Eliza | Je vais devenir folle, vient vite.

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 105
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Oup's, je suis aussi Debby debilos ainsi que la blonde bien chiante Sammy.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( Lun 11 Déc - 19:14 )



► Aidez moi, s'il vous plais.
Je vais devenir folle, vient vite..
Sam & Tina.
J'avais très peu dormi, Azylas avait passé une mauvaise nuit, elle se réveillée toutes les deux heures, voire même une heure. Elle pleurait constamment, j'étais obligée de me levée car elle n'arrivait pas à se calmer toute seule. C'était difficile, cela faisait vingt-cinq ans que je n'avais pas fais ça. Certes, j'avais déjà gardé mes petits-fils quand ils étaient encore bébé mais l'un comme l'autre, ne m'avait pas fais ce genre de nuit et encore moins, des nuits répétés. En effet, ce n'était pas la première fois qu'elle me faisait le coup, mais plutôt la quatrième fois de la semaine. Autant dire que j'étais exténuée. Je ne savais plus quoi faire. Là, je donnais le biberon à ma petite fille en lui chantonnant une petite chanson. «  promet moi de dormir après.. S'il te plais, ne pleure plus.. » murmurais-je ensuite en la regardant avec une certaine douceur. Elle avait ses yeux tout pétillant et d'une couleure bleu comme sa mère. Je faisais une petite moue à cette pensée, avant de déposer un baisé contre sa tempe. Après qu'elle est fini de boire, je posais le bib et je lui fais faire son rot avant de la caler dans le transat pour qu'elle puisse se poser et jouet quelque peu. Il était à peine six heure du matin. J'avais l'impression que je n'avais pas dormi du tout. Je m'assied dans le siège en gardant un œil sur ma petite fille qui gazouillait avec son grelot. «  Visiblement, tu n'es pas prête à dormir.. » je prenais alors le transat et je vais le caler dans le salon pour que je puisse me mettre dans le canapé. De là, j'en profitais alors pour commencer à faire mes recherches pour mes futurs explorations. Je voulais reprendre mon travaille pour pouvoir me vider la tête. Durant ce temps, Azy avait commencé à s'endormir alors j'en ai profiter pour la remettre dans son lit mais aussi de faire une pause et d'aller faire une siete ou peut être ma nuit ? Qu'est-ce que j'aimerais bien...

Je m'étais affalée dans le canapé et je m'étais tout de suite endormie après avoir mis le babyphone en route. Dormir me faisait un bien fou, ou du moins, c'est ce que je pensais avant d'être réveillée une heure après par les pleures d'Azylas. «  Bon sang... Qu'est-ce qu'elle a ... » Ronchonnais-je en faisant une petite moue avant d'entendre dans l'espoir qu'elle se calme mais non. De là, je vais la chercher une nouvelle fois et je la berçais dans mes bras, sauf qu'impossible de la calmer. J'étais trop fatiguée pour comprendre ce qui se passer, pourtant j'avais tout vérifié, la température, sa couche, elle avait mangé... Bref tout était fait. Je la gardais dans mes bras, et de ma main libre je me résignée à envoyer un message à Eliza. J'aurais très bien pu envoyer un message à Pio, il serait venu de suite, j'en suis persuadée, mais je ne voulais pas le déranger encore et encore. Puis, cela faisait quelques jours que je n'avais pas vu Eliza et j'avais envie de sa présence plutôt qu'une autre personne en ce jour. De ce fait, je lui envoyais un texto. «  j'ai besoin de toi.. J'ai plus de tête, je suis entrain de devenir folle et je ne sais plus quoi faire avec Azy, elle pleure tout le temps... Tu peux venir à la maison ? Gros bisous, Tina. » Il est rare que je demande de l'aide, c'est même jamais j'ai envie de dire. Quand je le demande, c'est vraiment que j'ai tout tenté et que je suis au fond du gouffre. Je me sentais dépassée de tout, j'étais complètement perdue.
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 397
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Natalie Portman
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ∗ Asher James (Taron Egerton) ∗ James Campbell (Chris Hemsworth)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( Jeu 28 Déc - 21:28 )



✻ ✻ ✻
I've got trouble on my mind, I see the cracks in the open sky, I feel the lightning illuminate the pain inside, I don't know what I will find deep inside. I feel the weight of the world, weighing on my mind. I can't carry the earth, I'm not strong enough.

Après une journée de travail particulièrement éprouvante, Eliza est heureuse de pouvoir regagner son domicile. Elle est à peine arrivée qu’elle pense déjà à la douche chaude qu’elle va prendre, et au verre de vin qu’elle va déguster, confortablement installée dans son canapé. Impatiente, elle remonte l’allée vers la porte d’entrée tout en cherchant la clé pour l’ouvrir dans son sac. Eliza est à des années-lumière de croire que ses plans vont être légèrement perturbées. Elle est heureuse de vivre seule, parce qu’elle n’a personne pour qui se presser, et personne ne l’attend. Elle peut rentrer tard le soir si ça l’enchante, elle n’a de compte à rendre à personne. Pourtant, ce soir, elle est attendue. Emilia se trouve juste devant la porte, assise sur le rebord du muret qui retient un parterre de fleurs. Lorsqu’elle l’aperçoit, Eliza ne peut pas s’empêcher de sursauter. « Oh wow ! » Dit-elle en portant une main à sa poitrine. « Je ne savais pas que tu étais là. Tout va bien ? » Finalement, elle s’inquiète. Emmy n’a pas pour habitude de faire ce genre de surprise et, jusqu’à preuve du contraire, elle n’a pas notifié sa sœur aînée de son arrivée surprise. « Je suis désolée… Je voulais pas te faire peur. Ça te dérange si je passe la soirée avec toi ? » La voix d’Emilia est tremblante, étouffée par quelques sanglots. Eliza ne réfléchit pas avant de prendre sa petite sœur dans ses bras, embrassant aussitôt son front. Elle glisse naturellement une main dans ses cheveux pour tenter de la réconforter tant bien que mal. « T’as même pas besoin de demander. » Souffle-t-elle doucement. Eliza garde sa sœur contre elle quelques minutes supplémentaires avant de la guider à l’intérieur de son immense maison. Une fois les lumières allumées, elle voit enfin le visage de sa sœur. Un visage bouffi, mangé par les larmes. Un visage triste qui lui serre le cœur. Les deux sœurs s’installent dans le salon et ce n’est qu’à ce moment-là qu’Eliza apprend la raison de cette visite inattendue. Le petit-ami d’Emilia l’a quittée pour une autre. Un schéma classique qui s’est déjà produit plusieurs fois auparavant. Pour l’avoir elle-même vécu une seule et unique fois, Eliza sait ô combien ça fait mal. Elle ne supporterait pas de vivre ce genre de chose à répétition, et elle ne comprend pas comment sa sœur retombe dans le panneau à chaque fois qu’elle rencontre un homme. Pourtant, elle ne dit rien. Parce qu’elle sait que sa sœur a juste besoin de son réconfort, pas d’un jugement. « Tu aurais dû m’appeler. Je serais rentrée plus tôt. » Dit-elle en prenant Emilia dans ses bras. Les deux sœurs Nelson-Riley passent le reste de la soirée ensemble, et la nuit. Elles décident de dormir ensemble, comme quand elles étaient petites. Eliza chérit ce genre de moment, parce qu’ils lui rappellent qu’avant d’être sa rivale, Emilia est sa sœur. Et une sœur, ça se protège. Elle oublie instantanément tout ce qui les différencie pour se concentrer sur ce qui les relie. Contre toutes attentes, les deux jeunes femmes passent un très bon moment. Le lendemain matin, Eliza est presque triste d’abandonner sa sœur pour se rendre au travail. Malheureusement, l’entreprise ne peut pas tourner sans elle. Alors à contrecœur, elle quitte Emilia en lui précisant bien de faire comme chez elle. Plus tard dans la matinée, la sonnerie de son téléphone interrompt une réunion avec le conseil d’administration. Sa première pensée est pour Emilia, évidemment. Alors elle est un peu surprise lorsqu’elle voit le message de Tina. Elle attend patiemment la fin de la réunion pour prendre la fuite, demandant à son assistant d’annuler tous les rendez-vous de la journée pour les reporter à un autre jour. Après Emilia, Tina est probablement l’une des rares personnes pour qui Eliza serait prête à mettre son entreprise entre parenthèses. Il lui aura fallu en tout une bonne demi-heure avant qu’elle ne soit chez Tina. Elle entre juste après avoir frappé et dépose ses affaires dans un coin. « Tina ? Je suis là. » Annonce-t-elle en s’avançant vers le salon, où elle découvre une Tina fatiguée et un bébé en larmes. « Je suis désolée, j’ai fait aussi vite que j’ai pu. Laisse-moi m’occuper d’Azylas. » Eliza prend la petite fille dans ses bras, la cale du mieux qu’elle le peu contre elle et commence à faire les cent pas dans le salon en la berçant un peu. Elle ne s’attend pas à un miracle, mais au moins, Tina pourra profiter d’un moment de répit. « Ça fait combien de temps que tu n’as pas dormi, Tina ? » Ça lui déchire le cœur de voir Tina à bout de forces. Ce n’est pas le genre d’image qu’elle a l’habitude de voir. « J’ai pris le reste de ma journée, je peux rester autant que tu en as besoin, d’accord ? » Eliza se fait la promesse de ne partir que lorsque Tina et sa petite-fille seront suffisamment reposées.


    The edge of Glory ∗ There ain't no reason you and me should be alone, and I got a reason that you're who should take me home tonight. I need a man that thinks it's right when it's so wrong. Right on the limits where we know we both belong tonight.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 105
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Oup's, je suis aussi Debby debilos ainsi que la blonde bien chiante Sammy.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( Mer 10 Jan - 11:26 )



► Aidez moi, s'il vous plais.
Je vais devenir folle, vient vite..
Sam & Tina.
Je n'étais pas du genre à craquer comme ça, non non, quand on me connait bien on sait tout de suite que je ne suis pas comme ça. On me voit comme une femme forte et toujours souriante malgré les circonstances. Mais là, je ne sais pas, j'étais fatiguée. Très fatiguée. Je n'avais plus pour habitude de garder un bébé, même si ça fais deux mois qu'elle est à la maison, que je m'en occupe. Là, c'était la première fois qu'elle me faisait un coup pareille. Elle faisait que de micro sieste et moi, je n'ai pas le temps d'en profiter pour dormir. J'avais le visage creusé, je n'avais pas le temps pour moi, le temps de me poser ou de simplement, profiter de l'extérieur. Evidemment, j'adorais m'occuper de ma petite puce, c'était ma raison d'être. Pour elle, je ferais tout et n'importe quoi. Je l'aime d'un amour impossible, je l'aime comme j'aime toute ma famille et pour eux, je ferais n'importe quoi. Mais l'entendre pleurer constamment me rendez malade. J'avais la tête qui aller exploser, j'avais tout fait, tout vérifier et j'ignorais ce qu'elle avait. Je m'y prenais peut-être mal, je n'en sais rien. Je ne suis peut-être pas faite pour garder et élever un autre bébé... En faite, je me remettais en question. Ce que j'ignorais, c'est qu'il me manquait juste de sommeil et qu'après tout irait mieux. Là, j'étais à bout de nerf. J'avais donc demandé  à Eliza de venir m'aider. Je me doutais bien qu'elle allait venir. Elle est toujours venue et j'en aurais fais de même pour elle.

«  Tina ? Je suis là. » Au son de sa voix, je relevais mon visage en la cherchant du regard. C'est là qu'elle arrivait au salon et j'étais vraiment soulagée qu'elle soit là. «  Salut toi.. » Disais-je avant qu'elle ne s'excuse du temps qu'elle a mit.  « Je suis désolée, j'ai fait aussi vite que j'ai pu. Laisse moi m'occuper d'Azylas. » Je secouais la tête en lui offrant un sourire malgré tout. Je la laissais prendre la petite avant de frotter légèrement mon poignet. Ma main commençait un peu à ma faire mal mais je voulais passer outre à cette douleur. « Non, ne t'excuse pas. C'est moi qui m'excuse de t'avoir fais quitter le boulot, ou pris de ton temps.. Mais je t'en remercie, vraiment.. » Je faisais alors une petite moue désolée en la laissant essayer de calmer Azy, espérant que ses bras arriverait à la faire calmer. « Ca fait combien de temps que tu n'as pas dormi, Tina ? Je haussais les épaules en regardant ma montre. «  Je n'en sais rien.. » Disais-je en m’asseyant une seconde sur le sofa. Je passais une de mes mains dans ma courte chevelure. «  Mais je sais que je n'ai pas assez dormi.. Je crois que je n'ai jamais été aussi fatiguée que maintenant. Elle doit s'amuser à me couper du sommeil. Enfin j'en sais rien.. » Je calais un peu mon visage contre le dossier du canapé. «  J'ai pris le reste de ma journée, je peux rester autant que tu en as besoin, d'accord ? » Je hochais positivement la tête. Elle était vraiment adorable de faire ça pour moi, vraiment. Et évidemment, je ferais tout pour la remercier. Surtout que bon, laisser son travail de côté, je sais que ce n'est pas évident. «  Tu as des idées à comment on peut calmer un bébé ? Parce que j'ai tout tenté, et on dirait qu'elle me fait la guerre pour une raison que j'ignore. » Disais-je avec un peu d'humour pour relativisé. J'étais vraiment à bout de force, mais je me sentais coupable de laisser Eliza gérer mes problèmes. «  Tu as besoin de quelque chose ? Tu as faim peut-être ou soif ? » Disais-je en me redressant alors du canapé. Oui, c'est tout moi.. Penser au autre, plutôt qu'à moi.  
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 397
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Natalie Portman
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ∗ Asher James (Taron Egerton) ∗ James Campbell (Chris Hemsworth)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( Sam 27 Jan - 22:21 )



✻ ✻ ✻
I've got trouble on my mind, I see the cracks in the open sky, I feel the lightning illuminate the pain inside, I don't know what I will find deep inside. I feel the weight of the world, weighing on my mind. I can't carry the earth, I'm not strong enough.

Qu’on se le dise : Eliza n’a pas l’instinct maternel. Les enfants, elle ne les maîtrise pas. Elle ne sait pas ce qu’elle doit faire d’eux, de quelle manière elle doit s’adresser à eux, ce qu’elle peut leur offrir. En présence d’enfants, la PDG est maladroite et perdue. Gérer une entreprise, elle sait faire. En revanche, gérer des enfants s’avère bien plus difficile pour elle. C’est probablement ce qui explique pourquoi Eliza n’a jamais ressenti le besoin d’avoir des enfants, pas même à l’époque où elle était fiancée à Aaron. Il est cependant important de souligner qu’elle ne les déteste pas. Elle n’a développé aucune aversion particulière pour les enfants. Ça lui arrive d’en trouver quelques-uns mignons et adorables, mais sans doute pas assez pour qu’elle veuille elle-même devenir maman. Ce n’est pas son domaine d’expertise, elle ne se sent pas assez en confiance pour s’occuper d’un enfant. C’est un peu comme les relations amoureuses, en fin de compte. Ce n’est pas quelque chose de naturel pour elle, ça lui demande énormément d’efforts puisqu’elle est comme obligée de sortir de sa zone de confort. Peut-être qu’avec le temps, ça lui semblera moins compliqué, ou peut-être pas – Eliza n’est pas vraiment en mesure de prédire l’avenir. Lorsqu’elle prend Azylas dans ses bras, elle n’a pas la moindre idée de ce qu’elle fait. Elle souhaite simplement offrir à Tina un moment de répit, parce qu’elle en a visiblement besoin. D’ailleurs, elle lui adresse un sourire empli de compassion. Elle n’a pas besoin d’entendre les excuses de Tina. Si elle est venue jusqu’ici, c’est parce qu’elle était inquiète. De toute évidence, elle a eu raison de faire appel à Eliza. Malgré son manque d’expérience en ce qui concerne les bébés, elle se doute que la petite est également à bout de forces. « Je crois que vous avez toutes les deux besoin de dormir. » Elle caresse maladroitement le dos de la petite, tentant de l’apaiser ne serait-ce qu’un tant soit peu. « Honnêtement, Tina, j’en ai pas la moindre idée ! » Dit-elle en riant un peu, refusant de se laisser dépasser par les pleurs du bébé. Dans le fond, elle a une petite idée du problème. Sa mère doit lui manquer. Mais pour des raisons évidentes, elle refuse de partager sa pensée avec Tina. « Elle est peut-être déjà en pleine crise d’adolescence ! » On ne sait jamais. Il paraît que les enfants sont de plus en plus précoces de nos jours. Ceci étant dit, elle plaisante. Lorsque Tina s’inquiète de savoir si elle a faim ou soif, Eliza ne peut pas s’empêcher de lui lancer un regard désapprobateur. Elle n’est pas venue ici pour se faire bichonner, simplement pour l’aider avec la petite. « Tu devrais plutôt prendre soin de toi. Je n’ai besoin de rien, Tina, vraiment. Par contre, mon petit doigt me dit que tu ne dirais pas non à une petite pause café. » La brunette sourit, continuant de faire les cent pas dans le salon en essayant tant bien que mal de calmer les pleurs du bébé. « Elle a peut-être des coliques ? » Elle n’attend pas la réponse de Tina et, tandis qu’elle maintient Azylas contre elle d’une main, elle attrape son portable de l’autre pour lancer une recherche sur internet. Eliza ne survivrait probablement pas sans internet, pour information. Elle lit attentivement les informations et cherche la solution à son problème. « Ok. On va essayer ça. » Après avoir déposé son téléphone sur la table basse, elle couche délicatement la petite fille dans son lit parapluie. À ce moment-là, les pleurs d’Azylas redoublent d’intensité. « Shhht, on se calme jeune fille. » Elle suit les conseils indiqués sur le site, massant doucement le ventre du bébé en décrivant un mouvement circulaire. « S’il te plait, sois mignonne. » Demande-t-elle à Azylas, assez naïvement. « Tu sais que ta mamie a besoin de dormir, et toi aussi je crois. Alors Eliza va continuer à te masser le ventre, jusqu’à ce que ça aille mieux. D’accord ? » On ne peut pas dire que la petite soit réceptive aux paroles de la jeune femme. Et en même temps, elle se sent stupide. Elle n’a pas l’impression de s’adresser à elle correctement, ni que sa voix la rassure un minimum. « Tina, c’est possible qu’elle ait des coliques en fait ? Parce que pour tout t’avouer, je sais pas du tout ce que je fais… » Au moins, elle a le mérite d’être franche. Le point positif, c’est que même si Azylas pleure toujours, elle perd en intensité.


    The edge of Glory ∗ There ain't no reason you and me should be alone, and I got a reason that you're who should take me home tonight. I need a man that thinks it's right when it's so wrong. Right on the limits where we know we both belong tonight.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 03/12/2017
›› Commérages : 105
›› Pseudo : Bananecuite
›› Célébrité : La belle Melissa Mcbride
›› Schizophrénie : Oup's, je suis aussi Debby debilos ainsi que la blonde bien chiante Sammy.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( Dim 11 Fév - 20:51 )



► Aidez moi, s'il vous plais.
Je vais devenir folle, vient vite..
Sam & Tina.
« Je crois que vous avez toutes les deux besoins de dormir. » Me dit-elle. Dormir... Olala. J'ai besoin de dormir oui. Je le savais mais est-ce que je vais vraiment réussir ? J'en sais trop rien. Je vais m'inquiéter pour toutes les deux et surtout, je n'aime pas imposer des choses. Je sais qu'elle n'a pas non plus la fibre maternelle, enfin, je ne veux pas lui donner cette obligation de gérer un bébé de quatre mois. Mais je savais que son aide m'était précieuse. Quel dilemme que j'ai... Je pinçais mes lvères entres elle en regardant la jeune femme qui essayer de calmer Azylas. «  Oui, certainement... Mais elle ne veut pas, et moi je ne peux pas la laisser comme ça... » Il est évident qu'elle doit ressentir un certain manque. Même si elle est jeune, elle a été habitué à sa mère pendant presque trois mois de son existence. Peut-être que sa voix lui manque, peut-être que ses berceuses lui manques... Je n'en sais rien. Tout de fois, je ne pourrais jamais remplacer sa vrai mère et ça me désole. Certes, je serais une bonne mamie, comme je le suis avec mes deux autres petits-fils mais voilà. Je ne remplace personne. Si le père aurait accepté de prendre en charge l'enfant, ça aurait été vraiment bien pour elle. Mais on ne refait pas les personnes malheureusement... « Honnêtement, Tina, j'en ai pas la moindre idée ! » Je faisais une petite moue à ses mots. Je me doutais bien qu'elle n'aurait pas trouver aussi. On ne va pas avoir l'air fine avec tout ça. «  Elle est peut-être déjà en pleine crise d'adolescence ! » Ajoutait-elle, puis je riais doucement à cela. Si elle commençait déjà sa crise, je ne sais pas ce que ça donnera dans les années à suivre. Heureusement, qu'il n'y a pas de bébé qui font ce genre de crise, ceux-ci dit, on pourrait le dire, ça y ressemble. Entendre pleurer de la sorte longtemps, ça fait mal au oreille, ça fait mal au cœur et ça peut vite énerver. Surtout si la fatigue était présente. «  Ahaha... Tu es dingue. Ceux-ci dit, si c'est la crise d'ado précoce, on la met dans sa chambre et elle se calmera toute seule comme une grande. » Ajoutais-je avec amusement. Ceux-ci dit, on parlait, on parlait, mais je voulais quand même, même à l'aise mon amie Eliza. Elle est venue m'aider, la moindre des choses, c'est de l'accueillir comme il se le doit. C'est à dire, lui proposer de quoi boire ou même de manger. Elle a peut-être eu une journée difficile aussi. Mon dieu, si c'est le cas, je m'en voudrais. Moi qui lui remet une couche avec ma petite fille. «  Tu devrais plutôt prendre son de toi. Je n'ai besoin de rien Tina, vraiment. Par contre, mon petit doigt me dit que tu ne dirais pas non à une petite pause café. » Je hochais la tête en lui souriant. Je viens saisir deux tasses de café aussitôt pour versé du café encore chaud. Je posais ces dernières sur la table en entendant que Azylas se calme un peu. «  Elle a peut-être des coliques ? » A ses mots, je réfléchissais un peu. Il est vrai que Mélia en avait fait quand elle était bébé, je n'y avais pas vraiment repenser depuis. Il faut dire que ça date quand même ! «  Oh peut-être... » Disais-je en passant l'une de mes mains dans mes cheveux court. Je la laissais gérer et lui faire son massage sur le ventre de ma petite fille. Elle était adorable à lui parler ainsi. J'ignore si elle comprend vraiment ce qu'on lui dit, mais au moins, lui expliquer les choses, il paraît que c'est important. Puis, ça avait l'air de fonctionner vu qu'elle se calmait petit à petit. «  Tina, c'est possible qu'elle ait de coliques en faite ? Parce que pour tout t'avouer, je sais pas du tout ce que je fais... » Je haussais les épaules, avant de passer une de mes mains sur mon visage.  «  c'est fort possible oui.. En y réfléchissant bien, je crois que c'est Mélia qui en faisait aussi quand elle était petite. Mais c'était mon mari qui gérer ça.. Il était plus doué.. Il avait ce don d'assouvir les douleurs. Mais ça a l'air de fonctionner le massage que tu fais ! » Disais-je un peu rassurer quand même, puis je viens m'asseoir par la suite en soufflant un peu. «  J'suis vraiment plus doué pour ça. C'est sûrement parce que je suis fatiguée, mais ça rajeunie pas ! » Ajoutais-je en faisant une petite moue. «  Vraiment.. Merci d'être venue, ça m'aide beaucoup.. » Je mordillais légèrement mes lèvres avant d'ajouter. «  J'espère que ça ne va pas te dégoûter des enfants tout ça ! » Disais-je un peu avec amusement. «  Surtout avec tous ces pleures.. ça n'aide pas beaucoup. »

Une fois que Azylas est calmée, et même endormie suite à son massage, je fus un peu soulager. J'espérais que ça l'avait vraiment calmer, et si elle faisait vraiment des coliques, alors j'irai voir son pédiatre demain matin. " tu dois avoir des mains de fée..!" Murmurais-je pour ne pas réveiller la petite. Il manquerait plus que ça maintenant. " On va la laisser dormir.. et éviter de faire trop de bruit maintenant, je n'ai pas envie qu'elle se remettre à pleurer comme ça..." 
CODE BY ÐVÆLING // groover par une licorne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Eliza | Je vais devenir folle, vient vite. ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Eliza | Je vais devenir folle, vient vite.

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération