Let's start all over ✻ DEVON

 :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 475
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Let's start all over ✻ DEVON ✻ ( Sam 14 Oct - 19:53 )



Let's start all over
BROAKLEY is in da place

Un groupe de vieux est entrain de l'appeler. ils sont au fond du bar, le Oakley a légèrement la flemme de bouger de sa place, mais il le fait. Il est obligé, non ? A peine arrivé qu'il se fait saisir par les épaules et qu'on l'oblige à s’asseoir avec eux sur les banquettes. Eh, calme. Il a pas envie d'abîmer tout ce beau monde. « Ok les gars. C'est gentil mais j'ai du boulot. » La grosse bise sur vos fesses ridées. Ciao ! Sauf que ces derniers se mettent à l'acclamer. Pardon, mais pourquoi ? C'est bien la première fois qu'on lui fait ce coup et ... Ça lui plait plutôt bien. « Vous êtes mignons, hein. Mais faites ça à quelqu'un d'autres, vous voulez ... » Parce que finalement, le fait d'entendre son prénom répété en boucle, encore et encore, ça le fou en rogne et ça l'énerve. Il a pas que ça à faire. Il doit faire tourner son entreprise et virer ces malpropres qui veulent juste boire sans payer. Ou baiser. Parfois les deux ! Inacceptable. Mais pour qu'il puisse partir, monsieur doit boire plusieurs shots. Comme s'il était pas habitué ! Et un, deux ... Il s'arrête au cinquième sans avoir tremblé une seule fois. « Allez, bisous bisous les grand-pères alcoolique ! » Ryan se lève, donne un coup de boule à celui qui tente de le faire rester et se dirige droit vers le bar se refaire une tournée de shots pour lui-même. Dix ! C'est déjà un bon début de soirée. Il peut désormais être dans l'ambiance. Les heures défiles, les clients aussi, l'alcool coule à flots et Ryan n'en a pas touché de nouveau. Il s'amuse actuellement à danser autour d'une danse de pole-dance parce qu'il a trop chaud et qu'il lui faut un prétexte pour faire tomber le haut. Et un Ryan en jean, un ! « Dégage de là, pouffiasse ! » Il lui aurait presque craché dessus si sa main ne l'avait pas poussé de l'estrade. La scène est à lui ce soir. Tout du moins, pendant les quinze dernières minutes avant que le Blue Lagoon ne ferme. « C'EST FINIIIII ! » Il a presque envie de pleurer. Il s'était éclater ce soir. Même qu'il était fière de lui parce qu'il avait volontairement tapé personne. « ET JE SUIS MÊME PAS BOURRE ! » Ils peuvent tous être fière de leur patron. D'ailleurs, le Oakley s'applaudit pour cet exploit. « Cassez-vous maintenant. Je rangerai demain. » Il est même d'humeur généreuse. Ils devraient en profiter. Les employés prennent leurs affaires et s'en vont un à un sous son œil vigilant. PARFAIT ! Il est enfin libre et peu faire ce qu'il lui plait. Dans les frigos, il reste une bouteille de vodka et une autre de get 27, il les prends et monte jusqu'à la garçonnière. Il s'attendait à être tout seul mais il trouve un Devon sauvage dans la cuisine entrain de fumer. Il dort pas ? Ryan fronce les sourcils et ne lui adresse pas un mot. Il prends juste un truc à manger. Genre ... « PUTAIN DE SALE RACE DE CHAT DE MERDE ! » Il a mangé la moitié de ses croissants au beurre qu'il avait acheté avant de prendre son service. « Il va me le payer. » C'est pas des caresse qu'il va avoir cette nuit mais un magnifique coup de pied au cul. Il pensait qu'ils avaient réussi à se mettre d'accord. Le chat ne mangent pas ses croissants et Ryan ne boit pas le lait de Simba. Mais faut croire que le pacte est rompu. Tss. Sale bête. Il lui pardonnera tout quand il verra sa bouille. Pour la peine, il va ouvrir la vodka et boire un coup. « T'veux un verre ? » qu'il demande à Devon. Ils n'ont peut-être plus de contact, cela n'empêche que le Oakley peut quand même deviner l'humeur de son cousin. C'est un peu son frère. Pardon, c'était un peu son frère auparavant. Alors qu'il entre dans ses rêveries, ses yeux sont captivés par une brillance qui démarre de la main gauche du Oakley Senior. « Uhm. » Il fait une petite mine mi-boudeuse, mi-intriguée. C'est quoi c'te merde au bout de son doigt ? « Eh ! » qu'il s'exclame en faisant claquer ses poings sur la table. « T'veux pas faire un jeu avec moi ? » Il entends déjà le non grave, violent et sanglant parvenir à ses oreilles. Mais il perds pas espoir. « Je te pose une question. Si la réponse est oui, tu bois un coup. Si c'est non, je bois. » Intriguant, non ? « T'façooooooon, j'ai déjà la tête dans le cul ! » Alors Devon devrait être content, c'est pas lui qui allait boire. « C'quoi cette bague à ton doigt ? » Ah ouais .. C'est vrai. Il devait poser des questions qui impliquaient un oui u un non. « Attends, attends ... » Il boit une gorgée de vodka et se concentre. « T'as une bague sur le doigt ? » On va commencer simple. Et si c'est oui, monsieur doit boire ! « C'est rigolo ! Parce que c'est pas du tout ton style. Ca fait un peu plouc. » Mais c'est que son avis. « Ca me fait penser quand je devais me marier ! Comme si tu l'étais ! » Bah ouais, il le serait. N'est-ce pas ? WAIT. Il fronce les sourcils « T'es marié ? » Il sait pas trop s'il préfère boire lui ou plutôt que se soit son cousin. La réponse lui fait un peu peur.



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/05/2016
›› Commérages : 248
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : sebastian sexy stan
›› Schizophrénie : Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's start all over ✻ DEVON ✻ ( Mer 18 Oct - 15:40 )


let's start all over
Everyone can see we're together as we walk on by. And, and we fly just like birds of a feather I won't tell no lie. All, all of the people around us they say. Can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.


Depuis que Devon était rentré de Las-Vegas, sa tête semblait sans cesse être ailleurs. Et cela n'avait absolument rien de très surprenant quand on y pensait. Marié. Il était marié. Lui, Devon Oakley, grand célibataire convaincu depuis des années, adepte de la drague de masse, grand maître de l'enlevage de petite culotte, était marié. Et à sa meilleure amie, qui plus est. Si on lui avait dit cela il y a quelque temps, Devon aurait sans doute rit. Mais toute sa relation avec Riley était une surprise pour le jeune homme. Pendant longtemps, ils avaient joué au jeu du chat et de la souris tous les deux, sans jamais succomber. Puis, ils avaient succombé, sans oser en parler. Puis ils en avaient parlé et avaient remis le couvert, plusieurs fois, refusant cependant de mettre des mots sur leur relation. C'était déjà dur pour lui de savoir si c'était des sex-friends ou s'ils formaient un couple, les voilà marié. Et Devon était d'autant plus perturbé qu'il ne savait toujours pas ce qu'il ressentait et encore moins ce que ce mariage voulait dire, au final. Qu'est-ce qu'il allait changer dans leur vie ? Il n'en savait rien. Et Riley et lui n'en avaient pas parler tous les deux, comme à leur habitude. Dire qu'il était déstabilisé était un euphémisme. En temps normal, le jeune homme aurait eu une conversation très animée avec son cousin pour mettre les choses au clair. Ils auraient même été jusqu'à faire un tableau de synthèse qui prendrait en compte tous les éléments de cette histoire. Mais voilà, Devon ne lui adressait plus la parole depuis l'épisode du poker. Il avait eu du mal à ne rien dire à Riley, pour qu'elle ne s'en mêle pas et au fond de lui, il voulait protéger Ryan, donc il n'avait pas besoin d'impliquer quelqu'un dans leur différent. Mais Devon n'arrivait même plus à le regarder. Quand ils travaillaient au Blue Lagoon, l'aîné des deux se contenter du minimum syndical de parole, juste pour que tout ne parte pas en couilles au travail. Et une fois à la maison, il évitait son cousin comme la peste. Cette situation était pesante pour le jeune homme, qui n'aimait pas en vouloir à son frère. Mais il était allé trop loin et Devon n'avait pas envie de faire le premier pas pour désamorcer la crise entre eux. Toujours était-il qu'il ruminait ses sales pensées tout seul dans son coin et qu'en plus de se traîner une sale migraine, il allait finir par péter un câble bientôt, s'il ne parlait pas de ce qu'il ressentait à quelqu'un. Et qu'est-ce qu'il ressentait déjà ? Ça c'était la question à un million de dollars, parce que même s'il avait toujours pensé qu'il ne se marierait jamais, il aurait imaginé que s'il changeait d'avis, ce serait autrement que pendant une nuit d'ébriété à Las-Vegas. Bref. Totalement perturbé, Devon Oakley se noyait corps et âme dans le travail. Il lui arrivait même plus régulièrement de boire un verre avec les clients ces derniers temps, ce qu'il refusait en temps normal. Trop d'alcool tue l'alcool, c'était sa devise. Enfin c'était surtout sa devise post-prison slash ne surtout pas violer la conditionnelle et repasser par la case prison. Et pourtant ce soir, Devon avait décidé de laisser Ryan se démerder. Pas de bar, pas de Blue Lagoon. Juste lui, du bon whisky et des cigarettes. Il ne savait pas combien de whisky il avait bu, mais la bouteille avait été vidée déjà de plus d'un quart. Quant à son paquet de cigarette, il était à moitié entamé. Généralement, Devon n'aimait pas fumer dans la garçonnière, parce que l'odeur restait accrochée aux tissus, aux murs, et bref, l'odeur de tabac froid ce n'était pas trop son truc. Mais pour cette fois, il faisait une exception, se bougeant jusqu'à la cuisine en traînant sa patte folle derrière lui chaque fois qu'il voulait s'en griller une. C'était précisément ce qu'il était en train de faire quand son cousin rentra de son service. Ah, c'était déjà l'heure de la fermeture, il était si tard que cela ? Peu importe. Le jeune homme lui adressa à peine un regard, même quand celui-ci vint dans la cuisine pour se chercher à manger sans doute et pester contre son chat. Devon ne réagit pas, comme si son cerveau était totalement déconnecté. Si, si, Devon à un cerveau. Jusqu'à ce que Ryan lui propose à boire. Ils se reparlaient de nouveau ? Non. Accepter un verre ce n'était pas pardonner, mais il avait bien envie de boire. « Ouais », se contenta-t-il de répondre, en écrasant son mégot dans le cendrier. Mais alors que Devon ne voulait que son verre et aller se mettre au lit, Ryan parlait. Comme à son habitude. Il n'y avait pas de bouton pause sur cette machine ? Ou bien tout simplement ne pouvait-il pas être fatigué une fois dans sa vie. « Un jeu ? », demanda Devon, perplexe. Genre ils ne se parlaient plus depuis plusieurs semaines, mais Ryan avait dans l'idée qu'ils allaient faire un jeu. C'était l'idée la plus con qu'il avait jamais entendu. Mais bon, ce n'était pas comme si Devon avait une activité plus excitante prévue ce soir. « Et puis ouais, faisons ton jeu, j'ai rien d'mieux à foutre d'toute façon », répondit-il finalement. Et puis au moins, il pourrait continuer à boire et peut-être qu'il serait assez saoul pour passer une nuit à dormir sans penser à la situation merdique dans laquelle il s'était foutu comme le gros con qu'il était.  A la question de son cousin, il porta son regard sur son alliance. Oui, c'est vrai, il ne lui avait rien dit. Et pourtant … « J'peux pas t'répondre, c'est pas une question où on peut répondre par oui ou non », rétorqua-t-il, tel le gros relou qu'il était. Ben quoi ? C'était pas lui qui avait inventé les règles, c'était Ryan qui avait dit. Il buvait un coup pour oui, et Ryan un coup pour non. Mais c'quoi cette bague, c'était pas une question par oui ou non. Puis en vrai il avait pas envie de répondre. Mais Ryan était têtu et il était bien décidé à savoir. Ryan lui demanda ensuite s'il avait une bague au doigt et là encore c'était une question con. Parce que c'était une évidence qu'il avait une bague au doigt non ? Toutefois, jouant le jeu, Devon avala une gorgée du liquide alcoolisé. Mais ça ne lui suffit pas au Oakley junior. Il divague, il pense que ça fait plouc, il pense que ça fait bague de marié. Bref, il part dans des délires et il pose trop de questions. « C'pas à toi de poser une question là », le coupa-t-il. Devon réfléchit. Son estomac se mit à grogner. « Il nous reste des chips ? », demanda-t-il. Puis il leva les yeux au ciel. « Merde ! », râla-t-il. Maintenant il avait grillé sa question pour de la merde. Ce qu'il pouvait être con des fois. Agacé contre sa bêtise, Devon se posa sur le canapé du salon. Et conscient de quelle serait la prochaine question de Ryan, il le devança. « Riley et moi on s'est marié à Vegas », déclara-t-il comme s'il parlait de la pluie et du beau temps avant de vider son verre d'une traite.




YOU'RE MY VENOMOUS POISON
Look into my eyes, you will see what you mean to me. Search your heart, search your soul and when you find me there, you'll search no more. Don't tell me it's not worth tryin' for. You can't tell me it's not worth dyin' for. You know it's true. Everything I do, I do it for you.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/01/2016
›› Commérages : 475
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Chris Godness Wood
›› Schizophrénie : Cameron Thompson (Dylan O'brien), Shane Hollister (Jack Falahee), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's start all over ✻ DEVON ✻ ( Ven 3 Nov - 16:25 )



Let's start all over
BROAKLEY is in da place

Il pensait que cette soirée n'allait jamais finir. Pourtant, il est bel et bien entrain de monter les escaliers pour parvenir à la garçonnière jouxtant le Blue Lagoon. Est-ce qu'il est fatigué ? Oui et non. Il aura largement le temps de faire la grasse matinée. Du coup, il peut s'octroyer quelques heures supplémentaires pour profiter de la nuit fraîche et de ses magnifiques croissants pur beurre qu'il avait acheté plus tôt. Malheureusement, Ryan pensait être le seul debout et il retrouve, non sans levé les yeux au ciel, son cousin dans la cuisine, accoudé prêt de la fenêtre, fumant sa cigarette. Great ! Il se serait passé de cette rencontre. Plus rien ne va entre eux et aucun des deux Oakley est prêt à faire le premier pas. Ils sont tous les deux en tord, c'est certain. Peut-être plus Ryan que Devon. Il devrait probablement s'excuser pour l'avoir taper sans véritable raison, et pour lui avoir bousillé une deuxième fois son genou. Parfois, ça le démange de ne pas lui ordonner de s’asseoir. Il déteste le voir boiter et il déteste encore plus savoir que c'est à cause de sa folie et sa connerie. Deuxième malheur dans sa soirée ? La disparition soudaine de la moitié de son stock de croissant. Il connait le coupable : Simba. Son chat va finir par le tuer à force de manger tout ce qu'aime le brun. C'est pas gentil ! A défaut de pouvoir se remplir le ventre avec ses viennoiseries favorites, il va le faire en compagnie de bouteilles. De toute façon, Ryan est déjà bien amoché ce soir : il a bu plus que de mesure et son petit joint l'a tué presque instantanément. Tout ceci le pousse à proposer un petit jeu fort bien amusant à son cousin. Allez ! Ryan fait une petite moue après sa demande. C'est juste des questions et des verres d'alcool. Il ne va pas mourir. « Ouais » COOOOOOOL ! Ryan sort rapidement tout ce dont ils ont besoin : deux verres, des bouteilles et eux. « Un jeu ? » Quoi ? Il a les oreilles mal nettoyé ? « Ouais, un jeu ! » please. Il peut accepter. Ca va leur aire du bien, même s'ils se font la gueule. Au moins, ils pourront dormir calmement ce soir puisqu'ils auront eu leur dose. Ryan aura eu sa dose, c'est certain. « Et puis ouais, faisons ton jeu, j'ai rien d'mieux à foutre d'toute façon » Le brun s'exclame de joie. « Ouais, t'as pas de nénette à baiser ! » C'est triste pour lui. Mais ça arrange le Oakley. Il explique les règles du jeu, se perds un peu dans ses propos et lance la première question qui ne ressemble en rien à celle qu'il devait poser. Très bien ! Il s'est trompé. Il a perdu. « J'peux pas t'répondre, c'est pas une question où on peut répondre par oui ou non » Il râle un peu mais finit tout de même par boire son verre d'une seule traite. Il le remplis automatiquement, il allait bientôt boire son second avec sa prochaine question. « C'pas à toi de poser une question là » EH ! C'est de la triche ! « VAS-Y. C'PAS JUSTE ! » Il a pas eu le droit de poser sa question. Enfin, si. Mais il s'est trompé. Il a le droit à une deuxième chance. Surtout que c'est lui qui a inventé le jeu alors c'est lui qui change les règles à sa façon. « Il nous reste des chips ? » Heu ... Il sait pas. Ryan hausse les épaules. « Merde ! » Mouahaha. Bien fait ! « BOIS ! » A ce rythme, il allait finir les bouteilles en cinq minutes et se faire la guerre pour être le premier devant la cuve des toilettes. A LUI ! Son regard est attiré par la main de Devon. Depuis quand il porte une bague ? Il est marié ? « Riley et moi on s'est marié à Vegas » OH. MY. GOD. « CA VEUT DIRE OUI ! » Ryan est un peu sourd ce soir. « T'as bu ton verre, ça veut dire oui ! » Il le savait ! Ryan se dépêche de chercher un paquet de chips dans les tiroir et se poste devant Devon. « Pourquoi je suis pas au courant ? » Eh ! Il a pas triché, il a levé le pouce en haut pour dire pause, ok ? « Pourquoi vous vous êtes mariés là-bas ? » Il voulait Elvis Presley oranges comme prête, c'est ça ? Sachez que Ryan aurait pu se déguiser et faire la même prestation pour zéro centimes. « POURQUOI J’ÉTAIS PAS LA ? » Il avait pris comme qui témoin, hein ? Il va aller le frapper, l’égorger, l’étouffer, le tuer et l'enterrer ce bâtard qui lui avait pris sa place. « Pourquoi tu faisais la gueule quand tu l'as dit ? » Non, il a pas encore fini avec ces pourquoi. C'est un gosse, ça pose souvent des pourquoi. « Tu l'aimes pas, c'est-ça ? Pourquoi ??!! » Non. Devon, il aimait Riley. C'était évident. Alors il y avait une autre raison. « Elle veut plus d'toi parce que tu ressemble à un vieux canard boiteux ? » Pauvre bébé. « Et, uhm. Pourquoi on trinque pas ? » DEVON S'EST MARIE A RILEY ! Il sait même pas s'il a pensé très fort où s'il l'a hurlé dans la pièce. Ryan se contenait du mieux qu'il pouvait mais sa joie explose d'un seul coup. Le paquet de chips tombe sur le sol alors qu'il commence à se dandiner les fesses comme un rabat-joie. Ça danse du bonheur. Il en une autre aussi pour la danse de la pluie et celle de la tristesse. Le voilà désormais qu'il court jusqu'à la fenêtre la plus proche, interpelle un passant marchant tranquillement en bas, en pleine nuit. « HEY ! MON COUSIN IL S'EST MARIE ! » Ok. Faut que le gars se calme en bas. D'où il lui fait un fuck comme ça ? « ESPÈCE DE SOUS-MERDE ! » Tss. Il revient donc sur ces pas, saute sur le canapé. « T'ES MARIE ! T'ES MARIE ! T'ES MARIE ! » Et il est saoule, saoule, saoule.



✻ the blood of stars ran in his veins
Did you say it ? “I love you. I don’t ever want to live without you. You changed my life.” Did you say it ? Make a plan. Set a goal. Work toward it, but every now and then, look around ; Drink it in ’cause this is it. It might all be gone tomorrow.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/05/2016
›› Commérages : 248
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : sebastian sexy stan
›› Schizophrénie : Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Shelley Hennig) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Let's start all over ✻ DEVON ✻ ( Lun 6 Nov - 20:36 )


let's start all over
Everyone can see we're together as we walk on by. And, and we fly just like birds of a feather I won't tell no lie. All, all of the people around us they say. Can they be that close. Just let me state for the record. We're giving love in a family dose.


Devon était vraiment agacé. Franchement, il ne pouvait pas juste ruminer son mariage en paix et en silence ? Non, il fallait que Ryan se la ramène. Il n'en pouvait plus de voir sa sale petite gueule tous les jours. Oui, il était en colère. En fait, il était en colère et ne l'était pas, en même temps. Parce qu'il aimait son cousin. Il l'aimait comme un frère. Mais chaque fois que Devon se disait que cette histoire avait assez durée et qu'ils devraient passer à autre chose, la douleur à son genou lui rappelait que Ryan s'était comporté comme le roi des enfoirés et que rien que pour cela, il ne voulait plus lui parler. Alors chaque fois que Devon croisait Ryan, il avait envie d'aller ailleurs, loin de lui. Ce qui était un peu compliqué puisqu'ils partageaient le même lieu de travail et le même appartement. A vrai dire, ça l'aurait grandement arrangé que Ryan aille s'installer ailleurs. Avec Rachel par exemple. Lui-même serait bien allé s'installer chez Riley, si la jeune femme ne passait pas six jours sur sept dans cet appartement. Mais voilà, les deux jeunes hommes étaient obligés de cohabiter et Devon, ça ne lui plaisait pas du tout. Il n'aimait habiter avec son cousin que quand ils s'entendaient bien. Mais là, c'était fini l'histoire d'amour entre les cousins, c'était la rupture. Devon grogna, mécontent, sans accueillir le jeune homme. Il l'écoutait simplement pester. Si seulement son chat pouvait le griffer à un endroit bien douloureux, Devon lui offrirait tout un tas de croissants pour le féliciter. Mais à défaut, Ryan lui proposa de boire. Et Devon, il avait bien envie de boire. De toute façon, il avait déjà bien picolé tout seul, mais il n'aimait généralement pas boire seul, il avait l'impression que ça le faisait passer pour un vieux con alcoolique. Maintenant, ils seraient deux cons picolant ensemble. A faire un jeu. Un jeu ? Devon n'aimait pas jouer. Mais après tout pourquoi pas. Ce n'était pas comme s'il avait autre chose à faire non plus. « Nan pas d'nénette à baiser », répéta-t-il comme un con. En même temps, sa nénette elle n'était pas là et Devon il en avait un peu marre de draguer toutes les minettes de Cap Harbor. Apparemment, il vieillissait et il mûrissait. Enfin, mûrir, peut-être pas. A vrai dire, sa Riley était bien trop importante pour lui pour qu'il veuille d'une autre femme. Mais Devon ne voulait pas l'avouer. Il ne voulait même pas se l'avouer à lui même. Un peu con l'énergumène. Et d'ailleurs, il avait bien décidé d'être casse couilles. Ryan ne respectait pas ses propres règles. Devon n'était pas du tout d'accord. En plus, il faisait tout pour éviter le sujet mariage depuis qu'il était revenu de Las-Vegas. Il n'était pas prêt. Il n'était pas venu ici pour souffrir ok?. « C'pas ma faute si tu sais pas jouer à ton jeu », râla Devon. Hey, oh. Il n'allait pas commencer à lui casser les bonbons, sinon Devon au lieu de jouer avec lui, il irait se pieuter. Mais Devon, lui aussi à beaucoup trop bu. Et lui aussi les règles de ce jeu lui échappent. Il avait grillé sa question pour des conneries. « Mais mais mais. Pourquoi j'dois boire ? Tu m'as pas dis si on avait des chips », répondit-il en se grattant la nuque. Il avait dit quoi déjà Ryan ? Oui il devait boire ? Non il devait boire ? Oh putain, il savait plus. « J'comprends rien à ton jeu », bougonna-t-il. Voilà, et plutôt que de réfléchir, le jeune homme vide son verre. Il s'en foutait des règles, il voulait boire. Devon peste, Devon râle. Et Devon finit par avouer. Oui, il est marié. Oui il a été assez con pour croire que Elvis était vivant et qu'il pouvait épouser sa meilleure amie comme ça, tranquille. Comme si ça n'aurait pas de conséquences au réveil. Mais ça en avait, des putains de conséquences. Parce qu'il était marié. Ce n'était pas rien. C'était pas un genre d'engagement à vie ? En tout cas, ce qu'il savait, c'était que Riley et lui avaient fait une putain de grosse connerie, parce qu'ils étaient tous les deux idiots. « Pourquoi tu cries ?! », grogna Devon. Il avait foutu quoi au Blue Lagoon pour être dur de la feuille comme ça ? Et pourquoi il agissait comme s'il venait d'apprendre une super bonne nouvelle. C'était pas une super nouvelle. Il voyait pas que c'était un drame ? « T'es pas au courant parce que t'étais un sale con ces derniers temps. Puis t'as pas décroché quand Riley t'as appelé », râla Devon. De toute façon, il n'aurait pas voulu que quelqu'un assiste à cette gigantesque plaisanterie. Il était déjà suffisamment mal à l'aise comme ça. Il avait été con, personne n'était obligé d'être témoin de sa connerie. « Parce que … », commença Devon. Il réfléchit. Pourquoi déjà ? Il lui fallait quelques secondes pour retrouver ses mots. « Parce que le king était vivant », affirma-t-il, comme si c'était l'explication la plus logique du monde. Il se souvenait de sa fierté d'avoir vu le King. Qui n'était bien entendu qu'un banal sosie, plus vrai que nature avec trois grammes dans chaque œil. « Mais arrêtes de gueuler bordel ! », grogna-t-il. Il était un peu trop enjoué son cousin. Il avait sûrement pas seulement bu. Sinon, il se rendrait compte qu'il n'y avait pas de raison de se réjouir de la situation. « Mais … », commença-t-il. Est-ce qu'il aimait Riley ? Il n'en savait rien. Il n'avait pas envie de savoir. Il n'y avait même pas réfléchit avant que Ryan ne demande. Voilà, ça lui apprendrait à vouloir boire et jouer avec lui. « … J'en sais rien », finit-il par avouer, plus perturbé qu'autre chose. Il l'aimait ? Peut-être. Au point de s'imaginer l'épouser ? Ca, c'était peu probable par contre. Ils n'avaient même pas été un vrai couple. Juste des amis slash plans culs. « Rho mais ta gueule », s'exclama-t-il en balançant un coussin dans la tronche de Ryan. C'était pas un vieux et c'était pas un canard boiteux. Putain. « On trinque pas, parce que c'est pas une bonne nouvelle. J'sais pas si j'voulais me marier un jour, mais j'sais que si jl'avais voulu, c'est surtout pas comme ça », expliqua-t-il. Ca faisait beaucoup de si dans une seule phrase. Mais parce que Devon il était perturbé ce pauvre garçon. Il avait imaginé que s'il se mariait un jour, c'était fou d'amour, dans les règles. Pas bourré à Las-Vegas. Il laisse Ryan faire sa danse de la joie. Au moins y en avait un qui était heureux dans cette histoire. Lui il se contenta de se lever pour ramasser le paquet de chips et retourna poser son cul sur le canapé, pendant que Ryan gueulait par la fenêtre. Il aurait dû épouser un paquet de chips. Ca croustillait, c'était bien salé. Il avait envie d'embrasser ce paquet de chips. « Arrête de crier et resserre moi un verre ! », exigea-t-il, pour lui calmer sa joie. « J'trouve que cette nouvelle t'rend un peu trop heureux », constata-t-il. Pourquoi son cousin était plus heureux que lui ? Il aimerait bien le savoir. C'était pas normal. « En plus j'trouve que tu poses beaucoup trop d'questions qu'on peut pas répondre par oui ou non », fit-il remarquer. Il avait bu combien de verres ce soir ? Il s'en souvenait plus, mais ce qui était sûr, c'est qu'il ne savait plus parler. « Bon, c'est à moi », ajouta-t-il en réfléchissant. Sa question fit rapidement son chemin dans son cerveau. « Rachel elle sait qu'tu t'es remis à jouer au poker ? », demanda-t-il l'air de rien, comme s'il lui avait demandé quel temps il faisait, tout en grignotant des chips avec innocence.




YOU'RE MY VENOMOUS POISON
Look into my eyes, you will see what you mean to me. Search your heart, search your soul and when you find me there, you'll search no more. Don't tell me it's not worth tryin' for. You can't tell me it's not worth dyin' for. You know it's true. Everything I do, I do it for you.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Let's start all over ✻ DEVON ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Let's start all over ✻ DEVON

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: The Blue Lagoon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération