i'm just a mess with a thing for you [Mila]

 :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 114
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Aaron Tveit) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Ven 9 Fév - 15:30 )












Cela faisait déjà un bon mois que j'étais arrivé à Cap Harbor. Mon père n'avait pas apprécié que je découvre le pot au rose par rapport à Abby et pour ne pas perdre la face devant les associés de la boîte il avait tout simplement décidé de m'envoyer ici avec pour mission de relancer notre succursale. Je savais qu'il s'attendait à ce que je me plante en beauté, mais je ne lui donnerais pas cette satisfaction. Quand j'avais mis un pied dans cet endroit, j'avais tout repris en main, les comptes, les bilans, les emplois du temps. Désormais tout passait pour moi. J'avais aussi virer les 2-3 personnes qui ne me servait à rien. Au final, pouvoir donner des ordres de la sorte me plaisait beaucoup, je me sentais presque à ma place. J'insistais bien sur le presque parce que Cap Harbor était loin de ressembler à New-York, les gens étaient tous gentils, j'arrêtais pas de me perdre et si il n'y avait pas Mila, je crois que j'aurai facilement plus partir en dépression. Sans le soutien de Maryline aussi je n'aurai pas réussi à me relever. Quand elle avait appris tout ce que père n'avait fait au début elle n'avait pas voulu le croire. Je ne lui en voulait pas de douter de moi, c'était même normal, alors pour je lui avais donné le numéro d'Abby – si elle s'apellait vraiment comme ça – pour qu'elle puisse se faire sa propre opinion. Le lendemain, elle m'aidait à faire mes valises en me jurant qu'elle ne me laisserait pas tomber et qu'elle viendrait me voir régulièrement. Je savais qu'elle le ferait. J'aurai pu lui jurer la même chose, lui dire que je viendrais à New-York, mais je savais que je ne le ferais pas. Je n'avais plus d'intérêt à retourner chez moi pour le moment. Je m'attendais aussi à ce que ma mère m'apporte son soutien, mais jamais elle n'oserait dire un mot plus haut que l'autre à mon père. Jamais.
Les pieds sur le bureau, je regardais pour la énième fois les entreprises aux alentours de Cap Harbor, maintenant que j'avais repris en main les bases, il fallait que je passe à l'étape suivante, malheureusement Cap Harbor n'était pas la ville la plus prolifique. Il n'y avait que quelques boîtes qui sortaient de l'ordinaire, mais rien de transcendants. L'avantage c'était que j'allais pouvoir prendre des rendez-vous plutôt facilement. Je jetais le dossier que j'avais en main sur mon bureau et je regardais l'heure. Il était plus que temps de rentrer. Il n'était pas tard, mais je n'avais pas envie de traîner un peu plus ici.

En poussant la porte de chez Mila, je faisais une petite danse de la victoire parce que pour une fois j'étais arrivé sans me perdre en route. Dire qu'il n'y avait personne pour voir mon petit déhanché. Les filles ne savaient pas ce qu'elle manquait en tout cas. Soigneusement je rangeais mes chaussures à côtés de celle de mes colocataires. J'étais impressionnée par le nombre qu'il y avait, mais en y regardant bien, j'en avais quand même pas mal. Tout ce que je souhaitais pour le moment c'était prendre une douche et autant dire que l'écologie je m'en tamponnais un petit peu, je n'hésitais pas à y rester plus que nécessaire. L'eau bouillante me détendait et j'en avais bien besoin, je sentais mes muscles ce relâcher un peu. En sortant de la douche, je prenais la première serviette qui me tombait sous la main et tant pis si ce n'était pas la mienne. Je la mettais autour de ma taille pour sortir de la salle de bain et entrer dans ma chambre. Je n'avais pas encore l'intégralité de mes affaires, mais au moins j'avais de quoi tenir 1 mois sans lessive.Une fois mon boxer enfilait, je balançais la serviette dans un coin et retournais en bas avec la ferme intention de me servir un bon whisky et aussi peut-être cuisiner un peu pour faire plaisir à Mila.

J'étais en train de me déhancher et de chanter devant les fourneaux quand il me semblait entendre la porte se refermer. Par principe je me mettais à crier même si elle avait sûrement du se rendre compte d'où venait tout ce bruit. « On a quelque chose à fêter ce soir Mila, pour la première fois je ne me suis pas perdu dans Cap Harbor » Si vous voulez mon avis c'était une sacré prouesse me concernant. « Pour l'occasion j'ai décidé de faire à manger et bien sur on a de l'alcool » Depuis que j'étais arrivais, rare était les soirs où je ne prenais pas un whisky ou deux en rentrant. Un dernier coup de hanche tout en remuant mes petits légumes et en me retournant je découvrais une Mila qui ne semblait pas vraiment heureuse dans la vie. « T'as passé une mauvaise journée ? Et Willow elle ai pas avec toi, on aurait pu lui proposer un petit verre aussi » De toute façon à part une mauvaise journée, je ne voyais pas ce qui pouvait ne pas aller pour Mila. Peut-être qu'un mariage c'était mal passé. Après ma déconvenue avec Abby, le mariage était devenu une grosse blague pour moi et cela ne m'étonnerait pas que la mariée se soit barré avec le témoin du marié. Cela devait être assez cocasse comme situation quand même. Ou alors elle c'était tout simplement engueuler avec mon mec. Je n'avais toujours pas retenu son prénom d'ailleurs.




lumos maxima


† I'd break the back of love for you


Dernière édition par Martin Palmer le Mer 14 Fév - 19:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/07/2016
›› Commérages : 976
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : nina flawless dobrev
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Sam 10 Fév - 23:03 )



i'm just a mess with a thing for you.
martin palmer & mila matthews ※ martin & mila

“ it's crazy how much one person can affect you. ” ― unknow

Aujourd'hui, Mila a l'impression que le monde est contre elle. Qu'ils se sont tous passé le mot afin de faire de sa journée un moment terrible. Tout à commencé ce matin, après son rendez-vous avec un couple de futur marié. En rejoignant sa voiture, elle a observé sur son pare-brise un magnifique PV pour stationnement. Hors, elle n'a pas vu en quoi elle pouvait gêner. Elle n'était ni devant un garage, ni sur la chaussée, juste dans sa case. Et quand elle veut demander des informations à l'agent auteur de cette sanction celui-ci lui explique que son ticket de parcmètre a expiré. Donc juste pour trois petites minutes de retard, Mila va devoir payer une amende ? La brune est furieuse, insulte l'agent de tout les noms d'oiseaux possibles et elle songe à aller se plaindre à sa meilleure amie du comportement de ce dernier. Bon ça ne changerait certainement rien, mais ça lui ferait du bien au moral. Alors elle envoie immédiatement un message à Sarah afin de l'informer qu'elle viendra lui rendre visite ce soir avec une bouteille de vin, elle ne peut pas dire non. Et pourtant trois minutes plus tard alors qu'elle est au volant, Mila reçoit un message de sa brune pour l'informer qu'elle ne pourra pas être présente, Asher à besoin de ses services auprès de sa famille. Très bien. Mila est un poil frustrée, mais elle trouvera bien une autre activité ce soir à faire. Mais sa poisse n'a pas dit son dernier mot. Elle venait de recevoir un appel du restaurant qu'elle avait privatiser pour un mariage le week-end prochain. Celui-ci avait prit feu la veille et donc dans l'incapacité de fournir le service de Mila. Très bien ce soir ce n'est pas une mais deux bouteilles de vins qu'elle aura besoin pour la calmer. Elle va simplement finir par s'arracher les cheveux avant la fin de la journée, c'est tout. Et comment ne pas paniquer une mariée une semaine avant son mariage ? Chercher une autre solution, ce qui ne va pas être de tout repos pour la jeune Matthews. Mais c'est son boulot, alors elle y parviendra comme toujours.

Mila avait passé les cinq dernières heures coller à son téléphone et miracle, elle avait réussit à trouver un nouveau lieu de réception pour le couple de futur marié. Rester à l'annoncer aux intéressés en question, sauf que ça Mila avait prévu de le reporter à demain. Ces mésaventures l’avaient tellement épuisé que tout ce qu'elle avait besoin désormais c'était de rentrer et de se prendre un bon bain pour se détendre et de se boire un bon verre de rouge. Il était temps de rentrer à la villa. Elle vient à peine de pénétrer chez elle qu'elle entend une voix masculine dans la cuisine, c'était sans nul doute Martin. Il était le seul homme a avoir la clé de chez elle, ce qui était logique étant donner qu'il s'était installé chez elle il y a maintenant un peu plus d'un mois devenant dans un sens un nouveau colocataire. Et si ce n'était pas lui c'était un voleur qui avertissait de sa présence. Soulagement quand elle entre dans la cuisine, elle voit bien que c'est Martin et non un voleur qui est en train de faire la cuisine. Si un sourire s'installe sur ses lèvres, la brune déchante rapidement en voyant la tenue de Martin. Il ne peut pas faire ça ici, pas chez elle, pas lorsqu'il y a une adolescente de presque vingt-et-un ans sous son toit. « On a quelque chose à fêter ce soir Mila, pour la première fois je ne me suis pas perdu dans Cap Harbor. » Elle serrait presque tenter de l'applaudir, mais elle doit mettre les choses au clair avec cet homme qui se croit un peu trop chez lui, même si c'est le cas. « Pour l'occasion j'ai décidé de faire à manger et bien sur on a de l'alcool. » Il n'avait pas le droit de faire la cuisine pour elle, surtout pas sachant qu'elle allait lui râler après et l'engueuler comme un petit garçon dès lors qu'il aura prit la peine de se retourner. Mais on ne va pas se mentir, la vue est très agréable. « T'as passé une mauvaise journée ? Et Willow elle ai pas avec toi, on aurait pu lui proposer un petit verre aussi. » Là, il va trop loin. Comment veut-il qu'elle réussit à se concentrée avec un homme à moitié nu dans sa cuisine ? Elle chercher encore la réponse à cette question. « Oui, c'était vraiment une mauvaise journée. » Mais ce n'est pas ça dont elle veut parler, même si elle finira pas s'en plaindre à un moment ou un autre. « Et non, non on ne propose pas de petit verre à Willow. Elle n'est même pas majeure encore. » Pour Mila elle a toujours quinze ans. « Tu ne peux pas proposer un verre à ma nièce comme tu ne peux pas faire ça ... » Elle bouge la main en le désignant. « Oui ça ! Tout ça. » Si Mila aurait habiter seule ça ne l'aurait pas déranger, mais là ça lui pose un problème. « J'ai rien contre le fait que tu te ballades à moitié-nu, mais s'il te plait fait le dans ta chambre. Imagine tu serais tombée sur Willow, tu lui aurais envoyer quoi comme message ? » Martin a presque quinze ans de plus que Willow, alors ça serait drôlement sale toute cette histoire. « Je t'aime beaucoup Martin, mais si tu vis chez moi, il va falloir que tu t'habitudes à quelques règles de vie parce que là, ce n'est plus possible. » Bon, elle ne va pas nier qu'elle ne se ballade pas elle-même en sous-vêtement chez elle, mais elle a toujours la décence de le faire quand elle est seule. « Comme les filles qui défilent dans ta chambre. J'ai rien contre le fait que tu t'envoies en l'air, au contraire c'est même très bien je t'encourage et j'espère que tu te protèges aussi, mais même moi je n'ai jamais ramener personne ici depuis que Willow vit avec moi. » Donc il n'a qu'à prendre exemple sur Mila et tout ira pour le mieux dans le meilleur des monde. « Je ne veux pas me prendre la tête avec toi, surtout pas aujourd'hui parce que cette journée est plus que merdique alors si tu pouvais faire juste un petit effort, tu serais juste parfait, bien que tu l'es déjà. » Réellement parfait. « Et met toi quelque chose dessus, tu me perturbes de cette façon et tu vas finir par attraper froid. » Il a trop de chair nue visible à l’œil nu. De toute façon, il en faut toujours peu à Mila pour être perturber par un homme. Finalement le coup du voleur dans sa cuisine aurait été une affaire plus sage.


help, i have done it again i have been here many times before. hurt, myself again today and the worst part is there's no one else to blame. be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. i am small, i'm needy, warm me up and breathe me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 114
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Aaron Tveit) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Mer 14 Fév - 19:08 )












Depuis que j'étais arrivé à Cap Harbor, pas un seul jour ne c'était passé sans que je me perde. Pourtant en temps normal j'avais un bon sens de l'orientation et j'arrivais à me repérer rapidement. En tout cas à New-York je n'avais eu aucun soucis, mais alors ici c'était tout simplement mission impossible. Si je n'avais pas mon téléphone pour me servir de GPS c'était foutu. Pourtant chaque jour je tentais sans lui pour me prouver que j'étais capable de le faire et chaque jour je finissais par lâcher l'affaire en maudissant le ciel et surtout mon père. Parce que oui j'estimais que c'était à cause de lui. Pourtant aujourd'hui un miracle c'était produit et j'étais arrivé à la maison sans aucun problème. C'était pour ça aussi que j'estimais que ça méritait un bon dîner. Après une bonne douche je n'avais pas jugé utile d'enfiler un pantalon au dessus de mon boxer, ni un tee-shirt. Après tout ça sera dommage de ne pas faire profiter de mon corps de rêve au monde entier. En l'occurrence le monde entier en ce moment c'était uniquement Mila et Willow.
D'ailleurs en parlant des filles, j'entendais justement la porte se fermer et quelques secondes plus tôt Mila faisait son entrée dans la cuisine. Je voyais son regard désaprobateur, mais je m'étais ça sur le compte de la mauvaise humeur, peut-être qu'elle avait passé une mauvaise journée, ou alors un autre truc encore. Dans tout les cas, je lui ferais passer cette humeur grâce à mon repas et ma bonne humeur. J'étais même très fier de lui annoncer que pour la première fois je ne m'étais pas perdu et que c'était une excellente raison pour fêter cela. Toutes les occasions étaient bonnes pour sortir une bonne bouteille selon moi. « Oui, c'était vraiment une mauvaise journée. » Je me sentais désolé pour elle un peu, et je me décidais à lui donner mon verre. « Tiens, ça te fera du bien. » Ou pas ! Elle ne voulait pas prendre de verre. Tant pis pour elle, je le proposerais à Willow quand elle arrivera. D'ailleurs je me demandais bien où elle pouvait être. « Et non, non on ne propose pas de petit verre à Willow. Elle n'est même pas majeure encore. » Alors ça c'était un argument un peu obsolète à mon goût. Depuis quand il fallait attendre la majorité pour boire ? « T'as vraiment attendu tes 21 ans pour boire ton premier verre d'alcool ? » J'avais de très gros doutes si vous voulez mon avis. « Tu ne peux pas proposer un verre à ma nièce comme tu ne peux pas faire ça ... » Je ne peux pas faire quoi exactement ? Faire la cuisine ? Danser ? Boire ? Me promener à poil ? J'avais besoin d'un peu plus d'explications. « Oui ça ! Tout ça. » Donc c'était tout cela en même temps. Je la regardais perplexe, levant un sourcil. « Et pourquoi je pourrais pas faire tout ça ? » Comme elle je bougeais les mains pour désigner quelque chose dans le vague. Je pensais pas qu'elle allait casser ma bonne humeur, mais elle était un peu en train de le faire. « J'ai rien contre le fait que tu te ballades à moitié-nu, mais s'il te plait fait le dans ta chambre. Imagine tu serais tombée sur Willow, tu lui aurais envoyer quoi comme message ? » Un sourire taquin s'inscrit sur mon visage, je savais que cela ne lui déplaisait pas de me voir comme ça. « L'image d'un homme qui fait du sport pour prendre soin de son corps et qui en est très fier. » Cela me semblait être une image plutôt sympathique en plus. Après si cette image ne lui convenait pas, je pouvais trouver un autre exemple. J'avais une imagination débordante. « Je t'aime beaucoup Martin, mais si tu vis chez moi, il va falloir que tu t’habitues à quelques règles de vie parce que là, ce n'est plus possible. » Des règles de vie ? Comme quand j'étais adolescent et que mon père me faisait suivre un programme très strict plutôt que de m'autoriser à rejoindre mes amis dans le parc ? Je n'étais pas très sûr de le vouloir. « Tu penses à quoi exactement ? Parce qu'au niveau des tâches ménagères je suis déjà pas mal. Je limite mon bordel à la chambre. » Et encore quand j'habitais avec Abby, notre chambre était dans un état impeccable. Elle fait presque fait de moi un homme maniaque cette garce. Mais bon je retenais surtout le fait que Mila m'aimait beaucoup. « Comme les filles qui défilent dans ta chambre. J'ai rien contre le fait que tu t'envoies en l'air, au contraire c'est même très bien je t'encourage et j'espère que tu te protèges aussi, mais même moi je n'ai jamais ramener personne ici depuis que Willow vit avec moi. »  Je faisais une grimace. Je pensais être discret pourtant. Je rentrais tard le soir, elles partaient tôt au petit matin. « Okay, je veux bien arrêter de ramener des femmes ici. Au moins je pourrais partir discrètement de chez elle sans dire un mot. » Après je n'étais pas certain que cela ait vraiment un sens. Willow n'était plus une enfant, et à mon avis elle se doutait bien que je ne jouais pas aux Sudoku avec les femmes, tout comme Mila ne jouait pas non plus aux mots fléchés avec son mec. C'était bien de vouloir la protéger, mais il fallait qu'elle fasse ses expériences aussi. « Je ne veux pas me prendre la tête avec toi, surtout pas aujourd'hui parce que cette journée est plus que merdique alors si tu pouvais faire juste un petit effort, tu serais juste parfait, bien que tu l'es déjà. » Me prendre la tête avec Mila c'était aussi la dernière chose que je souhaitais. Elle était la seule amie qui me restait et je n'avais pas envie de la perdre. « Alors comme ça je suis parfait ? » Je souriais comme un con, content d'avoir un moyen de faire chier Mila. « Et met toi quelque chose dessus, tu me perturbes de cette façon et tu vas finir par attraper froid. » Cette fois je ne pouvais m'empêcher de rigoler franchement. Je me rapprochais de Mila pour me déhancher juste devant elle. « Je savais que tu fantasmer sur mon corps de rêve ! Ton copain il est au courant de ton envie de vouloir faire du sexe avec moi ? » C'était beaucoup trop drôle de pouvoir embêter Mila de la sorte, mais si j'allais trop loin je sentais que j'allais m'en prendre une. Alors je me contentais de lui embrasser la joue avant de partir rapidement dans ma chambre enfiler un jogging et un tee shirt. En retournant dans la cuisine, je retrouvais Mila et j'écartais les bras pour qu'elle admire mon effort. « Est ce que cela te convient mieux ? » Je retournais devant la gazinière pour remuer mes petits légumes. Je n'avais pas envie que tout se mette à brûler. « Tu sais ce qu'on devrait faire. » Je sentais que mon idée n'allait pas lui plaire, mais tant pis. « On devrait plutôt mettre des règles à Willow, comme ça moi toi et moi on se base sur son emploi du temps et ses règles pour organiser des soirées tous nus. » Personnellement je trouvais cela génial.




lumos maxima


† I'd break the back of love for you


Dernière édition par Martin Palmer le Lun 26 Fév - 12:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/07/2016
›› Commérages : 976
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : nina flawless dobrev
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Ven 23 Fév - 18:22 )



i'm just a mess with a thing for you.
martin palmer & mila matthews ※ martin & mila

“ it's crazy how much one person can affect you. ” ― unknow

Cela faisait de longues années que Mila était habituée à vivre seule, cela ne l'avait point dérangé, bien au contraire, la brune aimait beaucoup sa solitude. Cependant elle ne peut pas nier que la présence de Willow dans sa villa lui avait fait le plus grand bien, c'était même agréable de vivre avec une présence féminine. Bon pour Mila, Willow n'était encore qu'une enfant même si elle allait prochainement fêter ses vingt-et-un ans, Mila la voyait toujours comme une enfant de dix ans et encore c'était bien généreux. Si vivre avec Willow n'était pas toujours facile, rajouter un homme dans cette équation n'était peut-être pas finalement une bonne idée. Mila aimait beaucoup Martin, elle ne pouvait pas le nier, cependant elle était moins fan de sa façon de vivre. Oh elle n'avait rien contre le fait qu'il se promène à moitié nu chez elle, au contraire cela lui permettait même de se rincer les yeux mais le fait est qu'elle n'était pas seule et que Willow vivait également sous ce toit. Si Mila n'a rien dit depuis plus d'un mois, aujourd'hui, elle décide de vider son sac devant Martin et de lui faire comprendre qu'il ne peut pas se comporter comme s'il vivait seul. En plus de ça, elle a passé une mauvaise journée. « Tiens, ça te fera du bien.  » Ce jour est à marquer dans les anales : Mila Matthews vient de refuser un verre. Bon en même temps ce n'était pas du rouge, donc cela peut se comprendre. Si Mila refuse ce verre, il en est autant de Willow, même si cette dernière n'est pas présente, elle n'a pas le droit pour autant de boire. « T'as vraiment attendu tes 21 ans pour boire ton premier verre d'alcool ? » Il n'avait pas le droit de poser ce genre de question, c'était une question piège. « Non, mais ce n'est pas de moi dont on parle. » Elle n'est pas le cœur de la conversation. Puis on sait très bien que Mila buvait de l'alcool avant même de savoir parler, enfin presque. « Et pourquoi je pourrais pas faire tout ça ?  » Parce que ! « Parce que tu ne vis pas seul Martin. » Et qu'il ne peut pas toujours être dans cette tenue, sinon il risque d'envoyer des signaux à Willow qu'elle ne veut pas savoir. « L'image d'un homme qui fait du sport pour prendre soin de son corps et qui en est très fier. »  Bon il marque un point, parce qu'il est très bien tailler, voire même trop. Il ne cesse de la faire sourire avec ses réponses, mais il faut qu'elle reste concentrée sur le problème et qu'elle arrête de regarder ce torse qui l'appelle. « Si elle finit par fantasmer sur toi et que je la retrouve à te faire les yeux doux, je te jure Martin que je te tue de mes propres mains. » Elle appellerait Sarah pour l'aider à dissimuler un corps. Puis elle se souvient de cette conversation avec Sarah, se rappelant que si elles se font prendre, elles iront en prison et qu'est qu'il n'y a pas en prison ? Du vin. Donc finalement elle ne tuera pas Martin, il n'a qu'à respecter un peu le dress code de cette maison, point. « Tu penses à quoi exactement ? Parce qu'au niveau des tâches ménagères je suis déjà pas mal. Je limite mon bordel à la chambre. » Sur ce point là, elle ne peut pas lui en vouloir. Il met souvent la main à la pâte, la preuve il est même en train de lui faire à manger ce soir. Et que trouve-t-elle de mieux à faire pour le remercier ? Râler. « Déjà arrête de te promener à moitié nu et ça sera un grand pas en avant. » Bon il n'y avait pas que ça, il y avait aussi la question des filles qu'il pouvait ramener dans sa chambre. Si Mila le voyait, Willow devait également le voir. « Okay, je veux bien arrêter de ramener des femmes ici. Au moins je pourrais partir discrètement de chez elle sans dire un mot. » Pauvres femmes. Mais dans un sens, Mila pouvait comprendre qu'il tenait simplement à s'amuser surtout après son histoire avec Abby. « Tu es incorrigible. » Mila ça la fait vraiment rire. « Alors comme ça je suis parfait ?  » Meeeh ! Il n'a pas le droit de faire ça. « Je devrais vraiment arrêter de te faire des compliments, tu vas finir par prendre la grosse tête. » Surtout que c'était sortit de son contexte. Bon en même temps, Mila ne va pas se mentir, Martin fait plaisir à voir et elle n'hésite pas à le lui avouer. Et forcément savoir ça, ça lui plaît et Mila le voit. « Je savais que tu fantasmer sur mon corps de rêve ! Ton copain il est au courant de ton envie de vouloir faire du sexe avec moi ?  » Pauvre Rodney, s'il savait. « Oh si tu savais, je ne rêve plus que de toi la nuit. » Mila lève les yeux vers le plafond, avant de se mettre à rire. « Je lui ai proposé un plan à trois avec toi, mais l'idée ne l'a pas trop branché, il te voulait pour lui tout seul. » Elle était loin d'être sérieuse et ça se voyait sur son visage à des kilomètres. Puis jamais de la vie, elle proposerait un plan à trois à son petit-ami, il n'est pas prêt pour ça. Cependant quand elle sent ses lèvres sur sa joue, ça lui plaît et elle continue même à toucher sa joue alors qu'il a déjà quitter la pièce. En attendant qu'il revienne, Mila en profite pour sortir une bouteille de rouge de sa cave, l'ouvrir et se servir un verre. « Est ce que cela te convient mieux ? » Baaaah elle préférait la tenue précédente pour ses yeux, mais c'était plus sage qu'il soit habillé. « C'est mieux, mais je préfère quand même quand tu portes ton trois pièces bleu marine. Tu m'as habituée à mieux. » Avec cette belle chemise blanche et sa cravate. Mais ce soir, elle se contentera de sa tenue décontracté. La brune décide de prendre place sur l'un des tabourets face à Martin, l'observant avec grâce cuisiner, tout en savourant son verre de rouge. « Tu sais ce qu'on devrait faire. » Non, mais il va certainement lui dire. « On devrait plutôt mettre des règles à Willow, comme ça moi toi et moi on se base sur son emploi du temps et ses règles pour organiser des soirées tous nus. » Si elle était en train de boire, elle aurait sûrement recracher le liquide. Chance pour elle ce n'était pas le cas, donc elle ne gâcherait pas une bonne bouteille pour ces bêtises. « Parce que maintenant tu veux passer au niveau supérieur et carrément enlever les sous-vêtements ? » Il n'y avait plus de demi-mesure. « Et qu'est qu'on ferait pendant ces soirées tous nus ? » Boire du vin ? Regarder la télévision ? Elle était curieuse de connaître le programme de son colocataire. « Si tu me proposes du vin et du fromage, ça peut se négocier. » Et la Matthews va se calmer dans ses ardeurs, sinon elle va véritablement finir nue dans cette cuisine dans moins de cinq minutes et ce n'est pas ce qu'elle veut. Son verre toujours en main, elle pose un pied à terre puis l'autre avant de faire le tour et de se glisser derrière Martin pour regarder par dessus son épaule. « Tu nous prépare quoi de bon ce soir ? » Juste pour ça, Martin pouvait rester autant de temps qu'il voulait chez elle, parce qu'elle n'avait jamais aussi bien mangé que depuis le dernier mois. « Et félicitation pour avoir réussit à trouver le bon chemin pour rentrer à la maison. » Il fallait bien qu'elle le félicite pour cet exploit, elle était fière de lui. Mila se décide même à déposer ses lèvres contre la joue de son ami, en guise de trophée pour son action. La brune l'abandonne la seconde suivante, sa fringale la menant jusqu'au réfrigérateur. « Tu préfères du comté, du brie ou du bleu ? » Parce mine de rien, cette histoire ça a donné à Mila envie de manger du fromage français.


help, i have done it again i have been here many times before. hurt, myself again today and the worst part is there's no one else to blame. be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. i am small, i'm needy, warm me up and breathe me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 114
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Aaron Tveit) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Lun 26 Fév - 12:16 )












Je trouvais cela honteux de vouloir interdire à Willow de boire de l'alcool. Surtout qu'elle n'avait pas du attendre l'approbation de Mila pour commencer à prendre de la bière ou autre chose avec ses copains. D'ailleurs un soir je serais curieux de l'espionner avec ses copains pour voir ce qu'ils faisaient réellement. Peut-être que je pourrais soumettre l'idée à Mila. J'avais une chance sur deux de me faire taper, mais j'étais prêt à prendre le risque. Puis interdire Willow c'était un peu fort de café, parce que si mes souvenirs étaient bon, Mila n'avait pas vraiment attendu ses 21 ans. Moi non plus d'ailleurs. « Non, mais ce n'est pas de moi dont on parle. » Oh bah un peu quand même. C'était elle qui avait commencé la conversation sur ce que je pouvais faire et pas faire. « Pourtant on pourrait parler de toi si tu veux » Et cela m'éviterait de me faire remonter les bretelles par la même occasion. Malheureusement elle n'était pas tenté sur ce programme et effectivement elle me disait tout ce que je ne pouvais pas faire. Enfin pour l'instant c'était très vague, parce que son ''ça'' pouvait englober beaucoup de choses. Il pouvait même désigner un clown, mais si je lui disais ça, elle allait vouloir me taper ce n'était pas une bonne idée. « Parce que tu ne vis pas seul Martin. » Aussi surprenant que cela puisse paraître, j'avais bien conscience de ne pas vivre tout seul. Le nombre de produit dans la salle de bain me le rappeller constamment. « Tu veux dire qu'il y a aussi des elfes de maisons avec nous ? » Ou peut-être même un fantôme. J'avais conscience d'être chiant et de jouer avec les limites mais cela me faisait beaucoup rire. Surtout que je ne voyais pas le problème. J'étais en boxer je n'étais pas non plus à poil et de toute évidence cela n'avait jamais gêné Willow pour m'envoyer sur les roses donc autant dire qu'elle se foutait de l'image que je renvoyais quand bien même j'étais en train d'exposer mon corps musclé devant elle. « Si elle finit par fantasmer sur toi et que je la retrouve à te faire les yeux doux, je te jure Martin que je te tue de mes propres mains. » Il y avait beaucoup trop de violence chez Mila. Elle aurait définitivement du accepter le verre que je lui avais proposé. « Quand bien même elle me fait les yeux doux Mila, je suis pas stupide au point de faire la même chose. J'ai 15 ans de plus qu'elle » J'étais limite vexé qu'elle puisse penser que je profiterais de cette situation si cela devait arriver. J'aimais bien emmerder Willow, mais cela n'allait pas plus loin et n'irait jamais plus loin. Je n'avais pas envie d'être de genre d'homme.
En tout cas j'étais curieux de savoir quelle règle de la maison j'étais censé respecté parce que techniquement elle ne pouvait pas me reprocher grand-chose, mon goût pour l'exhibitionnisme mis à part.  « Déjà arrête de te promener à moitié nu et ça sera un grand pas en avant. » C'était triste de m'interdire cela, surtout pour Mila qui ne pourrait plus voir mon corps de rêve, mais okay je pouvais faire un effort. Le deuxième point, c'était de ne pas ramener des femmes ici. Je lui accordais cette faveur aussi. De toute façon ça serait plus simple pour moi de partir si j'étais chez elle. « Tu es incorrigible. » Elle avait raison, mais au moins cela la faisait rire alors j'étais content. « Si en plein milieu de la nuit je me perds, je pourrais te téléphoner pour que tu viennes me chercher ? »  On savait que mon sens de l'orientation était limité et étant donné que je n'avais plus le droit de ramener des femmes ici, on pouvait considérer que c'était de la faute de Mila si je perdais régulièrement, donc ça serait à elle de venir à mon secours. Ceci dit tout ce que j'arrivais à retenir c'était qu'elle trouvait que j'étais parfait. « Je devrais vraiment arrêter de te faire des compliments, tu vas finir par prendre la grosse tête. » Oh non, elle n'avait pas à s'inquiéter pour cela. « Non, tu peux continuer, j'aime bien ça. » Ca serait dommage de s'en priver en tout cas, tout comme il serait dommage qu'elle se prive de mon corps. Je savais qu'elle voulait faire du sexe avec moi, mais son copain ne risquait pas d'être du même avis. « Oh si tu savais, je ne rêve plus que de toi la nuit. » Je le savais et je ne pouvais m'empêcher de rire avec elle. « Je lui ai proposé un plan à trois avec toi, mais l'idée ne l'a pas trop branché, il te voulait pour lui tout seul. » Je rigolais encore plus après cela. Mila était tellement pas crédible. « Oh non, je suis désolé de te piquer ton mec Mila. Promis je vais lui parler et lui dire que les choses entre nous sont impossible » C'était le moins que je puisse faire et avant de quitter la pièce pour enfiler des vêtements je l'embrasser sur la joue.

Je revenais 5 minutes plus tard armé de mon plus beau jogging et d'un tee-shirt. « C'est mieux, mais je préfère quand même quand tu portes ton trois pièces bleu marine. Tu m'as habituée à mieux. » Je ne pouvais pas lui donner tort. Moi aussi je me préférais en costume. « Je peux pas être au top tout le temps, j'ai aussi des moments de relâchement. Je ne suis qu'un homme Mila » Même si elle pouvait croire que  j'étais un dieu grec de par mon physique. En tout cas elle avait profité de mon absence pour se servir un verre. En fait elle ne voulait juste pas de mon whisky. D'ailleurs monter m'avait donner une idée que j'exposais rapidement à Mila. C'était à Willow qu'on devait mettre des règles et voilà. « Parce que maintenant tu veux passer au niveau supérieur et carrément enlever les sous-vêtements ? » Je haussais les épaules tout en remuant mes légumes. Pourquoi pas après tout. « Et qu'est qu'on ferait pendant ces soirées tous nus ? » J'avais plein d'idée en tête. « J'avais pensé à ce qu'on fasse une partie de twister » Histoire de se rapprocher tout en douceur et puis évidemment après il y aurait du sexe. C'était la suite logique d'une soirée tout nu. « Si tu me proposes du vin et du fromage, ça peut se négocier. » Je savais qu'elle serait tenté par mon idée. Jusque pour qu'elle puisse me reluquer sans problème. « Donc pour te conquérir il faut te proposer du vin et du fromage. Très bien je note » Pas que j'avais dans l'idée de conquérir, mais si jamais je faisais une connerie et qu'elle avait envie de me tuer, je savais que je pouvais l'amadouer avec ça. « Tu nous prépare quoi de bon ce soir ? » Elle était venu se placer derrière moi et je tournais la tête pour la regarder en souriant. « Ce soir c'est filet de poulet et ses petits légumes croquant. Ou fondant j'ai pas encore décidé » Il fallait que je me décide vite, sinon les légumes allait décider pour moi. « Et félicitation pour avoir réussit à trouver le bon chemin pour rentrer à la maison. » J'avais même droit à un bisous et ça c'était la plus belle des récompenses. « Tu vois, on dirait un vrai petit couple. Moi qui cuisine, toi qui vient m'embrasser. » Taquiner Mila devenait vraiment une deuxième nature pour moi. Ceci dit elle m'avait vite abandonné pour me remplacer par du fromage.  « Tu préfères du comté, du brie ou du bleu ? » Le choix était difficile, bien trop difficile, alors je faisais un petit plouf plouf mental. « Du comté s'il te plait » Elle allait me donner la becquée aussi ? Cela pourrait être très drôle si elle s'amusait à jeter le fromage pour que j'essaye de le rattraper avec le bouche. « Mange pas trop de fromage quand même, c'est bientôt prêt. » Je savais que Mila n'était plus une enfant, mais je préférais quand même la mettre en garde. Un dernier remuage et je me retournais pour me poser contre le meuble en regardant Mila « Avant qu'on passe aux choses sérieuses, j'ai une autre règle aussi à proposer » Puisqu'on était dans le thème, autant en profiter jusqu'au bout. « Je propose que Willow soit obligé de nous faire à manger au moins 2 fois par semaine. » Après tout elle aussi vivait ici. « Puis pour pousser le vice jusqu'au bout, elle doit nous servir comme des pachas » J'avais aussi une autre règle qui venait de me traverser l'esprit et je regardais Mila avec un sourire en coin. « Si tu veux, je peux même aller promener ton chien, un jour sur deux en échange d'un long massage » Je ne perdais jamais le Nord.  




lumos maxima


† I'd break the back of love for you


Dernière édition par Martin Palmer le Jeu 8 Mar - 11:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/07/2016
›› Commérages : 976
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : nina flawless dobrev
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Lun 5 Mar - 17:18 )



i'm just a mess with a thing for you.
martin palmer & mila matthews ※ martin & mila

“ it's crazy how much one person can affect you. ” ― unknow

Mila avait toujours pensée que si un jour elle vivait avec un homme sous son toit, c'est parce qu'il partagerait sa vie. Elle n'avait jamais songé à faire une colocation avec Martin. Pourtant quand il avait frappé à sa porte, il y a un mois cela était venu comme une évidence. Hors de question qu'il loge dans un hôtel en ville. Elle sait que l'argent n'est pas un soucis, mais vu l'épisode qu'il traversait en ce moment, il était plus judicieux qu'il ne soit pas seul. D'autant plus que Mila avait cinq chambres non occupées et qu'avoir un peu de compagnie masculine n'allait pas lui faire du mal. Ce qu'elle n'avait pas pensée par contre c'était au comportement de Martin. S'il avait été son petit-ami, peut-être qu'elle n'aurait pas eut la même réaction. Mais le fait que Martin ne l'était pas, qu'il prenait trop ses aises et qu'il voulait trop corrompre sa nièce. Willow ne boit pas, pas sous ce toit en tout cas. Certes Mila n'avait pas attendue l'âge légal pour boire son premier verre, ni prendre sa première cuite mais elle n'est pas le sujet de conversation ce soir. « Pourtant on pourrait parler de toi si tu veux. » Qui y'a t'il à dire sur Mila ? Elle est parfaite et surtout, elle est chez elle. « Hormis si tu veux me dire que je suis merveilleuse, je n'ai pas très envie de parler de moi. » Enfin il est libre d'utiliser d'autre adjectif pour la définir, même de lui avouer être parfaite. Mais il ne faut pas que Mila oublie le pourquoi du comment, elle est furieuse après Martin aujourd'hui. D'accord, ses yeux ne sont pas aussi furieux mais il faut qu'elle reste concentrée. Il ne peut pas se promener à moitié-nu à tout bout de champs, il n'est pas tout seul dans cette villa. « Tu veux dire qu'il y a aussi des elfes de maisons avec nous ? » Comment peut-elle réussir à garder son sérieux ? Elle ne peut pas, il parvient à la faire sourire bien qu'elle tente de ne pas craquer. « Martin ... » souffle-t-elle en baissant les épaules. « Tu sais très bien de quoi je veux parler. » Puis désolé de le décevoir, il n'y pas d'elfes de maisons dans cette villa, encore heureux parce que Mila aurait très peur de se réveiller en pleine nuit et de tomber nez à nez avec l'un d'eux. Par contre, il y a une femme de ménage, c'est presque pareil. Sauf qu'elle ne s'appelle pas Dobby. « Quand bien même elle me fait les yeux doux Mila, je suis pas stupide au point de faire la même chose. J'ai 15 ans de plus qu'elle. » Juste pour ça, elle pourrait l'épouser sur le champ. « Je te fais confiance. » Alors s'il la déçoit, elle ne voudra plus l'épouser mais plutôt creuser sa tombe. « Fait attention quand même avec les amies de Willow, pour moi l'âge n'a jamais été une barrière. » Puis avec du maquillage et une jolie tenue, on a toujours donné à Mila cinq ans de plus. Combien de fois avait-elle usée de ses charmes auprès d'un homme plus âgé ? Trop de fois. Bon si Martin avait saisit le message de ne plus se promener à moitié nu, il était aussi important de souligner qu'il serait pas mal d'arrêter de ramener 36 filles chez elle. C'est pas un moulin la villa de Mila quand même, ni une maison close. « Si en plein milieu de la nuit je me perds, je pourrais te téléphoner pour que tu viennes me chercher ? » Oui bon ça, elle ne peut pas lui promettre. « Tout dépend si j'ai quelque chose en échange. » Parce que bon se faire réveiller à trois heures du matin ce n'est pas ce que Mila adorait le plus. Mais si en échange elle avait quelque chose, là ça pourrait se négocier. « Non, tu peux continuer, j'aime bien ça. » Le contraire aurait été fort étonnant qu'il n'aime pas recevoir des compliments. Mila ça la fait juste rire de plus belle. D'autant plus qu'elle était pareil, elle adorait recevoir des compliments des autres. « Tu es parfait c'est ça que tu voulais entendre encore ? » Mila joue trop avec le feu, elle en est totalement conscience. Mais ce n'est point de sa faute si Martin est vraiment canon. Mais à la place de lui dire ouvertement qu'elle ne serait pas contre une partie de jambe en l'air, elle détourne le sujet, surtout qu'il ne faudrait pas oublier qu'elle est déjà en couple. « Oh non, je suis désolé de te piquer ton mec Mila. Promis je vais lui parler et lui dire que les choses entre nous sont impossible. » Que c'est trop mignon, elle est trop touchée par cette intention. « Merci bien Martin, je savais que je pouvais compter sur toi. » Au moins, Mila est certaine que Martin n'allait pas lui voler Rodney. Par contre il était possible que ça soit Martin qui vole Mila à Rodney. Un baiser sur la joue, une bouteille de vin ouverte, un verre servit c'est le temps qu'il avait fallu à son colocataire pour trouver de quoi se mettre sur le dos. « Je peux pas être au top tout le temps, j'ai aussi des moments de relâchement. Je ne suis qu'un homme Mila. » Pas faux, il n'a pas tort. « Je vais quand même réussir à me contenter de cette tenue pour ce soir. » Bon elle aurait quand même préférait le costume, voire la tenue précédente. « Sauf que si j'ai envie de sortir avec toi ce soir, il faudra que tu ailles te changer encore une fois. » C'était une idée comme une autre. Mila n'avait pas prévue de sortir de la villa ce soir, mais sur une envie il était possible que son programme change ? Comme le programme de Martin qui impose des soirées tout-nu. « J'avais pensé à ce qu'on fasse une partie de twister. » Okay, là c'était hilarant. « Parce que tu as un twister sous la main ? » Elle ne se souvient pas en avoir vu un dans ses affaires, mais elle s'attend toujours à tout avec Martin. Si bien qu'il serait capable de lui sortir un twister de sa poche sans qu'elle n'ait le temps de dire quoi que se soit. « Donc pour te conquérir il faut te proposer du vin et du fromage. Très bien je note. » Pourtant c'est la vérité. « Mais il faut un très bon vin, j'ai un palais très difficile. » C'est souvent pour cette raison que Mila rapporte toujours une bouteille de vin quand elle est invitée, elle ne supporte que très rarement les vins de ses amis. « Et si tu rajoutes du Martin Gaye en fond sonore, je serais encore plus conquise. » Bon elle fera l'impasse sur un massage aux huiles essentielles. Mila quitte sa place pour rejoindre Martin afin d'observer ce qu'il en train de préparer. « Ce soir c'est filet de poulet et ses petits légumes croquant. Ou fondant j'ai pas encore décidé. » L'un ou l'autre, Mila prend. « Juste pour ça, je n'ai jamais envie que tu partes. » Un homme qui fait la cuisine c'est juste merveilleux et jusqu'à présent Mila n'avait jamais eut à se plaindre de Martin. Et parce qu'elle est fière de lui étant donner qu'il ne s'est pas perdu, elle dépose ses lèvres contre sa joue. « Tu vois, on dirait un vrai petit couple. Moi qui cuisine, toi qui vient m'embrasser. » Sa remarque la fait sourire, d'autant plus qu'il n'a pas vraiment tort. Ils y ressemblent fortement. Surtout que depuis que Martin est présent, elle passe plus de temps avec lui qu'avec son propre petit-ami. « Je m'habitue juste à notre futur vie de jeunes mariés. » Mila n'a jamais oubliée que Martin lui devait un mariage. D'accord, elle n'était qu'une enfant quand elle lui a fait sa demande mais cette idée est toujours rester dans un coin de sa tête et ça la fait toujours sourire d'y repenser. Mila part ensuite en quête de fromage et c'est le comté qui sort vainqueur de cette guerre. « Mange pas trop de fromage quand même, c'est bientôt prêt. » Qu'il se rassure Mila n'allait pas finir le demi-kilo de fromage en une soirée. « J'ai l'impression d'entendre mon père. » C'était sa réplique favorite à chaque fois. Mila s'attaque au fromage, coupe deux tranches un peu épaisse, avant de les couper en cube et de remettre le reste au frais. « Avant qu'on passe aux choses sérieuses, j'ai une autre règle aussi à proposer. » Laquelle ? « Je propose que Willow soit obligé de nous faire à manger au moins 2 fois par semaine. Puis pour pousser le vice jusqu'au bout, elle doit nous servir comme des pachas. » Là, il pousse le vice vraiment trop loin. « Je trouve ton idée fabuleuse. » Pourquoi elle n'y avait pas pensée avant ? « Dès qu'elle rentre, on lui propose. » Elle va sûrement râler et les envoyer bouler, mais ça ne coûte rien d'essayer. Mila se rapproche de Martin, déposant les quelques morceaux de comté qu'elle a coupée à côté. Elle n'est pas égoïste, elle partage. « Si tu veux, je peux même aller promener ton chien, un jour sur deux en échange d'un long massage. » Il ne cesse de la faire rire, vraiment. « Donc tous les deux jours, je vais devoir t'offrir un massage ? » La brune boit une gorgée de son vin en croquant dans un cube de fromage. L'association est parfaite. « Tu sais je connais aussi un très bon salon de massage en ville. » Sauf qu'elle sait très bien que ça doit être elle la masseuse et non une employée d'un salon. « Ou je pourrais même te donner un avant goût. » Mila dépose son verre sur le plan de travail, sans oublier de manger un morceau de fromage avant de se placer derrière Martin. Elle frotte ses mains entre elles, avant de le déposer sur les épaules du brun. Elle effectue quelques pressions sur celles-ci, tentant de le détendre plus qu'il ne l'est actuellement. « Comme ça ? » Ses mains remontent même le long de la nuque de Martin, laissant ses ongles se perdre dans sa chevelure brune. Puis elle reprend son action initiale pendant quelques minutes avant de se stopper. « Ce soir tu sors Mango, tu viens d'avoir ton massage. » Pendant qu'elle, elle restera bien au chaud sous son plaid. « Tu sais tu devrais goûter ce comté avant que je mange tout. » Il n'en reste déjà plus beaucoup. Mila a un peu trop d'amour pour le fromage. Et parce que Martin semble avoir les mains occupées, elle se dévoue elle-même pour lui glisser un morceau de fromage dans la bouche. Cet instant est un peu trop sensuel. Il aurait même sa place dans un tome de 50 shades. « Je vais aller mettre la table. » C'était plus sage, beaucoup plus sage.


help, i have done it again i have been here many times before. hurt, myself again today and the worst part is there's no one else to blame. be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. i am small, i'm needy, warm me up and breathe me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 114
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Aaron Tveit) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Jeu 8 Mar - 11:38 )












Dire qu'on je n'étais pas seul dans cette villa c'était prendre un gros risque, Mila l'avait pris et maintenant elle ne pouvait s'empêcher de sourire. Je savais qu'elle faisait tout pour ne pas craquer, pour me faire comprendre que j'avais des règles à respecter, mais elle n'y arrivait pas forcément. Surtout qu'avoir des elfes de maison pourrait être super utile. « Tu sais très bien de quoi je veux parler. » Est ce que je continuais à jouer à celui qui ne comprend rien, ou alors j'aidais Mila dans sa tentative de m'expliquer les choses. « Oui, je vois très bien ce que tu veux dire » Même si selon moi ce n'était pas la vu de mon torse parfaitement taillé qui allait faire que Willow allait me sauter dessus. Surtout que je n'étais pas vraiment intéressé. Willow et ses copines étaient bien trop jeunes pour moi et le délire à la Hugh Hefner ce n'était pas vraiment mon genre non plus. « Je te fais confiance. » Alors là, j'étais conquis et j'affichais mon plus grand sourire. « Je me sens presque honoré de tant de confiance » Maintenant j'avais la pression pour ne pas la décevoir. « Fait attention quand même avec les amies de Willow, pour moi l'âge n'a jamais été une barrière. » Elle n'avait pas tort sur ce point et je pointais ma spatule sur elle. « Dès qu'une personne inconnue de moi franchira le pas de la porte je lui demande tout de suite sa carte d'identité » Comme ça au moins je n'aurai pas de mauvaise surprise. Peut-être que je devrais adopter cette même technique avec les femmes que je rencontrais dans les bars pour m'assure que je n'étais pas en train de coucher avec une ado. Ceci dit, maintenant que je devrais aller chez elle plutôt que de les emmener ici devrait être un assez bon indice pour savoir approximativement leurs âge. Parce que si la chambre est couverte de peluche je m’enfuis aussi vite que possible. Mais dans l'hypothèse où je me perds parce que j'ai l'interdiction de venir ici avec une femme j'espérais pouvoir compter sur Mila pour venir me chercher en plein milieu de la nuit. « Tout dépend si j'ai quelque chose en échange. » Faire des négociations avec Mila pouvait être très dangereux. Je pourrais rapidement me retrouver à faire les machines pour le reste du mois. « Je peux te proposer du sexe ? » Oui, oui je savais que Mila avait un mec, mais c'était beaucoup plus sympa de jouer avec ça plutôt que de la laisser tranquille. « Dans l'hypothèse où tu refuserais le sexe avec moi – Ce qui serait une grave erreur si tu veux mon avis – je peux te proposer ma reconnaissance éternelle et la satisfaction de ne pas me faire mourir de froid » Parce que soyons honnête avec mon sens de l'orientation qui se trouvait au niveau des abysses, c'était quelque chose qui pouvait effectivement m'arriver. Puis alors les gens commenceraient à avoir peur de moi parce que je errais sans but, demandant à tout le monde mon chemin. Le pire ? Je ne connaissais même pas l'adresse de Mila. Elle était dans mon téléphone, mais sans ça j'étais incapable de m'en souvenir. Heureusement que dans ces cas comme ça, j'avais Mila pour me rappeller à quel point j'étais parfait malgré ce petit problème d'orientation. D'ailleurs, c'était plaisant à entendre et elle pouvait continuer à me faire des compliments toute la soirée si elle voulait. « Tu es parfait c'est ça que tu voulais entendre encore ? » C'était exactement cela oui. Mon sourire s'était encore élargie. « Je trouve que ça sonne vraiment bien cette phrase. » Beaucoup trop bien même. « Mais ne t'inquiète pas, ma perfection déteint sur toi. » C'était une façon un peu particulière de dire qu'elle était parfaite elle aussi, mais je le disais quand même. Surtout que son copain avait des vues sur moi et cela ne semblait pas la perturber. C'était bien un signe de plus de sa perfection. Mais voler le copain de sa colocataire – si on pouvait dire qu'on était colocataire – ça ne se faisait pas. « Merci bien Martin, je savais que je pouvais compter sur toi. » Toujours, ça me faisait même plaisir. « Puis pour ton avouer je les aime avec beaucoup moins de poil » Je ne savais pas si Rodney était vraiment poilu, mais il ne devait pas être un adepte de l'épilation selon moi.

Parce que j'étais un homme sympa, j'étais parti me changer pour éviter que Mila me saute dessus et pourtant elle n'était toujours pas satisfaite. Les femmes étaient des êtres bien trop compliqué pour moi. « Je vais quand même réussir à me contenter de cette tenue pour ce soir. » Elle n'avait pas vraiment le choix de toute façon. « Tu sais un tee-shirt ça peut s'enlever très vite » C'était dit en tout innocence évidemment. « Sauf que si j'ai envie de sortir avec toi ce soir, il faudra que tu ailles te changer encore une fois. » Alors oui, mais ce n'était pas vraiment dans mes plans tout cela. « Avant d'envisager de sortir, il faut qu'on arrive à se mettre d'accord sur nos soirées tout nus » C'était hyper important selon moi et surtout j'avais une idée bien précise en tête. Une partie de twister pour qu'on puisse s'emboîter. Ce n'était pas la façon la plus sexy de parler de sexe, mais au moins cela avait le mérite d'être clair. « Parce que tu as un twister sous la main ? » Non et c'était bien là le problème. « Non, mais en mettant nos vêtements à terre ça ira. Il suffirait qu'on choisisse des couleurs différentes » Après la légende ne disait pas si c'était les vêtements qu'on porterait avant le début de la fameuse soirée ou alors si c'était ceux de nos placards. La seule chose indispensable de toute évidence c'était le fromage et le vin. « Mais il faut un très bon vin, j'ai un palais très difficile. » Je comprenais. Tout le monde n'était pas capable d'apprécier un bon vin. « Et si tu rajoutes du Martin Gaye en fond sonore, je serais encore plus conquise. » Est ce qu'on était d'accord pour dire que c'était Mila qui allait rendre nos soirées tout nus encore plus sympa ? « Tu sais que tu n'a pas besoin de tout ça pour m'attirer dans ton lit ? » Juste pour info. Surtout si elle se faufilait derrière moi pour regarder ce qui se passait sur la gazinière. « Juste pour ça, je n'ai jamais envie que tu partes. » Je me retournais en fronçant les sourcils. « De toute ma perfection tu retiens que ma cuisine pour que je reste ? Je suis déçu Mila Matthews » C'était faux et surtout ça ne me dérangeait pas de faire la cuisine. En tout cas on ressemblait vraiment à un couple et je ne pouvais m'empêcher de faire la remarque. « Je m'habitue juste à notre futur vie de jeunes mariés. » Si je l'avais écouté, on serait marié depuis notre enfance. Je lui avais quand même dit oui pour ne pas lui briser le coeur. « En plus en tant que wedding planer j'imagine que tu sais déjà tout ce que tu veux pour notre mariage » J'étais curieux de savoir à quoi pouvait ressembler son mariage parfait. Même si on allait pas se marier ensemble, j'étais curieux. Le plus important pour Mila reste quand même le fromage. Sa vie pourrait tourner autour de ça, et je la mettais en garde, on allait bientôt passer à table. « J'ai l'impression d'entendre mon père. » Je faisais semblant de m'offusquer, posant une main sur le coeur. « Alors ça, ce n'est pas très sympa » Ceci dit, son père était beaucoup mieux que le mien donc ce n'était peut-être pas si mal. Et tout cela me donnait encore plus d'idée sur les règles qu'on pouvait instaurer dans la maison et j'en faisais immédiatement part à Mila. La première étant que Willow devait nous faire à manger. Simple et efficace. « Je trouve ton idée fabuleuse. » J'étais assez d'accord avec elle oui. « Dès qu'elle rentre, on lui propose. » J'allais pensé à lui envoyer un message pour qu'elle puisse se faire à l'idée, mais c'était bien mieux de lui dire directement pour voir sa réaction. « Elle est où d'ailleurs ? » Pas qu'elle me manquait, mais bon fallait bien faire semblant de s'intéresser. Pourtant mon intérêt passait bien vite, parce que j'avais déjà une autre idée. En échange d'un massage, je voulais bien aller promener le chien une fois sur deux. C'était un bon deal non ? « Donc tous les deux jours, je vais devoir t'offrir un massage ? » Je hochais la tête absolument fier de moi et de ma trouvaille. « C'est exactement ça, je te donne l'opportunité de toucher à mon corps de rêve » Une proposition qu'elle ne pouvait pas refuser selon moi. « Tu sais je connais aussi un très bon salon de massage en ville. » Non, non non. « Ca serait pas aussi marrant dans un salon » Alors qu'avec Mila oui. « Ou je pourrais même te donner un avant goût. » Un petit sourire de coin, je la regardais se remettre derrière moi. « Il faudrait être fou pour refuser » Naturellement je me laissais faire. Je n'étais pas l'homme le plus tendu de la planète, mais je devais avouer que Mila avait des mains magiques. « Comme ça ? » Je murmurais un vague humhum pour lui répondre. Le Martin que j'étais n'était plus disponible et je me laissais complètement aller mettant la tête en arrière. Quand elle arrêta son massage j'étais même beaucoup trop frustré. « Ce soir tu sors Mango, tu viens d'avoir ton massage. » Je me retournais vers Mila complètement outré parce que je venais d'entendre. « Alors là je suis pas du tout d'accord. Un massage doit durer au moins 10 minutes, là c'était même pas 5 » Je savais que je pourrais dire tout ce que je voulais que ce soir je n'échapperais pas au fait de sortir le chien. Je m'étais fait avoir à mon propre jeu. La tristesse. « Tu sais tu devrais goûter ce comté avant que je mange tout. » Je devrais oui, mais j'étais un peu trop occupé avec mes casseroles. « Si je m'éloigne trop, le poulet va brûler ou alors il sera trop sec et ça sera triste » Une fois qui n'était pas triste par contre c'était Mila qui me proposait de l'aide pour manger et je ne la quittais pas des yeux pendant qu'elle déposait un morceau de fromage dans la bouche. « Je vais aller mettre la table. » C'était trop d'émotion d'un coup pour elle. Je comprenais. « T'as peur de faire des bêtises si tu restes près de moi trop longtemps ? » Je parlais un peu plus fort pour être sûr qu'elle puisse m'entendre. « Si tu veux craquer, tu sais que ce n'est pas moi qui vais te juger » Bien au contraire même. Tout étant cuit, je coupais le gaz avant de tout disposé dans les plats et rejoignais Mila le plus discrètement possible dans la salle à manger et je posais mes mains sur ses épaules « Je peux te faire un massage pour te détendre si tu veux » J'avais l'impression qu'on jouait un peu trop avec le feu. Le pauvre Rodney qu'est ce qu'il dirait s'il rentrait à ce moment là. Puis tout aussi rapidement que j'étais arrivé, je repartais pour aller chercher les plats. « Madame est servie » Quand elle disait que j'étais l'homme parfait, elle ne mentait absolument pas.




lumos maxima


† I'd break the back of love for you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
LOVE MAKES A FAMILY.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ LOVE MAKES A FAMILY.
http://believeeverydayinyourdreams.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 07/07/2016
›› Commérages : 976
›› Pseudo : .truelove (sonia)
›› Célébrité : nina flawless dobrev
›› Schizophrénie : rachel campbell ✻ riley emerson-oakley ✻ liv burrows ✻ ophelia rhodes ✻ jay thompson ✻ lissa valentine
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Lun 26 Mar - 16:15 )



i'm just a mess with a thing for you.
martin palmer & mila matthews ※ martin & mila

“ it's crazy how much one person can affect you. ” ― unknow

Mila aime beaucoup Martin, sauf qu'il se croit tout seul dans cette villa qu'ils partagent ensemble avec en plus la présence de Willow. Si en temps normal Mila n'aurait rien à faire de voir un Martin à moitié-nu dans son intérieur, actuellement ça la gêne un peu. Peut-être parce qu'elle n'est plus sur le marché. Enfin surtout parce que Willow n'a pas à profiter de ce spectacle. Désolé mais Mila est égoïste, elle n'aime pas partagé. Mais franchement Mila n'arrive pas à en vouloir à Martin, elle se désespère elle même, autant qu'il la désespère avec ses blagues à la faire sourire à ne plus en finir. Alors même s'il ne pourra jamais s’abaisser à coucher avec une femme beaucoup plus jeune que lui Mila est plus jeune, mais ils n'ont que cinq ans d'écart ça ne compte pas, Mila le met quand même en garde. Les femmes sont fourbes et usent trop souvent de leur charme pour parvenir à leur fin, parole de Mila Matthews. « Dès qu'une personne inconnue de moi franchira le pas de la porte je lui demande tout de suite sa carte d'identité. » C'est une solution qui fait énormément sourire la brune. « J'espère pour toi que ça ne sera pas une fausse pièce d'identité. » Mila n'est absolument pas un modèle quand on y pense pour Willow. Elle abordait toujours un magnifique faux permis de conduire étant plus jeune qui lui permettait surtout de boire dans les bars. « Le plus sage c'est que tu t’abstiens de coucher avec l'une des présences féminines qui franchiront cette porte. » Sauf elle, ça va de soit. Mila avait donc trouvé la solution parfaite, mais elle ne serait certainement pas au goût du jeune homme. De toute façon désormais ils avaient convenu que Martin coucherait avec des femmes hors de cette villa, ce n'était un moulin la villa de Mila quand même. Mais puisque Martin a un sens de l'orientation aussi chaotique que la vie sexuelle d'une bonne-sœur, il tente d'obtenir de Mila qu'elle lui dicte le chemin en pleine nuit, si besoin est. Sauf qu'avec Mila, il doit toujours y avoir un échange équivalent c'est la loi fondamentale de l'alchimie. « Je peux te proposer du sexe ? » Pourquoi, elle avait vu venir cette réponse à des kilomètres ? « J'aime pas vraiment être un second choix. » Surtout que dans cette hypothèse où elle devrait lui venir en aide pour retrouver son chemin, il devait s'être envoyer en l'air quelques heures auparavant avec une autre. « Et rien ne me dit que ça sera toujours autant opérationnel là dessous, donc je passe mon tour. » Pour cette fois du moins. Donc il va falloir qu'il trouve mieux que du sexe. « Dans l'hypothèse où tu refuserais le sexe avec moi – Ce qui serait une grave erreur si tu veux mon avis – je peux te proposer ma reconnaissance éternelle et la satisfaction de ne pas me faire mourir de froid. » C'est pas trop un échange équivalent ça. « J'aurais préféré un cadeau quand même. » Dans une jolie boite avec un beau ruban autour renfermant une paire de chaussures par exemple. Elle lui fera part d'ici peu dans un message de ses mensurations. Sait-on jamais s'il est frappé d'une envie folle de lui offrir un cadeau, d'autant plus que c'est bientôt son anniversaire. «  Je trouve que ça sonne vraiment bien cette phrase. » Cet homme s'aime beaucoup trop, c'est fou comme il ressemble à Mila. « Tu sais quoi ? Je ferais même graver ça sur ta tombe : Martin Palmer, l'homme parfait. » C'était un peu morbide peut-être, mais Mila était certaine que son idée allait plaire à son colocataire. « Mais ne t'inquiète pas, ma perfection déteint sur toi. » Oh, Mila prend ça comme un compliment. Conclusion : Mila et Martin sont deux êtres parfaits. Ce qui est un peu moins parfait ? Que Mila ait déjà un petit ami … Alors elle préfère en rire et ironiser la chose en avouant à Martin que Rodney à des vues sur lui. « Puis pour ton avouer je les aime avec beaucoup moins de poil. » Elle aussi. La brune se contentera de sourire à sa remarque et de le laisser partir enfiler une tenue plus chaude, pas sûr que ça soit plus confortable. Parce qu'elle ne va pas se mentir, sa tenue précédente était beaucoup plus plaisante aux yeux. « Tu sais un tee-shirt ça peut s'enlever très vite. » C'était une invitation à le lui enlever ? Il fallait qu'il arrête avec ce genre de sous-entendu, ça allait finir par la rendre folle. « Oh je connais même d'innombrables façon de l'enlever sans même utiliser mes mains. » Que voulez-vous, Mila possède une imagination débordante ce n'est point sa faute. Mais avec Martin, elle savait qu'elle avait trouvé un excellente partenaire de jeu. « Avant d'envisager de sortir, il faut qu'on arrive à se mettre d'accord sur nos soirées tout nus. » C'est pas faux. Mila était donc toute ouïe pour écouter la façon dont Martin imaginait ce genre de soirée. Il fallait donc un Twister dans l'équation. « Non, mais en mettant nos vêtements à terre ça ira. Il suffirait qu'on choisisse des couleurs différentes. » Cet homme pense toujours à tout. « Tu sembles avoir bien réfléchit à la question, ça sent le vécu ? » Mila était juste curieuse. D'ailleurs, elle n'hésitait à l'informer qu'une soirée d'une telle envergure devait obligatoire comporté une bouteille de vin ainsi que du fromage puis accessoirement du Marvin Gaye. « Tu sais que tu n'a pas besoin de tout ça pour m'attirer dans ton lit ? » Il suffirait juste qu'elle lui saute dessus, c'est tout, elle le sait. « On n'aura pas le temps d'arriver jusqu'à ma chambre. » Puis faire ça dans un lit c'est surfait, Mila préfère l'imprévu et qu'on la surprenne. Elle se surprend elle-même à se glisser derrière Martin afin d'observer le plat qu'il prépare. « De toute ma perfection tu retiens que ma cuisine pour que je reste ? Je suis déçu Mila Matthews. » C'est déjà pas mal selon Mila pourtant. « Mon jugement est troublé maintenant tu as décidé de mettre un haut pour te couvrir. » A trop jouer avec le feu, Mila va finir par se brûler. Surtout que Martin a raison, ils ressemblent vraiment à un petit couple dans cette cuisine. « En plus en tant que wedding planer j'imagine que tu sais déjà tout ce que tu veux pour notre mariage. » Parfaitement. « J'ai un dossier complet dans ma chambre. » Un classeur qui prend la poussière depuis de nombreuses années maintenant, dont le contenu est même certainement dépasser de mode aujourd'hui. « Quand j'étais plus jeune et que j'allais en vacances chez mes grands-parents en Australie, je suis tombée sur une célébration d'un mariage dans un parc sous un immense chêne, alors peut-être que cet arbre n'existe plus aujourd'hui mais si je pouvais ça serait l'endroit que je choisirais pour le mariage de mes rêves. Puis imagine une énorme arche en fleurs dessous et des paons, oui parce que c'est important d'avoir des paons le jour de son mariage. » Si Martin la lançait sur le sujet, il pourrait l'entendre discuter durant des heures de ce sujet et elle lui sortirait même son fameux classeur. A force de continuer dans la conversation, Martin souligne un point important, Willow elle est où ? Machinalement Mila regarde son téléphone et y voit deux nouveaux messages. « Elle est chez mon frère, il vient de m'envoyer un message enfin il y a une bonne demi-heure déjà. » Donc et bien, pas de Willow, ils dîneront en tête à tête. Mais Martin a une nouvelle requête. Il veut désormais des massages de façon presque quotidienne. « C'est exactement ça, je te donne l'opportunité de toucher à mon corps de rêve. » Bah voyons, le contraire aurait été étonnant. « Tu réalises mon rêve là. » Elle se moque ouvertement de lui et elle sait qu'il va encore une fois en abuser. Là, c'est elle qui réalise son rêve en commençant à le masser. Oui parce que faire appel à une personne extérieur c'est selon Martin pas assez marrant. Alors elle s’exécute, en prenant grand soin de caresser souplement la peau de Martin. Ses doigts se perdent sur ses épaules autant que dans sa nuque puis ses cheveux, puis c'est la fin. « Alors là je suis pas du tout d'accord. Un massage doit durer au moins 10 minutes, là c'était même pas 5. » Un deal, reste un deal. « On n'avait pas convenu d'une durée ensemble. C'était un massage court certes, mais un massage quand même. » Conclusion, il allait devoir sortir Mango quand même que ça lui plaise ou non. « Si je m'éloigne trop, le poulet va brûler ou alors il sera trop sec et ça sera triste. » C'est pour cette raison qu'elle dépose volontairement un morceau de fromage dans la bouche du jeune homme. Comment pouvait-elle résister à ce regard qu'il était en train de lui lancer ? Elle-même se demandait comment sa raison parvenait à la faire fuir jusqu'à à aller mettre la table. « T'as peur de faire des bêtises si tu restes près de moi trop longtemps ? Si tu veux craquer, tu sais que ce n'est pas moi qui vais te juger. » Cet homme est le diable en personne. Mila a côté est un petit être faible. « Tu es incorrigible Martin, vraiment. » Deuxième fois de la soirée qu'elle le lui dit. S'il n'existait pas, elle devrait vraiment l'inventer. Alors qu'elle finissait de mettre la table, elle sursaute en sentant les mains de Martin sur ses épaules. Elle ne l'avait absolument pas vu venir, ni même entendu. « Je peux te faire un massage pour te détendre si tu veux. » Tout ce qu'il veut sauf qu'ils sont un peu trop habillé pour ce genre de massage. « Si c'est proposé si gentiment. » Elle ne pouvait donc pas refuser cette invitation, mais a peine avait-elle dit oui qu'il avait disparu de la pièce. « Madame est servie. » Mila prit place à table, goûtant une bouchée du plat de Martin qu'elle trouvait vraiment délicieux. Alors même si c'était succulent, elle dépose sa fourchette à côté de son plat en se tournant vers Martin. « Tu sais quoi ? On devrait mettre en place ces soirées tout-nus dès maintenant. » Mila est un poil impatiente, puis il n'avait pas qu'à lui faire autant de rentre dedans ce soir. La brune se lève de sa chaise abandonnant son chemisier qui finit sa course au sol, pour prendre place sur les genoux de Martin. Elle sait qu'elle est certainement en train de faire une connerie, mais sa raison l'avait abandonner en chemin alors maintenant juste ses pulsions prenaient le contrôle de son être. Elle se contente de le regarder avec un sourire plus que narquois sur les lèvres, laissant ses mains prendre place sous le haut du jeune homme, touchant la peau chaude de Martin. « Il y a déjà du bordeaux par terre, avec celui-ci ça fera du gris. On a déjà deux couleurs pour le twister je pense que c'est loin d'être suffisant ... » Mila finit donc par mettre à terre également le haut de Martin. Avant de continuer à se déshabiller, son regard s’attarde longuement sur le torse du jeune homme. Cette vue lui avait manqué. Elle mord machinalement sa lèvre en l'observant, rapprochant ses lèvres des siennes. Elle peut sentir son souffle contre ses lèvres, il n'y a que quelques millimètres qui les sépare et pourtant elle dérive vers l'oreille du brun. « Il paraît que je suis tendue et que tu connais un moyen de me détendre avec tes mains. » Il pouvait laisser fonctionner son imagination, mais Mila pensait simplement au massage de toute à l'heure. La brune quitte les jambes de Martin, lui prenant sa main afin de le tirer jusqu'à l'étage et plus exactement jusqu'à sa chambre. Elle libère sa poitrine du morceau de dentelles qui lui sert de sous-vêtements avant de s'allonger sur le ventre sur son lit. « J'ai des huiles de massage dans le tiroir à droite. » Hormis s'il veut faire ça sans. Dans les deux cas Mila a envie que Martin prenne soin d'elle ce soir de la façon dont il voudra. Quoi qu'il en soit, une chose est sûre Mila s'est totalement sortit de la tête celui qu'elle considère actuellement comme son petit ami. Rodney qui ?


help, i have done it again i have been here many times before. hurt, myself again today and the worst part is there's no one else to blame. be my friend, hold me, wrap me up, unfold me. i am small, i'm needy, warm me up and breathe me.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 15/12/2017
›› Commérages : 114
›› Pseudo : Flo Sauvage
›› Célébrité : Ben Barnes
›› Schizophrénie : Paul McMahon (Robbie Amell) ⁂ Sarah Miller (Zooey Deschanel) ⁂ Helena Lewandowsky (Elodie Yung) ⁂ Pio Esposito (Aaron Tveit) ⁂ Emmy Nelson-Riley (Leighton Meester) ⁂ Oscar Pierce (Matt McGorry)
›› more about me

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( Mar 3 Avr - 22:14 )












Même si j'aimais beaucoup les femmes, je n'étais pas prêt à coucher avec des filles de l'âge de Willow, quand bien même elle me ferait des avances. Mila pouvait se rassurer, la prochaine qu'une femme entrerais ici je lui demanderais sa carte d'identité pour savoir si j'avais le droit de coucher avec elle ou non. Mila elle pensait que je devais tout simplement de m'abstenir de coucher avec celle qui venait. Cela me rendait un peu triste, mais ce n'était peut-être pas une mauvaise idée. C'était plus marrant de les rencontrer dans un bar qu'à la maison de toute façon, même si cela impliquait de devoir me perdre sur la route en plein milieu de la nuit. Comme Mila m'interdisait le sexe à la maison, alors elle devrait se dévouer pour venir me chercher, mais pour la remercier je serais plus que ravi de lui proposer du sexe. « J'aime pas vraiment être un second choix. » Huum, elle n'avait pas tort sur ce point. « C'est tout à ton honneur » A sa place j'aurai sûrement la même réaction. « Et rien ne me dit que ça sera toujours autant opérationnel là dessous, donc je passe mon tour. » Je la regardais choquée. Comment elle pouvait penser ça !! « Comment tu peux douter de mes performances ? Sache que je suis toujours opérationnel et que je n'ai jamais eu de problèmes » Pas même une seule fois. J'en étais même très fier, parce que tout les hommes ne pouvait pas dire la même chose. Je n'osais imaginer le sentiment de détresse qui devait s'emparer de ces hommes à ce moment là. Parce que je savais que Mila allait dire non à ma proposition de sexe, j'avais autre chose en réserve. D'accord ce n'était que ma reconnaissance éternelle, mais c'était déjà ça. « J'aurais préféré un cadeau quand même. » Alors oui, mais si je me plantais sur le cadeau, j'allais en entendre parler pendant des mois. « Si tu viens me chercher en pleine nuit, je veux bien te faire le cadeau de ton choix » J'y perdais sûrement au change, mais connaissant mon sens de l'orientation c'était le mieux pour moi. Mila avait beau me trouver parfait, je n'étais pas infaillible, mais quand même j'étais parfait. La perfection incarnée. « Tu sais quoi ? Je ferais même graver ça sur ta tombe : Martin Palmer, l'homme parfait. » Je trouvais que c'était une excellente idée. La meilleure épitaphe du monde si vous voulez mon avis. « Tu sais que tu es un génie !! Je vais le mettre dans mon testament pour que tout soit respecté à la lettre » Si j'étais parfait, Mila pouvait se vanter de l'être aussi. Parce qu'à force de me côtoyer elle le devenait forcément. D'ailleurs j'espérais que Rodney s'en rendait compter. Parce que même s'il avait un faible pour moi, il n'était pas vraiment mon type. Désolé pour lui.
Peut-être que la prochaine fois que je croiserais Rodney, je devrais me mettre en survêtement, comme maintenant pour être sûr qu'il ne me viole pas. Même si pour l'instant Mila ne semblait pas contre l'idée de me violer en affirmant qu'un tee-shirt s'enlevait très rapidement. J'étais on ne peut plus d'accord avec elle, et je la regardais en soulevant les sourcils de façon pas du tout subtile. « Oh je connais même d'innombrables façon de l'enlever sans même utiliser mes mains. » Mila m'intéressait de plus en plus en disant cela, et j'étais curieux de savoir comment elle pouvait faire sans les mains. « Si c'est moi qui l'enlève effectivement tu n'utiliseras pas tes mains. Mais je vois pas comment tu veux faire autrement » Alors les pieds peut-être ? Mais dans ce cas là c'était très bizarre. Cette conversation était parfaite pour continuer à parler de nos soirées tout nus et j'avais plein d'idée en tête, notamment de faire un twister et en utilisant nos vêtements pour faire les différentes couleurs. « Tu sembles avoir bien réfléchit à la question, ça sent le vécu ? » Aussi étonnant que cela puisse paraître, non. « Même pas. C'est bien pour ça que je te le propose. » Elle aurait l'avantage d'être ma première pour ce jeu. Même si honnêtement Mila n'avait pas besoin de faire autant d'effort pour m'attirer dans son lit. Elle n'avait qu'à le dire et j'étais opérationnel. « On n'aura pas le temps d'arriver jusqu'à ma chambre. » Très bien, très bien. Cette soirée allait vraiment mal se terminer si on continuait dans cette direction, même si de toute évidence ma cuisine l'intéressait plus que ma propre personne. C'était un peu triste. « Mon jugement est troublé maintenant tu as décidé de mettre un haut pour te couvrir. » Alors ça c'était vraiment fourbe de sa part. « C'est pourtant toi qui m'a demandé de me couvrir plus. Donc tu ne peux en vouloir qu'à toi même » Même si de toute évidence elle avait déjà des idées plein la tête pour pouvoir me le retirer. En tout cas je trouvais qu'on ressemblait vraiment à un couple et j'étais même sûre que Mila avait déjà tout prévu pour notre mariage. « J'ai un dossier complet dans ma chambre. » Cela ne m'étonnait même pas. « Un seul classeur ? C'est plus plutôt 4 ou 5 ? » Si elle conservait toutes ces idées dedans pas de doutes qu'il devait y en avoir plusieurs. « Quand j'étais plus jeune et que j'allais en vacances chez mes grands-parents en Australie, je suis tombée sur une célébration d'un mariage dans un parc sous un immense chêne, alors peut-être que cet arbre n'existe plus aujourd'hui mais si je pouvais ça serait l'endroit que je choisirais pour le mariage de mes rêves. Puis imagine une énorme arche en fleurs dessous et des paons, oui parce que c'est important d'avoir des paons le jour de son mariage. » Je trouvais cette histoire incroyablement mignonne et adorable. « Ca veut dire que tu si tu n'as pas de paon, tu ne vas pas te marier ? Même si tu as cette arche magnifique et le lieu de tes rêves ? » Surtout que les paons c'était beau, mais pas indispensable et encore fallait-ils qu'ils daignent ouvrir leurs plumes pour que ce soit magnifique. J'étais complètement dépassé par ces histoires de mariage. J'avais passé un an à planifier le mien et tout c'était très mal terminé alors en envisager un autre c'était au dessus de mes force. Ce qui n'était pas au dessus de mes forces c'était d'obliger Willow à nous faire à manger. Willow qui brillait d'ailleurs par son absence. « Elle est chez mon frère, il vient de m'envoyer un message enfin il y a une bonne demi-heure déjà. » C'était intéressant tout cela. Surtout si Mila acceptait de me faire des massage en échange de la promenade du chien, d'ailleurs son massage était des plus agréables. Honnêtement elle pouvait continuer autant qu'elle le voulait, cela m'allait très bien, mais évidemment elle arrêtait bien trop vite à mon goût et je n'étais absolument pas d'accord surtout qu'elle m'annonçait que j'allais quand même devoir promener le chien. « On n'avait pas convenu d'une durée ensemble. C'était un massage court certes, mais un massage quand même. » Je lui tirais la langue parce que je ne trouvais rien de plus intelligent à faire et me reconcentrer sur mon poulet, ce qui représentait l'excuse idéale pour que Mila puisse me nourrir. Honnêtement cette scène était digne des 50 nuances de l'autre. C'était sûrement pour cela qu'elle était parti aussi rapidement. Seulement je ne comptais pas la laisser s'en sortir aussi facilement et en la rejoignant dans la salle à manger, je posais mes mains sur ses épaules en lui proposant un massage à mon tour. « Si c'est proposé si gentiment. » Sauf que tout comme elle j'étais bien décidé à jouer ce soir et rapidement je m'éclipser pour revenir avec les plats tout en annonçant que le repas était servi. Moi aussi je pouvais me montrer fourbe quand je le voulais, et j'étais bien décidé à savourer le poulet que je venais de faire. Rien qu'à l'odeur j'étais en appétit. « Tu sais quoi ? On devrait mettre en place ces soirées tout-nus dès maintenant. » Oui ? Très bien, je n'étais pas prêt mais à voir Mila enlevait son chemisier elle était très prête. Tellement prête qu'elle prenait même place sur mes genoux et le plus naturellement du monde je posais mes mains sur ses cuisses. Cette histoire allait très mal se finir. « Qu'est ce qui t'as fait changé d'avis ? » Pourtant je n'avais rien mis d'aphrodisiaque dans le poulet. Ses mains sous mon tee-shirt, je me demandais vraiment à quoi jouer Mila, mais c'était un jeu que j'aimais beaucoup. « Il y a déjà du bordeaux par terre, avec celui-ci ça fera du gris. On a déjà deux couleurs pour le twister je pense que c'est loin d'être suffisant ... » Je savais que cette histoire de twister allait l'intéressait et fonctionner. En tout cas je n'opposais aucune résistance quand elle enlevait mon tee-shirt, bien au contraire. « Peut-être qu'on devrait ajouter encore d'autre couleur » Comme celle de mon survetement, ou celle de son pantalon. En tout cas si Rodney ou Willow arrivait à cet instant, on était un peu foutu et je priais pour que ça n'arrive pas. Je laissais Mila menait le jeu sans bouger. Nos lèvres étaient proches et je n'aurai eu qu'à avancer un peu la tête pour l'embrasser, mais je n'en faisais rien. « Il paraît que je suis tendue et que tu connais un moyen de me détendre avec tes mains. » J'arquais un sourcil entendu, Mila faisait de moi un homme heureux ce soir. « Je connais même beaucoup de moyen pour te détendre » Elle n'avait qu'à se laisser faire et je me chargerai du reste.
Ma main dans celle de Mila, docilement je la laissait me mener jusque dans sa chambre où la porte à peine franchi elle se libérer de la contrainte de son soutien-gorge et s'allonge sur le ventre dans son lit. Les choses étaient de plus en plus intéressante. « J'ai des huiles de massage dans le tiroir à droite. » Et le twister il passait à la trappe ? « Tu t'es servi du twister pour m'attirer dans ta chambre ? C'est fourbe Mila » Pour autant je prenais quand même l'une de ces huiles de massage dans le tiroir et m'installais dans le plus grand des calmes sur ses fesses. Oui les masseurs me diraient que c'était la pire des positions à prendre, mais pour moi c'était la meilleure. « T'es prête pour le meilleur massage de ta vie ? Il paraît que j'ai des doigts de fée » Elle pouvait prendre cette phrase comme elle le voulait.
Avant de vraiment commencer, je dégageais les cheveux de Mila sur le côté et j'en profitais pour me pencher un peu et l'embrasser dans le cou. Vraiment très dangereux tout cela. Un peu d'huile sur les mains plus tard, je les posais sur le dos de Mila et les laissaient parcourir l'intégralité du dos de Mila, insistant sur les points qui la faisait réagir. Honnêtement, c'était un vrai plaisir de masser Mila et je ne voyais pas vraiment le temps passer. Pourtant au bout d'un long moment je quittais ma place pour m'allonger à côté d'elle. Les bras sous la tête, je pouvais remarquer qu'elle ne s'était pas endormie. « Est ce que vous êtes satisfaite Mademoiselle Matthews ? » Je l'espérais en tout cas, sinon je pouvais toujours recommencer. Cela ne me dérangeait absolument pas, mais après si elle voulait m'en faire un à son tour je n'étais pas contre non plus.



lumos maxima


† I'd break the back of love for you
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: i'm just a mess with a thing for you [Mila] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

i'm just a mess with a thing for you [Mila]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Southport Road
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération