Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/06/2017
›› Commérages : 149
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Tyler Blackburn
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, clyde rashmi
›› more about me

Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN ✻ ( Dim 10 Déc - 17:14 )

Spiegan ⊹ « Je te préviens que t’ai la gueule de bois ou pas je m’en fiche demain à 8h30 je veux qu’on soit devant le centre commercial » Andrea soupirait à l’autre bout du fil finissant d’une traite son verre de whisky. Adossé au comptoir du bar il tenait son portable à quelques centimètres de son oreille laissant Mia parler, échappant des petits « Mmmh » de temps à autre pour lui montrer qu’il était toujours présent. « Oui maman je serais là promis » A l’autre bout du fil cette fois-ci c’est sa sœur qui soupire. Elle râle, rumine et il entend son exaspération dans son souffle « Arrête de m’appeler comme ça Andy et je ne rigole pas je veux qu’on y soit dès l’ouverture » Ce qui rend Mia aussi tendue c’est leur journée de demain. Les fêtes de Noël approche à grand pas et ils se trouvent que la jeune femme a décidé de consacrer sa journée du lendemain aux cadeaux de Noël. Bien entendu elle aurait pu réaliser cette tâche toute seule mais cela aurait été beaucoup moins amusant n’est-ce pas ? Son frère était l’heureux élu qui allait passer la journée avec elle. Comme si la journée shopping n’était pas suffisante Mia avait en plus décidé d’être là dès l’ouverture parce que selon elle toute la populasse de Cap Harbor allait aller faire ses courses de Noël demain. Andy avait accepté de se lever à 8 heures mais il avait également accepté de passer la soirée avec Julian. Deux événements qui ne s’emboitaient pas forcément ensemble. Mais le jeune homme ne voulait pas décevoir sa sœur. S’il ne venait pas il lui donnait une nouvelle raison d’admettre qu’il était un mauvais frère. Alors très bien il serait debout demain à 8h et puis rien ne l’empêchait de passer une bonne soirée avec le Finch sans pour autant finir ivre. « Oui oui oui Mia on y sera. A demain. Je t’aime maman » Il aime bien l’appeler maman, il sait que ça l’embête. Pourtant des fois il a réellement l’impression qu’elle joue le rôle de mère avec lui, elle est plus souvent sur son dos que ne l’a jamais été sa propre mère.

Quelques heures plus tard après avoir terminé un nouveau verre Andrea appuie sur le bouton central de son smartphone. 2h50. Il serait peut-être temps pour lui d’aller dormir. Il salue son meilleur ami et sort du bar. Une fois dehors il hume à plein poumon l’air frais de la nuit puis allume la cigarette qu’il avait coincé derrière son oreille un peu plus tôt dans la soirée. Décidant de profiter un peu de l’air frais avant de rentrer il s’adosse au mur et tire lentement sur sa clope, son regard se perdant dans la pénombre. Finalement quelque chose attire son attention. Deux silhouettes dont il arrive a peine a distinguer les bras et les jambes se situe de l’autre côté de la rue. L’une semble assise sur un banc, l’autre est en face d’elle. La scène ne l’aurait certainement pas interpellé s’il n’avait pas fini par distinguer qu’il s’agissait là d’un homme et d’une femme. Il arrivait a peine à distinguer leur geste et aucun son ne parvenait jusqu’à son oreille pourtant son regard ne pouvait se détacher de ces deux ombres noires. La femme finit par se lever, titubante mais l’homme la rattrape par le bras, la collant à lui. Cette fois-ci Andy en est presque sur, il lui semble que la jeune femme se débat, essayant de se défaire des griffe de cet ours. S’il n’avait pas autant bu il pourrait presque affirmer avec certitude qu’elle vient de lui demander de la lâcher. Le brun finit par jeter sa cigarette par terre et commence à marcher en direction des deux inconnus. Il arrive derrière la jeune femme, faisant face à l’homme. A quelques mètres maintenant à peine il réussit finalement à distinguer leur parole et comprend rapidement que cette jeune femme a besoin d’aide. Andy est loin de se prendre pour un super héros mais que pouvait-il faire à cet instant ? Rebrousser chemin et la laisser s’en sortir seule ? Qui serait capable de faire une chose pareille ? Qui aurait assez peu de cœur pour ça ? « Hey, salut Baloo, dis moi je suis pas sur que la demoiselle apprécie d’avoir tes grosses paluches sur elle » Ah oui, j’oubliais de préciser, Andrea aime provoquer les gens, même dans les instants ou il ne faudrait pas. Surpris l’homme relâche son emprise et la jeune femme s’extirpe de ses mains et finit par trébucher sur Andy. Il la rattrape alors et lorsqu’elle relève enfin la tête il se fige un court instant. C’est elle, c’est cette Bird, cette oiseau de malheur comme il se plait à l’appeler. « T’as viré de bord ou bien c’est pas du tout ton mec le grand gaillard derrière toi ? » L’homme en face fait les gros yeux, il ne semble pas vraiment apprécier que le fils Reagan soit intervenu et il se pourrait bien que le brun ai aperçu les poings de Baloo en train se serrer.


Je ne me doutais pas encore que ce jour où tu m'avais dis que chaque fois que je verrais les étoiles je penserai à toi tu m'avais jeté une malédiction. Et depuis quand la nuit règne et que les étoiles brillent, c'est mes larmes qui brillent tout autant. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/10/2016
›› Commérages : 119
›› Pseudo : HARLEEN. (Marion)
›› Célébrité : lily collins
›› Schizophrénie : arya cohen (m. robbie), darcy o'faolain (e. clarke), adrian dawkins (j. allen white), solveig blackbird (kovalenko), anya arsenault (e. rossum) , lola fitzsimmons (e. watson)
›› more about me

Re: Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN ✻ ( Mar 26 Déc - 22:33 )



     

Bird Roth-Spiegelman
&
Andrea Reagan
Sometimes you need help and you don't need to ask for it

Le repas s'éternise et Bird en a un peu marre, elle sort de table, embrassant ses deux mamans qui râlent un peu parce qu'elle s'enfuit pour aller fumer une cigarette, mais elle en a besoin. Elle a le cafard en ce moment, sûrement parce que ça va faire trop d'années que son Alaska a disparu, et que ça va être Noël. Noël c'est symbole de l'amour, de bonheur, mais pour Bird c'est synonyme de tristesse et dépression. Chaque année, son cadeau ne vient pas, chaque année, Alaska ne passe pas la porte avec son sourire et son rire cristallin. Elle n'est pas là, et elle ne sera plus jamais là. Et la brune, elle a le coeur qui pleure un peu trop. Elle a envie de tout envoyer balader. Quand la porte s'ouvre, Bird tourne un peu la tête et elle voit Lissa qui arrive à ses côtés, elle lui sourit un peu et lui demande pourquoi est-ce qu'elle n'est pas restée à l'intérieur. « Parce que j'ai envie que tu sois la première au courant. » Bird se tourne entièrement vers sa blonde de demi-soeur, les sourcils froncés, elle ne comprend pas. « Je vais me marier. » Par-don ? Bird en lâche sa cigarette, et saute en arrière pour ne pas se brûler le pantalon, elle essuie la cendre qui vient de tomber sur son pantalon, et elle regarde Lissa les yeux brillants « TU T'ES REMISE AVEC ADRIAN ?! » Ah non ? Avec Matthias ? Bon, ça va, Matthias est canon, et ils feront de beaux bébés. Elle ne cache pas sa déception cependant mais elle prend sa soeur dans ses bras et la serre avec tendresse en souriant. Elle saute encore plus de joie quand Lissa lui propose d'être sa témoin. Mais elle lui demande de ne rien dire à leurs mères, ce à quoi Bird répond par un doigt sur sa bouche avant de rentrer à l'intérieur, un sourire dressé sur les lèvres. Elle ne peut s'empêcher d'être heureuse, de rire à peu près à tout et son coeur se gonfle un eu plus, parce que sa soeur va se marier et elle l'imagine d'ores et déjà dans une robe blanche et la magie de Noël renaît un peu dans son esprit torturé.

Quand elle finit enfin par partir, elle rejoint des amies à elle au Silverlake, elle a envie de fêter la nouvelle mais elle ne dit rien. Elle se contente de boire encore plus que d'habitude si encore c'est possible et elle sent qu'elle s'enivre mais elle n'y prête pas vraiment attention, elle danse, un peu trop collé à ce type trop grand, ses lèvres se perdent contre celles de la blondinette qui dansait près d'elle mais qui s'en va avant elle, Alors elle reporte toute son attention sur le grand gaillard qui lui paye un verre, le verre de trop parce que la terre se met à tourner, ses copines partent et elle, par contre, elle ne se sent pas partir. Elle suit alors le type, le remercie quand il lui offre une cigarette sur laquelle elle tire impatiente jusqu'à ce qu'elle devienne trop insistant. Non, elle ne couchera pas avec lui. Non pas ce soir, même jamais. Elle le repousse alors qu'il se rapproche d'elle, et elle serre les dents quand les lèvres du type se pressent contre son cou. Elle pourrait peut-être le laisser faire, ça passera sûrement mais elle le repousse encore, enchaînant les nons, elle ne veut pas. Quand elle entend quelqu'un qui tente de la défendre, elle sent que l'emprise du type la relâche et elle s'écarte avant de se buter contre son sauveteur, lorsqu'elle relève la tête, elle le voit et il doit sûrement remarquer qu'elle n'est pas dans son état normal, ses yeux se plongent dans celui du jeune homme, elle rit même à sa réflexion. « Tu apprendras que je suis autant fille que garçon mon cher. » Et elle lui sourit avec une tendresse qu'elle ne se reconnaît pas. Puis elle voit Baloo qui s'approche d'Andrea, elle ne comprend pas comment elle réussit, mais cependant, son poing s'écrase dans le nez du blond avant que son genou ne s'attarde dans ses bijoux de famille et pendant ce temps elle saisit la main d'Andrea pour l'emmener ailleurs. Ils courent sans s'arrêter et finalement, ils s'arrêtent dans une ruelle sombre wink wink et elle le pousse entre deux bennes à ordure avant de venir se coller à lui en entendant Baloo qui se met à hurler. Elle a sûrement louper son coup. Mais elle regardait Andrea, cette proximité et pourtant, elle ne se reculait pas. « Merci de m'avoir tiré d'affaires. » Et elle lui souriait avant de doucement embrasser sa joue « Tu veux venir chez moi ? J'habite à deux pas. Et non, je ne te sauterais pas dessus. » Elle riait avant de se reculer, le silence était bien là et les cris de Baloo c'était évaporé comme la dignité de la brune quand elle lâchait un magnifique « Ou peut-être que je te sauterais dessus qui sait ? » Avant de s'extraire de leur cachette de fortune pour attendre Andrea jusqu'à se mettre à marcher.

CODE BY MAY
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 18/06/2017
›› Commérages : 149
›› Pseudo : getget (gaëtane)
›› Célébrité : Tyler Blackburn
›› Schizophrénie : sevan martell, holia millson, ness mathews, clyde rashmi
›› more about me

Re: Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN ✻ ( Sam 6 Jan - 16:32 )

Spiegan ⊹ En ce début Décembre Andy avait déjà pensé à ses résolutions pour l’année 2018, et l’une d’entre elle était de redevenir un meilleur frère pour Mia. Il s’en voulait énormément de l’avoir tant déçu durant cette année et voulais se rattraper le plus vite possible. Pourtant c’était comme s’il avait oublié comment faire pour être un bon frère pendant tout ce temps. Il c’était tellement éloigné d’elle depuis la mort d’Alaska qu’il avait presque oublié ce que ça voulait dire d’être un bon frère. D’où elle est Alaska avait surement du lui crier à en devenir aphone durant cette année, en le voyant agir ainsi. S’il avait autant de mal aujourd’hui à donner une définition de « bon frère » c’était certainement parce que pendant des mois et des mois il s’était persuadé que si Alaska les avait quittés c’était sa faute, c’était parce qu’il n’avait pas su la protéger, qu’il n’avait pas su être un bon frère. De plus les circonstances de leur dernière conversation, leur dernière dispute l’avait amené à se dire que finalement ses proches étaient surement bien mieux sans lui. Une idée stupide qui a fini par sortir de sa tête au fil du temps. Alors demain il fera un nouveau pas pour devenir le frère de l’année en accompagnant sa sœur au centre commercial. Sa lui vaut bien de gagner 3 place d’un coup ça non ?

Ces résolutions lui tenant à cœur Andy avait donc décidé de quitter Julian vers 3h du matin. S’il réussissait à rentrer assez rapidement et qu’il s’endormait directement cela lui ferait 4h de sommeil. C’est certainement suffisant pour une matinée de shopping non ? Il récupèrera ses heures de sommeil manquantes dans l’après-midi voila tout. Malgré tout à la sortie du bar il prend son temps, savourant la fumée inhalée par ses poumons et observant tranquillement la scène qui se passe à quelques mètres de lui. C’est son côté superman ou bien peut-être juste sa curiosité qui l’amène à s’approcher des deux individus, et c’est finalement son côté super héros qui prend le dessus lorsqu’il remarque la demoiselle qui se débat. Alors qu’il interpelle l’homme, la jeune femme trébuche pour lui et Andy se fige un instant en découvrant le visage de Bird qui ne semble pas être dans l’un de ces meilleurs jours. « Tu apprendras que je suis autant fille que garçon mon cher. » Autant pour lui dans ce cas. Baloo qui ne semble pas plus intéressé que ça par l’orientation sexuelle de Bird s’approche d’eux deux et avant que Andrea ai le temps de pousser Bird derrière lui celle-ci se redresse et vient frapper l’homme à deux reprises. Le brun reste figé, surpris de son action puis sans qu’il ai le temps de rajouter qui que ce soit elle le tire par la main et ils se mettent à courir tous les deux le plus loin possible du lieu de l’agression. Ne sachant pas si elle a une planque bien précise en tête Andy la suit aveuglément et se retrouve finalement coincé entre deux bennes à ordure avec Bird collé à lui. Que vient-il de se passer exactement là ? On peut faire un récap à Andrea pour quoi toute cette scène c’est passé bien trop vite. « Merci de m'avoir tiré d'affaires. » Il hausse les épaules car à ses yeux son action n’avait rien d’héroïque et puis c’est finalement elle qui les as tiré de là « Merci à toi, je n’ai même pas eu à utiliser la force grâce à toi » Qui pourrait croire qu’il y a deux semaines encore il avait hurlé sur elle en lui balançant des remarques plus méchantes les unes que les autres. « Je peux savoir d’où t’as sorti toute cette force exactement ? » Lorsqu’il l’avait aperçu au loin elle semblait pourtant ivre. Peut-être que c’était l’alcool justement qui lui avait donné toute cette force. « Tu veux venir chez moi ? J'habite à deux pas. Et non, je ne te sauterais pas dessus. » A quel moment exactement as t-elle pensé qu’il allait croire qu’elle allait lui sauter dessus ? « Et bien je viens de t’éviter une agression alors bon tant qu’à faire autant faire en sorte que tu rentre chez toi saine et sauve oui » Autant faire le boulot jusqu’au bout. Et puis Alaska le tuerait certainement s’il la laissait rentrer seule après ce qu’il vient de ce passer. « Ou peut-être que je te sauterais dessus qui sait ? » Encore un peu tôt pour ce genre d’humour non ? « Je suis pas sur que la vanne soit très adapté pour nous deux mais je vais quand même sourire et te dire que j’espère que tu sauras te tenir, histoire que tu ne perdes pas toute ta dignité » Pourtant l’idée qu’elle puisse lui sauter dessus le dégoute un peu. Pas qu’elle soit repoussante bien au contraire, c’est plutôt le fait qu’elle ai pu dire une chose de la sorte à sa sœur dans le passé qui est repoussant. Il se met à marcher à ces côtés, silencieusement pendant plusieurs mètres puis finit par lui dire « Pourquoi tu t’es pas défendue plus tôt tout à l’heure ? » Il avait observé la scène depuis le trottoir d’en face et elle l’avait laissé s’approcher pendant de longues minutes avant de venir lui dire non. « Tu voulais coucher avec ce type ? » Il est conscient que la réponse à cette question ne le regarde pas et pourtant l’idée qu’elle puisse lui dire oui le rend fou de rage. Etait-elle ivre au point de le laisser faire sans rien dire ? « T’as l’air d’être une fille bien paumée l’oiseau » Dit-il en la regardant marcher à côté de lui. « L’oiseau » Un surnom qu’il se plaisait à lui donner dans ces pensées avant de le dire à haute voix ce soir « Accompagné d’un mec tout aussi paumé. On fait une belle équipe finalement » Alors qu’il lui avait interdit de dire qu’elle comprenait ce qu’il ressentait parce qu’elle ressentait la même chose il y a quelques semaines aujourd’hui c’était finalement lui qui avait fini par leur trouver des ressemblances.


Je ne me doutais pas encore que ce jour où tu m'avais dis que chaque fois que je verrais les étoiles je penserai à toi tu m'avais jeté une malédiction. Et depuis quand la nuit règne et que les étoiles brillent, c'est mes larmes qui brillent tout autant. — .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Sometimes you need help and you don't need to ask for it + SPIEGAN

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération