cigarette after sex - Eliza

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 150
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

cigarette after sex - Eliza ✻ ( Ven 26 Jan - 11:36 )

Cigarette after sex
Eliza & Simone
Il fait noir.
Mais c'est pas si grave que ça. C'est pas comme si je ne connaissais pas les moindres recoins de ma chambre. Je cherche le paquet de cigarettes qui est sur la table de nuit, j'en sors une et cherche un briquet ensuite. Je l'allume et voilà, je me détends totalement contre le lit, j'expire la fumée vers le plafond que j'observe un peu dans le vide. J'ai enfin repris mon souffle et j'avoue que j'ai un gros coup de barre et je me serai directement endormi. Sauf que je n'ai pas l'impression que le sommeil me vient de suite, on s'était endormi pendant quelques minutes, enfin. Je ne sais pas pour elle, mais moi, je suis réveillé. Autant ne pas la réveiller, mais ça m'étonnerait. Elle est au taquet au moindre mouvement et bruit. Tout comme elle l'aurait été dans son travail. Si je ne dors pas, c'est que plusieurs choses me travaillent en ce moment, comme le boulot, comme ma famille et surtout, je me demande, qu'est-ce que je fous là ? Ouais, je suis dans le moment où je questionne au sens de ma vie. Et franchement, c'est pas le moment pour ça.

Je tourne la tête vers sa silhouette et je souris à la vue qu'elle m'offre. Je ne sais pas comment on s'est rencontrés, je ne me rappelle plus tellement on s'est vu et souvent ça finit ainsi. Au lit. Je ne m'en plains pas. Eliza, qui l'aurait cru ? Il y avait tellement eu de tension entre nous, qu'on a finit par trouver un moyen de la redescendre, mais on n'y peut rien. Elle remonte tout le temps et encore, je sais que ce n'est pas le genre de personne que je voudrais me mettre en couple. Même si on s'amuse à jouer ainsi. On se dépanne. Quand elle a besoin d'un mec pour la soirée de son travail, je réponds présent si ça ne tombe pas dans le jour où je bosse. Et étrangement, ça tombe toujours au moment où je suis libre. M'enfin bref.

" T'en veux ?" lui demandai-je, proposant la cigarette. J'expire la fumée alors que je la sens bouger, ce qui me dit qu'elle est réveillée elle aussi. Elle peut très bien se rendormir, elle l'a déjà fait auparavant. Moi vais sûrement regarder la télé et tenir compagnie à mon chien qui dort dans le salon. D'habitude, il vient dormir dans la chambre, mais pas quand j'ai de la compagnie.

electric bird.

 
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 500
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Natalie Portman
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ∗ Asher James (Taron Egerton) ∗ James Campbell (Chris Hemsworth) ∗ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: cigarette after sex - Eliza ✻ ( Dim 4 Fév - 1:34 )



✻ ✻ ✻
All of the things we're taking, 'cause we are young and we're ashamed. Send us to perfect places, all of our heroes fading, now I can't stand to be alone... Let's go to perfect places.

Eliza et les hommes, c'est une histoire compliquée. Elle n'a jamais vraiment su pourquoi, si le problème venait à chaque fois d'elle ou de ceux qu'elle fréquentait. Toujours est-il qu'à presque 35 ans, elle mène une vie de célibataire endurcie. Ce n'est pas faute d'avoir essayé, pourtant. Elle a connu plusieurs relations sérieuses, elle s'est imaginée plus d'une fois en robe blanche, plus heureuse que jamais aux côtés d'un homme qui l'aime et la respecte. Le dernier en date est Aaron, celui qu'elle croyait être l'homme de sa vie. Celui qui l'a encouragée dans chacun de ses projets, qui lui a donné un million de raisons de bien vouloir croire en elle. Mais comme tous les autres, il a fini par partir. Bien qu'elle semble froide et dure, elle a le cœur tendre. Au même titre que sa sœur, Eliza rêve du grand amour. La différence entre les deux femmes, c'est qu'Emmy a une personnalité qui plait. Elle est attachante, et aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur. Eliza ne fait pas le poids à côté, elle en a bien conscience. Elle est plus discrète, plus réservée. Quand bien même ce soit une femme douce et amusante, ce n'est pas le premier visage que l'on voit lorsqu'on la rencontre. Toujours est-il que cette rupture avec Aaron, ça l'a brisée. Elle n'a plus envie de se donner autant de peine pour être heureuse. Eliza préfère voler de ses propres ailes, butiner ici et là, sans jamais se poser. A quoi bon ? Elle n'est pas Emmy, sa mère ne manque jamais une occasion de le lui faire comprendre. Elle n'est pas aussi jolie, pas aussi sympathique. Il suffit de voir ce que son assistant pense d'elle. Julian la voit comme une sorcière, un dragon, un monstre effroyable. Certes, après cette soirée passée à discuter dans son bureau, elle a laissé entrevoir qui elle était véritablement. Mais vu comment la soirée s'est terminée, elle doute que Julian veuille un jour lui reparler. Emilia lui a de toute façon fait comprendre qu'elle ne pouvait pas coucher avec lui, parce que ce n'était que son assistant. Et Eliza Nelson-Riley mérite mieux qu'un simple assistant. Pour une raison qu'elle ne saisit pas, la réflexion de sa sœur l'a blessée. Probablement parce que pour la première fois depuis longtemps, un homme a réussi à la mettre en confiance. Il s'agissait de son assistant, certes. Mais l'image qu'elle se fait de Julian est loin d'être aussi simple et réductrice. Est-ce que son opinion importe ? Visiblement pas. Comme d'habitude, elle se tait. Et comme d'habitude, elle se réfugie dans les bras d'un autre homme.

Sans dire quoi que ce soit, Eliza se redresse en position assise et maintient le drap contre elle. « Non merci. » Souffle-t-elle simplement, plongeant son regard dans le sien. Eliza a un mode de vie beaucoup trop sain pour fumer. L'odeur et la fumée ne la dérangent pas, mais elle ne supporte pas l'idée d'avoir une cigarette dans sa propre bouche. Elle préfère laisser ce loisir aux autres. « J'ai soif, je vais me servir un verre d'eau. » Dit-elle en sortant du lit, sans prendre la peine d'enfiler le moindre vêtement. La jeune femme fait comme chez elle, fouillant dans chacun des placards de la cuisine pour trouver les verres. Une fois hydratée, elle retourne dans la chambre et reprends sa place dans le lit. « Je t'ai même pas demandé, mais je peux rester dormir hein ? » Eliza n'a pas la foi de rentrer chez elle. Elle apprécie énormément la présence de Simone, et son lit est plutôt confortable.


    ]The edge of Glory ∗ There ain't no reason you and me should be alone, and I got a reason that you're who should take me home tonight. I need a man that thinks it's right when it's so wrong. Right on the limits where we know we both belong tonight.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 150
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: cigarette after sex - Eliza ✻ ( Jeu 8 Fév - 14:16 )

Cigarette after sex
Eliza & Simone
Je fume encore un peu et jette les cendres sur un cendrier qui est juste à côté de moi. Nos regards se croisent, on ne détourne pas et c'est vrai qu'elle ne fume pas. Enfin, c'est un détail que j'ignorai d'elle. Je ne l'ai jamais vue fumer, en même temps, les occasions dans lesquelles où nous étions ensemble ne s'y prêtaient pas trop et maintenant j'en ai la confirmation. Je réponds par une petite moue approbatrice avant de la laisser se redresser, même si ça veut dire me priver une partie de mon drap. Ça va, y a jamais eu de guerre de draps entre nous (tant mieux). " Okay." lui répondis-je tout simplement en la regardant se lever et sortir de la chambre dans sa plus simple tenue: aucune. J'ai admiré encore une fois de plus ses courbes parfaites avant de baisser mon regard et observer la cigarette que je jette aussitôt sur le cendrier. Je me suis redressé maintenant que je n'ai pas l'impression que le sommeil viendra de suite. Je l'écoute en train de fouiller et je lui dis depuis la chambre. " Deuxième placard à partir de la droite, en haut !"

Elle revint et je la regarde se réinstaller. " Oui tu peux. Tu es la bienvenue tu sais, même si c'est pas forcément pour coucher." Je dis ça, parce que je sais que c'est loin d'être agréable de vouloir retourner chez soi et d'affronter la réalité des choses. Eliza vit dans un monde bourré de contraintes et je l'ai moi-même vu de mes propres yeux, j'ai moi-même été confronté à pas mal de contraintes et je ne compte pas le nombre de fois où j'ai envie de dire des conneries et que j'ai dû me retenir. Franchement, je ne sais pas, mais ce n'est pas mon monde mais ça me permet de voir ce que c'est et qu'est-ce que je ne rate pas. " Est-ce que tout va bien?" lui demandai-je après un petit silence de quelques minutes. Je sais que ça ne me regarde pas, mais bon. Je suis à l'extérieur des situations, donc j'ai forcément un oeil critique et j'ai pas mal aidé les gens dans le passé. Je sais repérer ceux à qui, ça n'a pas l'air d'aller fort.
electric bird.

 


Always smile

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 25/09/2017
›› Commérages : 500
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Natalie Portman
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ∗ Asher James (Taron Egerton) ∗ James Campbell (Chris Hemsworth) ∗ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: cigarette after sex - Eliza ✻ ( Dim 24 Juin - 17:57 )



✻ ✻ ✻
All of the things we're taking, 'cause we are young and we're ashamed. Send us to perfect places, all of our heroes fading, now I can't stand to be alone... Let's go to perfect places.

Eliza sourit lorsqu’elle entend Simone lui indiquer depuis la chambre où sont les verres. Ça lui évite de chercher éternellement. Elle prend le temps de se rafraîchir, dépose le verre vide sur le bord de l’évier et regagne la chambre de son partenaire. Coucher avec un homme et l’abandonner avant le lever du soleil, c’est typiquement la manière dont elle agit habituellement. Eliza est une femme qui s’assume. Le sexe lui procure un plaisir sans égal dont elle ne peut se passer. Accessoirement, elle ne veut pas s’en passer. Alors elle enchaîne les conquêtes, sans jamais en avoir honte. Elle ne recherche rien de plus que du plaisir et n’a jamais ressenti le besoin de se réfugier dans les bras d’un homme par manque de tendresse ou d’affection. Elle souhaite simplement assouvir ses besoins. Qui plus est, elle ne se sent pas assez proche des hommes qu’elle rencontre pour leur accorder plus d’une nuit. Non seulement leurs personnalités sont rarement compatibles avec la sienne, mais en plus ces hommes n’ont bien souvent rien en commun avec la brune. Évidemment, il y a des exceptions. Simone est l’une de ces quelques exceptions. Depuis sa séparation avec Aaron, il est même le premier avec lequel elle s’accorde un moment de répit. Sa compagnie est aussi agréable qu’apaisante, elle considère donc que ce serait idiot de ne pas en profiter. Au-delà d’être un partenaire sexuel, Simone est un ami. Elle ne se souvient plus très bien de leur rencontre, ni même à quel moment ils ont commencé à coucher ensemble. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle apprécie énormément sa présence. Ces derniers jours le prouvent, puisqu’elle passe de plus en plus de temps avec lui. Et ce soir, elle s’invite allègrement dans son lit, sans aucune intention sexuelle. Pour la forme, elle demande tout de même la permission à Simone de s’installer pour la nuit. « Merci. » Souffle-t-elle, le sourire aux lèvres.

Avec Simone, tout lui paraît simple. Probablement sans s’en rendre compte, il l’emmène loin de son monde rempli de mondanités et lui offre la possibilité de concevoir la vie sous un autre angle. Un angle bien moins prise de tête et bien plus relaxant. La légèreté et la simplicité sont deux choses qui lui manquent cruellement. Eliza se blottit dans les draps et ferme les yeux quelques instants. Elle n’a pas spécialement sommeil, elle essaye juste de faire le vide dans son esprit encombré. Les seuls sons qui percent le silence sont celui de la cigarette qui se consume et celui de la fumée qui s’échappe de la bouche de Simone. Plusieurs minutes s’écoulent avant que l’italien n’engage la conversation. Machinalement, Eliza rouvre les yeux et pose son regard sur lui. « Non. » Répond-t-elle le plus simplement du monde, cependant avec le sourire. « Mais est-ce qu’on peut s’attendre à ce que tout aille bien quand on essaye de diriger une entreprise ? » Curieusement, elle insiste bien sur le verbe essayer. Eliza, c’est une femme avec un manque de confiance en soi affolant. Chaque déconvenue la fragilise bien plus que ses succès ne l’endurcissent. Elle doit s’accrocher pour ne pas abandonner. Généralement, il lui suffit de penser aux paroles blessantes de son père pour trouver le courage de continuer à faire progresser son entreprise. Elle ne veut pas lui donner raison. Bien que l’avis de son père l’affecte énormément, il lui insuffle aussi une force hors-norme. C’est pour ça qu’elle est encore à la tête de Pure Beauty aujourd’hui, qu’elle continue à développer son affaire avec hargne. Mais le quotidien de PDG apporte son lot de difficultés. Les derniers événements font qu’elle est aujourd’hui fatiguée. Elle veut porter Pure Beauty le plus loin possible, et en même temps, cet épuisement la rend inefficace et impuissante.

« Tu n’as pas envie de te déconnecter complètement du monde, une fois de temps en temps ? » Qu’elle lui demande avec sérieux. « J’ai l’impression qu’on fait toujours tout pour mener une vie à cent à l’heure. Tout s’enchaîne et au final, on ne profite de rien. » Le regard dans le vide, elle imagine à quoi ressemblerait une semaine loin de son entreprise, loin de sa famille. Elle adore son travail, elle est fière de ce qu’elle a construit. Malgré les erreurs, les critiques et le million d’incertitudes qui la torture tous les jours, personne ne pourra lui retirer la fierté d’avoir réussi à bâtir quelque chose d'elle-même. Malgré tout, Eliza est humaine. Les attentes hautement placées de ses proches l'étouffent. D’autant plus que sans assistant, Eliza se sent seule face à une armée de monstres. Passer une semaine sans avoir à se soucier des conséquences positives ou négatives du moindre de ses actes, ça l’attire. « Ou alors c’est juste moi qui ne sais pas en profiter, j’en sais rien. » Elle émet un léger rire, comme pour éviter de paraître trop dramatique ou dépressive. Elle est consciente d’avoir une vie remplie de jolies choses. Beaucoup aimerait être à sa place, quoi qu’elle en pense. En ce sens, elle n’est probablement pas en mesure de se plaindre.


    ]The edge of Glory ∗ There ain't no reason you and me should be alone, and I got a reason that you're who should take me home tonight. I need a man that thinks it's right when it's so wrong. Right on the limits where we know we both belong tonight.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 11/10/2017
›› Commérages : 150
›› Pseudo : Léa - Harmajabb - Mr.Turtle
›› Célébrité : Ryan Gosling
›› Schizophrénie : Anthony Gresham (Jeffrey Dean Morgan), Timothy Mancini (Jon Hamm), Brianna Holloway (Millie Bobby Brown), Eliott James (Colin Firth), Nawid Sadki (Oscar Isaac), Owen Wilde (Mark Ruffalo)

Re: cigarette after sex - Eliza ✻ ( Jeu 28 Juin - 15:26 )

Cigarette after sex
Eliza & Simone
Si je demande que tout va bien, en espérant une réponse sincère à Eliza… Je saurais qu’elle me dirait non. Tout comme je le saurais pour les autres. Parce que si on est dans la sincérité, tout le monde me dirait que non, ça ne va pas. Il y aura forcément entre un petit et grand truc, tout dépend ce que c’est, que ça n’ira pas. Dire qu’on va bien, je comprends comme quoi c’est que malgré nos problèmes, on fait ce qu’on peut pour les régler et que tout va bien, on n’a pas besoin d’aide des autres… Qu’on peut vraiment se débrouiller quoi… Sauf qu’Eliza, elle n’a pas l’impression que tout va bien franchement. En même temps… « Non en effet… Il y aura toujours des problèmes… Surtout si les employés pensent qu’ils ne sont pas capables de gérer cela par eux même. » fis-je en lui caressant le bras. « Tu sais que tu peux prendre les vacances, te couper un peu de tout ça le temps d’une semaine ou deux… Ça t’aiderait à prendre du recul et aussi prendre l’air dont tu as besoin, tu reviendras plutôt en forme et » Je marque une petite pause de quelques secondes et lève les yeux au plafond avant d’hausser les sourcils avec un petit air innocent accompagné d’un sourire. « Et en plus c’est moi, le grand gaillard qui déteste les vacances qui dit ça.. » Comme quoi c’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité là. Mais c’est vrai, je ne peux pas totalement me permettre des vacances comme ça, j’ai deux boulots en même temps. Pompier et barman pour bien finir mes mois et je ne sais pas autre chose à part m’acheter de quoi boire et les courses à côté. Enfin tout ça… Mais je me permets des voyages en Italie pour voir le reste de ma famille mais c’est tout. Je l’écoute parler, un peu surpris qu’elle parle de vouloir se déconnecter du monde de temps en temps. Je dépose la cigarette contre le cendrier un peu plus loin d’avant d’être surpris par Ray, mon chien qui vient juste de se réveiller aussi avant de se réinstaller au pied du lit. Peut-être que mon chien me divertit, mais je l’entends toujours parler… Je ricane un peu quand elle finit par se dire qu’elle ne sait pas en profiter. J’hausse un peu les épaules avant de me redresser légèrement. « En vrai… Ça arrive à tout le monde de vouloir partir loin de là, sans vraiment réfléchir à la destination… Et quand ça arrive, c’est que tu te sens trop enfermée dans une prison et quelque part, ton cerveau t’envoie des signaux comme quoi il a besoin d’air, d’une déconnexion. » Une pause avant que je ne reprenne après m’être raclé la gorge, signe que je vais sûrement balancer un monologue. « Je ne sais pas si tu me suis sur Instagram ou si tu trouves le temps d’aller sur youtube… Mais il y a eu un moment où je n’ai rien compris à ma vie. J’ai rencontré un mec dans un bar et on a discuté d’alpinisme. Je n’en ai jamais fait, mais j’y ai toujours rêvé quoi. Sauf qu’avec les deux boulots, ma famille, les responsabilités, Ray mon chien… J’ai toujours repoussé à plus tard parce que voilà, y a des choses qui passent avant. Mais Lucas m’a fait comprendre un truc, on ne vit qu’une fois et que franchement, le travail, la famille, même le chien… Les factures, la télé, les courses, ils seront toujours là à mon retour après une semaine ou deux d’absence. Alors que les possibilités de monter une montagne, y en a pas pour toujours. Je ne pourrai pas la grimper après un accident de travail ou parce que je serai trop vieux pour ça. Enfin, Lucas du jour au lendemain, il m’a emmené faire le mont Everest, me forçant vite fait à prendre mes vacances et j’ai balancé à ma famille que je pars en vacances sans plus de précision. J’ai pu réaliser le rêve que j’avais quand j’étais gamin à force de regarder le Mont Blanc à une époque. » Je bouge un peu du lit pour me mettre sur le côté, ma tête soutenue par mon bras pour mieux l’observer. « En vrai, il faut que tu arrives à arrêter de mettre le boulot en priorité numéro une. C’est juste pour gagner de l’argent, pour prouver que t’es forcément capable de faire les choses assez grandioses. Mais en vrai, tu serais capable de faire plus que ça si tu savais t’arrêter de temps en temps, profiter de regarder autour de toi, te déconnecter. » fis-je tout simplement, pensant au principe de la connexion internet… Cette fameuse box que nous pouvons éteindre quand la connexion bug totalement et que nous avons perdu le contrôle en vrai. Et à chaque fois que la box redémarre, la connexion fonctionne mieux… Bon enfin, je demande pas d’éteindre son cerveau pour mieux le rallumer…!
electric bird.

 


Always smile

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: cigarette after sex - Eliza ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

cigarette after sex - Eliza

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération