DING DONG. Okay, brilliant. (Jake)

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 261
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Natalie Portman
›› Schizophrénie : Giovanni Esposito (Michael Fassbender) ∗ Joan Pryce (Italia Ricci) ∗ Asher James (Taron Egerton) ∗ Isis Palmer (Merritt Patterson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

DING DONG. Okay, brilliant. (Jake) ✻ ( Sam 9 Déc - 23:35 )



✻ ✻ ✻
I've got trouble on my mind, I see the cracks in the open sky, I feel the lightning illuminate the pain inside, I don't know what I will find deep inside. I feel the weight of the world, weighing on my mind, I can't carry the earth, I'm not strong enough.

Ça ne surprendra sans doute personne, mais Eliza déteste particulièrement les fêtes de fin d’année. Beaucoup affirmeront que ça n’a rien d’étonnant, puisqu’Eliza est un monstre, une sorcière antipathique, allergique à la joie et la bonne humeur. Ce n’est qu’un mythe, évidemment. Elle adore la neige, et les films de Noël, elle adore se promener dans les rues illuminées de Cap Harbor, se balader parmi les stands colorés du marché de Noël, tout en se laissant emporter par l’atmosphère agréablement festive. Ce qu’elle hait, en revanche, ce sont les longs repas de famille et l’obligation d’afficher un grand sourire alors même que tout l’insupporte. Et si Eliza est toujours désabusée à l’approche des fêtes de fin d’année, c’est entièrement de leur faute. Elle n’arrive pas à se sentir totalement enjouée, l’enthousiasme la quitte généralement aussi rapidement qu’il la gagne. C’est pénible, désagréable. Sans sa famille, Eliza est persuadée qu’elle pourrait apprécier ces fêtes à leur juste valeur. Son cerveau associe de lui-même les fêtes de Noël à l’esprit familial, et ça la rend aigrie. Plus que tout au monde, elle aimerait fermer les yeux et se réveiller le lendemain du premier janvier, après que tous les repas de famille et autres festivités soient définitivement derrière elle. Dans cet espoir, elle ferme très fort ses yeux. Eliza n’est pas naïve au point de croire que ce stratagème portera ses fruits. Mais secrètement, elle prie pour qu’un miracle se produise. Malheureusement, lorsque ses paupières se soulèvent, elle fait toujours face à son gigantesque dressing, le corps enroulé dans une simple serviette de bain. Elle sait que ce soir, elle ne pourra échapper à cette soirée networking spécialement organisée pour célébrer Noël.

Eliza pousse un long soupir de fatigue, assez peu motivée par cette soirée professionnelle. Y assister ne l’enchante pas le moins du monde, à tel point qu’elle commence à evisager la possibilité d’y aller vêtue d’un jean. Et pour qu’Eliza soit sur le point d’opter pour un jean, c’est que vraiment, elle préférerait mille fois être ailleurs. Mollement, elle tend la main vers l’une des nombreuses robes suspendues devant ses yeux. Elle s’en empare sans conviction, et s’en satisfait. De toute évidence, Eliza n’a pas envie de faire un million d’essayages. Elle se contentera donc de cette robe rose pâle. La brunette rejoint sa chambre, enfile les sous-vêtements choisis au préalable, puis la robe sélectionnée. Eliza entame une lutte acharnée contre la fermeture située dans le dos, lorsqu’elle entend la voix aiguë de sa sœur cadette. « ELIZAAAA ! TU ES LÀÀÀÀ ? » Elle ne peut pas s’empêcher de lâcher un juron, agacée d’être dérangée par Emmy. « Dans ma chambre. » Lâche-t-elle après quelques secondes d’hésitation. Elle entend les pas de sa sœur se diriger vers sa chambre, pour finalement la voir apparaître dans l’encadrement de la porte. « Tu es prête ? » Eliza dévisage la jeune femme, perplexe. Emilia porte une magnifique robe de soirée bordeaux, et arbore un joli maquillage. Comme si elle aussi, était conviée à l’événement. « Pour ? » « Ce soir ! Je t’accompagne, maman ne t’a pas prévenue ? Elle devait t’appeler. » Emilia dit ça sur un ton distrait, tout en vérifiant dans le miroir que sa coiffure n’a pas bougé d’un iota. « Non, elle ne m’a pas prévenue. » Eliza serre les deux, son regard se transforme en laser meurtrier. Cette soirée aurait éventuellement pu être supportable. La présence d’Emilia vient malheureusement tuer tous ses maigres espoirs.

Emilia aide sa sœur à terminer de se préparer. Elle se montre très critique, voire parfois insupportable. Eliza prend sur elle, encaisse les remarques avec le sourire et suit au pied de la lettre les conseils de sa jeune sœur. La robe rose pâle est remplacée par une autre robe dans les tons bleu nuit, et son maquillage est l’œuvre même d’Emilia. Ensemble, elles se rendent à la soirée. Sur la route, Eliza ne décroche pas un mot. Comme d’habitude, son silence ne dérange pas le moins du monde Emilia, qui est naturellement loquace. Elles arrivent à la soirée presque main dans la main, on les accueille poliment, prend leurs vestes respectives et bientôt, elles se fondent dans la masse. Très vite, Eliza cherche à semer sa sœur. Mais cette dernière semble incroyablement déterminée à ne pas la lâcher d’une semelle. Ce n’est que vers la fin de soirée qu’enfin, Emilia paraît assez prise dans une discussion pour laisser Eliza disparaître sans s’en rendre compte. Soulagée, elle se réfugie près du buffet et engloutit deux ou trois petits fours d’affilée. Elle termine au passage sa coupe de champagne et s’en saisit d’une nouvelle. Tournée vers le reste de la salle, elle laisse son regard balayer la foule. Habituellement, les soirées networking lui plaisent. Mais ce soir, le combo thème de Noël et présence d’Emilia lui flingue littéralement le moral. Enfin, elle aperçoit un visage qui la rassure. Elle tente d’attirer son regard en sa direction, et quand Jake la repère, elle lui adresse un sourire discret.


    The edge of Glory ∗ There ain't no reason you and me should be alone, and I got a reason that you're who should take me home tonight. I need a man that thinks it's right when it's so wrong. Right on the limits where we know we both belong tonight.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 39
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : Sevan Martell, Holia Millson, Ness Matthews, Clyde Rashmi, Andrea Reagan
›› more about me

Re: DING DONG. Okay, brilliant. (Jake) ✻ ( Sam 30 Déc - 18:28 )

eliza&jake ⊹ Pour tous, la période des fêtes est une période assez particulière et Jake n’échappe pas à la règle. Quand certains se réjouissent de passer des heures à décorer leur sapin de Noël et que d’autres flânent entre les petits chalets du marché de Noël à la recherche de leurs derniers cadeau, Jackson lui est dans un tout autre état d’esprit. Pour lui Noël ne rime pas avec magie et bonheur, non cela rime plus avec stress et nostalgie. Vous l’aurez certainement compris mais le brun déteste cette période de l’année et pourtant comme pour beaucoup de choses il a appris à faire semblant. A jouer la comédie. Il est même devenu assez bon à ce petit jeu. Tous les ans il affiche un merveilleux sourire lorsque Aurora l’entraine dans sa course aux cadeaux, il l’aide à décorer la maison familiale parce qu’autrefois c’était à leur mère qu’était assigné cette tâche, il prend la peine de marcher pendant des heures avec elle dans les rues de Cap Harbor afin d’admirer les différentes illuminations -et après on dira que c’est un mauvais frère-. En vérité il joue tellement bien le jeu qu’il se force même à faire un sapin chez lui, parce qu’il sait qu’autrement c’est Aurora qui le lui fera faire de force. Pourtant la magie de Noël l’a quitté il y a bien des années maintenant. Lorsque leur mère c’est éteinte toutes les étoiles qui s’illuminaient autrefois dans ses yeux aux moments des fêtes ont fini par mourir à leur tour, une à une. Pour Aurora, Noël c’est le parfait moment pour se remémorer leur mère et les moments passés en famille, pour Jake au contraire se remémorer tout ça ne lui transmet que de la peine et de la colère. Heureusement depuis qu’il est devenu le bras droit de son père Noël rime aussi avec travail. Il faut organiser tout un tas de réunion, de soirée, passer des tonnes d’appels et préparer tout un tas d’événements. De quoi bien occuper le brun et lui faire laisser de côté son ressentiment envers ces fêtes de fin d’année.

Le voila donc une fois de plus en train de nouer une cravate autour de son cou, face au miroir. Au fond il a beau faire comme s’il détestait se remémorer des souvenirs de sa mère la vérité c’est que c’est faux. Et la cravate qu’il porte ce soir le prouve. Ce bout de tissu d’un rouge foncé, bordeaux, ou ce sont inséré quelques fils dorés lui a été offert par sa mère alors qu’il n’était encore qu’un gosse. Ce dernier cadeau qu’elle lui a fait, quelques mois avant de mourir à peine. Ce cadeau pour un futur adolescent, pour un futur homme. Il avait été tellement fier de recevoir un tel cadeau que pendant des années il avait gardé précieusement cette boîte avec la cravate à l’intérieur sans jamais oser la porter. Puis avec les années il avait commencé à la mettre, seulement quelques fois, seulement à cette période de l’année. C’était sa façon à lui de penser à elle, de penser à celle qui l’avait tant aimé, qui lui avait tant donné. Celle qu’il ne remplacera jamais. Un sourire satisfait sur son visage il ajusta sa veste et appela son chauffeur afin qu’il le conduise jusqu’à cette soirée ou il était attendu. Cette soirée organisée par son père. Enfin en réalité son père avait décidé de faire cette soirée networking pour Noël et Jackson s’était chargé de l’organiser. Il avait lui-même fait la liste des invités et n’avait pas oublié d’y glisser le nom de la belle Eliza. Après tout sans elle ce genre de soirée serait d’un ennui sans égal pour le brun.

Finalement hormis les décorations de Noël qui agrémentent chaque parcelle de la pièce cette soirée ressemble assez à toutes les autres. Des petits fours, du champagne, des poignées de mains et des salutations à tout bout de champ. Jake ce sent à l’aise dans ce petit jeu du parfait homme d’affaire, il y a pris goût pendant toutes ces années. Il manie les mots avec une élégance rare et distribue des sourires polis et charmeur à toutes ces femmes dont il croise le regard. Et finalement il la remarque enfin, après des heures sans avoir aperçu son regard. Eliza. Comme s’il avait senti son regard sur lui, il se rend compte qu’elle l’observe. Il hoche légèrement de la tête, d’un geste presque imperceptible, sourire aux coins des lèvres, et il met finalement fin à sa conversation avec l’un des clients de son père en quelques mots pour rejoindre la brune à quelques mètres de lui. Sur son chemin il récupère deux coupes de champagnes et lui en tend une lorsqu’il arrive à sa hauteur. « Je craignais presque que tu n’ai pas reçu l’invitation » Il lui sourit et lui tend la coupe puis tend finalement son verre vers le sien afin de les faire tinter « Aux soirées Networking ou l’on retrouve toujours un bon traiteur, des bouteilles de champagne hors de prix et du beau monde » Bien qu’en réalité elle soit la seule personne avec qui il est réellement content de parler ce soir. Mais passer la soirée entière avec elle aurait surement été mal perçue par son père. « Comment tu vas Eliza ? »
Revenir en haut Aller en bas

DING DONG. Okay, brilliant. (Jake)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération