you're so fucking annoying ✻ brianna

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 29
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Charlie baby Cox.
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Maggie Rixxon (Jessica Chastain).
›› more about me

you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Ven 9 Fév - 15:03 )


Brianna & Javier

Sometimes in our lives we all have pain we all have sorrow. But if we are wise we know that there's always tomorrow. Lean on me, when you're not strong and I'll be your friend. I'll help you carry on. For it won't be long 'til I'm gonna need somebody to lean on.



Depuis sa chute dans les escaliers, Javier avait prit la décision de ranger enfin son appartement. Depuis son déménagement, il avait un peu laissé traîner les choses. Pas qu'il était fainéant, mais le jeune avait l'habitude de son ancien appartement et il avait du mal à se faire au nouveau. Trop d'injustice. Son médecin lui avait conseillé d'investir dans quelque chose de plus petit et il l'avait fait, mais son ancien appartement lui manquait. Mais bon, il allait s'en remettre, il le fallait. Il avait donc entreprit depuis quelques jours de ranger tout ce qui traînait. A vrai dire, le jeune homme avait du mal à accepter que sa vue déclinait et il avait décidé de n'en avoir rien à foutre surtout. Mais maintenant qu'il avait prit conscience à quel point son m'enfoutisme pouvait être dangereux, il avait finalement décidé de faire un effort. Ce serait bête de se briser la nuque bêtement. Il n'avait pas envie de mourir juste parce qu'il était trop têtu. Il s'occupa donc de vider les deux derniers cartons qu'il avait laissé traîné, dont celui à travers lequel il était tombé. Un carton remplis de paperasse administative. Le jeune homme détestait ranger ses papiers. Ce n'était pas son truc. Il ne faisait absolument pas partie de ces gens qui rangeaient tout à la perfection. Pas du tout. Cependant, il avait conscience que bientôt, ce ne serait plus lui qui s'occuperait de ses papiers, ni de tout le reste, alors il avait décidé de s'y mettre sérieusement. Les factures avec les factures. Les reçus avec les reçus. Le jeune homme y passa une bonne partie de la matinée et il ne vit même pas le temps passer. Il n'avait même pas mit un pied dans son atelier, ce qui, le connaissait, était une chose plutôt rare. La sonnerie de sa porte retenti et il se gratta la tête. Qui est-ce que ça pouvait bien être ? Il attendait Brianna aux alentours de midi, mais pas avant. Et il n'était pas … Rectification faite, si, il était midi. Il n'avait juste pas réalisé qu'il était aussi tard déjà. Et il n'avait même pas fait la cuisine, quelle triste vie. Pourtant, quand le père de la jeune fille l'avait appelé pour lui demander si ça le dérangeait qu'elle passe l'après-midi chez lui, il avait accepté. Enfin il avait accepté … Il avait bougonné que ça le faisait chier, mais qu'il était tout à fait près à faire ce sacrifice. Javier aimait bien râler pour le plaisir de râler, pour la forme, ça maintenait de bonne humeur. Alors que dans le fond, il aimait bien passer du temps avec Brianna. Cette petite était … Très casse pied, mais attachante. Sauf que des fois, il avait très envie de l'enfermer dans sa cave, parce qu'elle osait critiquer ses peintures. A quel moment il devait accepter qu'une enfant critique ses toiles ?  Javier pas content. Le jeune homme repoussa son bazar et se laissa glisser de la chaise pour aller ouvrir. Franchement, elle connaissait cet appartement, elle aurait pu rentrer comme une grande fille. Voyez, encore une fois, il avait envie de râler. Mais il ouvrit quand même la porte. « 'Lut. Tu pouvais pas rentrer sans frapper ? Tu voulais vraiment que je me déplace pour toi hein ? », râla-t-il. Le ton était donné alors qu'elle venait à peine d'arriver. Pauvre petite, elle avait un voisin un peu trop bougon. Mais dans le fond, Javier était content qu'elle soit là. Son après-midi allait être un plus rythmée pour une fois. « Allez rentre et ne casse rien », fit-il en ouvrant la porte pour la laisser passer.  Il ne savait pas pourquoi il avait dit ça. Mais il avait toujours entendu les adultes dire ça aux enfants, alors dans le doute, il faisait pareille.  


Dernière édition par Javier Rodríguez le Ven 9 Fév - 18:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 44
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony (JDM) - Simone (R. Gosling) - Timothy (Jon Hamm)
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Ven 9 Fév - 16:36 )

you're so fucking annoying
Javier & Brianna
Si je viens avant.
Il va râler.

...

Si je viens une minute en retard.
Il va râler.

Bon ben... J'attends, je regarde mon téléphone, les secondes qui défilent après les chiffres. Il est 11:58. Il va râler quand même si j'arrive à midi pile poil. Peut-être que si je sonne quelques secondes avant, le temps qu'il ouvre la porte et tout, ce sera midi pile poil et il va pas râler ? M'enfin, je sais que de toute façon, Javivi va toujours trouver un moyen, une bonne raison pour râler.

Bon allez, je sonne quelques secondes en avance. J'attends. Je soupire. Je pianote du pied. Je croise les bras. Je redresse mon sac. Je lève les yeux. Je vois une petite mèche que je remets en place. Je recroise les bras. Je pian... Ah voilà la porte ouvre. Je souris un peu. Enfin, mon sourire n'a pas duré longtemps et j'allais lui dire bonjour et voilà qu'il râle. Je soupire et lève les yeux au ciel. " Pour que tu râles que je suis sans-gêne à force d'entrer sans frapper ? T'es pas croyable. La dernière fois tu râlais que j'étais en retard, puis que j'arrivais trop en avance. Maintenant que j'doive entrer sans frapper ?" Elle posa la main sur son épaule dans une petite tape. " Salut Javivi !" J'entre et je ne vais rien casser. Je pose mon sac sur le coin, près du canapé, tranquillement et je vois le bazar. " T'es pire que moi en fait. Le bazar, c'est pire que ma chambre... Et y a pas à manger ? J'ai faim moi. Je ne sens rien... On va manger du surgelé ou un truc chelou qui traine depuis des jours dans ton frigo ? Et c'est quoi ces papiers ?" Je regarde les papiers et comprends ce que c'est. Je les laisse tomber sur la table, comme si je vais de toucher la peste. " Eeeew. Factures. Pas mon truc." Je me retourne et regarde le petit appartement. " T'as peint aujourd'hui ou les papiers t'ont mangé ? T'as pas fait de gribouillis dessus ? Non ?" Je marche toujours avant de heurter un carton par terre, je manque de tomber. Wouaaaah!!" je me rattrape vite fait au premier truc que j'agrippe et je soupire après avoir réalisé que je n'étais pas loin d'être tombée à cause d'un carton bien caché dans le coin. " Javiviiiiii ! Les cartons, ça se range !" râlai-je.

Bon ceci dit, je suis contente de le retrouver ! Ça faisait longtemps.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 29
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Charlie baby Cox.
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Maggie Rixxon (Jessica Chastain).
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Ven 9 Fév - 18:10 )


Brianna & Javier

Sometimes in our lives we all have pain we all have sorrow. But if we are wise we know that there's always tomorrow. Lean on me, when you're not strong and I'll be your friend. I'll help you carry on. For it won't be long 'til I'm gonna need somebody to lean on.



C'était vraiment une vraie tête de nœud cette sale gosse. S'il avait été son père, nul doute que Javier l'aurait déjà revendue au marché noir. Ou alors il l'aurait troqué contre un chameau. Ou un peu de peinture. En même temps il ne voyait pas trop ce qu'il aurait fait d'un chameau. Il était très admiratif envers Mike, de supporter ce drôle de petit lutin tous les jours. Bon d'accord, Javier exagérait beaucoup. Dans le fond, il l'aimait beaucoup cette petite Brianna et il appréciait de l'avoir chez lui. Il aimait bien se chamailler avec cette sale gosse. Elle était presque aussi têtue que lui. En tout cas, elle râlait tout autant. Javier ne pu s'empêcher de lever les yeux au ciel. « En même temps, tu n'as qu'à être à l'heure », répondit-il. Sa maman, Madame Rodriguez, était une femme très philosophe et très intelligente. Et elle disait toujours qu'avant l'heure, ce n'était pas l'heure et qu'après l'heure, ce n'était plus l'heure. Autant dire que Javier appliquait ce discours au pied de la lettre. « Puis bon, tu fais déjà comme chez toi ici, alors autant rentrer sans frapper », fit-il remarquer. Au moins, lui il pourrait garder son cul posé et il n'aurait pas besoin de se bouger jusqu'à l'entrée pour ouvrir cette fichue porte. En plus sa porte était toujours ouverte. Un jour il se retrouverait avec des visiteurs non voulus. « Salut Bribri », se décida-t-il finalement à la saluer en lui mettant un coup de hanche. Voilà, ça c'était fait. Le jeune homme referma la porte, tandis qu'elle se plaignait du bazar. Non mais il lui en posait lui des questions ? « Jt'en pose des questions ? », râla-t-il. Non toujours pas. Il faisait ce qu'il voulait chez lui quand même et ce n'était pas une sale gosse de dix ans qui allait lui dire ce qu'il devait faire. Oui il savait qu'elle n'avait pas dix ans, mais il n'avait pas envie de compter. « J'ai oublié de faire à manger, mais on peut se faire livrer une pizza si t'as faim », suggéra-t-il. Lui, il avait tellement souvent prit l'habitude d'oublier de manger qu'il en oubliait un peu que certaines personnes – les gens normaux quoi – mangeaient régulièrement. Ce n'était pas le truc le plus sain du monde la pizza, mais si elle n'était pas contente c'était pareille. « Touche pas à mes factures avec tes sales doigts », s'exclama-t-il. Le jeune homme rassembla ses papier, avant que la jeune fille n'éparpille tout dans sa cuisine. « J'ai pas eu le temps de peindre non. Et tu sais ce qu'ils te disent mes gribouillis ? », demanda-t-il en râlant. Elle n'allait pas commencer à peine arriver, sinon il allait l'enfermer dans le jardin et ne la laisserait rentrer que quand elle serait frigorifiée. Pour la peine, le jeune homme ne put s'empêcher de se marrer quand elle faillit s'étaler à travers un carton. « Pas eu le temps de ranger », se justifia-t-il innocemment. Non, en un an il n'avait pas eu le temps de ranger, désolé. Javier n'était pas un homme d'intérieur. L'inverse se serait su sinon. « Alors qu'est-ce que t'as fait aujourd'hui à l'école ? Du coloriage ? », demanda-t-il avec un grand sourire. Puisqu'elle critiquait sa peinture, le jeune homme aimait bien l'infantiliser. En même temps, à ses yeux, elle serait toujours une enfant. En même temps il avait vingt ans de plus qu'elle, ce vieux con. Le jeune homme chercha parmi ses papiers des menus de restaurants qui livraient à domicile. « Bon tu veux manger quoi ? Choisi et j’appellerais », proposa en lui tendant les menus. « Puis on pourra jouer aux petits cheveux ou faire un dessin pour ton papa si tu veux », se moqua-t-il. Il était content qu'elle soit là quand même la môme. Elle mettait beaucoup de joie dans son existence.



I WANT THE WORLD TO BE QUIET
however much you love somebody, you should always keep a part of yourself to yourself. never give it all. you can never be yourself otherwise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 44
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony (JDM) - Simone (R. Gosling) - Timothy (Jon Hamm)
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Sam 10 Fév - 10:17 )

you're so fucking annoying
Javier & Brianna
" MAIS ! Je suis à l'HEURE !" réagissais-je en montrant l'heure qui est 12:01. Enfin zut, c'est abusé là ! J'ai sonné à midi pile poil ! J'ai fait attention pour arriver à l'heure et maintenant il s'attend à ce que j'entre comme ça et si je le trouvais nu? J'espère qu'il ne se balade pas nu dans son appartement. Non, je sais qu'il ne le fait pas, mais les gens sont plein de surprise et je n'ai pas envie d'avoir onc' Javivi nu, dans ma vision et limite, il me faudra de l'eau de javel pour m'essuyer les yeux. " Et si je te trouve dans une position assez gênante ? Je fais quoi ? On fait quoi ? Hein ?" lui demandai-je. Et pourquoi je lui ai demandé ça hein ? Pourquoi ? Je ne sais pas, c'est pas moi qui ait la réponse. Quoique... Si. Puisque c'est moi qui l'ai demandé. Roooh. C'est juste que j'ai eu une vision de m'être pointée chez lui, à l'heure et qu'il m'a oublié. Des fois ça arrive à Javivi. Enfin bref, qu'il m'a oublié et que je me retrouve face à lui dans une sorte de situation très gênante...! Sur ces pensées... Eewwww Brrrrr !! Aaaaah !!" accompagné de tous mes gestes de dégoût bizarres et je passe vite à autre chose sous le regard peut-être médusé de Javivi. Enfin, je le salue et puis voilà.

Je souris quand il m'appelle Bribri, c'est le seul qui a le droit d'ailleurs et je ne râle pas non plus. Je m'écarte un peu sous l'impact du coup de la hanche et rigole. Je me retourne après lui avoir parlé du bazar là. " Là maintenant ? Tu viens de me poser une question. Les autres vont bientôt venir. Alors oui, tu vas m'en poser des questions!" lui répondis-je en le désignant du doigt avec un petit sourire. Oui, j'aime bien chipoter avec lui pour avoir le dernier mot, j'aime bien râler avec lui même si des fois ça m'énerve, ça n'en reste pas moins amusant ! " Genre. Tu m'as oubliée ?! Bon, je te pardonne. Y a pizza. J'aime bien les pizzas." fis-je avec un air faussement offusquée avant de me reprendre avec un petit sourire. Sérieusement, si Javivi pense que je devrais faire du théâtre, je vais lui faire avaler le Shakespeare. Juré, promis. " Mais ça n'empêche pas que je vais fouiller dans la cuisine pour te faire à manger. Je parie que ton frigo est vide à déprimer!" Des fois Onc' Javivi oublie de manger. C'est l'horreur de vivre seul. Papa c'est pareil quand je vais chez maman, son frigo est vide et il déprime. C'est pénible.

" Mes doigts sont propres." soupirai-je alors qu'il récupère les papiers. Je m'éloigne et me balade autour, un peu les bras ballants, parce que je ne sais pas quoi faire en dehors l'embêter et prendre ses nouvelles. " Non, je ne veux pas le savoir. Ils n'ont aucun charme, ni aucune retenue, ni une belle tête. C'est des gribouillis d'enfant de 4 ans." Je tire la langue sur ces mots et là, je n'ai pas vu le carton sur mon chemin et j'ai manqué de tomber. " Quewaaah ? Pas eu le temps de ranger ?! C'est la pire excuse que j'ai jamais entendue, t'es là depuis des mois et t'as pas pris la peine de ranger ce carton ! Imagine, et si je m'étais cassée quelque chose ? Pire ? Si j'ai perdu connaissance ? Si j'étais morte ? Ce serait le comble ! morte, tuée par un carton !" Moi faire une scéne ? Pas du tout.

" Beeeuh. Pas grand chose. Contrôle en Italien ce matin, puis des mathématiques, y avait des arithématiques et puis eeuh... La littérature Anglaise. J'aime pas ces matières. Sauf l'Italien. C'était sympa. Tu sais que je suis en train d'apprendre le coréen maintenant ? Puis, j'étais avec Mac comme d'habitude, y avait Ivan qui est resté avec nous mais... Qu'est-ce qu'il était lourd..." Une pause avant que je croise les bras et soupire. " J'ai dessiné en Maths tient ! J'ai dessiné un personnage, pendu. Oui, j'ai joué au pendu !" Quoi ? Je ne suis pas obligée de suivre forcément les cours. Ça m'ennuie et des fois, j'ai besoin de décrocher, sinon je vais devenir folle moi.

Je récupère le menu de la pizzeria et jette un coup d'oeil sur les autres menus qu'il y avait. Ça ne devrait pas m'étonner que Javivi a un frigo vide en fait. Il n'y a rien et tout ce qu'il fait, c'est ne pas bouger son popotin et demande aux autres de venir chez lui. Décidément. Je regarde le menu vite fait et je lui balance. " Une calabrese. J'aime bien ça." Je lui montre ce que c'est, une bonne pizza avec des chorizo comme je les aime. Miam miam. Et s'il est pas d'accord ... " Aux petits cheveux ? Tu veux dire aux petits ChevAUX ?" ricanai-je face à sa langue qui a fourché. " Mais j'ai une meilleure idée. Et si je te cuisinais des plats ? Comme ça, tu n'as pas à devoir commander et manger les mêmes choses, surtout te ruiner. Tu pourras m'aider." fis-je avec un petit sourire. " Puis tu sais que tu vas râler sur mon art, parce qu'il est tellement incompris, tu vas le trouver moche et tout ça. Je ne suis pas d'humeur à me prendre la tête pour ça."
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ OUR FAMILY IS A HAPPY ONE.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 28/01/2018
›› Commérages : 29
›› Pseudo : silver ✻ cindy
›› Célébrité : Charlie baby Cox.
›› Schizophrénie : Devon Oakley (Sebastian Stan) ✻ Maximilian Adenauer (Mats Hummels) ✻ Aurora Callahan (Jenna Coleman) ✻ Julian Finch (Jake McDorman) ✻ Georgiana Lewandowski (Gemma Arterton) ✻ Evan Pryce (Patrick J. Adams) ✻ Jocelyn Ahern-Fields (Karla Souza) ✻ Maggie Rixxon (Jessica Chastain).
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Dim 18 Fév - 17:55 )


Brianna & Javier

Sometimes in our lives we all have pain we all have sorrow. But if we are wise we know that there's always tomorrow. Lean on me, when you're not strong and I'll be your friend. I'll help you carry on. For it won't be long 'til I'm gonna need somebody to lean on.



D'accord d'accord. Elle était à l'heure. Javier était bien obligé de le reconnaître. A contre cœur. Il aimait beaucoup trop avoir raison. « Pour une fois !», s'exclama-t-il finalement. Non. Plutôt crever que de reconnaître qu'elle avait raison et qu'il avait tort. Il n'allait pas se faire fermer le clapet par une gamine de quinze ans. Ça, jamais. La jeune fille en tout cas, ne manquait pas d'imagination. C'est vrai que comme Javi n’enchaînait pas les conquêtes ces derniers temps il n'avait pas pensé à ce détail. De toute façon, il n'y avait qu'une femme dans sa vie, en quelque sorte et elle ne risquait certainement pas de débarquer en pleine journée de travail. « Rassure-toi, tu ne me trouveras pas dans une situation gênante. Je jure solennellement d'éviter les situations gênantes quand tu viendras me voir », se défendit-il. Et même que pour prouver sa bonne fois, il posa sa main gauche sur son cœur et leva la main droite. Si avec ça elle n'était pas convaincue de sa bonne foi, il ne pouvait plus rien faire avec cette gamine. La jeune fille elle, semblait toujours réfléchir à cette possibilité vu ses remarques et ses gestes de dégoût. Très bien. « Que je ne te vois pas un jour avec un mec, sinon je te rappellerais combien c'est dégoûtant », fit-il. Non mais oh. Elle se croyait où elle ? En plus, il n'était pas dégouttant. Alors un peu de respect. « Ou avec une fille d'ailleurs », ajouta-t-il. Pour ce qu'il en savait, Brianna pouvait aussi aimer les filles, puisque justement il n'en savait rien. Et il ne voulait pas savoir. Parce qu'il ne voulait pas se retrouver à devoir répondre à des questions gênantes, que ce soit elle qui les pose ou Mike d'ailleurs. Il n'était pas psychologue, il n'allait pas faire une thérapie aux deux Holloway. Sinon, c'est lui qui aurait besoin d'un psy tôt ou tard. Cette gamine à de la répartie, c'est une certitude. En même temps vu la grande gueule de son père ça n'a rien d'étonnant. « On t'a déjà dit que tu étais une véritable emmerdeuse ? », demanda-t-il simplement, conscient qu'il lui donnait raison. Oui apparemment il lui en posait des questions et il allait encore lui en poser. Et merde. « Je ne t'ai pas oublié … Disons que j'étais occupé et que je n'ai pas vu passer l'heure », répondit-il. Et c'était parfaitement vrai. Bon d'accord il l'avait un peu oublié. Mais pas totalement puisqu'il savait qu'elle devait venir, en théorie. En pratique en revanche, il n'avait pas prit la peine de surveiller l'heure pour voir si elle allait bientôt arriver. Maintenant ça paraissait un peu tard pour se lancer dans la confection d'un plat compliqué. Mais bon, si elle aimait la pizza, le peuple était content. « Mon frigo n'est pas vide à déprimer déjà », rétorqua-t-il en lui tirant la langue. Il pensait à faire ses courses, il n'y avait aucun problème avec ça. C'était juste qu'il oubliait de s'en servir et donc de manger ce qu'il avait acheté, voilà tout. Et puis pourquoi cette enfant avait-elle toujours besoin d'avoir le dernier mot d'ailleurs ? C'était lui l'adulte, nom de dieu. En tout cas, si elle continuait à critiquer ses dessins, il allait l'enfermer dans la cave, très prochainement. « Mes gribouillis d'enfant de quatre ans se vendent super chers, alors l'avis d'une enfant, on s'en fou », répliqua-t-il. Et c'était tout juste s'il ne rajouta pas un et toc derrière. Quand il était en présence de Brianna, il avait tendance à redevenir un gamin. Parce que c'était drôle de se chamailler avec elle. Enfin … N'allez surtout pas lui répéter quand même. « C'est pas le cas, alors arrête de râler. Sinon, ma cuisine serait beaucoup plus silencieuse. En plus, un an, c'est trop court pour terminer un déménagement », se défendit-il. Mais quelle mauvaise foi. C'était trop court pour lui, parce qu'il avait la flemme de ranger d'une part et qu'en plus, il ne supportait pas de jeter. Rien du tout. Il ne voulait pas qu'on touche à ses affaires. Comme si de vieux papiers datant de dix ans allaient lui manquer. Mais Javi était un adepte du on ne sait jamais. On ne savait jamais, si un jour il en avait besoin, ben s'il les jetait, il ne les aurait plus, voilà. « C'est déjà pas mal de bien te débrouiller en langues », répondit-il simplement. Ben quoi ? Il n'allait certainement pas la critiquer. Lui non plus n'avait jamais été un passionné de littérature ou de maths. C'était un artiste. Alors certes il était intelligent et travaillait bien à l'école, mais ce n'était pas pour autant que ça le passionnait. « Par contre évite de dessiner des gens pendus quand même, c'est un truc qui te conduira tout droit dans le bureau du proviseur », conseilla-t-il. Enfin, c'était un conseil qui n'engageait que lui, si elle avait envie de dessiner des gens pendus, c'était son droit, il n'était personne pour l'en empêcher. Bref. Elle ne voulait pas choisir à manger ? Il avait la dalle. « D'acc … », commença-t-il. Mais cette enfant n'arrêtait pas de parler. Jamais. « Oh ça va, c'est pas de ma faute si votre langue est si compliquée », répondit-il en levant les yeux au ciel. Enfin, il paraissait que l'espagnol était plus compliqué, mais bon, c'était sa langue maternelle, donc forcément il n'était pas d'accord. « Oh excuse-moi, Madame n'est pas d'humeur, à quinze ans, la vie est si duuuure », répondit-il à grand renfort de gestes exagérés, en se moquant très clairement d'elle. Bon. Elle était mignonne, alors il voulait bien faire un effort. Si elle voulait manger du fait maison, il pouvait bien faire un effort. Il ouvrit donc le frigo, pour voir ce qu'il lui restait. « Alors, j'ai des pommes de terre, des tomates, de la salade, des carottes, du bacon, du poulet, des œufs et … Voilà c'est à peu près tout », récita-t-il. Bon d'accord, peut-être qu'il ferait bien d'aller faire les courses un de ces quatre pour refaire le pleins de nourriture. Mais son frigo n'était pas vide, d'accord ?



I WANT THE WORLD TO BE QUIET
however much you love somebody, you should always keep a part of yourself to yourself. never give it all. you can never be yourself otherwise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/02/2018
›› Commérages : 44
›› Pseudo : Harmajabb-Mr Turtle
›› Célébrité : Millie Bobby Brown
›› Schizophrénie : Anthony (JDM) - Simone (R. Gosling) - Timothy (Jon Hamm)
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( Dim 18 Fév - 23:46 )

you're so fucking annoying
Javier & Brianna
POUR UNE FOIS.
Je fais une moue et un grand sourire pour montrer que pour une fois, j'ai raison. "Hum hum." fis-je, les bras croisés, toute fière. Donc j'ai raison et ça me suffit pour être contente avant de lui répliquer qu'il pourrait faire attention au fait que je pouvais le voir en charmante compagnie quoique...... Aaaah, pourquoi j'ai cette image...? J'entre quand même et je l'entends parler de ma future relation amoureuse, je me retourne avec un air pas intéressé. " Les garçons sont nuls et chiants, en manque d'originalité." soupirai-je lassée. Avant qu'il rajoute la mention de fille et là, je souris un peu timidement alors que je fais ce que je peux pour me montre désintéressée. " Honnêtement, j'ai pas l'âge et le temps pour ça." Ce qui est vrai. J'ai pas mal d'autre choses à faire là.

" Oui et une insolente." Une pause. " Au moins je sais ce que je veux et j'assume ce que je suis." fis-je en haussant les épaules au final. Je souris encore de victoire parce qu'il vient de me poser la question et je le désigne du doigt. " Et t'as posé la question." Et je croise les bras, je le regarde avec un air qui se voulait réprobateur parce qu'il ne m'a pas oublié, il n'a juste pas vu l'heure passer. Donc je fais une petite moue. Donc il m'avait oublié, qu'est-ce que je suis mal aimée ! Oh làlàlà ! Et voilà qu'il me dit que le frigo n'est pas vide à déprimer, bonne nouvelle et je tire la langue en retour !

Je tire la langue encore avec son et toc; Quel gamin celui là ! Mais pourtant, ça ne m'empêche pas de reprendre sérieusement. " Oui alors ça, je ne comprends pas comment les gens peuvent payer autant d'argent pour un truc qu'ils sauraient faire eux-même ? Ils ont terriblement la flemme d'utiliser un peu un pinceau et balancer de la peinture sur le tableau ? Comment c'est possible hein...? Et si je faisais une peinture à ton nom, est-ce qu'ils achèteront ? Hein ? On pourrait faire ça ? Pour voir... Promis, je ne ferais pas une mocheté." J'ai l'air sérieuse, parce que je suis curieuse de voir à combien mon tableau se vendrait et de toute façon, je ne voudrais pas de cet argent. Je le laisserai volontiers à Javivi. J'ai pas besoin d'argent moi en fait. " Ppfff. Tu peux dire que t'es un flemmard, mais t'assumes pas." soupirai-je en remettant ma mèche derrière l'oreille. Décidément quelle idée de les avoir coupé aussi court au final...!

Je souris un peu quand il me dit que je sais me débrouiller en langue et que c'est pas mal. Je crois qu'il est au courant que je sache parler l'espagnol, quoique... Je ne lui ai jamais rien dit en fait. Enfin, si il doit être au courant. Il est au courant, je suis sûre qu'il est au courant. " Le proviseur ne me fait pas peur. J'ai déjà été devant un bureau d'une professeur parce que je n'ai pas lu Roméo et Juliette, je lui ai même dit que c'est ringard." fis-je tout à fait indifférente. Oui je suis assez insolente et ça ne me gêne pas, si les gens n'aiment pas ma franchise, tant pis pour eux honnêtement. Je ne vais quand même pas prendre les gants.

" Non elle n'est pas compliquée tant que tu auras compris comment fonctionne la phonologie et la phonétique. Mais bien sûr monsieur n'a pas le temps à perdre là-dessus et préfère les dessins. " soupirai-je en haussant les épaules. " Ouiiiii, c'est tellement dur, tu n'imagines pas à quel poiiiint. Oh làlàlà. C'est un tel supplice !" fis-je en exagérant totalement, la main sur mon front, les yeux fermés telle une diva qui vient d'apprendre la mauvaise nouvelle et qui dramatise tout. J'entre dans son jeu et au final j'en rigole de notre stupidité.

Je le suis jusqu'à son frigo que j'observe du peu qu'il me laisse passer. " Mhhh... Ton frigo est quand même pas vide peut-être, mais ... C'est déprimant. Y a de quoi faire une salade de tomate avec les oeufs, la salade. On peut prendre du poulet aussi ça pourrait le faire... C'est léger, ça évite d'avoir envie de faire une sieste je trouve. Ça pourrait pas mal tient...!" fis-je d'un air songeur avant que je relève mon regard vers Javivi. " À moins tu tiennes vraiment à la pizza ? J'ai dit Calabrese ou sinon on peut faire les deux ! " Plein de choix pour que monsieur ne se sente pas trop dans la contrainte. Sinon sa vie serait trop difficile oh làlà...!
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: you're so fucking annoying ✻ brianna ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

you're so fucking annoying ✻ brianna

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération