The alley of discoveries (Samantha)

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 70
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen
›› more about me

The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Ven 9 Fév - 17:11 )




The alley of discovories

Samantha & nMaeve

Un temps de chien, la pluie tombe à flot comme vache qui pisse alors que Maeve marche rapidement vers le point de rendez-vous. Son endroit où elle échange cette drogue contre de l'argent. Elle avait donné rendez-vous à plusieurs personnes à 30 min d’intervalles chacun. On pourrait penser que la jeune femme allait rencontrer seulement des petits jeunes mais en réalité il y a aussi quelques personnes plus âgés qui viennent comme si de rien était. Souvent ça fait sourire Mae de les voir lui demander toutes sortes de drogues alors qu'ils ont sans doute une famille. Mais c'est justement ce genre de personnes avec lesquels Mae fait le plus attention, on ne sait jamais qui ça peut être réellement, un policier habillé en civil ? Maeve est donc toujours méfiante pour ces personnes là, elle s'est déjà faite prendre une fois et heureusement que Jaxson a été gentil avec elle parce que sinon c'était fini pour elle. Bon maintenant il la suit partout pour la remettre dans le droit chemin ce qui a le don de faire littéralement chier Mae, mais pas le choix il faut vivre avec. La jeune femme a justement bien fait attention à ne pas être suivi. Jaxson pourrait utiliser toutes sortes de manœuvre pour savoir ce qu'elle fait. Enfin, Maeve est pratiquement sûre d'être seule et pas suivie. Elle se dirige dans cette petite ruelle sombre qu'elle a l'habitude de cotoyer, se pose contre le mur attendant que ses clients arrivent. Pour faire comme si de rien était, elle se fond dans son portable surfant sur les réseaux sociaux et envoyant des sms à ceux qui veulent bien lui répondre. Il faut bien passer son ennuie dans quelque chose de plus productif, si on peut dire que c'est productif. En tout cas, Mae attendait avec impatience ses clients parce que mine de rien il faisait froid et elle avait hâte de rentrer, prendre une bière avant d'aller prendre une bonne douche chaude. Justement un de ces clients arrivait, un petit jeune d'une quinzaine d'années du nom de Tobias. Mae ne connaissait que son prénom mais en réalité le petit Tobias avait quelques affaires familiales qu'il oubliait grâce à la drogue. Mae cherchait rarement à savoir la vie de ses clients, même si ça lui est déjà arrivé, elle préfère quand même garder une distance. « Salut, t'as l'argent ? » Maeve ne s'étalait jamais, elle va droit au but et préfère quand c'est rapide, plus c'est rapide et plus c'est discret. Lorsque le jeune Tobias hoche la tête, Maeve lui fait un câlin, on pourrait se demander ce qu'il se passe mais c'est juste une tactique, le drogue descend le long de sa manche beaucoup trop grande dans la poche arrière de Tobias tandis que celui-ci met l'argent dans la poche de manteau de Mae. La jeune femme sait que Tobias mettra la bonne quantité d'argent, elle lui fait peur et il sait les conséquences si quelque chose n'allait pas comme il fallait. C'est lorsque Tobias part après avoir dit un petit merci et au revoir que Mae remarqua une femme les observait. Elle avait l'impression de la connaître, mais de loin comme ça Mae ne savait pas à qui elle avait à faire. Peut-être l'avait-elle vu mettre cette drogue ? Prions pour que ça ne soit pas le cas, sinon Mae ira directement dans une tombe attendant que sa punition passe. Mais pour être sûre de la situation elle l'interpelle. « Hé ! J'te dérange peut-être ? » Mae n'est pas souvent douce, vous l'aurez remarqué, c'est plutôt un mammouth.  .
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Jeu 15 Fév - 22:15 )

the alley of discoveries
Meavy
••••

Qu'est-ce qui me prend à la suivre cette fille... Sérieusement Sammy. Tu as mieux à faire quand même. Peut-être à aller aider ton mec ? Enfin, je dis mon mec... Je ne sais même pas si nous sommes vraiment ensemble de nouveau. On n'a jamais eu cette discussion en faite. J'vais me faire passer pour la pire des femmes... Mais là, cette fille m'avait énerver et vous connaissez ma façon d'être...Rancunière. Timothy le sait lui. Que je le suis... mais je ne le suis pas qu'avec lui. Je le suis avec beaucoup de monde... Je dirais même tout le monde. Et elle, cette blonde m'avait bousculer. Je l'avais envoyer bouler mais elle avait une grosse gueule aussi. Deux blondes qui se prenne la tête, que c'est beau. Enfin, c'est ce que dirais les mecs.

Quoi qu'il en soit, j'ai senti un truc étrange chez cette femme... Et dieu sait que j'ai un nez qui sent bien. Quand quelque chose me passe à travers la tête, j'ai besoin d'être sûre. J'ai ce besoin d'avoir réponses. Je l'ai donc suivis et étonnement, je n'ai pas été remarqué. Après, je ne cherche pas spécialement à me cacher. Je m'étais adossée contre le mur à plusieurs mètres de la jeune femme. Une assez bonne distance pour ne pas paraître louche. Enfin.... Surtout pour ne pas la coller comme une fan. Je l'observais, et plus je l'observais, plus mon idée commencer à se valider. Elle n'était pas nette cette femme. Elle plongeait dans l'illégalité, c'était évident. J'écoutais ma musique, quand j'étais en prison, je ne quittais pas cette musique, ces écouteurs.. C'était mon monde. La musique «  Should I Stay Or Should I go » en tête, je restais dans mon coin avant de croiser le regard de cette fille. Un sourire en coin s'affichait sur mes lèvres. Si elle croit que je n'ai pas compris ce que ça voulait dire ce câlin, elle peut se fourrer les doigts dans le nez. Certes, je n'ai jamais dealer, mais j'en ai connu du monde qui en faisait du trafique. Lorsqu'elle m'interpelle, je me retenais de rire, car elle pensait peut-être me faire peur avec ses paroles, mais non. Il m'en faut beaucoup pour me faire peur...Enfin, peut-être pas depuis que j'ai connu la prison, mais face aux inconnus, je me montrais suffisamment sûre de moi.

Je retirais alors mes écouteurs en arquant un sourcil. «  mh ? » disais-je comme pour demander si c'était bien à moi qu'elle parlait. Mais je savais très bien que c'était moi, à moins qu'il y ait une autre personne derrière moi mais j'en doute fort. «  Non absolument pas. Je n'ai pas le droit de te regarder ? Tu devrais être flattée au lieu de ronchonner comme un bébé. » Je me redressais en soufflant et je m'étais mon baladeur dans ma poche. Ouais, c'était un baladeur, bah quoi ? Je n'ai pas de portable. «  Tu sais que te foutre dans une ruelle n'est pas très mâlin ? Les flics peuvent vite flairé ces endroits. Attention, j'dis pas que je suis flic alors te barre pas en courant. » Je levais les yeux au ciel en enfouissant mes mains dans mes poches. «  Ils peuvent te prendre soit pour une pute, soit une dealeuse. Il aime ces proies, je sais ce que je dis, crois-moi. Après, j'dis ça... J'dis rien. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 70
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Dim 18 Fév - 15:17 )




The alley of discovories

Samantha & nMaeve

Interpeller cette blonde a eu une réponse plutôt courte et efficace un : «  mh ? » Mae n'aime pas qu'on lui réponde comme ça, en faisant l'indifférente. Pourtant, là, elle comptait bien garder son calme, on ne sait jamais ce qu'une inconnue pouvait avoir vu.  «  Non absolument pas. Je n'ai pas le droit de te regarder ? Tu devrais être flattée au lieu de ronchonner comme un bébé. » Et en plus la blonde la provoquait, Maeve n'allait pas pouvoir garder son sang froid, elle sentait déjà qu'elle ne pouvait pas faire autrement que de répondre sur le même ton. «  Je pense que je serais flattée si c'était quelqu'un d'autres que toi qui soit là. Oui je t'ai reconnue, femme qui perd son sang froid parce qu'on la bouscule. » C'est lorsqu'elle a commencé à bouger que Maeve l'a reconnu, cette femme qu'elle avait bousculé sans faire exprès et qui avait lâché ses nerfs contre elle. C'était parti en cacahuète et aucune d'elle ne voulait réellement démordre, finalement Mae s'était barrée, d'après elle ça ne servait à rien de continuer, elles étaient beaucoup trop hors de contrôle. Maeve nourrissait donc une certaine haine pour cette femme et on dirait bien qu'elle aussi. «  Tu sais que te foutre dans une ruelle n'est pas très mâlin ? Les flics peuvent vite flairé ces endroits. Attention, j'dis pas que je suis flic alors te barre pas en courant. »   Oh oui, Mae le savait bien plus que n'importe qui, pour s'être déjà fait prendre par Jaxson, ce n'était d'ailleurs pas une partie de plaisir. Mais elle n'arrêtait pas pour autant. C'est son business et elle ne comptait pas le lâcher de si tôt. « Je n'étais pas suivie, je le sais. Tu n'as pas la tête des keufs, t'es un peu plus vicieuse qu'eux vois-tu. Mais je ne pense pas que tu vaux mieux qu'eux. » Mae lâchait son poison comme un serpent voyant sa proie. Elle n'avait pas confiance en cette blonde mais elle ne pouvait pas en faire son ennemi puis qu'elle avait tout vu apparemment. «  Ils peuvent te prendre soit pour une pute, soit une dealeuse. Il aime ces proies, je sais ce que je dis, crois-moi. Après, j'dis ça... J'dis rien. »   Mae se demanda comment elle pouvait connaître tout ça et une question lui brûla le bout des lèvres. « Tu as été flic pour connaître leur principal proie ? Non parce que tu as l'air de t'y connaître beaucoup. Peut-être serais-tu une infiltrée qui sait ? » Maeve n'avait aucune confiance en cette blonde mais elle devait bien reconnaître qu'elle avait un danger potentiel devant elle. Si elle répétait quoi que se soit, ça allait mal se passer pour Mae, Jax l'avait protégé mais ça ne sera pas toujours le cas. Elle s'approcha donc rapidement de la blonde pour proférer ses menaces. « Je sais que je me vends toute seule là, mais pas le choix. Tu n'as pas intérêt de répéter quoi que se soit sinon crois moi que je trouverai aussi ton petit secret. Tu n'es pas non plus une sainte ni touche, ça se voit. Tu connais beaucoup trop de chose sur les keufs. Pourquoi es-tu là ? M'as-tu suivi ? Qu'est-ce que tu veux ? » Mae perdait son sang froid, elle n'aimait pas se faire prendre de cette façon mais elle avait besoin de réponse pour savoir si elle était en danger ou pas. Son patron n'aurait plus confiance en elle sinon, elle risquait de tout perdre. Elle allait devoir utiliser la force si ça ne marchait pas. « On va faire un marché, je ne dis rien, je ne cherche rien sur ta vie et t'en fais de même de ton côté. Je pourrai m'en prendre à tes proches si tu fais quelque chose contre moi, sache le. » Elle allait bien sûr exécuter ses menaces si ça arrivait vraiment mais elle comptait plutôt la convaincre de ne rien faire. Elle ne voulait pas se salir les mains maintenant. « Ça te va ou on se bat comme des gens non civilisés ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Dim 18 Fév - 18:33 )

the alley of discoveries
Meavy
••••

«  Je pense que je serais flattée si c'était quelqu'un d'autre que toi qui soit là. Oui je t'ai reconnue, femme qui perd son sang froid parce qu'on la bouscule. » Je roulais des yeux en avançant vers elle. Elle m'amusait... Et je ne me cachais pas de toute façon. Si elle ne m'aurait pas reconnue, j'en aurais agis de la même façon. «  Dis la femme qui a aussi gueuler. Alors, autant te la fermer un peu parce que bon, toi aussi tu as une grande gueule. » Disais-je en arquant un sourcil. Bref,elle m'intriguait pour moi. Elle avait du tempérament et elle me faisait un peu penser à moi, du moins, elle avait du caractère et dans le fond, ça me plaisait. Même si elle m'insupportait mais.. Qui me supporte en vrai ? A part Tim évidement. Mais lui, c'est différent, je ne vais pas lui prendre la tête tout le temps. Enfin... J'espérais. «  Je n'étais pas suivie, je le sais. Tu n'as pas la tête des keufs, t'es un peu plus vicieuse qu'eux vois-tu. Mais je ne pense pas que tu vaux mieux qu'eux» Là, je me m'étais à rire de plus belle. Elle était sérieuse là ? Elle me comparer avec les flics ? Ceux que je déteste le plus au point ( sauf un. ) j'ai cru rêver. Je la regardais de haut en bas en arquant de nouveau un sourcil. «  Ma grande, je t'ai suivis, et pourtant, je ne me suis pas cacher. Alors ouvre les yeux un peu plus, c'est un autre conseil. Et ne me compare pas aux flics, sinon, crois-moi je vais t'en mettre une. »Disaist-je très sérieusement.

Bref, je lui faisais comprendre que je connaissais ce qu'elle faisait. Je ne suis pas dupe, loin de là. Je suis quand même dans le milieu depuis que j'ai quinze ans. J'en ai appris depuis.. Surtout que maintenant, j'ai quinze ans de plus. «  Tu as été flic pour connaître leur principal proie ? Non parce que tu as l'air de t'y connaître beaucoup. Peut-être serais-tu une infiltrée qui sait ? » Je fronçais les sourcils. C'était vraiment pas la chose à me dire. Mais tellement pas la chose.... Je m'approchais d'elle plus sérieusement, le regard noir. «  écoute moi bien, traite moi encore de flic et je te fais bouffer tes beaux cheveux. » Grognais-je en serrant la machoir. «  Si je m'y connais, c'est parce que je m'y connais. J'suis pas une dealeuse. J'suis pas un flic. Encore moins une putain d'infiltrée de merde. J'connais ce milieu ok ? J'ai été plongée dedans pendant quinze ans. Avant qu'on.. Bref. La drogue, ça m'intéresse pas, mais l'illégalité, j'aime ça, alors ferme là. »

Ceux-ci dit, lorsqu'elle s'approchait de la sorte de moi, je souriais en coin. Elle pensait me faire peur en faisant ça ? Quelle belle blague. «  Je sais que je me vends toute seule là, mais pas le choix. Tu n'as pas intérêt de répétéer quoi que ce soit sinon, crois moi je trouverai aussi ton petit secret. Tu n'es pas noon plus une sainte ni touche, ça se voit. Tu connais beaucoup trop de chose sur les keufs. Pourquoi es-tu là ? M'as-tu suivi ? Qu'est-ce que tu me veux ? » Je roulais des yeux. Mais qu'elle piplette. On dirait.... Moi. Merde alors. «  On va faire un marché, je ne dis rien,je ne cherche rien sur ta vie et t'en fais de même de mon côté. Je pourrais m'en prendre à tes proches si tu fais quelques chose contre moi, sache le.  Ca te va ou on se bat comme des gens non civilisé ? » A ses mots, je viens la plaquer brusquement contre le mur en posant mes mains sur ses épaules. Je détestais qu'on me menace et encore moins qu'on parle sans le vouloir de la seule personne a qui je tiens. Même si, je savais que Tim pouvait parfaitement se défendre, on ne le menace pas. Mon regard se plongeait dans le sien, j'étais vraiment dur mais j'en avais rien à faire. «  Toi la petite blonde, tu vas bien m'écouter. D'une, tu ne me menaces pas. De deux, j'ai rien à cacher, ma vie est divulgué partout dans les média. Enfin, il y a de ça trois ans, alors honnêtement, j'en ai rien à ciré. Je peux même te dire que j'ai été en taule à cause d'un mec. De mon mec. J'étais une trafique, tout le monde le sait, ou presque alors arrête de faire la meuf trop connue de Cap Harbor là qui pense me faire peur. Et si je m'y connais dans la méthode des flics, disons que j'en ai eu un à mes côtés, certes, sans le savoir, mais maintenant, je sais plein de chose. Ouais, j'ai pu faire mes recherches et j'ai un certain potentiel pour obsever les choses.. Enfin, j'avais. » Je la fixais toujours en me reculant d'elle. «  Pour répondre à ta question, tu m'as intriguée, j'ai voulu en savoir plus sur toi. Ma curiosité est un vilain défaut. Ceux-ci dit, j'te laisse tranquille. Mais ne me menace plus jamais car crois-moi, je te tuerais sur le champ. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 70
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Ven 2 Mar - 23:21 )




The alley of discovories

Samantha & nMaeve

C'est vrai que lors de leur rencontre, c'était plutôt électrique. On ne peut pas dire que Mae se soit réellement tenue, elle lui a gueulé tellement d'insultes à la figure que ça en est plutôt mémorable. La blonde n'a pas l'air non plus de l'avoir oublié : « Dis la femme qui a aussi gueuler. Alors, autant te la fermer un peu parce que bon, toi aussi tu as une grande gueule. » Maeve sentait qu'elle n'allait pas tenir longtemps. La blonde était comme Mae, avec une grande gueule et un caractère tout droit sorti du cul d'un requin. Bien étendu, la blondasse la prit de haut ce qui ne plut pas du tout à Maeve. « Ma grande je t'ai suivis, et pourtant, je ne me suis pas cacher. Alors ouvre les yeux un peu plus, c'est un autre conseil. Et ne me compare pas aux flics, sinon, crois-moi je vais t'en mettre une. » Elle voyait rouge, elle avait juste envie de lui foutre un pain en pleine gueule. Mais, pour une fois, elle lui sortit juste cette simple phrase : «  Tu sais tes conseils, tu peux te les mettre bien profond. » Ce qui sous entend bien évidemment l'anus. « Et si tu veux que je fasse plus attention t'as qu'à me coller au cul comme tu as l'air de si bien faire. » Mae lance ça d'un ton froid, même si ça n'a pas l'air si menaçant que ça, ici, ce n'était pas de la gentillesse, croyez-moi.

Lorsque Mae a parlé de flic, c'est légèrement parti en cacahuète. «  écoute moi bien, traite moi encore de flic et je te fais bouffer tes beaux cheveux. » Si elle savait que les cheveux de Mae n'avait aucune valeur, dernièrement elle pensait même à les raser, bientôt la boule à zéro, un style qu'elle apprécie particulièrement. «  Je t'attends, si tu veux je t'en chierai une perruque. » Mae avait un petit goût comique, même si manger ses cheveux n'est sans doute pas une chose très agréable. «  Si je m'y connais, c'est parce que je m'y connais. J'suis pas une dealeuse. J'suis pas un flic. Encore moins une putain d'infiltrée de merde. J'connais ce milieu ok ? J'ai été plongée dedans pendant quinze ans. Avant qu'on.. Bref. La drogue, ça m'intéresse pas, mais l'illégalité, j'aime ça, alors ferme là. »   Mae a été plutôt surprise de savoir tout ça, on dirait bien que les deux ont encore plus de points communs que Mae le pensait. Pourtant la colère qu'elles ressentent n'arrive pas à apaiser les tensions puisque Mae répond de plus belle. « Je savais bien que tu n'étais pas si pure, peut-être une prostituée en plus de ça qui sait ? Vente d'esclaves ? Armes ? Qui sait ce que tu pourrais faire, illégalité c'est vaste ma petite, peut-être que tu es plus sale qu'on pourrait penser. » Mae ne sous entend rien de spécial, juste elle lui balance un pique par ci par là, histoire que la blonde réagisse comme un petit toutou.

Finalement, c'est parti pour que Mae s'approche de la blondasse tout en la menaçant et on dirait bien que ça ne lui a pas plu. Mae se retrouve brusquement contre le mur ce qui lâcha une grimace, elle n'était pas prête à ça, mais elle ne perdit pas pied au discours de la blondasse.  «  Toi la petite blonde, tu vas bien m'écouter. D'une, tu ne me menaces pas. De deux, j'ai rien à cacher, ma vie est divulgué partout dans les média. Enfin, il y a de ça trois ans, alors honnêtement, j'en ai rien à ciré. Je peux même te dire que j'ai été en taule à cause d'un mec. De mon mec. J'étais une trafique, tout le monde le sait, ou presque alors arrête de faire la meuf trop connue de Cap Harbor là qui pense me faire peur. Et si je m'y connais dans la méthode des flics, disons que j'en ai eu un à mes côtés, certes, sans le savoir, mais maintenant, je sais plein de chose. Ouais, j'ai pu faire mes recherches et j'ai un certain potentiel pour obsever les choses.. Enfin, j'avais. Pour répondre à ta question, tu m'as intriguée, j'ai voulu en savoir plus sur toi. Ma curiosité est un vilain défaut. Ceux-ci dit, j'te laisse tranquille. Mais ne me menace plus jamais car crois-moi, je te tuerais sur le champ. »  Mae était sur le cul. Elle ne savait rien de la blonde et pourtant apparemment sa vie était sur les réseaux. Maeve se rendit vite compte que la blonde avait un lourd passé, que finalement elle n'était pas la seule. Maeve avait envie encore de l'insulter, encore et encore pour sortir la colère qu'elle retint un peu, même si elle est de nature impulsive elle s'était quand même retenue et c'était plutôt extraordinaire de sa part. Elle savait que ces menaces qu'on lui avait laissé n'était pas des fausses, pourtant elle n'avait pas peur. Oh que non, elle avait l'habitude, ça lui était déjà arrivée et son patron n'est pas tendre non plus. Les menaces c'est un peu son dada si on veut « Écoute, t'es une connasse qui suit les gens, qui a un lourd passé, pourtant t'as l'air un peu blessé, perdue. Alors bon, j'ai bien envie de continuer mes insultes en disant que tu es une cinglée, une connasse, salope, tout ce que tu veux qui  peut suivre, mais on pourrait dire pareil de moi. J'ai l'impression qu'on est un peu pareil. J'ai bien envie aussi de dire qu'on est différent sur quelques points mais on s'en branle en fait. Faut que ça sorte là, t'es un peu hautaine, pet-sec, mais tu me ressembles. Alors vu que je suis sûre qu'on est pareil, pourquoi ne pas plutôt parler pour voir ce qu'on peut faire de nous deux, deux filles dans l'illégalité, oui tu dois bien faire quelque chose dans ce milieu. Contrairement à ce que tu peux croire, je ne connais pas ton histoire, mais ça a l'air bof comme vie. Une belle vie de merde je dirai. Clairement, je me dis qu tu n'es pas vraiment une menace puisqu'on est pareil et tu n'aurais aucun avantage à me balancer aux keufs. Alors bon... » Mae c'est un peu lâché et ça lui fait du bien. « Moi c'est Maeve. » Elle lui tend sa main. « Trafique de drogues et serveuse. » Elle n'allait pas lui balancer qu'elle est ancienne éboueuse. « Et toi ? Tu me racontes ou tu n'as pas confiance ? Non parce que sinon je me barre comme une pute après avoir eu son argent. » Elle hausse les épaules d'un air je m'en foutiste. Avant de continuer pour une autre réplique. «  Tu dois savoir te battre toi, c'est plutôt intéressant. » Maeve est toujours attirée par ce genre de personne
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Dim 11 Mar - 13:12 )

the alley of discoveries
Meavy
••••

Elle comme moi, on avait du tempérament... Et je ne sais pas, j'avais juste l'impression de me voir. Elle était comme moi, je le voyais bien, du moins, niveau caractère. Est-ce une bonne chose ? Je ne sais pas trop. Peut-être, au moins, elle ne va pas tourner autour du pot. C'est ça qui est bien. Bref, je lui disais ce que je pensais, et elle répliquait. Cela ne m'étonne pas et dans le fond, j'aimais ça. Depuis que je suis là, je m'ennuie. Enfin, sauf quand je suis avec Tim. Mais je sors souvent pour me vider la tête et essayer de trouver quoi faire pour échapper au flic qui me colle au basque depuis que je suis sortie de prison. «  Tu sais, tes conseils, tu peux te les mettre bien profond. » J'arquais un sourcil. Je la fixais en ricanant. «  J'ai pas envie, et tu devrais en faire de bon usage au lieu de ronchonner comme une enfant. » Je levais les yeux au ciel. «  Et si tu veux que je fasse plus attention t'as qu'à me coller au cul comme tu as l'air de si bien faire. » Son regard était froid, mais il ne me laissait pas de marbre. J'en avais rien à faire qu'elle me regarde de la sorte. Elle pouvait pointer un couteau devant moi, j'en aurais rien à faire aussi. «  Tu devrais te sentir flatter que tu m'intrigues. Cela prouve que tu pourrais être intéressante alors ferme là au lieu de ronchonner. »

Ouais bon, il est vrai que parler de flic ne me plait pas forcément. Il faut dire que Timothy m'a bien eu et que ça me reste encore en travers de la gorge. Cela dit, le fait qu'on me traite de flic, alors là, c'est le ponpon. Pour moi, c'est plus qu'une insulte et ça peut me rendre folle. D'ailleurs, cela m'a bien énerver. «  Je t'attends, si tu veux, je t'en chierai une perruque. » Je roulais des yeux. Elle faisait une blague là ? Non mais sérieusement. Je ne répondais même pas à ça, ça ne serait que de gaspiller ma salive. Quoi qu'il en soit, je lui parlais un peu de moi, j'en avais rien à faire et si elle allait se plaindre, je m'en fichais aussi. Quoi que je devrais faire plus attention, surtout si c'est une flic mais bon, tant pis. Je prendrais sur mon grade. «  Je savais bien que tu n'étais pas si pure, peut-être une prostituée  en plus de ça qui sait ? Vente d'esclaves ? Armes ? Qui sait ce que tu pourrais faire, illégalité c'est vaste ma petite, peut-être que tu es plus sale qu'on pourrait penser. » C'est moi où elle venait de me dire que j'étais une prostituée ? Ma main me démanger énormément. J'avais envie de la frapper mais à un point. «  Wow, tu te calmes ok ? Moi ? Pute ? Non mais t'es sérieuse ? Tu crois que je vais demander qu'on me paye pour baisé avec moi ? J'ai pas besoin de ça. Et je respecte un minimum les femmes pour ne pas faire ce genre de chose. T'es pas bien dans ta tête. Et l'esclavage.. Non mais putain.. J'ai une si sale gueule que ça pour dire que je suis un sale monstre ? J'suis peut-être dans l'illégalité, mais pas dans ces extrêmes. J'suis pas comme ça. Cela dit, tu as parler d'armes et ça, c'est vrai. C'est mon domaine. Les armes me plaisent. Je sais les manier. » D'ailleurs, l'idée que ça soit Tim qui m'a apprit me vient en tête. Pas étonnant qu'il savait parfaitement manier les armes vu son ancien métier... Tout devient plus claire là. «  Je vole et vend des armes. Enfin, faisait. Ici à Cap, c'est un peu pourri et … C'est pas évident avec des gros cons de flics. » Disais-je en fronçant les sourcils.

Puis, je lui parlais davantage de moi, lui expliquant qu'elle n'avait pas besoin de faire des recherches sur moi, elle avait tout ce qu'il fallait dans les média si elle remontait trois ans auparavant. «  Ecoute, t'es une connasse qui suit les gens, qui a un loud passé, pourtant t'as l'air un peu blessé, perdue. » Ouais... Elle a vu ça sur moi ? Merde. Je suis plus atteint que je ne le pensais. «  Alors bon, j'ai bien envie de continuer mes insultes en disant que tu es une cinglée, une connasse, salope, tout ce que tu veux qui peut suivre, mais on pourrait dire pareil de moi. J'ai l'impression qu'on est un peu pareil. J'ai bien envie aussi de dire qu'on est difféérent sur quelques points mais on s'en branle en faite. Faut que ça sorte là, t'es un peu hautaine, pet-sec, mais tu me ressembles. Alors vu que je suis sûre qu'on est pareil, pourquoi ne pas plutôt parler pour voir ce qu'on peut faire de nous deux, deux filles dans l'illégalité, oui, tu dois bien faire quelques chose dans ce milieur. Contrairement à ce que tu peux croire, je ne connais pas ton histoire, mais ça a l'air bof comme vie. Une belle vie de merde je dirais. Clairement, je me dis que tu n'es pas vraiment une menace puisqu'on est pareil et tu n'aurais aucun avantage à me balancer au keufs. Alors bon.... Moi c'est Maeve. Trafique de drogues et serveuses. » Me dit elle. Ouais alors je ne suis pas la seule à penser qu'on se ressemble. Cela me calmer un peu, mais je restais sur mes gardes. Je continuais à l'observer. Je lui tendais la main au bout de quelques minutes en esquissant un petit sourire. «  Et toi ? Tu me racontes ou tu n'as pas confiance ? Non parce que sinon je me barre comme une pute après avoir eu son argent. » Je haussais les épaules. «  J'ai été dans les armes depuis que j'ai quinze ans à New-York. Je ne te fais pas confiance, mais je m'en fiche. J'ai quitter mes parents à mes quinze ans car j'en avais marre. Je suis entrée dans un gang que je n'avais jamais quitter, j'y ai passer toute ma vie clairement. J'avais un rôle important chez eux, mais un homme est entré dans le gang, mon rôle a été de l'analyser pour être sur que ça ne soit pas un flic. C'est mon rôle de recruter, de gérer un groupe et de les surveiller. J'ai malheureusement échouer avec lui car je suis tout bonnement tomber sous son charme. Fin... Même plus que ça. Au début, j'avais des doutes sur lui t'vois. Mais il a réussi à dévier les choses, et en faite, je suis tombée amoureuse. Pire qu'un film ptain. » Je secouais la tête. «  quoi qu'il en soit, je ne savais pas que c'était un flic et je lui avais proposé qu'on se casse, il avait accepter. Un jour, j'allais retourner au gang pour récupérer mes affaires, mais il avait dénoncer le groupe. Les flics ont débarquer, j'ai appris qu'il m'avait trahit, bien qu'il ignorait que j'étais retourner dans l'entrepot. Bref, j'ai pris cinq ans de prison. Mais j'ai eu un bon avocat et j'ai pu sortir au bout de trois. J'viens de revenir, fin, si je suis là, c'est surtout pour retrouver Tim et lui faire bouffer sa trahison. Malgré tout, j'l'aime toujours ce con. On s'est expliquer, et j'ai compris qu'il ne voulait pas que j'aille en prison, mais ça me reste en travers la gorge ce mensonge. Depuis, j'ai rien pu retoucher et ça m'manque. Sauf que trois ans de prison m'ont fait douter de moi. Le fait de ne pas avoir vu que c'était un flic, ça m'a tuer. Ca m'a remis en question... Mais ça me manque ce monde là. » Soupirais-je un peu en me décalant de la demoiselle. «  Tu dois savoir te battre toi, c'est plutôt intéressant. » me dit elle. Je souriais un peu. «  ouais je sais me battre, je sais me servir d'une arme, et de mes mains. Pourquoi ? Tu veux tabasser des mecs ? Et toi alors ? C'est quoi ton histoire ? »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 70
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Sam 17 Mar - 11:41 )




The alley of discovories

Samantha & nMaeve

Maeve en avait mare de cette blonde, elle lui faisait penser à la première rencontre avec Riley même si c'est un poil différent, dans le fond c'est assez similaire. Ça s'est bien fini avec Riley mais est-ce que ça sera pareil avec cette blonde là c'est pas si sûr. Quoi que, elles ont un caractère assez ressemblant. Après de nombreux piques de chacune cette phrase de la blonde : « Tu devrais te sentir flatter que tu m'intrigues. Cela prouve que tu pourrais être intéressante alors ferme là au lieu de ronchonner. »   a quelque peu saoulé Maeve au point qu'elle sorte une simple phrase. « Juste, ta gueule. » Clair, net et précis. Des fois ça a plus d'impact que de mettre un sujet, un verbe et un compliment qui dure trois ans. Quoi qu'il en soit Maeve sous ses grands airs a quand même envie de se battre plus que faire la discussion mais pour une fois elle s'est dit qu'elle allait faire dans la diplomatie et un peu de comique aussi, du Maeve quoi. Elle essaie donc de comprendre un peu plus la blonde mais Maeve ne le fait jamais en toute délicatesse ce qui lui vaut des fois ce genre de réponse.  «  Wow, tu te calmes ok ? Moi ? Pute ? Non mais t'es sérieuse ? Tu crois que je vais demander qu'on me paye pour baisé avec moi ? J'ai pas besoin de ça. Et je respecte un minimum les femmes pour ne pas faire ce genre de chose. T'es pas bien dans ta tête. Et l'esclavage.. Non mais putain.. J'ai une si sale gueule que ça pour dire que je suis un sale monstre ? J'suis peut-être dans l'illégalité, mais pas dans ces extrêmes. J'suis pas comme ça. Cela dit, tu as parler d'armes et ça, c'est vrai. C'est mon domaine. Les armes me plaisent. Je sais les manier. » Maeve hausse les épaules en essayant de ne pas pouffer de rire. La blonde l'avait vraiment mal pris. Il y a quoi de mal d'être une pute?Après tout Maeve pouvait se considérer comme ça mais sans l'argent. Elle devrait peut-être si mettre qui sait?Peut-être qu'elle aurait du succès. «  Je vole et vend des armes. Enfin, faisait. Ici à Cap, c'est un peu pourri et … C'est pas évident avec des gros cons de flics. »  Maeve n'était pas si surprise. Les keufs les suivent à la trace maintenant, ils savent qui est qui et qui fait quoi. Surtout que Cap Harbor est pas si grand que ça quand même. Alors pas mal de monde se connaît. « Je vois pas ce que t'as contre les putes, imagine que je sois une pute tu l'aurais dit comme ça aussi ? Non mais franchement t'as aucun respect pour les gens qui se font de l'argent comme ils peuvent. C'est peut-être quelque chose de sale pour certain mais franchement quand t'as pas le choix tu fais avec. » C'était le cas pour Maeve, elle n'avait pas vraiment eu le choix et puis c'était quelque chose qui lui plaisait, le danger tout ça, c'est tout à fait Maeve. « Je me disais bien que tu n'étais pas si pure. En même temps ça se voit à ta gueule, toujours à l’affût de tout. Donc toi t'es dans les armes, intéressant... juste essaie de pas me tuer avec ces flingues de merde, j'ai pas tellement envie de mourir par une blonde que je déteste depuis le premier jour où je l'ai vu. » Maeve ne la déteste pas, elle est juste remontée contre elle, cette blondasse. Elle ne l'aime pas, c'est pas sa meilleure pote mais au moins elles sont dans le même milieu. Ce qui réconforte Maeve, au moins elle n'est pas en danger, les flics ne vont pas arriver d'un moment à l'autre. La blonde ne mentait pas, Maeve l'avait compris.

Maeve sort son monologue pour se détendre. Elle sort des aberrations ainsi que ce qu'elle pense de la blonde. Après tout, ça ne sert à rien de mentir, elle ne l'aime pas. Pour autant, elle lui dévoile son prénom et elle enlève les tensions dans l'air. Bah oui, ça commençait à être pesant toutes cette animosité. Elle lui dévoile ce qu'elle fait et la blonde a l'air de faire pareil. «  J'ai été dans les armes depuis que j'ai quinze ans à New-York. Je ne te fais pas confiance, mais je m'en fiche. J'ai quitter mes parents à mes quinze ans car j'en avais marre. Je suis entrée dans un gang que je n'avais jamais quitter, j'y ai passer toute ma vie clairement. J'avais un rôle important chez eux, mais un homme est entré dans le gang, mon rôle a été de l'analyser pour être sur que ça ne soit pas un flic. C'est mon rôle de recruter, de gérer un groupe et de les surveiller. J'ai malheureusement échouer avec lui car je suis tout bonnement tomber sous son charme. Fin... Même plus que ça. Au début, j'avais des doutes sur lui t'vois. Mais il a réussi à dévier les choses, et en faite, je suis tombée amoureuse. Pire qu'un film ptain. Quoi qu'il en soit, je ne savais pas que c'était un flic et je lui avais proposé qu'on se casse, il avait accepter. Un jour, j'allais retourner au gang pour récupérer mes affaires, mais il avait dénoncer le groupe. Les flics ont débarquer, j'ai appris qu'il m'avait trahit, bien qu'il ignorait que j'étais retourner dans l'entrepot. Bref, j'ai pris cinq ans de prison. Mais j'ai eu un bon avocat et j'ai pu sortir au bout de trois. J'viens de revenir, fin, si je suis là, c'est surtout pour retrouver Tim et lui faire bouffer sa trahison. Malgré tout, j'l'aime toujours ce con. On s'est expliquer, et j'ai compris qu'il ne voulait pas que j'aille en prison, mais ça me reste en travers la gorge ce mensonge. Depuis, j'ai rien pu retoucher et ça m'manque. Sauf que trois ans de prison m'ont fait douter de moi. Le fait de ne pas avoir vu que c'était un flic, ça m'a tuer. Ca m'a remis en question... Mais ça me manque ce monde là. »  Maeve ne pensait pas que la blonde avait eu cette vie. Certes elle ne pensait pas que c'était tout rose, surtout quand on tombe dans l'illégalité, mais tout de même. Elle est tombée amoureuse de la personne qui ne fallait pas. Ça n'arrivera sans doute jamais à Maeve, elle qui n'est jamais vraiment tombée amoureuse.  La fidélité tout ça, ça ne la connaît pas. Elle n'avait jamais entendu cette histoire mais appartement c'était assez médiatisé, bon en même temps Maeve n'est pas au top de l'actu. «  ouais je sais me battre, je sais me servir d'une arme, et de mes mains. Pourquoi ? Tu veux tabasser des mecs ? Et toi alors ? C'est quoi ton histoire ? » Tabasser quelqu'un en particulier non, mais c'est toujours bien d'avoir des personnes de son entourage qui savent frapper là où il faut. Parce que bon, on est jamais à l'abri de rien. « Oh non je ne veux tabasser personne, pour l'instant... On ne sait jamais. Peut-être qu'un jour j'aurai besoin de toi. » Elle sourit, bien sûr qu'elle lui devra quelque chose après mais des fois on a pas le choix. « Moi mon histoire ? Oh c'est beaucoup moins palpitant que toi. M'enfin, je me suis fait virée de chez mes parents. Je devais trouver de l'argent rapidement, qu'est-ce que j'ai fait ? Bah je suis tombée dans la drogue. Bon j'en consommais déjà avant mais c'était pas moi qui vendait. Si ça peut te rassurer je me suis fait prendre par un flic une fois mais j'ai réussi à m'en sortir. Bon maintenant il est toujours derrière moi pour que j'arrête mes conneries mais je peux pas. L'illégalité c'est un peu tout de ma vie, le danger tout ça, c'est ma vie. C'est comme une addiction, je sais pas ce que t'en penses mais quand on commence là dedans on finit dedans, on peut pas en sortir. Dans ce genre de milieu on peut pas trop s'attacher à tout le monde, il y en a qui pose beaucoup trop de question. Et puis... pour ta confiance en toi... C'est pas parce que tu as eu à faire à un flic que forcément t'es mauvaise. Regarde le nombre d'années que tu as été là-dedans, tu t'es jamais fait prendre avant ? Je pense que tu peux encore faire ce que tu veux. T'as l'air vicieuse et intelligente. Il y a rien qui te retient pour reprendre. T'as peur de quoi ? D'échouer à nouveau ? De te faire prendre par les flics ? Tu sais, ils existeront toujours et tant que tu auras pas évacuer cette peur tu ne pourras jamais reprendre. Je pense que t'as quand même le nez pour reconnaître un flic maintenant. Il suffit sinon, d'enquêter sur tout le monde, de les suivre comme tu l'as fait avec moi et c'est parfait. Il faut que tu reprennes confiance en toi. C'est la meilleure chose à faire si ça te manque et que tu veux y retourner. Il faut que tu es l'air inoffensive, que tu caches ton jeu et tout ira bien. » C'est bon Maeve a lâché son monologue. Mais tout ce qu'elle a dit là, elle le pensait vraiment. Elle sait que ce milieu est dur, que se faire prendre par les flics n'est jamais simple. Finalement, la blonde avait un lourd passé. « Sinon c'est quoi ton prénom ? » Bah oui, Maeve ne le connaissait toujours pas. « T'es toujours avec ce Tim ? Enfin je veux dire vous vous êtes revus et tout ? Toujours flic ? » Maeve est un peu curieuse, mais son histoire lui paraissait plutôt intéressante. « C'est bon j'te fais confiance, en réalité tu fais la dur à cuire mais t'es pas si dur que ça. T'es juste blessée. » Bon sont-elles amies ? On sait pas trop, mais ce qui est sûr c'est qu'elles vont peut-être se raconter leur vie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( Dim 18 Mar - 12:08 )

the alley of discoveries
Meavy
••••

«  Juste ta gueule. » Je la fixais longuement. Elle venait de me dire de me la fermer ? Sérieusement ? Je lui lançais un regard noir. Elle m'exaspère. Elle me saoul. J'ai envie de la frapper. Pourquoi je me retiens d'ailleurs ? Je ne devrais pas être aussi gentille. «  Ta gueule toi même. » Grognais-je sèchement. J'en avais marre de cette blonde. Elle m'énervait au plus au point. «  Je vois pas ce que t'as contre les putes, imagine que je sois une pute tu l'aurais dit comme ça aussi ? Non mais franchement, t'as aucun respect pour les gens qui se font de l'argent comme ils peuvent. C'est peut-être quelque chose de sale pour certain mais franchement quand t'as pas le choix tu fais avec. » Elle était sérieuse là ? Elle gratifiait le métier de prostituée ? Elle a un grain au cerveau ou bien ? Je levais les yeux au ciel, bon sang... J'en reviens pas. Parfois, je me demande pourquoi je l'ai suivis comme ça. «  Mais.... T'es pas normal toi comme personne ! Comment tu peux dire ça ? Et oui, je l'aurais dis comme ça. Tu crois quoi ? Que je tourne quinze fois ma langue dans ma bouche avant de parler ? Nop. j'préfère dire ce qui me passe par la tête. Je ne mâche pas mes mots mademoiselle. Et j'ai rien contre les putes, j'dis juste que tu n'as pas de respect pour les femmes si tu considères les putes comme « normale ». Elles ne font pas ça par envie, mais par besoin, et j'suis persuadée qu'elles voudraient même rêveraient faire autre chose que se faire baisé par des gros porcs. » Lançais-je en fronçant les sourcils. Ouais, je respecte les femmes et les prostituée. Et forte heureusement, je n'ai pas besoin de passer par là pour survivre à mes besoins. Sinon, je pense que je serais encore plus détruite moralement.

«  Je me disais bien que tu n'étais pas si pure. En même temps, ça se voit à ta gueule, toujours à l'affût de tout. Donc toi t'es dans les armes, intéressant... Juste essaie de pas me tuer avec ces flingues de merde, j'ai pas tellement envie de mourir par une blonde que je déteste depuis le premier jour où je l'ai vu. » J'arquais un sourcil en la regardant. Je sais que j'ai une sale tête mais de là à ce que ça se lise que je sois une mauvaise personne, je l'ignorais jusqu'à maintenant. Bon, j'avoue que j'ai un regard assez froid et méchant. Cela doit y jouer beaucoup. « Les armes, ce n'est pas de la merde. Ca remporte bien du fric et en plus de ça, ça protège. » Évidemment, je n'allais pas lui dire que je n'avais jamais tuer quelqu'un. Après, elle n'aura plus peur de moi et j'aime quand les gens se méfie de moi. Cela me réconforte. «  Si tu me fais trop chier, peut-être que je te tuerais. Cela me soulagerait certainement. » Je roulais des yeux en haussant les épaules.

«  Oh non, je ne veux tabasser personne, pour l'instant... On ne sait jamais. Peut-être qu'un jour j'aurai besoin de toi. » Je fronçais les sourcils. Mais... Elle me prenait pour qui ? Une personne qui offre ses services gratuitement ? Ou qui accepte tout comme ça ? Sans réfléchir ? En plus avec une droguée ? J'avais un peu de mal là. «  J'me bat juste par nécessité. Genre, si on me cherche et qu'on essaie de me tuer, sinon, je ne frappe pas sans raison particulière et encore moins quand on ne me cause pas de soucis à moi. » Disais-je en soupirant. Bref, elle me parlait un peu d'elle. Elle aimait l'illégalité, c'est une bonne chose, on avait déjà un point commun. Elle était chiante, un peu trop même. Cela dit, elle ne comprenait pas que mon manque de confiance en moi ne peut pas se reprendre comme ça. Ce n'est pas les flics qui me font peur, ce n'est pas tout ça, et je n'avais pas vraiment échoué, j'ai juste perdue la main à cause de l'amour et surtout, je n'avais pas écouter Tim quand il m'a dit de ne pas retourner à l'entrepôt. Je suis une tête à claque qui n'en fait qu'à ma tête. «  J'ai pas peur des flics. Je les emmerdes bien profondément les flics moi. Et ils m'emmerdent beaucoup, mais j'suis de loin d'avoir peur d'eux. » Je secouais la tête en ronchonnant .

«  Sinon, c'est quoi ton prénom ? » J'arquais un sourcil. Dois-je lui dire ? J'en sais trop rien du coup mais bon, j'avais pas peur d'elle et je pouvais me défendre si elle tenterait quoi que ce soit sur moi. «  Samantha. » Disais-je simplement en arquant un sourcil. «  T'es toujours avec ce Tim ? Enfin je veux dire vous vous êtes revus et tout ? Toujours flic ? » Je haussais les épaules en secouant la tête. Par contre, ça, ça ne la regardait pas forcément. Tim, m'appartient et j'ai pas forcément envie d'en parler. Evidemment que je l'ai revu, qu'on s'est retrouvés et qu'on s'est expliqué. On apprend même à se connaître de nouveau parce que bon, il m'avait beaucoup menti, alors maintenant je ne le connais plus à cent pour cent. Cela dit, ça ne change pas mes sentiments que j'ai envers lui. «  Il n'est plus flic. Heureusement pour lui. » Je haussais les épaules. «  C'est bon, j'te fais confiance, en réalité, tu fais la dur à cuire mais t'es pas si dur que ça. T'es juste blessée. » Je prenais ça pour une insulte. Pas une dure à cuire ? Mais merde alors, moi qui fait tout pour montrer ma force là dedans. Je me sens vexée. Elle a réussi à me vexé en me sortant une chose pareille. J'suis méchante moi ! Merde alors. «  Comment ça j'suis pas dur ? Tu t'fou de moi ? Tu veux que je te mette un pain dans la gueule pour te faire ravaler ces paroles ? Parce que bon... Moi, j'suis loin d'être gentille, et ce n'est pas vrai, je ne suis pas blessée... J'ai juste passé trois ans de ma vie à être sur mes gardes, à me remettre en question et à douter de moi et de mes capacités. J'suis pas blessée je suis juste en colère contre moi même. » Je secouais la tête en levant les yeux au ciel. «  Moi, je ne te fais pas confiance, je ne fais pas confiance comme ça, j'prend mon temps pour connaître les gens, tu crois quoi ? Que je fais te faire des câlins et des bisous parce qu'on est dans l'illégalité toutes les deux ? On est pas dans un conte de bisounourse ma grande. »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: The alley of discoveries (Samantha) ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

The alley of discoveries (Samantha)

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération