Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2017
›› Commérages : 129
›› Pseudo : Verendrye
›› Célébrité : Hayley Atwell
›› more about me

Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy ✻ ( Lun 30 Oct - 4:35 )


Bitter memories, consumed memories
Darcy & Rebecca

« Are you deranged like me? Are you strange like me? Lighting matches just to swallow up the flame like me? Do you call yourself a fucking hurricane like me? Pointing fingers cause you'll never take the blame like me ? »
Prostrée dans sa voiture, Rebecca tentait de respirer calmement en ne réfléchissant pas à ce qu’elle s’apprêtait à faire. Soit elle était stupide, soit inconsciente, soit masochiste, soit probablement un peu des trois à la fois. Revoir Darcy après tout ce temps, voilà une idée bien saugrenue qui était digne d’elle et de son esprit pour le moins complètement fantasque. Mais elle avait besoin d’un bouquet de fleur pour l’anniversaire de mariage de ses parents, et Blossom Elegant Creation était le seul endroit de Cap Harbor qui pouvait répondre à ses attentes. Cela faisait déjà plusieurs jours que Rebecca repoussait cette rencontre inévitable mais aujourd’hui elle ne pouvait plus reculer, car la date d’anniversaire de mariage arrivait à grands pas. Et alors qu’elle conduisait pour se rendre à la boutique de Darcy, elle avait aperçut Thomas traverser sur le passage clouté devant elle. C’était la première fois depuis longtemps qu’elle le revoyait, le choc avait été tel qu’elle s’était faite houspiller par les klaxons des voitures derrière elle pour lui signifier que le feu était vert. Et en voyant Thomas, elle pensa automatiquement à Darcy et sa mine s’était aussitôt renfrognée. Darcy et elle avait été amies autrefois, Rebecca l’avait rencontrée dans sa boutique de fleur et avait été épatée par son talent pour faire des bouquets aussi somptueux qu’originaux, au point de lui faire une nouvelle commande presque toutes les semaines. Que ce soit pour elle, pour ses parents, ses amies, son frère ou - quand elle était d’humeur généreuse - sa soeur, tous avaient eu droit à un bouquet de l’épatante O’Faoláin. De fil en aiguille, discussions après discussions, la relation de clients/vendeur avait évolué en une amitié entre les deux jeunes femmes. Cela avait duré plusieurs temps, jusqu’à ce que Rebecca se fasse une nouvelle fois larguer, sombre histoire qui tomba au plus mauvais moment puisqu’elle arriva en même temps que Darcy fit la rencontre de Thomas. Rebecca avait eu l’occasion de le rencontrer quelquefois lors de sorties en bar, et il avait été dur pour elle d’empêcher ses regards envieux et désireux chaque fois qu’ils se posaient sur le jeune homme. Mais Darcy était son amie à l’époque, et Rebecca savait qu’elle avait des vues sur lui, alors elle n’avait rien tenté. Elle était une femme d’honneur, loin de ces vipères qui n’hésitaient pas à piquer les hommes de leurs amies. Mais elle avait trop souffert de son coeur brisé une nouvelle fois, et elle n’avait pu s’empêcher d’éprouver une envie maladive envers son amie qui avait réussi à obtenir ce que Rebecca avait convoité en secret. Alors elle s’était effacée, ne laissant rien paraître de ce qu’elle éprouvait réellement envers Thomas, ou envers Darcy. Puis Thomas était partie, et Darcy avait eu son accident. La jeune femme avait voulu aller la voir, mais les médecins l’avaient avertie qu’il y avait beaucoup de chance pour que Darcy n’ai aucun souvenir d’elle. Alors Rebecca n’avait pas insisté, elle était repartie et n’avait plus jamais posé les pieds dans la boutique de son ancienne amie.

Oh bien sur, l’eau avait coulé sous les ponts et elle n’éprouvait plus rien pour Thomas. Aujourd’hui elle n’attendait plus rien de la part de ces mâles qui au final était tous les mêmes, si quelque chose s’était quand même passé avec Thomas, il aurait fini par partir, comme tous les autres avant lui. Et d’après ce qu’elle avait entendu, il avait lui aussi laissé Darcy pour faire le tour du monde. Tous les mêmes repensa-t-elle à nouveau… Alors elle enleva sa ceinture de sécurité, sortie du véhicule non sans oublier de le verrouiller, puis marcha en direction d’une certaine boutique de fleurs. Lorsqu’elle rentra dans l’établissement, plusieurs fragrances florales vinrent aussitôt se mélanger dans ses narines, et un feu d’artifice de couleurs assaillirent ses yeux. “Bonjour” dit-elle poliment à Darcy qui se trouvait près du comptoir de vente. Elle se sentait bizarre en revoyant Darcy, elle ne semblait pas avoir changé, elle avait toujours le même visage angélique. Même si les médecins l’avaient prévenue de l’amnésie de la jeune femme, Rebecca avait du mal à réaliser qu’elle appartenait désormais au passé de Darcy. “ J’aurais besoin d’un bouquet qui sorte de l’ordinaire, c’est pour l’anniversaire de mariage de mes parents” l’informa-t-elle d’un ton plus froid qu’elle ne l’avait prévu. Apparement le temps n’avait pas réussi à effacer tout son ressenti. “Vous vous sentez capable de relever le défi ?” demanda-t-elle tout en parcourant les allées regorgeant de fleur en tout genre.
(c) DΛNDELION



Trouble to the right and left, whose side you're on? Thoughts like a minefield. I'm a ticking bomb, maybe you should watch your step. Don't get lost.

THE SKY IS A NEIGHBORHOOD
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 20/09/2016
›› Commérages : 222
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : emilia clarke
›› Schizophrénie : Arya Cohen // Bird Roth-Spiegelman // Adrian Dawkins // Solveig Blackbird // Anya Arsenault
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy ✻ ( Lun 13 Nov - 12:20 )



     

Darcy O'Faolain
&
Rebecca Pendleton
bitter memories, consumed memories

Elle a du mal à dormir, lorsqu'elle ouvre une nouvelle fois les yeux pour regarder son réveil, il est cinq heures du matin et cela fait deux heures qu'elle ne dort plus. Dans une heure, elle va devoir s'acharner sur son réveil pour l'éteindre parce qu'il faudra qu'elle se lève. Ses pensées sont occupées par Thomas, par la dispute qu'ils ont eu parce qu'elle lui a dit que ce baiser n'était rien. Elle ne voulait pas lui donner de faux espoirs mais pourtant, c'est ce qu'elle avait fait. Elle lui avait donné de faux espoirs en l'embrassant, elle lui avait brisé le cœur. Et Darcy s'en voulait, elle s'en voulait énormément de l'avoir fait parce que Thomas était la plus belle chose qui était dans sa vie, et depuis leur dispute, ils ne s'étaient pas vus. Cela faisait une semaine et demie et ses nuits se ressemblaient parce qu'elle ne dormait quasiment plus. Ses yeux étaient marquées de cernes et son sourire avait perdu de sa superbe. Malheureusement. Elle devrait peut-être aller le voir. Elle devrait peut-être aller lui expliquer qu'elle avait envie que cela fonctionne entre eux deux, mais qu'elle avait peur, peur de l'abandon, peur qu'il change d'avis en voyant qu'elle était un peu trop folle. Mais Thomas lui avait dit qu'il l'aimait qu'importe les situations, est-ce que c'était la vérité ? Peut-être. Elle devrait lui dire, lui dire qu'elle aussi, elle l'aimait. Elle l'aime, elle se rend compte de ses sentiments mais elle n'arriverait jamais à lui dire. Elle se connaît, elle sait qu'elle ne pourrait jamais lui dire, elle n'arriverait jamais à lui avouer tout cela peut-être qu'elle devrait lui envoyer un sms pour lui dire, ou lui écrire une lettre ? Elle préférait les mots aux gestes. Alors peut-être qu'elle lui écrira cette lettre, demain, dans deux jours, dans une semaine, elle verra ce que cela donnera. En attendant, elle se tire difficilement de son lit, se dit que de toutes façons, il n'y a rien à faire à part peut-être prendre des cachets pour dormir, histoire qu'elle fasse une bonne nuit et qu'elle récupère tout le sommeil qu'elle a manqué cette dernière semaine. Elle cherche une robe qu'elle peut enfiler, se glisse machinalement sous la douche et soupire en sentant l'eau chaude qui coule sur sa peau. Si elle s'écoutait, elle pourrait s'endormir dessous, mais elle ne le fait pas. Elle se contente de s'habiller, de boire un café avant de nourrir son chat et elle file, comme à son habitude, jusqu'au travail en trottinette. Elle n'a pas envie de prendre le bus, elle a juste envie de ne pas penser. Ca ne servirait à rien à part la torturer un peu plus. Elle n'avait pas vraiment besoin de cela.

Aujourd'hui, elle avait décidé qu'elle ne fermerait pas la boutique pendant l'heure du déjeuner. Les chiffres d'affaires étaient trop peu correct et elle se devait de redresser les chiffres avant de se rendre à l'évidence, qu'elle devrait mettre la clé sous la porte si jamais ça ne remontait pas. Et si elle n'avait pas sa boutique de fleurs, elle n'aurait définitivement plus rien. Plus de Thomas, plus de travail. Elle n'aurait plus qu'à retourner en Irlande ou alors quémander de l'argent à sa mère, ce qu'elle ne ferait pas le moins du monde, même pauvre et sans abris, elle n'irait jamais la revoir. Elle ne voulait pas, pas après cette soirée qu'elle avait passé et dans laquelle son beau-père avait voulu qu'elle embrasse un inconnu. Un inconnu qu'elle avait finalement fini par embrasser avant de regretter son geste et se dire qu'il n'aurait valu mieux jamais qu'elle ne le rencontre. C'est d'ailleurs pour cela qu'elle ne lui avait jamais donné de nouvelles. Mais quoiqu'il en soit, elle s'occupait en attendant qu'un client n'entre dans la pièce, créant des bouquets qu'elle vendrait à un prix abordable. Quand la sonnette se fait retentir, au fond d'elle, elle espère que ça soit Thomas mais elle sait que ça serait trop beau pour être vrai. Elle se tourne alors et sourit à la demoiselle qui vient d'entrer « Bonjour » elle essayait à tout prix d'être aimable, mais son sourire ne contaminait pas son regard. Malheureusement. Quand la demoiselle exposait sa requête, Darcy laissait ses ciseaux de côté et reportait son attention sur la brunette, son ton froid lui fit serrer un peu les points et elle écoutait sa dernière demande en riant un peu. Jaune surtout. Elle détestait ce type de cliente. « Oui bien sûr. Vous souhaitez des tons particuliers ? » Elle sortait son livret de compositions et lui tendait, elle n'allait pas non plus lui tourner les pages. « Vous avez ici des compositions déjà toutes préparées si vous le désirez. Avec les prix indiqués. » Elle tapotait de ses doigts sur le comptoir en bois avant de la regarder « Ou sinon, vous me dites ce que vous désirez, le prix, et le délai et je peux vous faire cela. » Elle n'avait pas envie d'être amicale, elle avait juste envie de retourner dans son lit, se terrer et arrêter de vouloir que Thomas ne passe la porte de sa boutique. Elle allait devenir folle. Simplement.

CODE BY MAY


D'après Wikipédia, le bonheur c'est ça : Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l'esprit et du corps, d'où la souffrance, l'inquiétude et le trouble sont absents.D'après moi, le bonheur c'est toi.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 09/10/2017
›› Commérages : 129
›› Pseudo : Verendrye
›› Célébrité : Hayley Atwell
›› more about me

Re: Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy ✻ ( Aujourd'hui à 1:38 )


Bitter memories, consumed memories
Darcy & Rebecca

« Are you deranged like me? Are you strange like me? Lighting matches just to swallow up the flame like me? Do you call yourself a fucking hurricane like me? Pointing fingers cause you'll never take the blame like me ? »
Dans la boutique de fleurs, des tas de souvenirs lui revenaient en mémoire, tous plus douloureux les uns que les autres. Elle se revoyait rire aux côtés de Darcy, réfléchissant aux nouveaux types de bouquets qui conviendrait à la collaboratrice, riant de tout et de rien. Deux jeunes femmes insouciantes de leur bonheur, bien loin d’imaginer les aléas tragiques de la vie qui allaient les séparer. Comment les choses avaient pu dégénérer à ce point se demanda intérieurement Rebecca, rongée d’amertume face à ces souvenirs d’une douce époque révolu. Même la boutique, qui pourtant n’avait pas tant changé, lui semblait être plus froide, moins chaleureuse. A moins qu’il n’eut s’agit de son esprit mélancolique et désespéré qui lui jouait des tours en transformant ce lieu pour lui faire revêtir la même ambiance que celle dans laquelle il se trouvait. Rebecca était à deux doigts de tourner les talons pour repartir sans demander son reste, rester ici et affronter une Darcy qui n’avait plus aucun souvenir d’elle lui était juste insupportable. Comment en vouloir à une personne qui n’avait plus de souvenir du passé ? C’était comme si la jeune femme en voulait à un fantôme, à la version d’une personne qui n’existait plus. Et pourtant Rebecca n’arrivait pas à étouffer cette rancoeur qui s’insinuait en elle comme du poison. Qu’importe si la fleuriste devant elle était innocente, c’était toujours la même Darcy, celle qui avait eu Thomas. Partout où elle posait le regard, de splendide spécimens floraux s’incrustaient au fond de ses iris, des couleurs de partout, des odeurs enivrantes, Rebecca se rendit compte presque avec émotion et regret que malgré tout, cet endroit lui avait manqué. Et puis ses parents étaient tout pour elle, ils lui avaient tous donné, aussi avaient-ils mérité un joli bouquet de fleur comme sa mère appréciait tant. Elle imaginait d’avance les yeux maternels qui pétilleraient de joie et de plaisir devant la surprise de sa fille, avant de l’exposer presque triomphalement sur la table central du salon, à la vue de tous. Oui Rebecca devait surmonter cette épreuve pour ses parents. “ Il me le faudrait dans des tons froids, par exemple des nuances de bleus et du blanc, ou sinon des couleurs qui rappellent la nature, comme du vert forêt avec des baies, des branches, du gui, ce genre de choses quoi. ” lui expliqua-t-elle alors qu’elle s’emparait du livret que lui tendait Darcy. Elle feuilletait les pages rapidement et c’est à peine si elle jetait un coup d’oeil aux compositions illustrées dedans. “ Non j’aimerais quelque chose d’inédit, mes parents fêtent leurs noces de perle et je ne souhaite pas leur offrir un bouquet que d’autres personnes possèdent déjà. Il me faut du sur-mesure.” argua-t-elle fermement alors qu’elle refermait dans un claquement le livret. Elle se détourna du comptoir où se trouvait la fleuriste pour arpenter la boutique, regardant les différentes fleurs et plantes exposées. Parfois elle prenait un pot, le regardait minutieusement avant de finalement le reposer avec une mine satisfaite pour ensuite s’en emparer d’un autre, et ainsi de suite. “ Le prix n’a pas d’importance, je veux quelque chose de parfait qu’importe la somme qu’il coûtera. Mais il me le faudrait pour…” elle marqua un temps de pause, elle savait que sa demande allait être compliquée à gérer. Elle avait la chance de faire un travail qui lui permettait d’avoir une situation financière suffisamment confortable pour lui permettre d’acheter ce qu’elle voulait, aussi, si elle veillait à ne jamais jeter son argent par la fenêtre, elle n’hésitait pas à mettre le prix pour faire plaisir à ses proches ou amis. Mais si le prix ne posait pas de soucis, concernant le délai en revanche… C’était une autre paire de manche.  “ Le délai est de 3 jours. Je sais que c’est un délai plus que court mais on m’a dit que vous étiez une véritable faiseuse de miracle et je n’ai pas pu venir avant. ” enchaîna-t-elle sa phrase, gênée de sa demande et du délai très court qu’elle imposait. Foutaises, c’est surtout qu’elle n’avait eu aucune envie de venir et que désormais elle était au pied du mur. Elle aurait très bien pu aller dans une autre boutique, ce n’était pas ça qui manquait à Cap Harbor, mais aucune n’égalait Blossom Elegant Creation.
(c) DΛNDELION



Trouble to the right and left, whose side you're on? Thoughts like a minefield. I'm a ticking bomb, maybe you should watch your step. Don't get lost.

THE SKY IS A NEIGHBORHOOD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Bitter memories, consumed memories ✘ Darcy

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue :: Blossom elegant creation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération