Only you can make it better [Asher]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 382
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes)
›› more about me

Only you can make it better [Asher] ✻ ( Dim 24 Déc - 12:04 )












C'était l'heure du débrief au boulot. Malgré la période de noël, les crimes ne s'arrêtaient pas pour autant et on avait justement la photo de notre dernière victime accroché sur le tableau blanc. Pour l'instant à par son identité et les causes de sa mort, on ne savait pas grand-chose d'elle. On allait devoir creuser rapidement. Didier allait nous donner ses instructions, quand il fut interrompu par l'arrivée du sergent d'en bas. « Désolé de vous déranger, mais en bas il y a quelqu'un qui demande Sarah, il dit que c'est très important »   Je me demandais bien qui ça pouvait être. Dans ma tête je voyais déjà la tête d'Asher inventant une excuse bidon parce qu'il avait besoin d'aide. « Dites lui de repasser plus tard » Je n'avais pas vraiment le temps pour ses bêtises de toute façon. « Il dit être ton père » Le silence qui venait de prendre place dans le bureau était comparable à celui de mon cerveau. Tout le monde savait que j'étais orpheline et que je n'avais aucune idée de qui pouvaient ête mes parents. Par réflexe, je me tournais vers James. Son regard reflétait la même stupéfaction et incrédulité que le mien. Je n'étais pas prête pour ça. « Tu peux y aller Miller, on te fera un topo plus tard » J'avais envie de dire que non, que je n'avais pas envie de voir cet homme, mais il me laissait pas vraiment le choix. Mon visage devait exprimer ma détresse, parce que je voyais James se redresser dans l'idée de m'accompagner. J'avoue je n'aurai pas été contre le fait qu'il vienne avec moi pour m'aider à passer cette épreuve, mais il fallait que je sois forte et grande. « T'inquiète pas James, ça va aller. Garde quand même ton portable à proximité. »   Si jamais j'avais besoin d'appeler au secours. Dans tout les cas j'étais dans un poste de police donc il ne devrait pas m'arriver grand-chose.
En descendant, je ne savais pas trop à qui je devais parler, je ne savais absolument pas à quoi mon père devait ressemblait mon père. « Bonjours Sarah » La politesse voulait que je répondes, que je dises bonjour à mon tour, mais je n'y arrivais. Cet homme disait être mon père et je n'arrivais pas à savoir si c'était vrai ou non. « Tu es devenu une femme magnifique. Je n'ai jamais cessé de penser à toi » Je pensais que j'allais rester muette pendant de long instant, mais finalement sa phrase venait de réveiller quelque chose en moi. « De toute évidence penser à moi ne vous a pas empêcher de m'abandonner. » Je croisais les bras sur ma poitrine. Dans cette situation ce n'était pas à moi de donner des explications, alors j'attendais. « Ta mère et moi n'avons aucunes excuses pour t'avoir abandonné. C'est pour ça aussi que je suis venu aujourd'hui, pour t'expliquer et essayer de reprendre contact avec toi. » Pour prendre contact avec quelqu'un, il fallait déjà que la personne soit d'accord, hors je n'étais absolument pas sûre de l'être. Je repensais à ce qu'Alec m'avait dit la dernière fois qu'on s'était vu. Peut-être que la vérité n'était pas aussi horrible que je le pensais. Peut-être oui. « Allons dans une salle d'interrogatoire » Ce n'était absolument pas une technique pour lui faire peur ou quoi que ce soit, c'était juste que ça serait beaucoup plus tranquille que dans un bureau où il y avait bien trop de passage. Sans dire un mot je le menais vers l'un des salles les plus éloignés et je prenais place en face de lui. « Je vous écoute » .
S'en était suivi un très long moment où j'écoutais cet homme me racontait mon histoire et surtout les raisons de cet abandon. Je ne parlais pas beaucoup, si ce n'était pour demander quelques précisions à certain sujet, mais dans l'ensemble je le laissait parler. J'étais toujours perplexe. Une partie de moi voulait absolument le croire, parce que j'avais tant cherché à avoir enfin une famille à moi et l'autre partie me disait que c'était trop beau pour être vrai et que tout cela allait se terminer par un abandon.  En tout cas, tout était sur le point de se terminer, parce qu'il avait terminé son histoire et parce que je n'avais aucune raison de le lui refuser, je lui avais donné mon numéro de téléphone. En allant avec lui jusqu'à la porte de sortie, je pensais naïvement qu'il allait se contente d'un simple geste de la main, mais non, il m'avait pris dans ses bras. Je n'avais eu aucune réaction, si ce n'était de me crisper un peu plus encore. « Je ne sais pas si tu pourras me pardonner un jour, mais j'aurai au moins eu la chance de te voir encore une fois » Moi non plus je ne savais pas si j'en serais capable un jour. Il me faudrait sûrement beaucoup de temps. « Au revoir, à bientôt » J'étais incapable de lui donner plus pour l'instant.

Tout le reste de la journée, je l'avais passé dans le brouillard de mon cerveau, incapable de me concentrer plus de 10 minutes sur ce que je faisais vraiment. Didier avait essayé de me parler, mais je n'avais pas dit grand-chose. James quant à lui, il savait qu'il ne fallait pas me parler tout de suite et que c'était moi qui viendrait vers eux quand ça sera le moment.
En tout cas, j'étais ravi de voir cette journée prendre fin pour pouvoir rentrer chez moi. En ouvrant la porte de la maison, j'entendais Asher chantait sous la douche. Je souriais sûrement pour la première fois de la journée. Enfin il se passait quelque chose de normal. La normalité c'était tout ce dont j'avais besoin pour le moment. J'allais directement dans ma chambre pour attendre qu'Asher daigne sortir de la salle de bain. Je n'avais pas de plan précis pour la soirée, mais je me sentais le besoin d'en parler à quelqu'un et surtout je me rendais compte que j'avais envie d'en parler avec Asher. Après sa sortie, je lui laissais 10 minutes pour s'habiller. Après quoi, je trouvais enfin la motivation pour me lever de mon lit. Je commençais à lui parler, alors même que je n'étais pas arriver dans sa chambre. La distance était assez courte pour qu'il m'entende malgré tout. « Asher, je peux dormir avec toi cette nuit ? J'ai besoin de tes blagues nulles et de ta bonne humeur. Et puis aussi de câlins » A la fin de ma phrase, j'étais arrivé devant sa chambre et je pensais qu'il serait les bras tendus prêts à m'accueillir, mais non c'était un tout autre spectacle qui m'attendait. Il était en train de se préparer pour sortir. C'était bien ma chance ça. « Oh pardon, je savais pas que tu sortais ce soir. Bah laisse tomber c'est pas grave » Avec un gros soupir, je me préparais déjà à faire demi-tour pour retourner dans ma chambre. « Je vais téléphoner à Mila, ouais je vais sûrement faire ça » D'ailleurs vouloir en parler à Mila aurait du être mon premier réflexe. Pourtant, ça me rendait infiniment triste de savoir qu'Asher ne serait pas là ce soir. Au pire il y avait toujours Yoko pour me tenir compagnie.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Mar 2 Jan - 18:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 547
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Giovanni Esposito (Michael Fassbender) ≡ Joan Pryce (Italia Ricci) ≡ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ≡ Isis Palmer (Merritt Patterson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Only you can make it better [Asher] ✻ ( Ven 29 Déc - 16:28 )



✻ ✻ ✻
Sometimes the things you want the most don't happen and what you least expect happens. I don't know - you meet thousands of people and none of them really touch you. And then you meet one person and your life is changed forever.

10 bonnes raisons d’adopter le chanvre. Asher a le titre de son article, mais pas le contenu. Bien qu’il ait l’impression d’avoir accompli la moitié de son travail, il n’en ait en réalité qu’au premier quart. Et encore… Il hésite entre le terme « adopter » et « adorer ». Il ne sait pas lequel serait le plus accrocheur. En attendant de choisir le bon verbe, il note quelques-unes de ces idées sur un bout de papier. C’est assez rare de voir Asher travailler, d’où les remarques désobligeantes de plusieurs de ses collègues. Pourtant, quand il décide de s’y mettre, il le fait bien. Du moins, il essaye. Après une heure de réflexion profonde et intense, il décide de faire une pause. Récemment, le jeune homme a téléchargé un nouveau jeu sur son portable – et il est déjà au niveau 630. Le principe est simple, il suffit juste de relier les ampoules à une source électrique, et tout s’illumine miraculeusement. Lorsque toutes les ampoules sont éclairées, c’est gagné. En soit, ce jeu ne demande aucun effort. Mais bon sang, il est addictif ! Une fois lancé, Asher ne s’arrête plus. Une dizaine de niveaux plus tard, il pose sagement son portable à côté de lui et se replonge corps et âme dans l’écriture de son article. Il trouve une bonne raison d’adopter/adorer le chanvre, et en guise de récompense, s’octroie une nouvelle pause. Cette fois, il opte plutôt pour un petit tour sur Facebook. Il n’y passe pas souvent, peut-être une fois par semaine, alors il se dit qu’aujourd’hui, c’est le bon jour. Il fait défiler son fil d’actualité, sans prendre la peine de lire les trois quarts des informations que ses « amis » postent. Et puis il finit par s’arrêter sur une publication en particulier. Elle retient son attention plusieurs longues secondes, voire minutes. Asher se fige, effectuant secrètement un travail intérieur pour ne pas détruire les locaux de l’entreprise.

Il lui faut au moins une heure pour revenir à un état normal, même si ce qu’il a vu sur Facebook l’ébranle encore. Asher n’arrive pas à se concentrer sur son travail, il y a cette photo qui reste bloquée dans son esprit. Celle de son ex-femme dans une robe de mariée, au bras d’un homme qui était autrefois l’un des amis les plus proches d’Asher. Techniquement, il n’éprouve plus aucun sentiment pour Jenna. Vu ce qu’elle lui a fait subir, c’est au-dessus de ses forces d’aimer une femme aussi horrible. Et pourtant, il est en état de choc. Cette réaction, il ne se l’explique pas. S’il ne prend pas le taureau par les cornes immédiatement, il va passer le reste de sa journée à y penser, à fixer cette affreuse photo de mariage, et qu’il le veuille ou non, il finira par causer du dégât matériel. Il hésite à appeler Sarah pour lui proposer une soirée en ville, et se ravise en repensant au mariage de sa cousine. Il reporte son choix sur Jocelyn, l’occasion pour lui de prolonger ce qu’ils avaient débuté lors de leur dernier rencard. La brune lui répond positivement dans les dix minutes suivantes, ce qui laisse à Asher une marge de manœuvre assez large pour trouver un programme. Tandis qu’il réfléchit aux différents plans possibles pour sa soirée, il oublie que Jenna s’est mariée le week-end dernier. Dès la fin de sa journée Asher fonce jusqu’à chez lui, puis sous la douche. Il fait tout pour ne pas laisser cette histoire de mariage l’affecter davantage. Y compris chanter à en perdre la voix. « When I walk in the spot, this is what I see. Everybody stops and they staring at me, I got passion in my pants and I ain't afraid to show it, show it, show it, show it… Ouuuh, I'm sexy and I know it ! » Asher maîtrise parfaitement la danse de Redfoo, par ailleurs.

Tout en dansant au rythme de la musique, il regagne tranquillement sa chambre. Face à sa penderie, il choisit des vêtements assez sobres, se parfume un peu, ordonne les deux ou trois cheveux mal placés et enfile ses chaussures. Il est presque prêt et envisage d’ailleurs d’envoyer un message à Jocelyn pour la prévenir de son arrivée imminente. Assis sur son lit, une chaussure uniquement au pied et le portable en main, il ne voit pas Sarah arriver avec la puissante envie de perturber ses plans de la soirée. Il redresse la tête et remarque immédiatement les yeux bouffis de sa colocataire. De manière générale, il détecte assez facilement qu’elle ne va pas bien. « Sarah, attends ! » Il a la réflexe de balancer son portable sur son lit pour rattraper Sarah par le bras, la forçant ainsi à lui faire face. « Sale journée ? » Qu’il demande simplement. La brune hoche la tête, et il n’a pas besoin de plus d’arguments pour changer son programme. Il la serre tout contre lui un instant, sans rien dire. Dans le fond, c’était aussi une sale journée pour lui et ça lui fait du bien aussi d’avoir quelqu’un à prendre dans ses bras. « Je te propose une soirée pyjama. Et pour une fois, je veux bien qu’on fasse ça dans mon lit. » Le sous-entendu, il est gratuit. Il pourrait passer crème si Asher n’était pas en train de se mordiller la lèvre inférieure. « Allez, va enfiler ton plus beau pyjama pour moi, jeune donzelle ! » Pendant qu’elle troque ses vêtements pour une tenue plus confortable, Asher appelle directement Jocelyn pour la prévenir que finalement, il ne peut pas venir ce soir. Urgence amicale, prétend-t-il simplement.


    HeavyDirtySoul ≡ There's an infestation in my mind's imagination, I hope that they choke on smoke 'cause I'm smoking them out the basement. This is not rap, this is not hip-hop, just another attempt to make the voices stop.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 382
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes)
›› more about me

Re: Only you can make it better [Asher] ✻ ( Mar 2 Jan - 18:16 )












Aujourd'hui aurait du être une journée tout ce qu'il y avait de plus banal. Si on mettait l'affaire de meurtre sur laquelle ont était en train de travailler, rien n'aurai du m'arriver. J'aurai peut-être fait tomber un ou deux dossier, casser une tasse, me cogner contre une porte d'armoire, mais en soit cela faisait parti de mon quotidien. En rentrant à la maison Asher m'aurait fait chier, je lui aurai balancer un coussin à la figure et puis on aurait fini par regarder une série sur Netflix. Si je pouvais revenir en arrière, je souhaiterais de tout mon petit cœur que la journée se passe de la sorte. Évidemment on était pas dans un film et aujourd'hui j'avais eu l'immense surprise de faire connaissance avec mon père. En tout cas l'homme c'était présenté de la sorte et je n'étais absolument pas prête. Quand on avait annoncé que mon père était en bas et cherchait à me parler, tout les regards c'était tourné vers moi. Si j'avais pu, moi aussi j'aurai tourné la tête à la recherche de la bonne personne, mais je ne pouvais pas. Si ma première idée avait été de ne rien faire, Didier lui avait pris une décision à ma place. Je n'avais pas eu d'autre choix que de faire face à cet homme.
Les heures qui suivirent à l'écouter me raconter pourquoi il m'avait abandonné, pourquoi maintenant il refaisait surface ont certainement été les plus compliqués de ma vie. Même mes ruptures avec James et Alec me semblait ridicule à côté de ça. J'avais l'impression que chaque mot qu'il prononçait était de l'alcool jeté sur une blessure récente. Toute ma vie j'avais appris à vivre avec le fait d'être orpheline. Une fois j'avais fait des recherches, j'avais mal vécu de ne rien trouvé et j'avais finalement réussi à tourner la page et surtout à me faire une idée. Avec Mila j'avais fait ma propre famille, Asher m'en avait presque offerte une deuxième en me demandant de jouer sa petite amie pour que sa famille arrête de le faire chier, alors maintenant je ne savais pas ce que j'étais censé faire de cet homme. Pour lui les choses semblaient très claires, pour moi c'était un flou et ce flou était loin d'être artistique.

En rentrant à la maison je me sentais complètement lessivé. Comme si un camion m'avait roulé dessus à plusieurs reprise et entendre Asher chantait sous la douche était réjouissant. C'était une choses tout à fait banal dans notre colocation de l'entendre chanter, mais ce soir j'avais besoin de ça. Pour être honnête, j'avais aussi besoin de passer la soirée avec lui et de câlins, et autant dire qu'Asher était très fort pour les câlins. Parce que je n'avais pas envie de le voir tout nu, j'avais attendu avant de le retrouver dans sa chambre. Dans ma tête, la logique voulait qu'Asher n'ait rien de prévu ce soir, sauf qu'aujourd'hui rien n'était logique et en arrivant dans sa chambre, il était bien trop prêt pour une simple soirée à la maison. Cela me rendait infiniment triste et par désespoir je tournais les talons pour regagner ma propre chambre. « Sarah, attends ! » J'avais à peine fait quelques pas qu'il m'avait déjà attrapé pour me forcer à lui faire face. « Sale journée ? » Je n'arrivais pas à trouver les mots exacts pour dire à quel point je me sentais perdu, alors à défaut je me contentais de hocher la tête et Asher de me serrer dans ses bras. Mes bras se referment autour de lui et rien qu'avec ça je me sens un peu mieux. « Tu sens bon » S'il s'était préparé pour sortir c'était tout ce qu'il y avait de plus normal, surtout qu'il sortait de la douche aussi, mais c'était son odeur et c'était rassurant. « Je te propose une soirée pyjama. Et pour une fois, je veux bien qu’on fasse ça dans mon lit. » Le jour où Asher ne ferait pas de sous-entendu sexuel n'était pas prêt d'arriver, mais il avait au moins le mérite de réussir à me faire sourire, et aujourd'hui ce n'était pas gagner. « Moi qui rêvait de pouvoir essayer ton lit, me voilà ravie » Comme je l'avais espéré, j'allais passer la soirée avec lui, pourtant je me sentais un peu coupable de chambouler ses plans. « T'es sûr que ça te dérange pas ? Si tu préfère sortir, t'as le droit » Je ne lui en voudrait pas de préféré passer sa soirée avec des gens heureux de vivre plutôt qu'avec sa colocataire en plein crise existentielle, triste et aigrie. « Allez, va enfiler ton plus beau pyjama pour moi, jeune donzelle ! » Je souriais. Pourtant avant d'aller me changer, je me hissais sur la pointe des pieds pour l'embrasser sur la joue. « Merci » Sans attendre de réponse, je repartais aussi vite dans ma chambre pour me mettre en tenue. Un simple pantalon de pyjama de noël, un débardeur et j'étais prête pour une soirée pyjama de folie. En revenant dans la chambre d'Asher, il était toujours habillé. Je fronçais un peu les sourcils en le voyant. « Mais pourquoi tu t'es pas changé ? Oh je sais, tu veux me faire un strip-tease c'est ça ? » Avec Asher c'était le genre de paroles qu'il ne fallait absolument pas prononcer en sa présence, parce qu'il prenait ça très au sérieux, je m'installais dans son lit et sans aucune honte, je le regardais se changer.  Le spectacle était très plaisant et jusqu'à présent je ne m'étais pas rendu compte qu'Asher était aussi musclé et bien foutu.
Maintenant qu'il m'avait rejoint dans le lit, je remontais la couverture sur nous, parce que j'avais froid et parce que c'était mieux comme ça et je m'installais sur la côté pour pouvoir lui faire face. Mon plan était de lui parler, de lui demander comment il allait, comment c'était passé sa journée et pourtant rien de tout ça ne se passait et je lui lâchais ma bombe personnelle. « Aujourd'hui un homme est venu me voir au boulot. Il s'est présenté comme mon père » De le dire à haute voix, d'en parler avec quelqu'un rendait les choses encore plus réelle et encore plus perturbante.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.


Dernière édition par Sarah Miller le Mer 17 Jan - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 547
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Taron Egerton
›› Schizophrénie : Giovanni Esposito (Michael Fassbender) ≡ Joan Pryce (Italia Ricci) ≡ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ≡ Isis Palmer (Merritt Patterson)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Only you can make it better [Asher] ✻ ( Dim 7 Jan - 21:48 )



✻ ✻ ✻
Sometimes the things you want the most don't happen and what you least expect happens. I don't know - you meet thousands of people and none of them really touch you. And then you meet one person and your life is changed forever.

Asher a beaucoup de défauts. Il est lourd, immature, désorganisé et profondément agaçant. À croire que son but ultime, dans la vie, c’est de faire hurler les gens. Sarah a eu l’audace d’accepter de vivre avec cet énergumène et jour après jour, il lui fait regretter cette décision. Mais dans le fond, Asher l’adore, et il sait que cette affection est réciproque. Sinon elle ne viendrait pas lui réclamer une dose de réconfort, et lui n’annulerait pas sa soirée avec Jocelyn pour elle. Malgré tous ses défauts, il n’est pas insensible au point de laisser Sarah seule, tout en sachant pertinemment qu’elle ne va pas bien. Dans le fond, il est presque heureux de passer la soirée avec sa colocataire. Il s’agissait de son plan initial, à vrai dire. Asher n’a donc pas besoin d’y réfléchir à deux fois. Jocelyn ne devrait pas lui en tenir rigueur – du moins, il espère. « Je suis ravi que tu sois ravie ! Mais attention, c’est exceptionnel. Crois pas que tu pourras venir squatter mon lit quand ça t’enchante ! » Qu’il dit sur un ton très sérieux. Son lit, c’est son royaume. Personne ne peut y entrer sans son autorisation divine, sous peine de subir sa colère. Et un Asher en colère, ce n’est généralement pas joli à regarder. « Oui, je suis sûr. » Affirme-t-il, avant de lui ordonner d’aller se mettre en pyjama. Certes, sa soirée ne sera probablement pas aussi folle qui l’avait imaginée. Entre une Sarah déprimée et une Jocelyn enjouée, le choix est (logiquement) vite fait. Pourtant, il préfère rester avec sa colocataire. Quelle que soit la raison de sa tristesse, il ne voudrait pas qu’elle se pende avec le rideau de douche. Et puis, lui aussi a passé une sale journée. Du moins, il n’a pas très bien vécu le fait d’apprendre que son ex se soit récemment remariée. Alors établir un campement dans son lit pour lutter contre le côté naze de la vie le séduit assez.

L’urgence amicale qu’il utilise attise la curiosité de Jocelyn, qui lui demande quelques précisions. Pendant que Sarah enfile sa tenue de combat, Asher réfléchit à un moyen subtil d’expliquer à sa potentielle future petite-amie que sa colocataire réclame un peu d’attention. Les femmes peuvent parfois se montrer très jalouse, et ne sachant pas très bien comment Jocelyn pourrait réagir, il préfère être prudent et éviter la troisième guerre mondiale. Même si, dans le fond, il ne pense pas que Jocelyn puisse réellement être en colère. Alors le plus simplement du monde, il dit que sa colocataire est en crise, et qu’il ne peut pas la laisser se morfondre sous sa couette. Ce n’est que la vérité, au final. Le temps qu’il met à écrire son message, c’est aussi le temps qu’il faut à Sarah pour se tenir prête. « Tu peux arrêter de lire dans mes pensées, s’il te plait ? C’est gênant. » Il lui sourit largement et lui adresse un clin d’œil dans le même temps. Asher est effectivement capable de lui faire un strip-tease. Parce que c’est Asher, et qu’il n’est pas très pudique – sinon, ça se saurait. Le garçon repose son portable en prenant la décision de le laisser de côté pour le restant de la soirée. Tandis que Sarah prend place dans le lit de son colocataire, Asher se déshabille sans aucune gêne. Pour la beauté du geste, il balance son T-Shirt à la tête de Sarah. « T’as pas le droit de râler, c’toi qui as demandé un strip-tease. » Il prend même la peine de faire quelques mouvements de bassin. C’est en dansant qu’il ouvre son armoire à la recherche de vêtements confortables. « Bon, en vrai, j’ai pas de pyjama. Alors je reste en boxer. Mais je sais que ça te plait, alors ça va. » Il referme joyeusement le placard et rejoint Sarah, prêt à l’écouter attentivement.

Il n’a pas besoin de poser la moindre question pour que Sarah se confie à lui. Pour la première fois depuis qu’ils habitent ensemble, Asher se montre réellement à l’écoute. Même si le début de sa phrase lui inspire une blague lourde, il n’en fait rien. Il est assez intelligent pour savoir que ce n’est pas le bon moment, que Sarah n’a pas besoin de son humour mal-placé. De toute façon, son envie de plaisanter est vite remplacer par l’étonnement. « Ton père ? » Répète-t-il, comme pour être certain d’avoir bien compris. « Comment ça, ton père ? » Sauf erreur de sa part, Sarah est orpheline. Bien qu’il ne connaisse pas en détails son histoire familiale, il sait que la jeune femme n’a jamais eu l’occasion de rencontrer ses parents. Il imagine assez bien l’état dans lequel elle se trouve. « T’es sûr que c’était lui ? Vous avez parlé un peu ? Comment il t’a retrouvée ? Tu vas le revoir ? » Asher enchaîne les questions, sans trop savoir si sa réaction est adaptée ou non. À vrai dire, son questionnement est spontané. Il est évidemment prêt à réconforter Sarah. Mais il a aussi besoin d’élucider le mystère qui règne autour de cet homme.


    HeavyDirtySoul ≡ There's an infestation in my mind's imagination, I hope that they choke on smoke 'cause I'm smoking them out the basement. This is not rap, this is not hip-hop, just another attempt to make the voices stop.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/07/2017
›› Commérages : 382
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Zooey Deschanel
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ∞ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ∞ Pio Esposito (Aaron Tveit) ∞ Martin Palmer (Ben Barnes)
›› more about me

Re: Only you can make it better [Asher] ✻ ( Mer 17 Jan - 22:37 )












« Je suis ravi que tu sois ravie ! Mais attention, c’est exceptionnel. Crois pas que tu pourras venir squatter mon lit quand ça t’enchante ! » Je croisais les bras sur la poitrine. Je trouvais ça complètement injuste que je n'ai pas accès à son lit aussi souvent que je le voulais. Pas que je l'aurai fait même avec son autorisation, mais c'était une question de principe et de parité. « Pourquoi toi tu peux venir t'incruster dans mon lit quand tu veux et moi je pourrais pas le faire ? » J'attendais d'avoir une raison plausible, tout en sachant qu'avec Asher je n'en aurait certainement pas. Il se contenterai de dire que c'était comme ça et puis voilà. Je n'aurai plus à discuter. En attendant je ne pouvais quand même pas lui en vouloir parce qu'il annulait quand même tout ses plans parce que j'avais besoin de réconfort. Evidemment, j'avais espéré que cela serait sa réponse, que rester avec moi ne le dérangeait pas, mais quand même j'étais heureuse de sa décision et de pouvoir me confier à lui. Techniquement j'avais plein de gens à qui je pouvais me confier, parler de cette énorme découverte. La logique aurait même voulu que je téléphone en catastrophe à Mila ou James, mais non c'était avec Asher que j'avais envie d'en parler. Et qui était-je pauvre humaine pour aller contre ma propre volonté ?

Après avoir enfilé mon pyjama et en revenant dans sa chambre, j'étais surprise de voir qu'Asher était toujours tout habillé. Donc moi je faisais une soirée pyjama et lui faisait une soirée normale ? Ou encore mieux il prévoyait de me faire un strip-tease. En tout cas c'était l'idée que je lui soumettais, que c'était son plan depuis le début. « Tu peux arrêter de lire dans mes pensées, s’il te plait ? C’est gênant. » A mon avis, si je pouvais lire dans ses pensées, j'aurai vu et entendu des choses bien plus choquante que l'idée de se déshabiller devant moi. Cela m'aurait aussi permis de savoir ce qui se cachait derrière toutes ses idées saugrenues, à commencer par celle de faire de moi sa fausse petite amie. « Sois sans crainte, tout ce que je lis dans tes pensées restera entre nous » En attendant j'étais prête pour mon spectacle et de toute évidence avec le sourire qu'il affichait, Asher aussi. Sans aucune gêne, je profitais de ce moment à regarder Asher, et tel un professionnel à la fin il m'avait balancé son tee-shirt. « T’as pas le droit de râler, c’toi qui as demandé un strip-tease. » Pour une fois, ce n'était même pas venue à l'idée de me plaindre, bien au contraire. Même s'il était beau et propre, je reposais le tee-shirt d'Asher au bout du lit. « Je serais bien ingrate de me plaindre alors que tu viens de me faire un stip-tease privé digne d'un cheapandale » Face à son armoire il continuait à se dandiner. Cet homme ne s'arrêtait jamais. « Bon, en vrai, j’ai pas de pyjama. Alors je reste en boxer. Mais je sais que ça te plait, alors ça va. »  Je lui proposerais bien l'un de mes pyjamas, mais je n'étais pas sûre que cela lui irait bien. Au final je me contentais de hausser les épaules, parce que oui effectivement, même s'il était juste en boxer cela ne me dérangeait pas plus que ça. Il était juste à moitié nu..

Maintenant qu'on était tout les deux installés, je faisais tout l'inverse que ce que je voulais faire initialement et sans la moindre préparation je lançais le fait qu'aujourd'hui mon père était venu me rendre visite au boulot. « Ton père ? » De toute évidence il n'était pas prêt lui non plus, et pour lui confirmer, je hochais la tête. Oui mon père, ça m'avait fait le même effet au boulot. « Comment ça, ton père ? » Non, mais il pouvait le répéter de la manière dont il le voulait, pour moi aussi c'était tout aussi étrange. « Je sais que ça paraît fou et d'ailleurs j'ai encore du mal à y croire, mais pourtant il s'est présenté comme cela. Patrick Miller pour être exacte. » Après peut-être que c'était tout simplement une coïncidence qu'il puisse avoir le même nom que moi. Après tout c'était répandue. « T’es sûr que c’était lui ? Vous avez parlé un peu ? Comment il t’a retrouvée ? Tu vas le revoir ? » Il y avait trop de questions d'un coup, et je ne savais même pas par où commencer. « Oula, une question à la fois s'il te plait » Si je reprenais l'ordre de ses questions, non je n'avais aucune certitude que ce soit réellement mon père. C'était ce qui m'angoissait le plus justement. « Je ne sais pas comment il m'a retrouvé. Au début, j'ai pensé que c'était Alec. Parce que la dernière fois on s'est croisé au parc. La première fois depuis notre rupture et avant de partir il m'a dit que s'il pouvait faire quelque chose pour moi il le ferait. Alors en rigolant, j'ai dit que s'il retrouvait une trace de mes parents pourquoi pas. Mais je n'étais pas sérieuse et surtout j'avais pensé que s'il le ferait il viendrait m'en parler avant, me laisser le choix ou pas de vouloir faire entrer ces gens dans ma vie. J'ai demandé à cet homme. A Patrick, si c'était Alec Winterfell qui l'envoyait, mais il ne le connaît pas. Il m'a dit qu'il m'a retrouvé après avoir passé 5 ans à me chercher. » Et ça non plus je ne savais pas si je devais le croire. Le temps d'un instant, je me remettais sur le dos pour contempler le plafond. « Honnêtement Asher, je me sens complètement perdue. Une partie de moi à envie d'y croire, mais l'autre le refuse » J'avais surtout peur de me faire trop d'illusion et de finir complètement déçue comme à chaque fois que quelque chose m'arrivait. « Je sais pas si j'ai envie de le revoir. Tu crois que je devrais le voir une nouvelle fois et lui demander de faire un test de paternité ? » Est ce qu'il ne le prenait pas mal que je lui fasse une telle demande ? Même si j'étais dans le même lit qu'Asher et que sa présence suffisait à me faire du bien, j'avais besoin d'un câlin, alors même s'il était presque nu, je me rapprochais de lui pour poser ma tête sur son torse. Sarah ce soir avait besoin de réconfort. « Je sais que t'es à moitié à poil et que tu as l'esprit très mal placé, mais je prends le risque quand même de me coller à toi » Un rire nerveux m'échappait à la fin de ma phrase tant elle me semblait ridicule. « Est ce que ça fait de moi une personne horrible si je dis que la vie me semblait bien plus simple en ne sachant rien de mes parents ? » J'étais en pleine crise existentielle, c'était officiel.




lumos maxima



I CAN LIVE UNDERWATER

When I fall to my feet wearing my heart on my sleeve, all I see just don't make sense. Because all I need is the love you breathe. ©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Only you can make it better [Asher] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Only you can make it better [Asher]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération