She's a predator posing as a house pet [Ness]

 :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 48
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Dim 11 Fév - 17:49 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

Encore paresseusement allongé sur le flanc, emmitouflé sous sa couette, Lucas observait son réveil d’un air blasé depuis une bonne minute déjà. Bientôt midi… S’étant couché au matin, Lu’ n’avait pas suffisamment dormi, mais ce n’était pas tant ça le problème. Le problème, c’était de réussir à trouver le courage de quitter la douce chaleur de son lit. Voulant gratter quelques secondes supplémentaire au chaud, le jeune homme roula sur le côté comme une vieille merde et attrapa son smartphone sur la table de chevet. Wilde avait une excellente raison de se lever et c’est celle-ci qu’il chercha dans son répertoire. S’arrêtant au nom de Ness, il tapota du pouce dessus pour l’appeler et ramena le portable contre son oreille. Un mince sourire satisfait étira ses lèvres lorsqu’elle répondit. « Salut ma belle. Tu vas bien ? » Belle, c’était plutôt un euphémisme pour la qualifier. Lucas trouvait qu’elle ressemblait à un ange à dire vrai. Il avait été assez sur le cul qu’une telle femme habite à Cap Harbor, et non à Hollywood, où elle aurait pu faire verdir de jalousie les nombreuses actrices qui n’auraient jamais su décrocher un sourire arrivant à la cheville de celui de Ness. Il avait été d’autant plus stupéfait qu’elle connaisse sa chaîne Youtube et ait trouvé le moyen d’entrer en contact avec lui en connaissant sa localisation. Comme quoi, sa petite notoriété avait du bon. « Je te téléphonais juste pour te faire savoir que je ne t’ai pas oubliée. Je passe te prendre d’ici une heure, cela te convient toujours ? » Bah c’était ce qui était prévu, pourquoi est-ce que ça lui conviendrait moins qu’il y a deux jours ? Là n’était pas la question. Ses petites demandes  de courtoisie n’avaient qu’un seul et unique but : entendre la voix de la jolie blonde. C’était comme récupérer du carburant, voilà que Lucas sortait du pieu heureux comme un gosse. Ce qu’il avait prévu n’était, à son sens, pas vraiment extraordinaire – plus rien ne l’était pour lui hélas. Mais ce qui donnait du relief, du cachet à ses prochaines aventures, c’était sa compagnie. La jeune femme en soif d’aventure était plutôt spéciale. D’habitude, c’était plutôt Lucas qui trainait les autres dans ses frasques (à part Tina… mais c’était Tina quoi). En l’occurrence, avec Ness, c’était l’inverse. Après avoir grignoté un truc, Lucas prit une douche et enfila un vieux jean, un t-shirt et un blouson. Sa partenaire avait reçu la consigne d’enfiler elle aussi des vêtements confortables. Lucas ne lui avait pas précisé où il l’emmenait, ni ce qu’ils allaient faire. A croire qu’il aimait bien surprendre les femmes.

Comme promis, un peu moins d’une heure après, Lucas sonnait chez Ness. Il lui offrit un grand sourire chaleureux lorsqu’elle lui ouvrit la porte. « Re-bonjour » dit-il en inclinant légèrement la tête sur le côté, prenant une intonation enjôleuse. Sur ce, il lui offrit une accolade typiquement américaine et amicale avant d’ajouter avec un petit sourire d’excuse : « Ma sœur Silvia est dans la voiture : elle a un petit souci de transport, ça ne te gêne pas qu’on la dépose à l’aéroport avant ? » Lucas promit aussitôt : « Pour ce que je ne nous ai prévu, ce ne sera pas un gros détour ». Il piqua un baiser sur sa joue en remerciement de l’indulgence et passa un bras autour de ses épaules pour l’escorter à sa Mercedes. Il lui ouvrit d’ailleurs galamment la portière. Silvia avait eu la gentillesse de prendre la place arrière, laissant celle de devant à la jeune femme qu’elle salua poliment. Lucas alla ensuite s’installer au volant. « Silvia sait où nous allons, mais elle va avoir la délicatesse de garder cela pour elle, n'est-ce pas ? » précisa t-il en jetant un coup d’œil amusé dans le rétroviseur, sa sœur lui répondit en mimant de zipper sa propre bouche avec ses doigts. Brave sis’. Arrivés à l’aéroport, Lucas choisit la voie du dépose-minute et lorsqu’il se gara sur le côté, proche des portes vitrées des Gates 1 à 5, un sourire amusé perça ses lèvres sans qu’il ne puisse le retenir. Il était grand temps de révéler la supercherie. « Bon Ness. J’espère que tu n’as pas le mal de l’air. Nous partons pour Las Vegas… » Glissant une main dans sa poche, il y retira un passeport qu’il présenta à la blonde en se tournant vers elle avec un petit sourire mutin. Passant l’index à l’intérieur, il l’ouvrit, et Ness put aisément constater qu’il s’agissait de son passeport à elle, avec sa jolie photo. Comment Lucas l’avait obtenu ? À la manière d’un voyou ! Détail qu’il n’allait certainement pas révéler tel quel. Ness avait-elle prêté attention à la GoPro attachée au support du pare-brise qui filmait l’intérieur de la voiture ? Car, qu’elle le prenne bien ou le prenne mal, sa tête serait sans aucun doute priceless. « J’ai déjà nos deux billets et tu sais parfaitement que le Nevada est un meilleur terrain de jeu qu’ici ». se défendit-il. Il n’était pas rassasié des falaises du Grand Canyon. Si Silvia était là… c’était à la fois pour créer une fausse excuse d'aller à l'aéroport, et accessoirement  pour qu'elle reprenne la voiture car les prix de parking étaient ridiculement trop élevés.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/02/2017
›› Commérages : 209
›› Pseudo : Getget (Gaëtane)
›› Célébrité : Lizzy Olsen
›› Schizophrénie : sevan martell (scott eastwood) ✻ holia millson (shay mitchell) ✻ clyde rashmi (rami malek) ✻ andrea reagan (tyler blackburn) ✻ jake callahan (nathaniel buzolic) ✻ jane carrington (kristen bell)
›› more about me

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Dim 18 Fév - 11:39 )

ness&lucas ⊹ Ness étant booktubeuse à ses heures perdues par conséquent elle passe beaucoup de temps sur cette plateforme qu’est Youtube. Elle aime se perdre dans les vidéos cliquant sur une première, puis une deuxième, une troisième, jusqu’à finir par passer 3 heures à aller et venir entre les différents contenus. C’est comme ça qu’un jour elle s’est perdue et est tombée sur les vidéos de Lucas. Le nom de sa chaine ? Embrace the suck. Ce n’était pas vraiment ça qu’il l’avait fait cliquer mais plutôt le titre de la vidéo. Elle passa des heures à regarder ces vidéos, à tester de nouvelles activités toutes plus dangereuses les unes des autres. Ness elle était envieuse de ce Lucas, un jour, dans l’une de ses vidéos, il expliqua brièvement qu’il habitait en Caroline du Nord, dans une petite ville du nom de Cap Harbor. La plupart de ses abonnées n’ont certainement pas retenu cette information mais pour Ness ce fut un déclic. Ce mec, capable de faire tout et n’importe quoi était ici, dans sa ville. Elle décida donc de lui envoyer un mail un jour en lui expliquant ce qu’elle recherchait et qu’il lui semblait qu’il pourrait l’aider dans sa recherche de sensation forte. Elle ne lui expliqua pas la raison de ce besoin, elle ne lui parla pas non plus de sa leucémie. Il n’avait pas besoin de savoir. Elle voulait juste essayer des choses dangereuses et il semblait la personne parfaite pour cela. Depuis ce jour-là Ness et Lucas se sont déjà vus deux fois, pour lui les activités qu’il lui proposait semblait banale. Pour la jeune femme cela sortait complètement de ses activités habituelles.

Ce matin Ness s’était levé tôt comme à son habitude, si bien que depuis 2 bonnes heures maintenant elle relevait les yeux vers l’horloge à chaque fois qu’elle tournait une page. Lucas lui avait donné rendez-vous aujourd’hui, sans lui dire ce qu’ils allaient faire. Si bien que depuis 2 heures elle lisait son livre sans même avoir conscience de l’histoire qui se déroulait à travers les lignes, bien trop occupés à découvrir où il allait l’emmener cette fois. Surprise par la sonnerie de son téléphone elle sursauta et finit par décrocher en voyant le nom qui s’affichait. « Salut ma belle. Tu vas bien ? » Elle n’a jamais vraiment apprécié ce surnom qu’elle trouve assez rabaissant. Elle a l’impression de se faire héler par un de ses mecs dans la rue. Pourtant elle n’a jamais osé le lui dire alors il continue à l’appeler ainsi « Salut, oui oui ça va et toi ? » Cependant cela ira encore mieux lorsqu’il lui dira où ils vont. Si elle se prend pour une Lara Croft il ne tout de même pas oublier que Ness est loin d’avoir son courage, et ne pas savoir l’angoisse. « Je te téléphonais juste pour te faire savoir que je ne t’ai pas oubliée. Je passe te prendre d’ici une heure, cela te convient toujours ? » Cela dépend de ce qu’il avait prévu. Mais elle ne pouvait tout de même pas se dégonfler. Après tout c’était elle qui avait demandé son aide. Si sa chute en skate d’il y a quelques semaines maintenant aurait du la calmer eh bien en réalité ça n’avait absolument pas fonctionné. « Oui oui pas de soucis ça marche toujours. A tout à l’heure alors » Elle lui aurait bien demandé où il l’emmenait mais elle savait qu’il n’aurait pas répondu. Alors elle raccrocha et posa son livre pour aller enfiler une tenue confortable comme il le lui avait conseillé. Basket, legging, gros pull blanc descendant jusque sous ses fesses. C’était la définition même du confort pour Ness, même si elle aurait été beaucoup plus à l’aise en pantoufle mais il va de soi qu’elle n’allait pas sortir dehors avec ses pantoufles licornes. Elle posa son manteau dans l’entrée ainsi que son écharpe et décida finalement de reprendre sa lecture pour faire passer les dernières minutes d’attente.

Lorsqu’il sonna enfin elle semblait comme sur des ressorts si bien qu’elle se leva d’un bon, enfila son manteau, son téléphone dans la poche et lui ouvrit la porte. « Re-bonjour ». Elle répondit par un sourire et une accolade. « Ma sœur Silvia est dans la voiture : elle a un petit souci de transport, ça ne te gêne pas qu’on la dépose à l’aéroport avant ? » La jeune femme haussa les épaules avant de répondre « Ben non bien sur que non ». Elle referma la porte à clé derrière elle et suivit Lucas jusqu’à la voiture « Pour ce que je ne nous ai prévu, ce ne sera pas un gros détour ». Ness acquiesça d’un signe de tête et monta à l’avant tout en saluant la sœur de Lucas à l’arrière. « Silvia sait où nous allons, mais elle va avoir la délicatesse de garder cela pour elle, n'est-ce pas ? » La jeune femme jeta un coup d’œil à Lucas puis reporta finalement son attention sur la route. De toute manière elle était bien trop timide pour aller harceler Silvia de question contrairement à ce que l’on peut penser. Arrivée à l’aéroport, Ness s’apprêtait à ouvrir la portière et descendre pour laisser sortir Silvia mais Lucas la stoppa en posant sa main sur son bras. Qu’est-ce qu’il se passe ? « Bon Ness. J’espère que tu n’as pas le mal de l’air. Nous partons pour Las Vegas… ». C’est une blague ? La jeune femme ouvre de grand yeux avant de finalement voir son passeport dans les mains de Lucas. « Quoi ? Non mais non. Lucas j’ai classe demain je dois être rentrée ce soir » Hors de question qu’elle loupe un jour de travail pour sa nouvelle lubie. « Et puis je peux savoir comment t’as eu mon passeport exactement ? T’es rentrée chez moi ? » Toute cette histoire ne lui plaisait décidemment pas du tout et cela ne s’arrangea pas lorsqu’elle aperçu la GoPro juste devant ses yeux. Comment avait-elle fait pour ne pas la voir plus tôt ? « Tu m’as filmée ? » Elle décroche alors la caméra afin de voir si celle-ci est allumée. « J’espère que tu comptais garder cette vidéo pour toi parce qu’il est hors de question que tu la diffuses sur internet. En aucun cas je n’apparaitrais sur ta chaîne Lucas il me semblait que c’était claire » La douce et gentille Ness avait soudain l’impression de s’être faite rouler dans la farine. Loin d’être affectée parce qu’elle venait de dire Lucas continua son discours comme si de rien n’était. « J’ai déjà nos deux billets et tu sais parfaitement que le Nevada est un meilleur terrain de jeu qu’ici » Elle le regarda alors fixement pendant plusieurs secondes avant de soupirer. « Ok, très bien. Mais premièrement je veux être rentrée ce soir, deuxièmement tu ne me voles plus jamais rien et troisièmement tu éteins cette caméra » Si elle était prête à faire des choses folles elle n’était certainement pas prête à ce que la terre entière soit au courant et certainement pas Mila ou son frère, ou même ses parents. La jeune femme finit par descendre de la voiture, et salua Silvia avant de se diriger avec Lucas vers l’avion qui les amènerais à Las Vegas. Ness n’avait jamais été à Vegas, en vérité Ness n’a pas beaucoup voyagé durant sa vie alors finalement ce voyage était assez excitant. Pourtant elle s’interrogeait, que pouvaient-ils bien faire à Vegas qu’ils ne pouvaient pas faire à Cap Harbor ? « Est-ce que maintenant tu peux m’expliquer pourquoi on traverse tous les Etats-Unis ? » Tout ça pour une journée, ça n’a aucun sens. « Qu’il n’y ai pas de malentendu, je ne vais certainement pas t’épouser devant un prétendu sosie d’Elvis Presley » Finit-elle par dire en souriant. Elle commençait finalement à se détendre, retrouvant petit à petit l’excitation de la matinée.


head in the dust ♒︎ Je ne sais pas si l'on peut guérir de certaines choses. Au fond, raconter n'est peut-être pas un remède si sûr que cela. Peut-être qu'au contraire raconter ne sert qu'à entretenir les plaies © endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 23/01/2018
›› Commérages : 48
›› Pseudo : S / Daria
›› Célébrité : Chris Evans
›› more about me

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( Lun 19 Fév - 21:12 )

She's a predator posing as a house pet
Ness & Lucas
J'ai fait la magique étude, du Bonheur que nul n'élude
••••

« Quoi ? Non mais non. Lucas, j’ai classe demain je dois être rentrée ce soir » Humainement parlant, il était impossible de revenir “au soir”. Ils allaient arriver vers 15h à Vegas et terminer leur business bien après la tombée de la nuit… même dans une utopie, ils ne risquaient pas d’être rentrés avant 4h du matin, chose qu’il garda pour lui-même. Avec un peu de chance, Ness prendrait son silence pour un acquiescement et n’insisterait pas trop là-dessus. « Je te l’avais bien dit Lucas », rétorqua aussitôt Silvia. Effectivement, sa soeur savait dès le début que la belle n’accueillerait pas la nouvelle à bras ouverts. Sauf que Lucas était aussi au courant, pourquoi aurait-il mis sa caméra sinon ? « Oui mais ça ne compte pas parce que toi t’es une rabat-joie » rétorqua Lucas en lui jetant un petit coup d’oeil réprobateur dans le rétroviseur, alors que sa main tenant le passeport de Ness était encore suspendue dans les airs. « Et puis-je savoir comment tu as eu mon passeport exactement ? T’es rentré chez moi ? » Lucas ramena son attention sur la blondinette agacée. « Qu'est-ce que tu racontes ? C’est toi qui laisse traîner tes affaires partout. Remercie-moi de l’avoir trouvé » Lucas n’avait pas dit ça pour être cru, mais pour éviter d’admettre l’évidence devant une demoiselle mécontente. Il ne se leurrait pas pour autant et avait parfaitement conscience que même un gamin de cinq ans n’aurait pas gobé ça. Ness s’insurgea en découvrant la caméra, Lucas la récupéra et prit sa main dans la sienne. « Hé Ness, ce ne sera diffusé nul part, tu as ma parole. Fais-moi confiance un peu » promit-il avec douceur, le regard ancré dans le sien pour qu’elle voit par elle-même qu’il n’y avait pas une once de malhonnêteté dans ses mots. Certes il avait organisé tout ce voyage en filou, mais Wilde n’avait qu’une parole. De toute façon, ils avaient un marché tous les deux ! Ness était venu le voir et lui avait demandé des sensations fortes, alors il l'arrachait à sa zone de confort bon gré mal gré. C’était le contrat tacite, qu’elle l’admette ou non. C’est peut-être parce qu’au fond, elle le savait, qu’elle finit par accepter de jouer le jeu quand il argumenta sur leur destination. « Ok, très bien. Mais premièrement je veux être rentrée ce soir, deuxièmement tu ne me voles plus jamais rien et troisièmement tu éteins cette caméra » « A tes ordres princesse.... » Bon. On n’avait qu’à considérer que 4h du matin était encore le soir puisque le soleil n’était pas levé… toutefois, Lucas rallumerait la caméra en temps voulu, une fois là-bas. Hors de question qu’il ne garde pas le meilleur de leur escapade en image ! « Mais je ne t’ai rien volé du tout. Je ne me serais jamais permis. Veille à l’abus de langage, il ne faudrait pas que tes petits bouts apprennent n’importe quoi ! » Pour son cas, il avait juste fait un emprunt sans permission et ce, dans le but louable de faire une surprise ! Un peu comme toute fripouille digne du nom, la morale de Lucas était quelque peu malléable.

Ils sortirent de la voiture et Lucas remercia sa soeur en collant une grosse bise sur chacune de ses joues. Lui laissant le volant, il récupéra dans le coffre son sac à dos Eastpack qui contenait entre autre une bouteille d’eau, des batteries de portable-camera, et son porte monnaie. Ils voyageaient léger. Les seuls trucs de poids avec eux étant leurs pièces d’identité et la carte bancaire de Lucas, puisqu’il était évident que tout était à ses frais. Leur avion décollait dans moins de trente minutes, ils arrivaient à l’arrache mais pouvaient se le permettre puisqu’ils n’avaient aucun bagage et que Wilde les avait déjà enregistrés. Ils n’eurent qu’à présenter les cartes d’embarquement qu’il avait imprimé, en plus de leurs passeport, à la file d’attente quasiment vide. « Est-ce que maintenant tu peux m’expliquer pourquoi on traverse tous les Etats-Unis ? » A sa question, il la dévisagea un court moment : cela lui semblait étonnant qu’elle ne le devine pas aisément. Et comme Lucas avait cette petite lueur enjôleuse dans le regard qui ne laissait place à aucun doute quant au fait qu’elle lui plaisait, Ness dut croire bon de préciser : « Qu’il n’y ai pas de malentendu, je ne vais certainement pas t’épouser devant un prétendu sosie d’Elvis Presley » Alors que lui était focalisé sur leur programme à venir, Lucas n’avait même pas pensé à cela. Il est vrai que se marier à la bistoufly était une des possibilités qu’offrait la ville de tous les vices. Affichant une moue dépitée, il fit mine de regretter à voix haute : « Et merde, voilà la moitié de mon plan qui tombe à l’eau... ! ». Un sourire goguenard ne tarda pas à étirer ses lèvres. « Bon, t’as l’air à côté de la plaque alors je te donne un indice : à Las Vegas, il y a une voie royale pour l’Arizona » Car certes, ils se rendaient au Nevada, mais le Grand Canyon se trouvait dans la région d’à côté. Et en fait, en lui disant tout ça, Lucas avait l’impression de lui avoir donné la clé de l’énigme. C’est limite s’il n’aurait plus vite fait de tout lui révéler de A à Z. « Ne pose plus de question là-dessus, tu es en train de tout te gâcher là », râla t-il alors qu’il présentait son passeport une dernière fois, juste avant d’embarquer dans l’avion. Dans la cabine, Lucas la laissa s’installer proche de la fenêtre avant de s’asseoir à son tour. Calant son sac sous son siège, il sortit ensuite sa GoPro de sa poche et regarda la dernière vidéo qu’il rembobina un peu. Le son était coupé, mais Wilde eut un petit sourire amusé devant la tronche estomaquée de Ness. Il avait bien fait de filmer ça. « Quand je vois ta réaction pour une chose aussi mineure, je comprends pourquoi t’as besoin de moi. T’es réglée comme une horloge Suisse, tu as du mal avec l’imprévu, tu ne peux pas sortir des codes et tu ne peux pas rater une seule journée de boulot…  »  il releva les yeux vers elle. « Tu ne laisses pas beaucoup de place au grand frisson si on ne te bouscule pas. D’où t’es venu l’envie d’être une testeuse de nouvelles sensations ? Je serais très flatté si c'était de moi, mais j’ai un sérieux doute là-dessus ». C’était peut-être un peu indiscret mais, eh, ils en avait pour plus d’une heure de vol ! Cette escapade en amoureux était une occasion de mieux se connaître.


••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: She's a predator posing as a house pet [Ness] ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

She's a predator posing as a house pet [Ness]

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers :: Around the world
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération