Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve]

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Freedom Stadium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Sam 10 Fév - 16:34 )

Cause ain't no such things as halfway crooks
Maeve & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

On dit que le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt. Lucas aurait plutôt dit qu’il appartient à ceux qui ne se couchent pas du tout. Sacrée perte de temps, le sommeil. Concrètement, il nous faisait passer la moitié de notre vie à être mort, c’était d’une tristesse ! Partant de ce constat, le jeune homme dormait peu… du moins, il essayait. Ce samedi en particulier, Lucas se leva assez tôt pour aller s’entraîner. Jogging, baskets, sweat avec capuche rabattue sur la tête tel le cliché du sportif sorti du Bronx, il fit un footing au parc avant de récupérer son sac de sport chez lui et de se rendre à la salle de boxe. En arrivant, il serra la main au gardien et fit quelques vagues gestes de salut à ceux qui avaient daigné remarquer son arrivée. Lucas nota que Blondie était là avant lui… Maeve, si sa mémoire était bonne. C’est un peu comme si elle était là depuis toujours. La première fois qu’il avait mis les pieds dans cette salle en revenant de Cap Harbor, il l’y avait trouvée. La jeune femme avait toujours été plus assidue, plus régulière. Lucas lui avait parlé, un peu, l'avait dragué, quelques fois, et l'avait observé du coin de l’œil, souvent. Il était surpris qu’une silhouette aussi frêle puisse avoir autant de patate. A croire qu’il ne devait pas y avoir un gramme de graisse sous cette peau, juste du muscle et du panache. Après s’être échauffé de quelques frappes au sac, il accepta de coacher un de ses camarades moins expérimenté. Sur le ring, il l’initia au kick-boxing par le biais d’un combat amical, voire très amical, car Wilde n’osait pas mettre la patate contre ceux qui n'en avaient pas fait un métier comme lui. Chacun son domaine ! Lu' avait trop de scrupules, et c’est ce qui l’empêchait d’être un bon coach. Pour sa part, il avait été marqué par un entraineur à New-York qui lui déboitait sévèrement la gueule, alors qu’il était encore gamin. Loin d'en être traumatisé, Lucas avait été au contraire raide dingue de lui et en parlait tout le temps à son père, qui n'avait jamais su s’il fallait être ravi ou inquiet. Sans lui, Wilde junior n'aurait probablement pas son niveau d'aujourd'hui.

Finissant sa session d’entrainement avec son comparse, Lucas sortit de la zone de combat, retira son sweat, rajusta son t-shirt qui avait manqué de se barrer avec, et but quelques gorgées d’eau. Le sac de frappe qu’il avait prévu d’utiliser ensuite était déjà pris par Blondie. Trop occupée à cogner dessus, elle ne semblait pas se préoccuper de l’inconnu qui l’observait, comme Lucas, à la dérobée. S’il y avait bien un souci à ce qu’une femme belle comme Mae bosse dans un milieu d’hommes, c’est qu’elle empêchait les petits nouveaux de se concentrer. Heureusement, on n’avait pas souvent de petits nouveaux. Celui-là avait une bonne gueule, ce qui embêtait un peu le Wilde. Blondie, c’était un peu son terrain de jeu à lui.  Si on voulait jouer le joli cœur avec elle, il fallait attendre qu’il soit parti. Voulant laisser couler, il se dirigea du côté des haltères mais changea d’avis en remarquant que l’inconnu s’approchait de Maeve. Lucas n’était pas dans l’humeur, encore moins dans l’optique de draguer aujourd’hui, mais il abandonna ses bonnes résolutions sur le coup et la rejoignit le premier. A ses risques et périls, il dut rattraper le sac de frappe entre ses mains pour ne pas se le prendre dans la tronche tant elle y avait mis de l’énergie. « Wow », lâcha t-il, impressionné. Enfin, il ne devrait pas l’être, vu le temps qu’elle passait ici. C’était la moindre des choses que d’avoir un bon crochet. Lucas releva les yeux vers le type qui avait voulu aborder la belle. « Inutile de perdre ton temps mon vieux, tu vois bien qu’elle va te péter les dents, n’est-ce pas Mae ? » plaisanta t-il en tournant un visage souriant vers elle, comme s’ils étaient copain de longue date. Non, Maeve ne devait pas être si terrible que ça, elle était même assez sympa –quoique, il ne la connaissait pas vraiment au final, qui sait, elle était peut-être du genre à péter la gueule à des inconnus juste pour le Lol. Quoiqu’il en soit, Lucas n’avait pas pu s’empêcher de vouloir écarter la concurrence. Il attendit patiemment que l’homme lâche définitivement l’affaire et ramena un regard amusé vers Mae, un fin sourire enjôleur relevant le coin de ses lèvres. « Sacrée droite… Tu imaginais une personne en particulier à la place de ce sac ? »

••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 71
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Sam 10 Fév - 21:38 )




Cause ain’t no such things as halfway crooks

Lucas & Maeve

Comme un samedi matin, Maeve se lève tôt. On pourrait croire qu'elle a tendance à dormir jusqu'à midi mais en réalité le samedi matin est un peu sacré pour la jeune femme. C'est le moment où elle se défoule comme une dératée, à essayer de se détendre tant bien que mal. On pourrait penser que Mae est une hyperactive mais en fait c'est juste dans sa nature, elle vit les choses tellement à fond que des fois elle a besoin de frapper sans but précis. Le samedi Mae a donc tout un programme a respecté et la seule chose qu'elle a à faire c'est la boxe. Sa colocataire Carter doit être en train de dormir comme un gros bébé. Mae se sert un jus d'orange et des œufs parce que pour la jeune femme il est impossible d'aller à la boxe le ventre vide. Une bonne douche histoire d'être bien réveillée et de pas puer le mouton, même si elle compte aller à la boxe il faut quand même se sentir bien pour frapper. Un débardeur et un leggings noir et elle est prête pour aller donner des coups à ceux qui voudront bien se battre. Mae a l'habitude d'arriver la première, pour pouvoir être tranquille et surtout pour une plus longue séance. Comme d'habitude la plupart des présents la saluent, bah oui, la seule fille dans une salle de combat ça monte étrangement la testostérone.
On veut souvent lui apprendre des coups, mais ça ne sert souvent pas à grand chose, maintenant neuf ans qu'elle pratique chaque semaine de la boxe, elle s'y connaît assez bien si ce n'est très bien. On la colle bien souvent au basket, d'abord parce que c'est la seule fille mais aussi pour la draguer sans aucune discrétion, s'en est même pathétique des fois. Mais Mae s'en fiche tant qu'elle peut les avoir dans son lit un coup de temps en temps pour assouvir ses besoins. A vrai dire elle emmène très peu les boxeurs dans son lit, parce que la plupart vienne la voir pour l'aider, ils ont peur qu'elle se blesse parce qu'elle n'est pas musclé comme un bonhomme. Mae n'aime pas ne pas être traitée comme les autres, ce n'est pas parce que c'est une femme qu'elle doit être chouchoutée comme une enfant.

Ça fait maintenant un moment que Mae frappe ce sac sans aucune retenue, personne n'était venue la voir pour l'instant et ça lui faisait un peu de bien. Malgré tout, faire un combat ne la dérangeait absolument pas, mais encore une fois les gars avaient peur de la casser. C'est lorsqu'elle mit un bon crochet dans ce sac qu'elle dû arrêter ses gestes, on dirait que Lucas avait quelque chose en tête. Heureusement que ce n'était que Lucas sinon elle aurait déjà gueulé sur celui qui avait osé l'arrêter. Lucas c'était l'homme qui était venue la draguer plus d'une fois, mais c'était toujours doux et non rentre dedans, Lucas est une compagnie agréable selon Maeve alors ça ne la dérangeait pas qu'il soit là. Bien au contraire elle était contente, cet homme est tout à fait au goût de Mae et elle aimait bien l'observer à son insu. Oui la jeune femme pouvait aussi dirigeait ses yeux vers Lucas mais c'est un secret entre vous et moi. « Inutile de perdre ton temps mon vieux, tu vois bien qu’elle va te péter les dents, n’est-ce pas Mae ? » La jeune femme se retourne observant l'homme à qui Lucas parlait, un homme pas mal du tout à vrai dire mais elle n'avait pas envie de compagnie, enfin pas de cet homme là. « J'avoue que ça serait tentant, si tu veux faire un combat c'est quand tu veux, je peux même te démolir le visage si tu veux. Mais ensuite direction l'hôpital, j'ai pas envie de ménager mes coups. » Mae fit un grand sourire comme si elle ne venait pas de menacer le petit homme. En tout cas il s'en alla bien vite on dirait. Elle se concentra à nouveau sur Lucas. « Sacrée droite… Tu imaginais une personne en particulier à la place de ce sac ? » S'il savait, Mae ne voit pas de personne en face d'elle quand elle frappe non, elle voit des moments de sa vie qu'elle aurait bien envie de changer. Bien sûr elle n'allait pas dire ça à Lucas. « Non pas de personne en particulier, quoi que … peut—être ton beau visage qui sait ? » Elle se mit à rire, elle blaguait bien évidemment avec un petit compliment glissait entre les mots. Avec Lucas elle se sentait bien sans devoir lui foutre une droite même si elle savait qu'il allait sans doute la draguer. Mae ne sait pas pourquoi mais elle apprécie bien Lucas. « Lu ', pourquoi t'as envoyé boulet l'autre homme qui était là il y a quelques minutes ? » Il était venu à sa rescousse sans qu'elle n'est rien demandé, enfin il avait peut-être vu un danger potentiel qui sait ?

Mae allait reprendre ses coups contre le sac mais comme Lucas était toujours là elle s'est dit qu'ils pouvaient s’entraîner ensemble. «  Au fait, ça te dirait un combat ? J'en ai mare de ce sac. A moins que tu es trop peur de moi. » Elle joue avec ses sourcils. « Fais attention je suis une tigresse quand je veux. » Oui, Mae aimait bien sortir ce genre de chose, souvent ça faisait rire les gens et ça la faisait rire par la même occasion. « Grrrrr !  Fais attention je vais te démolir eheh » Une gamine cette Mae quand elle veut.      
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Dim 11 Fév - 22:43 )

Cause ain't no such things as halfway crooks
Maeve & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Lucas soupira un petit « Outch » inaudible devant les menaces de Maeve, qui firent fuir le nouvel arrivé plus rapidement encore qu’il n’était venu. Il ne fallait pas être son ennemie, à Blondie ! La demoiselle avait ce petit côté vicieux inquiétant, qui donnait l’impression que même si elle perdait un corps à corps, elle trouverait une façon ou une autre pour nuire à une personne qui l’avait emmerdée. Un danger typiquement féminin, quoi. A côté des femmes, les hommes étaient de sacrés petits joueurs. Bien sûr, il en fallait plus pour effrayer ce brave Lucas…. qui n’avait hélas peur de rien. On ne pouvait pas plaire à tout le monde puisque tous les goûts étaient dans la nature – y compris les mauvais – mais il releva avec un demi-sourire qu’elle le considérait beau, ce qui était bon à savoir ! Ravalant son petit contentement du mieux qu’il pouvait (que nenni, une once d’orgueil s’était désormais logé sur son expression - ne jamais complimenter ce garçon !), Wilde fronça finalement les sourcils et croisa les bras, l’air faussement affecté « Ce que tu peux être cruelle… », murmura t-il d’un ton caressant, enjôleur, tandis qu'elle ricanait, montrant par là qu'elle n'était pas sérieuse. Mae avait dit ça pour donner le change et sa réponse ne le surprenait même pas : Lucas lui avait tendu la perche. Il savait cependant qu’elle avait bien mieux à imaginer que sa face à cogner. « Lu ', pourquoi t'as envoyé bouler l'autre homme qui était là il y a quelques minutes ? » « Il venait vers toi en même temps que moi, je n’allais pas repartir gentiment » mentit-il avec un naturel déconcertant. C’était beaucoup plus simple, autant pour elle que pour lui-même, de trouver une excuse bidon, plutôt que de reconnaître que ça le faisait un petit peu chier qu’on vienne la draguer sous ses yeux. Le sportif n’aurait rien eu à perdre, certes, mais Lucas avait son petit caractère d’enfant gâté. Mae cessa son entrainement, préférant y joindre Lucas, qui ne considéra pas cela comme la bonne idée de la journée. « Au fait, ça te dirait un combat ? J'en ai mare de ce sac. A moins que tu es trop peur de moi. » « Tout le monde ici a peur de toi » rétorqua Lucas avec amusement. Il laissa échapper un rire devant son petit jeu de sourcils. La tigresse était adorable en tout cas, ça faisait un peu trop chaton tout ça. Cessant de rire, Lucas secoua légèrement la tête, il était attendri certes, mais pas convaincu.

Le champion ne pouvait pas faire de réel combat amical avec Mae. Elle jouait dans la cour des grands, cela faisait plusieurs années qu’elle boxait. Si Lucas l’affrontait en se battant à moitié, elle se sentirait offensée, voire insultée, et il le comprendrait tout à fait. Et puis… l’idée de devoir se battre avec une femme dans un tel cadre le dérangeait, aussi simplement.  « Tu as parfaitement raison, hors de question que je t’affronte, je n’tiens pas à finir en miettes » s’amusa t-il en décroisant les bras et en levant légèrement mains comme l’on déclare forfait. « Ne te méprends pas toutefois : je donnerais cher pour voir ton côté tigresse… mais pas sur un ring », ajouta t-il avec un petit sourire en coin subjectif. Il laissa retomber ses mains et haussa un sourcil inquisiteur, une lueur malicieuse dans son regard bleu. « D’ailleurs, pourquoi vouloir te mesurer à moi ? Puis-je en déduire que tu veux me trainer de force dans les douches afin de faire plus ample connaissance ? Il suffit de demander tu sais... » demanda t-il avec une forme d’innocence dans le ton qui ne duperait même pas le dernier des imbéciles. Voilà qu’il renversait les rôles, alors que c’était lui qui venait la draguer à la base. Sa spécialité. Après un court silence, il frappa d’un direct du gauche sur le sac, qui fut envoyé violemment dans un sens pour revenir –un peu plus cordialement si l’on peut dire- vers Maeve. Il y avait des gens qui se renvoyaient la balle, et puis d’autres qui se renvoyaient des sacs de frappe, chacun son truc. Son sourire s’était quelque peu effacé en faisant. « Plus sérieusement, un combat entre nous n’aurait aucun sens. Même si l’on fait fi de nos genres respectifs, nous ne sommes pas dans la même catégorie de poids. » Saint Lucas, la voix de la raison, c’était une première nom d’un chien ! Preuve étant que même lui avait ses limites.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 71
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Ven 16 Fév - 19:02 )




Cause ain’t no such things as halfway crooks

Lucas & Maeve

Maeve avait bien laisser l'autre homme dans les orties, d'après Maeve elle n'avait pas besoin de lui. « Ce que tu peux être cruelle… » Maeve cruelle ? Sans blague, c'est une vraie peste quand elle s'y met. Bon en fait même naturellement elle a un peu cet air de peste. Mais bon, on n'a pas toutes les qualités du monde.  « Sois pas jaloux, t'as juste envie que je le sois avec toi... » lui chuchote Maeve dans l'oreille. Elle savait qu'elle était un peu ce genre de fille et elle aimait bien y jouer. Lorsque Maeve demanda pourquoi il avait rembarré l'autre homme comme une vulgaire chaussette tombé dans les toilettes publiques, la réponse de Lucas la fait rire. Il lui a quand même sorti un : « Il venait vers toi en même temps que moi, je n’allais pas repartir gentiment » Maeve voyait ça comme de la possession, une sorte de jalousie, oh non elle n'est pas bête. Elle voit les petits signes qui se cachent derrière des paroles, grâce à son travail de trafiquante bien sûr. En tout cas Maeve qui voulait jouer un peu, arrêta de rire immédiatement pour lui sortir une phrase avec un ton boudeur comme personne ne pouvait le faire.  « Faudrait que tu partages un peu tu sais, je vais pas pouvoir assouvir mes besoins moi. » Maeve la tarée de service, mais elle adore sortir ce genre de phrase, des les gars culpabilisent tellement qu'ils sont à sa merci. Elle savait bien que ça n'allait pas marcher avec Lucas, mais elle attendait quand même une réaction de sa part.

« Tout le monde ici a peur de toi » Déjà, si on lui dit ça, elle va sortir une remarque cinglante attention dans:1...2...3...  « Ah parce que toi aussi en plus, je pensais que t'étais plus courageux que ces merdeux franchement. » Elle lui tire la langue, elle a finalement gardé son côté folle, heureusement, ça aurait fini en bagarre générale tout ça. Puis finalement vient cette histoire de combat et Lucas aurait-il peur ?  « Tu as parfaitement raison, hors de question que je t’affronte, je n’tiens pas à finir en miettes » Mae hallucina, ils ont vraiment tous peur d'elle ? Pour elle, elle n'avait pas la force de les battre par la force mais seulement par l'intelligence, trouver les points stratégiques mais c'est tout. Ils pouvaient tous la mettre à terre en un rien de temps et surtout Lucas quoi. Mae savait qu'il boxait bien et ce n'était pas une blague. Elle l'avait déjà vu se battre et s'en était impressionnant.  « Espèce de peureux » Elle lui tire la langue comme une gamine alors qu'il rajoute : « Ne te méprends pas toutefois : je donnerais cher pour voir ton côté tigresse… mais pas sur un ring », Alors ça, c'est le genre de phrase qui plaît totalement à Mae et croyez moi qu'elle va sauter sur l'occasion pour en sortir une bonne de réponse.  «  J'attends que ça depuis le début mais t'étais trop occupé à me mater que de passer à l'action, du coup j'ai attendu.» Mae aimait bien piquer les gens au vif et franchement elle a l'air assez contente de ce qu'elle vient de dire puisqu'elle sort un sourire colgate. Puis Lucas la drague sans retenue, comme Mae venait de le faire avant. On est pas sorti avec ces deux là, on dirait qu'ils vont se sauter dessus un jour ou l'autre. « D’ailleurs, pourquoi vouloir te mesurer à moi ? Puis-je en déduire que tu veux me trainer de force dans les douches afin de faire plus ample connaissance ? Il suffit de demander tu sais... » Cette histoire de douche titilla bien l'esprit de Mae puisqu'elle ne répondit pas tout de suite pas. Elle fait seulement un baiser sur la joue de Lucas avant de rajouter  « Ah cette fameuse douche... c'est plutôt tentent.Mais prends pas tes rêves pour la réalité, j'irai sous la douche avec toi seulement si on fait un combat ensemble.  » Comme si elle allait se laisser faire comme ça. Il avait trop pris la confiance selon Maeve et elle comptait un peu le bousculer dans son petit plan. Bon finalement il frappa le sac d'un coup plutôt surprenant qui revint vers Maeve, celle-ci le prit au dernier moment dans ses mains avant de frapper aussi dedans pour qu'il revienne vers Lucas.  « Plus sérieusement, un combat entre nous n’aurait aucun sens. Même si l’on fait fi de nos genres respectifs, nous ne sommes pas dans la même catégorie de poids. »  On sait bien que Mae préfère se mesurait à plus fort qu'elle et surtout à des hommes, elle trouve que ça augmente l'expérience mais que c'est aussi beaucoup plus excitant de voir les muscles saillants de ses adversaires.  « Alors là, rien à faire. De toute façon t'as même pas les couilles pour te battre contre moi alors que tu as toutes les cartes pour gagner. » Comme Mae sentait un peu la colère montait, elle la fit sortir immédiatement, quelle impulsivité.  « EH VOUS SAVEZ PAS QUOI ? IL NE VEUT PAS SE BATTRE CONTRE MOI PARCE QU'IL A BEAUCOUP TROP PEUR » Oui bon, Maeve n'était pas toujours très fine et pouvait mettre les gens dans des situations comme celle-là. Elle venait de crier ça dans toute la salle et la plupart riait. La jeune femme se tourna vers Lucas avant de lui faire un petit smack  « Ça c'est pour me faire pardonner, mais t'es pas vraiment gentil avec moi aussi. » Elle lui chuchote ça à l'oreille alors que les gars de la salle siffle. Il s'est rien passé, faut revenir sur terre hein.  « MAINTENANT VOUS POUVEZ VOIR AILLEURS ! MERCI ! SINON JE VOUS COUPE LES COUILLES !» Mae toujours aussi violente, ne lâchera pas l'affaire. « Alors ? On fait quoi maintenant ? » Avant qu'il ne réponde quoi que se soit, elle lui envoie un léger coup dans l'estomac. Elle n'y mit presque pas de force, peut-être était-ce juste pour sentir la dureté de ses abdos.  « Je voulais savoir si t'allais réagir ou pas... » Mae va chercher sa serviette et sa bouteille qui était juste derrière le sac pour essuie les gouttes de transpiration qui coulaient sur son visage.  « On peut s’entraîner ensemble au pire.. C'est pas un combat... ou bien la douche comme tu veux ;.. » Pour une raison qu'elle ignore, Mae avait vraiment envie de passer du temps avec Lucas et peut-être que ça leur permettra de faire connaissance un peu plus.   «  Tu sais que tu m'énerves quand tu me dis que tu veux pas faire de combat ? J'te le dis juste au cas où tu te retrouves sans appareil génitaux. » Ouais Mae aime bien faire la conversation aussi.    
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Mar 20 Fév - 21:05 )

]
Cause ain't no such things as halfway crooks
Maeve & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Lucas avait l’impression d’être apprécié et méprisé à la fois. Difficile de savoir à quoi s’en tenir avec la tigresse. Quoiqu’il en soit, il n’avait pas peur d’un râteau, pas plus qu’il ne voyait d’inconvénient à être traité de peureux. Grand bien lui en fasse. « Alors là, rien à faire. De toute façon t'as même pas les couilles pour te battre contre moi alors que tu as toutes les cartes pour gagner. » Il soupira. C’est un peu comme si elle venait de donner une question et la réponse dans la même phrase. Oui il avait toutes les cartes, oui elle n’avait aucune chance, alors pourquoi aurait-il peur ? Elle devait se rendre compte que cela n’avait pas de sens, mais Maeve était irritée pour une raison qui lui échappait. Peut-être s’imaginait-elle qu’il la prenait de haut ? Ça le ferait chier, ce n’était pas son intention. Il n’empêche que la triste réalité, c’était que même face à un homme qui pratiquait un sport de combat depuis moitié moins d’années qu’elle, Mae ne ferait pas long feu - ou peut-être était-ce son côté inconsciemment machiste qui le poussait à penser cela. En tout cas, la jeune fille n’avait pas assez de bras et se collait une silhouette de brindille. Plus triste encore que ce constat, Wilde devait avoir le double d'années de pratique, et ce, dans trois fois plus de disciplines que la simple boxe. « EH VOUS SAVEZ PAS QUOI ? IL NE VEUT PAS SE BATTRE CONTRE MOI PARCE QU'IL A BEAUCOUP TROP PEUR » S’il n’avait pas un excellent contrôle de lui-même, Lucas se serait probablement facepalm si fort qu’il s’en serait arraché la tête. Quelques rires fusèrent et il y avait des chances que Wilde n’en soit pas vraiment la raison. « Ouais, j’suis une chiffe molle », approuva t-il en levant légèrement les mains pour feindre l’impuissance, l’expression de son visage était mi-blasée, mi-moqueuse. Ce n’est pas comme s’il avait quoique ce soit à prouver. Tandis qu’il abaissait les mains, la belle s’excusa d’un baiser qu’il recueillit en douceur du bout des lèvres. Etait-ce une fausse trêve ? La blondinette ne tarda pas à brailler de nouveau des inepties. « Mae. T’as quel âge ? » la rabroua t-il avec exaspération. Question purement rhétorique pointant qu’elle était trop vieille pour ce genre de bêtise en tout cas.

« Alors ? On fait quoi maintenant ? » Il allait proposer du tac-au-tac que ce serait pas mal de commencer par se détendre, vu qu’elle semblait un peu énervée, mais elle ne lui laissa pas vraiment placer sa suggestion, puisqu’elle lui cogna le ventre du poing. Maeve n’y avait pas mis toute sa patate, si bien qu’il se contenta de contracter les abdos pour encaisser. Tout compte fait, cela n’aurait même pas été nécessaire, Elle n’avait pas cherché à lui faire mal. « Je voulais savoir si t'allais réagir ou pas...» Alors qu’il avait baissé les yeux là où elle avait porté le coup, Lucas releva un regard indulgent vers elle. « Le résultat te déçoit ? », demanda t-il avec un demi-sourire amusé tandis qu’elle lui tournait le dos pour aller boire quelques gorgées de sa bouteille.  « On peut s’entraîner ensemble au pire.. C'est pas un combat... ou bien la douche comme tu veux ... » Il réfléchit un instant. Un entrainement, cela lui semblait un compromis assez raisonnable. C’était probablement le moment d’accepter pour éviter qu’elle lui casse les pieds pour un combat, à l’avenir. A choisir, il préférait la douche ceci dit. « J’ai déjà fait mon choix ma belle, mais j’ai comme le sentiment qu’il ne te plaira pas... » Et il avait raison d’ailleurs, puisqu’elle enchaina : « Tu sais que tu m'énerves quand tu me dis que tu veux pas faire de combat ? J'te le dis juste au cas où tu te retrouves sans appareil génitaux. ». « Il t’en faut peu dis donc… et ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Tu sais parfaitement pourquoi je ne me battrai pas contre toi » C’était un pari risqué que d’être venu la voir, Lucas avait presque la phobie de se battre contre une femme, et pire, de faire du mal à une femme. Il préférait de loin le rôle de preux chevalier. Hélas, la jeune fille en face de lui tenait plus du dragon que de la demoiselle en détresse. « Mais va pour un entrainement, si ça peut te rendre service. Le réconfort viendra après l'effort », ajouta t-il avec un clin d'oeil. Par entrainement, il fallait surtout entendre Toi tu cognes, moi j’encaisse. Lucas  revint vers le ring et passa entre les cordes encadrant la zone de combat pour y entrer. Les frappes sur les parties génitales avaient beau être prohibées, il n’attendait pas à ce que cette chipie de Mae se tienne à cette règle ( et vu le nombre de fois où elle avait menacé qu’il perde ses couilles un jour, il avait raison de se méfier). Lu s’attendait donc à devoir parer du tibia les éventuels coups qu’elle pourrait asséner sous la ceinture. Alors qu'il levait les poings en position de garde, un mince sourire provocant étira le coin de ses lèvres. « Allez soldat, fous-moi par terre ».


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ I'M A SPECIAL KIND.
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 29/01/2018
›› Commérages : 71
›› Pseudo : Dakota / Mamie Yaya
›› Célébrité : Taylor Momsen

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Mar 6 Mar - 14:39 )




Cause ain’t no such things as halfway crooks

Lucas & Maeve

On peut dire ce qu'on veut sur Maeve, mais ce qui est le plus récurent c'est son côté complètement fou. Il faut le dire, Mae n'a pas peur du ridicule. En même temps en ayant des parents comme les siens on ne peut pas faire autrement que d'avoir un minimum de ressemblance avec eux, c'est-à-dire être totalement décalé. C'est pour ça que crier dans une salle de sport n'est pas du tout à la limite de la honte pour Mae, bien au contraire, c'est tout à fait divertissant. La réponse de Lucas face à l'énervement de Maeve était comme s'il n'avait rien dit, c'est passé comme de la crème. Par contre la suite, elle l'entendit très bien. « Mae. T’as quel âge ? » Elle savait bien qu'il faisait référence à son intelligence hors norme (la blague), et elle n'hésita pas à lui répondre du tac au tac. «  24 ans d'âge physique, 5 ans d'âge mental. Et toi alors ? As-tu le même âge physiquement que mentalement ? » Mae se foutait littéralement de sa gueule, elle aimait s'amuser, dire des conneries, être une gamine et elle ne comptait pas changer à cause de ce que pensaient les gens.

« Le résultat te déçoit ? » S'il savait. Elle avait le dos tourné alors qu'il lui posa la question, et un long sourire s'étira sur le visage de Mae. Si elle était déçue ? Bien sûr que non, qui serait déçue de toucher des abdos si bien dessiné ? Ceux qui aiment la brioche avec du nutella, le meilleur c'est quand même de manger la tablette de chocolat complète. « J'aurai préféré le faire sur ton torse nu mais bon... On fait avec ce qu'on a. » Mae est totalement en mode dragouillement intensif à ce moment précis, son passe temps préféré. Comme Maeve voulait toujours passé un peu de temps avec Lucas elle lui proposa un combat qu'il refusa bien évidemment. Ce qui mis un peu en rogne Maeve. « Il t’en faut peu dis donc… et ne fais pas semblant de ne pas comprendre. Tu sais parfaitement pourquoi je ne me battrai pas contre toi »   Elle souffle comme un cheval. « Ouais, mais me faire battre par toi c'est beaucoup plus amusant vois-tu... Ça a quelque chose de plus attrayant.» Et elle lui fait un clin d’œil. Cette phrase sous entendait beaucoup de chose et pas totalement catholique à vrai dire. Enfin c'est donc parti sur un entraînement tous les deux. Bah oui, puisque celui-ci est toujours contre un combat, l’entraînement c'est un peu différent et ça a pas l'air de déplaire à Lucas. « Mais va pour un entrainement, si ça peut te rendre service. Le réconfort viendra après l'effort » Maeve murmura rapidement :  «Hâte d'être au réconfort. » Elle avait envie de passer du temps avec Lucas, mais ce qu'il lui proposait par la suite était tout aussi enivrant. Elle le rejoint sur le ring assez rapidement, une idée bien à elle en tête. Le déstabilisé. « Allez soldat, fous-moi par terre ». Oh t'inquiète pas elle allait essayer, mais avant ça, elle comptait discuter. « Ne t'inquiète pas, c'est ce que je comptais faire. » Elle s'approcha rapidement de Lucas, et asséna un premier coup que Lucas évita assez facilement, un second arriva de la même façon. Maeve savait qu'elle n'allait pas s'en tirer comme ça, elle tenta quelques enchaînements mais rien de très fou.  Alors elle commença à parler. « Tu sais que si tu penses à ce qu'on va faire après, on risque d'autant transpirer. Tu vois, sous la douche, tous les deux... » Ah oui, elle comptait bien le déstabiliser par tous les moyens. « Juste là-bas. » Elle pointa du gant de boxe, le fond de la salle, avant de rapidement lui donner un coup. « Bon comme je suis en infériorité, je me permets. » Elle continue son petit jeu, des coups par ci par là, elle y mit le plus de force qu'elle pouvait, même si elle savait qu'elle s'épuisait plus qu'autre chose, elle aimait bien se défouler de la sorte.  Bon elle tenta aussi quelques coups das les couilles mais le résultat n'était toujours pas au rendez-vous.« Qu'est ce qui est … le plus important pour toi dans la vie ? » elle était essoufflée et pour une fois elle lui posait une réelle question sur lui, peut-être voulait-elle le connaître ? Qui sait ? Ou elle voulait tout simplement faire une pose, ça faisait un moment qu'elle frappait et elle commençait à avoir du mal. Alors c'était une sorte de petite pose. Elle baissa ses bras, en signe de retraite. « J'en peux plus, tu m'épuises, t’arrive à presque tout paraît. C'est quoi tes points faibles au juste ? Je suis sûr même dans au lit t'es parfait... » Et c'est bon elle est repartie dans son délire. Elle s'assit à terre sur le ring, non elle s'allonge comme une crêpe en fait, le souffle toujours aussi court. « Tu m'as tué. »  
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 203
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( Lun 9 Avr - 7:29 )

Cause ain't no such things as halfway crooks
Maeve & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« 24 ans d'âge physique, 5 ans d'âge mental. Et toi alors ? As-tu le même âge physiquement que mentalement ? » Bien qu’il affichait un petit sourire goguenard, il prit la question au sérieux. « Dans ma tête, je dois plus être dans les 14-15 ans. C’est sans doute pour ça qu’on a parfois quelques défauts de communication », répondit-il avec un sourire amusé. Le pire, c’est qu’il se comportait effectivement comme un ado la plupart du temps. Disons que ses conneries avaient ce niveau d’inconscience là, et c’était déjà pas mal de le reconnaître. « J'aurai préféré le faire sur ton torse nu mais bon... On fait avec ce qu'on a » répliqua t-elle après lui avoir refilé un petit coup comme pour le tester. Lucas eut un sifflement rieur. « Chaque chose en son temps, hm ? » rétorqua t-il avec un haussement de sourcils amusé. Alors qu’il essayait de l’éconduire pour un combat, elle lâcha un soupir bruyant qui le fit discrètement rire, tête basse. Il releva les yeux en secouant légèrement la tête d’exaspération. « Ouais, mais me faire battre par toi c'est beaucoup plus amusant vois-tu... Ça a quelque chose de plus attrayant.» Il n’était pas contre une petite bagarre d’amants dans un lit, clairement, mais là il était plutôt question d’une surface de combat. Il accepta finalement dans la mesure où il ne lèverait pas la main sur elle et allait seulement l’entrainer.

Sur le ring, il s’efforça d’esquiver au mieux, et déviait les coups trop rapides de ses avants-bras.  Réalisant peut-être pour la première fois la véritable difficulté (à savoir lui décrocher seulement un « Aie ») Mae tenta l’approche séductrice en lui suggérant l’après combat, et lui désigna le côté des douches d’un signe. Lucas regarda dans cette direction pour lui faire plaisir mais para son coup de poing d’un brusque revers du bras. Il ramena alors un petit sourire mutin vers elle. « T’as le droit de sous-estimer l’intelligence des gens Mae. Mais de là à les prendre pour des cons… », murmura t-il doucereusement avec un petit sourire moqueur. « Je suis en infériorité, donc je me permets » Lucas fronça un peu les sourcils, feignant l’incompréhension tout en s’efforçant de ne pas rire. « Quelle infériorité ? J’suis même pas en train de cogner » Mae réussit quelques-unes de ses frappes, mais pas aux endroits les plus stratégiques, ce qui revenait à heurter un mur. Cependant, il avait l’impression qu’elle avait mis plus de hargne contre le sac, plus tôt, que contre lui, présentement. « Qu'est ce qui est … le plus important pour toi dans la vie ? » « Ma famille » répondit-il sans même avoir besoin d’y réfléchir. « Et toi ? » Mae laissa retomber les poings, essoufflée. « J'en peux plus, tu m'épuises, t’arrive à presque tout parer. C'est quoi tes points faibles au juste ? Je suis sûr même dans au lit t'es parfait... » Il rit légèrement. « C’est une théorie qu’il te faut vérifier… » elle termina par terre, carrément allongée et ça le fit éclater de rire. « Tu m'as tué. »  « Tu t’es tuée toute seule, j’ai rien fait du tout. Pas de panique, on va bientôt pouvoir travailler ton endurance...  Tu l’as bien méritée, cette douche… » dit-il avec un demi-sourire taquin. Il lui tendit la main et la releva d’un geste ferme. Lucas la contempla un instant en gardant sa main dans la sienne. « T’as des putains de beaux yeux » remarqua t-il alors dans un souffle sincère. Elle n’avait même pas le temps de le remercier qu’il lui balaya les jambes d’un coup de pied. Ses deux bras la tenaient pour qu’elle ne se ramasse pas la face aussi fort qu’elle ne devrait – trop sympa hein. Agenouillé près d’elle, ses deux mains lui plaquant fortement ses épaules au sol, il déposa un rapide baiser sur ses lèvres. « Ça c'est pour me faire pardonner » dit-il en reprenant exactement les mêmes mots qu’elle plus tôt, joueur. Lucas se releva rapidement avant qu’elle n’ait l’idée de lui foutre une tarte. « J’le pensais, pour tes yeux » dit-il en reculant. Il bondit hors de la surface de combat et se dirigea vers les douches, il était temps de se réserver une cabine. S’arrêtant en cours de chemin, il lui jeta un regard par-dessus son épaule. « Tu viens toujours ? »


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Cause ain’t no such things as halfway crooks [Maeve]

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence :: Freedom Stadium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération