I want your smile [Ophelia]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/01/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : Kate
›› Célébrité : Sophia sexy Bush
›› Schizophrénie : Mallory Hope (Rachel McAdams)
›› more about me

I want your smile [Ophelia] ✻ ( Lun 16 Oct - 23:24 )


« I want your smile »
Grace Rhodes & Ophelia Rhodes
Grace avait été mise au parfum quant à la rupture de cet imbécile de Shane et d’Ophélia qui se trouvait être sa petite-sœur. Ophelia était sa petite-sœur alors évidemment, elle était du côté de celle qu’elle aimait depuis sa naissance. Grace trouvait que leur histoire était damnée, ils pouvaient être heureux ensemble cependant ils se faisaient souffrir sans cesse. Grace détestait voir sa sœur ainsi, de ce fait, elle voulait changer les idées de sa sœur et puis de ce fait elle avait prévu de l’emmener au cinéma. Ophelia réussie à faire sortir sa sœur du lit, sauf qu’elle était vêtue d’un atroce pyjama qui était tout sauf des plus attrayant.

Grace soupirait quand elle regardait la tenue hideuse puis elle mit un doigt sur le ventre de sa sœur et annonçait alors dans un grand sourire. « Tu vas me changer ça immédiatement. Tu as l’air déprimée et je refuse que qui que ce soit se suicide pendant qu’on va au cinéma. » Grace souriait à sa sœur, c’était sa manière à elle de faire sourire Ophelia. « C’est une honte, tu fais honte à la mode actuellement. Où sont passées tes nuisettes dans lesquelles je t’ai souvent surprise ? » dit-elle alors qu’elle se mit à rire.

Grace souriait à sa sœur, la quittait un court instant et puis, lorsqu’elle revint vers elle, elle était toujours assise sur le lit. Grace mis sa main sur la joue de sa sœur, qui semblait être véritablement dans la déprime. Shane aurait intérêt à faire attention à ses fesses. Voir sa sœur ainsi brisait le cœur de Grace et il serait bienvenu qu’elle croise ce Shane à un moment donné afin de lui apprendre l’existence et les conséquences qu’il devra subir après avoir fait souffrir sa sœur. « Tu n’es pas habillée. Oph’, s’il te plaît arrête de faire cette tête. Et si tu préfères rester à la maison, alors restons à la maison, mais laves-toi et mets des vêtements propres et moins… D’ailleurs, d’où est-ce que tu sors ça ? Ça me dit quelque chose. Tu me l'aurais pas pris quand nous étions petites par hasard ? » dit-elle alors qu'elle réfléchit.

Codage par Emi Burton


Grace Rhodes
•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1715
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( Lun 30 Oct - 23:00 )



i want your smile.
grace rhodes & ophelia rhodes ※ rhodes's sisters

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Ophelia en a un peu marre d’enchaîner échec sur échec dans sa vie amoureuse. D'abord, Evan puis Julian et maintenant Shane pour la énième fois de l'année. En même temps, Ophelia l'a cherchée. C'est elle qui a mit fin à sa relation avec Shane suite à sa rencontre avec la famille du jeune Hollister et surtout suite à sa rencontre avec la fameuse Natasha. Ophelia ne les envie absolument pas et elle ne comprend toujours pas comment deux parents peuvent traiter leur enfant de cette façon. Ophelia n'a pas éduquée de cette façon et elle est bien heureuse. Alors oui, d'un côté elle est satisfaite que cette histoire avec Shane soit terminée mais d'un autre, il lui manque horriblement. Alors Ophelia tente du mieux qu'elle peut de prendre sur elle, mais elle en a marre, elle a l'impression que l'ensemble de sa vie est reliée à Shane et que quoi qu'elle fasse, elle pense à lui. Elle le soupçonne de lui avoir jeter un mauvais sort. Alors si Ophelia est très souvent une joie de vivre à elle toute seule, en ce moment, un petit nuage flotte au dessus de sa tête. Et c'est le genre de réaction que sa sœur n'approuve pas. Aujourd'hui Grace a décidée d'embarquer Ophelia au cinéma pour voir ? Elle a déjà oubliée. Mais comment dire ? Ophelia n'a que très peu d'envie. Mais Ophelia tente de faire un effort pour sa sœur, parce que pour Grace, elle sera toujours prête à tout. « Tu vas me changer ça immédiatement. Tu as l’air déprimée et je refuse que qui que ce soit se suicide pendant qu’on va au cinéma. » Mais ? Comment qu'elle n'est pas gentille. « Qu'est qui ne va pas dans ma tenue ? » Ophelia ne comprend pas. « C’est une honte, tu fais honte à la mode actuellement. Où sont passées tes nuisettes dans lesquelles je t’ai souvent surprise ? » Là, elle se met automatiquement à rougir. Ophelia est gênée pour un rien avec les membres de sa famille. « Tu exagères un peu quand même. Je suis juste en avance sur mon temps, tu verras d'ici quelques mois ça sera à la mode ce que je porte. » Et ce jour là, Ophelia sera fière. Mais en attendant, elle a comprit, elle doit se changer de toute urgence. « Et tu ne crois pas y aller un peu fort quand même ? Un suicide ? » Parce qu'elle porte une tenue ? Grace aura eut le mérite de la faire rire. Si Ophelia avait pour but de se changer, une fois qu'elle s'est assisse sur le bord de son lit, l'envie a totalement disparue. « Tu n’es pas habillée. Oph’, s’il te plaît arrête de faire cette tête. Et si tu préfères rester à la maison, alors restons à la maison, mais laves-toi et mets des vêtements propres et moins … D’ailleurs, d’où est-ce que tu sors ça ? Ça me dit quelque chose. Tu me l'aurais pas pris quand nous étions petites par hasard ? » Elle ne sent pas bon ? Pourtant elle a prit une douche hier soir. « Non, non je t'ai promis qu'on allait sortir donc je viens avec toi. » D'autant plus que ça ne lui fera pas du mal de sortir, de prendre l'air et de passer du temps avec Grace. « De quoi ? J'sais pas c'était dans mon armoire, j'ai pas fais spécialement attention à ce que j'ai pris. » Ouai d'ailleurs il sort d'où ce haut ? « Mais je doute que j'avais ça quand on était gamines, j'pense pas que j'aurais passé un bras si c'était le cas. » Elle se mit à sourire. « Enfin si t'aime pas mes fringues, tu peux choisir pour moi si ça te fait plaisir. » On sait tous de toute façon qu'Ophelia n'est pas une très grande amatrice de mode et que ce rôle revient toujours à Grace dans la famille. « On évitera les suicides collectifs de cette façon. » Ophelia finit par se lever et prendre péniblement la direction de la salle de bain pour prendre une douche tonifiante, revenant auprès de sa grande sœur une dizaine de minutes plus tard, curieuse de savoir la tenue qu'elle lui a choisit. « Tu sais on va qu'au cinéma et pas faire un défile de mode ... » Vu le regard de Grace, Ophelia préfère se taire et passer la tenue que Grace a choisit. « Au fait tu ne m'as pas raconté, tu as revu ton docteur ? » C'était mieux de lancer ce sujet que de parler de Shane ...



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/01/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : Kate
›› Célébrité : Sophia sexy Bush
›› Schizophrénie : Mallory Hope (Rachel McAdams)
›› more about me

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( Lun 6 Nov - 1:12 )


« I want your smile »
Grace Rhodes & Ophelia Rhodes
Ophélia enchaînait les échecs et Grace était exactement pareille à ce sujet-là puisque de toute évidence, elle accumulait également les échecs amoureux qui étaient clairement difficile à accepter. Grace aurait pu être heureuse et partager le quotidien d’un médecin qu’elle avait connu à l’hôpital, sauf qu’évidemment c’était si évident qu’il s’agissait d’un piège qu’elle s’était engouffrée dedans sans attendre. Il était médecin et il avait sans doute aidé à ce que ce cœur si fragile qu’elle possédait, soit d’autant plus fragile qu’avant. Ophelia était sans le moindre doute, plus jeune que sa sœur aînée et de ce fait, elle aurait du temps devant elle afin de trouver quelqu’un, et si elle devait croiser Shane, elle s’occuperait de dire à ce garçon qu’il était qu’un imbécile et que sa sœur méritait mieux. Aujourd’hui, Grace avait décidé que sa sœur devait arrêter de broyer du noir et qu’elle sortirait de cet immonde pyjama sur le champ. « Je vais faire comme-ci tu n’avais pas demandé ce qui clochait avec cette chose que tu possèdes sur le derrière. » dit-elle dans une grimace tandis qu’elle regarde sa sœur de haut en bas. Ce n’était décidemment pas sa sœur, qu’elle voyait face à elle, c’était sa sœur, zombifié. Ça se dit ? Sans doute.

Grace penche sa tête sur le côté. Si sa sœur pense qu’elle va avaler ses mots sans contrer, elle se met le doigt dans l’œil jusqu’au coude, hors de question qu’elle reporte cette immonde pyjama un jour, il ira directement à la poubelle, quoi que la croix rouge pourrait l’accepter. Sauf s’il est déchiré, et à première vue, il y a un minuscule trou. Sans doute est-ce que ça pourrait faire un doudou à un enfant dans le monde ? Sans doute elle l’ignorait et ce n’était pas sa préoccupation principale. Le principal, c’était sa sœur et actuellement, elle avait le moral dans ses chaussettes. Quoi qu’elle n’en eût actuellement pas et que le vernis qu’elle avait mis commençait à s’écailler. Un tour au salon de beauté serait sans doute une bonne chose également. « C’est quand j’avais douze ans que c’était à la mode, désormais c’est… une honte ! » répète-t-elle à sa sœur Ophelia. Un soupir s’échappe. «  C’était une illustration, évidemment. » dit-elle croisant les bras et faisant une grimace à sa sœur.

Hallelujah elle se décidait à prendre une douche et à s’habiller avec des vêtements décents. Il fallait dire que c’était peu difficile, elle avait que de splendides tenues dans sa garde-robe, quoi que ce pyjama fût un chiffon sans nom, et sans le moindre doute désormais, elle savait que c’était à elle.  « J’ose espérer sinon je te traine dehors par la peau des fesses, il paraît que c’est douloureux. » dit-elle haussant les épaules. « Je m’en souviens, c’était à moi, et je te l’avais prêté et tu me l’as jamais rendu ! » dit-elle avant de se mettre à rire.

«  Tu avais seize ans, je te l’ai prêté après ton premier chagrin d’amour, je crois. Il y a mes initiales sur l’étiquettes, enfin ce n’est pas comme ça dans tous les cas que tu auras de nouveau quelqu’un, ça ferait fuir un furet. » dit-elle dans une moue. Grace ouvre l’armoire d’Ophelia, un bordel monstrueux s’était invité à entrer dans l’armoire. Grace soupirait et prenait chacun des vêtements avant de les lancer sur le lit. « Quand on rentrera, corvée de plier le linge ma chère. Je t’aiderais, c’est promis. Nous le ferons ensemble et on mettra de la musique. Notre père rentrera que demain, donc nous pourrons faire ce que nous voudrons, je crois. » affirme-t-elle avant de trouver un haut correct et un bas qui convienne à sa sœur. « Allez, direction salle de bain, et habillage. N’oublie pas l’ustensile génial qui pourrait donner un style à tes cheveux qui s’appelle une brosse.  » dit-elle afin de la taquiner.

Grace avait regardé une fois de plus dans la garde-robe de sa sœur, une tenue plus jolie avait attiré les yeux de Grace et évidemment, et heureusement, Ophelia n’avait pas enfilé la tenue initiale qu’elle avait choisie, ainsi, quand elle ouvrit la porte de la salle de bain, elle tendit à sa sœur, une sublime robe, et elle prit un air offusqué à la critique de sa sœur. « Au choix, soit tu mets ça, soit j’appelle cet imbécile et je te jure que je l’insulte au téléphone. » Grace était la gentillesse incarnée, elle n’irait jamais faire ça, cependant, elle savait que cela ferait céder sa sœur quoi qu’il arrive. Grace se mit alors à grimacer. Au secours. « Oui, dans son bureau, à l’intérieur d’une infirmière.  » dit-elle avant de quitter la chambre et se rendre dans la cuisine et avaler un jus de fruits et vérifier qu’elle a tous prit dans le sac à main qu’elle a changé déjà trois fois ce matin.


Codage par Emi Burton


Grace Rhodes
•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1715
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( Mar 21 Nov - 23:07 )



i want your smile.
grace rhodes & ophelia rhodes ※ rhodes's sisters

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Depuis qu'elle est célibataire, Ophelia a l'impression de ne pas pouvoir faire un pas sans avoir sa sœur sur le dos. Oh, Ophelia ne va pas s'en plaindre, elle aime sa sœur d'un amour sans fin, mais parfois elle aimerait juste rester à la maison à rien faire plutôt que de bouger à l'autre bout de la ville. Mais d'un autre côté, Grace n'avait pas tort, il fallait qu'elle bouge au lieu de se morfondre dans son coin. Puis ce n'était pas en restant en pyjama qu'elle rencontrerait quelqu'un, bien que l'envie d'avoir un homme en ce moment soit loin d'être sa principale préoccupation. Par contre ce qui préoccupe Grace c'est la façon dont sa sœur est habillée. Quoi ? C'est quoi le problème ? « Je vais faire comme-ci tu n’avais pas demandé ce qui clochait avec cette chose que tu possèdes sur le derrière. » Bah il va falloir lui expliquer, parce qu'elle ne comprend toujours pas. « Ça ressemble vraiment à rien ? » Ophelia baisse même les yeux sur sa tenue, tentant même de regarder l'arrière de son dos. Mouai, Grace a peut-être raison ça ne ressemble à rien, mais de là à dire qu'elle fait honte à la mode, elle y va un peu fort. « Tu dramatises toujours les choses. » Il faut toujours qu'elle en fasse trop. Puis si ça n'était pas le cas, ça ne serait pas Grace aussi. « C’est quand j’avais douze ans que c’était à la mode, désormais c’est … une honte ! C’était une illustration, évidemment. » Pas besoin de le répéter, elle l'avait comprit la première fois. « Tu as râter ta vocation, tu aurais du faire styliste ! Ou devenir la prochaine Christian Cordula ! » Et lâcher des " ma chériiiiiiiie " et des " magnifaïque " à tout bout de champ, vraiment elle aurait été parfaite dans ce rôle. « J’ose espérer sinon je te traîne dehors par la peau des fesses, il paraît que c’est douloureux. » Meh ! Trop de violence dans cette femme. « Je n'ai pas spécialement envie de m'y essayer. » Ophelia tient à ses fesses. Donc elle sortira avec Grace, ce soir. « Je m’en souviens, c’était à moi, et je te l’avais prêté et tu me l’as jamais rendu ! » Ah bon ? Vraiment ? Ophelia ne s'en souvient même pas. « Je te le rends maintenant si tu veux. » Quoi que peut-être que Grace va le jeter directement à la poubelle. « Tu avais seize ans, je te l’ai prêté après ton premier chagrin d’amour, je crois. Il y a mes initiales sur l’étiquettes, enfin ce n’est pas comme ça dans tous les cas que tu auras de nouveau quelqu’un, ça ferait fuir un furet. » Elle toujours dans l'exagération. Ophelia roule des yeux, même si c'est impoli. « Un furet ? Un furet ? Mais où trouves-tu ses comparaisons ? » Ophelia laisse donc sa soeur prendre les rennes et s'installe sur son lit en attendant qu'elle trouve la tenue correct. Mais c'est quoi ces affaires qui volent ? « Eh ! » Va falloir les ranger après dans l’armoire. Mais très bien, Grace se propose pour le faire, ça la rassure. « Un peu que tu m'aideras, c'est toi qui balances tout à travers la pièce. » Heureusement ! Sinon Ophelia aurait bouder. « Papa passe pas mal de soirée hors de la maison en ce moment, tu crois qu'il a quelqu'un ? » Ophelia ne s'était jamais poser la question mais c'est vrai, depuis bientôt plus de dix ans que leur mère était décédée, peut-être que Papa Rhodes avait envie de refaire sa vie avec une autre femme. Puis il est à la retraite, donc l'excuse du boulot ne fonctionne plus. « Il ne va pas nous faire croire qu'il passe toutes ses nuits à la pêche quand même ? » C'était peut-être le cas, mais Ophelia avait un doute. Après plusieurs minutes et surtout après l'ouragan Grace dans l’armoire de la jeune Rhodes, l’aîné tend une tenue à sa soeur. « Allez, direction salle de bain, et habillage. N’oublie pas l’ustensile génial qui pourrait donner un style à tes cheveux qui s’appelle une brosse. » Meh ! Ophelia finit par lui tirer la langue et traîne un peu des pieds jusqu'à la salle de bain. Une fois dans la pièce, la sportive lave ses cheveux de même que son corps, pour sortir une dizaine de minutes plus tard. « Au choix, soit tu mets ça, soit j’appelle cet imbécile et je te jure que je l’insulte au téléphone. » Elle est trop vilaine ce soir. Ophelia attrape la robe au passage qu'elle enfile dans la minute. « Personne n'insulte personne, on laisse Shane tranquille. Et je te rappelle que c'est moi qui l'ait largué donc j'pense que ça serait à lui de m'insulter » Bon il avait ses torts quand même, mais Ophelia n'était pas blanche comme neige. Elle avait juste voulu qu'il lui avoue ses sentiments ce qu'il n'avait pas réussit ... Dommage. Et en parlant d'amour, Grace en est où avec son docteur ? « Oui, dans son bureau, à l’intérieur d’une infirmière. » Beurk ! Ophelia grimace face à cette vision d'horreur. Une fois Grace partit, Ophelia finit de se préparer, coiffe ses cheveux, se maquille et descend près d'une vingtaine de minutes plus tard rejoindre sa sœur. « C'est bon ? Ou je dois remonter me coiffer ? » Elle avait fait un effort donc elle espérait que sa sœur n'allait pas lui dire que c'était encore insuffisant. « J'tiens à te dire que ce docteur c'était un con, voilà. » Il voulait trop se la jouer Grey's Anatomy, voilà tout. « Qui sait, tu vas peut-être rencontré un joli garçon ce soir. » Ophelia lui donna un gentil coup de coude accompagné d'un large sourire. « On y va ? » Elles étaient prêtes, non ? Ou il fallait encore qu'elles fassent quelque chose avant de partir ?



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 26/01/2017
›› Commérages : 48
›› Pseudo : Kate
›› Célébrité : Sophia sexy Bush
›› Schizophrénie : Mallory Hope (Rachel McAdams)
›› more about me

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( Mer 29 Nov - 0:39 )


« I want your smile »
Grace Rhodes & Ophelia Rhodes
Grace était sans cesse à vouloir protéger sa sœur, et c’était tout à fait normal puisqu’elle était tout ce qu’elle possédait de plus précieux, hormis leur père. Ophelia était sa petite sœur et il était hors de question qu’elle l’abandonne à un quelconque moment et quel que soit le motif. Ophelia était d’une façon, une partie d’elle-même, et elle voulait la protéger d’elle et de ses choix qui parfois, étaient… négligés et irréfléchis. Grace était ainsi également, elle avait des fois des choix irréfléchis et négligés et elle souffrait, alors c’était une évidence, qu’elle ferait tout afin de protéger sa sœur de ces désagréments, qu’elle-même connaissait. Grace se mit à rire quand Ophelia l’interrogeait à savoir si elle ressemblait à quoi que ce soit, elle fit une moue négative puis elle haussait les épaules. « Tu sais que dramatiser est ma spécialité, ça me permet d’être surprise sans arrêt et de me dire qu’en réalité, tout n’est pas si négatif dans la vie, quelle qu’elle soit. » affirme-t-elle alors dans un élan d’optimiste. Grace était en réalité d’un optimiste considérable, sauf ces temps-ci. Sans doute les hormones, à moins que ce soit le manque d’amour. Sans commentaires.

Grace commençait à jeter un œil aux vêtements de sa sœur, ce pyjama des années quarante, et surtout, un style spécial malgré tout. « C’est sûr que te concernant, tu n’aurais jamais pu faire ça. » dit-elle se mettant à rire, ajoutant. « Tu sais que Cristina Cordula m’insupporte, c’est une insulte à ce stade-là, je suis bien meilleure, et puis les exagérations de sa voix me fatiguent à un tel stade. » dit-elle dans une moue. Grace haussait les épaules, les comparaisons, c’était dans sa tête, jusqu’à dire qu’elles étaient exactes, c’était différent, après tout si elle était styliste dans l’âme, les comparaisons étaient tout sauf les éléments positifs et forts qu’elle pourrait posséder. Au lieu de ça, elle est organisatrice de mariage, il fallait qu’elle croie au mariage, enfin ces temps-ci, elle croyait plus au divorce et aux différentes trahisons, et aux mensonges évidemment. « Arrête, c’est mignon un furet, et puis c’est câlin. » dit-elle sans ajouter que ça possédait une odeur nauséabonde à quelques périodes.

Vu comme ses affaires étaient rangées de toute façon, c’était déjà une calamité donc un peu plus, un peu moins, c’était sans grande différence. Grace, quant à elle, elle était ordonnée, sans doute dans l’excès, et des fois c’était maladif, cependant au moins, tout était fait, rangé et propre, c’était une qualité, quoi que des fois cela puisse être épuisant malgré tout. « Certes, je jette tout à travers la pièce, et toi tu les empiles juste dans tes armoires et dans tes tiroirs, c’est un véritable bordel, alors excuse-moi, mais ça fait peu de différence. » dit-elle en tirant la langue à sa sœur. Ces temps-ci, leur père était souvent dehors, d’ici à ce qu’il fréquente quelqu’un, cela l’étonnerait quand même, après c’était possible, cependant elle ignorait si c’était le cas et préférait que ce ne soit pas le cas, du moins dans son esprit, surtout si leur belle-mère était en réalité, sous une couverture, une belle-monstre. « Il travaille énormément, après est-ce qu’il sort, je l’ignore, il voit peut-être des collègues, des amis. Tu penses qu’il aurait quelqu’un d’après toi ? » dit-elle simplement. A réfléchir, la pêche, c’était souvent un prétexte, il y avait peut-être des soirées dans des bars, elle l’ignorait. « Il a toujours adoré pêché, et je sais qu’il ne remplacera jamais maman, du moins je le suppose, il m’a toujours dit que ce ne serait jamais le cas, en tout cas. » dit-elle en haussant les épaules. Cependant, peut-être qu’il ne la remplacera jamais dans son cœur, mais qu’il s’autorisera à être heureux une deuxième fois.

Grace se mit à rire tandis que sa sœur tirait la langue. Toutes deux, elles avaient l’air d’enfants et c’était normal sans doute puisqu’elles avaient grandi ensemble, et qu’elles s’aimaient d’une façon fusionnelle, quoi que des fois cela puisse partir en sucette, des fois, souvent plutôt. « Tu es ma sœur, et qu’il t’ai pas retenue, ça fait de cet homme le coupable, nous sommes claires là-dessus ? » dit-elle fermement. Si Grace en avait après la gente masculine ? Arrêtez vos délires paranoïaques.

Ophelia abordait le sujet du médecin, ce conn*rd sans principes qui invitait quelqu’un et qui couchait auprès de plusieurs infirmières à la fois, c’était dégoûtant, cependant et après tout, elle était heureuse de s’en être rendue compte avant. Grace et Ophelia s’étaient préparées, puis, alors, elle approuvait sa coiffure, elle était belle comme un cœur, et puis, elle abordait le sujet, une fois de plus, de cet imbécile qui était censé des vies et qui m’avait détruit une partie de la mienne et de l’existence de type bien sur cette planète. « Je sais, et je te confirme que je doute que tu aies des neveux et des nièces et que je comptes sur toi afin d’en avoir. » dit-elle tandis qu’elle se mit à rire. Il était mieux qu’elle le prenne ainsi. Sa sœur ajoutait alors, qu’elle trouverait peut-être quelqu’un. « Si quelqu’un m’approche, il va sans doute le regretter amèrement. » dit-elle fière d’elle. Des fois, Grace pourrait jouer la psychopathe dans les films d’horreurs, heureusement, elle n’avait jamais ce regard, ni quoi que ce soit de similaire généralement, elle était douce, gentille et toujours prête à aider. « Allons-y. » dit-elle. Grace et Oph, quittèrent alors les lieux et se rendirent à ce qu’elle espérait, serait un bon moment.
Codage par Emi Burton


Grace Rhodes
•• ALASKA

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 14/04/2015
›› Commérages : 1715
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Rebecca Beautiful Breeds
›› Schizophrénie : lissa valentine ✻ rachel campbell ✻ liv burrows ✻ riley emerson ✻ jay thompson ✻ mila matthews ✻ lauren campbell
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( Ven 26 Jan - 21:44 )



i want your smile.
grace rhodes & ophelia rhodes ※ rhodes's sisters

“ Side by side, or miles apart, we are sisters, connected by the heart. ” ― IDK

Pour Ophelia, sa famille c'est tout sa vie. D'où le fait qu'elle appartienne au groupe portant ce nom. Ainsi même si sa soeur peut-être une véritable chieuse par moment, Ophelia ne fera jamais rien qui pourra la contrarier. C'est Grace et pour rien au monde, elle ne voudrait se la mettre à dos. Elle est consciente qu'elle en fait trop vis à vis de sa rupture avec Shane, mais c'est uniquement pour redonner le sourire à Ophelia alors sérieusement comment pourrait-elle lui dire non ? Mais Grace elle dramatise pour rien. « Tu sais que dramatiser est ma spécialité, ça me permet d’être surprise sans arrêt et de me dire qu’en réalité, tout n’est pas si négatif dans la vie, quelle qu’elle soit. » C'est pas faux. Il faut bien que quelqu'un soit optimiste dans cette maison, surtout en ce moment. « Sauf que toi tu dramatises un peu trop à mon goût. » Oui, elle en fait des tonnes. Et désolé mais Ophelia ressemble quand même à quelque chose, enfin elle l'espère. « C’est sûr que te concernant, tu n’aurais jamais pu faire ça. » Meh ! Elle est trop vile ! « Tu sais que Cristina Cordula m’insupporte, c’est une insulte à ce stade-là, je suis bien meilleure, et puis les exagérations de sa voix me fatiguent à un tel stade. » C'est fait exprès puis jusqu'à preuve du contraire Grace n'est pas Brésilienne donc elle n'a pas besoin d'avoir un tel accent. « Moi je l'aime bien. » dit-elle simplement en haussant les épaules. « Je suis sûre que dans une autre vie, vous serrez les meilleures amies du monde. » Mais dans l'actuel Grace veut tuer Cristina Cordula d'un seul regard. « Mais tu es la meilleure, ça c'est sur. » Il fallait flatter l'ego de sa sœur de temps en temps, c'était plaisant et Ophelia savait que Grace ça lui plairait. Promis, elle fera appel à Grace pour son mariage sauf qu'il n'y a pas de mariage à l'horizon encore. Et il n'y en aura jamais. « Arrête, c’est mignon un furet, et puis c’est câlin. » Pardon ? « Si c'est si mignon et câlin, je t'en offre un pour ton anniversaire. » Faudra juste qu'elle se souvienne lorsqu'elle pensera à l'anniversaire de sa sœur. En plus de dire qu'elle ressemble à un furet, Grace se décide à refaire l'armoire de sa sœur. Mais pourquoi ? « Certes, je jette tout à travers la pièce, et toi tu les empiles juste dans tes armoires et dans tes tiroirs, c’est un véritable bordel, alors excuse-moi, mais ça fait peu de différence. » Meh ! Elle est trop méchante aujourd'hui. « Je plis toujours mes affaires, maintenant grâce à toi j'ai gagnée le droit de tout ranger demain. » Et elle ne lui dire même pas merci. Ophelia aurait envie de bouder mais comment dire ? Face à Garce c'est impossible. Puis Ophelia préfère changer de sujet conversation en dérivant sur leur père qui est souvent absent ces derniers temps. « Il travaille énormément, après est-ce qu’il sort, je l’ignore, il voit peut-être des collègues, des amis. Tu penses qu’il aurait quelqu’un d’après toi ? » Ophelia rit c'est plus fort qu'elle. « Il travaille énormément, c'est sur la retraite ça demande beaucoup d'énergie » Mais il est vrai qu'il a toujours quelque chose à faire. « Il a toujours adoré pêché, et je sais qu’il ne remplacera jamais maman, du moins je le suppose, il m’a toujours dit que ce ne serait jamais le cas, en tout cas. » Il aime pêché c'est sur mais à force Ophelia se pose des questions. « Je sais pas, je crois qu'il a le droit de rencontrer quelqu'un d'autre ... Ça va bientôt faire quinze ans ... » 15 ans déjà que leur mère était parti pour un monde meilleur. Le temps passe vite, trop vite. Cependant, Ophelia préfère changer de sujet de conversation, c'était plus sage. Elle avait toujours mal au cœur en parlant de sa mère et ce n'était pas le moment de déprimer. C'était déjà suffisant avec Shane, pas besoin d'en rajouter une couche. « Tu es ma sœur, et qu’il t’ai pas retenue, ça fait de cet homme le coupable, nous sommes claires là-dessus ? » Et bien ce n'est pas encore que Grace prendra Shane dans son équipe. « Je sais, je sais ... Mais c'est quand même moi qui l'ait largué. » Pas lui, c'était uniquement de sa faute à elle. « Mais s'il tenait un peu à moi, il m'aurait contacté non ? » Sauf qu'il ne l'avait pas fait ... « De toute façon c'est mieux comme ça, on était trop différent et on ne vit pas dans le même monde. » Et Shane est trop prétentieux, voilà tout. Si Ophelia avait un Shane dans sa vie, sa sœur ça donnait quoi avec le docteur ? Ah c'était un gros con ? Bah bien ... « Je sais, et je te confirme que je doute que tu aies des neveux et des nièces et que je comptes sur toi afin d’en avoir. » Haha la blague, elle était bonne celle la ! « Tu auras déjà des cheveux blancs que je n'aurais toujours pas d'enfants. » Ophelia n'est pas prête, absolument pas prête. Puis avant même de penser à en concevoir, il faudrait qu'elle trouve la bonne personne. « Si quelqu’un m’approche, il va sans doute le regretter amèrement. » Trop de violence ! « Tu m'étonnes que tu n'as pas d'homme dans ta vie, si tu les traumatises avant même qu'ils ne t'approchent, ça ne fonctionnera jamais. » Ophelia peut lui donner des conseils en relation amoureuses, elle est plutôt douée dans le domaine même si ses relations finissent toujours mal. « Allons-y. » Très bien, Ophelia suit sa sœur. Une fois bien installer dans la voiture, elle prend le rôle de DJ très à cœur. « Au fait on va voir quoi au cinéma ? » Elle prie pour que ça ne soit pas un film d'amour et pas un film qui dure trois heures. « Tu fais quelque chose demain ? » Elle peut prendre une pause dans son emploi du temps au pire ? « Tu pourrais venir à la salle, j'aimerais bien te présenter quelqu'un. » Ophelia l'entremetteuse entre en jeune. « On a un nouveau coach sportif, il est célibataire, il a ton âge et je suis sûr qu'il est à ton goût. » Elle hausse même les sourcils pour lui faire comprendre qu'il est sexy. « Puisque je t'accompagne au cinéma, tu pourrais faire un effort pour moi et venir demain. » Et même accepter un rendez-vous, mais il était peut-être encore trop tôt pour en parler.



    if you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me. if you're searching for forever i'll be waiting, come find me. i can see you, you're in the darkness blinding lights right where your heart is. iIf you're ready, heart is open i'll be waiting, come find me.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: I want your smile [Ophelia] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

I want your smile [Ophelia]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération