Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Mer 20 Déc - 21:41 )












Installée devant mon film de Noël, j'étais la femme la plus heureuse du monde. J'avais conscience que l'histoire était nulle, mais je m'en foutais, c'était la magie de Noël et ça me rendait heureuse. J'étais d'autant plus heureuse que dans pas très longtemps Julian allait arriver. On avait décidé de poster une chanson digne de cette période sur sa chaîne youtube. J'avais réussi à le convaincre et la seule condition qu'il avait émit, c'était que je chante avec lui. Au début j'avais refusé, je n'étais pas assez douée pour faire cela, et puis au final j'avais dit oui parce que ça pourrait être marrant. Pour l'occasion j'avais même préparé des petits gâteaux, parce qu'on allait avoir besoin de force pour s'enregistrer. Je nous connaissais, on allait être sérieux pendant 5 minutes et après ça allait être la débandade.
Tout comme maintenant avec l'arrivée d'Asher qui s'installait gracieusement dans le canapé à côté de moi. Il faisait sa tête d'innocent, mais je savais pourquoi il était là. Depuis quelques jours, il n'avait que ça en tête. "Sarah, tu m'offres quoi à Noël" Et voilà, j'avais gagné. Tout en restant concentré sur mon film, je souriais. Par moment il était complètement imprévisible, mais en ce moment c'était tout le contraire. "Asher, tu sais que le concept d'un cadeau c'est de ne rien dire jusqu'à ce que la personne découvre le cadeau" Parce qu'il était fourbe, Asher me balançait un coussin à la gueule pour exprimer sa frustration. "Un jour, il faudra vraiment que tu arrêtes de me frapper avec les cousssins" Je savais que ce jour n'arriverais jamais, mais je pouvais toujours espérer. "Je n'arrêterais pas tant que tu me diras pas c'est quoi mon cadeau" Le pire c'était qu'il était sérieux. Il me tapait en continue. "Je te le dirais pas, je veux voir ta joie en l'ouvrant" Parce que c'était ça aussi le but des cadeaux, faire plaisir aux gens. "Comment tu sais que ça va me faire plaisir. Peut-être que je vais détester ton cadeau et ça va te rendre triste et moi aussi. Au moins si tu me le dis, on sera fixé et si tu t'es trompé tu pourras m'acheter quelque chose d'autre" En temps normal, j'aurai certainement céder pour qu'il arrête de m'emmerder, mais on ne rigolait pas avec Noël.  "Non Asher, je ne te dirais rien." Je resterais forte. "Et pas la peine non plus de venir me voir cet après midi, je serais trop occupé pour te répondre." Cet aprèm je chantais, avec un peu de chance ça allait apporter plein de neige. "De toute façon je dois aller au boulot. T'es occupé à quoi ?" Asher qui allait travailler, ça me faisait toujours rire, parce que j'avais toujours l'impression qu'il passait plus de temps ici qu'au bureau. « Julian doit venir, il veut qu'on chante pour poster l'enregistrement sur internet » Je voyais ses yeux s'agrandir, il savait que je chantais, lui aussi chantait, mais il ne devait certainement pas penser que j'allais un jour avoir le courage de le mettre sur internet. « Surtout ne te laisse pas charmer par Julian, oublie pas que c'est avec moi que tu dois te marier » C'était à mon tour de lui balancer un coussin à la figure. Nous n'avions toujours pas trouvé de solution à ce léger problème, nous n'avions toujours pas reparlé de ce qui s'était passé ce soir là, j'attendais. « Mais oui, ne t'inquiète pas mon amour, allez va travailler et ramène moi des sous pour organiser le mariage » Après une grimace il avait quand même réussi à se motiver et se lever pour aller chercher son manteau. Comme souvent avant de partir, il m'embrassait sur le front « Amuse toi bien, pendant que je vais mourir d'ennui » Pour cela il pouvait compter sur moi sans soucis.

J'avais à peine le temps de me replonger dans mon film de noël, qu'on sonnait à la porte. Pendant quelques secondes je pensais que c'était Asher qui voulait me faire chier avant de me souvenir que Julian devait arriver. En regardant l'horloge, il était effectivement l'heure. Je m'extirpais rapidement du canapé pour lui ouvrir. Comme à chaque fois que je le voyais, j'affichais un sourire ravie et je me hissais sur la pointe des pieds pour déposer un bisou sur chaque de ses joues. « Bienvenu dans mon humble demeure. Tu es libre de faire comme chez toi, enfin sauf si tu te promène tout nu chez toi » Je pouvais accepter beaucoup de choses, mais peut-être pas ça. « Tu te promène tout nu chez toi? » Au final, j'étais assez curieuse de savoir, ce n'était pas pour faire des commérages, juste pour ma culture personnelle. « En tout cas, je suis prête à chanter, j'écouterai tout ce que tu me diras sans me plaindre » Ou presque, parce que je ne perdais pas espoir de le faire chanter seul sans qu'il ai besoin de moi. « Et pour le plaisir, j'ai préparer le goûter aussi » Parce que c'était important de prendre des forces et d'être dans les meilleures conditions possible pour notre duo. J'avais  trop hâte.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Mar 2 Jan - 18:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 314
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Jeu 21 Déc - 18:57 )


Wake up the happiness it's christmas time
Bis du mich vergisst. Bis du mich vergisst. Es gibt Tage, da hab ich Angst. All die Farben zu vergesseb, die du mir gabst. Es gibt Nächte, da lieg' ich wach. Und denk' an unser Versprechen, das langsam zerbrach. Das Bild an der Wand, fast weiß und leer. Die Geschichte die wir malten, verblasst immer mehr. Es sollte bleiben, wie damals, doch die Zeit verfärbt sie zu sehr. Vorbei, Vorbei die letzte Frage. Und ich weiß, verloren sind die Tage. Es ist vorbei, ich finde neue Ziele. Wieder Frei - Ich weiß, es gibt so viele. Die Vergangenheit schweigt.


Julian Finch était heureux à l'idée de l'approche des fêtes de noël. Il trouvait que les gens étaient en général plus charmants, plus sympathiques. Et donc, ces mêmes gens lui cassaient beaucoup moins les couilles qu'en temps normal. Alors lui même était de meilleur humeur. Même sa patronne ne réussissait pas à l'énerver. Il fallait bien dire que depuis la fois où ils étaient restés travailler tard, il la voyait autrement. Il se disait qu'elle était moins horrible que ce qu'il ne pensait. Du coup, le jeune homme était beaucoup moins réceptif à ses critiques. La preuve, ce matin même, le jeune homme s'était pointé au bureau avec un pull avec une énorme tête de renne sur le devant. Forcément, sa patronne l'avait regardé de travers. Elle devait encore penser que sa maman n'avait pas nettoyé sa chemise. Mais Julian se laissait juste emporter par l'ambiance de noël. Ce qui était d'autant pus facile qu'il avait prit son après-midi pour la passer avec son amie Sarah. Il lui avait fait un grand sourire, insensible à son regard assassin. S'il ne savait pas d'avance qu'il risquait de se faire allumer, il lui aurait donné le serre-tête de renne qu'il trimbalait avec lui dans sa sacoche. La matinée était passée rapidement. Pas étonnant quand on attendait quelque chose avec impatience. Du coup, le jeune homme avait pu planter son travail pour rentrer chez lui. Il avait le temps de prendre une douche avant d'aller rejoindre son amie. Mais à peine arrivé chez lui, le jeune homme se laissa tomber sur son lit. C'était beaucoup trop tentant. Sauf que … Le lit était humide. Le lit sentait le chat. Le lit puait le chat même. « LE CHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAT ! », hurla-t-il. Oui, ce crétin de chat avait un nom, même s'il l'appelait tout le temps le chat. Mais il aurait tout aussi bien fait de l'appeler crétin. Ou emmerdeur. Ça lui irait beaucoup mieux comme non. Julian bondit de son lit, ouvrit la porte et tomba nez à nez avec le chat, allongé sur le dos, qui le défiait du regard. « Toi tu vas finir en brochette sur le barbecue un de ces quatre », brailla-t-il. Le chat miaula, l'air de dire qu'il pouvait toujours parlé. Le chat était maître des lieux, c'était bien connu. D'ailleurs, à peine avait-il finit de s'en prendre à l'animal que sa mère se précipita au pied de l'escalier, un air réprobateur sur le visage. « Julian, laisse ce chat tranquille ! », le gronda-t-elle. C'était plus fort que lui, il avait beau être adulte, il avait beau s'occuper de sa maman, chaque fois qu'elle le grondait, le jeune homme redevenait un petit garçon qui venait de se faire réprimander. « Mais ... », commença-t-il. La femme, au pied des escaliers agita son doigt devant elle, signe qu'elle allait se mettre en colère s'il insistait. « Laisse ce pauvre bébé tranquille je t'ai dis », acheva-t-elle, catégorique, avant de repartir vers le salon d'où elle venait. Julian aurait juré que le chat était en train de sourire et de le narguer. Il avait ce regard qu'on pouvait traduire par le nananère des enfants. Il allait tordre le cou de cette bestiole un jour ou l'autre. « Tu perds rien pour attendre sale bête, j'aurais du te laisser dans ta poubelle », souffla-t-il en lui tirant la langue. Lui aussi était un gamin dans le fond. Mais cette saleté de chat était un abominable monstre. Il l'avait sauvé d'une mort certaine en le ramassant dans une poubelle, il l'avait nourri, il lui avait donné un toit. Et comment cette saloperie le remerciait ? En pissant partout sur ses affaires et en passant son temps à le griffer. Il était sûr qu'au fond, ce n'était pas un animal. Des fois il se demandait si ce n'était pas quelqu'un qu'il avait énervé qui s'était réincarné en chat. Enfin bref. Le jeune homme passa l'heure suivante à changer ses draps, à prendre sa douche et à chercher des habits propres. Il enfila finalement un pantalon noir et un autre de ses pulls de noël. Celui-ci représentait cette fois un père noël. Julian en avait acheté plusieurs. Il aimait un peu trop les accessoires de noël. Enfin bref. Le jeune homme, tout beau, tout frais, lavé avec mir laine, quitta sa maison pour conduire jusqu'à celle de son amie, sa guitare et un petit cadeau pour Sarah avec lui. Il ne savait pas comment ils s'étaient convaincu l'un et l'autre, toujours est-il que le jeune homme était impatient d'enregistrer cette chanson avec Sarah. Une chanson de noël qui plus est. Peut-être que c'était l'esprit de noël qui avait convaincu Sarah de lui prêter sa voix sur un morceau, mais peu importait la raison, Julian en était heureux. Lorsqu'il gara sa voiture devant le lieu de résidence de la brune, il enleva son bonnet et le remplaça par son super serre-tête de renne. Il avait l'air bien con comme cela. Mais bon, il avait l'air con tout le temps en même temps. Le jeune homme frappa à la porte et enfila ses lunettes de soleil. Lorsqu'elle ouvrit la porte, Julian ne put s'empêcher de faire … ben du Julian quoi. « BIEN LE BONJOUR GENTE DAME ! L'ESPRIT DE NOËL VIENT DE FRAPPER A VOTRE PORTE POUR VOUS EMPORTER AVEC LUI TOUT AU LONG DE CET APRÈS MIDI ! », brailla-t-il assez fort pour alerter tout le quartier. Julian la discrétion il ne connaît pas. La voisine d'Holia qui avait failli faire un arrêt cardiaque en voyant son magnifique petit cul pouvait en témoigner. La pauvre Sarah. A peine arrivé, il lui agressait déjà les oreilles. Pour se faire pardonner, il lui adressa un sourire. « J'peux mettre les pieds sur la table ? », demanda-t-il. Il avait le droit de faire comme chez lui et chez lui il mettait les pieds sur la table. Et même qu'il n'utilisait pas de dessous de verre. Ouais ouais. « Nan j'me promène pas tout nu chez moi. Parce que mon crétin de chat serait capable de planter ses griffes dans mon derrière juste pour me faire du mal. Enfin bon … longue histoire », expliqua-t-il. Son chat était vile, il était donc capable de l'attaquer de manière extrêmement fourbe. Il pourrait même attaquer son service trois pièces. Alors Julian préférait rester habillé. « Sans te plaindre ? Même si je te fais faire le tour du quartier à cloche pied ? », demanda-t-il. Il préférait demander. Il avait bien envie de savoir jusqu'où il pourrait aller. Mais il était sympa, il demandait où était les limites. Sa patronne n'avait pas la même chance. Il se contentait de la rendre dingue. « Oh un goûter, magnifique ! », se réjouit-il. Parce que Julian avait toujours faim, ce n'était pas nouveau. Et le plus frustrant, c'était qu'il avait des tablettes de chocolat et pas un gramme de graisse. Où est la justice, franchement ? « Mais avant, j'ai un cadeau pour toi ! », ajouta-t-il avec un grand sourire. Et non, ce n'était pas une connerie, pour une fois. Il ouvrit sa sacoche et en sorti un deuxième serre-tête de renne, la version féminine, avec un petit nœud girly et il le posa sur les cheveux de la brune. « Magnifique. On va être trop canons en vidéo », s'exclama-t-il, tout joyeux. D'ailleurs tôt ou tard, il faudrait qu'il aille chercher son matériel pour filmer à l'intérieur de sa voiture. Mais pour l'heure, ce n'était pas encore le moment. « Tu as déjà réfléchit à la chanson que tu aimerai chanter ? », demanda-t-il. Lui, il avait réfléchi, mais il voulait quand même l'avis de la jeune femme.




NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Mar 2 Jan - 18:13 )












Depuis le mariage de sa cousine, avec Asher on avait absolument pas reparlé de ce qui c'était passé. Ce n'était pas faute d'avoir essayé plusieurs fois, mais en voyant son obstination à vouloir l'éviter, jamais fini par jeter l'éponge moi aussi et finalement on avait repris le cours normal de notre existence, allant même jusqu'à blaguer sur le fait que j'allais devenir sa femme. On savait tout les deux que ça n'arriverait pas, mais pouvoir rigoler de ça, me rassurer sur le fait qu'il n'y avait pas de malaise entre nous. Cela m'aurait rendu triste. Quoiqu'aujourd'hui, rien ne pouvait me rendre triste. C'était presque Noël, je ne travaillais pas aujourd'hui, je regardais un film de Noël et surtout je devais passer l'après midi avec Julian à chanter. Enfin on allait chanter un peu et sûrement raconter plein de bêtises, parce qu'avec Julian, on avait tendance à avoir la concentration d'un bulot. D'ailleurs, quand on parlait du loup, il pointait le bout de sa queue, et je m'empressais d'aller ouvrir la porte à Julian. « BIEN LE BONJOUR GENTE DAME ! L'ESPRIT DE NOËL VIENT DE FRAPPER A VOTRE PORTE POUR VOUS EMPORTER AVEC LUI TOUT AU LONG DE CET APRÈS MIDI ! » Cet homme était bien trop fabuleux pour être vrai. Je rigolais rien qu'en imaginant les voisins à la fenêtre et tirant discrètement sur le rideau pour voir ce qui était en train de se passer. "Je suis heureuse de voir que l'esprit de Noël m'a choisi de frapper à ma porte" Noël c'était la meilleure des périodes, celle qui me rendait le plus heureuse. Encore plus quand je savais que je passais la journée avec Julian. Pour l'occasion, il avait même le droit de faire comme chez lui. Sauf s'il se mettait tout nu. Je n'étais pas prête pour ça. « J'peux mettre les pieds sur la table ? » Je faisais mine de réfléchir, est ce que ça serait bien sérieux ? "Oui tu peux, on le fait tout le temps avec Asher." Notre colocation était la colocation où tout était presque permis, sauf de se mettre tout nue dans les pièces à vivre. « Nan j'me promène pas tout nu chez moi. Parce que mon crétin de chat serait capable de planter ses griffes dans mon derrière juste pour me faire du mal. Enfin bon … longue histoire » Je pouffais de rire, rien qu'en imaginant la scène. "A mon avis c'est pas tes fesses qui l'intéresse le plus si tu dois être tout nu devant lui" Mais plutôt ce qui pouvait pendouiller en rythme de ses pas. "En tout cas ton chat à l'air beaucoup plus fourbe. Tout le contraire de ma Yoko" Bon déjà Yoko n'était pas un chat donc ça facilitait les choses et surtout c'était le chien le plus adorable au monde. La preuve, alors même que Julian était arrivé en hurlant, elle était resté tranquillement dans son coin.



Parce que c'était Noël, et parce que c'était lui le pro de notre association, j'étais bien décidé à écouter et faire tout ce qu'il pouvait dire sans jamais protester. En disant cette phrase je n'avais pas réellement fait attention au sens qu'on pouvait lui donner. J'ai la naïveté incarnée. « Sans te plaindre ? Même si je te fais faire le tour du quartier à cloche pied ? » J'avais de la chance que Julian n'ai pas l'esprit trop mal tourné. Avec Asher pas de doute qu'il m'aurai regardé en haussant les sourcils de manières très équivoque parce qu'il entendait par "tout ce qu'il voulait sans me plaindre". Là non, c'était drôle et bon enfant. "Je ferais le tour du quartier comme ça, uniquement si je perd un pari." Le ridicule ? Je ne connaissais absolument pas. La seule chose qui me faisait peur, c'était la chute éventuelle à cause de ma maladresse. "Par contre, pas de toute qu'on finisse aux urgences. Tu sais que je suis une catastrophe ambulante" Même si à notre première rencontre c'était lui qui avait fait des bêtises sur sa chemise et pas moi. Mais pour être sûre que tout se dérouleraient bien cet aprèm, j'avais quand même préparé un goûter. C'était la base de tout. « Oh un goûter, magnifique ! » Julian s'émerveillait de tout, c'était génial. "J'ai tout fait en fonction de Noël." J'avais demandé de l'aide à Asher, mais après qu'il se soit enfilé une dizaine de biscuit je lui avait dit d'arrêter. « Mais avant, j'ai un cadeau pour toi ! » Oh vraiment ? Je sauté sur place en tapant dans mes mains comme une gamine, j'adorais les surprises et les cadeaux. "Mais j'ai rien pour toi aussi" Et ça par contre ça me rendait un peu triste, mais seulement l'espace de quelques secondes parce que Julian venait de poser sur ma tête, les même bois de rennes que lui. C'était con, mais j'étais la plus heureuse. « Magnifique. On va être trop canons en vidéo » Même mieux que canons j'avais envie de dire. "Attend bouge pas, je reviens dans 2 minutes" En voulant courir dans l'escalier pour aller dans ma chambre je manquais de me casser la gueule, j'enfilais rapidement mon pull et redescendait aussitôt. "Maintenant on est complètement assorti pour faire rêver le monde" Toute fière, j'exhibais mon magnifique pull de Noël avec un pingouin dessus. « Tu as déjà réfléchit à la chanson que tu aimerai chanter ? » Tout en installant les gâteaux et les boissons sur la table basse, je réfléchissais à la question. "A vrai dire, non pas du tout. Il y a tellement de chanson de noël que c'est difficile de choisir" Trop difficile même, je n'avais pas envie de vexer Noël parce qu'on avait choisi une chanson plutôt qu'une autre. Installé en tailleur à côté de Julian dans le canapé, je continuais ma réflexion. "On pourrait reprendre celle de Maria Carey, elle est entraînante. Ou alors en faire une plus douce, comme I'll be home for Christmas" Le choix était tellement compliqué qu'il me fallait un gâteau. Le sucre permettait à mon cerveau de continuer à réfléchir. "Ou alors encore mieux, on fait un medley" Olalala, le choix était bien trop difficile pour ma seule personne. "Et toi t'avais pensé à une chanson en particulier ? Oh je sais, parce que tu es génial, tu as écrit une chanson spécialement pour nous" Si Julian avait fait ça, il était même parfait. S'il l'avait pas fait, il était parfait quand même.




[/color]
lumos maxima




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Jeu 25 Jan - 22:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 314
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Dim 14 Jan - 15:11 )


Wake up the happiness it's christmas time
Bis du mich vergisst. Bis du mich vergisst. Es gibt Tage, da hab ich Angst. All die Farben zu vergesseb, die du mir gabst. Es gibt Nächte, da lieg' ich wach. Und denk' an unser Versprechen, das langsam zerbrach. Das Bild an der Wand, fast weiß und leer. Die Geschichte die wir malten, verblasst immer mehr. Es sollte bleiben, wie damals, doch die Zeit verfärbt sie zu sehr. Vorbei, Vorbei die letzte Frage. Und ich weiß, verloren sind die Tage. Es ist vorbei, ich finde neue Ziele. Wieder Frei - Ich weiß, es gibt so viele. Die Vergangenheit schweigt.


Julian avait tendance à être de meilleure humeur quand les fêtes de fin d'année approchaient. Peut-être parce qu'il avait l'impression que les gens étaient aussi moins cons, à cette période. Quand il avait des clients au téléphone, quand il devait lui même appeler des gens, il avait l'impression qu'ils étaient plus sympathiques. Et quand on était assistant et qu'on avait beaucoup de gens au téléphone tous les jours, pouvoir se rendre compte que parfois les gens pouvaient se montrer sympa, c'était plutôt chouette. Alors oui, l'approche de Noël le rendait totalement plein de joie. Il avait l'air d'un gamin de cinq ans, qui ne rêvait que de décorer le sapin, mettre des guirlandes partout, mais il assumait. Il assumait totalement le fait de se promener avec des pulls de Noël, que certains avaient le culot de qualifier de pulls moches. Mais ces fêtes le rendaient de bonne humeur. Et un Julian de bonne humeur, c'était un Julian encore plus enclin à faire des blagues nulles que d'habitude. Et cette après-midi, c'était bel et bien Sarah qui allait faire les frais de sa bonne humeur et de ses blagues relous. Julian, en hurlant, avait probablement attiré la moitié des voisins à leurs fenêtres, mais il s'en fichait. De toute façon, embêter les voisins, c'était son truc. Allez demander aux voisins d'Holia. « Mais je ne vois pas à quelle autre porte l'esprit de noël aurait pu décider de frapper », constata-t-il. De ce qu'il en savait, Sarah serait sans doute la plus disposée à partager sa folie pour les fêtes. Et c'était tant mieux. Il avait besoin de quelqu'un de fun pour partager sa joie. Les fêtes, c'était essentiellement un truc d'enfants. Et Julian était un grand enfant. Du coup, il y avait très peu de personnes prêtes à partager son esprit de Noël. Les adultes étaient tristes et rabats-joie. Vieillir, ça rend con selon le jeune homme. « Génial. J'adore mettre les pieds sur la table », souffla-t-il avec un grand sourire idiot. Chez lui, il le faisait aussi. Puis il les enlevait vite fait quand sa mère rentrait dans le salon. Il avait bien tenté de lui faire comprendre qu'il était chez lui et qu'elle était son invitée et que donc il faisait ce qu'il voulait, elle n'en avait que faire. Elle lui répondait toujours qu'elle était sa mère et qu'elle ferait son éducation jusqu'à sa mort. Encore une fois, Julian est entouré de rabats-joie. « Ouais mais j'ai pas envie d'imaginer les griffes d'un chat plantées dans ce tuyau », rétorqua-t-il en grimaçant. L'idée même le faisait frissonner. Ce chat ne pouvait pas être sadique à ce point n'est-ce pas ? Si. Il était sans doute sadique à ce point. « Ton petit chien est très mignon. Alors que mon chat est … Un démon. Le diable incarné », répondit Julian. Il aurait peut-être dû laisser ce chat dans la poubelle où il l'avait trouvé. Quoi que non … Dans le fond, il l'aimait quand même cet abruti de chat.

Julian s'amusait déjà en compagnie de Sarah. Elle était un peu naïve, il s'en était déjà rendu compte. Pas étonnant donc qu'elle ne se rende pas compte du double sens de sa phrase. Si ça avait été quelqu'un d'autre, Julian ne se serait sans doute pas privé de faire des blagues salaces. Mais comme c'était Sarah, il acceptait de l'épargner. Surtout qu'elle était la seule à rire à ses blagues nulles. « Très bien. On peut faire un pari si tu veux. Je trouverais ça très divertissant de te voir sauter à cloche pieds dans tout le quartier », souffla-t-il. Pas de doute, Julian allait réfléchir à la meilleure façon de faire sauter Sarah dans les alentours. Il allait bien trouver un défis à lancer à Sarah. Il allait y réfléchir et se creuser les méninges. « Mais non ! Je t'emballerais dans du papier bulles avant que tu ne commences ton voyage », protesta-t-il. Et Julian s'imaginait maintenant la jolie Sarah, emballée dans du papier bulles, en train de sauter à cloche pieds dans les environs. Et forcément, c'était très drôle à ses yeux. Pas étonnant donc qu'il se mette à ricaner tout seul, comme un véritable idiot. C'était du Julian dans toute sa splendeur, ça ne surprenait plus personne. Mais puisque Sarah avait préparé le goûter, Julian était disposé à ne pas lui faire faire des catastrophes. « Tu as faits des bonhommes en pain d'épices ? », demanda-t-il, les yeux brillants. Ce serait parfait. Il adorait les bonhommes en pain d'épices. Il adorait les décorer avec sa maman aussi, quand il était plus jeune. Même s'il mangeait plus de glaçage qu'il n'en mettait sur les gâteaux et qu'il finissait toujours par avoir mal au ventre à cause du trop plein de sucre. Enfin bon. Avant de se mettre au travail et de manger des biscuits, Julian avait un cadeau pour Sarah. Et franchement, elle était trop mignonne avec ses bois de rennes. Ainsi, il se disait qu'il avait fait le bon choix. Ils allaient être beaucoup trop mignons avec leur accoutrement. « Je ne bouge pas », répondit-il en voyant la jeune femme disparaître. Il en profita pour s'approcher de la petite chienne de la jeune femme, avec un sourire. Elle avait l'air toute sage. Moriarty devrait en prendre de la graine. « Tu ne vas pas m'attaquer toi hein ? », demanda-t-il à Yoko avant de se pencher pour la caresser. Bon. Pas de traces de morsures. Elle avait même heureuse d'avoir le droit à des câlins. Le jeune homme se redressa quand il entendit Sarah arriver. « Le pingouin il est trop cool, je suis grave jaloux ! », s'exclama-t-il. Il était beaucoup trop beau ce pull et en plus, la jeune femme le portait trop bien. On aurait dit que son pull avait été fait pour elle. « C'est ça. Non seulement il y a beaucoup de chansons, mais en plus, la grande moitié est carrément ringarde », constata-il. Et c'était problématique. Parce qu'il voulait qu'ils fassent une chanson qui leur ressemblait. Une chanson un peu fofolle. Une chanson avec de la joie et de la bonne humeur. « Je prends note », approuva Julian en sortant un calepin et un crayon de la pochette de sa guitare. Il nota les idées de la jeune femme, à côté de ses propres idées. « Un medley, c'est carrément une bonne idée ! », s'exclama-t-il en frappant de sa paume sur sa cuisse. Aïe ça faisait mal. Mais il avait presque envie d'embrasser Sarah tellement son idée était top. « J'aurais aimé avoir assez d'imagination pour nous écrire une chanson, mais je t'avouerais que je n'ai pas osé m'attaquer au monstre qu'est la chanson de Noël », confessa-t-il. Il y avait bien trop de chansons de Noël mondialement connues pour qu'il se mette à écrire là dessus aussi. Sans compter qu'il avait la trouille que ça ne tourne à la catastrophe. « A vrai dire, j'avais pensé à Winter Wonderland. Mais une version un peu plus fraîche et plus moderne. Comme la version de Selena Gomez », expliqua-t-il. Ce n'était pas le plus grand fan du style musical de Selena Gomez. Mais il aimait bien sa version un peu accélérée et moderne de cette chanson que tout le monde connaissait. « J'aimerai une chanson un peu rythmée. Et fun. Quelque chose qui nous ressemble. On pourrait commencer calmement et envoyer le tempo par la suite », expliqua-t-il, un peu rapidement, comme chaque fois qu'il était en plein élan créatif. Une véritable boule de nerfs ce Julian.




NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Jeu 25 Jan - 22:00 )












Je pensais qu'avec Asher j'avais touché le gros lot de l'imprévisibilité, mais de toute évidence Julian était aussi toqué que mon coloc'. A croire que j'attirais les hommes qui avaient un sacré grain de folie. Pour autant cela ne me déplaisait absolument pas, bien au contraire, grâce à eux ma vie était beaucoup moins monotone que ce qu'elle aurait pu l'être. « Mais je ne vois pas à quelle autre porte l'esprit de noël aurait pu décider de frapper » Chez beaucoup de monde s'il voulait mon avis. « Chez les voisins, mais pas le voisin d'en face parce qu'il n'est pas très sympa » Du moins il ne l'étais pas avec moi alors qu'il se montrait sympa avec Asher. J'avais deux théories. Soit il y était misogyne et donc ça expliquerait son comportement avec moi, soit il était homosexuel et amoureux d'Asher. Pour moi la deuxième était de loin la plus logique mais Asher refusait de l'entendre. Dans tout les cas ce n'était pas mon problème et puis de toute façon maintenant Julian était là, et il pouvait faire ce qu'il voulait, même mettre les pieds sur la table si cela lui plaisait tant. Dans cette maison de toute façon il n'y avait qu'une règle, et c'était de ne pas se promener à poil. Ce que Julian ne faisait pas non plus chez lui à cause de son choix. J'imaginais bien que certains de ses attributs pouvaient attirer le chat pour y planter ses griffes. Rien que d'imaginer la scène, cela me faisait rire. « Ouais mais j'ai pas envie d'imaginer les griffes d'un chat plantées dans ce tuyau » Je n'avais aucun mal à l'imaginer la scène. « J'imagine que cela doit être assez douloureux oui » Mais il pouvait être rassuré, ici il était dans un espace sans fourberie, en tout cas ce n'était pas Yoko qui allait l'attaquer, elle était bien trop adorable pour cela. « Ton petit chien est très mignon. Alors que mon chat est … Un démon. Le diable incarné » Petite, petite, je trouvais qu'elle prenait pas mal de place moi. Elle était certes adorable, mais imposante quand même. « Tu serais pas en train d'exagérer un peu là ? » Au pire si vraiment c'était un un démon, j'avais encore des souvenirs de ce qu'il fallait faire en cas d'attaque de démons. Les Winchester m'avait donné toutes les infos.

Dans tout les cas aujourd'hui j'étais prête à m'amuser et à suivre toutes ses directives, enfin presque toutes, parce qu'avec ma maladresse il fallait se méfier, donc non me faire faire le tour du quartier à cloche pied j'avais des gros doutes, pourtant j'étais prête à prendre le pari. Pourquoi ? Est ce qu'il y avait quelque chose en moi de complètement stupide ? C'était possible, mais ce n'était pas grave, je m'amusais bien. « Très bien. On peut faire un pari si tu veux. Je trouverais ça très divertissant de te voir sauter à cloche pieds dans tout le quartier » Cet homme était fourbe, beaucoup trop fourbe et moi je me laissais faire un peu trop facilement. « Très bien, on pari ce que tu veux. Si tu gagnes je fais le tour du quartier à cloche pied, si c'est moi qui gagne, alors tu devras venir me chanter sous ma fenêtre pendant 1 semaine » Je sentais que cette histoire allait très mal se terminer, mais c'était ce qui était drôle dans mon amitié avec Julian, quand on se voyait on savait comment cela commençait, mais à tout moment tout pouvait partir à la dérive. En tout cas je le prévenais que si je devais perdre le parti, il devrait m'emmener aux urgences tout de suite après. « Mais non ! Je t'emballerais dans du papier bulles avant que tu ne commences ton voyage » J'étais en train d'imaginer la scène et je ne pouvais pas m'empêcher de rire. J'aurai une belle allure avec du papier bulle tiens. « Merci pour tant de prévenance, ça me va droit au coeur » Pour la peine, il avait le droit de prendre le goûter. Je ne lui laissais pas le choix non plus. « Tu as faits des bonhommes en pain d'épices ? » Voir ses yeux briller comme si j'étais la femme la plus merveilleuse au monde pour avoir pensé au goûter c'était juste génial. « Oui des petits bonhommes, et des sapins et tout ça, tout ça » On vivait noël ou on ne vivait pas noël. Personnellement je faisais partie des gens qui adorait ça. Je faisais aussi partie de ceux qui adoraient les surprises et avec mon nouveau serre tête, il fallait le pull assortie.
J'abandonnais Julian le temps d'aller me changer et j'étais de retour. Pendant ce temps il avait certainement du dialoguer avec Yoko. En tout cas ils étaient trop mignon. Aussi mignon que le pingouin sur mon pull. « Le pingouin il est trop cool, je suis grave jaloux ! » J'étais bien d'accord avec lui. J'avais eu du mal à me décider, j'ai hésité entre 50 pulls et finalement le pingouin à eu la préférence. « C'est Asher qui m'a aidé à choisir. Enfin je crois surtout qu'il en avait marre et du coup il a dit le pingouin, mais je suis trop contente » Faire les magasins ce n'était pas mon délire, encore moins celui d'Asher, mais sans trop savoir comment, j'avais réussi à le traîner dans les magasins pour qu'on achète des pulls de Noël. Son choix avait été rapide, mais pour moi cela avait été beaucoup plus compliqué et je m'en étais entièrement remise à lui pour trancher et décider quel pull acheter.

Maintenant que Julian et moi étions encore un peu plus dans l'esprit de Noël, il fallait se décider sur ce qu'on allait chanter pour la vidéo. Personnellement je n'avais pensé à aucune chanson, il y en avait beaucoup trop alors je m'en remettais à son avis d'expert. « C'est ça. Non seulement il y a beaucoup de chansons, mais en plus, la grande moitié est carrément ringarde » Il n'avait pas tort oui, mais c'était aussi ce qui faisait la magie de cette période. « En même temps ça suivra avec nos pulls. Même si je trouve qu'on a une classe folle avec nos pulls. Je nous trouve canon » Il fallait bien que l'un de nous le dise de toute façon, même si cela ne nous aidait pas pour la chanson. A tout hasard, je proposais de faire un medley « Un medley, c'est carrément une bonne idée ! » Déjà j'étais heureuse que l'idée lui plaise, mais à tout hasard, je lui demandais si il n'avait pas écrit une chanson juste pour nous. « J'aurais aimé avoir assez d'imagination pour nous écrire une chanson, mais je t'avouerais que je n'ai pas osé m'attaquer au monstre qu'est la chanson de Noël » Pour l'imagination il n'avait rien à envier au monde selon moi. Pour le talent pareil, j'étais même sûre qu'il pouvait rivaliser avec Ed Sheeran sans problème, il manquait juste un chouïa de confiance. « Okay, alors on réserve la chanson inédite de noël pour l'année prochaine alors » Et il pouvait compter sur moi pour l'embêter jusqu'à ce qu'il en écrive une. color=#669999]« A vrai dire, j'avais pensé à Winter Wonderland. Mais une version un peu plus fraîche et plus moderne. Comme la version de Selena Gomez »[/color] Alors là, j'étais complètement d'accord, je dirais même que j'étais conquise. « Je valide complètement ce choix, cette chanson est juste géniale » Je sentais que cette journée allait être magique, j'étais trop contente en tout cas. « J'aimerai une chanson un peu rythmée. Et fun. Quelque chose qui nous ressemble. On pourrait commencer calmement et envoyer le tempo par la suite » Je voyais très bien ce qu'il voulait dire et j'étais complètement d'accord avec lui. « De toute façon, on a la journée devant nous, alors ce qu'on peut faire c'est commencer avec cette chanson, et puis après on voit si on veut en faire d'autre » Parce que si on y réfléchissait bien, j'étais certaines qu'on pouvait en chanter 5 de plus. Après tout Sia avait bien fait un album, pourquoi nous on pourrait pas en faire autant. « Si tu veux, je pourrais même danser en rythme avec mes jolis bois de renne que tu m'as offert » C'était à mon sens la moindre des choses, et de toute façon sur ce genre de vidéo, je ne nous voyais absolument pas rester sérieux sur une chaise ou un canapé Julian et moi. « Du coup, tu veux qu'on s'organise comment pour chanter ? Une partie toi et après une partie moi et le refrain en duo, ou alors une phrase chacun et la troisième ensemble. Ou alors je fais juste les chœurs. Oui je vais faire les choeurs parce que c'est toi la star » Et aussi parce que cela me convenait très bien. Je savais chanter, mais je n'avais pas un talent immense, sauf pour chanter à mes tomates, mais c'était encore une autre histoire. « Cette vidéo va être géniale je le sens déjà » Et qu'importe si au boulot on se foutait de ma gueule, j'étais heureuse et voilà.  




lumos maxima




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Mer 14 Fév - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 314
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Mer 7 Fév - 18:59 )


Wake up the happiness it's christmas time
Bis du mich vergisst. Bis du mich vergisst. Es gibt Tage, da hab ich Angst. All die Farben zu vergesseb, die du mir gabst. Es gibt Nächte, da lieg' ich wach. Und denk' an unser Versprechen, das langsam zerbrach. Das Bild an der Wand, fast weiß und leer. Die Geschichte die wir malten, verblasst immer mehr. Es sollte bleiben, wie damals, doch die Zeit verfärbt sie zu sehr. Vorbei, Vorbei die letzte Frage. Und ich weiß, verloren sind die Tage. Es ist vorbei, ich finde neue Ziele. Wieder Frei - Ich weiß, es gibt so viele. Die Vergangenheit schweigt.


Julian aimait un peu trop passer du temps avec Sarah. Il fallait dire que la jeune femme était drôle et que surtout, elle supportait son humour. Et en plus, elle le suivait dans ses délires à la con. Au passage, Julian ne savait pas comment ses amis faisaient pour le supporter. Parce qu'une chose était certaine s'il avait eu des amis aussi cinglés, il aurait eu du mal à les supporter. Bon, par chance, il arrivait à se supporter lui-même, ce qui en soit était déjà une bonne chose. « En fait je devrais peut-être passer chez eux justement. Dans le livre de Dickens, l'esprit de Noël ne va pas visiter le méchant Scrooge justement ? », demanda-t-il. En tout cas le jeune homme se souvenait d'une histoire dans ce style, même si la littérature, ça ne l'avait jamais vraiment intéressé. Il aurait peut-être dû sonner chez les voisins de la jeune femme justement et leur gonfler les oreilles avec des chants de Noël pour les rendre plus sympa.La voisine d'Holia l'avait vu tout nu, il pouvait bien faire entendre sa voix aux voisins de Sarah. Julian a vraiment une grande âme quand il s'agit de ses amies visiblement. S'il n'existait pas, il faudrait l'inventer. En tout cas, Julian était content de se rendre chez son amie et de passer l'après-midi avec elle. En plus, il avait l'autorisation de faire comme chez lui et même de mettre les pieds sur la table. C'était une chance qu'il ne faisait rien de trop étrange chez lui, sinon il aurait pu prendre Sarah au pied de la lettre et faire des choses étranges chez elle aussi. « Je ne veux même pas savoir », souffla-t-il. Rien que de s'imaginer la douleur que ça risquait de lui provoquer, il avait mal aux parties intimes. Par chance Sarah n'avait pas de chat. Juste un chien mignon. Pas un diable comme Moriarty. « Pas du tout ! On aurait pu croire que cette sale bête aurait été reconnaissante que je l'ai sauvé de la poubelle, mais pas du tout. Il passe son temps à me griffer et à pisser sur mes affaires », s'exclama-t-il, dramatique. En fait il aurait peut-être du laisser ce chat dans la poubelle. Mais sa mère l'aimait beaucoup trop, c'était une bonne chose qu'il l'ait ramené à la maison.

Pour l'heure, il n'était cependant pas question de chat démoniaque. Ils avaient des choses à faire tous les deux. Comme faire de la musique. C'était pour cela que Julian était là en tout cas. Mais il n'était pas contre des biscuits, du chocolat chaud et tous ces détails en rapport avec Noël. Il aimait un peu trop Noël. Et il aimait encore plus énerver sa patronne en portant d'affreux pulls de Noël à son bureau. Et s'il pouvait embêter Sarah cette après midi, c'était un bonus. « Ah ! Bah … », commença-t-il. Le jeune homme réfléchit. Il était bien tenté de lui lancer un défi, mais il n'avait pas d'idées. Et puis, il n'avait pas trop envie de venir chanter sous sa fenêtre pendant une semaine. Ses voisins allaient le croire transit d'amour et lui jeter des œufs. « Je trouverais. Plus tard », acheva-t-il. Oui clairement Julian était un dégonflé. Si c'était drôle de la voir faire le tour du quartier à cloche pied, c'était moins drôle pour lui de devoir jouer les amoureux transit en chantant sous sa fenêtre. Le jeune homme jugea qu'il était temps de changer de sujet, avant qu'il ne se lance dans un défi à la con et qu'il se retrouve vraiment dans la merde. Il décida donc qu'il était temps de parler goûté. Et il était très heureux que Sarah ait fait des petits biscuits. Julian adorait les biscuits. Julian adorait tout ce qui se mangeait de toute façon, même les choux de Bruxelles. « Oh mais ma Sarah tu es parfaite ! », s'exclama-t-il. Pour le coup, il déposa même sa main sur son cœur, exagérant clairement son geste. Mais il avait le droit d'exagérer. C'était Noël et l'esprit de Noël autorisait parfaitement d'exagérer. Surtout quand il était question de biscuits en pain d'épice. Et en cette période de l'année, on avait parfaitement le droit de porter des accessoires ridicules et des pulls moches. Sarah était maintenant aussi bien équipée que lui. Ils formaient vraiment un duo parfait. Sauf que Julian était carrément jalouse de l'adorable pingouin que Sarah avait sur son pull. #Injustice. « Je vais aller faire tous les magasins de la ville pour trouver un pull pingouin. Comme ça on sera copains de pull aussi », répondit-il. Bon, faire les magasins ce n'était pas trop son truc, mais pour trouver un pull avec un pingouin, il pouvait bien faire un petit effort. Mais pour l'heure, il n'était pas question de pull. Il était question de musique.

Mais avant tout, ils devaient trouver une chanson. Et ce ne serait peut-être pas une tâche aussi facile que cela. Des chansons de Noël, il en existait des tonnes et très sincèrement, Julian en aimait beaucoup trop. Il ne savait pas trop comment ils allaient pouvoir prendre une décision finale. A moins qu'ils ne se décident à inonder sa chaîne YouTube de chansons de Noël, ils allaient toutefois devoir se décider. « Ah mais nous sommes toujours canons », rectifia-t-il. Julian et la modestie ? Il ne connaissait pas vraiment. En même temps, il fallait appeler un chat un chat. Et un canon un canon. Et ils étaient canons. Voilà tout. Julian avait raison, point barre. Maintenant que ce point était clair, ils allaient pouvoir parler musique. Un medley était une très bonne idée. Au moins, ils pourraient chanter toutes les chansons qu'ils aimaient tous les deux. Parce que pour le coup, écrire une chanson de Noël, il n'était pas certain qu'il puisse leur écrire une chanson. « Promis, l'année prochaine j'écririais une chanson sur tes merveilleux buiscuits de Noël », répondit-il avec un sourire sourire, en chipant un biscuit et en croquant dedans à pleines dents. C'était beaucoup trop bon le pain d'épices. Et pour le coup, ça lui rappelait l'Allemagne. A défaut de la chanson de Noël inédite le jeune homme lui proposa ses idées. « Je suis contente que ça te plaise », affirma-t-il en souriant. C'était une très bonne idée. Comme ça, ils allaient mettre un peu de rythme et de rock'n'roll dans les classiques de la chanson de fin d'année. « A ce rythme, on va finir par enregistrer un album entier », plaisanta-t-il. En attendant, le jeune homme sortit des partitions vierges de son sac et commença à griffonner dessus. Mais la remarque de Sarah le fit sourire et il se déconcentra à nouveau. « Mais tu sais quoi ? Je pense même qu'on devrait faire une chorégraphie. On devrait même aller chercher des enfants pour jouer le rôles des elfes », répondit-il en ricanant. Oui il se moquait un peu d'elle. Toujours était-il que leur vidéo ne serait sans doute pas tristoune et toute sérieuse. Les connaissant, même si Julian restait assis sur son canapé pour jouer avec sa guitare, ils allaient quand même faire des folies. Impossible que quelque chose reste trop sérieux avec eux. « C'est ce que je pensais oui, chacun un complet et on s'associe sur le refrain. Ou alors, on pourrait chanter en canon », proposa-t-il. Soudain, une vague d'idées et d'inspiration le submergeait. Et comme chaque fois que c'était le cas, il réfléchissait un peu trop vite et il parlait tout aussi vite. « Ou alors, je suggère que l'un de nous chante une chanson calme et que le deuxième enchaîne avec winter wonderland par dessus », ajouta-t-il. Oui, il entendait déjà la chose. Et puis, elle avait une trop belle voix pour faire les chœurs. Ce serait gâcher son talent. Julian avait envie pleinement avec elle ou alors il ne voulait pas le faire du tout. « Ca va être parfait. On va devenir des stars mondiales avec cette vidéo », confirma-t-il en hochant la tête. Avec un peu de chance, ce serait la chance de sa vie, la vidéo allait devenir virale, les gens allaient enfin écouter ses autres chansons. Et si ce n'était pas le cas, le pire qu'il puisse lui arriver, c'était de passer un excellent moment avec Sarah et de faire une vidéo très drôle. « Bon Madame Miller ce n'est pas tout ça, mais il faudrait s'y mettre. Et j'ai besoin d'entendre ta voix pour trouver la bonne tonalité. Tu veux pas me chanter un morceau de la chanson de ton choix ? », demanda-t-il. A vrai dire, il voulait qu'elle chante pour lui, comme ça, elle pourrait se détendre et elle serait plus à l'aise devant la caméra. Le jeune homme fit quelques accords et attendit qu'elle soit prête à se lancer. L'après midi ne faisait que commencer, mais le jeune homme était déjà très enthousiaste à l'idée de cette vidéo qu'ils allaient enregistrer.




NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Mer 14 Fév - 18:32 )












Avoir un Julian dans sa vie c'était avoir de la bonne humeur au quotidien et moi avec un Julian dans ma vie ça me rendait heureuse, tellement heureuse que je voulais que mes voisins pas très sympa puissent en profiter. Je haussais les épaules face à sa question sur Dickens. Je ne savais plus. J'avais déjà lu le livre il y a de ça très longtemps, mais je ne me souvenais plus très bien et puis de toute façon je refusais qu'il m'abandonne pour aller les voir quand bien même j'étais celle à avoir soumis l'idée. Tout comme j'étais celle à avoir dit sans réfléchir à ce que ce cela pourrait vraiment dire que cet après midi j'écouterais et je ferais tout ce qu'il me dirait. Avec Asher, pas de doute que cela se serait terminer avec des idées de sexes – que je n'aurai pas acceptée – Julian lui était beaucoup sympa et voulait me faire faire le tour du quartier à cloche pied et parce qu'il tenait à moi et à ma sécurité, il m'aurait enveloppé de papier bulle. J'étais même prête à le faire à condition que je perde un pari. Mais si je gagnais il devrait venir chanter sous ma fenêtre. « Ah ! Bah … » Est ce que c'était l'idée de venir me faire la sérénade qui lui bloquait les idées ? En tout cas moi ça me faisait franchement rire. « Je trouverais. Plus tard » Il était beaucoup trop adorable. « Tu as tout le temps que tu veux pour trouver. Même plusieurs jours si ça peut t'aider » De toute façon ce n'était pas comme si c'était la dernière journée qu'on passait ensemble. Depuis qu'on s'était rencontré, je dirais même que l'on se voyait très régulièrement. Moi ça me plaisait beaucoup en tout cas. C'était bien pour cela qu'à chaque fois j'essayais de lui faire plaisir avec des petites attentions et aujourd'hui c'était les petits gâteaux de Noël et parce que commençait à le connaître, il y avait aussi des petit bonhomme de pain d'épice.  « Oh mais ma Sarah tu es parfaite ! » En fait ce n'était pas chanteur qu'il aurait du faire, mais acteur parce qu'il avait pas mal de potentiel. « Je sais bien que je suis parfaite, mais c'est pas tous les jours facile pour vivre avec autant de perfection » J'étais encore moins crédible que Julian. Entendons nous bien, dans ma vision de la perfection, il n'y avait pas de place à la maladresse. Autant dire que j'en étais très loin. Un jour peut-être en vieillissant je ne rencontrais plus d'objet de manière malencontreuse. Quoique...même dans un fauteuil roulant je serais capable de faire des bêtises. Mais ce n'était pas le plus important. Pour que notre journée de noël soit vraiment parfaite, je courais dans ma chambre pour enfiler mon magnifique pull de Noël. Mon petit pingouin était tout simplement le plus beau !! Ce pull était ma petite merveille de cette fin d'année. Il venait agrandir ma collection. « Je vais aller faire tous les magasins de la ville pour trouver un pull pingouin. Comme ça on sera copains de pull aussi » Je validais complètement cette idée et je me sentais tellement généreuse que j'avais même une idée pour lui éviter de perdre du temps dans les magasins. « Si tu es comme Asher, faire les magasin ne doit pas être ta tasse de thé » Techniquement je n'aimais pas trop ça non plus, mais à Noël je me transformais en une autre Sarah qui aimait acheter plein de conneries. « Je vais te dire où j'ai acheté mon pull pingouin comme ça tu ne feras qu'un seul magasin pour trouver le tien » Je le regardais en souriant, vachement fière de moi.

Maintenant que les préliminaires étaient passées, maintenant que les gâteaux étaient devant eux sur la table basse, il était temps de se mettre à chanter. Mais avant de chanter il fallait trouver une chanson. En tout cas, quelque soit la chanson, je m'engageais à danser derrière, parce qu'il fallait que nos pulls soient mis en évidence parce que je ne trouvais vraiment canons habillés de la sorte. « Ah mais nous sommes toujours canons » Il n'avait pas tort, mais j'avais quand même la modestie de ne pas le dire. « Oh je sais pas, le matin au réveil je suis pas certaine de l'être » Je dirais même pas du tout. Je bougeais tellement dans mon sommeil que mes cheveux ressemblaient à un nid d'oiseau, ma tête on en parlait absolument pas et donc oui prendre une douche pour me remettre à l'endroit était la première des choses à faire si je ne voulais pas qu'Asher prenne peur.
Pour notre vidéo, il y avait vraiment beaucoup de choix, voire même trop, qui s'offraient à nous. Si Julian nous avait écrit une chanson cela faciliterait beaucoup les choses à mon avis. « Promis, l'année prochaine j'écririais une chanson sur tes merveilleux buiscuits de Noël » J'attendais cela avec impatience alors. « Fait gaffe, je serais déçue si l'année prochaine je n'ai pas cette chanson » Je rigolais évidemment, mais je trouverais ça très drôle qu'il le fasse. A défaut d'avoir une chanson original de Julian Finch, j'étais d'accord avec son choix pour la reprise de Selena Gomez. « Je suis contente que ça te plaise » J'étais tellement heureuse, que je pourrais certaine dire oui à tout  l'heure actuelle. « A ce rythme, on va finir par enregistrer un album entier » Je n'étais pas prête pour un album, ça serait trop de pression pour moi. « Alors oui, mais non. Une chanson c'est déjà très bien » A défaut de lui offrir un album complet, je proposais de danser pendant qu'il chantait, un rôle beaucoup plus à ma portée si vous voulez mon avis. « Mais tu sais quoi ? Je pense même qu'on devrait faire une chorégraphie. On devrait même aller chercher des enfants pour jouer le rôles des elfes » Même s'il se moquait de moi je ne pouvais m'empêcher de rigoler et pour la forme je le tapais aussi, il l'avait un peu mérité. « Oui, bon, hein, ça suffit d'accord » Sarah Miller reine de la répartie. « Si tu continue, je te ferais plus de gâteaux » Voilà, c'était ma menace ultime.
Parce qu'on était pire que des enfants, on arrivait pas à se concentrer plus de 10 minutes, mais il fallait revenir aux choses sérieuses et je lui demandais comment il voyait les choses pendant qu'on chanterait ? Je lui proposais plusieurs solution dont la dernière me convenait parfaitement. Faire les choeurs ça serait parfait pour moi. « C'est ce que je pensais oui, chacun un complet et on s'associe sur le refrain. Ou alors, on pourrait chanter en canon » En canon cela pourrait être sympa aussi. Je m'apprêtais à lui répondre, mais Julian était plus rapide que moi. Son enthousiasme était beau à voir. « Ou alors, je suggère que l'un de nous chante une chanson calme et que le deuxième enchaîne avec winter wonderland par dessus » Cela voulait donc dire que dans tout les cas je chanterais tout seule. « Ca serait peut-être mieux que je commence sur la chanson douce non ? » Parce que je n'étais pas sûre de pouvoir assurer sur la chanson de Winter Wonderland contrairement à Julian. « Ca va être parfait. On va devenir des stars mondiales avec cette vidéo » Je n'en doutais pas une seconde, c'était notre destin. « Evidemment que oui. On va avoir des millards de vue sur youtube et on va être invité partout. Olalala t'imagine on sera invité sur le plateau d'Ellen Degeneres. » Cette simple pensée était beaucoup trop merveilleuse pour ma petite personne. Mais pour que cela arrive, il fallait qu'on fasse réellement cette vidéo.  « Bon Madame Miller ce n'est pas tout ça, mais il faudrait s'y mettre. Et j'ai besoin d'entendre ta voix pour trouver la bonne tonalité. Tu veux pas me chanter un morceau de la chanson de ton choix ? » Heureusement pour moi, je n'étais plus aussi mal à l'aise à l'idée de chanter devant Julian. J'avais toujours peur de me planter et de son jugement alors que c'était complètement ridicule parce qu'il avait toujours été adorable avec moi. « Okay, laisse moi deux secondes de réflexion. » Ma première pensée fur de vouloir chanter Magnificient de Hurts, mais cela me renvoyait à beaucoup trop de souvenirs avec Asher et ce n'était sûrement pas conseillé. Puis finalement je repensais au dernier film que j'avais été voir au cinéma. Il venait tout juste de sortir et les chansons m'avaient transporté. Je m’éclaircissais la gorge rapidement avant de commencer. « I close my eyes ans i can see the world that's waiting up for me, that i call my own. Throuht the dark, throught the door, through where no one's been before but it's feels like home. They can say, they can say it all sounds crazy. They can say, thay can say I've lost my minde. I don't care, I don't care so call me crazy. We can live in a world that we desing. 'Cause every night I lie in bed, the brightest colors fill my head, a million dreams are keeping me awake…. » Je m'arrêtais là parce qu'il n'avait sûrement pas besoin que je chante l'intégralité de la chanson. « C'est une chanson de comédie musicale que j'ai vu il y a une semaine » Peut-être même que lui aussi avait vu le film en fait. « Tu préfères peut-être que je chante une chanson de Noël ? » Ce qui serait beaucoup logique étant donné la vidéo qu'on souhaite faire. « Je peux te chanter Santa is coming to town » Maintenant que j'avais chanté, je me sentais un peu plus à l'aise. Julian avait encore une fois réussi son pari.




lumos maxima




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Ven 2 Mar - 16:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 314
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Sam 24 Fév - 23:07 )


Wake up the happiness it's christmas time
Bis du mich vergisst. Bis du mich vergisst. Es gibt Tage, da hab ich Angst. All die Farben zu vergesseb, die du mir gabst. Es gibt Nächte, da lieg' ich wach. Und denk' an unser Versprechen, das langsam zerbrach. Das Bild an der Wand, fast weiß und leer. Die Geschichte die wir malten, verblasst immer mehr. Es sollte bleiben, wie damals, doch die Zeit verfärbt sie zu sehr. Vorbei, Vorbei die letzte Frage. Und ich weiß, verloren sind die Tage. Es ist vorbei, ich finde neue Ziele. Wieder Frei - Ich weiß, es gibt so viele. Die Vergangenheit schweigt.


« Ah ma chère, tu es beaucoup trop aimable », rétorqua-t-il. En fait, il allait même prendre plus que plusieurs jours pour réfléchir, tant qu'à faire. Pour être tout à fait exact, il pensait même qu'il allait réfléchir jusqu’au jour de sa mort comme ça, il n'aurait jamais à changer la sérénade à Sarah. Ce serait beaucoup trop gênant. Elle était sa seule amie féminine, sa meilleure amie même et le jeune homme refusait purement et simplement de devoir lui chanter la sérénade. Ce serait trop creepy. Sans compter que s'il faisait ça, la jeune femme allait forcément tomber sous son charme, folle d'amour et qu'il allait devoir repousser ses avances. Logique imparable. Le jeune homme, qui ne tenait pas à ce que son amie devienne folle amoureuse de lui, préféra changer de sujet. Et quoi de mieux donc que de parler des petits biscuits de noël qu'elle avait fait avec amour ? Il ne voyait rien de mieux en tout cas. « Je confirme ce n'est pas facile à vivre tous les jours », commença-t-il. Le jeune homme afficha un sourire amusé. Il fallait dire que la jeune femme le faisait beaucoup rire. « Apparemment ce n'est pas non plus facile de vivre tous les jours avec toute cette modestie qui t'étouffe », poursuivit-il, en restant hors d'atteinte de ses petits poings. Le jeune homme n'oubliait jamais que son amie était membre des forces de l'ordre et qu'elle pouvait lui mettre une droite quand elle voulait. Et il était sûr et certain qu'elle avait plus de force avec ses petits bras que lui n'en avait avec ses beaux bras tous musclés. Mais ce qui était encore plus beau que ses bras musclés, c'était le pull qu'il portait. Mais même s'il était fan de son pull, il était encore plus fan de celui de Sarah. Le pingouin, ça lui allait totalement comme animal. Enfin un mollusque aurait sans doute pu faire l'affaire aussi, mais ça ne se vendait pas en version de Noël. Dans tous les cas, il y avait trop de jalousie chez ce Finch. « Je ne suis pas comme ton Asher. Ton Asher c'est un paysan », répliqua-t-il, outré. La petite insulte au passage, c'était pour lui, c'était totalement gratuit. C'était vache de sa part. Mais Julian était trop parfait pour être comparé à quelqu'un d'accord ? Il n'était comme personne d'autre. Il était unique en son genre. Et heureusement franchement. « Mais bon si tu te propose de me dire où tu l'as acheté … », ajouta-t-il avec un petit sourire angélique. Ben quoi ? Au final, il était un peu comme le dit Asher, faire les magasins ce n'était pas sa tasse de thé. Alors s'il pouvait s'épargner de faire tous les magasins de la ville. Puis il vérifierait d'abord que le magasin n'ait pas de site internet.

Maintenant que tout était dit, il était enfin temps de faire de la musique. Et ça tombait plutôt bien, parce que non seulement c'était la raison de la présence du jeune homme ici cette après-midi, mais en plus, il avait hâte de collaborer avec Sarah sur ce projet. Depuis le temps qu'ils disaient qu'ils allaient chanter ensemble, il était peut-être temps qu'ils s'y mettent. Enfin d'abord, il fallait trouver la bonne chanson. Mais le jeune homme ne manquait pas d'idées et par chance, la brune non plus n'en manquait pas. Ce qui était parfait. A eux deux, ils allaient faire quelque chose de super créatif et ça lui faisait plaisir. Ça faisait longtemps qu'il ne s'était pas senti aussi inspiré. Certes, il n'avait pas encore l'inspiration d'écrire sa propre chanson de Noël, mais ça allait peut-être finir par arriver. « Mais est-ce que je t'ai déjà déçu une seule fois depuis que tu me connais ? », s'exclama-t-il outré. Le jeune homme savait maintenant que s'il ne voulait pas passer pour un con, il avait plutôt intérêt à écrire une bonne chanson sur les biscuits de Noël de la belle Sarah avant l'année prochaine. Par chance, il avait une année toute entière pour se consacrer au sujet. Ou peut-être qu'avec encore plus de chance, d'ici là, elle aurait tout simplement oublié. Rêver, ce n'était pas interdit. Avec toutes ces idées, difficile cependant de choisir. Ils allaient finir par se retrouver avec des dizaines de chansons. « Ah, je suis déçu. Moi qui pensait qu'après l'album nous partirions sur les routes pour notre tournée mondiale », plaisanta-t-il. Enfin, ce n'était qu'une demie-plaisanterie. Parce que si le jeune homme pouvait relancer sa chaîne et sa carrière par la même occasion avec cette chanson, il en serait plus que ravi. On ne savait jamais. Ça arrivait parfois que des gens percent dans la musique grâce aux réseaux sociaux alors pourquoi pas lui ? En plus si Sarah pouvait partager son succès, il n'en serait que plus heureux encore. Le jeune homme grogna en prenant un coup dans le bras. Des violences ! Il allait devoir appeler son avocat. « Des violences et du chantage en si peux de temps ? Mais qu'ai-je fait pour mériter ça ? », s'exclama-t-il d'un ton dramatique. Il aurait sans doute mieux fait de se lancer dans la carrière d'acteur que de musicien, au passage. Parce qu'il avait de l'avenir dans un rôle de drama king si vous voulez mon avis. Il aurait pu très bien s'en sortir. Et Sarah pourrait jouer le rôle de la vilaine sorcière qui traumatisait les pauvres innocents en leur faisant du chantage et le tour serait joué. Mais il évita de formuler son idée à voix haute avant de prendre un nouveau coup. C'est qu'elle pouvait faire mal quand elle s'y mettait. Mais trêve de blabla et de plaisanteries idiotes. Ils n'arrivaient pas à rester concentrés cinq minutes, tels deux enfants. Mais ils n'avaient qu'une après-midi pour tourner la chanson parfaite. « Avec ta voix douce, ce serait parfait », approuva-t-il. Il voyait très bien la chose. Elle pourrait par exemple débuter sur Silent Night. Et puis lui il pourrait enchaîner sur Winter Wonderland. Bref, son cerveau tourbillonnait avec toutes ces idées. Il ressemblait à un gosse qui venait de découvrir ses cadeaux de Noël. Mais Julian avait l'espoir qu'ils iraient loin avec cette chanson. Et au pire, ça aurait été une bonne après-midi d'éclate entre amis. « J'aurais préféré Ophrah, mais Ellen, ça me va aussi », approuva-t-il en accompagnant sa réponse d'un hochement de tête. Sa maman, elle était fan de Oprah et Julian savait qu'elle aurait été comme une dingue de voir son fils dans son émission. Mais bon, l'émission d'Ellen, c'était très bien aussi. Il n'allait pas faire la fine bouche. Surtout que pour l'instant il n'était ni sur le canapé d'Ellen, ni sur celui d'Ophrah, mais bel et bien sur le canapé de Sarah. Sarah qu'il devait écouter chanter d'ailleurs. Elle n'avait jamais chanté devant lui. Ce qui était plutôt cocasse, puisqu'ils avaient prévu de faire un duo depuis leur première rencontre, quand elle lui avait demandé de lui signer un autographe. Patient, le jeune homme attendit qu'elle se lance. Et quand enfin il entendit sa voix, il en resta scotché. Mais à quel moment la jeune femme possédait un tel trésor et ne l'exploitait pas plus souvent ? Il était scandalisé. « Ben putain », s'exclama-t-il soudain. On aurait pu croire que c'était la chanson, mais non, c'était juste la voix de Sarah. « Comment tu as pu me cacher que tu avais une si jolie voix aussi longtemps ? », demanda-t-il. Enfin, il trouvait déjà qu'elle avait une jolie voix quand elle parlait. Mais en musique, en chanson, elle avait vraiment du talent. C'était dommage de ne pas l'exploiter d'avantage. « Non je n'ai pas besoin que tu chantes de chanson de Noël, je suis conquis. Mais si tu veux chanter, je t'en prie », conclut-il. Et d'ailleurs, pendant l'heure à venir, ils chantèrent à tour de rôles des chansons de Noël. Chacun chantait ce qu'il aimait. Et après un peu de travail, ils réussirent à calquer leurs voix l'une sur l'autre. Julian prenait beaucoup de plaisir à laisser ses doigts parcourir sa guitare, tandis qu'ils s'époumonaient tous les deux. Il n' y avait plus qu'à prier pour que les voisins ne débarquent pas, mécontents. Au bout d'un moment, Julian s'arrêta, comme s'il avait eu une illumination. « Je viens d'avoir une idée. Et si on faisait un mashup mais entre une chanson de Noël et une qui ne l'est pas ? », commença-t-il à expliquer. A vrai dire, il avait une idée très précise. Mais comme son cerveau travaillait plus vite qu'il n'était capable de parler, il avait du mal à s'exprimer. « Un mashup entre Winter Wonderland et Don't worry be happy », ajouta-t-il. La jeune homme haussa les sourcils et commença à écrire sur une partition vierge. « Du coup, ça donnerait ça », commença-t-il. Puis il prit sa guitare et commença à chanter l'idée qu'il venait d'avoir. Et si l'idée plaisait à Sarah et qu'ils arrivaient à la tourner, ça donnerait ça.




NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Ven 2 Mar - 16:50 )












S'amuser c'était très bien, mais il était plus que temps de passer aux choses sérieuses. Même si on adorait passer du temps ensemble, Julian était vraiment venu pour une raison précise et notre vidéo de Noël n'allait pas se faire toute seule malheureusement. On avait tout plein d'idée, mais maintenant il fallait savoir laquelle serait la meilleure. Selon moi une chanson originale aurait été parfaite, mais Julian n'avait pas eu le temps d'en écrire une et je lui en commandé donc pour Noël prochain. Oui, oui j'étais comme ça. Puis Julian était assez adorable pour jouer le jeu. Qu'il fasse gaffe parce que tout cela n'était pas tombé dans l'oreille d'une sorte et s'il ne me faisait pas cette chanson je lui en voudrait pendant très très longtemps. « Mais est-ce que je t'ai déjà déçu une seule fois depuis que tu me connais ? » Je faisais mine de réfléchir, mais il avait raison ce n'était jamais arrivée. « Non jamais !! Donc autant continuer comme ça » Par moment j'étais assez naïve par croire qu'on ne pouvait pas être déçue par les gens, je voulais toujours voir le meilleur des gens et puis ceux là me montrait à chaque fois que j'étais idiote d'y croire. Pourtant avec Julian je savais, je sentais même que ça n'arriverait pas. Il était bien trop adorable pour ça.
En tout cas avec toutes nos idées, on pourrait presque en faire un album. Pas que l'idée me déplaisait, mais bon j'avais un boulot quand même et je n'étais pas prête de l'abandonner. « Ah, je suis déçu. Moi qui pensait qu'après l'album nous partirions sur les routes pour notre tournée mondiale » S'il voulait repartir sur les routes je serais la première à le soutenir et l'encourager, mais ce n'était pas ma vie. « C'est toi la star, pas moi. Mais j'espère bien que je serais assez bien pour sublimer ta prestation sur une seule chanson » C'était notre deal. Une chanson de Noël pour le fun et c'était tout. D'ailleurs si on faisait tout pour le fun, je lui proposais de faire une chorégraphie et tout ce que Julian trouvait à faire c'était de se foutre de ma gueule. C'était la preuve parfaite pour dire que Julian et moi on était incapable de garder notre sérieux plus de 15 minutes quand on était ensemble. Pour la peine je le frappais. C'était mérité. « Des violences et du chantage en si peux de temps ? Mais qu'ai-je fait pour mériter ça ? » Je secouais la tête en rigolant. Cet homme était vraiment irrécupérable, et pourtant je ne le changerais pour rien au monde. « Tu devrais envoyer ta cassette à une producteur. Tu pourrais être dans le prochain film de Tarantino avec ton talent » Ou alors un film de Série B où les doublages étaient mal fait et les réactions des acteurs bien trop surjoués. Tout comme celle que venait d'avoir Julian. D'abord il avait scandalisé et outré tour à tour, donc il pouvait encore jouer toutes les sortes d'expressions.
Ceci dit, il était temps de redevenir sérieux et de revenir à nos moutons. On avait déjà réussi à se mettre d'accord sur ce qu'on voulait faire, il ne nous restait plus qu'à trouver la première chanson qui allait nous accompagner. Je devais commencer avec une chanson douce et après Julian allait enchaîner sur Winter Wonderland mais façon Selena Gomez. Comme chanson douce de Noël, je n'en voyais pas beaucoup. Il y avait Silent Night, ou après on pouvait prendre une chanson rythmée et la rendre douce et calme. En tout cas une chose était sûre, on allait faire un carton et on allait être invitée chez Ellen Degeneres parce que notre vidéo fera des millions et des millions de vues. « J'aurais préféré Ophrah, mais Ellen, ça me va aussi » Il était vrai que cela aurait pu être sympa aussi. « Malheureusement Ophrah a arrêté la télé » Du moins aux dernières nouvelles, elle n'avait plus d’émission télé. Mais peut-être que je n'étais plus très à la page que j'avais loupé pas mal d'information concernant Ophrah. En tout cas je pensais pouvoir m'en sortir sans avoir besoin de vraiment chanter devant Julian, mais je me trompais lourdement. Je n'étais pas très à l'aise à l'idée de chanter devant lui. Enfin je savais qu'il n'allait pas me juger, je savais qu'il m'entendait fredonner très souvent, mais chanter ce n'était pas encore la même chose. Je soufflais un bon coup et prenais mon courage à demain. Je ne le quittais pas des yeux pendant que je chantais. Pas parce que c'était un moment spécial, mais parce que je voulais voir ses réactions au fur et à mesure. Ce qui était très perturbant parce qu'il ne laissait rien paraître. Je m'arrêtais au bout d'un moment et j'attendais sa réaction. « Ben putain » C'était bien ce que je pensais. « C'était si nul que ça ? » Je savais que je n'étais pas aussi douée que lui, mais je ne pensais pas être si nulle que ça quand même. Bah ce n'était pas bien grave. « Comment tu as pu me cacher que tu avais une si jolie voix aussi longtemps ? » Heuuuu, alors celle là je ne m'y attendais pas. Est ce qu'il était encore en train d'en faire trop ? Non, non il semblait parfaitement sincère en disant cela. « Arrête, tu vas me faire rougir et techniquement je ne t'ai jamais caché ma voix, c'était juste que je n'ai jamais vraiment changé devant toi » Maintenant je savais que je pourrais le faire sans aucune crainte. Par doute je lui demandais quand même s'il voulait que je fasse une chanson de noël. « Non je n'ai pas besoin que tu chantes de chanson de Noël, je suis conquis. Mais si tu veux chanter, je t'en prie » Okay cette fois il avait réussi, je rougissais vraiment. « Comme tu veux » Au final c'était exactement ce qu'on faisait, chacun y allant de sa petite chanson. C'était aussi bien pour s'entraîner que pour trouver l'accord entre nos voix et je devais dire que les résultats qu'on obtenait était plus sympa. En tout cas tout cela me plaisait bien et je ne me lassait pas une seconde de chanter, quand bien même cela pouvait faire plusieurs heures. Alors que j'allais recommencer avec une chanson, le visage de Julian venait de s'illuminer, comme si il avait trouver la réponse ultime aux questions de l'univers. « Je viens d'avoir une idée. Et si on faisait un mashup mais entre une chanson de Noël et une qui ne l'est pas ? » Ce n'était pas une mauvaise idée effectivement. « Tu crois qu'on pourrait réussir à faire ça ? A voir ta tête tu dois avoir une idée bien présice non ? » J'en étais même certaine à vrai dire. « Un mashup entre Winter Wonderland et Don't worry be happy » C'était peut-être un pari osé non ? Je n'étais pas très sûre, mais après tout c'était lui le génie de la musique et j'étais prête à le suivre. « Si tu penses que ça peut le faire, je te suis. » De toute façon il ne fallait pas grand-chose pour me convaincre. « Du coup, ça donnerait ça » Je l'écoutais chanter et naturellement après quelques accords et phrases, je mêlais ma voix à la sienne, m'arrêtant de temps en temps pour lui laisser le rôle principal et inversement. Je ne savais pas trop comment il faisait ça, comment on arrivait à ce résultat, mais Julian était doué, vraiment très doué. Quand Julian jouait les derniers accords, j'affichais un grand sourire. « Sérieusement Julian, tu es un génie !! Je trouve que c'est absolument génial ce qu'on vient de faire. » Si avec ça on ne faisait pas un carton, je ne comprenais absolument pas. « Faut qu'on refasse exactement la même chose pour l'enregistrement » Sauf s'il nous avait déjà filmé et que je n'avais absolument rien vu. « Okay je propose une pause syndicale pour reprendre des forces, et après on continue ? » De toute façon j'avais grand soif alors je ne lui laissais pas vraiment le choix. Je revenais avec toutes les bouteilles que mes bras pouvaient tenir en même temps que 2 verres. Il pouvait prendre tout ce qu'il voulait et même faire des mélanges si ça l’enchantait




lumos maxima




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Lun 2 Avr - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 22/05/2017
›› Commérages : 314
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Jake cutie pie McDorman
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Javier Rodríguez (Charlie Cox) ✻ Maggie Rixon (Jessica Chastain).
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Dim 18 Mar - 11:02 )


Wake up the happiness it's christmas time
Bis du mich vergisst. Bis du mich vergisst. Es gibt Tage, da hab ich Angst. All die Farben zu vergesseb, die du mir gabst. Es gibt Nächte, da lieg' ich wach. Und denk' an unser Versprechen, das langsam zerbrach. Das Bild an der Wand, fast weiß und leer. Die Geschichte die wir malten, verblasst immer mehr. Es sollte bleiben, wie damals, doch die Zeit verfärbt sie zu sehr. Vorbei, Vorbei die letzte Frage. Und ich weiß, verloren sind die Tage. Es ist vorbei, ich finde neue Ziele. Wieder Frei - Ich weiß, es gibt so viele. Die Vergangenheit schweigt.


Il n'y avait qu'avec Sarah que Julian pouvait se lancer dans un tel projet. Pas seulement parce qu'elle était la seule personne avec ce talent pour la chanson qu'il connaissait. Même si forcément, ça jouait un rôle. Mais parce que Sarah le connaissait, elle connaissait son excentricité, elle savait qu'il partait dans tous les sens et pourtant ça ne la faisait pas fuir. Plus encore, la jeune femme le suivait dans toutes ses idées toutes plus farfelues les unes que les autres et il aimait beaucoup cela. Sans doute parce que Sarah avait un petit grain elle aussi, mais ça c'était une toute autre discussion. C'est bien d'avoir un grain. Les gens sérieux sont trop ennuyeux. Enfin bon là n'était pas la question puisqu'en ce jour froid de décembre, il était question de musique. « Je jure solennellement de ne jamais te décevoir », fit-il en levant sa main droite et en plaçant la gauche sur une bible imaginaire. Et même s'il plaisantait, ce n'était pas des paroles en l'air. Derrière son côté foufou et excentrique, derrière son côté m'enfoutiste, Julian avait toujours mit beaucoup d'énergie à ne pas décevoir ses proches. C'était important les amis, c'était important la famille et le jeune homme ne voulait pas leur faire de peine. Et Sarah était probablement l'une des personnes qui le connaissait le mieux et qu'il appréciait le plus alors il espérait bien ne jamais la décevoir. Sur ces mots, les deux amis échangèrent leurs idées, dans une ambiance joyeuse et bon enfant. Dans une ambiance pas du tout studieuse par contre. Quand Julian entrait dans un processus de création, il partait très rapidement et très facilement en vrille. « J'espère quand même que tu viendras faire la guest star sur une ou deux dates », souffla-t-il amusé. Bon peut-être qu'il mettait un peu la charrue avant les bœufs là quand même, parce que leur chanson n'était même pas encore prête et il parlait déjà de tournée mondiale. Dans le fond, Julian avait beau dire qu'il était passé à autre chose, ce n'était pas vrai. Il avait toujours l'espoir de réussir à faire carrière dans la musique un jour. Ed Sheeran avait réussi alors pourquoi pas lui ? Ils avaient le même style après tout et il était plus beau que lui. Mais le jeune homme perdit son sourire et se mit à chouiner quand elle le frappa. Aïe. Elle faisait mal, madame la policière. « Tarantino ? Mais moi je préfère Woody Allen », fit-il en battant des cils exagérément. Ce qui était faux, bien entendu. Il était un grand fan de Tarantino et de sa façon très particulière de faire des films. Il avait un style bien à lui. Beaucoup de réalisateur faisaient des choses assez communes. Mais quand on regardait un film de Tarantino, même sans savoir que c'était de lui, on savait que c'était de lui. C'est aussi valable pour Tim Burton d'ailleurs. Mais bon on n'était pas là pour parler de cinéma. Mais plutôt de … Oprah ? « C'est pas grave, quand elle sera devenue présidente, elle me recevra à la maison blanche », fit-il en haussant les épaules. Ce qui était évident, c'est que Julian ne manquait pas d'ambition. Sauf que le jeune homme disait tout en plaisantant et qu'il n'était jamais facile de savoir du coup quand il pensait réellement les choses. Pour le coup, il ne les pensait pas vraiment. Parce que bon, déjà, Oprah présidente, c'était loin d'être fait et si elle le devenait elle aurait autre chose à faire que de le recevoir à la maison Blanche. Voilà, c'était aussi simple que ça. Enfin bon. Sur ces mots, Julian entendit enfin chanter Sarah pour la première fois, depuis qu'ils s'étaient rencontrés dans ce café. Il était temps. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il était sur le cul. « Nul, c'est pas le mot que j'aurais employé », fit-il remarquer. Pas du tout. Elle avait même une très jolie voix et il était surprit qu'elle n'ait pas plus confiance en elle quand il s'agissait de musique. Sa voix était un vrai bijou comme il ne manqua pas de le lui dire. « Mais on aurait dû faire ce duo il y a bien longtemps en fait. Ta voix est magnifique », insista-t-il. Et tant pis si elle rougissait. Sarah avait bien besoin d'une bonne dose de confiance en elle. Elle ne pouvait pas continuer de croire qu'elle était moyenne alors qu'elle était en vérité exceptionnelle. Julian, beau parleur de ces dames, à votre service. Sur ces mots, les deux amis finirent tous les deux par chanter des chansons de noël. En même temps, l'ambiance s'y prêtait fortement. Julian était aux anges. C'était sa période préférée de l'année. Si ça ne tenait qu'à lui, on fêterait noël toute l'année. Ils finirent tous les deux par réussir à accorder leurs voix et comme toujours, Julian débordait d'idées. Et comme chaque fois qu'il avait une idée, il débordait aussi d'énergie. « Bien entendu que j'ai une idée hey ! », s'exclama-t-il. Elle le prenait pour un amateur ou quoi ? En même temps qu'il expliquait son idée, le jeune homme notait. Ils auraient besoin d'au minimum une partition pour chanter. Par chance, il connaissait bien les accords de don't worry be happy puisque c'était un peu LA chanson qui résumait sa vie. « Trop mignonne. Mais écoute », souffla-t-il en commençant à jouer, puis à chanter. C'était plein d'énergie, comme eux. Ça partait un peu dans tous les sens, il allait devoir faire quelques ajustements, mais au moins c'est pétillant et ça leur ressemblait. Sarah finit par mêler sa voix à la sienne d'ailleurs, visiblement convaincue par sa petite démonstration. Parfait. Parce qu'il aimait bien son idée et il était certain que ça pouvait le faire. Lorsqu'ils eurent terminé leur chanson, Julian affichait un grand sourire. « J'avoue être également conquis », concéda-t-il. En vérité, conquis ce n'était pas le mot. Si ça ne tenait qu'à lui, il ferait le tour du quartier en courant en slip avant de danser la lambada tellement il était content. Mais il allait éviter. Il faisait froid dehors. « Franchement, on refait ça avec la même énergie et ça sera parfait. On ne fera peut-être pas un carton mais ça deviendra ma chanson préférée de noël », répondit-il avec un grand sourire. En même temps, c'était quelque chose de personnel. Quelque chose qu'il avait construit avec son ami. Alors forcément ça le rendait joie. « On est parti pour la pause dans ce cas », accepta-t-il. Sarah disparut et revint avec des bouteilles et deux verres. Connaissant sa maladresse, il l'aida à tout poser sur la table. Il se servit un verre de jus d'orange et se tourna vers Sarah. Maintenant qu'ils faisaient une pause, il pouvait en profiter pour prendre de ses nouvelles. « Comment tu vas ? », demanda-t-il. Oui, c'était une question un peu banale, mais quand Julian la posait, c'était parce que ça l'intéressait vraiment. Elle était son amie, normale qu'il s'en souciait. « Et ça va avec Asher ? », ajouta-t-il l'air de rien. Le jeune homme s'était toujours demandé si dans le fond il ne se passait rien entre la belle et son colocataire. Et comme il était curieux et pas du tout du genre à prendre des gants, il demandait, tout simplement.




NIEMAND HÖRT DICH
Kraftlos stürzt sie in ihre Welt. Wie an jedem anderen Tag nimmt sie die Worte nicht wahr, die der Lehrer lustlos sagt. Hilflos verirrt sie sich und schnellt. Schnee weht gegen das Fenster vom Klassenzimmer sie fällt immer tiefer, bis das Klingeln sie verletzt aufblicken lässt. Im Eissturm verklingt dein Hilfeschrei. Niemand hört dich, niemand sieht dich. Im Eissturm kämpfst du ganz allein. Jeder friert hier, jeder verliert hier.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 503
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes) ∞ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ∞ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( Lun 2 Avr - 9:07 )












Le chant c'était ce qui caractérisait Julian, même si maintenant il l'avait un peu mis de côté, même s'il avait un autre boulot, le chant c'était lui. C'était d'ailleurs grâce à sa musique qu'on s'était rencontré et ce n'était absolument pas étonnant qu'aujourd'hui on se retrouvait dans mon salon pour faire une chanson de noël. Même que si notre vidéo fonctionnait bien et qu'on avait des millions de vus sur YouTube, on sera les prochaines stars. Enfin surtout Julian, parce que moi je comptais bien rester en retrait. D'ailleurs le chant n'était pas le seul talent de Julian, il savait très bien joué la comédie quand il le voulait à tel point que je me demandais encore pourquoi il n'avait pas joué dans un Tarantino. Celui qui conviendrait parfaitement j'en étais sûre. Enfin selon moi la première étape serait quand même de passer dans l'émission d'Ellen, parce que dans mes derniers souvenirs Oprah elle avait pris sa retraite médiatique. Ou alors j'avais loupé un sacré épisode. « C'est pas grave, quand elle sera devenue présidente, elle me recevra à la maison blanche » Ah oui quand même, rien que ça ? C'était qu'il visé les hautes sphères de la société le grand Julian. « C'est beau de rêver Julian, mais je suis pas sûre qu'Oprah elle souhaite postuler à la maison blanche » Peut-être que lui pourrait le faire. Après tout c'était un projet comme un autre. Trump avait été élu alors que c'était un abrutis de première. Julian était bien plus intelligent et intéressant que lui donc il avait toutes ces chances.
En attendant, parler présidence et tout ça c'était bien sympathique, mais cela n'allait pas nous avancer dans cette merveilleux chanson de noël. Ce qui nous ferait surtout avancer 'c'était qu'il puisse écouter ma voix. Chose qui n'était pas arrivé si souvent que ça et au vu de sa réaction, j'étais persuadé qu'il allait changer d'idée tellement j'étais pas au niveau. « Nul, c'est pas le mot que j'aurais employé » Il voulait employé un terme encore plus dur que nul ? Je n'avais plus qu'à me cacher sous des tonnes de coussins alors. « Nullissime ? » Il avait le droit de me dire la vérité, je le prendrais bien. « Mais on aurait dû faire ce duo il y a bien longtemps en fait. Ta voix est magnifique » Je rougissais comme une enfant, je n'avais pas l'habitude qu'on me fasse des compliment sur ma voix, c'était même tout nouveau pour moi. « Il fallait juste qu'on trouve le bon moment pour le faire. Si tu veux on pourra en faire à chaque saison » Comme les 4 saisons de Vivaldi, ça deviendrait les 4 saisons de nous. « Merci beaucoup en tout cas » Je n'étais pas la personne qui avait le plus de confiance en soit, mais les paroles de Julian, même si ce n'était qu'au sujet de ma voix, étaient rassurante. D'autant plus rassurant qu'après avoir accordé nos voix, Julian semblait encore avoir une idée derrière la tête. « Bien entendu que j'ai une idée hey ! » Depuis le temps que je le connaissais, je ne devais plus être étonné par cela. Julian avait toujours 50 idées à la seconde. En tout cas j'étais conquise par son idée de mashup. Cela pouvait vraiment rendre hyper bien. A condition que j'arrivais à faire exactement ce qu'il avait en ^tete. « Trop mignonne. Mais écoute » Je lui aurais bien fait remarquer que j'étais toujours mignonne, mais j'étais bien trop occupé à l'écouter jouer les premiers accord et chanter. Naturellement je me joignais à lui et je devais avouer que cela rendait absolument et merveilleusement bien. Je ne savais pas s'il avait déjà filmé ce qu'on venait de faire, mais à la fin de la chanson je lui avouais être complètement conquise. Genre vraiment. « J'avoue être également conquis » J'affichais mon plus beau et grand sourire. Si en plus Julian était également conquis alors c'était tout gagné pour nous. « Franchement, on refait ça avec la même énergie et ça sera parfait. On ne fera peut-être pas un carton mais ça deviendra ma chanson préférée de noël » Je me sentais hyper motivé pour recommencer, je savais qu'on pouvait faire quelque chose de grandiose. « Comme dirais Asher, je suis ON FIRE !! C'est définitif, on va avoir un succès de malade avec cette vidéo. Genre vraiment » Et même si j'avais hâte de recommencer, on avait bien mérité de faire une petite pause. Après tout, je n'avais pas préparer le goûter pour rien. « On est parti pour la pause dans ce cas » De toute façon je ne lui laissais pas vraiment le choix parce que j'étais déjà parti dans la cuisine chercher tout ce qu'il nous fallait. Même qu'en revenant dans le salon Julian m'aidait. Soit parce qu'il était galant, soit parce qu'il connaissait ma maladresse légendaire. Dans tout les cas c'était une bonne chose. « Comment tu vas ? » Je réfléchissais quelques secondes avant de lui apporter une véritable réponse. « Je pense que c'est assez rare dans ma vie pour dire que je vais bien. Genre vraiment » Et quand on connaissait mes désillusions de la vie, dire que j'allais bien c'était vraiment une bonne chose, même si en règle générale je n'aimais pas me plaindre et je cachais tout derrière un sourire. « Et ça va avec Asher ? » Pour le coup, c'était une question beaucoup plus difficile, même ces derniers temps j'avais beaucoup à dire sur Asher. « Ses parents pensent qu'on va se marier, on s'est réellement embrassé, mais à part sa tout va bien » Et avant même que Julian s'offusque de ne pas être au courant de tout cela, je lui racontais dans les moindres détails ce qu'il s'était passé au mariage de la cousine d'Asher. Je lui racontais que j'avais attrapé le bouquet entraînant de ce fait une danse et cette danse entraînant un baiser des plus convainquant – même pour moi – et ce baiser qui avait entraîné une remise en question. Vraiment en une soirée il s'était passé beaucoup de chose et en même temps il ne s'était rien passé parce qu'Asher s'était braqué comme à son habitude et qu'il faisait comme si tout était normal entre nous. Ce qui n'était pas plus mal. Après avoir raconté les derniers potins avec Julian, on avait repris notre vidéo et je pouvais vous assurer que cette vidéo allait être un succès. En tout cas rien que cette journée m'avait fait un bien fou.




lumos maxima




I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Wake up the happiness Shake up the happiness It's Christmas time [Julian]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération