Ready for a ride ? - Debby Debilos

 :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Mar 13 Fév - 16:22 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
Sérieusement, qu’est-ce qu’on m’a bien fait chier.
J’ai fait tout mon possible pour retaper cette moto. Je suis content ceci dit, parce que j’ai vu le bout, j’ai vu la fin, j’ai pu refaire une moto qui marche. Cela veut dire que les vingt ans de prison ne m’ont pas fait perdre la main et franchement, je suis soulagé. En même temps, je ne devrais pas être totalement surpris vu que là-bas, entre les grilles, on ne fait pas rien. Au contraire, on a des ateliers, mais ce n’est pas la même chose: on ne met pas les mains dans de la mécanique pure et dure. J’ai aidé à retaper l’électricité, les eaux et des fois, je me suis retrouvé à faire des tâches absolument pas marrantes et qui m’ont même obligé de mettre ma fierté de côté. Là, j’ai réussi à retaper cette belle moto-là, le mec ne s’en servait plus et voulait la jeter. Il l’avait gardée pendant des années à cause de la valeur sentimentale, mais depuis l’accident, il n’a jamais eu le temps de la retaper et elle était assez amochée. Et quand j’ai fini, enfin réussi… Vous savez quelle était la première réaction de mon entourage ? ” T’as pas le permis ?” “Siiii, je l’ai mais…” “Mais quoi…?” “ Fais pas chier.” “ T’as pas le permis donc”

Donc je l’ai repassé, avec facilité en plus. Si on excepte les nouvelles règles de conduite en plus du fait, que j’ai très bien compris et appris à mes dépens: ne jamais téléphoner en route.

Dans tous les cas, plus la peine de penser au passé. Plus la peine de penser au fait que j’ai trainé dans les rues. Tout ce qu’il y a à retenir, c’est que je suis confortablement assis sur la bécane, à brasser l’air, à écouter les grognements et accélérer. Je m’en fous que je rende les gens sourds, ils n’ont pas qu’à être là et à faire chier. Ils savent de base qu’une moto c’est bruyant comme pas possible. M’enfin bref, moi je suis pas atteint, parce que j’ai un casque ! Je m’arrête au feu rouge et me mets à côté d’une cycliste. Elle n’a pas l’air d’être contente ceci dit, parce que ouais, on dirait qu’elle fait la gueule avant que je ne réalise un truc. ” Eh mais.” Une pause, j’ouvre mon casque pour l’observer davantage. ” Debby Debilos !” J’attends qu’elle me remarque avant que je fasse un salut de la main. ” Yo ! Ca faisait un bail ! On n’arrête pas de se croiser par hasard quand même. C’est dingue.” lui fis-je la remarque avant qu’on ne décide de vouloir se garer dans un coin pour ne pas gêner la circulation. Elle c’est facile avec son petit vélo...

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Jeu 15 Fév - 21:46 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Encore une... Une dispute avec mon père. J'en avais marre... Il me prenait vraiment pour une moins que rien. Pourquoi ne voyait-il pas que j'avais des envies ? Des passions ? Notamment pour la cuisine. J'ai toujours aimé ça et il ose toujours critiquer. Toujours à être opposer à moi... Pourquoi fait-il ça ? Qu'est-ce que je lui ai fais ? Et malheureusement.. Je ne pouvais pas en parler avec Jemery. Lui, il était parti je ne sais trop où. Il était parti en vadrouille soit pour le boulot soit pour lui, mais j'aurais aimé qu'il reste en contacte avec moi. Ce n'est pas le cas. Je sens que je vais bouillonnais.. Bon, il y a bien avec Sasha que je peux en parler mais je ne voulais pas l'embêter avec ça, même si... Je sais qu'il me dira que je peux tout lui dire.

Bref.. J'avais pris mon vélo et je roulais. Pour aller où ? Je ne sais pas. Je ne vais pas rentrer maintenant chez Sasha, j'ai juste envie de prendre l'air, me vider l'esprit et me calmer un peu. J'en ai besoin. Sinon... Je vais péter un câble et ce n'est pas une bonne chose je le sais. Je pédalais alors tranquillement prête à partir pour le parc ou peut-être le port, je ne sais pas... Peut-être les deux. Ceux-ci dit, les gens étaient contre moi car ils passaient sous mon nez alors qu'ils me voyaient. Je grognais. J'avais envie de les insulter mais je me retenais. J'étais une fille sage. Et comme toute bonne fille, je respectais le code de la route en m'arrêtant à un feu rouge. Je posais l'un de mes pieds contre le bitume avant d'entendre une voix. Je fronçais les sourcils car bon, qui pourrait venir parler sur la route ? Faudrait être... Débile. Je tournais mon visage avant de reconnaître la personne en question lorsqu'il ouvrait son casque.

Ah bah ça alors... Si je m'attendais à le revoir encore de manière si inattendu, je ne  l'aurais pas cru. C'est comme si on était obligé de se croiser après un petit moment sans s'être vue. Dans tous les cas, la moto qui m'était tomber dessus, elle est bien réparé ! «  Tony ! »  Je décide tout comme lui de me décaler sur la route car c'était le mieux pour discuter quand même. «  ouais.. C'est dingue.. » Je haussais les épaules, avant de sourire un peu. Désolé, là, j'étais pas trop d'humeur si joviale contrairement à lui pour une fois.  «  Je suis contente de te revoir quand même. Tu l'as bien refaite et elle fonctionne dis donc. Tu vas pouvoir me faire faire un tour à de ces jours. J'y pense, faudrait peut-être qu'on s'échange nos numéros non ? Parce qu'au bout d'un moment.... On va arrêter de se croiser par hasard. » Je passais l'une de mes mains dans mes cheveux en pinçant mes lèvres. «  Alors.. Comment vas mon petit vieux préféré ? Tu fais des petites folies avec ta jolie moto ?»
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Ven 16 Fév - 11:05 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
J'aurai jamais cru la recroiser encore par hasard.
Non mais, on n'arrête pas et encore on s'est pas vu depuis un petit bout de temps. La dernière fois qu'on s'est vu, c'est quand nous étions en train de réparer le vélo et ma moto. Et on se retrouve en moto et à vélo en même temps, c'est marrant comme clin d'oeil... M'enfin bref, je me gare sur le côté pour ne pas gêner la circulation et pouvoir discuter tranquillement avec elle. Je la trouve en petite forme tient, c'est .. Pas mon genre à vouloir m'inquiéter auprès des gens, parce que de base j'en ai rien à foutre et plus je suis éloigné des problèmes, mieux je suis. Je souris à sa remarque " Yep. J'ai fait quelques test avant, je n'ai pas réussi du premier coup par contre." Et j'évite de lui raconter les détails comme quoi, je me suis mangé le mur et ce n'est pas dû au fait que je ne me rappelais plus comment conduire une moto eh ! J'hoche silencieusement la tête après avoir ricané sur le fait qu'on devrait échanger nos numéros. Pas con ça, maintenant que j'ai un nouveau téléphone (à l'écran fissuré et ça je dois remercier la Teigne)...! J'aurai pu répondre mais je tique à mon nouveau surnom. Je lui fait une petite tape sur la tête avec un petit sourire en coin. " M'appelle pas comme ça la gamine." Je ne suis pas vieux eh, je n'ai même pas cinquante ans en plus ! Quoique... Je n'en suis quand même pas loin et rien que cette idée ne me plait pas. Urgh, tant qu'on ne la fête pas, tout va bien. " Sinon ouais, je me la pète un peu en pavanant dans la ville ainsi. Par contre toi, t'as une petite tête. T'as fait une nuit blanche avoue...!"

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 18 Fév - 15:20 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Je me levais de mon vélo pour aller l'attacher. Finalement, ma balade va être écourter je pense, puis, ça sera plus pratique pour discuter avec Tony. Puis, il a ce don de me faire penser à autre chose et ce don aussi que je sois bien à ses côtés alors je voulais en profiter un peu. Histoire de rendre ma journée un peu plus joviale. Je savais qu'il pouvait me redonner le sourire, je ne sais pas pourquoi ni comment, il peut faire ce genre de chose mais je ressentais une sorte de bien-être à ses côtés. Il était comme un deuxième père en faite pour moi. Une personne bien plus présente que mon père biologique, alors qu'on ne sait croiser que trois fois... Ouais, c'est étonnant non ? Bon, là, ça fait la quatrième fois et je viens de lui demander son numéro. Comme quoi... Les rencontres peuvent être surprenantes et inattendu. Je souriais un peu en l'imaginant entrain de tester sa moto et de tomber quand ça ne va pas. «  Ah oui ? Pourtant... ça doit être comme le vélo non ? Cela ne doit pas s'oublier tant que ça ? Ceux-ci dit... J'aurais bien voulu te voir à l'oeuvre ! » Je souriais en coin en le regardant avec une sorte de douceur naturelle. «  Mais, ça m'étonne quand même.. Pourquoi tu n'as pas repris la moto avant ? J'veux dire... je suis consciente que tu n'as pas du avoir une vie superbe vu comment je t'ai rencontré mais, tu n'as pas vécu trente ans dehors si ? » Demandais-je curieusement, comme toujours. Cela me désolerais si c'était le cas. Il ne mérite pas un tel chatiment, enfin.. Cela ne doit pas être un monstre quand même.

Je lui ai donner un autre surnom, et cela l'a fait réagir. Je ne pouvais que sourire et lui tirer la langue. «  Bah quoi ? Tu m'appelles bien la gamine, alors je peux très bien t'appeler mon vieux. Mais pour te rassurer, tu es bien conserver pour un vieux.... » Ajoutais-je en passant une de mes mains dans mes cheveux. Je hochais la tête, il avait bien raison d'en profiter un peu. On a qu'une vie après tout ! Autant en profiter au maximum. Ceux-ci dit, il a pu remarquer que je n'étais pas aussi en forme que d'habitude. Enfin, de nos anciennes retrouvailles. Il n'avait pas tort pour le coup... Vraiment pas tort. Je faisais une petite moue en haussant les épaules légèrement. «  Mh... Non, pas vraiment.. » Je grimaçais un peu, bien qu'en vérité, je n'avais pas beaucoup dormi. Je ne sais pas, je me disais que si je ne dormais pas, Jeremy allait revenir, mais visiblement, j'ai eu tort. «  Disons que les raisons ne changent pas, j'en ai marre de ma famille. De mon père en occurrence, encore.. » Je ricanais un peu. «  Et de mon frère. Ouais... J'en ai marre. Ils ne pensent qu'à eux en faite. Ils en ont rien à faire de moi. J'en ai marre d'être prise pour une idiote. Certes, je ne suis qu'une « gamine » de 22 ans, mais je ne suis pas débile. Fin bref... j'vais pas t'embêter une nouvelle fois avec mes soucis familiaux. On s'connait à peine. » Je soupirais un peu. «  tu veux qu'on se fasse un petit truc pour bien se retrouver ? Ou pour passer le temps car tu as visiblement du temps devant toi et moi aussi, alors... Autant s'occuper, tu ne penses pas ? Et cela va me faire penser à autre chose qu'à ces deux petits idiots qui me sert de père et de frère. »
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 18 Fév - 18:18 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
J'arque un sourcil avant de la reprendre un peu avec un petit sourire. " Nan, j'veux dire qu'il y avait des ratés. La chaîne n'avait pas tenu par exemple et donc, c'était parti en couilles." Ouais, la moto dans le stade de prototype et qu'est-ce que j'en ai chié et au final, ça marche super bien maintenant ! Donc voilà, je vais plutôt être content du résultat maintenant, on ne peut pas forcément réussir du premier coup. Cependant, ça n'a pas empêché à la jeune demoiselle de me poser la question. Je la regarde avec un air de lui dire: sérieusement ? Tu me poses cette question là ? Je soupire et reste vague sur ma réponse. "Je n'avais pas les moyens d'avoir une moto pendant des années, mais j'suis resté dehors pendant un an."

" Je t'appelle la gamine parce que tu m'as appelé le vieux. Faut bien que je réplique voyons...!" grognai-je exaspéré avant de lui donner un gentil coup de coude avec un petit sourire. Avant que je lui remarque vite fait sa petite mine qui fait que, bah ouais... Elle n'a pas dû beaucoup dormir au final. Je soupire et la regarde drôlement, un peu réprobateur. " J'espère pour toi que t'as pas été bourrée et été emmerder les pauvres gars qui dorment dehors...!" fis-je en croisant les bras, tout en tenant mon casque à la main. Et les raisons sont toutes autres: sa famille encore. Son père a encore fait le coup et ça l'atteint, ça se voit. Décidément, les gens n'arrivent pas à être fort en ce moment, je trouve que le monde dans cette ville part vraiment en vrille en fait. Je ne comprends pas comment c'est possible. Les raisons dont elle m'évoque me parle assez et j'ai été dans son cas un moment donné. Mon père et mon frère ne pensaient qu'à eux et tout ce qu'ils faisaient, c'était bien de me reprocher, de m'enfoncer et au final j'ai mal fini. Je n'étais qu'un gamin en manque d'attention et qui n'arrêtait pas d'enchainer les conneries au final. " Pourtant, avec tout ce que tu me dis, j'ai l'impression de m'entendre quelques années avant." soupirai-je en même temps qu'elle.

Elle veut se changer les idées, faire un petit truc pour qu'on se retrouve. J'hoche la tête en silence et lui montre le doigt: signe qu'elle devrait attendre et ne bouge pas. J'ouvre le siège de ma moto pour récupérer un truc et le lui tend. " Tient. Attache ton vélo quelque part ici, on y reviendra. J'allais faire un tour vers la plage pour voir la mer, fumer devant et manger un peu. Si ça te dit." Je sais que dans le fond elle dira oui et que nous allons partir dans la minute qui allait suivre.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 4 Mar - 21:34 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Je hochais alors la tête à son explication. Évidemment, la mécanique, j'avais bien vu que c'était complexe. J'ai pu apprendre deux trois trucs avec lui, donc j'en suis plutôt contente mais je sais que j'ai encore beaucoup à apprendre. Peut-être quand j'aurais décider de passer le permis, je m'y intéresserais encore plus. Après, il faut que ce jour arrive, car pour le moment, j'aime bien mon vélo et je sais que j'aurais du mal à m'en défaire. Après... Quand j'aurais essayer ce petit moment en moto avec Tony, ça me fera sûrement changer d'avis, je n'en sais rien. «  Je vois.. Tant que tu n'ai pas entré dans un mur, ça va. Puis, le principal, c'est qu'elle fonctionne bien maintenant ! » Disais-je en souriant avec douceur. Je lui faisais alors un regard désolé. Parfois je suis curieuse et puis, je ne le force pas à me répondre non plus.. Ceux ci dit, ça peut arriver que des gens reste dehors pendant tellement d'année. Je ne le souhaitais pas pour lui. Vraiment pas. Cependant, même un an, je trouve ça beaucoup. Le temps devait passer tellement lentement. J'avais envie de lui demander pourquoi il a du vivre dehors, mais je n'osais pas. Je trouvais ça indiscret et même si j'apprécie sa présence et qu'au bout d'un moment, je me dis que cette relation particulière dura plus longtemps que je ne le pense, je n'oublie pas que ça ne fais pas longtemps que je le connais donc, je sais qu'il ne me répondra pas. «  Un an, c'est quand même dur. Mais, c'est cool que tu puisses avoir cette moto même si ça fait longtemps que tu en as pas eu. Au moins maintenant, tu peux profiter. »

Je souriais un peu plus à ses paroles mais aussi à son geste. «  Ouais, tu n'as pas tort mais j'aime bien t'embêter avec les surnoms, je suis sûre que ça doit te faire chier même si tu ne le montres pas. » Je lui tirais la langue, disant ces mots d'un air taquin. Ceux ci dit, j'avais beau être taquine, ça ne changer pas fait que je n'étais pas en forme. Il l'a un peu remarquer et il faut dire que je ne pouvais pas montrer le contraire. J'ai un visage assez expressif. «  Aahahaha. Non je n'ai pas repris une goûte d'alcool. Tu sais de base, je ne bois pas. La dernière fois c'était... une exception. Et je n'ai embêter personne, promis ! La seule personne que j'embêterais, ça sera toi. » disais-je en posant mon regard sur lui. Je lui expliquer brièvement ce qui s'est passée, mais je ne m'attendais pas à ce qu'il me dise ça. Qu'il me dise qu'il avait vécu la même chose avec sa famille. C'est étonnant que le monde soit petit, mais surtout,je ne pensais pas qu'il me confirait ça. « Tu as vécu la même chose ? » demandais-je alors en pinçant mes lèvres entres elles.

Je l'attendais alors avant de saisir ce qu'il me donne. Je prend mon vélo et je vais l'attacher là où je le pouvais avant de rejoindre le garçon «  Je te préviens encore, je ne suis jamais montrer sur ce genre de machine... alors, on y va doucement au début ! » Disais-je en faisant de gros yeux avant de grimper sur la moto derrière lui. «  Allons se balader au bord de l'eau, ça va être super ! Je pourrais ... te mettre à l'eau.
 » Ajoutais-je en regardant mes mains. «  je les met où ? Fin... Je me tiens comment ? »
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 4 Mar - 22:57 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
Tant que je ne suis pas entré dans un mur.
Je me pince les lèvres et me tais pour une fois. Je ne vais rien dire du tout là-dessus et suffit que je croise son regard pour qu’elle comprenne que … Ouais, hein, je me suis pris le mur en fait. Enfin bref, plus de peur que de mal ! L’important comme elle le dit, c’est que la moto fonctionne bien ! Et en plus, je peux dire fièrement qu’elle est à moi et que je peux me balader partout dans la ville, à casser les oreilles des habitants, c’est assez rigolo en fait. Je souris un peu à la réponse de Debby, ouais… Maintenant, je peux en profiter.

« Pfeu, j’ai vu pire comme surnoms t’sais. » fis-je avec un air qui se voulait totalement détaché en fait. J’hausse les épaules pour appuyer mes dires. Franchement avec ma môme, elle peut pas faire pire qu’elle. Je la voyais tirer la langue et j’évite de lui répondre en retour par une grimace. Enfin bref, je la trouve quand même pas en forme et je lui fais remarquer, même si on se connait pas des masses, rien à foutre, je lui fais quand même remarquer le truc, j’ai essayé de plaisanter avec sa dernière nuit alcoolisée… Une nuit dont je ne suis pas prêt d’oublier en fait. J’hausse les sourcils avec un air de lui dire: tu dois être en train de plaisanter là. Elle ne boit pas une putain de goutte d’alcool elle ?! « Je me sens honoré tient. » fis-je en levant les yeux au ciel, avec un air mi-blasé sur le coup. Ah ouais, je suis la seule personne qu’elle se permet d’embêter. En fait, tout le monde aime m’embêter parce qu’ils aiment ma répartie et mes répliques qui tuent.

Elle me parle de sa famille au final et elle me fait part de ses ressentis, le peu de ce qu’elle m’en dit, je me reconnais quand même et n’hésite pas à lui faire remarquer en fait. Je plisse les yeux et l’air plutôt hésitant.  « Mmmh… Non pas exactement la même chose. Chaque famille est différente, mais c’est un peu la même chanson. Mes parents étaient plus focalisés sur eux-mêmes mais aussi mon grand-frère. De plus mon frère et moi ne pouvions pas nous voir en peinture. Dès que je faisais un choix, il n’hésitait pas à m’enfoncer et à me faire croire que j’étais nul. Qu’au final, de tous mes choix, je n’ai pas été soutenu et pour eux, je restais l’idiot de la famille. C’est sûr que j’irai pas loin en réparant les armoires cassé de mes voisins. » J’hausse les épaules avec un air indifférent. « J’en suis toujours là d’ailleurs. » Mais c’est pas plus mal, avant j’étais sacrément dans la rue et ça m’emmerdait carrément mine de rien.

Donc voilà, on a décidé de se faire une balade à moto. Je la laisse installer son vélo tandis que je prépare ma moto, je me suis installé tranquillement. « Ça marche. Tu verras que t’auras surtout envie d’aller plus vite après quelques secondes. » ricanai-je avant de lever un pouce pour elle. « Chiche, c’est toi qui sera vite à l’eau ceci dit…! » Et j’enchaine vite en attrapant sa main pour la mettre sur ma côte. « Là. J’ai pas encore installé les barres pour se tenir sur les côtés et tes jambes, cale les mieux. » fis-je en poussant un peu son pied. « Ok. Bon. T’es prête ? » Et j’attendais son signal en plus du feu vert pour ensuite démarrer tranquillement et doucement. «  Ceci dit, t’es la première à monter dessus ! » J’avais réservé ça à Harley en fait, mais elle ne le saura pas de suite, enfin, peut-être pas du tout sinon elle allait criser. Mais bon je pourrai prétexter que Debby était là en tant que cobaye… même si je n’ai aucun doute que quelque chose puisse arriver avec elle quoique… « Eh Debilos ! » l’interpellai-je alors qu’on roulait encore, et ce, doucement. « Évite de te pencher ou quoi d’accord ? Parce que si tu me tires sur l’une des côtes, ça va pas être possible ! »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Sam 10 Mar - 8:57 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Son regard voulait tout dire. Je fronçais les sourcils, je lui lançais un regard qui voulait dire «  t'es sérieux là ? Tu t'es pris le mur ? » et je compris vraiment que oui. Je le regardais de haut en bas comme pour vérifier que tout aller bien. Bon visiblement oui, vu qu'il marche, qu'il parle, et qu'il peut conduire sa moto. «  Fais attention la prochaine fois. » disais-je sérieusement. Oui, il se pourrait bien que je m'inquiète pour lui. C'est vraiment étonnant mais j'ai une certaine attache avec lui et ça me ferait chier qu'il lui arrive quelques choses.

Il est toujours détacher quand on parle de surnom, comme si ça ne le déranger pas. Mais au fond de moi, j'espérais que ça soit tout le contraire. Il me taquine, j'en fais de même. Même si je reste une personne assez timide et qui n'en fais pas des tonnes. Quoi qu'il en soit,il a vu que je n'étais pas en forme, et je lui avoue que c'était vrai. Ceux dit, quand on parle d'alcool et qu'il me lance ce regard surpris, je haussais les épaules. «  Ouais, je bois pas, je ne fume pas et en plus je ne mange pas de viande. Je sais, tu vas me dire que je suis un extraterrestre. Mais je ne sais pas, j'aime pas forcément l'alcool, je suis trop protectrice des animaux,  et je trouve que la fumette ne sert pas à grand chose. Après, chacun fait ce qu'il veut de sa vie, je ne juge personne. » Disais-je en haussant les épaules. Il se sent honoré, il a de quoi... ou pas. Peut importe, moi ce que j'aime bien c'est son air blasé. Il me fait rire intérieurement.

Je l'écoutais un peu parler de lui, je crois que c'est bien la première fois que je l'entend me parler vraiment de sa famille. Certes, ce n'était pas énorme mais c'est un bon début. Je pense qu'au fur et à mesure, on finira par apprendre plein de chose l'un de l'autre. C'est ce que je veux dans le fond même si je ne lui dirais pas ouvertement car j'ai bien peur qu'il fuit. Après tout, on ne s'est vu que trois fois. «  Moi je pense qu'ils n'aiment pas le changement et du coup, ils préfèrent rabaisser plutôt que nous aider... S'ils auraient accepter nos choix, pour toi comme pour moi, je suis sûre que nos vies auraient été différente... Moi j'aurais été différente... J'arrête pas de me braquer, je le sais, je reste dans ma bulle et je ne veux pas en ressortir... Et je ne peux l'être qu'encore plus quand on me laisse bien tomber. » Avouais-je en grimaçant un peu. «  Quoi qu'il en soit, tu t'en sors, tu fini par t'en sortir, ça veut dire que tu n'es pas de la merde. Puis, pour le peu que je connaisse de toi, je ne trouve pas que tu en es une...T'es gentil, à l'écoute, et franc. Ce sont de bonne qualité et ceux, même un caractère à la con. »

Je souriais un peu, même si j'avais du mal à croire que je souhaiterais aller plus vite. Après, c'est lui l'expert ! Lorsqu'on parle de la plage, et que je puisse le mettre à l'eau, je riais alors en roulant des yeux. «  Moi ? Nooon, c'est toi qui y sera le premier ! Et tu auras des algues en guises de cheveux, comme ça tu seras une sorte de pieuvre humaine. » Je le laissais guider mes mains jusqu'à lui, je me maintenais alors timidement à lui au début. Je suis toujours comme ça niveau contacte, loin de la Debby bourré qui veut des câlins tout le temps. Je replaçais mes pieds puis je lui disais que c'était bon. «  Je m'en sens honorée ! » Disais-je alors comme pour reprendre ses paroles, mais ce sont des des paroles que je pense vraiment. Surtout qu'il m'avait promis que je ferais un tour avec lui, et cela me prouve aussi qu'il tient ses promesses. Rha... Pas comme mon père. Quand il prenait la route, instinctivement je me resserrais à lui. Ouais parce que sinon, j'allais tomber et pauvre Tony, il s'en voudrais de m'emmener à l'hopital. «  Promis, je vais essayer de ne pas te faire tomber non plus ! » Oui «  non plus » car dans ma tête, je m'étais dis que je n'allais pas tomber.


Quoi qu'il en soit, durant le chemin, j'avais accepter qu'il aille un peu plus vite au fur et à mesure, histoire que je me fasse à l'idée qu'on aille vite et le fait d'y aller en douceur me rassurer. Je posais mon regard un peu partout, il est vrai qu'au début, je stressais beaucoup. Déjà que je grimpe très peu dans les voitures, alors les motos.... C'était bien une première. Cela dit, ce stresse est partie assez vite pour laisser place à du plaisir et à profiter de cet instant. Je regardais les paysages défiler, commençant un peu à détacher mon étreinte sur lui, ou du moins, à déserrer mes bras. J'l'ai peut-être tuer d'étouffement... Mais je ne pense pas, il continu de rouler et de tenir le guidons. Là, encore, je faisais une comparaison avec mon paternel... J'ferais jamais ça avec lui, pas même dans ces voitures. Je ne suis même pas sûre que je sois allée à la plage avec lui... Il est trop dans son boulot. Je faisais une petite moue, tandis que je voyais l'océan. De là, je lui montrais du doigt, comme une petite enfant qui adorer la mer. Ce qui est le cas d'ailleurs... J'adore la plage.

Une fois que nous sommes là bas, et que le moteur est éteint, nous pouvions nous entendre parler. «  C'était cooool ! Et je ne suis pas tombée ! » Disais-je trop fière de moi. Je me touchais pour voir si j'étais toute en morceau. «  et tu n'es pas entré dans le mur, c'est bien. » Disais-je en souriant en coin. Je descendais alors du bolide en remettant mes cheveux en place parce que..... J'avais l'air d'un choux frisé. Mais bon, quand je suis descendu, il est vrzi que j'ai manqué de tomber... Oui bah ma maladresse n'est pas parti dans le voyage.  «  Dis.... J'ai pensé à un truc durant le voyage là... Y'a un truc que j'ai toujours voulu faire, et je me dis que ça peut-être marrant de le faire avec toi.. C'est moi qui offre, mais à mes souvenirs, il y a une écurie dans le coin, et je me dis que ça serait tellement cool de se faire une balade au bord de l'eau à dos de cheval. Genre, on fera la course de qui va le plus vite jusqu'à tel endroit. Ou …. On se trempe juste les pieds si tu as peur. » Disais-je en faisant une moue toute mignonne.
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Lun 12 Mar - 13:56 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
" Mais ... Putain... " fis-je montrant toute ma surprise au fait qu'elle ne mangeait pas de viande, qu'elle ne buvait pas, qu'elle ne fumait pas et en plus de ça, elle ne juge pas les gens. Je fronce les sourcils avec un air de pas trop y croire. " Mais quand même, il t'arrive de faire des exceptions. Ce que je peux comprendre, ça doit être fatiguant de devoir être 'pure' " soupirai-je avant de la pointer du doigt, assez impressionné. " Mais plus sérieusement, respect." Ouais hein, je vais pas lui dire que c'est pas bien ou quoi, c'est son choix et elle fait ce qu'elle veut. Mais franchement, ne pas boire d'alcool, refuser de la bonne viande et ainsi de suite, faut être taré et avoir les couilles pour ça. Ouais, hein, j'étais bien sérieux sur le coup.

Au final, j'ai parlé de ma famille, je crois que c'est même la première fois que je parle autant de moi à Debilos. Ça me surprend dans le fond, mais après tout, faut juste savoir qu'il faut pas qu'elle fasse la même erreur que j'ai faite, elle n'est pas sur le chemin que j'ai pris, mais ça peut virer du jour au lendemain, on sait jamais quoi. J'aime pas trop parler de moi dans le fond, parce que souvent, j'ai cette sensation que c'est jamais approprié ou au pire, que même moi je m'en fous de mon passé. J'hoche la tête à ses paroles et au final à la fin, je finis par lui donner une petite tape sur son épaule avant de laisser pour de bon la main sur l'épaule. " Faut bien avoir un caractère à la con pour s'imposer dans ce monde." fis-je en haussant une épaule avec un petit sourire amusé, façon à moi de la remercier. " Pis écoute, si on te laisse trop tomber, n'hésites pas à venir me chercher." J'hausse les sourcils avec un air un peu innocent. Ouais bah écoutes, ayant été laissé tomber dans le passé, je n'hésiterai pas à ne pas laisser tomber ceux qui sont dans le besoin et clairement, là maintenant, la petite Debby en a besoin. Damn... En plus elle me dit que je suis gentil, c'est déjà un truc qui me met sur le cul.

Alors ouais, peut-être que c'est parce que je suis gentil, un peu con sur les bords, je finis par lui proposer une balade à moto. Chose que nous faisions. Je lui donne des consignes au début, sur comment se tenir tout en arguant qui serait le premier à tomber dans l'eau et je ricane à l'image que j'ai une perruque d'algues. Au final, c'était parti et je savais qu'elle voudrait demander à aller plus vite au fur et à mesure que nous nous éloignions de la ville. J'espèrais dans le fond qu'on n'allait pas tomber, mais au final, je pense que j'ai laissé l'instinct se faire et que tout allait bien. Le stress était là dès le début, mais il a fini par se volatiliser quand nous avions la route rien qu'à nous. On parlait des fois, mais ça ne durait pas longtemps parce qu'elle n'était pas habituée et n'entendait pas dans le casque.

Au final, nous sommes arrivés, je retire juste mon casque et soupire. " Ouais et t'es vivante." avant de lui lancer un regard blasé quand elle me parle du mur. " C'est arrivé une fois, y aura pas une seconde." sauf si je suis bourré bien sûr. Ce qui est loin d'arriver en fait. Très loin même. Je la laisse descendre et retirer le casque, sauf que bien sûr, la moto est trop grande pour ses petites jambes et manque de tomber, voire s'échouer lamentablement sur le sable comme un cachalot. J'éclate de rire en voyant ses cheveux avant qu'elle se recoiffe. Je gare ma moto en plus de ranger les casques, enfin j'étais en train de le faire quand elle me parle d'un truc à faire, alors que je découvre à nouveau les bruits de la plage. " Ah ouais ? Tu penses toi ?" fis-je pour me moquer gentiment d'elle, sans toutefois la regarder puisque j'étais occupé à mettre l'anti-vol, même s'il y a personne dans le coin, on sait jamais...! " J'ai pas peur des chevaux." marmonnai-je avant de réussir au final à attacher la moto. Je me relève et prends mes lunettes de soleil pour les mettre sur le nez, tout en sortant ma cigarette. " Je ne suis jamais monté sur ces bêtes-là, mais je me souviens aussi qu'il y avait une écurie dans le coin. Mais j'ai jamais eu l'occasion de les monter... Quoique... Ouais attends. J'en ai monté, mais c'était quand je vivais à côté d'un ranch et avant de déménager à Cap... J'ai dû tout oublier. Tu t'y connais ? Parce que je suis pas sûr qu'ils vont nous laisser faire si on ne s'y connait absolument rien, même si j'imagine que le cheval, c'est plutôt différent qu'une moto. C'est vivant et ça a des émotions..." À voir son regard, elle me dirait que j'ai peur de ces bêtes, je soupire et lève les yeux au ciel. " Roh, j'ai pas peur de ces bêtes et si tu veux, allez. On y va, on va dire qu'on s'y connait en dada et qu'on a déjà galopé avec eux et toutes ces conneries." Et au final, on marche jusqu'à l'écurie, les pieds dans le sable, les mains dans les poches, en train de fumer la cigarette. J'écoute les vagues au loin et ça me fait du bien dans le fond, respirer l'air frais. " C'est quoi ce que tu fais de ta vie ? J'ai jamais demandé en fait. Genre, c'est le métier que t'voulais faire petite ?" fis-je comme ça pour faire de la conversation en allant à l'écurie.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Jeu 29 Mar - 21:39 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
C'était amusant de le voir surpris. Bon, je crois que je surprend tout le monde. Il faut dire que je suis jeune et le fait de manger sainement c'est rare dans ma génération. Combien de personne m'ont dit que c'était étonnant et qu'ils avaient ce regard surpris et choqué. Moi je ne trouve pas ça surprenant. Je veux dire, pourquoi se saouler à n'en plus s'en souvenir ? Pourquoi se goinfrer de gras juste pour faire comme les autres ? Bon, il m'arrive de boire, mais que pour des occasion. La première fois que Tony m'a vu, certes, j'étais bourrée comme pas possible mais je ne me suis pas contrôler, je me suis lâchée ce jour là et je le regrette un peu. Enfin... Pas vraiment, car j'ai pu le rencontré et je dois avouer que c'est une belle rencontre même si je dois souvent le faire chier ou très peur avec ma maladresse. Cela dit, parfois, je ne ressent pas ce manque, j'aime ma vie comme elle est. «  Ouais, je fais des exceptions. Cela dit, je ne mangerais plus jamais de viande. Je suis trop protectrice envers les animaux. Après, le fait que les gens en mangent, je m'en fiche un peu, chacun à ses opinions là dessus et je suis consciente que certaines personnes ne peuvent pas s'en passer. » Je souriais un peu quand il me donnait son respect. C'était marrant quand même. «  C'est gentil.. Après, c'est un choix de vie, je ne sais pas si je dois être 'admirer' pour ce choix, surtout que je le fais depuis des années maintenant alors c'est comme une habitude. » Disais-je en réfléchissant un peu.

Quoi qu'il en soit, le sujet partait sur la famille de Tony. C'est la première fois qu'il me confit quelque chose alors je ne pouvais qu'être touchée. Cela me prouve que notre amitié est vraiment entrain de se former et j'aimais cette idée. Je remarquais aussi qu'il aimait bien les tapes sur les épaules, ça me faisait sourire. Mais il avait raison, il faut du caractère pour s'imposer. Bon, je n'ai pas un fort caractère pour m'imposer à tout, je suis trop timide envers les gens que je ne connais pas assez ou je me renferme assez vite, mais quand il s'agit de ma famille, j'arrive à dire non. Ce qui est un peu étonnant mais je suis assez fière de moi pour ça. «  Ouais, c'est sûr... Bon, moi je m'impose dans ma famille... Pas dans le monde, ni la société... ça, je ne pourrais pas. Sinon, je serais rouge comme une tomate et je serais que ça serait nulle tout ce que je dirais. » Je haussais les épaules en plissant le nez. Cela dit, le fait qu'il me dise de l'appeler si j'avais besoin de lui, ça me toucher encore plus. Franchement, ce n'est pas mon père qui me dirait ça.... J'aimerais pourtant. En faite, Tony c'est comme mon père de substitution. Même si on ne se voit pas tout le temps, avec lui, je peux discuter tout naturellement, sans gêne et en plus de ça, il m'écoute et comprend mes choix. Que demander de plus ? «  tu veux que je te dise.... » je faisais une pause dans mes dires, histoire de chercher mes mots. «  même si on ne se connait pas beaucoup, je ne sais pas, je fais plein de chose que j'ai toujours voulu faire avec mon père mais que je fais avec toi. Je ne dis pas que tu remplaces mon père, mais... Honnêtement, j'aime beaucoup ce qu'il y a entre nous, ce petit lien qui fait qu'on s'entend bien et qui nous unis malgré tout. Ça me fait du bien.. » Avouais-je en le regardant. J'étais toujours aussi sincère dans mes paroles.

Quoi qu'il en soit, notre retrouvaille ne se termine pas sur ce trottoir. J'avais attaché mon vélo et j'avais grimpé sur la moto de Tony. Une première pour moi alors autant dire que je stresse un peu. Je ne voudrais pas tomber ou alors le gêner dans sa conduite. Il manquerait plus que ça ! Enfin, plus le temps passer sur la moto, mieux je me sentais, et je me laissais guider par mon instinct tout en le laissant parfois tranquille car je ne voulais pas le déconcentrer de la route, tout comme je ne voulais pas me déconcentrer dans mes gestes.

Quand nous arrivons, j'avais aussi retirer mon casque et je souriais en coin à ses mots. «  Heureusement que je suis vivante, sinon ça serait triste et en plus, tu parlerais à un fantôme. » Je ricanais avant de lui parler du mur et du fait qu'il pouvait rentrer dedans. «  Mais.... J'espère bien aussi, faut être prudent avec ce genre de mécanique, parce que …. Tu pourrais devenir une crêpe contre le mur. Et c'est pas bon les crêpes sur les murs. » Je fronçais les sourcils, puis je disais ça, parce que je ne voulais pas qu'il arrive quoi que ce soit à Tony. Je l'aimais bien moi, et je voulais en apprendre encore plus sur lui. Bon, je ne connais pas grand chose, mise à part le fait qu'il vivait dehors pendant un an, qu'il aime la moto, qu'il s'appelle Tony, et qu'il peut avoir deux trois travailles par-ci par-là. Bon, c'est déjà pas mal... en ajoutant en plus le fait qu'il n'a pas eu une famille facile non plus, alors, c'est un bon début. Je pense qu'au fur et à mesure, j'arriverais à en savoir plus sur lui. Il suffit de créer encore plus ce lien de confiance entre nous. Je descendais de la moto, mais bon, je manquais de tomber encore une fois. Cela doit être une habitude pour moi,mais bon la moto était grande quand même et j'ai de petite jambes. Je viens lui tirer la langue quand il me fait cette remarque du fait que je réfléchissais. Oui, je réfléchis monsieur non mais eh ! «  Oui je pense, et je pense très bien ! Je ne suis pas aussi débile que ça non mais eh. » Ronchonnais-je mais de façon amusante. J'étais de loin entrain de lui faire un sermon, je le taquinais surtout. Il me cherche, je le trouve, ça marche comme ça. Ceux ci dit, je lui proposé une balade à cheval... J'adorais ces petites bêtes, mais je n'avais pas monté depuis..... que je suis enfant. Autant dire que je ne m'y connais pas. Il me demandais alors si je m'y connaissais alors je lui lançais un petit regard. « euuh........ » Je haussais les épaules comme si de rien n'était. «  bah... » Je roulais des yeux, je regardais le ciel. Il comprenait... Ouais, il comprenait que j'étais au même niveau que lui. «  ouais, puis ça ne doit pas être si compliqué que ça... On monte, on lui dit d'aller tout droit et c'est bon.... » Je me grattais un peu la tête en pinçant mes lèvres entres elles. Nous marchions alors en direction de l'écurie. Cela faisait du bien d'être à la plage, cela faisait longtemps et entendre le son des vagues claquer contre le sable, c'était tout simplement apaisant. Quand il me parle de mon métier, je hochais positivement la tête. «  Oui... Je me suis battu car mon père ne voulait pas vraiment que je boss tu vois, fin, je t'en avais un peu parler. Depuis toute petite, j'adore faire des gâteaux, de la pâtisserie, ça m'a toujours passionnée. Du coup, j'ai un peu forcer mes parents a accepter que je fasse des études pour que je sois pâtissières. J'ai réussi, j'ai eu mon diplôme avec brio et depuis je travaille dans une boulangerie pour faire les gâteaux et tout ça. Ceux ci dit, je me remet en question... Je n'ai pas énormément de liberté dans la boulangerie, mon chef me dit quoi faire chaque matin, et du coup, je ne peux pas faire mes gâteaux que je veux vraiment... C'est une chose qui me manque beaucoup tu vois... Du coup... Je me dis que faire ma propre boutique, ça serait cool. Mais j'ai trop peur de tout foiré en faisant ça, car je sais que si j'y arrive pas, bah …. j'aurais plus rien. » Je soupirais un peu. L'idée m'angoissait beaucoup, et du coup, je suis un peu perdu sur ça. Je préfère mettre ça de côté, ou garder cette idée en réflexion avant de me lancer vraiment dans ce monde de l'entreprise. «  Et toi ? Tu avais un métier avant d'être à la rue ? » Demandais-je alors avant d'ajouter «  ou tu as toujours eu un métier qui te faisait envie ? »

Nous arrivons à l'écurie et nous demandions alors des prêts pour pouvoir faire une petite balade au bord de l'eau. Évidemment, la fille nous demande si nous avions déjà monté et comme deux grands enfants, nous hochions la tête ensemble. Ils nous croyaient sur parole, de toute façon, je pense qu'ils surveillent un peu ce que font les clients, car la plage reste à côté. Je pense qu'il y a une certaine zone à ne pas dépasser. Quoi qu'il en soit, je laissais ma carte d'identité à l'accueil et payais déjà d'avance avant qu'on nous invite à aller au box pour nous montrer les deux chevaux qu'on va prendre. Il était déjà prêt, alors c'était cool. «  Je te propose qu'on les emmène avec nous et qu'on monte directement sur la plage. » Disais-je en venant passer ma main sur la crinière d'un des chevaux qui était noir et blanc. Quand Tony acceptait, on partait en direction de la plage, avant qu'on décide de monter enfin dessus. Oui car bon, on avait quand même hésiter au début. Mais j'ai décidé de commencer et de monter avec l'aide de Tony. Une fois dessus, je prenais les rennes pour essayer de guider le cheval, mais en faite.. J'ai du faire une mauvaise manips car le cheval commençait à partir au gallo sur le long de la mer, éclaboussant tout autour de nous et moi, essayant de me maintenir comme je le pouvais. «  Mais.... ! Maiiiiis ! Stooooooop ! » Criais-je bien surprise. «  Meeeeeeeerde! Tonyyyyyy ! Je fais quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ?» J'essayais de faire ralentir le cheval mais je ne savais pas comment faire.
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Ven 30 Mar - 18:54 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
« Ouais, non mais respect parce que c’est pas simple de vivre sans, surtout dans mon cas. J’aime trop la viande, l’alcool, la cigarette pour abandonner quoi. J’approuve pas non plus la cruauté faites aux animaux, mais… Ouais. » fis-je dans un petit soupir alors que je passais la main dans mes cheveux pour me gratter, je ne sais pas trop quoi dire face à ça. Mais tout ce que je sais, c’est que la demoiselle quand elle fait des exceptions, elle y va à fond. Il est impossible à l’oublier quand elle est ivre, c’était franchement quelque chose et c’en est à mourir de rire. Enfin, on finit vite par parler d’autre chose et c’est un sujet de conversation à laquelle je m’attendais le moins: ma famille. Je me sens pas dérangé de devoir en parler, je me sens surtout en confiance et c’est cool. Enfin, ça n’arrive pas à tout le monde en fait et Debby fait parti de l’exception. « Pfff. N’importe quoi. C’est pas nul ce que tu dis eh. » soupirai-je en levant les yeux au ciel. « Bon, ça, que tu dises que tu saurais que ce serait nul ce que tu disais, c’est du n’importe quoi. C’est même la première connerie que j’entends dire. » Si on excepte le côté Debby la bourrée bien sûr. Enfin, c’est chiant quand même qu’elle en soit à un manque de confiance flagrant, faut faire quelque chose ouais et la seule chose que je peux faire, c’est lui dire que je serai là si elle a l’impression qu’on la laisse trop tomber quoi. Je fronce un peu les sourcils et réalise la place que je prends pour la petite demoiselle. Aïe. Je remplace son père… Mais comme elle a dû lire dans mes pensées, elle me rassure que je ne le remplace pas, c’est sûr et y a intérêt surtout oui. Je souris un peu. « Ravi de savoir que je suis un peu le genre de papa de substitution. » Et sur ces mots, je passe la main dans ses cheveux et la décoiffe un peu avant de ricaner un peu. Je trouve que les gestes sont plus forts que les mots et encore, je ne sais pas comment exprimer mes sentiments envers une personne.

Après une balade à moto, nous sommes arrivé à la plage. On parle du fait que nous sommes vivants, surtout elle qui se serait considéré comme un fantôme et moi … Une crêpe. « Non mais je t’emmerde l’autre. » fis-je faussement vexé par cette comparaison de merde. Mais en même temps, ça se comprend, j’aurai bien été aplati comme une crêpe en effet. Je plaisante sur le fait qu’elle pense, qu’elle soit capable de penser et je ricane à sa réplique. « Alors pourquoi je t’appelle Debby Debilos moi hein ? C’est que t’es quand même débile ! » bien sûr que je plaisante, je ne pouvais pas passer à côté de cette blague parce que voilà… Debby Debilos, c’est elle et c’est même l’histoire de notre première rencontre qui aura plus ou moins bousculé dans notre train train ennuyeux dans la vie.

Au final, elle me balance une proposition qui me fait bizarre, parce qu’en fait, je ne m’y attendais pas. Monter un cheval… Je lui demande si elle s’y connaît. Elle a putain d’intérêt ouais, parce que merde quoi, si elle me pose la question, c’est qu’elle doit monter régulièrement. J’observe ses réactions et grimace un peu. « Pas très convaincant… » Elle hausse les épaules comme si rien n’était. J’hoche la tête. « Mais encore…? Tu peux dire que t’as jamais monté le cheval hein, je me moquerai pas. » et j’ai pas tenu la promesse que je me suis moqué immédiatement, plus par nervosité quand elle parle de comment on monte un cheval. Je me penchais en arrière avant de me reprendre et lui dire. « Non mais Debilos. Ces bêtes ont des émotions, ils décident aussi un peu…! Tu verras comment ça va être. » Et au final, on accepte d’y aller et je sais pas comment ça va se dérouler, mais mon petit doigt me dit que ça va être un putain de moment mémorable et à en mourir de rire. Je l’écoute me répondre à la question sur ce qu’elle voulait faire de sa vie. J’hoche la tête impressionné avant de compatir. « Ouais… C’est chaud… Mais c’est le monde du travail Debby. On ne peut pas toujours faire ce qu’on veut, on n’aura pas de liberté qu’on rêve d’avoir peu importe où on va. » Et j’en sais quelque chose. « Mais après, c’est sûr que tu n’auras plus rien et que tu rates tout si tu te mets à penser comme ça. Tout le monde a peur de foirer, même les plus grandes entreprises. Ils prennent les risques et ils y vont de devant. Si tu ne sais pas t’imposer dans le monde, en dehors de chez ta famille, ça risque d’être dur. » Je ne mâche pas totalement mes mots, mais j’évite de la secouer davantage et encore, je m’attendais pas à ce qu’elle me pose la question en retour. J’ai immédiatement eu une réaction qui m’est bien propre: je fais le mec dépassé. « J’étais mécanicien, mais je suis plus trop à jour, j’ai à peine repris la mécanique après vingt et un ans… Mais je faisais des travaux chez les gens par ici et par là pour gratter un peu d’argent. Mais je n’étais pas le gars qui avait beaucoup d’ambitions dans la vie. Je ne savais pas ce que je foutais là en fait. Alors je me contentais juste d’exister et faire chier le monde. »

Je laisse Debby s’occuper du règlement, qu’on nous choisisse les chevaux et ils étaient déjà prêt. On avait affirmé comme des cons qu’on savait les monter et que tout allait bien à priori. On a décidé de partir à la plage avec les chevaux et j’avais depuis tout le début un petit sourire aux lèvres tellement cette situation me fait grave marrer. Je m’y attendais pas à ce que ma journée se termine comme ça. J’avais un cheval à la robe bai, quoique non Alezan ? Je sais plus, je me rappelle plus du vocabulaire de toute manière. J’aide Debby à monter parce qu’elle est plus petite et avait du mal à mettre le pied sur l’étrier, je tenais le cheval par les rênes, sauf que… J’ai rien compris à ce qui s’est passé. Elle est partie direct au galop, tout en m’éclaboussant. « EH ! » Merde ! S’est passé quoi vraiment ?! Pas le temps de réfléchir. «  TIRE SUR LES RÊNES ET PENCHE TOI EN ARRIÈRE ! » Elle s’est mis les pieds dans les étriers quand même ?! Je vois rien. Merde, j’ai pas mes lunettes en plus. Je décide au final de m’activer et regarde le cheval. « Toi, tu galopes pas comme ton compagnon ok ? » fis-je en le désignant du doigt avant de tenter de le monter avant de voir que la selle finit par se retourner tout seul. Rah merde, son ventre s’est dégonflé ! Je remets la selle comme il faut et je regarde vite pour la resserrer. Ensuite je monte et je vois plus vraiment Debby qui est super loin. Je donne un coup de talon et c’est parti au pas. « Non mais tu peux galoper là! » fis-je en donnant un autre coup, mais ça part pas encore. Rah merde. Je donne des coups et au final, le cheval est parti au galop. « Wow… Wooow… Wowowowowowoooooh » ça part trop vite et au départ, j’ai cru que j’allais tomber, mais je me démerde pas trop mal, comprenant que le cheval c’était comme la bicyclette puisque les cours de quand j’étais gosse me sont revenus. Je m’étais très vite mis en confiance avec le cheval. Je fonce pour essayer de rattraper Debby mais elle est toujours aussi rapide et je ne remarque pas qu’on s’approche un peu de la mer. « Debby ! TIRE SUR LES RENES ! » Elle n’arrive pas à les attraper apparemment ou elle les tire vraiment, je n’en sais rien. Mon cheval finit par la rattraper. J’étais plus calme qu’elle, c’est sûr. « Debby ! Mets les pieds sur les étriers ! Laisse toi aller sur la selle, ne te crispe pas ça te fera mal ! Et tient les rênes comme ça ! » fis-je en lui montrant comment je me débrouillais, la main qui tient fermement les rênes en même temps un bout de la crinière du cheval. « Et reste calme ! » Et ça durait quelques minutes avant qu’on arrive à calmer la bête nerveuse que la jeune femme montait et on ralentissait le rythme jusqu’au trot puis au pas. Je lâche un très long soupir déjà fatigué tout d’un coup. « Putain, toi et le cheval, c’est pas ton truc… »
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 1 Avr - 19:29 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
On passait vite le sujet de la nourriture, déjà parce que ça va me donner faim ( non pas de viande mais de mes petits légumes, salades, et tout autres choses qui peuvent être bon. Puis, même si je comprenais que le fait que c'est malheureux que les animaux soit maltraiter, malheureusement, quoi qu'on fasse, des gens continueront à acheter le moins cher et l'industriel parce qu'ils n'ont pas forcément le choix. C'est la vie quoi. Enfin bon, on dérivait sur la famille et c'était tout naturellement que je pouvais me confier à lui. Il a pu remarquer que j'avais un manque de confiance en moi, de toute façon, je n'ai pas à le cacher, je sais que je ne peux pas le cacher. Tout le monde me le dit en plus, donc bon. Ceux ci dit, les paroles de Tony me faisait un peu réagir. Ca doit être le seul à dire des choses comme ça, aussi directement. Peut-être que j'en ai besoin. «  Pourquoi tu dis ça ? Je veux dire, je suis d'accord que ça peut-être débile que je pense ça, mais c'est ce qu'on m'a fait pensé en faite... Quoi que je dise, parfois, même souvent, on se moque ou n'écoute pas ce que je dis, alors, j'en ai conclu que c'était de la merde tu vois. » Avouais-je en fronçant un peu les sourcils. Je lui disais quand même que ce que je ressentais envers lui et que j'appréciais passer du temps avec lui. Et le fait qu'il 'accepte' sans vraiment le dire qu'il soit comme un père pour moi, ça me faisait plaisir. Honnêtement, j'avais envie de le prendre dans mes bras. D'ailleurs, c'est ce que je fais. Je viens me blottir dans ses bras une petite minute lorsqu'il passe sa main dans mes cheveux. «  Merci de me dire ça... Et je suis plutôt contente que tu sois mon papa de substitution. » Je me mettais sur la pointe des pieds car bon, il est grand quand même et je dépose un doux baisé contre sa joue barbue. Après quoi, je me détachais pour qu'on prenne la moto.

Une fois sur la plage, je riais un peu quand il m'insulte gentiment. «  L'autre elle a un prénom non mais. » Je souriais en coin en roulant des yeux. Quoi qu'il en soit, il m'embêtais avec mon surnom et le fait que je sois « débile » même si je me doutais qu'il ne pensait pas à ce qu'il disait, il me taquinait surtout, du moins, c'est ce que je pense. Enfin bon, on passait vite outre à ce sujet car je lui propose une balade en chevaux. Est-ce une bonne idée ? On le verra dans quelques minutes quand on les aura en main. Il me demandait si je m'y connaissais et j'avoue que je ne répondais pas clairement à ses paroles. «  Oui bon... Je l'avoue... Je ne m'y connais pas forcément à cent pour cent....Je suis déjà montée, mais il y a trop longtemps pour que je m'en souvienne en faite.... » Je regardais en l'air comme si de rien n'était. «  Il faut positivé Tony, ouais, positivé, tu vas voir, on va bien gérer les choses. J'en suis sûre. » Je souriais en grand, voulant croire en nous et qu'on va bien réussir à contrôler les animaux. Durant le chemin, on parlait de mon métier et de mes projets, et honnêtement, là encore, c'est ce que je voulais entendre. Que tout n'est pas simple. J'en ai marre d'entendre les gens me dire que c'est bon, je peux y arriver, qu'il n'y a pas de difficulté ni rien. Tony est vraiment différent, j'ai la sensation qu'il me comprend et me cerne parfaitement. «  Je sais mais je pense que je suis trop jeune pour me lancer dans un gros projet comme ça, surtout toute seule. Je préfère attendre un peu, histoire d'avoir mon logement à moi, d'être stable et que j'ai un peu plus confiance en moi... » Je mordillais ma lèvre inférieure en le regardant. Mais moi aussi j'étais curieuse et je voulais savoir ce qu'il faisait avant. Histoire d'en savoir plus sur lui. Cela dit, un détail me faisait faire une grimace sur mon visage. Je suis un peu perdue là. Comment ça il vient juste de reprendre la mécanique après vingt et un an ? Je pensais qu'il était à la rue pendant un an. J'ai mal compris ? Je passais ma main sur ma nuque en le regardant d'un air perplexe. «  Tony...? » Je me coupais pour chercher mes mots et essayer de comprendre un peu. «  Tu as fais quoi pendant vingt et un an alors ? Cela dit, c'est amusant quand même que tu sois du genre à t'en foutre du monde. Enfin je veux dire, tu faisais quoi pour faire chier le monde ? » Demandais-je alors curieusement.

Enfin bon, nous avions nos chevaux et du coup, je montais à cheval avec l'aide de Tony. Car bon, c'était une bonne blague la façon dont je suis montée. Au début, j'avais essayer de grimper toute seule, mais je glissais sur le côté, et je ne parvenais pas à mettre ma jambe de l'autre côté. Autant dire qu'on pourrait me prendre pour un clown. Tony décide de m'aider et j'en étais bien contente. Ouais, même très contente. Cela dit, je pense que j'ai dû donner un coup de trop avec mon pied car mon cheval partait au galop. J'ai pris peur et je tenais les renes comme je le pouvais. Tony m'était du temps à venir en plus et j'ignorais où le cheval m'emmener. «  TONYYYYYYYYYYY ! » Criais-je en commençant à m'angoisser. J'entendais Tony me dire de tirer dessus. Je tire une fois, mais ça ne fait rien du tout. Puis il me parle d'étrier quand il est enfin à mes côtés. Ouf, il m'a rattraper.  Mais...c'est quoi ça, les étrier ? Je lui lançais un regard perdue et inquiet.  Quand je compris ce que c'était, je plaçais correctement mes pieds, et j'essaie de me détendre en tirant de nouveau sur les rênes tout en mimant un peu Tony. Le cheval commence à se calmait et au fur et à mesure, il revient au pas. Je me laissais aller et poser ma tête sur son cou en soupirant de soulagement. «  tu vas me tuer toi, le cheval... » Murmurais-je avant de me redresser et de rire un peu aux paroles de Tony. «  Ou c'est le cheval qui ne voulait pas de moi... » Murmurais-je en reprenant mon calme. «  Merci.. parce que sans toi, je ne sais pas comment j'aurais fais, je serais certainement tombée. » Je haussais les épaules en allant vers la mer histoire de profiter de la vue. «  Toi, tu t'y connais mieux que moi en tout cas. Toi qui disais que tu n'étais pas doué... Tu caches bien ton jeu. » Bon, je ne l'avais pas vu au début, j'étais trop stressée dans la course que j'ai faite. «  Mais j'avoue que c'était marrant. Quoi que.. Il faut que j'arrête de te stresser, tu dois me porter la poise. A chaque fois que je suis en ta compagnie, il se passe des trucs de fou, tu ne trouves pas ? » Je gardais les rênes en mains car j'avais bien trop peur de tomber. Le cheval vient à s'arrêter et ça me faisait un peu de bien. «  Est-ce que tu veux qu'on descende pour souffler et qu'on se pose devant la mer ? Car j'ai toujours prévu de te mettre des algues sur la tête...... Je ne vais pas te proposer de faire la course, car on a déjà assez donner je crois.  »
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 1 Avr - 21:42 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
« Je refuse que tu penses ce que tu dis, c’est de la merde. Faut pas te laisser influencer les autres et te faire devenir la personne que tu n’es pas Debby. » fis-je bien sérieux, tout d’un coup, je réalise que je ressors trop mon côté paternel et ça, je m’y attendais, mais alors là pas du tout. Elle m’en fait la remarque en plus. Je confirme sa remarque, je le dis tout haut d’ailleurs avant d’être un peu surpris au départ de son geste qu’elle à vouloir me prendre dans ses bras et au final, je souris. Je l’entoure de mes grands bras avant de passer la main dans ses cheveux avec un petit sourire amusé. Et décidément, je ne suis pas au bout de la surprise avec un bisou sur la joue. Je la regarde avec un semblant d’affection, faut croire que j’aime bien cette fille.

Ou presque. Enfin, pas presque, mais presque quoi. Parce que bon… Elle en a de ces idées quand elle parle de vouloir monter un cheval et le fait qu’elle n’a pas d’expérience ne m’aide pas à rassurer et encore moins à relativiser…! « Oui oui… Je vais rester positif… Moi aussi j’ai fait du cheval petit, après tout, c’était même obligé… On vivait à côté d’un ranch… » marmonnai-je dans ma barbe avant de se mettre en chemin pour aller à l’écurie, prendre les chevaux… Mais sur le chemin, on parle du projet professionnel de Debby. Elle a peur de ne pas y arriver, en même temps y a de quoi, le monde professionnel ne fait pas de cadeau: ça n’a jamais été facile pour tout le monde, encore moins pour moi. « Ouais déjà. Faut que t’ai un logement, c’est la priorité number two. Parce que la priorité numéro une, c’est de reprendre confiance en toi. » ricanai-je avant de la pousse gentiment avec mon bras et mon épaule. Par contre, le fait qu’elle me demande ce que j’ai fait dans le passé, je m’y étais moins attendu et du coup, je me suis un peu retrouvé con à ne pas trop savoir répondre que j’ai balancé le détail tranquille. Je grimace un peu, pas à l’aise avec le détail que je doive maintenant expliquer, j’hausse les épaules avec un air pas si à l’aise que ça. « Du jardinage, réparer les étagères… Réparer les conduits électriques et me faire électrocuter… » fis-je sans forcément mentir, parce que c’est ce que j’ai vraiment fait durant les vingt ans, surtout la réparation des conduits électriques. On se débrouille totalement par nous même en fait. « Et pour faire chier le monde, je les électrocutais. Surtout ceux qui m’ont bien fait chier. Des fois, j’ai souhaité que le courant soit vraiment fort pour qu’ils ne se réveillent pas parce qu’il y a de ces vrais bâtards dans ce monde. » Et je pense que ça a suffit pour instaurer le silence entre nous deux, on ne se dit plus rien jusqu’à qu’on aille trouver les chevaux.

C’était censé de bien se passer. Mais c’est pas le cas. Avec nous deux, rien ne se passe comme prévu (tout comme chez les joueuses avec l’histoire du PQ) et voilà. Debby elle a failli mourir si elle était carrément tombé du cheval. On a finalement réussi à calmer le cheval de Debby et faut croire que c’était une sacré aventure. J’éclate de rire à la réaction de Debby, c’était tellement drôle en fin de compte et ça fait une histoire de plus à raconter. « Tu serais tombée dans l’espoir que ça fera arrêter tout ça. Mais la chute est souvent une mauvaise idée. » Surtout dans le sable, on sait jamais ce qu’il y a, surtout des cailloux cachés…! Je soupire et la suis dans la direction à la mer. Je pouffe de rire. « Oh tu m’as pas vu comment je me suis démerdé au début…! » Une pause et je croise son regard. « La selle n’était pas bien sanglée, elle s’est retournée toute seule, et je n’arrivais pas à galoper, il faisait à peine le pas ce cheval. Et j’ai failli tomber de travers avant de me rappeler comment on faisait au final. » fis-je alors que je continue à expliquer comment il fallait galoper en fait. Puis au final, on se marre encore et encore. « Il m’arrive toujours des trucs de fou… J’ai été même… Ouais… Allez je vais raconter ça. J’ai été enfermé dans un cimetière… » Et je raconte ma mésaventure avec Tina, comment on a finit par être dans une tombe et pour une fois, c’était pas de ma faute, c’était elle qui était tombé et qui m’a embarqué dans cette folle aventure sans pour autant préciser comment ça s’est terminé maintenant qu’on était arrivé devant la mer. Je souris à sa proposition et j’hoche la tête. Sur ce geste, je descends tranquillement et tient le cheval par les rênes alors qu’on marchait tranquillement. Puis on a fini par les laisser tranquille maintenant qu’on était près de la mer, ils avaient tenu à tremper leurs sabots dans l’eau. Je regarde Debby et … En fait, je la surveille surtout. Au final, j’ai fini par enlever les chaussures parce que j’ai eu envie de mettre les pieds dans l’eau. « Tu sais Debby… » soupirai-je un peu mal à l’aise. « S’il y a un truc à savoir sur moi. C’est que je ne suis pas le genre de type assez sympathique. Je ne suis pas ce que tu crois, le mec avec de bon conseils. Le sage quoi. Je suis un mec qui a fait pas mal d’erreurs stupides. Et ces erreurs-là m’ont mené directement à vingt ans de prison. Ça va bientôt faire deux ans que j’en suis sorti. Fallait que tu le saches.» fis-je pour au final trouver son regard avec un air sérieux. Je remonte un peu le pantalon Et ben putain. Je pensais que ce serait difficile d’en parler, mais c’était plus simple, c’était vraiment comme lâcher un pet (dédicace à la joueuse). Je soupire et finis par me redresser pour me relever et aller poser les pieds dans l’eau.
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Mer 4 Avr - 13:53 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Je lui avais fais un câlin. Ouais un câlin. Je ne m'y attendais pas forcément, mais j'en avais eu envie et ses paroles m'avaient touchés. Je ne pouvais réagir autrement en faite. Je viens contre lui, je le serrais doucement en fermant les yeux. Mon visage s'était calé contre son buste. Je me sentais vraiment petite à ses côtés mais peut importe. Sa présence me réconfortée, et je viens déposer un doux baisé contre sa joue. Bon, d'habitude je ne fais pas d'attention aussi rapprocher envers des personnes que je ne connais pas beaucoup, mais je ne sais pas, j'avais l'impression de le connaître depuis toujours, c'est un peu étonnant comme sensation. Puis, je suis à l'aise avec lui. Puis, il est du genre à me pousser aussi, à que je sorte la personne que je suis vraiment. C'est une chose que j'avais besoin.

Bref, je lui proposais une balade, et j'apprend une nouvelle chose sur lui. Il a vécu certainement au Texas où quelque chose comme ça, car pour moi, les ranchs, il y en a beaucoup plus dans ceux lieux. Je l'imaginais maintenant avec un chapeau et des bottes. C'était assez amusant en faite. J'en souriais en coin. Le fait qu'il dise que je dois retrouver confiance en moi, bah... Je savais qu'il avait raison en faite. Mon patron me l'avait déjà dis, et il m'a envoyer dans un sorte de club pour aider les personnes comme moi. Je suis tombée sur Helena et ….. C'était une femme qui était mon opposée totale. Je ne suis pas sûre à cent pour cent que ça fonctionne le truc de mon patron. Je lâchais un petit «  Eh ! » Quand il me pousse gentiment. «  Ouais... Peut-être, mais ça ne se fait pas comme ça, je le sais... ça va prendre des mois entiers, si ça fonctionne évidemment. Alors, je pense que je le logement je vais le trouver avant de trouver la confiance. » Je le regardais un petit air perdue. Je reprenais la discutions sur lui ( oui je veux en savoir plus sur lui, rho. ) Je l'écoutais avec grande attention, avant de ricaner un peu. C'est qu'il est sauvage le petit Tony. «  Sadique va. Tu ne vas pas électrocuté hun j'espère ? »

Nous finissions avec nos chevaux. Je pensais que ça allait bien se passer, mais visiblement pas. Merde alors. J'ai fais quoi comme connerie ? Lorsque Tony se m'y à rire une fois que la situation est calmée, je lui tirais la langue telle une enfant avant de joindre son rire contagieux. «  Ouais, non, je ne veux pas imaginer la chute que j'aurais pu faire ! » Nous avancions vers la mer tout en l'écoutant me racontant comme il a galéré au début, je riais alors en l'imaginant de nouveau. «  Nous sommes pas possible... » Murmurais-je amusée. Quand il me parle de sa mésaventure au cimetière, je riais, amusée par tout ça. Le pauvre, il en rencontre des choses de fou. Maintenant, il aura une autre histoire à raconter avec moi. Quand on descend du cheval, je fini par le laisser faire ce qu'il veut. Je suis pour la liberté des animaux, du coup, je me dis qu'ils ne vont pas fuir. J'espérais, car il faudra qu'on cours assez vite pour essayer de les rattraper. Chose qui serait dur je pense. Je rejoins Tony pour retirer mes chaussures que je jetais sur le sable et je viens tremper mes pieds. L'eau était fraîche mais ça faisait du bien. «  Si un crabe me pince, je cris, je te préviens... » Disais-je en faisant une petite moue, avant d'être sérieuse car il avait l'ai de vouloir me dire quelque chose sérieux. Quand il m'avoue qu'il a été en prison, je me retrouvais sur le cul. Ouais, littéralement car une vague, une bonne vague que je n'avais vu venir m'a éclabousser de la tête au pied et fait perdre l'équilibre. Mais je me redressais en passant mes mains sur mon visage. Tony l'avait échapper vu qu'il était entrain de retirer ses chaussures encore et que moi, je m'étais avancer un peu trop dans l'eau ; «  On s'moque pas ! » Disais-je en faisant de gros yeux, avant de rire un peu et de revenir sérieuse. Cela dit, je comprenais mieux les vingt-et-un an à ne pas faire un vrai métier. C'était vraiment plus clair, et le fait qu'il soit à la rue aussi, bon diiieu.... Mais tout s'explique ! Tout devient claire dans ma tête. «  Tony... On fait tous des erreurs dans la vie. Tous sans exceptions. Mais... Je vais être honnête avec toi. Tu peux avoir fais je ne sais combien d'année de prison, mon avis sur toi ne changera pas. Tu sais pourquoi ? … Parce que je sais que je n'ai pas un monstre à mes côtés. Je doute fort que tu te joue de moi, ou que tu sois un psychopathe voire un pervers. Si je ne pense pas ça de toi, c'est parce que tu ne me l'aurais pas dis. Et... Si tu es un homme de bon conseil, gentil, et attentionné. Tu veux peut-être pas te l'avouer mais tu l'es. Si tu serais pas ce garçon, tu ne m'aurais pas aider pour mon vélo, tu ne m'aurais pas garder à tes côtés pour notre premier rencontre, tu ne m'aurais pas proposer cette balade... Et tu m'aurais repousser pour le câlin. Je ne sais pas ce que tu as fais pour aller en prison, mais ce que je sais, c'est que je n'ai pas peur de toi. Mon regard sur toi, ne changera pas une seule seconde. Je vis au jour le jour, je ne vis pas dans le passé. » Je lui souriais sincèrement, contente qu'il m'est avouer un secret plutôt important sur lui. Je doute qu'il doit le crier sur tous les toits.

Je posais ensuite mon regard sur moi, en faisant une moue. «  Bon..... Sinon, je fais comment moi ? Je suis toute mouillée. » Je viens l'éclabousser avec mon pied. «  tu devrais être mouillé toi aussi. » Disais-je en riant doucement.
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Ven 13 Avr - 14:22 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
« Encore pour trouver un logement, faut avoir de l’argent et pour avoir de l’argent faut avoir du boulot et pour avoir du boulot qui paye bien, faut s’affirmer et pour s’affirmeeeeer… » fis-je d’une traite tout en ralentissant à la fin, avec les yeux ronds et un petit sourire au coin. « Eh bien, il faut avoir confiance en soi ! » C’est logique quoi ! C’est même comme ça qu’il faut fonctionner, c’est la façon dont nous sommes qui va nous aider à avoir un appartement, c’est sûr que pour ma part, je suis assez difficile. Je préfère largement squatter chez des amis que d’avoir un appartement de merde, même si ce serait mon chez moi et que ça m’aiderait à mieux me reprendre, sauf que ça me pomperait beaucoup d’argent que j’ai durement gagné. J’hausse les épaules avec un léger sourire quand elle me parle d’électrocuter les gens. J’en suis parfaitement capable ouais mais bon, ça c’est pour les gens qui me font grave chier surtout. J’aurai pu penser aussi aux chevaux pour me venger des gens qui m’ont fait chier, sauf que ben… Les chevaux, ça court pas dans les prisons j’avoue. Je ricane quand elle refuse d’imaginer la chute parce que oui, c’est à se blanchir les joues quand on imagine la douleur et tout ce qui se suit. Je lui raconte quand même que je ne me suis pas si bien débrouillé que ça, que j’ai dû me magner un peu le cul pour la rattraper, quitte à me prendre le sable en pleine gueule. Mais ouais, on n’est pas possible et je réponds par un petit ricanement.

Elle était plus rapide que moi pour retirer ses chaussures, en même temps, elle n’a pas dix milles lacets non plus, forcément que ça aide des masses ! Je soupire et hausse les épaules. « Ne t’attends pas à ce que j’enlève le crabe de ton pied. Tu te débrouilles. » fis-je à peine affligé par son commentaire sur le crabe. Je l’imagine quand même hurler, danser et puis tomber le cul dans l’eau à cause du crabe et se prendre la vague. Ce serait drôle tient et je vais surtout me marrer, me foutre de sa gueule jusqu’à la fin de mes jours. Je lui balance plus sérieusement que j’étais en prison, ce qui expliquait pourquoi j’avais les 21 ans de trou entre…! Par contre je ne m’attendais pas à ce qu’elle se retrouve carrément sur le cul à cause d’une vague et j’éclate de rire, perdant tout d’un coup le sérieux de cette situation. Je ne peux pas obéir parce que l’ordre était donné bien trop tard pour moi. Je soupire et laisse échapper un « Ah làlàlà… » avant de me redresser pour aller la rejoindre, mettre les pieds dans l’eau. Je n’aime pas trop l’eau, mais bon, ça a des effets bénéfiques je dois l’avouer. Je me retrouve à ses côtés, quoiqu’un peu à l’écart quand même, on sait jamais parce qu’elle peut être fourbe par moment cette débilos. J’hausse les sourcils en réaction quand elle me dit que son avis ne changera pas. Je n’ai pas l’air trop y croire sur le coup avec les compliments sur ma personne, je n’ai pas pu m’empêcher de ricaner. En fait, ce qu’elle me dit, ça me laisse assez sur le cul, mais dans le fond, je suis contente de l’avoir dit au final. Elle le prend bien. « C’est une bonne phrase ça… Je vis au jour le jour, je ne vis pas dans le passé. » fis-je avec un léger sourire. Faudrait que j’arrête de penser au passé, ce serait pas mal ça. « Merci. » fis-je tout simplement avant d’hocher la tête et de suivre son regard sur ses vêtements trempés. Je relève vite fait mon regard pour éviter de m’y attarder. « Je ne sais pas, j’ai pas pensé à apporter une serviette de rechange, au moins… Tu peux être contente, y a du soleil… » fis-je en levant le regard avant d’être surprise par l’éclaboussement, je fais un grand écart. « Nan ! T’as pas intérêt ! » grognai-je en la désignant du doigt, mais elle semble être décidée à vouloir me faire subir le même sort que je décide de poser la main dans l’eau pour attraper un truc je ne sais pas quoi… En fait, je prends le truc qui me vient sous la main pour le lancer sur elle et c’était du sable. « Tient ça t’apprendra à essayer de me tremper ! » fis-je avant d’éclater de rire tout en essayant de l’éviter dès que je peux l’eau.
electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Sam 14 Avr - 13:53 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Il insistait sur le fait que je dois m'affirmer. Il n'avait pas tort dans le fond. Il faut que je m'affirme. Mais comment ? Je ne peux pas contrôler ce stresse que j'ai en moi quand je suis en face de quelqu'un. Je ne peux m'empêcher de me demander ce que pense la personne de moi si je dis une connerie ou ce que je pense vraiment. Normal non ? Je n'ai pas envie de passer pour une débile ou qu'on se moque de moi. Je sais que je me vexerais en faite. Et même que ça peut me blessée. C'est étonnant mais c'est ainsi quoi... Quand il insiste sur le fait que je dois avoir confiance en moi, je faisais une petite moue mignonne. Ouais, c'est vrai, il le faut mais ce n'est pas évident. Je n'ai pas cette aise que lui, il a. Il faut dire aussi qu'il est beaucoup plus âgé et qu'il a acquit cette confiance au file des années je pense. Après, je ne sais pas comment il était à mon âge. «  Ouais... Je sais... Mais comment tu veux que j'ai confiance en moi ? On m'a toujours critiquer dans mes choix..... » Je haussais les épaules en faisant une moue. «  Ok, tu vas me dire, il ne faut pas écouter ce que disent les autres. OK, mais quand c'est ton père qui critique, ça ne peut que me toucher et me remettre en question. » Soupirais-je un peu.

Quoi qu'il en soit, on avait cessé de gambader avec nos chevaux qui étaient tout calme et on était descendu. J'avais retirer mes chaussures d'une vitesse de l'éclaire contrairement à Tony. Je lâchais un petit rire à sa réflexion sur le crabe. «  Dis surtout que tu as peur de te faire pincer les doigts, du coup, tu veux pas m'aider. » Répondais-je alors amusée. J'aimais bien cette simplicité entre nous. Je n'aurais jamais pensé que ça m'arriverais un jour en faite. Je savais que je m'entends bien avec les personnes plus âgé que moi, parce que je suis consciente que mentalement, je suis bien plus mûre que les jeunes de mon âge. On me fait souvent la remarque d'ailleurs, mais bon, je suis comme je suis. Cela dit, je ne m'entendais pas à ce qu'il me dise qu'il a fait de la prison même si ça éclaircie beaucoup de chose sur lui. Mais je ne m'attendais pas non plus à être poussé par une vague. Du coup, je me retrouve les fesses en premier sur le sable et l'eau mais aussi complètement trempée. Evidemment, Tony éclate de rire. J'en aurais fais de même si ça aurait été lui en faite, je ne peux pas lui en vouloir. Puis je revenais sérieuse pour lui expliquer ce que je pense de cette situation. Il n'avait pas l'air de me croire. «  Tony, crois-moi, je ne dis pas ça pour te faire plaisir... Je suis sincère. Sache que je ne suis pas du genre à mentir, pas pour ce genre de chose. » Avouais-je alors. Puis je hochais la tête. «  évidemment, qu'il faut vivre au jour le jour. Si tu vis dans le passé alors tu n 'avances pas. Il faut passer outre des erreurs du passé, je sais que ce n'est pas évident, mais il le faut. » Je lui souriais alors quand il me dit merci. Il n'avait pas à me le dire. Il n'y avait même aucune raison. Pour moi, c'était juste normal. «  Je peux te demander pourquoi tu as été en prison ? Pour y être allé toutes ces années, ça ne doit pas être quelque chose de petit. Quoi que, la loi de nos jours... » Je le regardais alors sérieusement. «  Je ne fuirais pas, promis. » Puis je posais mon regard sur mes vêtements. Oui, autant changé de sujet par la suite. C'est le mieux et ça ne doit pas metttre à l'aise Tony. ( Oui, je ne sais toujours pas qu'il s'appelle Anthony. ) Ouais, il a raison, heureusement, il y a du soleil, mais j'avais surtout une autre idée en tête. Je viens l'éclaboussais pour mettre en action cette idée. Cela me faisait rire en le voyant se reculer. «  Ooooh si ! Si si si ! » Disais-je en souriant en coin. J'arquais un sourcil quand il pose sa main sur l'eau. Il compte faire quoi là ? Choper un crabe ? Non, je vois le sable et il vient atterrir sur mon haut. J'ouvrais en grand la bouche comme si j'étais choquée. «  Tu veux jouer à ça ? Sérieusement ? Tony ? » Je joignais mon rire au sien en venant passer mes mains dans l'eau pour l'éclabousser comme je le pouvais, mais une idée me vient en tête soudainement, et sans prévenir je viens courir jusqu'à lui et sauter sur son dos, agrippant bien mes jambes autour de lui. ( J'ai dû faire un sacré bon et m'être agripper à lui comme un koala pour y parvenir mais j'y suis arrivée ) pour y plonger dans les cheveux une algue que j'avais choper quelques seconde plus tôt quand j'avais mes mains dans l'eau. Je riais alors et j'en profitais pour me frotter à lui pour le mouiller par la même occasion. «  Mouhaha. Monsieur est algué ! Mouillé pour la peiiiine ! Et je reste là, pas bougé d'ici. Non, pas bougé. » Disais-je en souriant en grand, alors que je m'amusais à faire des piques avec ses cheveux humide grâce à mes mains. «  AAAAH nouveau style pour Tony ! Style punk ! » Disais-je fièrement.
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Mer 18 Avr - 19:22 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
Comment avoir confiance en soi ?
C’est vrai que c’est tout un long combat, c’est dur et Débilos va en baver, je ne vais pas le cacher et … En fait, je ne crois pas que j’aurai besoin de le dire parce que de toute façon, elle le sait dans le fond, elle l’a déjà réalisé. Je soupire à mon tour avec un léger air dépité, ouais mon sourire a vite disparu sur le coup. « Tu sais, ma famille toute entière m’a critiqué pour mes choix. Un moment donné, ça me la foutait mal, j’abandonnais tout ce que je faisais et qui me plaisais… Jusqu’à ce que je rencontre quelqu’un qui me dit et je pense que je vais te le dire à toi là: rien à foutre, que ce soit quelqu’un d’important ou pas dans ta vie, c’est ta vie à toi, c’est pas eux qui la vivent à travers toi. S’ils s’en foutent de ce que tu dis, rien à foutre, y a six milliards de personnes sur cette putain de planète, tu vas bien trouver une personne qui t’écoutera pour de bon. Tu trouveras bien une personne qui ne te critiquera pas et qui t’écoutera. » Une pause et je soupire assez longuement avant de reprendre tout en haussant les épaules. « Quitte à vouloir couper contact avec quelques membres de la famille, ils finiront par comprendre où est ce qu’ils ont merdé et ils essaieront de réparer les erreurs. Y en a qui font ça. La mienne n’a pas voulu, mais peut-être que la tienne le fera… »

Je lui dis quand même d’où je viens, pourquoi j’ai perdu les vingt et un ans, pourquoi j’étais dans la rue, pourquoi j’avais du mal à me reprendre. Pourquoi des fois, il ne faut pas toujours prendre au sérieux mes conseils, parce qu’il se peut que ça risque qu’elle finisse mal comme moi si elle faisait la fille qui s’en foutait carrément des avis des gens. C’est ça le risque, c’est qu’à force de s’en foutre, tu n’écoutes plus personne et tu n’as plus personne pour te dire quand tu vas trop loin en fait et c’est ce qui est arrivé. Je n’avais pas écouté les personnes qui me disaient que j’allais trop loin avec l’alcool et la drogue. Je soupire un peu, ne trouvant pas les mots alors que Debby insistait sur le fait qu’il vaut mieux vivre le présent, pas le passé parce que cela ne permettait pas d’avancer. « J’essaye de faire ça Debby… Mais des fois, c’est pas évident parce que quand tu veux avancer, t’as des gens qui te tirent par l’arrière. Quand je balance mon CV, ils cherchent les informations sur qui je suis et ils découvrent que j’ai été en prison. Ils ne veulent plus me parler ou quoi. Tant pis hein, mais c’est chiant dans le sens où ça m’empêche de vivre de mon travail. Et encore, c’est qu’un vécu parmi tant d’autres. » Et parmi tant d’autres, y en a tellement et c’est dur de vivre avec surtout quand on est constamment rappelé de ces erreurs du passé. D’avoir des préjugés dans le regard des autres et je repense à Tina par exemple. Je soupire et passe la main dans mes cheveux et j’arrête ma main dans mon cou. « … Conduite en état d’ivresse et sous drogues… Qui a résulté à un grave accident de voiture. Qui a tué cinq personnes. » fis-je assez difficilement avant de passer la main devant la bouche et je secoue la tête, je restais silencieux un petit moment avant de reprendre assez difficilement. « Dont mon neveu, ma belle-soeur. J’ai failli tuer ma compagne, mais elle s’en est sortie… J’ai pris dix ans ferme. Après ils ont rallongé ma peine…» Je me mordais intérieurement la joue et luttais intérieurement, difficilement pour ne pas craquer. Je ne veux pas me mettre à penser à l’expression que j’ai en ce moment, ni au fait que mes yeux me piquent un peu. « J’ai tué un mec en prison. Un coup qui s’est mal terminé. » Je secoue la tête en repensant à ce qui s’était passé, c’était débile bordel. C’était un gros bordel et je n’y étais pour rien, enfin presque. Tout ça pour m’empêcher de sortir en fait. Et c’était réussi, je ne pouvais pas sortir et Anna qui m’avait attendu s’était découragée et est décédée aux suites d’une maladie. Rien que d’y penser, j’ai envie de casser quelque chose…

Sauf que non. Debby, je dois l’avouer, a le don de me changer les idées rien que par le fait de vouloir me tremper. Je n’étais pas d’accord, je voulais juste me tremper les pieds dans l’eau et apparemment c’est pas une putain de bonne idée. Je me défends d’avance en lui balançant le sable trempé sur son tee-shirt trempé. « Précautions. Avertissement même Debby ! Si tu … Merde. » fis-je entre deux rires alors que avant que je courre dans le contre-sens de la jeune femme mais j’étais ralenti par l’eau, j’aime pas me faire éclabousser bordel. J’ai failli tomber en avant mais je me rattrape comme je peux et la tient par les jambes pour pas qu’elle tombe alors qu’elle était sur mon dos. « Debby ! BORDEL !! » fis-je en reconnaissant l’algue, putain elle fait chier à tenir ses promesses même les plus loufoques ! Je secoue la tête pour m’en débarrasser et c’est ce que je fais. « Tu dégages ! » fis-je mais non, elle reste fière de son coup et qu’elle me décoiffe. « Sérieux ? C’est sûr que c’est plus cool que la coiffure algue…! Bon par contre toi. Tu vas regretter. » fis-je alors que je me déplace toujours au bord de la mer alors que j’essaye de voir mais je n’y arrive pas bien sans mes lunettes. Fais chier. Bon tant pis, je vais faire au feeling. Je sens l’eau partir sous mes pieds, bon, ça devrait être bon. Immédiatement je chatouille les pieds de Debby et je la pousse assez fort dans l’eau contre la vague qu’elle se prend à nouveau alors que j’ai manqué de perdre l’équilibre à cause de ses mains qui s’agrippent trop. Je me suis quand même presque pris la vague. « MEERDEEEUH ! TU FAIS CHIER ROH ! » grognai-je alors que j’avais le pantalon trempé jusqu’aux genoux. Je m’éloigne de l’eau tout en la laissant contre les vagues, je me retourne et ricane à la vue. « Là par contre, tu ressembles grave à une poulpe avec tes cheveux. »

electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 29 Avr - 18:25 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Tony, il avait ce quelque chose qui faisait qu'il me comprenait. Il a été dans le même cas que moi, ou du moins, il parvient à me comprendre par rapport à ce qu'il a vécu dans son passé. Et du coup, il savait quoi me dire. Même si ça pouvait faire du mal, il le disait. Mais surtout, il ne me disait pas des choses mielleuses comme pouvait le faire d'autres personnes. Parce que c'est bien beau, mais ça ne me faisait pas forcément avancé. Alors que là, c'est tout le contraire. Je l'écoutais et je comprenais ce qu'il me disait. Peut-être que je trouverais cette personne qui ne me critiquera pas. Là pour le moment, cette personne, c'est bien lui. Sans se rendre compte, il est devenu cette personne. Car bon, il faut bien le dire, mais depuis qu'on se connait, il m'a bien supporté mais surtout depuis la dernière fois, il m'a toujours posé la question sur comment ça avance dans ma vie. Donc, j'en conclu un peu que je représente quand même quelque chose mine de rien. De plus, je suis pareille avec lui étant donné que je me suis toujours intéressée à lui. «  Ta famille est aussi nulle que la mienne visiblement.... Je ne comprend pas pourquoi la famille peut réagir comme ça. On est censé se soutenir non ? De se respecter et de respecter les choix des autres ? Pourquoi c'est si dur pour eux ? » Demandais-je en fronçant les sourcils. C'est vrai quoi.... Ils se prennent trop la tête pour un rien. «  mais je comprend ce que tu veux dire.. Et je vais essayer, même si … C'est quand même une chose difficile à faire. Parce que.... ça reste mes parents.... » Parce que oui, quoi qu'il en soit, ça reste mes parents. Ils m'ont élever, éduqué et je sais que s'ils leur arriver malheur je viendrais tout de suite les voir. Cela dit, pendant que j'y pense, je pense que je ferais pareille pour Tony s'il lui arrivait quelque chose.  

Je l'écoutais, nous étions un peu dans la confidence et je trouvais ça inattendu mais surtout touchant car ça montrer que notre lien n'était pas si anodin que ça. Je voyais où il voulait en venir. Toutes personnes ayant fait un séjour en prison, que ça soit plus ou moins long, bah... ça n'aide pas. Ça n'aide pas du tout même. C'est triste quand même parce que certaine personne peuvent être innocente ou encore fait quelques choses involontairement. Ou encore... Ces personnes ont changés grâce à la prison, ça arrive aussi.  Je ne connaissais pas Tony avant, mais ce que je vois, c'est que ça reste un homme bien et remplis de sentiment. J'avais du mal à le voir en monstre. «  Eh bien, c'est gens sont trop dans le jugement. Tu ne mérites pas de traîner avec ce genre de personne.. » ( sauf Tina, parce que Tina a remarqué qu'elle s'était trompée sur lui (a) ) «  Tu ne dois pas baissé les bras, je ne sais pas, soit plus... prévoyant, tu sais que ton passé va ressurgir quoi qu'il arrive, alors, met carte sur table et tu leur dis, tout en ajoutant que c'est du passé, que tu peux montrer ce que tu vaux et que s'ils ne sont pas capable de passer outre et bien, ce ne sont que des cons trop superficiel. » Je haussais un peu les épaules. Cela dit, je lui demandais quand même la raison et je restais triste parce qu'il a quand même des morts sur la conscience et je pense que ce n'est pas ce qu'il souhaitait. Rien qu'à ses gestes, ça se voyait qu'il ne l'avait pas décider ainsi et qu'il s'en voulait beaucoup. Je viens alors lui prendre gentiment le bras, comme pour lui montrer que je l'apprécier toujours autant. «  Quoi que tu es fais, et quoi qu'il s'est passé, tu reste mon Tony que j'adore. Je sais que tu reste un être humain avec des sentiments et que tu n'es pas là pour me tuer. De plus, m'en avoir parler doit te faire du bien, je doute que tu le dise à toutes les personnes alors sache que je ne te jetterais pas comme un sac poubelle et que tu devras me supporter encore un petit bout de temps. » disais je sincèrement.

Après quoi, je me suis détachée de lui pour qu'on change de sujet et surtout pour prouver mes paroles, je voulais l'embêter un peu. En plus, il a trempé mon haut avec du sable mouillée, non mais sérieusement ! Du sable quoi ! Je ne lui laissais pas le temps de finir sa phrase que je me mettais à lui courir après avant de sauter sur son dos et d'y grimper pour m'y tenir fermement à lui. Je lui fourrais une algue dans les cheveux en riant de plus belle «  NOP Je ne dégage pas. » Disais-je fièrement alors que je lui faisais des piques dans les cheveux. Quoi qu'il en soit, en le voyant s'approcher un peu plus de l'eau, je fronçais les sourcils en passant mes bras autour de lui avant de gigoter les jambes lorsqu'il me chatouille, riant alors. «  TONY ! » Le grondais-je avant de me sentir voler et me sentir de l'eau claquer sur moi.  «  Tonyyyyyyyyyy ! » Criais-je alors bien que j'avais essayer de me maintenir à lui par pur réflexe.Je me redressais dans l'eau en faisant une petite moue, j'étais vraiment mouillée de la tête au pied. Je lui tirais la langue à sa remarque avant de sortir de l'eau et de poser mon regard sur moi. «  m'en fiche, durant tout le trajet je serais collée à toi comme une sang-su. Du coup, tu auras de l'eau sur toi aussi, tu seras tout mouillée. » Je lui faisais de gros yeux avant de prendre un peu de sable et de lui jeter dessus.  «  Le poulpe se vengeraaaa ! Cela dit...» Je reposais de nouveau mon regard sur moi. «  On ferait peut-être mieux d'aller se trouver des fringues plus sec si je ne veux pas tomber malade. On retourne jusqu'à la moto et on va voir dans une boutique ? » Demandais-je alors en secouant mes vêtements archi trempée. J'avais oublier ce que s'était la sensation de vêtement qui colle sur la peau. Arg, qu'est-ce que j'aime pas.

Tony approuvait l'idée et du coup, je reprenais mes chaussures pour qu'on se dirige vers la moto, quand on montait dessus, je prenais un malin plaisir de me coller à lui, frottant mes cheveux mouillés contre sa nuque. «  Tu vas sentir le parfum Debilos, tu vas voir, il restera à vie celui là. » Disais-je en souriant en coin, puis j'attendais qu'il démarre, enfin, il attendait quoi en faite ? Que la moto parte toute seule ? Je me redressais un peu. «  Tony, y'a un problème ? Tu sais je blaguais pour le parfum hun, boude pas. »
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Mar 8 Mai - 18:11 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
J’hausse les épaules sans dire un mot, pourquoi c’est si dur pour eux. Pourquoi ils ne peuvent pas se respecter et respecter le choix des autres ? Avant je ne pouvais pas comprendre ça, mais depuis que j’assume mon rôle de père, je commence à comprendre petit à petit leur délire et franchement, c’est d’autant plus blessant. Le dire à voix haute reviendrait à le réaliser, mais surtout à le confirmer et ce n’est pas ce que je veux. Pas pour l’instant. Je préfère que ça reste au stade de la pensée: quand on voit un gosse grandir, on a souvent tendance à se revoir nous-même jeune et on fait tout ce qu’on peut pour leur éviter les erreurs qu’on a fait quand même. Sauf que le truc, c’est qu’ils n’écouteront pas, ils voudront expérimenter cela par eux-même, c’est ça les jeunes en fait. Ils emmerdent les adultes et font les grands. Bon Debby n’a pas trop l’air d’être de ce genre là, elle manque trop de confiance pour ça. « Peut-être… Mais ça ne veut pas dire qu’ils ont toujours raison. » fis-je tout simplement. Je sais que dans le fond on va en reparler, parce que ouais, je suis sûr de la revoir à nouveau, après tout… On n’a pas arrêté de se croiser en fait, on n’arrêtera pas et j’ignore quelle aventure nous attend au final. Après le sketch de bourrée, la moto, puis les chevaux… Forcément, on sait jamais à quoi s’attendre.

Tout comme… Ben franchement, faut l’avouer. Je ne m’attendais pas à ce que je lui explique mon gros trou de vingt et un ans. Ce n’est pas le genre de choses que je parlerai librement, comme si c’était parler du beau temps. Non, ce n’est vraiment pas le genre de choses que je parlerai tranquillement avec n’importe qui et pourtant Debby, ben, je ne l’ai vue que trois fois mais j’ai cette sensation qu’on se partage pas mal de trucs et que forcément, je suis comme un père pour elle et elle est comme ma fille. Même si j’en ai déjà une et si elle m’entendait penser, elle me frapperait ou quoi. Caractère de merde… Comme le mien d’ailleurs. Je ricane un peu quand elle parle de jugement. « Pourtant je traine avec une personne… Je n’aurai jamais cru ça d’ailleurs… » Oui, je pensais immédiatement à Tina. C’était assez amusant dans le fond, de savoir qu’on ne pouvait pas se piffer et qu’au final, on s’entend comme de vieux potes. Parce qu’on est sûrement de la même génération, mais aussi parce que… Ouais ben, je suis le mec qui a causé des morts, tout comme elle est la personne qui a été victime d’un accident. On est en quelque sorte complémentaires, c’est marrant ça… Je soupire et hausse à peine les épaules avec un air pas trop convaincu. « Ou tout simplement ne rien dire et les laisser me connaître, ils découvriront tardivement que j’ai fait de la prison et certains ont du mal à y croire. Comme toi apparemment. C’est une preuve que je ne suis plus un sacré petit con à l’époque. » fis-je avec un petit ricanement amer. Ah mais qu’est-ce que j’étais un saligaud quand même quand j’y pense. J’emmerdais les gens pas seulement verbalement, mais aussi physiquement, je bousillais tout sur le passage, je n’étais pas le genre aimable ou serviable. Ce n’était pas étonnant que Tina ne m’appréciait pas et qu’au final, aujourd’hui, elle se prend une vraie claque. En même temps… C’est normal qu’elle ne m’apprécie pas dans le fond parce que bon… J’en ai fait des victimes, c’était un accident de voiture même si je l’ai vu venir et que je le mérite… Enfin, cette peine en prison, pas la culpabilité d’avoir tué ces gens… Enfin si. Je suis bon à partir dans les pensées les plus noires, mais un contact au bras me fait revenir un peu à la réalité et me fait subitement oublier que je voulais casser un truc ou boire un peu pour oublier ça. Je relève mon regard vers elle et plisse les yeux à cause du soleil. Je ne dis rien et l’écoute avant de sourire un peu au coin. « Ben merde alors… Je vais devoir te supporter encore… » fis-je pour plaisanter et alléger l’atmosphère, mais c’est aussi une manière à moi de ne pas craquer et rester fort. Mais bon, j’y reviens quand même.  « Mais ouais… T’es genre… La septième personne à qui j’en ai parlé. » Ouais autrement dit, je ne hurle pas sous les toits. J’en ai parlé à quelques SDF que j’ai croisé, Tina qui était déjà au courant, Samuel forcément, Harley qui le sait déjà et maintenant elle. Ça me fout toujours un coup au moral et encore, faut que je le dise à Aurora…! Ceci dit je pose ma main sur la sienne pour la tapoter un peu, j’aime pas sa main trempée par contre.

En fait, je n’aime pas quand elle est trempée tout court. J’aime pas l’eau, c’est bien connu et forcément, elle trouve toujours un moyen de m’emmerder jusqu’au bout. Je lui dis de dégager de mon dos, mais non elle ne veut pas. Forcément, qu’est-ce qu’elle est collante, elle l’a été durant la nuit, alors je ne vois pas pourquoi elle changerait ce côté là ! « Tonyyyyyyyyy » imitai-je Debby pour me foutre d’autant plus d’elle après que je l’ai jetée contre la vague, c’était très drôle pour moi, même si ça m’a fait trempé les pieds, mais c’est tout à fait normal, c’est un mal pour un bien de toute manière ! Je ricane quand elle râle encore et encore. J’aurai bien ricané, mais ça n’aura pas duré longtemps quand elle parle de m’accrocher à moi parce qu’elle était trempée. J’hausse les épaules. « Tu vas surtout crever de froid toi avec le vent de malade qu’il y a. » Ah ben oui mademoiselle. Quand on fait de la moto et qu’on frôle de fou le vent, on sèche très vite. Ça ne m’étonnerait pas qu’elle râle après pour dire qu’elle a méga froid. Dans tous … « AW ! » fis-je en sentant un sacré poids se cogner à la jambe et je ne mis pas longtemps pour remarquer que c’est un putain de sable qui s’accroche à mon pantalon. « Putain Debby ! » Mais qu’est-ce qu’elle est chiante ! Bon ceci dit, je lui ai lancé du sable, elle avait le droit à un lancer gratuit, mais au second, elle va le regretter. Je laisse passer… Et là, le sérieux revint pour de bon après cette petite récréation et une petite trempette pour Debilos.

Il lui fallait des vêtements secs tout de même, une bonne douche pour éviter qu’elle attrape froid. Bon, à la limite, je connais un magasin pas loin et elle pourra se changer en sac sans soucis. Je n’aime pas le pantalon qui colle aux jambes, mais alors elle, je ne peux pas imaginer. J’accepte sans plus, on remettait nos chaussures et on récupérait les chevaux qu’on marchait côte à côte, n’ayant pas envie de les remonter. Ceci dit, ces animaux là ne se privent pas de nous marcher sur les pieds, les salopiauds…! Le sabot sur nos pieds mine de rien ça fait très mal. Bon on a tenu bon jusqu’au ranch où on les rendit sans soucis, juste des regards assez amusés sur le look poulpe de Debby aka les vêtements trempés. On a assuré que la balade a été très chouette et qu’on n’avait pas eu des soucis, en même temps on était censé de se faire passer pour des experts…! On ne tarda pas à retourner à ma moto, je lui tends le casque qu’elle prend et je monte sur la moto, attendant qu’elle en fasse de même. « Rah mais… Y a pas intérêt. Sinon je t’asperge de mon parfum et selon Aurora, je pue le bouc. » Oui, le parfum de bouc, pas sûr que Debby puisse apprécier, de toute manière, c’est une nana et forcément, les nana aiment bien les parfums des mecs mais s’en asperger, c’est différent. D’ailleurs… Je crois qu’ils vendent des parfums en plus des vêtements. Oh ça m’en donne une idée…! Je ricane un peu et bouge un peu la moto et essaye de la démarrer, sauf que… Ben, j’ai mis le contact mais rien ne sors. Pas de bruit, pas de vibrations ou quoi. Rien de rien. Je fronce les sourcils et recommence, encore et encore jusqu’à ce que Debilos s’impatiente. « C’est pas moi, c’est ma moto qui nous fait la gueule. Elle doit pas aimer ton cul trempé. » fis-je alors que j’essaye encore une fois de démarrer avant de lâcher en constat. « Elle a vraiment un soucis en fait… Merde. Descend. » lui dis-je en attendant qu’elle s’exécute. Au final, je passe quelques minutes à essayer de comprendre la source du problème, mais je ne trouve rien au final… Je passe la main dans mes cheveux alors que j’avais déjà retiré le casque dès le début. « Rah fais chier. J’vais appeler un pote. Je crois que tu l’as déjà rencontré dans le garage quand t’étais venue m’aider. » fis-je en retirant mon gant et sortant le téléphone … Qui n’était pas trempé, maintenant que j’y pense. « Ben putain, mon téléphone l’a échappé belle en fait, entre le cheval et la mer là… Je suis pas sûr que le tien y ai survécu je pense. » fis-je en guise de remarque avant de coller mon téléphone à l’oreille pour appeler mon pote.

Au final, le coup de fil passé, on était obligé d’attendre un peu ici. Il était sur le chemin, en train de venir avec une dépanneuse et nous avait appelé le taxi. Bon ce n’était pas si mal que ça au final. On attendait pendant des minutes, on se charriait l’un et l’autre forcément jusqu’à ce que la dépanneuse arrive en première. Je salue Frank et on papote un peu jusqu’à lui expliquer dans des termes techniques de la mécanique du pourquoi ma moto ne fonctionnait pas. Je mettais un peu à l’écart Debilos ce qui était légèrement normal, même si Frank avait pensé à lui apporter la couverture après avoir appris qu’elle était trempée à cause de moi. Forcément, on se charriait encore. Au final, je l’ai aidé à mettre la moto sur la dépanneuse et il était prêt à repartir pour la remettre dans le garage où je pourrai continuer la réparation, le taxi était arrivé juste après. « On se retrouvera plus tard ? Parce que mademoiselle Debilos a besoin de se changer ! Je file au magasin du coin là, ensuite on arrive.» « Ça marche ! À toute alors ! » fit-il alors qu’on se serrait la main et que je le laisse partir. « Allez, on va te chercher des vêtements. » secs ou pas, elle en a quand même besoin… Et non, c’est pas parce que j’ai envie de l’asperger de parfum voyons.

electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 14/10/2017
›› Commérages : 214
›› Pseudo : bananecuite aka Aurore.
›› Célébrité : Willa Holland, n'est-elle pas si belle ?
›› Schizophrénie : On dit de moi que je suis folle, je le suis un peu car j'ai plusieurs personnages dans ma tête, comme Tina ( Melissa McBride ) , comme Nikki ( Emily Kinney ), comme Mickael ( Jake Gyllenhaal ) , mais aussi Samantha ( Laura Vandervoort ) mais sinon, tout va bien.

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Dim 13 Mai - 19:24 )


READY FOR A RIDE ?
Toby.
Parler avec Tony me faisait du bien en faite. Il avait une vision des choses que je comprenais et ça me permettait de visualisé les choses plus clairement. Il savait avoir les mots justes et surtout voir la réalité des choses. Ce n'est pas superflu, loin d'être idyllique, et j'en avais besoin. Il avait aussi raison sur le fait que mes parents n'ont pas toujours raison.... Si j'aurais écouté mon père, je pense que je serais encore à la maison à faire le ménage, a faire les moindres désir de mon père et c'est une chose qui m'aurait vite mise hors de moi. Je sais que ma famille ne manque pas d'argent, que j'aurais pu avoir des activités à côté mais mon but, c'est de quand même faire quelques choses de ma vie. Je veux avoir ma propre boutique, c'est bien comme ambition non ? Enfin bon. On passait à autre chose et on parlait un peu de lui. Il m'avouait qu'il avait fait de la prison. Une chose dont je ne m'attendais pas mais qui me touchait quand même. J'aurais pu fuir mais je n'en vois pas l'utilité, surtout qu'en plus, je n'ai aucun moyen de rentré. «  Pourquoi tu n'aurais jamais cru ça ? Tu n'es pas un monstre, tu as le droit d'avoir des amis. Tout le monde a le droit d'en avoir.... Il suffit de bien les trouver. » Disais-je alors en le regardant. Moi même, je n'en ai pas beaucoup. Je parle évidemment des vrais amis. Je pense que je n'ai que Logan ( qui en plus, est mon ex-petit copain mais dont on reste très proche ) et Rory... Et évidemment, Tony, mais je le considère bien plus qu'un ami. C'est étonnant d'ailleurs car je le connais beaucoup moins que Rory et Logan, sauf que j'ai cette sensation de le connaître depuis toujours et que j'ai l'impression qu'il connaît tout de moi et inversement. Ce qui est loin d'être le cas. C'est une drôle d'impression. En tout cas, il a cette figure paternelle que j'ai toujours rêvé d'avoir. «  Tu étais comment avant ? » demandais-je alors curieusement. «  Mais ouais, pour moi tu n'es pas un con. Parce que tu es a l'écoute des autres et que tu les aides. Genre, tu aurais pu m'envoyer bouler à chaque fois que tu m'es croisé... Et pourtant, on est là à discuter. » Je pense qu'on a tous des moments où on profite un peu trop de la vie. Moi ça ne m'est pas encore arrivé, il faut dire que je suis un peu trop mature à mon âge et que je prend les choses un peu trop au sérieuse. Mais un jour, je ferais vraiment tout ce qui me plais, pas dans le mal, ni contre les autres, mais je me prendrais une ou deux semaines rien que pour moi et j'irai là où l'envie m'emporte. Bon, je me suis déjà rebeller pour faire le métier que je veux et quitter la maison familiale, mais c'est différent. Quoi qu'il en soit, je ne vais pas lâcher Tony maintenant que je remarque qu'il est de bonne compagnie et surtout que je me sens suffisamment à l'aise pour lui parler sans timidité. Du moins, beaucoup moins qu'avec les autres gens que je ne connais pas assez. «  Dis que je suis un fardeau pendant que tu y es. » Disais-je d'un air amusée en lui lançant un regard. Cela dit, le fait qu'il m'ait parler de la prison et qu'en plus, qu'il en parle à peu, et bien, c'est encore plus touchant pour moi. «  Je suis plutôt contente de savoir que je suis une personne qui te mettent suffisamment à l'aise pour m'en parler. » Avouais-je alors en laissant mon regard sur lui.

Quoi qu'il en soit, nous voilà entrain de se chercher et j'étais contre lui avant de me retrouver dans l'eau, complètement mouillé. Il se foutait de moi, je lui tirais la langue bien que ça m'amuser. Je lui avais balancer du sable car bon, mon t-shirt y a eu le droit aussi et je riais alors à son ronchonnement. «  Pas de gros mot ! Tu m'as mis du sable, j'en fais de même monsieur. » répondais-je alors en ricanant. Cela dit, il me fallait des vêtements sinon j'allais avoir froid et attraper la mort. Je lui proposais qu'on aille à un magasin histoire d'avoir des vêtements sec et on rentrait rendre les chevaux. Évidemment, on a évité de raconter notre mésaventure mais voilà. Je voyais bien que les gens étaient amusés en me voyant toute trempé et je préférais ne rien dire, de toute façon, je n'osais pas dire grand chose en faite..... Quand tout était fait, on repartait jusqu'à la moto. «  Moi je te donne mon parfum de crabe et toi de bouc, on va être quitte comme ça. » Disais-je alors en riant. J'étais installée derrière lui, je le tenais prête à ce qu'on parte mais visiblement, on ne bougeait pas d'un poile. Je me demandais ce qu'il avait ce Tony à ne pas vouloir démarrer. «  On critique pas, c'est toi qui m'a foutu dans l'eau. » Ajoutais-je en riant. Cela dit, je me calmais quand je voyais que la panne était sérieuse. Je descendais et je le laissais regarder sa machine. «  Mon... » je pince mes lèvres et je fouillais mes poches. Je ne trouvais aucun portable. Merde..... Il a dû glisser de ma poche et nageait dans l'eau entre les vagues. «  Noyade.... » murmurais-je en grimaçant. «  Au moins, je n'aurais plus d'excuse pour ne pas changer de portable..... » Bon ça me faisait chier quand même d'en racheter un mais je n'ai pas envie d'aller fouiller dans l'eau pour chercher un portable. Je doute que je le retrouve de toute façon. Quoi qu'il en soit, je le laissais appeler son ami.

Quand ce dernier arrivait, je l'avais saluer tout en me donnant la couverture. Je m'étais enroulée dedans avant de les laisser parler et mettre la moto sur le truc. En attendant, je m'étais assise par terre, le menton entre mes mains et j'attendais. Qu'estc(ce que c'est nul la mécanique quand même. Le vélo c'est bien mieux. Bref, quand le gars est parti, je me suis redressée et je l'avais saluer d'un signe de main. «  Ouais, on y va, parce que sinon tu vas avoir un glaçon à tes côtés. » Disais-je en riant alors , puis j'entrais dans la voiture, laissant Tony dire l'adresse du magasin car visiblement, il savait déjà où on allait.

On partait tranquillement dans les rues, avec Tony on se charrier, et je l'embêtais un peu avec sa moto. «  Tu sais, elle n'a juste pas..... » Je n'ai malheureusement pas eu le temps de finir ma phrase car après quelques minutes de route, je sens une sorte de pression sur la gauche. J'ai m'y une ou deux secondes avant de comprendre qu'une voiture nous avait percuté en plein fouet. Le taxi n'avait pas vu la voiture arriver et du coup, suite au sacré coup, le taxi dérive assez violemment hors de la route pour aller se cogner contre le mur. J'ignore si elle a fait des tonneaux car j'avoue que ma tête s'est vite déconnecter. Sur le coup, je m'étais complètement crispé, ma tête et mon épaule s'était cogné, je crois même que le coup assez brusque contre la portière m'a déboîté l'épaule. J'avais entendu un craquement étrange en faite. Cela dit, la seule chose qui me stresser dans tous ça, c'était bien Tony, du coup, j'avais tendu mon autre bras vers lui comme pour me rassuré et essayer de le protégé. Bon, ce n'est pas un bras qui va faire grand chose mais voilà..... Ma tête tournait, le mec du taxi n'avait rien et gueuler dans l'habitacle, enfin je crois, j'entendais juste des voix crier et moi j'étais plutôt sous le choc et la surprise. Les larmes me montaient même aux yeux, certainement à cause de toute cette pression soudaine et cette peur qui est monté en flèche. J'avais encore la boule au ventre d'ailleurs, mais je ne pouvais pas bougé de ma place tant ça a été intense. Des gens viennent ouvrir la portière, du moins, ils ont bien forcé avant de l'ouvrir histoire de voir si tout aller bien, ça crier toujours mais tout ce que je faisais, c'était de froncer les sourcils car ça me faisait plus mal à la tête qu'autre chose, je ne comprenais strictement rien.
code by bat'phanie


Plus maladroite que moi, il n'y a pas.


Revenir en haut Aller en bas
‹ WHAT IS A FAMILY ?
avatar
WHAT IS A FAMILY ?


Voir le profil de l'utilisateur

❝ Family don't end with blood ❞
›› Cap Harbor since : 15/09/2017
›› Commérages : 1013
›› Pseudo : Harmajabb-Mr.Turtle J'ai deux pseudos, mais vous me retrouverez plus souvent sous le nom de Harmajabb, même sur Twitter d'ailleurs
›› Célébrité : JDM - aka god of the Walking dead and supernatural
›› Schizophrénie : Simone Esposito le plus beau pompier de Cap Harbor (normal en plus d'avoir la gueule de Ryan -BG- Gosling — Tim Mancini, l'ex-flic proprio d'un stand d'arme aka Jon Hamm - Brianna Holloway, aka la sale gosse insupportable qui n'hésite pas à dire franchement ce qu'elle pense et est complètement une sale peste. - Eliott James aka le blasé de la vie (connu étant Mr. Darcy, oui Colin Firth quoi) et pour finir sans autant pour finir, Nawid (sous les traits d'Oscar Isaac)

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( Mar 22 Mai - 22:40 )

Ready for a ride ?
Tony & Debby
Il suffit de bien trouver des amis et de bien être entouré.
C’est tout ça et ça n’a pas été le cas pour moi plus jeune. Je n’ai pas été bien entouré en fait… À part Annabel, mais elle, c’est une exception et elle n’a rien à voir avec les autres types que j’ai cru être comme des amis mais en fait, ce n’était pas vraiment le cas. De toute manière, j’étais jeune et con. J’hausse les sourcils et hausse à peine les épaules, le regard dans le vide. « Je n’ai pas vraiment eu d’amis en fait. » Une pause et je redresse mon regard vers Debby. « Je croyais que les gens qui m’entouraient et avec qui je trainais, c’était des amis. Mais bon, que veux-tu… Quand on est jeune, on est con hein. Après mon accident en voiture, personne n’est venu, tout le monde m’a vite oublié. Sauf Ann’ bien sûr et son pote qui devait sûrement avoir des yeux pour elle. » Mais ouais, c’est souvent douloureux de se rendre compte qu’on n’a pas vraiment d’amis. Ce qui est le plus marrant, enfin, le plus ironique. C’est qu’après la prison, je me retrouve avec un paquet d’amis, mais qui sont aussi mes potes. Je fais gaffe avec qui je sors en fait, avec qui je dis les choses et c’est pour ça que j’ai pu le dire à Debby, parce que je pouvais lui faire confiance malgré son plus jeune âge et son manque de confiance en elle. Je ricane quand elle me demande comment j’étais avant, je me gratte le front, un peu gêné de devoir le lui dire. « Ouais… On est là à discuter. Tu sais, tout ce que tu viens de me dire, je t’écoute, j’aide les gens, j’aurai pu t’envoyer bouler. C’est exactement ce dont je n’étais pas plus jeune, je n’écoutais rien, j’emmerdais les gens même ceux qui n’avaient rien demandé et je les envoyais bouler ceux qui me tendaient la main. J’étais en colère. Je n’arrêtais pas de chercher les emmerdes et j’étais plutôt bagarreur… Enfin, je le suis toujours d’ailleurs. On me cherche, on me trouve. » On peut pas toujours changer, c’est sûr. J’hausse les épaules. « J’étais plutôt influencé par les mauvaises personnes et j’ai fini par les imiter alors que ce n’est pas la chose à faire. » En gros, j’étais un gamin déjà perdu. Je me rappelle que Tina avait essayé, mais au final, je n’avais fait que la rembarrer, mais assez violemment que son mec n’avait pas aimé. Maintenant que je m’en souviens…! Enfin bref, c’est marrant que je me mette à parler de tout ça à une jeune demoiselle, à une Debilos qui m’a écrasé au milieu de la nuit alors que j’essayais de dormir dans le froid. Je n’aurai jamais cru ça un jour…! Mais en fait, c’est parce que j’ai la sensation qu’elle peut m’écouter, tout comme je l’ai écoutée. Je sais pas, y a une sorte d’échange et ouais, c’est un peu le genre relation père-fille comme j’ai avec Harley. Bien qu’elle c’est ma vraie fille. D’ailleurs, elle risque de ne pas aimer ça. Bon, au moins, elle n’est pas encore là et je doute qu’elle en fasse quelque chose là. Au final, j’essaye de rendre la tension plus légère, détendre un peu tout cela. Avec ma moue moqueuse, je baisse mon regard quelques secondes sur le sable avant de répliquer.  « Ah mais grave, il m’a fallu quand même te courser par derrière à cheval pour que t’arrêtes tes conneries là. » Et dire que j’ai failli me casser la gueule quand même. C’était trop con ça. Je garde mon sourire quand je lui dis au final qu’elle était une des rares personnes que j’en ai parlé.

Puis voilà, on fait les cons. Elle me balance du sable, ça me fait chier et je lui fais bien comprendre. « Mais toi t’es trempée, y a une différence, j’ajoutais une nouvelle décoration merde ! » Ouais argumentation de merde. Mais y a tout un art là-dedans. Quand tu sais que ton argumentation est trop de la merde, tu fais comme si ce n’était pas une argumentation merdique et que t’ai l’air d’assumer ces propos jusqu’au bout, de faire en sorte que l’autre y croit. J’ai appris ainsi grâce à mon frère Beny d’ailleurs. Il n’arrêtait pas de me massacrer, dans tout ce que je fais, il n’arrêtait pas de me dire que je ne serai jamais bon à quelque chose. Forcément, comme un con je l’ai cru. Souvent il avait raison, mais un moment donné, j’en avais marre. Il n’arrêtait pas de me balancer que mes argumentations étaient de la merde, mais au final, j’ai fini par les assumer et ça les rendait déjà moins merdiques. Il lui a fallu du temps pour comprendre que ce n’était pas mes argumentations qui merdaient, c’est que j’avais une opinion totalement différente de la sienne. J’y pensais plus ou moins durant le trajet jusqu’à la moto, après avoir rendu les chevaux. « Ouais, allez le crabe et le bouc sont prêt à partir pour de nouvelles aventuuuuuuuu… » res… Ou pas. Forcément, faut toujours qu’un truc merde quand on est ensemble, c’est une malédiction. Ou comme elle l’a dit plus tôt, c’est moi qui attire les situations les plus improbables les unes et les autres. Bon ben là, c’est la panne de ma moto, ça ne nous arrange pas là. « Quewaaah ?! C’est pas la vague qui t’a foutue dans l’eau ? Genre t’es tombée toute seule sur le cul. J’ai rien fait pour une fois. » fis-je en lui donnant une petite tape sur son genou. C’est pas bien de mentir la petite. Enfin bref. La moto était en panne. Pour de vrai. C’est pas une plaisanterie quoi. Je lui demande pour son téléphone portable, mais au final… « … Non. » Une pause. Une autre réaction de Debby. « Non Debby. » Elle me dit noyade quand même. Et elle parle de ne plus avoir d’excuses pour changer de téléphone « … Putain, t’es comme moi. T’es une putain de boulet de téléphone… Même mieux: une serial killer. » ricanai-je au final alors que je voulais avoir un air sérieux. C’est pas réussi. Décidément, avec elle rien n’est réussi. À part les conversations sérieuses. Enfin bref, j’appelle mon pote, Matt. Il va nous aider.

Et c’est ce qu’il a fait, il allait s’en occuper et nous avait appelé un taxi, il avait apporté une couverture pour Debby à ma demande. C’était parfait tout ça. Encore, on ne va pas rentrer à Cap, pas encore, faut qu’elle se change avant de se transformer en glaçon comme elle me dit si bien. Je passe la main sur son dos pour le frotter jusqu’à qu’on entre dans la voiture. « Allez hop. On monte la miss. » Et t’asperger de parfums d’homme… Elle va découvrir ce que ça fait de sentir le bouc, même si là, en ce moment, je sens plutôt le crabe à cause de ses conneries. J’ai plutôt hâte de ce moment-là et j’imagine très bien sa réaction. Je me faisais quand même violence pour ne pas rigoler, parce que voilà. Elle risque de cramer ma fourberie et ce sera foutu. Enfin, elle n’a pas l’occasion de voir tout cela, parce qu’elle continue à m’emmerder alors que je préparais un plan pour l’emmerder en retour. Mais eh ! Elle se moque de ma moto, c’est juste pas possible. Alors j’allais répliquer et m’énerver parce qu’elle monopolise la parole. Sauf que rien de tout ça ne s’est passé, parce que mon expression changea vite en une fraction de seconde et j’ai à peine eu le temps de jurer quand j’ai vu une voiture foncer vers nous, derrière Debby. Puis c’était le bordel, parce qu’un moment, tout bougeait dans tous les sens. J’ai perdu quelques secondes là, tellement j’étais secoué dans tous les sens que je n’arrivais plus à me situer sur le coup. Je sentais des coups, la douleur immédiate avant de disparaitre. Tout était flou d’un coup jusqu’à ce que ça se calme…Enfin. Ou presque. Cela s’était calmé à partir d’un choc et c’était violent. J’étais sur le côté qui s’était pris le mur. J’attendais un peu que ça se calme et je sens quelque chose bouger vers moi, j’entends des voix, ce que je n’arrivais plus à sentir, je sentais là et ce n’était que la douleur. J’ouvre les yeux dont je me rappelle pas d’avoir fermé. « Anna ? » Ouais, attends, elle est où Anna là ? Elle va bien ? Putain, c’est quoi ce bordel là ? J’ai foutu quoi encore ? J’ai rien foutu, attends. Je conduisais pas. J’ai plus le permis de conduire. Je cherche maladroitement un contact et je sens un craquement qui me fait grogner avant que je touche au final l’épaule d’Annabel. Elle bouge. Tout… « A…Aowh » fis-je alors que j’allais lui parler, mais rien que respirer est douloureux et rend la parole presque impossible. Je cligne les yeux plusieurs fois avant de percevoir une silhouette qui n’était même pas une femme blonde… C’est pas Anna là ? Attends. Woh. Je bug total là. C’est quoi ce bordel là ? Je referme les yeux et secoue un peu la tête… Ce qui est au final pas un bon plan. « ‘Tain… » soupirai-je tout en grimaçant. J’entends beaucoup de choses, mais mes oreilles sifflent encore et je ne suis pas capable de percevoir quelque chose d’aussi clair ou quoi. « Bordel. » ai-je réussi à souffler de rage. Je commence un peu à réaliser ce qui se passe, où est-ce que nous sommes et… Qu’Annabel n’était pas là. Elle n’a jamais été là. Elle est décédée il y a onze ans, bientôt douze. Je passe la main sur ma tête et la douleur s’intensifie. J’aurai pu donner un coup de pied sous le coup de l’énervement, mais même bouger la jambe n’était pas envisageable. En fait, faut que j’arrête de bouger quoi.

En fait, c’est le gros bordel. J’ai pu serrer l’épaule pendant quelques secondes, l’épaule de Debby… Je ne sais pas pour le chauffeur là. Je ne sais pas grand chose et je commence à retrouver petit à petit mon audition. J’ai à peine dit des mots à Debby, mais on se faisait toujours interroger par les personnes et au final, Debby fut la première à être extirpée, moi en second. C’était un peu plus délicat, les côtes qui ont été sous les coups de poings durant les bagarres n’ont pas supporté le choc de l’accident. Je sens un ou deux de cassé, mais c’est terrible et n’aide pas ma respiration. Le pire dans tout ceci, c’est que je n’ai pas les moyens de me permettre l’hôpital bordel, je n’ai pas d’assurance. « Monsieur, il faut aller à la clinique. » fit-il alors qu’il testait mes réactions avec sa lampe que je dégage d’un revers de la main, assez agacé. Mais surtout la lumière fait mal aux yeux. « La fille ? » « Elle y va également. » « Faut que je la vois. » fis-je difficilement, ça commence à me chatouiller dans la poitrine. « Monsie… » « Il faut que je la vois. Elle est terrifiée. Elle a besoin de me… » Je me mets à tousser. Le secouriste me tient l’épaule pour m’empêcher de bouger. « Monsieur, vous ne pouvez pas marcher ou quoi. Vous la verrez à la clinique. » « P’tain, fais pas chier. » Une pause, le temps que le secouriste title quelque chose que je ne comprends pas. Il a dû m’observer, observer la brune et se retrouver un peu con là. Enfin, c’est ce que j’ai entendu à son soupir. « … C’est votre fille ? » … Ah merde, c’est vrai. J’aurai pu faire ça: prétendre que c’est ma fille. Je suis un peu comme son papa de Substitution, autant jouer le jeu jusqu’au bout merde ! Ma tête ne fonctionne pas comme il faut, faut avouer, j’ai été secoué dans tous les sens comme Nemo dans son sac plastique avec cette fille à l’appareil dentaire. Et j’en ai marre de sortir des références des dessins animés dans des situations pas possibles (même la joueuse). « Oui bordel ! » m’énervai-je pour faire genre. « Désolé monsieur. J’ai entendu la fille. » « MA. Fille. »soupirai-je tout en grimaçant de douleur, je voulais me lever, mais ce n’était pas possible entre mes côtes, ma jambe et mon épaule. Putain en fait, je suis bien amoché. Même mes mains. Wouah. S’est passé quoi en fait ? J’ai pas eu le temps de comprendre ce qui s’est passé, mais j’ai vu une voiture foncer… EEeeeehh merde. Les flics. Ouais, les dépositions… Putain. Merde. Fais chier. Grave chier. Mais bon, c’est pas mon propre corps qui va m’empêcher de faire quoi ce que ce soit. C’est même avec l’aide du secouriste que j’ai réussi à me redresser alors qu’ils me rapprochaient de Debby qui était parfaitement conscience. Je pose vite la main sur son bras. « C’est bon Debby… C’est bon… » Parler me fait grave mal en fait que je grimace jusqu’à en fermer un oeil. Je prends le temps de respirer jusqu’à ce que j’ai moins mal mais je n’arrive pas à dire quoi ce que ce soit. Mais je ne retire pas ma main de son bras pour la rassurer et dire que c’était bon avant qu’on nous sépare pour la direction de la clinique.

electric bird.



let's go for a ride

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



❝ Family don't end with blood ❞

Re: Ready for a ride ? - Debby Debilos ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Ready for a ride ? - Debby Debilos

SCREW DESTINY :: postcard for far away :: Lieux divers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération