I'm and I'll be here for you •• Georgiana.

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 70
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

I'm and I'll be here for you •• Georgiana. ✻ ( Jeu 28 Déc - 2:20 )

I'm and I'll be here for you
Simone & Georgiana
Le bar se vide petit à petit.
J'en profite pour me servir moi même un verre de scotch. Je n'ai pas arrêté de la journée, je pourrai même dire de la semaine. J'ai couru partout, dans tous les sens et c'était chaud. Ouais, on peut dire que le feu a été vraiment chaud comme d'habitude, mais là je parle en expression. J'ai dû gérer les gardes, je suis en repos même si bon, là je bosse depuis le début de la soirée. Quelle idée de gérer deux boulots en même temps... Je me connais d'un côté, si je me mettais à arrêter à travailler dans ce bar, je vais vite m'énerver chez moi à tourner en rond. Je n'aime pas trop m'emmerder et encore moins à devoir payer des verres. Faut bien que j'en profite des avantages quand même et ça, c'en est sacrément un ! De plus, j'apprends à faire des pirouettes tout en faisant les cocktails, assez utile pour impressionner les demoiselles du coin. J'avoue que j'ai tendance à ne pas rentrer seul par la suite et ça ne me dérange pas, mais il m'arrive que je rentre seul avec la cigarette à la bouche, ça ne me dérange pas plus que ça non plus.

" Tu reveux le même verre ?" lui demandais-je... À cette fille qui se perd dans les pensées, qui reste sur le comptoir avec un verre, puis un autre... Je connais son prénom, je connais un peu son histoire et c'est un peu une habituée. Je la vois de temps en temps quand je suis de service et on discute souvent. Je ne lui mets pas de pression ou quoi... Enfin, je ne sais pas comment l'expliquer, c'est genre on discute juste comme ça, sans avoir un but derrière. Je l'écoute souvent plus que je parle et faut croire que je me débrouille pas trop mal pour être une oreille attentive. " Désolé, j'ai été assez occupé, je n'ai pas eu l'occasion de te demander si ça va ? T'étais un peu ailleurs durant tout ce temps." m'excusais-je alors que je lui préparais son verre. Ouais, j'ai été interpellé par les autres clients, mais maintenant, je peux me permettre d'une discussion avec elle sans qu'on nous dérange, mais je reste attentif si jamais y a encore quelques personnes restantes qui veulent un autre verre. Mais ça m'étonnerait vu qu'on ne va pas tarder à fermer bientôt et que je dois ranger tout ce bordel...!

electric bird.




Mais oui mais oui Simone...

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 25/07/2017
›› Commérages : 154
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Shelley cutie Hennig
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Luke Durbeyfield (Tom Austen) ✻ Aurora Callahan (Jenna-Louise Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (karla souza)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: I'm and I'll be here for you •• Georgiana. ✻ ( Dim 14 Jan - 15:20 )


i'm and i'll be here for you
Picture perfect memories scattered all around the floor. Reaching for the phone 'cause, I can't fight it anymore. And I wonder if I ever cross your mind. For me it happens all the time. It's a quarter after one, I'm all alone and I need you now. Said I wouldn't call but I lost all control and I need you now and I don't know how I can do without, I just need you now.


Recommencer à vivre. C'était l'objectif que Georgiana s'était fixé. Elle voulait arrêter de se morfondre, arrêter d'être une veuve, triste et malheureuse. Alors depuis quelques semaines déjà, la jeune femme avait apprit à sortir de chez elle, à réapprendre à vivre. Cela allait de simples promenades à des sorties dans des cafés. Et puis, la jeune femme avait apprit aussi à sortir seule en soirée. Elle s'était rendue pour la première fois dans un bar il y avait de cela quelques semaines. Pas si longtemps. Mais la jeune femme avait fait connaissance avec le barman et avec certains clients. Mais surtout avec le barman. Il était une oreille attentive et elle le trouvait sympathique, si bien qu'elle s'arrangeait souvent pour se rendre à ce bar quand elle savait qu'il travaillait. La jeune femme n'avait jamais été portée sur l'alcool. Probablement parce qu'il lui suffisait de deux verres pour être totalement cuite. Ce soir pourtant, la jeune femme se laissait aller d'avantage. Parce qu'elle ne cessait de repenser à la conversation qu'elle avait eu avec Helena. La jeune femme cherchait vraiment à détruire sa vie, visiblement. Et Georgiana était épuisée par ces incessantes querelles. Alors ce soir, elle se laissait aller. Elle avait repoussé les avances d'un jeune homme, certes séduisant, mais un peu lourd. Elle n'avait pas la moindre envie de se laisser séduire par un parfait inconnu. Elle avait envie de boire seule, suffisamment de préférence pour oublier la sale peste qui lui servait de belle-sœur. Georgiana avait essayé. De toutes ses forces. Elle avait tenté d'avoir une relation cordiale et respectueuse avec cette femme aux allures de poupée de glace. Mais maintenant c'était terminé. La jeune femme porta son regard sur son verre vide. Soudain, la voix du jeune homme derrière le bar la fit sursauter. Est-ce qu'elle voulait encore un verre ? La logique aurait dû la pousser à dire non. Elle se sentait déjà a mi-chemin entre l'euphorie et la tristesse, ce n'était pas le moment de boire encore. Ce n'était pas raisonnable. La chaleur qui envahissait son organisme le prouvait. Et pourtant … « Oui je veux bien s'il te plaît », confirma-t-elle. Qu'est-ce que ça lui avait apporté jusqu'à présent d'être raisonnable de toute façon ? Absolument rien. La preuve, aujourd'hui, au lieu d'être mariée, avec sa petite famille, heureuse dans sa vie, elle était seule dans un bar à pleurnicher sur son sort. La jeune femme passa ses mains sur son visage, en espérant ne pas avoir foutu son maquillage en l'air. « Ça va. Ma belle-sœur me fait encore la misère. Je repensais juste à notre conversation », expliqua-t-elle avec un petit sourire. La jeune femme porta son verre à ses lèvres. Elle n'aimait pas l'idée de prendre plaisir à avaler de l'alcool de la sorte et pourtant … Elle y prenait vraiment plaisir. « Et toi, tu va bien ? », demanda-t-elle à son tour, avec un sourire un peu plus franc. Après tout, elle ne changeait pas. Elle ne serait pas elle-même si elle ne s'inquiétait pas sans arrêt pour les autres.




THE WORLD WAS BURNING
There's no earthly way of knowing what was in your heart when it stopped going. The whole world shook, a storm was blowing through you. Waiting for God to stop this and up to your neck in darkness. Everyone around you was corrupted saying somethin'. There's no dignity in death, to sell the world your last breath. They're still fighting over. Everything you left over.
Revenir en haut Aller en bas

I'm and I'll be here for you •• Georgiana.

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération