Look what you make me do ✻ TIMOTHY

 :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Lun 5 Fév - 12:02 )

LOOK WHAT YOU MAKE ME DO ✻✻✻ « NOOOOOOOOOOOOOOOOON ! » Le hurlement d'un mâle humain se fait entendre dans la maison des Valentine. Ce dernier fait même trembler les murs. « POURQUOI T'AS FAIT CA ? » Matthias, il a limite les yeux qui sortent de ses orbites. Il regarde avec supplice l'écran de la télévision alors que cette dernière est éteinte. « C'est bon ... Tu les as déjà tous vu. » ET ? C'est pas une raison pour lui couper un épisode de Bob l’éponge comme ça, en pleins milieu. On sait jamais que la fin change de la dernière fois ! « Puis, j'ai envie de faire autre chose ... » Lissa lui grimpe dessus et lui enlève en quatrième vitesse son tee-shirt. Le brun se laisse faire, sans envie. Il ne se gêne même pas pour souffler et montrer son désintérêt total. « Sérieusement ? » Oui, sérieusement. « Je voulais regarder Bob l'éponge et après faire notre affaire. Je vais rentrer ! » Sa meilleure amie le pousse et lui jette de très jolie noms d'oiseux à la figure. Pas grave. Il assume mais au moins, elle comprendra qu'il ne faut pas rigoler quand un italien regarde une émission télévisée. Surtout que la dernière fois, elle lui avait tout un cirque parce qu'elle ne pouvait pas regarder son truc d'il-ne-sait-plus-quoi. Soit disant il faisait trop de bruit en mangeant sa pizza. Du n'importe quoi. « C'est ça, casse-toi. T'auras pas de glace comme ça ! » Wait a second. Il se retourne juste avant de passer la porte de la chambre. « Oui, tu as bien entendu, j'ai dit glace. » Ahow. Comment il peut résister à ça ? « Quel parfum ? » Attention, monsieur est super difficile pour le coup. Il aime juste pas celle au chocolat blanc. « Il y a vanille, caramel et citron. » C'est bon. Il bave. « Bon, je veux bi- ... » Son téléphone se met à sonner. Il ne cherche pas à s'excuser et décroche directement. A l'autre bout du fil, c'est son bras droit qui débite dans un italien parfait et rapide ce qu'il a appris de nouveau. Par chance, Lissa ne comprends pas un stricte mot et il se met donc à répondre dans sa langue maternel sans craindre quoi que se soit. Au bout de dix minutes, il raccroche enfin. « C'était qui ? » Hum ? Il relève la tête de son écran alors qu'il écrivait un SMS. « Heu ... C'était Sofia. » Il devra remercier sa soeur jumelle pour le sortir à chaque fois de ce genre de question piège. « Elle voulait quoi ? Ca semblait important ... » Le cerveau de Matthias a du mal à bien fonctionné et il sort l'excuse la plus débile qu'il trouve. « Baaaah ... Elle comprenait pas l'épisode de Bob l'éponge alors j'ai du lui expliquer. » Deux secondes après, il se tape le front en se rendant compte de ce qu'il vient de sortir. « Matthias ? » Oui ? Elle va gratter le coquille pour savoir, il le sent. Il est dans la merde. « Je dois filer de toute façon. Elle a aussi besoin d'aide pour étendre le linge ! » FAUX. C'était pour une toute autre raison mais celle-ci fera l'affaire. « Mais ! Matthias !! » Il court en bas des escaliers, plonge dans ses chaussures, récupère sa veste et file dehors dans la rue, sous les cries de sa meilleure amie qui ne comprends pas ce changement de situation. « Promis, je repasse ce soir manger de la glace ! » Hors de question qu'il ne goûte pas celle au citron. Et les deux autres aussi d'ailleurs.

A^près vingt minutes de marches, Matthias se retrouve devant le nora's cafe. Il jette un coup d’œil par la vitre pour voir la personne qu'il recherche. Parfait. Il allait faire son speech au culot. Il entre commande un jus d'orange et s'installe, sans même demander sur la chaise vide en face de ce fameux Timothy. « B'jour. » Il offre un de ses plus beaux sourires et continue sur sa lancée. « Je m'appelle Matthias Di Lazio. » Il a pas si connu que ça en ville, le jeune homme n'a pas vraiment du entendre parler de lui. « Je peux me joindre à toi ? » Timothy n'a pas vraiment le choix de refuser. L'italien a pris place et ne compte pas bouger ses petites fesses de là.  Un serveur passe à leur table et le brun commande pour eux deux. « Des pancakes, la même boisson qu'il a pris avant et remettez moi un jus d'orange. Grazie. » Toujours poli. « Si je peux me permettre, je pense qu'on va plutôt bien s'entendre tous les deux. » Ou pas. « Je peux te proposer du boulot. » BOOM. Matthias, il va droit au but. A voir si ça passe ou ça casse maintenant.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Jeu 8 Fév - 18:19 )

Look what you make me do
Matthias & Tim
Commencer une affaire, ce n'est pas si évident que ça.
Presque un rien pourrait me décourager et c'est très souvent le cas ces derniers temps. J'abandonne plus facilement et je passe vite à autre chose. Rapidement, les autres choses finissent aussi par m'ennuyer. Le fait que cette ville me parait morte ne m'aide pas plus que ça. Cette ville est très ennuyante et je ne comprends pas pourquoi Julie est là, hormis son travail. Je veux dire, son travail, elle peut bien aller postuler ailleurs. Sauf que ma bourrique de sœur me balance qu'Eddie ne peut pas abandonner ses amis ici. Ouais bah écoute, y a six milliards de gens sur cette fichue planète et donc, il aura d'autres occasions de se faire d'autres amis. Franchement, j'ai beau me faire insulter d'égoïste, mais j'y peux rien: je n'aime pas les petites villes où tout le monde pourrait presque connaître tout le monde. Encore, je suis même pas sûr que mon local y tiendrait, il n'aurait pas tenu sans l'aide financière de ma sœur. Je compte bien lui rembourser ceci dit, peut-être pas maintenant, mais plus tard quoi. J'ai essayé de l'avoir d'une autre manière, pas sûr que ça puisse marcher sur le long terme… En même temps, je n'ai pas vraiment le goût à faire cela sans Sammy. Je soupire devant mon café et je signe quelques papiers. Je ne suis pas resté chez Julie, je préfère lui laisser un peu de l'espace. Faudrait sérieusement que je m'achète moi-même un appartement, mais pour l'instant je ne roule pas sur l'or, donc ça… Cela viendra plus tard. Les mathématiques m'ennuient encore plus. Tout m'ennuie en fait. Même le café dans lequel je suis, ça m'ennuie. C'est dur de trouver le sens à la vie et ne pas savoir quoi faire en attendant la sortie de Sammy. En plus je viens de me faire arnaquer par son putain d'avocat… Que de base JE l'ai engagé et forcément, normalement, il devrait me tenir au courant. L'envie de retourner à New-York me démange depuis des semaines pour que j'aille lui dire DEUX mots. Qu'il comprenne qu'il ne faut pas me faire chier ! Il a refusé de me dire où est Sammy et quand elle pourrait sortir. Elle en a pour cinq ans, c'est déjà ça… Même si c'est long. Je ne me vois pas attendre, dans cette putain de ville, cinq ans à me tourner les pouces. A tâter le terrain en attendant son retour. Non, mais franchement, ça me fait chier là.

J'hésite à payer cet avocat à la con, mais je signe quand même mon chèque et c'est presque tout ce qu'il me reste. En fait, tout mon argent passe pour ce petit con d'italien. Faudrait vraiment je…

"B'jour."

Je relève mon regard et je fais face à un jeune homme qui vient d'interrompre dans mon plan d'attaque contre cet avocat de merde. Je ne l'ai jamais vu et immédiatement, je me méfie. Son sourire ne m'inspire pas confiance… Eh merde. Et si c'est l'un des gars qu'on m'a envoyé pour m'éliminer ? Ils ont quand même pas pu trouver mon identité aussi rapidement et facilement comme ça. Ca m'étonnerait que ça vienne d'eux. Je reste quand même sur mes gardes… Jusqu'à ce que ce gamin se présente contre toute attente. Di Lazio ? Jamais entendu ce nom Italien de ma vie et directement il me tutoie. Il doit me connaître. Oui, sinon il ne m'aurait pas parlé comme ça et encore, les gens ne viennent pas s'asseoir en face des inconnus comme ça dans ce coin. C'est pas New-York ici. En tout cas, s'il me connaît, il doit savoir que je n'aime pas être dérangé le matin. " Si je te disais non, tu ne bougerais pas de là quand même..." Sur ces mots sérieux, je ferme le dossier à l'abri de son regard. Je ne suis pas d'humeur à sourire, surtout pas quand cet inconnu semble être décidé de partager le petit-déjeuner avec moi. Dans tous les cas, c'est un Italien, à son accent et aussi à son allure. Je croise les bras sur la table et l'observe avant de détourner le regard vers le serveur. " Café noir." lui rappelai-je avant de lui sourire un peu, mais aussi rapidement ce sourire disparaît quand j'entends à nouveau sa voix.

Donc il me connaît. Il a dû enquêter sur moi avant de venir me parler comme ça du jour au lendemain. " Pas intéressé." lui réponds-je avec un léger air méfiant alors que je termine ce qui reste de mon premier café. Il m'a balancé que nous sommes fait pour nous entendre, puis cette proposition, j'avoue que je ne m'attendais pas à être abordé de la sorte. Donc il est venu, a commandé des pancakes pour que je bosse avec … Ou pour lui. Ce jeune ? Où est ce que le monde va en ce moment…? " J'imagine que tu connais mon nom et mon histoire, sinon, quel intérêt de me proposer un boulot alors que j'en ai déjà un ?" lui dis-je en Italien, sans m'inquiéter au risque qu'il ne me comprendrait pas. Je m'affale un peu contre la chaise, pour laisser de l'espace au serveur qui sert de suite les pancakes, les boissons et nous laisse à nouveau tranquille.
electric bird.



Sometimes you piss me off
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Jeu 1 Mar - 10:34 )

LOOK WHAT YOU MAKE ME DO ✻✻✻ L'italien est jeune, a la limite encore immature. Il pense encore bien trop aux décolletés des filles et a ce qu'elles peuvent lui procurer qu'a ses études qui approchent de la fin et a son marché noir en plein essor. Néanmoins, il doit jouer au petit recruteur aujourd'hui. Son équipe à quelqu'un dans le viseur. Un certain Tim. Il a lu le dossier en béton qu'ils ont créé sur lui afin qu'il se dise s'il le prenait ou pas. Le prendre, oui. Matthias était d'accord avec le reste de son équipage pour dire qu'ils avaient besoin de sa force et de son caractere pour continuer à prospérer. Arriver à le faire venir, par contre, se serait plus dure. Par chance, l'italien tombe sur lui alors qu'il s'arrete juste dans un café. C'était maintenant ou jamais. Il saisit sa chance et s'assoit avant même de recevoir une réponse à sa question. " Si je te disais non, tu ne bougerais pas de là quand même..." C'est qu'il comprends vite. Matthias esquisse un sourire joueur et acquiesce. « J'aime bien ton caractère ! » Il est ferme. Tim dégage quelque chose, maintenant qu'il l'a devant les yeux. Quelque chose de mysterieux et de sombre. Il serait incapable de mettre la main dessus. Il a l'impression d'avoir à faire à lui-même, en plus âgé, plus mûre, et moins sexy. " Café noir." Le brun commande et commence sur les chapeaux de roue. Il le veux dans son équipe. Lui et personne d'autre. " Pas intéressé." Il lève un sourcil, surpris de se voir déjà refusée l'offre alors qu'il n'a même pas expliqué quoi que se soit. " J'imagine que tu connais mon nom et mon histoire, sinon, quel intérêt de me proposer un boulot alors que j'en ai déjà un ?" Oh. Très bien. Il veut la jouer italien. « Je connais des choses, ouais. » qu'il avoue, continuant dans sa langue maternelle. « Par exemple, je sais que tu aimes bien foutre ton nez dans des trucs assez louches. » Ça tombe bien, Matthias travaille dans un truc louche. Dans ces propos, il espére avoir attisé la curiosité de Tim. Il attends quelque secondes pour entendre les premières questions, mais rien ne vient. Qu'est-ce que ... ? « Si c'est parce que tu as peur de ne pas être payé suffisamment,crois-moi, tu peux choisir le montant que tu veux recevoir à chaque cargaison fournie. » dans la limite du raisonnable, cela va s'en dire. Le brun n'allait pas excepté de le faire à perte. « Je te propose même de choisir le service dans lequel tu veux être. » Ca devrait lui montrer l'étendu des possibilités qui s'offre à lui. « Avec un peu de chance, tu monteras vite en haut de l'estrade. T'as de quoi foutre au tapis pas mals de mes hommes. » Ça leur ferait du bien de faire face à quelqu'un de plus fort. Ça leur remettrait leur ego en place. Matthias a un peu marre de devoir toujours gérer des querelles internes débiles parce qu'il ne trouve pas la personne adéquates pour savoir les tenir en laisse. « Alors, t'es toujours dans la partie ou tu restes campé sur ton "pas intéressé" ? » Il ne dévoilera pas plus pour le moment. Il ne veux pas se retrouver à dire des choses compromettantes en public et encore moins sans être sûr qu'ils ne sont pas sous écoute. S'il doit divulguer des informations, se sera par messages cachés ou dehors, près d'un brouilleur afin que personne ne puisse capter ce qui sera dit. Pure précaution. « Je pense pas que tu sois en mesure de refuser de toute façon. » Matthias, il tente la peur pour que la personne en face accepte. Est-ce que Tim tombera dans le panneau pour autant ? C'est à voir.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Jeu 1 Mar - 13:16 )

Look what you make me do
Matthias & Tim
Il aime bien mon caractère ?
Il ne va pas l’aimer pour longtemps alors, parce que moi. Je le sens pas ce petit gamin trop souriant et surtout trop bavard. Mais bon, j’accorde le fait qu’il soit vraiment direct, parce que j’aime pas quand on gâche ma matinée et mes comptes. Alors bon, il a intérêt à avoir une bonne raison, parce qu’en plus je suis pas d’humeur à parler avec les gens et donc, il a mal choisi son moment pour me proposer du boulot, qui en plus n’est pas le genre de boulot où on peut avoir les mains propres. Alors pour éviter les oreilles indiscrètes, parce que ce n’est pas le meilleur emplacement pour en discuter, nous discutons en Italien, mais suis pas sûr que ça puisse suffire. J’ai appris à mes dépends que tout le monde peut comprendre la langue à défaut de ne pas pouvoir la parler. Dans tous les cas, ça m’intéresse pas, plus rien ne m’intéresse maintenant que Sammy n’est plus là. Elle était ma motivation et je ne me vois pas continuer sans elle. De plus, je suis surveillé de mon côté, ce n’est vraiment pas le meilleur mouvement de la part de Di Lazio s’il connait un peu mon histoire. Je ne sourcille pas quand il affirme savoir que j’ai fait des choses louches, je mange tranquillement mon pancake sans avoir un appétit coupé. Je ne pose pas de questions, parce que de toute façon, je sais qu’il va vite me donner des réponses sans que j’ai les ai à demander. L’argent peut être intéressant, j’avoue que je suis assez attiré par la quantité de ce qu’on peut gagner et la situation financière en ce moment n’est pas des plus beaux fixes à cause de cet avocat à la con. Je peux même choisir mon service et il sait pertinemment bien que je choisirai les armes, c’est le seul domaine où je m’y connais et qu’il est en manque d’une personne d’expérience là dessus. Est-ce que le fait que je sois un flic ne le dérange pas ? Soit il n’a pas froid aux yeux, soit il est con. Je dirai un peu des deux, parce que bon, même moi je suis con et je fais des conneries. Enfin, il ne faut pas se fier aux apparences, si ce petit Di Lazio est bien plus coriace que prévu et qu’il a l’air d’avoir des ressources pour avoir trouvés des informations sur moi, c’est qu’il doit être assez expérimenté malgré son jeune âge. Si ça se trouve, c’est un vieux de 30 ans (enfin je dis vieux…).

Je relève mon regard vers lui, tout en mangeant tranquillement comme si nous discutions du beau temps. Mauvais point de parler de ses hommes, apparemment je saurai m’imposer parmi eux, ils n’ont pas l’air d’être une équipe bien soudée. Décidément, il y aura sûrement beaucoup de boulot à faire et je n’ai pas l’énergie, ni le temps, ni la liberté pour faire cela malheureusement. Je soupire longuement et dépose mes couverts pour boire mon café. Cela montre que je ne suis pas forcément intéressé, mais que je l’écoute quand même. Je me fige quand je l’entends parler du peu de choix que j’ai, je finis mon café et dépose la tasse tranquillement. « Je ne pense pas que tu sois en mesure de me faire regretter mon refus. » Je le regarde nullement inquiet par ce que je viens de dire. «  Quand je dis que je ne suis pas intéressé, ce n’est pas la peine d’insister. Tu peux bien me faire suivre, je m’en fiche. Tu peux bien me menacer, ça ne marchera pas. Une personne forcée à faire quelque chose dont elle n’en a pas envie n’est pas un bon élément et est plus susceptible de faire des conneries que des bienfaits. Rentre-toi ça dans le crâne. » Je désigne son pancake du couteau que je viens de reprendre alors que je suis en train de couper ma part. « Mange-le, ça va être froid sinon. » Je soupire en voyant sa réaction et décide de mettre les choses au clair.  « Par contre, je pense que tu sais à quel point la famille est importante. Elle l’est pour moi même si je n’ai pas été le plus présent pour eux, je n’aimerai absolument pas qu’on s’en prenne à elle, encore moins que tu te mettes à les faire suivre. » Je prends le sirop d’érable pour en verser un peu sur mes pancakes. « J’apprécie franchement ton, si on peut appeler ça, courage de me demander de te rejoindre. De plus, j’suis un ancien flic, c’est autant plus risqué. Qui est-ce qui te dit que je ne suis pas toujours de leur côté hein ? » fis-je en relevant son regard et j’hausse les épaules. « De toute manière, tout ça, c’est fini. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Jeu 22 Mar - 16:13 )

LOOK WHAT YOU MAKE ME DO ✻✻✻ « Je ne pense pas que tu sois en mesure de me faire regretter mon refus. » Matthias reste stoïque, ou du moins, fait de son mieux pour le rester. Son grand-père avait le don d'arriver toujours à trouver la faiblesse de la personne qui lui faisait face en l'observant. L'italien aurait aimé avoir ce don. Timothy semblait exactement savoir ce q'il faisait contrairement à lui. Il avait déboulé sans vraiment trop savoir quoi faire et il avait décidé de se jeter à pieds liés dans la gueule du loup. Apparemment, sa technique n'était pas la bonne. « T'en sais rien. » Matthias, il passe du vouvoiement au tutoiement en quelques secondes. Ca dépends comment il se sent et comment il veut paraître. Là, il veut se montrer confiant. Or, c'est loin d'être le cas et l'ancien flic en face de lui doit bel et bien le remarquer. « Quand je dis que je ne suis pas intéressé, ce n’est pas la peine d’insister. Tu peux bien me faire suivre, je m’en fiche. Tu peux bien me menacer, ça ne marchera pas. Une personne forcée à faire quelque chose dont elle n’en a pas envie n’est pas un bon élément et est plus susceptible de faire des conneries que des bienfaits. Rentre-toi ça dans le crâne. » Ok. Le brun se met à rire. « Parce que vous pensez que je vais braquer une arme sur les quelques membres de votre famille ? » Il le faisait avec ces ennemis, histoire d'obtenir véritablement ce qu'il convoitait. Mais ça s'arrêtait là. Et puis, dans tous les cas, c'est pas lui qui faisait ce sale boulot. il le laissait aux personnes qui avaient du tempérament et en qui il pouvait avoir une immense confiance. Les hommes qui avaient servi son grand-père, le servait lui désormais. « Pas mon style. » Il avait d'autres cartes dans les mains, autres que cette intimidation. Pour le moment, il ne savait pas encore laquelle jouer. « Mange-le, ça va être froid sinon. » Le couteau de Tim pointe son assiette de pancakes. A vrai dire, il n'a pas vraiment faim. Mais si ça peut lui faire plaisir, Matthias va les manger. Il prends donc ses couverts, commence à découper quelques bouts et les mange natures. Il préfère, et de loin, un bon café serré avec un gâteau italiens pour le petit-déjeuné, mais ça fera l'affaire. « Par contre, je pense que tu sais à quel point la famille est importante. Elle l’est pour moi même si je n’ai pas été le plus présent pour eux, je n’aimerai absolument pas qu’on s’en prenne à elle, encore moins que tu te mettes à les faire suivre. » Le brun sourit. Ça, c'est lui qui le décide. « Elles l'ont peut-être déjà été ? » Obligé, afin d'établir si la personne qu'il convoité pouvait se montrer fiable ou non. « J’apprécie franchement ton, si on peut appeler ça, courage de me demander de te rejoindre. De plus, j’suis un ancien flic, c’est autant plus risqué. Qui est-ce qui te dit que je ne suis pas toujours de leur côté hein ? » Matthias hausse des épaules. Doit-il vraiment tout divulgué ? De toute façon, Tim fera bientôt la découverte de sa soeur jumelle qui est au poste de police. « Disons que j'ai des sources dans votre milieu. Je suis presque au courant de tout. » Surtout que Sofia avait l'audace d'être une femme forte et autoritaire et qu'elle n'avait pas froid aux yeux pour pirater quelques ordinateurs afin de lui fournir encore plus de renseignement. « Je sais pas mal de chose à votre sujet : votre parcours, les personnes que vous avez arrêtés, ce que vous avez fait à côté. » Matthias se renseigne toujours avec abondance sur les hommes et femmes qu'il tente de recruter. Parfois, il se demande si ça en vaut la peine. Comme ici. Tim se semble clairement pas intéressé et ça le rends un peu triste de devoir abandonné un tel homme. Mais il n'est pas là pour forcer qui que se soit. Tout du moins, c'est sa façon de voir les choses pour le moment. « Vous pouvez toujours lancer des recherches sur moi, demandez à vos anciens potes flics de m'épier : vous ne trouverez rien. » Matthias, il avait acquis pas mal de faculté avec le temps. Avoir baigné dans ce milieu depuis sa plus tendre enfance, ça fait réfléchir sur les tactiques à prendre. La seule chose que détenait la police : c'était son identité. « De toute manière, tout ça, c’est fini. » Il prends son dernier morceau de pancake et le déguste. « C'est quoi qui vous bloque ? » Sa jeunesse ? Il peut tout à fait le comprendre. Il a même pas vingt-cinq ans. Il peut avoir des a priori. « Si vous pensez que je vais me planter dans mon business, vous avez tort. Si vous pensez que je n'ai pas les ressources nécessaires, vous avez tort aussi. » Il a tort sur toute la ligne. « Vous avez du sérieusement oublier de regarder les informations ces dernières années. » Le nom de famille Di Lazio n'était peut-être pas dit, mais la "menace" comme les journaux télévisés aiment si bien le dire, était bel et bien là. La drogue affluait de nouveau sans que personne ne puisse stopper son arrivée. Et toutes ces disparitions inquiétantes de matériel militaire qui, là aussi, se volatilisait, était de son oeuvre. « Je vous le demande une dernière fois : joignez-vous à nous. » Ouais, apparemment, Matthias aime bien se prendre des noms à la figure. « De toute façon, vous allez devenir quoi autrement ? Il vous faut quelque chose sur lequel vous accrocher, je vous tends juste la bouée de sauvetage. Vous n'avez qu'à la prendre. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Jeu 22 Mar - 20:08 )

Look what you make me do
Matthias & Tim
Pas son style.
Donc, ce n'est pas son style de menacer les gens d'une arme, ou de demander à ses sbires de le faire. J'hoche à peine la tête de compréhension, bon au moins il gagne un point. Mais ce n'est pas ce qui va m'arrêter de manger pour qu'il ait toute mon attention, de toute manière, je l'écoute déjà d'une oreille un peu attentive. Dans tous les cas, ce n'est pas le genre de gars qui se salirait les mains, mais qui laisserait les autres le faire. Je note ça. Je mange tranquillement mon petit-déjeuner et j'ai arrêté quelques secondes de déguster mes pancakes quand il me balance que mes membres de la famille sont sûrement suivi en ce moment-même. Je relève mon regard vers lui et plisse les yeux, avant de soupirer un peu agacé. Je me redresse et je crois que c'est la première fois que je montre mon air totalement ennuyé: en gros il a touché mon point sensible. Il veut vraiment m'embaucher, en même temps, je ne devrais pas être surpris avec un CV en béton que j'ai. Il cherche à voir que je suis totalement fiable, je le suis, à part quelques flics qui sont en train de veiller à ce que je ne sombre pas trop sur le sombre côté de la force, ma soeur qui pourrait se douter de la moindre chose et à qui je ne suis pas capable de mentir. Fichu médecin. Mais je suis tout à fait fiable, en plus d'avoir un bon dossier dans le genre où je m'y connais dans les armes, que je sache me démerder seul pour avoir l'autorité, de l'expérience dans ce milieu et aussi des compétences d'ancien flic. Cependant, ils n'ont pas les informations comme quoi j'ai manqué d'être recruté par le FBI et que j'ai passé une année supplémentaire à me former sur les gangs, les modes d'entrées. Apparemment il a quelqu'un dans la police, je lance sans trop réfléchir et ce par hasard. Mon cerveau a réfléchi trop vite pour moi... " Un membre de ta famille j'imagine..." Je relève mon regard vers lui et hausse les épaules. " Le nom Di Lazio me dit quelque chose maintenant... C'est au commissariat que je l'ai entendu." Après tout, à moins qu'il fasse chanter un flic, ce qui risque de ne pas durer et qui aurait crée un dossier sur lui... Ce ne serait pas malin... Comme son groupe fonctionne plutôt bien sur le principe de la famille. J'aurai directement opté pour un membre de la famille avant de dire que c'est un de ses amis qui travaille là-bas ou un flic ripoux. Ça m'étonnerait que ce soit un flic ripoux tout de même, surtout qu'ici c'est pas comme New-York.

En gros il sait pas mal de choses sur moi. Forcément, tout est sur mon dossier flic, y comprit mes rapports. Ça a dû en faire une belle lecture pour celui qui l'a lu. Peut-être est-ce la personne en face de moi qui a dû tout lire. Je mange quand même malgré tout ce qu'il me dit. Il est même au courant de mes activités à côté, là, je ne sais pas de quoi il parle. Est-ce qu'il parle de mon petit commerce d'il y a trois semaines ? Ce n'était pas sur le dossier des flics... Cela devait être d'un membre du groupe qu'il dirige. " Je n'ai pas eu l'idée de me renseigner. J'en apprends de vous rien que d'être face à face." fis-je en nous désignant d'un geste de couteau. J'ai cette envie de lui dire qu'il ne devrait pas trop être fier d'être malin, parce qu'un moment donné, il va commettre une bourde et c'en sera fini de lui après. Mais je pense pas ce que ce soit nécessaire, quelqu'un a dû le faire et sûrement un de ses proches. Dans tous les cas, bien que cette offre soit intéressante, je ne vois pas l'intérêt de continuer sur cette voie. Surtout que j'ai une famille à qui je devrais m'occuper, me soigner et encore... Sans Sammy, je n'ai plus aucun intérêt à tout ça. Ce n'est pas la même chose sans elle.

Je l'écoute donner encore d'autres arguments et il pense que c'est dû à sa jeunesse. Ouais en grande partie, mais aussi son côté grande gueule. Il me balance fièrement tout ce qu'il a et encore, je pourrai le dire à la police et ce ne sera pas qu'un simple nom sur le dossier, quitte à prendre le risque de me faire éliminer. Bon, juste les allégations d'un flic mythomane, je ne serai pas pris au sérieux. Je pense qu'il a pu avoir accès à mon dossier médical aussi et ça, c'est assez gênant. " J'ai eu mieux à faire en ce moment que de regarder les informations." fis-je en haussant à peine les épaules alors que je bois tranquillement mon café. Il est trop fier et trop confiant, j'aime pas trop. J'allais lui répondre encore non, une fois de plus et pour la dernière fois. Seulement sa question était inattendue. Qu'est-ce que je vais devenir ? Qu'il faut que j'ai quelque chose sur lequel je dois m'accrocher. Je remarque aussi qu'il jongle entre le tutoiement et le vouvoiement, la langue Américaine n'est pas toujours facile pour nous les Italiens. J'hausse les épaules. " Je suis en train d'ouvrir un local de tir. Je vais entraîner les flics, les civils à tirer tant qu'ils ont de bonnes raisons à vouloir apprendre. Au moins je resterai en contact avec les armes sans avoir besoin d'être un agent de la loi ou d'être dans l'illégalité. Ma famille a besoin de moi et j'ai besoin d'elle." Une pause avant que je ne reprenne et joue avec le couteau dont la pointe était sur la table, je le faisais tourner depuis la manche. " Même si je le voulais, je n'aurai pas réussi à joindre ton groupe, malgré l'offre très intéressante. J'ai perdu l'intérêt à tout ce qui touche l'illégalité tant que Sam n'est plus avec moi." Après tout il devait le savoir parce qu'il a lu le dossier et donc forcément un rapport sur cette jeune demoiselle.
electric bird.



Sometimes you piss me off
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( Mer 18 Avr - 17:37 )

LOOK WHAT YOU MAKE ME DO ✻✻✻ " Un membre de ta famille j'imagine..." Matthias se contente d'hausser les épaules. Il n'ira pas plus loin. Connaissant Sofia, s'il lui avoue avoir utiliser son prénom, il va se faire marcher dessus. Dans leur dynamique, c'est clairement elle qui porte le pantalon. C'est elle qui porte les armes et qui n'a pas peur d'user de la force pour obtenir ce qu'elle désire. L'italien, lui, est beaucoup plus diplomatique. « Peut-être ... » qu'il laisse filer entre ses dents, concentrant son regard dans celui de Tim. " Le nom Di Lazio me dit quelque chose maintenant... C'est au commissariat que je l'ai entendu." Argh. « Je vais pas vous applaudir pour cette découverte. » Il a quand même eu pas mal d'indice pour trouver tout ceci. Enfin, maintenant, il doit avoir compris reellement d'où il tenait toutes ses informations. Peut-être que Tim voudrait faire de même maintenant ? " Je n'ai pas eu l'idée de me renseigner. J'en apprends de vous rien que d'être face à face." Matthias est intrigué. Il hausse un sourcil, tente de se demander comment il fait mais rien ne lui vient à l'esprit. « Et qu'avez-vous appris pour le moment ? » Ouais, il a besoin de savoir.

" J'ai eu mieux à faire en ce moment que de regarder les informations." Il lève les yeux au ciel, maudit la globalité des gens qui ne regardent jamais les journaux télévisés. Ça l'agace. Comment veulent-ils savoir ce qu'il se passe dans le monde si ils ne font pas attention à ce dit-monde ? « Regarde-les la prochaine fois. » Ca sonne un peu comme un ordre, malgré toute sa bonne volonté. Mais pour une fois qu'on parle de lui et de ses actions, autant qu'il en profite pour faire grimper sa notoriété. " Je suis en train d'ouvrir un local de tir. Je vais entraîner les flics, les civils à tirer tant qu'ils ont de bonnes raisons à vouloir apprendre. Au moins je resterai en contact avec les armes sans avoir besoin d'être un agent de la loi ou d'être dans l'illégalité. Ma famille a besoin de moi et j'ai besoin d'elle." Sa famille à surtout besoin d'argent, non ? Et c'est exactement ce qu'il lui propose. « Et mettre votre famille en sécurité, ce n'est pas ce que vous voulez ? » Pas qu'il tente de l'intimider, ni même de lancer des menaces. Mais Matthias, il propose un bon salaire et des gardes autour de la famille de Tim pour les protèger, au cas ou. " Même si je le voulais, je n'aurai pas réussi à joindre ton groupe, malgré l'offre très intéressante. J'ai perdu l'intérêt à tout ce qui touche l'illégalité tant que Sam n'est plus avec moi." Matthias inspire profondément, et fait craquer son dos. « Parlons de Sam, justement. » Il offre un petit sourire, comme s'il savait que cette carte serait définitive. « Enfin, je devrais plutôt dire Samantha. Vous aviez l'air d'avoir une bonne dynamique de ce que j'ai pu comprendre. » Tout du moins, de ce qu'il a lu. « Et si je fais en sorte qu'elle fasse partie de l'aventure, j'ai le droit à un potentiel oui ? »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Look what you make me do ✻ TIMOTHY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Look what you make me do ✻ TIMOTHY

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Sometimes they back
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération