Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy

 :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Mer 14 Fév - 20:30 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Tim allait rentré aujourd'hui, je serais bien allé le chercher mais je voulais faire une petite surprise durant son arriver. Déjà, je suis allée chez le coiffeur.. J'ai voulu me coupé les cheveux, avoir une nouvelle coupe. Pendant trois ans, j'ai gardé mes cheveux comme ils étaient et ils ont bien poussée. Là, j'avais envie de renouveau. Du coup... Un petit carré était de mise. Je trouve qu'elle a bien fait son boulot la coiffeuse ! Bon, je n'ai pas payer avec mon argent mais plutôt avec celui de Tim mais je m'en fiche. Je me suis acheter des affaires aussi car je n'avais plus rien du coup. Là, je portais une joli robe. Bref, j'avais vraiment tout donner pour son retour. J'avais même préparer un bon petit plat. J'avais rangé le logement et tout mis en ordre.

Enfin... C'est en cherchant les allumettes pour aller une bougie que tout a changé. Ouais... Je suis tombée sur cet objet que je n'aime pas. Cet objet qui m'a rendu folle. J'avais saisi cette plaque entre mes mains, je ne sais pas comment j'allais réagir. J'hésitais entre crier et péter un câble ou pleurer. J'ai opter pour la première option. «  L'enfoiré ! Le salaud ! Le connard ! Le sale menteur ! Rhaaaaaaaaa ! » je donnais un grand coup de pied dans le meuble. J'en avais marre d'être prise pour une conne. J'en avais marre des mensonges. Il était toujours flic ? Il travaillait toujours pour eux ? J'ai vraiment bien fait de ne pas lui raconter de mon envie de reprendre le trafique. J'ai vraiment vraiment bien fait. Je passais mon bras pour le meuble pour tout mettre par terre. Je viens mettre le plat que j'avais préparer taper contre le mur et ça faisait gicler la sauce par terre et le poulet rôti tomber et rouler sous la table. D'ailleurs, il ne restait pas longtemps sous la table vu que je la poussais loin de moi, laissant les couvert tomber au sol eux aussi.

Je ne sais pas pourquoi, mais j'allais dans la chambre, fouillant un peu, mettant toutes ces fringues par terre, mettant les draps de partout dans la pièce, je vidais tout. Je râlais, je gueulais même. Je le maudissais. «  Tu me fais chier Tim putain ! » Grognais-je en donnant un coup dans l'armoir avant d'entendre du bruit. Ce bruit de porte qui s'ouvrait. De là, je descendais en bas. Je savais que c'était lui. Certes, il était en béquille mais j'en avais rien à faire. Là, tout de suite, j'étais contente de ma vengeance. J'étais contente de lui avoir tirer dessus. Et il a de la chance que je n'ai pas trouver d'allumette car j'aurais foutu le feu. Je viens me placer devant lui et je lui donnais une bonne grosse gifle. «  T'as fini de me foutre de ma gueule?! De me mentir constamment ?! Serieusement ?! Ca t'amuse de jouer avec mon cœur ?  Espèce de connard ! » Lui râlais-je dessus. Je me reculais pour rire un peu afin qu'il entre et qui me laisse passer. Après tout, pourquoi je devrais rester. Je viens sortir la plaque de Tim pour lui plaquer contre le buste. «  Retourne à tes occupations de flic. J'en ai assez vu et je ne te ferais pas ce plaisir de retourner en taule à cause de toi. » Maintenant, j'avais envie de pleurer. Mais je me retenais comme je le pouvais. Je me sentais de nouveau trahis, blessée. Il y avait que lui qui pouvait me toucher autant. Qu'est-ce que je détestais ce sentiment...
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.


Dernière édition par Samantha Johnson le Jeu 15 Fév - 11:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Jeu 15 Fév - 10:49 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Ce n'est pas si facile que ça.
Mais bon, je ne peux pas trop m'en plaindre. Je n'en ai fait qu'à ma tête: je n'ai pas voulu rester inactif alors que je continue malgré tout à travailler, juste que je suis moins efficace pour faire des démonstrations. Si le médecin savait ce que je tirais malgré tout, il va vraiment finir par me ligoter. Ou demander à Sammy d'être là et faire tous les efforts à ma place. Pour l'instant, elle est plutôt occupée à faire autre chose. Quoi donc ? Aucune idée. Ça m'énerve car je ne peux absolument pas savoir ce qu'elle fait dans ma condition.

Est-ce qu'on m'a dit que je suis le pire patient sur Terre ? Oui, ma soeur l'a dit récemment. Ceci dit, je suis plutôt fier (pas trop en fait) parce que je crois que les pires patients, ce sont les médecins, sans plus. J'arrête la voiture et bien que je galère à faire un créneau, j'ai fait ce que j'ai pu et je ressors avec les béquilles. Est-ce que je viens de conduire la voiture en étant blessé ? Oui. Franchement, je me suis déjà blessé avant et j'ai fait ça avant aussi, ça n'a pas fait de mal à personne. Je n'avais pas eu le luxe d'avoir des médecins quand j'étais dans l'illégalité, on faisait avec les moyens du bord et on attendait pas totalement que ça se guérisse. J'ai déjà bien fait pire que conduire une voiture en étant blessé personnellement, même si mon épaule ne m'en remercie pas.

Enfin bref. C'est avec un petit sourire que j'entre chez moi, parce que pour une fois, ce n'est pas une maison vide et froide qui va m'accueillir. Je l'imagine déjà entendre la porte (ce qui fait que j'ai fait exprès pour faire du bruit) et courir après pour sauter sur moi, que je la prenne dans les bras, un baiser et ... Eh bien... Au final... J'avoue que je n'ai rien compris ce qui s'est suivi. Je m'attendais à autre chose qu'un geste brutal, de toute violence qui me fait tourner le visage sous l'impact. Je secoue un peu la tête, surpris par ce geste et la regarde avec un air de lui demander : Qu'est-ce que j'ai encore fait ?!" Oui, parce que si elle me donne ce genre de gifle, c'est que j'ai fait une bêtise, sauf que je ne vois pas du tout laquelle (j'en ai fait plein en fait mais bon). Je me retrouve bête au seuil de la porte, à me tenir sur les béquilles face à une Sammy qui gueule, très furieuse de ma connerie apparemment... Sauf que la connerie... Je ne sais pas ce que j'ai fait. J'attends qu'elle se calme un peu et qu'elle me laisse parler un peu peut-être ?

" Mh... C'est bon ? Tu as fini de me balancer tous les noms d'oiseaux ? Je peux savoir ce que j'ai fait comme bêtise parce que j'avoue que ce n'est pas le genre d'accueil que j'attendais." Eh, attends, elle s'est coupée les cheveux ? Ça lui v... Mes pensées furent interrompues par son rire et elle s'écarte, sûrement pour me laisser entrer et que je laisse la voie libre pour qu'elle dégage. Mh... Nope. Je ne bouge pas de là et je vois bien d'ici là qu'elle a foutu le gros bordel partout. À cette vision, vient l'idée du fait qu'elle a fouillé dans mes affaires pour trouver un truc qui n'a pas dû lui plaire ou quoi ? En plus, ça lui a brisé le coeur ? Wow. Qu'est-ce que j'ai dû cacher d'aussi gros ici ? À part les armes... Oh merde. Les armes. " T'as fouillé dans mes affaires ?!" réagissais-je à moitié énervé et inquiet.

Et c'est là qu'elle me donne enfin la réponse contre moi: la plaque. Je la récupère toujours intrigué et mon visage se fige à la vision. Les mots ne tardèrent pas par la suite " Sammy, y a une erreur ! Je ne suis pas flic !" réagis-je immédiatement en posant la main sur son épaule pour qu'elle ne bouge pas et qu'elle ne parte pas, je n'ai pas contrôlé ça et c'était une mauvaise idée. Bon s'il y a une chose positive à retenir, c'est qu'elle n'a pas retrouvé mon glock qui était bien caché dans mon placard dans les boites à chaussures... Elle m'aurait sûrement tiré sur l'autre jambe. Faut vraiment que je range toutes les armes définitivement avant qu'elle ne mette la main dessus. " C'est une plaque que j'ai déclaré avoir perdue y a des années et qui n'est même plus officielle depuis ! Je l'ai gardée pour au cas où j'en aurai besoin un jour... Enfin définitivement pas pour faire face à ce genre de situation..." Une pause et je reprends. " Je le jure sur la tête de mon neveu que je ne suis pas flic." Bon pas sûr qu'Eddie va apprécier ça, mais c'était surtout une façon de parler et de la convaincre de suite...

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Jeu 15 Fév - 22:48 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Oui, je l'ai frappé.. ou plutôt gifler. Si je l'aurais frapper, il serait par terre et j'ai un minimum de respect envers lui. Il fait chier pour ça d'ailleurs. Mais là, j'étais trop en colère pour avoir un sentiment de pitié pour lui voire même laisser mes sentiments amoureux ressurgir. C'est mon caractère faut dire. Quand je m'emporte, je m'emporte et pas qu'à moitié. Avant, j'arrivais à contrôler ces pulsions, j'arrivais à contrôler ma colère mais durant ces trois années de prison, j'ai eu du mal. Il faut dire que c'était grâce à Tim que j'y arrivais avant. Maintenant, je ne réfléchissais plus, je laissais mes sentiments prendre le dessus sur moi, ce qui était une très mauvaise chose, je le conçois bien.

Il me demande ce qu'il a fait, j'avais envie de le taper. J'avais envie de crier, de l'engueuler encore plus. Il se foutait de ma gueule ou quoi ? Je serrais les points, je bouillonnais. Qu'est-ce que je détestais être en colère et mes mains me démanger beaucoup. Je viens donner un brusque coup de pied dans le meuble à coté de moi. Heureusement qu'il était solide ce truc, quoi que... Je me suis fais mal au pied, mais heureusement parce que sinon je l'aurais bien casser je pense. «  Excuse moi de te décevoir ! J'voulais pas non plus t'accueillir comme ça avant que je ne trouve ce putain de truc de merde ! » Autant dire que je maudissais la police hun.. Donc, forcément, quand je trouve ça, je ne vais pas faire la danse de la joie. Cela serait tellement étonnant de ma part. Voilà qu'il me demande si j'avais fouiller ses affaires. Je fronçais les sourcils. Pourquoi il me sort ça ? Ouais, bon, je suis tomber sur sa plaque mais je n'avais pas fouiller. Je cherchais juste ces fameuses allumettes et ça va se retourner contre moi en plus. «  Pourquoi j'aurais fouillé ?! Tu planques des trucs peut-être ?! » Grognais-je en plongeant mon regard dans le sien. «  j'voulais juste des allumettes pour allumer des bougies ! JUSTE DES PUTAINS DE BOUGIE ! Alors j'ai juste ouvert ce tiroir ! Puis j'ai pété un câble ! Ouais, j'ai pété un câble alors j'ai foutu le bordel ! » A m'entendre parler, je comprenais que j'avais agis comme une demeurée. Mais.. Je m'étais sentie trahis une nouvelle fois et j'avais besoin d'extériorisé ma colère. Ceux-ci dit, ça m'intriguais quand même. Si j'avais fouiller, ou plutôt bien fouiller, j'aurais trouver un truc ? Je mettrais ça au clair quand je serais calmer.

Une erreur ? Il me prend vraiment pour une blonde. Il cherchait vraiment à ce que je le tape ou bien ? Je posais mon regard sur sa main qui s'était posé sur mon épaule. Je serrais alors la mâchoire. En plus de ça, il m'empêchait de partir. Rha, il m'énervait. J'allais répliquais que c'était qu'une excuse comme une autre, qu'il pouvait très bien me mentir, mais pourquoi il me jurait ça sur la tête de son neveu ? Je sais qu'il tient à sa famille, alors  ça serait vraiment dégueulasse de promette sur la tête d'une personne qu'on aime. Je soufflais en gardant la mâchoire serrer. «  Ouais bah fallait y réfléchir avant que je ne tombe dessus ! Tu crois sérieusement que j'aurais rien dis en tombant dessus ? Sérieusement ? Putain tu fais chier ! Tu fais chier ! » je me reculais pour aller dans le salon en enjambant un peu ce qui traîner par terre. Javais vraiment foutu le bordel... Mais tellement... En plus j'avais casser de la vaisselle... J'appréhendais déjà ce qu'aller me dire Tim. Le pire c'est qu'il n'a pas vu la chambre. Je viens m'asseoir sur le canapé pour me calmer en passant mes mains dans mes cheveux que je met en arrière. J'avais un peu les mains tremblante suite à la colère. En faite, si j'étais tant en colère que ça, c'était surtout parce que je ne pourrais pas supporter une deuxième fois d'être loin de lui et de repartir derrière les barreaux. «  T'as quoi encore qui est planqué chez toi avant que je ne tombe dessus involontairement hun ? Parce que crois-moi, la prochaine fois je ne t'attendrais pas, je partirais directement. » Disais-je en le regardant dans les yeux. «  Puis tu devras commander à bouffer, le repas est pour les rats maintenant. Il est fichu. Ta surprise aussi par ailleurs. Tu m'emmerdes avec tes conneries. »
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Ven 16 Fév - 10:50 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Pourquoi j'aurais fouillé ?! Tu planques des trucs peut-être ?!
" OUAIS !" m'énervais-je à mon tour ! Mais qui diable ne planquerait pas les trucs chez soi sérieusement ?! Devrais-je lui faire un rappel qu'elle faisait de même quand elle avait son appartement à New-York ? Quand j'ai trouvé par hasard son carnet de contact alors que je cherchais des piles pour sa télécommade ?! Elle voulait des allumettes, tout comme moi à l'époque je voulais des piles... Bon c'est moins romantique, mais on voulait regarder notre film et changer de chaîne " Heureusement que tu n'as pas trouvé les allumettes... Sinon tu aurais allumé le feu ici." soupirai-je en détournant le regard assez blasé. C'est vrai, elle aurait pu allumer le feu et je serai digne de reproduire le sketch du gars qui arrive avec des pizzas, un grand sourire et vite fait, son regard est surpris face à ce qu'il voit dans son appartement en feu avec des gens qui foutent le bordel. C'est un peu le même schéma, sauf qu'elle n'a pas trouvé les allumettes et je n'apporte pas les pizzas...! " Et je vois très bien que tu as foutu le bordel ici..." C'est Sammy tout craché. Quand elle découvre un truc qui la contrarie, elle extériorise et c'est en foutant le bordel partout ou soit en frappant le premier venu. Sauf que le premier venu n'étant pas là, elle a décidé de foutre le bordel chez moi. Je suis soulagé qu'elle n'ait pas trouvé les armes ceci dit.

Je ne perds pas mon temps à lui expliquer et à même jurer sur la tête de mon neveu qui est une des personnes que je tiens énormément. Parce que si j'étais dans son cas, j'aurai trouvé l'explication très merdique mais c'est la vérité. Je suis nul pour dire la vérité ceci dit... Pourquoi le mensonge est toujours aussi facile en fait...? Mais ce dont je suis sûr, c'est que je ne peux pas mentir en disant ainsi de ma famille et Sammy le sait, elle l'a bien vu et ça la fait hésiter. Mais c'est pas pour autant que mon cas est arrangé que je soupire à nouveau. " J'avais complètement oubli..." Sauf que oui, ce ne serait pas Sammy si elle me laissait parler. Enfin bref, j'avais complètement oublié que j'avais ce badge... Dans ma chambre. " Je sais et tu me fais chier aussi ! Tout ce bordel que t'as fait ?! Eh ! Tu vas ranger !" fis-je en désignant du bout de la béquille le gros bazar qu'il y a autour dans le salon. " Et t'aurais pu me demander pour les allumettes au lieu de tout fouiller !" J'entends un craquement sous mon pied alors que j'ai déjà fermé la porte et que j'entre pour voir l'étendue des dégâts. " ... Sérieusement Sammy ?" Même la vaisselle ?! " J'espère que ça t'a fait du bien de tout balancer !" je sais de quoi je parle, forcément que ça fait du bien sur le moment mais après on se sent merdique. Ceci dit, je crois pas que j'aurai assez pour devoir tout acheter ...! Elle me fait chier avec ses crises de colère, sérieusement ! " Tu fais vraiment chier." je me répète ? Je m'en fous.

Raah. Je n'avais pas besoin de ça. Je regarde mon badge et soupire avant que je le laisse tomber sur la table basse en face du canapé où j'étais finalement à côté. Je m'assieds lourdement sur le canapé à côté d'elle avant de grimacer, j'attrape un truc qui est coincé entre mon dos et le dossier, je le regarde les sourcils froncés avant d'avoir un air blasé. Ok, on aura tout vu, une trousse de je ne sais pas quoi qui appartient à Sammy que je balance au final derrière nous pour le mêler dans le bordel. Oui, je n'accepte pas ses commentaires là-dessus, elle a foutu le bordel chez moi, autant que je foute le bordel aussi un peu dans ses affaires même si c'est du pipi de chat à côté. " Sous le sol de la table basse... Il n'y a pas de corps, je te rassure... Juste les armes que j'ai stocké au cas où si on m'attaquerait." Parano moi ? Oui. Parfaitement sachant qu'on pourrait vite me retrouver et se venger pour ce que j'avais fait à New-York. " J'ai mes anciennes affaires de flic dans le tiroir du bureau qui est fermée à clé, je crois que tu n'as pas réussi à l'ouvrir celle-là à moins que tu l'ai cassée aussi...? Enfin bref, des faux papiers, mes diplômes et quelques photos. De l'argent aussi." Je ne sais pas ce que j'ai en plus, mais j'ai déjà fait le tour et encore, elle rebondit sur un autre sujet qui fait que... Tout ça ? C'est de ma faute ? " Sérieusement ? " Je la regarde nullement amusé et moins calme sur le coup. " TOUT ce bordel c'est de ma faute ? Non mais j'y crois pas. J'ai gâché la surprise parce que j'arrête pas de faire des conneries ? C'est pas moi qui ai foutu le bordel et encore moins gâché le diner du soir ! T'aurais peut-être dû m'attendre pour avoir des explications et juger si ça tient ou pas, ensuite me balancer la vaisselle et tout autre affaire qui te vient sous la main ! C'est toi qui m'emmerdes avec tes conneries !" Qu'est-ce que j'en ai déjà marre de cette soirée.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Dim 18 Fév - 12:34 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Il planquait alors des choses ? Et les secrets alors qu'on ne devait plus se faire ? Je me retenais de lui cracher cette phrases dans la figure. D'une parce qu'on vient de se retrouver et ensuite, il va me sortir que je ne lui ai pas laisser le temps de le dire. Ouais, mais est-ce qu'il me l'aurait dit ? J'en ai aucune idée et maintenant, c'est trop tard pour le savoir. Ceux-ci dit, maintenant, je veux savoir ce qu'il y a chez lui qui est planquer. Cela m'intrigue et en plus de ça, s'il ne veut pas que je pète un câble encore une fois, il serait mieux que je le sache. Je lui lançais un regard lorsqu'il me confirme qu'il avait encore des choses de cacher, un regard qui montrait que ça me blessé encore qu'il ne me dis pas tout. Enfin... Même si je suis consciente qu'il nous faudra des jours entiers voire même des mois pour réapprendre à se connaître. Je lâchais un petit rire lorsqu'il était soulagé que je n'ai pas trouver d'allumette. Ouais, il avait raison.. Heureusement. «  Ouais ! J'aurai allumé le feu ! Mais là, c'est moi qui suis en feu parce que je déteste ce genre de chose. » Bon, il le savait déjà que je n'aimais pas les flics, et encore plus depuis qu'on m'avait mis entre quatre mur pendant trois ans. La seule personne que je ne détestais pas, c'était lui. Sauf quand il me faisait des coups pareille, et ceux, même involontairement. «  Et alors ?! T'aurais préféré que j'aille dehors m'en prendre à un inconnu peut-être ? Ou que je m'en prenne encore une fois à toi ? Non ! Ce n'est que du matériel, ça se remplace. Alors ne me prend pas la tête avec ce bordel. » Déjà, je ne m'en prendrais plus physiquement à Tim, je m'en suis déjà bien voulu la première fois.

Ceux-ci dit, maintenant qu'il m'expliquait un peu le pourquoi du comment ce badge était dans ce tiroir, je me sentais encore un peu bête. Il m'énervait... Ou je m'énervais à trop agir rapidement. Lorsqu'il venait me dire que je devais tout ranger, je lui faisais de gros yeux. Il se moquait de moi là ? Je ne voulais pas ranger, je m'en fiche, je ne ferais rien. Je croisais les bras sous ma poitrine en lui faisant comprendre que non, je ne bougerais pas mes fesses. «  J'suis pas ton enfant, et tu n'es pas mon père alors ne me donne pas d'ordre ! » Je m'étais calé dans le canapé en lâchant un long soupire. «  Et je te l'aurais demander comment hein ?! Je n'ai pas de téléphone je te rappelle ! Je n'ai rien pour te contacter alors tu te la fermes un peu ! » Je levais mon regard vers lui en entendant les craquement de verre, et je haussais les épaules en pinçant mes lèvres entres elles. Bah quoi ? Ce n'est que de la vaisselle... Il n'y a pas mort d'homme quand même. Rha, ça m'exaspère d'être trop renfermer dans leur confort. Peut-être que trois ans de prison pourrait lui faire du mal pour arrêter d'être trop attacher à ces choses si futile. «  Si ça m'a fait du bien ? Ouais ! Mais tu sais comment j'étais avant, alors ça ne devrait pas t'étonner Timothy ! J'suis pas la femme parfaite alors arrête, mais vraiment arrête de m'engueuler parce que j'ai foutu le bordel ! » Grognais-je en fronçant les sourcils. «  Ouais, j'te fais chier, comme tu me fais chier. Bref, on se fait chier mutuellement, c'est le sens de notre vie. » Je m'écoutais un peu parler, et le fait que j'ai dis « notre » me faisait légèrement réagir. Dans ma tête du moins.  Le fait que je vois notre vie ensemble, en faite, ça me faisait plaisir et du bien.

Je le regardais jeter ma trousse et j'arquais un sourcil. Il me critique parce que je fou le bordel mais lui, il en ajoute aussi un peu. Je roulais des yeux sans même répondre avant de l'écouter me lister un peu ce qu'il avait de cacher chez lui. Je me doutais qu'il y avait d'autre chose mais je n'insistais pas. Les voisins vont nous prendre pour un couple de démeuré.. Ceux-ci dit, j'en avais rien à faire ce qu'ils peuvent penser. «  Des quoi ? » Disais-je en apprenant qu'il cachait des armes. J'étais sur le cul pour le coup. Je ne m'y attendais pas, même si son explication était tellement normale et que j'en aurais fais de même si je le pouvais. «  C'est bon à savoir ça. Ceux ci dit, je suis plutôt rassuré que tu es de quoi te défendre.  » Disais-je en mettant mes pieds sur la table basse elle-même Bah quoi ? Je vais vivre ici, je vais faire un peu comme chez moi. Puis, le confort m'avait bien manqué. « Non, je n'ai pas toucher à ton bureau.... Ca doit être la seule chose que je n'ai pas toucher.... Je crois, j'en sais rien en faite. J'ai laissé agir mes pulsions... » Je haussais les épaules en le regardant d'un air innocent.

Ceux-ci dit, j'ai peut-être parler trop vite, et j'ai mis en rogne Tim. Sa leçon de moral refaisait renaitre la colère en moi du coup je me levais du canapé. «  C'est bon ? T'a fini ? Je suis désolée d'être la plus mauvaise des personne ! Je suis désolée de m'emporter comme je ne sais quoi ! Mais ça, tu vois, je ne peux pas le contrôler alors arrête de me faire chier aussi ! J'y peux rien si je suis comme ça ok ? C'est mon caractère ! Je suis comme ça ! Alors, tu devras l'accepter Tim ! Alors, ouais, peut-être que tu y es presque pour rien dans l'histoire, mais excuse moi de douter par moment, je te rappelle que tu m'as menti sur ton métier, tu voulais que je réagisse comment ? Que je saute de joie en voyant ce Badge ? Que je sois compréhensive ? Que je ne dise rien ? Met toi à ma place putain ! » Je secouais la tête en ronchonnant. «  et puis merde. » Je montais à l'étage pour retirer ma robe car pour ranger, ce n'était pas vraiment pratique et je n'avais pas vraiment l'envie de la salir non plus.

Enfilant un simple débardeur et gardant juste mon shorty, je venais prendre le sac poubelle ainsi que la pelle et le ballet. Je venais à retirer les bouts de verre et de vaisselle par terre en essayant de faire attention à ne pas me couper, mais étonnement, j'arrivais quand même à me faire une légère entaille sur ma paume de main lorsque je posais cette derrière par terre pour me maintenir , même si j'avais préalablement passer un coup sur le sol. «  Rha mais merde ! » Grognais-je en sentant du liquide contre ma main. Au début, je n'avais pas vraiment fait attention avant que je ne vois du sang perler sur le sol. «  Tu vois ce qu'il arrive quand on ne veut pas aider. » Disais-je en me levant pour venir passer ma main sous l'eau avant de saisir un tissu pour la mettre sur ma petite coupure. Je m'adossais contre le mur par la suite en passant mon autre main sur mon visage. Revenir vivre dans une vie quotidienne, ça me changer beaucoup et mes paroles me faisait réagir un peu. En prison, tout était.... Si ponctuel, si répétitif. Certes, certains voulaient bien me faire chier, mais j'arrivais à me faire petite. J'étais plongée dans mes pensées, en faite... Je venais juste de prendre conscience que j'avais juste besoin d'un soutien moral, d'une aide à côté de moi, et c'est en partie pour ça que je m'énervais. Je ne voulais plus être seule, je ne voulais plus me sentir dépourvu de tout. J'avais la sensation de ne rien contrôler, de ne plus savoir quoi faire. En remarquant tout ça, en prenant conscience de ces émotions en moi, je vais dans la chambre pour venir m'enfouir sous les draps complètement défait par ma faute. J'enfouissais mon visage mon oreiller en fermant les yeux. «  j'suis plus rien... » disais-je à moi même. «  j'suis plus personne.. » ajoutais-je en me recroquevillant sur moi-même. « J'suis qu'une moins que rien maintenant... »
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Lun 19 Fév - 19:30 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Je soupire et détourne le regard, dépassé.
Oui, elle est en feu maintenant, ça, je peux le sentir. Bon sang, je n'avais absolument pas besoin de tout ça en plus. Elle me fatigue tout d'un coup à devoir faire tout ce que je peux pour pas qu'elle ai de fausses idées. Sauf que peu importe ce que je lui dis, elle en a de ces mauvaises idées. " J'avais totalement oublié que j'avais rangé ça dans un tiroir." Tout bêtement.... Et le pire, elle n'a même pas vu ce qu'il y a dans mon bureau. Bon ceci dit. Soyons content pour trois secondes: elle n'a pas trouvé les allumettes pour faire cramer tout ce qui est sur son passage. Quand je lui fais la remarque sur le bordel qu'elle a foutu, je lève les yeux au ciel et je n'ai pas pu m'en empêcher. Je sais que ça, ça agace vite Sammy, mais je n'y peux rien, elle m'agace aussi et ceci dit, je devrais m'estimer heureux parce qu'elle m'aurait tiré dessus encore, sur l'autre jambe tient et elle aurait culpabilisé à nouveau. Décidément, je n'en peux plus de nous déjà.

" Rien à foutre !" Je pars du principe qu'elle a foutu un bordel monstre et qu'elle doit ranger maintenant que sa colère est passée, mais sérieusement... Elle aurait pu m'appeler pour me demander les allumettes quoi ! Même si je crois pas savoir la réponse, quoique si... Dans le tiroir de la cuisine pour pouvoir allumer le feu pour les bougies... Rah bordel. J'hausse les sourcils surpris par sa réponse et me retourne vers le téléphone fixe qui est intact. Je la regarde, puis je me retourne encore une fois de plus vers le téléphone avec un air perdu. Je désigne le téléphone là, du doigt. " Que... Quoi ? Tu sais qu'il y a un fichu téléphone fixe là ? Mon numéro est à côté en plus...! Décidément, la prochaine fois je m'abstiendrais de te donner les informations importantes pendant que t'es sous la douche." Ceci dit, je vais m'abstenir de tout commentaire sur l'utilisation de l'eau chaude, parce que j'ai eu de la chance d'être le premier à avoir pris la douche. Sinon il ne m'en aurait rien resté. Je soupire, nullement ravi de nos échanges. Décidément, faut toujours qu'on se prenne la tête au moins une fois par semaine. " J'achèterai des assiettes de pique-nique, ce sera moins risqué pour les prochaines fois." grognai-je avant de lui demander si tout ça, ça lui a fait du bien. Forcément que ça lui a fait du bien bordel ! Je grogne à nouveau quand elle me répond et s'énerve. Elle fait chier, je le lui fait savoir, elle me fait chier et elle répond. Je ne retiens pas mon rictus et baisse mon regard sur le sol. " Au moins nous sommes pas comme les autres couples qui ne se disent rien et qui intériorisent au fond d'eux et qui attendent des années pour dire ce qui ne va pas." Un couple... Ouais, on est un couple, c'est sûr. Nous sommes un nous et ça existe, même s'il fallait que les assiettes volent dans les airs pour un putain de badge.

" Des armes. T'as bien entendu." Ceci dit, si Julie venait à savoir ça, elle ne serait pas ravie et je pense qu'elle se serait débrouillé pour les retirer de là. Sauf que ma soeur ne comprend pas ce qu'il y a de si dangereux en ce moment, elle ne sait pas que j'encours un risque depuis des années. Mais je sais que ces membres ne sortiront pas avant longtemps, dans le genre encore cinq ans... Sauf que cinq ans, ça passe vite. Je la regarde, je souris un peu et pose la main sur son genou pour la remercier de sa compréhension, en même temps c'est normal... Je pense que si elle pense que si elle a été à ma place, elle aurait fait de même et je pense (je devrais arrêter de penser, trop de pensées tuent les pensées) que j'aurai été compréhensif aussi. Je la laisse poser les pieds sur la table base et je finis par faire de même avec ma jambe blessée en grimaçant un peu. " Mh.. Ouais. Tant mieux... Mais si tu veux, quand on se sera calmé et que tout sera rangé... Pfff... Je te laisserai regarder ce qu'il y a dans mon tiroir de mon bureau, comme ça tu n'auras plus de mauvaise surprises." fis-je en preuve de bonne foi, y aura même les papiers de démission comme preuve à l'appui tient et ça, ça ne peut pas se faire comme ça, pour faire semblant.

Je croyais qu'on allait se calmer, mais au final non. Elle me balance que c'est de ma faute, forcément que je ne vais pas me laisser faire. Je n'ai rien fait et c'est elle qui a foutu le bordel, c'est elle qui a tout préparé la surprise et c'est ... Oh putain, je laisse tomber ! J'en ai ras le bol ! Je pose le bras sur le haut du dossier du canapé et l'écoute malgré tout même si je ponctue avec les gestes et mimiques agacés. Je ne dis rien, parce que je sais que dans le fond elle marque un point et je suis trop fier pour l'admettre. Le pire c'est qu'elle le sait et que de toute façon, c'est pour ça que le débat est clos par son départ. Je ne sais pas ce qu'elle est partie faire alors j'ai fini par grogner et marmonner dans ma barbe de quelques jours. "Et forcément, c'est moi qui porte le chapeau, qui dois tout faire, ranger le bordel. Décidément, ça change pas, je suis toujours ses bras et elle la tête gna gna. Qu'est-ce qu'elle me fait chier." Et je me redresse pour me relever après avoir remis le badge dans ma poche pour pas qu'elle crise à nouveau. Je marche sans béquilles, tout en boitillant pour aller ramasser le bordel dans le salon alors que j'entends du bruit dans la cuisine. Je suis en train de ranger et rassembler les papiers, du moins tout ce qui n'est pas cassé. Qu'elle va pas râler que je saute les points là ! Elle l'a cherché merde ! " Mais je suis en train d'aider merde !" haussai-je le ton encore énervé. Je ne sais pas ce qu'elle a foutu dans la cuisine pour faire un boucan, mais j'espère qu'elle n'a pas cassé ma vaisselle encore ! Enfin, je m'en fous de la vaisselle, mais ça me ferait chier de ne pas avoir un support pour manger quoi. Je ne compte pas manger sur des assiettes en carton quand même... Quoique, ça me fera moins de vaisselle...! Non mais, qu'est-ce qui lui est arrivé ? " T'es arrivé quoi ? Les assiettes ont contre-attaqué ?" Je balance le classeur sur une pile. J'attends sa réponse, mais j'ai rien. " Sammy ?" Je soupire encore et finis par me redresser avec une grimace. Je boitille pour aller dans la cuisine et je marche par mégarde sur une assiette. Rah merde ! Bon heureusement que j'ai pas enlevé mes chaussures, mais ça fait mal à la jambe quand même. Je grogne et ferme l'eau qu'elle a oublié.

" Sammy ?" Bon, qu'est-ce qu'elle fout là ? Elle est partie ranger la chambre ou..? Elle a même foutu un bordel dans la chambre ? J'espère quand même pas... Je soupire et en mets du temps pour la rejoindre là-haut après avoir vérifié qu'elle n'était pas dans les alentours. J'arrive dans la chambre sens ci dessus dessous. Je me retiens tout commentaire parce que ce n'est pas ce qui attire mon attention en premier lieu. Je me dirige vers le lit pour m'y asseoir, près d'elle qui était toute recroquevillée elle-même. " Sammy ?" fis-je doucement en posant la main sur son épaule... Je crois... Ouais, confirmation, c'est son épaule. " Hey...? Stella...?" Je soupire à un point que mes épaules s’affaissèrent à cette vision. " Je suis désolé, je n'aurais pas dû te crier dessus, c'est con de ma part. Je n'ai pas géré... Mais ça m'a énervé que tu ne m’aie pas cru quand j'ai dit que j'en ai fini avec la police, c'est vrai. Je ne suis plus un flic... Même si bon, il m'arrive des fois d'être consultant pour leurs affaires compliquées, mais c'est arrivé que deux fois. Mais peu importe, je ne vais pas te trahir comme je l'ai fait la dernière fois." lui dis-je en lui caressant l'épaule avec le drap comme barrière. Je finis par me rapprocher, me pencher jusqu'à trouver la limite du drap que j'enlève un peu pour retrouver son regard. " Mh ? Est-ce que ça te dit en guise de paix, que nous sortions dehors ? Je connais un bon endroit pour se changer les idées." C'est ma façon de lui dire que je suis là et que je ne vais pas la laisser tomber, encore moins à être dans ce lit à déprimer comme pas possible.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Sam 3 Mar - 9:00 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Qu'est-ce que je ne voulais pas me prendre la tête avec lui. En plus il lève les yeux au ciel, rha il m'agace. Mais il avait qu'à mieux planquer ses affaires de flics aussi. J'y peux rien moi . Il me rendait dingue avec ce genre de chose... Enfin, même s'il n'y pouvait rien pour le coup. Il n'y avait sûrement pas pensé mais voilà. Je suis ce que je suis et quand quelques choses ne me plais pas, je le montre comme je le peux. Il a même de la chance qu'il n'a pas été là car ça aurait été pire je pense. Ceux ci dit, il me montre le téléphone en me rétorquant qu'il ne me dira plus les informations importante quand je me lave. J'y peux rien moi aussi non mais eh ! Il se prend pour qui ? Quand je me lave... bah, je me lave, je ne prête pas attention à ce qu'il y a autour de moi. Je préfère profiter de cette bonne eau chaude. Puis, faut dire aussi que l'eau ça fait du bruit aussi. «  Oui bah j'y ai pas pensé ok ?! Alors ne me fait pas chier avec ton téléphone. Et puis pourquoi tu me parles de douche là ? Qu'est-ce que j'ai encore fais avec la douche ? Tu veux que j'arrête de me laver ? Que je pu la mort ? » Ronchonnais-je en croisant les bras sous mon buste. Je sais que la dispute est l'un des meilleurs moyens de communiquer, mais il ne faut pas non plus pousser le bouchon. «  Oh ça va ! Ça va ! Arrête de ronchonner pour des putains d'assiette. C'est que du matériel. Si on doit manger sur du carton, bah on mangera sur du carton. » Je levais les yeux au ciel. Ceux ci dit, je me calmais un peu lorsqu'il dit que nous sommes un couple. En faite, cette idée me réconforte un peu... Certes, on réapprenait à se connaître mais il restait attacher à moi et ça, j'en suis très heureuse même si, pour le moment, je n'allais pas le montrer. «  Ouais, bah non... Olalalala non... J'aime pas du tout tout garder pour moi. J'comprendrais pas ces gens qui ne disent rien... Je ne sais pas, même si ça peut blesser, au moins, il y a de la matière, de la discussion (Dispute aussi mais chut...) c'est la base d'un couple qui dur. Fin j'crois. Si on parvient à surmonter tout ça, c'est que ce n'est pas de la merde ce qu'on vit... » Disais-je en réfléchissant un peu. Il faut dire que Tim est le premier petit ami de ma vie. Avant, j'avoue avoir été un peu volage en mode sélectif. Oui parce que il ne faut pas non plus exagérée, je ne vais pas offrir mon corps à des mecs trop cons qui ne pense qu'à ce qu'ils ont dans leur boxer.

L'idée qu'il y ait des armes ici, ah ça me plaisais... J'osais pas lui demander de me les montrer mais j'avoue que ça me manque de ne pas toucher une arme. Certes, j'en avais toucher une lorsque j'avais retrouver Tim mais c'était dans un contexte différent et mon esprit n'était pas là pour profiter de cet objet mais plutôt pour assouvir cette colère en moi. Une colère très vite regretter mais qu'importe. Le fait qu'il accepte que je lise ces documents, ça ne pouvait que me soulager un peu. Il était vraiment décider à ne plus me mentir, et ça, j'en prend vraiment note. J'en suis plutôt soulagée encore une fois. Alors ouais, on se dispute mais on fait des efforts. C'est bien non ? Je posais ma te^te sur son épaule en fermant les yeux, laissant un petit sourire se faire. «  J'en serais ravie.. Et promis, je me retiendrais de gueuler sur ce que je peux voir. Parce que... Le fait que tu me montres des documents aussi important, bah.. ça prouve qu'on avance bien tous les deux. » Avouais-je en gardant les yeux clos.

Bon.... Après un petit moment de répits, voilà qu'il y a la question du rangement..... De base, je ne voulais pas ranger car ça me saouler et je n'avais pas que ça a faire surtout que … C'est à cause de ce badge que j'ai pétais un câble, il m'aurait prévenu, il n'y aurais pas eu tout ça. De là, on reprend la dispute. Bah quoi ? C'est bien de crier. Cela fait du bien. Donc, on s'en fou ahaha. Mais après mûre reflexion dans ma tête, je décide de mettre la main à la patte sans pour autant lui dire. De toute façon, à quoi bon ? Quoi que j'aurais dû vu ses propos. J'y répondais pas d'ailleurs, préférant m'occuper à me changer pour aller attaquer la cuisine. Puis si j'aurais répondu, le rangement aurait commencer que demain... Bref. J'étais dans la cuisine, je nettoyais et voilà que je me coupe. Rha mais quelle journée de merde. Ceux ci dit, c'est à cet instant que je réalise plein de chose et que ça me fou un coup sur le morale de suite.

J'ai alors préféré aller me mettre dans le lit parmi ces couvertures en bataille. J'entendais Tim m'appelais mais je n'avais pas envie qu'il me voit ainsi, même si au bout de plusieurs minutes, il parvenait à me retrouver dans la chambre. Puis, je l'avais entendu monter. Je restais recroquevillais sur moi même tout en l'écoutant me parler. Voilà qu'il s'excuse... Non mais …. Pourquoi il s'excuse ? C'est moi qui est foutu la merde chez lui. Cest à moi de m'excuser. Il va me faire pleurer à être aussi parfait. D'ailleurs, j'en pleurais un peu bien que je cachais toujours mon visage contre mon oreiller. Qu'est-ce que je n'aime pas être aussi faible, aussi sensible. Certes, je l'étais avant, sensible, mais je parvenais à le contrôler, à ne jamais le montrer ( ou très très peu ) maintenant j'ai juste l'impression d'être une ramollie du slip. Je décide de me retourner pour venir me faufiler contre lui. Un de mes bras vient l'entourait et je calais mon visage contre son torse. «  Tu t'excuse alors que tu n'as rien fait, bon sang... Je ne te mérite pas Tim.. C'est moi la fautive dans l'histoire pas toi... C'est moi qui suis désolée à être ce que je suis, à péter des câbles pour tout et n'importe quoi, à être aussi bête dans ma tête... J'agis avant de réfléchir un peu. » Disais-je en faisant une petite moue triste. Je hochais la tête quand il me propose de sortir un peu. J'approuvais cette idée, mais avant de viens tendre ma main pour lui montrer ma coupure et ce torchon maintenant tacher de sang. «  Oui, mais... Faut que je soigne ça. Les assiettes m'ont bien contre-attaqué. Elles ont voulu me calmer, elles ont réussi ces garces.. Puis, j'ai foutu un vrai bordel chez toi, il faut que je continu de ranger un peu quand même. Tu me permet d'être chez toi, et moi tout ce que je fais, c'est de foutre le bordel. Franchement, tu as le droit de me mettre à la porte. Je ne comprend même pas pourquoi tu ne l'as pas déjà fais. Genre, je te tire dessus, je t'engueule pour des truc tellement débile et maintenant, je fou le bordel... T'es sûr que ça va ? J'veux dire, pendant trois ans t'étais tranquille dans ta petite vie, et maintenant que je suis là, je dois faire de ta vie un enfer. Honnêtement, Mi amor, comment tu fais pour me supporter ? J'suis pire qu'avant... Je sais que la prison ne m'a pas fais de bien niveau caractères, même physiquement..( oui parce que bon, j'ai quelques cicatrice sur mon corps que je n'ai pas encore dévoilé...) je comprendrais que ça soit de trop pour toi...Je ne veux pas être un poid pour toi. » Je me redressais un peu pour passer mes mains sur mon visage et essuyer mes larmes par la même occasion. «  Bouge pas, je vais chercher de quoi nettoyer ma coupure. » Disais-je en ne voulant pas non plus qu'il se blesse de nouveau avec sa jambe. Dans la salle de bain, je prenais de quoi désinfecter et de quoi bander pour ensuite retourner dans la chambre et me remettre dans le lit à ses côtés. «  C'est quoi l'endroit que tu veux me montrer ? » demandais-je curieuse alors que je retirais le torchon pour nettoyer un peu ma coupure. J'avais quand même très hâte de sortir à l'extérieur pour profiter d'un petit moment tranquille en amoureux. Dis comme ça, ça fait un peu gaga mais peut importe. Je dis ce que je veux. «  A ce que j'ai compris, tu travailles toujours avec la police ? Enfin... Que dans de grosse affaire ? » Je le regardais alors avant d'ajouter tout de suite. «  Je ne vais pas péter un câble, promis. J'veux juste être prévenue pour éviter de faire l'ouragan dans ton logement. »
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Dim 4 Mar - 22:55 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Je soupire fortement.
Je dois rester calme. Je suis calme. Je serai calme… Mais putain, qu’est-ce qu’elle me tape sur les nerfs cette fille !! La douche, forcément, c’est moi qui ai amené le sujet parce que une dispute en mène une autre, c’est super connu !! « Non mais je veux que t’arrêtes de prendre toute l’eau CHAUDE ! » Parce que ça m’énerve de devoir faire la course contre elle pour me doucher en premier et donc, me lever tôt. J’ai pas envie de devoir attendre des heures pendant qu’elle se prépare. Les femmes je vous jure ! Quoique ma soeur, elle est moins pire ! Et c’est pas encore fini puisque je râle pour les assiettes. Elle me fait chier à tout casser ! Du coup, je m’attends que si on mange dans les assiettes en carton… Qu’elle les brûle, les déchire, les massacre. Au final, c’est peut-être mieux qu’on ait pas d’assiette…! Enfin bref, on se dispute comme un couple et on a au moins le mérite de se dire les choses franchement, on ne se tait pas et n’attendons pas que ça s’explose. Enfin, dans tous les cas mieux qu’on se gueule dessus, qu’on apprenne à se connaître davantage l’un et l’autre. « Dispute Sammy. » la reprenai-je avant qu’elle ne se reprenne et je souris malgré moi alors que je croise les bras. J’hausse les épaules et faut croire que ça m’a un peu calmé sur le coup.  « Nah, on se débrouille pas trop mal en fin de compte… À part… Ouais… On ne peut pas toujours être parfait. » et c’est ça l’important, on s’aime malgré nos imperfections. J’essaye d’être là pour elle et lui faire comprendre que peu importe ce qu’elle a vécu en prison, je serai là pour elle. Je ne veux plus lui cacher des choses, je ne veux plus de mensonges… Je ne sais pas, j’arrête pas de mentir autour de moi, mais avec Sammy tout comme avec Julie, je n’y arrive pas.

Alors, pour lui donner une preuve de confiance, je lui ai proposé qu’elle puisse jeter un coup d’oeil à mes dossiers de flics, qu’elle puisse voir ce qu’il y a d’aussi compromettants. Mes diplômes, mes formations, mes récompenses, mes coupes même pour avoir gagné à des championnats de tir. Je pose ma tête sur la sienne et fais une petite moue. « Ouais. On finira par surmonter tout ça, parce que je tiens trop à toi pour te laisser partir à cause d’une de mes conneries… » marmonnai-je avant de lui embrasser dans les cheveux. Ce moment de réconfort, ça ne nous arrive pas souvent en fait, on n’arrête pas de se prendre la tête, puis on se calme, on se réconforte, on se reprend la tête encore. C’est un peu une espèce de montagne russes notre relation et ça ne m’étonne pas du tout en fait.

Alors oui, après s’être pris la tête sur le rangement, on s’est mis à ranger, puis je ne l’ai plus entendue. Je me suis inquiété, je me suis excusé parce que … Voilà, les femmes ont toujours raison, je l’ai bien appris à mes dépends hein… Même si elles ont tort, elles ont quand même raison et ça me tue. Je la retrouve bien assez mal dans notre lit (dont j’essaye tant de mal que de bien à ignorer le bordel.) Je la retrouve en train de sortir de son drap pour s’agripper à moi, je passe mon bras autour de ses épaules tandis que je la caressais du bout de mes doigts pour montrer ma présence. « On va maintenant jouer à celui qui doit s’excuser…? » ricanai-je avant de soupirer. « J’aurai dû te prévenir avant surtout tu sais… Que t’ai pas de mauvaises surprises tu vois…! » Enfin bref, on va éviter de s’excuser davantage, le mal est fait, on s’est pris la tête et puis basta. Je lui ai proposé une sortie, ce serait plutôt pas mal. «  Aaah… Elles t’ont pas loupées mes assiettes… » Une pause, je l’écoute et je la regarde en mode: ouais bah écoute, tu les as attaquées…! Puis je prends une expression sérieuse et secoue la tête quand elle me parle de la jeter dehors. Je la laisse se redresser, ma main se balade sur le sien et je soupire. « Je sais. Je sais tout ça. Je me suis douté qu’en prison, ils ne t’ont pas fait de cadeau du tout… Mais ce n’est pas une raison, Sammy, que je te jette dehors. Pendant trois ans, tu m’as manqué, parce que tu n’étais pas là pour rendre mes journées intéressantes, mon appartement n’a jamais été aussi bruyant depuis que tu es là. Je … euh … Je me dis que peu importe ce que tu es devenue en ce moment, j’accepte ce que tu es. Même moi je ne suis pas forcément le même, pourtant tu m’acceptes malgré nos engueulades. On s’engueule bien avant non ? Tu m’insultais bien de tous les noms en Italien ceci dit. Je te réplique bien avec des doigts d’honneur encore. On évolue chacun de notre côté, mais on évolue aussi ensemble. C’est comme ça la vie. Y a des moments où tu prends un chemin seule. » Une pause, je passe ma main sur son visage pour balayer encore les traces des larmes et je soupire avec un petit sourire . Je me penche vers elle pour l’embrasser, je colle mon front contre le sien et lui caresse toujours le visage avant d’aborder un regard inquiet. « Tu devrais soigner ta main quand même… »

Ce qu’elle fit tout de même. Elle alla soigner la main et me laissa seul dans cette chambre. Je regarde autour de moi et je soupire. « C’est franchement décourageant… » marmonnai-je. Je fais un mouvement de la jambe pour écarter un des bouquins avant de grimacer de douleur, je soupire et trouve que c’est super chiant de se coltiner cette douleur à force. Dire que j’en ai pour des mois, je ne peux pas me tenir debout trop longtemps sans que ça me fasse trop mal en fait et ça m’agace. « Surprise ! » lui répondis-je quand elle me demanda pour l’endroit. Ah ben non, je ne vais pas lui dire. Eh ! Je récupère les affaires pour soigner sa main et sans lui dire un mot, j’attendais qu’elle me la tende, que je puisse désinfecter la plaie. On a toujours fait ça, on fait toujours ça alors je ne vois pas pourquoi ça changerait aujourd’hui. Je souris un peu avant de lui mettre du désinfectant. Je relève mon regard quand elle me parle de mes contacts dans la police. J’hausse une épaule « Dans les affaires où ça coince pour eux oui. Des fois ils ont besoin d’un consultant, des anciens flics qui ont plus de recul. C’est aussi une manière entre nous de se prendre les nouvelles et voir comment on va, même si on vient pas du même endroit. C’est la façon de surveiller et voir si je ne fais pas de conneries aussi. » soupirai-je alors que je suis en train de mettre son bandage. « Pfff… Quand même, je ne dis pas ça pour t’accabler… mais… à voir le bordel partout, c’est super décourageant. On va réussir à tout ranger en moins d’une heure ? Parce qu’il faut qu’on soit à l’endroit surprise dans une heure et demie, sinon ce n’est plus la peine… » Je vois son regard et je lève les yeux au ciel. « Ok ok. Tu vas ranger, je fais de quoi à manger et on file dès que c’est l’heure. Rien à faire si c’est pas fini. Priorité, la chambre. J’ai pas envie de dormir dans un lit totalement défait. »

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Mer 7 Mar - 19:00 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Il veut que je prenne moins de temps sous la douche ? Mais pour une fois que je peux me laver en prenant mon temps, à profiter vraiment de l'eau chaude car bon, en prisonn, j'en avais pas forcément tout le temps. Puis, ça me permet de me détendre et de me vider la tête. Je ne sais pas, j'avais la sensation d'être coupée du monde sous la douche. «  Ouais bah t'as qu'à faire bouillir de l'eau qu'est-ce que tu veux que je te dise ! »

Quoi qu'il en soit, je secouais la tête, finissons par discuter vraiment de nous, de ce qu'on est et le fait qu'on soit de nouveau un couple loin d'être ordinaire, ça ne pouvait que me plaire. Puis, je préfère être honnête, je préfère qu'on se dise les choses, et qu'on ait plus de secret. Honnêtement, je ne sais pas comment je réagirais s'il me mentais d'un gros mensonge comme il y a trois ans. «  On est loin d'être parfait.. Enfin, on est ce qu'on est... Mais, on est comme ça et c'est ce qui nous renforce. »

J'avais hâte de mettre mon nez dans ces dossiers, je voulais vraiment en savoir plus sur ce qu'il était avant, sur ce qui lui est arrivé. Je fermais les yeux à son contacte de son visage, un geste qui me fais du bien et qui me rassure. Sa présence me rassure, c'est évident, lui seul peut me détendre, mais aussi me mettre dans tous les états pas possible . On se complète, et il avait raison, on surmontera tout ça. Pourquoi on y arriverait pas ? On a vécu énormément de chose tous les deux, et même après trois ans de séparation, visiblement, notre lien est toujours aussi fort. Je suis plutôt contente de ça, car il aurait pu refaire sa vie. Il aurait pu m'envoyer boulet et faire en sorte de ne plus me revoir. «  Je ne veux pas te laisser partir... Je ne serais rien sans toi Tim.. » Avouais-je en faisant une petite moue.

Quoi qu'il en soit, après notre autre prise de tête sur le rangement, je le laissais venir me rejoindre dans la chambre. Je m'étais tout de suite mise dans ses bras. Je me détendais dans ses bras, respirant plus calmement, gardant les yeux clos. Je ne peux m'empêchais de rire par contre, parce qu'il avait raison... Ouais, on serait capable de se prendre la tête juste pour dire qu'il ne devait pas s'excuser. «  Tu as peur de perdre ? » disais-je d'un petit air taquin, avant de revenir sérieuse. «  Je sais.. Mais, je reste imprévisible quand même, et si tu dois tout planquer, ou me faire une liste sur les choses qui peuvent me faire péter un câble, on en a pas fini... »

Bref, on s'en moquait maintenant, je voulais surtout soigner ma main et découvrir le lieu qu'il m'a parler vu que je suis très curieuse. «  Mouais... Pas cool ces objets.. » Murmurais-je en regatdant ma main. Au moins, le sang avait cessé de couler, donc, ça ne devait pas être très profond. Quoi qu'il en soit, je l'écoutais... Ces paroles me touchaient encore. Faut qu'il arrête de me faire des paroles comme ça, je vais fondre en larme tout le temps. Ceux ci dit, il avait raison. On a toujours été ainsi, à se prendre la tête, à se dire les choses et qu'au final, ça permet d'évoluer. Puis, le fait que je rendre son appartement plus vivant, ça ne peut que me faire plaisir. Cela me prouve un peu qu'il n'y a personne d'autre qui m'a remplacé durant ces trois ans. Enfin, je l'espérais. Il manquerait plus que j'ai une rivale. Enfin, ça ne durai pas longtemps car la fille en prendrait plein la figure. « Je rend tes journées intéressantes, parce que je te prend souvent la tête ? C'est amusant, on nous prendrait pour des fous, tu ne crois pas ? Ceux ci dit, ta présence m'a manqué aussi... J'aurais bien aimé t'avoir auprès de moi. Te parler... Je pense que si j'aurais entendu ta voix, ou juste parler durant ces trois ans, ça aurait été différent. J'aurais été plus forte, je n'en sais rien. Enfin, on ne fait pas le monde avec les si. » Je relevais mon visage vers lui, avant de sourire auprès de ses lèvres. J'adorais ce contacte avec lui, alors je lui rendais un tendre baisé avant de laisser nos nez se frotter entre eux. Je souriais alors en voyant son regard inquiet. «  Cesse de t'inquiéter mi amor.. On va soigner ça. » Murmurais-je en passant une de mes mains dans ses cheveux avant de me lever pour aller ce qu'il faut.

Je lui demandais alors le lieu exacte de ce qu'il avait prévu pour nous deux. Mais rha, je n'en serrais rien alors ça me donne encore plus l'envie d'y aller.  «  Maiiiiiiiiis ! » disais-je en faisant une moue angélique. Je lui laisser les ustensiles pour me soigner. Cela me ramener à des années derrière, et ça ne pouvait que me faire sourire.  J'avais la sensation qu'on ne s'était jamais quitter. Cela dit, ma curiosité revenait et je lui demander par rapport à son ancien métier. «  Ils ont peur que tu plonges dans l'illégalité ? Quoi que... Ils ne doivent pas te surveiller autant que moi. Je te jure, j'ai l'impression d'avoir des flics au cul tout le temps. Je suis presque sûre qu'il y en a un dehors qui se planque derrière les arbres à surveiller mes moindres fait et geste... » Je faisais une petite moue. C'était vraiment chiant ça. «  D'ailleurs, je voulais te demander un truc... Mh... Tu as besoin d'aide pour ton boulot ? Parce que je te pompe tout ton frique... Un jour, tu vas me tuer, là encore, j'ai du en prendre pour des vêtements et le coiffeur... Mais... Je n'ai aucun diplôme, ni rien.. Et je sais que j'ai un sacré caractère mais... J'suis plus dans le bisness là.. Alors il me faut un job...... »

Il me faisait une proposition et je regatdais ma montre. Ceux ci dit, je levais les yeux au ciel à ses dernières paroles. «  tu sais qu'un lit ça se défait tout le temps ? Pourquoi toujouuuuuuuuuurs le refaire à chaque fois ? T'as pas changer pour ce détail toi ! » Je souriais en coin en me levant. «  Ecoute, on verra pour la bouffe en chemin, t'embête pas. Je range la chambre rapidement, et on y va. Toi, tu bouges pas, parce que sinon, je vais devoir te ramener à l'hosto et j'ai pas envie. » Je viens embrasser sa tempe puis je viens prendre les affaires que je pliais rapidement pour les remettre dans l'armoire. Puis je m'attaquais quelques minutes après au lit, secouant la couette pour dire « bouge tes fesses » tout en lui lançant un oreiller dessus d'un air taquin. «  aller bouge Tim, sinon je laisse les montagnes russe sur notre lit ! »

Une fois que toute la chambre était rangé, on décide de sortir dehors. J'avais juste enfiler mon manteau et mis mon bonnet avant de le suivre jusqu'à l'extérieur. «  On y va comment ? A pied ? En voiture  petit pépé boiteux ? » Demandais-je.  Évidemment, si c'était la voiture, je ne le laisserais pas conduire. Il a accès conduit de la journée. Mais oui, je le taquine avec mes surnoms, mais en même temps, c'est plus fort que moi.
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Sam 17 Mar - 15:04 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Tu as peur de perdre ?
Sur ces mots, je plisse les yeux et la regarde profondément avec un air de lui dire: va te faire foutre. " Nan. J'ai juste pas envie qu'on perde notre soirée à dire qui est-ce qui doit s'excuser pour au final qu'on ait plus envie de s'excuser, ensuite on va vouloir se disputer sur celui qui doit s'excuser et ça va jamais se finir." Suffit de se rappeler de notre dispute, enfin prise de tête digne des gamins de cinq ans et qui a duré genre deux jours non stop jusqu'à que notre boss de l'époque en ait eu marre et décide de nous faire taire tous les deux en nous séparant durant une mission. Je soupire à sa remarque et tapote son épaule, elle a raison. Je crains assez son caractère explosif que je doive cacher des choses dans des cachettes aussi secrètes les unes et les autres. Mais j'espère quand même que je ne vais pas cacher ça pour longtemps...!

J'hausse les épaules avec un air de dire boaf. On est tous des fous de base rien que de vouloir se mettre avec quelqu'un, à conduire une voiture qui pourrait nous tuer un jour ou un autre... On n'est pas tous normal dans le fond et ça m'étonne pas. " Mh..." Si cet avocat m'avait laissé savoir où elle était, je l'aurai appelée, je lui aurai rendu visite pour lui expliquer, je l'aurai attendue. Sauf que ouais, comme elle le dit bien, on ne fait pas le monde avec les si malheureusement. De toute façon, ce qui est fait a été fait et on n'y revient pas, on avance comme on l'a toujours fait. On profite de ce moment, on profite de cet échange, on profite de notre présence l'un pour l'autre. Ceci dit, je m'en voudrais si elle mourrait d'une simple infection à la main, je serai plutôt rassuré si elle en prenait grand soin...!

Je m'en occupe assez rapidement, mais tout en faisant attention. Je m'y connaissais dans les soins, pas parce que la police m'y a enseigné, mais j'ai été souvent confronté à des cas de blessures où j'ai dû m'improviser infirmier. Pour moi-même et pour les autres. Sammy n'a pas été très souvent blessée grâce à moi. " Nah, ta moue de chat potté ne marche pas avec moi" ricanai-je tout en détournant le regard, non non... Je ne vais pas me faire avoir. Le sérieux ne tarde pas à revenir puisque je me mets à parler de mon métier dans la police, de mon rôle plus précisément. " Pffff... Ils vont finir par se calmer quelques mois plus tard. J'avais eu ça pendant à peu près sept mois." soupirai-je, j'imagine bien que c'est très agaçant au final. Je relève à peine mon regard vers elle alors qu'elle me parle de quelque chose de sérieux. Elle veut un travail ? " J'ai remarqué que tu t'étais changée pour la soirée... Dommage que je n'ai pas pu profiter de te voir davantage dans cette robe..." Une pause et je fronce les sourcils. " Mieux vaut pas que je sache le prix, je m'en fous de ça. Elle te va bien, tout comme cette coiffure." fis-je en portant la main sur ses cheveux plus court, bon ceci dit... Les habitudes vont changer, c'est sûr. " Après, tu as la police à tes trousses, tu as aussi pour consigne de ne pas toucher une arme ... Ce qui n'est pas très utile du tout." soupirai-je pour reprendre le sérieux du sujet. " Sinon je t'aurai déjà proposé ce travail dès le début... " J'hausse les épaules et soupire. " Au pire, je vais essayer de voir avec eux. Si je peux leur dire que tu viens travailler à mon stand pour me dédommager et éviter de me rendre le quotidien plus difficile qu'il ne l'est déjà. Surtout pour faire les démonstrations. Je ne vis que de ce stand."

" Parce que j'aime bien les choses rangées !" rétorquai-je avant de me rendre compte que je suis ce genre de personne qui foutait le bordel chez soi, sauf sur son bureau et ce, avant le retour de Sammy dans ma vie. Ce qui est assez drôle quand je dis ça, elle a bien et bel vu mon appartement dans un bordel monstre la première fois qu'elle est venue et c'est sûrement la seule fois, parce que je me suis démerdé pour tout bien ranger. Je la vois se lever, j'allais faire de même sauf qu'elle m'en empêche et je soupire, elle a vu mon regard dépité et je lève les yeux au ciel. " Mais non, roooh. Je vais pas faire sauter les points à nouveau." Je viens de me rendre compte que j'ai lâché une petite bombe et à la réalisation, je ferme doucement les yeux et l'expression qui veut dire: merde, je me suis trahi moi-même. Bon sang, en plus de Julie, je ne suis pas capable de mentir à Sammy ? " C'est juste un point... Je l'ai refais." soupirai-je. Et ça lui donnait une raison de plus que je ne l'aide pas et qu'au final, je me retrouve à poireauter... Chose que je déteste le plus.

Au final, je m'emmerde et je prends le bouquin que je continue à lire tout en encourageant la jeune femme à ranger, même si par moment j'ai envie de l'aider. Quand je bougeais ou avais le malheur de me redresser, elle me lançait un de ces regards et ça me faisait soupirer, puis je me réinstallais. Je préfère quand elle parle au lieu d'être silencieuse comme ça, parce qu'honnêtement, me lancer un tel regard, c'est flippant. En gros, ça me faisait chier jusqu'à qu'elle veuille que je bouge de là, jusqu'à me prendre le coussin en pleine figure. " C'est bon roh ! Ça veut pas que je bouge, maintenant ça veut que je bouge." Répliquai-je en lui balançant le coussin en pleine tronche ! Je bouge de là et en profite pour descendre dans le salon où je continue à ranger un peu avant de l'entendre dans les escaliers et j'en profite pour m'installer sur le canapé, comme quoi, je n'ai absolument rien fait.

Après s'être pris la tête sur mon activité avec elle, on décide finalement de sortir, j'avais juste à récupérer mon manteau et les béquilles. Néanmoins, je sors en premier et sors par la suite les clefs de la voiture que je joue avec. " En voiture espèce de naine de jardin." Et je lui lançais les clefs. J'avais un léger air contrarié à l'idée que je sois devenu un pépé boiteux. Je ne pense pas que je m'en remettrai de cette inactivité et je suis déjà sur le point de devenir fou. Nous montons dans la voiture et on ne tarde pas à démarrer, pendant qu'elle roulait on s'est rapidement mis d'accord sur ce qu'on voulait manger. Rapidement, on a pris les pizzas à emporter et on a roulé un petit moment, tout en discutant l'un et l'autre. " Eh, au prochain, tourne à droite. On est presque arrivé." fis-je en montrant l'intersection du doigt. On montait un peu, mais elle avait plus ou moins l'idée de où est-ce que nous allions. On se dirigeait vers la plage, mais comme nous avions monté, elle devait avoir une idée que nous allions un peu sur une falaise. Dans tous les cas, une fois la voiture garée. Les pizzas en main de Sammy, la mienne sur son épaule, nous marchons quelques minutes. On marche en montant un peu. On est vite ralenti par ma jambe mais au final on a pu le faire. " Et ... Voilààà. On est arrivé à temps." Je crois. Je fronce les sourcils et observe autour de nous. " Ouais. On est arrivé à temps." fis-je en tapotant son épaule et je passe le bras autour de ses épaules. " Ce n'est pas le genre de coin où je viens. Je préfère mon stand où je peux tirer, ça me calme. Mais là, c'est le coin où Eddie venait avec ses amis pour camper. Je trouvais la vue plutôt pas mal du moment où on regarde le soleil se coucher tout en mangeant." fis-je en descendant mon regard sur les boites de pizzas.
electric bird.



Sometimes you piss me off
Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Dim 18 Mar - 14:51 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Je lui faisais une grimace quand son regard me disait d'aller me faire foutre. Non mais eh, on se calme un peu. Même si bon, c'était tout nous ça. Mais il avait raison ( une fois de plus, mais chut. ), si on se prenait la tête pour savoir qui avait raison, on allait pas en finir. Peut-être qu'on devrait se calmer dans les disputes, du moins, pour aujourd'hui car on a eu notre dose. Bien que bon, c'est toujours bien de se prendre la tête avec lui, ça a un côté excitant et puis, c'est comme notre marque de fabrique. «  Ouais, on oublie, on fera cette dispute dans un prochain jour. Tu sais que je n'oublie rien, rancunière comme je suis. Du coup, prépare toi à ce que je relance ce sujet un jour où l'autre. » Je souriais en coin en le regardant. Puis, bon, c'est une dispute parmi tant d'autre. Si on devait faire toute une liste de nos disputes, on en aurait pas fini. On y passerait des heures. Cela dit, il faut qu'il fasse attention à ce qu'il peut planquer. Vraiment.. Parce que si je découvre quoi que ce soit, ça risque de péter dans la maison, encore une fois.

Évidemment, oui, on avançait, on faisait notre vie selon ce qui arrive et s'il y a des obstacles, il faut les surmontés comme on le pouvait, et passer outre à tout ça. Je savais que Tim et moi, on en été capable. On est capable de tout, même du pire. C'est un peu ce qui faisait notre force j'ai envie de dire. Cela dit,  l'avoir retrouver me faisait du bien. Sa présence m'avait manqué pendant trois ans, alors je ne suis pas prête de le lâcher, même si parfois, il me prenait la tête.

Quoi qu'il en soit, le fait qu'il s'inquiète pour ma main, me faisait sourire. C'était mignon, mais bon, je n'allais pas mourir d'une petite coupure. Je n'ai pas eu de grosse blessure, quoi que.. En prison, j'ai eu pas mal de coup qui font que j'ai plusieurs cicatrice bien visible sur le dos, et même sur mon bas ventre. J'avais beau ne dormir que d'un œil, les femmes là bas sont bien futé et de vrai terreur. Je pense que j'en cauchemarderais pendant très longtemps. Pour dire, j'apprécie beaucoup ma liberté et cette vie d'air frais.Ceux-ci dit, je faisais une moue angélique pour essayer de lui faire céder de l'endroit où il voulait m'emmener. En vain. C'est nul. «  T'es pas drôle ! Pis, en plus tu détournes le regard, tu pourrais craquer ! J'en suis persuadée ! » Riais-je en cherchant son regard avec le mien jusqu'à ce qu'on parle de son métier. Je m'intéressais, j'étais curieuse puis ça me permettra d'en savoir un peu plus sur ces flics que je n'aime pas. Je lui disais qu'ils me collaient au cul et autant dire que ça me gonfler énormément. Au moins faut pas, je savais que je prendrais cher. Heureusement, j'ai eu de la chance par rapport à Tim et au coup de feu que je lui ai fais. Cela dit, je doute que j'aurais une autre chance. «  Tu crois ? Puis... Je trouve que sept mois, c'est beaucoup. Je vais péter un câble moi... Je pète déjà un câble quand j'en croise un dans la rue. Genre, j'essaie de jouer à cache cache. J'arrive la majeur parti du temps à gagner. Mais j'ai pas ta patience moi...» Je haussais les épaules. J'aimerais quand même cesser de jouer à ce jeu, car au bout d'un moment, ça devient lourd. Mais oui, j'étais sérieuse quand je disais vouloir un travail. Je ne sais pas si je serais une bonne employée avec mon caractère de merde, mais bon.... Il faut bien que j'essaie un jour ou l'autre. Puis, j'ai pas forcément envie d'être dépendante de Tim jusqu'à la fin de ma vie. Du moins, financièrement. Ça fait un peu... La femme au foyer. Je n'aime pas ça. Je ne suis pas une femme au foyer. Quoi qu'il en soit, le fait qu'il a vu que je m'étais changée et que j'avais une nouvelle coiffure me plaisait bien. Puis, j'étais contente que ça lui plaise parce que si ça n'aurait pas été le cas, autant dire que je n'aurais pas eu l'air conne. Bon, après, il aurait dû s'y faire. «  Je peux toujours la remettre cette robe, je m'étais changée pour ne pas l’abîmer... Fin, je la remettrais après. Comme ça, tu pourras en profiter pleinement. Puis, je ne te dirais pas le prix, de toute façon, tu le verras bien sur ton compte en banque ….... » Je pinçais mes lèvres entres elles. J'en avais pas mis pour une centaine de dollar mais je m'étais acheter pas mal de chose, je l'avoue. Je faisais une petite moue triste quand il me disait que je n'avais plus le droit de toucher à une arme à feu. Certes, je le savais mais ça me manquait quand même de ne pas en toucher. J'espérais que Tim parviendrait à les convaincre, même si bon, ils ont toujours été con ces flic. Ceux-ci, l'aider dans son stand me plairait bien. «  Mh... Et c'est forcé de leur dire ? Car bon, je peux le faire en mode discret ? Bon, ouais ça serait du travail «  au noir » mais bon...... Je ne sais pas.. Je ne veux pas me retrouver à me tourner les pouces. Je veux bouger, je veux faire des choses... J'ai la sensation d'être une mémé qui ne fou rien. » Je ronchonnais un peu en trifouillant mes doigts. «  Sinon, tu m'embauche comme infirmière privée même si tu critiques mes compétences. . »

Il aime bien les choses rangé.... Non mais il se fou de moi ? Il veut que je lui rappelle que c'était le bordel quand je suis venue la première fois ? Alors, faut pas me faire croire qu'il aime le rangement. Bon, c'est vrai que là, j'ai poussé à l'extrême. «  C'est une bien bonne blague ça Tim ! T'es pas possible toi defois. » Disais-je en levant les yeux au ciel. Quoi qu'il en soit, je lui avais ordonner de ne pas bouger, qu'il devait rester là. Je ne voulais pas qu'il se fasse mal avec sa jambe. Je fronçais les sourcils quand il me dit qu'il avait fait sauter un de ses points. J'avais envie de le taper pour ça. «  Putain mais arrête de bouger aussi ! J'vais t'attacher au lit si tu continue à gambader comme un petit lapin. Je te jure, je vais le faire Tim. Parce que si ça se r'ouvre et que ça s'infecte, bah ça sera tant pis pour toi et pouf plus de jambe. C'est ce que tu veux ? » Lui disais-je en lui lançant un regard.

J'ai fini par réussir, il ne bougeait pas du lit et j'en étais plutôt contente. Évidemment, je lui lançais des regards parce que monsieur bougeait. Enfin, jusqu'à ce que je décide de faire le lit car monsieur voulait refaire le lit pour dormir dans un lit fait. Il est chiant quand même. «  Oui bah tu veux refaire le lit aussi, c'est pas ma faute moi ! »  J'attrapais l'oreiller avec amusement en lui relançant l'oreiller avant qu'il ne parte. Je refais le lit tranquillement. Chose qui ne dura pas longtemps avant de descendre en bas. Enfin, avant, j'avais comme promis, remis ma robe. Puis, ensuite, s'il pense que je ne l'ai pas vu s'asseoir un peu vite, il peut se mettre le doigt dans l’œil. «  Pris en flague. » Disais-je en levant les yeux au ciel.

Quand nous sortons enfin, je le suivais tranquillement. «  Naine de jardin... Elle t'emmerde la naine. » J'attrapais les clés de la voiture en souriant en coin. J'aimais bien le charrier sur son inactivité. Il n'y avait rien de mieux que de le voir ronchonner comme ça, tel un petit enfant. Nous prenions la voiture et je prenais le volant. Une fois les pizza prise, et que l'odeur imprégnait l'intérieur de la voiture, ça me donner envie de les manger tout de suite, cela dit, je me concentrais sur les instructions de Tim sur la route à prendre. On ne tardait pas à arriver, et je me garais avant de sortir avec les pizzas en main. Je le suivais alors, tout en regardant autour de nous en mode bien curieuse. Je souriais en coin quand il a un peu douté mais je trouvais ça mignon. Je m'installais sur cette falaise, posant les pizzas au sol. «  Au moins, cette ville peut avoir des qualités... » Murmurais-je en regardant l'horizon. C'était joli à voir, ça me plaisait beaucoup. «  Elle est très jolie la vue, oui.. Puis, ça permet de nous évader un peu. » Disais-je en remettant mon regard sur lui. «  Tu as l'air proche de ce Eddie. Il a quel âge ? » Demandais-je curieusement. Je venais poser ma tête contre son épaule en regardant ce coucher du soleil s'offrir à nous. «  ça fais longtemps que j'en avais pas vu un... C'est toujours aussi magique. » Murmurais-je doucement avant d'ajouter. «  tu as ce chic pour trouver ces petits moments tout reposant et apaisant, tu fais comment ? C'est quoi ton secret ? »
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.

❝ Family don't end with blood ❞
‹ THEY DRIVE ME CRAZY BUT I LOVE THEM.
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 31/12/2017
›› Commérages : 98
›› Pseudo : Harmajabb Mr.turtle
›› Célébrité : Jon hamm
›› Schizophrénie : Anthony Gresham aka Jeffrey Dean Morgan ; Simone Esposito aka Ryan Gosling; Brianna Holloway aka Millie Bobby Brow, (omg une FILLE!!!), Eliott James aka Mr.Darcy (Colin Firth quoi), Nawid Sadki aka Poe (Oscar Isaac wesh)
›› more about me

A DROP IN THE OCEAN
›› family portrait :

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Lun 19 Mar - 12:22 )

Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Timmy & Sammy
Détourne le regard.
Faut que je détourne le regard, sinon ça ne va pas le faire. Je souris et essaye au final de la regarder, mais je n’arrive pas à garder mon sérieux que je me mets à rire en même temps que je baisse mon regard. « Ce regard ne te va pas du tout Sammy haha » Et sur ces mots-là, je la pousse un petit peu pour qu’elle arrête de me chercher du regard dans l’espoir que je craque, sauf que non. Je ne craquerai pas ! Et elle l’a si bien compris que nous changions de sujet et c’est moins joyeux: la police. Je soupire longuement face à ses ressentis. Je passe la main dans ses cheveux avec un air qui se voulait être compréhensif et rassurant à la fois.  « Je sais… Mais essayer de les semer n’est pas la chose à faire dans le fond, parce que ça va les pousser à croire que tu caches quelque chose. » Alors autant qu’elle arrête le jeu et fasse abstraction de ces flics, elle y arrivera… Enfin si elle ne fait pas de trucs louches parce que si elle cherche à les semer… Je fronce les sourcils et la regarde. « Mais pourquoi tu les sèmes ceci dit ? Ce n’est pas comme si tu as quelque chose à leur cacher ? Non ? » Je me montre un peu suspicieux j’avoue, mais la dernière fois que j’ai laissé Sammy faire quelque chose librement, elle a fini par faire la chose que je lui ai dit de ne pas faire: aller dans la planque alors que ça gourait de flics.

Je me focalise sur son style vestimentaire, sa nouvelle coiffure et je ne me privais pas de lui dire que j’aimais bien, seulement il y a une part responsable en moi qui me demande combien ça a couté tout ça et une autre part ne veut pas le savoir. Ça a dû couter une blinde et je ne roule pas sur l’or déjà que j’ai dû rembourser les soins à l’hôpital, en plus de devoir payer les factures…! Urgh, je n’ai pas hâte de faire les comptes ceci dit. Je ne dis rien et me contente de hocher la tête à sa réponse. Oui, vaut mieux pas me dire le prix même si je le saurai dans le fond. Ceci dit, je devrais avoir la solution à son problème: qu’elle se mette à travailler, mais ce n’est pas évident pour les gens après la prison de reprendre un boulot…! Sammy ne va pas forcément réussir en dehors de mes contacts qui ne sont uniquement que des flics… Alors oui, ça ne va pas aider du tout. Je ricane un peu à sa comparaison d’une mémé avant de parler d’infirmière. « Je suis obligé oui. Il y en a certains qui sont clients là-bas en plus. Tu arriveras à former les flics à tirer ? Et puis, tu es déjà mon infirmière privée même si par moment tu es à chier… » fis-je en souriant un petit peu. Et parlant d’infirmière, elle revient à la charge quand j’ai balancé que j’ai fait sauté un point plus tôt dans la journée. Je soupire et lève les yeux au ciel. « Roh ! Tout ça pour un petit point, c’est pas de ma faute si ça tient pas toujours ! Tu devrais arrêter de dramatiser un peu ! J’aimerai bien t’y voir toi, la balle dans la jambe, tu verras à quel point c’est pas une putain de partie de plaisir ! » Ouais, c’est la frustration d’être inactif, d’être gêné par cette blessure qui ressort et il y a de quoi merde. Elle m’énerve beaucoup et je l’ai un peu en travers le fait qu’elle m’ait tiré dans la jambe par accident alors que j’ai des fois la sensation qu’elle s’en amuse. Surtout qu’elle me balance qu’il faudrait que j’arrête de bouger, que je reste inactif et c’est un cauchemar. J’ai souvent envie de l’aider, de faire quelque chose, mais j’ai été obligé de rester inactif rien que par son regard et au final, elle me balance un oreiller pour que je me bouge de là. Non mais, faut chercher la logique merde ! « Quoi, tu m’as demandé de me bouger de là. Alors forcément que je bouge. » répondis-je à sa remarque. Je ne peux pas m’asseoir assez rapidement comme ça, ça m’énerve. En fait tout m’énerve, elle s’en amuse jusqu’au bout et je lui balance le surnom qu’elle aimait bien me donner en Italien de notre vieux temps.

Au final, pour éviter qu’on finisse par s’entretuer dans notre chez-nous, on a décidé de sortir. Enfin, j’ai décidé de sortir pour lui changer les idées parce que la voir pleurer dans notre lit, ça me fout un sacré coup au moral, autant l’aider à nous revigorer tous les deux par de bonnes pizzas. On s’est retrouvé sur une falaise, avec la vue de la mer et on était arrivé à temps pour voir le soleil se coucher. Y a rien de plus beau que ça et New York ne nous permet pas totalement ça, à part aller à Island bien sûr…! « Ouais… » Je déplace ma jambe de façon à ce que ça ne tire pas trop et encore moins sur les points. Encore quelques semaines à tenir avec ça, puis je vais forcément boiter un peu. Pfff. Je me penche pour prendre la boite à pizza et l’ouvre pour les mettre sur nos genoux. Je prends une part et commence à la manger, puis la dépose sur la boite. « Seize ans. Il a grandi sans une figure paternelle, alors oui… Je me retrouve à remplir le rôle de père par moment, même si c’est pas très glorieux parce que… Ouais, je ne suis pas formé à ça et je me retrouve très souvent dépassé par ce gosse. Ceci dit, il est intéressé par les armes, mais sa mère, ma soeur Julie quoi, elle est anti-arme. Alors voilà… » soupirai-je. C’est assez agaçant j’avoue.

Le coucher de soleil, pour elle ça faisait longtemps. Je m’en doutais qu’elle n’avait pas pris le temps de se poser pour regarder autour d’elle et d’apprécier les choses comme il le faut. Je souris un peu et essaye de la regarder sans grand succès, mais je finis par lui prendre la main avant de ricaner à ses questions. «  Je n’en ai pas la moindre idée » Et c’est vrai. J’hausse les épaules. « Te voir pleurer comme ça, je n’aime pas. Je pense que c’est … le feeling. C’est venu comme ça. Les idées viennent vite à la dernière minute… Ça arrive souvent comme ça ces derniers temps. »
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
WHAT IS A FAMILY ?

❝ Family don't end with blood ❞
‹ WHAT IS A FAMILY ?
Voir le profil de l'utilisateur

›› It's my life
›› Cap Harbor since : 01/01/2018
›› Commérages : 74
›› Pseudo : bananecuite
›› Célébrité : Laura Vandervoort
›› Schizophrénie : Il y a deux autres personnalités dans ma tête, la jeune debilos et la belle Tintin.
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( Jeu 29 Mar - 11:15 )

Timmy ✻ Je m'emporte un peu trop, mais tu m'aimes quand même ?
Comment ça ce regard ne me va pas du tout ? Eh, tous les regards me vont bien. Je crois. Disons plutôt qu'il pourrait craquer mais ça prendrais des heures, car il est déterminé comme moi, alors on en aurait pour la journée. Sauf que nous sommes en fin de journée et que je ne veux pas y passer le nuit. Du coup, je passais à autre chose, surtout quand monsieur me pousse un peu. Je lui faisais de gros yeux pour dire «  stooop monsieur, attention ! » Bien qu'il y avait un brin d'humour là dedans. Du coup, je pars sur un sujet plus important, ou plus sérieux. Ce qu'il faisait avant, mais surtout la police en générale. Je savais bien que ce n'était pas cool de semer les flics, mais honnêtement, j'en ai marre qu'ils me collent aux fesses. Je haussais les épaules en faisant une moue bougonne. «  Non, je veux juste être tranquille, pas besoin de ces couillons à mon dos. » Ronchonnais-je avant d'arquer un sourcil. Si j'avais quelque chose à cacher ? Non..... Bien sûr, j'aimerais bien retomber dans le trafique mais je ne vais pas en parler à Tim maintenant. Il va m'engueulait et je ne veux pas d'une autre dispute. Je l'entends déjà me dire «  Non mais t'es inconsciente ? Avec tous ce qui nous tournent autour ? Sammy ! » Ouais, ça serait tout lui ça, du coup, je me contentais d'une réponse neutre. «  Tu crois sérieusement que je peux cacher un truc ? Dans cette ville ? Tu veux que je fasse quoi ? Que je vende des armes à des vieux ? Tim...... » Je fronçais les sourcils en croisant les bras contre mon buste. «  Puis, fais pas ton flic avec moi. T'as pas à être suspicieux ou inquiet.. » Je venais à caresser sa joue lentement. «  Même si je trouve ça adorable, tu n'as pas à t'en faire Mi Amor. »

Enfin bon, le sujet dérape sur ce que j'ai acheter. Mais il me fallait bien une garde de robe non ? Puis un petit changement... Cela faisait trop longtemps que j'avais les cheveux longs et j'avais besoin d'un bon bol d'air frais. Par chance, Tim était compréhensif, je ne pouvais qu'être contente pour ça sinon on aurait eu encore une dispute je pense. De ce fait, on parlait d'un travail, mais je n'ai aucun diplôme, je n'ai aucune expérience et en plus de ça, j'ai fais de la prison. Comment dire....... ça va être compliqué pour moi. Qui voudrais d'une femme sans expériences et sans rien ? Et délinquante en plus ? Cela dit, j'ai pas mal de qualité, je sais gérer des comptes, gérer des clients, je connais les armes..... ( mais bon, on va éviter de le dire ) je peux trouver facilement des contactes... Bref, je peux faire plein de chose. Quoi qu'il en soit, former des flics... Oulalala, je sens que je peux me marrer. «  Tu n'as pas peur ? Parce que si je forme des flics, moi je ne vais pas être tendre. » Je marque une pause et je regarde Tim. «  Je ne vais pas les tuer rho ! Mais j'avoue que lancer des petites remarques par-ci par-là......... » Je souriais en coin en me frottant les mains. «  ça me défoulerais un peu. Après, si tu veux que je sois gentille, je le serais. Enfin, je ferais un effort. » Je haussais les épaules en mordillant ma lèvre inférieure. Je viens lui donner une petite tape quand il me dit que je suis à chier par moment. «  Ouais bah, je préfère que ça soit moi qu'une petite pute qui essaie de te draguer. C'est bien connue les infirmières qui draguent leur patient. Elles se croient trop sexy avec leur blouse mais elles ne le sont pas. » Cela dit, quand il m'avoue avoir déjà perdu un point, je grognais. Il fait trop de chose, il m'énerve. Du coup, je lui lance un petit sermon où il n'hésite pas à répliquer. Du coup, je lui donne une petite tape derrière la tête. «  Ouais bah je m'en fiche que ça ne soit pas une partie de plaisir, tu fais trop de chose, arrête de trop bouger ou je t'oblige à rester assis pendant tous les semaines qu'il te reste. J'ai pas envie qu'on te coupe la jambe, sinon tu vas me faire chier encore plus. Et ronchonner tout le temps comme un petit vieux tout moisi car il ne peut pas faire joujou avec je ne sais quoi. »

Enfin bon, je faisais le ménage, ou plutôt le rangement dans la chambre, puis le lit, avant de le rejoindre en bas. On partait au lieu prévu, avec ce joli coucher de soleil. Grand dieu que c'était beau, et cette image m'avait bien manqué. C'est fou ce que ça peut manquer les petites choses futiles qu'on peut voir tous les jours. J'avais pris un morceau de pizza que je mangeais avec appétit. Rha, ça aussi ça m'avais manqué. La bonne bouffe bien grasse. A la cantine de la prison, c'était pas terrible. Parfois, on avait l'impression que c'était du périmé même. Eurk. On parlait de son neveux. J'avais encore un peu de mal à le voir dans une famille, moi qui pensait qu'il n'en avait pas. Du coup, le voir en tant que papa-tonton c'était étrange. Mais je pense qu'il peut parfaitement faire le rôle. Il faut juste qu'il trouve le juste milieu. «  Il ne faut pas que tu te prenne la tête. Enfin, même si j'y connais rien en gosse, et que je ne sais pas si j'arriverais à gérer un ado, toi, je pense que tu peux le faire. Parce que tu sais gérer plein de chose, il suffit que tu es confiance en toi et en ce que tu fais. Puis, le meilleur moyen de gérer un truc, c'est d'en discuter. Quoi qu'il en soit, ça doit être de famille les armes, même si ta sœur n'aime pas ça. Rien ne vous empêche d'en parler et d'en pratiquer derrière son dos..... » Je haussais les épaules en le regardant. Puis je calais ma tête contre son bras. Je nouais nos doigts ensemble en l'écoutant alors. Cela m'amuser aussi mais je trouvais ça mignon. Parfois, ces moments là, peuvent être très touchant. «  C'est gentil de vouloir me changer les idées.. D'autant plus que bon, ce n'est pas tous les jours que je craque comme ça. Je n'aime pas ça forcément, mais j'ai réalisé que je ne serais rien si tu me laisserais. Je crois que j'ai une grande peur en moi, et c'est celle de te perdre. Tu as toujours été mon pilier et si jamais tu décide de me lâcher pour X raison, bah.... Je me retrouverais bête et seule. Perdue même. Je t'aime bien trop en faite. »

Quoi qu'il en soit, nous restions à manger nos pizzas et à discuter tout en se câlinant tranquillement, profitant de ces derniers rayons de soleil avant que les étoiles et la lune ne viennent se joindre à nous.
© MISE EN PAGE PAR YOUNG.HEART.



- Dans la vie, il faut tout accepter même les disputes. -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

❝ Family don't end with blood ❞

›› It's my life
›› more about me

Re: Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy ✻ ( )

Revenir en haut Aller en bas

Je m'emporte un peu trop mais tu m'aimes quand même ? #Timmy

SCREW DESTINY :: cap harbor is my home :: Haywood Hill Residence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
( )



Outils de modération