You, me, food, you can't refuse [Jake]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 66
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes)
›› more about me

You, me, food, you can't refuse [Jake] ✻ ( Sam 3 Fév - 11:59 )











« Comprenez bien Mademoiselle Nelson-Riley que c'est une opportunité exceptionnelle que nous vous proposons, surtout quand on regarde vos derniers défilés » J'étais au téléphone avec l'une des personnes les plus importantes dans le milieu de la mode et je n'arrivais pas à croire à ma chance. Mais surtout je me sentais quelque peu nerveuse parce que je devais sortir de ma zone de confort. « Je m'en rends bien compte Monsieur et croyez moi que je ferais tout pour ne pas vous décevoir » Déjà les idées étaient en train de fourmiller dans ma tête. Peut-être même beaucoup trop d'idées, j'allais avoir besoin de me canaliser un petit peu si je voulais réussir. « Pour les premiers essayages on vous demande de proposer 5 costumes différents, dans un style bien particulier mais tout en respectant le traditionnel, les mesures du prince viennent de vous être envoyé par mail » Ma joie venait de redescendre un tout petit peu. 5 costumes cela représentait un travail énorme. « Très bien, vous pouvez compter sur moi »   Je ne pouvais pas dire le contraire de tout façon, si le prince portait l'une de mes créations à son mariage alors ma notoriété allait encore grimper en flèche. « C'est parfait Mademoiselle Nelson-Riley, je vous recontacte rapidement pour l'organisation des essayages » Une fois que j'avais raccroché, je prenais un petit moment pour moi-même pour crier et exprimer toute ma joie. Je n'en revenais pas qu'on me donné l'opportunité d'habiller le Prince Harry pour son mariage. Pour être sûre de ne pas être dans un rêve je me pinçais, mais j'étais bien dans la réalité c'était encore mieux. Il me restait qu'une seule chose à faire pour vraiment assimiler tout cela, c'était de téléphoner à ma mère et surtout à Eliza. Je passais au moins 30 minutes au téléphone avec chacune d'elle. C'était incroyable ce qui était en train de m'arriver, surtout quand on considérait le fait que je m'étais surtout spécialisée dans la mode féminine. Heureusement pour moi les idées venaient assez rapidement et dans la matinée j'avais réussi à terminer un croquis qui me convenait parfaitement. C'était le premier et même si j'en avais 4 autres à faire, je sentais que c'était le bon. Plutôt que de continuer sur ma lancée de dessin, je préférais passer à la pratique.
Aujourd'hui j'avais l'atelier pour moi toute seule et ce n'était pas plus mal, ainsi je pouvais mettre la musique et travailler tout en chantonnant. Le bruit du tissu que je découpais, le bruit de ma machine à coudre, le bruit du fil que je tire pour faire une couture bien spécifique, tout cela me mettait dans un état particulier. A cet instant je me sentais vraiment bien. Tellement bien même que j'en oubliais de manger, mais ce n'était pas grave, je voulais d'abord pouvoir un costume correct pour ensuite faire les retouches en fonctions des mesures du Prince. Seulement, mettre sur un mannequin de bois ce n'était pas le top, rien ne tombait vraiment comme je le voulais et je passais mon temps à défaire et refaire tout ce qui pouvait fonctionner. Assise face à ce mannequin de bois, j'essayais d'analyser la situation. Il me fallait une personne vivante. Même une personne qui n'avait pas les même mesure que le prince ce n'était pas grave, mais au moins quelqu'un qui puisse bouger pour que je vois comment le vêtement rendait en mouvement. J'avais beau me creuser la tête, je ne voyais pas à qui je pourrais demander un tel service. J'avais des tas de modèle féminin, mais aucun masculin et je commençais un peu à désespérer. Je n'allais tout de même pas demander cela à mon père. J'étais sur le point de passer à autre chose quand le visage de Jake venait faire un tour dans ma tête. Je stoppais tout mouvement. Bien sur que Jake s'imposait comme une évidence et puis au moins ça serait une excuse pour passer du temps avec lui.

J'empaquetais tout ce qui pouvait être nécessaire pour l'ajustement du costume et même que sur la route, j'en profitais pour m'arrêter chez un traiteur pour nous prendre quelque chose à manger. C'était bien la moindre des choses que de ramener la nourriture, surtout que j'allais arriver comme une fleur pour lui demander un service qu'il n'allait sûrement pas apprécier. J'aurai peut-être du envoyer Eliza lui demander d'abord, ça serait peut-être mieux passé. Pour n'avoir aucun secret avec ma sœur, je savais qu'ils avaient couché ensemble plusieurs fois. Est ce que j'étais jalouse ? Oui un tantinet je devais l'avouer, mais ce n'était rien de bien grave. Certes j'avais toujours un petit crush pour Jake, mais ce n'était rien d'important, rien qui m'avait empêché d'avoir plusieurs relations sérieuses.
Rapidement j'arrivais devant chez Jake et tant bien que mal j'essayais de tout sortir de ma voiture sans rien oublié et surtout sans rien faire tomber. Si je faisais tomber mon essentiel à couture je n'aurai plus à me tuer voilà. Avant de taper, j'essayais de tout cacher derrière moi, faisant en sorte de lui montrer que la nourriture. C'était avec le ventre que l'on pouvait avoir un homme non ? Je sonnais et quand Jake vint m'ouvrir, j'affichai mon plus sourire. « Coucou, comme tu vas ? Je te dérange pas j'espère » Des fois qu'il serait avec une femme ou qu'il avait quelque chose d'autre de prévu. Fièrement je tendais mon plastique pour qu'il puisse sentir la bonne odeur. « Je me suis dit que cela faisait un moment qu'on ne s'était pas vu alors du coup j'ai été cherché à manger et me voilà » C'était aussi à ce moment là, quand ma présence pouvait passer pour complètement innocente que l'un de mes rouleaux venaient de tomber. « Et j'ai aussi un service à te demander. Si tu accepte sache que tu me sauvera la vie » Oui rien que ça, je n'exagérais pas du tout.




lumos maxima


Dernière édition par Emmy Nelson-Riley le Mer 14 Fév - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/11/2017
›› Commérages : 72
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Nathaniel Buzolic
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ ness matthews (elisabeth olsen) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: You, me, food, you can't refuse [Jake] ✻ ( Jeu 8 Fév - 18:18 )

eliza&jake ⊹ « Jackson ta sœur est d’une humeur exécrable et elle dit que c’est ta faute. Est-ce que je peux savoir ce qui s’est passé cette fois ? » Elle s’était réellement plainte à leur père ? Comme une enfant. Ou bien étais-ce Mr Callahan qui lui avait tiré les vers du nez devant son attitude de sale gosse boudeuse. « J’ai plus besoin de te rendre des comptes papa, c’est une histoire entre elle et moi » Il n’avait aucune envie de raconter à son père leur dernière dispute en date. Pour qu’il lui dise quoi de toute manière ? Qu’il devrait s’excuser parce que Aurora a toujours souffert de l’absence de leur mère ? Lui aussi en a souffert seulement il a réussi à le cacher pendant toutes ces années. Après quelques conseils de la part de son père, conseil qu’il lui ressort à chaque occasion depuis 10 ans le brun finit par raccrocher en maudissant sa sœur d’avoir parlé de leur dispute à leur paternel. A qui d’autre en a-t-elle parlé d’ailleurs ? Une chose est sur c’est qu’elle se débrouillera pour le faire passer pour le méchant comme toujours et pourtant il n’est pas celui qui a demandé sa mort. Il finit par déposer son portable sur son lit et descend au salon afin de se changer les idées. Natsu, son petit shiba qui semble avoir envie de jouer l’accueille en bas des escaliers en remuant la queue. Le brun joue alors avec lui pendant de longues minutes avant d’entendre la sonnette retentir. Serait-ce Aurora qui viens s’excuser pour son comportement ? Il y a peu de chance, elle attendra très certainement que ce soit lui qui s’excuse ce qu’il n’est pas encore prêt à faire. Jake ouvrit la porte et tomba nez à nez avec Emmy. « Emmy ? » Ne put-il s’empêcher de déclamer avec surprise. C’était tout aussi étonnant que si cela avait été Eliza en fait. Si Jake a pour habitude de coucher avec l’une des sœurs Nelson-Riley lors des soirées mondaines il n’a en revanche aucune relation avec la seconde. Alors que fait-elle devant sa porte avec ce qui semblait être de la nourriture dans ses mains. « Coucou, comme tu vas ? Je te dérange pas j'espère » Il reste silencieux encore quelque seconde, se demandant si cette scène n’est en fait pas un rêve qui va probablement se transformer en rêve érotique. Un pincement discret sur sa cuisse lui fait prendre conscience qu’il ne rêve pas. Dommage il aurait bien aimé ce rêve c’est certain « Euh, ça va merci » Répond-il hésitant, comme si sa réponse aller jouer sur le reste de sa journée. Ce dont il était pratiquement sur car si toutes les femmes sont comme Aurora alors elles sont vicieuses et n’amène jamais à manger sans une idée derrière la tête. Et puis c’est quoi d’ailleurs cette nouvelle habitude d’amener à Jake à manger à chaque fois que l’on a besoin de lui ? Qui a dit qu’il se laissait acheter par de la nourriture ? Il observa la boîte qu’elle tendait vers lui et reconnut le nom du traiteur. Ok bon elle avait vu juste sur le choix du traiteur mais quand même. « Je me suis dit que cela faisait un moment qu'on ne s'était pas vu alors du coup j'ai été cherché à manger et me voilà » Ok alors là il n’y comprend vraiment plus rien. A quel moment exactement Emmy et lui sont-ils devenus amis ? Et puis comment elle sait qu’il adore manger traiteur ? Alors qu’il reste perplexe face à cette situation un rouleaux de tissus tombe de derrière elle dans un bruit assourdissant. C’est quoi ça encore ? « Et j'ai aussi un service à te demander. Si tu accepte sache que tu me sauvera la vie » Il l’avait bien dit que les femmes étaient vicieuse et qu’elle ne donnait jamais sans quelque chose en retour. « C’est dingue en ce moment tout le monde pense pouvoir acheter mon temps avec de la nourriture. Mais je dois dire que t’as été chez mon traiteur favoris alors je ne peux pas refuser » Surtout qu’elle avait du en avoir pour une sacré somme se dit Jake en se remémorant les prix « Vas-y entre, je vais ramasser ça » Dit-il en la laissant entrer pour finalement ramasser le rouleaux qui c’était écrasé au sol ainsi que les quelques affaires qu’elle avait soigneusement caché derrière elle. Qu’est-ce qui lui prenait soudain d’accepter de donner son aide à Emmy sans même avoir demandé ce qu’il devait faire. Et puis il ne la connait même pas Emmy, il a du lui parler deux fois tout au plus lors de certaines soirées de son père ou Eliza avait été invité. Une fois la porte refermée il se tourne vers la jeune femme. « Tu comptes faire quoi avec tout ce tissu exactement ? Me refaire ma décoration d’intérieur ? Je te remercie mais j’aime bien mon appart ainsi » Oui, Jake ignore le métier de Emmy. En réalité il l’a certainement su un jour mais cette information semble s’être effacé. « Tu sais que je ne suis pas marchand de tapis hein ? Non parce que j’ai pas vraiment la tête ou même l’accoutrement quand même » Il cherchait une explication plausible à la présence de tout ce matériel avec elle mais Jackson a toujours été nul en devinette. « Donne je vais aller faire réchauffer ça le temps que tu m’expliques comment je vais te sauver la vie » Finalement il aimait bien être affublé de cette mission. Lui sauver la vie, comme un super-héros, même s’il aurait bien aimé coucher avec la demoiselle en détresse dans son scénario mais ici il s’agissait d’Emmy. La jolie, gentille et douce Emmy et qui plus est la sœur d’Eliza. Son scénario tombait à l’eau. Il n’allait pas se taper les deux sœurs Nelson-Riley.


La confiance, c'est comme une gomme.  On peut pardonner, mais à force, quoi que l'on fasse, elle finira toujours pas rétrécir jusqu'au jour où elle disparaîtra complètement. Car toute confiance à ses limites. — .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 66
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Leighton Meester
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ❋ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ❋ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ❋ Pio Esposito (Aaron Tveit) ❋ Martin Palmer (Ben Barnes)
›› more about me

Re: You, me, food, you can't refuse [Jake] ✻ ( Mer 14 Fév - 19:02 )











Je savais qu'en allant chez Jake je prenais un risque. Nous n'étions pas vraiment amis, ils étaient même rare que nous nous parlions en fait. Il avait beaucoup plus d'affinité avec Eliza. J'étais un tantinet jalouse parce que j'avais toujours eu un crush sur Jake depuis toute petite, mais en même temps niveau caractère, c'était tout à fait normal qu'il se sente plus à l'aise avec Eliza qu'avec moi. J'étais peut-être un peu trop exubérante par moment. De toute façon ce soir je n'avais pas vraiment le choix, il était mon dernier secours et aussi le seul. Puis j'étais heureuse d'avoir une occasion toute faite pour passer du temps avec lui. Avant de venir j'avais quand même était prendre à manger, parce que cela ne se faisait pas de venir les mains vides, surtout quand on venait pour demander un service.
En ouvrant la porte, je voyais la surprise sur son visage. De toute évidence il s'attendait à voir beaucoup de monde derrière sa porte, mais certainement pas moi. Je crois même que je n'aurai même pas été sur sa liste s'il avait du en faire une. « Emmy ? » En personne oui. « Je sais que tu es plus habituée à voir Eliza, d'ailleurs j'aurai peut-être du lui demander de t'envoyer un message. Pardon la prochaine fois je viendrais avec Eliza » Il se sentirais sûrement beaucoup plus à l'aise avec la présence de ma sœur aînée. Je me sens un peu idiote pour le coup, mais maintenant que je suis face à lui, il est trop tard pour faire demi-tour, alors je reprends vite contenance en lui demandant comment il va. « Euh, ça va merci » Très bien, mon plan n'était pas gagné d'avance. D'habitudes je savais très bien faire la conversation, je pouvais même la faire toute seule quand Eliza ne m'écoutait que d'une oreille distraite, mais là ça ne fonctionnait pas, alors je misais tout sur la nourriture et je tendais fièrement les paquets que j'avais été chercher chez le traiteur juste avant de venir sonner chez lui. Et parce que je ne voulais pas l'induire en erreur sur mes intentions, j'ajoutais rapidement que j'avais un service à lui demander. Au moins je lui laissais la possibilité de dire non s'il en avait envie. Cela me rendrait triste, mais il avait le droit. « C’est dingue en ce moment tout le monde pense pouvoir acheter mon temps avec de la nourriture. Mais je dois dire que t’as été chez mon traiteur favoris alors je ne peux pas refuser » Acheter quelqu'un avec de la nourriture c'était un peu la chose la plus facile au monde. « J'imagine que c'est plus simple de convaincre quelqu'un quand il a le ventre plein et l'esprit un peu ailleurs d'avoir trop mangé » En tout cas je ne voyais pas d'autre explications, mais j'étais contente que cela ai fonctionné. En plus j'avais été chez son traiteur préféré donc c'était autant de point en plus pour moi. « Vas-y entre, je vais ramasser ça » En plus il était un vrai gentleman. « Merci beaucoup » Il me laissait entrer chez lui pendant qu'il rentrait toute mes affaires pour les déposer dans le salon. C'était très rare que je me sentes comme ça, mais je devais dire que j'étais toute intimidée d'être chez lui. « Tu comptes faire quoi avec tout ce tissu exactement ? Me refaire ma décoration d’intérieur ? Je te remercie mais j’aime bien mon appart ainsi » Je le regardais en rigolant. Non, non la décoration intérieure ce n'était pas du tout mon domaine. « Oh non, ce n'est pas du tout pour ça. C'est même à des années lumières de la décoration ce que je compte faire avec ça » Après avec de l'imagination et du talent, il était certainement possible de faire beaucoup de choses avec un rouleau de tissus. « Tu sais que je ne suis pas marchand de tapis hein ? Non parce que j’ai pas vraiment la tête ou même l’accoutrement quand même » Si au début je pensais qu'il disait cela pour rire, je me rendais bien compte qu'il était sérieux. Il n'avait donc aucune idée du métier que j'exerçais. « Il te manque définitivement quelque chose pour être marchand de tapis ça c'est sûr » il avait beaucoup trop de classe pour faire cela à mon avis. « Mais donc tu ne te souviens plus de ce que je fais dans la vie. Ce qui explique pourquoi tu as accepté aussi facilement alors » C'était sûrement une chance pour moi en tout cas. « Donne je vais aller faire réchauffer ça le temps que tu m’expliques comment je vais te sauver la vie » Je lui donnais les plats, tout en le suivant dans la cuisine. « Alors du coup pour poser les bases, sache que je suis styliste. Mes collections sont présentés dans le monde lors des différentes fashion week » J'avais déjà des tonnes d'idées pour ma future collection, et il fallait que je trouve le temps de coucher tout cela sur le papier pour être sûre de ne rien oublier. « Je fais aussi du sur mesure quand quelqu'un me passe une commande. Par exemple si tu veux un nouveau costume. Ou régulièrement je fais des robes à Eliza parce qu'elle m'inspire beaucoup » Eliza avait une silhouette tellement parfaite que tout les styles de robes lui allaient à merveille. Alors oui quand j'imaginais mes collections, quand je faisais mes croquis j'avais ma sœur en tête pour l'essayage. Bien souvent j'avais essayé de la convaincre de défiler pour moi, mais elle n'avait jamais voulu. « Et donc aujourd'hui, j'ai eu la chance d'avoir un appel du Palais de Buckingham » Le dire, l'annoncer à quelqu'un me donnait encore des frissons partout sur le corps. J'étais la femme la plus heureuse du monde. « On m'a demandé de créer 5 costumes pour le mariage du Prince Harry. » Cette fois je ne pouvais plus me retenir et je sautais sur place pour exprimer toute ma joie et mon excitation. J'avais la possibilité de pouvoir habiller le Prince Harry en personne. C'était tout simplement exceptionnel.




lumos maxima


† Everybody's gonna love today
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: You, me, food, you can't refuse [Jake] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

You, me, food, you can't refuse [Jake]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération