What's your problem ? [Jake]

 :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
π0_s0_D4rk

❝ Family don't end with blood ❞
π0_s0_D4rk
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Aaron Tveit
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester)
›› more about me

What's your problem ? [Jake] ✻ ( Ven 5 Jan - 21:44 )











Maintenant que les fêtes étaient terminés, la vie reprenait peu à peu son cours normal. Les décorations étaient retiré au fur et à mesure et la dépression post fêtes de fin d'année était en train d'habiller tout le monde. Je ne faisais d'ailleurs pas exception à la règle. C'était bien pour ça que en ce début d'année 2018 j'avais changé un peu mes habitudes et je m'étais rendu sur la tombe de Jessica. Rien n'allait mal, mais pourtant je me sentais le besoin d'aller lui parler quelque temps. « Bonne année mon amour !! Alors c'était comment là haut pour le nouvel an,  vous avez fait une fiesta de malade ? »  Beaucoup de gens se sentait ridicule à parler aux morts de la sorte, personnellement je trouvais cela parfaitement normal. Pendant un période c'était ce qui m'avait permis de ne pas péter définitivement un câble. Puis je devais aussi avouer que je me questionnais de plus en plus sur ce qui pouvait se passer après la mort. En tant qu'italien j'étais un parfait catholique. Même s'il m'arriver souvent de jurer, chaque dimanche j'allais à l'église pour me confesser et régulièrement j'adressais des prières à Dieu. Quand je rentrais au pays, je ne manquais jamais une occasion d'aller au Vatican. Cela pouvait semblait très stupide et inutile, mais pour moi c'était important, donc c'était aussi pour cela que j'espérais qu'un jour Jessica et moi serions de nouveau unis au paradis. En attendant que mon heure arrive, je me contentais de venir lui parler sur sa tombe. « Je sais pas si tu as pu voir ou entendre, mais Gio et Gemma ont des sacrés problèmes, j'ai l'impression qu'il sait ce qu'il faut faire pour améliorer la situation, mais qu'il a peur de le faire. Tu crois que si tu étais toujours sur terre on aurait eu ce genre de problème ? » J'espérais que non, tout en sachant que je ne pourrais jamais avoir de réponse à cette question. Peut-être que Jessica en aurait eu marre d'avoir un mari qui n'était qu'un simple gardien de cimetière alors qu'elle était une cardiologue mondialement reconnue. Peut-être que j'aurai fini par me sentir frustré de voir ma femme réussir là où j'avais échoué. Ou alors on aurait tout simplement trouvé notre équilibré en ayant un enfant. Jessica aurait continué son boulot sans problèmes et moi je serais devenu un père au foyer. Cette image me donnait le sourire, parce que je savais que c'était exactement ce qui se serait passé. « J'espère quand même que les choses s'arrangeront entre eux. Et qui n'a rien à voir, mais si tu croise un Lukas Lewandowski, tu lui passeras le bonjour de ma part. J'ai rencontré sa femme au café la dernière fois, enfin elle m'a renversé son thé dessus et depuis je ne l'ai pas vu. Elle a dit avoir des problèmes avec sa belle-sœur, peut-être qu'il lui ait arrivé quelque chose, ou elle est parti en vacances, mais en tout cas sans elle la tombe de son mari est bien triste. » Dire que je m'inquiétais pour Georgiana était un bien grand mot. Après tout, on ne se connaissait pas vraiment, mais c'était quand même bizarre de voir que cela faisait plusieurs semaines qu'elle n'était pas venu au cimetière, alors que d'habitude elle était régulièrement ici. Ou alors c'était moi qui l'avait fait fuir ? C'était possible. Si c'était le cas, ça me rendait quand même un peu beaucoup triste. Tant pis. « Bon je dois y aller, mais je reviens bientôt. Je t'aime Jess » Du bout des doigts j'effleurais le haut de sa tombe. C'était toujours aussi bizarre de la quitter après lui avoir parler et comme une habitude je regardais autour de moi, espérant qu'elle m'envoie un signe pour me dire qu'elle était toujours présente avec moi. Le vent c'était mis à souffler dans les arbres et cela était suffisant pour moi. Jessica était toujours là et c'était tout ce que je demandais.

Cette petite conversation avec Jessica m'avait fait le plus grand bien, je me sentais plus léger, prêt à faire n'importe quoi. Pour le moment le n'importe quoi était tout simplement d'aller faire des courses pour remplir mon frigo. J'avais fait en sorte d'être tranquille pendant les fêtes pour ne pas à avoir l'occasion d'affronter la foule, mais maintenant je ne pouvais plus reculer ce moment, je devais faire le plein de course. Mon caddie plein, je m'étais engagé à une caisse au hasard où la seule personne devant moi était un homme. Il n'avait pas l'air de savoir lui même ce qu'il faisait ici, mais il devait sans doute manquer de quelque chose. J'aurai complètement pu oublier son existence, s'il ne s'était pas mis à engueuler la caissière. Au début trop absorber dans mes pensées je n'avais pas fait attention au motif de sa colère, puis en écoutant mieux, c'était tout simplement parce que cette jeune femme avait fait une erreur en lui rendant sa monnaie. En soit il n'y avait absolument pas mort d'homme, mais pour lui cela semblait inconcevable.
Autant sur le moment j'avais décidé de ne pas m'en mêler parce que cela ne me regardait absolument, autant maintenant ça devenait trop. Il n'hésitait pas à insulter une femme pour une simple erreur. Ca voulait dire quoi ? Qu'il était parfait peut-être ? J'avais sérieusement des doutes. N'y tenant plus, je décidais de m'avancer. Un discret clin d'oeil à la caissière pour lui dire que j'étais de son côté et je me lançais. « Vous avez fini votre petit numéro ? Vous voyez pas qu'elle est désolé. » Je savais que c'était une très mauvaise idée de prendre part à tout ça,  mais c'était plus fort que moi. « Vous êtes le genre de personne à vous croire supérieur parce que vous faites pleurer les autres ? Si vous voulez mon avis vous êtes juste pitoyable. » Dans ma tête je voulais faire une intervention neutre et diplomate…. Je m'étais bien foiré sur ce coup. « Oh je sais, vous devez sûrement vous sentir puissant c'est ça ? » Et pour le coup j'aurai aimé avoir Gio ou Si avec moi pour me dire de la fermer.




lumos maxima


Dernière édition par Pio Esposito le Jeu 1 Fév - 11:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 72
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: What's your problem ? [Jake] ✻ ( Sam 27 Jan - 11:36 )

pio&jake ⊹ Noël était passé, 2018 avait commencé et doucement les petites mains de la ville avaient commencé à s’agiter pour faire en sorte que Cap Harbor reprenne peu à peu son apparence normale. Les guirlandes lumineuses et les multiples père-Noël rejoignait doucement leur emballage jusqu’à l’année prochaine. Jake observait ce changement assis sur un banc non loin du Nora’s café et se réjouissait de ce renouveau. Une fois de plus il avait réussi à survivre à ces fêtes de fin d’années, ces repas interminables, cette foule constante et cette agitation dans les rues de la ville. Il avait même affronté Aurora lors d’un duel de regard pour ne pas porter ces pulls ignobles. Il avait perdu. Lamentablement tout ça parce qu’elle lui a soufflé dans les yeux. Et elle ose dire que ce n’est pas de la triche en plus. Et pourtant malgré son aversion absurde pour cette période de l’année il avait tout de même pris part aux festivités. Il ne pouvait pas effacer ce sourire sur son visage lorsqu’il avait ouvert ses cadeaux et s’était même surpris à être heureux de voir les autres s’émerveiller devant les cadeaux qu’il avait pu leur offrir. Pourtant avant de dire enfin au revoir à cette période de l’année il lui restait une chose à faire. Déposer un bouquet de fleur sur la tombe de sa mère. Il avait refusé d’y accompagner Aurora quelques semaines plus tôt et pourtant aujourd’hui il se sentait obligé de s’y rendre. Jackson ne fait pas parti de ces personnes qui se recueille de façon récurrente sur la tombe de leur proche disparu. Jake déteste cet endroit, il déteste voir les autres pleurer autour de lui sur la tombe de leur défunt mari ou autre. Et pourtant depuis toujours il a pris l’habitude de se rendre sur la tombe de sa mère. Une seule fois par an. Pour les fêtes de fin d’années. Et puis cette année il s’était laissé surchargé de travail et ne trouvant pas un seul moment pour s’y rendre il avait fini par se résoudre à l’idée que ce n’était pas grave. Qu’il irait l’année prochaine. Après tout elle sera toujours là-bas dans un an. Seulement depuis que les fêtes sont passés il ne pense qu’à cela, sa mère hante ses pensées comme si elle le punissait de ne pas être venu la voir. Il fallait qu’il se débarrasse de cette obsession pour pouvoir enfin avancer à nouveau. Jetant son gobelet de café vide dans une poubelle non loin de la il se mit ensuite en route vers le supermarché. Une fois là-bas il se dirigea vers un stand de fleuriste intégré au supermarché et opta après réflexion pour un bouquet de rose rouge. Les fleurs favorites de sa mère. Il voulait finir tout ça au plus vite, acheter ce bouquet, le déposer sur la tombe de sa mère et rentrer chez lui au plus vite pour reprendre le cours de sa vie. Une fois à la caisse il tendit la main pour récupérer la monnaie et se rendit alors compte qu’il manquait non pas 1 ou 2 centimes mais presque 1 euros. En tant normal il n’aurait certainement rien dit, d’ailleurs en tant normal il n’aurait même pas été dans ce supermarché. Cependant aujourd’hui il se mit à crier plus que de raison. « Vous vouliez vous garder un peu de monnaie pour vous c’est ça ? C’est pas parce que je suis surement 10 fois plus riche que vous que j’accepte de jeter l’argent par les fenêtres » En réalité il ne savait même pas pourquoi il s’énervait ainsi. Il voulait simplement prendre ce bouquet et s’en aller. « Quand on ne sait pas compter on fait un métier ou c’est pas la seule distinction requise » Il était dur, méchant et sans aucune raison apparente. Et cela sembla ne pas plaire au client se trouvant juste derrière lui. « Vous avez fini votre petit numéro ? Vous voyez pas qu'elle est désolé. » Jackson se retourna vivement vers l’homme en question et le dévisagea. De quoi est-ce qu’il se mêlait ? « Je vous ai pas demandé votre avis que je sache alors attendez sagement votre tour et fermez la » Aller voila fallait pas l’emmerder Callahan. « Vous êtes le genre de personne à vous croire supérieur parce que vous faites pleurer les autres ? Si vous voulez mon avis vous êtes juste pitoyable. » Apparemment l’homme en question n’avait pas l’intention de se laisser marcher dessus. S’il voulait créer un scandale et bien très bien, Jake était d’humeur. « Je me fiche de votre avis ça tombe bien » Il le dévisagea à nouveau lui et son caddie plein, se permettant de le juger d’un simple regard. Après tout c’est ce que son compère venait de faire lui aussi. « Oh je sais, vous devez sûrement vous sentir puissant c'est ça ? » Jake finit par se rapprocher de l’homme, plantant son regard dans le sien. « Je me sens assez puissant pour t’en coller une et te dire de te la fermer en tout cas » Le vouvoiement avait soudainement disparu. « Alors maintenant tu va retourner à ton caddie et à ta petite vie merdique et moi je vais récupérer mon argent, mon bouquet et retourner à la mienne tu veux » Il se retourna et fit quelques pas vers la caissière qui semblait avoir fini par sortir le bon compte mais Jake sentit la présence de l’homme derrière lui. « Il y avait trop de mots dans ma phrase c’est ça ? T’en a pas compris la moitié ? »


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
π0_s0_D4rk

❝ Family don't end with blood ❞
π0_s0_D4rk
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Aaron Tveit
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester)
›› more about me

Re: What's your problem ? [Jake] ✻ ( Jeu 1 Fév - 11:37 )











Médusé j'assistais à la scène de cette pauvre caissière qui s'en prenait plein la figure parce qu'elle avait fait une erreur de monnaie. Elle avait beau s'excuser, répéter mainte et mainte fois la même chose, rien n'y faisait, cet homme ne voulait rien entendre. A croire qu'il avait passé une journée difficile et que la seule chose qu'il attendait c'était de pouvoir gueuler sur quelqu'un. En règle général je ne me mêlais pas de ce genre de situation, ce n'était jamais bon pour personne et encore moins pour moi, mais quand il parlait de son argent pour expliquer sa réaction alors là je voyais rouge. Ce n'était pas parce qu'il était riche qu'il avait tout les droits, qu'il pouvait mettre cette caissière plus bas que terre. S'il n'aimait pas les gens, il n'avait qu'à faire ses courses en ligne et comme ça on en parlerait plus. Techniquement dans la famille c'était Gio l'avocat le redresseur de tort, et je savais aussi que j'allais regretter mon intervention, mais pourtant je ne pouvais pas m'en empêcher. En aucun cas je ne voulais faire le chevalier sur son cheval blanc, mais cette pauvre femme était en train de pleurer, encore un peu elle allait s'enfuir en courant. Peut-être que ce job était la seule chose qui lui permettait de nourrir sa famille ou elle-même. Alors si son manager arrivait et qu'il décidait de la virer cela pouvait avoir des conséquences terribles. Je m’avançais vers cet homme et prenait la parole, lui demandant d'arrêter son petit jeu. De toute façon il mettait tout le monde mal à l'aise à crier comme il le faisait et surtout la queue ne faisait que s'agrandir derrière nous. « Je vous ai pas demandé votre avis que je sache alors attendez sagement votre tour et fermez la » Alors celle là c'était la meilleure, de quel droit il se permettait de me parler de la sorte. Il avait vu la vierge en personne ? « Peut-être mais vous l'avez quand même et surtout votre petit numéro emmerde tout le monde. Alors prenait votre putain de monnaie et les excuses de cette femme et barrez-vous » Un jour à faire ce genre de chose j'allais sûrement m'en prendre une. Peut-être même qu'il allait vouloir m'attendre sur  le parking pour me foutre sur la gueule. Tant pis je prenais le risque et j'en rajoutez une couche en lui disant qu'il était pitoyable. C'était moche d'insulter les gens, je n'aimais pas faire ça et même si elle était pas là, je savais que mentalement ma mère était en train de me tirer les oreilles. « Je me fiche de votre avis ça tombe bien » Alors ça je m'en doutais. On devinait facilement quel genre de personne il était. « Oh non vraiment ? Vous me brisez le coeur » J'aurai ajouté connard derrière que ça serait passez crème tant je me montrais sarcastiques à ce moment.
Ce gars m'énervait au plus haut point, en fait il était tout ce que  je détestais dans la société actuelle. Il se sentait supérieur aux autres parce que papa gagnait plein d'argent et donc il pensait qu'il était autorisé à faire ce qu'il voulait sous prétexte qu'il avait sur le compte en banque l'équivalent d'un pauvre pays d'Afrique. De toute évidence pour lui cela représentait la puissance absolue. « Je me sens assez puissant pour t’en coller une et te dire de te la fermer en tout cas » Je ne pouvais m'empêcher de ricaner. C'était ça la seule réponse qu'il pouvait me faire ? Vouloir m'en mettre une ? C'était de plus en plus pitoyable. Comme il venait de me tourner le dos, on aurait pu en rester là,  j'aurai pu l'ignorer, mais je n'y arrivais pas et je me rapprochais donc un peu plus de lui, ce qui de toute évidence ne semblait pas lui plaire. « Il y avait trop de mots dans ma phrase c’est ça ? T’en a pas compris la moitié ? » J'affichais toujours mon petit sourire narquois. « De toute évidence c'est toi qui doit être limité intellectuellement parce que la seule chose que tu veux faire c'est de m'en mettre une » Répondre par la violence c'était la chose la plus facile au monde. « T'as eu une mauvaise journée ? Grand bien te fasse, mais ce n'est pas une raison pour t'en prendre à cette caissière. » A ce moment même, elle ne disait plus rien. Je crois que tout ce qu'elle espérait c'était qu'on parte tous pour qu'elle puisse prendre une pause et terminer sa journée le plus rapidement possible. « T'es à ce point parfait que tu n'as jamais fait des erreurs dans ta vie ? » J'en doutais grandement en tout cas. « Laisse moi te dire une chose, les petits merdeux dans ton genre finisse toujours par la fermer quand ils rencontrent une plus grande gueule qu'eux. » Je ne disais absolument pas que j'étais cette personne, bien au contraire. En général je préférais même me tenir à l'écart des gens. Chose que j'aurai du faire aujourd'hui. Je me promettais même de ne plus jamais faire ce genre de chose « Quand tu descendras de ton piédestal, la chute sera dure » Ou alors c'était ma tête qui allait être douloureuse parce que j'allais vraiment m'en prendre une. A la base je ne voulais pas lui faire une leçon de morale, je voulais juste lui faire comprendre que son attitude était moche et abrutie. Promis la prochaine fois je resterais chez moi et je ne mêlerais pas du monde des vivants.




lumos maxima



all I do is wanna talk about you



Dernière édition par Pio Esposito le Mer 14 Fév - 18:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 72
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: What's your problem ? [Jake] ✻ ( Mer 7 Fév - 17:04 )

pio&jake ⊹ Lorsque Jake se rend au cimetière il n’est pas de ce genre de personne qui parle au défunt comme-ci celui-ci était encore en vie. Non. Déjà premièrement parce qu’il déteste cet endroit et fais donc en sorte d’y passer le moins de temps possible. Cette aversion envers le cimetière est certainement dû aux souvenirs qu’il y rapporte. Chaque fois qu’il s’y rend il se remémore cette matinée froide qu’ils avaient passé devant la tombe de sa mère ; Tout le monde vêtu de noir, la famille, les amis. Jake avait tenu la main de sa sœur toute la journée, parce que lui-même cela lui permettait de tenir et parce qu’il voulait lui montrait qu’elle n’était pas seule. Que même si leur mère n’était plus là, lui il l’était. La deuxième raison pour laquelle il ne s’adresse pas à la tombe de sa mère c’est parce qu’i ne croit aucunement en une réincarnation possible, un au-delà. Et pourtant aujourd’hui Jake aurait bien besoin de parler, d’exprimer toute sa colère. Il aurait besoin de raconter à sa mère sa dispute avec Aurora, les paroles blessantes qu’il a eu envers elle et celles impardonnables qu’elle a eu envers lui. Parce qu’il refusait tout simplement d’aller au cimetière avec elle. Parce qu’il refusait d’admettre qu’à lui aussi elle lui manque, parce que c’est son rôle de frère. Il a toujours été celui qui lui tenait la main sans craquer et il continuera à l’être. Pourtant après les paroles de Rory, Jackson n’est plus sur d’avoir fait le bon choix. Est-ce qu’au moins elle regrettait ses paroles ? Il n’en était pas moins sur. Finalement c’est certainement cette tristesse et cette colère qui l’ont amené aujourd’hui à hurler sur cette pauvre caissière qui n’avait rien demandé. « Peut-être mais vous l'avez quand même et surtout votre petit numéro emmerde tout le monde. Alors prenait votre putain de monnaie et les excuses de cette femme et barrez-vous » C’est ce qu’il comptait faire avant que ce pseudo justicier n’intervienne. « Si vous n’aviez pas tenu à mettre votre grain de sel aussi rapidement vous vous seriez rendu compte que c’est ce que j’étais en train de faire » Mais l’homme en question semblait bien trop intéressé par le fait de sauver la caissière en détresse. Et si la scène aurait pu s’arrêter ici c’était sans compter sur Monsieur Super-héros qui continua à interpeller Jake pour finir par le mettre dans une colère monstre. « Oh non vraiment ? Vous me brisez le coeur » Jake le regarde froidement mais cela ne semble pas suffire à l’homme qui compte apparemment lui dire ces quatre vérités. Très bien. Ecoutons donc. S’il ne comptait pas se laisser parler de la sorte sans rien faire, Jake ne s’attendait pas pour autant à ce que l’homme lui réponde à nouveau. « De toute évidence c'est toi qui doit être limité intellectuellement parce que la seule chose que tu veux faire c'est de m'en mettre une » Lui en mettre une, lui pourrir la vie pendant les 10 prochaines années ou bien coucher avec sa femme peut-être, les options qui s’offraient à lui était presque illimiter alors si son poing ne lui semblait pas assez réfléchi il pouvait parfaitement penser à une nouvelle stratégie. Suffit de demander. « Oh crois-moi ce n’est pas la seule chose que je veux te faire, mais c’est celle qui me demandera le moins de temps. Pour le reste j’attendrais d’être tranquillement chez moi, ou au pieux avec ta nana peut-être » Heureusement que Jessica est morte. En revanche Georgiana ferait bien de rester loin de Jackson Callahan. « T'as eu une mauvaise journée ? Grand bien te fasse, mais ce n'est pas une raison pour t'en prendre à cette caissière. » Bien sur il avait raison mais Jake n’était certainement pas prêt à l’avouer. Il n’allait pas se rabaisser devant ce type. Il manquerait plus que ça. « Et toi c’est quoi ta raison pour me casser les couilles hein ? Retournes à ta petite vie pitoyable et je retournes à la mienne Ok ? » A présent il n’était plus celui qui se donnait en spectacle et qui emmerdait tout le monde. Mr Super héros l’était en revanche. « T'es à ce point parfait que tu n'as jamais fait des erreurs dans ta vie ? » Oh si des erreurs il en a fait, un paquet même. Mais ce n’est certainement pas ce gringalet qui pourra lui faire la leçon dessus. « Oh que si j’en ai fait, et ma dernière en date a été de répondre à un abruti dans ton genre, lui faisant ainsi croire que je lui apportais une quelconque importance » Autour d’eux tout le monde c’était tu, même les caissières voisines avait cessé leur activité pour observer la scène. « Laisse moi te dire une chose, les petits merdeux dans ton genre finisse toujours par la fermer quand ils rencontrent une plus grande gueule qu'eux. » Jackson se mit à sourire, un sourire narquois. « Oh, et tu penses être cette grande gueule qui me fera taire c’est ça ? » Parce qu’il trouvait cette supposition complètement ridicule « Un conseil avant de te prendre pour Monsieur courage, renseignes toi d’abord sur la personne a qui tu as à faire. » Cette petite mise en scène commençait à être sacrément longue et Jake attendait simplement que cet idiot se taise pour pouvoir enfin partir mais apparemment ce n’était pas encore pour tout de suite « Quand tu descendras de ton piédestal, la chute sera dure » Il rit à nouveau avant de répondre « Et bien sur je viendrais frapper à ta porte pour te remercier de tes précieux conseils » Jake prend finalement son bouquet et s’adresse une dernière fois au justicier « Maintenant si tu le permets j’ai des fleurs à aller offrir je vais donc te laisser reprendre le cours de ta misérable vie » Il salua d’un signe de tête les personnes autour en reprenant « Pour le dérangement occasionné merci de vous adresser au justicier de Cap Harbor ».


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
π0_s0_D4rk

❝ Family don't end with blood ❞
π0_s0_D4rk
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 87
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Aaron Tveit
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ✦ Sarah Mille (Zooey Deschanel) ✦ Helena Lewandowski (Elodie Yung) ✦ Martin Palmer (Ben Barnes) ✦ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester)
›› more about me

Re: What's your problem ? [Jake] ✻ ( Mer 14 Fév - 18:55 )











Je ne passais pas forcément une mauvaise journée et je n'avais aucune envie de me prendre la tête avec quelqu'un, mais il y avait des moments dans la vie où je ne savais pas fermer les yeux sur ce qui se passait et encore moi fermer ma gueule. Gio et Si' n'arrêtait pas de me répéter que cela allait m'apporter des problèmes un jour. Que je devrais rester le petit gars bizarre de la famille plutôt qu'essayer de me prendre pour le costaud. Okay j'étais un gringalet par rapport à mes aînés, mais ce n'était pas une raison pour que je détourne la tête quand j'étais face à une injustice. Selon moi aujourd'hui c'était le cas et oui je donnais mon avis, oui je me mêlais de ce qui ne me regardais pas, mais c'était comme cela que ça plaise ou non à l'autre gars. Forcément cela ne lui plaisait pas, mais pour l'instant je m'en moquais royalement. « Si vous n’aviez pas tenu à mettre votre grain de sel aussi rapidement vous vous seriez rendu compte que c’est ce que j’étais en train de faire » Je laissais échapper un petit rire ironique. Bien sûr et moi j'allais être le premier homme à marcher sur Jupiter. « Et à quel moment dans votre petit discours motivant vous comptiez partir ? Après avoir fait pleurer 50 personnes qui n'ont pas fait la révérence sur votre passage ? » Parce que de là où j'étais, je n'avais pas l'impression qu'il souhaitait partir. Si vraiment il l'avait voulu, il aurait tout simplement abandonner sa monnaie. Personnellement c'est ce que j'aurai fait, mais tout le monde n'était pas pareil. Heureusement d'ailleurs. En tout cas cela ne m'empêchait pas de dire ce que je pensais à ce gars. De toute évidence répondre par la violence c'était la chose la plus facile qu'il avait trouvé à faire, pour ma part je trouvais ça juste pitoyable. « Oh crois-moi ce n’est pas la seule chose que je veux te faire, mais c’est celle qui me demandera le moins de temps. Pour le reste j’attendrais d’être tranquillement chez moi, ou au pieux avec ta nana peut-être » En tant normal ce genre de phrase sur ma femme m'aurait tout simplement fait sortir de mes gonds. Je n'aimais pas qu'on parle de Jessica comme cela, je n'aime toujours pas d'ailleurs, mais les circonstances ne sont plus les mêmes. Aujourd'hui tout cela me provoquait un petit pincement au coeur, parce que je savais que Jessica aurait tracé son chemin sans jamais remarqué un mec comme lui, quand bien même il lui aurait fait des avances. « Dommage pour vous, ma femme est mort. Après si vous aimez la nécrophilie c'est votre problème pas le mien » Mentalement je m'excusais auprès de Jessica, même si dans le fond je savais que cela la ferait rire. Généralement les gens n'étaient pas à l'aise quand je parlais de ma femme comme ça, derrière moi j'entendais même une exclamation choquée de la part d'une mamie. Oui ma femme était morte, et oui maintenant j'arrivais à vivre avec ça, et oui je pouvais en parler librement. Qu'il ait eu une mauvaise journée en tout cas ne l'excusais pas à mes yeux. « Et toi c’est quoi ta raison pour me casser les couilles hein ? Retournes à ta petite vie pitoyable et je retournes à la mienne Ok ? » Je ne pouvais pas lui donner tort sur ma vie par contre. Je devais bien avouer qu'elle n'avait rien de palpitant en ce moment. « Si tu veux tout savoir je n'ai pas pu résister à ton regard incroyablement intelligent. » Oui, oui j'étais en train d'utiliser l'humour pour me moquer gentiment de lui et même sans qu'il soit là j'imaginais très bien la réaction de mes frères. Complètement dépité. « Oh que si j’en ai fait, et ma dernière en date a été de répondre à un abruti dans ton genre, lui faisant ainsi croire que je lui apportais une quelconque importance » Au moins il n'était pas idiot au point de dire qu'il ne faisait jamais d'erreur, c'était un bon point pour lui. « J'étais justement en train de me dire la même chose à propos de toi. » D'accord c'était moi qui avait commencé tout ce cirque mais ce n'était qu'un détail. En tout cas la prochaine fois je choisirais bien mieux ma caisse.
Un jour vraiment j'apprendrais aussi à la fermer, mais malheureusement ce n'était pas pour tout de suit et comme j'étais vraiment une personne sympa à la base, je n'hésitais pas à prévenir ce gars qu'un jour il allait trouvait plus fort que lui et qu'il allait tomber de son piédestal. Vu l'égo qu'il semblait avoir cela allait lui faire très mal. « Oh, et tu penses être cette grande gueule qui me fera taire c’est ça ? » J'aimerais beaucoup, mais non je ne pensais pas être cette personne. « Oh non, je n'ai pas cette prétention. Tu vas oublier mon existence aussi vite que j'oublierais la tienne » Peut-être même que c'était une femme qui allait le remettre à sa place. D'ailleurs je me demandais si il était le genre d'homme à penser que les femmes étaient inférieures aux hommes. A voir comment il parlait à la caissière j'aurai été tenté de dire oui, mais une mauvaise journée ne révélait pas entièrement le caractère des gens. « Un conseil avant de te prendre pour Monsieur courage, renseignes toi d’abord sur la personne a qui tu as à faire. » Est ce qu'il voulait dire qu'il était célèbre ou un truc comme ça ? « Qu'est ce que je dois comprendre ? Tu es une star et personne ne t'as reconnu et c'est pour ça que tu es en colère ? » Je cherchais un papier dans mes poches et prenait le stylo qui traînait devant la caissière. « Vous voulez me signer un autographe ? » S'il voulait jouer au plus con, j'étais le gars parfait pour jouer avec lui. « Et bien sur je viendrais frapper à ta porte pour te remercier de tes précieux conseils » Il n'était pas obligé non. « Oh non pas besoin. Puis tu m'aimes déjà à ce point pour savoir où j'habite ? » A moins d'avoir un sacré trou de mémoire je n'avais pas dévoilé l'endroit où je vivais et s'il était un stalker alors il se cachait super bien parce que je n'avais rien remarqué. « Maintenant si tu le permets j’ai des fleurs à aller offrir je vais donc te laisser reprendre le cours de ta misérable vie » Je mettais les deux mains au coeur feignant d'être blessé par ce qu'il venait de me dire. Mon petit coeur ne supportait pas cette rupture. « Pour le dérangement occasionné merci de vous adresser au justicier de Cap Harbor » Alors ça c'était la meilleure blague que j'avais entendu de la journée. « Comme c'est étonnant, tu essayes d'inverser les rôles » Typique des gens de mauvaises fois qui savaient avoir fait des conneries mais ne voulait pas l'avouer. « C'est toi qui met tout le monde mal à l'aise en gueulant sur cette pauvre femme et donc forcément tout est de ma faute ? » Beaucoup trop simple à mon goût si vous voulez mon avis. « Je préfère encore être le justicier de Cap Harbor plutôt que d'en être l'emmerdeur » Après c'était simplement ma façon de voir les choses. « En tout cas vraiment heureux de vous avoir connu, vous avez illuminé ma vie par votre bonne humeur et votre gentillesse. » Le sarcasme il était gratuit.




lumos maxima



all I do is wanna talk about you

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: What's your problem ? [Jake] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

What's your problem ? [Jake]

SCREW DESTINY :: the city of cap harbor :: Woodbridge Avenue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération