Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie]

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1639
›› Pseudo : Sashamour - Claire
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Draven-Harley
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Dim 4 Fév - 12:46 )




Père + Fille
« Destination unknown with my baby girl. »
Nous sommes vendredi, il fait encore à peu près doux pour la saison et j'ai profité d'un jour de congé pour rendre visite aux parents. Quelques voisins profitent du soleil pour s'occuper de leur jardin, comme moi et mon père qui bricolons un peu à l'extérieur. Ça fait quelques semaines que j'ai promis de venir réparer la tondeuse. La chienne elle, en profite pour gambader sur la pelouse, me ramenant parfois la balle pour que je la lui lance. Je finis par jouer avec elle pendant une bonne demi heure une fois notre tâche achevée avec la tondeuse.

Ma mère nous observe depuis la terrasse, le sourire aux lèvres. A mon arrivée, elle m'a un peu boudé en apprenant que j'embarquais ma môme pour une escapade surprise parce qu'elle comptait à ce que je passe au moins par chez eux en sa compagnie avant notre départ. Mais pour ne pas perdre de temps, je compte prendre la route aussitôt après être passé la récupérer à la sortie des cours. D'ailleurs, ses affaires sont déjà prêtes et je me fais une joie de lui faire la surprise de ma venue. En effet, à la base, ce n'est pas ma semaine de garde et elle aurait normalement du passer le week-end chez sa mère mais exceptionnellement, j'ai demandé la permission à Maggie de l'avoir. Je m'y suis directement rendu ce matin pour le lui demander en face plutôt que par téléphone, pendant que Mack se trouvait en cours. Dans mon euphorie alors qu'elle a accepté ma requête, je me suis surpris à lui déposer un baiser de remerciement sur la joue. Le genre de geste que je n'avais plus eu depuis longtemps. Ça m'a fait drôle sur l’instant.

Et bref, dès lors, j'ai donc préparé quelques affaires pour ma gosse et moi. Puis je suis venu partager le repas de midi avec mes parents puis y ai passé l'après-midi. Alors que la fin d'aprem approche, je discute avec ma mère qui n'a pas boudé bien longtemps finalement et s'est mise en tête de préparer des cookies pour sa petite fille et moi pour le trajet. Ça l'a fait rire de savoir comment j'envisageais ce petit séjour, à savoir qu'en gros, Mack et moi allons nous aventurer au hasard sur les routes jusqu'à tomber dans un coin qui nous plaira et où nous nous poserons plus ou moins pour le week-end. Quoi que rien n'empêche de faire un bout de route encore le lendemain selon ce qu'il y aura d'intéressant à visiter dans les environs.

L'heure approche et je dois les quitter. Ma mère me refile une boite où elle a glissé les cookies. Je ne peux m'empêcher d'en chiper un tandis que je me dirige vers la voiture avec Lenny qui remue son petit bout de truffe. Elle a droit à un tout petit morceau. Durant le trajet, je la voie se lécher les babines dans le rétroviseur central et lui fais signe du doigt que non, terminé, elle n'aura pas un morceau de plus.
En arrivant sur le parking du lycée, j'ai un peu d'avance et à part quelques voitures arrivées elles aussi avec un peu d'avance, c'est désert. La sonnerie qui annonce la fin des cours retentit bientôt et je descend du véhicule,  accompagné de la chienne, pour me poser contre l'aile avant du pick-up. Je me suis offert ce Nissan Navara il y a peu, j'ai toujours adoré les pick-up, surtout les gros monstres imposant dans ce style. Il y a une banquette à l'arrière, c'est assez spacieux et la remorque arrière peut se couvrir.

Nissan Navara:
 

J'en profite pour me griller une clope tandis que les premiers lycéens font leur arrivée. Lenny est posée à mes pieds et certains mômes semblent craintifs en voyant un Rottweiller. Je te repère bientôt parmi la foule et lorsque tu percutes sur ma présence, j'ouvre les bras comme dans l'attente que tu t'y précipites en espérant voir la surprise mêlée de joie de me voir là à la place de ta mère.


©️ 2981 12289 0


Life sucks without you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : sadgal.
›› Célébrité : sadie sink
›› more about me

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Dim 4 Fév - 19:25 )




Père + Fille  
« Destination unknown with my lovely daddy. »
Nous étions vendredi, il était bientôt l’heure de la sonnerie, de la libération, du week-end et j’avais franchement hâte de passer les portes de ce lycée parce que cette semaine a été très… barbante. J’aime l’école, je ne suis pas du genre à trop sécher même si ça m’arrive de temps en temps de ne pas y aller un petit après-midi, mais là… Entre la mauvaise ambiance qui régnait dans la classe à cause de certaines disputes, la photo de classe qui a pris trois plombes à se faire, les profs absents et l’exercice incendie dont on ne voyait pas la fin, c’était le pompon. Heureusement que Brianna était avec moi pour supporter tout ça, hein ? J’étais assise au fond de la classe en train d’écrire le cours de géographie sur mon cahier tout en blablatant avec Brianna comme on le faisait toujours puis… cinq, quatre, trois, deux, un, la sonnerie annonçant la fin de la journée retentissait enfin et donnait place à une vague d’adolescents qui se bousculaient tous pour quitter la classe le plus vite possible et retrouver leurs occupations. Certains rentraient chez eux tandis que d’autres iraient sûrement à une soirée, c’est ce que j’ai entendu dans la journée… des filles faisaient une soirée et une bonne partie de la classe était invitée… sauf moi, bien entendu.

J’ai rangé mes affaires puis j’ai hissé mon sac sur mon épaule, suivant Brianna en dehors de la classe tout en souhaitant un bon week-end à Mr. Ferdinand, un prof cool mais qui a la mauvaise habitude de toujours faire des blagues un peu lourdes à ses élèves. Dire ‘poto’ et ‘swag’ ne vous rendra pas votre jeunesse, Monsieur, croyez-moi. On descendait les escaliers du lycée tout en discutant de cette journée qu’on a bien vu passer avec Brianna, elle avait les yeux rivés sur son téléphone, sur ses réseaux sociaux comme d’habitude. « Arrête avec tes likes là… ‘Faudrait trop que tu passes une journée sans téléphone pour que tu te rendes compte d’à quel point c’est inutile ce truc. » je lui disais en passant les grilles du lycée. J’avais aussi un téléphone comme toutes les filles de mon âge, mais j’étais pas toujours dessus, loin de là… Il me servait principalement à envoyer des messages et à donner des coups de fil même si j’avoue qu’il m’arrive parfois de jouer à Candy Crush ou d’autres jeux.

J'ai tourné sur moi-même pour chercher ma mère qui m’avait promis de venir me chercher ce soir-là. C’était le début de sa semaine avec moi alors je me doutais qu’elle ne raterait ça pour rien au monde, pourtant, j’ai bien été surprise quand mon regard a rencontré celui de mon père, adossé contre l’aide de son pick-up avec une clope au bec. Merde, qu’est-ce qu’il faisait là ? Je me questionnais mais je me sentais obligée de sourire, il provoquait toujours cet effet chez moi, je sais pas pourquoi, quand je le vois j’ai toujours envie de sourire. « C’est pas ta mère qui devait venir te chercher aujourd’hui ? » Brianna me regardait, confuse elle-aussi. « Si… Peut-être qu’elle a pas pu… » J’haussais les épaules avant de reprendre. « Je sais pas ce qu’il se trame. On se voit peut-être demain ? Envoie-moi un message. » Je me suis approchée d’elle pour la serrer brièvement dans mes bras comme je le faisais chaque soir puis je m’approchais de mon père avec un gros sourire, mon sac sur le dos. « Tu m'as trop manqué ! Maman a eu un empêchement ? » Je lui demandais tandis que je venais lui faire un petit câlin à lui aussi, en profitant pour lui donner un petit baiser sur la joue. Je sais que c’est le genre de trucs tabous au lycée mais j’ai toujours été comme ça avec mes parents, et publiquement ou pas, c’est pas des ados qui vont m’empêcher de serrer mon père dans mes bras. « Ça va, mon bébé ? » Je quittais les bras de mon père puis je m’agenouillais pour caresser Lenny, mon petit chien chien d’amour même si elle est loin d’être petite…



©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1639
›› Pseudo : Sashamour - Claire
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Draven-Harley
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Mar 6 Fév - 10:55 )





Père + Fille
« Destination unknown with my baby girl. »
Clope au bec, je hasarde mon regard sur la foule des élèves qui s'amassent à la sortie comme s'ils se précipitaient hors de l'enfer. Je te repère au loin parmi quelques têtes tandis que tu sembles chercher après Maggie. Tu te trouves en compagnie de ton inséparable. Brianna et toi c’est une jolie amitié qui vous lie et ça fait plaisir de voir à quel point vous êtes proches. Cette môme est franchement extra. Je suis heureux que ce soit ce genre de fille qui compte parmi tes fréquentations plutôt que je ne sais quelle pouf superficielle qui peuple le lycée.
Tu me repères bientôt et ton sourire fait écho au mien. Brianna semble t'adresser quelques mots puis vous partagez une étreinte avant de vous quitter. Tu me rejoins avec un sourire enthousiaste.

« Tu m'as trop manqué ! Maman a eu un empêchement ? »

- Toi aussi p'tit chat. Nope, disons plutôt que j'ai voulu te faire une surprise, déclarais-je alors que je réponds à ton étreinte en te serrant fort contre moi. Tu déposes un baiser sur ma joue et je me laisse gagner comme à chaque fois que tu te laisses aller à ce genre de démonstration publique, à un sentiment de fierté. La plupart des ados s'y refusent prétextant que c'est se taper la honte alors je m'estime chanceux que tu te foutes du qu'en dira-t-on.
Tu t'agenouilles près de Lenny qui se laisse papouiller avec plaisir, te filant un petit coup de langue pendant que je t'explique ainsi la raison de ma présence.

- Je t'embarque en virée. J'ai la permission de ta mère et ce sera toi mon co-pilote, dis-je en m'apprêtant à récupérer ton sac à dos. C'est-à-dire que, on roule et tu choisis le trajet au hasard. Ça sera toi le guide, le but étant de se barrer au hasard et de se poser dans un coin sympa, peu importe où tant que ça te plait.

Je passe une main dans tes cheveux puis fais le tour du véhicule, t'informant que tes affaires sont déjà prêtes et qu'on part sur le champ sauf si tu tiens absolument à récupérer quelque chose chez Maggie ou à la maison. Grimpant à bord après avoir attaché Lenny sur la banquette arrière, je récupère quelque chose que j'ai amené avec moi. C'est enfantin et sûrement plus de ton âge mais j'ai pensé à prendre l'une de tes peluches préférées de lorsque tu étais plus jeune, l'est-elle sans doute encore d'ailleurs, je ne sais pas.
Avant de démarrer, je me penche un instant vers l'arrière et récupère la boite de cookies.

- Tiens, ta grand-mère a pensé à nos estomacs durant le trajet. J’ai déjeuné là-bas à midi et y ai passé l'après-midi, elle me faisait un peu la gueule au début de savoir qu'on ne passerait pas faire un petit coucou en partant mais tu penses bien que ça n'a pas duré et elle a préparé des cookies pour nous deux. Bouffe pas tout ok ? J'en veux aussi !

Je démarre, indiquant à Lenny de se coucher à l'arrière. je te donne quelques news aussi de ton grand-père avec qui on a bricolé une bonne partie de l'aprem. Je te fais signe de me filer un biscuit.

- Ils sont encore meilleurs que d'habitude, je sais pas ce qu'elle a mis dedans, on dirait des smarties ou un truc du genre. Elle a dit que c'était ses premiers cookies arc-en-ciel. C'est une réussite, pas vrai ?

Nous quittons tranquillement le parking tandis que "Wow", un morceau de Marilyn Manson résonne dans l'habitacle (clic clic) . On passe non loin de Brianna à l'autre bout du parking et je klaxonne en guise de salutation pour attirer son attention avant d'esquisser un signe de la main.

- Bien, ton rôle débutera dès la sortie de la ville. Mais choisit déjà quelle direction prendre à partir d'ici, nord est ouest ... mentionnais-je vite fait.

Bon, à part si tu veux repasser récupérer quelque chose chez l'un ou l'autre.

- J'ai pris de la musique que tu aimes aussi, enfin je pense. Jette un œil dans les cd que j’ai pris et dis-moi. Si y'a besoin d'aller récupérer certains albums que tu aurais aimé écouter pendant le trajet, y'a toujours moyen.

©️ 2981 12289 0




Life sucks without you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : sadgal.
›› Célébrité : sadie sink
›› more about me

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Sam 10 Fév - 13:31 )




Père + Fille  
« Destination unknown with my lovely daddy. »
J’avais pas prévu de revoir mon père ce soir-là, pas du tout. Ma semaine chez lui prenait fin et comme d’habitude, je devrais passer la prochaine chez maman. Mais il était là avec sa voiture, prêt à me récupérer comme si j’allais passer une autre semaine à ses côtés. J’avais envie de retrouver ma mère, elle me manquait vraiment mais voir mon père me réchauffait aussi le cœur. Une surprise, j’adore les surprises et je sais qu’en général, quand mon père veut me surprendre, il n’y va pas de main morte… « Une surprise… ? » je lui demandais en le serrant dans mes bras, je l’ai embrassé puis je me suis agenouillée pour faire des petites caresses au chien qui avait l’air heureux de me voir, la langue pendouillant. On peut dire ce qu’on veut sur les rottweiller, Lenny c’est la plus mignonne.

Il me faisait sourire, il me faisait marrer… Incroyable l’influence que mon père avait sur moi. Je pouvais être en larmes à cause d’un truc ultra grave qu’il débarquerait et réussirait à me faire sourire en un rien de temps. « Un road-trip ? » Il voulait qu’on prenne la route sans savoir où aller, que je choisisse notre chemin et qu’on s’arrête dans l’endroit qui me ferait le plus de l’œil. Une sortie comme ça, une activité comme celle-ci entre père et fille, ça ne se refuse pas. Mon père sait que j’aime sortir, que j’aime découvrir de nouveaux endroits… c’est fait pour moi ça, il me connaît par cœur. « Je trouve que c’est une super idée… mais j’ai pas mes affaires… » Je le laissais récupérer mon sac puis je m’installais dans la voiture tout en écoutant mon père me prévenir qu’il m’avait préparé un sac et que tout était prêt, sauf si j’avais besoin d’autre chose… Mais non, partir à l’aventure avec le strict minimum, ça me bottait grave alors on pouvait déjà prendre la route. Ah, mon père, il pense à tout... La seule chose que je craignais, c’était qu’il ait préparé des fringues pour moi et qu’il ait pas trop suivi mes goûts vestimentaires… Non papa, porter une jupe avec un col roulé, ça ne se fait pas. (Mais papa est pas aussi con que ça, alors je ne m’inquiète pas trop)…

J’ai attaché ma ceinture et je t’ai regardé faire le tour du véhicule pour monter à ton tour, me donnant une peluche que je connaissais très bien. Un petit ourson tout mignon que j’ai depuis déjà de nombreuses années. Un cadeau de papa et maman quand j’étais encore très petite, j’y étais très attachée… « C’est gentil, merci papou… mais si je voulais un nounours pour dormir, je t’aurais demandé toi. » Ouais parce que niveau taille, y a quand même une grosse différence entre Harry l’Ourson et Sacha le papa.

Les jambes croisées, je gardais la peluche sur mes genoux et je me penchais un peu en avant pour allumer la radio et y glisser un CD de Marilyn Manson, des chansons que je sais que mon père adore. J’augmentais un peu le volume, assez fort pour mettre une bonne ambiance dans la voiture mais assez bas pour qu’on puisse quand même communiquer entre nous. « On pourra toujours passer la voir en rentrant… ou on aurait pu aller la voir tous les deux si Monsieur m’avait prévenu. » Un roulement de yeux, j’avais cours donc j’ai pas pu aller lui rendre visite avec mon père mais bon, peut-être que j’aurais pu sécher un peu ? La famille, c’est important, plus important que l’école.

J’ouvrais la boîte remplie de cookies que mon père me tendait, jetant une super bonne odeur de pâtisserie dans la voiture. Ma grand-mère a toujours super bien cuisiné, et en voici encore une preuve… Des cookies aux smarties, quelle génie. Je ne lui ai pas laissé le temps de terminer sa phrase que je me mettais déjà à en grignoter un, gardant la boîte sur mes genoux près de mon petit ourson. « Je vais essayer de t’en garder, t’inquiète pas ! » je lui promettais la bouche pleine, dévorant l’un de ces merveilleux cookies…

Mon père prenait le volant et on quittait enfin le parking du lycée, je lui disais au revoir pour les deux prochains jours et bon sang, qu’est-ce que ça me faisait du bien. « Alors… On va prendre… Le Nord Est, je le sens bien. » Je disais sans aucune réelle idée d’où on allait atterrir. J’habitais Cap Harbor depuis pas mal de temps maintenant mais je ne connaissais pas trop les environs, je ne quittais que très rarement la ville. « Pour la musique, t’as pris de bons trucs. Au pire, pas besoin de retourner chez maman, on peut toujours les mettre avec mon téléphone… » Brancher son téléphone à la voiture, mettre de la musique à fond… Vive la technologie !

Et nous voilà en train de partir tous les deux en road-trip entre père et fille…  

©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 24/04/2016
›› Commérages : 1639
›› Pseudo : Sashamour - Claire
›› Célébrité : Tom Hardy
›› Schizophrénie : Sam-Draven-Harley
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Dim 11 Fév - 16:37 )




Père + Fille  
« Destination unknown with my baby girl. »
Avoir pensé à apporter cette peluche pour accompagner notre virée semble te faire super plaisir. Un doux sourire s'installe au coin de mes lèvres.

« C’est gentil, merci papou… mais si je voulais un nounours pour dormir, je t’aurais demandé toi. »

- Humpf chaton, t'abuses un peu là ! dis-je en laissant échapper un rire. Je passe une main dans tes cheveux pour te les ébouriffer un instant.

- T'es ma môme rien qu'à moi, tu sais ça ? Bon ok, un peu beaucoup à maman aussi ... . T'as pas intérêt de changer avec le temps, veille à toujours garder cette part enfantine et câline ok ? Au moins un peu. Faut pas être trop sérieux dans la vie.

La peluche calée contre toi, je trouve l'image attendrissante, ce qui m'inspire une bêtise.

- Au fait, j'ai éternué dessus par inadvertance tout-à-l'heure, dis-je pour déconner en te tirant la langue d'un air espiègle histoire de te dégoûter. Je ris tout seul de ma bêtise une seconde en imitant un rire diabolique puis me reprend par un raclement de gorge. T'as vu un peu comme tu rends ton père débile ?! Bravo !

La musique résonne bientôt à travers l'habitacle, tu pousses un peu le volume et je bouge légèrement en rythme avec la musique tandis qu'on prend la route. J'évoque une partie de la journée passée chez tes grands-parents. La tondeuse avait bien besoin qu'on s'occupe enfin d'elle. Au moins, le soucis est réglé désormais. A propos de Mary-Ann, tu suggères qu'on pourra passer les voir à notre retour. Bonne idée ! En te refilant la boite de cookies, je te mets en garde quant à ne pas tout engloutir d'un coup.

« Je vais essayer de t’en garder, t’inquiète pas ! »

- Un peu ouais que tu vas m'en garder sale môme ! Files-en un autre tiens, dis-je dans la foulée.

Je t'explique un peu le but de cette virée au hasard, durant laquelle tu me serviras de co-pilote ou du moins de guide. Tiens d'ailleurs, je songe que je te ferais bien tester la conduite sur un chemin de terre où ça ne craint rien. Il faudra prévoir ça. Pour l'instant, je t'invite à choisir la direction à prendre.

« Alors… On va prendre… Le Nord Est, je le sens bien. »

- Ok chef ! On va longer la côté jusqu'à Jacksonville à environ une heure d'ici et ensuite on verra si on continue le long de la côté ou si on remonte sur les terres, déclarais-je en songeant qu'en continuant un peu sur la côte après Jacksonville il y a la Croatan national forest qui est un coin sublime à voir. Mais qu'on longe la côte ou qu'on remonte au nord ouest après Swansboro, on la longera sur un sacré paquet de kilomètres d'un côté comme de l'autre vu l'étendue, donc ça ne change pas grand chose.
Je te fais d'ailleurs part de cette réflexion et te demande si tu te souviens que nous y sommes allés avec ta mère lorsque tu étais toute môme. Je t'indique après un certain temps de route que tu peux mettre la musique que tu veux à partir de ton téléphone si t'en as assez de l’album en cours.

Nous faisons bientôt une petite pause le long de la route pour admirer la vue arrivés à  Swansboro. Ça fait une heure et demi qu'on roule désormais. Ça fait du bien de se dégourdir les jambes. Lenny bondit de voiture aussitôt la portière ouverte. La petite ville est pleine de charme avec ses quelques façades en centre ville dignes des western avec leur lambris de bois colorés et haut où figurent l'enseigne des quelques échoppes dans ce style.  Nous marchons près de la rive en direction du port et nous nous arrêtons par un vendeur de beignets avant d'aller nous hasarder sur un ponton.

- Selon le trajet que tu choisiras pour la suite, je connais un resto où j'ai eu l'occasion de manger à plusieurs reprises lorsque je bossais encore dans le transport du bois. La cuisine est super bonne et l'intérieur de resto est vraiment charmant.

Je t'adresse un regard et ajoute.

- Mais pour ça, t'as une chance sur  trois de tomber sur le bon chemin. Ce serait con de louper un super dîné si tu te plantes, pas vrai ? dis-je pour te mettre la pression et te défier de trouver la bonne route pour nous y rendre. A savoir que je te laisse une marge d'erreur de tant de kilomètres.

Oui j'ai fait exprès de ne pas préciser la marge de kilomètres en question pour t'embêter.

- Si par ta faute on loupe ce resto, tu seras interdit de viande pendant une semaine ma petite ! menaçais-je pour de faux. De toute façon t'es trop accro à ça pour pouvoir t'en passer plus de quelques petits jours. Tel père telle fille, un repas sans viande chez les Fitzy c'est aussi fade qu'une ridicule assiette de petits pois.
Assis sur le bord du ponton, je remue les jambes dans le vide. Lenny joue plus loin, observant l'eau en arpentant le ponton d'un côté puis de l'autre. Le soleil se couche tardivement aujourd'hui et nous avons droit de profiter d'un joli spectacle tandis que le ciel se pare de reflets orangés alors que le soleil termine sa course vers l'horizon.

- Tu veux passer un coup de fil à Maggie ? te proposais-je en songeant qu'elle sera sûrement rassurée de savoir où on en est de notre périple. D'ailleurs il vaut mieux le faire, ce n'est pas vraiment une question. Elle m'a un peu autorisé ce week-end exceptionnel en comptant sur le fait de pouvoir compter sur quelques nouvelles régulières.

©️ 2981 12289 0


Life sucks without you.
©️ okinnel.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 60
›› Pseudo : sadgal.
›› Célébrité : sadie sink
›› more about me

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( Dim 18 Fév - 19:50 )




Père + Fille  
« Destination unknown with my lovely daddy. »
J’ai beau toujours dire que je suis loin d’être une gosse du haut de mes quinze ans, j’en suis une. Comme certaines filles de mon âge, j’aurais pu jeter le tas de peluches accumulé pendant toute la durée de mon enfance, j’aurais pu me débarrasser de mes vieilles poupées qui traînent au fin fond d’un placard de ma chambre mais je l’ai jamais fait. Grandir, faut avouer que c’est tentant. Pouvoir travailler et arrêter l’école, avoir son propre argent pour faire ses propres dépenses, avoir son propre chez-soi, être plus libre qu’on l’est à quinze ans, ne plus être traitée comme une gamine… Parfois, j’ai vraiment envie d’avoir la majorité mais ça ne dure jamais longtemps parce que même si le temps passe vite, j’aime être une enfant, une adolescente. J’aime pouvoir passer mes journées à glander, à jouer au foot et à embêter papa et maman. J’aime leur faire des câlins, les rejoindre en plein milieu de la nuit dans leur lit comme si j’avais cinq ans, j’aime pratiquement tout dans l’adolescence… Et mes peluches comprises. Je savais pas pourquoi mon père a décidé d’emmener une peluche avec nous durant notre petit périple, j’y pensais pas sur le moment mais je me dis que c’est peut-être parce que lui non plus ne veut pas me voir grandir, me trouver un petit-ami, quitter le domicile familial… Je suis leur seule fille, ils sont sûrement eux aussi restés collés à cette image infantile de moi, je trouve ça mignon même s’ils doivent bien se douter qu’un jour, je prendrai mon envol comme ils l’ont eu même fait il y a quelques années de ça.

« Pourquoi, t’espères qu’à mes trente ans je dormirai toujours avec un doudou, que je continuerai de venir te réveiller en sautant sur ton lit comme une gamine ? » Au fond, j’aime le voir penser, parler de cette façon. Ça me fait même drôlement sourire. Je sais que j’ai de la chance d’avoir des parents aussi présents, aussi aimants. « Non non, Monsieur Fitzsimmons. Je sais bien que vous aimeriez encore m’avoir sous votre toit à cet âge-là, mais je serais sûrement déjà partie. C’est ce que font les jeunes adultes qui ont besoin d’un peu d’espace, vous savez… ? » Je prenais un ton sarcastique, on savait tous les deux que s’il y avait bien une personne qui prenait énormément de place entre nous, c’était bien moi. Si je pouvais limite m’attacher à lui pour le suivre partout, j’le ferais. Certains feraient tout pour ne plus avoir leurs parents dans leurs pattes, moi je fais tout pour les garder près de moi. Qualité, défaut ? Je garde ça comme une qualité.

« Heeeein ? » Prise par surprise, j’ai jeté la peluche sur la banquette arrière du véhicule d’un geste forcément abusé. Il y avait une chance sur deux qu’il me dise ça pour déconner, pour me faire chier mais comme j’ai une santé fragile et que je peux tomber malade pour un rien, j’ai décidé de le prendre au sérieux quitte à le voir se marrer… et c’est ce qui est arrivé. « Arrête, t’es bête ! » Je me suis vite empressée de lui donner un petit coup à l’épaule avant de me recaler dans mon siège, laissant Bébé Nourson allongé sur le ventre à l’arrière… Il en a vu des trucs le petit ourson alors voyager quelques heures à l’arrière d’une belle caisse, il supporterait à coup sûr.

J’en ai profité pour prendre la boîte à cookies et m’en enfiler quelques-uns du coup. S’il y a bien une raison pour laquelle j’aimais autant ma grand-mère, c’était pour ses talents culinaires… enfin, pas que. Elle est cool, elle est adorable, elle est marrante et super compréhensive. Je ne la vois plus autant qu’avant, quand j’étais petite mais je continue de lui rendre visite la plupart du temps accompagnée de mon père. À force de m’empiffrer, je me dis qu’elle aurait dû ouvrir un resto. Quel gâchis… « Est-ce que tu le mérites, hein ? Tu m’as fait croire que t’avais fait du mal à Nourson. » Je l’ai regardé d’un air sérieux durant quelques secondes, j’ai chopé un cookie dans la boîte puis j’ai croqué dedans avant de le lui tendre… Histoire d’un peu l’embêter. Une main sur le volant, une main tendue vers moi, quel conducteur de fou mon père.

J’ai décidé de la direction qu’on allait prendre, le Nord-Est. Je suis et j’ai toujours été une grosse brêle en géographie alors on va se fier au hasard. Si mon père me donne de petites indications à chaque fois, je choisirais notre itinéraire en fonction de ce que j’entendrais. Sinon, ce sera du bol. Peut-être qu’on allait finir au fin fond d’un coin paumé ?

On a continué de rouler un bon bout de temps, la musique toujours à fond dans la voiture. C’était la première excursion du genre avec mon père, mais il était évident qu’à chaque fois qu’on utilisait sa voiture que ce soit pour aller en cours ou aller au magasin du coin, c’était la fête dans le véhicule. On partait toujours la musique à fond, en train de se taper des barres comme pas possible. J’adore la relation qu’on a toujours eue.

On a finalement fini par faire une petite pause. On est sortis du véhicule pour se dégourdir les jambes avec Lenny puis on est allés rapidement au vendeur de beignets du coin. Grande mangeuse que j’étais, j’avais déjà faim et je ne pouvais pas passer à côté cette opportunité folle de pouvoir m’acheter deux petits beignets à la crème qu’on a fini par manger tous les deux sur le bord d’un ponton, balançant mes pieds nus à l’air, mes chaussures restées dans la voiture. J’écoutais mon père me bassiner la bouche pleine. Ne pas manger de viande pendant une semaine ? Impossible, je nous connaissais trop pour ça, je le connaissais trop pour me dire qu’il me laisserait vivre sans viande sept jours de suite. Moi, arrêter de manger de la viande ? J’ai déjà essayé en pensant aux animaux qui se faisaient découper sans même le vouloir et j’ai pas tenu plus de deux jours. « On le loupera pas ton resto, tu sais pourquoi ? Parce que quand ça sent la bouffe, j’ai une alarme dans ma tête et y a mon nez qui se transforme en radar. » Je lui répondais en blaguant, avec un petit sourire sur le bout des lèvres et un peu de grains de sucre sur le coin de la bouche. Peut-être qu’on allait le louper son resto, j’espérais pas parce que de la façon dont il le décrivait, ça semblait être un restaurant cinq étoiles.

Je tournais un peu la tête pour voir Lenny en train de se rouler seule dans l’herbe. Elle avait l’air de s’amuser, et j’espérais que mon père n’ait pas oublié de prendre quelques-uns de ses jouets. Son frisbee, son ballon qui fait pouet pouet. Je faisais une dernière bouchée de mon second beignet quand mon père m’a proposé de passer un coup de fil à ma mère. Il devait bien se douter que je ne refuserais pas, c’était même prévu plus tard dans la journée. « Ouais, sinon elle va s’inquiéter et je vais m’en vouloir d’être une fille indigne… » Je confirmais la question de mon père en sortant mon téléphone de la poche de mon pantalon. J’ai juste eu à le déverrouiller, à scroller un peu dans mon répertoire pour voir un « Maman » s’afficher. Quelques secondes après avoir appuyé sur l’icône verte, je l’avais au bout du fil et je la saluais tout en restant assise près de mon père. On se demandait l’une à l’autre comment ça allait, elle me questionnait sur ma journée de cours, sur l’avancement de notre petit séjour sur la route. Elle me demandait comment ça se passait, où nous étions arrivés et je lui racontais tout ça brièvement. On s’est échangé un « je t’aime » puis après cinq minutes d’appel, je raccrochais, laissant échapper un bref soupir. Même s’il n’y avait aucune raison de m’alarmer, de m’inquiéter, je me posais des questions. « Tu crois qu’elle m’en veut de pas passer trop de temps avec elle ? » Depuis quelques semaines, j’allais énormément voir mon père durant sa garde. Ses semaines de sept jours s’avéraient très souvent être des semaines de cinq jours et j’avais parfois l’impression qu’elle m’en voulait, que ça la blessait sans même en avoir la preuve. Je le sentais, c’est tout. Je continuais de balancer mes jambes dans le vide, mon regard perdu sur le soleil qui se couchait lentement.

« J’espère que tu m’as pris des vêtements chauds, parce que je commence vraiment à avoir froid… » Je me levais sur ces mots, le souffle du vent qui commençait à se faire voir sur mes épaules nues. J’ai pas géré du tout ce matin-là en n’enfilant qu’une robe et c’est dans ce genre de moments que je regrette de pas écouter ma mère qui me dit toujours de bien m’habiller. « On y va ? »
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Destination unknown with my baby girl [Sasha + Mackenzie]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération