Looking for an answer which seems to be out of reach [Aaron - Darcy]

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/01/2018
›› Commérages : 43
›› Pseudo : Sworty / Jordan
›› Célébrité : Alexander Calvert
›› Schizophrénie : Pas d'autres personnages.
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Looking for an answer which seems to be out of reach [Aaron - Darcy] ✻ ( Ven 19 Jan - 5:00 )

Huit heures du matin, c’était à l’heure à laquelle s’était réveillé Aaron, heure qui n’était pas un horaire totalement ordinaire puisqu’il était plutôt un habitué des grasses matinées. Il faut dire que le chômage ne le préoccupait pas tellement vu son immense fortune et il pouvait se permettre de se réveiller tardivement sans se soucier de la recherche d’emploi matinale pour le moment. C’était un jour qui semblait tout à fait banal et il faisait une température plutôt correcte mais pourtant Aaron s’était réveillé en sueur après avoir fait un cauchemar qui l’avait mal réveillé. Ce cauchemar était un petit peu particulier puisqu’il l’avait de nouveau plongé dans une phase sombre de son enfance. Il s’était revu en tant qu’enfant sauf que cette fois il avait été kidnappé par son père afin de subir une nouvelle fois des mauvais traitements comme lorsqu’il était enfant. Ce qui le préoccupait était surtout que dans son cauchemar personne ne se souciait de savoir pourquoi il avait disparu subitement et personne n’avait entamé la moindre recherche pour savoir où il pouvait être. Cela pouvait paraître plutôt ridicule de s’en faire pour si peu puisque ce n’était qu’un cauchemar mais, lorsqu’il se réveilla, il eut une sorte de boule au ventre. Une peur panique l’avait envahi et quelques réflexions un peu démoralisantes lui vinrent à l’esprit telles que de savoir quelle trace il allait laisser sur cette Terre s’il venait à disparaître ou à qui il allait bien pouvoir manquer. Ces réflexions n’avaient aucun sens dans la mesure où il avait des personnes qui tenaient à lui comme son frère, le majordome de la famille Graham ou sa meilleure amie, entre autres personnes. Et c’est en pensant à ces personnes que ces pensées noires s’évanouirent et qu’il se décida à se lever pour entamer sa journée. Il était d’une humeur exécrable, avait envie de râler sur tout et tout le monde et lorsqu’il était dans cet état il n’y avait qu’une seule chose pour le satisfaire et lui changer les idées: jouer de la musique. En plus de tout ça, il avait simplement envie de respirer un peu et prendre l’air et c’est avec ces deux éléments en tête qu’il prit simplement la décision d’aller prendre son violon pour aller jouer tranquillement en plein air au Heaven Central Park, lieu qu’il appréciait tout particulièrement.

Avant de partir, il devait toutefois se motiver un petit peu et se préparer. Il se leva donc de son lit, mit un T-Shirt pour ne pas simplement rester en boxer et se dirigea vers la cuisine afin de se préparer un petit-déjeuner bien copieux et bien gras à base de bacon et d’oeufs brouillés. Il poursuivit le début de sa journée par une petite séance de sport dans son garage mais il interrompit cette séance au bout de vingt minutes puisqu’il ressentait une sorte de douleur dans le dos, là où il était marqué à vie par les cicatrices des coups qu’il avait reçus dans son enfance, même si cette douleur était simplement psychologique. Il passa quelques temps dans sa salle de bains afin de prendre sa douche, puis pour se coiffer et c’est seulement au bout d’une bonne heure dans sa salle de bains qu’il put sortir de là pour se diriger en serviette vers sa chambre afin de se vêtir d’une tenue très simple composée uniquement d’un Jean et d’un T-Shirt noir. Il se rendit dans son bureau afin d’aller récupérer son tout premier violon rangé très précieusement dans un étui très basique. Il avait toute une collection de violons dans son bureau dont certains qui dégageaient un son plus propre et qui n’étaient pas beaucoup utilisés mais il préférait utiliser le premier violon qu’il avait reçu dans sa vie car il avait une importance toute particulière pour le jeune homme, d’autant plus que le son produit par celui-ci était toujours un son acceptable. Il avait également ajouté un stylo et quelques feuilles de papier à musique afin de tenter de composer dans son coin.


« Yuki, c’est l’heure de la promenade. Allez viens ma belle ! », dit-il à sa chienne après avoir descendu les escaliers pour aller voir sa chienne. Cette fois-ci, Yuki était fortement enthousiaste à l’idée d’accompagner Aaron pour une promenade. Elle l’était tellement qu’elle se précipita sur Aaron et leva ses pattes avant pour les poser sur les épaules du jeune homme et essayer de le lécher au visage, une des choses qu’il détestait le plus au monde. Il eut donc un geste de recul et demanda à sa chienne de se calmer afin de lui mettre sa laisse tranquillement. Il ne prit pas la peine de mettre sa muselière puisque Yuki était plus qu’adorable malgré le fait que c’était un husky, donc par définition un grand chien qui pouvait potentiellement représenter un danger pour certains même si dans la plupart des cas c’était une race de chien non-agressive. Une fois tout cela fait, il se mit en route pour Heaven Central Park, cet immense parc dans lequel on pouvait trouver de la tranquillité, tranquillité dont il avait besoin pour composer et réfléchir un petit peu à sa situation. Après plusieurs minutes de marche accompagné par sa chienne, il atteignit enfin ce grand parc. Il se dirigea vers le vendeur de hot-dog, qui commençait à bien connaître le dernier des Graham puisqu’il le croisait très souvent, afin de prendre un truc à manger avant de se poser dans un coin légèrement isolé près de la fameuse mare aux canards du Heaven Central Park. Il était proche de midi lorsqu’Aaron était assis confortablement dans l’herbe, sa chienne allongée à quelques mètres à côté de lui et, en contemplant cette grande étendue d’eau, il ne put s’empêcher de penser à quelque chose qui le tracassait depuis ce matin.
En effet malgré le fait qu’il avait un certain projet à accomplir à Cap Harbor, projet dont il n’était pas encore absolument sûr de la finalité, il ressentait comme un vide dans son esprit. Il avait besoin de quelque chose de nouveau, d’un nouveau défi qu’il pourrait relever, quelque chose qui l’épanouirait comme lorsqu’il avait choisi de s’inscrire dans cette grande école de musique. Composer, il le faisait assez régulièrement mais ce n’était pas suffisant. Peut-être avait-il besoin de partager son savoir en rejoignant un groupe, en jouant dans un bar, ou en enregistrant des vidéos qu’il pourrait partager sur Internet, ou bien avait-il simplement besoin d’autre chose ? Toujours est-il qu’il n’arrivait pas à mettre de mots sur ce qui lui manquait dans la vie et c’est pour cette raison qu’il sortit son violon de son étui, attrapa le stylo et ses feuilles de musique afin d’y écrire quelques notes qui lui vinrent en tête pour tenter de décrire ce qu’il ressentait. Il chantonna quelque peu histoire d’être bien sûr de l’enchaînement de notes qu’il venait d’écrire sur sa feuille à musique puis, après avoir écrit ces quelques notes sur sa partition, il se leva, attrapa son violon qu’il posa sur son épaule comme la plupart des violonistes, ferma les yeux et commença à jouer en visualisant dans sa tête les notes de sa partition. La musique qu’il jouait à cet instant était certes plutôt mélodieuse mais elle était très loin d’être parfaite et loin de convenir totalement à Aaron. Après quelques essais supplémentaires, Aaron fit une petite pause et s’assit de nouveau en tailleur sur l’herbe afin de modifier un peu sa partition et au bout de quelques instants Yuki se mit à aboyer afin de signifier à son maître que quelqu’un approchait. Il savait qu’il y avait du passage à quelques dizaines de mètres de l’endroit où il se trouvait mais ne s’attendait pas spécialement à voir du monde le rejoindre même s’il n’était pas caché et qu’il n’était pas contre l’idée que des gens viennent le voir à priori. Il se retourna sans prendre la peine de se lever pour le moment et se contenta simplement d’un
« Bonjour… Que faites-vous ici ?» très calme avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas

Looking for an answer which seems to be out of reach [Aaron - Darcy]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Heaven Central Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération