She's a predator posing as a house pet [Ness]

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Dim 11 Fév - 17:49 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Encore paresseusement allongé sur le flanc, emmitouflé sous sa couette, Lucas observait son réveil d’un air blasé depuis une bonne minute déjà. Bientôt midi… S’étant couché au matin, Lu’ n’avait pas suffisamment dormi, mais ce n’était pas tant ça le problème. Le problème, c’était de réussir à trouver le courage de quitter la douce chaleur de son lit. Voulant gratter quelques secondes supplémentaire au chaud, le jeune homme roula sur le côté comme une vieille merde et attrapa son smartphone sur la table de chevet. Wilde avait une excellente raison de se lever et c’est celle-ci qu’il chercha dans son répertoire. S’arrêtant au nom de Ness, il tapota du pouce dessus pour l’appeler et ramena le portable contre son oreille. Un mince sourire satisfait étira ses lèvres lorsqu’elle répondit. « Salut ma belle. Tu vas bien ? » Belle, c’était plutôt un euphémisme pour la qualifier. Lucas trouvait qu’elle ressemblait à un ange à dire vrai. Il avait été assez sur le cul qu’une telle femme habite à Cap Harbor, et non à Hollywood, où elle aurait pu faire verdir de jalousie les nombreuses actrices qui n’auraient jamais su décrocher un sourire arrivant à la cheville de celui de Ness. Il avait été d’autant plus stupéfait qu’elle connaisse sa chaîne Youtube et ait trouvé le moyen d’entrer en contact avec lui en connaissant sa localisation. Comme quoi, sa petite notoriété avait du bon. « Je te téléphonais juste pour te faire savoir que je ne t’ai pas oubliée. Je passe te prendre d’ici une heure, cela te convient toujours ? » Bah c’était ce qui était prévu, pourquoi est-ce que ça lui conviendrait moins qu’il y a deux jours ? Là n’était pas la question. Ses petites demandes  de courtoisie n’avaient qu’un seul et unique but : entendre la voix de la jolie blonde. C’était comme récupérer du carburant, voilà que Lucas sortait du pieu heureux comme un gosse. Ce qu’il avait prévu n’était, à son sens, pas vraiment extraordinaire – plus rien ne l’était pour lui hélas. Mais ce qui donnait du relief, du cachet à ses prochaines aventures, c’était sa compagnie. La jeune femme en soif d’aventure était plutôt spéciale. D’habitude, c’était plutôt Lucas qui trainait les autres dans ses frasques (à part Tina… mais c’était Tina quoi). En l’occurrence, avec Ness, c’était l’inverse. Après avoir grignoté un truc, Lucas prit une douche et enfila un vieux jean, un t-shirt et un blouson. Sa partenaire avait reçu la consigne d’enfiler elle aussi des vêtements confortables. Lucas ne lui avait pas précisé où il l’emmenait, ni ce qu’ils allaient faire. A croire qu’il aimait bien surprendre les femmes.

Comme promis, un peu moins d’une heure après, Lucas sonnait chez Ness. Il lui offrit un grand sourire chaleureux lorsqu’elle lui ouvrit la porte. « Re-bonjour » dit-il en inclinant légèrement la tête sur le côté, prenant une intonation enjôleuse. Sur ce, il lui offrit une accolade typiquement américaine et amicale avant d’ajouter avec un petit sourire d’excuse : « Ma sœur Silvia est dans la voiture : elle a un petit souci de transport, ça ne te gêne pas qu’on la dépose à l’aéroport avant ? » Lucas promit aussitôt : « Pour ce que je ne nous ai prévu, ce ne sera pas un gros détour ». Il piqua un baiser sur sa joue en remerciement de l’indulgence et passa un bras autour de ses épaules pour l’escorter à sa Mercedes. Il lui ouvrit d’ailleurs galamment la portière. Silvia avait eu la gentillesse de prendre la place arrière, laissant celle de devant à la jeune femme qu’elle salua poliment. Lucas alla ensuite s’installer au volant. « Silvia sait où nous allons, mais elle va avoir la délicatesse de garder cela pour elle, n'est-ce pas ? » précisa t-il en jetant un coup d’œil amusé dans le rétroviseur, sa sœur lui répondit en mimant de zipper sa propre bouche avec ses doigts. Brave sis’. Arrivés à l’aéroport, Lucas choisit la voie du dépose-minute et lorsqu’il se gara sur le côté, proche des portes vitrées des Gates 1 à 5, un sourire amusé perça ses lèvres sans qu’il ne puisse le retenir. Il était grand temps de révéler la supercherie. « Bon Ness. J’espère que tu n’as pas le mal de l’air. Nous partons pour Las Vegas… » Glissant une main dans sa poche, il y retira un passeport qu’il présenta à la blonde en se tournant vers elle avec un petit sourire mutin. Passant l’index à l’intérieur, il l’ouvrit, et Ness put aisément constater qu’il s’agissait de son passeport à elle, avec sa jolie photo. Comment Lucas l’avait obtenu ? À la manière d’un voyou ! Détail qu’il n’allait certainement pas révéler tel quel. Ness avait-elle prêté attention à la GoPro attachée au support du pare-brise qui filmait l’intérieur de la voiture ? Car, qu’elle le prenne bien ou le prenne mal, sa tête serait sans aucun doute priceless. « J’ai déjà nos deux billets et tu sais parfaitement que le Nevada est un meilleur terrain de jeu qu’ici ». se défendit-il. Il n’était pas rassasié des falaises du Grand Canyon. Si Silvia était là… c’était à la fois pour créer une fausse excuse d'aller à l'aéroport, et accessoirement  pour qu'elle reprenne la voiture car les prix de parking étaient ridiculement trop élevés.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Dim 18 Fév - 11:39 )

ness&lucas ⊹ Ness étant booktubeuse à ses heures perdues par conséquent elle passe beaucoup de temps sur cette plateforme qu’est Youtube. Elle aime se perdre dans les vidéos cliquant sur une première, puis une deuxième, une troisième, jusqu’à finir par passer 3 heures à aller et venir entre les différents contenus. C’est comme ça qu’un jour elle s’est perdue et est tombée sur les vidéos de Lucas. Le nom de sa chaine ? Embrace the suck. Ce n’était pas vraiment ça qu’il l’avait fait cliquer mais plutôt le titre de la vidéo. Elle passa des heures à regarder ces vidéos, à tester de nouvelles activités toutes plus dangereuses les unes des autres. Ness elle était envieuse de ce Lucas, un jour, dans l’une de ses vidéos, il expliqua brièvement qu’il habitait en Caroline du Nord, dans une petite ville du nom de Cap Harbor. La plupart de ses abonnées n’ont certainement pas retenu cette information mais pour Ness ce fut un déclic. Ce mec, capable de faire tout et n’importe quoi était ici, dans sa ville. Elle décida donc de lui envoyer un mail un jour en lui expliquant ce qu’elle recherchait et qu’il lui semblait qu’il pourrait l’aider dans sa recherche de sensation forte. Elle ne lui expliqua pas la raison de ce besoin, elle ne lui parla pas non plus de sa leucémie. Il n’avait pas besoin de savoir. Elle voulait juste essayer des choses dangereuses et il semblait la personne parfaite pour cela. Depuis ce jour-là Ness et Lucas se sont déjà vus deux fois, pour lui les activités qu’il lui proposait semblait banale. Pour la jeune femme cela sortait complètement de ses activités habituelles.

Ce matin Ness s’était levé tôt comme à son habitude, si bien que depuis 2 bonnes heures maintenant elle relevait les yeux vers l’horloge à chaque fois qu’elle tournait une page. Lucas lui avait donné rendez-vous aujourd’hui, sans lui dire ce qu’ils allaient faire. Si bien que depuis 2 heures elle lisait son livre sans même avoir conscience de l’histoire qui se déroulait à travers les lignes, bien trop occupés à découvrir où il allait l’emmener cette fois. Surprise par la sonnerie de son téléphone elle sursauta et finit par décrocher en voyant le nom qui s’affichait. « Salut ma belle. Tu vas bien ? » Elle n’a jamais vraiment apprécié ce surnom qu’elle trouve assez rabaissant. Elle a l’impression de se faire héler par un de ses mecs dans la rue. Pourtant elle n’a jamais osé le lui dire alors il continue à l’appeler ainsi « Salut, oui oui ça va et toi ? » Cependant cela ira encore mieux lorsqu’il lui dira où ils vont. Si elle se prend pour une Lara Croft il ne tout de même pas oublier que Ness est loin d’avoir son courage, et ne pas savoir l’angoisse. « Je te téléphonais juste pour te faire savoir que je ne t’ai pas oubliée. Je passe te prendre d’ici une heure, cela te convient toujours ? » Cela dépend de ce qu’il avait prévu. Mais elle ne pouvait tout de même pas se dégonfler. Après tout c’était elle qui avait demandé son aide. Si sa chute en skate d’il y a quelques semaines maintenant aurait du la calmer eh bien en réalité ça n’avait absolument pas fonctionné. « Oui oui pas de soucis ça marche toujours. A tout à l’heure alors » Elle lui aurait bien demandé où il l’emmenait mais elle savait qu’il n’aurait pas répondu. Alors elle raccrocha et posa son livre pour aller enfiler une tenue confortable comme il le lui avait conseillé. Basket, legging, gros pull blanc descendant jusque sous ses fesses. C’était la définition même du confort pour Ness, même si elle aurait été beaucoup plus à l’aise en pantoufle mais il va de soi qu’elle n’allait pas sortir dehors avec ses pantoufles licornes. Elle posa son manteau dans l’entrée ainsi que son écharpe et décida finalement de reprendre sa lecture pour faire passer les dernières minutes d’attente.

Lorsqu’il sonna enfin elle semblait comme sur des ressorts si bien qu’elle se leva d’un bon, enfila son manteau, son téléphone dans la poche et lui ouvrit la porte. « Re-bonjour ». Elle répondit par un sourire et une accolade. « Ma sœur Silvia est dans la voiture : elle a un petit souci de transport, ça ne te gêne pas qu’on la dépose à l’aéroport avant ? » La jeune femme haussa les épaules avant de répondre « Ben non bien sur que non ». Elle referma la porte à clé derrière elle et suivit Lucas jusqu’à la voiture « Pour ce que je ne nous ai prévu, ce ne sera pas un gros détour ». Ness acquiesça d’un signe de tête et monta à l’avant tout en saluant la sœur de Lucas à l’arrière. « Silvia sait où nous allons, mais elle va avoir la délicatesse de garder cela pour elle, n'est-ce pas ? » La jeune femme jeta un coup d’œil à Lucas puis reporta finalement son attention sur la route. De toute manière elle était bien trop timide pour aller harceler Silvia de question contrairement à ce que l’on peut penser. Arrivée à l’aéroport, Ness s’apprêtait à ouvrir la portière et descendre pour laisser sortir Silvia mais Lucas la stoppa en posant sa main sur son bras. Qu’est-ce qu’il se passe ? « Bon Ness. J’espère que tu n’as pas le mal de l’air. Nous partons pour Las Vegas… ». C’est une blague ? La jeune femme ouvre de grand yeux avant de finalement voir son passeport dans les mains de Lucas. « Quoi ? Non mais non. Lucas j’ai classe demain je dois être rentrée ce soir » Hors de question qu’elle loupe un jour de travail pour sa nouvelle lubie. « Et puis je peux savoir comment t’as eu mon passeport exactement ? T’es rentrée chez moi ? » Toute cette histoire ne lui plaisait décidemment pas du tout et cela ne s’arrangea pas lorsqu’elle aperçu la GoPro juste devant ses yeux. Comment avait-elle fait pour ne pas la voir plus tôt ? « Tu m’as filmée ? » Elle décroche alors la caméra afin de voir si celle-ci est allumée. « J’espère que tu comptais garder cette vidéo pour toi parce qu’il est hors de question que tu la diffuses sur internet. En aucun cas je n’apparaitrais sur ta chaîne Lucas il me semblait que c’était claire » La douce et gentille Ness avait soudain l’impression de s’être faite rouler dans la farine. Loin d’être affectée parce qu’elle venait de dire Lucas continua son discours comme si de rien n’était. « J’ai déjà nos deux billets et tu sais parfaitement que le Nevada est un meilleur terrain de jeu qu’ici » Elle le regarda alors fixement pendant plusieurs secondes avant de soupirer. « Ok, très bien. Mais premièrement je veux être rentrée ce soir, deuxièmement tu ne me voles plus jamais rien et troisièmement tu éteins cette caméra » Si elle était prête à faire des choses folles elle n’était certainement pas prête à ce que la terre entière soit au courant et certainement pas Mila ou son frère, ou même ses parents. La jeune femme finit par descendre de la voiture, et salua Silvia avant de se diriger avec Lucas vers l’avion qui les amènerais à Las Vegas. Ness n’avait jamais été à Vegas, en vérité Ness n’a pas beaucoup voyagé durant sa vie alors finalement ce voyage était assez excitant. Pourtant elle s’interrogeait, que pouvaient-ils bien faire à Vegas qu’ils ne pouvaient pas faire à Cap Harbor ? « Est-ce que maintenant tu peux m’expliquer pourquoi on traverse tous les Etats-Unis ? » Tout ça pour une journée, ça n’a aucun sens. « Qu’il n’y ai pas de malentendu, je ne vais certainement pas t’épouser devant un prétendu sosie d’Elvis Presley » Finit-elle par dire en souriant. Elle commençait finalement à se détendre, retrouvant petit à petit l’excitation de la matinée.


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Lun 19 Fév - 21:12 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Quoi ? Non mais non. Lucas, j’ai classe demain je dois être rentrée ce soir » Humainement parlant, il était impossible de revenir “au soir”. Ils allaient arriver vers 15h à Vegas et terminer leur business bien après la tombée de la nuit… même dans une utopie, ils ne risquaient pas d’être rentrés avant 4h du matin, chose qu’il garda pour lui-même. Avec un peu de chance, Ness prendrait son silence pour un acquiescement et n’insisterait pas trop là-dessus. « Je te l’avais bien dit Lucas », rétorqua aussitôt Silvia. Effectivement, sa soeur savait dès le début que la belle n’accueillerait pas la nouvelle à bras ouverts. Sauf que Lucas était aussi au courant, pourquoi aurait-il mis sa caméra sinon ? « Oui mais ça ne compte pas parce que toi t’es une rabat-joie » rétorqua Lucas en lui jetant un petit coup d’oeil réprobateur dans le rétroviseur, alors que sa main tenant le passeport de Ness était encore suspendue dans les airs. « Et puis-je savoir comment tu as eu mon passeport exactement ? T’es rentré chez moi ? » Lucas ramena son attention sur la blondinette agacée. « Qu'est-ce que tu racontes ? C’est toi qui laisse traîner tes affaires partout. Remercie-moi de l’avoir trouvé » Lucas n’avait pas dit ça pour être cru, mais pour éviter d’admettre l’évidence devant une demoiselle mécontente. Il ne se leurrait pas pour autant et avait parfaitement conscience que même un gamin de cinq ans n’aurait pas gobé ça. Ness s’insurgea en découvrant la caméra, Lucas la récupéra et prit sa main dans la sienne. « Hé Ness, ce ne sera diffusé nul part, tu as ma parole. Fais-moi confiance un peu » promit-il avec douceur, le regard ancré dans le sien pour qu’elle voit par elle-même qu’il n’y avait pas une once de malhonnêteté dans ses mots. Certes il avait organisé tout ce voyage en filou, mais Wilde n’avait qu’une parole. De toute façon, ils avaient un marché tous les deux ! Ness était venu le voir et lui avait demandé des sensations fortes, alors il l'arrachait à sa zone de confort bon gré mal gré. C’était le contrat tacite, qu’elle l’admette ou non. C’est peut-être parce qu’au fond, elle le savait, qu’elle finit par accepter de jouer le jeu quand il argumenta sur leur destination. « Ok, très bien. Mais premièrement je veux être rentrée ce soir, deuxièmement tu ne me voles plus jamais rien et troisièmement tu éteins cette caméra » « A tes ordres princesse.... » Bon. On n’avait qu’à considérer que 4h du matin était encore le soir puisque le soleil n’était pas levé… toutefois, Lucas rallumerait la caméra en temps voulu, une fois là-bas. Hors de question qu’il ne garde pas le meilleur de leur escapade en image ! « Mais je ne t’ai rien volé du tout. Je ne me serais jamais permis. Veille à l’abus de langage, il ne faudrait pas que tes petits bouts apprennent n’importe quoi ! » Pour son cas, il avait juste fait un emprunt sans permission et ce, dans le but louable de faire une surprise ! Un peu comme toute fripouille digne du nom, la morale de Lucas était quelque peu malléable.

Ils sortirent de la voiture et Lucas remercia sa soeur en collant une grosse bise sur chacune de ses joues. Lui laissant le volant, il récupéra dans le coffre son sac à dos Eastpack qui contenait entre autre une bouteille d’eau, des batteries de portable-camera, et son porte monnaie. Ils voyageaient léger. Les seuls trucs de poids avec eux étant leurs pièces d’identité et la carte bancaire de Lucas, puisqu’il était évident que tout était à ses frais. Leur avion décollait dans moins de trente minutes, ils arrivaient à l’arrache mais pouvaient se le permettre puisqu’ils n’avaient aucun bagage et que Wilde les avait déjà enregistrés. Ils n’eurent qu’à présenter les cartes d’embarquement qu’il avait imprimé, en plus de leurs passeport, à la file d’attente quasiment vide. « Est-ce que maintenant tu peux m’expliquer pourquoi on traverse tous les Etats-Unis ? » A sa question, il la dévisagea un court moment : cela lui semblait étonnant qu’elle ne le devine pas aisément. Et comme Lucas avait cette petite lueur enjôleuse dans le regard qui ne laissait place à aucun doute quant au fait qu’elle lui plaisait, Ness dut croire bon de préciser : « Qu’il n’y ai pas de malentendu, je ne vais certainement pas t’épouser devant un prétendu sosie d’Elvis Presley » Alors que lui était focalisé sur leur programme à venir, Lucas n’avait même pas pensé à cela. Il est vrai que se marier à la bistoufly était une des possibilités qu’offrait la ville de tous les vices. Affichant une moue dépitée, il fit mine de regretter à voix haute : « Et merde, voilà la moitié de mon plan qui tombe à l’eau... ! ». Un sourire goguenard ne tarda pas à étirer ses lèvres. « Bon, t’as l’air à côté de la plaque alors je te donne un indice : à Las Vegas, il y a une voie royale pour l’Arizona » Car certes, ils se rendaient au Nevada, mais le Grand Canyon se trouvait dans la région d’à côté. Et en fait, en lui disant tout ça, Lucas avait l’impression de lui avoir donné la clé de l’énigme. C’est limite s’il n’aurait plus vite fait de tout lui révéler de A à Z. « Ne pose plus de question là-dessus, tu es en train de tout te gâcher là », râla t-il alors qu’il présentait son passeport une dernière fois, juste avant d’embarquer dans l’avion. Dans la cabine, Lucas la laissa s’installer proche de la fenêtre avant de s’asseoir à son tour. Calant son sac sous son siège, il sortit ensuite sa GoPro de sa poche et regarda la dernière vidéo qu’il rembobina un peu. Le son était coupé, mais Wilde eut un petit sourire amusé devant la tronche estomaquée de Ness. Il avait bien fait de filmer ça. « Quand je vois ta réaction pour une chose aussi mineure, je comprends pourquoi t’as besoin de moi. T’es réglée comme une horloge Suisse, tu as du mal avec l’imprévu, tu ne peux pas sortir des codes et tu ne peux pas rater une seule journée de boulot…  »  il releva les yeux vers elle. « Tu ne laisses pas beaucoup de place au grand frisson si on ne te bouscule pas. D’où t’es venu l’envie d’être une testeuse de nouvelles sensations ? Je serais très flatté si c'était de moi, mais j’ai un sérieux doute là-dessus ». C’était peut-être un peu indiscret mais, eh, ils en avait pour plus d’une heure de vol ! Cette escapade en amoureux était une occasion de mieux se connaître.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Sam 24 Fév - 15:10 )

ness&lucas ⊹ C’était elle qui avait demandé à Lucas de l’emmener dans ses aventures afin de ressentir le grand frisson mais maintenant qu’il venait de lui annonçait qu’ils partaient tous les deux directions Las Vegas elle commençait à regretter son choix. Depuis des années Ness fait en sorte de gérer sa triple vie du mieux qu’elle le peut. D’un côté sa vie de maitresse, celle qui lui permet de gagner un salaire, celle qui la fait se lever chaque matin, de l’autre côté, en complément, sa vie de booktubeuse. Celle qui lui permet d’exprimer sa passion. Et enfin la dernière, celle qu’elle cache à tout le monde, celle qui lui permet de ressentir cette adrénaline dont elle a tant besoin. Mais Ness a toujours pris grand soin de séparer chaque partie de sa vie de façon à ce que l’une n’entache pas l’autre. Voila pourquoi lorsque Lucas lui annonça qu’ils allaient à Las Vegas la jeune femme se mit à paniquer. Elle ne pouvait pas aller là-bas, ou en tout cas elle ne pouvait certainement pas louper un jour de travail. Il faut que chaque chose reste à sa place pensa t-elle. « Oui mais ça ne compte pas parce que toi t’es une rabat-joie » Elle les regarde tour à tour et repose son regard sur Lucas. « Je ne rigole pas Lucas, mon travail est important » Et même si louper un jour ne lui ferait certainement pas perdre son job pour elle il était hors de question qu’elle loupe un jour tout ça parce qu’elle avait besoin d’un peu d’adrénaline. Comme si tout ça n’était pas suffisant, Ness découvrit son passeport dans les mains de Lucas. Il lui avait dérobé son passeport ? « Qu'est-ce que tu racontes ? C’est toi qui laisse traîner tes affaires partout. Remercie-moi de l’avoir trouvé ». C’était loin de la faire rire et la jeune femme soupira. S’il le lui avait demandé cela aurait certainement gâché une partie de la surprise elle le sait mais pour l’instant elle n’est pas vraiment sûr d’apprécier cette surprise. Et encore moins lorsqu’elle découvre la caméra dissimulée à quelques centimètres d’elle seulement. « Hé Ness, ce ne sera diffusé nul part, tu as ma parole. Fais-moi confiance un peu » Mais Ness elle n’arrive pas à faire confiance, c’est bien ça son majeur problème d’ailleurs. Elle ne sait plus faire confiance. Elle le regarde, le fixe même et finit par hocher la tête pour acquiescer. Elle accepte de lui faire confiance à cet instant, laissant sa méfiance de côté pour quelques temps. Alors qu’elle se laisse aller à lui faire confiance elle décide d’accepter ce petit voyage improvisé mais tout en imposant quelques règles. « A tes ordres princesse.... » Ces surnoms qu’elle déteste mais qu’elle le laisse lui donner sans vraiment savoir pourquoi. Peut-être parce qu’elle a peu de vraiment passer pour une relou et qu’il ne veuille plus d’elle. « Mais je ne t’ai rien volé du tout. Je ne me serais jamais permis. Veille à l’abus de langage, il ne faudrait pas que tes petits bouts apprennent n’importe quoi ! ». Elle soupire et finit par sourire. Finalement il réussit à la détendre plus vite qu’elle ne le pensait.

Il est maintenant temps de prendre cet avion s’il veule être rentrée à la tombée de la nuit. Oui, quelques peu naïve notre petite Ness. Elle tente de se détendre à son tour et lui explique qu’il n’y a aucune chance pour qu’elle l’épouse devant Elvis Presley. Pour qu’elle l’épouse tout court d’ailleurs hein. « Et merde, voilà la moitié de mon plan qui tombe à l’eau... ! » Elle sourit, attendant néanmoins une réponse à sa première question, autrement elle va le harceler pour savoir pendant tout le voyage. Et mine de rien ils avaient quelques heures de vol avant d’atterrir alors elle pourrait rendre le voyage extrêmement long. « Bon, t’as l’air à côté de la plaque alors je te donne un indice : à Las Vegas, il y a une voie royale pour l’Arizona » Elle le regarde, interpellé. Surement pense-t-il lui avoir donné un indice mais en réalité il viens de la perdre davantage. « Ne pose plus de question là-dessus, tu es en train de tout te gâcher là » Il pense réellement qu’elle va accepter de se taire pendant tout le vol ? Ness reste silencieuse le temps de l’embarquement, continuant à réfléchir à cette mystérieuse destination. Une fois dans l’avion elle s’installe contre le hublot et tourne la tête vers lui lorsqu’elle le voit revoir les images de la voiture sur sa caméra. « Arrête de regarder cette vidéo ! » Dit-elle en le voyant sourire. « Quand je vois ta réaction pour une chose aussi mineure, je comprends pourquoi t’as besoin de moi. T’es réglée comme une horloge Suisse, tu as du mal avec l’imprévu, tu ne peux pas sortir des codes et tu ne peux pas rater une seule journée de boulot… » Et alors ? En quoi tout ceci était une mauvaise chose ? « Je ne vois pas en quoi tout ça est un défaut. J’ai beaucoup de choses à gérer dans ma vie Lucas alors oui j’ai besoin d’une certaine organisation pour pouvoir gérer tout ça » Et puis elle n’a jamais dit qu’elle avait besoin de lui. Elle lui a seulement demandé de l’emmener dans certaine de ses aventures mais elle se débrouillait très bien toute seule aussi merci. « Tu ne laisses pas beaucoup de place au grand frisson si on ne te bouscule pas. D’où t’es venu l’envie d’être une testeuse de nouvelles sensations ? Je serais très flatté si c'était de moi, mais j’ai un sérieux doute là-dessus » Elle relève son regard vers lui, surprise de la question. Jusque là jamais il ne lui avait demandé la raison de sa venue à lui, et ça lui allait très bien ainsi. « Parce qu’il faut forcément que cela vienne de quelque part ? Je ne peux pas juste avoir envie de découvrir des trucs ? » Cela lui semblait pourtant être une raison valable. Valable oui mais dans son cas ce n’était pas la vérité et il semblait le savoir tout aussi bien qu’elle. « Disons simplement que j’ai découvert il y a quelques années que la vie était trop courte » Que sa propre vie avait bien failli être trop courte « Sa me fait me sentir en vie tout ça » Ca lui donnait l’impression que jamais elle ne retournerait dans ce lit d’hôpital. Elle finit par détourner son regard, regardant à travers le hublot, observant le sol qui disparait peu à peu alors que l’avion s’élève dans les airs. Alors qu’elle se répète en boucle ce qu’il lui a dit un peu plus tôt soudain elle a une révélation. « Je sais ! J’ai trouvé ! Une voie royale pour l’Arizona ! On va au grand Canyon c’est ça ? » C’était l’un de ses rêves. L’avait-il deviné ? Ou bien avait-il aussi volé sa bucket list ? Parce que si c’était le cas cette fois elle n’était pas sur de pouvoir lui pardonner. « J’ai toujours voulu aller au Grand Canyon » Dans les minute qui suivirent Ness finit par fermer les yeux. Réveillé depuis bien trop d'heure déjà suite à son excitation quant à la journée qui l'attendait. La jeune femme finit par s'endormir, déposant sans s'en rendre compte sa tête contre l'épaule de Lucas.


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Sam 24 Fév - 23:10 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Obéissant à la jeune femme irritée, Lucas rangea gentiment sa caméra. « Je ne vois pas en quoi tout ça est un défaut. J’ai beaucoup de choses à gérer dans ma vie Lucas alors oui j’ai besoin d’une certaine organisation pour pouvoir gérer tout ça » « Je ne considère pas ton organisation comme un défaut, mais comme un inconvénient » Le fait qu’elle esquive un peu sa question lui fit prendre conscience de son indiscrétion. Bon, ce n’était quand même pas une raison suffisante pour le prendre pour un idiot. « Parce qu’il faut forcément que cela vienne de quelque part ? Je ne peux pas juste avoir envie de découvrir des trucs ? » Ça le fit légèrement rire. « Tu as parcouru la chaîne d’un type qui frôle la mort à chaque vidéo, qui se pète la gueule sur le Denali, sur l’Everest, dans les chutes de Yosemite, qui tombe en panne au beau milieu du désert sous un soleil qui tape à 120°F… » Un mec qui embrace the suck quoi, ou qui fait de mauvaise fortune bon cœur, quand on veut le dire plus joliment. Il n’existe pas une seule vidéo où il entreprend quelque chose sans galérer bien comme il faut. « et j’suis pas en train de citer le pire… alors certes, on peut avoir envie de voyager sans raison, mais pour vouloir se lancer dans ne serait-ce qu’un peu de ce que je fais, c’est rare qu’il n’y en ait aucune ». Il avait demandé à Simone pourquoi il voulait se faire le mont Everest alors qu’il n’avait aucune expérience en alpinisme, ce grand malade, et Lucas n’avait pas été déçu. Ness était plus pudique sur sa propre personne, elle ne se révélait pas aussi facilement. « Il y a toujours une raison : être proche du burnout, la perte d’un proche et la réalisation que tout peut s’arrêter demain… ou alors tout ceci n’est qu’une machination de ta part pour me séduire », conclue t-il avec un petit sourire en coin enjôleur. Dans tes rêves Lucas. « Disons simplement que j’ai découvert il y a quelques années que la vie était trop courte » Son sourire se fana un peu, par respect, et il hocha la tête, songeant qu’il avait tapé juste sur la perte d’un proche. Lucas était compatissant, mais au moins, elle n'était pas à plaindre. Ness allait bien et avait su rebondir sur l’épreuve, à sa façon. « Sa me fait me sentir en vie tout ça ». Effectivement, on ne se sent jamais plus vivant qu’après une Wilde experience. Il devina derrière ses mots une grande période sombre, peut-être une dépression, il ne s'aventura pas à poser la question cette fois. Lucas se tut et se contenta de l’observer tandis que la belle tournait la tête vers le hublot. Puis, lui aussi fit de même quand ils commencèrent à décoller. Lucas adorait cette prise de vitesse. Ça le faisait aussi penser à son père, quand un avion décollait. On va tous mourir, disait-il à chaque fois en répétant vingt fois des prières catholiques alors qu’il n’avait pas dû aller à l’église depuis les années 90. Cette pensée fit sourire Lucas. « Je sais ! J’ai trouvé ! Une voie royale pour l’Arizona ! On va au grand Canyon c’est ça ? » Le sourire de Lucas se fit légère grimace embêté : « Tu pouvais pas faire semblant de pas savoir et feindre l’étonnement une fois sur place ? » lui reprocha l’enfant gâté. « J’ai toujours voulu aller au Grand Canyon » Il secoua légèrement la tête en soupirant, faussement exaspéré. Comment pouvait-il lui en vouloir alors qu’elle était si adorable et que, par-dessus le marché, il avait visé juste ? Si elle lui avait dit avoir déjà vu le grand Canyon, il lui aurait rétorqué que pour le coup, ils n’allaient pas se contenter de regarder mais… ce n’était même pas le cas. Ce serait une découverte totale pour elle. « Ravi de réaliser un de tes souhaits alors. Vais-je être obligé de les deviner à chaque fois ? Tu sais quoi. Dis m’en trois, je les réaliserai ». Il fit une brève pause. « … Il est possible que j’ai regardé Aladin samedi dernier », reconnut-il finalement pour expliquer son âme de génie de la lampe. Eh oui. Il regardait toujours des dessins animés au réveil. Parfois ceux qui passaient sur les chaînes enfants, parfois sur des dvd. Chacun ses conneries.  

La belle finit par s’endormir le reste du trajet, quand lui regardait sagement par le hublot du côté de Ness. Et s’il était aussi sage, c’est qu’elle avait posé la tête sur son épaule et qu’il ne voulait pas la déranger. Il la laissa ainsi jusqu’à l’atterrissage, patient. Peu avant que l’avion ne s’arrête de rouler, il glissa les doigts sous le menton de Ness et releva doucement son visage vers lui pour la réveiller, un mince sourire amusé aux lèvres. Son regard s’égara un court instant sur ses lèvres, et il déposa un baiser lent, tendre, sur sa pommette. Le message était clair, la lueur futée et malicieuse dans le regard de Lucas tandis qu’il détachait sa bouche de sa peau en disait long. Tu ne me foutras pas aussi facilement dans la friendzone. Ou peut-être n’était-ce pas du tout l’intention de la jolie blonde, et qu’elle était juste timide. « On y est, Sleeping Beauty » lui murmura t-il. L’avion s’arrêta complètement et il détacha sa ceinture en récupérant son sac sous le siège. « As-tu déjà vu Vegas ? On peut faire un tour en ville avant la grande aventure. C’est comme tu veux », proposa t-il. Dans tous les cas, ils avaient un bus à prendre.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Dim 4 Mar - 18:51 )

ness&lucas ⊹ Cette petite escapade n’avait pas vraiment commencé comme Ness l’aurait espéré. Elle n’avait passé que quelques minutes avec Lucas avant de s’agacer après lui. Le voyage, le passeport, la caméra c’était beaucoup trop pour elle, petite Ness qui aime son confort et ses habitudes. Pourtant Lucas il était comme ça, du genre à chambouler toutes les règles, à ne respecter aucune règle en fait. Et c’était un peu ce qu’elle lui avait demandé en envoyant ce mail il y a quelques mois et pourtant elle avait encore du mal à le laisser faire. Ness est une femme qui a beaucoup de choses à gérer, sa vie professionnelle, sa vie sur youtube et sa vie personnelle et elle n’arrivait pas à comprendre le reproche de Lucas concernant son organisation. « Je ne considère pas ton organisation comme un défaut, mais comme un inconvénient » Elle hausse les épaules comme si ça n’avait aucun sens. Pour elle c’est loin d’être un défaut et encore moins un inconvénient mais soit. Elle le laisse penser ce qu’il veut. Puis la question qu’elle redoutait arriva dans la conversation. Il ne la lui avait encore jamais posée, ainsi elle avait fini par croire que jamais il ne la poserait. Elle pensait qu’il s’en fichait ou bien encore qu’il n’avait pas souhaité aborder le sujet par peur de sa réponse et cela lui convenait très bien jusqu’à maintenant. Mais il avait fini par demander, guidé par sa curiosité. Essayant d’éviter la question dans un premier temps, Ness savait que cela ne serait pas suffisant. « Tu as parcouru la chaîne d’un type qui frôle la mort à chaque vidéo, qui se pète la gueule sur le Denali, sur l’Everest, dans les chutes de Yosemite, qui tombe en panne au beau milieu du désert sous un soleil qui tape à 120° et j’suis pas en train de citer le pire… alors certes, on peut avoir envie de voyager sans raison, mais pour vouloir se lancer dans ne serait-ce qu’un peu de ce que je fais, c’est rare qu’il n’y en ait aucune » Elle le regarde, sans réagir. Elle l’écoute. Et même si ces paroles lui semblent stupide dans son cas à elle, elles sont pourtant véridiques. Autrefois jamais elle ne se serait intéressé à une chaîne du genre. « Il y a toujours une raison : être proche du burnout, la perte d’un proche et la réalisation que tout peut s’arrêter demain… ou alors tout ceci n’est qu’une machination de ta part pour me séduire » Ness soupire et lève les yeux au ciel. « Ne te surestime pas Lucas, je ne risquerais pas ma vie ou mon job dans le seul but de te séduire » Ce serait bien trop pour un homme qu’elle connait à peine. Elle ne souhaitait pas parler de sa maladie, encore moins des mois qu’elle avait passé à l’hôpital en pensant qu’elle n’en ressortirait jamais. Elle lui expliqua simplement sa vision des choses et ce qu’elle recherchait en faisant tout ça. Sans jamais prononcer le mot leucémie. Ce mot qu’elle hait, qui la terrifie. Lucas ne répondit pas et elle l’en remerciait intérieurement. Elle ne voulait pas de sa pitié. Finalement la jeune femme se mit à réfléchir à l’endroit ou il l’emmenait. Puis soudain comme une illumination elle comprit enfin. Le Grand Canyon. Un de ses rêves. Etais-ce simplement le hasard ? Elle l’espérait car s’il avait fouillé dans ses affaires pour une autre raison que pour lui soutirer son passeport elle n’était pas sur de pouvoir alors lui faire confiance. « Tu ne pouvais pas faire semblant de pas savoir et feindre l’étonnement une fois sur place ? » Ness se mit à sourire à pleine dent, ravie d’avoir percé à jour son secret. Elle a toujours été nulle en devinette alors pour une fois qu’elle réussissait. « Je peux toujours faire semblant si ça peut te faire plaisir » Dit-elle en riant. « Ravi de réaliser un de tes souhaits alors. Vais-je être obligé de les deviner à chaque fois ? Tu sais quoi. Dis m’en trois, je les réaliserai ». Et pourquoi donc est-ce qu’elle lui confierais ces vœux ? « … Il est possible que j’ai regardé Aladin samedi dernier » La jeune femme se mit à sourire et répondit « Je pense que je vais les garder pour moi en fait génie, mais qui sait peut-être que je te laisserais des indices de temps en temps »

La jeune femme passa le reste du trajet endormi, la tête posée sur l’épaule de Lucas. Le contact de ses lèvres sur sa peau la réveilla avec une sensation étrange. Elle se rendit compte qu’elle c’était endormi sur lui et s’éloigna alors en se redressant. « On y est, Sleeping Beauty » Les surnoms c’est donc sa spécialité c’est ça ? Elle le regarde l’air encore un peu endormi. « Tu sais tu ne peux pas être tous les personnages Disney à la fois. Tu ne peux pas être le génie et le prince de la belle au bois dormant. Tu dois te décider » Détachant sa ceinture elle le suivit le long de l’allée, se dirigeant vers la sortie. « As-tu déjà vu Vegas ? On peut faire un tour en ville avant la grande aventure. C’est comme tu veux », Visiter Vegas ? Cette ville totalement à l’opposé de ces convictions, de ce qu’elle est. Une partie d’elle était curieuse et pourtant elle n’était pas vraiment sur de vouloir découvrir le décor de cette ville ou tout est permis. « Je ne suis pas sur qu’on est vraiment le temps de s’attarder, je te rappelle que l’on doit repartir dans quelques heures » Ness avait toujours son objectif en tête, rentrer à Cap Harbor pour la nuit et elle n’en démordrait pas. « Et puis cette ville ne me ressemble pas. La voir à travers les vitres d’un taxi ou d’un bus me conviens très bien » Après quelques minutes ils arrivèrent à la gare d’autobus juste à l’entrée de l’aéroport. « Je te préviens si tu me fais prendre le bus dans le seul but que je dorme à nouveau sur toi alors ne rêves pas trop » Ness elle se méfiait, elle appréciait Lucas mais elle restée elle. Méfiante. Lunatique. Les deux compagnons de voyage grimpèrent dans le bus, Ness se frayant une nouvelle fois jusqu’au siège contre la fenêtre. Le bus démarra et après quelques minutes il s’engouffra dans les rues de Las Vegas, la jeune femme était happée par le paysage. Elle regardait ses immeubles, ses fontaines immenses, cette décadence. En bref ce qui fait de Vegas, Vegas. « Qu’est-ce que les gens peuvent bien trouver à cette ville ? » Se questionna-t-elle sans vraiment se rendre compte qu’elle pensait à voix haute. Pourtant son téléphone à la main elle mitraillait la vitre de photo, capturant chaque immeuble, chaque endroit de cette ville qu’elle ne comprenait pas. Parce que malgré tout c’était un souvenir et que Ness est très attachée aux souvenirs.


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Jeu 15 Mar - 7:17 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Ne te surestime pas Lucas, je ne risquerais pas ma vie ou mon job dans le seul but de te séduire » Dans le seul but, releva t-il mentalement. Donc, cela pouvait bien être un but parmi d’autres, que de joindre l’utile à l’agréable. Il se garda de faire la remarque pour éviter qu’elle ne voie là une autre occasion de le rembarrer. Il la sentait un peu pessimiste et négative par moment. Autant avant de dormir qu’après. « Tu sais tu ne peux pas être tous les personnages Disney à la fois. Tu ne peux pas être le génie et le prince de la belle au bois dormant. Tu dois te décider » « Bien sûr que si, je peux être n’importe qui. Pourquoi s’imposer des limites ? Cela m’étonne de toi, qui est pourtant si littéraire » rétorqua t-il avec un demi-sourire narquois. Il se garda de le dire, mais Ness avait une bouille adorable au réveil. Ils quittèrent l’avion et prirent les voies de bus, avec Lucas en guide parce qu’ils avaient une ligne précis à emprunter. « Je te préviens si tu me fais prendre le bus dans le seul but que je dorme à nouveau sur toi alors ne rêves pas trop » Il aurait pu en rire d’amusement, sauf qu’il se contenta de la jauger un bref instant avec neutralité, car elle ne plaisantait pas du tout. Ça se ressentait dans ses mots et ça se voyait dans son regard, où brillait presque une lueur de méfiance d’ailleurs. Lucas eut l’impression qu’on l’accusait d’être lourd, ou du moins qu’il y avait reproche sous roche. Qu’à cela ne tienne, il ne l’avait jamais forcé à rien, encore moins à s’affaler sur lui. Il haussa les épaules et balaya la remarque avec nonchalance, presque désinvolture : « Ness, tu fais ce que tu veux, mais je te signale que quand tu me pionces dessus, c’est plus toi qui profite de la situation que moi. » On en parle, de son état presque statique pendant une heure pour ne pas la déranger ? Eh bien non, on n’en parlerait pas, hors de question de se plaindre ou de se gratifier soi-même, il l’avait fait de bon cœur et tant mieux si elle avait bien dormi. C’est tout. Ils se présentèrent devant le bus numéro huit et Lucas montra leurs billets prépayés au contrôleur avant d’entrer. Ils longèrent ensemble l’allée pour s’installer. Encore une fois, Lucas la laissa prendre la place de la fenêtre.

« Qu’est-ce que les gens peuvent bien trouver à cette ville ? » « Ils l’aiment pour les mêmes raisons que tu ne l’aimes pas » Et encore, Ness avait finalement une certaine chance de ne pas en fouler le sol parsemé de cartes de publicités pour les club X. Las Vegas était légèrement pire que les autres n’avaient tendance à l’imaginer. Lucas avait laissé sa GoPro dans sa poche. Il ne filmait rien car il y était déjà allé deux fois pour sa part, il connaissait un peu la chanson. Tantôt il observait le paysage, tantôt il observait Ness observer. Tendre mise en abime. « C’est trop moderne à mon goût, il n’y a aucune histoire et aucune authenticité. C’est vide … Mais assez grandiose, il faut le reconnaître. Je comprends pourquoi tu prends malgré tout des photos. », dit-il avec un léger sourire amusé. De toute façon, rien ne bottait plus Lucas que les vallées paumées et boisées, les villages tellement vieux dont s’inspirent les films western, ou encore les montagnes. Surtout les montagnes en fait. Alors qu’ils s’étaient éloignés du centre-ville, le paysage se faisait moins attractif, vide et usé. Le bus s’arrêta devant une grande station, aux abords de la ville, qui fut leur arrêt. Les hélicoptères qui y étaient alignés et la petite file d’attente dissipait le semblant de mystère qu’il restait auprès de Ness : la voie royale, c’était la voie des airs. « J’ai déjà vu le Grand Canyon, mais jamais du ciel », commenta Lucas en descendant du bus. Il avait regretté de ne pas l’avoir fait et était content de pouvoir réaliser ça, en charmante compagnie qui plus est.

A l’entrée, Lucas sortit son portable et afficha sur l’écran la réservation sur-mesure qu’il avait faite via internet, pour la montrer à un des co-pilotes (on ne lui chipota pas les quinze minutes de retard qu'ils avaient). Leur petite équipe les attendait, et l’équipement à disposition, étalé au sol proche de l’appareil, révélait la fin de la surprise pour Ness : ce serait un saut en parachute en survolant le grand Canyon. Le moniteur les briefa en long et en large. Lucas l’écoutait d’une oreille un peu distraite, hochant la tête de temps en temps pour faire genre. Il enfila ensuite son équipement en quelques secondes, par des mouvements nets et précis qui témoignaient de l’habitude. Lucas profita ensuite de son avance pour s’occuper de Ness et l’aider à la place du moniteur. Hors de question de le laisser tâter plus longtemps celui-là. Lucas aida la jeune femme à ajuster son harnais. Tout en faisant, il bavarda un peu avec elle. « Durant mes années à l’armée, on avait des stages obligatoires chez les parachutistes. Ce n’était pas l’éclate, on était largués à basse altitude avec le poids des sacs et des armes, je croyais me péter le dos à chaque atterrissage » se remémorra t-il avec un vague sourire pensif. L’air de rien, il en gardait de bons souvenirs grâce à ses camarades. « Là au moins, je vais profiter du panorama. » Il resserra un peu la sangle du bras droit. « Voilà. T’es prête ». Il releva le regard vers le sien. « Tu peux sauter avec lui » il désigna le moniteur d’un signe de tête « ou tu peux choisir de me faire confiance et faire le saut avec moi » Lucas était qualifié pour ça, en attestait le certificat qu’il avait dû envoyer durant la réservation en ligne, en plus de sa carte millitaire. Cependant, vu le kamikaze qu’elle savait qu’il était, Ness pouvait très bien penser que ce ne fut pas le cas et qu’il voulait juste s’amuser à expérimenter.


••••

by Wiise


Dernière édition par Lucas Wilde le Mar 17 Avr - 0:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Sam 7 Avr - 19:44 )

ness&lucas ⊹ Ness se réjouissait de prendre l’avion mais n’avait au final pas eu le temps d’en profiter puisqu’à peine celui-ci eu décollé qu’elle s’endormit profondément. Réveillé quelques minutes plus tard, lors de l’atterrissage par Lucas alors qu’elle avait posé sa tête sur son épaule dans son sommeil. Après le nouveau surnom donné à la belle par le jeune homme le ne pu s’empêcher de lui dire qu’il devait se décider quant à son rôle de personnage Disney. « Bien sûr que si, je peux être n’importe qui. Pourquoi s’imposer des limites ? Cela m’étonne de toi, qui est pourtant si littéraire » Ness fronce les sourcils. C’est comme si Lucas la connaissait déjà par cœur alors qu’à ses yeux ils sont encore des inconnus. « Chaque auteur se doit de s’imposer des limites justement pour que le monde et l’histoire qu’il imagine reste compréhensible pas le lecteur » Elle n’était pourtant pas parti pour rentrer dans un débat littéraire, elle lui avait fait cette remarque sur son choix de personnage simplement pour rire. La jeune femme marcha tout près de Lucas jusqu’à leur bus car il semblait connaître sur le bout des doigts le chemin à emprunter. Comme s’il avait déjà fait ça bien trop de fois. Avait-il emmené d’autres filles à Las Vegas ? Non en fait la vraie question qu’elle se posait c’était est-ce qu’elle était la première à lui demander de lui faire vivre ce genre de chose ? Certainement, qui d’autre aurait été assez courageux, ou idiot suivant le point de vue pour demander à un total inconnu de lui faire vivre des choses extraordinaires, dangereuse, de lui procurer des sensations fortes. Malgré ce que l’on pourrait croire Ness n’est pas si naïve qu’il y parait, elle se méfie des hommes en général et elle se méfie davantage encore de Lucas qui n’a de cesse d’essayer de flirter avec elle. « Ness, tu fais ce que tu veux, mais je te signale que quand tu me pionces dessus, c’est plus toi qui profite de la situation que moi. » Elle le regarde quelques secondes, sans rien dire et finit par hausser les épaules.

Quelques minutes plus tard les voila assis à nouveau, mais cette fois-ci leur véhicule ne quittera pas la terre ferme. Ness tourne immédiatement son regard vers l’extérieur, observant cette ville qui apparait petit à petit devant elle. Elle en oublie presque la présence de Lucas, surprise même de l’entendre répondre à sa remarque. « Ils l’aiment pour les mêmes raisons que tu ne l’aimes pas » Elle tourne la tête vers lui, essayant de comprendre ce qu’il veut dire par là puis finit par tourner à nouveau son visage vers la vitre et ces paysages qui défilent. « C’est trop moderne à mon goût, il n’y a aucune histoire et aucune authenticité. C’est vide … Mais assez grandiose, il faut le reconnaître. Je comprends pourquoi tu prends malgré tout des photos. » Elle sent une part d’amusement dans sa remarque. Comme s’il riait d’elle parce qu’elle prend des photos d’un endroit qu’elle dit détester. A vrai dire elle pourrait presque en rire elle aussi tant elle trouve la situation stupide en s’y plaçant à l’extérieur. « Je prend des photos pour me souvenir » Fit-elle remarquer comme si elle avait soudain besoin de se justifier. Petit à petit les immeubles s’éloigne, la route devient le seul défaut au milieu de ce paysage désert et puis le bus s’arrête face à tout un tas d’hélicoptères, alignés les uns à côtés des autres. Est-ce ici qu’ils descendent ? « J’ai déjà vu le Grand Canyon, mais jamais du ciel » Ness le regarde, et finit par sourire, récupérant ses affaires et suivant Lucas jusqu’à l’extérieur. Il faut bien avouer qu’elle s’attendait à quelque chose de plus spectaculaire, de plus vertigineux qu’un voyage en hélico. Elle s’était attendu à ce qu’il lui fasse faire de l’escalade dans le grand Canyon ou bien encore de la descente en rappel, cette petite balade en hélico était finalement bien moins dangereuse que tout ce qu’elle avait pu imaginer. Oubliant petit à petit le besoin d’adrénaline qui l’avait poussé à prendre contact avec Lucas elle décida de se contenter de cette excitation qu’elle ressentait à cet instant à l’idée de découvrir cet endroit merveilleux depuis les airs. Les deux compagnons s’approchèrent d’un des hélicoptères et tout le matériel présent au sol fit comprendre à Ness qu’en réalité quelque chose de plus grand l’attendait. Ou bien tout cela était-il seulement le matériel d’urgence ? En cas de problème ? Elle n’avait jamais pris l’hélicoptère et ignorait donc ce qui l’attendait pourtant alors qu’elle tentait d’enfiler tant bien que mal tout l’équipement qu’on lui tendait elle comprit que tout ceci n’était pas normal. Se refusant à accepter la vérité qu’elle avait pourtant déjà compris elle laissa Lucas l’aider à enfiler les dernier accessoires de sa tenue. « Durant mes années à l’armée, on avait des stages obligatoires chez les parachutistes. Ce n’était pas l’éclate, on était largués à basse altitude avec le poids des sacs et des armes, je croyais me péter le dos à chaque atterrissage » Cette fois-ci elle ne pouvait pas nier, obligé d’admettre qu’elle avait vu juste en pensant au saut en parachute. Et finalement tout ceci dépassait bien encore les idées d’activités qu’elle s’était faite. « On va sauter en parachute » Murmura t-elle plus pour elle que pour lui. Pour essayer de se faire réaliser la chose.  « Là au moins, je vais profiter du panorama. » Elle se laissait faire, le laissant passer ses mains ça et là afin de finir de l’équiper. Elle était comme dans un état d’hypnose, réalisant petit à petit que ce qu’elle s’apprêtait à faire était la chose la plus folle qu’il lui ai jamais été donné de faire, bien au-delà de tout ce qu’elle avait pu tester jusqu’à maintenant. « Voilà. T’es prête ». Elle secoua la tête négativement. Tout l’équipement était peut-être en place mais la vérité c’était qu’elle était loin d’être prête. « Tu peux sauter avec lui ou tu peux choisir de me faire confiance et faire le saut avec moi » Elle le regarde, essayant de trouver dans son regard ce qu’elle recherche désespérément. La confiance. Finalement elle avait bien plus confiance en Lucas dont elle ignorait pourtant tout plutôt qu’en ce moniteur qui avait des certificats prouvant son sa qualification. « Avec toi. Je veux faire le saut avec toi » Avait-elle dit en le regardant. Il lui avait reproché son lâché prise quelques heures plus tôt, il ne le pourrait plus désormais.

Une fois à bord de l’hélicoptère celui-ci ne mit que quelques minutes avant de quitter le sol. Ness, assise à côté de Lucas observait le paysage avec beaucoup plus d’appréhension qu’à bord de leurs deux derniers moyens de transport. En quelques minutes elle vit le Grand Canyon apparaître sous ses yeux, lui faisant comprendre qu’il était bientôt l’heure pour eux de se lancer dans le vide. A cette pensée le cœur de Ness s’emballa et elle attrapa la main de Lucas, cherchant du courage, du réconfort. « Me lâche pas » Murmura t-elle à son intention, à la fois terrorisé et excité. Elle était morte de peur et c’était exactement de cette sensation dont elle avait besoin. L’homme assis à côté d’eux leur fit signe de se préparer. Il était encore temps de faire marche arrière, de demander à Lucas de tout annuler mais elle n’en avait pas envie. Elle voulait vivre cette expérience, cette folle expérience. La plus folle. « Si tu veux toujours te la jouer personnage de fiction alors prend toi pour superman cette fois tu veux bien. Et surtout ne t’arrête pas de voler ».


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Mar 17 Avr - 20:54 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Elle était restée muette, si bien qu’il se demandait si elle n’allait pas se rétracter car elle trouvait la sensation un peu trop forte. Ness eut un léger signe négatif de tête lorsqu’il indiqua qu’elle était prête, ce qui eut le don de l’inquiéter. Lucas posa une main sur sa joue. « Si tu ne veux pas le faire, tu peux me le dire, ce n’est pas grave princesse. Il y a d’autres moyens de voir le grand Canyon » la rassura t-il avant de pincer son petit bout de nez entre ses doigts, affectueux. Elle ne comptait pas reculer cela dit. Ness était en réalité agréablement surprise… mais effrayée aussi, ce qui était normale « Avec toi. Je veux faire le saut avec toi » C’est lui, ou elle était adorable ? Ce fut son tour d’être surpris. Lucas sourit, touché par la confiance qu’elle lui accordait. Une pensée un peu embêtante lui traversa alors l’esprit : si elle faisait le saut avec lui, il ne pourrait pas filmer ! Enfin, si, il pourrait, mais Ness penserait qu’il ne prenait pas sa sécurité au sérieux, ce qui était complètement faux, il était juste… sûr de lui. Lucas fut rassuré sur un point, la vidéo était une prestation comprise dans le saut, ils porteraient bien des caméras. C’était moins kamikaze que de sauter avec la GoPro à la main. Avant le décollage, les deux camarades eurent un petit cours où Lucas fit l’effort d’être attentif par égard pour la blondinette, même s’il avait de quoi s’ennuyer ferme. Bien qu'il fut son rôle de déclencher le parachute et guider, il y avait quelques consignes pas forcément anodines destinées à Ness, notamment pour rester stable dans les airs. Lucas lâcha tout de même un petit soupir de soulagement lorsqu’on leur annonça enfin le départ. Galant, il aida la belle à monter à bord la première.

Pendant le vol, le harnais de Ness fut accroché à celui de Lucas pour qu’elle se tienne devant, comme elle l’avait choisit pour le saut. Alors qu’on leur ouvrait la porte coulissante, elle saisit sa main presque timidement. Qu’il ne se fasse pas de fausse joie, elle avait peur. Il se pencha vers elle pour l’entendre. Le bruit des pales ne pardonnait pas. « Me lâche pas » il resserra ses doigts aux siens en guise d’acquiescement, et porta sa main à ses lèvres pour y déposer un baiser. Lucas baissa le regard sur le canyon. Le fleuve Colorado était une mince ligne bleu serpentant à l'infini parmi les roches. On les prévint de sauter au décompte. Lucas entoura Ness de son bras libre la serrant contre son torse en une étreinte réconfortante. Etant attaché ensemble, c’est lui qui assurait les arrières… mais c’est elle qui plongeait dans le vide la première. « Si tu veux toujours te la jouer personnage de fiction alors prend toi pour superman cette fois tu veux bien. Et surtout ne t’arrête pas de voler » Alors qu'il s'était penché et avait posé le menton sur son épaule pour l'écouter, Lucas sourit légèrement. « Compte sur moi » promit-il avant de se redresser. Le moniteur leur indiqua un Trois de ses doigts. Deux. Un. Le moment préféré de Lucas, c’était celui-ci, celui où il fallait se lancer. Le moment où le cœur restait en suspension jusqu’à ce que le cerveau réalise que le corps tombe. Si Ness ne se décidait pas, il y avait un Wilde juste derrière pour la pousser gentiment. Le monde bascula et Lucas lâcha un hurlement qui se termina en éclat de rire. Cette sensation de chute libre aurait pu le rendre accro, c’était rare qu’il ressente de l’adrénaline ou de la crainte, lui qui était plutôt dénué de conscience du danger. Comme promis, il ne lâcha pas un seul instant la main de Ness. C’était d’autant plus grisant de partager ça avec elle. La belle aurait beau repartir en se disant qu’il n’y avait rien entre elle et Lucas, ce serait mentir, car il y avait ça, et ça, ce n’était pas rien. Avec ou sans vidéo, elle se souviendrait de cette expérience unique, et de lui.

De sa main libre, Lucas tira sur la languette et leur parachute se libéra. Dès qu’il se déploya, Ils eurent un léger à-coup les positionnant à la verticale. Leur voltige devint une ballade où ils pouvaient apprécier pleinement le paysage. Ils naviguèrent ainsi longuement, dans les airs, le grand Canyon en contrebas, leur vue sur l’horizon s’amoindrissant tandis qu’ils descendaient progressivement. « Tout va bien Ness ? » demanda t-il d’un ton assez portant pour qu’elle entende malgré le vent. Il se tenait tellement à sa promesse qu’il les dirigeait d’une seule main, qui alternait entre la sangle gauche et la droite pour ajuster la trajectoire. Ness lui avait demandé une chose et il avait accepté, c’était donc son devoir de se démerder. Wilde suivit le chemin du fleuve et ils descendirent dans la vallée. « Merde, on a dépassé le groupe. » C’est pas tout, mais ils avaient un rendez-vous escalade après ça, auquel ils étaient d'ailleurs un peu en retard. Rendez-vous qu’ils dépassèrent de deux kilomètres, mais tant pis, ça leur ferait les pieds. Lucas saisit l’autre bras de Ness juste avant que leurs pieds ne touchent le sol pour s’assurer qu’elle ne soit pas déséquilibrée à l’atterrissage. Après les quelques petits pas de course pieds dans l’eau, le parachute tomba derrière eux et Lucas défit habilement son harnais avant de se placer devant Ness et l’aider à retirer le sien. Il se redressa ensuite et passa une main dans ses cheveux blond pour les recoiffer en lui offrant un grand sourire euphorique : « Le voyage t’a plu ? ». Lui, il était refait. « Puisque j’ai bien fait le job, ai-je le droit à un baiser de Lois Lane ? » demanda t-il avec un haussement de sourcil inquisiteur. Il perdait pas le nord lui. « Je plaisante, Ness… » ajouta t-il en lui prenant à nouveau la main pour l’emmener avec lui, laissant le matériel derrière eux que d’autres viendraient récupérer. « … un peu », ajouta t-il avec amusement, en toute honnêteté.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Sam 28 Avr - 16:31 )

ness&lucas ⊹ « Si tu ne veux pas le faire, tu peux me le dire, ce n’est pas grave princesse. Il y a d’autres moyens de voir le grand Canyon » Elle voulait le faire, elle l’avait contacté exactement pour ça en fait alors elle ne pouvait pas reculer. Elle secoua la tête négativement avant de lui dire qu’elle voulait sauter avec lui. S’il fallait vraiment qu’elle le fasse alors elle préféré autant que cela soit avec lui plutôt qu’avec un inconnu. Même si on est d’accord Lucas et Ness ne sont pas loin d’être des inconnus l’un pour l’autre. Elle avait peur, extrêmement peur et c’était exactement pour cette raison qu’elle voulait le faire. Elle lui avait demandé des sensations fortes. Alors que les instructeurs leur expliquaient pas à pas comment allait se dérouler le saut et ce qu’elle devrait faire une fois dans les airs, la jeune femme écoutait avec attention. A vrai dire toutes ces consignes étaient loin de la rassurer, bien au contraire même ils ne firent qu’accroître son appréhension. Une fois à bord de l’hélico, la jeune Matthews se répéta une bonne vingtaine de fois qu’elle n’aurait jamais du accepter de faire ça. Et pourtant la voila qui était là, à la porte de l’hélicoptère, le cœur battant à bien trop grande vitesse, la main moite tenant celle de Lucas en lui ordonnant de ne pas la lâcher. Elle le regarde embrasser sa main, elle le regarde plus longtemps qu’il ne l’aurait fallu. Il est peut-être réellement un type bien au-delà de toutes ses tentatives pour essayer de la séduire. Peut-être que finalement ce comportement n’est pas un jeu, c’est ce à qui elle se met à penser alors qu’on les prévient que c’est bientôt le moment de sauter. « Compte sur moi » En effet elle compte sur lui, et il a plutôt intérêt à ne pas la décevoir, parce que même morte elle viendra le hanter jusqu’en enfer. Alors que l’instructeur réalisait le compte à rebours Ness qui était au premier plan observait le fleuve se dessinant sous eux. Ness était pétrifié, les yeux pourtant pleins d’étoiles devant ce sublime paysage. En quelques secondes leurs deux corps basculèrent et Ness se mit à hurler. Elle ne sait pas vraiment si c’est elle qui s’est penché en avant ou si c’est Lucas qui l’a gentiment poussé pourtant les voilà, volant dans les airs. Après ce premier cri de peur, Ness ouvre à nouveau les yeux, découvrant le Grand Canyon sous ses yeux. Elle se met à sourire, emplit ses poumons d’air. Ici, en pleine chute libre elle ressent soudain ce qu’elle cherche à ressentir depuis tant d’années maintenant. Elle se sent vivante. Alors elle crie à nouveau, un cri de joie, de délivrance. Ce cri qu’elle veut pousser depuis tant de temps. Elle crit, le sourire aux lèvres, serrant la main de Lucas dans la sienne. Elle revit.

Lucas finit par délivrer le parachute, leur deux corps se mettant alors à flotter dans les airs comme par magie. Ness voudrait rester ici pour toujours.  « Tout va bien Ness ? » Le son de sa voix parvient à peine à ses oreilles, ou peut-être est-ce parce qu’elle est trop perdue dans ses pensées. Elle finit par acquiescer d’un signe de tête, ce sourire toujours greffé à son visage. « Merde, on a dépassé le groupe. » Elle fronce les sourcils, lève la tête vers lui, il la rassure d’un sourire. C’est seulement lorsqu’ils s’apprêtèrent à atterrir qu’elle se rendit compte qu’il n’avait pas lâché sa main de tout le long. Ils finirent par poser pied au sol, Lucas aida la jeune femme à retirer son équipement.  « Le voyage t’a plu ? » Le regard émerveillé, elle le regarde. « C’était tellement beau, tellement… spécial. J’aurais pu rester là-haut pour toujours » Ce qui signifierait qu'elle serait resté avec lui, mais l'idée ne lui déplaisait finalement pas tant que ça. Ses deux mains à nouveau libre elle défroisse rapidement ses vêtements d’un geste et finit par attacher ces cheveux emmêlés dans une sorte de chignon coiffé/décoiffé. « Puisque j’ai bien fait le job, ai-je le droit à un baiser de Lois Lane ? » Il ne perd donc jamais le Nord le Wilde.  Elle le regarde faisant la moue. « Je plaisante, Ness… » Vraiment ? Elle a du mal à le croire, persuadé qu’une part de vérité se cache sous sa demande. « … un peu ». Elle sourit timidement et détourne la tête pour qu’il ne la voit pas. Elle ne peut pas le nier, il est loin d’être subtile et pourtant petit à petit elle sent son esprit craquer. Lui laissant davantage de terrain. Elle se stoppe soudainement, l’obligeant à s’arrêter également et se place face à lui, le visage levé vers lui. Elle s’approche, dépose un doux baiser sur sa joue « Merci Lucas. Vraiment » Merci de lui avoir fait vivre cette expérience, merci d’avoir tenu sa promesse. Elle reste là à le regarder quelques secondes, finissant par déposer ses lèvres sur les siennes tendrement. Elle ferme les yeux un instant, puis se détache de lui. Elle le regarde, surprise de son propre geste. « C’était simplement pour te remercier, rien de plus » Dit-elle pour tenter de se justifier, pour tenter de se convaincre elle-même que c’est la seule raison. Elle se remet en marche, toute seule, bien décider à ne pas parler de ce qu’il vient de se passer. Elle savait que ce voyage était une mauvaise idée. « On va où maintenant ? » Demande t-elle se rappelant ce qu’il a dit plus tôt concernant un « groupe »


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Lun 7 Mai - 0:38 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Lucas avait toujours voulu faire un saut en parachute au Grand Canyon… mais il n’avait pas réalisé combien ça avait moins d’importance que de permettre à Ness de le faire aussi, jusqu’à ce qu’il aperçoit cette lueur dans son regard, et ce sourire qui la sublimait. En la voyant ainsi, le cerveau de Wilde faillit bien partir en vacances en mode "I quit, I’m done". « C’était tellement beau, tellement… spécial. J’aurais pu rester là-haut pour toujours » « Il y a certains miracles hors de ma portée princesse ». Sa plaisanterie sur Lois Lane fut mieux accueillie que prévue, Lucas aurait pu être accusé de vouloir profiter de la situation, mais cela n’arriva pas. De toute façon, il ne voulait profiter de rien du tout, c’est juste l’embrasser qu’il voulait, mais ça, ça faisait un bon moment déjà. Peut-être depuis le jour où il l’avait vue pour la première fois. Alors qu’ils marchaient ensemble, Ness s’arrêta. Lucas fit aussitôt de même et se tourna vers elle, curieux, un brin soucieux. La belle s’avança alors, se hissa quelque peu sur la pointe des pieds et il se pencha un peu pour lui faciliter la tâche tandis qu’elle lui offrait un baiser sur la joue. « Merci Lucas. Vraiment » Il lui adressa un sourire affectueux, et il fit un petit signe de tête négatif pour signifier que ce n’était rien. La douceur de son geste lui avait un peu coupé le sifflet, au Wilde. Ça lui convenait très bien. Lucas était même prêt à repartir, mais Ness avait quelque chose dans le regard qui le retint. Il accepta de croire ce qu’il se passait seulement au moment où les lèvres de la belle touchèrent les siennes. Lucas leur offrit un tendre accueil avant de clore les paupières à son tour. Il avait toujours sa main dans la sienne, l’autre se leva pour caresser la joue de Ness mais la belle lui échappait déjà et une mèche de ses cheveux d’or lui glissa entre les doigts. « C’était simplement pour te remercier, rien de plus ». Il lâcha automatiquement sa main, un peu destabilisé.

Lucas n’aurait jamais fait tout ça pour obtenir quelque chose de Ness. Il avait fait tout ça parce qu’elle le lui avait demandé, et parce que ça coïncidait parfaitement avec le fait qu’il voulait passer du temps avec elle. « Pour ça, les mots suffisent, tu sais… » dit-il avec un pale sourire, en demi-teinte. Lucas ne voulait pas le baiser d’une femme qui se sent redevable, qui se sent presque obligée. Il ne voulait pas tomber dans ce piège. Vu la situation, hélas, cela lui pendait au nez. Ou peut-être Ness ne voulait tout simplement pas nourrir son ego. Elle se remit en marche et il fit automatiquement de même. « On va où maintenant ? » « Tout droit. On retrouve le groupe d’escaladeurs. Enfin, c’est plus leur matos qui m’intéresse. On va prendre un autre itinéraire » Pas envie d’aller à leur rythme, ou d’avoir des parasites pour les faire sortir de la bulle qu’ils venaient de se créer. Et pourtant, Lucas était habituellement très sociable. Avant que Ness s’inquiète en se disant qu’il allait les paumer, Lucas la devança : « J’ai déjà fait celui qu’on va emprunter. Il n’est pas plus compliqué que le leur » Wilde omit juste de dire qu’il était peut-être un peu plus dangereux en terme de fatalité de chute. Mais voyons, degré 0 de risque pour la blondinette, puisqu’il était là ! Le but étant de pouvoir apprécier la vue et le coucher de soleil une fois là-haut, la récompense du guerrier. Lu' espérait ne pas arriver trop tard, mais grâce au décalage horaire conséquent entre l’Arizona et la Caroline du Sud, ils avaient pu gagner un peu de temps. Après une bonne marche où Lucas n’osa plus attraper sa main (et de toute façon, Ness l’avait presque recroquevillée contre elle), ils finirent par retrouver les autres touristes venus exclusivement pour l’escalade, du moins le peu qu’il restait. Les deux derniers étaient déjà en train d’entamer la montée tandis que Lu' parlait avec un de leurs accompagnateurs. Il récupéra les harnais, cordes, sangles et mousquetons. Pas d’inquiétude à avoir, même s’ils ne restaient pas avec le groupe, Lucas et Ness empruntaient quand même un parcours touristique qui avait déjà ses prises de sécurité plantées dans la roche.

Après qu’ils se furent équipés, Wilde monta légèrement en tête, il s’efforçait de n’avoir toujours qu’un pas d’avance sur Ness, à côté de lui, pour pouvoir l’aider si besoin. L’ascension n’était pas si compliquée, mais il préférait prévenir. En chemin, il aperçut une petite corniche. « Une pause, ma belle ? » proposa t-il. Lucas lui attrapa le poignet pour l’aider à l’atteindre. Ness n’était pas lourde, mais la soutenir d’une main, ce n’était pas si évident. Il y parvint tout de même, la mâchoire contractée, et soupira de soulagement en réussissant à la faire asseoir sur le rebord un peu au-dessus de lui. L’endroit idéal ou elle pourrait se reposer en toute sureté. Et bien sûr, même à cette altitude, Wilde ne savait pas vraiment se montrer sage. Plaçant son pied sur une prise solide juste sous la corniche, il s’éleva en se glissant entre les jambes de la belle pour se placer pile face à Ness. Le filou appuya les mains de part et d’autres d'elle. « Tu me repousses, je tombe », murmura t-il en appuyant doucement son front contre le sien. Il la bousculait dans ses derniers retranchements certes, mais pour rappel, elle avait jeté de l’ombre sur leur premier baiser, gratuitement, alors qu’elle aurait pu ne rien dire, laisser couler, et tout simplement ne plus jamais recommencer si l’envie lui manquait. Lucas n’allait pas la laisser s’en sortir aussi facilement. Mais bien sûr, ce n’était pas du tout la rancune qui l’animait en cet instant. Il aurait pu dérober ses lèvres sans préavis mais il ne le fit pas. Et en fait, sa démarche était peut-être pas forcément moins malicieuse. C’était comme lui suggérer qu'elle pouvait dire non, tout en lui retirant tous les moyens de le faire. Un sourire tendre et mutin étira les lèvres de Lucas. Il poussa légèrement son nez du sien, taquin, et réclama tout bas, à demi-mot : « Embrasse-moi encore Ness. Et dis-moi cette fois que tu le voulais. »


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 236
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell) ✻ caitlin pierce (johanna braddy)

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Sam 26 Mai - 18:21 )

ness&lucas ⊹ Ness le regarde, les yeux encore remplit d’étoiles, ce sourire accroché à son visage, ce sourire si grand qu’il lui donne mal à la mâchoire. Elle n’a jamais rien vécu d’aussi extraordinaire. A côté de ce saut en parachute toutes ces tentatives pour essayer de ressentir l’adrénaline lui semble complètement anodine. Elle a posé les pieds au sol et pourtant il lui semble encore que tous ces organes plane à l’intérieur d’elle, comme en suspension. Il lui semble que son être, son âme son resté là-bas tant elle se sent libre, vivante. « Il y a certains miracles hors de ma portée princesse ». Elle sourit la blonde. Jamais elle ne pourra le remercier comme il se doit. Ce baiser qu’elle vient de déposer sur sa joue ne sera pas suffisant, pas plus que celui qu’elle dépose sur ses lèvres l’instant d’après. Mais enfin pourquoi as t-elle fait ça ? Pour le remercier. C’est en tout cas l’explication qu’elle lui fournit. « Pour ça, les mots suffisent, tu sais… » Elle détourne le regard la blonde et reprend la marche pour ne pas avoir a affronter son regard. Est-ce l’excitation du moment merveilleux qu’elle venait de vivre qui l’avait poussé contre les lèvres du jeune homme. C’est ce qu’elle se met à penser. Mais la vérité était peut-être simplement qu’elle en avait envie. Seulement cette supposition là elle était incapable de l’intégrer. Marcher se concentrer sur la prochaine activité, c’était le choix qu’elle avait choisi de faire. « Tout droit. On retrouve le groupe d’escaladeurs. Enfin, c’est plus leur matos qui m’intéresse. On va prendre un autre itinéraire » De l’escalade ? Un sourire se dessine rapidement. L’escalade ce n’est pas une première pour elle m’enfin elle est loin d’être une experte pour autant. La preuve la dernière fois qu’elle est parti en faire toute seule non loin de Cap Harbor elle aurait bien pu finir sans vie au bout de cette corde si Adam, son ami n’était pas venu la secourir. Et puis l’escalade au Grand Canyon c’était bien différent de l’escalade sur les petites falaises à quelques kilomètres de la ville. « J’ai déjà fait celui qu’on va emprunter. Il n’est pas plus compliqué que le leur » Elle acquiesce d’un signe de la tête la blonde mais un rapide coup d’œil à sa montre la ramène à la réalité. « Lucas tu te rappelles qu’on doit repartir dans quelques heures hein ? » Elle ne perdait pas de vue son objectif et comptait bien retourner donner classe à ses élèves dès le lendemain matin mais pour cela encore fallait-il qu’elle soit rentré à Cap Harbor en temps voulu. Ness décide de lui faire confiance. Elle ne devrait peut-être pas mais après tout elle vient de sauter en parachute avec lui et elle est toujours vivante alors elle peu bien lui accorder un peu de sa confiance. Une fois le matériel récupéré les deux compagnons se mirent en route.

Après plusieurs minutes d’ascension Lucas qui semblait avoir vu que Ness se faisait plus lente proposa « Une pause, ma belle ? » Une pause n’était pas de refus en effet et pourtant Ness avait l’impression que plus elle s’arrêtait moins elle avait de chance de se réveiller demain matin dans sa villa. Néanmoins sa respiration était devenue plus difficile, il était temps de s’arrêter quelques minutes. « Je veux bien oui ». Lucas l’aida à grimper les derniers mètres jusqu’à une petite corniche ou elle trouva assez de place pour s’asseoir. Les fesses au bord, les jambes dans le vide. D’ici la vue était tout simplement magnifique mais elle n’eut pas vraiment le temps d’y faire attention puisque rapidement Lucas pris place devant elle, assez près pour qu’elle ne puisse regarder nulle part ailleurs que dans sa direction. « Tu me repousses, je tombe ». Elle fronce les sourcils, le regarde. A quoi est-ce qu’il joue exactement. Elle reste immobile la blonde parce qu’elle ne veut pas le faire tomber mais aussi et surtout parce qu’elle est intimidée par cette nouvelle proximité si soudaine. « Embrasse-moi encore Ness. Et dis-moi cette fois que tu le voulais. » La blonde reste immobile, elle le regarde, haletante, son cœur s’emballa comme il ne l’avait pas fait depuis bien longtemps. Elle sent son souffle sur sa peau, ses mains posés de part et d’autre de ses cuisses frôlent presque les siennes. Elle est comme pris au piège et bizarrement elle aime cette sensation. Elle sent le poids de son corps entre ses jambes, elle est incapable de s’enfuir. Même détourner le regard lui semble impossible. Alors elle plonge son regard dans le sien, insistant, malicieux et elle dépose une nouvelle fois ses lèvres sur les siennes, fermant les yeux. Elle sent Lucas s’appuyer contre elle comme pour être sur de pouvoir prolonger le baiser, pour être sur de ne pas la laisser filer une nouvelle fois. Ness elle sent sa main qui tremble tellement la tension est présente entre eux deux à cet instant. Finissant par décoller ses lèvres des siennes elle murmure, les paupières encore closes. « J’en avais envie » Elle finit par ouvrir les yeux pour le regarder « Mais ce baiser signifie plus » Plus ? Mais enfin qu’est-ce qu’elle raconte ! « Non, je veux dire ce baiser ne signifie rien de plus » Pas d’engagement, pas de sentiments. Etait-elle capable d’embrasser un homme sans rien attendre en retour elle qui n’avait jamais embrassé personne sans sentiments. Elle qui n’avait embrassé que les hommes dont elle était tombée amoureuse. « Pourquoi est-ce que tu es comme ça avec moi depuis le début Lucas ? » Il fallait qu’elle l’entende de sa bouche, il fallait qu’elle entende qu’il la draguait simplement pour s’amuser, qui la draguait comme il le faisait avec toutes les autres. Il fallait qu’elle l’entende dire qu’elle n’avait rien de spécial. « Tu fais ça avec toutes les filles pas vrai ? » Bien évidemment puisque de toute évidence il pouvait avoir toutes les filles à ses pieds.


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
♚ Wilde Gang ♛
avatar
♚ Wilde Gang ♛


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 222
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Jeu 7 Juin - 13:04 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Lucas, tu te rappelles qu’on est censé partir dans quelques heures » On peut changer de sujet stp « Bien sûr » répondit-il d’un ton qui se voulait convaincant. Ça va il n’était pas trop mauvais sur ce semi-baratin. La preuve, Ness le suivit. La blondinette se débrouillait pas trop mal, à croire qu’elle avait déjà escaladé. Ou était naturellement douée, mais ce n’est pas ce qui la sauva de la ruse de Wilde. Prise au piège, Ness ne chercha pas à se défiler. Il vit dans son regard qu’elle céderait à son caprice et ses lèvres ornées d’un petit sourire mutin accueillirent en douceur les siennes. Il ne la libéra pas si aisément et approfondit le baiser, tendre et enjôleur. L’enivrement et le désir étant nocifs à l’effort, leur bouche se détachèrent au moment où il commençait à douter pouvoir tenir ainsi suspendu sans se ramasser bêtement. Il ne retrouva pas immédiatement son regard, les yeux de la belle étaient clos. « J’en avais envie » murmura t-elle. Oh. Touché. Ce n’est pas parce qu’il l’avait réclamé qu’il avait attendu qu’elle le fasse. Lucas laissa retomber le front contre son épaule en laissant échapper un léger rire. Il déposa un baiser sur sa mâchoire avant de redresser le visage. Ness bégaya, et le sens de ses mots l’empêcha d’être complètement attendri par sa gêne. Pourquoi dire que ça ne signifiait rien de plus ? Oui, un baiser, c’était un baiser. Ce n’était pas un engagement, ce n’était pas une preuve. Si la blondinette le rappelait à voix haute, c’est qu’elle avait besoin de convaincre quelqu’un, et il était possible que ce soit elle, plutôt que lui. Lucas ne savait pas comment l’interpréter. Il ne savait pas ce qu’elle voulait entendre, qu’il l’approuve ou qu’il la contredise. « C’est toi qui vois… », il la libéra et s’assit à côté d’elle. « Pourquoi est-ce que tu es comme ça avec moi depuis le début Lucas ? » La question le déstabilisa. Il fallait une excuse pour être… lui-même ? « Comment je suis avec toi ? Je fais ce que tu m’as demandé » Il haussa les épaules avec une petite moue contrariée. « Et tu me plais, c’est tout. » Lucas avait l’impression d’être un gosse pris en faute. Peut-être parce qu’il avait l’impression d’être accusé de quelque chose. « Tu fais ça avec toutes les filles ? » « T’es folle. J’serais ruiné. » la réplique sortait tout droit de sa spontanéité, cette même spontanéité qui lui faisait parfois récolter des rateaux. Là encore il ne savait pas ce que Ness voulait. Elles étaient compliquées les femmes, contradictoires, et jamais vraiment satisfaites. Quand on leur donnait une raison de ne pas s’attacher, elles étaient blessées du rejet, quand on leur disait qu’elles étaient importantes, elles se plaignaient qu’on les pousse à s’engager. Lucas s'en tint à être honnête. « Je voyage plutôt avec des mecs » Elle devait le savoir, il n’y avait que des gars avec lui sur ses vidéos. C’était plus difficile de voyager avec une femme, Wilde devait se canaliser, aller à son rythme, et faire des efforts pour ne pas trop faire de conneries. C’était limite plus fatigant que d’enchainer les gamelles à cent à l’heure sans penser. « Et même si ce n’était pas le cas, ça aurait vraiment de l’importance Ness ? » Ça ne la rendrait pas moins spéciale.

Ils reprirent l’ascension. Arrivé premier au sommet, Lucas se pencha et saisit les deux mains de la blondinette. « Lâche, princesse » s’amusa t-il. Leap of Faith. Lucas souleva ce poids plume et recula d’un pas pour la ramener sur la terre ferme en face de lui. « Tu sais que t’es plutôt douée ? » complimenta t-il avec un sourire en coin de tombeur. Le petit charme qu’il lui faisait était volontairement poussé, à lui en faire rouler les yeux d’exaspération. Wilde passa un bras autour de ses épaules. « Ça valait le coup de galérer » dit-il avec un signe de tête vers le soleil couchant derrière le canyon. Lucas dézippa la poche de sa veste et récupéra son éternel GoPro pour immortaliser la vue. « Tu permets une photo ? » demanda t-il en tournant ensuite l’objectif vers eux. Elle n’avait pas le droit de refuser ce genre de souvenir. Quand il rangea l’appareil, plus fort que lui, Wilde se tourna vers elle pour l’enlacer et lui déroba un autre baiser. Ils ne purent pas trainasser longtemps, au risque de se faire abandonner par le reste du groupe en plein désert. Attrapant la main de Ness, il longea avec elle la longue falaise. Ce serait bien de les retrouver avant la tombée complète de la nuit, parce qu’ils risquaient de se casser la gueule dans un ravin sinon ! Et d’ailleurs… un ravin ne tarda pas à se présenter devant eux. Lucas s’arrêta pour l’observer, bouche bée. La roche était fendue en deux, laissant voir un vide devant eux. En courant, il aurait pu faire le bond de l'autre côté, et à la rigueur se raccrocher s'il s'était surestimé... mais voilà, il n'était pas tout seul. « Euh…Oups… ? » lâcha t-il. Il ne l’avait pas repéré, ce truc !  C’est que le ravin s’arrêtait à mi-chemin de la falaise, et ne descendait pas jusqu'à son pied. Ils étaient donc bien passés à côté en bas, mais sans le voir. A en jauger par la longueur du trou, ça allait leur faire un sacré long détour pour contourner tout ça. Lucas, qui se félicitait auparavant d’un voyage (enfin) sans encombre, réalisa qu’il venait de les paumer dans le désert, puisque le groupe était hors de vue. Et comme il était l’expert du T’inquiètes on arrive bientôt – quin n'était pas tant un mensonge car il débordait de confiance en lui-même-, Lucas lança avec naturel « Y a juste à contourner, on n’est pas loin. » Au bout de trente minutes de marches, il commençait être à court de conviction pour baratiner un autre truc. Non pas qu’il avait peur de dormir à la bonne étoile, mais il risquait de se faire assassiner par la blondinette. Un soupir de soulagement s’échappa de ses lèvres quand il repéra au loin les phares d’une jeep. Ces deux winners avaient fait déplacer un convoi. Quand Lucas ouvrit la porte arrière. Ils se firent engueuler par le conducteur, ce à quoi  Lucas rétorqua avec un accent slave : « Speak no english » et le plus grand sérieux du monde. Dans la voiture, Lucas regarda sa montre et se pencha vers Ness. « On arriverait à l’aéroport à minuit, il y a un vol à une heure et demi du matin, qui dure quatre heures… et à cela il faut ajouter les trois heures de décalage horaires... » Et oui, ce que le décalage horaire donnait, il le reprenait toujours. Bref, il y avait des chances que même en se grouillant, Ness rate sa première heure de classe. Lucas se mordilla les lèvres et baissa le regard sur ses pompes. « Et il se peut que ton école a prévu quelqu’un pour te remplacer demain » ajouta t-il rapidement, un peu plus bas, avec un air embêté. Lucas n’avait pas pu le dire avant, elle aurait refusé de le suivre !


••••

by Wiise


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

She's a predator posing as a house pet [Ness]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération