Hearts don't break around here. (Lauren)

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 253
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ‹ Asher James (Taron Egerton) ‹ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ‹ Calie Washington (Crystal Reed)

Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Sam 27 Jan - 20:59 )



✻ ✻ ✻
She is the sweetest thing that I know. You should see the way she holds me when the lights go low, shakes my soul like a pot hole, every time. Took my heart upon a one way trip, guess she went wandering off with it. Unlike most women I know, this one will bring it back whole.

James est un homme plein de surprises. Du moins, il aime se décrire ainsi. Surprendre son entourage tout en leur faisant plaisir lui tient à cœur, ce qui est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de sa femme. Pour la première fois depuis qu’ils sont mariés, voire depuis qu’ils ont accueilli Liam au sein de leur petite famille, James et Lauren n’ont connu aucune vraie soirée en tête-à-tête. Ils ne peuvent pas simplement abandonner leurs enfants et choisir un restaurant au hasard dans lequel s’échouer pour une soirée. Même s’ils ont leurs moments bien à eux en fin de journée, ce n’est pas pareil. Et James, il veut une soirée en amoureux. Il la veut depuis longtemps. Bien qu’il soit incroyablement heureux aujourd’hui, il regrette de ne pas avoir pu changer le cours des événements. Il aurait aimé que tout se déroule dans un ordre logique. D’abord les rendez-vous amoureux, ensuite les folles nuits torrides, puis l’officialisation de leur couple, le mariage, et finalement la naissance de Liam. Tout a été très vite, peut-être trop. Ils n’ont rien vu venir, se laissant littéralement porter par la vie. James a bien l’intention de reprendre le contrôle de la situation, et ça commence dès ce soir. Après de longues heures de négociation (quelques minutes, en réalité), James a pu convaincre sa sœur de garder Elena, et sa belle-mère Liam. Deux enfants en bas-âge d’un coup, c’est trop. Il en a pleinement conscience. D’où cette séparation judicieusement pensée. Il s’est également arrangé pour quitter le poste de police en début d’après-midi, le temps de préparer les affaires des enfants, les réceptionner, et les envoyer à la bonne adresse. Évidemment, il a aussi vérifié au préalable l’emploi du temps de Lauren. Pour ne pas que sa surprise tombe à l’eau – ça le rendrait profondément triste, comme on peut s’en douter.

Une fois les enfants entre de bonnes mains, James rentre chez lui et prend possession de la cuisine. Alors oui, James dans une cuisine, c’est inquiétant. Dans la mesure où il n’a aucune notion en cuisine, c’est difficile de lui faire confiance. Généralement, il se contente d’un paquet de chips et un autre de jambon. Il ne comprend absolument rien au reste. Volontairement, il prend le risque de faire quelque chose de ses propres mains. James ne veut pas choisir la simplicité en emmenant Lauren au restaurant, quand bien même cette option soit tentante. Quitte à la surprendre, autant le faire bien. Rachel l’a bien évidemment conseillé sur un plat facile à réaliser, qui ne devrait normalement lui causer aucun problème de grande envergure. Normalement. Concentré, le brun suit chacune des étapes de la recette écrite par sa sœur – elle est mignonne, elle a ajouté quelques annotations spécialement pour lui. En cas de doute, il n’hésite pas à appeler Rachel. Deux heures trente au total sont nécessaires pour que James obtienne une jolie tarte, justement cuite comme il faut. On notera d’ailleurs que, par précaution, il s’est installé devant le four pour être certain de ne pas se louper sur la cuisson. Dans la mesure où il ne lui reste qu’une demi-heure avant l’arrivée de Lauren, il s’active un peu et fait en sorte de dresser une jolie table. Il ne lui reste plus qu’à prendre une douche en deux minutes, et à mettre ses plus beaux vêtements. Vraiment, James fait les choses en grand. Il y met littéralement tout son cœur et en même temps, il se dit que Lauren le mérite amplement. James espère qu’après une dure journée d’enseignement, elle appréciera de pouvoir se détendre en sa compagnie. Pour une fois, elle n’aura à se soucier de rien. Ni des enfants, ni du repas.

Beau comme un camion, James attend avec impatience l’arrivée de Lauren. Pour s’occuper, il débouche la bouteille de vin et sors les verres. Le grand brun a juste le temps d’allumer les bougies disposées sur la table, qu’il entend la porte d’entrée s’ouvrir. Débout dans la salle à manger, le sourire jusqu’aux oreilles, il surveille le moment où elle découvrira enfin la surprise. Voilà qu’elle se montre enfin, les bras chargés de documents en tout genre, son manteau encore sur le dos et son sac en bandoulière. « Bonsoir. » Qu’il souffle, fier de lui. Il se rapproche de sa femme et encadre son visage de ses mains pour déposer un baiser sur ses lèvres. « J’espère que tu as passé une bonne journée, et si c’est pas le cas, je te promets que la soirée te fera tout oublier. » Pour le plaisir de vivre, il l’embrasse une seconde fois. De toute évidence, l’effet de surprise est réussi. « Avant que tu ne me poses la question, Liam est chez tes parents et Elena avec ma sœur. » Tel le gentleman qu’il est, il prend l’initiative de débarrasser Lauren de ses affaires, les déposant par la suite sur le canapé. « Ce soir, c’est juste toi et moi. » Dit-il alors, en revenant auprès de sa femme. Cette soirée ne peut que leur faire du bien, il en est intimement persuadé.


    I will never let you go ‹ Emotions like summer, we'll wake to a blue sky. And I turned to hold you as we watched the sunrise, 'cause this is amazing, running wild with you. My thoughts are hazy, this may be way too soon. But I will never let you go.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 145
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Jessica Queen Alba
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Jeu 1 Fév - 22:48 )



hearts don't break around here.
james campbell & lauren campbell ※jamen

“ Every love story is beautiful, but ours is my favorite … ” ― IDK

En ce moment, Lauren est un peu fatiguée de la vie. Avoir des enfants c'est selon elle la meilleure chose au monde, mais parfois Lauren elle aimerait les vendre au plus offrant, même pour une bouchée de pain voire même les donner. L'idée de les jeter sous un bus était aussi intéressante, mais c'était un peu trop radical. Sauf que si Liam ou Elena venaient à disparaître, Lauren serait la femme la plus malheureuse au monde. Donc, Lauren en vient juste à la conclusion qu'elle aurait grandement besoin de vacances. Cela lui ferait le plus grand bien de quitter son quotidien voire même de partir s'exiler à l'autre bout du monde juste avec James. Sur une île déserte : le rêve ! D'autant plus qu'ils ne sont toujours pas parti en lune de miel, alors il serait peut-être tant de le faire. Mais en attendant de parler de la prochaine destination de vacances et surtout des prochaines vacances à venir, Lauren doit venir à bout de sa journée et surtout de cette dernière heure de cours que Lauren trouve sa fin. Sa classe est en plein contrôle et hormis regarder ses élèves réfléchir ainsi qu'écrire sur leurs feuilles, le professeur s'ennuie un peu. Et ayant déjà finit de corriger les copies de ses autres classes ainsi que les derniers chapitres de sa lecture actuelle, Lauren fixe l'horloge de son téléphone portable avec insistance. Finalement, pour passer le temps, elle ne trouve rien de mieux à faire que de faire un tour sur les sites des ventes privés. Son doigt balaye l'écran à la recherche d'une vente intéressante et c'est là qu'elle a le coup de cœur. En soit ça n'a rien de bien d’extraordinaire, c'est juste le prix qui est fort intéressant plutôt. Si elle ne devait craquer initialement que pour elle, elle décide qu'elle va en faire profiter toute sa petite famille et c'est de cette façon qu'elle se retrouve avec quatre nouvelles paires de Converses dans son panier. Personne n'a jamais assez de chaussures de toute façon. Même si elle ignore si celles-ci plairont à James ou encore à Elena, elle sait d'avance qu'elle pourra avoir Liam de son côté. Ce n'est qu'une fois qu'elle a validé son panier et payer que la cloche se met à sonner, annonçant la fin des cours. Lauren relève enfin le nez vers ses élèves. « C'est terminé. N'oubliez pas de me rendre vos copies avant de partir. » Ça serait dommage qu'ils aient une sale note pour un devoir non rendu. Lauren se relève enfin de sa chaise, range ses affaires et une fois l'ensemble de ses élèves sortis de la pièce, elle rassemble les copies et les fourre dans son sac. Elle s'occupera de les corriger ce soir si elle a la foi, sinon ça sera pour ce weekend. Maintenant, elle n'a qu'une seule hâte : rentrer chez elle afin de retrouver les siens.

« Maman est rentrée. » dit-elle simplement en poussant la porte d'entrée, ses affaires encore sur le dos. Sauf que Lauren est assez intriguée par le calme qui règne en ce moment même dans la villa. Elle n'entend ni une télévision en marche, ni des cris d'enfants. A la place, c'est son mari qui l'accueille, beau comme un cœur. Cela cache quelque chose ? Qu'importe la réponse à cette question, Lauren est conquise d'avance. « Bonsoir. » La réaction de Lauren est toujours la même dès lors qu'elle aperçoit James, son visage s'illumine d'un sourire et celui-ci s'intensifie encore plus quand leurs lèvres rentrent en contact. « J’espère que tu as passé une bonne journée, et si c’est pas le cas, je te promets que la soirée te fera tout oublier. » Elle sait qu'elle peut avoir confiance en lui sur ce point. « Elle était très longue. » Trop longue même et Lauren ne rentrera pas dans les détails parce qu'elle trouve elle-même que c'est ennuyeux. « Avant que tu ne me poses la question, Liam est chez tes parents et Elena avec ma sœur. » Cet homme lit dans ses pensées, c'est exactement ce qu'elle était en train de se demander. « Je me disais bien que c'était trop calme. J'aurais pensée que tu les avais abandonner au bord de la route par contre. » Maintenant elle comprend mieux pourquoi. « Ce soir, c’est juste toi et moi. » Ça, elle ne s'y attendait absolument pas et c'est la plus belle nouvelle qu'elle ait pu entendre durant cette journée. « On dirait que tu lis dans mes pensées parce que c'est exactement ce dont j'avais besoin. » Juste de passer un moment avec lui et uniquement lui, celui qui partage sa vie depuis quelques années maintenant. Et juste pour ça, elle ne peut s'empêcher d'embrasser ses lèvres comme si elle tenait à le remercier. « J'ai le droit de te trouver un peu trop séduisant ce soir et de ne plus vouloir que tu quittes cette maison ? » Si elle aurait su avant, Lauren aurait enfiler autre chose, elle aurait prit une minutes ou deux pour se remaquiller; toucher à sa coiffure et pour assortir ses sous-vêtements. La brune se perd dans ses bras quelques instants, avant de plonger son regard dans le sien. « Quel est le programme de la soirée ? » Elle est toute ouïe. « Et je ne sais pas ce qui sent aussi bon, mais ça me donne faim. » Cette douce odeur ne cesse de lui chatouiller les narines depuis qu'elle a pénétrer dans la villa. Si c'est James qui a fait la cuisine, elle lui demandera de l'épouser, une nouvelle fois, c'est certain. Enfin tant que ce n'est pas une pizza.



    you’re the first face that i see and the last thing i think about. you’re the reason that i’m alive, you’re what i can’t live without ( … )  you’re the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than i could dream and you bring me to my knees... ★ plumb, don't deserve you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 253
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ‹ Asher James (Taron Egerton) ‹ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ‹ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Dim 4 Fév - 21:12 )



✻ ✻ ✻
She is the sweetest thing that I know. You should see the way she holds me when the lights go low, shakes my soul like a pot hole, every time. Took my heart upon a one way trip, guess she went wandering off with it. Unlike most women I know, this one will bring it back whole.

James ferait n'importe quoi pour Lauren. C'était déjà vrai quelques années plus tôt, alors qu'ils n'étaient que deux meilleurs amis essayant maladroitement de comprendre ce qu'ils ressentaient l'un pour l'autre. Ça l'est d'autant plus aujourd'hui, maintenant qu'il partage sa vie avec elle. Il est fier de ce qu'ils ont construit en si peu de temps, fier de cette petite famille qu'il chérit plus que tout au monde. Et par-dessus tout, il est fier de pouvoir dire que Lauren Campbell est sa femme. Si elle porte le même nom que lui aujourd'hui, ce n'est plus grâce à Chris. C'est grâce à lui, et uniquement lui. James a mis du temps avant de se débarrasser de sa propre culpabilité vis-à-vis de son défunt frère. Le comportement de son père à son égard n'a fait que le rendre d'autant plus mal, surtout après la naissance de Liam. Mais il lui suffit de voir à quel point Lauren le rend heureux pour qu'il ne décide de mettre les Campbell entre parenthèses. Après tout ce qu'il a traversé, il estime avoir le droit d'être heureux. Peut-être qu'il est égoïste, peut-être aussi qu'il est irrespectueux. Pour autant, il n'a pas choisi de tomber amoureux de Lauren. Il l'a dans la peau depuis des années et il n'y a rien qu'il puisse faire contre ça. Lutter contre ses sentiments n'a fait que retarder l'inévitable. De la façon dont il voit désormais les choses, Lauren est une évidence pour lui. L'avis de son père n'a plus la moindre importance à ses yeux. S'il doit renoncer à tout ce qui compte pour lui afin de plaire à son père, James préfère passer son chemin. Lauren et les enfants passeront toujours avant tout le reste, il s'en est fait la promesse il y a maintenant plus d'un an. Quant à son tendre paternel, il peut bien aller se faire foutre.

James ne rate jamais une occasion de prouver à sa femme à quel point il l'aime. Ce soir doit être une soirée spéciale pour le couple Campbell. Bien qu'il se soit promis de toujours placer Lauren et les enfants au premier plan de sa vie, il décide d'accorder une importance toute particulière à sa femme. Au moins pour ce soir. Il a allègrement donné les enfants à Rachel et belle-maman, juste pour être certain qu'aucun des deux ne viendra les déranger. « Moui, j'ai pensé à les abandonner, j'avoue. Mais j'me suis dit que t'allais m'en vouloir, alors j'ai préféré les prêter à d'autres. Juste pour qu'ils se rendent compte de notre souffrance quotidienne. » Il plaisante. Aussi bien pour cette histoire d'abandon que de souffrance. Il n'ira probablement jamais dire le contraire : les enfants, c'est compliqué. Ils trouvent toujours le moyen de se plaindre ou de pleurer alors même qu'ils n'ont aucune raison de le faire. Lorsqu'il est vraiment énervé, il se dit qu'il aimerait pouvoir les mettre en vente sur EBay. Le souci, c'est qu'il les aime, ses enfants. Avec eux, il en apprend tous les jours. Et quand ils se montrent suffisamment cléments, ils lui donnent l'impression d'être un héros. Cette impression-là, elle vaut tout l'or du monde pour James. Alors non, jamais il ne pourra se séparer d'Elena et Liam. Même s'il souffre par moment, ces deux chenapans sont une véritable bouffée d'air frais. « N'aie pas peur de dire que je suis le mari parfait. » Souffle-t-il contre les lèvres de Lauren, tout en souriant légèrement. Il savait que cette soirée était une bonne idée. Ils en ont au moins autant besoin l'un que l'autre. « Alors oui, tu as le droit. Le problème, c'est que si tu me séquestres, les gens risquent de s'inquiéter et après ils vont te prendre pour une folle, vouloir te mettre derrière les barreaux, et qui c'est qui va être tout triste ? Bibi ! » Ceci étant dit, il n'est pas totalement contre l'idée. Être retenu prisonnier par sa femme, c'est quand même une chouette chose.

James resserre machinalement ses bras autour de la brune. A vrai dire, il pourrait passer sa soirée au beau milieu de la salle à manger, juste à la regarder. Mais il n'a pas passé une partie de son après-midi derrière les fourneaux pour rien, et il a même hâte de voir la tête de Lauren lorsqu'elle goûtera à son plat. « Rien de spécial, je voulais juste qu'on passe une soirée tous les deux. J'ai juste prévu de manger, boire et faire l'amour jusqu'au lever du soleil. On peut même faire un troisième enfant si tu veux ! » Il dit ça en haussant les sourcils, non sans lui mordiller délicatement la lèvre inférieure. « Si tu veux bien t'asseoir… » Qu'il demande en se détachant doucement d'elle. D'un signe de la main, il l'invite à prendre place à table et serre le vin. « Pour une fois, j'ai vraiment cuisiné. J'ai hésité à faire une pizza, mais je me suis dit que t'allais me tuer. » En réalité, James a de très bons arguments pour défendre son idée de pizza. Le soir où ils ont conçu Liam, il se souvient vaguement en avoir improvisé une recette. Encore aujourd'hui, quand Lauren lui reparle de cette soirée, il ne peut pas s'empêcher de se qualifier de génie. « C'que j'ai fait s'en rapproche quand même. » Avoue-t-il en allant chercher la tarte retenue au chaud dans le four. Il dépose le plat rond devant sa femme, un sourire fier inscrit sur le visage. « Il y a plein de trucs bons dedans, je t'assure. » Le plus beau dans l'histoire, c'est que sa tarte sent merveilleusement bon aussi. James finit par s'asseoir à son tour et attrape son verre de vin. « C'est toi qui choisis à quoi tu veux boire ce soir. » James, il a ce grand sourire d'imbécile heureux qui refuse de le quitter. La maison est incroyablement calme et ça lui paraît soudain tellement agréable.


    I will never let you go ‹ Emotions like summer, we'll wake to a blue sky. And I turned to hold you as we watched the sunrise, 'cause this is amazing, running wild with you. My thoughts are hazy, this may be way too soon. But I will never let you go.
    ©️ endlesslove


Dernière édition par James Campbell le Sam 14 Avr - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 145
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Jessica Queen Alba
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Ven 9 Fév - 0:04 )



hearts don't break around here.
james campbell & lauren campbell ※jamen

“ Every love story is beautiful, but ours is my favorite … ” ― IDK

Lauren savait qu'être en couple avec James ne serait pas de tout repos, ça serait même compliqué. James est facile à vivre, ce n'est pas lui le problème bien au contraire, il est facile à gérer suffit de le mettre avec un téléphone dans les mains, une vidéo sur youtube et elle est tranquille pendant deux bonnes heures. Elle était juste consciente que le jour où l'amour qu'ils partagent serait affiché au grand jour, cela allait être problématique. Et cela n'avait pas loupé, depuis la naissance de Liam, le père Campbell avait disparu des radars. Si James et lui avaient réussit à retrouvé un semblant de relation, l'enfant que portait Lauren avait fait disparaître cette relation et ça Lauren s'en veut. Elle culpabilise. Mais jamais elle ne regrettera de vivre cette histoire avec James. Jamais. Puis elle n'a jamais été aussi heureuse que depuis qu'il fait partit intégrante de sa vie. Il ne cesse de la faire rire, sourire et la comble de bonheur à longueur de journée.Que pourrait-elle lui demander de plus ? Il répond à chacun de ses besoins. La seule chose qu'elle désirerait peut-être c'est de quitter Cap Harbor le temps d'une longue semaines voire deux, uniquement avec lui, lui son mari parce que c'était ce qu'il était désormais : son mari. S'il y a vingt ans on lui aurait annoncé qu'elle serait aujourd'hui mariée à James, Lauren aurait certainement rit. Elle l'a durant de nombreuses années uniquement vu que comme son meilleur ami, puis son beau-frère. Et même si une part d'elle-même a toujours eut des sentiments pour James, elle ne l'a réalisé que bien plus tard. Désormais c'est une évidence, James est l'homme de sa vie et l'un ne va plus sans l'autre. De toute façon, ils se sont dit " jusqu'à ce que la mort nous sépare " donc maintenant James n'a plus le choix, il supportera Lauren jusqu'à la fin de sa vie. Il a de la chance, elle est un joli cadeau et pas un cadeau empoisonné. Le fait de savoir qu'elle va le retrouver après sa journée de travail lui met toujours énormément de baume au cœur. Par contre il ne faudra jamais lui demander de choisir entre James et les enfants, elle en serait incapable. Elle n'a qu'une envie c'est de plonger dans ses bras de goûter à ses lèvres et d'avoir cette impression pendant quelques secondes que le temps s'est arrêter et que le monde a arrêter de tourner. C'est tout ce dont elle a besoin ce soir. Sauf qu'une fois sur place, Lauren se trouve face à un James fort séduisant et aucunes traces des enfants à l'horizon. C'est Noël avant l'heure ? « Moui, j'ai pensé à les abandonner, j'avoue. Mais j'me suis dit que t'allais m'en vouloir, alors j'ai préféré les prêter à d'autres. Juste pour qu'ils se rendent compte de notre souffrance quotidienne. » Il n'a pas tort. Si Lauren en rit, elle n'est pas certaine que si un jour James lui annonce avoir abandonné les enfants au bord de la route, elle reste autant souriante et sereine. Elle le tuera certainement, c'est même sûr. « Suffit que tu m'en fasses un troisième et j'aurais oublié les deux premiers. » Lauren est une maman horrible. « Et on a le droit de profiter de ce calme divin jusqu'à quand ? » Lauren aime ses enfants, elle ne dira jamais le contraire. Mais les enfants ça ne reste jamais en place bien longtemps, ça chahute, ça cours dans tous les sens. Et quand ils ne sont pas actifs, ils sont actifs devant un écran de télévision en train de regarder des dessins-animés totalement abrutissants sauf Bob bien sûr. Alors oui les enfants cela demande énormément d'énergie et pour une fois, Lauren est heureuse de pouvoir souffler et d'offrir le peu de son énergie restante à son mari. Celui qui semble avoir mit les petits plats dans les grands pour ce soir. « N'aie pas peur de dire que je suis le mari parfait. » Cet homme va finir par avoir des chevilles qui enflent et elles ne pourront plus rentrer dans ses chaussures. Ceci dit il n'a pas tort, il est parfait aux yeux de Lauren. « T'es loin d'être Christian Grey quand même. » Lauren elle aime un peu trop cette saga littéraire. « Mais tu es l'homme parfait, sinon pourquoi je t'aurais épousé ? » Parce qu'elle indéniablement et irrévocablement amoureuse de lui. Son cœur le réclame sans cesse et celle-ci s’emballe toujours comme au premier jour quand leurs lèvres ne font plus qu'une. « Alors oui, tu as le droit. Le problème, c'est que si tu me séquestres, les gens risquent de s'inquiéter et après ils vont te prendre pour une folle, vouloir te mettre derrière les barreaux, et qui c'est qui va être tout triste ? Bibi ! » Cela veut dire non pour la séquestration ? C'est triste. « Les gens doivent déjà me prendre pour une folle donc je suis prête à prendre le risque de finir derrière les barreaux. Et si c'est toi qui m'y met, cette histoire peut-être fort intéressante. » Lauren devrait arrêter de relire la sage 50 Shades, ça ne cesse de lui donner des idées. De toute façon, ils sont seuls à la maison ce soir donc autant en profiter et si ce n'est pas maintenant qu'elle lui fait des allusions, elle ne le fera pas à un autre moment. « Rien de spécial, je voulais juste qu'on passe une soirée tous les deux. J'ai juste prévu de manger, boire et faire l'amour jusqu'au lever du soleil. On peut même faire un troisième enfant si tu veux ! » Ah bah voilà, ils sont totalement sur la même longueur d'onde. « Je suis conquise. » Réellement. Et pour lui prouver, elle n'hésite pas une fois encore à l'embrasser. « Mais à ce rythme si tu veux faire l'amour toute la nuit, ce n'est pas un enfant que tu vas me faire mais des jumeaux. » Deux pour le prix d'un. Mais c'est plus sage d'éviter, Lauren n'a pas envie de retomber enceinte maintenant et d'ailleurs elle ne sait même pas si James a envie d'un troisième enfant. Ils n'ont encore jamais eut cette conversation. Et Lauren reprend la pilule donc pas de troisième bébé ce soir. « Si tu veux bien t'asseoir… » Oh mais elle est de plus en plus conquise. Elle lui adresse un large sourire avant de prendre place. Il lui sert même un verre de vin. Cet homme la connait trop bien. Il pense à tout. « Pour une fois, j'ai vraiment cuisiné. J'ai hésité à faire une pizza, mais je me suis dit que t'allais me tuer. » Là, elle est vraiment surprise de chez surprise. Elle ne s'y attendait absolument pas. « Tu as cuisiné ? Mais qui êtes-vous et qu'avez-vous fait de mon mari ? » Elle était plus habitué au paquet de chips de James plutôt qu'à de la cuisine. Alors s'il avait cuisiné pour elle ce soir, elle allait peut-être revoir son idée de remettre un troisième enfant à plus tard. « Non non, qu'il n'y est pas mégarde. Cette chose que tu avais fait été tout sauf une pizza. Je n'avais jamais vu une pizza sur une tranche de pain de mie. » Juste revoir cette image en tête venait de la faire rire aux éclats. « Heureusement que tu es là pour rendre mon quotidien plus amusant parce que sans toi, je serais vraiment la femme la plus malheureuse au monde. » S'il n'existait pas, elle aurait du l'inventer. Elle ne pourrait pas vivre dans un monde sans un James Campbell, jamais. « C'que j'ai fait s'en rapproche quand même. » Bon maintenant il l'intrigue. Elle est toujours curieuse de savoir ce qui sent aussi bon. « Il y a plein de trucs bons dedans, je t'assure. » Lauren veut bien le croire parce que cette tarte qu'il vient de déposer devant ses yeux, elle est en train de la dévorer des yeux. Elle se demande encore comment James a pu arriver à un tel résultat, mais elle est fière de lui sans aucun doute. « Ça a l'air délicieux. » Si le goût est aussi bon que l'odeur, c'est sur que ses papilles vont s'en souvenir très longtemps. « Tellement que je vais peut-être arrêter de faire la cuisine pendant quelques temps et tu vas prendre le relais. » Afin de pouvoir se mettre plus souvent les pieds sous la table, comme ce soir. « C'est toi qui choisis à quoi tu veux boire ce soir. » La jeune maman lève à son tour son verre. « A nous. A cette nouvelle année qui s'annonce encore meilleure que la précédente. » dit-elle en faisant trinquer son verre contre celui de James avant de boire une gorgée du vin qu'il a choisit. Cet homme fait un sans faute ce soir. Elle va vraiment le demander en mariage une seconde fois. « On goûte à cette délicieuse tarte ? » Une fois encore, Lauren se laisse servir et apprécie l'instant. Quand ils sont enfin servit, Lauren attrape ses couverts et dévore un morceau de la tarte sous l’œil attentif de James qui semble attendre son avis avec impatience. « C'est très bon, James. » Si bien qu'elle est en train de se demander si elle est plus amoureuse de cette tarte ou de James. Et parce qu'ils sont enfin seuls, autant en profiter pour parler. « Non vraiment c'est délicieux. » Lauren ne va pas s'en remettre. Elle boit une gorgée de son vin, avant de reporter son attention sur son mari. « C'est mal si je t'annonce que j'ai envie de partir en vacances uniquement avec toi et sans les enfants ? » Parfois Lauren a vraiment l'impression d'être une maman horrible. « Puis ça serait l'occasion de faire notre lune de miel. »



    you’re the first face that i see and the last thing i think about. you’re the reason that i’m alive, you’re what i can’t live without ( … )  you’re the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than i could dream and you bring me to my knees... ★ plumb, don't deserve you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 253
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ‹ Asher James (Taron Egerton) ‹ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ‹ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Sam 14 Avr - 15:32 )



✻ ✻ ✻
She is the sweetest thing that I know. You should see the way she holds me when the lights go low, shakes my soul like a pot hole, every time. Took my heart upon a one way trip, guess she went wandering off with it. Unlike most women I know, this one will bring it back whole.

James, il ne serait pas contre un troisième enfant. Il trouve que le rôle de père de famille lui va incroyablement bien au teint. Certes, il est loin de la perfection. Ça lui arrive de faire des erreurs, parfois de perdre patience. Mais pour rien au monde il n’abandonnerait ses enfants. Excepté le temps d’une soirée, juste histoire de profiter un peu de sa femme. Parce qu’il aime bien son rôle de mari, aussi. « Deal. » Qu’il fait lorsque Lauren lui réclame justement un autre enfant pour compenser la perte des deux autres. « A priori demain soir. Je récupère Elena à l’école, et Liam dans la foulée. » Lauren et James ont toute la nuit devant eux pour se rattraper quant à toutes ces soirées de tranquillité qu’ils ont loupées. D’ailleurs, il n’a pas fait les choses à moitié. Lui qui est d’ordinaire réticent à tout ce qui touche de près ou de loin à la cuisine, a accepté de donner un peu de sa personne pour préparer un diner digne de ce nom. Si on lui pose la question, il incarne très probablement l’archétype du mari idéal. « Tu veux vraiment lancer un débat là-dessus ? Parce que Christian Grey, c’est tout sauf le mari parfait. » James, il va finir par être vexé. Il ne comprend pas pourquoi sa femme est à ce point obsédée par cette saga et ce type. À vrai dire, il ne comprend pas ce que les femmes lui trouvent. Toute cette affaire le dépasse. « T’aurais pu m’épouser pour mon argent. Ou mes talents culinaires. » Ou encore son don pour la chanson ainsi que la danse des sept voiles. James est un homme talentueux qui a plus d’un tour dans son sac. De la façon dont il voit les choses, Lauren avait mille et une raisons de vouloir l’épouser.

Une soirée en amoureux, ils n’en ont pas eu depuis longtemps. James admet n’avoir prévu aucun plan de folie. Tout ce qu’il souhaite, c’est profiter de sa femme sans être interrompu toutes les deux minutes trente par un minimoy. Les plaisanteries sexuelles étant passées, il invite sa femme à prendre place à table. Pour une fois qu’il cuisine, il n’hésite pas une seule seconde à vanter son exploit. Cette fois, ce qu’il a préparé est digne d’un grand chef. Rien à voir avec cette pizza améliorée qu’il a un jour tenter de faire sous l’emprise de l’alcool. « C’était une pizza. » Qu’il affirme avec fermeté. « Si on y réfléchit bien, c’était le même principe. » Plus il y repense, plus cette histoire le fait rire. Il ne comprend pas très bien à quel moment le génie l’a frappé, ce soir-là. Toujours est-il qu’on ne peut pas lui reprocher son manque de créativité. « Tout le plaisir est pour moi. » Rendre Lauren heureuse, c’est le but ultime de son existence. Cette femme a toujours été essentielle à sa vie, et d’aussi loin qu’il se souvienne, il a toujours fait tout ce qui était en son pouvoir pour la combler de bonheur. Autrefois en tant que meilleur ami, désormais en tant que mari. Tant qu’elle voudra de lui, James sera là pour animer son quotidien. D’ailleurs, il sait d’avance qu’il peut compter sur l’aide de ses enfants.

James sort finalement la tarte du four et la dépose sur la table. « Non, ne fais pas ça. Je t’assure que tu risquerais de le regretter. » Faire cette tarte lui a demandé de nombreuses heures de préparation. Il n’est pas sûr de pouvoir renouveler l’expérience. Dès demain, les paquets de chips et le jambon blanc seront de retour sur la table. Lauren choisit de trinquer à leur couple, leur mariage, et cette nouvelle année. James approuve d’un large sourire. Après tout ce qu’ils ont traversé ces deux dernières années, leur futur ensemble ne peut qu’être mieux. Ils dégustent une première gorgée de vin choisi par les soins de James, puis ils attaquent le diner. Il attend que Lauren goute sa tarte avant d’en manger un morceau. Il veut avoir son avis. Et pour une sombre raison, il est anxieux. On ne sait jamais ! Ce n’est pas parce qu’il a suivi la recette de Rachel à la lettre que cette tarte sera aussi délicieuse qu’elle en a l’air. James observe sa femme, presque impatient d’avoir son retour. Le point positif, c’est qu’elle ne fait aucune grimace. À priori, c’est plutôt bon signe. Elle finit par valider et ce qu’elle dit lui fait autant d’effet qu’une déclaration d’amour. C’est pourquoi il se penche en avant pour l’embrasser délicatement. « Tu promets que tu dis pas ça seulement pour me faire plaisir ? Parce que ça me briserait vraiment le cœur. » Accessoirement, il se sentirait heurté dans son égo. À son tour, il se saisit de ses couverts et donne une chance à cette merveilleuse tarte. « J’ai le droit d’être fier de moi ? » Qu’il dit en regardant son assiette. Évidemment, cette tarte ne sera jamais aussi bonne que celle de sa sœur ou de Lauren. Mais c’est un bon début, voire une petite victoire.

James dévore littéralement son diner. Il est tellement concentré sur le bien-être que ce repas lui procure qu’il en oublie momentanément sa femme. Un vrai mari indigne. Il s’arrête enfin de manger lorsqu’elle lui parle de voyage. Il repose ses couverts et attrape son verre de vin. « En quoi ça serait mal ? » Demande-t-il avec un sourire. « Peut-être que ça fait de moi un mauvais père, mais je crois pas que ce soit une mauvaise idée. Au contraire. J’ai l’impression d’être bloqué ici tous les jours… Non pas que ce soit une mauvaise chose ! Je me dis juste qu’on a le droit de prendre un peu de temps pour nous aussi. » Sa main libre saisit celle de Lauren, tendrement. « T’as quoi derrière la tête ? Tu voudrais aller où ? »


    I will never let you go ‹ Emotions like summer, we'll wake to a blue sky. And I turned to hold you as we watched the sunrise, 'cause this is amazing, running wild with you. My thoughts are hazy, this may be way too soon. But I will never let you go.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 145
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Jessica Queen Alba
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Jeu 24 Mai - 18:28 )



hearts don't break around here.
james campbell & lauren campbell ※jamen

“ Every love story is beautiful, but ours is my favorite … ” ― IDK

Lauren ne compte plus le nombre de personnes qui lui demande pour quand le troisième enfant est prévu. Même si l'idée est alléchante, il n'en reste pas moins que cette idée n'est pas à l'ordre du jour. Malgré tout, il va falloir qu'elle y songe rapidement s'il a un troisième bébé en vu, parce que mine de rien, la brune elle approche la quarantaine. Plus elle vieillit, plus Jessica Alba est belle dont Lauren, elle se bonifie avec le temps comme le vin. Cependant James a l'air d'accord pour lui faire un troisième enfant à condition qu'ils oublient les deux d'avant. Ils sont des parents formidables. « A priori demain soir. Je récupère Elena à l’école, et Liam dans la foulée. » Si en plus, Lauren n'a même pas besoin de lever le petit doigt, c'est parfait. « Je me disais bien que ce calme ne pouvait pas être éternel. » Elle dit ça, mais elle sera la première ravie de retrouver ces deux trésors demain soir. « Je vais même avoir la chance de t'avoir uniquement pour moi demain matin. » Pas d'enfants qui les réveillent à pas d'heures. Certes, il allait falloir qu'ils se lèvent demain pour aller bosser mais juste l'idée de se réveiller dans le calme aux côtés de son mari était en train de la rêver. « A cette allure, tu vas même m'en faire un quatrième. » Des jumeaux tant qu'à faire. Au moins, ils seraient tranquille jusqu'à la fin de leur jour. Si la plaisanterie est à l'ordre du jour, Lauren est obligée de reconnaître que James s'est surpassé ce soir. Elle apprécie énormément les efforts qu'il a fait pour cette soirée. « Tu veux vraiment lancer un débat là-dessus ? Parce que Christian Grey, c’est tout sauf le mari parfait. » Christian Grey, il a juste un soucis psychologique. « C'est pour ça que je t'ai épousée toi, toi tu es l'homme parfait. » Littéralement. Et elle ne se gêne pas pour lui prouver en appuyant ses lèvres contre les siennes. « Puis entre toi et moi, je tiens un peu trop à mes fesses. » Non, elle n'est pas prête à se passer de la biafine sur son postérieur uniquement pour assouvir les plaisirs de son mari. Bien heureusement, James n'est pas Christian Grey. « T’aurais pu m’épouser pour mon argent. Ou mes talents culinaires. » Ah parce qu'être la perfection ne suffit pas ? « Si tu veux tout savoir, j'ai juste accepté de t'épouser pour profiter de l'offre famille nombreuse au supermarché. » Ça lui offre même des points bonus sur sa carte. Elle se met naturellement à rire encore. « Ou juste pour avoir le plaisir de sortir la carte " je suis la femme du sergent de police de Cap Harbor ", ça fait toujours son petit effet. » Même si elle n'avait jamais encore eut la chance de l'utiliser. « C'est si difficile à croire que je l'ai fais, juste parce que je t'aime ? » C'est pourtant la véritable et unique raison. Fin de plaisanterie, il était désormais temps de passer aux choses sérieuses : le repas. Lauren est une nouvelle fois surprise, elle ne s'attendait pas à voir un James qui passe derrière les fourneaux. Notons que la dernière fois, ça n'était pas vraiment ça. « C’était une pizza. » Mouai, c'était plus une tranche de pain de mie avec de la tomate écraser. « Si on y réfléchit bien, c’était le même principe. » Elle va lui dire oui, pour lui faire plaisir alors. « Même Jack n'en a pas voulu. » C'est la poubelle qui s'est régaler à la place du chien. « Ceci dit, tu aurais peut-être du faire breveter ton idée. Maintenant je vois beaucoup de pain-pizza en rayon. » Ou même dans les snacks. Cette histoire me donne envie de manger une pizza. Parce que Lauren est consciente des efforts qu'à fait James, elle n'hésite pas à le remercier pour cette douce soirée qu'ils passent ensemble. Elle est encore plus conquise quand elle voit apparaître cette délicieuse tarte devant ses yeux. James lui aurait-il cacher ses talents cachés depuis tout ce temps ? Si c'est bon, Lauren pose sa lettre de démission et le laisse s'occuper de la cuisine à sa place. « Non, ne fais pas ça. Je t’assure que tu risquerais de le regretter. » Il a de la chance, Lauren adore passer des heures en cuisine uniquement pour lui faire plaisir. « Tu as si peu confiance en toi ? » En même temps quand on sait que James n'est pas capable d'habitude de faire cuire des pâtes, elle peut comprendre son malaise. « Rassure toi, je t'autoriserai juste à me faire manger quand je serai malade. » Selon Lauren c'est un bon deal, d'autant plus que Lauren est rarement malade. Puis si elle était au bout de sa vie, James pourrait faire cet effort surhumain pour elle, en essayant de garder la cuisine intacte. Il est désormais temps de goûter à cette tarte qu'il a préparer avec tout son amour. Que ça soit d'un aspect visuel, celle-ci n'a pas l'air mauvaise. Et son avis est d'autant plus affirmé quand ses papilles goûtent à ce festin divin. Elle ressent chaque saveur et elle est littéralement conquise. « Tu promets que tu dis pas ça seulement pour me faire plaisir ? Parce que ça me briserait vraiment le cœur. » Bien sûr que non. Surtout que Lauren ne se cache pas réellement quand quelque chose ne lui plait pas. « Goûte. » Afin qu'il puisse se faire son propre avis sur la question. « J’ai le droit d’être fier de moi ? » Totalement. « Je crois même que tu vas devoir me donner la recette. » Afin qu'elle puisse essayer de refaire cette merveille, hormis si monsieur se décide à la refaire lui-même. Ce qui n'arrive certainement jamais. Ceci dit, Lauren n'hésitera pas à annoncer la nouvelle comme quoi il lui a fait un délicieux repas à qui veut l'entendre. C'était si bon que l'assiette de Lauren se retrouve rapidement vide. Il est temps pour lui d'avouer à James vouloir passer plus de temps en tête à tête avec lui. « En quoi ça serait mal ? » S'il le prend avec un sourire c'est certainement que ce n'est pas une mauvaise chose. « Peut-être que ça fait de moi un mauvais père, mais je crois pas que ce soit une mauvaise idée. Au contraire. J’ai l’impression d’être bloqué ici tous les jours … Non pas que ce soit une mauvaise chose ! Je me dis juste qu’on a le droit de prendre un peu de temps pour nous aussi. » Au moins, ils sont sur la même longueur d'onde et ça c'est la plus belle des victoires. « J'aimerais juste pas que l'on pense que l'on a fait des enfants uniquement dans le but de ne pas s'en occuper par la suite. » Bon en même temps, Lauren n'a pas envie de partir 6 mois en abandonnant Liam et Elena, elle à ses limites quand même. « On devrait faire ça plus souvent. » S’accorder du temps pour eux. Mais Lauren tient tout de même à partir en voyage en amoureux. « T’as quoi derrière la tête ? Tu voudrais aller où ? » Bien trop d'endroits. « Partout. » Au moins c'est clair, Lauren, elle veut bouger. « Tout dépend ce que tu as en tête également, si tu veux plus te reposer ou profiter pour faire du tourisme. » Selon ses envies, le choix peut-être totalement différent. « Bali, Bora Bora, Phuket ou encore Rome, Tromsø, Londres. » Lauren, elle veut un peu faire le tour du monde et quitter son quotidien à Cap Harbor. « Et j'aimerais bien retourner un jour au Japon. » Etant donner que la dernière fois qu'elle a voulu s'y rendre, elle apprenait par la même occasion la mort de Chris, ça lui laisse d'une certaine façon un goût amer en bouche. « Ou encore le Mexique. » Trop de choix de destinations que Lauren ne sait plus où donner de la tête. « Quelque chose te tente plus qu'un autre ? » Elle l'a peut-être assommé avec tous ses noms de ville.



    you’re the first face that i see and the last thing i think about. you’re the reason that i’m alive, you’re what i can’t live without ( … )  you’re the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than i could dream and you bring me to my knees... ★ plumb, don't deserve you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 253
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ‹ Asher James (Taron Egerton) ‹ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ‹ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Sam 2 Juin - 14:41 )



✻ ✻ ✻
She is the sweetest thing that I know. You should see the way she holds me when the lights go low, shakes my soul like a pot hole, every time. Took my heart upon a one way trip, guess she went wandering off with it. Unlike most women I know, this one will bring it back whole.

James et la cuisine, c’est une histoire compliquée. Le brun ne sait pas si c’est lui qui n’aime pas la cuisine, ou si c’est la cuisine qui ne l’aime pas. Dans tous les cas, il ne vaut mieux pas lui faire confiance. À chaque fois qu’il doit nourrir Elena et Liam, il se débrouille pour ne pas avoir à toucher à la plaque de cuisson, ou tout autre appareil électroménager chauffant. Si Lauren leur impose une alimentation saine et variée, ce n’est pas le cas de James, qui finit toujours par sortir un paquet de chips sur la table. Ce soir, il n’y a cependant aucun paquet de chips à l’horizon. Simplement une jolie tarte qu’il a lui-même préparée. Il s’est lancé dans cette folle aventure sans penser une seule seconde que le résultat puisse être satisfaisant. Il s’attendait à ce que le repas soit gâché à un moment ou un autre, soit à cause d’un manque de rigueur ou d’une minute d’inattention. Il s’attendait aussi à devoir commander des pizzas en urgence pour éviter que sa femme ne soit déçue et affamée. Par chance, sa tarte est une réussite. James, il n’est pas peu fier de son accomplissement du jour. Comme quoi, en y mettant un peu de bonne volonté, notre homme est capable de grands exploits. Parce que oui, la réalisation de ce dîner est un exploit pour James. N’importe qui connaissant le spécimen serait d’accord avec ce constat. « La recette, c’est une idée de Rachel. Elle savait que ça allait te plaire ! » Sa sœur n’avait pas tort. Doit-il s’affoler ? Est-ce inquiétant de voir que Rachel sait exactement quel type de plat pourrait séduire sa belle-sœur ? Sourcils froncés, il prend le temps de réfléchir à la question, et en arrive à la conclusion que ça ne peut être qu’un avantage pour lui. En cas de doute, il aura toujours quelqu’un vers qui se tourner. Même si à ses yeux, il est le seul à connaître Lauren par cœur. Avant d’être sa femme, elle est surtout sa meilleure amie.

Avant que Liam ne vienne au monde, James tenait à ce que rien ne change, à ce que lui et Lauren puissent profiter l’un de l’autre en toute tranquillité. Mais la naissance de leur fils a perturbé ses plans. Et puis il y a Elena, aussi. Cette petite, elle demande de l’attention. Le fait est que le couple Campbell n’a pas forcément eu l’occasion de passer énormément de temps ensemble ; leur monde tourne autour d’Elena et Liam. Bien que cela soit un vrai bonheur, James aimerait garder sa femme pour lui, sans avoir à penser aux enfants. Lorsqu’elle lui parle d’un voyage, il a évidemment ce grand sourire qui vient illuminer son visage. « On ne va pas les abandonner, Lauren. On va juste prendre du temps pour nous. » En tant que père, il est constamment confronté à cette peur de ne pas être à la hauteur, de ne pas être assez bon. Pour autant, il est à peu près certain d’être un père qui connait ses enfants, et qui sait s’en occuper du mieux qu’il le peut. De la façon dont il voit les choses, partir en vacances avec Lauren ne ferait pas de lui un mauvais père. Bien au contraire. « Si tu veux mon avis, en prenant du temps pour nous, on prend soin de notre mariage, et en prenant soin de notre mariage, on prend soin de nos enfants. » Dans le fond, ça lui paraît évident. Il n’a pas envie que Lauren devienne une étrangère. Il n’a pas envie que la routine les éloigne, que leur amour se dissipe. Il veut conserver tout ça, il veut en prendre en soin et offrir un vrai cadre familial aux enfants. « En plus, tes parents seraient ravis d’avoir les deux monstres en garde. J’crois que cette idée rendrait tout le monde beaucoup plus heureux. » Il n’y a pas à dire, James a de très bons arguments en réserve. Maintenant que l’idée de partir en vacances est évoquée, il n’a pas l’intention de lâcher l’affaire.

Parmi toutes les destinations que sa femme mentionne, il n’y en a qu’une qui retient son attention. « Le Japon ? » Dit-il en la regardant droit dans les yeux. Ça lui semble évident. Lauren a toujours nourri un profond intérêt pour ce pays. La dernière fois qu’elle devait s’y rendre, James l’a coupé dans son élan en lui annonçant la mort de Chris. Il sait parfaitement que le décès de son frère est la raison pour laquelle elle n’y a jamais remis les pieds. Quelque part, le souvenir qu’elle a du Japon est entaché, abimé par une triste nouvelle qui les a tous les deux profondément affectés. « Enfin, si t’acceptes d’y aller avec ton mari et pas ton père, pour une fois. » Qu’il fait en souriant. Il est à peu près certain que le père de Lauren lui fera une réflexion à ce sujet, et cette simple idée amuse grandement James. « On pourrait y aller cet été, une semaine ou deux. » Machinalement, il reverse un peu de vin dans le verre de Lauren et se resserre une seconde part de tarte. Tout doit disparaître, telle est sa devise dans la vie. « Bon par contre, je te préviens, j’ai pas prévu de dessert. » Il ne faut pas trop lui en demander, à ce garçon.


    I will never let you go ‹ Emotions like summer, we'll wake to a blue sky. And I turned to hold you as we watched the sunrise, 'cause this is amazing, running wild with you. My thoughts are hazy, this may be way too soon. But I will never let you go.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 19/01/2018
›› Commérages : 145
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : Jessica Queen Alba
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine ✻ mila matthews ✻ liam washington ✻ erin rhodes

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Ven 13 Juil - 16:56 )



hearts don't break around here.
james campbell & lauren campbell ※jamen

“ Every love story is beautiful, but ours is my favorite … ” ― IDK

Lauren a beau connaitre James depuis près d'un quart de siècle (ce qui dans mes calculs ne doit pas être si faux), il ne cesse de la surprendre. C'est peut-être ce qui l'a fait craquer chez lui en plus de son registre musical impressionnant. Elle ne s'est toujours pas remit du zizicopthère bien qu'elle s'amuse à la chantonner quand elle veut chambrer James. Mais ce soir, pas de ziziopthère à l'horizon, ni d'une soirée tout nu dans la cuisine et encore moins d'une pizza. James semble s'être mit à la cuisine et pour une fois, ça n'est pas un paquet de chips ou un plat surgelé. Lauren est peut-être surprise mais au fond d'elle-même, elle est très fière de son mari. Elle serait même prête à lui faire un petit bisous sur le front comme quand elle félicite Elena. Mais elle préfère capturer ses lèvres, d'autant plus en sachant que ce soir ils auront la maison pour eux et uniquement pour eux. Le chien est présent dans le jardin, mais ça ne compte pas. « La recette, c’est une idée de Rachel. Elle savait que ça allait te plaire ! » Rachel a de très bons goûts. Après les deux frères Campbell, Lauren peut aussi essayer de se marier à la petite sœur Campbell. Lauren en tout cas, elle est grave séduite par cette recette, qu'elle voudra certainement tester prochainement si l'envie est présente. « Ta sœur a toujours de très bonnes idées. » Désolé mais Sonia se jette un peu des fleurs. « Mais je sens que c'est fait avec tout ton amour, donc ça rend ça encore meilleur. » Encore un point supplémentaire pour la tarte de James. Lauren va vraiment finir par l'engager en temps que commis de cuisine quand elle se met derrière les fourneaux. Cela pourrait être une bonne idée, mais Lauren préfère que James s'occupe des enfants quand elle cuisine. Elle adore voir James avec ce grand sourire quand il s'occupe de Liam ou d'Elena. Comme elle adore également l'entendre raconter des histoires sans queue ni tête également. Mais en parlant d'enfants, justement ceux-ci sont peut-être trop présent dans le sens où le couple ne s'accordent plus réellement de temps en tête à tête comme ce soir. Lauren ne peut pas le nier, ça lui manque. Elle aime sa vie au quotidien avec James, elle est plus qu'heureuse mais il est vrai qu'elle aimerait être juste avec lui quelques semaines par an. Ils ont besoin de se retrouver et des vacances, ça tombe à pic. Bien que Lauren, elle s'en veut quand même un peu d'abandonner ses enfants. « On ne va pas les abandonner, Lauren. On va juste prendre du temps pour nous. » Et ils en ont grandement besoin. « Si tu veux mon avis, en prenant du temps pour nous, on prend soin de notre mariage, et en prenant soin de notre mariage, on prend soin de nos enfants. » Si beaucoup pense que James n'est qu'un comique de service, c'est qu'ils ne le connaissent pas personnellement. James est surprenant et ses paroles parviennent toujours à toucher Lauren, d'autant plus quand elles sont profondes comme ces dernières. « En plus, tes parents seraient ravis d’avoir les deux monstres en garde. J’crois que cette idée rendrait tout le monde beaucoup plus heureux. » Lauren pourrait parler également des parents de James, mais elle n'a pas spécialement envie de lancer une troisième guerre mondiale ce soir, alors il est plus juste qu'elle évite le sujet. « Tu penses déjà à tout. » D'habitude c'est son rôle, alors ça la fait sourire. « Je pense que tu as raison. On a juste besoin de temps pour nous, ça nous fera du bien autant qu'aux enfants qui seront content de passer du temps chez mes parents. » Et tant pis si Elena râle parce qu'elle veut partir avec papa et maman. « Je pense même qu'on devrait s'obliger à quitter Cap Harbor, quelques fois par an, même juste un weekend. » Il faudra juste qu'ils arrivent à faire correspondre leur emploi du temps, mais cette idée plait énormément à la brune qui n'a plus qu'une hâte c'est prendre du bon temps avec James, ailleurs. Lauren, elle voudrait aller partout alors elle énumère une longue liste de destination, laissant James choisir. « Le Japon ? » Cela fait un long moment qu'elle y songe à s'y rendre à nouveau, bien qu'en réalité, elle est un poil angoissé. Lauren craint qu'un nouveau malheur se produise si elle décide d'y aller, sauf que si elle ne se fait pas violence, elle n'ira jamais. « Enfin, si t’acceptes d’y aller avec ton mari et pas ton père, pour une fois. » Il arrive toujours à détendre l'atmosphère et la faire sourire. « Serais-tu jaloux ? » demande-t-elle assez amusée. « Je pensais plutôt y aller avec mon autre mari, tu sais celui du samedi. » Lauren est peu crédible, elle en est totalement consciente. « Je te laisse le plaisir de l'annoncer à mon père. Enfin tu dis ça, il voudra peut-être me troquer contre lui-même et venir avec toi au Japon. » C'est très possible. Cela amuse toujours Lauren de voir les deux hommes de sa vie s'entendre aussi et se chercher de la sorte. « On pourrait y aller cet été, une semaine ou deux. » Même trois. Lauren elle a tout son été de libre, donc ça ne la dérange pas de prendre du temps. « Ou on part et on ne revient plus. » Abandonnant réellement leurs enfants. C'est moche. « Tout dépend de tes congés mon chéri. » Et parce que James semble avoir du rab de tarte, Lauren en veut également en lui tendant son assiette. « Bon par contre, je te préviens, j’ai pas prévu de dessert. » Un repas ne se finit pourtant jamais sans dessert. « C'est pas grave c'est déjà amplement suffisant. » Parce que mine de rien avec un dessert, la brune elle allait exploser. Mais ça fait tilt dans sa tête, peut-être que James voulait qu'elle comprenne cette allusion au dessert. « Enfin je ou tu peux aussi servir de dessert. » Elle ne lui demande pas de se tartiner le corps de crème chantilly, ni de chocolat. « On peut même découper ce dessert en trois parts. Un avant-goût dans la cuisine, des préliminaires dans la salle de bain et la dernière part dans la chambre. » Elle ne quitte pas son mari des yeux, tout en dégustant son verre de vin tout en abordant ce sourire plus qu'espiègle sur ses lèvres.



    you’re the first face that i see and the last thing i think about. you’re the reason that i’m alive, you’re what i can’t live without ( … )  you’re the light inside my eyes, you give me a reason to keep trying, you give me more than i could dream and you bring me to my knees... ★ plumb, don't deserve you.
Revenir en haut Aller en bas
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 20/01/2018
›› Commérages : 253
›› Pseudo : endlessly epic
›› Célébrité : Chris Hemsworth
›› Schizophrénie : Joan Pryce (Italia Ricci) ‹ Asher James (Taron Egerton) ‹ Eliza Nelson-Riley (Natalie Portman) ‹ Calie Washington (Crystal Reed)

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( Aujourd'hui à 1:58 )



✻ ✻ ✻
She is the sweetest thing that I know. You should see the way she holds me when the lights go low, shakes my soul like a pot hole, every time. Took my heart upon a one way trip, guess she went wandering off with it. Unlike most women I know, this one will bring it back whole.

James se montre plus qu’enthousiaste à l’idée de partir en vacances avec Lauren. Il sent qu’une semaine ou deux loin de Cap Harbor pourrait leur faire beaucoup de bien. Ça leur permettrait d’éviter la routine et de se découvrir davantage. Bien qu’il connaisse Lauren depuis son plus jeune âge, ils étaient habitués à ne partager qu’une simple amitié. Depuis la naissance de Liam, ils apprennent à vivre ensemble, aujourd'hui en tant que mari et femme. Ils partagent de nouveaux moments de complicité, de nouvelles émotions. Et aussi étonnant que cela puisse paraître, ils continuent à en apprendre l’un sur l’autre. Alors partir en vacances en amoureux lui semble être l’occasion parfaite pour approfondir et renforcer leur relation de couple. Pas une seule seconde il ne culpabilise de devoir laisser Liam et Elena à Cap Harbor. De la façon dont il voit les choses, ce n’est pas un abandon. Personne ne peut leur reprocher de vouloir profiter de leur couple au maximum, sans avoir à se soucier des enfants. Ça lui paraît humain, n’importe quel couple est passé par là bien avant eux. D’autant plus qu’à l’heure actuelle, les couples se séparent aussi vite qu’ils s’unissent. Un mariage, ça s’entretient. James, il veut y mettre toute son oxygène. Il a bataillé pendant des années pour obtenir ce qu’il a aujourd’hui. Il est hors de question que ce bonheur lui glisse entre les doigts. « Exactement ! Tes parents auront enfin l’occasion de comprendre que ces petites choses peuvent parfois nous mener la vie dure. Parce que papi et mamie, ils ont beau dire que nos enfants sont des anges, ils voient pas souvent leur vraie nature. » Ce sont des enfants, après tout. S’ils étaient livrés dans ce monde sans le mode bêtise, ça serait moins drôle. « Deal. Je dirais jamais non à un week-end entre nous. On pourra enfin s’entraîner à faire des bébés sans être interrompus ! » Il s’agit, pour James, d’un rêve. Il ne compte plus les fois où Elena les a coupés dans leur élan. À chaque fois, le grand brun n’a qu’une envie : pleurer.

Avant de prévoir ces fameux week-ends, le couple doit penser à leurs vacances tant désirées. Maintenant que l’idée est lancée, James refuse de lâcher l’affaire. Il ne veut pas que cette discussion parte aux oubliettes demain. Il veut partir avec sa femme. Pour la destination, il n’a aucune envie particulière. À partir du moment où Lauren est avec lui, il pourrait partir à l’autre bout du monde, dans un pays totalement inconnu. Ça lui est égal. Mais puisqu’elle lui demande son avis, il propose le Japon. Ce pays a une signification toute particulière pour sa femme, et il sait ô combien elle voudrait y retourner. James serait également ravi d’y aller avec elle. D’habitude, seul son père détient ce privilège. « Ton mari du samedi ? Ah. Ça va. C’est un gros naze, j’ai pas de quoi être jaloux. » James, il est définitivement jaloux. Et pas qu’un peu. Lauren est SA femme. Il n’ira pas jusqu’à la séquestrer, ni même frapper tous les hommes qui osent croiser son regard. Mais il tient à ce que les choses soient claires. Il a dû faire preuve d’un certain courage pour supporter le mariage de Chris et Lauren. Désormais, il ne veut plus être relayé au second plan. « Si ça peut te rassurer, je laisserai jamais beau-papa partir à ta place. Je l’aime beaucoup, mais peut-être pas au point de partager le même lit que lui ! » En plus, James est sûr qu’il ronfle très fort. C’est un argument suffisant pour ne pas vouloir partir avec lui en vacances. « Je vais l’amadouer avec un bout de tarte. » La nourriture est toujours la solution idéale pour annoncer les nouvelles compliquées. Même si, en soit, James sait pertinemment que son beau-père sera ravi d’apprendre qu’il emmène sa fille au Japon. Reste à fixer les dates de leur séjour. « C’est pas que je ne veux pas ma chérie, mais je pense que ça va poser problème. J’pense pas qu’Elena approuve l’idée, et je sais aussi que tu seras la première à vouloir rentrer à la maison. » La jeune maman a beau se plaindre de ses enfants, elle ne peut pas vivre sans eux. James non plus, d’ailleurs. « J’dirais en août. Techniquement, je peux poser mes congés quand je veux. Il faudra aussi qu’on voit avec tes parents, peut-être qu’ils ont aussi prévu de partir en vacances. » Il sent que cette affaire va être bien plus compliquée à gérer qu’elle n’y paraît.

Les Campbell terminent tranquillement leur dîner, avant d’évoquer le dessert. Pour une fois, il n’avait pas spécialement d’idée salace en tête. Mais Lauren, elle a des idées de dessert plutôt intéressantes. Tellement intéressantes qu’il arrête de manger, et fixe sa femme avec envie. Il lui en faut peu, on ne va pas se mentir. « On peut même commencer sur la table. » Qu’il dit, impatient. « Sinon, vu que c’est ta soirée, je peux aussi te proposer un massage. » Tout en sachant qu’à la fin, il obtiendra logiquement son dessert. Il lui lance un sourire taquin, s’empressant de terminer sa part de tarte. « Ou on peut prendre un bain. Si t’as pas peur du froid, on pourrait presque aller faire un tour dans la piscine. » Étrangement, James a l’imagination débordante. « Tant que ça implique d’être tout nu, je suis partant. » On n’en attendait pas moins venant de lui. Après tout, c’est aussi pour ça qu’il a allègrement donné ses enfants en garde. Pour pouvoir en profiter au maximum, dans les règles de l’art.


    I will never let you go ‹ Emotions like summer, we'll wake to a blue sky. And I turned to hold you as we watched the sunrise, 'cause this is amazing, running wild with you. My thoughts are hazy, this may be way too soon. But I will never let you go.
    ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Hearts don't break around here. (Lauren) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Hearts don't break around here. (Lauren)

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération