tu croyais que j'étais foutu d'aller plus loin ? dis-je en passant près de vous.

Alors que je m'éloigne tranquillement, j'esquisse un geste de salut en l'air, sans me retourner

- Tu sauras à l'avenir qu'on ne me cogne pas sciemment sans avoir la réplique.

Je regagne l'intérieur tranquillement, terminant ma clope en chemin. Parfois, je me dis que j'aurais pu être un type comme toi le mexicain ... . Ouais t'as des airs du sud, mec. Mais je suis ce que je suis, et cette violence qui boue en moi, ce culot et cette impulsivité qui me caractérisent et qui me font passer pour le pire machiste de tous les temps, sont là, tellement ancrées en moi qu'il est difficile de retrouver ce que j'ai pu être il y a longtemps. Quand le vécu et les fréquentations n'avaient pas encore de prises sur moi. Certes, on choisit de retirer ce qu'on veut des expériences de la vie. Ce n'est pas mon genre d'accuser les évènements qui m'ont amené à devenir comme ça. Même si c'est pourtant ce que je semble esquisser. Viendra peut-être un jour où cette rancœur et cette frustration m'échappera pour enfin me laisser respirer.


©️ 2981 12289 0


People like me fuck people like you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://www.screw-destiny.com/t5830-alejo-it-started-when-i-looke Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 08/10/2017
›› Commérages : 40
›› Pseudo : BlueLondon
›› Célébrité : Marlon Teixeira
›› Schizophrénie : Pas pour le moment :)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( Hier à 12:34 )




AU RYTHME DE LA MUSIQUE ✻

Saël & Elphie & Alejo


On parlait souvent des agressions possibles dans des boites de nuit, mais personnellement je ne m'étais jamais retrouvé face à une telle situation. Cette violence gratuite m'avait sortir de mes gonds et je n'avais pas hésité à m'approcher de vous. Il aurait très bien pu s'agir d'une de mes frangines, et si cela arrivait je donnerais n'importe quoi pour qu'on leur vienne en aide. Même si cela ne semblait pas être du goût de Monsieur muscles. « T'es encore un de ces foutu pèquenaud adepte du sacro-saint "pas touche au sexe faible" » En toute honnêteté, je me retins de lui cracher dessus. Mon projet premier était d'éviter des violences supplémentaires à cette jeune femme et éviter de la traumatiser en déclenchant une bagarre pleine de testostérone devant elle. « Le genre à t'en coller une aussi si tu me cherches un peu trop » Je lâchai un ricanement cette fois, légèrement provocateur, j'avoue. « Essaie seulement pour voir » lançai-je, avant de le menacer d'appeler les flics. J'étais sérieusement à deux doigts, mais j'étais à peu près certain que dès que je sortirais mon téléphone portable, tu disparaitrait. « Fais ... ! » Apparemment, la provocation était quelque chose qui était aussi bien encrée en toi. « Ne me tente pas trop » crachai-je avant de me dresser devant la demoiselle pour empêcher qu'il ne s'en prenne à nouveau à elle.

« Tu fous quoi plantée comme une quiche ? T'as vu je t'ai trouvé un ticket ! Pas mal ton chevalier servant ? Allez va, tu m'as giflé, t'as eu le retour. Ni plus ni moins. Tu croyais que j'étais foutu d'aller plus loin ? Tu sauras à l'avenir qu'on ne me cogne pas sciemment sans avoir la réplique. » Je ne savais pas si c'était mon corps ou ma personne entre les deux, mais il ne fit pas le moindre geste dans sa direction. Ce qui était déjà pas plus mal, dans le fond. Alors qu'il retournait paisiblement à l'intérieur, je me tournai dans la direction de la brunette, qui n'avait pas lâché un mot depuis quelques minutes. « Tout va bien? Tu aimerais qu'on appelle les flics? » lui demandai-je en la regardant attentivement. « Tu es venue seule? On peut retrouver tes amies si tu veux, ou alors je te ramène chez toi. » Je n'avais pas terminé ma soirée, mais je pense que n'importe qui pouvait comprendre la situation.



Howlin' for you
« Keep the wolves from the door. I hear them scratching like I don't know better. Won't you keep the wolves from the doorIt won't be long before I cave in and open up the door. » by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo. ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Au rythme de la musique. ✻ Saël, Elphie & Alejo.

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération