Leave a light on ✻ SAMMY

 :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Harbor Creek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Dim 11 Fév - 18:45 )

LEAVE A LIGHT ON ✻✻✻ « T'es sûr que c'est une bonne chose, Matthias ? » Sa soeur jumelle lui parle en italien pour n'éveiller aucun soupçon des personnes qui les entoure dans la bibliothèque de la ville. Le brun acquiesce. Son visage ne montre aucune émotion. Il est concentré sur un plan et annote sur un petit carnet divers noms et numéros. Les personnes qui peuvent le regarder sont probablement persuadé qu'il fait un itinéraire. La vérité est toute autre : il cherche tous les éventuels pièges pour un casse prévu dans deux mois. Il s'y prends à l'avance, mais c'est mieux ainsi. Ainsi, ses hommes sont prêts à cent pour cent. « Matthias ? » Il soupire tourne la tête vers Sofia. « Aie confiance en moi, deux petites secondes. » Il a la mâchoire serrée, les mains contractées autour du stylo en bois. Autant dire que sa soeur n'a pas choisi le moment idéal pour lui parler. « Pour que ça se termine comme la dernière fois ? Non merci ! » Matthias la fusille du regard. Elle insinue quoi, là ? Il sait parfaitement ce qu'il fait. On l'a entraîné pour ça. Il est celui qui règne sur le territoire de Caroline du Nord mais aussi une bonne partie des états environnant. Il a une équipe placé au Mexique qui va lui permettre de récupérer une bonne partie d'un ancien réseau et La partie centrale de l'Italie lui appartient. Il est dans son domaine et rien, n'y personne, ne pourra l'arrêter. « Tu vois pas que c'est entrain de te dépasser ? T'as même pas été à l'université cette semaine ! Merda, Matthias. Qu'est-ce qui te prends ? Faut que tu délègues un peu. » qu'il délègue une partie de ses biens ? Non ! C'est une idée folle qu'elle vient d'avoir. « Cette entreprise a été créé par un Di Lazio et elle mourra avec à la tête : un Di Lazio, Sofia. » Hors de question que ça change. « Encore faut-il que tu es un gosse masculin pour que ça perdure. Enfin ... T'as pensé à ça, tiens ? Tu vas faire vivre à ton gamin une telle pression et une telle peur ? » C'est bon. Elle a gagné. Mais juste pour cette fois. La bataille est loin d'être vraiment terminée. « C'est bon. J'ai compris. Je vais recruté pour que tu arrêtes de m'emmerder. » Il range la carte, son petit notebook et son stylo et se lève de sa chaise dans un boucan fou. On le réprimande plus d'une fois mais il fait genre de rien. Puis, dehors, il récupère le dossier que lui donne Sofia avant qu'elle ne l'abandonne pour retourner au poste de police, comme si toute cette conversation et cette pause dans son emploi du temps n'avait pas eu lieu.Elle avait tout prévu. Un horaire de rendez-vous à Harbor Creek juste avant le couché du soleil. D'un coup d’œil à sa montre, il se rends compte qu'il doit se dépêcher pour être à l'heure.

Elle est là, la femme qu'il doit rencontré. La femme qu'il doit recruté coûte que coûte. Il ne sait pas si elle le connait, si elle a déjà vu sa photo quelque part. Matthias fait toujours attention à ne pas s'afficher de trop, de peur que certains face le rapprochement entre lui et le fameux "Disney", le nom de famille de son détestable paternel. Quoi qu'il en soit, lui, il a très bien reconnu Samantha et il s'assoit comme prévu à côté d'elle sur le banc. « Bonsoir. » qu'il dit, le regard planté vers l'océan. « On peut dire que l'hier commence à partir ... » La neige n'est presque plus d'actualité. Les perce-neige apparaissent enfin et le soleil remonte le moral de chaque habitant. « J'ai entendu dire que vous pourriez être intéressé pour un boulot dans un certain domaine. » Il ne va pas directe à la confrontation, laisse quelques indices sans pour autant révélé son secret. Il tourne autour du pot par pure et simple précaution. « Je m'appelle Matthias et vous êtes .. Samantha, c'est ça ? On avait rendez-vous pour discuter choses sérieuses il me semble. » Et si ce n'était pas Samantha, il prétendrait avoir craqué pour le minois de la demoiselle et vouloir la mettre dans son lit. Un coup qui marche à coup sûr.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 78
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Mer 14 Fév - 22:17 )

>
Leave a light on
feat Matthias/Sammy
On m'avait retrouvé.. Ou plutôt, on me connait. Je ne sais pas comment je dois le prendre mais je dois faire attention. Ouais parce qu'une femme a réussi à prendre contacte avec moi peu de temps ma venu à Cap Harbor. C'est... Comme si j'avais été fiché. Comme si on me surveillait. Ceux ci dit... J'ai les flic au cul donc s'ils ont un contacte avec les flics.... Forcément, ils ont dû entendre parler de moi. Moi cette américaine new-yorkaise qui était un l'un des plus grand gang de New-York et qui a été prise comme une grosse merde à cause de mon amour pour un flic. Rha.... Cela me restera encore à travers de la gorge. Même si... Retrouver Tim est pour moi un souffle dans ma vie. Ceux ci dit, je ne lui pas parler de ce rendez-vous... Car bon, je ne faisais rien de mes journées ( pour le moment, car je suis bien décidée à aider Tim dans le stand de tir sinon il va me faire la gueule ) et je voulais savoir qui pouvait me connaître. Qui pouvait me surveiller et surtout... Qui pouvait m'aider à reprendre du service ou alors pire... Qui pourrait s'en prendre à moi et à l'homme que j'aime.

J'étais alors à ce fameux endroit qu'est le Harbor Creek. J'ai eu un peu de mal à le trouver car... Je ne suis pas de la ville. De ce fait, j'ai du demander à plusieurs passant car certain me disait de tourner à droite, à gauche.. Sauf que je ne trouvais jamais. Enfin jamais... Si, j'y suis, mais grâce à une gentille jeune femme qui m'a bien expliquer comment y accédé. Bref. Une fois au lieu, je m'assied sur un banc, regardant l'horizon... Là, je plongeais dans mes pensées, je repensais à ma vie d'avant, à mes années passé en prison. Est-ce une bonne chose de replonger dedans maintenant ? Je sais que je n'ai pas encore confiance en moi. Je sais que j'ai perdu de mes talents d'observatrice... J'ai perdu la main. Je soufflais.. J'étais prête à partir, prête à oublier ce rendez-vous car j'avais besoin de faire un travail sur moi. Cependant, un homme vient se poser à mes côtés. Zut... Tant pis. De toute façon, je n'ai rien signé, si je veux partir, je partirais. «  Bonsoir. » Disais-je en laissant mon regard sur cet eau. J'arquais un sourcil à ses paroles. Pourquoi il vient à me parler de l'hiver. Je me met même à rire car moi, les saisons, je ne l'ai pas vu depuis trois ans. Mise à part le froid quand je sortais faire un tour dehors à « l'intérieur de la prison »... Je haussais les épaules. «  Et ? Qu'est-ce que ça peut faire que l'hiver n'est plus l'hiver ? Cela va changer un truc à ta vie ? » Je tournais mon visage vers lui. Oui... J'étais un peu trop direct comme fille. Et quand un sujet n'était pas intéressant, je le faisais vite comprendre. Surtout qu'on était pas là pour parler du beau temps. Je haussais les épaules simplement lorsqu'il me parlait du fameux travaille. Je voulais rester vague pour le moment. Puis quand les présentations sont faites, je calais mon dos contre le banc. «  Je suis bien Samantha. Et j'ai besoin de plus d'information sur vous et votre clan. Je ne vous connais pas. Je ne sais pas qui vous êtes et je déteste l'idée de savoir qu'un gang puisse me connaître alors que moi je ne connais rien de vous. » Avouais-je en le regardant. «  Ne tournons pas autour du pot. Tu sais qui je suis visiblement, alors tu sais que ça ne va pas être facile de me convaincre. Si tu arrives à trouver les bons mots ; peut-être que je viendrais chez vous. » Je passais une de mes mains dans mes cheveux. «  Vous faites dans quel domaine ? Parce que moi... J'ai un penchant pour les armes. Non, ce n'est même pas un penchant, c'est une passion. J'ai été plongé dedans depuis des années. » Je croisais les bras contre mon buste. «  Bon, j'arrête de parler, et je t'écoute. Fais moi ton discourt parce que c'est pas ta gueule d'ange qui va me faire tomber amoureuse. »  
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Sam 10 Mar - 16:26 )

LEAVE A LIGHT ON ✻✻✻ Matthias se fiait beaucoup à son instinct et ce dernier lui disait clairement qu'il optait pour la bonne stratégie. Il avait besoin de la jeune femme qu'il allait rejoindre le long de la jetée. Il ne se voyait plus pouvoir continuer à ce rythme sans des personnes qui connaissent le domaine et qui savent s'y prendre comme il faut pour ne pas se faire prendre. Samantha représentait un véritable potentiel qu'il ne pouvait laisser passer. « Bonsoir. » Il étire ses lèvres doucement en entendant les salutations de la jeune femme à ses côtés. C'était déjà un bon début qu'elle veuille bien parler et discuter avec lui. « Et ? Qu'est-ce que ça peut faire que l'hiver n'est plus l'hiver ? Cela va changer un truc à ta vie ? » Outch. Touché. Sacré caractère qu'elle a. « Je lançais juste la discussion d'une façon moins directe et tranchante. » Mais Matthias a bien compris que cela dérangeait alors il passe directement à autre chose. Il est prêt à lui offrir un emploi. Tout du moins, il lui semble avoir compris qu'elle en recherchait un et il peut facilement lui donner exactement ce qu'elle désire. « Je suis bien Samantha. Et j'ai besoin de plus d'information sur vous et votre clan. Je ne vous connais pas. Je ne sais pas qui vous êtes et je déteste l'idée de savoir qu'un gang puisse me connaître alors que moi je ne connais rien de vous. » Il ne peut s’empêcher de glousser légèrement. Il la comprends. Il serait possiblement aussi énerver et en colère si une telle chose lui arriverait. « Ça fait déjà quelques temps que vous êtes dans mon viseur. Je connais des gens dans la police. Ça aide pas mal pour récupérer les dossiers. » L'italien ne se voit pas lui mentir sur ce point. Il a quelques flics dans ses rangs et dans ses troupes. Ces derniers lui sont indispensable. « Di Lazio. Ça fait trois générations qu'on est dans le business. » Elle connait désormais son nom de famille. « Ne tournons pas autour du pot. Tu sais qui je suis visiblement, alors tu sais que ça ne va pas être facile de me convaincre. Si tu arrives à trouver les bons mots ; peut-être que je viendrais chez vous. » Il acquiesce. « Je préfère prendre des pincettes. On ne sait jamais que tu sois du mauvais côté. » Matthias n'est pas débile et ne compte pas finir en prison aussi facilement. Si la police ou les STUPs veulent de lui, ils devront ramer. « Vous faites dans quel domaine ? Parce que moi... J'ai un penchant pour les armes. Non, ce n'est même pas un penchant, c'est une passion. J'ai été plongé dedans depuis des années. » Il le sait et c'est justement pour cela qu'il compte bien la prendre dans son équipe. Il a besoin d'une personne qui s'y connait, qui s'est les manier et qui n'a pas froid aux yeux pour les voler. « Bon, j'arrête de parler, et je t'écoute. Fais moi ton discours parce que c'est pas ta gueule d'ange qui va me faire tomber amoureuse. » Elle serait étonnée de savoir que cette gueule d'ange fait tomber bien du monde. Matthias, il laisse jamais complètement indifférents à un moment où à un autre. « Je ne te ferais pas un discours, c'est long et chiant. » Et il n'a pas envie d'user sa salive pour un rien. « Par contre, je peux te montrer des choses. » Il sort son téléphone portable, le deuxième, et va dans l'appareil photo afin de parcourir les images qui sont stockées dessus. Puis, il le tends à Samantha afin qu'elle puisse y jeter un coup d’œil. « C'est un des locaux où sont entreposés les armes. » Elle pouvait chercher, elle ne trouverait pas le moindre indice lui disant où il se trouve. « Comme tu peux le voir, je ne m'attaque pas seulement à la petite armurerie. Tu as dû entendre parler des plusieurs convois militaires ayant étrangement disparus dans le Minnesota. » C'était lui. Enfin, si on peut le dire ainsi. Disons que ces convois ont été stockés en partie dans ses locaux. « J'ai besoin d'une personne qui s'y connaisse et qui pourrait gérer le business. J'ai besoin d'une personne forte, qui n'a pas froid au yeux et qui n'abandonnera pas tout si jamais quelque chose tourne mal. J'ai besoin de toi, de tes connaissances en affaires et de ton ancien réseaux. Et je veux que se soit toi qui le gère.» Matthias, il était pas sexiste. A ses yeux, une femme pouvait être toute aussi forte qu'un homme, voir parfois même beaucoup plus. Samantha lui faisait penser à sa sœur jumelle. Elle était forte, belle et surtout, elle aimait prendre des risques. « Je suis prêt à écouter toutes tes conditions. » Les cartes sont dans ses mains.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 78
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Dim 11 Mar - 14:59 )

>
Leave a light on
feat Matthias/Sammy
«  Je lançais juste la discussion d'une façon moins directe et tranchante. » me dit il. Je haussais les épaules parce que je préfère qu'on aille directement sur le sujet de discussion plutôt que de parler du beau temps. Je lui lançais un regard pour lui faire comprendre que ça ne servait à rien de tourner autour du pot. Autant y aller directement. Surtout que Timothy va me faire la morale si je rentre trop tard. Il va encore me poser plein de questions du genre «  où tu étais ? Avec qui ? Tu faisais quoi ? » Ouais il n'est peut-être plus flics mais ces questions.... C'est digne d'un flic. Je lui disais que j'étais bien la personne en question mais surtout que j'avais besoin d'en savoir plus sur eux. Parce que bon, si c'est des petits dealeurs de rien du tout, moi je dis non. Cela dit... Cela m'étonnerai car ils ont l'air d'en savoir beaucoup sur moi. Les petits n'ont pas autant de moyens, même si mon histoire est connu à New-York, ils n'auraient pas su que je serais ici, à Cap. «  Ca fait déjà quelques temps que vous êtes dans mon viseur. Je connais des gens dans la police. Ca aide pas mal pour récupérer les dossiers. » Je fronçais les sourcils. Ces flics... ils sont partout. Je le regardais sérieusement en réfléchissant. «  Tu veux me dire qu'il y a des flics corrompu ? Et comment tu peux savoir s'ils sont bien corrompu ? Parce qu'ils peuvent te faire des coups à l'envers, crois-moi. » Disais-je en étant septique. Maintenant, j'avais encore plus de doute pour venir chez eux. J'ai eu assez de soucis avec les flics...  «  Di Lazio. Ca fait trois générations qu'on est dans le business. » Ah. Ca c'est intéressant. Italien en plus... Comme quoi... Cela doit être dans les gênes. Je souriais en coin, en hochant la tête. «  Jamais pris dans la main dans le sac durant ces trois ans ? J'veux de la sécurité, pas de la merda. » Avouais-je sincèrement. Mon regard ne le quittant pas. J'avais ce besoin de lire tous les traits de son visages, de toute ses expressions.  « Je préfère prendre des pincettes. On ne sait jamais que tu sois du mauvais côté. » Mon visage se ferme tout de suite. Mais qu'est-ce qu'ils ont tous à me prendre pour un flic ? J'ai une tête de flic ? Ou Flic est écrit sur mon front ? Je lâche un ronchonnement. Je n'aimais pas qu'on me prenne pour un flic. «  Tu me prends pour qui ? J'viens de sortir de prison à cause d'un flic, tu me prend pour qui pour me sortir ce genre de chose merde ? Tu me connais ou tu ne me connais pas ? Ne me dis plus jamais que je suis de ce côté. Vraiment plus jamais. » Disais-je assez sèchement. Ce n'est pas parce que c'est un homme que j'ai peur de lui. Et je déteste qu'on me traite de flic alors je dis ce que je pense.

«  Je ne te ferais pas un discours, c'est long et chiant. Par contre, je peux te montrer des choses. » Et là, il me donne son portable. Je le saisi entre mes doigts et je fais passer les photos aux fur et à mesures. Je zoomais pour essayer de mieux voir, mais ce que je voyais me plaisais. On pouvait en avoir pour un gros paquet de frique avec tous ça. «  C'est un des locaux où sont entreposés les armes. » Je hochais la tête en prenant toutes les infos. «  Vous en avez combien de ce genre d’entrepôt ? » Ouais parce que j'aime bien quand c'est une grosse boite. Je ne veux pas d'un petit truc. J'ai trop l'habitude d'être dans un gang remplis et avec de bon candidat. «  Comme tu peux le voir, je ne m'attaque pas seulement à la petite armurerie. Tu as dû entendre parler des plusieurs convois militaires ayant étrangement disparus dans le Minnesota. » Je hochais de nouveau la tête, sans un mot. Si Tim aurait été là, il aurait été heureux que je ne parle pas autant. Mmais je devais être sérieuse et bien prendre les informations. « Ouais, ça me dit bien. Ce que je vois, ça me plais. Vous êtes nombreux dans l'équipe ? Ils sont tous sur ? Aucun risque que les flics ne viennent nous faire chier ? J'veux dire, vous faites bien gaffe ? » Puis,je l'écoutais me parler de ce qu'il attendait de moi. «  J'ai besoin d'une personne qui s'y connaisse et qui pourrait gérer le business. J'ai besoin d'une personne forte, qui n'a pas froid aux yeux et qui n'abandonnera pas tout si jamais quelque chose tourne mal. J'ai besoin de toi, de tes connaissances en affaire et de ton ancien réseaux. Et je veux que se soit toi qui le gère. Je suis prêt à écouter toutes tes conditions. » Cette idée me plaisait beaucoup. Pouvoir gérer mon propre truc, c'est ce que je voulais. Evidemment, j'avais du métier, et je savais ce que je faisais mais je n'allais pas lui dire que je doutais de moi en ce moment. Les armes me manques, les aventures me manquent beaucoup et l'adrénaline me manque aussi. «  Bien bien... Moi je ne boss pas seule. Je refuse de travailler si mon partenaire n'est pas auprès de moi. Ceux-ci dit, j'ignore s'il accepterait de retravailler dans ce milieu et que j'ai besoin d'être sûre qu'il ne me fera pas faux bon non plus. Ceux ci dit, j'arriverais sûrement à le convaincre de venir. C'est avec lui et personne d'autre. Si vous ne l'acceptez pas, alors oublier moi. » Disais-je en parlant évidemment de Timothy. Je ne me vois pas retourner dans le trafique sans lui à mes côtés. «  Ensuite, je veux voir les armes. J'ai besoin de les analyser comme j'ai besoin d'en savoir plus sur vos clients et j'aurais besoin de les voir en face à face. J'veux la moitié du frique. J'prend pas de risque pour rien, faut pas rêver. Si quelques choses ne me plais pas, sache que je le dirais et que si je ne veux pas faire quelques choses, je ne le ferais pas. Alors, ne t'amuse pas à me menacer, parce que la vengeance est un plat qui se mange froid. Demande à mon copain, il a refus une balle dans la jambe. Enfin, tu me mens ou tu me fous dans la merde, sache que tu prendras très cher. » Je fronçais les sourcils. «  J'veux en savoir plus sur toi. Un nom, ça n'aide pas. Quelles sont vont moyens, vos limites, vos règles. Et ces contactes là, flic, j'aurais besoin de leur parler aussi. J'suis quelqu'un qui observe, qui analyse les gens, j'peux pas leur faire confiance si je ne les connais pas. Tu fais ça depuis combien de temps toi ? »   
☾ anesidora
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Lun 2 Avr - 17:08 )

LEAVE A LIGHT ON ✻✻✻ «  Tu veux me dire qu'il y a des flics corrompu ? Et comment tu peux savoir s'ils sont bien corrompu ? Parce qu'ils peuvent te faire des coups à l'envers, crois-moi. » Le brun n'arrive pas à s'empêcher de rire. « On le sait quand ils font partie intégrante de la famille. » C'est tout ce qu'il lui donnera comme renseignement pour le moment. Et même si elle voulait divulguer cette information, Sofia avait désormais les mains blanches. Elle faisait attention à ses fesses tout en protégeant Matthias et le reste de ses hommes. «  Jamais pris dans la main dans le sac durant ces trois ans ? J'veux de la sécurité, pas de la merda. » Eh ! Elle le prends pour qui là ? C'est pas parce qu'il a le visage d'un poupin qu'il fait des erreurs. Tenir un trafic de ce genre, ça coule dans ses veines et ceci, depuis déjà plusieurs générations. « Trois générations. Et depuis que j'suis au reines, il n'y a eu que deux incarcérations .. Parce que ces abrutis ont brisé ma confiance. » Oui, Matthias, il sait parfaitement comment se débarrasser des personnes qui l'embêtent. Il pourrait même dire qu'il se débarrasse de ces personnes de façon définitive. « T'es en sécurité tant que tu appliques les règles. » Autrement, ça devient son problème. Mais elle devait le savoir puisqu'elle était passée par la case prison. «  Tu me prends pour qui ? J'viens de sortir de prison à cause d'un flic, tu me prend pour qui pour me sortir ce genre de chose merde ? Tu me connais ou tu ne me connais pas ? Ne me dis plus jamais que je suis de ce côté. Vraiment plus jamais. » Un sale caractère. Comme sa soeur. Elles se ressemblent énormément. Ses lèvres s'étirent. Elle peut tenter de lui faire peur de cette façon, mais il est loin d'être impressionné. « Sécurité, Samantha. Sécurité. » Matthias, il préfère prévenir que guérir. Il préfère aussi être certain que la police est tenu à distance. C'est le mieux qu'il puisse faire lors de ses rendez-vous.

« Vous en avez combien de ce genre d’entrepôt ? »  Son portable dans les mains de la blonde il la laisse regarder les différentes photos regroupées dans un dossier. « Plus que les doigts de la main. » Il ne connait plus le nom exacte avec les nouveaux qu'ils ont récupérés aux mexicains, mais ils doivent facilement approcher de la cinquantaine. Bien-sûr, certains sont plus grands que d'autres. Certains sont aussi plus vide. Ca dépends ce qu'il fait et ce qu'il vend. « Ouais, ça me dit bien. Ce que je vois, ça me plais. Vous êtes nombreux dans l'équipe ? Ils sont tous sur ? Aucun risque que les flics ne viennent nous faire chier ? J'veux dire, vous faites bien gaffe ? » C'est le moment d'être un peu plus honnête et moins mystérieux. « Dans ce domaine là, ici, sur place, il y a une cinquantaine d'hommes et femmes confondues. » Plus d'homme, bien-sûr, mais une femme était toujours une élément essentiel dans un groupe. « Ils sont sûrs. Si t'as le moindre soucis, tu n'auras qu'à leur tirer une balle. » Ils sont prévenus de toute façon. La plupart sont les fils et filles d'anciens hommes de main de son grand-père. Ils savent ce qu'ils doivent faire et comment se comporter. Ils sont loyaux. « Mon grand-père avait le FBI au cul, vers la fin. Mais ils ne détiennent aucune information sur moi. Aucune. » Même pas une petite poussière. Tout du moins, jusqu'ici, ils n'ont rien trouvé. «  Bien bien... Moi je ne bosse pas seule. Je refuse de travailler si mon partenaire n'est pas auprès de moi. Ceux-ci dit, j'ignore s'il accepterait de retravailler dans ce milieu et que j'ai besoin d'être sûre qu'il ne me fera pas faux bon non plus. Ceux ci dit, j'arriverais sûrement à le convaincre de venir. C'est avec lui et personne d'autre. Si vous ne l'acceptez pas, alors oublier moi. » Matthias récupère son téléphone, et acquiesce. « Timothy m'a dit il y a plusieurs années qu'il ne rejoindrait l'équipe que si tu en fais partie. Je pense donc qu'on vient de conclure un deal ? » Matthias, il prends les deux, avec leurs propres conditions. «  Ensuite, je veux voir les armes. J'ai besoin de les analyser comme j'ai besoin d'en savoir plus sur vos clients et j'aurais besoin de les voir en face à face. J'veux la moitié du frique. J'prend pas de risque pour rien, faut pas rêver. Si quelques chose ne me plais pas, sache que je le dirais et que si je ne veux pas faire quelques chose, je ne le ferais pas. Alors, ne t'amuse pas à me menacer, parce que la vengeance est un plat qui se mange froid. Demande à mon copain, il a reçu une balle dans la jambe. Enfin, tu me mens ou tu me fous dans la merde, sache que tu prendras très cher » Le brun hausse les épaules, soupire face à toutes ces petites choses. Très bien il fera avec. « T'auras la moitié quand tu seras à la tête du domaine. On commencera par trente le temps que je vois réellement ce que tu vaux. » Et ça, c'est pas négociable. Sam lui semble assez censée pour comprendre qu'il ne peux pas se permettre de mettre autant d'argent sur la table sans être sûr qu'elle fasse son boulot. Néanmoins, recevoir 30% est quand même un jolie départ. « Prends cette carte, tu m'y trouveras tous les soirs, après quinze heures. » Par sécurité, il ne préfère pas dire que c'est son QG. Dessus, il y a une adresse et son nom qu'elle devra dire à la secrétaire. De toute évidence, ça ressemble à une imprimerie banale, de l'extérieure. L'intérieur est un véritable chantier, par contre. « J'veux en savoir plus sur toi. Un nom, ça n'aide pas. Quelles sont vont moyens, vos limites, vos règles. Et ces contactes là, flic, j'aurais besoin de leur parler aussi. J'suis quelqu'un qui observe, qui analyse les gens, j'peux pas leur faire confiance si je ne les connais pas. Tu fais ça depuis combien de temps toi ? » Il offre un petit sourire taquin. « Ça tombe bien, tu vas rencontrer quelques personnes. Suis-moi. » Matthias se lève et se dirige vers un des bâtiments de stockage de la ville. Muni d'une clé, il ouvre la porte et entre, faisant attention à ce que Sam le suive. « Je te présente Sofia, ma soeur, la fameuse flic. » Il pointe la main vers la brune qui combat un homme sur le ring. « Avec elle, c'est Mark, mon bras droit personnel. » Un homme d'une quarantaine d'année qui le protège et le suit dans toutes ses aventures. « En ce qui concerne mon parcours, je baigne dans ce milieu depuis que je suis gamin. Mon grand-père m'a tout appris, il faisais partie du gang de Pablo Escobar. » L'un des plus grands noms connus de trafiquant de drogue. « Mais j'y suis à la tête depuis que j'ai dix-huit ans. » Voilà déjà dix ans qu'il prospérait et que Matthias le faisait grandir de jour en jour. « Tu veux savoir quoi d'autres exactement ? » Il est prêt pour toutes les questions. « Ah ! La chose à ne pas oublier, dans ce milieu, on me prénomme Disney.  Di Lazio, tu oublies, c'est clair ? » Ça, c'est sa plus grande condition.
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 78
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Dim 8 Avr - 15:42 )

>
Leave a light on
feat Matthias/Sammy
Je comprenais alors qu'il avait de la famille chez les flics. Franchement, il faut être fou pour en parler à  ce membre de la famille, après, je ne le connais pas. Il sait certainement ce qu'il fait. Et c'est peut-être même un atout mais voilà, ça me ferait flipper. «  Bon.. Très bien. » Disais-je alors que je continuais mes questions. Je pourrais en poser des millier, je suis une grande bavarde ce qui a le don d'en énerver plus d'un, mais là, j'essayais de l'écouter à chaque questions posés. D'ailleurs, je lui demander s'ils n'ont pas été pris la main dans le sac, je ne voudrais pas revivre la même histoire. Le fait qu'il me dise qu'il y a eu que deux incarcérations, ça me rassurer un peu. C'est mieux qu'avoir les flics aux fesses et de devoir toujours se planquer. Quoi qu'il en soit, ça met un peu d'adrénaline, c'est évident. Il me faisait alors comprendre que je devais me plier à ses règles, alors je fronçais un peu les sourcils «  Mh.. J'vais pas faire de gaffe, je sais ce que je fais. Cela dit, je n'aime pas qu'on me menace. Tu peux me faire confiance, je sais que ce n'est que des paroles comme ça, mais je n'ai jamais trahis qui que ce soit, que ça soit dans mon ancien groupe, ou même à mes proches. J'ai toujours été sincère dans mes paroles, et quand j'ai un truc à dire, je le dis. Je ne marche pas autour du pot. Donc, j'espère que si un jour, je te dis non, tu ne vas pas me foutre ton flingue dans la gueule, car je veux ma liberté. Je te mettrais pas dans la merde, mais on ne me contrôle pas. » Disais-je en arquant un sourcil. Mais je voulais lui faire confiance et le croire sur parole. S'il disait savoir gérer les flics, alors ok. C'est un bon point pour lui. Cela dit,  le fait qu'il me prenne pour un flic, non mais c'est aller trop loin. J'en ai marre qu'on me dise ça, même si c'est pour se rassurer. En plus, même si j'aurais été un flic, je ne l'aurais pas dis ouvertement et je sais que certain arrive parfaitement à cacher cette image de flic. «  Bien. Maintenant que tu sais que je ne suis pas flic, plus de sous entendu sur ça. » Lui disais-je en le regardant sérieusement.

Je regardais un peu les photos qu'il y avait dans le portable en hochant la tête lorsqu'il me disait qu'ils avaient de nombreux bâtiments et cela me plaisait beaucoup. Au moins, j'aurais de la matière et je pourrais bosser tranquillement sans que je me prenne la tête. Je posais alors des questions sur son équipe qui étaient assez grande du coup. Je préférais dans le fond, même si ça demande beaucoup plus de sécurité et d'observation. Cela va me rappeler la bonne époque, et j'étais nostalgique là dessus. Je l'écoutais toujours parler, et me parler de son grand père et de ces agents. Je soupirais un peu. «  De toute façon, tant que tu gère bien tes arrières, il n'y a pas besoin de s'inquiéter. Je pense non ? Et tu es assez mâlin pour ne pas laisser de trace. Tu as l'air de savoir ce que tu fais. » Disais-je en le regardant sérieusement.

Puis, je lui disais mes conditions, notamment que je ne travaillerais pas sans Tim, je ne m'attendais pas à ce qu'il dise son prénom. Je le regardais fixement. Décidement, il s'était bien renseigner sur moi, mais le pire, c'est qu'il avait déjà parler à Tim. Il ne m'en avait pas parler..... Cela dit, le fait qu'il ne souhaite pas retourner dans le trafique sans moi, ça ne pouvait que me faire plaisir, cela me montrer qu'il était comme moi, qu'il n'y retournerait pas sans moi. «  Sérieusement ? Tim vous a dit ça ? Bon.... Alors, si ça ne lui causera pas de soucis, c'est ok. Mais laisse moi le temps de lui en parler. Surtout que je l'ai un peu blessé..... Alors, il lui faudra du temps pour qu'il soit à cent pour cent actifs. Mais oui, on vient de conclure un deal. » Avouais-je en laissant mon regard sur lui. «  Vous vous êtes quand même renseigner sur lui j'espère ? Vous savez qui s'est Tim ? » Demandais je sans vraiment préciser qu'il a quand même été dans la police. Même si à ce jour, il ne l'est pas, je ne veux pas qu'il lui arrive des problèmes en apprenant le métier qu'il faisait avant. D'où la raison de ma question un peu vague.

Je lui avais dis toutes mes conditions et je finissais par accepter ce qu'il me disait. Je comprenais qu'il aurait refuser la moitié du bénéfice, mais qui ne tente rien n'a rien. Du coup, j'ai tentais. Cela dit, je ne vais pas baisser les bras maintenant et il verra qu'il ne va pas être déçu de mon travail. Ce n'était pas pour rien que je voulais faire mon propre trafique dans mon coin avant d'aller en prison. Je savais ce que je faisais, même si, à ce jour, je suis plutôt moins sûre de moi et de mes capacités. Je doute de trop. Je saisissais sa carte que je rangeais sans même la lire, dans ma poche. Par la suite, je lui demandais de voir certains membres du groupe. Pour moi, c'est juste un passage obligatoire. Il m'a dit que je pourrais tuer les personnes sur qui je doute, mais je n'en ferais pas. Je ne suis pas une tueuse, ce n'est pas mon rôle. Je n'ai même jamais tuer qui que ce soit, juste blessé, et encore. Avec Tim à mes côtés, c'est lui qui me protéger de toutes ces mauvaises personnes. «  Je te suis. » Disais-je en m'exécutant. Je le suivais jusqu'à ce bâtiment et j'entrais à l'intérieur en sa compagnie. J'arquais un sourcil en voyant la sœur de Di Lazio se battre. Je me demandais qui entre elle et moi gagnerai si on se battait à main nue. Car oui, je sais me battre. «  J'irai leur parler quand ils auront fini de faire mumuse. » Répondais-je en enfonçant mes mains dans mes poches. Je l'écoutais parler, et j'avais l'impression de m'entendre parler. Il était donc dans le domaine depuis assez longtemps. Même peut-être depuis autant d'année que moi. C'est sûrement pour ça qu'il veut faire affaire avec moi. Je souriais en coin, en lui donnant un petit coup d'épaule. «  J'suis dans le domaine depuis plus longtemps que toi mon petit jeuno. Je baigne dans le trafique depuis que j'ai quinze ans. Et je suis sûre que tu es plus jeune que moi, tu as une bouille angélique, sans cheveux blanc. Tu n'as pas encore trente ans. Aller... Je dirais que tu as vingt-sept, vingt-huit ans, un truc de ce genre. Quoi qu'il en soit, je vois qui s'est ce Pablo, il est bien connu ce type. Don Pablo. Qui ne le connaîtrai pas ? Il faudrait être inculte. Cela dit, ça ne m'impressionne pas. Si tu aurais été Pablo, là, oui, je serais impressionnée, mais tu n'étais pas la seule personne à être à ses côtés, je suis persuadée que j'aurais pu faire partie de son groupe aussi, enfin... Tout ça pour dire que même si tu dois avoir beaucoup de capacité, ça ne change pas au fait que je ne te considère comme un trafiquant comme tant d'autre et qu'il me faudra du temps pour que je puisse avoir l'envie de te sauver les miches si tu as des soucis. » Je viens m'adosser contre le mur en laissant mon regard sur lui. En vrai, je ne le quittais pas du regard, je continuais à l'observer. «  Ce que je veux savoir.... Mh.. Pourquoi moi et pas une autre ? Qu'est-ce qui t'a attirer chez moi ? Parce que je n'étais pas la seule dans mon groupe  à être bonne, et qui ont pu s’échapper des flics. Et … Surtout, je suis la plus chiante qui soit. Ce n'est pas parce que tu veux mon mec exclusivement que tu te dois de me prendre j'espère ? » Demandais-je en fronçant un peu les sourcils. Il manquerait plus que ça, qu'on se joue de moi. Puis, quand il me dit son surnom, je pinçais mes lèvres entres elles. Il était sérieux ou s'était une blague ? Putain, j'avais envie de pleurer de rire et d'ailleurs, je me mettais à rire car je m'y attendais vraiment pas à ce surnom. «  Très bien Belle et la Bête, je vais t'apppeler Disney. Sérieusement.... Tu es un amoureux des disney c'est ça ? Ou …. Tu t'es dis, 'aller, je vais faire des dessin animés en plus de faire du trafique'. » Je ricanais un peu en croisant les bras contre mon buste. «  Alller... J'te taquine, fais pas ta tête bizarre. J'vais t'appeler comme tu le veux, j'vais oublier ton Di Lazio là. Je ne suis pas débile. Je sais ce que je fais. Cela dit, moi, je n'ai pas de nom de code ou je ne sais quoi. Je suis de la vieille école. Sammy c'est bien et c'est très suffisant. Oh, et je ne veux pas qu'on me donne des surnoms sans que je l'ai demander, car sinon je vous fais bouffer vos couilles. J'ai pas envie de m'appeler Raiponse moi. Il manquerait plus que ça...... » Je roulais des yeux. «  Bon, et sinon, je commence quand ? T'as des coups de prévus ? »   
☾ anesidora



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ I'M A SPECIAL KIND.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ I'M A SPECIAL KIND.
http://onemoreparadise.tumblr.com/ Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 05/06/2016
›› Commérages : 616
›› Pseudo : Lempika. (Laurine)
›› Célébrité : Matthew amazing Daddario
›› Schizophrénie : Cameron Thomson (Dylan Obrien), Jaxson Hamilton (Jesse Lee Soffer), Shane Hollister (Jack Falahee), Ryan Oakley (Chris Wood), Mia Smith (Ashley Benson), Alec Winterfell (Luke Mitchell), Sebastian Pryce (Cole Sprouse), Lou Perkins (Selena Gomez)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Mer 2 Mai - 17:24 )

LEAVE A LIGHT ON ✻✻✻ «  Mh.. J'vais pas faire de gaffe, je sais ce que je fais. Cela dit, je n'aime pas qu'on me menace. Tu peux me faire confiance, je sais que ce n'est que des paroles comme ça, mais je n'ai jamais trahis qui que ce soit, que ça soit dans mon ancien groupe, ou même à mes proches. J'ai toujours été sincère dans mes paroles, et quand j'ai un truc à dire, je le dis. Je ne marche pas autour du pot. Donc, j'espère que si un jour, je te dis non, tu ne vas pas me foutre ton flingue dans la gueule, car je veux ma liberté. Je te mettrais pas dans la merde, mais on ne me contrôle pas. » Pourquoi est-ce que tout le monde l'imaginait avec un flingue collé à la main. Non. Matthias, il est un peu un pacifiste dans l'âme. Il aime pas tant que ça la violence. Il préfère régler les problème à la façon de el profesor dans la casa de papel, avec des mots, des discussions et des astuces vieilles comme le monde. « Tu sais, il n'y a pas que les flingues comme moyens de pression. J'suis loin d'être un type qui aime tuer. » Il n'a d'ailleurs pas de sang sur les mains. Tuer, c'est loin d'être son dada. Il ne l'a jamais fait. Il laisse les autres le faire. Et encore, c'est jamais vraiment lui qui intime l'ordre de le faire. « Tout dépendra quand tu diras non, mais je pense qu'il y a toujours moyens de discuter sur certains points, quitte à ce que tu ne fasses pas partie de la chose en elle-même. » sa phrase ne semble pas vraiment dire quelque chose mais l'italien se comprends, c'est le principal. « Bien. Maintenant que tu sais que je ne suis pas flic, plus de sous entendu sur ça. » Promis, il ne recommencera pas. Il déteste ce regard noir et lugubre sur son visage. « Plus de sous-entendus. »

« De toute façon, tant que tu gère bien tes arrières, il n'y a pas besoin de s'inquiéter. Je pense non ? Et tu es assez malin pour ne pas laisser de trace. Tu as l'air de savoir ce que tu fais. » En effet, il sait ce qu'il fait. Il acquiesce. « Et tu sembles aussi assez maline pour agir de la même manière que moi. » Ce n'est pas pour rien que l'italien avait craqué sur le CV de la blonde et de son ami policier. Enfin, ex-policier. Ils avaient ce quelque chose qui faisaient que la relation entre leur façon de jouer et celle du brun se ressemblaient. Ils étaient fait pour bosser ensemble. Il en est certain. Matthias se souvient d'ailleurs de son rendez-vous improvisé avec Tim. Ca commence à dater et pourtant, ça reste assez rais dans sa mémoire. Il ne voulait pas travailler sans Sam et Sam semble vouloir et demander la même chose. «  Sérieusement ? Tim vous a dit ça ? Bon.... Alors, si ça ne lui causera pas de soucis, c'est ok. Mais laisse moi le temps de lui en parler. Surtout que je l'ai un peu blessé..... Alors, il lui faudra du temps pour qu'il soit à cent pour cent actifs. Mais oui, on vient de conclure un deal. » Comment ça, blessé ? « Blessé physiquement ? » Genre avec une balle ? Matthias doit-il se méfier de Samantha à ce point là quand elle est en colère ? « Parle-lui rapidement. » qu'il finit par idre. Il a besoin d'eux dans les plus brefs délais. Disons un mois. Environ. « Vous vous êtes quand même renseigner sur lui j'espère ? Vous savez qui s'est Tim ? » Mais enfin, bien-sûr. « Ancien flic à New-York. Quarante-six ans. Il habite au vingt-trois Haywood Hill Residence. » Matthias peut énumérer encore beaucoup d'informations comme cela. Il peut même dire que Sam a été en prison à cause de lui. Mais il a peur de la réaction de la blonde.

«  Je te suis. » Elle avait pas spécialement le choix, de toute façon. Matthias entre dans un entrepôt, lui présente au loin sa sœur et son bras droit. « J'irai leur parler quand ils auront fini de faire mumuse. » Ouais, 'est mieux et préférable. Sofia n'a pas l'air très contente là et Matthias n'est pas certain qu'elle approuve l'idée de se faire déranger quand elle tente de se changer les idées. «  J'suis dans le domaine depuis plus longtemps que toi mon petit jeuno. Je baigne dans le trafique depuis que j'ai quinze ans. Et je suis sûre que tu es plus jeune que moi, tu as une bouille angélique, sans cheveux blanc. Tu n'as pas encore trente ans. Aller... Je dirais que tu as vingt-sept, vingt-huit ans, un truc de ce genre. Quoi qu'il en soit, je vois qui s'est ce Pablo, il est bien connu ce type. Don Pablo. Qui ne le connaîtrai pas ? Il faudrait être inculte. Cela dit, ça ne m'impressionne pas. Si tu aurais été Pablo, là, oui, je serais impressionnée, mais tu n'étais pas la seule personne à être à ses côtés, je suis persuadée que j'aurais pu faire partie de son groupe aussi, enfin... Tout ça pour dire que même si tu dois avoir beaucoup de capacité, ça ne change pas au fait que je ne te considère comme un trafiquant comme tant d'autre et qu'il me faudra du temps pour que je puisse avoir l'envie de te sauver les miches si tu as des soucis. » Mhm. « J'ai l'impression d'entendre ma grand-mère. » C'est loin d'être quelque chose de négatif ce qu'il vient de dire. Justement, c'est même plutôt positif pour elle. Ca veut dire qu'elle a potentiellement assez de cran pour pouvoir le foutre devant la réalité des choses. « Je ne disais pas ça pour t'impressionner, mais pour te dire depuis combien de temps ce trafic existait et comment il a été créé. C'est mon grand-père qui l'a connu, Pablo, pas moi. Moi, j'suis ... J'suis un jeuno comme tu dis. » Un jeuno qui baigne dans ça depuis tellement d'années qu'il ne se voit pas faire autre chose. Même son métier plus basique n'arrive pas à lui procurer pleins de sensation. «  Ce que je veux savoir.... Mh.. Pourquoi moi et pas une autre ? Qu'est-ce qui t'a attirer chez moi ? Parce que je n'étais pas la seule dans mon groupe  à être bonne, et qui ont pu s’échapper des flics. Et … Surtout, je suis la plus chiante qui soit. Ce n'est pas parce que tu veux mon mec exclusivement que tu te dois de me prendre j'espère ? » Il a bien envie de rire ou de lever les yeux au ciel. Non. Il ne prends pas Sam pour avoir Tim et vice-versa. « Je te l'ai dit : j'ai besoin d'un leader pour gérer la partie arme et de tout ce que j'ai pu lire, c'est ton profil qui me correspondait le plus. T'es peut-être encore un peu méfiante et moi aussi, mais je pense qu'on a une façon de penser assez similaire dans le fond. Ce que je ne partageais pas avec les autres. Quant à Tim, je ne le prends pas pour rien non plus. Votre dynamique vous permet d'assurer la protection de l'autre. Un peu comme ma soeur et moi. C'est toujours mieux ça que de devoir choisir quelqu'un parmi la foule pour être son bras droit et de possiblement être trahie. » En tout cas, c'est ainsi qu'il voit la chose. Et il espère que cette explication conviendra à Sam qui ne cesse de rire de son nom de famille paternel. «  Très bien Belle et la Bête, je vais t'appeler Disney. Sérieusement.... Tu es un amoureux des disney c'est ça ? Ou …. Tu t'es dis, 'aller, je vais faire des dessin animés en plus de faire du trafique'. » Il a beau détester son père comme un fou. Il n'apprécie pas trop qu'on ricane sous son nez. Son regard lance des étincelles et ses poings se ferment. « Tu rigoles encore une fois ou fais une remarque et tu prends la porte. » qu'il siffle entre ses dents. « Alller... J'te taquine, fais pas ta tête bizarre. J'vais t'appeler comme tu le veux, j'vais oublier ton Di Lazio là. Je ne suis pas débile. Je sais ce que je fais. Cela dit, moi, je n'ai pas de nom de code ou je ne sais quoi. Je suis de la vieille école. Sammy c'est bien et c'est très suffisant. Oh, et je ne veux pas qu'on me donne des surnoms sans que je l'ai demander, car sinon je vous fais bouffer vos couilles. J'ai pas envie de m'appeler Raiponce moi. Il manquerait plus que ça...... » Le message est pas passé apparemment. « Avant de te permettre de juger, je te ferais dire que c'est le nom de famille de mon père. » Peut-être que ça fera descendre la blonde d'un étage. « J'en ai rien à foutre si tu veux te faire appeler Raiponce ou Godzilla. C'est clair ? » Quand il est pas content, on le sait. « DI LAZIO ! La ferme. » Matthias tourne la tête vers Sofia qui s'est arrêté quelques secondes pour le remettre à sa place lui aussi. « Laisse-là penser ce qu'elle veux. C'est pas Disney qui est écrit sur tes papiers; » Elle a pas tort. Bon. Il ne veux pas se mettre sa sœur jumelle à dos alors il va classer ce dossier. «  Bon, et sinon, je commence quand ? T'as des coups de prévus ? »  Il s'éclaircit la gorge et tape sur un dossier devant lui. « J'ai un gros braquage pour dans un mois de prévu. Y'a les plans, les noms des personnes qui peuvent être prises et tout le reste. » Le brun l'ouvre et s'assoit sur une chaise, l'air nonchalant. « Il se fait en Géorgie. Y'a une caserne qui va recevoir des drones. Il me les faut. » Il peut les revendre pour trois fois leur prix. « Le plus compliqué sera de rentrer dans la base. Tout est contrôlé comme jamais. Par chance, mon hackeur favoris à trouver la petite faille. Il gérera la mission d'ici. » Samantha n'a plus qu'à lire et à se faire son propre avis. « A toi de me dire si tu veux le faire ou non. Je te propose même d'être la cheffe de l'opération, si tu le désires. » Comme ça, elle pourra faire ses preuves. « Ah, et avant que j'oublie. » Il sort un téléphone portable caché dans le bazar de la table. « Y'a les numéros les plus importants enregistré dedans. On ne se joint qu'avec ça, maintenant. » A moins qu'elle refuse et dans ce cas, elle peut prendre la porte. « Si tout te va, je te propose qu'on se retrouve un peu plus tard, genre une semaine ? Comme ça, tu prends connaissance du dossier ici avec certains de mes hommes et tu me donnes ta réponse et celle de Timothy. »
✻✻✻
CODES (c) LITTLE WOLF.


KEEP FIGHTING
Men are complicated, we all know that I wanted it bad but there were so many red flags. Now another one bites the dust, yeah let's be clear, I'll trust no one. You did not break me I'm still fighting for peace. I've got thick skin and an elastic heart.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 78
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( Dim 13 Mai - 20:26 )

>
Leave a light on
feat Matthias/Sammy
Si je m'attendais à ce qu'il évite d'utiliser les armes à feu, je pense que je ne l'aurais pas cru. Généralement, les gangs ils aiment bien les armes car ça permet de tuer et gratuitement. Puis, vu qu'ils ne laissent pas de trace, ils peuvent vite en profiter. En tout cas, j'en ai vu agir de la sorte. Cela dit, je me demande ce qu'il peut faire comme autre méthode pour donner un coup de pression. Parce que bon, s'il s'en prend à Tim, il faut croire que ça va me mettre en colère plus que me faire peur et que du coup, je m'en prendrais à lui de mes propres mains. «  C'est une bonne chose à savoir. Ça nous fait un point commun. Je ne dis pas que je n'ai jamais tuer, attention. Mais si je peux éviter ça, je préfère. Et comme tu dois le savoir, Tim est mon protecteur, donc garde à ceux qui s'en prenne à moi et garde à ceux qui s'en prenne à lui. Nous sommes un duo tous les deux, si l'un touche à l'autre, on devient des monstres. » Je haussais les épaules. «  je préfère prévenir. » Évidemment, je n'avais jamais tuer qui conque, mais je n'allais pas le lui dire. Je passerais pour qui ? Une faible et je ne veux pas passer pour une faible face à ce gars qui veut m'embaucher. Je hochais néanmoins la tête à ses mots. C'est bien de discuter, je commence à bien l’apprécier ce gars en faite. Il a une vision des choses bien différente de mon ancien groupe et j'aime ça. Il ne fonce pas dans le tas, c'est une bonne chose, il ne tue pas pour rien, et j'aime bien. Il monte dans mon estime et dans ma confiance même s'il faudra du temps pour que ça soit une confiance à cent pour cent. «  Très bien, on prendra le temps de discuter. De trouver des solutions si quelques choses ne me plais pas. Ou ne te plais pas, évidement. On a tous une façon de travailler, tu as la tienne, j'ai la mienne, chacun est différents et c'est ce qui fais un groupe, j'ai envie de te dire. » Quoi qu'il en soit, le fait qu'il m'est insulté de flic car oui, pour moi c'est une insulte et mon visage montrait très bien que je n'aimais pas ça. Il comprenait et me promettait qu'il ne recommencera plus. Du coup, mon visage s’adoucit.

Je fronçais les sourcils à ses mots. Maline je le suis, mais est-ce que j'ai encore de la confiance en moi dans ce que je fais, c'est tout autre chose. «  Ouais... Je me suis faite avoir une fois, je ne le serais pas une deuxième fois. » Je pinçais mes lèvres entres elles en soupirant. Trois ans en prison, ce n'était pas les plus belles années de ma vie. J'ai vécu plusieurs choses que je n'aimais pas. Ces femmes là bas, ce sont des vrais pestes, des monstres je dirais même et elles ont réussi à me détruire à petit feu. Je sais que je ne suis plus la femme de New-York, et j'essaie de la retrouver. Quoi qu'il en soit, je lui parlais de Timothy et de ce que je lui ai fais. «  Blessé physiquement ouais. Tu crois quoi ? Il m'a mis en rogne, il m'a menti et trahis, forcément que j'étais très en colère contre lui alors je lui ai mis une balle dans la jambe. Du coup, il est bien ronchon mais c'est bien fais pour lui, bien que je l'aime ce petit con. » Disais-je alors en le regardant. «  Bien... Parce que j'ai pas envie que les autres membres du gang s'en prenne à lui car il a été flic. Y'a que moi qui a le droit de le faire chier avec ça car j'ai mes raisons et que je suis sa copine. D'ailleurs, j'espère que les femmes, s'il y a des femmes, bah, j'espère qu'elles ne sont pas en chaleur car je ne vais pas les laisser s'approcher de lui. »

Quoi qu'il en soit, je suivais le garçon dans ce genre de bâtiment et je tournais mon visage vers lui quand il me dit que je ressemblais à sa grand mère suite à mes paroles. «  J'espère qu'elle est cool ta grand-mère pour être comparé à elle. Enfin pas comparé, mais je me comprend. » Je passais une de mes mains dans mes cheveux avant d'afficher un sourire en coin à ses paroles. Il était réaliste, c'était une bonne chose. Je n'aime pas les gens qui se croit plus fort que tout, ça a le don de m'agacer et quoi qu'il arrive, s'il le devient, je le remettrais sur le droit chemin. Personne n'est parfait, pas même moi. «  Un jeuno qui a du potentiel. Tu iras très loin, ça j'en doute pas une seule seconde. Généralement, les jeunes de ton âge qui font se genre de chose, ils se voilent trop la face. Ils se croient plus fort que tout, les rois au mondes alors qu'ils ne sont rien. Toi tu as du caractère, tu sais ce que tu veux, tu vas droit au but et j'aime bien. J'étais comme toi à ton âge. Alors, si tu ne tombe pas amoureux d'une flic, ou d'un flic, peu importe tes plaisir, tu peux échappé à la case prison, surtout avec moi à tes côtés. » Car bon, mon rôle c'est aussi d'observer ces gens et de voir ce qu'ils clôches chez eux. Je lui demandais quand même pourquoi il me voulait moi et mon Tim et sa réponse me plaisait bien et surtout, je comprenais bien. «  Tu fais les bons choix, c'est très bien. J'aime ta vision des choses encore une fois, je pense qu'on va bien s'entendre tous les deux. » Disais-je alors sincèrement. Cela dit, je me calmais tout de suite quand le gars n'a pas d'humour par rapport à son surnom. Je ne comprenais pas pourquoi mais je ne le referais plus car j'avais l'impression qu'il allait me manger sur le champ. Du coup, je m'excusais assez vite. Et c'est là qu'il m'explique la raison et je me faisais une petite moue confuse. «  Excuse moi. Il fallait le préciser, comprend moi, ça peut être pris en confusion.Mais je ne recommencerais pas.  J'ai compris que ça te mettait en rogne et en plus de ça, ça doit être un hommage à ton père alors je te respecte. » Ajoutais-je avant qu'on soit interpeller par sa sœur. Sacré caractère elle aussi, j'aime bien. Quoi qu'il en soit, on passait au chose sérieuse et il m'expliquait un peu ce qu'il voulait faire. Je m'assied à ses côtés et je posais mon regard sur ce dossier. Il avait l'air très intéressant et dangereux. Tout ce que j'aime et Tim aussi. Je pense qu'on pourrait s'éclater et surtout, prendre enfin plaisir à bosser vraiment. «  L'idée me plais déjà, c'est un bon début. Je vais lire ce que vous avez, mettre en œuvre la mission et préparer un plan pour avoir ces drones. Je suis sûre qu'on peut le faire. » Je viens saisir le portable en posant mon regard sur ce dernier avant de regarder le garçon. «  Je te contacte. On peut se dire à dans une semaine oui, et j'étudie ce dossier avec Tim. J'arriverais à le convaincre à bosser avec nous, donc je pense qu'il n'y aura aucun soucis. » Je me levais et je viens tendre ma main vers Disney. «  Ravis de faire affaire avec toi. Je vais faire en sorte de ne pas te décevoir. »

 
☾ anesidora



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes. -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Leave a light on ✻ SAMMY ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Leave a light on ✻ SAMMY

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Belle Heaven Street :: Harbor Creek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération