But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3}

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 62
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3} ✻ ( Sam 14 Oct - 0:52 )


But nights like this it seems are slowly fleeting
feat. Jewel

 
Lowan avait passé une partie de la journée à travailler. Non pas dans ce bar qui lui servait de couverture, mais bien dans ce poste de police où on lui avait emménagé un petit bureau. Il avait accès à certains fichiers et surtout, il était dans le calme. Contrairement à d’autres hommes travaillants là comme policiers américains, affecté à la ville, lui passait par l’entrée de derrière étant donné qu’il n’était rien d’autre qu’un membre de la GSG 9 allemande, infiltré dans une mission. Il était donc impératif pour qu’on ne le voit ni entrer, ni sortir de ce bâtiment, ce sur quoi il veillait scrupuleusement. Depuis le temps qu’il était là, il avait relativement bien avancé. Il faisait bien une mise au point de ce qu’il avait découvert et ce qu’il devait encore éclaircir, mais petit à petit il touchait son but. Mieux encore, ni Jewel ni Natheo ne se doutait de quelque chose. C’était un bon point pour lui, pour sa mission. Néanmoins, Lowan savait à quel point il était surveillé et à quel point ses supérieurs étaient certains qu’il allait trop loin. Selon eux, il n’était pas nécessaire qu’il passe autant de temps avec Jewel, ni même qu’il passe la nuit avec. Cette nuit il ne l’avait pas passée dans le cadre de son travail, loin de là. Pour une fois, il avait vraiment pensé à lui, à son bien être à lui et se perdre avec Jewel dans ces draps avaient été un moment qu’il aimerait sans doute partager encore et encore. Cette nuit avait été plus agréable et passionnelle que purement sexuelle. Elle n’était pas ce genre de vie qu’on prend pour se vider une bonne fois et qu’on jette après. Non, avec elle ça avait été différent, et s’il ne savait pas trop ce que ça signifiait réellement entre eux, ils arrivaient plus ou moins à vivre leur vie en assumant le fait que ce soir là ils avaient flanché, et ce délibérément. Lowan quant à lui persistait à rassurer ses supérieur en répétant sans celle qu’il contrôlait la situation. Oui, probablement, même si quand Jewel se trouvait dans les parages, il avait bien du mal à penser à sa mission. Mettre Natheo au trou pouvait faire d’elle sa complice et c’était une chose qu’il ne pourrait se pardonner, qu’elle verrait comme une trahison. Il essayait de la protéger, un peu comme il pouvait sans jouer les bodyguard à temps plein, mais s’il pouvait passer du temps avec elle dans le seul et unique espoir de la savoir en sécurité, et bien dans ce cas que cela ne tienne.

De retour dans son appartement, Lowan posa ses clés sur le meuble dans le hall d’entrée ainsi que son portable et sa veste. Dans sa main, il tenait fermement ses recherches et des éléments l’aidant à pousser l’opération un peu plus loin. Il se cuisina des pates bolo et en attendant que tout cela soit près, il s’affala dans son canapé avec ses documents entre les mains. Il ne vit pas vraiment le temps passé, comme il n’écoutait pas non plus ce qui se passait sur son écran de télévision, bien trop absorbé par ce qu’il avait entre les mains. Il savait qu’il y avait des choses qu’il devrait vérifier, pas certains d’avoir la même version, mais toutes cette histoire était délicate. Il commença à manger, tout à continuant de jeter un œil à ses trouvailles lorsqu’on sonna à sa porte. L’allemand rangea rapidement ses documents dans une armoire bien scellée et s’empressa de rejoindre le hall d’entrée afin de découvrir qui se trouvait derrière. Il fut étonné de voir la silhouette de la brunette qui avait hanté ses pensées un peu plus tôt, mais paniqué en la voyant ruée de coups « Jewel ? Mais qu’est-ce qu’il s’est passé ? » lui demanda-t-il, inquiet. Il prit sa main pour l’invité à entrer et l’aida à se débarrasser en attendant de comprendre ce qui lui était arrivé.






 
♡ ♡ ♡
 MACFLY
[/quote]


LOWAN MACKINTOSH

I pledge allegiance to the Flag of the Germany and to the Republic for which it stands: one Nation under God, indivisible, with Liberty and Justice for all."
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3} ✻ ( Jeu 19 Oct - 16:49 )


but nights like this it seems are slowly fleeting.

Lowan and Jewel..
LUCKYRED
Rien d’inhabituel. C’était ce que je croyais. Je ne m’attendais pas à vivre cela en sortant au soir. J’étais sortie, je venais de me disputer avec l’une de mes sœurs. Les mêmes mots, les mêmes remarques. « Tu ne fais pas partie de cette famille ! » Si seulement c’était vrai. Dernièrement ma vie était partie dans des endroits que je n’aurais jamais pensé devoir approfondir. Comme le fait d’avoir un frère en la personne de Tao. Un ami de Lowan. On va ne même pas penser à Lowan. Pourtant, je titube actuellement vers son domicile. J’aurais dû rejoindre mon frère, mais je n’avais pas le cran, Lowan. Pourquoi lui ? Je ne sais pas et les larmes coulant sur mes joues ne vont pas m’aider à me concentrer sur cette dernière. J’ai mal partout, je souffre de tout mon être, mais c’est la peur qui me hante. La peur, je n’ai jamais eu aussi peur même pas devant un film avec des requins ma plus grosse peur. Je n’ai rien sur moi. Pas de téléphone, pas d’argent. J’aurais pu demander un coup de main gentiment d’un mec conduisant un taxi, mais la confiance c’est envolé.

Hier j’étais à une soirée, m’amusant avec mes amis. Loin des complots et affaires de mon frère et de Lowan. Même si Lowan, je l’ai toujours trouvé si protecteur, tout comme mon frère, mais essayant de me tenir loin, éloignée de ces histoires que Nathéo avait amené dans ma vie. Puis, je ne sais pas, j’ai reçu un coup derrière la tête, me retrouvant dans une voiture, une arme pointé sur ma tempe, je sens encore l’engin froid contre cette dernière, ça me glace le sang, laissant mes poils se hérisser. J’ai fini dans un entrepôt, ne pouvant voir les personnes venant de me capturer. Sans même comprendre pourquoi. Qu’avais-je fait ? Puis le nom de Nathéo résonne encore dans ma tête. Le surnom de petite princesse murmuré d’une voix rauque à mon oreille. Je ne pourrais plus jamais entendre ce dernier. Je ne l’ai jamais aimé, mais là il me ramènera forcément à toute cette histoire. Toujours. Les coups, les mots, tout m’a fait peur, mais j’ai joué, j’ai continué à jouer la fille forte. Comme si je ne voulais pas voir qu’ils me brisaient, gardant cela sous clefs, dans mon cœur qui se brisait. « Dis à ton frère qu’il doit arrêter d’empiéter sur nos terrains, il comprendra …sinon toi tu seras un bon quatre heures … » Les mains glissant sur mes cuisses. Je le jure, je me suis débattue, j’ai tout fait, continuer de me battre. Encore et encore. Avec acharnement.  Il ne m’est rien arrivé. Les coups on plut jusqu’à ce que je sois jetée dans une décharge publique.

Premier réflexe les flics. J’aurais dû. Mais non. Ça créerait plus de problèmes qu’autre chose. Je ne voulais pas voir Nathéo aussi, car en voyant mon visage, mon corps, les bleues et encore gonflé de ces vingt-quatre heures d’horreur subit. Alors, j’arrivais à l’appartement de Lowan. Désespérée avec une forte envie de me plonger dans ses bras. Je n’ai pas reparlé avec lui depuis la dernière fois. J’avais eu du mal avec mon emploi du temps, ma famille me demandait à me voir, alors que j’apprenais à connaître Tao. Il n’osait pas parler au reste de la famille. Je le comprenais, ils ne sont pas tous facile à vivre. La porte s’ouvrit rapidement, ma main fût rejointe par celle de Lowan qui venait de me demander ce qu’il s’était passé. Je le suivais, tremblante complétement ailleurs, presque brisé, mais je devais être plus forte que ça. Demain ça ira mieux ! C’est beau de rêver. « On m’a … » Parler n’est pas si facile avec une douleur horrible à la mâchoire … Je baissais la tête n’osant pas croiser son regard. « Ils m’ont prise. »  Murmurais-je et sans comprendre pourquoi je finissais par me blottir dans ses bras lâchant les sanglots encore présent dans mon être. Le peu d’eau encore présent dans ce dernier, j’avais la bouche pâteuse et sec à la fois.






true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/03/2017
›› Commérages : 62
›› Pseudo : Kim/Ninou
›› Célébrité : Will Higginson
›› Schizophrénie : Nobody, I'm alone in my head
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3} ✻ ( Sam 21 Oct - 18:03 )


But nights like this it seems are slowly fleeting
feat. Jewel

 
Lowan n’avait pas souvenir d’attendre quelqu’un. Non, en fait il avait su dès qu’il avait passé la porte de chez lui, qu’il passerait une partie de sa soirée sur les rapports et les documents que lui avaient envoyé ses supérieurs. C’étaient donc de nouvelles pistes, des pistes sur lesquelles il devait se pencher pour avancer, pour mener à bien cette mission. Parfois un peu trop difficile à cadrer, le policier avait quelques fois du mal à respecter les ordres. Ca avait d’ailleurs été une de ses conditions pour accepter cette mission : agir en solo sans être guidé et manipulé comme un pantin. Ce qu’il retenait de son entretien téléphonique était sans doute ce qui avait été dit concernant Jewel. Selon eux, la sœur aussi avait quelque chose à se reprocher. Selon eux, elle était une des complices, et trempaient dans toutes ces histoires louches. Certes, Natheo avait parfois cette fâcheuse tendance à vouloir mêler sa sœur à ses histoires et pourtant, Lowan tentant tant bien que mal de proposer une autre alternative. Il essayait de ne pas la rendre complice, de la tenir à l’écart de tout ça. Déjà pour sa sécurité, mais en plus et surtout pour les charges qu’ils avaient déjà contre son frère à elle. « N’en faites pas une affaire personnelle, Mackintosh ! » lui avait dit son supérieur. Ce n’était pas le cas, du moins c’était ce que lui avait rétorqué Lowan. Il voulait juste éviter de mettre une jeune femme comme elle, ayant déjà subi des traumatismes dans sa vie, en prison. Evidemment, ça allait bien plus loin que ça, mais Lowan préférait ne pas y penser, laissant tout ça dans un coin de sa tête, comme si c’était loin d’être préoccupant. D’autant plus qu’il refusait que son travail et sa vie privée s’emmêlent. Ce qu’il s’était passé avec Jewel dans cette chambre d’hôtel était du domaine de sa vie privée et jamais il ne s’excuserait d’avoir succombé aux charmes de la jolie brune.

Lowan passa une main sur son visage, alors que tous ses papiers étaient éparpillés sur la table de son salon. Son regard glissait d’une photo à l’autre, d’un objectif à un autre repris sur une des feuilles ainsi que les profils de certains gars qu’il n’avait pas encore eu l’occasion de rencontrer. Il cherchait un peu comment démêler tout ça, comment arriver à tout faire exploser en y sortant indemne, mais pas que lui. Il rassembla tous les documents et s’enfonça un peu plus dans le canapé, cherchant comment s’y prendre, comment arriver à chopper plus d’infos. Natheo en avait peut-être lui, mais comment avancer le fait qu’il connaissait ces personnes de noms alors qu’il n’est même pas originaire de cette ville ? Des questions lui ravageant l’esprit pendant qu’à quelques mètres, on venait sonner à sa porte. Il planqua ses documents dans un lieu sûr avant d’ouvrir. Il ne s’attendait pas à y trouver Jewel, mais encore moins dans l’état dans lequel elle se trouvait. Le visage abimé et rempli de larmes qui continuaient leur course le long de ses joues. Il la regardait, cherchant à comprendre ce qui lui était arrivé, puis l’attira dans ses bras, lui offrant un peu de réconfort. Il n’était pas Natheo, mais il pouvait toujours faire ce qu’il pouvait pour l’aider et être là pour elle. Lowan s’écarta légèrement, puis l’attira vers son canapé. Elle y serait toujours beaucoup plus à l’aise que debout dans l’entrée. Sa main vint délicatement se poser sur la joue de la jeune femme pour en essuyer les larmes s’y perdant encore « Est-ce que tu veux un verre d’eau ? » il regarda autour de lui. Il ne voulait pas l’obliger à parler alors qu’elle semblait encore choquée de ce qu’elle avait vécu. Pourtant, lui-même éprouvait de l’inquiétude, se faisant une multitude de films quant à ce qu’on avait bien pu lui faire subir « Si tu veux, tu peux aussi te doucher et puis, j’ai fait des pâtes, tu peux manger aussi et puis on se pose et quand tu le sens, tu m’expliques ce qui t’es arrivé ? » Il plongea son regard dans celui de Jewel et dégagea une mèche de son visage « Tu risques rien ici, Jewel. Je ne laisserai personne te faire du mal, et tu peux rester là autant de temps que tu veux. Mais faut que tu me dises ce qui t’es arrivé » grimaça-t-il en gardant son regard posé sur elle. Elle n’avait pas l’air vraiment en état de revivre mentalement ce qu’elle avait déjà vécu, d’où l’idée de d’abord la mettre à son aise et de la rassurer.




 
♡ ♡ ♡
 MACFLY


LOWAN MACKINTOSH

I pledge allegiance to the Flag of the Germany and to the Republic for which it stands: one Nation under God, indivisible, with Liberty and Justice for all."
©️ FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 16/03/2017
›› Commérages : 66
›› Pseudo : LKD
›› Célébrité : Camila Fucking sexy Mendes
›› Schizophrénie : Ysaline (Lindsey Morgan) Binky (Gigi Hadid) Olina (Vanessa hudgens)
›› more about me

Re: But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3} ✻ ( Jeu 7 Déc - 19:57 )


but nights like this it seems are slowly fleeting.

Lowan and Jewel..
LUCKYRED
J’aurais dû appeler la police, mais sans le téléphone je ne pouvais rien faire .Le commissariat était juste à côté de moi, mais j’ai préféré m’envoler en marchant le plus vite possible en direction de chez Lowan. Pourquoi lui ? Je n’en sais strictement rien. Mais, je ne veux pas voir mon frère et encore moins la police. Je suis loin de me douter que je me faufile droit vers cette dernière ne la personne de Lowan. J’ai mal, je marche, mais à chaque respiration je suis obligée de déglutir pour pouvoir reprendre un peu d’air, pour ne pas mourir de douleur sur place. Je me revois face à cette arme, à ces menaces qu’on m’a lancées en pleine face. On m’a touché, frappé … il ne m’est pourtant rien arrivée de si effroyable, il aurait pu m’arriver bien plus ! Me faire violer, mourir … que sais-je encore. Ma tête est lourde, j’ai l’impression que le monde qui m’entoure tourne, que je ne marche pas droit. Rien ne va plus. Les pleurs ne cessent de couler, embuant mes yeux et m’empêchant de voir correctement les personnes qui m’entourent. J’aurais dû aller aux flics. Plus près que Lowan. Mais ce fut la seule solution qui m’avait réellement plus. J’avais besoin d’être rassuré et ça cet instant ce n’était que la peur qui m’enivrait. Incapable de faire confiance à personne même pas à cet homme s’étant proposé à m’emmener en me voyant si mal au point. Moi aussi je me serais arrêtée sur une fille ayant tant de blessure et de couleur sur le visage.

Devant la porte de Lowan, je cogne cette dernière, déglutissant toujours avec énormément de mal. Je sens encore ces mains sur moi, ces haleines puantes s’infiltrant dans mes narines. Je me rappelle de tout et tout se mélange dans ma tête. Je ne me sens pas bien. Je me sens mal. Lowan face à moi et presque aussitôt je m’étais retrouvée dans ses bras. Les sanglots étaient plus intense, je laissais tout partir, laissant encore les souvenirs venir me tracasser, me laissait à mal, comme si chacun des petits souvenirs de ces dernières vingt-quatre heures tranchait mes organes un à un pour me laisser pour me laisser mourir à petit feu. Je hume le parfum de Lowan, ça me fait du bien, mais sans me faire aller mieux. Je sens mes entrailles me turlupiner, je les sens ce tournoyer me donnant la nausée. Je me laisse guider jusqu’à son canapé. Je ne prête attention à rien. Je n’ai pas envie d’en dire plus pourtant mes mots pourraient laisser croire à pire comme un viol : ils m’ont prise. Mais ce n’est pas le cas mon esprit est atout aussi embué que ma vue pour le moment. Je suis tremblante et je l’entends me proposer un verre d’eau. Mon regard se pose dans le sien, sans trop y rester. Je ne me sens pas à mon aise. Je ne devrais pas pleurer un peu plus pour un verre d’eau, pourtant c’est ce qui se passe. « Non … » Ma voix est tremblante est la preuve d’un certains mal être. Je me colle un peu plus à lui, tentant de trouver du calme, de me sentir bien. D’être complétement rassurée, mais je l’avoue ses bras, m’aide, ça m’aide d’être là. Il déblaye un tas de chose, d’une voix douce. « Je ne veux pas en parler … pas pour le moment … je veux juste être là ! » là. En gros avec lui, ce qui est ridicule. Il n’y a rien entre nous, pas vrai ? Je ne me pose pas vraiment la question. Je renifle. « Je vais prendre une douche… » Je tente de ne pas me remettre à sangloter, pourtant c’est ce qui se passe. Mes mains jouent ensemble, je suis à l’aise tout en étant complètement mal à l’aise.

Je me lève avec énormément de mal. Beaucoup trop. Mes jambes son frivole, tremblante. Je tremble de tout mon être, j’ai une sensation de froid, de peur, tout se mélange dans mon esprit que je ne sais pas trop quoi faire. Je l’observe un instant, pinçant mes lèvres entres elles, pas une tactique de séduction, juste un mouvement de contrôle. « Ne préviens pas Nathéo … » Je pensais à Nathéo, car j’ai peur de sa réaction et ce dont il serait capable de faire. Je reste plantée là, comme si mes jambes, mes pieds ne peuvent plus rien faire. N’y même me conduire simplement dans une bonne douche chaude, par mes propres moyens.







true love  ...   never waits
Les filles c'est comme ça, même si elles sont plutôt moches, même si elles sont plutôt connes, chaque fois qu'elles font quelque chose de chouette on tombe à moitié amoureux d'elles et alors on sait plus où on en est. Les filles. Bordel. Elles peuvent vous rendre dingue. Comme rien. Vraiment. — LUCKYRED.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3} ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

But nights like this it seems are slowly fleeting {Lowel <3}

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération